Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Le ciel est un océan suspendu (Val & Dreamcatcher)
Air and seduction (avec Leolyne) EmptyAujourd'hui à 1:58 par Val

» Vermines & Rage
Air and seduction (avec Leolyne) EmptyAujourd'hui à 0:17 par Snardat

» Je ne suis pas seule dans ma tête (Recherche)
Air and seduction (avec Leolyne) EmptyAujourd'hui à 0:05 par Rein

» Ces esquisses qui trottent dans ma tête...
Air and seduction (avec Leolyne) EmptyHier à 23:57 par Rein

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Air and seduction (avec Leolyne) EmptyHier à 23:03 par Manhattan Redlish

» Through hell, we thrive, and rebuild we will -feat Ananas
Air and seduction (avec Leolyne) EmptyHier à 17:26 par Mr.Wolf

» Dust And Shadows
Air and seduction (avec Leolyne) EmptyHier à 16:43 par Invité

» Recherche lien H/H
Air and seduction (avec Leolyne) EmptyHier à 15:59 par stitch

» De métal et de griffe. [PV Mandrin] [+18]
Air and seduction (avec Leolyne) EmptyHier à 9:47 par Mandrin

Le Deal du moment : -21%
LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, ...
Voir le deal
39.59 €

LE TEMPS D'UN RP

Air and seduction (avec Leolyne)

Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Lun 22 Avr - 18:30
Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Air and seduction (avec Leolyne) J6-wG6
Hawaii Surnaturel suit les aventures d'un métamorphe buse du nom de Wald qui fait des enquêtes dans l'archipel d'Hawaï. Il est à la tête d'une équipe indépendante dont le but est de combattre la criminalité au sein de l'île et de ses environs, ainsi que de protéger les espèces surnaturelles de l'île.

Il est accompagné par son équipe qui se compose de Grigore (un vampire maudit), Murasaki (une sirène psychopathe) et Pharell (une sorcière de feu qui cache beaucoup de chose). Vont-ils réussir à résoudre toutes les enquêtes et faire face à leurs pires ennemis ?

Contexte provenant de nos têtes



I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Lun 22 Avr - 18:40

Murasaki
Ningyo

J'ai presque 500 ans (de ce que j'en sais) et je vis à Hawaï, dans un grand lac rien que pour moi. Dans la vie, je suis policière et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis attaché ç un homme qui ne veut pas encore de moi... mais je sais que je le ferais craquer...

→ Elle a les cheveux naturellement violets.
→ Sirène depuis toujours, elle a quitté sa famille pour une femme... mais cette dernière est morte pendant Pearl Arbor.
→ Elle a hanté un lac, tuant les gens et couchant avec ceux qui l'intéressé avant que Wald vienne la chercher.
→ Elle peut être parfois cruelle, elle aime se moquer, pas forcément gentillement, des autres.
→ Elle peut communiquer en image avec les poissons.
→ Elle peut vivre sous l'eau et commander l'eau.
Murasaki avait un sourire insolent. Alors qu’elle arriva dans le bureau de Wald. Elle avait toujours un sourire insolent… mais la plupart du temps, celui-ci était marqué de son pouvoir d’attraction. Pour Wald, cependant, c’était plus la certitude qu’un jour, il serait à elle. Elle ne l’avait jamais caché à son chef. Depuis qu’il était venu la chercher dans son lac, elle lui avait dit. La règle était simple. Il lui offrait une famille, il lui donnait une raison de vivre, et elle ne mangeait et tuait plus personne.

Murasaki avait accepté, bien sûr… Mais elle avait aussi essayé de l’exciter. Après tout, il était venu la chercher dans son lac, alors qu’elle était totalement nue et humide. Mais non. Et depuis… Chaque fois que la jeune femme avait voulu avoir Wlad dans son lit, il l’avait repoussé. Si elle s’amusait à draguer Grigore avec moult proposition sexuelle, elle ne lui en voulait pas de le repousser. Après tout, le vampire et elle avaient le même âge. Wald, lui, était un petit bonhomme. Il était jeune… Et le fait qu’il la repousse et arrive à se défendre de son attraction, ça l’énerve. Et ça l’excite. Elle s’approche de lui et assoit sur son bureau. Depuis le temps, le métamorphe n’avait plus trop d’étonnement face à ses gestes. Elle avait une robe serrée, moulant son corps comme une seconde peau. Elle était habillée d’une couleur violet qui fait sortir son teint. Ses seins étaient imposants mais très ferme et beau. Elle était particulièrement fière de sa poitrine qu’elle n’hésiterait pas à lui montrer… si seulement il pouvait s’y intéressé deux secondes.

- Wald, mon amour, roucoula-t-elle, la nouvelle est arrivée. Je lui ai donné une enquête avec Grigore… ce qui signifie que tu es tout à moi, maintenant.

Elle s’était penchée, pour que sa robe qu’elle avait passée ce jour-là, puisse s’ouvrir sur son buste. Si seulement il pouvait la toucher. Elle savait que ça ne serait pas le cas. Elle savait qu’il ne passerait jamais la main sous sa robe pour la combler. Et elle en grognait de mécontentement. Mais elle le cachait dans son sourire toujours insolent. Il serait à elle, un jour. Un jour, elle pourra l’avoir et l’homme lui fera l’amour. Elle se le promettait à chaque fois qu’elle regardait la cicatrice qu’il avait sur le visage. Elle se le promettait à chaque fois qu’il lui faisait un sourire. C’était vraiment la seule raison qui la retenait de ne pas tuer tout le monde. La certitude que si elle tuait quelqu’un, Wald ne voudra jamais d’elle. Et Wald était à elle. Il était trop tard. D’ailleurs, si (//je ne sais pas si tu veux) Wald avait des conquêtes, elles finissaient par avoir mal. Elle finit par se reculer, toujours assise à côté de lui, pour lui tendre le dossier. Que les humains meurent, disparaissent, souffrent… elle s’en fiche tellement. La seule raison pour s’y intéressé un minimum, c’était aussi Wald. La sirène se demandait parfois s’il se rendait compte que, s’il venait à la repousser un jour réellement, avec un vrai rejeté…, elle mettrait cette île à feu et à sang.

- L'une des filles de l'ambassadeur américain des Philippines a été retrouvée morte. Il y aurait des traces de magie sur la scène de crime. Et le gouverneur voudrait que tu enquêtes. Meilleur équipe pour un impact politique, blablabla, fit-elle en faisant un moulinet de sa main avant de reprendre, alors, on fait équipe toi et moi…. Je promets de ne pas te sauter dessus pendant toute la journée.

Quand elle faisait une promesse, elle y tenait. Elle avait promis d’aider Wald, jusqu’à ce qu’elle se fatigue. Elle lui a promis de ne tuer personne, pendant qu’elle travaille pour lui. Elle avait promis qu’elle le mettrait dans son lit, et tout le monde savait qu’elle s’y employait… et donc, là, elle promettait d’être sage. Elle pourrait même se changer pour l’horrible uniforme qu’on lui avait donné. Elle pouvait faire ça pour lui… Plus il la trouverait parfaite, plus elle pourrait l’avoir rien qu’à elle. Héhé. Pas bête la guêpe.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Léolyne
Messages : 326
Date d'inscription : 28/09/2022
Crédits : me(rci canva)

Univers fétiche : Fantastique/Fantasy
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t6253-la-bibliotheque-du-loup https://www.letempsdunrp.com/t5370-leolyne-mamie-d-internet-is-entering-the-tchat
Léolyne
Mar 23 Avr - 21:53
"Tu t'es surtout assurée de m'avoir pour toi tout seul."

L'ouïe du métamorphe n'était pas aussi acérée que celle du vampire, mais il avait pu suivre la conversation des deux jeunes femmes sans le moindre soucis. Il connaissait suffisamment la sirène pour savoir qu'elle s'était appropriée le droit de constituer les équipes -c'était à lui de faire ça normalement. Il ne s'en formalisait pas car c'était de toute façon le meilleur équilibre possible : quand Murasaki et Grigore travaillaient ensemble, la sirène réveillait tout ce que le vampire haïssait chez lui. Et jamais il ne laisserait cette créature de débauche avec une nouvelle recrue encore trop innocente pour ce monde. Il daigna finalement relever ses iris noisettes avec une indifférence palpable face aux formes mises en valeur juste sous son nez.

"Tu n'es pas vraiment le meilleur élément pour tout ce qui trait à la politique... Mais tu es plus sensible que moi à la magie, tu devrais remarquer des choses intéressantes sur la scène de crime. On va y aller."

Une fois, seulement, Grigore lui avait posé la question que lui-même n'osait pas s'avouer : est-ce qu'il regrettait d'avoir recruté Murasaki ? Il n'avait jamais révéler à qui que ce soit le pourquoi, ni comment il l'avait retrouvée. Il s'était simplement pointé avec elle un matin en expliquant qu'elle rejoignait la brigade à titre officieux le temps que Grigore joue de ses charmes pour qu'elle obtienne les accréditations nécessaires bien qu'elle n'ait fait aucune étude. Un léger sourire étira ses lèvres alors qu'il ouvrait le dossier pour le parcourir d'un bref coup d'oeil, constatant au passage à quel point la tenue de la sirène était inadaptée.

"Allez, file te changer et rejoins-moi dans la voiture, je t'ai déjà dit mille fois que je ne voulais pas qu'on sache ce que tu es."

Il se leva et se rapprocha d'elle, pencha la tête pour se retrouver à quelques centimètres de son oreille.

"Et j'apprécie que tu proposes toi-même d'être sage, tu nous évites bien des problèmes."

Sur un léger rire il quitta le bureau après avoir récupéré son arme et sa plaque, puis se rendit à sa voiture. Dès lors que la sirène fut installée sur le siège passager, il démarra en trombes -s'il n'était pas membre de la police, tout son salaire disparaître dans un nombre incalculable d'amendes pour excès de vitesse- en demandant à Murasaki de faire des recherches sur l'ambassadeur et sa môme pendant ce temps-là. Ils arrivèrent dans l'une des boîtes de nuit les plus prisées de la ville, gardée par la moitié de la police d'Honolulu. Dans le carré V.I.P gisait le cadavre d'une jeune femme d'environ vingt ans, des marques de crocs à divers endroits -nuque, poignées, hanches, cuisses... Sauf que Wald remarqua tout de suite qu'elles étaient inhabituelles, trop larges pour appartenir à un vampire. En outre il y avait du sang partout alors qu'en toute logique cela aurait dû être l'inverse, et surtout toutes semblaient superficielles. Wald se mit à arpenter les lieux en observant de loin le personnel, remarquant un serveur terriblement mal à l'aise. Il repéra aussi l'odeur d'un sachet en tissu rempli d'herbes, du genre de ceux qu'on utilisait pour se protéger ou, au contraire, jeter un sort. Les sourcils froncés alors qu'il le récupérait entre deux coussins, se rapprochant de la demoiselle pour voir si elle avait trouvé quelque chose.

[b]"Le légiste t'a dit un truc ? J'ai trouvé ça sur le canapé, et clairement ces morsures n'appartiennent pas à des vampires."[/]b]
Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Mar 23 Avr - 23:38

Murasaki
Ningyo

J'ai presque 500 ans (de ce que j'en sais) et je vis à Hawaï, dans un grand lac rien que pour moi. Dans la vie, je suis policière et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis attaché ç un homme qui ne veut pas encore de moi... mais je sais que je le ferais craquer...

→ Elle a les cheveux naturellement violets.
→ Sirène depuis toujours, elle a quitté sa famille pour une femme... mais cette dernière est morte pendant Pearl Arbor.
→ Elle a hanté un lac, tuant les gens et couchant avec ceux qui l'intéressé avant que Wald vienne la chercher.
→ Elle peut être parfois cruelle, elle aime se moquer, pas forcément gentillement, des autres.
→ Elle peut communiquer en image avec les poissons.
→ Elle peut vivre sous l'eau et commander l'eau.
Elle fit un bruit agacé de la bouche. Plissant ses lèvres. Il ne pouvait pas avoir une réaction, non ? Pourquoi cet homme ne pouvait pas lui tomber dans les bras ? Qu’est-ce qu’il avait de plus qu’un autre métamorphe ? Elle avait déjà mangé un loup-garou après l’avoir noyé. Mais Wald ne se laissait pas faire. Elle observait Wald. Elle allait le manger un jour. Vraiment. Surtout quand il lui susurrait des mots à l’oreille qui la faisait trembler. Il n’avait même pas de magie d’attraction, pourquoi elle réagissait comme ça avec lui ?

- J’aime qu’on regarde mes formes, puisque mes partenaires de travail ne le font pas, accusa-t-elle.  

Elle se leva, non sans avoir fait un mouvement pour qu’il puisse profiter de ses hanches, et elle alla se changer. Une sirène comme elle avait besoin d’un banc de sirène qui joue avec elle. Elle avait besoin de s’amuser avec les poissons et de bouger… et si elle ne pouvait pas être avec ses sœurs, elle avait besoin d’attention. Et surtout de l’attention de Wald. Moins il lui en montrait, plus elle le voulait. Cela aurait été plus simple s’il l’avait laissé rechauffer ses draps. Mais non. Et pourquoi ? Elle ne sait pas pourquoi Murasaki. Elle sait être sexy, avec ou sans son pouvoir, et Wald doit bien l’aimer pour la supporter. Alors qu’est-ce qui n’allait pas chez elle ? Elle mit son uniforme en deux secondes, se fichant pas mal si quelqu’un la voyait toute nue se faisant. Parce qu’elle s’en fiche. Si quelqu’un essaie de l’agresser, elle le mange. Elle l’avait précisé à Wald qu’elle ne se laisserait jamais enfermé, touché, manipulé, sans se battre. Et elle pouvait tuer pour protéger ou se protéger. La nuance avait été dans la raison de cette protection, mais c’était une autre histoire. Après tout, pour protéger son cœur, elle pouvait manger Wald, non ? Elle se changea. Compressa sa poitrine dans l’uniforme. Elle le rejoint en boudant un peu. Elle observe sa poitrine qui semblait plus écraser, encore, que celle de la nouvelle. Elle pince les lèvres et monte dans la voiture. Peut-être que c’était ça que voulait Wald ? Une oie blanche ? Elle allait tuer leur nouvelle recrue si elle essaie de lui voler son Wlad.

Dans la voiture, elle suivait les ordres… mais c’était dur de se concentrer quand il était enfermé avec elle. Elle pouvait le regarder. D’ailleurs, elle préférait faire ça que de faire une recherche sur une stupide gamine qui s’était fait tué. Mais, encore une fois, elle savait que si elle ne faisait pas son travail, Wald serait mécontent, et ça n’irait pas dans l’idée qu’elle veut. Donc.

- 20 ans. Elle est le genre chiante qui croit que le monde lui est dû. Elle a déjà eu plusieurs démêlés avec la police pour harcèlement. Une sale petite garce.

Si elle n’aimait pas les humains, elle pouvait les partager dans des catégories. La sale petite garce était la catégorie des harceleuses de l’école qui blesse les plus faibles parce que l’argent, la famille ou la beauté les avaient rendues fier. Murasaki savait où trouver de l’argent, au fond de la mer. Sa famille était devenue Wald et Grigore. Et pour la beauté ? Elle n’avait pas à parler. Donc. Elle savait pouvoir être un sale garce, sans le « petite ». Et elle était aussi une psychopathe. Mais elle n’avait tué personne depuis qu’elle travaillait avec Wald ! Alors, elle était pardonnée, selon elle. Bref.

Devant la scène de crime, elle joue son rôle de bon flic. Elle pose des questions, regarde autour d’elle, essaie de savoir qui avait trouvé la victime, bref, elle montre à Wald qu’elle pouvait parler à un humain sans avoir envie de lui manger le visage. Elle se posa devant la victime. Elle se dit qu’elle avait un visage de garce. Elle eut un petit rire qu’elle cacha. Bon. Il fallait dire qu’à force, tout le monde avait compris que la fille aux cheveux violette de l’unité d’élite avait un petit grain. Elle passa la main sur le corps, sans gant, et elle sentait les résidus magiques, mais pas sur les morsures. Elle bougea un bras pour en regarder les marques. Mhhh. Elle avait écouté le légiste et en faisait ses propres conclusions avant le retour de Wald.

- Il a dit que pour le moment il ne pouvait pas savoir ce qui lui était arrivé. Il dit que, selon son foie, elle serait morte depuis au moins une journée, entre une heure et quatre heures du matin, la veille. Cependant, le gérant me certifie qu’elle est rentrée en marchant par elle-même. De plus, elle possède des fausses marques de morsure d’avant la mort, et à plusieurs degré de cicatrisation. Je vote pour un nouveau fétichisme. Se faire mordre comme un vampire….

Elle eut un petit sourire amusé avant de se cacher pour sentir ce que Wald avait trouvé. De la magie. Pour tenir le corps en vie le temps de le manipuler comme une marionnette ? Mais pourquoi faire ? Et malgré que son esprit réfléchisse à l’enquête, une partie d’elle se demande si Wald la mordrait… (et oui, on remarque que Grigore, le véritable vampire du groupe, n’était même pas passé dans son esprit pour ce genre d’image sexy héhé). Bon. Elle remit le bras de la morte comme il faut.

- Il faudrait que l’on fouille son ordinateur. Et savoir si son père savait qu’en plus d’être une garce, c’était une perverse.

Décidément, se disait alors Murasaki… cette fille lui plaisait bien. Et elle était morte. Ce qui était encore plus parfait !


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Léolyne
Messages : 326
Date d'inscription : 28/09/2022
Crédits : me(rci canva)

Univers fétiche : Fantastique/Fantasy
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t6253-la-bibliotheque-du-loup https://www.letempsdunrp.com/t5370-leolyne-mamie-d-internet-is-entering-the-tchat
Léolyne
Mar 7 Mai - 22:28
"Tu extrapoles un peu, Grigore ne se gêne pas pour regarder... Il ne veut juste pas jouer avec toi plus que nécessaire."

Il lui adressa un clin d'œil amusé avant de disparaître, comme s'il était inconscient de l'effet qu'il avait sur elle. En réalité, difficile d'ignorer que la sirène lui portait grand intérêt et si parfois il se montrait un peu plus proche d'elle que d'ordinaire, il prenait grand soin d'ignorer ses tentatives de séduction et de ne jamais rentrer dans son jeu. Pour le vampire, c'était différent : il n'aurait aucun scrupule à s'amuser avec elle car, après tout, ils étaient du même acabit. Il était juste contre les relations entre collègues, et ses principes prévalaient sur sa libido, même si c'était parfois difficile tant elle le provoquait. S'il avait été à la place de Wald, il aurait craqué au bout de deux jours et l'aurait prise sur la table de réunion devant tout le monde sans le moindre scrupule. Même lui était incapable de comprendre l'indifférence du métamorphe d'autant que, comme la majorité des membres de son espèce, il avait une libido plus flambante qu'un volcan et un nombre de conquêtes assez impressionnant pour le prouver. À croire qu'il n'aimait pas la facilité...

"Elle doit avoir un tas d'ennemis... Sans compter ceux de son père, évidemment. Je sens que cette histoire ne va pas être simple."

Le métamorphe écouta religieusement le compte-rendu de Murasaki en réfléchissant à toute allure. Manipuler les cadavres n'était pas chose aisée, et il ne comprenait vraiment pas l'intérêt. Quant aux marques... Il se pencha pour les observer, mesurant l'une d'elle avec sa main, puis demanda un relevé au légiste qui le lui enverrait plus tard. Il attira la sirène dans un coin éloigné pour lui murmurer quelques mots.

"La plupart des métamorphes transformés voient leur corps changer pour s'adapter à la Bête qu'ils contiennent. Un métamorphe ours, ou un gros loup, doivent avoir une mâchoire humaine suffisamment large pour marquer de cette façon sous leur forme humaine. Le truc c'est que mordre est généralement une marque de possession, et il est rare que nous partagions de cette façon quelqu'un que nous avons marqué. Toutes les morsures n'appartiennent pas à une seule personne, je suppute qu'elle a participé à une sorte d'orgie... Elle n'a aucune marque d'entraves, mais rien ne nous dit qu'elle était consentante pour autant."

Lui-même avait déjà mordu quelques conquêtes régulières sous le coup de l'excitation, mais seulement des personnes qu'il fréquentait régulièrement pour les considérer comme siennes, même un peu. Jamais il ne mordrait la première inconnue venue, or cette fille avait joué avec beaucoup de mondes d'après les différentes marques. Il poussa un profond soupir en se disant que les choses n'allaient pas être simples.

"On va aller chez elle. Je m'occupe du père, toi de l'ordinateur. Et ne lui dis rien sur ses activités tant que nous n'avons aucune certitude, je préfère ne pas risquer une discussion contraignante dès le début de l'enquête. Quant à ce sachet... Si c'est bien ce que je crois, alors il faut comprendre quel intérêt il y avait à en faire un zombie."

Il était au moins sûr que cela n'avait rien de sexuel. Les derniers détails réglés, ils reprirent la voiture jusqu'au gigantesque domaine dans lequel vivait leur victime, et furent accueillis par une myriade de gardes du corps, un intendant aigri et le père plus énervé que dévasté de leur victime. Si certains regards coulaient immanquablement sur la sirène, Wald s'était très vite placé devant elle pour la dissimuler, se contentant de l'envoyer dans la chambre de la jeune femme tandis qu'il allait poser quelques questions au paternel. Cela dura bien une heure avant qu'ils ne terminent et, sur le chemin du retour, Wald soupira une nouvelle fois.

"On va faire le point maintenant, ça sera plus simple. Tu as des choses intéressantes pour moi ?"
Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Ven 10 Mai - 18:49

Murasaki
Ningyo

J'ai presque 500 ans (de ce que j'en sais) et je vis à Hawaï, dans un grand lac rien que pour moi. Dans la vie, je suis policière et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis attaché ç un homme qui ne veut pas encore de moi... mais je sais que je le ferais craquer...

→ Elle a les cheveux naturellement violets.
→ Sirène depuis toujours, elle a quitté sa famille pour une femme... mais cette dernière est morte pendant Pearl Arbor.
→ Elle a hanté un lac, tuant les gens et couchant avec ceux qui l'intéressé avant que Wald vienne la chercher.
→ Elle peut être parfois cruelle, elle aime se moquer, pas forcément gentillement, des autres.
→ Elle peut communiquer en image avec les poissons.
→ Elle peut vivre sous l'eau et commander l'eau.
- Si les histoires étaient faciles, on finirait par s’ennuyer.

Bien que dans leur histoire, à eux, elle aimerait bien s’ennuyer. Elle ne comprenait pas pourquoi il ne voulait pas d’elle… et elle avait de plus en plus de mal à accepter qu’il l’ignore aussi incroyablement. Grigore pourrait la regarder, elle finissait par lui rire au nez… La sirène avait eu des relations sexuelles parce qu’elle en avait eu marre de tuer tout le temps et avait diversifié les actions pour perdre du temps… mais depuis qu’elle avait rencontré Wald, bien qu’elle avait fait bandé plus d’un homme et mouillé plus d’une femme, elle n’avait couché avec personne. Ce qui n’était pas le cas de Wald… Même quand il lui murmurait des choses, c’était pour le travail. Sale gosse, voilà ce que les yeux de Murasaki renvoyaient vers l’homme. Elle savait déjà que les métas aimaient mordre (même si moins souvent que les loups parce que ça signifiait plus…) il n’avait pas besoin de lui rappeler qu’il ne l’avait jamais mordu… Ouais, ce n’était pas le propos, elle fait ce qu’elle veut, la petite. Cependant, le consentement réussi à lui faire revenir les pieds sur Terre. Elle pose un nouveau regard sur le corps. S’éclater au lit avec un, deux, dix-huit partenaires, ok. Se faire prendre par même une personne alors qu’on ne le désire pas, c’était non. Bien qu’elle se fiche de la mort ou de la vie des autres, Murasaki avait appris avoir une haine profonde envers ceux qui n’acceptent pas le « non ».

Elle ? Elle n’accepte pas les « non » de Wald, mais ce n’était pas la même chose. C’était pire que dire « non », elle était invisible alors qu’elle était prête à être soumise par lui, s’il le voulait. Tant qu’elle peut l’avoir. Mais, le « non » auquel on impose le « oui », ça la faisait enrager. Il n’en fallait pas plus pour savoir que, si la victime n’était réellement pas consentante… alors Wald allait devoir lui rappeler que tuer des gens, c’était mal.

- Faire peur ? qu’elle énonce alors qu’elle le suit simplement jusqu’à la voiture.

Un zombie, ça fait peur. Surtout une femme tuait ainsi… et une femme qui était connu sur les raisons et tout le bordel… Non, clairement… Faire peur pour que d’autres personnes se taisent ? Cela pourrait être une bonne raison. Murasaki n’aurait pas eu peur d’un zombie, mais les humains et autres créatures plus faibles (comme les sorcières selon elle) étaient des flippés de la vie. Une fois arrivé à la maison, elle eut un sourire content de voir tous les humains désireux de s’approcher d’elle comme des papillons. Jusqu’à ce que Wald se met au milieu et l’envoie dans sa chambre. OK. OK. Pas sa chambre, la chambre de la morte, mais tout de même. Elle lui envoie des éclairs par la pensée. Elle a besoin d’attention, encore, et refuse même que les autres lui en donne ? Tout le monde n’était pas un foutu métamorphe buse insensible grrrrr. Elle arriva dans une jolie chambre décorée comme pour une … Une fille… La chambre était rose, rangé, clairement propre. Il y avait des posters d’une chanteuse inconnue pour la sirène, des livres soigneuses posés et rien de bien « rebelle ». Un ordinateur était sur la table, rose... Ouais… … … Elle allait le dire aussi.

- Excusez-moi ? sussura-t-elle vers un garde qui l’avait suivi pour la surveiller, et mater ENFIN, vous êtes sûr que c’est la chambre de la victime ?
- Oui… oui… madame, déglutit l’homme alors que Murasaki s’était rapproché au maximum pour passer un doigt sur son torse.
- Je ne crois pas, non. Elle ne dormait pas ici, continua-t-elle à dire en caressant doucement le bras de l’homme. Où dormait-elle ? Cette maison à plus d’une chambre de libre, non ?
- Je…
- Si vous me montrez, et que j’ai encore le temps après, nous pourrions en trouver une… de chambre libre, continua-t-elle de roucouler jusqu’à ce que l’excitation de l’homme le fasse sursauter.

Ouais. VOILA. Là, elle avait eu le droit à une réponse normale d’une personne normale. Foutu Wald. Elle se recula, en colère contre son patron alors qu’elle suivait l’homme qui avait été clairement hypnotisé par la voix d’une sirène. Elle continue de lui parler, doucement, de cette voix qui susurre et qui font que les hommes se jettent à l’eau pour essayer de toucher leurs lèvres. Il l’amène dans une chambre plus loin. Plus dans les goûts d’une garce. Mal rangé, on pouvait voir que la personne qui dormait ici n’avait rien à faire du ménage ou du respect. Elle attrapa l’ordinateur alors qu’elle tenait l’homme par sa cravate pour qu’il n’aille pas prévenir son chef. Elle fouilla l’ordinateur. Fouilla dans les conversations. Trouva plusieurs sextos échangés, avec même son petit garde attrapé. Elle avait fini par le faire s’assoir comme un bon toutou impatient. Les humains étaient ainsi faits, pour être à genou devant les êtres supérieurs. Alors…

- Toi, tu as envie de faire l’amour avec moi ? demanda-t-elle.
- Bien sûr, Murasaki.
- Donne-moi une raison pour laquelle tu ne serais pas intéressé pour coucher avec moi ?
- Pardon ?
- Je n’aime pas me répéter, menaça-t-elle.
- Hum… Je…, l’homme paniqua avant qu’il ne trouve une idée dans son esprit, parce que nous faisons parti de la même famille de sang ?
- Tsss, elle se penche vers l’homme avant de finir de copier tous les fichiers de l’ordinateur et de fermer l’appareil, je n’ai aucun lien de sang avec lui.
- Lui ?
- Tait-toi. Je travaille.

Elle continua son travail en silence. Elle trouvait bien des transactions douteuses… mais il n’y avait rien pour les expliquer. Peut-être un travail au noir qu’elle faisait dans le dos de son père ? Elle chercha encore et fini par voir qu’il était tant de partir. Le garde toujours à genou attendait comme si elle était une déesse, dont même le mouchoir usager deviendrait relique. Elle se penche sur lui, passe sa main dans ses cheveux et utilise à nouveau sa voix de sirène.

- Nous allons repartir, mon mignon, dans la première chambre. Et puis tu oublieras absolument tout ce qui vient de se passer entre nous. Tu oublieras même m’avoir montré la bonne chambre…

Elle était cruelle… et elle savait comment faire en sorte que quelqu’un se sente mal à l’aise toute la journée, surtout après les messages qu’elle avait lu sur l’ordinateur de la victime.

- Mais tu n’arriveras pas à oublier avoir envie de faire l’amour, et tu vas avoir une érection toute la journée, sans avoir aucune image nette pour te soulager.

Et elle se lève pour repartir auprès de Wald, tout sourire. Ouais. Etre méchante alors que Wald l’ignore, ça lui plait bien. Il remarquera certainement le garde qui la suivait avec son érection apparente mais elle s’en fiche. Dans la voiture, elle lui donne les informations.

- On m’a envoyé dans la mauvaise chambre. Apparemment, papounet ne savait même pas que sa douce fille couchait avec la moitié des employés. Normal qu’eux ont ressenti mon attraction dès que je suis arrivée. Cependant, même si elle draguait la plupart, dans les conversations ont comprends rapidement qu’ils sont au courant… elle ne mentait pas en proposant une exclusivité ou pas…

Cela ne changeait en rien l’idée qu’elle avait pu être forcée avec les métamorphes, ça rallongeait juste le champ des possibles coupables.

- J’ai aussi découvert qu’elle avait un compte en banque à son nom, protégé, et qu’elle y déposait souvent une somme d’argent. Intervalle irrégulier mais toujours la même sommes. J’ai rapidement pensé à de la prostitution, mais elle ne semblait pas avare en contact charnel, elle. J’ai envoyé une demande officielle à la banque pour avoir tous les relevés, mais ça m’étonnerait que l’on trouve quoi que ce soit, elle déposait de l’argent liquide. Et toi ?


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Léolyne
Messages : 326
Date d'inscription : 28/09/2022
Crédits : me(rci canva)

Univers fétiche : Fantastique/Fantasy
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t6253-la-bibliotheque-du-loup https://www.letempsdunrp.com/t5370-leolyne-mamie-d-internet-is-entering-the-tchat
Léolyne
Ven 10 Mai - 20:22
"C'est une idée, mais en pleine nuit dans un bar, difficile de différencier un zombie d'un gars qui a trop bu. Les zombies récents n'étant pas décomposés, l'impact est moindre."

Sa mort est un accident. Il ne pouvait pas l'affirmer à voix haute, mais Wald était certain que la jeune femme n'était pas censée décéder de suite, et qu'elle avait été zombifiée justement pour prouver qu'elle était encore en vie. Une rançon ? Il comptait bien demander ça à son cher papa. Dès lors que la sirène eut quitté la pièce principale et que l'attention soit revenue sur lui, le métamorphe se retrouver à converser tant bien que mal avec l'ambassadeur, avec des interventions intempestives de la part de son intendant. S'il manqua de l'envoyer valser contre un mur, il se retint de justesse et réussit même à garder un ton affable quoique piquant, n'hésitant pas à appuyer sur toutes les petites incohérences jusqu'à avoir les réponses à ses questions. L'entrevue prit fin au retour de Murasaki qui affichait son plus grand sourire, tentant probablement de dissimuler le garde à l'érection vaillante qui la suivait, mal à l'aise. Il se contenta de froncer les sourcils, préférant garder les remontrances pour la voiture. Il n'eut pas le temps de lui dire quoi que ce soit qu'elle déballait tout ce qu'elle savait sans cesser de lui envoyer de petites piques, ce qui était à la fois amusant et profondément irritant -probablement parce qu'il était sur les nerfs. Il se rendit compte qu'il était d'ailleurs très énervé sans raison particulière ce qui, évidemment, l'énerva d'autant plus.

"C'est l'arrivée de la nouvelle qui te met dans cet état, Murasaki ? Je t'ai connue plus subtile, ses lèvres s'étirèrent en un sourire. Ce pauvre garde va passer une très mauvaise journée... Enfin, disons que pour cette fois, je vais faire comme si je n'avais rien vu. Tes infos collent plutôt bien avec les miennes : père et fille ne s'entendent plus depuis des années, la sexualité... florissante, de mademoiselle, portant préjudice à son image. D'autant qu'elle est semble-t-il très friande de notre espèce ; d'ailleurs trois des hommes de main sont des métamorphes, dont un tigre, mais je ne crois pas qu'il soit coupable, par contre je pense qu'il l'a déjà mordue, il était furieux et triste à la fois. Sans la considérer comme une compagne, il devait la voir comme sienne d'une certaine manière et ne lui aurait jamais fait de mal volontairement."

Cette demoiselle devait mener ces hommes à la baguette, usant de ses charmes pour obtenir des faveurs. Il n'excluait pas encore la possibilité de viols, mais cela semblait de moins en moins crédible.

"Elle n'avait que des mauvaises fréquentations. Après la mort de sa mère, elle a commencé à consommer de la drogue et coucher avec tout ce qui passait, son père a souvent dû payer des sorties de garde à vue ou régler ses dettes auprès de divers revendeurs. Mais depuis quelques mois elle était plus stable financièrement, elle disait avoir trouvé un arrangement lui permettant d'avoir accès à ses produits favoris gratuitement... J'attends encore le rapport du légiste, mais je pense qu'elle a été zombifiée parce qu'elle est morte par accident -peut-être une overdose ?- alors qu'elle avait un rendez-vous ou quelque chose du genre... Il faut qu'on sache s'il se passe des trucs louches dans cette boîte."

Alors qu'ils arrivaient sur le parking du Q.G, Wald lui adressa un clin d'oeil suivi d'un sourire amusé.

"Alors, prête à sortir t'amuser avec moi ce soir ?"
Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Ven 10 Mai - 21:05

Murasaki
Ningyo

J'ai presque 500 ans (de ce que j'en sais) et je vis à Hawaï, dans un grand lac rien que pour moi. Dans la vie, je suis policière et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis attaché ç un homme qui ne veut pas encore de moi... mais je sais que je le ferais craquer...

→ Elle a les cheveux naturellement violets.
→ Sirène depuis toujours, elle a quitté sa famille pour une femme... mais cette dernière est morte pendant Pearl Arbor.
→ Elle a hanté un lac, tuant les gens et couchant avec ceux qui l'intéressé avant que Wald vienne la chercher.
→ Elle peut être parfois cruelle, elle aime se moquer, pas forcément gentillement, des autres.
→ Elle peut communiquer en image avec les poissons.
→ Elle peut vivre sous l'eau et commander l'eau.
Elle lui lance un regard noir. La nouvelle avait été totalement supprimée de son esprit à la minute où elle avait tourné les talons. La raison de sa mauvaise humeur se trouvait être en train de conduire leur voiture au lieu de lui faire l’amour. Elle releva ses dents comme pour grogner mais sans le faire, comme le ferait les animaux sauf qu’elle n’en était pas un.

- J’étais énervée, il était là. Et puis… Il a osé dire que j’étais du même sang, alors il le méritait.

Ce n’était pas exactement ça, mais Murasaki décida que cette possibilité stupide qui fait que Wald ne veuille pas d’elle méritait une punition. Voilà. Fin de cette information là. Parce que… bon… la jeune femme était agacé qu’un humain pense pouvoir coucher avec elle, oui même si c’est elle qui l’avait envouté avec sa voix… mais il y pensait déjà AVANT qu’elle ne le manipule pour en faire son petit larbin… Bref. Si Wald est pas content, il suffit qu’il commence à avoir une libido normale. Elle se renfonce dans son siège et décide de passer au-dessus. Non mais… du même sang de famille, manquerait plus que ça. Et puis, elle a toujours détesté les tritons, encore plus ses frères, alors elle sait que si Wald était de son sang, elle l’aurait mangé depuis longtemps.

Elle écoute les informations et se dit que la petite devait vraiment être étrange. Il y avait des créatures dans la libido devenait incontrôlable non ? Si Murasaki arrivait à tout contrôler, c’était parce que ça l’amuse, elle l’utilise pour des fins, comme un outil. Coucher avec une personne c’était amusant, mais rien d’impossible à surmonter. Sauf dans le cas de Wald. Mais elle repousse cette pensée. Wald était juste inaccessible, et elle détestait ça. Elle lui fit un sourire d’ange quand il conclut par une invitation.

- Je pourrais mettre une robe ? reprit-elle en sortant plus motivé que jamais.

Une soirée, pour sortir, pour s’amuser, ça veut dire qu’elle peut mettre une robe et essayer de l’avoir un peu, non ? Quoi ? Même si Wald ne la veut pas, elle pourrait réussir… mais si c’est pour une mission, elle allait devoir teindre ses cheveux pour qu’on ne la reconnaisse pas avec cette couleur particulière… Elle allait être blonde, tien. Comme ça, Wald pourra lui dire qu’il la préfère en violette. (il ne lui avait jamais dit, mais elle essaie toujours d’avoir un compliment, même si c’est parfois un compliment simplement sur une vérité absolue). Elle le suit alors qu’elle reçoit un appel sur son téléphone. Mais… elle allait pouvoir voir le cul de Wald montait les marches. Elle ne sait pas qui l’emmerde mais elle allait lui chauffer les oreilles. Elle répond rapidement. C’était la banque. Qui lui disait qu’il ne pourrait pas avoir accès au compte parce qu’il appartenait à un « regroupement de compte ». Quoi que qué ? Elle s’énerve, elle qui n’aime pas l’argent « numérique » et préféré cacher son argent dans de l’or au fond de l’eau. Elle arrive à comprendre que le compte appartient en réalité à un autre compte, plus gros, qui en gère une petite dizaine. Et que donc, elle ne pouvait pas en avoir accès. Elle lâcha un juron fort peu aimable pour remercier le monsieur au téléphone, qui lui aurait donné l’accès à n’importe quoi s’il avait été en face et elle le sait, et elle remonte pour chercher Wald… dont elle n’avait pas vue les fesses.

Elle le retrouve plus loin et lui explique les soucis avant de conclure.

- Dis… on a jamais trop eu de problème avec la drogue dans notre milieu…, bah ouais, la plupart des créatures la drogue c’est comme se prendre un doliprane, agréable mais rien à foutre, mais tu penses que la petite humaine a pu fricoter avec un dealer sorcier ?

Elle ne sait pas Murasaki… elle trouve ça étrange qu’une créature magique s’encanaille avec des humains pour vendre de la drogue… mais elle restait trop fermé dans son esprit. Pour elle, déjà, il n’y avait que deux personnes qui comptaient. Wald et Grigore. (le pauvre vampire ne sait pas que la sirène la considère comme membre de son banc de poisson personnel et que donc, elle tuerait quiconque leur voudrait du mal). Bref. Elle n’imagine pas un sorcier se mêlait de la vie d’humains. Pour elle, c’était presque comme dire que les sirènes avaient des ailes (qu’est-ce qu’elle avait ris la première fois qu’on lui en avait parlé) ou que les tritons s’appelaient des « sirens ». Pas logique. Pourquoi ? C’était peut-être pour ça que Wald ne la trouvait pas assez sexy ? Parce qu’elle était incapable de comprendre l’attrait que pouvait avoir les humains sur les êtres surnaturelles ?


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Léolyne
Messages : 326
Date d'inscription : 28/09/2022
Crédits : me(rci canva)

Univers fétiche : Fantastique/Fantasy
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t6253-la-bibliotheque-du-loup https://www.letempsdunrp.com/t5370-leolyne-mamie-d-internet-is-entering-the-tchat
Léolyne
Ven 10 Mai - 21:44
Le métamorphe ne put s'empêcher de pouffer légèrement, amusé de la mauvaise humeur de sa collègue. Aucun humain un tant soit peu censé n'aurait pu se comparer à Murasaki, encore moins devant elle, mais mieux valait ne pas creuser la véritable raison de sa punition.

"Bien sûr, mais on sera en mission alors... Sois discrète. On se fera une soirée avec Grigore et Pharell une autre fois pour célébrer l'arrivée de notre petite sorcière, et là tu pourras en faire à ta guise."

Ils sortaient de temps à autre, principalement pour décompresser après une grosse mission. C'était toujours une véritable foire : Murasaki et Grigore retournaient les têtes à s'en dévisser les vertèbres et, bien que Wald attirait moins l'attention, il ne peinait pas moins à trouver quelques intéressées. Le seul petit souci était que la sirène avait une légère tendance à gâcher ses rencontres par un moyen ou un autre, donc il sortait en solitaire lorsqu'il voulait faire des rencontres. Il laissa la sirène derrière lui pour rejoindre la salle centrale avec l'ordinateur afin de faire quelques recherches annexes, écoutant d'une oreille distraire la conversation de la jeune femme. Des multis-comptes ? Ça sentait les problèmes à plein nez. L'air renfrogné de la sirène aussi.

"Les drogués fricotent généralement avec n'importe qui tant qu'ils peuvent avoir leur came. Par contre... Les sorciers ne sont pas ceux qui se mêlent le plus aux humains, il tendit l'oreille avant de reprendre. Quelle espèce est la plus susceptible de trafiquer de la drogue pour profiter d'humains dépendants ?"

La question ne s'adressait pas à la sirène. Grigore fit son apparition avant la fin de la phrase, la mine grave.

"Nous. Même si le sang altéré par la drogue perd en qualité, il est plus aisé de se nourrir sur des personnes inaptes qu'autre chose. D'ailleurs notre morsure peut être addictive à cause de notre venin et je sais de source sûre qu'une drogue issue de ça circule sur l'île... Le "fangs", si je ne m'abuse.
-Notre victime a été mordue par des métamorphes, puis s'est fait zombifier avant de mourir dans une boîte. Elle prenait de la drogue et a des revenus d'argent douteux. Ça manque de sens.


Le vampire réfléchit quelques instants tout en observant la jeune femme du coin de l'oeil.

-Ta victime, elle est plus ou moins jolie que Murasaki ?
-Quoi ?
-Plus ou moins.
-C'était une humaine, Grigore. La question ne se pose pas pour le commun des mortels.
-Imagine notre chère Murasaki plus humaine. Plus ou moins ?[/b]

Wald se tourna vers la demoiselle, réfléchissant sérieusement à la question.

-Autant, je dirais. Pas le même genre par contre.
-Le monde de la nuit est majoritairement composé d'anciens rois et reines, de bourgeois en tout genre qui ont un train de vie luxueux tout en restant le plus anonyme possible. Des similis-mafias vampiriques parcourent le monde, majoritairement elles trafiquent de la drogue, de l'alcool, mais aussi de la pornographie et du trafic d'êtres -humains ou non. C'est peut-être une idée en l'air, mais vous devriez creuser cette piste.
-Mh, merci."


À mesure que le vampire parlait, le métamorphe s'était mis à taper frénétiquement sur son clavier à la recherche d'informations. Grigore partit, il tourna l'écran d'ordinateur vers son duo aux cheveux mauves.

"J'ai trouvé ça, regarde. Apparemment, notre victime était une star montante du porno inter-espèces... D'ailleurs il y a une vidéo avec son garde, le tigre. Elle se fait mordre dans quelques vidéos monétisées à prix d'or. Je vais envoyer ça à la scientifique pour voir s'ils arrivent à remonter l'IP du compte via lequel les vidéos ont été postées. J'aimerais que tu contactes le légiste pour savoir si elle est morte d'une overdose ou autre chose, pendant ce temps-là je vais retourner voir le père et voir s'il sait plus de choses ou non... Je passe te chercher à 21h ce soir, sois prête !"
Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Ven 10 Mai - 22:34

Murasaki
Ningyo

J'ai presque 500 ans (de ce que j'en sais) et je vis à Hawaï, dans un grand lac rien que pour moi. Dans la vie, je suis policière et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis attaché ç un homme qui ne veut pas encore de moi... mais je sais que je le ferais craquer...

→ Elle a les cheveux naturellement violets.
→ Sirène depuis toujours, elle a quitté sa famille pour une femme... mais cette dernière est morte pendant Pearl Arbor.
→ Elle a hanté un lac, tuant les gens et couchant avec ceux qui l'intéressé avant que Wald vienne la chercher.
→ Elle peut être parfois cruelle, elle aime se moquer, pas forcément gentillement, des autres.
→ Elle peut communiquer en image avec les poissons.
→ Elle peut vivre sous l'eau et commander l'eau.
« L’arrivée de notre » …. NOTRE. Elle n’était même pas SA sirène et il voulait déjà qu’elle inclus l’inconnu dans ses papiers. Elle se renfonce un peu plus. Se demande s’il le prendrait mal si elle venait à le frapper de sa stupidité. Il ne sait même pas qu’il exacerbe sa jalousie, le bourge… puisqu’il s’en fiche d’elle. Et puis, elle avait une plus jolie poitrine. Elle allait le vérifie. Dès qu’elle trouve la gamine dans les vestiaires, elle va vérifier la marchandise, voilà. Vengeance. Et oui, elle se venge de Wald en touchant Pharrel, technique comme une autre. Et elle déteste sentir l’odeur d’autres femmes sur Wald. Non, sérieux… Qu’est-ce qu’elle pouvait avoir qu’elle n’a pas ? Elle était plus TOUT que les autres. Bon. Bon. Bon. S’occuper de la petite nymphomane, puis aller nager dans un lac pour oublier qu’une buse la rendait folle, voilà. Bonne idée.

- Aucune, avait-elle avancé conscience que la question n’était pas pour elle mais papillonnant des yeux à l’arrivée de Grigore, si les vampires se nourrissaient sur les sirènes, y aurait plus de problèmes… Aucun risque de dépendance.

Oui, elle papillonne des yeux, pince les lèvres et fait un regard clairement évocateur. Quoi ? Elle, elle couche avec personne mais elle pouvait faire des propositions à tout le monde. Dont son coéquipier qui se refusait toujours. Mais au moins, il mate. Sauf que là, elle ressemble à une première de classe. Elle jette un regard vers la nouvelle pas loin, observe sa poitrine pendant de longues secondes jusqu’à ce que la nouvelle cache son corps par Grigore. Oh… Faut vraiment qu’elle touche ça pour voir la marchandise. Les secrets ça la démangent, et ça laissera un temps de répit à ce pauvre Wald. Quand Grigore pose la question « qui fache » (clairement, si elle n’était pas assise sur un fauteuil, elle lui aurait bouffé le visage) elle se renfonce encore plus. Comment ça « Autant » ? Si les yeux pouvaient tuer, Wald serait morte. Et elle aussi parce que Grigore l’aurait tué, mais qu’importe. « Autant ». Elle se sent blessée. Profondément blessée. Plus que ce qu’elle ne pourrait l’admettre et relance un regard vers la nouvelle. Ouais. C’était elle qui allait prendre. Une fois le vampire parti, elle se promit de lui mettre de la mort aux rats dans son café pendant une semaine. Oh, ça n’allait pas le tuer, mais il n’allait pas aimer. Et comme elle était en colère. Autant… Elle déteste ça. Elle déteste déteste déteste. Et elle déteste Wald. Elle le déteste. Elle avait envie de lui d’aller se faire foutre avec son histoire de « autant ». Surtout que si c’est autant, la fille morte est moche, du point de vue de Murasaki (mais tout le monde est moche selon elle)… et il n’a aucun intérêt ni pour la morte, ni pour elle.

- Va te faire foutre.

Oups. Elle l’avait dit. Elle se lève sans même lui dire qu’elle l’avait entendu et n’attend pas d’avoir une réaction. De toute façon, il ne réagit à rien. En passant, elle voit Grigore au loin et sans autre forme de procès, elle fait éclater la bouteille d’eau que la sorcière de feu était en train de boire. Elle les déteste. Elle les déteste. Elle déteste tous les humains. Encore plus Wald… Elle le déteste profondément. Alors pourquoi ça faisait aussi mal ? Elle ne sait pas, et elle déteste avoir mal. Pourquoi ne pouvait-il pas la choisir, elle ? Pourquoi ? Merde. Elle finit par faire le chemin jusqu’à la morgue et elle frappa plusieurs types qui essayèrent de l’accoster. Elle n’avait aucune envie de jouer avec eux. Elle les déteste. Et le légiste en prit pour son grade. C’était une goule qui avait l’habitude de la jeune femme mais quand elle le cloua contre le mur pour lui prendre son dossier, il ne chercha pas à se défendre. Il connaissait les femmes en colère, et Murasaki l’était, en plus d’être blessé. Elle lit le contre-rendu et se rend compte qu’elle devrait alors retourner pour aller voir Wald pour lui répondre. Mais elle n’avait pas envie. La fille qui était autant belle qu’elle était morte d’overdose.

- Si cette pute n’était pas déjà morte, je la tuerais moi-même, marmonna-t-elle avant de planter le dossier dans les bras de la goule, envoie ça à Wald et dit lui d’aller se faire foutre.

Sans rien ajouter de plus, elle détourne les talons. Le légiste comptait déjà le faire, mais l’ordre avait été donné d’une telle manière qu’il craignait pour sa vie s’il ne le faisait pas tout de suite. Il le précise d’ailleurs dans le message, que Murasaki fait peur et qu'elle semblait blessé. La sirène envoie d’ailleurs un message d’un mot « overdose » à Wald. Voilà, il ne pourra pas dire qu’elle n’a pas fait son taf. Et comment elle fait, maintenant ? Elle avait envie de tuer quelque chose, tout de suite. Elle avait besoin de tuer quelque chose. Elle était en colère au-delà de toute raison et elle ne savait pas pourquoi. Elle parti dans sa demeure, celle qu’on lui avait donné à côté d’un lac pour qu’elle puisse se baigner. Et elle tua trois canards, des poissons et essaya de noyer une biche. Parce que. Elle les déteste. Elle finit par se calmer. Autant. Elle est blessée et décide qu’il pouvait aller se faire voir avec la discrétion. Elle changea de couleur de cheveux, passant pour un blond platine. Elle avait toujours le même physique mais la couleur des cheveux changeaient tout. Elle passa une robe bordeaux et se maquilla. Autant.

Elle n’arrivait pas à se faire à cette émotion qui la submerge, derrière la colère que l’on attend d’elle. Tout le monde sait qu’elle veut l’attention, qu’elle en a besoin… alors pourquoi elle se sent triste ? Elle donne un grand coup dans le miroir, laissant sa main s’ouvre en coupure nette. Elle regarde le sang qui coule. Elle déteste. Elle déteste. Elle les déteste tous. Elle finit par faire un bandage rapide, parce qu’elle n’avait pas de capacité de cicatrisation, elle, et décide de mettre des gants. La robe, comme les gants, étaient élégants et tout à fait en raccord dans une boîte de nuit. Elle espère pouvoir frapper des mains baladeuses pour se calmer. Mais elle se bloque. C’est pour le travail. Elle ne doit pas frapper, sinon Wald ne sera pas content. « Autant ». Elle le déteste. Elle l’attend à 21 heures et rentre dans sa voiture sans même lui adresser un regard. Elle se sent tout de même apaiser avec lui à côté, même si elle est « autant ». Connard. Elle finit par lui lancer des nouveaux regards noirs.

- Tu es autant attirant qu’un hibou grand-duc., marmonna-t-elle pour elle même avant d'enchainer, j’ai regardé plusieurs de ses vidéos à la demoiselle, je suis sûre de pouvoir amener plusieurs de ses partenaires dans un coin sombre si tu veux les interroger et que je leur fasse oublier ensuite.

Le prédateur naturel de la buse (//merci google !) est le hibou. Ainsi, elle venait de l’insulter, mais sans le faire… mais lui, et elle… elle sait qu’elle avait besoin de l’insulter pour ce qu’il avait dit. Ou elle le sait et il ne sait même pas pourquoi elle est en colère ? Connard. Il ne dit jamais rien. Autant. Tu parles. Mais comme elle l'avait marmonner, elle partait du principe qu'elle avait le droit de dire tout ce qu'elle veut.

- Ou alors je pourrais me proposer pour être leur prochaine actrice, proposa-t-elle, puisqu’ils vont en manquer d’une prochainement… je n’aurais même pas besoin de les attirer pour qu’ils me le proposent.

Cela pourrait aussi être une idée. Puis, si elle est « autant » que l’autre connasse, elle n’aura pas trop de mal à prendre la place. Connard. Elle attrapa un sachet qu’elle avait apporté et mangea des petits bonbons qu’elle aimait. Des dragibus bleus et violets. Elle ne sait pas exactement comment le sachet apparaissait toujours dans la boîte à gant quand elle était en colère… ni comment il était possible de n’avoir que les deux couleurs alors que normalement, les couleurs étaient mélangés avec d'autres, mais elle aimait ça. Et ça la calmer un peu. Un tout petit peu.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Contenu sponsorisé
Air and seduction (avec Leolyne)
Page 1 sur 4
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Sujets similaires
-
» “Please. I love her.” (avec Leolyne)
» Fire and Immortality (avec Léolyne)
» “Don’t try threatening an Alpha. They don’t like it.” (avec Léolyne)
» Jeu de Séduction [ft Horizona]
» Léolyne - Mamie d'internet is entering the tchat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: