Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» De l'amour à la haine, il n'y a qu'un pas (avec Rein)
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 EmptyAujourd'hui à 19:10 par Clionestra

» Deux duchés et une duchesse (avec Rein)
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 EmptyAujourd'hui à 18:27 par Clionestra

» Une Famille de Loups et de Rats
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 EmptyAujourd'hui à 13:03 par Snardat

» « Connais ton adversaire, connais-toi, et tu ne mettras pas ta victoire en danger. »
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 EmptyAujourd'hui à 11:47 par Stormy Dream

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 EmptyAujourd'hui à 11:17 par Manhattan Redlish

» La Cour des Miracles (ft. Apothesis)
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 EmptyAujourd'hui à 0:40 par Raton

» Pause plus ou moins longue - Nemo
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 EmptyHier à 17:24 par Clionestra

» Le ciel est un océan suspendu (Val & Dreamcatcher)
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 EmptyHier à 1:58 par Val

» Vermines & Rage
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 EmptyHier à 0:17 par Snardat

-45%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go /1 To
1099.99 € 1999.99 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly]

Manhattan Redlish
Messages : 3760
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Dim 3 Sep - 18:49

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 A59aa0ae310a9719f9d4a4c3394d53829e9935ccIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 0a518bfd473fe8a07b604f1e7e763759c1139cf4
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Peu importe les mots choisis par Abigail, il entendait séparation et ça lui faisait mal d’imaginer une vie sans la femme qui se trouvait devant lui. Il se sentait si impuissant et si démuni face à sa propre existence… Tout le monde prenait des décisions pour lui, mais qui lui demandait son avis ?! Le mensonge pour Inaya, ces terrains d’opérations sur lesquels on l’envoyait inlassablement jusqu’au jour où il poussera son dernier soupir de vie, et maintenant Abigail qui décidait que de la distance leur serait bénéfique… Il sentait la colère l’accabler peu à peu qu’il tentait de comprendre le raisonnement de la jeune femme. Pourquoi avait-elle peur d’un fantôme ?! Inaya appartenait à son passé, au même titre que les sentiments qu’il avait pu éprouver pour elle. Ce n’était pas en recroisant sa route qu’il allait décidé de tirer un trait sur leur histoire et décider que l’afghane était dorénavant l’amour de sa vie. Il n’allait pas construire une famille, vivre dans une jolie maison, acheter une voiture familiale et adopter un golden retriever parce que cette race rend mieux sur les photos de famille ! Tout cela était insensé ! Pris dans ses propres tourments, par sa propre colère, qu’il n’écoutait pas vraiment Abby qui tentait de l’interrompre plus d’une fois dans son raisonnement saugrenu. Pourtant, le trentenaire n’avait pas la sensation d’être si éloigné de la réalité dans sa théorie et elle lui donna raison en évoquant Inaya « Putain Abby ! Tu me crois incapable de la repousser ?! De lui dire non ?! Parce que quoi ? Parce que je suis un mec ? Parce que je l’ai aimé avant ? Vas-y, justifie ton raisonnement à la con ! ». Ça lui faisait mal de constater que la femme qu’il aimait le considérer comme incapable de repousser les avances de l’afghane.

Elle lui reprochait de déformer ses propos. Il lui reprochait son absence de confiance à son encontre. Il ne comprenait pas pourquoi elle tenait tant à l’éloigner d’elle. Puis la vérité jaillit dans un hurlement. Elle voulait lui laisser la chance de retrouver l’amour de sa vie. En cet instant, Seth ne savait pas ce qui lui faisait le plus mal… Est-ce que c’était le fait qu’elle ne se considérait pas comme l’amour de sa vie ? Ou bien de savoir qu’elle souffrait sûrement à cette pensée ? « Je ne t’ai jamais demandé de faire ce choix pour moi. Tout le monde fait des choix pour moi, mais personne ne me demande ce que je veux moi ! ». Et ce qu’il voulait, c’était tout sauf ce qui était en train de se dérouler en cet instant. Il aurait aimé ne jamais recevoir cette boite de la part de Benjamin, ne jamais apprendre qu’Inaya était toujours en vie. Tout cette histoire l’épuisait, alors il décida d’aller confronter la jeune afghane au plus tôt pour tourner la page. Il quitta donc la chambre, sans prendre en compte l’avis d’Abigail qui considérait que la dispute n’était pas terminée. Pour lui, ça l’était. Le trentenaire se rendit donc dans sa chambre, bien décidé à faire son sac dès maintenant et quitter New York dès ce soir pour rejoindre Baltimore.

C’était sans compter sur Abigail qui l’avait talonné pour poursuivre leur conversation. Un regard pour cette dernière alors qu’elle venait de fermer la porte, puis il laissa son geste en suspens en entendant les premiers mots de cette dernière. Son cœur se serrer au fur et à mesure des confidences de la jolie blonde, et finit par délaisser son sac pour lui faire face. C’était douloureux d’aimer… Il en prenait de nouveau conscience en cet instant précis. Seth s’avança jusqu’à la jolie blonde « Tu la considères comme l’amour de ma vie… » et l’observa quelques secondes, avant de renchérir « C’est toi l’amour de ma vie. C’est toi qui m’ait destiné, celle qui me faut, celle que j’ai envie de rejoindre en rentrant du travail ou de mission, celle à qui j’ai pensé quand j’ai cru mourir… J’aurais dû être en paix à l’idée de rejoindre Inaya, mais rien. Pas une fraction de seconde je n’ai pensé à elle… TU m’as maintenu en vie. Alors arrête de te croire inférieur à cette femme. Mes sentiments pour toi sont tellement plus forts… » et déposa ses lèvres sur son front avec tendresse, avant de la serrer dans ses bras « Je veux qu’elle justifie son mensonge. C’est tout. Je m’en moque qu’elle m’aime toujours, qu’elle ait envie de moi. Je ne suis pas encore partit que je veux déjà te revenir… J’ai seulement besoin de réponses. Je n’ai besoin de rien de plus » et se recula, entourant son visage de ses mains « Plus jamais je ne veux t’entendre dire de telles inepties. Ok ?! Si tu ne m’étais pas destinée, tu ne serais jamais arrivée dans cette colocation, tu ne te serais jamais entêtée à venir me déranger quand je travaillais, tu n’aurais pas été là à mon retour du Yémen, tu ne m’aurais pas réappris à aimer » et lui sourit avec douceur. Seth espérait qu’elle avait compris qu’elle l’aimait peut-être à en crever, mais elle n’était pas la seule dans cette pièce.


Charly
Messages : 3638
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Dim 3 Sep - 21:05

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 72deb5ac0f47ca12_r_gifIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 Reese-witherspoon-madeline
crédit: Samounette


« -parce que tu l’as aimé ! Et que tu l’as perdu dans la douleur ! » alors oui, elle l’imaginait capable de succomber à Inaya si elle venait se coller à lui, si elle lui rappelait qu’elle l’aimait encore… elle ne connaissait pas cette femme. Mais Abby la redoutait. Depuis qu’elle avait comprit qu’elle était vivante, elle avait une peur bleue de perdre Seth. Pas parce qu’elle ne lui faisait pas confiance, mais parce que c’était presque logique. Puis elle s’était mordue les lèvres. Elle s’était sentie coupable. Seth avait raison, elle faisait un choix pour lui, sans savoir ce que lui voulait. Elle s’était imaginée que c’était la meilleure solution. Comme le libérer pour qu’il puisse affronter tout cela sans avoir à penser à elle, à ce qu’elle pourrait ressentir. Librement.

La conversation aurait pu s’arrêter là, mais Abby ne voulait pas qu’il parte voir cette femme, alors qu’ils venaient de se prendre la tête. Par amour. Qu’ils étaient en train de souffrir parce qu’ils s’aimaient. Tout était compliqué… elle détestait ça. Alors elle l’avait suivit et s’était justifier. Entendre Seth reprendre ces mots à voix haute lui fit un mal de chien. C’était presque comme si on lui arrachait le cœur. Ses yeux s’embuèrent de larmes lorsqu’il la contre dit. Il lui fit une déclaration magnifique. Comment encore douter de ce qu’il éprouvait pour elle. Elle enfouie son visage dans son torse pour cacher ses larmes alors qu’il venait d’embrasser son front. « -ok… » souffla la jeune femme ses se décoller de ses bras.

Son visage entre les mains de Seth, elle hocha la tête, ce qui fit remonter ses joues. D’accord… elle ne dirait plus de telles choses et ne les penseraient plus non plus. « -embrasses moi… » souffla la jeune femme avec tendresse. Elle en avait besoin. Elle savait qu’il allait partir dans quelques heures. Et ça lui déchirait le cœur. Elle ne serait sereine que quand il serait de retour, avec les réponses à ses questions. Abby passa ses bras autour du cou de Seth, approfondissant leur baiser. Puis elle recula légèrement le visage pour plonger son regard dans le sien. Elle voulait qu’ils passent la nuit ensemble, qu’ils se fassent l’amour, qu’il imprime son odeur sur sa peau. Alors elle glissa ses mains sous le débardeur de Seth, et lui retira avec lenteur. Puis elle caressa son torse, tout en cherchant à nouveau ses lèvres. Ils firent l’amour une première fois avec tendresse et douceur, comme pour se retrouver. Une seconde fois quelques heures plus tard, de façon plus fougueuse. Juste avant de s’endormir au creux de ses bras, elle lui souffla un : « -je t’aime… » un je t’aime qui voulait dire : je te veux toi dans ma vie, pour toujours et à jamais. Parce que sans toi je ne sais plus vivre pleinement. Parce que grâce à toi ma vie est bien plus belle. Lorsqu’il déposa son sac dans l’entrer quelques heures plus tard, elle avait le cœur dans un étau. « -reviens moi vite d’accord ? » souffla la jeune femme qui ne parvenait pas à se détacher de lui.
Manhattan Redlish
Messages : 3760
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Dim 3 Sep - 21:27

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 A59aa0ae310a9719f9d4a4c3394d53829e9935ccIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 0a518bfd473fe8a07b604f1e7e763759c1139cf4
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Alors que Seth avait la sensation d’être la marionnette de la CIA depuis plusieurs mois maintenant, subissant le choix des autres, voilà qu’Abigail choisissait qui il devait aimer sans prendre en compte son avis ou encore les sentiments qu’il pouvait éprouver. La jeune femme lui parlait de cette rencontre avec Inaya comme si elle en connaissait d’ores et déjà le déroulé, comme si elle était certaine qu’il succomberait à l’appel de son corps, à la nostalgie de leur amour passé. Pas une seconde, elle n’avait envisagé qu’il puisse repousser cette femme, qu’il s’était sentit trahis par elle, et qu’aujourd’hui, il en aimait une autre. Peu importe ces arguments, Seth avait l’impression d’avoir toujours tort « Ce n’est pas une excuse pour te tromper ! » rétorqua-t-il donc avec colère alors que l’idée même de succomber aux charmes de l’afghane lui était impossible. Pourquoi ça ne l’était pas pour elle ?! Alors il avait décidé de quitter la pièce, lassé, éreinté de voir le monde entier décider pour lui. Ce qu’il doit faire, comment il doit faire, qui il doit aimer, qui il doit détester… Encore et encore. Le trentenaire voulait seulement être maître de son existence. Il prit donc la décision de rejoindre Inaya à Baltimore pour la confronter, et ainsi prouver à la femme qui l’avait rejoint dans sa chambre, que peu importe son passé en commun avec cette dernière, c’était elle qu’il aimait. Parce que c’était cela qu’il tenta d’exprimer une dernière fois, telle une dernière tentative désespérée pour lui faire entendre raison. C’était de cette jolie blonde venue bouleverser son quotidien dont il était tombé amoureux sans s’y attendre, et c’étaient à ses côtés qu’il souhaitait vivre jusqu’à son dernier souffle de vie. Lorsqu’elle enfouit son visage contre son torse, Seth sut alors qu’il était parvenu à la convaincre de la sincérité de ses sentiments à son encontre.

À sa demande, Seth déposa ses lèvres sur les siennes et décida de retarder son départ de quelques heures. Il voulait passer cette nuit avec Abigail. Il prit donc le temps de redécouvrir son corps durant la nuit, lui faisant tendrement l’amour, comme pour lui prouver à quel point elle était importante pour lui. Au petit matin, ils reprirent leurs habitudes en se montrant plus fougueux, mais ce fut tout autant délectable. Il déposa ses lèvres contre son front en entendre les trois mots de la bouche de la jolie blonde blottie tout contre lui, et souffla un « Moi aussi… » avant de rejoindre les bras de Morphée pour les quelques heures restant. C’était le cœur lourd qu’il resta dans l’entrée, ses bras autour d’Abigail, avec une envie irrépressible de rester ici avec elle « Je te le promets » et entoura son visage de ses mains pour l’embrasser, avant de lui souffler un « Dans trois jours, au plus tard, je suis rentré. Je t’aime. Je t’aime. Je t’aime » répéta-t-il ensuite entre deux baisers, afin qu'elle le mémorise et ne doute pas de lui durant cette absence, et finit par prendre son sac, avant de poser son regard sur Tom qui venait de descendre « Tu fais attention à elle en mon absence ». Un acquiescement de la part de l’analyste et Seth quitta l’appartement. Il ne revint pas le troisième jour, mais à l’issue du quatrième jour. Il avait pris le soin de prévenir Abby dans un message : Salut mon cœur, je ne serais pas rentré à la date prévue. Elle veut me présenter son mari et son nouveau-né. Je rentre après. Promis.

Charly
Messages : 3638
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Lun 4 Sep - 21:05

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 72deb5ac0f47ca12_r_gifIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 Reese-witherspoon-madeline
crédit: Samounette

Abby n’avait pas doué de la fidélité de Seth. Elle voulait seulement lui donner la possibilité de retrouver cette femme de son passé, qu’il avait tant aimé. Même si cette idée lui déchirait le cœur, même si elle n’avait pas envie de le perdre. Elle tenait à lui plus qu’elle n’avait pu l’imaginer. Elle était tombée amoureuse rapidement, intensément. Même si ils avaient une capacité folle à s’engueuler pour un rien, aujourd’hui c’était une évidence pour Abby. Seth était l’homme de sa vie. Celui avec qui elle voulait vieillir. Celui qu’elle voulait aimer jusqu’à la fin de ses jours. Comme souvent, il avait été capable de trouver les mots qu’il fallait. Le visage dans son torse, elle était rassurée.

Ce qui ne l’empêcha pas d’avoir mal en le voyant partir au matin. Abby aurait aimé que tout soit un peu plus facile, plus simple. Mais Seth était agent de la CIA, et à cause de cela, rien n’était classique. Trois jours… trois petits jours. Pourtant, il pouvait se passer tant de chose… elle lui rendit chaque baiser, et lui sourit avec tendresse. « -moi aussi je t’aime… soit prudent d’accord ? » elle n’avait pas envie de le voir revenir dans un sale état. Ou encore qu’on annonce sa mort par l’intermédiaire de Tom. Trois jours plus tard, elle sourit en voyant son prénom sur son téléphone. Elle répondit : je t’attends. Je t’aime. Puis un second message : tu me manques. Ils n’étaient jamais très expansif par message. Seth n’était pas un grand bavard, alors il ne l’était pas non plus par écrit.

La jeune femme avait passé le plus claire de son temps à travailler. Sauf le troisième jour où elle avait été dérangé. On avait sonné à la porte. Trois hommes se trouvaient sur le palier. Une visite pour le cable. Elle ne comprit pas tout. Elle nota que seulement un d’entre eux prenait la parole. Il avait un accent de l’est. Abby les laissa faire le tour de l’appartement, les suivant partout. Elle refusa de les faire entrer dans les chambres de ses colocataires, prétextant qu’elle n’avait pas les clés. Elle trouvait cela étrange. Elle fut plus que soulagé de le voir partir. Tom n’était pas là, Kim à l’autre bout du monde. Oui, elle fut rassurée de se savoir à nouveau seule à l’appartement et avait prit soin de refermer à clé. Est-ce qu’elle devenait elle aussi parano ? Ce n’était pas parce que ces hommes étaient des armoires à glace et que l’un d’eux avait un accent que cela rimait avec KGB.

Manhattan Redlish
Messages : 3760
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Mar 5 Sep - 18:36

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 A59aa0ae310a9719f9d4a4c3394d53829e9935ccIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 0a518bfd473fe8a07b604f1e7e763759c1139cf4
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Son portable vibra dans sa main, lui signalant qu’il venait de recevoir un message. Puis une seconde fois, quelques secondes après. Un sourire étira immédiatement les lèvres de Seth alors qu’il lisait les quelques mots de la jolie blonde, répondant un simple : Idem, puis rangea le petit appareil dans la poche intérieur de sa veste et releva la tête en direction d’Inaya assise à ses côtés « C’est elle » et renchérit face au regard interrogateur de ce dernier « Ton sourire a parlé pour toi » et il sourit davantage tout en acquiesçant. Ils avaient exercés l’un avec l’autre des mois durant avant de tomber amoureux. Inaya avait donc rapidement appris à décoder le langage corporel de l’agent de terrain, palliant ainsi son mutisme habituel. « Je suis heureuse pour toi » souffla-t-il avec sincérité, ce qui fit hocher la tête du trentenaire qui rétorqua dans un murmure un « Merci ». Ils restèrent ainsi à discuter dans le parc à proximité de la maison de cette dernière, évoquant l’Afghanistan et son arrivée aux États-Unis. Le lendemain, il avait fait la rencontre de son époux, un avocat américano-syrien. Ses parents avaient, eux aussi, fuis la guerre alors qu’il n’était qu’un enfant. C’était ainsi qu’ils s’étaient rencontrés et qu’ils étaient tombés amoureux l’un de l’autre. À l’issue de ces quatre jours à Baltimore, il tardait au trentenaire de retourner auprès de celle qu’il aimait et prit le prochain vol pour New York, arrivant ainsi en début de soirée.

Une première fois dans son existence, Seth avait fait un détour chez le fleuriste et avait ensuite pris un taxi pour rentrer à l’appartement. Il avait gravit tranquillement les marches, s’était délesté de son sac de voyage et avait interrogé silencieusement du regard Thomas qui s’afférait en cuisine pour le dîner. Ce dernier lui désigna le plafond. Seth retira son manteau qu’il déposa sur le canapé, puis grimpa les marches deux par deux. Il frappa ensuite à la porte de sa chambre, l’entrouvrit et ne fit apparaître que le bouquet de fleurs qu’il remua légèrement, avant de pousser davantage la porte pour apparaitre en son seuil et sourit à la jolie blonde « Salut toi » et ajouta « J’ai pensé à toi en les voyant » alors qu’il en huma le parfum, puis les déposa sur le meuble proche de l’entrée de la chambre « Tu m’as terriblement manqué » souffla-t-il en la rejoignant, passant ses bras autour de sa taille, déposant ses lèvres sur les siennes « Tom prépare le dîner. On a donc encore une petite demi-heure » et l’embrassa de nouveau « J’ai été heureux de la revoir » répliqua-t-il en se laissant tomber sur le lit, se redressant sur les coudes quelques secondes après « Enfin, je ne l’étais pas dans l’immédiat. Mais elle a su trouver les mots pour apaiser ma colère. Son mari est quelqu’un de bien. Elle est vraiment heureuse et c’est tout ce qui m’importe », puis lui tendit la main pour l’attirer à lui « Ça m’a aussi confirmé que je n’aimais que toi. Pas que j’en ai eu besoin, mais je sais qu’il y a une certaine blonde qui… » et se mit à sourire à la limite du rire amusé « Elle l’a fait pour nous protéger tous les deux. Elle m’a pleuré longtemps… Puis le temps a fait son œuvre. Elle s’est guérie de moi, comme moi d’elle, et on a avancé chacun de notre côté. On garde de beaux souvenirs de notre passé, mais on sait aussi que dans d’autres circonstances, notre histoire aurait pu être différente ». Il entendit ensuite un « À table ! » venant de l’étage inférieur « Je crois que c’est l’heure du dîner ».


Charly
Messages : 3638
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Mar 5 Sep - 19:31

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 72deb5ac0f47ca12_r_gifIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 Reese-witherspoon-madeline
crédit: Samounette

Tom avait décidé de s’occuper du repas. Abby avait trouvé cela étrange. Et en même temps, depuis que Seth était parti voir Inaya, il était très attentif. Un peu trop pour Abby. Mais elle avait très bien entendu ce que Seth lui avait demandé en partant. Alors, elle avait fait les efforts, et ils étaient parvenus à cohabiter plutôt sereinement. Alors ce soir, elle avait prit le temps de se doucher, alors qu’il était en cuisine. Cela faisait quelques minutes qu’elle était revenue dans sa chambre lorsqu’on frappa à la porte. Alors rapidement elle enfila une robe : « -qu’est ce qui se passe t’as besoin d’aide ? » demanda-t-elle alors que la porte s’entreouvrait et qu’elle se tournait pour voir apparaitre un bouquet. Elle pensait voir le visage de Tom. Au lieu de ça, un merveilleux bouquet de fleurs se dandinait. Un sourire illumina son visage lorsqu’elle vit apparaitre Seth. « -t’es rentré ! » clama Abby en s’approchant de lui. « -elles sont très belles. Attends tu as pensé à moi seulement en voyant les fleurs ? » ajouta la jeune femme en sentant les fleurs. Elle se foutait de lui « -toi aussi… » avant de lui rendre son baiser avec amour.

Dieu que cela faisait du bien de le retrouver. Le revoir souriant et apaisé. « -oui il s’est proposé. Je crois qu’il avait trop peur que je te dise qu’il n’avait pas pris soin de moi. » Cela l’amusait. Elle trouvait cela un peu inutile. Mais elle était entourée de deux agents de la CIA un peu parano. Donc elle avait laissé faire. « -alors comment ça s’est passé ? » demanda la jeune femme qui voulait savoir. Enfin, vu l’humeur de Seth là tout de suite, Abby se doutait que la rencontre avec Inaya s’était bien déroulée. Abby se sentait extrêmement soulagée. Il était revenu, il avait le sourire. Que demander de plus. Elle prit place sur le lit à côté de lui, penchant légèrement la tête sur le côté pour le regarder. Elle l’écouta avec attention, à nouveau soulagé d’entendre tout cela. Inaya avait refait sa vie. Elle était heureuse… c’était… parfait… Elle glissa sa main dans celle de Seth et s’allongea sur lui. Elle le couva du regard, un sourire au coin des lèvres. Un léger froncement de sourcils : « -tu veux dire quoi par circonstances et histoire différentes ? » elle tendit l’oreille : « -il va attendre. » elle embrassa Seth et lui sourit avec douceur. « -je suis… soulagée… » ajouta la jeune femme.

Manhattan Redlish
Messages : 3760
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Mar 5 Sep - 19:59

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 A59aa0ae310a9719f9d4a4c3394d53829e9935ccIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 0a518bfd473fe8a07b604f1e7e763759c1139cf4
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Le cœur plus léger, des fleurs à la main, et le sourire aux lèvres. C’était ainsi que Seth se présenta à la jeune femme en ce début de soirée alors qu’il venait tout juste de rentrer de Baltimore.  Il n’avait pas prévenue Abigail de son retour qu’il avait avancé de quelques heures afin de lui en faire la surprise. Il avait été impatient de la retrouver, de la rassurer sur sa rencontre avec Inaya, sur la menace vaine qu’elle représentait dans l’esprit de sa petite-amie, et de pouvoir passer la nuit avec cette dernière dans ses bras. Il ne fut donc pas surprit alors qu’il l’entendit s’adresser à Tom, ou plutôt à celui qu’elle pensait être Tom. Il secoua alors les fleurs avant de faire son entrée, hochant de la tête à ses mots. Oui, il était rentré. Sain et sauf. Un coup d’œil pour les fleurs qu’il venait de poser à ses côtés « Oui, j’étais bien occupé ces derniers jours » répliqua-t-il avec sérieux, puis croisa les prunelles claires de sa petite-amie et lui adressa un clin d’œil « J’avais envie de te faire une surprise » parce que comme il le lui avoua par la suite, elle lui avait terriblement manqué durant ces quelques jours. Il déposa ses lèvres sur les siennes, savourant leurs retrouvailles. « Mon poing dans la gueule lui a fait peur, faut croire ». Son colocataire était sûrement lassé de se faire frapper par l’agent de terrain. C’était compréhensible. Ça n’aurait pas lieu si ce dernier ne se comportait pas comme un idiot.

Seth prit place sur le lit, appréciant le confort du matelas et se confia sur les trois jours qui venaient de se dérouler en présence d’Inaya. Il évoqua la colère qu’il avait éprouvé à son encontre le premier jour. Il se souvint encore de son regard quand elle le reconnu en bas de chez elle. Sa réaction n’aurait pas été différente s’il avait été un esprit venu de l’au-delà pour venir la hanter. Avec sa diplomatie habituelle, il avait exprimé sa colère concernant ses mensonges, la culpabilité qu’il avait éprouvé également en se pensant responsable de sa mort. Il avait été détruit par cette pensée. Inaya l’avait laissé s’exprimer, et avait repris une conversation plus apaisée par la suite. Elle connaissait son fonctionnement. Elle l’avait toujours laissé crier sans mot dire, jusqu’à ce qu’il se retrouve soudainement silencieux, et c’était à ce moment-là qu’elle lui répondait. Elle n’avait jamais apprécié le conflit. Ils avaient donc parlé de ces dix dernières années. Au fil de ses explications, le trentenaire attira Abigail jusqu’à lui afin qu’elle prenne place sur lui. Il voulait sentir la chaleur de son corps contre le sien. Il n’eut le temps de répondre qu’il entendit la voix de Thomas les appeler pour le dîner. Un sourire en entendant la réponse de la jolie blonde et souffla un « Ok » avant de lui rendre son baiser et sourit, peu surprit de sa confidence « Je sais ».

Il caressa son visage avec douceur, la couvant amoureusement du regard et décida de répondre à sa question précédemment posée « Nous étions continuellement en danger et continuellement ensemble. Cela favorise les rapprochements. Si on s’était rencontré aux États-Unis, on ne serait sûrement jamais tombé amoureux l’un de l’autre » et haussa les épaules « Elle a toujours voulu avoir des enfants, une belle maison et prendre soin de sa famille. Je n’ai jamais voulu avoir d’enfants et je ne suis pas certain que j’aurais été capable de quitter la CIA à ce moment-ci. Les choses auraient été différentes. Aujourd’hui, j’aspire une vie tranquille avec une belle blonde » et ajouta « Rassurée sur tous tes doutes concernant la femme de ma vie ? » répliqua-t-il sur un ton quelque peu taquin.


Charly
Messages : 3638
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Mer 6 Sep - 16:45

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 72deb5ac0f47ca12_r_gifIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 Reese-witherspoon-madeline
crédit: Samounette

« -je m’en doute… » avait soufflé Abby en prenant sa réponse au premier degré. Le regard baissé quelques instants sur les fleurs, puis elle vit son clin d’œil. Il se foutait d’elle. « -et tu te crois drôle ? » marmonna la jeune femme avant de complimenter les fleurs. « -c’est adorable… » souffla Abby avant de lui confié qu’il lui avait également terriblement manqué. « -je crois oui… enfin j’ai été sympa pendant ces quelques jours alors ça à peut être aidé aussi. » s’amusa Abby en parlant de Tom. Une fois sur le lit, elle écouta avec attention ce que lui confia Seth. Tout en l’observant, elle ne cessait de se faire que c’était terminé… l’affaire Inaya était classée. Ils allaient pouvoir aller de l’avant. Comme elle l’avoua, elle était soulagée. Que ce soit terminé, qu’il soit revenu, qu’il ne soit pas blessé.

A nouveau elle le couva du regard. « -oui… » oui, elle était rassurée et heureuse qu’il soit de retour. Elle l’embrassa avec envie, avant de blottir son nez dans son cou. « -on va devoir descendre… il va râler sinon. » A nouveau elle l’embrassa, avant de se lever, gardant la main de Seth dans la sienne. Elle récupéra le bouquet de sa main libre avant de descendre jusqu’à la cuisine. Elle sourit à Tom et lança un : « -ça sent bon ! » avant de lâcher Seth à contre cœur pour aller chercher un vase pour les fleurs. Quelques minutes plus tard, elle s’installait à table avec les deux hommes. Tom et Seth évoquèrent le voyage de ce dernier, Inaya, et puis la conversation redevint classique. Abby trouva alors le moment pour leur demander : « -au fait, hier il y a trois types qui sont venus à l’appart pour le cable. J’ai pas tout comprit. Mais… je sais pas si c’est à cause de vous, enfin… je sais pas trop… » elle prit une gorgée d’eau « -ils étaient assez baraqués, et hum… » elle mangeait en même temps. « -celui qui m’a parlé avec un accent de l’est. Et je… » elle sourit à Seth avant d’avouer : « -je sais pas sur le coup j’étais pas du tout à l’aise. Et j’ai été bien contente quand ils sont partis. » elle les regarda tour à tour. « -j’aurai pas du les laisser entrer hein… j’ai fait une boulette… » elle grimaça. Genre grosse boulette sécurité nationale ? « -enfin après je me suis dis que c’était peut-être… je vais l’appeler ma chère amie tiens ! Oui voilà, que c’était elle qui m’embrouillait l’esprit. Genre je vois le mal partout. » elle tentait de se rassurer comme elle pouvait surtout.


Manhattan Redlish
Messages : 3760
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Sunny.

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Jeu 7 Sep - 19:43

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 A59aa0ae310a9719f9d4a4c3394d53829e9935ccIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 0a518bfd473fe8a07b604f1e7e763759c1139cf4
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Seth aimait lorsque la jeune femme ne percevait pas l’ironie dans ses paroles. En fait, il s’était même surprit à n’avoir qu’elle à l’esprit alors que pourtant, il avait passé ces quatre jours en compagnie de son premier amour. Cela avait permis de dissiper les doutes de la jolie blonde, et de confirmer également que la page était tournée pour l’agent de terrain. Abigail finit par comprendre qu’il se moquait gentiment d’elle en tenant un tel discours et acquiesça « Énormément » et sourit pour seule réponse à son compliment. Il finit par émettre un petit rire en jetant un coup d’œil à la porte close de la chambre alors qu’ils évoquaient la colocation avec Tom « C’est un gars simple. Si tu es sympa, il en fait de même ». C’était aussi simple que cela. Sa petite escale en dehors de la ville était parvenue à rassurer la jeune femme, et c’était tout ce qui importait. Il lui rendit son baiser avec cette même envie et réprima un petit grognement de frustration « Il peut aussi manger seul… Non ? » et apparemment, c’était non car après un dernier baiser, ils finirent par descendre main dans la main jusque dans les pièces communes. Un regard pour Tom à qui il rétorqua « Je n’aurais pas dit ça mais bon… » avec un petit sourire taquin. Il se sentait si léger maintenant et prêt à écrire un nouveau chapitre de sa vie différent. Il avait envie de redevenir l’homme qui était mort avec Inaya ce jour-là. Pour lui. Pour Abigail également. Il la couva du regard tout en apportant les verres, il espérait seulement qu’elle aimerait aussi ce Seth là…

Ils commencèrent à manger quand Abigail prit la parole, les informant de la venue de trois hommes. Les deux agents échangèrent un regard qui en disait long, puis se reconcentrèrent sur la jeune femme qui continua d’expliquer… Plus elle avançait dans ses descriptions, et plus les deux s’inquiétèrent. Seth posa sa main sur celle de la jolie blonde alors qu’il fit un signe à Tom qui se leva de table et quitta l’appartement pour passer son appel « Abby… » et posa son index sur ses lèvres, puis se saisit de son portable et lui envoya par message : Va préparer tes affaires, on quitte l’appartement dans vingt minutes. Pas un mot. Pas un bruit. Et il en fit de même. En silence et le plus délicatement possible, il prépara son sac et attendit dans l’entrée. Un signe de tête de l’analyste qui rentra au même moment. Le temps que ce dernier prépare son sac, et voilà que quelques minutes plus tard, Seth suivait la voiture de son colocataire en moto jusqu’à la planque de la CIA mis à leur disposition.

Ils arrivèrent rapidement à destination, se retrouvant dans un immeuble d’habitation pour le moins typique du quartier. Il n’avait rien de particulier, aucun signe distinctif. Un sourire à l’attention de la locataire qui sortait son caniche au même moment, et ils grimpèrent les marches jusqu’à l’appartement qui leur était destiné. Il était meublé en toute simplicité, mais c’était amplement suffisant. Seth jeta un dernier coup d’œil avant de fermer la porte à double tour derrière eux « Kim rentre quand ? » « Dans deux jours… Mais ils vont faire venir une équipe de nettoyage » « Et pour nos couvertures » « Ils considèrent qu’elles sont foutues » « Ok… On va passer la nuit ici. On y verra plus clair demain ». Il se rendit dans la chambre, posa son sac au sol et prit place sur le rebord du lit dans un soupir, puis releva son regard sur Abigail qui le rejoignit, et l’attira à lui, entourant son visage de ses mains « On est à l’abri ici » et la couva amoureusement du regard « Si jamais ils t’avaient… » et serra la mâchoire « Je ne sais pas comment ils nous ont retrouvés, mais on va finir par les avoir » et se redressa sur ses jambes « Je suis désolé de te faire subir tout ça… ».

Charly
Messages : 3638
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
Lune
Charly
Ven 8 Sep - 15:07

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 72deb5ac0f47ca12_r_gifIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 6 Reese-witherspoon-madeline
crédit: Samounette

« -oui il pourrait… » elle embrassa Seth avait d’ajouter un : « -mais ! » avec un sourire : « -c’est un gars sympa alors il faut être sympa en retour… » elle se foutait de lui. « -il a surtout fait l’effort de faire à manger, alors ça serait cruelle non ? » elle se redressa. « -on a toute la nuit… » sous entendant qu’elle avait parfaitement compris pourquoi il ne voulait pas descendre, et qu’elle aussi en avait très envie. Une fois à table, la jeune femme se décida à leur parlé de la visite de ces trois types du cable. Ces trois types qui lui avait fait froid dans le dos. Elle évoqua l’idée d’être devenue à son tour parano, et elle aurait vraiment aimé que Seth confirme cela. Mais au lieu de ça, elle observa avec inquiétude leurs échanges de regards, puis Tom quitter la pièce. Enfin, le signe de Seth. Silence ? Pourquoi ? Qu’est-ce qu’elle avait dit ? Elle n’arrivait pas à comprendre. Alors elle écarquilla les yeux en l’interrogeant du regard. Puis froncement de sourcil en le voyant prendre son téléphone. Elle tourna la tête vers le sien. Releva les yeux sur Seth. Elle eut envie de lui demander ce qui se passait mais elle n’était pas encore assez blonde pour ne pas comprendre qu’il y avait urgence.

Abby s’était levée pour aller dans sa chambre, elle avait prit quelques affaires, son pc, chargeur et autres trucs sans pour autant trop se charger. Lorsque se fut chose faite, elle fut contrainte de monter dans la voiture de Tom. Elle ne posa pas la moindre question, suivant le mouvement et surtout les deux hommes entrainé pour gérer ça. Cela n’empêchait pas qu’elle ait une boule au creux du ventre. Une angoisse grandissante. Sans rien dire, elle grimpa les escaliers, et détailla du regard l’appartement minuscule dans lequel ils venaient d’entrer. Toujours pas un mot. En posant ses affaires dans l’une des chambres, elle réalisa que ses mains tremblaient. Un coup d’œil à Seth lorsqu’il entra dans la pièce. Elle s’approcha rapidement de lui lorsqu’il lui fit signe. Elle n’avait pas osé le faire jusqu’à présent. Comme si elle risquait de le gêner ou de l’empêcher de penser. Les lèvres pincées, elle hocha la tête. En sécurité. Une partie d’elle en doutait pourtant. Elle avait peur. « -tu… tu crois que c’est de ma faute ? » demanda la jeune femme horrifié par cette idée. Elle releva le visage lorsqu’il se leva. Elle n’avait pas envie qu’il s’éloigne. Pas tout de suite. « -ne dis pas ça… » il n’y était pour rien. Et elle avait fait son choix. Elle l’aimait. Agent de la CIA ou non. Elle l’acceptait avec les plus et moins. La petite blonde inspira avec lenteur. « -j’ai peur… » avoua Abby avec léger rire nerveux. « -j’aurais dû en parler à Tom plus tôt… je suis désolée… je pensais pas… enfin je… » elle ferma les yeux cherchant ses mots. « -j’ai merdé… je suis désolée… » elle s’en voulait.
Contenu sponsorisé
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly]
Page 6 sur 10
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Sujets similaires
-
» Les pions peuvent être déplacés sur l'échiquier [Pv : Gaïa]
» Les faibles ne peuvent choisir leur façon de mourir [Scarlett]
» Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly]
» "Il n'y a pas de hasards, que des rendez-vous" [ft Charly]
» "Il n'y a qu'une personne qui me donne l'impression d'avoir des ailes et de planer, et c'est toi." - Ft Charly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Archives :: Archives :: Univers réel-
Sauter vers: