Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Madness is just another reality (ft Gäa)
Never give up [ft. Clionestra] - Page 10 EmptyAujourd'hui à 20:15 par Senara

» {+18}À l'ombre de la malédiction [PV - Foxdream]
Never give up [ft. Clionestra] - Page 10 EmptyAujourd'hui à 20:09 par Arthécate

» Maybe a new start? ft Arthécate
Never give up [ft. Clionestra] - Page 10 EmptyAujourd'hui à 19:57 par Arthécate

» The Shape of Freedom (pyra x lulu)
Never give up [ft. Clionestra] - Page 10 EmptyAujourd'hui à 19:51 par Pyramid Rouge

» Focus, baby, focus, I can change your life
Never give up [ft. Clionestra] - Page 10 EmptyAujourd'hui à 19:43 par Ananas

» Help me, He's gone !
Never give up [ft. Clionestra] - Page 10 EmptyAujourd'hui à 19:26 par Manhattan Redlish

» hope it gives you hell
Never give up [ft. Clionestra] - Page 10 EmptyAujourd'hui à 18:58 par the pretty reckless

» Prête moi ta main
Never give up [ft. Clionestra] - Page 10 EmptyAujourd'hui à 18:56 par Beloved

» Ruthless Creatures (tw en description + 1er poste)
Never give up [ft. Clionestra] - Page 10 EmptyAujourd'hui à 18:07 par KRWN

-38%
Le deal à ne pas rater :
Samsung TV QLED 4k 55″ 138cm
589 € 949 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Never give up [ft. Clionestra]

Clionestra
Messages : 2732
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Pokémon 2
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Dim 10 Sep - 16:07

Nathan
Moyes

J'ai 27 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis kinésithérapeute dans la rééducation et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi

Never give up [ft. Clionestra] - Page 10 Oyxo

Depuis la mort de son meilleur ami, Will, Nathan est en dépression. S'il arrive bien à le cacher à sa famille, il n'arrive cependant pas toujours à le ressentir. Buvant plus qu'avant, il n'ose demander de l'aide, de peur qu'on le juge sur sa tristesse. Il a été pendant deux ans le kiné de Will avant que celui-ci ne décide de mettre fin à ses jours en Suisse. Depuis, il n'arrive plus à voir les handicaps comme des obstacles à surmonter, mais comme une inévitable chute vers la mort.

Il a une petite soeur, Mary, qui a quatorze ans, et qui est né avec une malformation du dos. Depuis la mort de Will, il a peur qu'elle ne fasse pareil,  surtout qu'il sait qu'elle n'est pas heureuse. Ils vivent avec leur grand-père.

Nathan fait des combats sauvages quand sa colère dépasse sa tristesse et qu'il n'arrive plus à rien contrôler ...mais d'habitude personne ne le remarque.
Il ne dit pas qu’elle allait s’effondrer parce qu’elle est faible. Il dit qu’elle allait s’effondrer parce qu’il a déraisonnablement de l’énergie en lui. Et que même si elle était forte, elle serait certainement épuisée avant lui. Pas qu’il ne souffrira pas du contre coup, après … Mais c’était ce qu’il voulait. Avoir si mal pour ne pas penser, pour ne pas exploser, pour combler sa colère. La tristesse était protégée par sa colère. Et la colère était protégée par son épuisement et sa souffrance physique. Le cercle était complet quand, pour se protéger de sa souffrance physique, son esprit retournait inlassablement vers la tristesse. Le cercle vicieux porte ce nom pour une bonne raison. Il avait donc besoin de se faire du mal et ne parle pas plus en profondeur de cela. C’était stupide de faire ça. Il mangea un peu avant de relever ses yeux pour l’écouter. Il fit un signe affirmatif de la tête, pour dire qu’il viendrait si elle veut de lui, bien que son esprit panique de savoir comment mettre un cochon plein de boue dans une galerie de cristal. Il mange un peu et essaie de répondre à la question.

- Je ne sais pas. Fin. Si. C’est joli. Très .. « toi ». Mais je ne sais pas si je peux donner un avis … Je ne suis pas très artistique, personnellement. J’aime les choses simples. Un exemple tout simple, dont je me rappelle alors que je ne suis pas le genre à avoir une bonne mémoire, Guernica, de Picasso. Je trouve ça trèèèèèèèès moche. Je ne comprends pas pourquoi c’est connu. C’est moche. J’aime les choses où l’on comprend ce qu’on voit.

Il prit une bouchée avant de la regarder et rougir et décaler à nouveau les yeux ailleurs.

- Ce que je veux dire, c’est que tes œuvres sont compréhensibles. Et j’aime le fait que l’on ne voit pas simplement des visages mais … l’intérieur des gens ? Je ne sais pas comment le dire, mais je trouve que ça te correspond, c’est pour ça que je trouve ça jolie, je pense. Fin…

Il s’embrouille et boit un peu.

- Tu es le genre de personne à s’intéressé à l’intérieur d’une personne. Alors, ouais, je crois que ça m’a plu. Parce que c’est comme toi.

Parce qu’elle, elle lui plait ? Est-ce que c’était ce qu’il était en train de dire ? Ouais. Un peu. De manière compliquée. Il aime son art parce qu’il a l’impression de voir à travers ses yeux. Et il aimait bien ce qu’elle voyait. C’était beau. Elle avait une vision du monde qui lui donnait envie d’en faire parti, alors qu’il ne le voulait plus. C’était si étrange. Il ne pense pas qu’il aurait ressenti cela sans savoir qu’elle en était l’auteur. Parce qu’il aurait trouvé cela hypocrite, simplement. Personne ne voyait réellement le monde comme ça. Mais il l’avait rencontré et il sait qu’elle, elle peut. Elle y arrive. Elle voit au-dessus…

- Je me demande comment tu me peindrais…., se demanda-t-il à voix haute avant de se stopper pour la regarder, l’intérieur de moi.

Et est-ce que l’art ne sert pas à ça ? En plus d’être beau, c’est pour se questionner, avancer, promouvoir. L’art sert. Et lui, il se demande ce qu’une femme comme Billie pourrait voir en lui. Comme son art qui, sur le visage, présente des animaux ou des paysages… verrait-elle de la lumière ou de l’obscurité ?


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4662
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
Etoiles
Beloved
Dim 10 Sep - 17:08

Billie Hartings
J'ai 25 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon  inintérêt complet pour la chose et mon "handicap", je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Never give up [ft. Clionestra] - Page 10 777216627196b298ce668e3bb58e6b09

Je l'écoutais me parler tout en mangeant. Je souriais doucement en l'entendant se perdre dans ses explications. Je me doutais qu'il n'était pas du genre à apprécier l'art. J'avais plutôt visé juste. L'art ça ne parlait pas à tout le monde. Il y en avait toujours pour se prendre la tête et vouloir absolument analyser ce qu'ils voyaient. Je n'aimais pas ces gens là. Ils donnaient une mauvaise réputation pour moi à ce que nous faisions.

J'attendis qu'il termine pour me lancer moi aussi dans mes explications.

- L'art c'est subjectif. Toutes les oeuvres ne parlent pas à tout le monde. Tu as complètement le droit de trouver ça moche. Il y a même certaines oeuvres que j'ai du mal à comprendre. Non mais sérieusement... Tricot vaginal... l'artiste se met une pelote de laine dans le vagin et passe ensuite sa journée à tricoter avec. J'ai du mal à admirer ce type d'oeuvre si on peut appeler ça comme ça.

Je ris doucement avant de reprendre un peu de mon repas. Il y avait de tout chez les artistes malheureusement mais tant qu'ils trouvaient un public, je ne voyais pas où était le mal.

- L'important dans une oeuvre dans le fond, ce n'est pas ce que l'artiste a voulu dire ou non. Nous ne sommes pas dans son esprit. On ne peut pas savoir ce qu'il ressentait quand il l'a créé, ce qu'il pouvait vouloir dire. L'important c'est que ce qu'on voit nous parle, nous fasse ressentir des choses. C'est ça le but de l'art, faire naitre des émotions dans le coeur des gens. Que ça soit des émotions positives, qu'il cherche à déranger ou dénoncer un message. Tant que ça parle à un moins une personne, qu'il y a une seule personne qui vibre en voyant une de mes toiles et j'en serais heureuse.

L'argent que je pouvais gagner avec, c'était secondaire. Voir le sourire des gens quand ils contemplaient mes oeuvres était largement suffisant. J'avais réussi à faire naitre l'émotion en eux que je voulais.

- Je pars du principe qu'il y a du beau en chacun de nous, c'est ce que j'essaie de montrer. Alors si tu m'y autorises je veux bien te peindre oui. Que tu sois le sujet d'une des toiles de ma prochaine exposition.

Celle là par contre je ne la vendrais pas. Je le garderais pour moi.


Clionestra
Messages : 2732
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Pokémon 2
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Dim 10 Sep - 19:16

Nathan
Moyes

J'ai 27 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis kinésithérapeute dans la rééducation et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi

Never give up [ft. Clionestra] - Page 10 Oyxo

Depuis la mort de son meilleur ami, Will, Nathan est en dépression. S'il arrive bien à le cacher à sa famille, il n'arrive cependant pas toujours à le ressentir. Buvant plus qu'avant, il n'ose demander de l'aide, de peur qu'on le juge sur sa tristesse. Il a été pendant deux ans le kiné de Will avant que celui-ci ne décide de mettre fin à ses jours en Suisse. Depuis, il n'arrive plus à voir les handicaps comme des obstacles à surmonter, mais comme une inévitable chute vers la mort.

Il a une petite soeur, Mary, qui a quatorze ans, et qui est né avec une malformation du dos. Depuis la mort de Will, il a peur qu'elle ne fasse pareil,  surtout qu'il sait qu'elle n'est pas heureuse. Ils vivent avec leur grand-père.

Nathan fait des combats sauvages quand sa colère dépasse sa tristesse et qu'il n'arrive plus à rien contrôler ...mais d'habitude personne ne le remarque.
- Attends, quoi, cracha-t-il pratiquement son jus par le nez. Il y a ce genre de choses ?

Non… parce que lui… Il voyait l’art comme … la peinture … et c’est tout. On dit que le cinéma est le septième art, mais alors il a aucune idée de ce que pourrait être les numéros deux à sept. Les statues ? Peut-être … et encore il mettrait ça avec la peinture non ? En tout cas, il ne s’imagine pas un instant que l’art pourrait être du … du quoi ? Non. Il ne veut pas y penser.

- Je … ne ne sais pas si je peux que ça me parle … mais … C’est toi. Donc, j’imagine que ça me parle d’une certaine manière.

Il penche la tête et la regarde. Il voit ses œuvres dans ses yeux, dans la lumière qu’elle a au fond de son âme. Son âme est coloré, pleine, forte. Il aimait ce qu’il voit quand il la regarde. Et quand il regarde ses œuvres, c’est elle qu’il voit. Alors... Ça lui parle. Elle lui parle. Il la regarde. Il lui fait un simple sourire. Il se demande ce qu’elle voyait de beau en lui. Il ne savait vraiment pas, mais il espérait que ça pourra être inspirant.

- Tu me montreras…

Il finit de manger rapidement, il avait perdu l’appétit face à la peur de ce qu’elle verrait, réellement, en lui. Elle semblait apte à voir le beau … mais peut-être allait-elle voir, en fouillant, toute la pourriture qu’il cache. Il ne voulait pas ça.

- Je vais me changer, je prendrais mon dessert après la jacuzzi, j’ai trop mangé, dit-il en mentant pour ne pas qu’elle comprenne la panique qui l’assiège à cette pensée.

Il n’avait pas envie que Billie voit sa noirceur. Elle en savait déjà trop. Elle continuait d’être avec lui alors qu’il avait envie de se faire du mal. Il part dans la chambre. Il ferme la porte et regarde ses affaires avant de mettre sa main sur son visage. Pourquoi lui avoir demandé de voir ce qu’il a en lui, alors qu’il sait qu’il est vicié ? Il n’était pas bon. Il revient avec un short de bain orange avec des éclairs bleu foncé qui le traverse. Il regarde la jeune femme et s’approche du jacuzzi extérieur, qui semblait perdu dans les arbres. Il ne savait pas ce qu’il devrait dire. Il aimerait voir ce qu’elle verra en lui, au début… et cacher ce qu’elle ne devrait jamais voir. Il prend le manuel et fait les différentes étapes pour tout avoir comme il faut. Il a réellement envie de faire les choses bien et avait trouvé des fausses bougie en led qu’il place autour pour faire jolie. Il ne la regarde pas. Il se sentait gêné.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4662
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
Etoiles
Beloved
Lun 11 Sep - 18:37

Billie Hartings
J'ai 25 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon  inintérêt complet pour la chose et mon "handicap", je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Never give up [ft. Clionestra] - Page 10 777216627196b298ce668e3bb58e6b09

Je ris doucement en voyant son air choqué tandis que je lui parlais du tricot.

- Si tu savais... certains font des choses vraiment bizarres et appellent ça de l'art.

Il en fallait pour tous les goûts après tout. Il y avait certainement une réflexion derrière ce type d'oeuvre et ça devait parler à un certain public. Ce n'était pas le genre de chose que j'irais voir mais je n'allais pas juger les gens qui le faisaient ou qui créaient ce genre d'oeuvres.

Je lui souris, d'abord pour ses compliments et ensuite parce qu'il acceptait que je le peigne. Je n'allais pas lui demander de poser pour moi. Je l'avais suffisamment fréquenté pour avoir une idée assez précise des traits de son visage. Maintenant que j'avais décidé de le peindre, je commençais à voir des images, à me faire une idée précise de ce à quoi ressemblerait mon tableau. Ca serait un de mes plus beaux, ça j'en étais certaine.

- Ou alors on prend notre dessert dans le jacuzzi. C'est des petits macarons, on peut les grignoter avec le champagne dans le jacuzzi.

A croire qu'ils avaient prévu le dessert pour ça. Je le laissais partir et terminais mon repas avant de me lever pour aller ranger. Je venais de terminer de ranger quand il me rejoignit, allant s'occuper du jacuzzi. J'allais de mon côté récupérer le plateau de macarons et la bouteille de champagne. J'installais tout à côté du jacuzzi, servant deux coupes de champagne.

- Hmm ça va être tellement agréable je sens.

Je lui souris alors que j'allais m'asseoir au bord du jacuzzi. Je retirais mon tee shirt avant de m'occuper de ma prothèse. Je la posais avec soin assez loin du jacuzzi mais aussi à portée de main, que je puisse la reprendre facilement. Je me glissais ensuite avec bonheur dans l'eau chaud.

- Je confirme, c'est trop bon.

Je me laissais aller contre le jet d'eau, fermant les yeux pour profiter de la sensation.

- Je devrais peut être m'occuper plus sérieusement d'aménager mon toit terrasse. Pour le moment il est un peu à l'abandon. Il y a des plantes sauvages un peu partout, un transat dans un coin... Ca pourrait être agréable de mettre de l'ordre parmi les plantes, de faire un coin détente, un coin jacuzzi...

Je ne m'étais plus projeté ces derniers temps. Mon avenir était trop incertain pour que je me lance dans des travaux d'aménagement de terrasse. Il faudrait peut être que je le fasse, pour me dire que non je n'allais pas mourir, que j'avais encore des buts dans la vie.


Clionestra
Messages : 2732
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Pokémon 2
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Lun 11 Sep - 19:36

Nathan
Moyes

J'ai 27 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis kinésithérapeute dans la rééducation et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi

Never give up [ft. Clionestra] - Page 10 Oyxo

Depuis la mort de son meilleur ami, Will, Nathan est en dépression. S'il arrive bien à le cacher à sa famille, il n'arrive cependant pas toujours à le ressentir. Buvant plus qu'avant, il n'ose demander de l'aide, de peur qu'on le juge sur sa tristesse. Il a été pendant deux ans le kiné de Will avant que celui-ci ne décide de mettre fin à ses jours en Suisse. Depuis, il n'arrive plus à voir les handicaps comme des obstacles à surmonter, mais comme une inévitable chute vers la mort.

Il a une petite soeur, Mary, qui a quatorze ans, et qui est né avec une malformation du dos. Depuis la mort de Will, il a peur qu'elle ne fasse pareil,  surtout qu'il sait qu'elle n'est pas heureuse. Ils vivent avec leur grand-père.

Nathan fait des combats sauvages quand sa colère dépasse sa tristesse et qu'il n'arrive plus à rien contrôler ...mais d'habitude personne ne le remarque.
Il la regarde revenir. Des Macarons… Mhhhh… Cela allait être bon… Il aimait bien les macarons. Et penser aux macarons, ça permettait de en pas penser à la jeune femme qui était en train de les amener. Mieux de ne penser à rien que de penser à elle. Il évite de la regarder, mais trouve absolument magnifique de la voir enlever son t-shirt trop grand. Il trouve que ça donne quelque chose de plus … intense à cette situation. Il se mit à son tour dans l’eau une fois tout prêt, et il la regarde. Elle ferme les yeux, et Nathan n’arrive pas à s’empêcher de baisser les yeux vers sa poitrine, sa peau laiteuse et ses courbes. Il a chaud. Le jacuzzi était assez grand, mais s’il étirait ses jambes, il serait sur le chemin de celle de la jeune femme et pourrait la toucher. Il évite, se cale sur le côté. Il regarde ses jambes dans l’eau claire. Même si elle avait une prothèse, elle avait une partie de sa jambe, et il avait l’impression que ça lui manquait de la toucher. Il se concentre sur ses paroles.

- Je ne suis pas très doué en jardinage, mais si tu as besoin de gros bras, dit-il en faisant valoir les muscles sur ses bras avec beaucoup de vantardise.

Il se penche ensuite vers elle, d’un air de canaille adorable qui sait ce qu’il dit.

- Et comme ça, je pourrais venir profiter de temps en temps, continua-t-il en restant pencher vers elle ainsi.

Il remarquait plus facilement la longueur de ses cils, la couleur de ses yeux, la forme de sa bouche. Rien d’artistique à ça. Quand il la regardait son esprit s’imaginait la toucher pour la masser, il imaginait comment il pourrait la toucher. Il prend le machin pour le champagne et se sert un verre pour lui tendre, et un pour lui qu’il but d’un traitre. Il était réellement en train de penser à l’embrasser. Il mange les macarons en silence, l’écoute un peu. Boit un peu. Et il la regarde plusieurs fois. A chaque fois, ses yeux reprennent son parcours sur son visage, cou, joue, front, nez, puis passent sur ses lèvres avec l’envie de les toucher, de les caresser, de les embrasser.

- J’ai envie de t’embrasser, dit-il alors sans le remarquer. Il était juste en train de penser.

Alors il reprit un macaron avec la certitude qu’il l’avait juste pensé et pas dit. Le con.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4662
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
Etoiles
Beloved
Lun 11 Sep - 20:04

Billie Hartings
J'ai 25 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon  inintérêt complet pour la chose et mon "handicap", je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Never give up [ft. Clionestra] - Page 10 777216627196b298ce668e3bb58e6b09

Je rouvris les yeux, le regardant montrer ses gros bras en riant. Je riais, mais c'était vrai qu'il était musclé. Joliment, très joliment musclé ça c'était certain. C'était tout à fait le genre de physique qui pouvait me plaire. Mais de toute façon qui pourrait résister à un tel corps? Je décidais de parler d'autre chose pour éviter de penser à son corps à moitié nu à côté du mien dans la piscine.

- Je profiterais de tes muscles pour bouger les pots des plantes et monter les différents meubles. Ne t'en fais pas, même si tu n'es pas jardiner je trouverais largement de quoi t'occuper.

Je souris, un peu intimidé de le voir se rapprocher de moi comme ça. Il était près, beaucoup trop près. Je n'aurais eu qu'à me tendre un peu plus pour venir l'embrasser... La pensée m'avait traversé l'esprit plus d'une fois. J'avais envie de le faire, de l'embrasser, d'être avec lui... mais je m'étais toujours retenue. Je ne pouvais pas faire ça, pas vu ma situation, ça serait trop cruel.

- Tu as vraiment besoin d'une excuse pour passer me voir?

Je ne devais pas mais je jouais avec lui. Ce n'était pas bien. Mais c'était la vérité. J'espérais qu'il n'ait pas besoin d'excuse pour passer me voir. J'aurais au moins réussi ça. Je lui aurais donné envie de voir du monde plutôt que de rester enfermé sur lui même à se faire du mal.

J'allais récupérer ma coupe de champagne, mangeant tranquillement un macaron. Ca me donnait au moins l'occasion de me changer les idées, de reprendre mes esprits. Non je ne devais pas faire ça. Je ne devais pas penser à lui comme ça. Ce n'était pas sérieux. Il ne méritait pas d'être avec une femme malade, qui luttait encore contre le cancer. Il méritait mieux que ça, qu'une femme estropiée et malade. J'étais quasiment certaine qu'il ne devait pas me trouver attirante de toute façon. Je me prenais la tête pour rien. Je fantasmais sur un homme qui ne me désirerait pas.

Puis il parla....

Je lâchais presque ma coupe de champagne de surprise. Il... non... ce n'était pas possible... Il... Et pourtant il l'avait dit. Je n'avais pas halluciné. J'étais certaine de ce que j'avais entendu. La question était maintenant de savoir ce que j'allais faire de ça. Je pouvais faire comme s'il n'avait rien dit... mais non, cette idée me sembla aussitôt absurde. Je ne pouvais pas ignoré ce qu'il avait dit, parce que moi aussi je ressentais la même envie. Je pouvais lui dire que ce n'était pas possible, que ce ne serait pas bien de faire ça. Mais rien qu'en y pensant je sentais mon coeur se déchirer.

Alors je reposais ma coupe de champagne et je lui dis... ce que je n'aurais jamais du lui dire... ce que je ne pouvais pas ne pas lui dire...

- Alors embrasse moi.

Clionestra
Messages : 2732
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Pokémon 2
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Lun 11 Sep - 20:37

Nathan
Moyes

J'ai 27 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis kinésithérapeute dans la rééducation et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi

Never give up [ft. Clionestra] - Page 10 Oyxo

Depuis la mort de son meilleur ami, Will, Nathan est en dépression. S'il arrive bien à le cacher à sa famille, il n'arrive cependant pas toujours à le ressentir. Buvant plus qu'avant, il n'ose demander de l'aide, de peur qu'on le juge sur sa tristesse. Il a été pendant deux ans le kiné de Will avant que celui-ci ne décide de mettre fin à ses jours en Suisse. Depuis, il n'arrive plus à voir les handicaps comme des obstacles à surmonter, mais comme une inévitable chute vers la mort.

Il a une petite soeur, Mary, qui a quatorze ans, et qui est né avec une malformation du dos. Depuis la mort de Will, il a peur qu'elle ne fasse pareil,  surtout qu'il sait qu'elle n'est pas heureuse. Ils vivent avec leur grand-père.

Nathan fait des combats sauvages quand sa colère dépasse sa tristesse et qu'il n'arrive plus à rien contrôler ...mais d'habitude personne ne le remarque.
Il n’avait besoin d’aucune excuse pour la voir. Mais en avoir une, c’était mieux non ? Il était toujours totalement inconscient d’avoir dit à voix haute qu’il voulait l’embrasser. Il la regarda à peine. Parce que s’il la regarde à nouveau, il allait encore passer son regard sur le même chemin, encore et encore, pour aller jusqu’à ses lèvres. Et qu’il ne pensait pas avoir un assez bon contrôle de lui-même. Il n’avait pas eu de relation depuis un moment … et elle était vraiment vraiment belle. Il n’avait pas non plus envie d’être un animal et de lui sauter dessus. Donc, non, il ne la regarde pas. Il porte une gorgée à ses lèvres, et puis il l’entend. Il arrête son mouvement. Se fige totalement. Même son sang semblait s’être arrêté. Il tourne la tête vers elle. Croise son regard dans le jacuzzi. Il n’embrassait pas n’importe qui. Le savait-elle ? Savait-elle que les coups d’un soir ou les plans cul, ça n’existe pas chez lui ? Il ne se pose pas trop la question. Il pose son verre, s’approche d’elle pour s’assoir à ses côtés. Sa jambe le long de celle de la jeune femme. Il utilisa sa main pour attraper son visage et caresser tendrement cette joue si douce. Et il se rapproche encore. Il se rapproche encore un peu. Il regarde ses yeux, cherche un possible refus, tout en laissant son doigt caresser sa lèvre inférieure.

- Je vais t’embrasser, souffla-t-il contre ses lèvres avant de se penche pour enlever les quelques millimètres qui restaient entre eux.

Il pose ses lèvres sur celle de la jeune femme. D’abord de manière douce, une caresse de lèvres qui se touchent et se découvrir, avant de lui demander silencieusement un baiser plus fort. Un baiser plus profond. Il le demande, mais ne le prends pas. Il se recule à peine, pose le front contre le sien. Il la regarde. Il n’a pas honte, lui. Il sait ce qu’il voit. Il aime ce qu’il voit. Et la jeune femme lui faisait oublier tout le reste. La tristesse était enfouie. Mais sa colère présente et grouillante sous sa peau avait disparu dans ses bras. Il l’embrasse à nouveau. Sans rien dire de plus. Parce qu’il voulait la goûter, et lui donner l’occasion, si elle le souhaite, d’approfondir ou non le baiser.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4662
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
Etoiles
Beloved
Mar 12 Sep - 7:57

Billie Hartings
J'ai 25 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon  inintérêt complet pour la chose et mon "handicap", je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Never give up [ft. Clionestra] - Page 10 777216627196b298ce668e3bb58e6b09

Je le regardais alors qu'il s'approchait de moi. Je sentais mon coeur s'emballer en le voyant faire. Ca allait vraiment se passer. J'allais réellement céder à cette folie. Il s'installa à côté de moi. Je pouvais sentir sa cuisse contre la mienne. Il rapprocha son visage du mien. Je vis dans ses yeux la question muette. Est ce que je le voulais encore? J'avais encore le temps de regretter ce que j'avais dit, de faire marche arrière. Pourtant je hochais simplement la tête quand il me dit qu'il allait m'embrasser. Je n'attendais que ça.

Je fermais les yeux sous la caresse de ses lèvres. C'était si doux, si léger, si bon... C'était bien loin de ce que j'avais l'habitude de faire. J'enchainais les coups d'un soir, quand j'arrivais à trouver quelqu'un. Il n'y avait aucune tendresse dans ces ébats là. Il y avait toujours une fièvre, un désir quasiment bestial. Nous nous embrassions avec envie, presque avec violence. Mais là ce n'était pas comme ça. Il y avait une infinie tendresse dans son baiser qui faisait battre mon coeur un peu plus vite.

Il l'interrompit au bout d'un moment, me laissant frustrée, le souffle court. Il reprit finalement mes lèvres mais cette fois je ne me laissais pas faire sagement.

Je passais mes bras autour de son cou. Je collais mon corps contre le sien, pressant mes seins contre son torse. Je répondis à son baiser, mettant plus de passion et d'envie dans celui ci.

J'avais cédé. Je regretterais certainement ce que j'étais entrain de faire, mais c'était trop tard pour faire marche arrière. J'en avais eu envie depuis trop longtemps. J'aurais tout le temps après ce week end de me prendre la tête, de réfléchir à ce que j'allais faire. Pour le moment, nous étions seuls perdus au sommet d'une cabane perchée dans les arbres. Nous allions peut être faire ce qu'elle avait sous entendu tellement de fois...




Clionestra
Messages : 2732
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Pokémon 2
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Mar 12 Sep - 11:21

Nathan
Moyes

J'ai 27 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis kinésithérapeute dans la rééducation et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi

Never give up [ft. Clionestra] - Page 10 Oyxo

Depuis la mort de son meilleur ami, Will, Nathan est en dépression. S'il arrive bien à le cacher à sa famille, il n'arrive cependant pas toujours à le ressentir. Buvant plus qu'avant, il n'ose demander de l'aide, de peur qu'on le juge sur sa tristesse. Il a été pendant deux ans le kiné de Will avant que celui-ci ne décide de mettre fin à ses jours en Suisse. Depuis, il n'arrive plus à voir les handicaps comme des obstacles à surmonter, mais comme une inévitable chute vers la mort.

Il a une petite soeur, Mary, qui a quatorze ans, et qui est né avec une malformation du dos. Depuis la mort de Will, il a peur qu'elle ne fasse pareil,  surtout qu'il sait qu'elle n'est pas heureuse. Ils vivent avec leur grand-père.

Nathan fait des combats sauvages quand sa colère dépasse sa tristesse et qu'il n'arrive plus à rien contrôler ...mais d'habitude personne ne le remarque.
C’était doux … et malgré son abstinence et son manque d’activité sexuel, Nathan avait innocemment pensé que la jeune femme s’arrêterait à leur deux baisers. Après tout, ils n’étaient clairement pas là pour ça. Il l’embrassait parce qu’il en avait envie, et que ses lèvres étaient devenu deux diamants tentateurs d’un voleur. Mais il n’avait jamais connu diamant aussi doux. Le premier baiser avait été timide, testeur, l’un pour l’autre. Nathan avait voulu être sûr qu’elle le désire. Il ne s’attendait juste pas à ce que la température de la pièce prenne d’un coup dix degrés. Qu’il désire d’un coup la jeune femme de manière bien moins chaste. Elle se colla à lui, répondit à son baiser, et il y répondait alors qu’il sentait une fièvre nouvelle. Il était excité, ça oui. Et en plus il avait énormément d’énergie à revendre, ça il l’avait déjà dit … donc. Il passa sa main derrière ses hanches pour la faire venir totalement sur lui. Lui, aucune honte de l’excitation entre ses jambes. Il n’avait même pas essayé de lutter. Quand une femme en bikini l’embrasse comme ça, il faudrait un sacré force d’esprit pour ne rien montrer. Il remonte les mains dans le dos de la jeune femme, touche sa peau mouillé par le jacuzzi.

Ah. Voilà la raison de la hausse de température. Le jacuzzi. Logique. Il n’arriva même pas à rire de cette idée stupide alors qu’il sentait le corps de la jeune femme contre lui. Il allait faire une bêtise ? Il ne sait pas. Billie était déjà celle qui l’empêchait de faire des bêtises. Combien de fois s’était-il dit « je ne peux pas faire ça à Billie » en pensant à ses combats ? Maintenant … il ne pouvait pas faire ça … à Billie ? Pouvait-il la toucher comme ça ? Pouvait-il continuer de l’embrasser ? Il se le demande.

- Billie, souffla-t-il contre ses lèvres, je crois que tu es un ange.

Il releva un regard vers elle, et il était sûr qu’elle était tombée du ciel. Ce n’était pas juste une phrase de dragueur ou quelque chose de dit à la légère. C’était quelque chose de vrai. Il avait envie de l’embrasser encore et encore. Il pensait qu’elle était incroyablement pure et magnifique. Chaque regard qu’elle faisait, elle le posait sur le monde comme une plume. Chaque sourire qu’elle donnait rendait le monde plus beau. Et être dans ses bras, c’était étrangement reposant. Mais ça, il ne l’avouerait jamais. Il sait ce qu’il ressent mais ne peut pas l’analyser lui. Il se penche à nouveau, embrasse les lèvres de la jeune femme, passe à côté pour embrasser sa joue, puis remonter vers son oreille.

- Billie, si tu ne me repousses pas, je ne sais pas du tout jusqu’où je pourrais aller.

De qui se moque-t-il ? Il sait trèèèèès bien jusqu'où il pourrait aller avec cette femme dans ses bras. Il n'a pas besoin de se poser la question. Mais il la prévient. Il doit la prévenir. Et surtout, lui faire comprendre qu'il ne couche pas comme ça. Jamais. Ni avec des amies, ni avec des inconnues. Il veut qu'elle comprenne que, s'ils vont plus loin, ça signifiera quelque chose de plus profond en lui. Mais... elle le connait depuis le temps, non ? Elle le sait ...non ?


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4662
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
Etoiles
Beloved
Mar 12 Sep - 19:02

Billie Hartings
J'ai 25 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon  inintérêt complet pour la chose et mon "handicap", je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Never give up [ft. Clionestra] - Page 10 777216627196b298ce668e3bb58e6b09

Je me laissais faire alors qu'il venait m'attirer sur ses genoux. Je m'installais sur lui, gardant mes mains autour de son cou, continuant de me serrer contre lui alors que mes lèvres se laissaient emporter par les siennes dans un baiser fougueux.

Je lâchais un petit rire en l'entendant me qualifier d'ange.

- Je suis loin d'être un ange...

Je n'étais pas pure et parfaite, loin de là. J'avais fait assez de choses dans ma vie pour ne pas mériter ce qualificatif. Certains m'avaient traité de poupée. De poupée brisée à la limite mais même le terme de poupée ne me plaisait pas. Ca impliquait que j'étais une petite chose fragile qui avait besoin d'être protégée. Je ne voulais pas ça non plus. Je voulais qu'on me traite en égale, qu'on me voit telle que j'étais. Pas fragile, pas parfaite, juste... moi.

Je souris légèrement en l'entendant parler. Moi je savais très bien jusqu'où je voulais aller, du moins pour ce soir. Demain était incertain et après demain n'existerait peut être jamais. Pour le moment, je pensais uniquement à l'instant présent. Je faisais peut être une connerie mais tant pis, j'aurais tout le temps pour regretter demain.

- On devrait aller jusqu'au lit.... ou au moins sortir du jacuzzi. Il me semble qu'elle a dit qu'on ne devait pas le salir.

Avec un gros sous entendu, un sous entendu qui était entrain de se confirmer finalement. Je le taquinais gentiment, comme nous avions toujours été habitués à le faire. Ca n'allait pas changer ça. Je ne voulais pas que quoi que ce soit change entre nous. Si il devait se passer quelque chose entre nous, je voulais que ce soit quelque chose de plus, de plus fort encore que ce que nous vivions déjà ensemble.

J'arrêtais de plaisanter, le fixant sérieusement, pour lui faire comprendre que ce n'était pas juste une blague, que je pensais réellement ce que je disais.

- J'ai envie de toi....

Je bougeais, ondulant légèrement sur son bassin et sur son érection que je pouvais sentir à travers son maillot de bain.

- J'ai besoin de toi.

Ca aussi c'était vrai. J'avais besoin de lui dans ma vie. Je n'arriverais plus à supporter de vivre sans le voir...

Contenu sponsorisé
Never give up [ft. Clionestra]
Page 10 sur 14
Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11, 12, 13, 14  Suivant
Sujets similaires
-
» nj - never give up
» (f ou m) I want it now, give me your heart and your soul
» rather than love, than money, than fame, give me truth.
» Lisden ♔ And if you were drowned at sea, I'd give you my lungs so you could breathe
» Kiss me just like the world is ending, give me one last perfect memory - Ft. Ed

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: