Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Apocalypse Rouge [PV Opale Or]
Never give up [ft. Clionestra] EmptyAujourd'hui à 1:17 par Opale Or

» Je servirai leur volonté | FoxDream
Never give up [ft. Clionestra] EmptyHier à 22:38 par FoxDream

» Toutes les histoires ont leur histoire - ft. Clionestra
Never give up [ft. Clionestra] EmptyHier à 21:32 par Clionestra

» {+18} Chance ou damnation ?
Never give up [ft. Clionestra] EmptyHier à 21:17 par Jambreaker

» (padmachou) Amitiés et confidences
Never give up [ft. Clionestra] EmptyHier à 16:33 par Maître des Univers

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Never give up [ft. Clionestra] EmptyHier à 13:17 par Manhattan Redlish

» Un frère éloigné vaut moins qu'un voisin (avec Lexis)
Never give up [ft. Clionestra] EmptyHier à 13:03 par Lexis

» Bad feeling
Never give up [ft. Clionestra] EmptyHier à 9:18 par Lojzo

» hope it gives you hell
Never give up [ft. Clionestra] EmptyHier à 9:07 par Lojzo

Le Deal du moment : -22%
Acer Nitro QG241YM3BMIIPX – Ecran PC Gaming ...
Voir le deal
139.99 €

LE TEMPS D'UN RP

Never give up [ft. Clionestra]

Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Dim 18 Juin - 17:47
Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Lui... il a passé sa vie à aider les autres mais il a fini par perdre espoir, par ne plus avoir la force de lutter...

Elle... n'a toujours pensé qu'à elle et à son art mais elle s'accroche, elle s'accrochera pour l'aider lui...

Contexte provenant des persos orphelins de Clionestra
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Dim 18 Juin - 18:13

Billie Hartings
J'ai 25 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon  inintérêt complet pour la chose et mon "handicap", je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Never give up [ft. Clionestra] 777216627196b298ce668e3bb58e6b09

Je frappais à la porte du cabinet, mon coeur battant la chamade. Je me demandais pour la énième fois ce que je foutais là, serrant dans ma main une canne qui n'avait pas servi depuis des mois, attendant de voir un homme pour lui demander un service dont je n'avais absolument pas besoin. J'allais me faire griller en moins de cinq minutes. C'était certain. Mais je voulais être là...

Je me secouais, inspirant profondément, gonflant ma poitrine et plaquant un sourire sur mon visage pour essayer de me donner un peu de courage. Allez ma fille, tu peux le faire!

Comment est ce que je m'étais retrouvé dans cette situation? Et bien tout avait commencé par une chaude journée de début juillet. Nous étions le cinq, j'avais passé la soirée à faire la fête et plutôt que de rentrer décuver chez moi j'avais décider d'aller faire un tour au marché des fleurs histoire d'acheter quelques tournesols pour égayer le bordel de mon appartement. J'avais maudis cette idée ridicule, de sortir acheter des fleurs plutôt que de rentrer me coucher, quand j'avais croisé la vieille Jenkins au marché en question. Nous ne nous étions croisé que quatre ou cinq fois dans la salle de rééducation du kiné mais ça semblait suffire pour qu'elle s'imagine être ma nouvelle meilleure amie. Ecoute une vieille me parler des problèmes de prostate de son mari avec la gueule de bois n'était définitivement PAS une bonne idée. Mais au milieu de son monologue j'avais fini par capter une idée dérangeante.

- Attendez.... pourquoi Nathan a arrêté le boulot?

"Et le vétérinaire a dit que pupuce... oh... Nathan? Je n'en sais rien. J'ai conseillé à une de mes amis d'aller le voir. On vient de lui poser une prothèse de hanche, la pauvre, ses articulations ne sont plus toutes jeunes. Elle cherchait un kiné et je lui ai dit d'aller voir Nathan, il est tellement adorable n'est ce pas?

- Oui oui adorable. Mais vous disiez qu'il ne bossait plus.

"Non en effet. Il a refusé de prendre en charge mon amie, vous vous rendez compte?!!

Je hochais la tête la laissant retourner à son monologue que j'agrémentais de temps en temps de petits "oui oui" avant de pouvoir enfin m'échapper.

Je ne dormis pas beaucoup ce matin là. Je me posais des questions. Pourquoi Nathan avait il arrêté comme ça? De tous les professionnels de santé que j'avais pu rencontrer depuis ces dernières années il était certainement un des plus dévoués. Il avait toujours le sourire, toujours un mot gentil. Il n'avait pas cette attitude compatissante qu'avaient certains. Il plaisantait, nous traitait normalement, nous motivait aussi à nous dépasser. Comment un mec tel que lui avait il pu tout laisser tomber? Et pourquoi est ce que ça me touchait autant?

Je ne parvins pas à résister très longtemps à l'envie de savoir. Je l'avais appelé, prêt à lui demander ce qui se passait. Mais je m'étais dégonflée... Je n'avais aucune idée de ce que je pourrais lui dire. Qui est ce que j'étais pour remettre en question ses choix de vie? Rien de plus qu'une patiente qu'il avait suivi pendant quelques semaines et probablement oublié rapidement après. Alors je m'étais dégonflé. Je m'étais présenté avant de sortir une excuse fumeuse. J'avais une nouvelle prothèse, ce qui était vrai, et j'avais du mal à m'y habituer, ce qui était faux. J'aurais bien voulu faire quelques séances avec lui pour me réhabituer et pouvoir marcher sans canne sans boiter. Et il avait accepté... malgré ce qu'avait dit la vieille Jenkins j'avais rendez vous avec lui. Je me tenais devant la porte de son cabinet me demandant ce que je pouvais bien faire là.

Il m'ouvrit tandis que je conservais plaqué sur le visage mon sourire.

- Salut Nathan. Merci de me recevoir.



Clionestra
Messages : 3958
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Dim 18 Juin - 21:19

Nathan
Moyes

J'ai 27 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis kinésithérapeute dans la rééducation et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi

Never give up [ft. Clionestra] Oyxo

Depuis la mort de son meilleur ami, Will, Nathan est en dépression. S'il arrive bien à le cacher à sa famille, il n'arrive cependant pas toujours à le ressentir. Buvant plus qu'avant, il n'ose demander de l'aide, de peur qu'on le juge sur sa tristesse. Il a été pendant deux ans le kiné de Will avant que celui-ci ne décide de mettre fin à ses jours en Suisse. Depuis, il n'arrive plus à voir les handicaps comme des obstacles à surmonter, mais comme une inévitable chute vers la mort.

Il a une petite soeur, Mary, qui a quatorze ans, et qui est né avec une malformation du dos. Depuis la mort de Will, il a peur qu'elle ne fasse pareil,  surtout qu'il sait qu'elle n'est pas heureuse. Ils vivent avec leur grand-père.

Nathan fait des combats sauvages quand sa colère dépasse sa tristesse et qu'il n'arrive plus à rien contrôler ...mais d'habitude personne ne le remarque.
Nathan observa encore le téléphone bien après que son grand patron l’aie appelé. Il faisait partit d’un groupe de médecine indépendant ; Infirmière, infirmier, kinésithérapeute, médecin, le groupe était composé de plusieurs types de métier … qui permettait de pouvoir aider dans toutes les situations… Tous les professionnels payaient ensemble un cabinet qu’il se prêtait en plus de leur visite à domicile. Un grand patron, ou plutôt un homme qu’il aimait bien, lui avait rappelé qu’il devait payer sa part. Sauf qu’il n’en avait aucune envie.

Depuis un an, Nathan avait refusé absolument tous les nouveaux patients qu’on lui avait proposé. Non. Il n’y arrivait pas. Il ne voulait pas avoir quelqu’un de plus … Will était mort, tout le monde avait prit la poudre d’escampette, et lui n’arrivait tout simplement pas à supporter de devoir sourire à une nouvelle personne.

Mais voilà, après la remontrance de ce faux grand patron… un podologue qui avait accepté de gérer la partie trésorerie de leur complexe, il n’avait pas eu le choix d’accepter de reprendre des clients. Comme elle. Billie. Elle avait eu un cancer qui lui avait privé d’une jambe. En rémission. Il soupira dans son bureau qu’il partageait avec deux autres kinés. Il n’avait aucune envie de voir un mourant. Ou même une personne triste. Il se souvenait de Billie comme d’une boule d’énergie, toujours heureuse malgré la situation. Pouvait-il se permettre de l’utiliser pour son propre bien ? Il soupira encore. Observant la photo, unique et éternelle de Louisa, Will et lui avant qu’il ne décide de mourir. Il referma le livre dans lequel il l’avait caché.

Il observait son téléphone aussi. Depuis un an qu’il était en colère son téléphone avait pris la grande partie de ses états d’âmes. Il l’avait envoyé dans le mur un paquet de fois et avait dû investir dans une coque qui ne brise pas quand on le jette… Se relevant avant l’heure du rendez-vous, il vérifia que l’hématome sur son torse ne se voyait pas. Il avait fait un combat, deux jours auparavant, et la brute épaisse contre laquelle il s’était battu avait littéralement marché sur lui. Résultat, un gros bleu. Et peut-être pire. Mais il s’en fou. Il vérifie rapidement la table pour laisser la jeune femme arriver.

Il observe la jeune femme qui rentre avec le sourire, il sourit à son tour, mais le sourire ne rejoint pas ses yeux. Pour tout avouer, il n’avait plus aucune envie de sourire. Il n’avait pas envie d’être là. Il voulait s’enfermer dans son appartement. Il ne voulait plus voir la lumière du jour jusqu’à ce que la nuit arrive Jusqu’à ce qu’il puisse aller cogner. Il n’avait pas parlé à sa sœur, ni à son grand-père, de tout ça. Il n’avait plus parlé à grand monde, pour tout avouer. Il se pousse.

- Bonjour Mademoiselle Hartings, fit-il avec douceur, il n’y a pas de quoi. Je reste toujours attentif au suivi des patients. Pouvez-vous me rappeler pourquoi vous avez besoin de mes services ?

En disant cela, il s’approche de la chaise devant le bureau et lui montre. Au lieu de passer de l’autre côté, pour être en face, il s’assit à côté d’elle. Parce que Nathan n’avait jamais été un bureaucrate. Il n’aimait pas les documents, les fichiers patients ou quoi. Il préférait largement la parole, la discussion simple. Les patients sont moins désireux de mentir quand le médecin qui s’occupe de lui le regarde droit dans les yeux.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Lun 19 Juin - 16:39

Billie Hartings
J'ai 25 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon  inintérêt complet pour la chose et mon "handicap", je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Never give up [ft. Clionestra] 777216627196b298ce668e3bb58e6b09

Bon, il m'avait ouvert. Je ne pouvais plus reculer maintenant. Je le suivis dans le cabinet, détaillant son dos, espérant trouver peut être une réponse dans son attitude.

Il se rappelait de moi. Ca faisait un an qu'on ne s'était pas vu et pourtant il se rappelait toujours de moi. Il s'en était passé des choses dans ma vie pendant cette année. J'avais été en rémission, pendant quelques mois agréables, avant d'apprendre trois mois plus tôt que le cancer était de retour. J'avais terminé une collection et je l'avais exposé dans une galerie en ville. J'avais connu un certains nombre d'hommes. Bref, ma vie avait été plutôt remplie et je me doutais que la sienne avait du l'être aussi. Je n'étais qu'une patiente parmi tant d'autres, alors comment pouvait il faire pour se rappeler de moi et m'accepter aussi rapidement? Ca ne collait pas avec ce que la vieille avait dit. Elle m'avait décrit un homme se foutant de son travail au point d'envoyer sur les roses une pauvre petite vieille et sa hanche artificielle.

Je m'installais sur la chaise, le regardant un peu mal à l'aise. Je ne pouvais pas lui dire la vérité, lui dire que j'étais venu voir comment il allait parce qu'une petite vieille m'avait dit qu'il ne bossait plus et que je m'inquiétais pour lui. Il me rirait au nez. Je n'étais qu'une ancienne patiente. On n'avait aucun lien lui et moi. Je m'agitais un peu avant de lui montrer ma prothèse, bien visible au bout de ma jambe. Je ne me cachais pas. Ca aurait été ridicule en plein été de me couvrir avec un pantalon. J'avais mis un short, sans aucune honte. Bien sur j'attirais les regards et j'en avais conscience mais j'avais décidé de m'en moquer. Je n'allais pas mettre de côté mon confort pour des gens dénués de tout savoir vivre.

- On m'a donné une nouvelle prothèse. Elle est sensée être plus solide et plus maniable. Plus confortable aussi. Et pour le confort c'est plutôt vrai. Mais j'ai un peu de mal à me faire à la différence et je me suis remise à boiter. Je me suis dit que... que vous pourriez m'aider.

Un odieux mensonge bien entendu mais je n'avais pas trouvé mieux comme excuse pour retourner le voir sur le moment. Oui j'avais changé de prothèse mais elle était exactement comme on me l'avait prédit. Elle était plus légère, plus souple. J'avais une démarche beaucoup plus naturelle avec elle. Et surtout elle ne me démangeait pas au niveau du moignon comme le faisait l'ancienne. Mais j'allais devoir faire semblant de ne pas savoir m'en servir si je voulais avoir l'air crédible. Et pouvoir passer assez de temps avec lui.



Clionestra
Messages : 3958
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Lun 19 Juin - 19:41

Nathan
Moyes

J'ai 27 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis kinésithérapeute dans la rééducation et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi

Never give up [ft. Clionestra] Oyxo

Depuis la mort de son meilleur ami, Will, Nathan est en dépression. S'il arrive bien à le cacher à sa famille, il n'arrive cependant pas toujours à le ressentir. Buvant plus qu'avant, il n'ose demander de l'aide, de peur qu'on le juge sur sa tristesse. Il a été pendant deux ans le kiné de Will avant que celui-ci ne décide de mettre fin à ses jours en Suisse. Depuis, il n'arrive plus à voir les handicaps comme des obstacles à surmonter, mais comme une inévitable chute vers la mort.

Il a une petite soeur, Mary, qui a quatorze ans, et qui est né avec une malformation du dos. Depuis la mort de Will, il a peur qu'elle ne fasse pareil,  surtout qu'il sait qu'elle n'est pas heureuse. Ils vivent avec leur grand-père.

Nathan fait des combats sauvages quand sa colère dépasse sa tristesse et qu'il n'arrive plus à rien contrôler ...mais d'habitude personne ne le remarque.
Nathan se rappelait toujours des personnes qu’il rencontrait. Non. C’était faux. Il se souvenait toujours des personnes avec qui il avait passé du temps. Parce qu’il avait le truc un peu étrange de s’attacher aux gens. C’était pour ça qu’il ne voulait plus personne. A cause de Will. Will qui avait laissé une lettre énorme pour Louisa en lui disant de vivre pour lui, et qui avait totalement oublié son meilleur ami. Nathan n’était pas retourné voir la famille de Will. Il n’avait pas pu. Il n’était pas non plus allé voir Louisa, ou les autres personnes qui travaillaient avec lui. Parce qu’il ne le pouvait pas. Parce que Will était devenu son ami et que maintenant il était mort. Et qu’il n’avait simplement pas envie de faire son deuil. Parce que ce n’était pas simplement une mort. C’était un suicide que tout le monde à accepter. Lui, il ne l’acceptait pas. Sauf que personne n’avait eu envie de savoir son avis ou ses sentiments sur cette histoire.

Il la regarda s’agiter et regarda la prothèse de la jeune femme. Il se doutait que ça avait un rapport avec sa jambe. Après tout, elle était là et elle avait demandé un rendez-vous c’est que cela avait un rapport.

- Elle a été bien calibré ? Je peux me permettre de vous l’enlever ? Depuis quand avez-vous essayé cette prothèse ? Vous allez peut-être avoir besoin d’un rééquilibrage ?

Le rééquilibrage était plus le genre massage pour réaligner les os et faire se sentir mieux qu’une vraie utilité. Il aimait bien faire plaisir à ses clients. Il aime bien quand ils sortent et sourient. Quand ils se sentent mieux, c’est qu’ils avaient envie de vivre, non ? Pas pour Will. Jamais pour Will. Il se maudit de ne pas pouvoir avoir une seconde de pensée sans ce putain de brun abruti. Il le maudissait. Il l’insultait aussi. Parce qu’il en avait besoin. Il se releva et tendit la main à la jeune femme.

- Venez vous mettre sur la table, je vais vérifier votre prothèse, vous faire un massage de votre jambe et vérifier votre hanche. Je verrais ensuite si nous sommes obligés de nous revoir. Je ne compte pas prendre plus de votre temps si la situation peut se régler maintenant.

Parfois, pas besoin de plusieurs séances. Il fallait simplement une séance pour tout aligner et ne plus en parler. Et, au fond, Nathan espérait que ça soit le cas... parce qu'il ne voulait simplement plus travailler. Il voulait broyer du noir, c'est tout.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Mar 20 Juin - 13:58

Billie Hartings
J'ai 25 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon  inintérêt complet pour la chose et mon "handicap", je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Never give up [ft. Clionestra] 777216627196b298ce668e3bb58e6b09

- Euh non... non je n'ai pas eu de rééquilibrage. Ils pensaient que ça irait.

Ca au moins c'était la vérité. C'était ce que le prothésiste m'avais dit. Et il avait eu raison, ça c'était la partie que je me gardais bien de dire à Nathan. Le prothésiste avait fait un travail formidable. Il s'était basé sur mon ancienne prothèse tout en me faisant une version beaucoup plus adaptée. Je me sentais bien avec ma nouvelle jambe mais ça je préférais éviter de lui dire. J'étais là pour essayer de passer le plus de temps possible avec lui, pour comprendre. Et je comprenais déjà une chose, même si il avait accepté de m'aider, il essayait aussi d'écourter au maximum nos séances. Il n'avait pas été comme ça avant. Il n'avait jamais sorti un prétexte fumeux comme celui là pour réduire une prise en charge. Il prenait le temps qu'il fallait pour s'occuper de nous. Tant pis pour son temps à lui, il ne cessait de nous dire que le plus important c'était notre récupération, que tout ça c'était du temps nécessaire pour se sentir mieux plus tard. Je n'avais plus cette impression en l'entendant parler.

Je me levais pour aller m'installer sur la table de massage. Je fis bien attention de boiter en m'y installant, tout en essayant de ne pas trop en faire non plus. Je voulais avoir l'air un minimum crédible quand même.

Je n'aimais pas trop l'idée qu'il se débarrasse de moi aussi rapidement. Je voyais bien que quelque chose n'allait pas pour lui. Plus je le regardais, plus je m'en rendais compte. Je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus, mais j'étais certaine d'une chose, ce n'était plus le Nathan que j'avais connu un an plus tôt. Et je n'aimais pas cette idée. Nathan était l'une des personnes les plus adorables que j'avais pu connaitre. J'avais eu mon lot de médecins et infirmières ces dernières années. Certains adorables et d'autres étant de parfaits trous du cul. Nathan rentrait facilement dans mon top 5 de mes soignants préférés. Je ne pouvais pas le laisser sans rien faire après tout ce qu'il avait fait pour moi.

Je le laissais me retirer ma prothèse, le regardant faire sérieusement.

- Ca ne me dérangerait pas de vous revoir. J'aimais bien nos séances. Ca me faisait du bien.

Et je ne parlais pas que de mon réapprentissage à la marche. Il était une pause rafraichissante dans un quotidien qui ne l'était pas forcément. J'étais repartie dans tout ça et même si j'essayais de m'accrocher, de ne pas me laisser sombrer, il y avait des moments plus durs que d'autres.


Clionestra
Messages : 3958
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Mar 20 Juin - 23:49

Nathan
Moyes

J'ai 27 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis kinésithérapeute dans la rééducation et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi

Never give up [ft. Clionestra] Oyxo

Depuis la mort de son meilleur ami, Will, Nathan est en dépression. S'il arrive bien à le cacher à sa famille, il n'arrive cependant pas toujours à le ressentir. Buvant plus qu'avant, il n'ose demander de l'aide, de peur qu'on le juge sur sa tristesse. Il a été pendant deux ans le kiné de Will avant que celui-ci ne décide de mettre fin à ses jours en Suisse. Depuis, il n'arrive plus à voir les handicaps comme des obstacles à surmonter, mais comme une inévitable chute vers la mort.

Il a une petite soeur, Mary, qui a quatorze ans, et qui est né avec une malformation du dos. Depuis la mort de Will, il a peur qu'elle ne fasse pareil,  surtout qu'il sait qu'elle n'est pas heureuse. Ils vivent avec leur grand-père.

Nathan fait des combats sauvages quand sa colère dépasse sa tristesse et qu'il n'arrive plus à rien contrôler ...mais d'habitude personne ne le remarque.
Il se penche. Il regarde la prothèse de la jeune femme. Il note ce qu’il doit noter. Elle avait l’air bien mise pourtant. Il ne pouvait bien sur rien dire avec exactitude. Il fallait plus de temps, mais d’ordinaire il arrivait assez vite à voir la différence entre un besoin de rééquilibrage et un besoin autre. Il remonta ses yeux sur la blonde, sourit à peine. Il ne savait pas quoi dire, hors du travail, maintenant. Avant, il était plus loquace, il parlait, il souriait, il essayait de donner des bons sentiments. Il avait confiance en la réussite de tout le monde. Ce n’était plus le cas. Pas qu’il pense que tout le monde va échouer … mais il était sûr que lui échouerait. Dans tous les cas, il allait échouer et personne ne pourrait dire qu’il ne l’avait pas dit. Il savait déjà la finalité du problème.

Il prit la prothèse et la mise sur le côté avec douceur avant de passer une main sur la jambe de la jeune femme. Il vérifia alors en touchant doucement sa peau. Il tourna son regard. Il était silencieux alors qu’il cherchait les indices d’une mauvaise mise en place de la prothèse. Un bleu ou une rougeur sur la peau. La prothèse n’était pas censée laisser de marque douloureuse. Alors, il prenait le temps de toucher le reste de sa jambe, remontant un peu ses doigts vers le haut de sa jambe. Il y cherchait des nœuds à l’intérieur de son muscle. Il cherchait de voir ce qui pouvait lui faire mal.

- Je suis content si cela à pu vous faire du bien, j’espère que vous allez toujours bien d’ailleurs. Je n’ai pas vérifié votre dossier, je déteste le faire, mais je crois me souvenir que vous alliez vers une rémission complète.

Et il sourit, à peine. Parce que la jeune femme, elle, elle allait survivre. Elle allait survivre et elle avait envie de survivre. Elle avait toujours eu ça pour elle. Elle n’était pas comme Will. Elle n’avait jamais été pareille que lui. Et pourtant, même en observant cette jambe, il eut un élan dans le passé. Une image des actes qu’il devait faire sur celui qu’il avait considéré comme son meilleur ami à une époque de sa vie. Comme Louisa, Nathan avait connu Will comme il était. Immobile.

- N’hésitez pas à vous coucher. Je vais masser vos hanches pour voir si vous avez déjà déplacer vos os ou vos muscles. Je ne suis pas spécialisé en ostéopathie mais ça peut vous faire du bien.

Il ouvre un tiroir et sort plusieurs lotions pour la masser. Elle devait en connaître une partie, puisqu’il utilisait toujours les odeurs préférées de ses clients. Il se souvenait des odeurs que chaque personne aimait ou non. Alors qu’il sortit une bouteille à la noix de coco, il se fige. C’était le produit pour Will. Celui qu’il avait utilisé pour les quelques fois où il s’était retrouvé dans le cabinet. Il le prit et se déplaça pour le jeter alors qu’on pouvait clairement voir qu’il était encore à moitié plein. Il revient et mit la lotion pour Billie sur la table.

- Dites m’en plus sur cette prothèse que ressentez-vous quand vous boitez ? Est-ce que c’est douloureux, et sous forme de brûlure ou de piqure?

Parce qu’il ne pouvait pas répondre à cette question avec la peau de la jeune femme, il fallait lui demander directement pour mieux comprendre.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Mer 21 Juin - 19:57

Billie Hartings
J'ai 25 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon  inintérêt complet pour la chose et mon "handicap", je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Never give up [ft. Clionestra] 777216627196b298ce668e3bb58e6b09

- Oui oui c'est ça, je suis en rémission.

Je lui souris alors que je m'allongeais sur la table, laissant ses mains vagabonder sur ma peau. C'était un mensonge encore une fois, je le savais. J'avais été en rémission pendant à peine quelques mois avant qu'un examen de routine ne vienne montrer les métastases au niveau de mon foie. J'étais actuellement repartie pour un cycle de chimio, espérant que pour cette fois cette saloperie de cancer me foute la paix.

Je tentais de me détendre alors qu'il venait me manipuler. Le contact de ses mains était agréable. Il détendait mes muscles, fatigués de devoir marcher avec une prothèse toute la journée. C'était beaucoup plus épuisant que de marcher avec une jambe normale. J'avais l'impression que mes muscles devaient fournir un effort plus important pour réussir à la soulever et adopter une démarche naturelle. Alors ça me faisait du bien. Il n'y avait rien de sexuel là dedans. C'était un professionnel. Il me touchait comme on touchait une patiente et non une amante. Beaucoup de filles s'étaient fait des idées quand il les avait manipulé ainsi. Il était plutôt beau garçon. Il avait ce côté prévenant et attentionné qui ferait fondre n'importe quelle fille. Qui n'aurait pas rêvé d'avoir un homme aussi beau et adorable aux petits soins pour elle? Mais il n'y avait jamais rien eu de plus, enfin pas à sa connaissance en tout cas. Nathan était d'un professionnalisme à toute épreuve.

Je sortis de mes pensées en l'entendant me questionner.

- Hein? Non non pas vraiment. C'est juste... j'ai l'impression de ne pas m'y être vraiment habituée encore. C'est peut être juste ça. Peut être que je devrais réapprendre à marcher encore une fois avec cette prothèse.

Bon c'était des conneries ça aussi, mais je ne pouvais pas vraiment lui dire que j'avais mal alors que c'était faux. Il allait bien voir que mon corps ne portait pas de trace de bleus ou même de rougeur. Il fallait bien que j'invente quelque chose.

Je poussais un soupir de bien être en le sentant faire.

- Vous avez des doigts de fée Nathan. J'ai toujours l'impression de trainer un poids mort au bout de ma jambe. C'est éreintant. Mais je ne sais pas comment vous faites, vous arrivez à détendre mes muscles.

Je relevais la tête pour lui sourire malicieusement.

- Je devrais peut être vous embaucher à plein temps pour me remettre d'aplomb quand je suis trop fatiguée de ma prothèse.


Clionestra
Messages : 3958
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Mer 21 Juin - 22:58

Nathan
Moyes

J'ai 27 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis kinésithérapeute dans la rééducation et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi

Never give up [ft. Clionestra] Oyxo

Depuis la mort de son meilleur ami, Will, Nathan est en dépression. S'il arrive bien à le cacher à sa famille, il n'arrive cependant pas toujours à le ressentir. Buvant plus qu'avant, il n'ose demander de l'aide, de peur qu'on le juge sur sa tristesse. Il a été pendant deux ans le kiné de Will avant que celui-ci ne décide de mettre fin à ses jours en Suisse. Depuis, il n'arrive plus à voir les handicaps comme des obstacles à surmonter, mais comme une inévitable chute vers la mort.

Il a une petite soeur, Mary, qui a quatorze ans, et qui est né avec une malformation du dos. Depuis la mort de Will, il a peur qu'elle ne fasse pareil,  surtout qu'il sait qu'elle n'est pas heureuse. Ils vivent avec leur grand-père.

Nathan fait des combats sauvages quand sa colère dépasse sa tristesse et qu'il n'arrive plus à rien contrôler ...mais d'habitude personne ne le remarque.
La rémission. Nathan ne pu s’empêcher un sourire tendre. Oui. Elle avait eu un cancer, mais elle avait été en rémission. Elle était soignée maintenant. Elle n’allait pas mourir. Un petit soleil allait rester en vie. Pas jusqu’à la fin de temps … Mais Nathan espère que la jeune femme le survivrait en tout cas. Il fallait qu’il meure avant elle. Pour ne pas voir la mort de Billie. Il fallait qu’il meure avant tout le monde. Il se fige. Il n’avait aucune envie de mourir. Il ne voulait pas se laisser mourir. Mais il ne pourrait supporter la mort d’une autre personne. Et le mieux pour ne pas souffrir de la mort des autres, c’était de ne pas savoir la mort des autres. Et ne plus s’attacher, surtout ça.

Il ne voulait plus s’attacher à quiconque. Il ne voulait plus ressentir de l’amitié pour personne. Il ne voulait pas. Il ne pouvait pas. Il travaillait en silence et avec méthode. Il profitait de chaque geste pour servir à la patiente. Il faisait toujours en sorte de faire pour le mieux.

- L’habitude arrivera. Je sais que vous y arriverez encore une fois. Je n’ai aucun doute. Je pense qu’il faut une semaine ou deux à marcher un peu tous les jours avec. Et se masser.

Il sourit à son compliment, à peine un étirement. Mais ça lui faisait bien de se souvenir qu'on apprécie ses gestes.

- Merci pour le compliment. J’ai appris à masser pour faire du bien aux patients. Un bon massage aide à la bonne circulation du sang et ça aide. C’est pour ça que vous avez l’impression d’être plus légère.

Il réfléchit à la question sous entendu de la jeune femme. Ce n’était pas réellement une question mais … il avait besoin d’argent. Surtout que la plupart de ses séances sont remboursés … Donc, il pouvait peut-être faire en sorte que la jeune femme soit sa cliente. Une cliente pour des massages… et ça lui permettra de dire qu’il est toujours en activité. Et elle était soignée. Dans son esprit, et son espoir, il se disait qu’il ne risquait rien. Il ne pensait même pas à un possible rechute. Il ne serait pas si malchanceux, n’est-ce pas ?

- Je peux vous proposer quelques séances de massage pour vous aider à vous habituer à votre nouvelle prothèse. Selon vos disponibilités. Je n’ai plus trop de rendez-vous en ce moment.

Et il ne disait pas cela avec un sourire. Il proposait pour les finances et les quotas, pas réellement pour lui venir en aide. Ce qui faisait de lui un odieux connard, il le savait … mais c’était aussi pour ça qu’il ne comptait pas laisser la jeune femme débourser un centime… il trouverait un moyen de payer à sa place. Il trouvera bien une méthode. Voilà. Il allait l’utiliser comme un odieux connard. Mais comme il ne comptait pas lui survivre, il se pardonnait ainsi… Simple et logique.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Dim 25 Juin - 15:50

Billie Hartings
J'ai 25 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon  inintérêt complet pour la chose et mon "handicap", je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Never give up [ft. Clionestra] 777216627196b298ce668e3bb58e6b09

L'habitude était là, ce n'était pas un problème. Mais ses massages me faisaient beaucoup de bien. Même en ayant l'habitude, c'était toujours épuisant de marcher avec une prothèse. Je l'enlevais chez moi dés que j'en avais l'occasion. Ca permettait de soulager mon moignon d'avoir du porter la prothèse toute la journée. La peau n'était pas faite pour qu'on appuie dessus toute la journée. C'était comme rester longtemps sur les genoux, au bout d'un moment on finissait par avoir mal.

- C'est sincère. Je me suis toujours sentie mieux en quittant votre cabinet.

Peut être ne s'en rendait il pas compte mais il faisait beaucoup de bien à ses patients et pas seulement physiquement. Ce n'était pas un métier facile. Il côtoyait beaucoup de personnes en souffrance, l'issu pour eux n'était pas toujours bonne. Ca finissait mal parfois et ça devait être difficile de se relever et de continuer après ça. Peut être arrivait il à surmonter tout ça en se disant qu'il avait pu adoucir la vie de ces personnes là avant qu'elles partent. Mais ça c'était dans le pire des cas, la plupart du temps il aidait les personnes à sentir mieux. Ca devait l'aider certainement.

- J'ai un emploi du temps plutôt libre, c'est quand vous voudrez et autant de fois que ce sera nécessaire.

J'organisais mes journées comme j'en avais envie. Je peignais quand je le voulais, quand l'envie et l'inspiration me prenait. Je pouvais passer une nuit entière à peindre sans fermer l'oeil, être prise d'une frénésie me faisant peindre pendant des heures sans m'arrêter, comme je pouvais rester plusieurs jours sans toucher à une toile. Je gagnais bien ma vie avec les différentes ventes que j'avais fait, mon appart avait été payé par mes parents et j'avais une bonne assurance. Je pouvais me permettre de prendre pleins de séances avec lui.

- Ca me fait tellement de bien que je risque de vous importuner pendant un moment.

Je lui fis un sourire malicieux pour ponctuer mes propos. Maintenant qu'il avait accepté de me revoir plusieurs fois, qu'il avait cru à mon excuse foireuse, je comptais bien en profiter.

- Si ce n'est pas trop indiscret dites moi, pourquoi vous avez si peu de rendez vous? Vous êtes excellent comme kiné. Je suis certaine que tout le monde se bat pour que vous vous occupiez d'eux.



Contenu sponsorisé
Never give up [ft. Clionestra]
Page 1 sur 17
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant
Sujets similaires
-
» nj - never give up
» (f ou m) I want it now, give me your heart and your soul
» Lisden ♔ And if you were drowned at sea, I'd give you my lungs so you could breathe
» rather than love, than money, than fame, give me truth.
» Kiss me just like the world is ending, give me one last perfect memory - Ft. Ed [/!\ -18]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: