Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le deal à ne pas rater :
Display One Piece Card Game Japon OP-08 – Two Legends : où la ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

happier than ever (charlissa)

Clionestra
Messages : 3773
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Sam 28 Oct - 1:06

Hinata
Hyûga

J'ai 18 ans et je vivais à Konoha, avant de m'enfuir à Suna. Dans la vie, je suis agent de liaison et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma timidité, j'ai avoué mon amour à l'homme que j'aime trop tard et j'ai fuis.

happier than ever (charlissa) - Page 7 Fda4b86b5dbf3e31e1cfeca1236e5634cf673abar1-500-300_hq
→ Considérée comme une ratée dans sa jeunesse
→ Elle est un pisteur qualifié.
→ Connait le ninjutsu médical.
→ Possède le Byakugan
→ Technique du Juken, du poing souple.
→ Souplesse nature.
→ Invente les 64 poings du Hakke protecteur
→ Utilise les techniques aqueuses.
→ Son loisir c'est l'oshibana, art japonais qui consiste à créer des images avec des fleurs pressées.
Totalement inconsciente des idées lubriques de son ami, Hinata avait surtout arrêté sa respiration sur son sourire. Il était beau. Fait établi depuis la première fois où elle avait posé les yeux sur lui. Mais il y avait plus. Ce sourire, elle avait l’impression qu’il était toujours emprunt de la joie qu’il montre, de la souffrance qu’il cache et d’un mélange entre les deux. C’était fascinant comment un sourire pouvait changer tout l’aura d’une personne. Elle lui avait dit Bonne nuit avant de refermer la porte. Elle avait rougit. Beaucoup. Elle avait posé la tête de poupée sur une table, à côté de ses fleurs. Le maquillage violet était partiellement disparu, pas aussi fort que lorsqu’elle y avait posé les doigts. Elle caresse le visage du pantin de bois.

- Je ne comprends pas ce que je dois faire petite violette.

Ouais … Parce que sa petite poupée allait s’appeler Violette. Logique. Puisqu’elle était une poupée qui lui appartenait maintenant mais appartenait aussi à Kankuro, avant. Et la couleur qu’ils avaient en commun était le violet. Certainement pas le noir… Elle rit un peu, cache son sourire derrière sa main bien qu’il n’y avait plus personne pour le voir. Elle trouve ça mignon. Elle trouve Kankuro mignon. Même s’ils ont parlés de culottes … elle se relève, se bloque, se rappelle qu’il n’est pas gay mais qu’il n’avait pas sauté sur elle alors qu’elle se changeait … Donc, puisqu’il n’est pas gay, il ne doit certainement pas s’intéressé à elle. Kiba et sa théorie sur le fait que tous les mecs s’intéresseraient à sa poitrine avait tort. Elle enlève son Kimono et observe sa silhouette. Non. Elle ne devait pas être assez mignonne pour ça. Elle se recouche et essaie d’oublier les pensées parasites. Il vaut mieux.

Le lendemain, elle commence à travailler. Elle aide plusieurs personnes en silence, sans rien demander en retour. Elle prend des initiatives la petite Huyga, dans le silence, toujours. Elle n’hésite pas à apporter du café ou du thé si elle en fait, elle dépose les papiers là où il le faut. Elle aide sans rien dire et le fait bien parce qu’elle avait l’habitude de le faire. Quand on avait un meilleur ami aussi désorganisé que Kiba, et ça depuis avant même de devenir réellement ninja, on prenait l’habitude de bien organisé les choses. Parfois, Kiba lui rappelle que sans elle pour l’aider à tricher, il n’aurait jamais pu être ninja… et ça le fait rire comme un benêt. Enfants, ils n’étaient pas meilleurs amis. Simplement dans la même classe et Kiba utilisait la princesse timide. Plus tard, leur lien sont devenus plus dense, plus fort, et ils sont maintenant ce qu’ils sont. Mais donc, elle est gentille et elle aide sans rien demander en retour. Elle avait hâte de pouvoir proposer son aide dans la partie herbologie mais attend un peu qu’on lui propose avant de le faire. Au moins une semaine. D’ici là, elle va juste chercher des fleurs à l’extérieur. Elle finit par partir après sa journée de travail. Elle se demande si elle doit vraiment venir embêter Kankuro. Au départ, c’était un peu une invitation en l’air qu’il avait fait. Pour elle. Mais pour dire de ne pas être seul. Puis son frère est venu… Est-ce qu’il avait réellement envie qu’elle vienne ? Oui, sinon il n’aurait pas demandé à ce qu’elle vienne. La tête de poupée dans sa main, elle caresse le bois pour se donner du courage et toc timidement à la porte qui était entrouverte. Elle rentre quand il lui dit, intimidé par tant de passion et de talent dans les pantins qu’elle pouvait voir autour d’elle. Gardant précieusement sa tête à elle dans ses mains pour ne pas la perdre dans tout ça. C’était sa Violette à elle… Et Hinata n’était pas le genre d’enfant à avoir le droit de jouer à la poupée, ou à avoir un jouet quelconque. Elle était passée d’enfant à enfant coupable de matricide à enfant héritière à enfant héritière ratée. Dans tout ça, elle n’avait pas eu le temps d’être une enfant et maintenant elle devait être une adulte. Elle sourit à Kankuro. Elle avait l’impression d’être regardé, mais pas par les poupées… par lui. Et ça donnait quelque chose de bien étrange dans son esprit.

- Je n’ai pas peur, fit-elle doucement pour le rassurer avant d’observer la table où trôner le plus de capharnaüm.

Une petite voix de fée du logis lui rappelle que ça serait mieux de ranger différemment, mais une autre lui rappelle que personne ne lui a demandé son avis. Elle allait répondre à la première question, commençant la phrase d’un « Je… » qui fut coupé par les autres questions qui fusèrent. Elle cache à nouveau sa bouche pour rire un peu. Il semblait presque inquiet qu’elle soit là. C’était mignon. Même si ce n’était pas ce qu’elle voulait lui faire ressentir. Elle pose sa main sur le bras de Kankuro avant de lui faire un doux sourire pour le rassurer.

- Tout va bien.

Autant ici, maintenant, que tout à l’heure en travaillant. Il n’y avait pas à se faire de soucis pour elle. Elle lâcha son bras et s’approche encore de la table, penche la tête au-dessus du travail en cours. Ses cheveux cascadent sur le pantin et touchent le bois sans qu’elle s’en rende compte au début. Puis, elle le voit et pousse ses cheveux en faisant une espèce de nœud étrange. Elle trouve un tabouret et s’assoit.

- J’ai passé une bonne journée, c’était sympa. Et toi ? Et je n’ai ni soif, ni faim, mais je te remercie de l’avoir demandé.

Elle hésite, puis elle montre d’un doigt le pantin sur la table.

- C’est … c’est … C’est …, bégaya-t-il sans savoir si elle était légitime de poser la question. Ton travail en cours ?

Répondre aux questions et rassurer les gens, elle savait qu’elle en avait le droit. Même plus, elle en avait le devoir …. Mais poser des questions sur ce qu’ils faisaient, c’était différent, c’était entré dans son intimité…. Mais elle était vraiment curieuse d’apprendre comment fonctionne les pantins qu’il utilise tout le temps. Comment il pense aux articulations, aux pièges qu’il fait à l’intérieur, à comment il les imagine pour le combat. Elle regarde rapidement un plan et le prend sans réfléchir avant d’essayer de comprendre. Mais elle le prend à l’envers. Elle jette un regard vers Kankuro, qui voulait clairement dire qu’elle voulait comprendre mais n’en piper pas un mot et qu’elle ne savait pas si elle pouvait lui poser la question. Elle avait posé la tête de pantin sur ses jambes. Elle avait mit un jean slim bleu foncé sur une chemise violette très chaste mais mignonne.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
HATAKE
Messages : 2250
Date d'inscription : 06/06/2020
Crédits : humanmgn

Univers fétiche : réel, hp, cyber, anime, dark et fluffy
Préférence de jeu : Les deux
Super Nana
HATAKE
Sam 28 Oct - 15:27

Kankuro de Suna
J'ai 20 ans et je vis à Suna, au pays du vent. Dans la vie, je suis bras droit du kazekage et maitre pantin et je m'en sors très bien.



happier than ever (charlissa) - Page 7 Kankuro-naruto
Tout va bien. Bien sûr que tout va bien. Pourquoi il est branché sur cent mille volts là tout de suite ?? (Faut croire qu'il s'est pas encore remis de la nuisette blanche.) Kankuro observe la main diaphane de la jeune femme sur son bras avant de relever les yeux vers elle et de lui sourire doucement. Ouais. Tout va bien. Il respire au lieu de se marrer et se calme un petit peu. Laissant la jeune femme évoluer dans son antre. C'est assez …. Étrange. Déjà de voir quelqu'un d'autre dans son atelier, et encore plus de la voir elle. Ok, ok, il évite globalement, disons 80% du temps de penser à elle en tant que princesse de son clan, et de la traiter en temps que jeune femme … normale. Sauf qu'il est bien obligé de s'y raccrocher un peu à cause de …. La nuisette. Putain d'homme faible, wesh. (Pas sa faute s'il a l'image de son décolleté tout blanc imprimé au fond de sa rétine.) Du coup, il ne sait pas trop comment la regarder là tout de suite. Comme la princesse Hyuga, ou comme la nana qui a sa chambre à quelques mètres de la sienne et dans les seins de qui il irait bien coller sa tête ?

Ta gueule ??! Stop ?? Kankuro grommelle et se reconcentre sur ce qu'elle est en train de lui raconter. (La félicitant vaguement dans un coin de sa tête de s'être nettement plus couverte pour venir le voir.) Il regarde encore une seconde le nœud dans ses cheveux qu'il a vaguement envie de défaire, puis va s'asseoir sur le bord de la table, juste à côté de la jeune femme.

"Yep. Une bonne journée. Plutôt plutôt simple. Pas de réunion à mourir en tout cas."

Il y a des fois où il se demande si un jour, il laissera sa place à quelqu'un d'autre auprès de Gaara. C'est sûr que ça ne l'amuse pas tous les jours, ce poste. Mais c'est son frère. Il attend … il sait pas trop. A la fois d'être sur de pouvoir le laisser (genre il peut pas se démerder tout seul, le KAZEKAGE) et d'être tout aussi sur de la loyauté de tout ceux qui l'entoure. Bon, il en est déjà certain, hein mais … ouais bon il se cherche des excuses. Juste, il ne peut pas, ou ne veut pas, le laisser. Pas encore.

"Ouep. Je suis toujours en train de bidouiller des trucs."

Il ne sait pas trop à quel point il peut entrer dans les détails de ce qu'il est en train de faire. Non pas pour une question de secret ou je ne sais quoi. Après tout, ça reste un mélange d'anatomie, de mécanique et d'armement. Et aucun de ces trois domaines n'a rien de secret. C'est juste que l'envoient commun de ces trois domaines est d'être extrêmement ennuyeux pour les personnes qui n'y connaissent rien et surtout ne s'y intéressent pas. Enfin Hinata semble plutôt intéressée par son plan qu'elle lève sous son nez. Il la regarde faire et pouffe doucement avant de tirer un autre tabouret d'un autre coin de la pièce pour s'asseoir à côté d'elle.

"C'est à l'envers princesse poulette."
Qu'il chuchote pour la taquiner, avant d'attraper doucement le plan pour le faire pivoter et le remettre à l'endroit dans ses mains.

Il la débarrasse aussi de sa petite tête de pantin et la pose sur la table avant de lever un index vers un schéma assez étrange dans un coin du plan.

"C'est une épaule."

Il lui explique qu'il est en train de bosser sur un pantin spécialisé dans le taijustu, et combien c'est compliqué de devoir gérer tous les micro-mouvements d'une marionnette pour reproduire la façon de se battre d'un corps humain. Et que c'est ultra complexe de maîtriser précisément les mouvements d'un corps humain. (Oui il l'a déjà fait.) (Et oui, dans un contexte salace.) (Mais ça, il s'abstient de le préciser.) Bref. Il lui explique qu'il essaye de trouver une manière autonome pour le pantin de brider, ou au moins limiter ses mouvements. Étape 1, pouvoir faire faire toutes sortes d'articulations pour toutes sortes de mouvements. Étape 2, les limiter pour que le pantin soit moins "désarticulé", et ne dépende pas totalement du marionnettiste. Et ça. C'est la partie compliquée.

"Enfin bref. C'est compliqué. Faut que je réétudie le corps humain. Et l'anatomie et le taijutsu, c'est pas vraiment ma spécialité."

Nettement plus celle de la Hyuga par contre !! Kankuro sursaute à moitié en le réalisant et se tourne vers la jeune femme en ouvrant la bouche avant de la refermer. Non. Bah non. Ça se fait pas de demander aux donzelles qu'on connaît bof, le droit de manipuler leur corps. Même pour la science. Erm.
Clionestra
Messages : 3773
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Sam 28 Oct - 15:48

Hinata
Hyûga

J'ai 18 ans et je vivais à Konoha, avant de m'enfuir à Suna. Dans la vie, je suis agent de liaison et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma timidité, j'ai avoué mon amour à l'homme que j'aime trop tard et j'ai fuis.

happier than ever (charlissa) - Page 7 Fda4b86b5dbf3e31e1cfeca1236e5634cf673abar1-500-300_hq
→ Considérée comme une ratée dans sa jeunesse
→ Elle est un pisteur qualifié.
→ Connait le ninjutsu médical.
→ Possède le Byakugan
→ Technique du Juken, du poing souple.
→ Souplesse nature.
→ Invente les 64 poings du Hakke protecteur
→ Utilise les techniques aqueuses.
→ Son loisir c'est l'oshibana, art japonais qui consiste à créer des images avec des fleurs pressées.
- Je … je ne sais pas si j’utiliserais le mot « bidouiller ».

Pour elle, il y avait quelque chose de médicale … de chirurgicale plutôt, dans le travail qu’il faisait ici. Le bidouillage c’était faire les choses rapidement, en bidouillant avec les moyens du bord. Comme réparer un cable avec du scotch à fusible de couleur différente pour remarquer le temps qui passe sans le changer. Malgré le bazar, elle voyait de la technique, de l’art, de la passion. Elle n’aimait pas trop le mot bidouillage qui donnait l’impression que tout ça n’était rien… Alors que c’était de qualité supérieure. Elle était sûre que des gens aimeraient avoir l’art de Kankuro chez eux. Surtout les petites filles qui aimeraient avoir ce genre de poupée incroyable pour s’amuser et s’évader. Non. Le mot « bidouillage » ça dégage de son esprit. Il vient à ses côtés pour lui dire qu’elle tient le plan à l’envers. Elle fait une moue adorable derrière la feuille avant qu’il ne la change de place. Les Huyga devaient montrer toujours aucun visage. Ils devaient ne pas avoir d’expression. Neutralité et normalité. Ou plus Neutralité et Elégance. Ce qu’elle n’avait pas en faisant une moue adorable alors qu’elle se cacher. Elle pose ses yeux trop clairs sur Kankuro avant qu’un petit rire ne soit caché dans ses mains. Elle ne comprenait pas plus le plan de ce côté, de toute façon. Elle qui avait été une des rares à savoir répondre aux questions de l’examen de Chunin sans tricher avait du mal à comprendre l’art de Kankuro. Pour le moment. Elle l’écoute avec passion, elle aussi, alors qu’essaie de s’imaginer comment faire. Elle touche une épaule et en voit les articulations qui sont faites. Elle se pose des questions sur ça. Comment pouvait-elle l’aider ? Elle, elle sait utiliser les plantes. Il explique tout cela et elle essaie de comprendre.

- Tu … tu veux de l’aide ? Je … Je connais bien le taijutsu … même … même si les techniques de mon clan et la valse de l’eau sont … sont différentes.

Elle rougit un peu en se souvenant de la danse qu’elle avait fait avec lui. De ce moment où elle avait pu apprendre à l’homme à faire une technique dont il ne connait même pas la force. Il lui avait fallu des années d’entrainements secrets pour réussir à faire sa technique sans que personne ne la voie. Mais … Elle pouvait lui offrir ça. Après tous, les pantins de Kankuro dansent eux aussi quand il les manipule. Ce sont des danses différentes, avec des articulations différentes.

- Je… Si j’arrive à comprendre tes plans, je pourrais t’aider. Et … Et … Et en échange … je … tu … fin… J’aimerais bien avoir ma marionnette… fini.

Elle rougit en faisant un petit signe vers la tête qu’elle avait amené et qu’elle trouvait toujours trop mignonne avec ses traces violettes. Ses doigts se rencontrèrent dans un mouvement un peu gêné. Elle n’avait jamais eu tout ça… Et puis … Kankuro n’avait pas d’attirance pour son corps, alors elle pouvait lui prêter pour qu’il réussisse sa marionnette, n’est-ce pas ? Cela ne craint pas qu’il la manipule, puisqu’elle ne lui fait ni chaud, ni froid. Elle penche la tête, fait tomber des mèches qui viennent toucher Kankuro et sourit. Cela faisait trois jours qu’elle était là, mais elle avait déjà plus parler à Kankuro qu’à Naruto dans toute sa vie… Et ça lui faisait du bien. Parce que Kankuro, même si pas intéressé par elle pour deux sous, il la regardait et lui parlait. Il lui expliquait les choses. Et ça faisait du bien, même s’il continuait de l’appeler Princesse. Elle ne pouvait pas tout avoir.

- Donc tu peux m'utiliser.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
HATAKE
Messages : 2250
Date d'inscription : 06/06/2020
Crédits : humanmgn

Univers fétiche : réel, hp, cyber, anime, dark et fluffy
Préférence de jeu : Les deux
Super Nana
HATAKE
Sam 28 Oct - 20:15

Kankuro de Suna
J'ai 20 ans et je vis à Suna, au pays du vent. Dans la vie, je suis bras droit du kazekage et maitre pantin et je m'en sors très bien.



happier than ever (charlissa) - Page 7 Kankuro-naruto
"T'inquiètes. Déjà les techniques de base ça sera un sacré truc. Le jour où j'arriverai à faire une marionnette avec les techniques Hyuga … je pense que je pourrais affirmer sans l'ombre d'un doute avoir largement surpassé tous les marionnettistes de ce monde."

Clairement. Déjà avoir une marionnette capable de taijutsu était à l'heure actuelle pratiquement impossible, ou relevait au moins de la prouesse technique. Alors une marionnette qui maîtrise les techniques du poing souple, même sans byakugan. Ça ferait de lui un petit de demi-dieu. Et là, clairement, il arrêterait d'utiliser le terme "bidouiller". C'est à cela que pense Kankuro en observant ses plans d'un regard un peu absent, avant d'être rappelé à la réalité par Hinata et se demande toute choupette. Il rit doucement.

"Non mais que tu m'aides ou pas tu l'auras ta marionnette, poupette. Si tu veux. Tu auras."

Ouais. Les surnoms varient un petit peu. Kankuro donne un léger coup de coude à la jeune femme, l'air de dire "y a pas de ça entre nous". Clairement non. Moins on se prend la tête avec lui, plus ça lui va au brun. Que les choses soient claires et simples, ça lui … bah simplifie la vie. Et ça lui évite de penser décolleté en dentelle. Enfin certainement qu'il y pense encore quelque part dans un coin sombre de sa petite tête, parce qu'il comprend mal (??) ce qu'elle lui dit ensuite.

"T'utiliser ?"

Qu'il répète bêtement en la regardant avec de grands yeux. N'ayant absolument pas compris la phrase dans le sens où Hinata l'a dit. (Ou dans le sens que son subconscient voulait dire ? Ahah.) (NON !) (Non.) (On se calme.) Donc, parti dans le sens "utiliser son corps" EN TOUT BIEN TOUT HONNEUR, Kankuro la regarde toujours de son air surpris en cherchant à savoir s'il a bien compris ce qu'il a dit.

"Comment ça ??"

Le marionnettiste fait sortir un fil du chakra du bout de ses doigts, l'enroule autour autour de son poignet, et lui fait lever le bras en l'air, avant de reposer délicatement sa main A ELLE, sur sa cuisse A ELLE. On se calme. Tout le monde reste calme. Enfin non ! Pas du tout ! Il se croutte à moitié de son tabouret en voulant le faire s'écarter de celui d'Hinata.

"Ouha !! Désolé ! Pardon. J'aurais pas du faire ça ! C'était juste … pour être clair."

Nan mais sérieusement ?? De où il s'est senti suffisamment à l'aise pour manipuler le corps de la jeune femme. Même juste pour lui faire lever le bras ?? Ok, deux jours plus tôt, il s'était servi de ses fils de chakra pour lui lier les mains dans le dos. Mais immobiliser quelqu'un et contraindre les gestes de quelqu'un sont deux choses vraiment très très différentes. Il était au courant. Si Ayaka appréciait déjà être attachée quand il l'avait rencontré, il lui avait fallu pas mal de temps avant de lui faire suffisamment confiance pour qu'elle le laisse la manipuler comme une poupée. Quand bien même elle en avait envie. Ouais. C’est ultra zarb. Même sans dimension sexuelle. Bref.

Kankuro rougit un peu derrière ses peintures violettes et secoue doucement la tête.

"Enfin bref. Oui, non. Je vais pas te demander ça. C'est clair que ça va plus vite, mais je suis pas Sasori, ahah."

Ouais, il va éviter de veiller psychopathe doublé d'un terroriste. Ça lui paraît plutôt pas mal comme plan.

"Mais si tu peux aider au niveau taijustu, me décrire la mécanique des mouvements, ça m'aidera déjà vraiment pas mal."

Oui. Voilà. Il grommelle un truc pour lui-même en rougissant de plus belle. Quel couillon, non mais je vous jure.
Clionestra
Messages : 3773
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Sam 28 Oct - 20:42

Hinata
Hyûga

J'ai 18 ans et je vivais à Konoha, avant de m'enfuir à Suna. Dans la vie, je suis agent de liaison et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma timidité, j'ai avoué mon amour à l'homme que j'aime trop tard et j'ai fuis.

happier than ever (charlissa) - Page 7 Fda4b86b5dbf3e31e1cfeca1236e5634cf673abar1-500-300_hq
→ Considérée comme une ratée dans sa jeunesse
→ Elle est un pisteur qualifié.
→ Connait le ninjutsu médical.
→ Possède le Byakugan
→ Technique du Juken, du poing souple.
→ Souplesse nature.
→ Invente les 64 poings du Hakke protecteur
→ Utilise les techniques aqueuses.
→ Son loisir c'est l'oshibana, art japonais qui consiste à créer des images avec des fleurs pressées.
Hinata pensait déjà qu’il était un très bon marionnettiste. Elle avait eu l’occasion de le voir utiliser ses techniques… Et il faut de la technique et une forme très particulière de réflexion… Ce n’était pas comme s’il le faisait naturellement. Kankuro avait besoin de réfléchir avant de bouger les doigts. Il le faisait comme il peut. Et la preuve étant qu’il faisait attention à chaque détail de son arme en faisant cela … alors il était vraiment bon, du point de vue de Hinata. D’ailleurs, le clan Huyga ne connaissait que lui, en plus de l’autre méchant, ce qui prouve sa valeur. Elle n’était pas sûr que cette information plairait à son ami et elle ne dit rien de plus. Et les techniques Hyuga, quand elles n’avaient aucun rapport avec leurs yeux bien sûr, était assez simple. Les ainés de la branche principale devaient être en train de mourir dans leur âme sans comprendre à la pensée de leur princesse, mais ça restait un fait. Elle repose ses yeux clairs vers lui. Poupette ? Elle lâcha un petit rire qu’elle camoufle et fait un signe de tête agrémenté d’un sourire trop heureuse. Ouais, elle l’a voulait vraiment … Et elle avait envie de voir Kankuro le faire. Ou lui apprendre si ce n’était pas trop étrange de lui montrer tout de ses techniques … Elle aimerait bien avoir cette jolie poupée pour elle et sourit en la regardant un peu avant de revenir sur la marionnette en cours et sa proposition d’être utilisé. Elle sent sa main bouger et le laisse faire. C’était doux. Elle ne se sentait pas agresser par ce geste et ça la fait sourire. Quand il se croute, elle se penche pour l’aider à se relever et elle sourit encore doucement. Pas gêné de ce qu’il venait de se passer, plus amuser. Elle ne comprend pas la gêne de Kankuro.

- C’était bien ça que je proposais. Ou… Me tenir pendant que je fais une technique ?

S’il voit comment les fils bougent alors qu’elle fait une technique, alors il pourra deviner ce dont il a besoin pour faire les articulations, non ? Puisqu’il suffira de transposer son propre corps à celui d’une marionnette ? Peut-être qu’elle disait n’importe quoi et que ça proposition ne servirait clairement à rien… Elle n’était pas sûre du tout, la petite princesse innocente. Tellement innocente qu’elle était toujours à des années lumières des pensées de l’homme à son encontre.

- Si je te le propose, c’est que ça ne me dérange pas.

Elle était à des années lumières … et la question de confiance ne se posa même pas. Si l’homme voulait vraiment lui faire du mal, il ne refuserait pas. Pire, il ne demanderait même pas. Pire… il le ferait et c’est tout. Là, il refuse pour elle, mais ça ne la dérange vraiment pas. Elle ne comprendrait même pas pourquoi il faudrait qu’elle fasse gaffe si on lui explique … donc. Elle sourit et pose la main sur celle de l’homme. Elle se surprend encore d’en sentir la rugosité sous ses doigts qui étaient clairement lisses et sans défaut. Elle va jusqu’à ses ongles et lui attrape carrément la main pour la retourner et sentir la pulpe de ses doigts. Elle remonte les yeux vers les pantins, tous les pantins, vers toutes les formes qui se trouvent dans cet atelier. Et elle sourit.

- Si … Si je peux t’aider alors que tu m’utilises, c’est moi que ça ferait plaisir ! Je ne serais jamais aussi doué que toi pour créer quelque chose, alors n’hésite pas.

Et si elle peut voir au passage comment il fait, parce que son idée semblait un peu erroné, non ? Elle n’allait clairement pas hésiter. Elle finit par remarquer une main articuler et la prend pour la comparer aux doigts de Kankuro avec douceur.

- Tu es ton propre cobaye parfois ? qu’elle se demande en trouvant la taille et la forme vraiment similaire.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
HATAKE
Messages : 2250
Date d'inscription : 06/06/2020
Crédits : humanmgn

Univers fétiche : réel, hp, cyber, anime, dark et fluffy
Préférence de jeu : Les deux
Super Nana
HATAKE
Sam 28 Oct - 22:58

Kankuro de Suna
J'ai 20 ans et je vis à Suna, au pays du vent. Dans la vie, je suis bras droit du kazekage et maitre pantin et je m'en sors très bien.



happier than ever (charlissa) - Page 7 Kankuro-naruto
Meh. Il ne sait pas bien ce qui lui a pris de manipuler Hinata, même pour un geste aussi stupide et fait avec douceur, mais ça ne lui plait pas. Il n'aime pas. Ça. Pourtant, elle, elle ne semble absolument pas choquée par son geste. Bon. Bah tant mieux au fond, parce sinon, il s'en voudrait encore plus. Il soupire quand elle tente de le rassurer et lâche un :

"Mouais bof."

Il n'est vraiment pas convaincu, mais Hinata le semble nettement plus. Kankuro soupire un peu aux arguments qu'elle avance mais … si elle est sûre de ce qu'elle dit, et bah il suppose qu'elle a raison. Il la laisse faire ce qu'elle veut, récupérer la main du mannequin, récupérer sa propre main à lui. Se choquant lui-même à apprécier ce contact. Sans doute pour ça qu'il l'a manipulée avant de réfléchir à ses gestes.

“Ouais, souvent, même. Je n’ai pas grand monde à enquiquiner pour faire mes expériences.”

Il laisse sa main à la jeune femme sans le moindre soucis. Regardant ses doigts se promener sur la main articulée du pantin et sur la sienne. Elle a les doigts tout lisses, tout doux et c’est sa mère agréable. Et au moment où il se fait cette remarque, Kankuro se renfrogne un petit peu et récupère doucement sa main. Parce que ça se fait pas de profiter du contact de quelqu’un qui ignore qu’on est en train d’apprécier ce contact. (//ce gras sûr, ?? on en parle ???) Il soupire à peine et finit par hocher la tête.

“Mais … ouais. Si je pose mes fils sur toi pendant que tu exécutes des mouvements et que je … euh … essaye de te les faire faire, ça sera plus simple pour moi en effet. Je fonctionne plus de façon empirique que … purement théorique. C’est … plus simple pour moi.”

Oui, on sait, tu l’as déjà dit, frère. Kankuro fronce son nez et puis se recule, se relève et va chercher une canette de bière dans le mini-frigo dans un coin de l’atelier. Il n’aime toujours pas franchement l’idée de manipuler le corps d’Hinata, mais si elle est d’accord … et bah il n’a pas à lui interdire quoique ce soit. C’est pas son daron. Ni son mec. Malgré les idées qui lui flotte à l’arrière du crâne malgré lui quand il pense les mots “manipuler son corps”. Faut vraiment arrêter avec les gonzesses, hein. Soit arrêter tout court. Soit s’en tenir à ses trois régulières. Un des deux. Mais ça commence à faire vaguement obsédé sur les bords. Bref. Le brun boit une gorgée de bière et revient s’asseoir à côté de la jeune dfemme avec un air très sérieux.

“Si ça ne te dérange VRAIMENT PAS, on pourra essayer. Et si finalement ça te dérange, tu me le diras et on arrêtera tout de suite. Ayaka disait que ça la dérangeait pas aussi, mais finalement ça lui a quand même pris du temps avant de me faire confiance.”


Ouais. Certes, avec Ayaka, ce n’était clairement pas pour faire de l’empirique pour ses marionnettes. C’était plutôt pour un petit jeu de pouvoir au lit. Mais en tout cas, c’est comme ça qu’il avait découvert que le corps humain était super dur à manipuler précisément. Puisqu’il ne s’était jamais permis de manipuler le corps de quelqu’un avant ça. Bref. Kankuro boit une nouvelle gorgée de bière avant de reposer la canette sur un coin de la table, et puis il reprend d’autorité (toute relative, genre autorité toute douce) ses plans pour les rouler et les ranger dans un coin. Plus tard. Cette idée, de repousser tout ça plus tard, le détend, et il sourit de nouveau à la princesse Hyuga.

"On verra si t'es toujours ok la prochaine fois que tu viendras. Pour l'instant on s'occupe de ton cas."


Le marionnettiste attrape une grande feuille blanche qu'il étale sur la table et pose la tête de marionnette dessus. "Plus qu'à" imaginer le reste du corps.

"Dis-moi. Tu veux que ça ressemble à quoi, et que ça serve à quoi ? Tes désirs seront des ordres, princesse poulette poupette."

Jamais trop d'abus dans les surnoms.
Clionestra
Messages : 3773
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Dim 29 Oct - 0:15

Hinata
Hyûga

J'ai 18 ans et je vivais à Konoha, avant de m'enfuir à Suna. Dans la vie, je suis agent de liaison et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma timidité, j'ai avoué mon amour à l'homme que j'aime trop tard et j'ai fuis.

happier than ever (charlissa) - Page 7 Fda4b86b5dbf3e31e1cfeca1236e5634cf673abar1-500-300_hq
→ Considérée comme une ratée dans sa jeunesse
→ Elle est un pisteur qualifié.
→ Connait le ninjutsu médical.
→ Possède le Byakugan
→ Technique du Juken, du poing souple.
→ Souplesse nature.
→ Invente les 64 poings du Hakke protecteur
→ Utilise les techniques aqueuses.
→ Son loisir c'est l'oshibana, art japonais qui consiste à créer des images avec des fleurs pressées.
Elle lui sourit. Elle n’était pas du tout enquiquiner de l’aider. Au contraire, elle était fasciné par ce qu’il pouvait faire… et elle était fasciné par ce qu’il allait faire. Elle voulait pouvoir être manipulé et qu’il en fasse quelque chose, qu’il fasse des plans avec ce qu’il comprend de ses mouvements, ou qu’il crée un bras articulé grâce à un geste. Elle le regarde avec intérêt, sa main, la main de bois, la table, les plans. Elle ne comprend pas tout, elle s’y fait doucement, mais elle trouve tout ça fascinant. Hinata laisse Kankuro reprendre sa main, souffle un « désolé » un peu penaud. Elle ne voulait pas le dérangé ou le gêné. Elle rougit un peu. Elle n’aurait pas du lui prendre la main comme ça (Beaucoup moins embêter avec le consentement que le jeune homme, la petite dame). Elle sourit à son explication, plus logique.

- Alors faisons ça, accepta-t-elle sans la moindre once de crainte.

Elle l’avait pensé. Elle ne pensait pas que l’homme lui fasse du mal. Elle pouvait lui donner son corps (sans le moindre arrière pensé pour cette fois) qu’elle n’aurait pas la moindre crainte pour ce qu’il pourrait lui faire subir. Elle accepte. Elle trouve même que le jeu pourrait être sympathique. Elle le regarde se lever, penche la tête à le voir boire ainsi. Pourquoi il avait besoin de voir ? Il a eu soif tout d’un coup ? C’était bizarre, non ? Elle ne se sentait pas assoiffée elle. Elle sentait l’odeur de l’alcool et se demandait pourquoi il en avait besoin comme ça. Elle cache son sourire dans sa main.

- Cela ne me dérange vraiment pas. Je t’ai dis, ça me ferait plaisir.

Parce qu’elle pourrait être utile pour une fois. Même si c’était à ses dépends. Elle pourrait vraiment être utile à quelqu’un. En plus à une personne qui était gentil et adorable avec elle. Quelqu’un qui lui avait donné pour la première fois des fleurs. Qui l’avait emmené danser… Clairement, elle pouvait l’accepter avec plaisir. Elle allait poser à nouveau sa main sur celle de l’homme avant de retirer sa main. Comme si elle s’était brulé les doigts en s’approchant de lui.

- Désolée..., elle se racle la gorge et rougit un peu avant de regarder ailleurs, je te fais confiance. Je sais que si tu voulais me faire du mal, tu n’aurais pas besoin de me le demander. Alors tu peux.

Elle avait zéro peur. Elle avait totalement confiance en lui, puisqu’il fallait donner le terme ainsi. Elle n’avait pas peur. Et en plus, elle pouvait voir les fils de chakra avec son byakugan. Si elle voulait vraiment se libérer, elle le pourrait. Alors elle n’avait aucun doute sur le fait qu’elle le voulait bien, à condition qu’il lui explique comment il fait, héhé. Elle le regarde faire et le suit des yeux avec délicatesse et tendresse. Alors qu’elle comprend ce qu’il fait, elle sursaute et regarde la tête de poupée… Elle rougit… Elle ne sait absolument pas quoi faire.

- Je … je ne sais pas … Je … je n’ai jamais eu de pantin. Je … je ne suis même pas sur de pouvoir la manipuler… Je trouve ça jolie quand tu les manipules… alors j’imagine … Je … Je ne sais pas …

Elle rougit encore un peu en regardant tout ce que l’homme pouvait faire. Toutes les possibilités qu’il avait dans ses dix doigts. Elle regarde ses doigts. Elle a clairement un souci avec les doigts, et la main, de Kankuro. Elle observait encore ses doigts qui semblaient si différent des siens. Elle avait envie de caresser sa main encore. Elle rougit et regarde ailleurs pour voir une pantin simple mais mignon. Un pantin de combat de ce qu’elle peut voir en grande envergure. Peut-être qu’on pourrait en faire une version plus petite et mignonne. Elle lui montre doucement en tapotant son épaule pour lui montrer le dessin.

- Comme ça ? Cela serait possible ? Mais en version… petite ?

C’était un pantin avec une lame dans la tête, dans la bouche. Et la bouche était pareil, articulée comme sa petite tête de poupée. Sur le plan, il semblait qu’elle avait une robe pour cacher un corps simple et articulé. Et cela semblait mignon.

- Je trouve que c’est beau tout ce que tu fais, lâcha-t-elle en le regarda à nouveau avec tendresse.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
HATAKE
Messages : 2250
Date d'inscription : 06/06/2020
Crédits : humanmgn

Univers fétiche : réel, hp, cyber, anime, dark et fluffy
Préférence de jeu : Les deux
Super Nana
HATAKE
Dim 29 Oct - 1:47

Kankuro de Suna
J'ai 20 ans et je vis à Suna, au pays du vent. Dans la vie, je suis bras droit du kazekage et maitre pantin et je m'en sors très bien.



happier than ever (charlissa) - Page 7 Kankuro-naruto
Ouais. Ils feront comme ça. Et puis malgré ce qu’elle peut dire, Kankuro préfère qu’elle ait le temps de réfléchir un petit peu avant qu’ils ne se livrent à leurs petites expériences (en tout bien tout honneur !!) et qu’elle ait aussi le temps de changer d’avis si elle le veut. Et puis. ET PUIS ON VA PAS SE MENTIR. Ca l’arrange plutôt pas mal de repousser l’échéance “expérimentation avec le corps d’Hinata” alors qu’il a encore son image en nuisette imprimée sur la rétine. Et que mettre bout à bout ces deux idées lui font soudain se poser une question essentielle. Comment rebondit la poitrine de la jeune femme ? PUTAIN. KANKURO !! Voilà pourquoi il a besoin de sa canette de bière. Et d’envoyer rapidement un message à Kimmy. La “dernière” des trois régulières. Pour voir ce qu’elle fait de sa soirée. Histoire de. Vider son sac. (Ses sacs.) (Erm.) Et la remarque d’Hinata le fait rire.

“Oh, y en a qui demandent pour faire mal. Ou avoir mal.”

C’est même le programme de sa fin de soirée pour l’instant, erm. Mais chut. Le marionnettiste préfère se concentrer et les mettre tous les deux à l'œuvre, sur le pantin pour Hinata. D’autant que ça ne se fera pas en une soirée qu’ils risquent de finir la poupée. Alors il lui demande ce qu’elle veut faire et clairement, le brun ne s’attendait pas à une telle vague de panique de la part de la jeune femme pour une question aussi simple. Il commence à rire doucement devant ses bégaiements et ses joues rouges, avant de réaliser un truc. Que ses pauvres petits neurones en orbite se percutent. Elle est comme lui. Comme son frère et sa sœur. Ils ont tous été élevés dans un environnement ne leur permettant pas de faire de choix, de prendre de décision ou de manifester leurs propres désirs. Alors oui, lui demander ce qu’elle veut, c’est peut-être la mettre en difficulté, en effet.

“Désolé …”

Il murmure en la regardant bafouiller et regarder un peu partout autour d’eux. Elle fouille la pièce du regard et finit par trouver de l’inspiration quelque part.

“Oui, je peux.”

Il répond avant même d’avoir regardé de quoi elle parle; il se contrefous de quoi elle parle, là tout de suite, il serait prêt à faire absolument n’importe quoi pour elle. Modifier n’importe quelle marionnette de la façon qui lui plaira. Comme il l’a dit avant en plaisant à moitié, ses désirs seront des ordres. Et cette fois, il ne plaisante plus du tout. Kankuro observe enfin le plan qu’elle lui montre et hoche la tête pour appuyer ses dires. Oui, c’est tout à fait possible, et sans la moindre difficulté. Il récupère le plan et va pour le poser sur la table, en rougissant doucement.

“Merci. Y a pas mal de monde qui les trouve glauques.”

Le marionnettiste laisse glisser le bout de ses doigts rugueux sur les contours du dessin du pantin qu’il regarde avec une certaine tendresse. Il les aime ses bestioles. Et oui, ils sont peut-être un peu flippants. Mais. Bah c’est comme ça qu’il les dessinait quand il était petit et qu’il était assez mauvais en dessins. Ses marionnettes, ça a longtemps été ses seuls amis. Avant qu’il se réconcilie avec son frère et sa sœur. Avant qu’il se fasse d’autres amis. Même s’il n’a pas beaucoup de vrais amis. Peut-être les trois filles de leurs quatuors de cavaliers de l'apocalypse. Mais en dehors de ça … beaucoup de potes, sa fratrie, et ses pantins. Bref. Ils étaient ses seuls amis quand il était môme. Alors il les aime. Et il est content que quelqu’un d’autre les apprécie.

“Tu sais que c’était mes premiers amis ?”

Kankuro le dit à voix haute après quelques secondes de réflexion. Il relève un doux regard vers Hinata pour lui signifier qu’il peut comprendre certaines de ses douleurs, et qu’ils ne sont pas si différents. Et puis il attrape un crayon et fait rapidement quelques calculs pour réduire la taille des membres du pantin tout en gardant les proportions. Vive le produit en croix ! Il récupère son petit sourire en coin et se tourne vers la jeune femme.

“Je sais pas faire les fringues. Mais on pourra demander à Ayaka si tu veux l’habiller, elle sera ravie d’aider. Elle veut toujours saper les miens. Sauf qu’en combat, c’est plus chiant qu’autre chose. Tu voudras que je t’apprennes à t’en servir ?”
Clionestra
Messages : 3773
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Dim 29 Oct - 2:18

Hinata
Hyûga

J'ai 18 ans et je vivais à Konoha, avant de m'enfuir à Suna. Dans la vie, je suis agent de liaison et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma timidité, j'ai avoué mon amour à l'homme que j'aime trop tard et j'ai fuis.

happier than ever (charlissa) - Page 7 Fda4b86b5dbf3e31e1cfeca1236e5634cf673abar1-500-300_hq
→ Considérée comme une ratée dans sa jeunesse
→ Elle est un pisteur qualifié.
→ Connait le ninjutsu médical.
→ Possède le Byakugan
→ Technique du Juken, du poing souple.
→ Souplesse nature.
→ Invente les 64 poings du Hakke protecteur
→ Utilise les techniques aqueuses.
→ Son loisir c'est l'oshibana, art japonais qui consiste à créer des images avec des fleurs pressées.
Hinata n’était clairement pas le genre à se faire du mal. Si elle pouvait s’ouvrir sexuellement, ce qu’elle ignore bien sûr, pour des expérimentations avec l’homme aimé, elle ne pourrait jamais supporter avoir mal. Elle n’aime pas l’idée de souffrir. Mais … L’idée de souffrir dans les mains de Kankuro ne lui vient même pas à l’esprit. Il l’avait manipulé, à l’instant, et elle n’avait rien senti. Aussi, ne s’était-elle pas débattu ce qui pouvait expliquer cette « non souffrance » mais … Le fait était là. Elle ne demanderait pas à avoir mal, et elle n’aurait pas mal. C’était si simple qu’elle se demandait pourquoi l’homme était tellement peu certain que cela soit une bonne idée. Elle ne pose plus la question, mais elle lui reproposerait donc « plus tard ». Elle ne se doute pas un instant que sa poitrine était une raison de ce « plus tard » étrange. Elle sourit pour lui dire de ne pas s’en faire. Il n’avait pas à s’excuser. Il n’avait rien fait de mal. Pas le moins du monde. Pour le moment, Kankuro était un océan de bien être dans ce monde de folie et de solitude qu’était son monde. Elle finit par respirer d’avoir trouver une bonne idée quand Kankuro lui dit que les personnes les trouvent glauque. Elles n’étaient pas belles comme des barbies. On ne les donnerait pas à un enfant pour les cauchemars… Mais elles avaient quelque chose de beau dans la manière dont étaient faits leurs corps, leurs visages. Elle prend sa petite tête dans la main avant de la caresser doucement, évitant d’enlever le violet sans le vouloir.

- Elles sont magnifiques !

Cela se voyait que Kankuro aimait ce qu’il faisait… Et vue la quantité de bois et de tête qu’elle voyait, il devait en faire souvent. S’il enlève les armes, il pourrait vraiment en faire un commerce. Tout le monde serait ravi d’avoir les véritables œuvres d’art de cet homme. Elle, elle ressentait cela comme une certitude. Oui, elle adore s’amuser avec les plantes, mais ce n’était que de manière amateur, et elle le savait. Ce n’était pas de la sous estimation de soi. Elle n’avait jamais mis plus que ce qu’elle avait envie de mettre dans son loisir. Si c’était mignon, on ne pouvait pas dire que c’était professionnel, alors que Kankuro avait ça. Elle caresse sa tête et écoute Kankuro en relevant les yeux vers lui. Ses premiers amis ? Elle en caresse le bois avec encore plus de douceur en l’écoutant. Il change de sujet et elle ne sait pas si elle doit revenir dessus alors que l’homme se penche pour faire des calculs. Elle regarde les pantins. D’un coup d’œil elle pouvait voir Karasu au loin. Le pantin semblait simplement là comme un gardien. Elle n’avait pas peur. La bouche des marionnettes ressemblait à des casse-noisettes … Et toutes les petites filles du monde avaient dû vouloir être la fée dragée dans cette histoire toute rose et bleu… Ou la fille seule finit par tomber amoureuse du prince qui se cache dans le bois d’un casse-noisette.

Elle avait envie de le toucher encore. De lui dire qu’il comprenait. Elle sourit doucement et hoche la tête à sa proposition. Elle regarde les plans et puis Kankuro.

- Si tu veux bien, j’aimerais bien, oui… Je veux dire … Apprendre… Mais … Je … Je ne pourrais rien t’apprendre en échange …

Elle avait envie de pouvoir faire bouger la bouche de sa poupée. Même sans armes, juste pour pouvoir le montrer à une enfant et la faire parler comme par « magie ». Hinata aimait les techniques ninjas pour toute la magie qu’il y avait à l’intérieur. Elle s’approche encore et regarde le plan qui avait été modifié. Elle repose la tête de sa violette, non sans avoir caressé à nouveau sa joue de bois avec douceur. Elle relève les yeux vers Kankuro, encore, mais cette fois-ci remarque qu’elle est très proche de lui. Trop ? Elle observe ses yeux et la douceur qu’elle peut y lire. Elle n’avait jamais vue des yeux aussi doux. Kiba avait des yeux de fauves. Naruto d’allumé de la tête. Shino … C’était plus compliqué. Mais en tout cas, elle n’avait jamais vue des yeux aussi doux et elle s’arrêta dessus. Ses yeux et ses mains. C’était ce qu’elle aimait le plus.

- J’aimerais pouvoir être amie avec tes amis. Si tu l’acceptes, mais je ne veux pas que tu penses que j’essaie de voler tes techniques ou te prendre ce qui t’appartiens. Tu es le meilleur marionnettiste que je connaisse et je n’ai aucune envie de te faire souffrir.

Parce qu’elle était occupé à regarder ses yeux, à réfléchir, elle disait simplement ce qui lui passait par la tête à ce moment là. Et c’était le fait qu’elle avait peur de donner l’impression de lui voler ce qui n’appartient qu’à lui. Elle voulait apprendre. Elle serait fasciné de pouvoir apprendre à manipuler sa violette, ou même essayer d’autre…. Mais elle refuse de le faire si ça donne l’impression qu’elle prenait quelque chose à l’homme. Ses amis ou sa particularité. Elle n’avait aucune envie de le faire souffrir et resta ainsi proche le temps de trouver le courage de faire un pas en arrière. Elle pourrait toucher son nez si elle s’approche encore, ainsi se tenant à la table pour être à sa hauteur. D’un coup, elle rougit, fort. Elle rougit si fort qu’elle fait un pas en arrière et se prend les pieds dans quelque chose. Elle s’accroche à Kankuro avant de revenir contre lui d’un mouvement rapide et de rougir encore plus pour se reculer cette fois en vérifiant sous ses pieds.

- Dé… dés… Désolée .. Je … j’étais … je vais ramasser…

Elle se recule et ramasse un bras qu’elle n’avait pas vue avant de trouver la place où les bras semblaient devoir se ranger. Elle posa une main sur sa hanche, fière de son rangement, avant de revenir vers Kankuro. Il allait finir par la prendre pour une imbécile vue le nombre de fois où elle était à deux doigts de se casser la figure quand il était à proximité. Déjà leur première rencontre officielle, elle avait failli se casser la figure, puis en dansant, et maintenant. Cela ne l’étonnerait même pas si elle lui tombait véritablement dessus un jour. (//Prophétie auto déclara ma petite niark niark). Elle était si maladroite et nulle. Son père avait raison. Elle ne pouvait même pas faire ça de bien… Elle finit par s’assoir sur le tabouret. Sage. Elle ne ferait plus de bêtise.

- N’hé… n’hésite pas à me dire si je peux … si … fin si tu as besoin de moi… Je peux … Je peux ranger, t’aider … fin si tu veux.

Elle n’avait aucune envie de partir et de le laisser travailler ….mais elle ne pouvait pas simplement le regarder travailler comme une imbécile …si ?


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
HATAKE
Messages : 2250
Date d'inscription : 06/06/2020
Crédits : humanmgn

Univers fétiche : réel, hp, cyber, anime, dark et fluffy
Préférence de jeu : Les deux
Super Nana
HATAKE
Lun 30 Oct - 21:35

Kankuro de Suna
J'ai 20 ans et je vis à Suna, au pays du vent. Dans la vie, je suis bras droit du kazekage et maitre pantin et je m'en sors très bien.



happier than ever (charlissa) - Page 7 Kankuro-naruto
“Rien m’apprendre en échange ?? Poulette, tu n’imagines pas le temps que tu vas me faire gagner si tu m'aides sur mon truc.”

Kankuro désigne d’un mouvement de tête les plans qu’il a rangés un peu plus tôt. Clairement, elle va l’aider bien plus qu’elle ne l’imagine qui jamais ils acceptent, tous les deux, de faire des petites expérimentations. Bref. Le brun ne réfléchit pas beaucoup plus longtemps à ça parce Hinata semble étrangement … impliquée dans ses histoires de marionnettes. Et qu’il se laisse happer par son regard étrangement intense, là tout de suite. Vachement proche aussi, mais ça, il ne le remarque pas. Trop occupé à la regarder.

Il a, terriblement, envie de toucher sa peau. Ça le prend soudain aux tripes. Jusqu'au bout de ses doigts qui s'agitent tout doucement comme pour se débarrasser de cette envie malvenue. Mais il a très très très envie de faire courir la pulpe de ses doigts sur le visage diaphane d'Hinata, pour en suivre méticuleusement les courbes et les imprimer là. Dans ses doigts. Il est certain qu'elle a la peau douce en plus. Et puis tout à coup il se souvient que lui non. Enfin pas ses doigts, et que ce n'est peut-être pas ce qu'il y a de plus agréable que de se faire caresser les joues par lui. Et puis il se dit que ça n'a pas l'air de la déranger plus que ça quand elle joue avec ses mains. Et puis il se dit que CA S' FAIT TROP PAS DE CONJECTURER SUR CE QU'UNE FEMME AIME OU NON COMME ÇA, SANS Y AVOIR ÉTAIT INVITÉ. KANKURO TU TE CALMES, MAINTENANT. Il secoue la tête pour se remettre les idées en place, en même temps que pour donner une réponse négative aux peurs d’Hinata.

“T’inquiète. Je confiance en toi, tu ne vas pas me piquer quoique ce soit. Je serai ravi de t’apprendre à t’en servir. Et que tu deviennes leur amie.”

Kakuro a un petit sourire amusé au coin des lèvres en prononçant ces derniers mots. La formulation est enfantine, comme celle qu’il avait donné juste avant, mais il trouve ça mignon dans la bouche de la douce Hinata. Et honnête. C’est simplement une façon honnête d'exprimer ce qu’elle veut dire à propos de ses marionnettes, et ça lui fait plaisir. Très. Le jeune homme est encore en train de se persuader que lui toucher les joues, même pour un “poke” est une très mauvaise idée, quand il se passe un truc qu’il met une seconde à comprendre. Hinata qui s’empourpre d’un coup et qui tangue dangereusement la seconde suivante. Il la rattrape par réflexe par les épaules quand elle se colle ? cogne ? croûte ? il sait pas trop, contre lui, avant de la lâcher dès qu’elle recule. Il rit doucement en la regardant s’affoler toute seule.

“T'inquiète, t’inquiète, c’est le bordel un peu, c’est pas ta faute.”

Il se penche vers elle qui s’est rassise comme une enfant qui vient de faire une bêtise. Il décèle les réflexes d’une enfant qu’on a trop contraint dans son comportement dans son enfance. Mais le marionnettiste décide de ne pas s’attarder là-dessus pour ne pas la mettre mal à l’aise.

“Tu pourras m’aider plus tard avec le rangement et l'organisation si ça te fait plaisir. Mais pour l’instant, tu vas aller sélectionner le bois qui t’intéresse.”

Un haussement de sourcils mystérieux et Kankuro attrape délicatement la main de la jeune femme pour la faire se relever et l’emmener avec elle à travers, littéralement à travers, plusieurs mètres de bras, jambes, queues et autres membres articulés suspendus, pour passer dans une autre partie de l’atelier. La pièce étant BIEN plus grande que ce dont elle à l’air avec le bazar ambiant. Dans cette partie-ci, il y a tout le nécessaire de menuiserie de base et des planches de bois de toutes les couleurs. Enfin de toutes les couleurs de bois, quoi. Plus ou moins clair, foncé, gris, orange blanc, rose, noir … Kankuro tend sa main libre (ouais il l’a pas lâché) vers les planches.

“Choisis ! Y a un paquet d’essence différentes, et crois le ou non, l’essence du bois est importante. Ça change … des choses. Y a leurs noms écrits dessus. Par contre suis ton instinct, par leur petit nom. Genre le cerisier tout le monde le choisi parce que c'est mignon, alors que c’est porteur de mort.”

Même pas il fait le rapport avec Sakura en disans ça, nope. y a pas de raison, puisqu’il connait pas l’histoire Hinata > Naruto > Sakura, et que la rose lui a sauvé les fesses. Donc ça ne lui vient pas à l’esprit. Il finit par remarquer qu’il n’a pas laché la main de la jeune femme et le fait en s’éclaircissant la gorge.

“Mmmh pour toi je parie sur … Mh. Je te dirais quand tu auras choisi. Je veux pas t’influencer, héhé.”

Le chêne blanc, ou le poirier. Des essences loyales, courageuses et fortes pour l’une, bienveillante, généreuse et sage pour l’autre. Ouep. Il a une haute estime d’Hinata, le petit.
Contenu sponsorisé
happier than ever (charlissa)
Page 7 sur 9
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Sujets similaires
-
» Why are you here ? (Charlissa)
» in the shadows (charlissa)
» Shall we meet again (charlissa)
» What do you look like when you're angry? (Charlissa)
» What would you do with your life ? (Charlissa)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers animes-
Sauter vers: