Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 EmptyAujourd'hui à 9:20 par Manhattan Redlish

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 EmptyHier à 20:54 par Ezvana

» TOPS-SITES ¬ votez pour ltdr
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 EmptyHier à 8:55 par Senara

» Raven and Bones
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 EmptyJeu 18 Juil - 23:49 par Lobscure

» Apocalypse Rouge [PV Opale Or]
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 EmptyJeu 18 Juil - 17:54 par Opale Or

» Silicon Heart ft. Lexis
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 EmptyJeu 18 Juil - 13:00 par Lexis

» Le sang des rois
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 EmptyJeu 18 Juil - 8:57 par Telanie

» Activité réduite
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 EmptyJeu 18 Juil - 4:22 par Raton

» Can't Get You Out of My Head (avec Rein)
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 EmptyJeu 18 Juil - 0:56 par Clionestra

Le Deal du moment :
Soldes d’été 2024 : trouvez les ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly]

Manhattan Redlish
Messages : 3927
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Ven 1 Sep - 17:51

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 A59aa0ae310a9719f9d4a4c3394d53829e9935ccIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 0a518bfd473fe8a07b604f1e7e763759c1139cf4
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


FLASH-BACK

« Et celle-ci ? » demanda-t-elle dans un murmure, comme si elle ne voulait en rien briser ce moment d’intimité avec lui, alors que son doigt venait caresser l’une de ses blessures sur son corps nu pendant qu’il la couvait amoureusement du regard. Ils étaient venus trouver refuge dans une tente, à proximité de Towri, trouvant ainsi une certaine accalmie, loin des affrontements et des bombardements incessants de l’armée occidentale contre les talibans qui tentaient de reprendre possession de Kandahar. Un endroit où personne ne songerait à venir les déranger « Un mauvais atterrissage en parachute lors de mon premier saut » « Tu avais quel âge ?» « Quinze ans ». À sa réponse pourtant si banale, elle se mit à sourire. De ce sourire qui illuminait la plus sombre des nuits et qui le rendait un peu plus amoureux d’elle « Casse-cou alors » « Je dirais plus casse-couilles » et elle se mit à rire tout en venant nicher son visage contre son torse, amusé par sa vulgarité. Il lui fit relever le visage en posant sa main sur son visage « Je t’aime », et déposa ses lèvres contre les siennes tout en venant prendre place sur le corps nu d’Inaya qui finit par répondre un « Je t’aime aussi »

FIN FLASH-BACK

L’album de fortune, fabriqué des mains de nul autre que Benjamin, chuta sur le parquet de leur appartement dans un bruit sourd. Le cœur battant à tout rompt dans sa poitrine, Seth avait la sensation d’étouffer soudainement dans la pièce. Ses mains tremblées et il entendait la voix d’Abigail lui parvenir au loin, sans réussir à discerner le moindre mot. Il sursauta et se recula brusquement d’un pas en sentant la main de cette dernière venir se poser sur son bras pour attirer son attention. Il ne parvenait pas à prononcer le moindre mot, laissant son regard se baisser sur la photo, soufflant un « C’est impossible… C’est impossible… » tel un mantra. Il ne parvenait pas à quitter le visage de cette femme du regard. Il constata que les années n’avaient pas eu d’emprise sur son visage et qu’elle était toujours aussi belle qu’antan. Seth finit par croiser le regard d’Abigail qui l’interrogea de nouveau sur cette femme apparaissant sur chacune de ces photographies, et se saisit du verre de scotch qu’il avala d’une traite. Il posa le verre sur la table basse et se passa une main lasse sur le visage avant de répondre « Inaya ». À ce moment-là, la porte s’ouvrit sur Thomas qui toujours empreint d’un certain enthousiasme quotidien, rétorqua un « Je suis seulement venu récupérer mes clefs », puis désigna d’un signe du menton l’agent de terrain « Qu’est-ce qu’il y a ? Tu as une de ces têtes ! ». Dans un geste lent, le trentenaire tourna l’album de fortune vers l’analyste qui fut presque dérangé en voyant Inaya sur les photographies. Une réaction qui laissa perplexe l’agent de terrain « Tu n’as pas l’air surpris » « On nous a demandé de ne rien te dire ».

Seth émit un petit rire nerveux tout en déposant les photographies sur la table basse d’un geste lent, puis fit le tour de la table basse et assena un premier coup de poing à Thomas, le faisant chuter au sol, et continua à le frapper « Espèce de salopard de fils de pute ! Comment as-tu pu me faire ça ?! » et le frappa encore, jusqu’à entendre le cri apeuré, terrorisé de Kim qui venait de franchir le seuil de la porte d’entrée à son tour « Seth ! Arrête Seth ! Je t’en prie ! ». Il se recula à sa demande, laissant l’asiatique se hâter auprès de Tom qui venait de se redresser, le visage en sang « On l’a fait pour vous protéger tous les deux » « Tu m’as menti ! Sa mort m’a détruit et tu le sais mieux que quiconque ! ». Les mains tremblantes et douloureuses par les coups donnés, Seth jeta un regard à Abigail, soufflant un « Désolé », se saisit de ses clefs de moto, de son casque et de sa veste, puis quitta l’appartement. Il fit la route jusqu’à Langley afin de confronter ses supérieurs. Tout juste entré dans la pièce que d’un geste mesuré, il vira tout ce qui se trouvait sur le bureau, laissant le tout jonché le sol alors que Cooper laissait éclater sa colère face à son agent. Mais il prononça le nom de cette femme qu’il avait aimé et qu’il avait cru morte des années durant, et le calme revint soudainement. Après deux longues heures de conversation, Seth roula dans le sens inverse, retournant à New York, n’arrivant à l’appartement aux premières lueurs du jour, et se dirigea aussitôt dans sa chambre, et éplucha lentement l’album photo, et les annotations inscrites par son vieil ami concernant son amour perdu.


Charly
Messages : 3805
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Ven 1 Sep - 19:57

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 72deb5ac0f47ca12_r_gifIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 Reese-witherspoon-madeline
crédit: Samounette


Abby avait la sensation d'avoir donné un colis piégé. C’était comme si une bombe venait d'exploser au milieu du salon et que Seth venait de prendre l'impact en pleine tronche. C’était quoi cet album ? Et qui était la femme sur les photos. Intérieurement, Abby avait déjà la réponse. Elle savait qui était cette femme. Un fantôme… quelqu’un qui appartenait au passé, quelqu’un qui avait tellement compté. La cœur de la petite blonde se serra. Un peu plus encore lorsque Seth confirma qui était cette femme. Inaya. Celle que Seth avait tant aimé. Il l’avait cru morte. Il n’en était rien visiblement. Puisque certaines photos semblaient récente. Abby ne savait pas quoi dire, quoi faire. Elle se sentait de trop.

Tom passa la porte, la faisant sursauter. Elle resta silencieuse face à l’échange entre les deux hommes. Elle ne comprit pas ce qu’allait faire Seth. Elle mit quelques secondes à crier son nom alors qu’il frappait Tom. Impossible de bouger. Heureusement pour Tom, Kim hurla plus fort. Désolé… ce fut le seul mot que Seth fut capable de lui dire avant de quitter l’appartement. Un regard pour Tom, un pour Kim. Abby avait la sensation d’être comme hors de son corps. Soufflée par la détonation de cette bombe qu’elle avait lâcher.

Un regard pour l’album. Elle était vivante. Inaya. L’amour de Seth. Celle qu’il avait tant aimé… la jeune femme grimpa les marches de l’escalier, sans adresser le moindre mots aux deux autres. Dans le fond  elle s’en foutait de savoir que Tom avait le nez cassé ou non. Une fois dans sa chambre, Abby se mit à faire les cent pas. Seth allait avoir besoin de temps pour digérer la nouvelle. Il allait sans doute vouloir retrouver cette femme. Obtenir des réponses. Et elle, là, au milieu ? Elle faisait quoi ? Son téléphone sonna. Elle cru que c’était lui. C’était son beau frère. Il voulait la prévenir qu’elle était tata. Abby se mit à pleurer. Une petite fille. Zoey. Il lui passa sa sœur. Elle lui demanda de venir. L’excuse d’Abby fut donc toute trouvée. Retrouver sa famille merdique serait peut-être plus simple que de gérer les soucis de Seth. Souci qu’il voudrait sans doute seul. Sans elle. Sans lui en parler. Elle prit son sac à main et quitta l’appartement sans prévenir personne.

Manhattan Redlish
Messages : 3927
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Ven 1 Sep - 20:20

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 A59aa0ae310a9719f9d4a4c3394d53829e9935ccIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 0a518bfd473fe8a07b604f1e7e763759c1139cf4
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


FLASH-BACK

« Hobbes ?! Qu’est-ce que… » mais le directeur du département n’eut le temps de rétorquer quoi que ce soit que d’un geste, Seth balaya ses effets personnels de son bureau dans un geste enragé. Face au comportement de son agent, il se leva d’un bond, les bras écartés en signe de protestation « Qu’est-ce qui ne va pas avec vous ?! ». Il se retrouva rapidement face au doigt accusateur de son agent à hauteur d’yeux « Vous m’avez menti ! Vous m’avez trahi, et même manipulé » « Vous délirez Hobbes. Toute cette histoire vous… » « Je sais qu’Inaya est toujours en vie ». À ces mots, Cooper se laissa choir sur son fauteuil « Vous savez… Asseyez-vous ». Le trentenaire resta immobile, alors son supérieur trouva opportun de lui désigner de la main le siège derrière lui « Asseyez-vous Hobbes ». Un regard pour ledit siège, un autre pour l’extérieur du bureau vitré, constatant que son irruption intempestive avait attiré l’attention, et se décida à prendre place.

FIN FLASH-BACK

Toute le temps que dura son trajet de Washington jusqu’à New York, Seth eut le temps de ressasser inlassablement les explications de son supérieur en ce qui concernait Inaya. Les justifications de ce dernier n’avaient pas pour autant apaisé sa peine, et encore moins la colère qu’il pouvait éprouver à l’encontre des siens. Lorsqu’il gara la moto en bas de l’immeuble, il osa un regard pour le sommet du bâtiment et constata que l’appartement était plongé dans la pénombre. Il ignorait l’heure qu’il était et s’en rendit compte qu’après un coup d’œil à sa montre. Il était parti toute la nuit durant et pourrait presque assister au levé du jour. Il se décida finalement à rejoindre sa résidence, et trouva refuge dans son antre pour poursuivre la lecture de l’album de Benjamin. Assis au pied de son lit, Seth tourna les pages les unes après les autres, effleura de temps à autre le visage d’Inaya du bout des doigts, puis prit connaissance des annotations de feu son ami. Elle lui avait menti, elle aussi. Seth posa le livre sur le sol, à ses côtés et remonta sa jambe tout contre son torse, laissant son coude prendre appui contre son genou et se pinça l’arête du nez. Il inspira profondément et décida de se relever. Ses pas le menèrent jusqu’à la chambre d’Abigail et pénétra dans la pièce sans frapper. Il voulait seulement rejoindre ses bras, mais ce fut un lit vide qui l’accueillit.

Il resta quelques secondes face à la pièce vide de toute présence et s’en voulu soudainement d’être partit si précipitamment, sans la prévenir, sans lui dire où il se rendait ainsi… Il se saisit alors de son portable et tenta un premier appel, infructueux, et opta donc pour un message : Je suis rentré. Je suis désolé d’être partit si soudainement. Je t’aime. Seth.
Un soupir et ressortit de la chambre, et tout refermant la porte de la pièce, il croisa Tom qui venait de se lever. Il avait un joli hématome à l’œil, le nez sûrement fêlé et une lèvre amochée « Tu comptes encore me cogner » « Tu l’as bien mérité ». Ils se jaugèrent du regard quelques secondes, puis Seth finit par demander « Tu veux un café ? », ce à quoi l’analyste acquiesça et les deux hommes descendirent en silence jusqu’à la cuisine. Seul le bruit de la machine à café vint briser le silence de plomb de la pièce, et ce ne fut qu’après la première gorgée que Tom décida de rompre le calme ambiant « Je suis désolé… » « Je sais » « Tu vas essayer de la retrouver » « Je pense. Je veux savoir pourquoi » « Elle était en danger de mort là-bas, et tu étais une cible toute désignée. Ils n’auraient eu aucun mal à la retrouver ». Un soupir et le regard baissé sur le breuvage brun « Et Abigail dans tout ça ? » « Quoi Abigail ? » demanda-t-il en relevant son regard sur l’analyste « Tu comptes la quitter pour Inaya ? » « Mais qu’est-ce… Je t’ai frappé si fort pour raconter autant de conneries ? ». Tom hocha lentement de la tête « Tu devrais peut-être lui dire, parce qu’au vu de ton comportement hier soir, ça n’a pas dû être clair pour ta nana ».

Charly
Messages : 3805
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Ven 1 Sep - 22:50

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 72deb5ac0f47ca12_r_gifIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 Reese-witherspoon-madeline
crédit: Samounette


Lorsque Abby arriva à la maternité, elle avait mit de côté ce qui venait de se passer. Depuis qu’elle était au courant pour la CIA, elle avait parfois la sensation de vivre dans un autre monde. Le colis qu’elle avait oublié aurait pu contenir tout et n’importe quoi ! Mais cet album avec ces photos… c’était… c’était tordu et tiré par les cheveux ! Qui ferait ça ?! Pourquoi faire croire à la mort de cette femme ? Et surtout pourquoi révéler la vérité aujourd’hui ? Abby s’était posée mille questions dans le taxi, et lorsqu’elle avait passé les portes de l’hôpital, oui, elle avait décidé de mettre tout cela de côté. Seth était parti. Elle avait à peine eut droit à un regard. Elle s’était sentie en trop. Cette femme, il l’avait aimé à en crever. Et aujourd’hui, elle réapparaissait… La petite blonde n’était pas naïve, il allait vouloir la revoir, comprendre, peut-être l’aimait il encore d’ailleurs… Cela lui faisait mal de penser ainsi. Et pourtant…

Mais elle avait une nièce qui venait de naitre, une sœur qui semblait heureuse mais bien fatiguée et un beau frère rayonnant. Abby avait frappé à la porte, ne sachant pas trop si elle pouvait ou non entrer. Sa sœur lui avait fait de grands signes. En l’espace de quelques secondes, elle s’était retrouvée assise dans un fauteuil, avec la petite dans les bras. Elle la trouva si minuscule et en même temps si mignonne. Ce petit bout de personne… En la regardant, Abby sentit ses larmes sur ses joues. Elle était émue, surtout quand sa sœur lui avoua que pour le moment, elle était la seule à avoir vu la petite. Leurs parents devaient seulement venir le lendemain. L’accouchement s’était bien passé. Ils étaient heureux. Abby le envia quelques minutes. Une vie simple. Une petite fille. Enfant qu’elle n’aurait jamais. Même si elle s’était fait une raison, cela restait toujours un peu douloureux.

La jeune femme remercia sa sœur, qui s’excusa encore et encore. Abby déclara que c’était du passé, et que ce n’était pas à elle qu’elle en voulait. Une fois dans le taxi du retour, elle vit l’appel en absence de Seth et son message. Elle décida de ne pas répondre. Lorsqu’elle passa la porte de l’appartement, elle était fatiguée. Elle ne chercha pas à voir Seth. Elle ne savait même pas s’il était encore ici. Peut-être était il déjà reparti sur les traces de son fantôme. Elle n’avait pas envie de penser à cela. Silencieusement, elle grimpa les marches de l’escalier et gagna sa chambre. Elle se changea et se glissa sous les draps. Elle avait besoin de quelques heures de sommeil.


Manhattan Redlish
Messages : 3927
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Sam 2 Sep - 8:41

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 A59aa0ae310a9719f9d4a4c3394d53829e9935ccIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 0a518bfd473fe8a07b604f1e7e763759c1139cf4
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Son appel avait été infructueux, son message était resté sans réponse. Il comprenait. Sa réaction n’avait pas été celle à laquelle elle s’était sûrement attendue de la part de l’homme qu’elle aimait. Il avait disparu soudainement, brusquement, envahi par la colère et ce sentiment viscéral d’avoir été trompé, trahis par les gens qu’ils avaient toujours connus et pour qui il avait une presque une confiance aveugle. Tom connaissait l’amour qu’il avait éprouvé pour Inaya, et la douleur que l’agent de terrain avait éprouvé en apprenant sa mort. Il connaissait également toutes ces années de culpabilité qu’il avait éprouvé alors qu’il s’était sentit responsable de sa mort. Le frère d’Inaya était pratiquement parvenu à le tuer dans cette chambre d’hôtel au Yémen… Comment pouvait-il se sentir en apprenant qu’il avait souffert des années durant pour un mensonge ? Qu’il aurait pu perdre la vie pour ce même mensonge ? Ce fut pour cela que Tom ne lui tint pas rigueur des coups reçus sous l’effet de la colère. Toutefois, il l’interrogea sur Abigail et le trentenaire resta perplexe sur la pertinence de sa question. Mais face aux arguments avancés, Seth prit conscience qu’il n’avait pas eu la réaction adéquate et rassurante à l’encontre de la jolie blonde… Cela justifiait sûrement son absence entre ces murs…

Après leur brève conversation, le trentenaire était retourné dans son antre, épluchant encore et encore l’album jusqu’à en écorcher le bout des pages. Inaya vivait à Baltimore, d’après les informations de Benjamin. Elle avait refait sa vie avec un nouveau travail dans la traduction pour une ONG venant en aides aux femmes d’Afghanistan qui ont fuis leur pays à l’arrivée des talibans. Elle semblait épanouie sur les photographies. Puis il tendit l’oreille en entendant la porte d’entrée s’ouvrir et se refermer. Il tourna la tête vers sa propre porte close, comme s’il espérait qu’elle s’ouvre, mais ce fut celle voisine qui s’ouvrit et se referma. Le cœur du trentenaire se serra. Il posa ses coudes sur son bureau et enfouit son visage entre ses mains. En l’espace de 24 heures, il avait la sensation que tout son monde se barrait en couilles…
Seth se décida à se lever, et s’avança jusqu’à la chambre de la jolie blonde. Il laissa sa main en suspens sur la poignée quelques secondes, et finit par pousser ladite porte, la refermant derrière lui. Il s’avança d’un pas lent jusqu’au lit de cette dernière et qu’ils avaient partagé maintes fois ces derniers mois, retira ses chaussures au pied de ce dernier et vint se glisser sous les couvertures, se blottissant tout contre elle, ses bras autour de son corps chaud « Je crois que tu l’as oublié par ma faute, alors je te le redis… Je t’aime Abby. Tellement fort… » et embrassa son cou avec douceur « Tout à l’heure, quand tu auras dormi un peu, tu pourras me poser toutes les questions que tu veux, j’y répondrais. Je ne veux pas te perdre pour un fantôme… » et embrassa sa chevelure blonde.


Charly
Messages : 3805
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Sam 2 Sep - 9:16

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 72deb5ac0f47ca12_r_gifIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 Reese-witherspoon-madeline
crédit: Samounette


Ça faisait beaucoup à digérer… surtout qu’elle n’avait pas encore finit d’assimiler le côté agent secret. Abby était contente d’être dans la confidence, cela lui permettait de mieux comprendre Seth. Son comportement aussi parfois. Cela évitait les mensonges. Parce que depuis le début de leur relation, il y en avait eut beaucoup. Aujourd’hui, Abby souhaitait qu’ils puissent être sincère l’un envers l’autre. Même si elle était consciente qu’il ne pouvait pas tout lui dire. Elle ne savait pas tout de son histoire avec Inaya. Il lui avait donné quelques détails, quelques morceaux de vérité en plus. Elle savait que cette femme avait beaucoup compté pour Seth. Que sa perte lui avait déchiré le cœur et avait ébranlé sa vie. Elle ne pouvait qu’imaginer son choc en voyant ces photos, ce visage… cependant, la petite blonde ne savait pas comment réagir ou agir face à tout cela. Depuis qu’il avait soufflé son désolé, elle avait cette horrible sensation d’avoir été mise sur la touche. Comme si la star de l’équipe venait de revenir et que finalement, Abby n’avait plus aucune importance. Une sorte de lot de consolation. Cela la faisait souffrir de penser ainsi. Parce qu’elle s’était imaginée que ce qu’ils ressentaient l’un pour l’autre était sincère et bien vrai. Aujourd’hui, alors qu’elle s’était allongée dans son lit, seule, sans prendre la peine d’aller voir s’il était là, Abby sentait les doutes l’envahir.

Son regard se perdit dans la contemplation de la lampe de chevet qu’il lui avait offert. Lorsqu’elle ferma les paupières, une larme coula sur sa joue. C’était douloureux de le perde, et de ne pas pouvoir lutter contre. Mais que pouvait-elle faire ? Elle n’était rien comparé à cette femme. Et puis elle connaissait assez Seth pour savoir qu’il avait besoin de temps, de silence, de solitude pour gérer la situation. Un léger sursaut lorsqu’elle entendit la porte se fermer. Elle tourna légèrement la tête. C’était lui… Abby fut incapable de détourner son regard de lui, l’observant retirer ses chaussures, avant qu’il ne vienne se coller à elle. Un léger mouvement parce qu’il avait plus froid qu’elle. Elle regarda à nouveau la lampe de chevet. Ce qu’il lui souffla à l’oreille lui gonfla le cœur. Elle posa sa main sur la sienne, entrelaçant ses doigts à ceux de Seth. Elle laissa passer quelques instants, avant de se tourner légèrement. « -retire ton jean… » elle lui sourit avec douceur. « -ta ceinture est trop froide dans mon dos. » elle le laissa faire, et lorsqu’il fut allongé, elle se blottit contre lui, sa tête dans son cou. « -je ne veux pas te perdre non plus… » souffla Abby à voix basse, comme un secret. « -je suis désolée… je… » elle se pinça les lèvres. « -je n’ai pas su comment réagir… » mais il avait raison, ils en parleraient demain. Pourtant elle demanda : « -ça va ? » sans bouger, sans le regarder. Elle écoutait son cœur battre dans sa poitrine. Depuis qu’il était revenu de sa dernière mission, cela la rassurait.

Manhattan Redlish
Messages : 3927
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Sam 2 Sep - 20:04

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 A59aa0ae310a9719f9d4a4c3394d53829e9935ccIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 0a518bfd473fe8a07b604f1e7e763759c1139cf4
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Le décès d’Inaya, six ans plus tôt, avait brisé l’homme qu’il avait toujours été, abolissant toute joie de vivre en lui. Il avait vécu ces dernières années avec le poids accablant de la culpabilité. Donc apprendre que tout cela n’était qu’une mascarade organisée par ceux pour qui il avait été prêt à donner sa vie, et tout cela, afin de protéger la traductrice de l’agence… C’était difficile à accepter pour l’agent de terrain qui se sentait trahis par les siens. Peu importe les justifications, les arguments, il ne parvenait pas à accepter la duperie dont il avait été victime. Il éprouvait toujours et constamment cette colère au creux de l’estomac. Cette même rage qui l’avait poussé à frapper violemment Thomas ou encore à confondre son supérieur sur cette traitrise. Pour autant, en rentrant ce jour-là, Seth ne sentait pas plus en paix pour autant. Seul le temps parviendrait à faire son œuvre. Donc après avoir tourné inlassablement les pages de l’album photo envoyé par Benjamin après son décès, il avait décidé de le refermer, de le glisser dans le tiroir de son bureau et d’aller rejoindre la seule personne qui comptait pour lui à ce jour, et pour qui il éprouvait encore une confiance aveugle. Abigail aussi avait subit les affres de toute cette histoire, malgré elle. Il l’avait comme abandonné sur le rebord de la route sans davantage d’explications et s’en voulait sincèrement. Il ne voulait pas la perdre. Pas elle.

Seth se glissa donc sous la couverture pour venir se blottir tout contre le corps chaud de sa petite-amie à qui il rappela à quel point il était amoureux d’elle, comme s’il sentait qu’elle avait besoin d’être rassurée sur ce point. Le retour d’Inaya ne changeait rien aux sentiments qu’il éprouvait pour elle. Le trentenaire sut qu’il avait été pertinent dans le choix de ses mots lorsqu’il sentit les doigts de cette dernière s’entrelacer aux siens. Une réponse silencieux aux paroles prononcées. Un froncement de sourcils vint toutefois apparaître sur son visage à sa demande pour le moindre déconcertante, et il fit un « Oh » alors qu’Abby lui apporta la réponse à sa question silencieuse. Seth s’extirpa donc des draps, ôta son jean et son pull pour revenir sous les draps en tenue plus adéquate pour venir dormir auprès de la jolie blonde qui lui fit face. Il resserra son étreinte sur le corps de cette dernière « Tu ne me perdras pas » murmura-t-il en venant blottir sa tête contre la sienne. « Tu as réagis comme il fallait. Tu n’as rien dit parce que je ne voulais rien entendre… » et ajouta « Toutefois, je suis désolé d’avoir agit ainsi et de t’avoir laissé sûrement avec tout un tas de questions, de peurs… ». Mais il devait se concentrer sur ses propres ressentiments.

La main de ce dernier se glissa sous son haut pour venir caresser sa peau chaude, sans la moindre arrière-pensée, et écouta la question de cette dernière sans bouger « Mal. Je me sens trahis. Je m’en suis voulu des années durant de penser que j’étais responsable de la mort de la femme que j’ai aimé par le passé. Ça m’a détruit. Son frère aurait pu me tuer au Yémen… Je ne comprends pas pourquoi Benjamin a attendu de mourir pour m’avertir… » et poussa un soupir en resserrant son étreinte par besoin de réconfort « La seule chose qui change, c’est qu’en dehors de toi, je ne peux avoir confiance en personne et que je n’ai plus à m’en vouloir pour quelque chose qui ne s’est jamais produit » et baissa son regard sur Abby, lui faisait relever son regard en reculant légèrement la tête « Je vais aller la voir et tenter de comprendre pourquoi. J'en ai besoin pour tourner la page. Mais peu importe ce qu’elle pourra me dire, rien ne changera entre nous. J’espère que tu le sais Abby ? C’est avec toi que je veux vieillir. Ok ? » et déposa délicatement ses lèvres sur le siennes, avant de venir poser son front contre le sien, et souffla un « Tu dois te demandé si tu as fait le bon choix finalement ».


Charly
Messages : 3805
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Dim 3 Sep - 16:19

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 72deb5ac0f47ca12_r_gifIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 Reese-witherspoon-madeline
crédit: Samounette


Abby n’avait pas osé aller dans la chambre de Seth, tout simplement parce qu’elle n’était plus certaine d’avoir une véritable place dans sa vie. Inaya était… c’était comme une ombre menaçante. Quelque chose qui revenait de loin, quelque chose qui était resté en veille. Seth n’en était pas guérit. La petite blonde le savait. Cette femme avait eut un impact fou sur la vie de l’agent. Lorsqu’il en parlait, c’était avec de la douleur dans la voix et dans le cœur. Apprendre qu’elle était bien vivante devait faire remonter bien des souvenirs dans l’esprit de Seth. Faire renaitre son amour aussi peut-être. Abby avait cette crainte. Elle redoutait vraiment cela. Parce qu’elle l’aimait, qu’elle s’était vraiment attaché à lui et qu’elle ne voulait pas le perdre. Même si elle savait parfaitement qu’elle ne se battrait pas. Parce que cette femme avait été l’amour de sa vie. Et qu’elle et bien elle n’était que la remplaçante. Elle comptait sans doute moins.

La jeune femme essayait de stopper ses pensées en cherchant le sommeil. Ces pensées qui lui faisait mal au cœur. Se fut les mots que Seth prononça qui réussirent à arrêter ce flot de pensée destructrices. Il l’aimait… Il était venu jusqu’à elle pour la rassurer. Une fois blottit tout contre lui. « -je l’espère… » avait soufflé la jeune femme pleine de doutes. Comment pouvait il lui affirmer cela ? « -ce n’est pas grave… » souffla Abby d’une voix blanche. Il avait bien d’autres choses à gérer que les états d’âmes et les questions de sa petite amie. L’histoire semblait louche. Elle n’avait pas tout comprit. Seulement qu’il y avait un gros mensonge… et que c’était quelque chose d’horrible. Comment pouvait on faire croire à la mort de quelqu’un ? Elle lui demanda comment il allait. Parce que pour le moment, l’important c’était lui.

Elle l’écouta sans rien dire. Elle n’avait pas à porter de jugement. Pas non plus à donner son avis. Simplement parce que c’était l’histoire de Seth, et que cela relevait de la CIA. La jeune femme n’avait pas tout les éléments à se disposition pour tout comprendre. Si seulement il n’y avait que le geste de Benjamin qui était incompressible. Elle déposa ses lèvres sur sa peau alors qu’il la serra plus fort contre lui. Il n’avait plus à s’en vouloir. Cela n’empêchait pas les blessures mentales et physiques. Il avait beaucoup encaissé, beaucoup subit à cause de ce mensonge. Le mot était faible d’ailleurs. Malgré tout, elle fut touchée d’entendre qu’il était capable de lui faire confiance. Même si elle se sentait totalement impuissante et démunie. Toute petite face à tout ça. Insignifiante.

Elle releva le visage sur Seth. « -je savais que tu dirais ça… » souffla la jeune femme. Oui, elle savait qu’il irait voir Inaya. Cela la terrorisait. Elle lui rendit son baiser même si elle avait envie de pleurer. « -tu ne peux pas en être sur… » souffla la jeune femme. « -tant que tu ne l’auras pas revu… » oh que ça lui coutait de dire ça. « -cette femme tu l’as aimé comme un fou et… tu ne peux pas prédire ce que tu vas ressentir en la voyant. » elle se pinça les lèvres. « -mais tu as besoin de le faire. Je comprends… et je… je crois qu’on a tous les deux besoins de faire la paix avec notre passé. » un léger silence avant d’ajouter : « -je t’aime. Tu le sais. Et c’est pour ça que je pense qu’il est important que tu prennes le temps de traiter tout cela. De mon côté je… » un léger sourire : « -ma sœur à accouchée en fin d’après midi et j’ai… je veux régler mes soucis de famille une bonne fois pour toute. » elle le couva du regard et ajouta encore : « -alors on va prendre le temps de faire tout ça. Pour mieux pouvoir vivre ensemble ensuite… d’accord ? » Inaya ne devait pas vivre à deux pâtés de maison d'ici...
 

Manhattan Redlish
Messages : 3927
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Dim 3 Sep - 16:47

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .


Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 A59aa0ae310a9719f9d4a4c3394d53829e9935ccIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 0a518bfd473fe8a07b604f1e7e763759c1139cf4
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Seth avait l’étrange et douloureuse sensation que le retour implicite d’Inaya dans sa vie n’avait pas qu’un impact sur lui et sa carrière au sein de la CIA, mais que sa relation avec Abigail était également impactée… Il ne voulait pas perdre la femme qu’il aimait pour un fantôme, et pourtant, plus il tentait de la rassurer, et plus il avait l’impression de la perdre malgré tout. Il se sentait comme totalement impuissant et que la jeune femme blottie dans ses bras avait déjà pris sa décision les concernant. Il le sut au moment même où elle lui confia qu’elle espérait qu’elle ne le perdrait pas, comme si elle n’en croyait pas un mot. Qu’est-ce qu’il avait mal à cette pensée que peu importe ce qu’il pourrait tenter pour la convaincre de ses sentiments sincères à son encontre, elle avait opté pour une autre vie que celle qu’il lui offrait. La seule option qui pourrait permettre à l’agent de terrain de tourner définitivement cette page, c’était de rencontrer Inaya et de la confronter à ce mensonge dans lequel il avait vécu ces six dernières années. Pour autant, peu importe les réponses que l’afghane pourrait lui apporter, il reviendrait auprès de la jolie blonde actuellement dans ses bras. Un froncement de sourcils fin obscurcir son regard en entendant Abigail qui émettait une réserve. Il eut un léger mouvement de recul alors que la jeune femme continuait de parler. Plus elle prenait la parole et plus il avait mal. Il fit glisser ses bras, relâchant son étreinte autour du corps de la jolie blonde alors qu’il n’aimait pas la tournure que prenait soudainement cette conversation.

Il se positionna sur le dos, ses mains sur son visage, qu’il finit par faire glisser avant de se saisir de la couverture pour s’en extirper de dessous, et du lit également. Les mains sur les genoux, il se pencha en avant, le temps de reprendre ses esprits, puis se redressa « Tu es en train de me quitter ? ». Il n’avait même pas la force de se mettre en colère « J’ai l’impression que tu classes mes sentiments à ton égard en-dessous de ceux que j’ai pu éprouvé pour Inaya… C’est la première femme dont je suis tombé amoureux, et je pensais être responsable de sa mort. C’est ce qui a rendu notre relation si… particulière… Non mais bon sang ! J’en reviens pas qu’on ait cette conversation » et poussa un soupir en levant la tête vers le plafond, les mains sur les hanches. Il finit par baisser son regard sur Abigail « Non mais tu as raison. Si je la vois, j’aurais sûrement envie de la culbuter dans un coin en souvenir du bon vieux temps, puis qui sait ! On aura aussi des enfants, j’achèterais une voiture familiale et une jolie maison, on aura même un chien tiens ! ». Il devenait sarcastique parce qu’il avait mal d’entendre de tels mots de la bouche de la jeune femme face à lui « C’est toi que j’aime comme un fou Abby et tu es en train de me dire que tu dois me dégager de ta vie pour te réconcilier avec ta famille ? Dis-moi la vérité ? En me foutant à la porte de ta vie, tu te dis que si je te trompe avec Inaya en nous retrouvant après six ans, tu auras moins mal ? ». Il enfila en toute hâte son jean, suivit de son pull, puis ouvrit la porte et s’arrêta au seuil de la porte, se retournant en direction de la jeune femme « Je suis beaucoup de choses, mais je ne suis pas un salaud. Pas une seconde, je n’ai envisagé de renouer avec Inaya d’une manière ou d’une autre. C’est Tom qui a émit cette hypothèse. Pour moi, tout était clair dans ma tête, dans mon cœur. Mais apparemment, j’étais le seul » et ferma la porte. Il se rendit dans sa chambre et prépara son sac avec ses effets personnels.


Charly
Messages : 3805
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Dim 3 Sep - 18:09

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 72deb5ac0f47ca12_r_gifIl y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly] - Page 5 Reese-witherspoon-madeline
crédit: Samounette


En voyant le visage de cette femme sur les photos de l’album, Abby avait eut cette sensation horrible au creux du ventre. Cette sorte de certitude qu’avec Seth, c’était terminé. Son passé refaisait surface. Inaya savait qui il était. Qui il était vraiment. L’agent de la CIA, l’homme de terrain… tout ce qu’Abby avait bien du mal à imaginer. Tout ce qu’elle se forçait à comprendre et accepter. Malgré les mots de Seth, cette envie de rassurer la jolie blonde, Abby était triste en dedans. Comme si elle l’avait déjà perdu. Elle savait qu’il avait besoin de voir Inaya, de comprendre, de lui parler. Et elle savait également que c’était quelque chose qu’il devait faire seul. Et elle était ok avec ça. Avec le fait qu’il aille la voir, qu’il lui demande des comptes. Lorsqu’il quitta le lit, Abby su qu’il avait mal comprit ce qu’elle était en train de lui dire.

« -non Seth, ce n’est pas ça… » répondit Abby avant qu’il n’enchaine. Elle ne voulait pas le quitter. « -Seth… » souffla Abby alors qu’il avait mit le doigt exactement sur ce qu’elle ressentait, et qu’elle n’arrivait pas à lui avouer ouvertement. Il commença à s’énerver. Elle s’était redressée au milieu de draps. « -s’il te plais écout… » mais il s’emporta, alors elle en fit autant en se levant à son tour : « -je n’ai pas dit ça ! Arrêtes maintenant ! » à quoi bon essayé de le résonner ? Maintenant qu’il laissait sa colère prendre le dessus… elle savait que ça ne se terminerait pas si facilement. « -c’est peut-être elle qui aura envie de toi ! Envie de raviver le bon vieux temps ! » répliqua Abby. Ce n’était pas en lui qu’elle n’avait pas confiance.

« -encore une fois je n’ai pas dit ça ! Tu déformes mes paroles ! » il ne voulait pas l’écouter. Il ne l’entendait pas. Pourquoi avait elle décidé de l’ouvrir sérieusement ? « -arrêtes ! » il était en train de leur faire du mal. « -je te laisse une chance de retrouver l’amour de ta vie ! » hurla Abby pour qu’il l’écoute enfin. « -cette décision je la prends pour toi. Parce que cette femme tu l’as aimé et tu l’as perdu. Que tu n’as pas fait ton deuil et que finalement la vie la remets sur ton chemin ! » ce n’était pas une histoire de se protéger elle. Elle souffrait déjà. Rien que de savoir cette femme encore vivante. Rien que d’imaginer ce que la CIA avait fait subir à Seth, sans prendre en compte quelques secondes ses sentiments ! Elle était révoltée contre tout ça. « -Seth restes ici ! » cria Abby « -on a pas fini ! » rah maintenant elle était en colère en plus d’avoir le cœur en miettes.

Mais elle n’avait pas l’intention de lâcher l’affaire aussi rapidement. Elle traversa le couloir pour entrer dans la chambre de Seth. Elle referma la porte, et le fixa du regard avant de se lancer : « -je t’aime à en crever Seth. Et je m’en veux d’avoir retrouvé ce colis ! Si je ne te l’avais jamais donné, on en serait pas là ! » elle avança d’un pas sans le quitter des yeux : « -tu as raison, j’ai cette horrible sensation d’être inférieure à cette femme. De n’être rien à comparer. Qu’elle… » elle remonta ses épaules à hauteur de ses oreilles : « -je déteste ressentir ça ! Je déteste te voir dans cet état ! Je déteste la CIA et ce qu’ils t’ont fait subir ! Je me sens totalement impuissante face à tout ça ! Tu souffres et je ne peux rien faire ! » et c’était horrible. « -j’ai aucune envie de te quitter, de te perdre… mais cette femme… » elle le regarda la bouche ouverte, cherchant ses mots : « -j’ai peur de son ombre, de son fantôme, de ce qu’elle peut réveiller chez toi. J’ai peur qu’en la retrouvant tu m’oublies ou tu réalises que finalement ce que tu ressens pour moi ce n’est rien… » elle soupira, redescendant ses épaules. "-et en même temps... si c'était elle celle qu'il te faut..."

Contenu sponsorisé
Il y a des secrets qui peuvent tuer [Ft Charly]
Page 5 sur 10
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Sujets similaires
-
» Les pions peuvent être déplacés sur l'échiquier [Pv : Gaïa]
» "Il n'y a pas de hasards, que des rendez-vous" [ft Charly]
» (m/f) N'avez-vous jamais rêver de tuer Hitler ?
» Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly]
» "Il n'y a qu'une personne qui me donne l'impression d'avoir des ailes et de planer, et c'est toi." - Ft Charly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Archives :: Archives :: Univers réel-
Sauter vers: