Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment : -37%
Couette 2 places (220×240) – Polyester ...
Voir le deal
29 €

LE TEMPS D'UN RP

Cobaye 006 ft. Clionestra

DarkStar
Messages : 82
Date d'inscription : 11/05/2021
Crédits : uc

Univers fétiche : Post-apocalyptique, Surnaturels, fantastiques, science-fiction
Préférence de jeu : Femme
tea
DarkStar
Lun 8 Aoû - 14:18

Tessa Bennet
J'ai 18 ou 19 ans et je vis un peu partout, aux Etats-Unis. Dans la vie, je suis en cavale, je fais souvent des petits boulots et je m'en sors comme je peux.. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, mon mode de vie. Qui voudrait d'un monstre de toute façon.

Elle a "006" tatoué sur son poignet droit. Six déteste ce tatouage, symbole de sa vie de souffrance. Elle est toujours juchée sur des chaussures à talons et prend grand soin de ses cheveux. Cela peut paraître être extrêmement superficiel mais lorsqu'on a passé sa jeunesse a être vêtue d'une blouse d'hôpital et avoir le crâne rasé, on peut comprendre qu'elle veille prendre soin d'elle. Elle a souvent ce vieux réflexe de ne pas faire attention a sa sécurité et prend des risques inconsidérés, héritage de nombreuses années où elle fut considérée comme une simple arme et donc, un objet remplaçable. Elle adore les milkshake au chocolat...Six pourrait passer son temps à manger ça! Comme pour tous les cobayes, utiliser ses pouvoirs l'épuise et peut la tuer si elle en abuse.

Pouvoirs:
•Télékinésie
•Suggestion mentale
•Biokinésie. (Capacité à décomposer la matière)

Cobaye 006 ft. Clionestra - Page 3 Tumblr_muuuosbsyc1rfl2e1o4_250
Il était inutile de décrire comment Tina avait réagit lorsque le superbe blond musclé avait littéralement envoyé chier la brune avec pertes et fracas. L'adolescente pensait que cette fête pourrait être le début de quelque chose ou tout du moins, les balbutiement d'une complicité commune pour ensuite se diriger vers quelque chose de plus sérieux. Après tout, elle avait été l'une des rares filles avec qui Billy n'avait pas tenté de coucher. Elle avait prit ça pour du respect et prenant des raccourcis, la jeune femme avait interprété cela comme une possibilité de construire quelque chose de sérieux entre eux.

Mais après sa réaction, il n'en n'était plus question. Pire encore, pour elle, les paroles de Billy voulaient clairement signifier qu'il ne l'attirait tellement pas qu'elle n'en n'était même pas "baisable". Un coup de grâce. Vraiment. Humiliée de la pire des façons, Tina se releva grâce à l'aide des autres et Carole vint la consoler tandis qu'elle fuyait à l'abri des regards. Du rand Billy Hargrove. Tessa elle, dansait tranquillement avec les autres. Un petit sourire par-ci, une petite présentation par-là et cela suffisait pour qu'elle s'intègre au groupe de danseurs. Cet exercice n'avait jamais été sa tasse de thé cependant, elle s'en sortait en se mimant les gestes des uns et des autres. Au final, ce n'était pas compliqué du tout pour elle qui était un vrai caméléon.

La jeune femme ne chercha pas Billy. Certes ils étaient venus ensemble cependant voyant qu'il était déjà en compagnie d'autres personnes pour le moment, elle avait préféré prendre le large et le laisser revenir vers elle lorsqu'il en aurait terminé avec ses amis. En attendant, elle "s'amusait". Puis presque une heure plus tard, le bellâtre réapparut en lui demandant si elle voulait bien à nouveau être son binôme pour l'épreuve de courage qui les attendait.

"Ouaip, bien sûr, je te l'ai dis tout à l'heure et je ne suis pas du genre à me dégonfler."

Répliquait-elle avec un sourire enjôleur. Puis le son d'une corne retentit non loin d'eux, signalant que l'heure de la fameuse épreuve de courage allait commencer. La musique se coupa et un type avec un mégaphone se hissa sur un grand tronc d'arbre coupé pour attirer l'attention.

"Oyé oyéééééé chers habitants de Hawkins! Illlll est grannnnd tempsssss de passer à l'épreuve de ce soir, l'épreuve duuuuu COURAGEEEEE!!!!!"


Un troupeau d'ado s'agglutina autour du "maître du jeu". Tessa tira Billy par le bras pour l'attirer également dans le groupe. Elle ne voulait pas manquer d'informations.

"Le but de cette épreuve est d'aller au plus près possible du vieux laboratoire de Hawkins. On raconte que des choses étranges s'y passaient et comme vous le savez, il a été fermé il y a quelques semaines. Maissssssss il parait que l'endroit est hanté! Des bruits bizarres ont été entendu par quelques téméraires et c'est de là qu'est né cette rumeur. Rumeur que nous allons peut-être vérifier ce soir? Le but est d'aller au plus proche du labo voir même de rentrer et d'en ramener un objet pour preuve. EST-CE QUE VOUS ETES PRET!!??? Formez vos binômes et que la Force Soit Avec vous!!!!!!!!"


Il y eu un crie général et les binômes commencèrent à s'enfoncer dans la végétation. Il faisait noir comme dans un four là-dedans mais quelques prévoyants sortaient leur lampe de poche. Ce que fit également Tessa.

"Tu viens? On va...aller tiens... on va tenter par là. Il y a l'air d'y avoir un peu moins de monde."

Tessa ignorait réellement quel chemin était le plus court car lorsqu'elle avait fuit le laboratoire, elle avait courut droit devant elle sans se retourner. Et...c'était il y a plusieurs années maintenant. Les feuilles mortes craquaient sous ses pieds. Billy et elle disparurent comme avalés par la forêt. La belle se tu petit à petit, se concentrant sur leur environnement, faisant attention où elle mettait les pieds. Au loin, on pouvait entendre les rires, cries et exclamations de joie des groupes qui s'amusait visiblement. La jeune femme elle, n'était pas là pour jouer. Elle devait à tout prix rentrer dans le complexe.

"C'est vraiment organisé n'importe comment...imagine que quelqu'un rencontre un problème, y'a rien pour nous localiser. Et..."


Faisant mine d'être un peu intimidé par l'imposante forêt dans laquelle ils étaient, la jeune femme se rapprocha de Billy.

"Et t'as entendu parlé de ces rumeurs dont il était question?"


Tessa cherchait à en savoir un peu plus sur les agissements des scientifiques. Il n'était pas de Hawkins mais peut-être les avait-il entendu ces fameuses rumeurs. L'obscurantisme faisait naître toutes sortes de récits abracadabrantesques mais parfois...il y avait du vrai. Heureusement, Tessa avait caché sur elle son neuf millimètres, ne s'en séparant jamais. Elle sursauta légèrement en entendant non loin d'eux, une chouette hululer, regardant probablement d'un oeil étonné toute l'agitation qu'il pouvait y avoir dans cette forêt d'ordinaire si calme la nuit.

Clionestra
Messages : 728
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La très talentueuse Eurydie

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Narnia
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Lun 8 Aoû - 19:59

Billy
Hargrove

J'ai 18 ans et je vis à Hawkins, USA. Dans la vie, je suis maître nageur et je m'en sors de manière sexy. Sinon, grâce à ma chance, je suis toujours en quête de nouvelle conquête et je le vis plutôt bien.

→ Il a été battu par son père toute son enfance, et encore maintenant. Il se venge sur sa demi-soeur et ses amis.
→ Il utilise le sexe pour se défouler autant que la violence
→ Il a peur de son père.
→ Il aime jouer de la guitare et nager, d'ailleurs il a le droit à nager une heure après chaque jour à la piscine municipale sans payer.
→ Il aime le surf et le basketball, d'ailleurs il en faisait avant
→ Il aime lire, plus que ce qu'il oserait le dire, parlons de plaisir coupable, mais ça aide pour draguer aussi.
Billy savait qu’il avait un profond dégoût pour son père. Dégoût qu’il ressentait aussi très souvent envers lui-même. C’était un dégoût modifié, qui passait de visage en visage mais revenait très souvent vers lui. Trop souvent. Voir Tessa, cette beauté fatale venue d’ailleurs, lui rappelait son dégoût pour lui-même. Tina, qui était une chic fille malheureusement pour elle, lui rappelait ce dégoût. Tout le monde lui renvoyait le dégoût pour lui-même qu’il ressentait. Et c’était le mieux. Mieux pour eux. Mieux pour Max. être le vilain petit canard de la famille parfaite donnait une personne sur qui frapper, et ça ne pouvait pas, et ne devait pas être Max.

Il observait Tessa. Il jetterait tout le monde au lieu, même elle, si c’était pour protéger sa sœur. Combien de fois avait-il fermé les yeux, et avait-il imaginer son père s’en prendre à Max. Pire encore, la tuer sous le coup de la colère. Billy était peut-être un peu misogyne dans cette réflexion … mais il ne pensait pas que Max puisse supporter la même souffrance qu’il avait connu toute son enfance. Il se devait de la protéger…Il allait la protéger. Il fit un sourire à Tessa.

Il n’était pas le genre à se dégonfler non plus. Jamais. Il suivit la jeune femme alors qu’il surprit son coup d’un soir au bras d’un garçon qu’il ne connaissait pas. La vilaine fille venait de se faire culbuter alors que son petit ami était dans la fête ? Voilà un moment de sexe pur sans prise de tête. Il eu un sourire et resta au côté de Tessa. Il sourit quand Tessa sortit une lampe torche. N’aimait-elle pas le noir et la noirceur ? Billy préférait le noir complet et le manque de luminosité aux ombres qui se dessinaient avec un faisceau lumineux. Il ne dit rien et la suivit simplement.  

Quand elle lui posa des questions, il réfléchit à quoi répondre. Il y en avait pas mal des rumeurs sur cette endroit, mais rien qui ne pourrait lui faire dresser les cheveux sur la tête.

- Le but, pour la plupart des couples, n’est pas réellement d’atteindre le laboratoire … plus atteindre le moment où l’excitation de la peur se transforme en forme sauvage d’excitation sexuelle, dit-il en haussant les épaules, sans arrière-pensée cette fois.

C’était un fait. Pourquoi vouloir amener sa copine, le jour d’Halloween dans un jeu de courage dont tout le monde se fit pipi dessus. Lui, il n’avait pas peur du laboratoire d’Hawkins, il était même sur de pouvoir y rentrer sans sourciller, car il s’en tape profondément. Quand Tessa sursauta, il se rapprocha un peu pour qu’elle sente qu’il n’était vraiment pas loin.

- Il n’y en a pas qu’une. On dit qu’on faisait des expériences sur des aliens au début, puis que c’étaient des expériences sur des humains. On dit aussi que toutes les expériences seraient mortes et que maintenant elles erreraient comme des âmes en peine pour chercher la lumière. Il faut croire en la vie après la mort et tout ça pour en avoir peur. D’autres disent qu’en réalité il n’y avait qu’un homme dans le laboratoire et qu’il s’amusait à faire une créature de Frankenstein.

Billy aimait bien ce livre, mais n’en dit pas plus. Il ne savait même pas si un film avait été fait sur l’histoire et ne préférait pas se faire passer pour un rat de bibliothèque tout de suite. Au pire, il dirait que quelqu’un lui avait raconté l’histoire si on lui demande. Si Tessa lui demande.

- Comme je te l’ai dit, je suis arrivé tout était déjà fermé donc je ne sais que les bruits de couloir. Je peux dire que personne à Hawkins ne voulait de ce laboratoire, et qu’il leur faisait peur bien avant de devenir abandonné. Une femme m’a expliqué que c’était comme un malaise constant, et que quand ils demandaient ce qu’ils se passaient là-dedans, ils se retrouvaient face à des murs de paperasses et d’agents, sans avoir de réponse.

Il avait un peu de mal à comprendre comment un lieu, habité, pouvait rendre mal à l’aise autant de personne sans que personne ne face rien… mais après tout, tout le monde aimait son père. Il revenait toujours à l’apparence et à la réalité … Parfois, la réalité essayait de prévenir que l’apparence était trompeuse, mais n’y arrivait pas.

Un peu comme ce qu’il ressentait pour Tessa. Son apparence, sa manière d’être, quelque chose clochait… était-ce parce qu’il avait un menteur pathologique comme géniteur qu’il pouvait voir une menteuse dans ce qu’elle était ? Ou alors juste parce que Tessa clochait ? Il ne pouvait pas le dire, mais il découvrirait cela bien vite. Il sortit de sa poche une petite carte qu’il lui tendit.

- Je l’ai piqué à un gars dans la foule, c’est une carte d’où nous sommes partis et de la position du laboratoire par rapport aux autres structures de Hawkins, je me suis dis que cela nous serait utile. On est parti dans cette direction, dit-il en lui montrant le chemin qu’ils avaient déjà parcouru à la lumière de sa lampe torche. Pourquoi ce laboratoire t’intéresse autant ?

Il demandait cela car ce n’était pas la première fois qu’elle lui posait des questions sur le laboratoire, et que, comme toujours avec elle, quelque chose clochait dans le dénouement de la situation.



May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
DarkStar
Messages : 82
Date d'inscription : 11/05/2021
Crédits : uc

Univers fétiche : Post-apocalyptique, Surnaturels, fantastiques, science-fiction
Préférence de jeu : Femme
tea
DarkStar
Mar 9 Aoû - 23:53

Tessa Bennet
J'ai 18 ou 19 ans et je vis un peu partout, aux Etats-Unis. Dans la vie, je suis en cavale, je fais souvent des petits boulots et je m'en sors comme je peux.. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, mon mode de vie. Qui voudrait d'un monstre de toute façon.

Elle a "006" tatoué sur son poignet droit. Six déteste ce tatouage, symbole de sa vie de souffrance. Elle est toujours juchée sur des chaussures à talons et prend grand soin de ses cheveux. Cela peut paraître être extrêmement superficiel mais lorsqu'on a passé sa jeunesse a être vêtue d'une blouse d'hôpital et avoir le crâne rasé, on peut comprendre qu'elle veille prendre soin d'elle. Elle a souvent ce vieux réflexe de ne pas faire attention a sa sécurité et prend des risques inconsidérés, héritage de nombreuses années où elle fut considérée comme une simple arme et donc, un objet remplaçable. Elle adore les milkshake au chocolat...Six pourrait passer son temps à manger ça! Comme pour tous les cobayes, utiliser ses pouvoirs l'épuise et peut la tuer si elle en abuse.

Pouvoirs:
•Télékinésie
•Suggestion mentale
•Biokinésie. (Capacité à décomposer la matière)

Cobaye 006 ft. Clionestra - Page 3 Tumblr_muuuosbsyc1rfl2e1o4_250
Atteindre l'excitation sexuelle par le biais de la peur? C'est ce que Billy venait de lui dire? Et il semblait vraiment sérieux dans ses propos. C'était étrange. Les gens étaient vraiment étranges. Elle-même s'était pourtant retrouver dans des situations hautement dangereuses, presque inextricables et pourtant elle n'avait jamais ressenti ce besoin de s'envoyer en l'air tout de suite après. Peut-être parce que le danger faisait partie de son quotidien et que pour elle, ce n'était pas une situation qui lui permettait de mettre un peu de piment dans sa vie? La jeune cobaye sentait qu'elle avait tellement de choses à apprendre encore...

Pour autant, elle préféra ne rien répondre à Billy, se contentant de l'écouter simplement. Les relations inter-humaines n'étaient pas son fort et si elle savait ce qu'était de faire l'amour, pour avoir déjà goûté aux joies du sexe, elle ne connaissait pas grand-chose en sentiments. Ou tout du moins, 006 ne se permettait pas de les laisser entrer sans sa vie. Elle n'avait pas besoin de ça. Sa vie était incertaine et probablement que la mort l'attendait plus tôt que le commun des mortels, la brune ne pouvait donc se permettre de laisser les sentiments l'envahir.

La jeune femme préféra cependant écouter plus attentivement le récit que lui faisait Billy concernant les ragots que racontaient les gens. Tessa fit le tri dans ce que lui racontait le jeune homme et retenait ce qui lui semblait être le plus intéressant à savoir : Les expériences sur les humains. Les habitants de Hawkins ne croyaient pas si bien dire...mais contrairement aux légendes, il y avait bien eu des survivants...elle en faisait partie.

"Des expériences sur des humains ? Tu déconnes...des aliens? Mais les gens croient vraiment n'importe quoi. Sans rire...et puis une créature de Frankenstein? Ils ont vraiment une imagination fertile dans le coin."

Tessa tout en évitant une branche sur le sol, se mit à rire pour faire croire qu'elle ne croyait pas une seule seconde à ces balivernes.

"Par contre, je veux bien croire que ça fasse l'effet d'un...malaise comme tu dis. De ce que je peux voir, c'est un endroit super isolé, entouré d'une forêt et vraiment bien gardé d'après ce que tu me dis. Il en faut pas beaucoup pour que les gens se mettent à imaginer des choses ou bien, alimenter de rumeurs. C'est typique! On dirait un scénario de film d'horreur."


C'est alors que Billy sortit de sa poche une petite carte. C'était parfait pour pouvoir atteindre en un temps record, le labo. Puis elle plissa un peu les lèvres lorsque le bad boy lui demanda pourquoi est-ce qu'elle s'intéressait autant à cet endroit lugubre.

"Je suis de nature curieuse tu sais? Je tiens ça de ma mère, elle est pigiste pour un journal. Ça m'intrigue parce qu'on en a beaucoup parlé à la télé. Il y a eu un mort tu sais? Une fille qui s'appelait Barbara...elle était lycéenne ici et apparemment elle a été exposée à des produits toxiques ou chimiques qui s'étaient échappés de ce fameux centre. Ca m'a marqué parce que c'est exactement ici, à Hawkins que mon père voulait m'emmener vivre. C'est seulement pour ça que je me questionne...j'aime juste savoir ou je mets les pieds. Pas toi?"


Regardant la carte en l'éclairant avec sa lampe de poche, Tessa pointa alors la direction Nord-Ouest. Il fallait changer de sujet et vite.

"Viens, c'est par là. C'est génial d'avoir réussi à chourrer cette carte."


D'autres participants étaient certainement déjà arrivés, car ils vivaient ici, mais tant pis. Ce n'était pas une course après tout. Marchant toujours dans la nuit noire, Tessa et Billy arrivèrent après une petite côte, à un grand grillage dont certaines parcelles avaient été coupé afin de pouvoir passer à l'intérieur de la propriété privée. Tessa commença à se sentir étrange et à avoir la boule au ventre. Elle se revoyait presque nue, le crâne rasé en train de courir pieds nus pour échapper à ses bourreaux. La belle passa dans l'ouverture du grillage et continua d'avancer. C'était étrange, ils n'avaient croisé encore personne. Est-ce que beaucoup de binômes avaient abandonné ?

Elle avança alors et faisait à présent face à l'ombre massive que formait le laboratoire de Hawkins. Le sol était jonché de bris de verre provenant des fenêtres du premier étage qui s'étaient brisées. Dans l'esprit de Tessa des flashs ne cessaient de surgir de façon inopportune. Son coeur battait de plus en plus fort à mesure qu'elle avançait droit dans la gueule de ce monstre de béton et d'acier. Gravissant les marches, elle se retrouva sans qu'elle s'en rende compte, dans l'ancien hall d'entrée ou à présent gisaient par terre des éclats de verres, des feuilles volantes provenant d'anciens magasines. La jeune femme essaya de rester maîtresse d'elle-même et balaya l'endroit grâce à sa lampe...jusqu'à ce qu'elle rencontre une énorme empreinte sombre sur le sol. S'approchant, elle remarquait que l'ancienne tâche était sèche. Curieuse, elle gratta le sol de son ongle et l'éclaira...les débris sur son doigt formaient une sorte de poudre rouge. Rouge comme du sang.

"T'as vu ça Billy? On dirait du sang...et ça a l'air d'être là depuis pas mal de temps. Tu crois que c'est fait exprès? Ils ont pas lésiné sur la déco, les organisateurs."


Il avait dû se passer quelque chose ici, quelqu'un avait dû être blessé par le passé, mortellement blessé même! En réalité, c'était ici même que Bob Newby, l'ex petit ami de Joyce, avait été tué...dévoré par les Demodogs. C'est alors qu'un crie...un véritable cri d'effroi s'éleva de l'intérieur du "ventre" du laboratoire. C'était une voix de femme, elle semblait venir des étages inférieurs. La jeune femme se redressa alors, regardant en direction du hurlement.

"C'est quoi ça?!"

Clionestra
Messages : 728
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La très talentueuse Eurydie

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Narnia
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Dim 14 Aoû - 13:00

Billy
Hargrove

J'ai 18 ans et je vis à Hawkins, USA. Dans la vie, je suis maître nageur et je m'en sors de manière sexy. Sinon, grâce à ma chance, je suis toujours en quête de nouvelle conquête et je le vis plutôt bien.

→ Il a été battu par son père toute son enfance, et encore maintenant. Il se venge sur sa demi-soeur et ses amis.
→ Il utilise le sexe pour se défouler autant que la violence
→ Il a peur de son père.
→ Il aime jouer de la guitare et nager, d'ailleurs il a le droit à nager une heure après chaque jour à la piscine municipale sans payer.
→ Il aime le surf et le basketball, d'ailleurs il en faisait avant
→ Il aime lire, plus que ce qu'il oserait le dire, parlons de plaisir coupable, mais ça aide pour draguer aussi.
Billy aimait bien les traités de psychologie, bien que très mal vue par la plupart des gens. Il s’avère que parfois il y avait du vrai dans ce qu’il lisait et dans ce qu’il avait expérimenté. Il avait lu un traité sur l’impact de se faire battre par ses parents, ça ne l’avait pas aidé, mais il s’était mieux compris. Billy n’était pas au stade de l’acceptation comme le traité en parler. Il était question d’en parler après l’arrêt de la maltraitance. Billy ça ne s’arrêterait qu’une fois Max hors de danger, pas avant. Il lisait donc souvent des informations sur la psychologie des gens, et ce qui les poussent à faire certaines choses. Il y avait aussi la médecine qui allait dans ce sens-là. Quand il y avait de la peur dans l’air, il y avait de l’adrénaline, l’adrénaline pouvait entrainer les hormones, et les hormones ramènent le sexe. C’était mathématique. Bien sûr, tout le monde était différent, et tout le monde n’aimerait pas s’envoyer en l’air après un bon film d’horreur, mais ça arrivait, et ça avait été étudié.

Billy sourit un instant de l’ironie de la chose. Il s’imaginait des salles surveillées par des scientifiques pendant qu’un couple regarde un film d’horreur et note quand ils commencent à baiser. Il espérait au moins que les scientifiques laissaient les couples allaient jusqu’au bout, sinon ça serait de la frustration inadmissible. Billy l’observa un instant. Il ne semblait pas qu’elle soit le genre à s’envoyer en l’air comme ça… Dommage se disait-il, ça aurait pu être sympas. Revenant sur ce stupide laboratoire, il écouta la jeune femme et eu un sourire.

- Quand tu as quelque chose devant toi, avec un vide d’information, tu essaies de le combler par tous les moyens. On dit que toutes les légendes viennent de quelque part, d’une histoire racontée est transformé, alors pourquoi pas ? Les aliens sont une part importante de l’histoire, Frankenstein de la culture populaire, et pour les expériences sur les humains, il y a déjà eu des précédents. Hitler l’a fait.

Il haussa à nouveau les épaules de cette manière bien à lui. Il ne croyait pas aux rumeurs, mais il pouvait y avoir une part de vérité dans ce qu’on racontait sous la peur. Les trois rumeurs qu’il avait entendues avait un point commun, l’expérience. Sur les humains, sur les aliens ou sur des bouts de cadavres cousu entre eux. Il ne serait pas réellement étonné d’apprendre qu’il y avait vraiment eu des expériences, sur des animaux par exemple, des cochons peut-être, ou même des plus gros.

- C’est pour ça qu’il y a autant de rumeur que d’histoire sur ce lieu, et que je m’en fou d’ordinaire. On n’a pas encore attendu la transparence économique comme le voudrait certains dirigeants dans ce cas-là.  Là seule chose qui est « sûr » c’est que l’armée et l’état étaient de mèche pour protéger l’endroit. Ce n’était pas une petite entreprise un peu secrète. Quoi qu’ils se soient passés à l’intérieur, les hauts dirigeants, eux, le savent certainement.

Puisque chaque enquête avait été répondu par un silence national, il était normal de supposer que l’état savait ce qu’il se passait et le cacher. De quoi alimenter de plus en plus les rumeurs et inventer de plus en plus d’histoire autour de tout ça. Quand il lui demanda pourquoi elle s’intéressait autant, elle lui répondit, mais quelque chose clochait.

On en revenait toujours à la psychologie. Bien qu’il soit un garçon malsain, de par plusieurs raisons, Billy savait que le fait d’avoir été battu par son père lui donner quelques petites choses en plus. Dont le fait de réussir à cerner mieux les personnes. On devait cerner mieux une personne quand on avait l’habitude de la bipolarité d’une autre. Il observa la jeune femme, il pinça ses lèvres, ouais… Quelque chose n’allait pas et ça le dérangeait de plus en plus.

- Je ne l’ai pas connu… Barbara, elle est morte avant que je n’arrive. Et non. Je préfère ne rien savoir. Qu’est ce que ça t’apporte de savoir quelque chose comme cela ? Au pire, tu apprends une vérité que tu n’as pas envie de savoir, et tu dois vivre avec. Au mieux, tu n’apprends rien et tu vis avec aussi.

Il avait déjà trop de travail à survivre avec son père pour craindre quoi que ce soit d’autres. Billy ne craignait pas de mourir. Il craignait de laisser sa sœur seule contre son père … et que celui-ci se remette à boire comme il l’avait fait à son époque. Il ne pouvait pas laisser cela arriver. Il eut un sourire alors qu’il montra sa main doucement.

- Il parait que je suis très doué avec mes doigts, dit-il en rajoutant une réflexion sexuelle à toute cette histoire.

Quoi ? Il n’avait pas envie de parler d’expérience découpé et réanimé avec des éclairs lui… il avait juste envie de profiter de la situation et de s’amuser, comme toujours. Il avait envie de s’amuser car il ne savait pas s’il survivrait demain à la présence de son père. C’était aussi simple que ça. Avançant en silence par la suite, il observait la jeune femme et continua d’essayer de la comprendre, sans grand succès. Avait-elle peur ? Il en avait l’impression … mais ce n’était pas la peur qui donnait des envies de sport horizontal. C’était le genre de peur par l’appréhension. Le genre de peur qu’il voyait dans son miroir quand il devait voir son père plus tard dans la journée.

Il essaya de s’approcher de la jeune femme mais il n’arrivait pas à savoir quoi faire de plus. Il ne la comprenait pas. Cela allait le rendre fou à force ! Il avançait avec elle et l’observa. Il l’écouta ensuite et se rapprocha d’elle pour prendre son doigt et l’essuyer avec le tissu de ses affaires.

- Tessa, je te rappelle ce que je t’ai dit sur les habitants d’Hawkins ? Personne dans la ville ne serait venu décorer l’intérieur de ce bâtiment, personne.

Il ne doutait pas un instant être les plus proches. Ils étaient à l’intérieur de la bête, ils étaient dans son ventre … Et bien qu’il n’eût jamais eu grand intérêt dans le laboratoire, Billy savait que personne n’était venu depuis sa fermeture … Personne ne serait venu décorer pour mettre du faux sang sur le sol. Même lui, ne l’aurait pas fait. Et si quelqu’un était mort ici récent alors personne ne devait être au courant …

Ils avaient gagné ça, c’était sûr … et la jeune femme avait du sang séché et gratté sur son ongle. Il lui rendit sa main doucement. Ils pouvaient y aller maintenant, tout de suite ? Pas qu’il commençait à avoir peur, mais il n’avait pas envie de surestimé sa chance. Quand le cri se fit entendre, Billy releva la tête.

Il devait aller voir pour aider, c’était sa première réflexion. Un cri pareil ne se poussait pas parce qu’une araignée vous tombe sur le nez … mais il ne devrait pas. Il ne devait pas se montrer gentil, il devait continuer à alimenter les rumeurs sur le fait qu’il n’était qu’un gros salopard…. Mais Tessa ne partirait pas. Il chercha dans les lieux quelque chose, n’importe quoi, qui pourrait lui servir d’arme. Il tomba sur un énorme tuyau en métal, assez lourd mais dur.

- J’imagine que tu veux aller voir ?

Ce n’était pas simplement de la curiosité malsaine pour le lieu malsain de sa nouvelle ville… il y avait quelque chose de plus, et Billy décida que pour cette fois, quelqu’un pouvait le voir comme il était. C’était mieux ainsi non ? Il lui tendit sa main doucement alors qu’il fit un signe de tête vers un couloir plus loin.

Si organisateurs il y avait, il allait en faire du guacamole, pour sûr !


May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
DarkStar
Messages : 82
Date d'inscription : 11/05/2021
Crédits : uc

Univers fétiche : Post-apocalyptique, Surnaturels, fantastiques, science-fiction
Préférence de jeu : Femme
tea
DarkStar
Mar 16 Aoû - 22:59

Tessa Bennet
J'ai 18 ou 19 ans et je vis un peu partout, aux Etats-Unis. Dans la vie, je suis en cavale, je fais souvent des petits boulots et je m'en sors comme je peux.. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, mon mode de vie. Qui voudrait d'un monstre de toute façon.

Elle a "006" tatoué sur son poignet droit. Six déteste ce tatouage, symbole de sa vie de souffrance. Elle est toujours juchée sur des chaussures à talons et prend grand soin de ses cheveux. Cela peut paraître être extrêmement superficiel mais lorsqu'on a passé sa jeunesse a être vêtue d'une blouse d'hôpital et avoir le crâne rasé, on peut comprendre qu'elle veille prendre soin d'elle. Elle a souvent ce vieux réflexe de ne pas faire attention a sa sécurité et prend des risques inconsidérés, héritage de nombreuses années où elle fut considérée comme une simple arme et donc, un objet remplaçable. Elle adore les milkshake au chocolat...Six pourrait passer son temps à manger ça! Comme pour tous les cobayes, utiliser ses pouvoirs l'épuise et peut la tuer si elle en abuse.

Pouvoirs:
•Télékinésie
•Suggestion mentale
•Biokinésie. (Capacité à décomposer la matière)

Cobaye 006 ft. Clionestra - Page 3 Tumblr_muuuosbsyc1rfl2e1o4_250
Qu'est-ce que ça lui apportait de savoir ce qu'il était arrivé à cette Barbara? Rien à proprement parlé. La jeune femme se fichait bien que cette adolescente se soit fait descendre ou ait eu un accident. Émotionnellement parlant Tessa ne ressentait rien. Pas de peine, pas de tristesse, pas de colère. Rien. En revanche, ce qui lui apportait c'était de pouvoir déduire ce qu'avait pu tuer la pauvre jeune femme. Ils parlaient d'un accident impliquant la fuite de produits chimiques...or la jeune femme savait pertinemment que le labo ne fabriquait pas ce genre de choses. Il s'agissait donc d'un odieux mensonge.

"Hum ce que tu dis se défend mais...comme je le disais, j'aime savoir. Peut-être que c'est de la curiosité malsaine j'te l'accorde."


Billy, sous ses airs de bad boy californien, avait l'air d'être vraiment blasé de tout. C'était d'ailleurs curieux et elle se demandait ce qu'avait bien pu vivre le jeune homme pour être ainsi. M'enfin...elle s'en fichait après tout...cela n'allait pas l'empêcher de dormir. La vie des uns et des autres ne lui importait guère. Seuls ses plans importaient. Seule sa vengeance comptait.

La belle pouffa de rire en entendant la remarque graveleuse, aux sous-entendus à peine voilés de Billy. Doué de ses doigts? Cela ne l'étonna pas. Il avait tout l'air d'être un homme à femmes et les hommes à femmes étaient de très bons coups.

"Ah oui? Tu dis ça pour te vanter ou bien si je trouve une de tes conquêtes, elle pourra confirmer?"


Tessa était un brin provocatrice que ce coup. A moins qu'il ne préfère le lui montrer à elle? Ce qui ne serait pas étonnant. La brune lui plaisait c'était une certitude. Mais en attendant les "joyeusetés", l'heure n'était pas à la plaisanterie. Car le comportement de la jeune cobaye avait légèrement changé. A présent, si proche de son objectif, la belle semblait plus concentrée, plus...apeurée aussi, bien qu'elle essayait de contenir ses émotions. Revenir ici c'était comme...devoir affronter ses peurs alors qu'on y était pas prêt. Cet endroit cristallisait toutes les souffrances, les pleurs et les cauchemars qu'avait pu vivre la jeune femme.

La présence de Billy n'arrangeait en rien les choses. Il allait être dans ses pattes, certainement à se demander pourquoi Tessa faisait si ou ça. C'était légitime. Après avoir récolté ce qui avait tout l'air de sang séché sur le bout de son doigt, le blond s'approcha d'elle, essuyant la trace carmin qui trônait dessus, elle le laissa faire. Tessa arbora un air plus sombre encore lorsque Billy confirma ses craintes. Evidemment que personne n'avait prit la peine de répandre du faux sang, cela aurait été trop simple, trop "normal". Alors cela voulait dire qu'un drame avait eu lieu ici. Quelqu'un s'était vidé de son sang là, par terre.

"Merde...quelqu'un a été blessé ici. Et a en juger par la quantité de sang qui a séché par terre...je pense qu'il s'en ait pas sorti."


Maintenant le tout était de connaître la raison de cette mort. Sauf qu'aucun indice ne permettait de savoir ce qu'il s'était passé. Il n'y avait aucun balle qui trainait sur le sol rien...Et puis soudain, un hurlement. Un hurlement tout droit sorti du ventre du monstre d'acier et de béton. Le visage de la jolie étudiante changea du tout au tout. Hochant la tête, Tessa confirma les dires du jeune homme. Evidemment qu'elle voulait y aller.

"Si quelqu'un est en danger, on doit aller l'aider."


C'est alors que son regard changea et même son attitude toute entière. La jeune femme n'avait plus rien de l'étudiante un peu timide et légère, qui découvrait une nouvelle ville. Là, une sorte d'aura de confiance semblait flotter autour d'elle...tout transpirait la maîtrise...de sa respiration à sa posture féline ainsi que son pas discret. Laissant Billy se saisir d'une arme contondante, Tessa elle, préféra attendre avant de sortir son artillerie. En revanche, elle passa devant le blond.

"Reste derrière moi et ne fait pas de bruit. Tu surveilles nos arrières, je surveille ce qui pourrait nous arriver dessus."

Tessa brandissait sa lampe torche et avançait droit devant elle. Un autre cri retentit, de douleur visiblement, provenant des sous-sols. Alors la belle prit la direction de ces derniers, brandissant sa lampe torche pour leur éclairer le chemin. Tandis qu'elle s'approchait de l'une des premières portes branlantes elle s'arrêta et éclaira une sorte de trou dans le mur.

"Attends, t'as vu ça? Regarde...qu'est-ce c'est que ça? On dirait...que quelque chose à creuser ce trou y'a une espèce de mucus dessus."

La jeune femme passa ses doigts sur l'espèce de substance visqueuse qui suintait du placo et du béton qui avait été creusé. C'était gluant à souhait, collant. Qu'est-ce qui avait bien pu faire ça?  
Clionestra
Messages : 728
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La très talentueuse Eurydie

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Narnia
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Mer 17 Aoû - 20:03

Billy
Hargrove

J'ai 18 ans et je vis à Hawkins, USA. Dans la vie, je suis maître nageur et je m'en sors de manière sexy. Sinon, grâce à ma chance, je suis toujours en quête de nouvelle conquête et je le vis plutôt bien.

→ Il a été battu par son père toute son enfance, et encore maintenant. Il se venge sur sa demi-soeur et ses amis.
→ Il utilise le sexe pour se défouler autant que la violence
→ Il a peur de son père.
→ Il aime jouer de la guitare et nager, d'ailleurs il a le droit à nager une heure après chaque jour à la piscine municipale sans payer.
→ Il aime le surf et le basketball, d'ailleurs il en faisait avant
→ Il aime lire, plus que ce qu'il oserait le dire, parlons de plaisir coupable, mais ça aide pour draguer aussi.
Curiosité malsaine ? Cela sonnait faux. Archi-faux. Habitué aux mensonges, aux fausses promesses et à d’autres choses, Billy ne pouvait que remarquer les choses qui n’allaient pas… et ça n’allait pas. Complètement à côté de la plaque, Billy continuait à observer la jeune femme et a essayer de la comprendre. Que pouvait-il y avoir comme bonne réponse ? Comme réalité ? Il ne voyait pas une bonne raison pour que la vérité soit autre que celle qu’elle avait énoncé, et pourtant. Il lui avait bien sûr dit qu’elle pourrait trouver des conquêtes pour confirmer, mais l’ambiance bonne enfant, un brin sexuel et sensuel, avait vite fait place à une autre ambiance.

Peut-être que le laboratoire était réellement maudit alors ? Un curieux serait venu et se ferait bouffer par … Par les murs ? Comme dans un livre qu’il avait lu récemment et qui parler d’une maison avalant ses occupants sans que personne ne remarque rien, au début. Peut-être que c’était cela, la vérité sur ce lieu hanté et mal aimé ? Il observa la jeune femme. La jeune femme avait quelque chose de changeant. Elle n’était pas comme deux secondes auparavant. Il réfléchit doucement. Elle n’était pas comme son père, dont le calme et la colère explosaient en une seconde. Entre les « pardon mon fils, je ne le referais plus » et les « je te tuerais mon fils, et j’irais cracher sur ta tombe », il avait appris à comprendre les changements dans ses humeurs, et à les comprendre en moins de temps encore. La jeune femme était pareille. Elle venait de changer…

Comparer la jeune femme à son père était douloureux. Cela ne lui plaisait pas beaucoup. Autant que quand on disait que lui ressemblait à son paternel par moment. Non. Il ne ressemblerait jamais à son paternel. Et la jeune femme non plus.

- Quelqu’un est mort ici, et personne n’en parle alors que c’est l’endroit hanté par excellence, rajouta-t-il à la réflexion de la jeune femme.

Si un mort était avéré ici … Alors tout le monde le saurait, dans toute la ville. Tout le monde saurait qu’un mort avait eu lieu dans le pire des endroits… mais personne ne le savait. Personne ne semblait en avoir entendu parler. Après avoir essuyé sa main, il sourit.

- Belle, altruiste, courageuse, curieuse, dit moi Tessa quels sont tes défauts ?

Bien sûr, il savait qu’elle en avait … mais lui n’avait pas plus envie de trainer ici par curiosité que pour faire le putain de superman… Tout comme plus tôt, elle changea et la comparaison avec son père se fit à nouveau… MERDE. Il ne voulait pas qu’elle soit une bipolaire chelou qui tabasse des grands mère quand il a le dos tourné… Il n’en avait pas envie. Il sourit, impossible de passer à côté de la phrase de la jeune femme.

- Surveiller tes arrières, ça me va, j’aime la vue et passer par derrière, dit-il plus pour essayer de détendre l’atmosphère qui n’était pas très joyeuse.

Et bien que le commentaire soit graveleux, il l’avait dit avec une tension dans la voix qui laissait transparaître le sérieux de la situation. Il avait dit la phrase plus comme une habitude que pour véritablement le dire. Il suivit la jeune femme tranquillement et quand elle mit à nouveau ses doigts dans un liquide visqueux non identifié il se rapprocha d’elle pour l’essuyer de la même manière que précédemment.

- Arrête de mettre tes doigts sur des choses visqueux, et si c’était empoisonné ? Je te rappelle que tu ne serais pas la première morte de ce laboratoire.

Alors qu’il essuyait ses doigts, il reprit son observation de la jeune femme. Il n’arrivait pas à la comprendre. Il semblait y avoir de la peur, de la crainte, un vrai désir impérieux de comprendre et de la force. Il se planta devant elle.

- Si tu continues de te mettre en danger, je t’embarque sur mes épaules et on se casse, compris ?

Il était tout à fait sérieux. Si une fille était déjà morte, et une autre personne certainement, il ne comptait pas être, ou laisser la jeune femme être, la troisième victime. Quelque chose commença à bouger dans les ombres. Il eu l’impression étrange d’entendre des griffes sur le parquet. Il observa vers la zone du bruit mais ne vit rien.

- Je ne sais pas ce que tu caches, mais on se bouge, d’accord ? dit-il enfin en prenant sa main dans la sienne et en avançant ailleurs.

Il était sûr maintenant qu’elle voulait quelque chose ici… peut-être prendre un dossier qui n’avait pas à être là… Peut-être que son frère, son père, sa sœur, son ex avaient oubliés quelque chose ici en se cassant et ne voulait pas être vue. Le bruit semblait se rapprocher.

- Je n’ai pas envie de finir dans la liste des morts, alors je te suis.



May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
DarkStar
Messages : 82
Date d'inscription : 11/05/2021
Crédits : uc

Univers fétiche : Post-apocalyptique, Surnaturels, fantastiques, science-fiction
Préférence de jeu : Femme
tea
DarkStar
Mer 17 Aoû - 22:43

Tessa Bennet
J'ai 18 ou 19 ans et je vis un peu partout, aux Etats-Unis. Dans la vie, je suis en cavale, je fais souvent des petits boulots et je m'en sors comme je peux.. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, mon mode de vie. Qui voudrait d'un monstre de toute façon.

Elle a "006" tatoué sur son poignet droit. Six déteste ce tatouage, symbole de sa vie de souffrance. Elle est toujours juchée sur des chaussures à talons et prend grand soin de ses cheveux. Cela peut paraître être extrêmement superficiel mais lorsqu'on a passé sa jeunesse a être vêtue d'une blouse d'hôpital et avoir le crâne rasé, on peut comprendre qu'elle veille prendre soin d'elle. Elle a souvent ce vieux réflexe de ne pas faire attention a sa sécurité et prend des risques inconsidérés, héritage de nombreuses années où elle fut considérée comme une simple arme et donc, un objet remplaçable. Elle adore les milkshake au chocolat...Six pourrait passer son temps à manger ça! Comme pour tous les cobayes, utiliser ses pouvoirs l'épuise et peut la tuer si elle en abuse.

Pouvoirs:
•Télékinésie
•Suggestion mentale
•Biokinésie. (Capacité à décomposer la matière)

Cobaye 006 ft. Clionestra - Page 3 Dcih
Tessa préféra ne rien répondre lorsque Billy souleva la remarque sur le fait que quelqu'un était mort ici et que personne ne semblait être au courant. Elle lui aurait bien répondu qu'il y avait un tas de choses que les gens ignoraient concernant cet endroit. Parce que le gouvernement cachait habilement ce qu'il se passait ici, maquillant les choses suspectes et allant même jusqu'à supprimer physiquement les gens pouvant compromettre les activités qui se passaient entre ces murs. Mais...elle garda le silence. Qu'est-ce que Billy pourrait bien y entendre à tout ceci? Rien du tout. Ce n'était pas son monde.

Et puis...lorsque Billy la qualifia de belle et d'altruiste, quelque chose se passa en Tessa. Dans son coeur plus précisément. C'était comme une sensation de constriction, comme s'il se serrait alors qu'elle n'avait pas mal. Il y eu un vague sentiment de peine...oui c'était cela...de la peine. Parce qu'elle n'était en rien tout ce dont il décrivait. Elle n'était pas belle et encore moins altruiste. Pour preuve, la jeune femme se servait de Billy. Dirait-il la même chose s'il savait qu'elle pourrait se débarrasser de lui sans sourciller si jamais il représentait un obstacle? Dirait-il la même chose si jamais il savait qu'elle était un monstre? Qu'elle avait déjà réellement assassiné des personnes? Qu'elle avait souvent du mal à distinguer le bien du mal? Dirait-il la même chose s'il savait qu'elle n'était qu'un outil, une machine constituée de toute pièce par des hommes du gouvernement?

"Oh crois-moi tu n'as pas envie de connaître mes défauts mais...merci pour les compliments, tu sais comment parler aux femmes toi!"


Tessa se força à sourire aux compliments bien qu'elle ne se sentait pas légitime de les recevoir. "The show must go on" comme le dirait dans quelques années un certain Freddy Mercury. Puis ils se mirent en route après que Tessa ait donné la marche à suivre à Billy. La concentration était à son comble concernant 006, à tel point qu'elle ne releva pas la blague graveleuse que venait de sortir le bad boy. La jeune femme était sur la défensive, son instinct lui hurlait dans tous les sens qu'un danger rôdait, mais sous quelle forme? Ça elle l'ignorait. Peut-être sous la forme d'un animal? A en juger par la substance qui coulait tout autour du trou dans le mur mais...quel animal était capable de secréter une telle quantité de mucus?

La jeune femme soupira, complètement décontenancée et sceptique. Elle ne comprenait tout simplement pas. Cela n'avait aucun putain de sens. Tandis que la belle brune réfléchissait à ce qu'il se passait ici, elle ne remarqua qu'au dernier moment la main de Billy saisissant une nouvelle fois la sienne pour l'essuyer. Tessa baissa les yeux pour le regarder faire. C'était...doux. Tout comme ses paroles d'ailleurs. Est-ce qu'il s'inquiétait vraiment pour elle? C'était étrange. Personne ne le faisait. En soit, il n'avait pas tort. Cette substance non-identifiée aurait très bien pu être corrosive, ou venimeuse. Le fait est que, conditionnée pour le danger et n'ayant pas peur de mourir, Tessa ne faisait pas attention à elle il est vrai. C'est alors qu'elle remarqua que lorsque Billy lui avait saisit la main pour la nettoyer, la manche de son blouson avait glissée le long de son avant-bras, laissant apparaître un curieux tatouage: 006.

A cette distance, même Billy pu voir ce chiffre incrusté à l'encre noire indélébile sous son épiderme. Un peu mal à l'aise Tessa reprit sa main en réajustant sa manche, cachant à nouveau sa marche puis ajouta comme si de rien n'était:

"...Je...savais pas que t'avais un côté mère poule! Hum mais j'me mets pas en danger Billy. C'est moi le danger."


Cette phrase étrange ne faisait que gonfler un peu plus le "mystère Tessa". Soudain, Billy sembla percevoir quelque chose dans l'ombre du hall où ils se trouvaient. Alors il se mit en mouvement, l'attirant à sa suite pour qu'elle le suive. Tessa allait lui dire de la lâcher mais un nouveau hurlement, des appels à l'aide cette fois, retentirent de derrière une porte. Sans attendre, la jeune femme ouvrit cette fameuse porte qui donnait sur un escalier de secours menant aux étages inférieurs. A cet instant, Tessa ressentit un filet acide remonter le long de la paroi de son estomac, chatouillant sa gorge. Elle savait.

Elle savait où cet endroit menait. En enfer. Dans son enfer. Sa respiration se fit un peu plus forte et tremblante. Tessa se rappelait avoir essayé un grand nombre de fois de s'échapper par cet escalier mais sans succès. A chaque fois l'enfant se faisait rattraper. Descendant silencieusement les escaliers, ils se retrouvèrent dans un endroit encore plus sombre que précédemment. De longs couloirs recouverts de carrelage délabré s'étendaient à si loin qu'ils semblaient sans fin. Seuls sources de lumière, les petits panneaux indiquant les issues de secours. Cherchant la direction du cri, la jeune femme éclaira de sa lampe à gauche puis à droite puis...son regard s'attarda sur le sol. Du sang...ils pataugeaient tous les deux dans une marre de sang frais. Une longue trainée rouge indiquait la direction de l'Est...on avait trainé quelqu'un ici.

"Bon sang...Billy, Billy remonte tout de suite à la surface et va prévenir les secours. C'est trop dangereux pour toi ici vite tire-toi! J'sais pas ce qui a pu faire ça mais c'est certainement encore ici."

Clionestra
Messages : 728
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La très talentueuse Eurydie

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Narnia
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Jeu 18 Aoû - 19:03

Billy
Hargrove

J'ai 18 ans et je vis à Hawkins, USA. Dans la vie, je suis maître nageur et je m'en sors de manière sexy. Sinon, grâce à ma chance, je suis toujours en quête de nouvelle conquête et je le vis plutôt bien.

→ Il a été battu par son père toute son enfance, et encore maintenant. Il se venge sur sa demi-soeur et ses amis.
→ Il utilise le sexe pour se défouler autant que la violence
→ Il a peur de son père.
→ Il aime jouer de la guitare et nager, d'ailleurs il a le droit à nager une heure après chaque jour à la piscine municipale sans payer.
→ Il aime le surf et le basketball, d'ailleurs il en faisait avant
→ Il aime lire, plus que ce qu'il oserait le dire, parlons de plaisir coupable, mais ça aide pour draguer aussi.
Billy ne se sentait pas ignorant, ou tolérant, ou gentil, ou simplet, il avait dans son esprit des connections neuronales qu’il n’essayait même plus de comprendre. Si la jeune femme avait peur de ce que le garçon pouvait penser de lui, elle serait surprise de voir les excuses qu’il pourrait lui trouver. Excuses légitimes en plus pour la plupart. Que dirait Billy quand il apprendra la vérité sur Tessa ? Rien de ce qu’elle ne pouvait s’imaginer. Mais ne spoilons pas ce moment, revenons au moment présent.

Billy était toujours proche de la jeune femme, et s’il avait vu le début de son tatouage il n’en avait rien dit. Ce n’était pas le moment, ni l’instant, ni l’ambiance, bref que des synonymes pour dire « Ta gueule Billy ranges ta curiosité ». Cela lui brûlerait certainement l’esprit plus tard. Les défauts et les qualités. On montrait ses qualités, on les mettait en avant pour cacher les défauts honteux. Pourtant, l’un comme l’autre, c’était ce qu’il faisait qu’on n’était humain non ?

Il serait ravi de trouver ses défauts. De gratouiller la surface de son image pour voir ce qu’elle cachait dans ce changement d’attitude ou dans sa manière de faire. Qu’importe ce que dirait le monde, si on aimait une personne en connaissant ses défauts, alors le monde était plus beau… parce que personne n’était parfait. Jalousie, possessivité, agressivité, ignorance, rancune, susceptibilité, les défauts étaient tant de ligne dans un code ADN qui les faisait mouvoir dans ce plan là de l’existence.

C’était la seule raison pour laquelle il n’avait pas massacré son père comme le connard qu’il était. Parce que les défauts étaient faits dans l’ADN, c’était immuable, une partie de l’être. Son père n’était pas un violent qui battait sa femme pour le plaisir, ou à cause de l’alcool, mais à cause de sa génétique. Billy aimait à le penser en tout cas. Max et sa mère n’avaient tout simplement pas encore eu le plaisir de voir les défauts sous la couche de qualité.

Bref. Revenons au moment présent donc. Billy observa la jeune femme et se mit à rire un instant. Pas pour se moquer, elle pouvait l’entendre dans le bruit qu’il émit. C’était plus le genre de rire remplit de l’inquiétude du moment.

- Tu es peut-être un danger, mais pas pour tout le monde. Le requin blanc a ses prédateurs dans la mer, l’aigle à ses prédateurs dans le ciel. Je ne doute pas un instant de ta force, mais ça n’empêche pas de faire attention.

Il n’avait pas la prétention, malgré ce que beaucoup penser, de se penser supérieur. S’il avait cogné l’ancien roi de la ville, Steven Harrington, c’était pour avoir la belle vie ici… mais il avait d’abord vérifier qu’il le pourrait. Il n’était pas le genre à penser être le plus fort dans tous les domaines, dans tous les choses. On avait toujours son supérieur quelque part. C’était une certitude qu’il avait appris à coups de poings dans le visage. Il observait la jeune femme. Sa posture annonçait qu’elle était forte et pouvait être dangereuse. Certes. Mais elle était aussi dans le flou que lui pour toute cette histoire… Elle pourrait trouver plus dangereux qu’elle dans les environs… Il l’observa encore. Bien qu’elle ne l’imaginât pas, ou alors se fichait-elle de se retrouver au cœur d’un nouveau danger ? Ce qui en dirait plus sur elle que depuis qu’il la connaissait.

Suivant la jeune femme, il ne voulait pas plus la croire dangereuse qu’il ne voulait pas croire son frère gentil. Tout le monde avait son apparence et la vérité. Il le pensait souvent. Et la vérité c’était que Tessa était bien plus courageuse que lui. Le cri qui avait été poussé l’aurait fait partir de l’autre côté. Côté opposé. Là où il pourrait trouver une personne pour le défouler physiquement, par le combat ou pas la baise, sans avoir à sauver la vie de quelqu’un… ou la sienne.

Il n’était pas courageux. Il le savait. Alors pourquoi est-ce qu’il la suivait ? Il n’avait pas envie. Il observa l’arrière de sa tête… Il ne pouvait pas la laisser là … C’était tout. Et qu’importe qui aurait été la jeune femme avec lui, Tina, Amber, ou même si cela avait été Steve Harrignton lui-même… il n’aurait pas pu le laisser là. Sa réputation de connard allait en prendre un coup si on apprenait qu’il ne pouvait pas laisser quelqu’un dans la merde ainsi.

Il observa le sang et soupira. Ce n’était pas la première fois qu’il voyait du sang. N’oublions pas, à nouveau, que Billy était battu par son père, et le sang était monnaie courante quand l’arcade sourcilière s’ouvrait sous les assauts. Et on pensait qu’il était casse-cou, d’où ses blessures. Les cons. Il posa un regard lourd de sens à la jeune femme, et au bout de quelques secondes décida que la luminosité ambiante ne devait pas transmettre le message correctement et reprit :

- Le temps que j’arrive à la surface, et au secours, tu seras encore plus en danger. En plus, personne ne me croira sur paroles, et ils risquent de mettre trop de temps à arriver. Je reste avec toi. Si c’est encore ici, alors on doit partir ensemble. Et si tu ne comptes pas partir, je pars pas non plus.

Il était certain maintenant qu’elle cherche quelque chose ici. Mais elle ne lui dira rien. Il n’essayait même pas. Il était peut-être un crevard, un connard, une mauvaise personne, parce qu’il l’avait décidé ainsi … mais en réalité il savait qu’il ne pourrait pas partir. Une mauvaise personne partirait, sauverait son cul en premier et adviens que pourra. Mais il ne l’était pas au fond.

Et ça le faisait chier. Plus exactement, ça le faisait putain de chier !

Il s’approcha de la trainée de sang et décida qu’il était temps d’avancer encore un peu… un tout petit peu … pour s’approcher. Qui sait ? peut-être que la jeune femme dont il avait entendu le cri était encore en vie ? Il allait devenir un sauveur pour la ville ? Cela allait lui faire mal à sa réputation mais pourquoi pas… De toute façon, il n’avait pas vraiment le choix.

- Allons-y




May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
DarkStar
Messages : 82
Date d'inscription : 11/05/2021
Crédits : uc

Univers fétiche : Post-apocalyptique, Surnaturels, fantastiques, science-fiction
Préférence de jeu : Femme
tea
DarkStar
Jeu 18 Aoû - 21:11

Tessa Bennet
J'ai 18 ou 19 ans et je vis un peu partout, aux Etats-Unis. Dans la vie, je suis en cavale, je fais souvent des petits boulots et je m'en sors comme je peux.. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, mon mode de vie. Qui voudrait d'un monstre de toute façon.

Elle a "006" tatoué sur son poignet droit. Six déteste ce tatouage, symbole de sa vie de souffrance. Elle est toujours juchée sur des chaussures à talons et prend grand soin de ses cheveux. Cela peut paraître être extrêmement superficiel mais lorsqu'on a passé sa jeunesse a être vêtue d'une blouse d'hôpital et avoir le crâne rasé, on peut comprendre qu'elle veille prendre soin d'elle. Elle a souvent ce vieux réflexe de ne pas faire attention a sa sécurité et prend des risques inconsidérés, héritage de nombreuses années où elle fut considérée comme une simple arme et donc, un objet remplaçable. Elle adore les milkshake au chocolat...Six pourrait passer son temps à manger ça! Comme pour tous les cobayes, utiliser ses pouvoirs l'épuise et peut la tuer si elle en abuse.

Pouvoirs:
•Télékinésie
•Suggestion mentale
•Biokinésie. (Capacité à décomposer la matière)

Cobaye 006 ft. Clionestra - Page 3 Dcih
Un éclaire de fureur passa très brièvement dans le regard de la jeune femme lorsque Billy lui rappela que le prédateur n'était pas toujours celui que l'on croyait. Qu'il y avait en somme, toujours plus fort que soit. Tessa en prit fortement ombrage, car de son point de vu à elle, ce n'était pas possible, ni entendable. Elle était forte, elle était puissante, plus que n'importe quel être humain. Plus que lui, ce petit être humain coincé dans sa vie merdique à Hawkins. Elle était craint. Craint par les Etats-Unis eux-mêmes puisqu'ils avaient décidé de son élimination depuis qu'elle s'était échappé.

Tessa était élitiste et se croyait intouchable, au sommet de la chaine alimentaire. Mais à qui la faute? A ceux qui l'avaient conditionné. A ceux qui l'avaient façonné elle et les autres enfants cobayes qui peuplaient par le passé, les couloirs aujourd'hui sombres et délabrés qu'ils parcouraient présentement. Elle se croyait intouchable...et avait probablement tort mais dans l'immédiat, c'était elle qui dominait le genre humain, qui était une version magnifiée de cette espèce. Pauvre pauvre 006. Pauvre gamine se pensant invulnérable alors que Billy avait entièrement raison...un jour elle tomberait probablement sur plus fort qu'elle et tomberait de haut...de très très haut. Et peut-être plus tôt qu'elle ne le pensait.

"Merci pour tes sages conseils papa mais en attendant, contente-toi de surveiller nos arrières ok? Et fait attention où tu marches. J'ai pas envie qu'on se fasse repérer comme des bleus."


Billy avait froissé sa fierté, il pouvait l'entendre au ton un peu sec qu'elle employait. C'est qu'elle était piquante Tessa, un vrai hérisson quand on l'asticotait un peu trop. Mais il n'était pas temps de râler, la jeune femme préféra se concentrer sur ce qu'il y avait devant eux. D'ordinaire, Six ne se serait jamais donné autant de mal pour venir en aide à quelqu'un mais ici, ils étaient dans un endroit spécial. Elle s'imaginait que des scientifiques investissaient clandestinement les lieux pour faire du mal à quelqu'un, comme on lui avait fait du mal à elle. Délirant.

Les deux jeunes gens venaient de parcourir plusieurs centaines de mètres lorsqu'un nouveau crie retentit, plus fort encore que le dernier...suivit d'un bruit lugubre de gargouillis infâmes. Cela n'annonçait rien de bon. Surtout en voyant la mare de sang répandu sur le sol et indiquant qu'un corps avait été trainé dans l'aile Est du laboratoire. La situation devenait plus dangereuse encore. On n'était plus sur des traces de sang séché. Là, le sang était frais et annonçait fatalement un drame. Tessa préféra attendre avant de sortir son arme car elle n'était pas seule, un civil était avec elle...et il était évidant qu'il viendrait à lui poser des questions si elle devait sortir son neuf millimètres. La situation commençait subitement à sentir les ennuis...dans tous les sens du terme. Et pour couronner le tout, ce stupide gars refusait de la laisser seul! Bordel voilà qu'elle était tombée sur un foutu "sauveur des demoiselles en détresse"

"Mais bordel de merde j'ai pas besoin de toi dans mes pattes! Tu vas plus me gêner qu'autre chose là!"


Chuchotait-elle fortement pour manifester son mécontentement ouvertement. C'était une solitaire, elle manoeuvrait seule sa barque! Et là voilà qu'elle était affublée de ce type...quelle erreur de l'avoir impliqué là-dedans. C'est seule qu'elle aurait dû venir. Il était visiblement inutile de faire entendre raison au blond qui était déjà en train d'avancer. Passant à nouveau devant, elle ouvrit la marche, suivant à pas léger la trainé de sang qui mena jusqu'à une salle où se trouvait de nombreuses petites tables et une multitudes de jouets cassés sur le sol. C'était...son ancienne salle de jeux, là où les enfants comme elle se réunissaient pour se détendre lorsqu'ils avaient bien travaillé et rendu fière "papa".

Cependant, elle n'eut pas le temps de replonger dans ses souvenirs douloureux car devant leur yeux se déroulait un spectacle d'une monstruosité sans nom. Sur le sol éclairé par la lampe de poche de Tessa, remuait la carcasse éventrée d'une jeune femme. Un bruit de mastication et d'os arrachés retentit. Quelque chose était en train de littéralement dévorer cette pauvre femme. Il était évidant qu'il n'y avait plus rien à faire pour elle à en juger par les tripes répandues sur le sol. Cependant, l'horreur ne s'arrêta pas ici. Car du fin fond des viscères de cette femme jaillit quelque chose. C'était maigre, squelettique même mais des muscles saillants, bandés comme des cordes à arcs, trahissait une force incommensurable. La peau était grise à première vue et...cette créature ne semblait pas avoir de visage...pas d'yeux, pas d'oreilles...seulement une gueule béante en forme de nénuphar pourvue de dents acérées.

Tessa se figea et tendis le bras en arrière pour empêcher Billy d'avancer. La jeune femme respirait à peine pour espérer que tous deux passeraient inaperçue. Putain mais qu'est-ce que c'était que cette chose? Tessa n'avait jamais vu cela de toute son existence! Tout doucement elle commença à reculer. Et puis, il y eu un autre bruit, dans leur dos à tous les deux. Se retournant, la jeune femme pu apercevoir une autre créature qui venait de les rejoindre. Probablement celle qu'avait entraperçu le blond plus tôt. Le bruit de l'autre créature alerta celle qui était en train de manger. Menaçante, sifflant comme un serpent, celle-ci se mit à avancer vers les deux jeunes gens. Deux solutions s'offraient à eux, affronter cette menace ou bien fuir dans les couloirs Nord-Est menant aux cellules d'isolements où l'on enfermait les cobayes les plus récalcitrants.
Clionestra
Messages : 728
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La très talentueuse Eurydie

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Narnia
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Ven 19 Aoû - 19:18

Billy
Hargrove

J'ai 18 ans et je vis à Hawkins, USA. Dans la vie, je suis maître nageur et je m'en sors de manière sexy. Sinon, grâce à ma chance, je suis toujours en quête de nouvelle conquête et je le vis plutôt bien.

→ Il a été battu par son père toute son enfance, et encore maintenant. Il se venge sur sa demi-soeur et ses amis.
→ Il utilise le sexe pour se défouler autant que la violence
→ Il a peur de son père.
→ Il aime jouer de la guitare et nager, d'ailleurs il a le droit à nager une heure après chaque jour à la piscine municipale sans payer.
→ Il aime le surf et le basketball, d'ailleurs il en faisait avant
→ Il aime lire, plus que ce qu'il oserait le dire, parlons de plaisir coupable, mais ça aide pour draguer aussi.
Il ne s’ombragea pas de se faire appeler Papa, bien qu’il pensât un « pitié je ne dois jamais être père » assez fort dans son esprit. Il ne se sentait pas du tout papa. Un papa, ça cognait son enfant dans un placard parce qu’il avait fait, sans le vouloir, tomber un verre d’eau. Un papa, ça faisait mal. Un papa, ça faisait semblant d’être supérieur, ou ça l’était peut-être parfois. Il n’était pas un papa. Il savait que son père était loin d’être l’image du père type … Jonathan Meyers était plus un modèle d’un bon père que son propre père … mais il ne pouvait s’empêcher de penser cela de lui alors qu’il observa la jeune femme. Surveiller ses arrières ? Au moins, elle lui demandait de l’aide pour se défendre, ce qui voulait dire que peut-être dans sa colère de ne point être le plus grand danger, elle avait accepté qu’il dise vrai. Il la suivit alors sans lui répondre.

Il haussa les épaules simplement quand elle lui cria, littéralement, dessus en chuchotant. Elle chuchotait peut-être mais il pouvait entendre le cri du cœur. Il ne voyait absolument aucune bonne raison de la quitter, que celle de passer pour le connard l’ayant abandonné… et si on ne retrouvait pas le corps ? Tout le monde penserait qu’il lui avait fait bien pire. Il ne pensait pas forcément à lui, tout le temps en tout cas, mais il savait reconnaître les situations où aucunes bonnes choses ne viendraient d’être un connard.

C’était ce genre de moment. Il lui chuchota un « Ce n’est pas négociable » qu’il laisse trainer vers elle doucement. Il n’allait pas la laisser ici, toute seule, avec quelque chose qui grouille dans les ombres. Elle avait prouvé par deux fois ne pas penser à sa sécurité avant tout, alors il ne pouvait pas la laisser. Point à la ligne, fermer le livre c’était la fin du chapitre.

Billy observa la scène que la jeune femme éclairée. Il fit une grimace. C’était une simple grimace de dégoût, qui n’avait rien de ce qu’on pourrait espérer sur le visage de quelqu’un voyant ce genre de scène pour la première fois. La scène ne le toucha pas. Il n’avait pas plus d’empathie pour la jeune femme que de peur pour la bestiole étrange en train de lui picorer le ventre.

Picorer était un joli mot en rapport à la scène, mais il comprenait le principe. Il n’avait pas de haut le cœur. Il ne détourna le regard que pour chercher quelque chose d’utile pour se débarrasser du nouvel animal. Il fit un pas en arrière avec la jeune femme alors que le bruit derrière eux se fit entendre. Deux. Deux bestioles venues des enfers étaient là ? Billy observa ses options avec calme, comme ce qu’il n’aurait pas dû.

Malgré qu’il sût la situation bien plus désespérée qu’avec son père, il ne pouvait que faire un parallélisme de sa situation. Devant deux pères complètement bourrés, que ferait-il ? Il releva sa main dans le dos de la jeune femme et dessina une énorme flèche vers le Nord-Est.

Il fit aussi un très grand « trois » dans son dos et il espérait qu’elle comprendrait le deux et le un qui allait évidemment suivre alors qu’il se mit à faire un bon de côté pour s’échapper vers des pièces. Il essayait de voir si la jeune femme suivait, bien qu’il aurait préféré qu’elle soit devant lui… Comme d’habitude. Il prit le temps d’ouvrir une porte mais ne sachant pas si c’était une bonne idée, il se retourna juste pour donner un grand coup dans une des bestioles qui les poursuivait avec ce qu’il avait sous la main.


May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Contenu sponsorisé
Cobaye 006 ft. Clionestra
Page 3 sur 6
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Sujets similaires
-
» (1m) Cobaye 006 [Recherche terminée]
» Clionestra
» i feel so untouched and i want you so much (Clionestra)
» Clionestra * Part of your world
» Un sauvetage laborieux ft Clionestra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: