Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment : -34%
-34% LG OLED55B3 – TV OLED 4K 55″ 2023 ...
Voir le deal
919 €

LE TEMPS D'UN RP

La bibliothèque du loup

Léolyne
Messages : 283
Date d'inscription : 28/09/2022
Crédits : @laetitialacombe [instagram - commission]

Univers fétiche : Fantastique/Fantasy
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t6253-la-bibliotheque-du-loup https://www.letempsdunrp.com/t5370-leolyne-mamie-d-internet-is-entering-the-tchat
Léolyne
Sam 7 Oct - 21:03
La bibliothèque du loup La_bib10

Vous trouverez ici tous mes personnages regroupés par thèmes. Quelques petites précisions sur mon jeu en général :

• J'ai l'habitude de présenter mes personnages via un site Wix, vous trouverez un lien ci-dessous (les informations sont les mêmes mais le site est prévu pour être plus agréable à la lecture).
• Je ne joue pas dans des univers existants qui ne m'appartiennent pas (donc pas de RP Harry Potter ou Hunger Games, par exemple), mais je ne refuse pas un contexte inspiré d'une oeuvre.
• Je privilégie un monde moderne dans lequel la magie existe en secret, similaire à ce que l'on retrouve dans pas mal d'histoires fantastiques. Néanmoins je reste ouverte à la discussion sur le sujet, mes personnages sont adaptables.
• J'évite de cumuler plusieurs RP avec un même personnage, mais des exceptions sont possibles. Je suis également ouverte à l'idée de créer un personnage sur-mesure.
• Il m'arrive régulièrement de jouer plusieurs personnages en même temps puisque tous ceux que je propose en jeu ont un entourage susceptible d'apparaître par moment.
• Je réponds plutôt rapidement en général, même si cela peut varier selon mes horaires, et je suis surtout disponible le soir.
• N'hésitez pas à me MP si vous avez des questions ou si l'un/plusieurs de mes personnages vous intéresse.nt, je suis toujours ouverte à la discussion :)



J'ouvre les hostilités avec du sang frais, douze sorciers et sorcières ! Leur présentation est volontairement peu précise car je préfère les faire découvrir en jeu. Je peux néanmoins préciser qu'ils ont tous et toutes environ 30 ans et qu'ils n'ont pas de sexualité définie, donc tout est possible.

LIEN DU WIX

Petite mise en bouche :
À l'aube de l'humanité, alors que la Magie se répandait à travers le monde, quatre idoles naquirent. Printemps, Été, Automne et Hiver, quatre frères et sœurs dont l'existence assurait l'équilibre des saisons. Trois d'entre-eux moururent, et la dernière fut chargée de leur trouver des successeurs, mais en vain. Perdue, elle demanda de l'aide aux quatre Élémentaires, et Feu lui proposa la sienne en échange de ses souvenirs. N'ayant pas d'autres options, Hiver accepta.

Feu lui apprit l'art de la forge, et Hiver créa trois chaudrons dans lesquels elle plongea les restes de ses frères et de sa soeur. Ceux-ci donnèrent naissance à trois  nourrissons en parfaite santé qu'elle éleva avec plus de sévérité que d'amour, jusqu'au jour où elle put leur transmettre leur héritage. Feu attendit cet instant pour récupérer son dû, non sans profiter auparavant de la dernière idole primordiale. Il lui fit un enfant qu'il lui enleva sitôt-né, la laissant aux mains de sa nouvelle famille. Personne ne les retrouva jamais.

Les nouvelles idoles et leur aînée découvrirent le monde ensemble, finissant même par nouer des liens avec d'autres créatures. Ils eurent des relations, engendrèrent des lignées de demi-dieux symbolisant les mois de l'année. Aujourd'hui encore Hiver choisit parmi ces descendants les avatars des saisons, car elle seule survit toujours au Temps.

Certaines légendes évoquent un homme tout de glace et de flammes fait, errant en ce monde à la recherche de ses origines, mais personne n'a jamais survécu à une rencontre. Quant aux trois chaudrons, ils ont vraisemblablement perdus leurs pouvoirs dès leur première utilisation et ont certainement disparu avec le temps puisque personne n'en a jamais plus entendu parler.

Mes images viennent essentiellement de Canva ou de Pinterest, je n'ai pas toutes les références mais j'ai pu retrouver certains des comptes Pinterest sur lesquels j'ai trouvé des images : dezsony, raoh54430, simply_sh3ll, agamiboapulido, xlylan, mariannechavee.
Léolyne
Messages : 283
Date d'inscription : 28/09/2022
Crédits : @laetitialacombe [instagram - commission]

Univers fétiche : Fantastique/Fantasy
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t6253-la-bibliotheque-du-loup https://www.letempsdunrp.com/t5370-leolyne-mamie-d-internet-is-entering-the-tchat
Léolyne
Sam 7 Oct - 21:16
PRINTEMPS



La bibliothèque du loup 715

AVRIL - SORCIÈRE DES MALÉDICTIONS​

« Tu ne devrais pas toucher à ça, pour ton propre bien. »

Son ton est aussi doux que sa voix est dure. Elle ne veut pas être méchante, mais il doit comprendre qu'elle ne plaisante pas. C'est un nouvel infirmier, il n'a pas encore l'habitude de ce qu'ils appellent ses petites manies. Ce n'en est pas, elle veut simplement lui éviter d'être maudit à jamais.


-                                                              

« Hé vous là, oui vous ! Vous cherchez des informations sur mam'selle Luboe, n'est-ce pas ? Moi j'en sais, des trucs ! Et le plus important c'est qu'elle n'est pas folle, mam'selle Luboe, non non. Elle est aussi saine d'esprit que vous et moi, mais elle se planque, bah ouais. Même que c'est le peintre de la forêt qui paie pour la garder ici, il passe une fois par mois déposer un joli pactole au dirlo, je l'ai déjà vu faire. Il est franchement flippant d'ailleurs, mais mam'selle Luboe n'en a pas peur elle, non non. Elle lui sourit quand elle parle, alors qu'elle sourit jamais d'habitude. Elle pourrait sortir, ça lui arrive d'ailleurs, elle fait quelques courses pour le peintre, mais elle finit toujours par revenir. On la laisserait pas se balader sans surveillance si elle était vraiment folle, 'croyez pas ? C'est vrai qu'elle peut-être un peu bizarre, elle angoisse facilement pis elle aime pas trop qu'on touche à ses origamis, ça la met en grosse colère. Mais bon, chacun ses p'tits défauts non ? En tout cas, elle a rien d'assez poussé pour justifier sa place dans cet asile de malheur, vous pouvez m'croire ! Trente ans qu'j'suis là, les fous j'les connais par coeur, j'ai appris à les comprendre et les gérer. Quoiqu'on en dise, mam'selle Luboe est là parce qu'elle fuit quelque chose ou quelqu'un, pas parce qu'elle est ravagée du bulbe comme les autres. »

Hervé Vaillant, patient de l'établissement Cruzot.



La bibliothèque du loup 815

MAI - SORCIÈRE DE LA MÉMOIRE​

« Non non ne pleurez pas, vous avez du talent. Même les plus grands auteurs ont toujours un premier jet bourrés de fautes et d'incohérences, nous allons travailler ça. Ensemble. »

Elle le rassure d'un sourire, lui tend une tasse café fumante. Elle traduit plus qu'elle n'édite de textes en général, mais le sien l'a particulièrement touchée. Il est jeune et manque d'assurance, mais si elle fait bien son travail, son œuvre aura du succès.


-                                                          

« Erin ? Une jeune fille charmante, à n'en pas douter. Elle est plutôt réservée en temps normal, mais elle vous salue toujours lorsqu'elle vous croise dans la rue, elle vous aide à porter vos courses jusqu'à chez vous si vous êtes fatigué, même si ça la met en retard. Et puis, surtout, elle a déchiré le document qui stipulait que tout Pendle lui appartenait. Vous ne connaissez pas cette histoire ? Son ancêtre, Alice, était une véritable garce. Elle a arnaqué les familles je ne sais trop comment, mais toutes ont fait d'elle la propriétaire de leurs terrains avant d'être condamnées à mort pour sorcellerie, y'a de ça quelques centaines d'années. Erin a retrouvé l'acte de succession et est venue le mettre en pièces devant nous, alors qu'elle aurait pu en tirer énormément d'argent. C'est notre petite héroïne, tout le monde l'adore même si elle est souvent en retrait. Son frère est tout aussi aimable, il a toujours le sourire et sait tenir une conversation, ah ça oui ! Ils se sont bien intégrés dans le coin, d'ailleurs ils sont très amis avec la bibliothécaire, et l'aîné Device, je crois même qu'il en pince pour notre petite étrangère. Vous avez entendu parler du procès de Madame Device ? Tirer sur son propre enfant... Mais qu'est-ce qui a pu lui passer par la tête ?   »

Mitch Holmar, voisin d'Erin et Léonard.




La bibliothèque du loup 916

JUIN - SORCIÈRE DE LA CONSCIENCE​

« C'est pas que j'veux pas vous l'vendre m'sieur, c'est qu'vous n'êtes pas apte à l'utiliser correctement. J'suis p't'être pas très regardante sur ma clientèle, mais y'a des limites à pas franchir. »

Le vieil homme grogne quelque chose d'incompréhensible, mais elle ne se démonte pas. Elle n'est pas assez stupide pour refiler une lame maudite à une personne incapable d'endiguer son pouvoir, même pour une coquette somme.

-                                                              

« J'adore le Chaudron des Merveilles, on a l'impression de voyager dans le temps ! Il y a tellement de... choses variées en présentation, ça ferait un superbe décors pour une série ou un escape-game. Quand on y va, c'est difficile de s'empêcher de toucher à tout, mais pour ma part j'ai trop peur de casser quelque chose et de devoir faire un emprunt de vingt ans pour rembourser l'établissement. Tout est tellement cher... D'après la vendeuse, ses prix sont élevés parce qu'elle vend de la qualité, que tout est fonctionnel et qu'elle a passé du temps à les confectionner. J'ai du mal à la croire quand elle dit que le crâne de la vitrine est celui d'un vieil allemand nazi qui adore répondre aux questions, mais elle a tellement l'air sûre d'elle que parfois ça me met le doute. Je sais bien que la magie n'existe pas, je ne suis plus une petite fille hein, mais d'un autre côté je me dis que s'il s'agit vraiment d'objets... dotés de capacités paranormales, disons, les prix ne sont plus si exorbitants. Je préfère ne pas trop y réfléchir et simplement m'y rendre pour la beauté du lieu, et puis Aliénor a toujours des petites anecdotes -vraies ou fausses- à raconter, on passe un bon moment. Ça me donnerait presque envie d'écrire ses histoires.»

Marie Miller, étudiante en droit commun.
Léolyne
Messages : 283
Date d'inscription : 28/09/2022
Crédits : @laetitialacombe [instagram - commission]

Univers fétiche : Fantastique/Fantasy
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t6253-la-bibliotheque-du-loup https://www.letempsdunrp.com/t5370-leolyne-mamie-d-internet-is-entering-the-tchat
Léolyne
Sam 7 Oct - 21:46
ÉTÉ



La bibliothèque du loup 1210

JUILLET - SORCIER DE LA CONJURATION

« Tu serais bien plus belle si un joli sourire ornait ton visage. »

Il relève son menton du bout des doigts, la contemple en se mordillant la lèvre inférieure, amusé par sa moue réprobatrice. Il se demande encore s'il va l'aider à se débarrasser du monstre qui la suit, ou se contenter de coucher avec elle. ​


-

« C'est un bizarre, ce Dimitri, mais pas dans le mauvais sens du terme. Il a une passion dévorante pour les mythes de tous les pays, il travaille d'ailleurs pour le libraire depuis quelques mois. Ce qui m'étonne le plus c'est qu'ils semblent bien s'entendre, alors que Graniel est vraiment un type imbuvable. Enfin bon, je dois admettre que la clientèle a drastiquement augmenté depuis qu'il est arrivé là-bas. Il se souvient de vous et de vos conversations comme si c'était hier, il se montre avenant et charmeur avec tout le monde, même les vieilles peaux comme moi ! Oh, je sais qu'il a la réputation d'un brise-coeur, mais à mon âge, ce n'est pas comme si j'espérais quoi que ce soit. Figurez-vous qu'il m'a offert des chocolats pour la Saint Valentin ! Et de la bonne marque, en plus. Non vraiment, il est adorable, et ses étrangetés sont plus mignonnes qu'autre-chose. Certaines grenouilles de bénitiers câblent un peu en voyant qu'il fabrique des pentacles de bois et de feuilles, mais ma vieille tante faisait la même chose pour honorer les esprits de la nature, donc moi ça ne me choque pas. Après-tout, chacun a ses croyances et ses manières de les honorer, non ? En tout cas, tant qu'il sera l'interlocuteur principal du Chaudron de Papier, je continuerai d'y dépenser ma pension avec plaisir ! Dimitri est toujours de bon conseil, je craque à chaque fois. »

Bérangère Riout, retraitée et ancienne professeure de français.



La bibliothèque du loup 1110

AOÛT - SORCIER DE LA CONNAISSANCE

« Si vous n'avez rien d'utile à me dire, ne prenez pas la peine de m'adresser la parole. »

Son regard est froid, sévère. La jeune femme peste et il se relève en croisant les bras, impassible. Intimidée par cet homme imposant, la cliente jette maladroitement un billet sur le comptoir et s'enfuit avec son bien sans même récupérer sa monnaie.


-

« Honnêtement, je ne sais pas comment il fait pour faire tourner sa boutique. Il ne dit jamais bonjour, au revoir ou merci. Il ne sourit jamais, et il vous fusille du regard si vous avez le malheur de lui parler. Vous pouvez tenter de lui commander un bouquin ou deux, mais apprêtez-vous à voir la Mort dans ses yeux. Moi j'ai pris l'habitude de le contacter par mail pour le travail, il répond vite et semble presque plus chaleureux comme ça. Il passe son temps à lire derrière la caisse, ne prête jamais attention aux gens qui passent sa porte. Je ne sais pas grand chose sur lui, mais il paraît qu'il vit dans un petit village à une heure de là et que c'est pour ça qu'il n'ouvre que trois jours par semaine. Ma fille pense qu'il est une sorte de trafiquant ou de criminel qui se cache ici, mais il n'a pas l'air du genre à dissimuler un crime qu'il aurait commis. Enfin, depuis qu'il a son nouvel employé, les choses vont mieux pour nous ! Dimitri est adorable et très professionnel, contrairement à son patron. Cela dit, le plus surprenant reste que Graniel est plus détendu depuis cette embauche. Il est toujours froid avec les clients mais quand on les surprend à discuter tous les deux, il a l'air d'un homme normal. Je suis sûre qu'avec un peu d'efforts, il pourrait même se montrer charmant. »

Zoé Caniol, directrice adjointe de la bibliothèque municipale.



La bibliothèque du loup 1010

SEPTEMBRE - SORCIER DE LA PURIFICATION

« Maë, c'est ça ? Je t'ai entendue demander ce qu'il s'était passé au dernier cours à tes amis, je peux te prêter mes notes si tu veux. »

Un large sourire étire ses lèvres pleines, il fixe sa camarade dans les yeux, en attente de sa réponse. Celle-ci s'empourpre, intimidée par son assurance et flattée par la lueur d'intérêt qu'elle décèle dans son regard. Elle hoche timidement la tête et saisit le classeur qu'il lui tend, ravie.


-

« Ce mec est un véritable taré ! Quand je l'ai vu la première fois, j'ai tout de suite été séduit, je l'avoue. Il était avenant, doux, amusant aussi. Il ne fuyait jamais mon regard, j'avais l'impression qu'il me regardait comme personne ne l'avait fait auparavant. Je suis tombé amoureux, bien sûr, qui aurait pu résister ? On est restés en couple quelques mois et, dans l'ensemble, c'était plutôt incroyable. Il était toujours attentionné avec moi, il me couvrait de petits cadeaux, s'inquiétait de mon état, me veillait quand j'étais malade... Mais parfois, son regard se perdait dans le vide, il marmonnait dans sa barbe des noms et des phrases que je ne comprenais pas très bien, il insistait pour que j'allume de l'encens à toute heure du jour et de la nuit. Je trouvais ça bizarre, bien sûr, mais pas alarmant. Chacun a ses petites manies après tout. Le drame est arrivé le jour du carnaval, quand j'ai enfilé mon déguisement et qu'il m'a vu avec une perruque de cheveux gris sur la tête. Je crois que c'est ça qui lui a fait péter les plombs. Il a commencé à me hurler dessus, à me traiter de salope et d'erreur de la nature, il m'a cogné avec tant de force que j'ai failli m'évanouir et il a même tenté de m'étrangler ! Il s'est arrêté quand la perruque est tombée pendant notre lutte. Je ne l'ai jamais revu depuis. »

Stuart Adams, étudiant et ex-petit-ami de Blaise.
Léolyne
Messages : 283
Date d'inscription : 28/09/2022
Crédits : @laetitialacombe [instagram - commission]

Univers fétiche : Fantastique/Fantasy
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t6253-la-bibliotheque-du-loup https://www.letempsdunrp.com/t5370-leolyne-mamie-d-internet-is-entering-the-tchat
Léolyne
Sam 7 Oct - 21:51
AUTOMNE



La bibliothèque du loup 110

OCTOBRE - SORCIÈRE DE LA REPRÉSENTATION​

« Oh, pauvre petit. Viens, viens près de moi, je ne laisserai plus personne te faire de mal. »

Elle se penche tout doucement et étend sa main pour caresser la fourrure du petit animal, un sourire ravit aux lèvres. La bête hésite un instant avant de se blottir dans ses bras, et se laisse emporter loin d'ici.


-

« J'adore cette nana, le refuge fonctionnement tellement mieux depuis qu'elle est avec nous ! Elle est travailleuse, méticuleuse et surtout très compétente. Avec les animaux, du moins. Je dois admettre qu'elle ne gère pas toujours très bien les abandons, j'ai dû l'empêcher plus d'une fois de s'en prendre aux visiteurs irrespectueux. Pas que je lui jette la pierre, hein, j'étais pareille à mes débuts. Mais bon, le temps allant on apprend à se montrer plus diplomate, à brosser les gens dans le sens du poil pour obtenir ce qu'on veut... Ne me jetez pas ce regard ! Ce que je fais, je le fais pour de pauvres petits êtres que mes congénères n'ont pas su traiter correctement ! Quarante-sept ans que je fais ce métier pour des prunes, à cumuler deux jobs pour survivre en parallèle, vous n'avez pas intérêt à me faire des reproches sur ma façon de travailler ! Enfin bon, quoiqu'il en soit, cette gamine est un ange. Un ange caractériel, je vous l'accorde, mais elle a vraiment le coeur sur la main et un sourire à se damner, d'après ses collègues en tout cas. Parfois, je me demande même si notre recrudescence d'adoptants n'est pas liée à sa présence, mais tant qu'ils traitent bien leurs animaux... Et ils ont intérêt, car elle suit de très près ses petits protégés. »

Mireille Valentin, directrice du Refuge des Lilas et vétérinaire de formation.



La bibliothèque du loup 210

NOVEMBRE - SORCIÈRE DES ÉMOTIONS

« Une friandise pour accompagner votre café ? Vous verrez, vous serez bien plus détendu après ça. »

Elle esquisse un sourire poli, soutient le regard perplexe de son client. Il tergiverse un instant avant d'accepter, engloutit le chocolat qu'elle lui tend en la remerciant puis s'en va. Avant d'avoir franchi le seuil de la boutique, il réalise que son stress s'est dissipé.


-

« Elle n'est installée en ville que depuis quelques semaines, mais plus personne n'évoque la rue Saint-Anne sans mentionner Le Chaudron Gourmand ou son étrange propriétaire. Il paraît qu'elle a tant de variétés de chocolats qu'il est impossible de tous les tester en une journée, et que certains ont des goûts très étranges : celui de la joie ou du plaisir, ceux qui rappellent un matin de Noël enneigé, d'autres qui vous donnent envie de chanter sous la pluie... Elle se souvient de toutes les personnes qui visitent sa boutique, même ceux qui n'achètent rien. Elle a toujours un mot gentil, un sourire chaleureux et une lueur de malice dans le regard quand elle vous surprend en train de contempler ses créations avec envie. Quoiqu'en dise les mauvais langues, elle n'a rien d'une sorcière, sa présence ici est une véritable bénédiction. Elle ne parle pas beaucoup d'elle-même ou de son passé, mais c'est une femme remarquablement acharnée dans son travail, qui s'occupe en outre de son adolescente de petite soeur avec bien plus d'implication que certains parents ! La gamine est tout aussi charmante, mais bien plus vive que son aînée. C'est une petite curieuse, intelligente et très gentille, un véritable plaisir pour tous les professeurs de cette école. »

Anne Govard, professeure de mathématiques au collège Saint-Exupéry.



La bibliothèque du loup 310

DÉCEMBRE - SORCIÈRE DE LA TRANSMISSION

« Je vous aiderai avec plaisir, très chère. Mais ça ne sera pas gratuit. »

La femme lui jette un regard courroucé, comme s'il était anormal qu'elle ne se plie pas en quatre pour la satisfaire. Elle lance une bourse de pierres précieuses d'un mouvement agacé sur la table, et croise les bras d'impatience. Son interlocutrice sourit, amusée, et entonne une mélodie.


-

« Cette petite arrogante est une véritable peste ! Je l'ai contactée il y a six mois et elle n'a daigné me répondre qu'hier soir ! En plus, ses prix ont augmenté entre temps, une hausse de cinq pourcents, vous imaginez ? J'ai économisé pendant deux ans pour me payer cette rémission, et voilà que ce n'est plus suffisant ! J'ai tout essayé : la négociation cordiale, les menaces, et même, je vous l'avoue, les supplications. Comment a-t-elle réagi ? Elle s'est mise à rire, voilà ce qu'elle a fait. J'ai dû prendre sur moi pour ne pas la gifler violemment, je ne veux pas risquer de faire partie de sa liste noire. Certains disent que ce n'est qu'une rumeur, mais je suis certaine qu'elle en a une. Mon mariage est dans quatre semaines, il me faut son assistance. Vous m'imaginez, pour le plus beau jour de ma vie, paraître devant toute l'assistance avec ces ridules sur le front et ses lunettes grossières qui me permettent de voir tout ce que ce monde a à vomir ? Non non et non, j'ai besoin d'une peau lisse et d'une vue parfaite. Les médecins me rient au nez lorsque je leur demande de m'opérer, et la chirurgie esthétique a des conséquences que je préfère éviter. Non... Quoique je pense d'elle, mademoiselle Alzam est la seule qui puisse m'aider. »

Lana Duval, directrice financière de la firme Duval-Martin spécialisée en bijoux de luxe.
Léolyne
Messages : 283
Date d'inscription : 28/09/2022
Crédits : @laetitialacombe [instagram - commission]

Univers fétiche : Fantastique/Fantasy
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t6253-la-bibliotheque-du-loup https://www.letempsdunrp.com/t5370-leolyne-mamie-d-internet-is-entering-the-tchat
Léolyne
Sam 7 Oct - 21:57
HIVER



La bibliothèque du loup 510

JANVIER - SORCIER DES RÊVES

« Prenez cet attrape-rêves, je l'ai fait moi-même. Non, pas besoin de payer, c'est un cadeau. Ça me fait plaisir. »

Malgré son large sourire, il n'a pas l'intention de laisser son client quitter l'horlogerie sans son présent. Ce dernier grommelle un vague remerciement avant de s'éloigner d'un pas vif, irrité par des jours d'insomnie. Ce soir, aucun cauchemar ne perturbera son sommeil.


-

« Sohan n'a pas toujours été un gamin facile, mais il a bon fond. La perte de ses parents a été une véritable épreuve, surtout qu'aucun membre de sa famille n'a voulu le prendre en charge. Honnêtement, je ne pensais pas le voir revenir en ville un jour, encore moins pour reprendre le commerce familial ; après tout il n'y a jamais eu beaucoup de clientèle, à croire que les Enuar avaient un autre travail qui leur permettait de vivre. Enfin, tout ça ne me regarde pas ! Cela dit, s'il y a bien un truc qui me chiffonne, c'est sa manie de vouloir donner ses attrapes-rêves à tout va. Oh ils sont très beaux, justement ! Pourquoi ne pas les vendre ? Il pourrait se trouver un meilleur logement -il paraît que la semaine dernière, il y a eu une invasion de cafards dans son immeuble. Mais non ! Il s'obstine à les donner, il en donne parfois deux à la même personne ! Je lui ai proposé de lui en commander quelques dizaines pour les vendre dans ma boutique, en lui reversant la moitié du gain, mais pas moyen de le convaincre. Je ne devrais pas être surprise, sa mère était une vraie tête de mule elle aussi. Mais ses muffins, ah... une véritable damnation. Dire qu'elle n'a jamais voulu me donner sa recette... »

Dona McGwire, voisine d'enfance de Sohan et propriétaire du magasin de fleurs.



La bibliothèque du loup 410

FÉVRIER - SORCIER DE LA CRÉATION

« Soit vous bougez votre cul loin de mon terrain, soit je vous tire dessus. »

Il encoche une flèche, bande son arc, et vise les promeneurs sans le moindre scrupule. La mère se met à hurler en prenant son enfant dans ses bras, le père l'insulte de tous les noms en incitant sa famille à rebrousser chemin.


-

« Ce mec, c'est un vrai connard. Je travaille avec lui depuis cinq ans -cinq ans, que diable !- et je ne peux toujours pas m'approcher de sa maison à moins de dix mètres. Il m'a déjà tiré dessus deux fois, et j'ai bien conscience que je suis en vie simplement parce qu'il a décidé de viser ma jambe. Je n'ai pas arrêté de me plaindre au boss, mais il se contente de me répéter que j'étais prévenu et que si je ne suis pas content, je peux démissionner et me mettre ma prime derrière l'oreille. Norvak est un sale type, mais ses peintures se vendent comme des petits pains, impossible de le remettre à sa place sans risquer de faire couler la boîte. Il a pas d'âme, ce mec, il n'hésite même pas à s'en prendre aux ados trop curieux qui veulent venir voir la cabane de l'Ermite, comme on l'appelle dans leur village. Y'a qu'une seule personne qui peut aller chez lui sans conséquence, l'espèce de névrosée qui vit chez les fous, encore une qui profite du travail des honnêtes gens comme vous et moi pour ne rien faire de sa vie. Plier du papier, tu parles d'un passe-temps ! Mais bon, elle peut se montrer utile parfois, surtout quand il faut aller récupérer un tableau ou lui amener son paiement. Il paraît que quand il descend à la ville pour faire ses courses, les enfants filent droit et tout le monde s'écarte pour le laisser passer. »

Malik Benzaha, directeur commercial de la galerie Prédamée et représentant de Stefan Norvak.



La bibliothèque du loup 610

MARS - SORCIER DE L'ILLUSION

« Hé ma jolie, pourquoi tu pleures ? Allez viens-là, je vais le retrouver moi ton doudou. Je suis super fort pour retrouver des trucs, tu vas voir. »

La petite essuie ses larmes en reniflant puis se réfugie dans les bras de son père, qui lui sourit tendrement. C'est vrai qu'il est fort, son papa, il retrouve toujours tout... sauf sa maman.


-

« Franchement, vous y croyez vous à cette histoire ? Quelle mère saine d'esprit pourrait laisser son enfant à un énergumène pareil ? Toujours en train de flirter avec le premier venu, d'épater les gamins qui passent avec ses petits tours, au lieu d'avoir un travail convenable et une apparence soignée. Comédien de doublage, un vrai métier ? Ne me faites pas rire ! Entre ça et son look de bandit, il donne le mauvais exemple à sa fille. Moi je suis sûr qu'il a enlevé la petite et qu'il s'est réfugié ici pour fuir la police, mais je ne peux pas le prouver. J'ai essayé de le faire parler, il s'entête à dire que la mère est apparue un jour en lui larguant la gamine sans un mot, avant de s'enfuir précipitamment. Même qu'elle lui aurait filé du fric pour ça ! Un jour, la petite m'a montré une photo de sa maman, une demoiselle tout à fait charmante avec de jolis yeux verts. Si encore c'était une toxico ou une folledingue, j'aurais pu le croire... Mais non, c'est le genre de fille qu'on aimerait tous avoir dans sa famille. Je l'ai signalé aux flics vous savez, et ils m'ont répondu qu'il n'était pas recherché. Mon cul ! C'est juste qu'ils ne veulent pas faire d'efforts, ils ne veulent pas remonter son dossier à l'échelle nationale. Et après on se demande pourquoi y'a tant de criminels dans ce pays... »

Marcel Beaumont, principal du lycée Beaumont-Lamartine.
Contenu sponsorisé
La bibliothèque du loup
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» la bibliothèque d'eleon
» Petit Loup Tout gentil
» Chassez le surnaturel, il revient à pas de loup. (Aura ♥)
» Le loup apprivoisé rêve toutes les nuits de la forêt.
» La lune hurle aussi, mais le loup ne l'a jamais su • Ezvana [+18/!\]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: L'entrée :: Vos envies de RP :: RP et personnages :: Personnages-
Sauter vers: