Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Apocalypse Rouge [PV Opale Or]
Never give up [ft. Clionestra] - Page 4 EmptyAujourd'hui à 1:17 par Opale Or

» Je servirai leur volonté | FoxDream
Never give up [ft. Clionestra] - Page 4 EmptyHier à 22:38 par FoxDream

» Toutes les histoires ont leur histoire - ft. Clionestra
Never give up [ft. Clionestra] - Page 4 EmptyHier à 21:32 par Clionestra

» {+18} Chance ou damnation ?
Never give up [ft. Clionestra] - Page 4 EmptyHier à 21:17 par Jambreaker

» (padmachou) Amitiés et confidences
Never give up [ft. Clionestra] - Page 4 EmptyHier à 16:33 par Maître des Univers

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Never give up [ft. Clionestra] - Page 4 EmptyHier à 13:17 par Manhattan Redlish

» Un frère éloigné vaut moins qu'un voisin (avec Lexis)
Never give up [ft. Clionestra] - Page 4 EmptyHier à 13:03 par Lexis

» Bad feeling
Never give up [ft. Clionestra] - Page 4 EmptyHier à 9:18 par Lojzo

» hope it gives you hell
Never give up [ft. Clionestra] - Page 4 EmptyHier à 9:07 par Lojzo

Le Deal du moment : -50%
WiMiUS S27 – Mini projecteur portable rotatif ...
Voir le deal
69.99 €

LE TEMPS D'UN RP

Never give up [ft. Clionestra]

Clionestra
Messages : 3958
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Jeu 20 Juil - 18:23

Nathan
Moyes

J'ai 27 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis kinésithérapeute dans la rééducation et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi

Never give up [ft. Clionestra] - Page 4 Oyxo

Depuis la mort de son meilleur ami, Will, Nathan est en dépression. S'il arrive bien à le cacher à sa famille, il n'arrive cependant pas toujours à le ressentir. Buvant plus qu'avant, il n'ose demander de l'aide, de peur qu'on le juge sur sa tristesse. Il a été pendant deux ans le kiné de Will avant que celui-ci ne décide de mettre fin à ses jours en Suisse. Depuis, il n'arrive plus à voir les handicaps comme des obstacles à surmonter, mais comme une inévitable chute vers la mort.

Il a une petite soeur, Mary, qui a quatorze ans, et qui est né avec une malformation du dos. Depuis la mort de Will, il a peur qu'elle ne fasse pareil,  surtout qu'il sait qu'elle n'est pas heureuse. Ils vivent avec leur grand-père.

Nathan fait des combats sauvages quand sa colère dépasse sa tristesse et qu'il n'arrive plus à rien contrôler ...mais d'habitude personne ne le remarque.
- Qu’est-ce que tu n’as pas compris dans « laisse-moi croire que je te suis indispensable » ? Demanda-t-il en relevant un sourcil.

Foutu pour foutu… Il préférait continuer dans l’émotion du moment … Et puis, pensa-t-il en se préparant pour faire sa première montée… Si la jeune femme pouvait croire qu’il allait mieux … alors elle laisserait tomber ? Ce n’était pas réellement fair play, mais Nathan doute que l’ancien Nathan réapparaisse un jour … Alors il allait faire en sorte de faire semblant d’être l’ancien lui pour la détendre, et ensuite … Ensuite, elle ne pensera plus à lui et il pourra recommencer comme avant. Il allait donc mentir, mais il refuse de mentir sur le fait d’arrêter ses combats. C’était compliqué tout ça. Il la laisse débuté, et même si elle a dit qu’elle n’avait pas besoin, il reste dessous. Par principe. Il relève ses yeux vers elle pour voir son postérieur et il détourne les yeux. Bon. Elle est vraiment sexy et c’était la première fois qu’il la voyait hors de son cabinet, et pas comme une patiente. Alors, c’était normalement que la vue de ses courbes le gêne un peu. Il n’y avait rien de bizarre là-dedans. Il finit par monter à son tour, utilisant la technique de l’étirement. Il prend que des appuis longs et donnent des à-coups pour atteindre le suivant.

En arrivant en haut, il comprend à son visage qu’elle en avait eu plus besoin que lui. Et ça ne le dérange pas tant que ça. Après tout, la jeune femme avait le droit de profiter de cette sortie qu’il lui avait imposé malgré lui. C’était ainsi qu’il le voyait. Elle semblait trop altruiste pour laisser un homme à terre, et c’était ce qu’il était. Alors elle voulait l’aider. Mais il s’immisce ainsi dans sa vie privée. Il regarde le sol. Se demande comment il pourrait mentir pour lui faire croire qu’il va bien, et qu’elle ne désire pas être son ami. Il ne se vante pas, Nathan. Il sait que l’ancien Nathan est un bon garçon, amical et sociable. Il ne laisserait pas une amie après ce qu’elle fait pour lui. Il regarderait pas non plus ses fesses alors qu’elle fait de l’escalade, lui rappela une voix perfide. Il lâche le sol des yeux pour se pencher vers la jeune femme.

- D’accord.

Et il lâche ses pieds et ses mains dans une impulsion pour descendre avec une trop grande vitesse. Il se réceptionne comme il faut et remonte son regard vers elle. Ouais. Cela allait être dangereux d’être faussement ami avec une femme belle et gentille. Il allait devoir trouver comment faire pour la repousser en la laissant heureuse. Et cette pensée tournait dans sa tête. Il l’attend en bas avant de montrer un mur intermédiaire, mais de trois fois le niveau qu’ils venaient de faire.

- Je pense qu’on peut passer tout de suite à celui-ci, tout semble bien fonctionner, on n’a pas perdu la main, toi et moi.

C’était plus facile que ce qu’il ne pensait de laisser ressortir l’ancien Nathan. Vraiment… vraiment dangereux. 


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Ven 21 Juil - 14:42

Billie Hartings
J'ai 25 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon  inintérêt complet pour la chose et mon "handicap", je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Never give up [ft. Clionestra] - Page 4 777216627196b298ce668e3bb58e6b09

J'atterris souplement au sol après lui. J'avais pris mon temps pour descendre, pas vraiment sûre de moi pour la réception. J'avais eu tord de stresser bien entendu, tout s'était plutôt bien passé. Je me détendais un peu plus, le plus dur avait été fait maintenant, j'avais repris la confiance dont j'avais besoin. Maintenant il fallait que je pense davantage à lui. Ce n'était pas une question de l'aider à reprendre confiance mais plutôt qu'il arrive à se rendre compte que sa vie n'était pas terminée, loin de là. Il pouvait vivre de beaux moments. Il n'était pas mort, c'était le plus important. On pouvait tout surmonter, avec le temps. J'en étais persuadée. Le temps effaçait tout, il estompait la tristesse, la douleur...

Je regardais le mur qu'il me montrait en hochant la tête. Le mur en question était difficile mais pas insurmontable. Je l'avais déjà grimpé dans le passé. Ca serait compliqué mais je me sentais capable de pouvoir le faire.

- On n'a pas perdu la main effectivement. Je ne sais pas ton niveau d'avant mais tu te débrouilles vraiment bien.

Je lui souris, le complimentant sincèrement. Je ne le laissais pas jouer au preux chevalier mais je pouvais me rattraper en lui faisant quelques compliments. C'était facile, je les pensais sincèrement.

- C'est le pied que j'ai perdu, pas la main.

Je lui souris après avoir sorti ma blague nulle. Un peu d'auto dérision ça ne faisait pas de mal après tout.

Je m'installais face au mur et m'élançais après avoir assuré ma première prise. C'était plus difficile, comme je m'y étais attendu. Je progressais lentement mais je préférais ça plutôt que de me casser la figure. Je le voyais monter à côté de moi. Je tournais par moment le regard vers lui pour lui sourire et le rassurer.

- Ca va, ça va ne t'en fais pas pour moi. Je me débrouille.

Oui c'était ce qu'il me disait pour lui et je ne l'avais pas écouté, mais les situations étaient différentes. Il n'allait pas bien au quotidien, se faisait du mal dans ces maudits combats. Moi je galérais simplement à monter un mur d'escalade. Il y avait pire comme épreuve à surmonter.

Je terminais de grimper le mur avant d'atterrir au sol avec lui. Je me laissais entrainer par l'enthousiasme du moment. On grimpa encore deux fois supplémentaires avant que je ne décide de laisser tomber. J'arrivais au sol à côté de lui. J'essuyais d'un geste de la main mon front plein de sueur, essayant de me redonner un peu figure humaine.

- Je ne sais pas ce que tu en penses, mais j'irais bien manger. Je pense qu'on l'a mérité.



Clionestra
Messages : 3958
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Ven 21 Juil - 19:58

Nathan
Moyes

J'ai 27 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis kinésithérapeute dans la rééducation et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi

Never give up [ft. Clionestra] - Page 4 Oyxo

Depuis la mort de son meilleur ami, Will, Nathan est en dépression. S'il arrive bien à le cacher à sa famille, il n'arrive cependant pas toujours à le ressentir. Buvant plus qu'avant, il n'ose demander de l'aide, de peur qu'on le juge sur sa tristesse. Il a été pendant deux ans le kiné de Will avant que celui-ci ne décide de mettre fin à ses jours en Suisse. Depuis, il n'arrive plus à voir les handicaps comme des obstacles à surmonter, mais comme une inévitable chute vers la mort.

Il a une petite soeur, Mary, qui a quatorze ans, et qui est né avec une malformation du dos. Depuis la mort de Will, il a peur qu'elle ne fasse pareil,  surtout qu'il sait qu'elle n'est pas heureuse. Ils vivent avec leur grand-père.

Nathan fait des combats sauvages quand sa colère dépasse sa tristesse et qu'il n'arrive plus à rien contrôler ...mais d'habitude personne ne le remarque.
Nathan la regarda avant de laisser son regard errer un instant autour de lui. Est-ce qu’il était doué avant ? C’était quoi son niveau ? Il savait avoir fait plus d’escalade que ce qu’il pouvait le dire, mais il ne cherchait jamais le niveau. Il aimait courir, mais il ne cherchait pas à être le premier dans un marathon. Il aimait frapper, mais il n’avait jamais cherché à être le gagnant d’un combat. Il aimait se dépenser, de toutes les manières possibles … Dommage que la seule manière qu’il garde pour le moment soit celle qui le blesse, encore et encore. Il la regarde pour sa blague, regarde malgré lui la main de la jeune femme. Il avait eu une femme qui avait perdu des doigts à cause d’un choc toxique. Ce n’était pas la même chose. Perdre la main ou le pied. Mais il prenait encore ce commentaire bien trop au sérieux, presque prêt à lui rappeler qu’elle avait été amputé du pied, justement. Il se tait juste avant. Il monte avec elle et se tait. Il la regarde faire. Prend exemple sur elle pour avoir de l’assurance. Même si elle semble savoir qu’elle est dans un niveau plus difficile, elle a de l’assurance. Le genre de chose qu’il avait déjà remarqué quand elle se battait pour vivre. Le genre d’aura qui donne l’impression que la mort peut avoir peur d’elle.

- Je le sais, dit-il simplement, je profite simplement de la vue.

Il a dit quoi là ? Il se fige et regarde ailleurs. C’est mieux. Même s’il ne parlait pas de son postérieur, cette fois, il parlait réellement d’elle. Elle était un spectacle à elle toute seule. Elle aimait peindre, non ? Il ne se souvient plus trop … Il continue de faire les murs à la même vitesse. Profite encore de voir cet aura qui émane d’elle. Si les gouvernements de ce monde étaient gérés par une personne comme elle, il y aurait la paix dans le monde. Nul doute là-dessus. Il revient avec elle sur le sol et lui tend une serviette mise à disposition. Il était suant et transpirant, mais après tout, pourquoi pas.

- Je pense que c’est une bonne idée. Je commence à avoir faim. Dois-je chercher une adresse sur internet, ou tu as déjà une idée où tu veux m’amener cette fois ?

Il jeta sa serviette dans la bassine de serviette sale alors que l’effort, une fois effacé de son visage, ne semblait pas l’avoir ébranlé plus que ça. Il prit son téléphone pour voir une notification. Une proposition pour un combat, ce soir. Il fallait dire s’il voulait prendre le combat ou pas. Il regarde vers la blonde. Il ne sait pas quand elle le libèrera de sa protection qu’elle semble vouloir lui donner. Il refuse le combat. Il en avait déjà refusé depuis qu’il avait commencé. Mais c’était la première fois que ce n’était pas à cause du combat d’avant mais par peur de devoir choisir ensuite. Il ne préfère pas tenter le diable … surtout qu’il était sûr que la jeune femme serait capable de venir le chercher là-bas. Le même frisson d’effroi descend le long de son échine. Jamais cette femme ne devra voir ses combats. Même si pour ça il doit tricher ou mentir. Ce qui était pire, non ?


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Sam 22 Juil - 12:45

Billie Hartings
J'ai 25 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon  inintérêt complet pour la chose et mon "handicap", je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Never give up [ft. Clionestra] - Page 4 777216627196b298ce668e3bb58e6b09

- J'ai déjà ma petite idée pour le restaurant. C'est moi qui suis à l'initiative de cette sortie alors c'est moi qui choisit. Si tu m'invites la prochaine fois, je te laisserais faire.

Et j'aimerais que ce soit le cas, qu'il prenne l'initiative d'une sortie pour nous deux, qu'il arrive à se projeter dans quelque chose d'agréable à faire ensemble. Je me doutais que ça ne viendrait pas au prochain rendez vous mais peut être plus tard, dans quelques sorties.

Déjà je sentais les progrès. Il faisait des petites blagues, de légères remarques. J'avais senti son regard sur moi plus d'une fois. Je ne savais pas exactement pourquoi. Est ce que c'était juste le réflexe du kiné? S'inquiétant parce que je pouvais avoir des difficultés à monter le mur. Ou est ce que c'était plus l'homme regardant une femme qu'il trouvait attirante? J'avais envie de croire en la seconde option. Parce que je devais avouer que moi même, mon regard avait dérivé plus d'une fois vers lui, admirant sa musculature alors qu'il grimpait. Je ne savais pas s'il y avait une possibilité que ça aille plus loin entre lui et moi, mais je n'étais absolument pas fermée à l'idée.

J'allais m'installer sur le banc après m'être essuyé. Je retirais la prothèse avant de la ranger soigneusement dans le sac. J'allais enfiler l'autre, plus pratique pour marcher et me déplacer dans la ville. On rejoignit ensuite la voiture ensemble. J'avais bien remarqué qu'il avait été sur son téléphone mais je n'avais rien dit. C'était sa vie privée. Je ne devais pas flipper et m'imaginer qu'il allait me planter pour aller se battre. Il pouvait très bien discuter d'autre chose avec n'importe qui d'autre.

Je m'installais dans la voiture, mon sac de sport à l'arrière pour me rendre dans un petit restaurant non loin de là. Je me garais avant d'entrer dans le restaurant avec lui.

- C'est petit mais ne te fie pas aux apparences. Leur hamburgers sont vraiment délicieux.

Je saluais la serveuse avec un sourire avant d'aller m'installer à une table avec lui. Les minutes suivantes nous fûmes occupés à choisir notre plat et son accompagnement. J'attendis que la serveuse parte avec notre commande, sirotant mon coca tout en le regardant.

- Alors... parle moi de toi. Qu'est ce qui t'as poussé à devenir kiné?

Je voulais apprendre à le connaitre. Je me rendais bien compte que le sujet pouvait être un peu glissant. Mais je voulais aussi lui faire dire ce qu'il avait aimé dans ce métier, peut être que comme ça il retrouverait un peu du plaisir qu'il avait pu ressentir dans ses débuts.



Clionestra
Messages : 3958
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Sam 22 Juil - 13:13

Nathan
Moyes

J'ai 27 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis kinésithérapeute dans la rééducation et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi

Never give up [ft. Clionestra] - Page 4 Oyxo

Depuis la mort de son meilleur ami, Will, Nathan est en dépression. S'il arrive bien à le cacher à sa famille, il n'arrive cependant pas toujours à le ressentir. Buvant plus qu'avant, il n'ose demander de l'aide, de peur qu'on le juge sur sa tristesse. Il a été pendant deux ans le kiné de Will avant que celui-ci ne décide de mettre fin à ses jours en Suisse. Depuis, il n'arrive plus à voir les handicaps comme des obstacles à surmonter, mais comme une inévitable chute vers la mort.

Il a une petite soeur, Mary, qui a quatorze ans, et qui est né avec une malformation du dos. Depuis la mort de Will, il a peur qu'elle ne fasse pareil,  surtout qu'il sait qu'elle n'est pas heureuse. Ils vivent avec leur grand-père.

Nathan fait des combats sauvages quand sa colère dépasse sa tristesse et qu'il n'arrive plus à rien contrôler ...mais d'habitude personne ne le remarque.
L’inviter ? Lui ? La prochaine fois ? Dans un sens il avait envie de lui rendre l’argent qu’elle avait dépensé aujourd’hui… Dans un autre … Non. Fin. S’il le fait, elle risque de mal recevoir les signaux. Oh, il ne pense pas qu’elle pensera qu’il veut sortir –Sortir- avec elle comme un couple… Mais elle risque de penser que ça va mieux …donc. Mais n’est-ce pas exactement ce qu’elle voulait ? Qu’il aille mieux pour pouvoir le laisser tranquille ? Il se pose la question en la suivant. Peut-être que ça serait la solution. Il l’invite, il fait croire que ça va, elle laisse tomber, et il peut continuer sa petite vie autodestructrice. Il fallait vraiment qu’il réfléchisse à ça. Il reste silencieux pour le moment. Il faudra qu’il se pose et se pose les bonnes questions. Il n’en avait pas le courage tout de suite. Il n’avait plus de courage en lui. Il se sentait comme … comme un mollusque. C’était ainsi qu’il comparait parfois sa petite sœur quand elle refuse de se bouger les fesses. Pour une fois, c’était lui… Et il aimait bien être un mollusque, mentalement. C’était apaisant de ne rien avoir à penser. Alors pas maintenant. Il ne voulait pas penser. Il l’avait suivit jusqu’au restaurant. Il avait à peine hoché la tête pour lui dire qu’il ne se fier jamais aux apparences. Il était silencieux parce que, et cela même s’il avait dit qu’il réfléchirait plus tard, il réfléchissait à comment lui mentir, sans trop lui mentir. Nathan n’avait jamais aimé le mensonge. Pour lui, c’était moche, le mensonge… donc.

Assis, il gardait le silence en regardant autour de lui. Il avait vue une vielle femme en train d’étirer son bras en arrière. Il sait qu’elle avait dû avoir une prothèse récemment, la boule qu’elle avait eue l’attester. Il se demande si elle fait bien ses séances de kiné… mais qui était-il pour aller l’aider ? Il préfère s’occuper de la jeune femme. Il avait pris de l’eau, lui. Tout simplement. Et sinon, la même chose qu’elle. A la question, il reposa un regard sur elle, avant de se pencher sur son sac à dos. Il prit son porte feuille et attrapa une photo d’une jeune enfant, avec lui et une version plus vieille de lui.

- La petite blonde, c’est Mary. 14 ans. Elle a une scoliose thoracique à 27°. Ce qui signifie que son dos n’est pas droit. Elle a toujours eu besoin de corset, d’opération, de tout ça. Et cela depuis qu’elle est toute petite. La seule chose qui lui faisait du bien, réellement, c’était le kiné. Elle n’aimait pas y aller, hein, ça la gonflait surtout quand on a dix ans et qu’on préfèrerait être ailleurs, mais ça lui faisait du bien. Alors j’ai appris à faire les mêmes gestes que le kiné, à masser, à faire ce qui lui faisait du bien. C’est pour ça que j’ai voulu devenir un kiné certifié. J’ai fait un cursus en Espagne, et ma famille m’a suivi. Mary et mon grand-père, pour avoir ensuite l’équivalence en Amérique.

La raison pour devenir kiné, c’était sa sœur. Il avait 18 ans, déjà, quand elle n’en avait que 6. Il avait eu besoin de trouver un moyen de l’aider. Loin d’être le genre de frère qui se fiche de sa petite sœur à cause de leur différence d’âge, il était collé à elle et la protéger de tout. Ils avaient perdu leur parent alors qu’elle n’avait que deux ans. Leur grand-père avait prit le relais pour la garde, mais Nathan n’avait pu partir loin d’elle.

- C’est pour elle, aussi, que j’ai appris à faire des massages efficaces, et agréables. Même si les os craquent parfois, je refuse que ça donne une impression de douleur, ou que cela ne soit pas agréable. Malgré ce qu’on pense, faire du kiné, c’est important et ça peut tout changer à un résultat, à la fin.

C’était aussi pour ça que, quand il faisait des séances pas agréables, Nathan avait mis en place la bonne humeur en plus … pour que les gens désirent revenir, même si cela les avait fait souffrir. Surtout si ça les avait fait souffrir en réalité. C’était un besoin.

- Parles moi de toi,  dit-il en rangeant la photo, pourquoi ton métier ?


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Sam 22 Juil - 13:34

Billie Hartings
J'ai 25 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon  inintérêt complet pour la chose et mon "handicap", je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Never give up [ft. Clionestra] - Page 4 777216627196b298ce668e3bb58e6b09

Je regardais la photo avec un léger sourire aux lèvres.

- Elle est adorable.

J'écoutais son histoire sans l'interrompre. Ca lui ressemblait bien cette attitude, ou plutôt ça correspondait au Nathan qu'il était autrefois, avant de se renfermer ainsi. Il avait toujours voulu aider les autres. Ca avait commencé par sa soeur avant qu'il n'étende ça aux autres, qu'il n'aille faire en sorte de soulager les gens de leurs douleurs. Je lui rendis sa photo le laissant la ranger.

Je laissais échapper un petit rire alors qu'il venait m'interroger sur les raisons de mon métier.

- Mon histoire est beaucoup moins admirable que la tienne.

Je me taisais alors que la serveuse venait nous apporter nos hamburgers. Je la remerciais et mordis à pleine dents dedans. Je laissais échapper un petit gémissement de plaisir avant de m'excuser.

- La séance d'escalade m'a beaucoup trop creusé pour que je résiste.

Je lui fis un petit sourire après avoir avalé ma bouchée. Je reposais mon hamburger, allant picorer mes frites, les trempant dans le ketchup alors que je venais lui raconter ma propre histoire.

- Je n'ai jamais réussi à tenir en place. Petite je faisais déjà tout un tas d'activité en plus des cours. Obsession des parents riches qui voulaient une enfant bonne en tout.

Je levais les yeux au ciel en disant ça. Ils avaient toujours fait en sorte que je fasse tout un tas d'activités artistique, trop heureux de pouvoir vanter les mérites de leur petite fille modèle. Ils oubliaient simplement d'être là pour elle, de profiter de chaque moment passés ensemble. Si j'avais un enfant un jour je ne ferais pas la même erreur. Je ne serais pas une mère absente comme avait pu l'être la mienne.

- Je faisais de la danse, de l'équitation, du violon, du tennis, de la natation... Je prenais des cours supplémentaires pour améliorer toujours plus ma moyenne. Et je dessinais à côté, juste pour mon plaisir. C'était mon temps à moi, quand je pouvais m'enfermer dans ma bulle sans la pression de mes nombreux précepteurs. J'ai ralenti un peu le rythme quand j'ai rejoint au collège une école de danse. Je ne faisais plus que de la danse et un peu de violon en plus des cours. J'aurais du rejoindre une compagnie de ballet une fois le lycée terminé mais j'ai tout laisser tomber. Je saturais je crois. C'est là que je me suis lancé dans la peinture.

Je m'arrêtais un instant dans mon récit pour reprendre une bouchée de mon hamburger.

- Ca me fait du bien de dessiner. ou de peindre Je ne saurais comment l'expliquer. C'est libérateur. Je mets toutes mes tripes dans ma peinture. Je me laisse emporter, évacuant tout ce que je peux ressentir sur mes toiles.

Ca avait été difficile de le faire admettre à mes parents mais je ne leur avais pas vraiment laissé le choix. Je ne pourrais pas être heureuse dans ma vie sans ce sentiment de liberté.

- Ta petite soeur a de la chance, d'avoir quelqu'un comme toi dans sa vie.



Clionestra
Messages : 3958
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Sam 22 Juil - 14:06

Nathan
Moyes

J'ai 27 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis kinésithérapeute dans la rééducation et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi

Never give up [ft. Clionestra] - Page 4 Oyxo

Depuis la mort de son meilleur ami, Will, Nathan est en dépression. S'il arrive bien à le cacher à sa famille, il n'arrive cependant pas toujours à le ressentir. Buvant plus qu'avant, il n'ose demander de l'aide, de peur qu'on le juge sur sa tristesse. Il a été pendant deux ans le kiné de Will avant que celui-ci ne décide de mettre fin à ses jours en Suisse. Depuis, il n'arrive plus à voir les handicaps comme des obstacles à surmonter, mais comme une inévitable chute vers la mort.

Il a une petite soeur, Mary, qui a quatorze ans, et qui est né avec une malformation du dos. Depuis la mort de Will, il a peur qu'elle ne fasse pareil,  surtout qu'il sait qu'elle n'est pas heureuse. Ils vivent avec leur grand-père.

Nathan fait des combats sauvages quand sa colère dépasse sa tristesse et qu'il n'arrive plus à rien contrôler ...mais d'habitude personne ne le remarque.
Il regarde un instant la petite blonde sur la photo avant qu’un sourire, un vrai sourire qui lui va jusqu’aux yeux, apparaisse fugacement sur son visage.

- Elle est un démon. Elle est plus vicieuse que la plupart des gens, et quand elle veut quelque chose, elle sait utiliser la technique du chat botté pour te faire craquer. On lui donnerait le bon dieu sans confession, mais elle est complètement allumée de la tête.

Malgré sa malformation, elle était toujours en train de vouloir faire des bêtises, ou des pranks. Surtout les pranks. Le plus connu, celui de prendre un screen shot de l’écran d’ordinateur de leur grand-père pour ensuite tout enlever … C’était le genre de prank qui peut durer longtemps si on n’a pas les techniques pour remettre tout en place. Comme le fait de mettre à l’envers l’écran. Il la regarde un instant, fronce les sourcils.

- Une histoire n’a pas besoin d’être admirable, juste sincère, répondit-il alors qu’il bu une gorgée de son eau.

Tout le monde avait son histoire, mais la personne qui avait survécu à un tremblement de terre était aussi admirable que quelqu’un qui avait survécu à un accident de voiture. L’un des deux avait besoin de plus de mot pour l’exprimer, mais ça restait tout aussi bien. Le métier de la jeune femme et son histoire étaient donc admirable aussi, à sa manière différente certes, que celle de Nathan. Il va pour manger alors qu’il entend le bruitage de la jeune femme et relève les yeux vers elle. Il papillonne des yeux. Résiste à l’envie de rire et mange lui aussi en faisant un bruitage un peu plus forcé mais pour aller avec celui de la jeune femme. Voilà. Comme ça, plus besoin de s’excuser pour les bruitages.

Il écoute son histoire avec attention, ne mange pas en l’écoutant. Il visualise très bien l’histoire de la jeune femme. Il peut le voir dessiner dans son esprit. Il trouve cela triste. Il trouvera toujours cela triste. Le fait qu’on oublie que les enfants peuvent avoir leur envie, innée.

- J’aimerais bien voir tes œuvres un jour. Je crois n’en avoir jamais vu.

Parce qu’il voyait trop de monde qu’il ne pouvait pas s’intéresser à la vie de tout le monde … mais la jeune femme faisait un effort pour s’intéresser à sa vie. Il avait la permission de faire de même. Surtout qu’elle n’était plus sa patiente maintenant. Elle ne pouvait plus l’être. Il mange un peu.

- Je ne suis pas sûr que Mary dise la même chose en ce moment. C’est plus moi qui ai eu de la chance de l’avoir. Avant de décider de devenir kiné, je ne savais pas quoi faire de ma vie. Un petit cliché du garçon bon à rien, sauf en sport. J’étais … Quand mes parents sont morts, à 14 ans, j’ai juste arrêté de croire que ça servait à quelque chose de lutter. J’étais certain d’être le prochain. Il m’a fallu du temps avant d’accepter que non.

Et pour la première fois … Nathan remarqua que le sentiment qui l’oppresse depuis la mort de Will, et qui l’oblige à faire des combats de rue … C’était le même sentiment qu’il avait eu à 14 ans. Celui qui lui hurlait que, de toute façon, ça ne servait à rien. Que de toute façon, là ou pas, c’était la même chose. C’était exactement le même sentiment qui l’étrangle et l’étouffe pour le mettre à terre à cracher ses poumons. La même chose. Et il ne se souvenait pas avoir réussi à dépasser ça autrement quand mettant tout son cœur pour sa sœur.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Sam 22 Juil - 15:29

Billie Hartings
J'ai 25 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon  inintérêt complet pour la chose et mon "handicap", je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Never give up [ft. Clionestra] - Page 4 777216627196b298ce668e3bb58e6b09

- Je prépare une expo pour le mois prochain. Tu pourras venir la voir si tu veux.

Je doutais de l'avoir lâché à ce moment là. Je ne partirais que lorsque je serais certaine qu'il aille bien, qu'il ait retrouvé sa vie d'avant. Et même là je n'étais pas certaine de le laisser. J'avais envie de devenir son amie, vraiment envie. Et je n'étais pas du genre à oublier mes amis quand tout allait bien. Peut être que ces débuts un peu forcés donnerait naissance à quelque chose de plus sincère et à ce moment là, je ne le laisserais plus jamais.

Je hochais doucement la tête en l'entendant parler de la mort de ses parents. Je restais un instant silencieuse, le laissant digérer tout ce qu'il venait de me dire.

- Ca ne sert pas à rien de lutter, pas toujours en tout cas.

Je réfléchis un instant, essayant de mettre de l'ordre dans mes pensées avant de parler.

- C'est compliqué en fait. Je crois qu'on a tous un moment dans notre vie où on a envie de baisser les bras. Ca me l'a fait quand j'ai appris pour mon cancer. Je ne dansais plus à un haut niveau mais je continuais quand même pour le plaisir. J'ai senti tout mon monde s'effondrer en apprenant qu'on allait m'amputer et que ça ne suffirait peut être à me sauver la vie. J'ai voulu laisser tomber à ce moment là. A quoi bon subir tout ça pour mourir quand même? Je voulais juste partir et tout lâcher, arrêter de souffrir...

C'était la solution la plus facile. Juste... fermer les yeux et laisser l'oubli et les ténèbres nous emporter pour ne plus rien ressentir.

- C'était la solution la plus simple. Attention je ne juge pas ceux qui la choisissent, ceux qui décident de partir et d'abandonner la lutte. Chaque cas est différent et on ne peut pas juger. Certains cessent de se battre, moi j'ai choisi de le faire. J'ai perdu une jambe mais pas la vie. Et même si je ne danse plus, je peux encore me débrouiller en escalade.

C'était une mini victoire pour moi. Une petite victoire qui me donnait le courage de continuer à me battre contre ce nouveau cancer qui venait me frapper.

Je me penchais un peu vers lui pour prendre doucement sa main.

- Je suis contente que tu n'ai pas renoncé à te battre. Je serais passé à côté d'une belle rencontre. Alors merci Nathan... merci d'être là.


Clionestra
Messages : 3958
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Dim 23 Juil - 1:20

Nathan
Moyes

J'ai 27 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis kinésithérapeute dans la rééducation et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi

Never give up [ft. Clionestra] - Page 4 Oyxo

Depuis la mort de son meilleur ami, Will, Nathan est en dépression. S'il arrive bien à le cacher à sa famille, il n'arrive cependant pas toujours à le ressentir. Buvant plus qu'avant, il n'ose demander de l'aide, de peur qu'on le juge sur sa tristesse. Il a été pendant deux ans le kiné de Will avant que celui-ci ne décide de mettre fin à ses jours en Suisse. Depuis, il n'arrive plus à voir les handicaps comme des obstacles à surmonter, mais comme une inévitable chute vers la mort.

Il a une petite soeur, Mary, qui a quatorze ans, et qui est né avec une malformation du dos. Depuis la mort de Will, il a peur qu'elle ne fasse pareil,  surtout qu'il sait qu'elle n'est pas heureuse. Ils vivent avec leur grand-père.

Nathan fait des combats sauvages quand sa colère dépasse sa tristesse et qu'il n'arrive plus à rien contrôler ...mais d'habitude personne ne le remarque.
- Je te dirais ça.

Il ne disait pas oui, il ne disait pas non. C’était un peut-être. Bon, c’était lui qui avait dit vouloir voir ses œuvres … donc en soi … Il devrait dire oui, mais il pensait plus à ce qu’elle dégaine son téléphone pour lui montrer des œuvres prises en photo que l’inviter dans une expo. Déjà, il n’était pas le genre d’homme qu’on imagine dans une expo… Et puis ça signifie être toujours en contact dans un mois… et en plus… il n’y avait pas une règle pour les personnes faisant des combats peu réglementaire dans les galeries d’art ? Genre, interdiction d’y aller, quelque chose comme ça ? Bref. Il s’imagine mal là-bas. Sa mère, elle, elle serait parfaite dans ce genre d’endroit… et parler d’elle ça lui faisait étrange. Mary ne se souvenait presque pas d’elle. Ni de leur père. Nathan attendit, entendit, écouta avec compréhension. Il la laissa prendre sa main. Il était sacrément conscient que plus personne ne lui avait prit la main comme ça depuis … Depuis Madame Irony –dont le nom ne lui allait pas du tout, la CPE de son école… la première a avoir compris que Nathan avait besoin d’un but. Elle avait pris sa main de la même manière. Pour lui donner de la force. Cela ne lui était pas arrivé depuis. Même dans ses relations, on ne lui avait pas prit la main comme ça.

Bref, il la regarde et se demande quoi répondre à ça… il n’y a pas de bonne réponse à ce qu’elle venait de lui dire. Il hausse les épaules et la regarde son assiette au lieu de la regarder dans les yeux.

- Et tu es vachement doué en escalade, commença-t-il.

Il avait une petite voix perfide qui voulait lui dire « le problème n’était pas justement le fait qu’il se battait » ? Mais il ne le fit pas. Il ne pouvait pas faire ce genre de blague pour le moment. Il ne pouvait même pas faire de blague… parce que c’était la vérité. Il se battait, littéralement, pour vivre. Jusqu’à s’en faire éclater les os. Jusqu’à s’en faire mal. Alors il ne sait pas quoi dire. Jusqu’à ce que ses yeux reviennent vers elle.

- Merci à toi. D’avoir survécu…

Parce que … Si la jeune femme n’avait pas survécu …. Si elle était morte… elle ne serait pas là, déjà… mais surtout il sentit un vide abyssal dans ses tripes. Il tourna une de ses mains et attrape celle de la jeune femme pour la serrer à peine. Il ne pourrait pas supporter de perdre à nouveau une personne. Même s’il avait été toujours plus facile d’accepter la mort des autres, quand ils avaient luttés. Celle de Will lui donnait envie de vomir par stresse et par haine. C’était quand il pensé à la colère contre Will qu’il se sentait le besoin d’aller combattre. Pas la déchéance mais sa colère. Pour oublier. Parce qu’il n’oubliait jamais. Il avait envie de dire qu’il allait mieux, mais c’était faux. Alors il se tut, et la regarda encore un instant. Avant qu’une serveuse, intrusive mais c’est parfait, vienne pour leur demander si tout se passe bien. Il reprend sa main et se racle la gorge avant de dire qu’ils n’avaient pas finie. Il allait lui mettre un super pourboire pour se sauvetage en règle de la gênance.

- Bon. Sinon, tu as reçu le SMS avec les autres kiné qui pourraient continuer tes massages ? Je pourrais t’en faire bien sûr, mais ça ne sera pas mis dans ton dossier, il serait mieux que tu continues le suivi.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Dim 23 Juil - 18:27

Billie Hartings
J'ai 25 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon  inintérêt complet pour la chose et mon "handicap", je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Never give up [ft. Clionestra] - Page 4 777216627196b298ce668e3bb58e6b09

Le moment resta suspendu un instant. La discussion était devenu d'un coup beaucoup plus intime. Puis le moment fut brisé par l'arrivée de la serveuse. Non mais pourquoi se sentaient elles toujours obligée de venir demander comment ça allait? On était assez grand pour leur faire signe si quelque chose n'allait pas. Les clients désagréable en général ne se faisaient pas prier pour donner leur façon de penser aux serveuses.

Il avait retiré sa main pour lui parler. Je m'étais redressée, me reculant un peu mal à l'aise. Je repris mon hamburger, recommençant à manger pour mettre de côté ma gêne.

Je secouais la tête, riant légèrement alors qu'il revenait me parler des kinés qui pourraient le remplacer.

- Nathan... je n'ai pas besoin de kiné. Je n'avais pas besoin de kiné quand je suis venue te voir. Je cherchais juste une excuse pour venir, pour prendre de tes nouvelles. Les massages c'était juste un bonus appréciable. Mais je ne vais pas continuer avec quelqu'un d'autre. Ce ne sont pas les massages que je veux, c'est passer du temps avec toi.

Et ça faisait un peu ambigue dit comme ça c'était certain. Mais je me fichais du double sens que pouvaient avoir mes paroles. Je mentirais si je disais qu'il ne me plaisait pas. Je n'aurais pas le coeur brisé si il ne se passait rien. Mais je ne serais pas contre le fait de voir notre relation prendre un autre tournant. J'appréciais déjà qu'on soit passé de la relation kiné/patiente à une relation plus amicale. J'aimerais beaucoup si nous allions vers le flirt. Mais mis à part les quelques coups d'oeil sur mes fesses pendant l'escalade, je n'avais rien vu de sa part. Il était amical, courtois, mais il maintenait une distance entre nous. Comme si il ne voulait plus laisser qui que ce soit s'approcher de lui.

Je terminais ma bouchée d'hamburger avant de reprendre la parole. J'avais décidé de le taquiner un petit peu, partir sur une conversation plus légère que le cancer et tout ce qui allait avec.

- Je me pose une question. Tu es beau gosse, intelligent, attentionné. Le rêve de beaucoup de filles. Comment ça se fait que tu sois encore célibataire?



Contenu sponsorisé
Never give up [ft. Clionestra]
Page 4 sur 17
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 17  Suivant
Sujets similaires
-
» nj - never give up
» (f ou m) I want it now, give me your heart and your soul
» Lisden ♔ And if you were drowned at sea, I'd give you my lungs so you could breathe
» rather than love, than money, than fame, give me truth.
» Kiss me just like the world is ending, give me one last perfect memory - Ft. Ed [/!\ -18]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: