Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Marche noire au bord du gouffre (feat. Azylth)
Never give up [ft. Clionestra] - Page 17 EmptyAujourd'hui à 17:56 par Houmous

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Never give up [ft. Clionestra] - Page 17 EmptyAujourd'hui à 16:55 par Charly

» Dusk till dawn ((stormy dream))
Never give up [ft. Clionestra] - Page 17 EmptyAujourd'hui à 16:12 par Mad Max

» Moi et mon petit style.
Never give up [ft. Clionestra] - Page 17 EmptyAujourd'hui à 13:46 par Frida K.

» Au-delà des mirages, le monde est nôtre [ ft Frida K.]
Never give up [ft. Clionestra] - Page 17 EmptyAujourd'hui à 13:35 par Frida K.

» Jusqu'à la fin des temps - feat Nemo
Never give up [ft. Clionestra] - Page 17 EmptyAujourd'hui à 12:03 par Nemo

» TOPS-SITES ¬ votez pour ltdr
Never give up [ft. Clionestra] - Page 17 EmptyAujourd'hui à 11:46 par Gäa

» La coloc magique
Never give up [ft. Clionestra] - Page 17 EmptyAujourd'hui à 10:51 par Dinamite

» Wine isn't the only thing that gets you drunk (avec Edward)
Never give up [ft. Clionestra] - Page 17 EmptyAujourd'hui à 3:46 par Scarlett Thompson

Le Deal du moment :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 ...
Voir le deal
12 €

LE TEMPS D'UN RP

Never give up [ft. Clionestra]

Clionestra
Messages : 4007
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Sam 20 Jan - 23:10

Nathan
Moyes

J'ai 27 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis kinésithérapeute dans la rééducation et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi

Never give up [ft. Clionestra] - Page 17 Oyxo
Depuis la mort de son meilleur ami, Will, Nathan est en dépression. S'il arrive bien à le cacher à sa famille, il n'arrive cependant pas toujours à le ressentir. Il a été pendant deux ans le kiné de Will avant que celui-ci ne décide de mettre fin à ses jours en Suisse. Depuis, il n'arrive plus à voir les handicaps comme des obstacles à surmonter, mais comme une inévitable chute vers la mort.

Il a une petite soeur, Mary, qui a quatorze ans, et qui est né avec une malformation du dos. Depuis la mort de Will, il a peur qu'elle ne fasse pareil,  surtout qu'il sait qu'elle n'est pas heureuse. Ils vivent avec leur grand-père.

Nathan fait des combats sauvages quand sa colère dépasse sa tristesse et qu'il n'arrive plus à rien contrôler ...mais d'habitude personne ne le remarque.
Il sourit un peu en secouant la tête. Il était amusé de la situation, bien que ses yeux reflètent clairement tout l’amour et la dévotion qu’il pouvait avoir pour la jeune femme.

- C’était ma réplique !

Mais rien de sexiste dans son ton. Juste une petite pique mignonne alors qu’il se penche pour embrasser sa joue à son tour, au lieu qu’elle se lève et lui retourner le compliment d’un « Jamais aussi superbe que toi ». Parce que c’était vrai. La jeune femme était comme ses peintures, authentique, grandiose, coloré, vivante. Et ça lui plait. Lui, il n’était qu’un homme. Il n’y avait rien de fascinant en lui. Il n’avait pas l’aura que pouvait avoir les créateurs. Comme elle. Ils finirent en voiture après le passage du bracelet, qui n’allait pas avec la tenue réellement mais ça ne rendait pas étrange pour autant. Il aurait peut-être dû trouver une boutonnière assortie pour marquer leur « couple de bal ». Il y penserait la prochaine fois. Il se gara à proximité, sur une place réservé pour lui et il se précipita pour lui ouvrir la porte et lui tendre la main avec un petit regard de défi qu’elle ose refuser. Il sourit. Parce qu’il en avait envie. Ils finirent devant un immeuble très moderne. Trop, dirait le montagnard en lui. Mais pour lui, la plupart des lieux où les vitres étaient si grandes et les murs si blancs lui donnaient envie d’y faire un paintball. Il lui proposerait un jour, de faire un paintball. Pas dans sa galerie, cela va de soi, mais quelque part. Il aimait l’idée de pouvoir mettre de la couleur dans sa vie comme elle en avait mit dans la sienne. L’escortant jusqu’à l’intérieur, l’envie d’y jeter des litres de couleurs se fit encore sentir avant de se faire la réflexion qu’ainsi les murs blancs ne piquaient pas la vedette à ses œuvres. Elles étaient là. Pendu sur le mur comme des carrées de vie qui ne demandaient qu’à prendre vie. Elles coloraient la pièce, la changeaient dans sa perception. Il n’avait pas vue les peintures avant de son angle de vue, mais elles étaient bien plus grandes ainsi. La perception changeait une fois mit au milieu d’un décor épuré. Il s’approche de la personne responsable de la galerie, conscient qu’il ne pourrait pas rester aux bras de la jeune femme tout le vernissage et qu’elle aurait besoin de parler avec d’éventuel client. Il faudrait que tout le monde achète ses œuvres, parce qu’elles étaient bien plus belles que la plupart des peintures. Et il était objectif. Il ressentait quelque chose en voyant ça. Il se penche vers elle et murmure :

- Que diraient les gens, s’ils savaient que tu peignais aussi sur les corps ?

Et qu’elle gagnait en plus. Il se demande ce qu’il se serait passé si elle n’avait pas gagné ce concours. S’ils n’étaient pas aller ensemble à ce week end dans les bois. Si elle n’avait pas eu envie de mentir pour voir comment et pourquoi il n’allait pas bien. Il caressa la main sur son bras avant de la regarder. Ouais. Il l’aime vraiment trop cette femme incroyable. Une survivante et une guerrière.

- Tu crois que je pourrais faire une commande pour mon propre chef une fois que toutes les personnes ici auront loués ton talent ? qu’il sourit à nouveau.

Et pour le moment, il n’avait pas regardé vers « son portrait ». Oh, il ne doute pas de son talent, là encore. Il avait simplement peur de voir un reflet bien trop propre, pur, lumineux, ce qu’il n’était pas. Jamais. Et une espèce de réserve l’empêcher de tourner la tête ailleurs que vers la jeune femme.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Sam 27 Jan - 18:29

Billie Hartings
J'ai 25 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors bien. Sinon, par je ne sais quel miracle, je suis en couple et je le vis plutôt terriblement bien.

Never give up [ft. Clionestra] - Page 17 777216627196b298ce668e3bb58e6b09

Je lui souris alors que je montais dans sa voiture. Nous avions deux styles différents mais qui se complétaient plutôt bien à mon avis. De toute façon, j'étais sur mon nuage et rien n'aurait pu me faire croire que nous n'étions pas magnifiques ensemble tous les deux.

Je stressais un peu, pour plusieurs raisons. C'était toujours stressant pour moi de lancer une expo. Je ne savais pas comment mes oeuvres allaient être reçues. Est ce que ça allait marcher ou est ce que je ferais un bide monumental? Je peignais en grande partie pour moi, mais mes oeuvres étaient destinées à être vendues. Je tirais une certaine satisfaction dans le fait de savoir qu'elles allaient rendre une personne heureuse, que cette personne allait contempler ma toile régulièrement en se disant qu'elle l'aimait cette toile.

Mais ce n'était pas la seule raison. C'était la première fois que Nathan allait entrer dans mon monde. J'allais le présenter à quelques personnes que j'appréciais et que je considérais comme des amis. Depuis que nous étions ensemble, ce serait la première fois qu'on allait rencontrer des proches de l'autre. Et ça me stressait quand même plus ou moins.

Je descendis de la voiture et l'accompagnais dans la galerie. Je le laissais découvrir les toiles avec appréhension. AH tiens, voilà une autre raison de stresser. Il en avait vu quelques unes mais jamais toutes mes oeuvres et encore moins exposées comme ça.

Je lui souris malicieusement alors qu'il me faisait une remarque sur ce que les gens penseraient du fait que je peignais sur des gens.

- Oh mais ils vont le savoir.

Je lui pris doucement la main pour l'entrainer.

- Viens, je vais te montrer à quoi j'ai passé mon après midi. Et ce soir, tu pourras commander tout ce que tu veux...

Je lui lançais un regard plein de sous entendu alors que je l'entrainais dans les "coulisses" de la soirée. Plusieurs hommes et femmes étaient réunis, tournés vers une blonde d'une quarantaine d'années, leur donnant les consignes pour la soirée. Une scène plutôt banale, si on mettait de côté un détail. Tous les femmes et les hommes présents étaient peints des pieds à la tête. Ils étaient tous peints dans le même style, un fond noir avec des arabesques multicolores s'étalant sur leur peau, rappelant le style de ses tableaux.

- C'est toi qui m'a donné l'idée avec ce concours de bodypainting. Je voulais que la soirée soit exceptionnelle. Il y aurait donc mon exposition ainsi qu'une exposition temporaire vivante avec les serveurs. Tu en penses quoi? Natasha, la blonde là bas, a adoré l'idée. J'avoue que je stress un peu. J'ai peur que ce soit trop... décalé.

Natasha, la galeriste, était une des amies que je stressais de présenter à Nathan. Je voulais qu'ils s'apprécient bien entendu mais y arriveraient ils? Ils venaient de deux mondes différents. Elle c'était... le cliché de l'amatrice d'art un peu trop bourgeoise. C'était l'idée qu'on se faisait au premier abord. Elle était le cliché type avec sa robe noire sage et son chignon bien serré. Mais c'était aussi une femme moderne, prête à casser les codes en matière d'art.

- J'attends qu'elle ait fini pour te la présenter.
Clionestra
Messages : 4007
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Sam 3 Fév - 20:54

Nathan
Moyes

J'ai 27 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis kinésithérapeute dans la rééducation et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi

Never give up [ft. Clionestra] - Page 17 Oyxo
Depuis la mort de son meilleur ami, Will, Nathan est en dépression. S'il arrive bien à le cacher à sa famille, il n'arrive cependant pas toujours à le ressentir. Il a été pendant deux ans le kiné de Will avant que celui-ci ne décide de mettre fin à ses jours en Suisse. Depuis, il n'arrive plus à voir les handicaps comme des obstacles à surmonter, mais comme une inévitable chute vers la mort.

Il a une petite soeur, Mary, qui a quatorze ans, et qui est né avec une malformation du dos. Depuis la mort de Will, il a peur qu'elle ne fasse pareil,  surtout qu'il sait qu'elle n'est pas heureuse. Ils vivent avec leur grand-père.

Nathan fait des combats sauvages quand sa colère dépasse sa tristesse et qu'il n'arrive plus à rien contrôler ...mais d'habitude personne ne le remarque.
Il se laisse entrainer par elle. Il pourrait la suivre n’importe où. Il pourrait même la suivre dans un autre monde, si la jeune femme le demandait. Alors, logiquement, il la suit sans rechigner vers ce qu’elle avait passé l’après-midi à faire. Oh, il espère que ce n’était pas son portrait, mais comme sa demande suivait une réflexion tout à fait pertinente de sa part, il croit qu’il devine un peu ce qu’elle avait réellement fait. Il répondit d’un petit bisou sur la joue, pour sa commande. Ce n’était pas exactement ce qu’il escompté, mais comme elle lui propose de commander ce soir, il comptait bien s’y appliquer avec grand plaisir. Il rentre dans les coulisses, se sentant très clairement VIP dans un lieu où un homme tel que lui ne devrait pas se trouver avant de sourire. Il lui attrape la main et la fait se retourner avant de lui prendre son visage entre ses doigts. Il l’embrasse doucement.

- J’en pense que c’est la première fois que j’ai un impact artistique sur une virtuose du pinceau et que ça me fait chaud au cœur. Je pense qu’ils sont très beaux et que tu n’as pas à t’inquiéter, tout le monde adorera ce que tu as fait. Tu rends l’art vivant autant dans tes tableaux que sur les êtres.

Il l’embrasse à nouveau. Doucement. Elle voulait lui présenter la Natasha, pas de souci. Mais là, elle était occupée alors il la pousse un peu sur le côté. Ils étaient toujours dans les coulisses et personne ne pourrait les voir sauf à foncer sur eux. Il l’embrasse parce qu’il l’aime avant de se reculer un peu. Il se penche pour chuchoter à son oreille.

- En revanche, j’espère que toutes ses personnes n’ont pas ressenti les mêmes délicieuses sensations que moi quand tu les a peint, sinon, il va falloir que je les recadre…

Il sourit en se reculant. Nathan n’était clairement pas un violent. Il était même tout l’inverse quand il était dans son beau jour. Normalement, ses poings ne servaient qu’à défendre avant… avant Will et les combats de boxe illégaux. Il ne faisait pas de mal pour faire mal. Et il n’était pas le genre jaloux. Il savait aussi que la jeune femme avait un grand besoin de liberté et d’égalité dans leur couple. Elle n’aime pas franchement les machos qui pensent que les femmes doivent être dans la cuisine ou que leur homme doit se battre pour les garder parce qu’elles sont volages. Oh. Nathan ne pensait pas du tout à une possible trahison de sa part, et même s’il était sérieux pour les hommes qui avaient dû apprécier les sensations, il n’était pas si jaloux que ça. Il trouvait cela simplement drôle de se faire « passer pour un alpha dominant » face à une femme qui n’apprécie pas. En sachant, donc, qu’elle savait très bien qu’il faisait ça pour la taquiner plus qu’autre chose. Le recadrage, c’était pour la taquiner… Le baiser volé était clairement un besoin de la toucher et de l’avoir pour lui une toute petite seconde de plus. Il se penche à nouveau sur son oreille avant de chuchoter.

- Tu crois qu’elle en a pour longtemps ? J’espère pouvoir t’embrasser encore un peu avant de te rendre à tes clients.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Dim 4 Fév - 17:39

Billie Hartings
J'ai 25 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors bien. Sinon, par je ne sais quel miracle, je suis en couple et je le vis plutôt terriblement bien.

Never give up [ft. Clionestra] - Page 17 777216627196b298ce668e3bb58e6b09

Je souris légèrement alors qu'il venait m'attirer à l'écart, me prenant dans ses bras pour m'embrasser doucement. Je souris davantage en entendant sa fausse jalousie. Quoi qu'ils aient ressenti quand je les peignais, je savais qu'il avait conscience que tout ça ne m'atteignait pas. Je ne voyais que lui, je ne voulais que lui. Les autres pouvaient bien s'imaginer ce qu'ils voulaient avec moi, ça ne changerait rien. Je ne voulais que Nathan. C'était la première fois que je ressentais quelque chose d'aussi fort pour quelqu'un. Je n'avais jamais eu envie de me caser avec personne, pourtant avec Nathan je pensais à le faire. Je m'imaginais un avenir dans lequel j'aurais battu cette saloperie de cancer pour lui, où nous vivrions ensemble lui et moi. Un avenir un peu trop fleur bleue, digne d'une comédie romantique, mais un avenir qui me faisait rêver.

- J'ai entendu quelques petits gloussements à cause des chatouilles que je leur faisais mais rien de plus. Par contre ça m'a donné des idées. Je pense qu'il faudrait encore que je m'entraine au bodypainting. Je pensais m'entrainer sur toi, avec du chocolat pour peinture... du chocolat que je me ferais un plaisir de déguster. Il ne faudrait pas gaspiller.

Je lui fis une petite moue coquine en disant ça. J'avais acheté le stylo quelques jours plus tôt en faisant des courses. A la base il était sensé servir pour faire des décors sur des gâteaux mais je comptais bien détourner le pauvre stylo innocent de son usage premier.

- On a le temps pour un autre baiser.

Je me collais un peu plus à lui, l'embrassant avec envie. J'espérais que pour une fois Natasha ne soit pas aussi expéditive que d'habitude, qu'elle prenne son temps et surtout qu'elle m'en laisse un petit peu pour profiter de mon homme.

Je finis par me reculer en entendant les serveurs s'activer allant récupérer boissons et petits fours en cuisine pour se tenir prêts à accueillir les premiers invités. Natasha ne tarda pas à me rejoindre, me complimentant sur ma tenue et me félicitant encore une fois pour mon idée de bodypainting.

"Les serveurs sont vraiment à croquer. Je suis certaine qu'on en parlera pendant un moment. Tu seras l'évènement du moment."

- Merci mais je dois l'idée à Nathan. C'est lui qui m'a initié au bodypainting.

Je montrais le jeune homme à Natasha avant de venir me coller contre lui, un bras autour de sa taille. Natasha tourna son visage vers lui, lui souriant gentiment.

"Vous êtes artiste vous aussi? Si par hasard vous cherchez une galerie où exposer, faites moi signe."

Je levais les yeux au ciel, laissant Nathan répondre. Elle n'en loupait pas une.

Clionestra
Messages : 4007
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Ven 9 Fév - 17:09

Nathan
Moyes

J'ai 27 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis kinésithérapeute dans la rééducation et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi

Never give up [ft. Clionestra] - Page 17 Oyxo
Depuis la mort de son meilleur ami, Will, Nathan est en dépression. S'il arrive bien à le cacher à sa famille, il n'arrive cependant pas toujours à le ressentir. Il a été pendant deux ans le kiné de Will avant que celui-ci ne décide de mettre fin à ses jours en Suisse. Depuis, il n'arrive plus à voir les handicaps comme des obstacles à surmonter, mais comme une inévitable chute vers la mort.

Il a une petite soeur, Mary, qui a quatorze ans, et qui est né avec une malformation du dos. Depuis la mort de Will, il a peur qu'elle ne fasse pareil,  surtout qu'il sait qu'elle n'est pas heureuse. Ils vivent avec leur grand-père.

Nathan fait des combats sauvages quand sa colère dépasse sa tristesse et qu'il n'arrive plus à rien contrôler ...mais d'habitude personne ne le remarque.
- Rien de plus, qu’il dit contre ses lèvres, on ne peut pas avoir la plus magnifique créature du monde en train de le chatouiller sans avoir envie de plus. Crois-moi. J’ai essayé.

Avec elle, bien sûr. Mais il était vrai qu’il en avait ressenti des choses. Pas en allant jusqu’à l’envie sexuelle et le moment, très perturbant, d’avoir une érection pour elle…. Mais il avait ressenti plein de chose à être ainsi manipulé par la jeune femme. Le fait qu’elle le fasse, sans même le voir… ou alors le voyait-elle justement avec plus de force encore. Elle était la seule personne au monde qui pourrait le faire douter de son contrôle… et il n’avait jamais été le genre animal qui attrape la femme de sa vie pour lui faire des amours poussés. Il sourit à la proposition. Il l’embrasse encore avant de venir murmurer à ses oreilles.

- Fais attention, mon ange, je pourrais avoir envie de devenir artiste moi aussi avec ce genre de proposition.

Sous-entendu, dégusté du chocolat, ou qu’importe quoi d’ailleurs il pourrait tout aimer, directement sur le corps de la jeune femme… Mhhh, ça l’excite alors il allait penser à quelque chose de très très peu exciter pour se calmer. La jeune femme lui donnait des désirs bien trop facilement, elle pourrait clairement faire tout de lui si elle venait à pousser le vice à chaque fois. Heureusement, ils sont sauvés par le gong… ou plutôt par la jeune femme à qui il devait être présenté. Il l’embrasse autant qu’il le peut avant et sourit quand il doit revenir dans le commun des mortels. Le monde était tellement meilleur quand il était intimiste. Il tend la main à la jeune femme avant de rire à sa proposition. Lui ?

- Non. Absolument pas. Je peux faire des petits bonhommes bâtons si vous voulez, mais je doute que votre galerie pourrait survivre à ça. Je ne suis qu’un humble kinésithérapeute qui a été charmé par la sirène que vous exposez.

Il avait une main derrière la hanche de la jeune femme et fit une petite pression pour essayer de lui faire des chatouilles sans que cela n’en soit. Non, parce qu’il adorait aussi la taquiner. Depuis qu’il avait reprit goût à la vie, pour elle, il se sentait mieux. Il arrivait à taquiner ou à jouer. Il arrivait à faire des blagues, voir même des jeux de mots. C’était la première fois depuis longtemps qu’il se sentait aussi heureux. Il réfléchit à ce qu’il pourrait proposer pour aider avec ses moyens alors qu’il regardait une femme porter un plateau.

- Je pense que je vais lui laisser ma carte d’ailleurs, à cette femme, qu’il dit.

Non pas parce qu’elle était jolie, parce qu’il n’avait clairement pas regardé son visage, mais parce qu’il avait remarqué qu’elle marché « en canard » c’était léger… mais ça venait surtout de commencer. Si elle continuait dans cette voix, elle risque d’avoir des pieds valgums, ce qui pourrait lui créer un mal de dos. Il la regarde partir avant de revenir vers Natasha.

- Désolé, on a tous des déformations professionnelles, j’imagine.

Voir un dos, un corps, une personne, un déplacement de muscle et y définir ce qu’il faudrait faire, ou non, pour la personne. C’était son travail avant de rencontrer Will. C’était son travail à nouveau, maintenant qu’il était redevenu celui qu’il voulait être.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Dim 11 Fév - 13:17

Billie Hartings
J'ai 25 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors bien. Sinon, par je ne sais quel miracle, je suis en couple et je le vis plutôt terriblement bien.

Never give up [ft. Clionestra] - Page 17 777216627196b298ce668e3bb58e6b09

"Une sirène oui et une merveilleuse artiste. Ainsi qu'une belle personne. Vous êtes un chanceux de l'avoir. Alors attention à vous si vous lui brisez le coeur..."

Je levais les yeux au ciel en l'entendant parler. Ca y est, il n'avait pas fallu longtemps pour qu'elle se la joue mère poule protectrice et qu'elle le menace. Et le fait que je ne sois sorti avec personne depuis longtemps ce n'était pas une raison. Elle s'inquiétait pour moi je le savais, elle voulait que je sois heureuse. Et je l'étais avec Nathan. Je voulais que les choses restent comme ça, profiter juste de ces moments simples avec mes amis et mon homme. L'ombre du cancer ne venait pas planer entre nous. Aucun d'eux n'étaient au courant et c'était très bien comme ça.

- Arrête de lui faire peur Natasha. Je te rassure. Il est parfait.

Je lui jetais un coup d'oeil, souriant doucement en disant ça. J'étais sur mon petit nuage et je n'avais aucune envie d'en descendre. J'étais beaucoup trop bien avec lui.

"Il a l'air. Bon on va devoir filer, les premiers invités arrivent."

J'hochais la tête avant de la suivre dans la salle. Je gardais Nathan avec moi, ne lâchant pas sa main. Je passais la soirée avec lui. Je passais de groupe en groupe, discutant avec les personnes venues voir l'exposition. Je ne manquais pas de le présenter à tout le monde, de l'inclure dans les conversations. J'étais stressée malgré tout. J'avais peur des critiques, de me dire que l'exposition n'avaient pas pu plaire. Mais je fus rassuré. Les critiques étaient élogieuses. Au fil de la soirée, je vis de plus en plus de petites affiches "vendues" venir orner les tableaux.

Il était près de minuit quand je finis par m'éclipser avec Nathan. J'avais réussi à esquiver l'épreuve du discours, laissant à Natasha ce rôle, mais j'étais quand même épuisée par cette soirée. Je m'installais dans sa voiture à ses côtés. Je le regardais en souriant posant ma main sur sa cuisse et la caressant doucement.

- Ca a été? Ce n'était pas trop ennuyeux? Je sais que ce n'est pas trop ton monde et que les discussions sur l'art ce n'est pas trop ton truc...

Clionestra
Messages : 4007
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Mer 21 Fév - 2:08

Nathan
Moyes

J'ai 27 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis kinésithérapeute dans la rééducation et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi

Never give up [ft. Clionestra] - Page 17 Oyxo
Depuis la mort de son meilleur ami, Will, Nathan est en dépression. S'il arrive bien à le cacher à sa famille, il n'arrive cependant pas toujours à le ressentir. Il a été pendant deux ans le kiné de Will avant que celui-ci ne décide de mettre fin à ses jours en Suisse. Depuis, il n'arrive plus à voir les handicaps comme des obstacles à surmonter, mais comme une inévitable chute vers la mort.

Il a une petite soeur, Mary, qui a quatorze ans, et qui est né avec une malformation du dos. Depuis la mort de Will, il a peur qu'elle ne fasse pareil,  surtout qu'il sait qu'elle n'est pas heureuse. Ils vivent avec leur grand-père.

Nathan fait des combats sauvages quand sa colère dépasse sa tristesse et qu'il n'arrive plus à rien contrôler ...mais d'habitude personne ne le remarque.
- Je ne compte pas lui briser le cœur, surtout après qu’elle eut réparé le mien.

Parce que c’était ce qui était arrivé. Elle avait réparé son cœur. Depuis qu’ils étaient ensemble, il n’avait plus ressenti le besoin de se faire du mal dans un combat. Pour dire la vérité, le principe même de la souffrance et de l’excitation ne lui plaisent plus. Il n’avait plus besoin de cogner. Il n’était même plus en colère. Il se sentait tout simplement heureux. Il se sentait vraiment heureux. Le cœur léger comme jamais. Il pouvait enfin respirer après cette année en apnée. Il était bien plus heureux que jamais. Et il ne lui briserait jamais le cœur. Comment le pourrait-il alors que la jeune femme était la seule à avoir réussi à réparer le sien ? Il continue de rester à proximité de la jeune femme alors qu’elle semblait tout à fait à l’aise au milieu des gens. Elle arrive à se fondre dans la masse tout en étant le phare qui illumine la nuit. Elle était lumineuse et bienveillante. Et la jeune femme ne semblait pas du tout dépaysée au milieu de ses œuvres. Vraiment, incroyable.

Il laisse la soirée se faire et profite de faire des sourires et des rires à chaque personne. Il ne résiste pas à donner sa carte à la jeune femme, en précisant malgré lui que ce n’était pas une drague cheloue mais une déformation professionnelle obsédante. Il valait mieux mettre ça au clair tout de suite pour que la jeune inconnue ne se fasse pas des idées. Il apprit ainsi qu’elle était lesbienne. Parfait, plus aucune raison, donc, pour que la jeune femme refuse de venir le voir pour se faire soigner, n’est-ce pas ?

Une fois fini, il était assez heureux. Pour la jeune femme. Il était si heureux pour elle. Pour ce qu’elle avait réussi à accomplir. Il remarque que la plupart de ses peintures ont été vendu. Dans la voiture, il pose sa main sur celle de la jeune femme et la serre un peu dans la sienne.

- C’était incroyable. J’ai noté au moins dix personnes que je dois surveiller maintenant, fait-il en mimant à nouveau le jaloux possessif qu’il n’était pas du tout, et plusieurs qui attendent certainement de voir tes œuvres les moins chères pour investir.

Ce qu’il pouvait comprendre, dans un sens. Lui, qui n’était pas plus art qu’autre chose, il ne se verrait pas acheter une œuvre d’art « pour rien ». En réalité, la plupart de ses achats étaient des achats de besoin, pas d’esthétique ou de décoration. Il se demande un instant comment il pourrait décorer une maison, s’il en avait une… et l’image de la maison de son grand-père s’impose à lui. Ouais. Il aurait exactement la même déco de son grand-père puisqu’il ne connait absolument rien d’autres. Il n’était pas le genre à savoir imaginer, juste copier. Il se penche vers la jeune femme et capture ses lèvres dans un nouveau sourire.

- Félicitation pour ta réussite, j’ai hâte de voir les prochaines, au moins jusqu’à ce que tu attrapes la grosse tête et ne veuille plus montrer ton très peu artistique copain à ce genre de soirée.

Il rit, bien sûr. Il sait que la jeune femme ne pouvait pas attraper la grosse tête, ni même qu’elle le virerait des soirées parce qu’il n’était pas assez bien. Et il sait qu’elle comprendra à nouveau l’humour dans ses paroles alors qu’il embrasse sa joue pour se reculer.

- Je te raccompagne chez toi ? J’ai apporté un pyjama pour rester auprès de toi… Si tu veux de moi.

Archi faux. Mais il dort en caleçon, alors en soi, il n’avait pas menti. Il suffira juste qu’il garde son bas et tout ira pour le mieux. Logique.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Contenu sponsorisé
Never give up [ft. Clionestra]
Page 17 sur 17
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17
Sujets similaires
-
» nj - never give up
» (f ou m) I want it now, give me your heart and your soul
» Lisden ♔ And if you were drowned at sea, I'd give you my lungs so you could breathe
» rather than love, than money, than fame, give me truth.
» Kiss me just like the world is ending, give me one last perfect memory - Ft. Ed [/!\ -18]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: