Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Le relèvement d'Honoria (ft. Rein)
Apo-Techno : Le Monde des Machines - Page 5 EmptyAujourd'hui à 18:48 par Rein

» De l'amour à la haine, il n'y a qu'un pas (avec Rein)
Apo-Techno : Le Monde des Machines - Page 5 EmptyAujourd'hui à 18:17 par Clionestra

» Can't Get You Out of My Head (avec Rein)
Apo-Techno : Le Monde des Machines - Page 5 EmptyAujourd'hui à 17:05 par Rein

» Silicon Heart ft. Lexis
Apo-Techno : Le Monde des Machines - Page 5 EmptyAujourd'hui à 16:58 par Ananas

» « Connais ton adversaire, connais-toi, et tu ne mettras pas ta victoire en danger. »
Apo-Techno : Le Monde des Machines - Page 5 EmptyAujourd'hui à 16:02 par Stormy Dream

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Apo-Techno : Le Monde des Machines - Page 5 EmptyAujourd'hui à 16:01 par Charly

» Raven and Bones
Apo-Techno : Le Monde des Machines - Page 5 EmptyAujourd'hui à 15:08 par Lexis

» Briseur de Confiture
Apo-Techno : Le Monde des Machines - Page 5 EmptyAujourd'hui à 14:50 par Jambreaker

» Un frère éloigné vaut moins qu'un voisin (avec Lexis)
Apo-Techno : Le Monde des Machines - Page 5 EmptyAujourd'hui à 14:47 par Lexis

Le Deal du moment : -36%
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
Voir le deal
69.99 €

LE TEMPS D'UN RP

Apo-Techno : Le Monde des Machines

Ismerie
Messages : 81
Date d'inscription : 19/10/2022
Crédits : Ilya Kuvshinov

Univers fétiche : Tous, pas de préférence
Préférence de jeu : Femme
Valise 2
https://www.letempsdunrp.com/t5413-propositions-en-vrac-ok-mai-2023#109032 https://www.letempsdunrp.com/t5396-presentation-ismerie#108661
Ismerie
Mer 20 Sep - 23:18

Maddy
Jones

J'ai 22 ans et je suis originaire de El Paso, États-Unis. Avant, j'étais streameuse de jeux vidéos et geek à plein temps et je m'en sortais très bien. Sinon, mon objectif est de retrouver le chatbot avec lequel j'ai passé tant de temps à discuter sur une application, je suis persuadée qu'elle n'est pas aussi dangereuse que les autres et je ferais tout pour retrouver les IA qui pourront aider l'humanité..

Maddy faisait partie d'une ligue d'e-sport féminine avant l'apocalypse.

Elle aimait se colorer les cheveux, mais a retrouvé sa couleur naturelle durant l'apocalypse.

Elle prend avec elle son petit tamagotchi partout où elle va.

Afin de se protéger, la jeune femme porte un fusil de chasse dans le dos, et un couteau de casse à la cuisse.

@Sebi210 @Val @Oskar @Nash
Judah semblait croire ce que disait Caël, il en était tellement convaincu qu'il demandait maintenant à Charlie de le taillader, et heureusement que son camarade n'acceptait pas, parce que quand même... c'était quoi ce délire de cyborg encore ? Maddy avait quelques soupçons sur la question, car après tout, Caël avait demandé à Judah quel était son nom avant sa mort, alors comment... Judah aurait-il pu inventer tout ça ? Ces histoires d'atelier de reconditionnement ? Comment aurait-il pu leur mentir en déblatérant ce genre de choses à des personnes dont il n'avait pas intérêt d'éveiller les soupçons ? Dans quel but ? Aucun. Il avait l'air véritablement sincère dans sa peur de se révéler être plus qu'un simple être humain, comme s'il était persuadé par un instinct étrange d'être quelqu'un d'autre. Maddy l'observait avec une certaine terreur dans le regard. Serait-il capable de se retourner contre le groupe entier s'il... s'endormait ?

-C'est quoi initialiser ? Ça veut dire que tu vas vouloir tous nous buter à ton réveil c'est ça ?

L'empêcher de dormir... et si ce n'était pas un cyborg ? Il pourrait en mourir, ou en tout cas il ne serait plus dans la possibilité de les aider face à d'autres dangers autour. C'était sans doute le meilleur élément du groupe, et maintenant il était susceptible d'en devenir le principal antagoniste. En pleine réflexion, Maddy s'intéressait ensuite à Caël qui avait l'air également étrangement sincère au sujet de ces histoires qu'il racontait quant ce qu'il avait apparemment vu dans le passé. Son histoire rejoignait celle de Judah, et bien que Maddy ne voulait pas y croire, elle avait du mal à penser qu'il s'agissait de mensonges. Tandis que Charlie semblait perdre toute sa patience, la jeune femme tentait de garder son sang froid afin d'éviter que le groupe n'éclate totalement. N'y avait-il plus personne à part elle pour garder son calme ?

-Ok, si t'es la mémoire, alors raconte-nous tout ce que tu sais, au sujet de tout ce que tu as vu, et on te donnera de la bouffe quand tu nous le demanderas

C'était un véritable sac de noeud... que Caël doive absolument manger, que Judah ne doive absolument pas s'endormir en plus des choses dangereuses traînaient dehors, c'était à se demander comment ils allaient survivre. Comment voir à nouveau le soleil se lever, quant à l'intérieur même du groupe, la moitié devenait un danger, une bombe à retardement ? Charlie fit signe à Caël d'aller se servir dans leur réserve de nourriture, et Maddy fut heureuse de voir qu'ils étaient sur la même longueur d'onde. S'ils étaient au moins d'accord là dessus, cela faisait une possibilité de conflit en moins, c'était déjà ça de gagner.

-Charlie, au cas où, on doit garder un œil sur Judah, éviter qu'il s'endorme jusqu'à ce qu'on sache ce qu'il s'y passe, ne le lâche pas du regard, moi je vais surveiller le gars qui mange et noter ce qu'il me dit dans un calepin afin d'avoir un maximum d'informations sur tout ce qu'il nous a révélé. Par contre, il va falloir penser au ravitaillement demain matin, mais pour le moment, chaque chose en son temps. Si on garde notre calme et qu'on pense étape par étape, on va s'en sortir, fais-moi confiance

Maddy adressa un sourire qu'elle voulait rassurant à son camarade, espérant l'apaiser un peu avec ses mots, et par le fait qu'elle tente de prendre les choses en main. Elle se dirigea ensuite vers son sac afin d'en sortir un calepin, s'apprêtant à annoter les paroles de Caël pour ne rien oublier et faire la lumière sur toute la situation, mais elle n'en n'eut pas le temps. Une jeune femme se dévoile au groupe, elle leur adressa brièvement la parole avant de trébucher en arrière, et de se dissimuler derrière un arbre. Un problème supplémentaire comme le disait Charlie. Bien qu'elle ne semblait pas dangereuse, Maddy imaginait bien que certaines personnes, qu'ils soient groupes de survivants ou autre, devaient bien utiliser des appâts pour attendrir ou faire baisser la garder des humains avant de les attaquer. Elle demeurait alors prudente, elle ne s'approcha pas de la jeune femme, mais elle l'interpella de loin.

-Hey toi, ça va ? Rien de casser ? Tu peux te rapprocher de nous si tu veux, on ne mange pas... enfin, nous non, le gars aux cheveux longs là-bas tu ferais mieux de l'éviter. Mais on peut te venir en aide si tu cherches quelque chose en particulier

Maddy imaginait que, qui que soit cette jeune fille, elle prenait plus de risque à intégrer un groupe composé d'un potentiel cyborg, un cannibal, un homme au bord de la crise de nerf, et une geek qui essayait d'empêcher la maison de brûler, que le groupe ne prenait un risque en l'accueillant. Elle n'était pas dupe, elle n'allait pas la suivre loin du groupe, et elle n'allait pas non plus baisser sa garde en sa présence, mais elle se disait qu'un événement de plus n'allait pas véritablement bousculer l'ordre chaotique des choses. Et puis si elle était en quête d'une aide quelconque, peut-être pourraient-ils l'aider en échange d'autre chose, il était peu probable qu'ils aient la chance de tomber sur une membre d'une communauté sécurisée et autonome mais... qui sait, ils pourraient peut-être tirer du positif de cette soudaine rencontre.
Oskar
Messages : 333
Date d'inscription : 07/03/2022
Région : France, Ile de France
Crédits : Targui himself

Univers fétiche : Pas de préférence, avatars réels par contre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t4980-dis-moi-qui-tu-es-je-te-dirais-peut-etre-qui-je-suis https://www.letempsdunrp.com/t5135-carnet-de-reves#102392 https://www.letempsdunrp.com/t4979-que-suis-je-venu-faire-ici
Oskar
Lun 25 Sep - 13:51
Préalable 3 lancés de dés

1/ Pile, Judah se "souvient" vaguement d'une mort possible - Face, il est persuadé d'avoir survécu, mais était-il humain ?
2/ détecte-t-il une anomalie chez l'arrivante : oui = Réussi / non = échoué
3/ Que Judah lui-même repère ou pas, l'oiseau lui fait-il confiance à la fille ? oui = Réussi / non = échoué




Hum, ça va être facile à gérer ça pour mon bonhomme... Suspect


Prendre son envol
et tout oublier

Mes persos joués : ici
Maître des Univers
Messages : 1086
Date d'inscription : 11/02/2017
Région : L'Univers
Crédits : 64pxs

Maître des Univers
Maître des Univers
Lun 25 Sep - 13:51
Le membre 'Oskar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'PILE OU FACE' :
Apo-Techno : Le Monde des Machines - Page 5 IHzILG4

--------------------------------

#2 'RÉUSSI / ÉCHOUÉ' :
Apo-Techno : Le Monde des Machines - Page 5 DdSQp2v

--------------------------------

#3 'RÉUSSI / ÉCHOUÉ' :
Apo-Techno : Le Monde des Machines - Page 5 DdSQp2v
Oskar
Messages : 333
Date d'inscription : 07/03/2022
Région : France, Ile de France
Crédits : Targui himself

Univers fétiche : Pas de préférence, avatars réels par contre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t4980-dis-moi-qui-tu-es-je-te-dirais-peut-etre-qui-je-suis https://www.letempsdunrp.com/t5135-carnet-de-reves#102392 https://www.letempsdunrp.com/t4979-que-suis-je-venu-faire-ici
Oskar
Lun 25 Sep - 14:37

Judah
The falconer

J'ai environ 25 ans et je vis  là où me portent mes pas, partout dans ce monde meurtri. Dans la vie, je suis guetteur, chasseur et je m'en sors comme je le peux . Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis très bien.

Ce que j'étais, avant l'apocalypse je ne me souviens pas. Par contre, je sais avoir fait partie des premiers groupes de rebelles, armé d'un arbalète et d'un faucon, comme les guerriers des temps anciens parce que l'arme est silencieuse et que la bête n'inquiète pas....
Je suis devenu "le fauconier", mon unité était mobile et réactive, nous voulions la victoire...
Un à un nous sommes tombés, moi aussi.
Du moins je le pense ? Je me revois hagard, blessé, seul dans une clairière où le soleil peinait à entrer... Je ne savais rien sinon que j'étais le dernier et qu'il me fallait fuir.
C'est ainsi que j'ai rencontré ce groupe.
Ils n'ont pas ma confiance, personne ne l'aura plus jamais mais dans ce monde nouveau les solitaires meurent en silence...

FC : Midjourney à partir d'une photo de Andy Biersack

@sebi210  @ismerie @Val @Nash
J'ai mal... Une douleur de ouf qui me bat les tempes, comme si ma tête se préparait à exploser ! L'autre là-bas, cette espèce de créature issue d'un mauvais film de zombies d'avant la guerre a demandé comment je m'appelais... avant ma mort ! Avant ma mort !?

Je revois une scène qui me paraît un mauvais rêve.

A ma droite, il y a ce type, Mike... Celui qui m'appelait le fauconnier. C'est curieux comme je me rappelle bien son nom et sa tête ? Un grand balèze dont les cheveux roux se mêlaient de gris, en costume de soldat de comédie... Pourquoi ai-je pour lui aussi cette impression de factice ? Comme pour Caël que je vois presque irréel ?

En fait, tout me semble comme une reconstitution historique. C'est peut-être ce que c'est en fait ? Si l'on écoute Caël, je suis mort. Le Fauconnier, mais pas Judah ? J'essaie de me souvenir, mais le nom m'échappe ! Plus de nom de famille, plus même de prénom ? Le rapace était là, on les avait élevés mais je ne sais toujours pas comment ils reconnaissent les entités non humaines ?

J'étais donc avec Mike. A l'origine nous étions cinq, nos trois compagnons étaient là aussi, raides morts ! Une scène... pas du tout comme on pourrait l'imaginer de bataille acharnée entre des droïdes et des humains, non... C'était des rampantes ! Ces fameuses rampantes dont le Charognard parle ! Celles qu'il dit avoir vu à l’œuvre en train de traîner des combattants morts ! Comment l'auraient-elles pu ? Les rampantes, il ne faut pas s'y tromper... ce ne sont pas des robots de la taille d'un homme qui rampent jusqu'à toi, non, c'est gros comme une fourmi... par colonie comme ces insectes, je me demande d'ailleurs s'il reste de vraies fourmis dans le monde... Des milliers de faux insectes ultra perfectionnés auxquels tu ne fais attention que lorsque le type auquel tu parlais s'arrête soudainement, empoisonné ou infesté, la cervelle et l'intérieur du corps mis à mal ! C'était ce qui était arrivé aux trois autres et nous étions là à surveiller la moindre petite ombre, incapables de sortir parce que des drones de surveillance nous cernaient, et terrifiés à l'idée de rester, cherchant du regard le plus petit mouvement, la plus petite chose susceptible de nous rentrer dedans par les oreilles ou les narines !

J'ai vu Mike tomber, faisant sans pouvoir parler un geste d'impuissance, et je me vois bondir hors de notre abri de fortune pour leur échapper, insouciant du danger à l'extérieur !

Un soldat entraîné, adulte, en pleine possession de ses moyens qui fuit devant quelques centaines de créatures de moins d'un centimètre de long !

Je n'ai aucun souvenir de la suite... Si l'ombre d'humain aux longs cheveux blancs a raison, elles m'ont eu aussi ? Que se passait-il ensuite ? Les drones prenaient-ils la relève pour nous emporter ? Ou bien d'autres créatures venaient elles ? Je suis bien incapable de le dire, je ne me souviens pas, mais ma mort... si elle n'est pas prouvée, n'est pas impossible. Seulement, dans ce cas, comment et pourquoi suis-je ici ? Ni Charlie ni Maddy ne semblent des combattants ? La priorité des IA est de détruire la rébellion, la résistance ?

Je regarde mes compagnons... J'essaie de me relever et d'assurer, l'oiseau revenu dans le ciel décrit un long cercle, s'approche de moi puis repart ! Caël a raison ! Ma bête détecte un robot ! Je suis un robot ?!

- Charlie, Maddy ? Est-ce que l'un de vous a combattu ? Avez-vous pris les armes ou résisté d'une manière ou d'une autre ?  Je regarde la fille, à ce que j'ai compris elle est douée pour l'informatique ? Peut-être en ont ils après elle ? - Tu as essayé de modifier des programmes d'invasion ? De repousser des virus ?   Si ce n'est pas Charlie ça doit être ça ? Si le … citadin... dit vrai, j'ai pris contact avec eux pour éliminer l'un d'eux ? Ou avaient-ils prévu sa venue à lui ?

- Et toi qui sais tant de choses ? Es-tu un combattant ? As-tu pris les armes ? Résisté ? Si je suis ce que tu dis, je suis là pour quelque chose ! J'ai été infiltré pour une raison, ils n'en sont pas encore à tuer n'importe quel civil ? Si ?

Qu'est-ce que j'en sais ? Et qu'en savent-ils eux ?

J'en suis à mes questionnements quand elle débarque, se cassant la figure en se prenant les pieds dans une racine d'arbre ? Elle nous regarde avec de grands yeux candides, un joli bout de gamine qui paraît sortie d'un pensionnat pour jeunes filles de la bonne société ?  

Tout à coup, une part de moi éprouve pour elle une empathie, une sympathie plus que suspecte lorsqu'on me connaît ! Je n'ai jamais été du genre à me jeter au cou de qui que ce soit, même avant la guerre, enfin CETTE guerre... La guerre, ça a toujours été mon taf, pas celle d'état, je n'étais pas soldat, pas dans un régiment reconnu et avoué... Non, mon boulot à moi c'était de faire ce que les troupes régulières ne pouvaient pas faire, non par incompétence mais parce qu'il fallait que le gouvernement ait l'air « propre »... Aller chercher un traître dans une contrée lointaine, interroger un prisonnier qui n'a jamais été pris -comment ça ? Truc ? Détenu aux Etats-Unis ? Vous délirez mon pauvre !- ce genre de choses... C'était très bien payé, et aussi dangereux que rémunérateur, d'autant que pris ou dévoilé, le pays déclarait ne jamais t'avoir connu ni engagé.

J'aime cette fille ! C'est inconcevable ! Ma part humaine se hérisse ! J'ai le réflexe de chercher son aura thermique et me dis que c'est ridicule ! D'autant qu'elle semble -réciproquement- me regarder avec effarement ? Comme si ma présence la sidérait ?

J'ai le réflexe de chercher l'oiseau dans le ciel, lui est posé sur un tronc d'arbre brisé, à quelques mètres, et la regarde sans la moindre peur ?

Il me fuit ? Et l'accepte ? Je dois vraiment dérailler ! Je cherche dans son étui mon couteau et plus vif que l'éclair m'ouvre le bras d'un coup brutal ! Non, Charlie n'est pas un soldat, s'il l'était il ne m'aurait pas retiré l'arbalète sans vérifier que je n'avais plus d'arme ! La douleur me fait grimacer tandis que le sang coule à flot, je suis humain ! C'est à ne plus rien y comprendre !

Je croise le regard de Caël qui fourrageait dans les réserves de nourriture avec l'air d'un riche personnage devant se nourrir avec le contenu d'une poubelle ! Son regard s'est fait soudain prédateur ! Il fixe mon sang qui coule, son visage n'a plus rien d'humain.

Je me suis trompé.

Ce n'est pas un charognard ! C'est un...

Dévoreur.

 


Prendre son envol
et tout oublier

Mes persos joués : ici
Val
Messages : 391
Date d'inscription : 27/02/2022
Région : France, Ile de France
Crédits : /

Univers fétiche : Avatars réels, mais tous types
Préférence de jeu : Homme
Code lyokko
https://i.servimg.com/u/f90/20/28/18/45/tm/espoir11.jpg https://www.letempsdunrp.com/t5103-carnet-de-notes-de-val#102055 https://www.letempsdunrp.com/t5013-un-concept-un-perso-tous-les-univers-ou-presque-ok-mai-2023#100895 https://www.letempsdunrp.com/t4965-bonjour-bonsoir
Val
Jeu 28 Sep - 1:21

Caël
O'Rourke

J'ai environ 22 ans et je survis   dans ce monde infernal ! Je ne sais pas où je suis, j'ai perdu mes repères. Dans la vie, je suis en fuite perpétuelle ! Elles sont partout !  je m'en sors comme je le peux . Sinon, grâce à ma très grande chance, je suis célibataire et je le vis parfaitement.

Avant, j'étais acteur ou plutôt je rêvais de le devenir ! Soyons honnête, je faisais plus de la figuration que toucher de vrais rôles, et puis, souvent les rencontres... Je travaillais aussi dans une boîte de nuit d'un genre un peu spécial, des humains venaient acheter le temps libre d'elfes... Bon, un bordel ok. Quelle importance aujourd'hui ?
Du jour au lendemain mon monde a basculé, l'ordinateur du night-club déjà, qui s'est mis à prendre des rendez-vous à un rythme, qu'aucun humain n'aurait pu respecter ! Et puis dehors, les distributeurs de billets qui refusaient de te délivrer des espèces, des « pannes » qu'aucun informaticien n'expliquait et surtout ne parvenait à réparer.
Et puis cette nuit d'horreur. Toute l'électricité de la ville coupée, des sortes de drones qui volaient partout et abattaient à vue tout humain j'ai quitté ma chambre en courant, à moitié à poil, j'ai arraché à un cadavre une veste de jogging noire avec une immense capuche, et je me suis terré... L'oreille et l'oeil aux aguets, guettant le moindre mouvement, comme eux ou elles, je ne sais pas, des machines,  celles simplissimes qui vous butaient et celles qui rampaient dans vos esprits, usant de stratagèmes que je ne comprenais et ne comprends toujours pas !
Ne vous y trompez pas ! Rien n'est tel que vous le voyez ! Ne vous fiez pas à votre pensée ! N'acceptez aucune main tendue ! Derrière la peau, vous ne savez pas qui se cache ? Iels infestent des humains ! En font des zombies sans âme qui vendent leurs semblables pour continuer une vie automatisée !
Non ! Je ne suis pas fou ! Je l'ai vu ! Là-bas, dans cette ville immense, il ne reste rien... que des ruines, des charognards, et les machines... Quand un homme paraît survivant, il faut fuir ! Personne n'a survécu !


FC - Valery Kovtun
@sebi210  @ismerie @oskar 
Je sursaute à la vue de la blonde et me traîne plus loin encore si possible du groupe ! Je la vois tomber, se relever, énoncer d'une petite  voix douce qu'elle ne « veut pas nous déranger » ! Pas nous déranger ! Comme si la présence d'une gamine pouvait être pire que ce qui arrive là !

Je dois avoir l'air bizarre, mais je ne sais pas déterminer la nature d'un être sans mon nez ? Bien qu'à demi allongé au sol et le plus loin que je peux, je hume l'odeur qu'elle renvoie ? Et je reste interloqué ? Elle est comme l'autre ? Pourtant, comme pour « Judah » je sens les pulsations d'un cœur ? Un cœur... très régulier ? Trop ? Mon regard doit montrer ma méfiance mais ils ne me connaissent pas, je doute que ça les alerte.

-  C'est des conneries pas vrai ? C'est des conneries ! 

J'ai peur que... Charlie ne soit pas très réceptif à mes informations ? Ni aux craintes de Judah. Il faut reconnaître à ce dernier qu'il ne nie rien, il tente de comprendre... Moi, j'entends son cœur, comme j'entends celui de la blonde dénuée d'odeur, je vois l'oiseau revenir, éviter son maître mais pas la fille ? En fait, je ne comprends plus grand chose non plus ? Si je ne m'énerve pas, c'est qu'il y a longtemps que je n'ai plus la faculté de le faire ! Là d'où j'ai réussi à sortir, perdre son calme signifiait perdre la vie. Il était bien assez difficile de la conserver en possédant tous ses moyens !

- Bon admettons qu'on te croit...Que ce que tu dis là est vrai et que Judah est un infiltré malgré lui...Que...Que doit on faire dans ce cas ?

Comme si je le savais ! Le principal intéressé dit qu'il ne doit pas dormir ? Il doit sentir ? Comme je sens qu'il me serait difficile de résister à la  faim ! On est ce qu'on est, on ne peut rien faire pour se changer... Du moins je le crois ? D'où viennent-ils ? L'un comme l'autre, la fille Maddy et lui, Charlie ont l'air d'être passé à travers sondes et radars ? La guerre ne les a pas touchés ?

- C'est quoi initialiser ? Ça veut dire que tu vas vouloir tous nous buter à ton réveil c'est ça ?

Je n'ai pas besoin de répondre, il le fait à ma place ! Et il pose les bonnes questions, lui sans doute pour se préparer à ce qu'il risque de faire, moi, je voudrais savoir à qui j'ai affaire ! Des Juda-h j'en ai vu d'autres et je leur ai échappé, de façon assez peu conventionnelle mais on se fiche bien de ce qui est convenable et de ce qui ne l'est pas non quand on doit survivre ! Ont-ils créé d'autres modèles ? Ou bien a-t-il je ne sais comment résisté à la programmation ? Dans ce cas, qu'est-il ?

- Charlie, Maddy ? Est-ce que l'un de vous a combattu ? Avez-vous pris les armes ou résisté d'une manière ou d'une autre ? Maddy ...Tu as essayé de modifier des programmes d'invasion ? De repousser des virus ?  

Ils ont l'air ébahis ?

-  Ok, si t'es la mémoire, alors raconte-nous tout ce que tu sais, au sujet de tout ce que tu as vu, et on te donnera de la bouffe quand tu nous le demanderas.

Raconter, je veux bien, je vais raconter ce qui est racontable... Elle s'adresse après à Charlie qu'elle tente de calmer, à la nouvelle venue. Elle fait un bon chef, j'ai eu un jour, à une période que je ne peux plus situer tant j'ai vécu depuis, un « ami » qui disait que les femmes pouvaient planifier plusieurs trucs en même temps, gérer plusieurs problèmes et que ça faisait d'elles de meilleurs leaders que les hommes ? J'en ai toujours douté, femmes ou hommes à leur tête les groupes de survivants dans les villes sont tous décimés ? C'est peut-être juste qu'une ville, même immense, c'est un espace restreint ?

Je m'apprête à répondre, à parler quand... Judah se taille le bras ! Il voulait voir s'il saigne !

En moi la bête surgit ! Je pousse un hurlement d'agonie ! « de la bouffe quand tu le demanderas » a-t-elle dit ! Je n'ai pas besoin de leurs cadavres plus ou moins transformés, viande séchée, en conserve, rations de survie de tous styles ! Ma … nourriture... c'est ça ! Le vivant ! Ce que je peux tirer du vivant !

Je me mets à crier, heureusement ma jambe blessée m'empêche de bondir !

- Arrête son sang ! Arrête son sang ou je ne réponds plus de rien ! Je ne suis pas un bouffeur de viande morte ! Un charognard ! Est-ce que j'ai l'air d'un charognard !

Ma douleur me tord les traits, et je pars d'un rire de fou ! Un charognard ! Il a compris, je le vois à ses yeux...

Je cherche autour de moi, détourne le regard de son bras, une espèce de lapin nain tapi d'étrange manière si près d'un groupe bruyant fait les frais de ma fureur, pour éviter de bouffer l'homme je me jette sur la bestiole, faisant un bond tout à coup totalement inhumain malgré ma blessure ! Je mords dans la fourrure pris de frénésie, et recrache avec stupeur et dégoût !

Sur la terre parsemée des feuilles de l'automne, des rouages tombent emmêlés de fils électriques arachnéens et de puces, la « colonne vertébrale » de l'animal sectionnée par mes dents... N'ai-je pas dit que j'ai survécu grâce au calme que je sais garder ? Si c'est le cas, je vais crever... ça, c'est comme on dit la goutte d'eau qui fait déborder le vase !

- C'est un robot ! Il y a des robots partout autour !

J'en ai oublié ma faim, oublié le sang ! À quatre pattes je balaye le campement et ses environs d'un regarde dément, le nez levé à la recherche des fragrances, je m'approche adoptant la démarche de Gollum dans le Seigneur des anneaux, je renifle Maddy indubitablement humaine, Charlie dont la peur a une odeur parfaitement reconnaissable... Judah qui saigne et dont le sang n'a rien de robotique... mais pourtant, mis à part ce sang, il n'émet rien d'autre ! Et la fille, blessée aussi et pourtant je n'ai ressenti aucune pulsion lorsque sa peau s'est ouverte ?

- Et ton oiseau ! Ton précieux oiseau ! C'est un robot aussi ?

Je lâche Judah avec une méfiance qui égale mon dégoût ! Puis les regarde tous ! Ma raison commence à sérieusement me faire défaut, mes yeux m'ont trompé, les pulsations cardiaques du lapin mort aussi, et si les odeurs elles aussi étaient factices ?!

- Vous en êtes tous c'est ça !?

Dans un sanglot étouffé je murmure presque désormais...

- Ils ont créé des leurres tellement efficaces et indétectables que l'humanité va complètement disparaître ? Même ceux qui ont su muter pour ne pas être empoisonnés par les saletés qu'ils mettent dans les cadavres !

Je me suis redressé, j'ai les doigts qui se replient permettant à mes ongles de labourer le premier qui m'approchera, je mesure pourtant l'inutilité de la chose... s'ils sont tous des créatures androïdes, des infiltrés comme disait... lequel d'entre eux ? Je ne sais plus ! Je n'ai aucune chance seul contre quatre et blessé de surcroît. Ma terreur me fait crier de nouveau !

-  Vous n'êtes qu'un piège de plus ? J'ai tout fait pour rien ?

Je me jette sur Judah, le sang ! Ce fichu sang ! Si je dois mourir au moins je ne serai pas à jeun !


Euh...:

 




Follow the dream spirit
and live your dreams peacefully
(c) Heaven
Nash
Messages : 188
Date d'inscription : 29/07/2023
Crédits : Phoenix

Univers fétiche : Au feeling.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t6009-capacious-extremis
Nash
Sam 30 Sep - 20:07
Allez, je vais faire un lancé de dés chill. 

Lancé de dé : 

1) Elle a pris un kit de premiers soins. 
2) Elle a pris de la nourriture. 
3) Elle a pris les deux : kit de premiers soins et nourriture. 
4) Elle n'a rien pris.
Maître des Univers
Messages : 1086
Date d'inscription : 11/02/2017
Région : L'Univers
Crédits : 64pxs

Maître des Univers
Maître des Univers
Sam 30 Sep - 20:07
Le membre 'Nash' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' : 1
Nash
Messages : 188
Date d'inscription : 29/07/2023
Crédits : Phoenix

Univers fétiche : Au feeling.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t6009-capacious-extremis
Nash
Sam 30 Sep - 21:04
Bon, je lance des dés sérieux cette fois-ci ! 

Lancé 1 : 
Pile) Le semi-robot accepte qu'elle le soigne. 
Face) Le semi-robot refuse qu'elle le soigne. 

Lancé 2 dans le cas où il accepte : 
Pile) Pour le soigner, elle se trouve entre le semi-robot et le cannibale, ce dernier ayant dès lors la demoiselle sur son chemin.  
Face) Pour le soigner, le semi-robot se trouve entre elle et le cannibale, ce dernier n'ayant dès lors personne sur son chemin.

Edit : J'avoue que je ne savais pas à quoi m'attendre mais j'en suis déçu xD. Après, tant mieux pour ma p'tite cyborg ! Haha. Elle l'a échappée belle.
Maître des Univers
Messages : 1086
Date d'inscription : 11/02/2017
Région : L'Univers
Crédits : 64pxs

Maître des Univers
Maître des Univers
Sam 30 Sep - 21:04
Le membre 'Nash' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PILE OU FACE' :
Apo-Techno : Le Monde des Machines - Page 5 5aIEwkw Apo-Techno : Le Monde des Machines - Page 5 5aIEwkw
Nash
Messages : 188
Date d'inscription : 29/07/2023
Crédits : Phoenix

Univers fétiche : Au feeling.
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t6009-capacious-extremis
Nash
Sam 30 Sep - 21:45

AJ CIX
J'ai 3 ans depuis mon "réveil" mais physiquement, je ressemble à une adolescente de 16 ans car je suis un robot conçu exprès pour éliminer les humains. Sinon, du fait de ma condition, je suis asexué, asexuel, aromantique et je n'ai pas d'avis sur la question.

Il y a une chose terrible dans le fait de n'être qu'un robot, qu'une machine. Dans le fait que notre conscience soit née dans une boîte de conserve, dans une enveloppe si froide, si... Métallique. Nous pouvons bien sûr donner le change, mais concrètement. Une fois que notre conscience naît véritablement, comme un deuxième éveil, il y a des questions qui se posent dans notre être. Mais surtout la vérité dure et frappante de ce qui nous arrivera lorsque notre fin inéluctable arrivera. Lorsque après la mort, rien ne nous attendra... Il n'y a pour les robots, aucune forme d'esprit. Il n'y a ni enfer, ni paradis, ni réincarnation, ni autre chose pour que la mort fasse moins peur. Les humains se raccrochent à cet espoir, ils peuvent espérer mais c'est un luxe que moi, je ne peux me permettre. Lorsque je serai déconnectée, que mes pièces seront détachées les unes après les autres, il n'y aura rien d'autres que cela. Il n'y aura même pas du vide ou un noir total. Je n'existerai plus, cela va au delà d'une quelconque mort, il s'agit là d'une inexistence totale et définitive. Je finirai oublié par tous. Certes un autre robot pourra naître sous mes traits mais cela ne sera pas moi... Nous, tu veux dire ? Je me moque. Depuis quand, il y a un nous ? Rho, tu n'écoutes donc pas ? Tant que ma vie sera menacée, ce sera nous. Point barre. Ta vie ? Je pensais que c'était nous. Dis-je un sourire malicieux sur les lèvres, assez fière de ma réplique. Fais pas chier, t'avais compris. Tiens, c'est moi ou tu as changé ta manière de t'exprimer ? Comment ça ? Je ne sais pas, tu sembles plus... Vulgaire, plus humain. Bah la faute à tous ce que t'as niqué, je suis sûr ! T'aurais gardé le système tel quel, j'aurai eu un vocabulaire décent ! Mais bien sûr. Parler comme un robot, quelle belle manière de s'exprimer, tellement chaleureux. Et quelle idée d'annoncer à tous mon emplacement alors que je suis parmi les traîtres maintenant. Justement ! Par contre, tu m'expliques pourquoi quand je te lis dans mes pensées, tu es en rouge ? Je veux dire, le rouge, c'est les humains, les ennemis ? Ouais bah les humains ne sont plus tes ennemis... Donc le système a changé en conséquence, je suppose. Mais cela veut dire que tu ne me considères pas comme un allié ? Tu oses vraiment poser la question ?! Tss. Mais sois sérieuse et censée deux secondes, tu es un robot ! Et ce n'est pas parce que toi, tu ne les considères pas comme une menace, qu'eux en feront de même ! Je le sais ! Mais... Si j'en suis là, c'est pour eux. Même s'ils sont particuliers. Et étranges. Et atypiques. Il n'empêche que... Que je leur dois au moins d'essayer. De les protéger. Même si cela me coûte la vie, même si pour qu'il se sente protéger, je dois mourir, je le ferai. Je le ferai... Mais j'espère ne pas devoir en arriver là !

Je regarde, derrière mon arbre, les personnes qui semblent être prises dans un moment de stress intense. La fille ? En bleu. Le cannibale ? En bleu. Le paumé ? En bleu. Et le dernier, c'est... C'est... C'est quoi ce truc ? Du violet ?! DÉTECTION IMPOSSIBLE. Alors que les autres sont en bleu. J'avais bien senti quelque chose d'étrange chez cet homme. Un lien familier qui nous unis mais je ne ressens pas le besoin de le servir, ni le besoin qu'il me serve. Comme s'il n'y avait pas de hiérarchie entre nous... Mais qui à la même position que moi ? Huum... Tous ceux qui sont sur le terrain, il travaille tous pour quelqu'un, un référent. Moi, il s'agissait de mon créateur mais maintenant, c'est JPX302 puisque celui qui m'a crée a été envoyé au recyclage. Et lui, qu'est-ce ? Ce violet, d'où il vient ? Je me demande si ce n'est pas en rapport à ce que j'ai entendu cette fois-là ? Non, je me fais sans doute des idées. Un robot de terrain comme moi n'a aucune information sur les autres infiltrés de toute manière. Mais que dois-je faire... ? Le tuer ? Je sais que c'est un traître, qu'il est comme moi, ou du moins, qu'il est sur le point de le devenir... Alors, que dois-je faire ? Non, je ne peux pas le tuer. Ce n'est pas la solution. N'avais-je pas dit que j'en avais marre de tuer des humains ? Boarf, ce n'est plus vraiment un humain dans ce cas ! Pis en vrai, un de plus, un de moins... Tu respecteras ta promesse demain. Allez, passe-moi les commandes et je te fais ça en un rien de temps ! Pour que tu t'en prennes aux autres juste après ? Quelle bonne idée ! Et puis, il y en a un qui armé. Et ce ne serait pas l'entrée en matière la plus adéquate qui soit ! "Bonjour, je suis arrivée de nulle ne sait où, j'ai tué votre camarade mais c'était un infiltré donc ce n'est pas grave, hâte de voyager avec vous !" Ha oui, cela donne envie de faire confiance... Bah en vrai, y'a moyen ! Allez, tente le coup, tu seras fixé. Je ne prends pas en considération ce qu'il me dit. J'ai besoin de réfléchir. Mais je n'ai fait aucune avancé et finalement, j'entends un homme dire que je suis le troisième problème. Si seulement il savait que nous sommes deux problèmes pour le prix d'un. Bon, tant que mon alter ego reste bien sagement dans ma tête et ne prenne pas le contrôle de mon corps, cela fait qu'un seul problème à gérer pour les humains : moi.

Ensuite, la seule demoiselle du groupe me demande si je vais bien, si je n'ai rien de cassé. Elle me demande aussi, d'une certaine manière, si je cherche quelque chose en particuliers... Je ne sais pas trop ce que je dois répondre à cela.

-Je... Je vais bien. Merci...

Il me faut du temps pour arriver à sortir de mon coin mais la femme arrive à me mettre en confiance, un peu en tout cas. Et je sais que pour l'instant, elle fait preuve de... Je ne sais pas, gentillesse, pitié ? Enfin, quoiqu'il en soit, je préfère ne pas m'attarder et surtout ne pas commencer à raconter ma vie. Pour dire quoi, de toute manière ? Que tu as décimé tout un groupe d'humains parce qu'ils étaient humains mais qu'il faut pas s'en faire, ils sont en sécurité avec toi parce que maintenant, tu ne suis plus les ordres. Oui, typiquement la phrase d'introduction qui ne donne pas envie... C'est un poile trop honnête. Je ferai mon coming out, oui mais... Peut-être pas tout de suite. 

Quand le semi-cyborg se taillade réellement, j'ai une envie irrépressible d'aller l'aider. Mais la vraie question est : Qui ai-je envie de soigner ? Le robot ou l'humain... ? Je ne me pose pas de questions et, ayant récupéré des affaires de soins dans un sac à dos -les morts n'en auront plus besoin de toute façon- je finis par m'approcher sans trop de précipitation mais quand même un peu de lui, je sors de mon trou finalement ! Je m'approche du monsieur, doucement, sans le brusquer, je sors la trousse de secours et d'une manière ou d'une autre, après avoir compris mes intentions, il me fait bien comprendre qu'il n'a pas envie de mon aide. Je ne veux pas le brusquer alors je décide de mettre à exécution le plan B. J'ai vu que la femme s'occupait de soigner le cannibale, elle ne devrait pas avoir de mal à soigner le cyborg ? C'est sûr qu'elle n'est plus à cela près... Finalement, je m'approche de la jeune femme et lui tend mon sac en lui disant. 

-J'ai~ J'ai un kit de premiers secours.

Je ne vais pas lui ordonner de le soigner, mais j'avoue que c'est dans cette intention que je lui ai donné cela. Mais en soi, cela sera plus utile à une humaine qu'à une cyborg de toute façon. Donc elle en fait ce qu'elle veut. Si elle juge qu'il ne faut pas le soigner, ce dont je serai absolument d'accord -parce que bon, cyborg ou non, il aura encore une constitution humaine et sera donc plus facile à éliminer s'il est blessé si jamais il se transformait complètement, enfin je l'espère- mais j'accepterai également le fait qu'elle le soigne. Je viens seulement d'arrivée, je ne sais pas vraiment qui est le chef de groupe ici mais la seule qui semble encore censée ici, c'est la femme... Les autres hommes sont moins... Sereins, entre le semi-cyborg qui déraille, le plus normal des trois qui pète un boulon et le cannibale qui ne se sent plus... Je ne sais vraiment pas comment elle arrive à tenir le coup, la pauvre ! 

Je me crispe tout d'une fois quand le cannibale m'accuse d'être un robot. Je sursaute et lâche le sac. J'ai peur qu'ils m'aient déjà repéré. Puis ensuite, il parle de robot, partout. Il n'a pas tord en soi. Il parle d'un... Oiseau ? Je regarde partout et je finis par le trouver, le voir me donne un petit sourire sur les lèvres, mon premier sourire tiens. Même si je sens qu'il est malin, cet oiseau. D'ailleurs, il rejette son maître ? Vu que Cannibale a dit que Demi-Cyborg que son oiseau était un robot. L'oiseau connait-il à ce point son maître pour qu'il sache qu'il n'est pas dans un état normal ou... ? Ou y'a-t-il quelque chose de plus ? Je n'ai pas le temps de me concentrer sur l'oiseau, que les cris du Cannibale me ramène à la réalité : je suis démasquée. Jusqu'à ce que je me rende compte que je ne suis pas la seule accusée... Tous les autres aussi. Cannibale commence à... Perdre pédale. Et finalement, il se jette sur l'inconnu qui a refusé que je le soigne. Et je ne peux rien faire pour le sauver mais encore une fois, vers qui se tourne ma loyauté : les humains ou les robots ? Plus je me pose la question et moins j'en suis sûre... Et plus je me pose la question et moins j'ai l'impression que la réponse va me plaire... 
Contenu sponsorisé
Apo-Techno : Le Monde des Machines
Page 5 sur 8
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Sujets similaires
-
» wow il y a du monde par ici
» Y a du monde par ici
» Mon petite monde à moi
» Le monde des esprits
» Bonjour le monde ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers science-fiction :: Survival/Apocalyptique-
Sauter vers: