Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Apocalypse Rouge [PV Opale Or]
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 EmptyAujourd'hui à 1:17 par Opale Or

» Je servirai leur volonté | FoxDream
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 EmptyHier à 22:38 par FoxDream

» Toutes les histoires ont leur histoire - ft. Clionestra
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 EmptyHier à 21:32 par Clionestra

» {+18} Chance ou damnation ?
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 EmptyHier à 21:17 par Jambreaker

» (padmachou) Amitiés et confidences
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 EmptyHier à 16:33 par Maître des Univers

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 EmptyHier à 13:17 par Manhattan Redlish

» Un frère éloigné vaut moins qu'un voisin (avec Lexis)
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 EmptyHier à 13:03 par Lexis

» Bad feeling
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 EmptyHier à 9:18 par Lojzo

» hope it gives you hell
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 EmptyHier à 9:07 par Lojzo

-17%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS Centrale vapeur HI5900/22 5,2 bar
59.99 € 71.99 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly]

Manhattan Redlish
Messages : 3874
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Dim 27 Aoû - 11:22

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 A59aa0ae310a9719f9d4a4c3394d53829e9935ccIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 0a518bfd473fe8a07b604f1e7e763759c1139cf4
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Pourquoi éprouvait-il un soulagement en apprenant qu’Abigail n’avait pas couché avec Travis ? Peut-être parce qu’il l’aimait déjà à ce moment-ci, et que ça avait été affreusement douloureux de la savoir avec un autre homme que lui, alors imaginait qu’elle ait pu se donner à cet homme comme elle le faisait avec lui… Non, cette pensée ne lui plaisait pas. Il s’accrochait au fait qu’elle lui était destinée et qu’il lui était destiné. Abigail le lui confirma en lui confiant ne jamais avoir éprouvé d’attirance physique pour Travis, et qu’elle n’avait jamais eu envie de se laisser tenter « Parce qu’il y avait déjà plus que du sexe entre nous », puis ce mit à sourire quand elle évoqua Kim « Ma queue et mon cœur t’appartiennent » répliqua-t-il, trouvant l’idée de cette dernière pour le moins saugrenue. Kim aurait beau se promener entièrement nue dans l’appartement, il n’avait d’yeux que pour la jolie blonde. Ce fut pour cela qu’il s’était afféré derrière les fourneaux quelques jours plus tard. Néanmoins, entendre la jeune femme parler ainsi russe avec son interlocuteur avait pour le moins obscurcit la suite de la soirée. Comme à son habitude, Seth se montra franc et direct, souhaitant obtenir dès maintenant une réponse, et le cas échéant, faire taire les craintes naissantes la concernant. Quelque peu soulagé des réponses apportés par Abigail, il servit le vin et vint déposer ses lèvres sur les siennes en signe de paix avant de répondre « On te soupçonnerait jamais, alors oui, tu serais l’agent idéal. J’ai bien baissé ma garde avec toi » et pourtant, il se considérait comme un agent averti.

Seth reprit place sur sa chaise tout en appréciant le regard qu’elle posa sur lui, sans pour autant oublié le sujet de leur conversation « J’ai passé la majeure partie de ma carrière là-bas, je parle l’arabe et le kurde. Mais on se retrouve confronté à une nouvelle menace… » et la désigna de la main « Comme tu as pu t’en douter ». Il hocha simplement de la tête pour unique réponse. Oui, il n’avait pas apprécié entendre ce mot dans la bouche de sa petite-amie, d’autant plus que maintenant elle savait qu’il appartenait à la CIA. Il porta son verre de vin à ses lèvres après avoir répondu un « Oui » à son idée de déconstruire ses interrogations une par une. Abigail se lança et sa première justification le fit sourire avec amusement, et à la fois énormément de tendresse pour la femme se trouvant devant lui « J’ai une arme » précisa-t-il alors qu’il avait rangé son 9mm sous son matelas juste au cas où. Il eut un petit rire face à l’évidence de ses propos « Je note que tu as tout de même pensé à la possibilité de me liquider à mon retour du Yémen », et ajouta « Complexe. Pas tordue. Je n’aime pas ce mot… Mais aussi complexe soit notre relation, j’ai fini par t’avouer que j’étais de la CIA alors je pense que c’est plutôt efficace ». Il tritura le bout de sa fourchette posée sur la table de ses doigts, et poussa un soupir en relevant son regard sur la jeune femme « Je me sens un peu idiot ».

Charly
Messages : 3752
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Dim 27 Aoû - 11:44

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 72deb5ac0f47ca12_r_gifIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 Reese-witherspoon-madeline
crédit: Samounette

« -si moi je suis l’agent idéale, ta mission va bien se passer. Ça voudrait dire que les russes sont des gros nul en matière de recrutement ! » avait répliqué Abby. « -je trouve ça horrible que tu puisses imaginer que je t’ai manipulé depuis le départ. » donc oui, elle voulait qu’ils prennent le temps d’en parler, d’évoquer tout ce qui pouvait faire douter Seth. Elle tenait à lui donner les meilleurs arguments possible afin qu’il soit rassuré. Elle n’était pas un agent secret russe. « -je ne suis pas un agent secret russe. » articula Abby avec lenteur, histoire que ça rentre bien dans la tête de Seth. « -quoi que si j’en étais un, forcement je dirais ça, ce qui ne dois pas chasser tes doutes. » commenta ensuite la jolie blonde en réfléchissant tout haut.

« -ok très bien. Donc je parle russe, principalement du russe technique, si je peux dire ça. Pour le travail quoi. Je ne suis jamais allée là-bas. Si tu peux… regarder mon téléphone, mes mails ou encore fouiller ma chambre. Ça ne me gêne pas. Je n’ai rien à te cacher » elle se doutait qu’il allait refuser à cause de leur sentiments donc elle ajouta : « -je veux pas laisser cette idée germer dans ton esprit… » sa voix était tendre et douce. Elle lui expliqua qu’elle ne savait pas tenir une arme. Elle avait peur de ces trucs, ça faisait trop de bruit… et bien trop de mal dans tout le pays. « -au fond d’un placard avec un fond secret qui s’ouvre avec un code ou ton emprunte digital ? » demanda Abby avec un sourire. Elle préférait ça à savoir qu’ils avaient fait l’amour et qu’ils avaient dormi au-dessus d’un flingue cacher sous l’oreiller.

« -non je… j’ai pas pensé à te liquider ! C’est la situation là qui fait que… » elle le regarda avant de lui sourire. « -j’imagine que tes souvenirs sont un peu confus de cette soirée… mais moi je me souviens parfaitement de mes mains tremblantes, de mon envie de t’emmener à l’hopital, de ma peur de te voir crever dans mes draps. Tout comme du courage et du self control que j’ai dû avoir pour te recoudre, et pour éviter de tomber dans les vappes ou bien de vomir. » elle se passa une main dans les cheveux, les replaçant au passage. « -je serais vraiment un agent… de merde. » conclue Abby avec un sourire. « -ouais ok.. mais du coup, c’était quoi le but de ma mission ? Si j’étais là pour te liquider ou te surveiller, pourquoi attendre ? Pourquoi attendre que tu avoues alors que je savais déjà ? Pourquoi prendre le risque de tomber amoureuse ? ça tiens pas vraiment debout… » elle avança sa main jusqu’à celle de Seth. « -le soit pas. C’est pas grave. On en discute. Et… et on gère le problème. Je connais pas ta mission, les conditions de ton travail mais je… je crois que je peux comprendre ton angoisse. Par contre autre argument : tu penses vraiment que j’aurais laissé la porte ouverte, en prenant le risque que tu entends tout ? » héhé ! elle était plutôt fière de son argumentation.

Manhattan Redlish
Messages : 3874
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Dim 27 Aoû - 12:19

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 A59aa0ae310a9719f9d4a4c3394d53829e9935ccIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 0a518bfd473fe8a07b604f1e7e763759c1139cf4
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


La jeune femme était, aux yeux du trentenaire, un agent idéal pour les services secrets tout simplement parce que personne ne pourrait se douter de sa double identité. Elle semblait si innocente et si douce, que l’idée même de l’imaginer tuer un homme de ses mains était complètement insensée. Une théorie que ne partagea pas l’intéressée qui ne se considérait pas à la hauteur des attentes d’une agence de renseignements « Ne dit pas ça » alors qu’il avait la sensation qu’elle se dépréciait. Seth eut mal en entendant les mots de la jolie blonde qui trouvait sa manière de penser pour le moins horrible. Il souffla alors un « Je suis désolé » sincère. Il ne voulait pas penser ainsi, ça lui faisait même mal de penser ainsi, mais l’agent qu’il était l’y contraignait. La jolie blonde parvint à lui tirer un sourire quand il entendit son commentaire après lui avoir confirmé ne pas être un agent russe « En effet » confirma-t-il avec un certain amusement perçant dans sa voix. Le sérieux redevint rapidement la ligne directrice de la suite de la conversation alors qu’elle lui proposa d’avoir accès à chacun de ses effets personnels. Fouiller dans la vie de sa petite-amie n’était pas envisageable pour Seth qui souffla un « Abby… » telle une supplique. Non, il ne le ferait pas. Il voulait que leur relation soit basée sur la confiance, comme la jeune femme l’avait instauré en ne posant pas de questions sur ses déplacements intempestifs qui mettaient sa vie en danger. Il voulait lui rendre cette confiance. « Je sais » fut sa réponse alors que la jeune femme se montrait si douce et patiente à son encontre. Ce qui le rassura également, c’était qu’elle ne supportait pas les armes à feu. Toutefois, il précisa en détenir une et se mit à sourire quand elle imagina un coffre au fond de sa penderie « Non. Elle est à portée de main » pour des raisons de sécurité.

Un hochement de tête alors qu’Abigail évoqua ses souvenirs quelque peu confus de cette soirée. Oui, ils l’étaient de temps à autre. La douleur, les médicaments, l’alcool. Tout ça avait altéré ses souvenirs. Son cœur se serra en entendant le rapide récit que lui fit la jeune femme. Il lui avait vivre une soirée pour le moins horrible en rentrant du Yémen « Je suis désolé de t’avoir mis dans une telle situation Abigail, mais je n’avais confiance qu’en toi ». Sans vraiment savoir pourquoi, mais il savait qu’elle serait à la hauteur et qu’elle terrait ce qui s’était passé aux autres. Il avait eu confiance et elle lui avait donné raison. Un nouveau sourire étira les lèvres du trentenaire quand elle se considéra comme un agent de merde. Enfin, dans l’hypothèse où elle en était un. Les arguments qui suivirent firent ouvrir la bouche de Seth sans qu’il ne parvienne à la contredire. Il referma donc lentement la bouche tout en venant entrelacer ses doigts à ceux d’Abigail après qu’elle ait glissé sa main jusqu’à la sienne « Oui… Ça aurait été stupide » et la fixa quelques secondes « Je t’aime. Tu le sais ? » et porta les doigts de cette dernière à ses lèvres pour embrasser sa main, avant d’ajouter « C’est l’envers du décors. On se méfie de tout le monde jusqu’à… jusqu’à altérer nos relations » et souffla un « Pardonne-moi d’avoir douté de toi, d’avoir pensé que tu m’avais manipulé pour parvenir à tes fins alors que … tu as tant confiance en moi au quotidien… Je m’en veux ».


Charly
Messages : 3752
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Dim 27 Aoû - 21:27

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 72deb5ac0f47ca12_r_gifIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 Reese-witherspoon-madeline
crédit: Samounette

« -quoi ?! » s’amusa Abby. « -je vais me trouver des qualités là où j’en ai pas et où surtout je ne veux pas en avoir. » il n’y avait rien de mal à dire qu’elle ne ferait pas un agent ! Au contraire c’était rassurant non ? « -le soit pas. Ça… ça fait partie de ton job. » elle comprenait, et elle allait s’employer à lui montrer qu’elle n’était pas un agent russe. « -arrêtes, c’est bon. J’ai rien à te cacher. Tu trouveras seulement quelques billets au milieu de mes culottes et un vibromasseur dans la table de nuit. » il n’y avait pas de quoi faire d’elle un agent secret. « -si ça peut t’ôter à tout jamais cette idée de la tête, alors ça me va ! » vraiment, ça ne lui posait aucun souci. « -attends on a fait l’amour dans ton lit ! Et y’a ce truc planqué là quelque part ?! » oui, en même temps c’était logique.

« -je sais, je l’ai compris Seth. C’est pareil, tu ne peux pas continuellement t’excuser pour ça. Si je n’avais pas été là, je sais comment tu aurais géré. Enfin si tu l’aurait fait, mais en serrant un peu plus les dents, surement. » elle lui sourit avec douceur : « -c’est du passé. Du passé qui nous a rapproché en plus… » alors finalement, elle ne regrettait pas. Abby s’employa à trouver tous les arguments possible pour faire oublier à Seth cette idée débile. Il avait eut peur, parce qu’elle parlait russe. Rien de plus. Si ils prenaient le temps de creuser un peu, l’idée ne tenait pas debout. Et Abby était contente de parvenir à prouver cela. « -ah ! » claqua Abby comme si la conversation était terminée, affaire classée, elle avait gagné. « -tu en veux encore ? J’ai jamais chercher à savoir ce que tu faisais dans ta chambre. J’ai jamais demandé pourquoi tu fermes ton pc à chaque fois que j’entre, que tu hurles quand je ne frappe pas… » maintenant elle savait que c’était top secret, et donc qu’il était seulement plus que prudent. « -je sais. » avait elle sourit un poil taquine.

« -et bien ce n’est pas le cas pour nous. Ça ne va rien altérer du tout. Je peux te laisser un ou deux jours pour bien réfléchir et analyser la situation si tu en as besoin. Ça ne changera pas le fait, que je ne suis pas agent. Clairement pas. » elle pencha la tête sur le côté lorsqu’il déclara s’en vouloir. « -tu devrais peut-être me fouiller… » souffla la jeune femme dont le sourire s’étira avec lenteur. Elle se leva et ajouta : « -je vais t’aider… » avant de se tourner et de faire glisser la fermeture éclaire de sa robe. Elle s’avança vers lui, et grimpa sur ses genoux : « -ma seule arme… c’est ça… » avant de l’embrasser avec envie. "-ça fait presque deux mois... et j'ai très... très envie de toi..." elle l'embrassa à nouveau: "-alors je vais pas laisser la CIA gâcher la soirée..."


Manhattan Redlish
Messages : 3874
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Dim 27 Aoû - 21:56

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 A59aa0ae310a9719f9d4a4c3394d53829e9935ccIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 0a518bfd473fe8a07b604f1e7e763759c1139cf4
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Seth en oubliait presque que c’était une bonne nouvelle que la jeune femme ne veuille pas devenir un agent, et un bon agent de surcroît, alors il souffla un « Très bien » parce que c’était bel et bien le cas. À quotidiennement être entouré d’agents, il en oubliait presque que certaines personnes ne désiraient pas mener une telle existence. Et c’était ce qui lui plaisait chez Abigail. Qu’elle veuille mener une vie loin de la CIA et de cette Épée de Damoclès au-dessus de la tête de l’homme qu’elle aimait. Pour autant, la jolie blonde allait devoir subir entre le métier de ce dernier quelques mois, et les conséquences qui en découlaient notamment. Comme ce soir, alors qu’il avait envisagé la possibilité que la jeune femme face à lui soit une espionne envoyée par le KGB pour lui nuire. Il s’en excusa donc et souffla un « Pour le moment, tu me pardonnes. D’ici quelques mois, tu seras peut-être moins patiente ». C’était même une certitude. Il devra donc lui rappeler à quel point il l’aimait et qu’elle était importante pour lui, et que bientôt, ils ne seraient plus que tous les deux, à vivre la vie à laquelle ils aspiraient tant. Une vie tranquille et loin de tout danger. Un froncement de sourcils suivit la révélation de la jeune femme « Des billets ? Tu n’as pas de compte bancaire ? » alors qu’il ne souligna pas la présence de son vibromasseur dans le tiroir de la table de chevet. Ils avaient déjà évoqué l’appareil au cours d’une conversation. Il n’en fut donc pas surprit. Ce qui n’était pas le cas d’Abigail en apprenant qu’ils avaient fait l’amour dans sa chambre et à proximité de son arme de service « Oui » fut sa seule réponse. Quant à l’endroit où se trouvait l’arme, il était le seul à le savoir et il tenait que ça reste ainsi, malgré la confiance qu’il pouvait avoir en la jeune femme.

« Tu m’aurais sûrement retrouvé évanoui dans la salle de bain ou alors encore plus insupportable qu’à mon habitude ». Cela ne faisait aucun doute là-dessus, puis se mit à sourire pour seule réponse aux mots d’Abigail. Qui aurait cru que frôler la mort une première fois finirait par les rapprocher ?! Finalement, au fil de la conversation, la jolie blonde était parvenue à diluer chacun de ses doutes et de ses interrogations à son sujet. Ses arguments avaient été infaillibles et il ne put qu’abdiquer face à sa logique. Un petit sourire étira les lèvres de ce dernier alors que cette dernière avait besoin de lui prouver, une fois encore, qu’elle n’était pas un agent. Il répliqua donc un « C’est parce que je regardais du porno » en faisant référence à une précédente conversation. Puis il lui rappela qu’il l’aimait et apprécia son sourire en cet instant « Alors si tu sais, je n’ai plus besoin de te le dire ».
Par sa parano, Seth venait de lui montrer l’envers du décor d’un agent de la CIA. Par chance, il était tombé amoureux d’une femme patiente et compréhensive, qui avait assez de force pour le rassurer et accepter sa double-vie « Ce n’est pas nécessaire » la rassura-t-il sur le fait qu’il n’avait pas besoin davantage de temps pour réfléchir à tout cela. Il avait confiance en elle.

Un froncement de sourcils à ce qu’Abigail proposa « Je ne pense pas… » mais n’eut le temps de finir sa phrase que la jeune femme lui proposa de l’aider en faisant glisser la fermeture éclaire de sa robe. Une lueur d’envie éclaira rapidement les yeux clairs du trentenaire qui la dévora du regard alors qu’elle s’avança jusqu’à lui, prenant place sur ses genoux « Arme fatale » murmura-t-il avant de lui rendre son baiser, glissant ses mains dans son dos « Moi aussi » et lui rendit de nouveau son baiser avec tout autant d’envie « La quoi ?! Jamais entendue parler » alors qu’il parsema son cou de ses lèvres tout en se redressant, gardant les jambes de son amante autour de la taille. Il prit place sur le canapé dans une grimace « Abby... Abby... Attends » murmura-t-il à contrecœur alors que ça sonnait le glas de leurs ébats, se redressant pour s’asseoir correctement sur le canapé, sa main dans son dos et sa tête contre le dossier du canapé « Une seconde... »



Charly
Messages : 3752
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Lun 28 Aoû - 11:44

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 72deb5ac0f47ca12_r_gifIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 Reese-witherspoon-madeline
crédit: Samounette

« -d’ici quelques mois ta mission sera terminée… » avait répondu Abby sans cessé de le regarder. Ils ne pouvaient rien projeter. Et elle n’avait pas envie de s’imaginer moins patiente qu’aujourd’hui. Moins compréhensive également. Cela sonnerait comme moins amoureuse. Et elle ne voulait pas de ça. Elle voulait que leur relation fonctionne. Et ce n’était pas à coup d’excuses ou de culpabilité qu’ils allaient s’en sortir. C’était avec de la franchise et de la confiance. Abby n’avait rien à cacher à Seth. « -si ! si ! Mais j’en garde un peu de côté, comme ça. Y’a loin d’avoir de quoi disparaitre de la surface de la terre ! » elle essayait de mettre de l’humour derrière tout cela. Elle comprenait que Seth ait pu se faire des idées, et elle prit soin de défaire toutes les idées ou hypothèses possible à son sujet. Elle n’était pas agent. Encore moins l’ennemi.

« -je crois que si tu n’avais pas demandé, j’aurais insisté pour t’aider. Parce que tu étais tellement livide… » même si à l’époque ils n’étaient pas amis, Abby ne l’aurait pas laissé ainsi. C’était certain. Elle pouffa de rire lorsqu’il évoqua le porno que soit disant il regardait et qu’il cachait à chaque fois qu’elle avait pu débarquer dans sa chambre. « -avec ton jean remonté et fermé ? » s’amusa la jeune femme en lui souriant. Voilà, il commençait à se détendre à nouveau, à oublier ces histoires de russe. « -quoi ? Non ! Si ! Je veux que tu le dises encore ! » s’exclama la petite blonde « -je risquerais d’oublier sinon, tu sais comme je suis ! » ajouta-t-elle avant de lui proposer un peu de temps pour méditer tout ce qui venait de se passer. « -très bien. » affaire classée. Ça lui allait très bien ! Parce qu’elle avait d’autres envies. Deux mois qu’ils ne s’étaient pas retrouver nus l’un contre l’autre. Elle était en manque de sa peau. Alors elle joua les allumeuses, et sourit contre ses lèvres en sentant ses mains dans son dos.

Abby pencha la tête sur le côté alors qu’il embrassait son cou. Dieu qu’elle aimait ça. L’espace d’une seconde, elle s’inquiéta pour lui lorsqu’il la souleva pour venir jusqu’au canapé. Il n’était pas encore totalement guérit. Mais elle choisi de lui faire confiance. S’il osait ce geste, c’était qu’il pensait être en capacité de le faire. Et pourtant, il avait mal. Elle le constata bien vite. « -Seth… ça va ? » demanda la jeune femme en se redressant pour s’asseoir à côté de lui. « -je t’apporte un peu d’eau. » souffla la jeune femme en se levant, pour prendre un verre d’eau. Elle lui tendit en reprenant place sur le canapé. Avec douceur elle caressa les cheveux de Seth, avant de venir embrasser son cou. Elle l’observa ensuite quelques secondes, cherchant à savoir si ça allait. « -tu veux bien qu’on monte… » souffla la jeune femme en le prenant par la main. « -moi aussi je suis parano, j’ai toujours peur que Tom est posé des caméras partout ici. » c’était la vérité ! Abby entraina Seth jusqu’à sa chambre, et ferma la porte. « -laisses moi m’occuper de toi.. » souffla la jeune femme en s’approchant.

Avec lenteur, elle l’aida à retirer son t-shirt, avant de l’embrasser et de glisser ses mains jusqu’à la fermeture de son pantalon. Sa langue chercha la sienne, alors qu’elle prenant en main le membre de Seth. Avec lenteur, elle le fit reculer jusqu’au lit. Lorsqu’il fut installé, dos contre l’oreiller, elle grimpa sur le lit à son tour, féline, sourire sur les lèvres. « -détends toi… » Lèvres qu’elle fit glisser bien vite autour de la virilité tendue du beau brun. Elle joua ainsi durant de longues minutes, appréciant de le voir profiter et apprécier. Abby avait envie de le sentir en elle, alors elle mit fin à ces préliminaires pour venir s’installer sur lui. Elle se pencha pour qu’il vienne nicher son visage entre ses seins, avant de le guider en elle, lâchant un soupire de plaisir.

Manhattan Redlish
Messages : 3874
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Lun 28 Aoû - 14:39

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 A59aa0ae310a9719f9d4a4c3394d53829e9935ccIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 0a518bfd473fe8a07b604f1e7e763759c1139cf4
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Un sourire alors qu’Abigail se voulait rassurante, comme si elle ne voulait pas penser au fait qu’elle pourrait perdre en patience et en compréhension au fil du temps, et décida de se concentrer sur le fait que la jolie blonde gardait de l’argent au milieu de ses sous-vêtements « Je vois » répliqua-t-il avec amusement. C’était une manière comme une autre de placer son argent. Peut-être la plus sûre en finalité. Toutefois, il n’irait pas fouiller ses effets personnels pour se convaincre qu’elle n’était pas un agent de la CIA. Abigail avait su avancer les arguments pertinents pour ôter tout doute sur son identité, et ils s’étaient même mis à ressasser le passé, et plus particulièrement son retour du Yémen « Tu veux dire que j’avais une sale gueule ». Autant appeler un chat, un chat. Mais finalement, cette épreuve les avait rapproché et aujourd’hui, ils étaient plus proches que jamais. Seth en vint même à plaisanter sur les raisons qui le poussait à continuellement maugréer lorsqu’Abigail entrait sans prévenir dans sa chambre. Un petit rire discret résonna autour de la table « C’est pour plus de discrétion ». Puis, comme un cheveu sur la soupe, il lui confia l’aimer. Elle le savait. Un nouveau petit rire quand la jolie blonde rebondit aussitôt sur son idée de se taire à l’avenir. Après tout, si elle savait, il n’avait pas besoin de le lui rappeler continuellement « Oui, tu as raison. Ça serait dommage que tu l’oublies » tout en hochant la tête avec conviction, avant de lui sourire.

Néanmoins, au vu de la tournure de la soirée, Seth ne s’était pas attendu, une seule seconde, à se que la jeune femme fasse glisser sa robe de la sorte, mais en savoura chaque seconde alors qu’elle prit place sur ses genoux. Ses mais dans son dos, il laissa ses lèvres s’aventurer dans son cou, appréciant le goût de sa peau sous sa langue et ses lèvres. Il finit par se lever, gardant la jeune femme dans ses bras, surestimant ses capacités en cet instant, mais la douleur le rappela bien vite à l’ordre. Il reprit place assise sur le canapé, sa main dans son dos et acquiesça « Oui, oui… » et inspira profondément avant de se saisir du verre d’eau tendu par Abigail et apprécia la caresse de ses doigts dans ses cheveux, le tendant peu à peu. Il ferma les yeux au contact de ses lèvres dans son cou, puis rouvrit les paupières en entendant la voix de cette dernière lui parvenir « Ok » et se redressa avec lenteur, sa main dans celle de la jolie blonde et se mit à sourire « S’il fait ça, je le tue de mes propres mains ». Ce qui était vrai.

En franchissant le seuil de la chambre, le trentenaire se retourna vers Abigail et il frissonna aux mots de cette dernière. Il se laissa faire alors qu’il se retrouva torse nu devant elle, puis sentit son cœur battre un peu plus fort alors qu’elle s’attelait à défaire son pantalon, pendant qu’il rendait son baiser à son amante. Ses mains entourant son visage, il chercha avidement sa langue, avant de se reculer légèrement ses lèvres pour laisser passer un soupir de plaisir sous les caresses habiles de la jeune femme. Il ne répondait plus de rien alors qu’il prit place sur le lit, entièrement nu et entièrement à sa merci. Seth la dévorait littéralement du regard alors qu’elle s’avançait vers lui de manière féline. Un « Mon dieu » s’échappa de ses lèvres alors que la bouche de sa petite-amie glissa autour de sa virilité tendue. Ses doigts agrippés aux draps, il glissa son autre main dans les cheveux d’Abigail sans la conduire d’aucune manière. Elle savait y faire, elle n’avait pas besoin de lui pour ça. Il souffla des « Abby… Encore…Continue…Mon dieu » entre des gémissements de plaisir, se délectant de l’habilité de sa langue. Seth avait envie d’elle, il la désirait plus que quiconque, et laissa un soupir de plaisir s’échapper de ses lèvres lorsqu’il se sentit en elle. Ses mains sur ses hanches, il goûta à ses seins avec envie, s’attardant sur ses derniers avec une attention particulière, puis finit par le faire basculer sur le dos et donna un premier coup de rein vigoureux, puis il se retira, conviant Abigail à se tourner dos à lui. Ses jambes autour de ses hanches risquaient de toucher ses blessures et il n’avait pas envie d’arrêter là. A genoux derrière elle, ses mains tenant fermement ses hanches cambrées vers lui, il la pénétra de nouveau et avec violence, à l’image des vas-et-viens suivant. Il voulait faire taire cette frustration de ne pas pouvoir la toucher des deux derniers mois.

Dos contre son torse, il vint glisser sa main jusqu’à ses seins, embrassant sensuellement son cou avant que ses doigts ne glissent jusqu’à sa féminité, murmurant un « Tu m’excites » qui sortit d’une voix rauque de désir alors qu’il ondula lascivement le bassin, avant de se montrer plus violent, plus abrupte au fur et à mesure que le rythme accéléra, puis laissa exprimer son plaisir dans un cri de jouissance, avant de se laisser retomber délicatement au milieu des draps. Il ferma les yeux alors que la tête lui tournait, et se mit à sourire de bien-être malgré le tiraillement de son dos, puis se tourna vers Abigail, prenant place au-dessus de son corps nu et embrassa chaque parcelle de sa peau humide, descendant sensuellement jusqu’à sa féminité.


Charly
Messages : 3752
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Jeu 31 Aoû - 18:53

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 72deb5ac0f47ca12_r_gifIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 Reese-witherspoon-madeline
crédit: Samounette

Ça faisait trop longtemps qu’ils n’avaient pas fait l’amour. Et malgré ce qui venait de se passer, les soupçons de Seth, les justifications d ‘Abby… la jolie blonde avait toujours son idée de terminée la sourée sous les draps, totalement nu et à bout de souffle. Alors pour chasser ce début de soirée désastreux, elle s’était dévêtue devant Seth. Mais une fois sur le canapé, elle eut une légère inquiétude vis-à-vis de son état de santé. D’ordinaire, c’était lui qui prenait les commandes. Sauf que là, il était encore blessé. Alors Abby décida d’inverser les rôles. Une fois à l’étage, elle prit le temps de lui ôter ses vêtements, avant de s’occuper de lui à sa façon. Elle adora entendre es commentaires et les suppliques de Seth. Mais elle n’avait pas l’intention de terminer les choses ainsi. Elle voulait le sentir en elle, alors elle changea de position, remontant le long de son corp, venant nicher le visage de Seth entre ses seins.

Contre toute attente, Seth la fit basculer sur le côté. Elle lui sourit, une étincelle taquine dans les yeux. C’était plus fort que lui. Dans un effort d’abdo, elle l’embrassa avec envie, avant de se tourner. Il lui tira un cri, puis un autre et encore un autre. Abby se redressa, soupirant de plaisir alors qu’il ondulait en elle, tout en embrassant son cou. Lorsqu’il glissa sa main jusqu’à sa féminité, elle répondit : « -continue… » dans une supplique. A nouveau elle cria son plaisir sans retenu. Ils n’étaient que deux à l’appartement. Alors pourquoi se retenir. La jouissance lui fit presque tourner la tête, et se fut à bout de souffle qu’elle s’effondra dans les draps. Les deux bras sous l’oreiller, la tête tournée vers Seth, elle lui sourit. Lentement elle se tourna sur le côté en s’étirant : « -qu’est ce que ça m’a manqué… » avant de passer sur le dos, souriant de plus belle alors que Seth parsemait à nouveau son corps de baiser. « -oh tu… » elle ne pensait pas qu’il allait enchainer si vite. Mais elle ne l’arrêta surtout pas. Soupire de plaisir, gémissements… Abby jouit une nouvelle fois, son corps se cambrant sous l’orgasme. « -oh mon dieu… » cria-t-elle avant de se laisser retomber sur les draps. Elle glissa ses doigts dans les cheveux de Seth, l’invitant à venir se blottir entre ses seins. Elle laissa passer quelques minutes, avant de souffler : « -ça va ? » elle s’inquiétait tout de même un peu pour lui.

Quelques semaines plus tard, les plaies avaient cicatrisé correctement. Ils avaient retrouvé leur équilibre. Elle priait tout les jours pour que les choses restent ainsi. Un soir, alors qu’elle préparait le repas, Abby pointa du doigt un colis à l’intention de Seth. « -j’ai retrouvé ça. C’est arrivé pendant ton absence. Je suis désolée, j’ai totalement oublié de te le donner. J’espère que ce n’est rien d’important… » elle grimaça en disant cela, posant son couteau pour s’approcher de lui. Abby espérait vraiment ne pas avoir fait une grosse boulette en oubliant de lui donner ce paquet. ça lui était totalement sortie de la tête avec les histoires de CIA, d'agent et de possible mort de son petit ami.


Manhattan Redlish
Messages : 3874
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Jeu 31 Aoû - 21:07

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 A59aa0ae310a9719f9d4a4c3394d53829e9935ccIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 0a518bfd473fe8a07b604f1e7e763759c1139cf4
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Peu importe la manière dont avait commencé la soirée, elle avait délicieusement terminé. Abigail avait fait le choix de prendre soin de lui, mais à l’appel de son corps, ce dernier n’avait pu se résoudre à être davantage à sa merci et avait fait le choix d’omettre la douleur pour conduire leurs ébats. Il s’était délecté de ses cris, de ses encouragements, de se sentir en elle. En cet instant, il avait la sensation que ça faisait une éternité qu’il n’avait pas caressé son corps, qu’il n’avait pas savouré l’étreinte de sa petite-amie. Lorsqu’ils se laissèrent tomber sur les draps, à bout de souffle et ivre de bien-être, Seth posa son regard sur la jolie blonde à ses côtés et se mit à sourire en soufflant un « Moi aussi » et décida qu’il n’en avait pas fini avec cette dernière. Il vint prendre place sur le corps entièrement nu de son amante et descendit jusqu’à sa féminité, bien décidé à la faire crier une fois de plus sous la jouissance. Il se délecta de ses gémissements, et encore plus lorsqu’elle se cambra sous l’orgasme, puis rétorqua un « Seth, c’est tout aussi bien » taquin, alors qu’il vint poser sa tête entre ses seins, ses bras autour de sa taille « Ne t’inquiète pas » fut sa réponse, alors qu’il sentait bien que leurs ébats avaient réveillé sa douleur. Il resta donc ainsi quelques minutes, puis finit par avaler quelques comprimés en entendant qu’ils réchauffent le dîner qu’il avait préparé avec amour pour la jeune femme.

La douleur avait fini par s’estomper avec le temps, ses cicatrices n’étaient plus que des stigmates d’un évènement passé, et Seth avait donc retrouvé sa pleine mobilité. Il avait également pu se remettre corps et âme dans sa mission. Les deux russes avaient fini par quitter le territoire quelques jours après son retour de Bagdad, et cela avait pour le moins fait réagir la CIA qui avait envoyé un agent sous couverture sur le territoire Russe afin d’en savoir davantage. Dans l’attente, Thomas et Seth n’avaient d’autres choix que de rester vigilant et en alerte au moindre comportement suspect ou menace apparente. Le trentenaire avait donc plus de temps libre à octroyer à la femme qu’il aimait et s’était également aventuré quelques fois sur un terrain de basket. Il venait de sortir de la douche après un match lorsqu’Abigail lui désigna un colis « J’espère aussi » rétorqua-t-il de manière neutre avant de se saisit du couteau et ouvrit le colis. Un mot de Benjamin, feu son ami : Pardonne-moi, je devais attendre la fin avant de te le dire. Un froncement de sourcils face au message pour le moins énigmatique, puis il en sortir un album photo de fortune et il resta interdit à la première photographie. Il laissa tomber l’album au sol tout se relevant soudainement, le cœur battant à tout rompt dans sa poitrine. Soudainement, Seth ne parvenait plus à respirer convenablement.


Charly
Messages : 3752
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Jeu 31 Aoû - 22:23

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 72deb5ac0f47ca12_r_gifIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 4 Reese-witherspoon-madeline
crédit: Samounette

Abby avait fait du rangement durant la matinée, et elle était retombée sur ce colis destiné à Seth. Elle l’avait totalement oublié. Entre le travail et les révélations qui avaient suivit le retour de Seth, la jolie blonde avait été quelque peu bouleversée. Depuis quelques jours, elle était assez ailleurs, ayant reçu un message de sa sœur qui lui indiquait que le terme de la grossesse était pour bientôt. Concentré sur son travail et sur sa relation avec Seth, la jolie blonde n’avait pas prit le temps pour recoller les morceaux avec sa famille. Seulement quelques messages avec sa sœur, histoire de savoir si la grossesse se déroulait bien. Lorsqu’elle était tombée sur le paquet, Abby avait juré entre ses dents. Et si c’était quelque chose de super important ! Genre dossier secret, révélation incroyable ?! Elle avait alors décidé d’en parler à Seth, en espérant qu’il n’allait pas faire la gueule parce qu’elle avait la mémoire d’un poisson rouge.

Bon, le commentaire qu’il fit ne rassurant pas forcement la jeune femme. Si c’était important, elle allait entendre parler de sécurité nationale, d’erreur fatale ! Enfin, en prendre pour son grade. C’était plutôt certain. Alors elle s’était approchée comme pour vérifier, sans pour autant que cela soit un acte voyeur. Elle observa Seth lire ce qui semblait être une note ou un mot, avant qu’il ne sorte un classeur ou… un album photo ? Elle sursauta lorsque l’album termina sa course au sol. « -Seth ? ça va ? » demanda Abby en le voyant pâlir. « -Seth ?! » s’affola la jeune femme alors qu’il semblait manquer d’air. « -qu’est ce qui se passe ?! » demanda Abby en posant sa main sur son avant-bras. « -Seth ! » il semblait tétanisé. Elle pressa ses épaules afin qu’il s’assoie dans le canapé. « - tu me fais peur, qu’est ce qui se passe ? » demanda Abby qui baissa les yeux afin d’obtenir des réponses toute seule. Elle ramassa l’album et fronça les sourcils quelques secondes. Un regard pour la photo, un regard pour Seth. « -qui est ce ? » elle avait sa petite idée sur la question, mais cela ne collait pas avec ce que Seth lui avait raconté. Un regard pour le mot, qu’elle lut. Ce prénom… Elle chercha dans sa mémoire. L’ami décédé ? Un ami ami ou ami CIA ? Elle avait un douté. Vu la phrase pour le moins énigmatique, elle prit l’option ami CIA. La jeune femme se leva, versa un vert de scotch à Seth et lui apporta. Elle n’aimait pas ça, mais il semblait vraiment avoir besoin d’un remontant. « -qui est cette femme ? » demanda Abby avec douceur, sans la moindre jalousie. Elle voulait seulement savoir.
Contenu sponsorisé
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly]
Page 4 sur 10
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Sujets similaires
-
» Les pions peuvent être déplacés sur l'échiquier [Pv : Gaïa]
» "Il n'y a pas de hasards, que des rendez-vous" [ft Charly]
» (m/f) N'avez-vous jamais rêver de tuer Hitler ?
» Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly]
» “Journaliste. D'abord, il lèche, puis il lâche et il lynche.” [Ft. Charly]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Archives :: Archives :: Univers réel-
Sauter vers: