Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment :
L’édition Collector de la BD Saint Seiya ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Le monde de Nemo

Nemo
Messages : 86
Date d'inscription : 10/02/2022
Crédits : Re°

Univers fétiche : Réel - fantastique - futuriste
Préférence de jeu : Les deux
tea
https://www.letempsdunrp.com/t4994-le-monde-de-nemo
Nemo
Dim 13 Mar - 19:28
sommaire


Si l'un des personnages vous attire, n'hésitez pas à me mpoter, ils ne sont en aucun cas destiné à un seul rp  :tomate:


☆ univers réel ☆
nate parsons
prénom nom
prénom nom

☆ univers fantastique ☆
charlie adam
mirage
river milligan
.
Nemo
Messages : 86
Date d'inscription : 10/02/2022
Crédits : Re°

Univers fétiche : Réel - fantastique - futuriste
Préférence de jeu : Les deux
tea
https://www.letempsdunrp.com/t4994-le-monde-de-nemo
Nemo
Dim 13 Mar - 19:29
nate parsons
- Joel Kinnaman -
Âge : 37 ans
Profession : braqueur, incarcéré à la prison North Rivers d'Arizona
Statut marital : divorcé, en roue libre
AMBIANCE
mentalité
Nate n’apprécie pas les longs discours et préfère l’action à la passivité. Néanmoins, il a appris que la violence ne résolvait pas tout et que les mots pouvaient être des armes bien plus tranchantes. Il est devenu manipulateur et calculateur et aime provoquer les autres, essentiellement ses camarades de détention. Il n’a pas vraiment de considération pour les autres et préfère ne pas en entendre parler. Ses seules préoccupations sont sa mère et son petit frère, qu’il souhaite à tout prix retrouver le plus vite possible.
Il a appris à endurer la souffrance mentale et physique lors des premières années de sa seconde incarcération en Arkansas : il a dû passer plusieurs mois au trou, un cachot sans contact à l’exception de soi-même, après plusieurs « débats » ayant mal tourné avec d’autres détenus.
Il se montre très froid envers les autres et n’engage de discussion avancée qu’avec de rares personnes. Il a appris à se contenter de la solitude et du silence qui sont devenus ses meilleurs amis.
Il sait qu’il ne finira pas ses jours en prison, il n’est pas fait pour ça.
Il sait qu’il finira par s’évader.
anecdotes
Nate avait l’habitude de fumer énormément. Il lui est très difficile de ne plus pouvoir assouvir son envie, ce qui le rend parfois encore plus froid et irritable.
Ses seuls sourires sont des sourires mesquins, des sourires de moquerie ou destinés à provoquer. Cela fait longtemps qu’il n’a plus su montrer une quelconque marque de joie.
Il s’est remis difficilement de sa blessure à la cuisse, faute de soin suffisants à la prison d’Arkansas. Après 3 ans, il lui arrive encore de boiter et de ressentir une faiblesse au niveau de sa jambe.
Beaucoup de cicatrices peuplent son corps, dont une le long de son nez, témoignant d’un grand nombre de coups portés.
Il a appris à aimer lire en prison, et aime tout particulièrement les œuvres relatant de la psychologie et de la philosophie.
Il possède de nombreux tatouages au niveau du torse, du dos et des bras.
Il s’est marié à une jeune femme à sa sortie de prison mais n’a pas su vivre avec. Il restait avec elle par simple besoin d’être accroché à quelqu’un. Il souhaitait connaître l’amour et était tombé amoureux de l’idée qu’il s’était fait de l’amour. Un an après son mariage, il demanda le divorce. Elle ne lui a plus jamais adressé la parole.
biographie
Nate est né dans une petite ville de l’Arkansas. Il est le plus vieux d’une fratrie de trois garçons et, après que leur père ait abandonné leur mère avec trois enfants sur les bras, Nate a rapidement dû jouer le rôle du père au sein de la famille. Sa mère a eu une vie assez compliquée, enchaînant des jobs tous plus durs les uns que les autres, et ayant passé une grande partie de sa vie en tant que femme de ménage dans divers établissements.

À l’école, Nate n’était pas vraiment apprécié des professeurs. Il n’aimait pas travailler, ne comprenant pas comment des matières comme les mathématiques ou les sciences allaient lui servir plus tard, dans sa vie d’adulte. À l’adolescence, il était perçu comme le « bad boy » et les parents de ses camarades de classe redoutaient de l’influence qu’il pouvait avoir. Les filles étaient attirées par lui et voulaient souvent sortir avec lui. Même si au fond de lui, ce genre de relation lui passait au-dessus, il acceptait et en jouait pour se sentir fort à l’égard de ses amis.

Il arrêta les cours à l’âge de 17 ans pour pouvoir s’occuper de ses frères âgés de 4 et 9 ans, après le départ brusque et sans annonce de son père. En plus de ses frères, Nate veillait avec attention sur sa mère, qui avait beaucoup de mal à se remettre de l’abandon de son mari.

Quelques mois plus tard, il commettait son premier larcin. Couteau en main, camouflé sous une capuche et des grosses lunettes, tremblant comme une feuille, il menaça la vieille femme derrière le comptoir du magasin d’une station-service vide. Il repartit avec l’entièreté de la caisse et un soulagement intense, mais surtout avec une idée en tête : c’était ça, qu’il souhaitait faire.

Quatre ans plus tard, il se fit arrêter par la gendarmerie lors d’une fuite après un braquage d’une banque. Ce sera ses premières années en prison. Il sortit après cinq ans pour bonne conduite. À sa sortie, un homme se présenta à lui. Il deviendra son maître, son professeur, son père. Il lui apprit la patience, la réflexion, le choix de ses complices, les fuites parfaites. Sa mère, qui venait le voir toutes les semaines au parloir fut la plus heureuse des femmes à sa sortie. Heureuse, mais pas naïve : elle connaissait son fils et savait pertinemment qu’il n’en avait pas fini.

C’est quand une terrible nouvelle arriva à ses oreilles que Nate comprit que la vie qu’il avait choisie avait de sombres conséquences : son premier frère avait trouvé la mort lors d’un braquage. Il avait suivi les traces de son grand frère, oubliant son avenir qui aurait pu être brillant. Son plus jeune frère devint alors sa première préoccupation. Il se devait de le protéger. Il deviendrait médecin, avocat, scientifique, tout ce qu’il voulait. Mais il devait rendre fier leur mère, ses deux premiers fils ayant lamentablement échoué.

C’est huit ans plus tard, à ses 34 ans, que le braquage qui aurait pu le rendre incroyablement riche connu une très mauvaise tournure. Bijoux de grande valeur dans un sac, Nate et ses complices sortaient en vitesse de l’établissement. Une voiture de police passa devant eux, réalisant sans doute une patrouille des plus ordinaires. Il aurait dû mieux apprendre de son père de substitution et choisir de meilleurs complices. L’un d’eux, apparemment tendu par la situation et voyant la voiture ralentir devant eux, sortit son arme. Des balles s’échangèrent, l’une d’entre elles se logea dans la cuisse de Nate, une autre dans la poitrine de l’un des policiers. Le braquage s’était transformé en homicide. Jamais ils n’allaient sortir de là. Leur tentative de fuite ne dura pas plus de trente minutes.
Ils furent jugés, puis condamnés. Son complice fou à la peine de mort et Nate à perpétuité.

Après trois ans d’incarcération à la prison qu’il avait déjà connue, il fut transféré dans le centre pénitencier North Rivers en Arizona.
Loin de son frère, loin de sa mère, qu’il s’était juré de protéger.
rp associés
Les portes du pénitencier, bientôt vont se fermer... avec Cheval de Troie
ft. Minerva Bolen (sous les traits d'Ella Purnell)
Nate est transféré à la prison de North Rivers en Arizona. Son transfert ne se passe pas tout à fait comme il l'avait souhaité et termine ses premières heures à l'infirmerie où il fera la rencontre de Minerva.


Vous pouvez retrouver mes personnages ici, n'hésitez pas à m'envoyer un petit message si jamais l'un d'eux vous attire ~

Nemo
Messages : 86
Date d'inscription : 10/02/2022
Crédits : Re°

Univers fétiche : Réel - fantastique - futuriste
Préférence de jeu : Les deux
tea
https://www.letempsdunrp.com/t4994-le-monde-de-nemo
Nemo
Jeu 17 Mar - 19:51
charlie adam
- Katsuki Bakugou - My Hero Academia -
Âge : 24 ans
Profession : serveur dans un bar, bientôt au chômage
Statut marital : célibataire
AMBIANCE
mentalité
Charlie n’arrive pas à se remettre de ce qu’il a vécu il y a quelques mois. Son comportement n’est en rien le sien. D’ordinaire plein de vie et de joie, discutant de tout et de rien avec tout le monde, presque hystérique à sauter partout, il est désormais anormalement calme. Son aura est plein de nostalgie et de tristesse. Il n’a plus l’envie de rien et soupire plus qu’il ne parle. Il a gardé cependant un trait de son caractère : l’impulsivité. Il est en total incapacité de penser aux mots qu’il va dire avant de les prononcer. Cela lui a joué des tours à de très nombreuses reprises. Il est très irritable depuis quelques mois et se montre froid et condescendant avec toute personne lui faisant la moindre remarque ou bien avec de simples inconnus. Pas évident pour un serveur.
anecdotes
Charlie n’arrive pas à tenir un job plus de six mois : il a besoin de changement et surtout, ses patrons finissent par ne plus le supporter.
A contrario, il souhaiterait ne pas quitter son job actuel par flemme de chercher autre chose. Il sait cependant que le licenciement est à quelques mètres, dû au comportement inacceptable qu’il a avec ses clients. Il s’en contre-fiche.
Il est effrayé de ce qui peut lui arriver en termes de rencontre et de relation. Il vit extrêmement mal sa rupture.
Il lui arrive de devoir s’isoler pour calmer une crise d’angoisse et de larmes.
Il est en pleine dépression, il le sait, mais ne souhaite en aucun cas aller mieux pour le moment.
Le chat qu’il a trouvé dans la rue et qu’il a adopté est la meilleure chose qui lui soit arrivé et il ne sait pas ce qu’il ferait sans lui.
biographie
Charlie est né dans une petite famille à Londres et n’a pas connu ses parents très longtemps. Grands voyageurs dans l’âme, ils partaient tous les deux mois à l’autre bout du monde, laissant leur fils en bas âge à sa tante, la sœur de la mère de Charlie. Il vécu ainsi, se baladant entre sa mère biologique et sa tante, jusqu’à ses quatre ans. Ils perdirent la vie dans un crash d’avion.
Charlie n’en a quasiment aucun souvenir mais se rappelle de quelques images, des odeurs ou des sons. Il n’a gardé que quelques photos de ses parents qu’il garde dans un tiroir. Il a donc grandi seul avec sa tante qui, heureusement pour lui, voulait avoir un enfant. Son enfance fut paisible et aimante, même s’il s’est toujours senti un peu seul.

Ses années d’école primaire et de collège furent catastrophiques. Il n’écoutait rien, discutait à tout va et n’apprenait pas ses leçons. Sa tante fut convoquée à de nombreuses reprises, mais n’arrivait pas à se montrer autoritaire envers Charlie.
Au lycée, il comprit enfin que s’il ne se mettait pas à travailler, il n’arriverait à rien. Alors il quitta les cours et il enchaîna les petits jobs. Caissier, homme à tout faire, vendeur, réceptionniste, serveur, etc. Il apprit à connaître différents types de personnes et à leur parler, bien que ce fut très compliqué pour lui, n’ayant jamais aimé se montrer serviable à l’égard d’inconnus.
Il n’a jamais vraiment eu d’amis proches et il a finalement perdu de vue tout ceux qu’il avait côtoyé.

Un jour, il rencontra un jeune homme assis dans la rue. Il était étranger, un Finlandais qui ne parlait presque pas un mot d’anglais. Il comprit rapidement qu’il était complètement perdu et l’invita à se rendre dans le bar où il était serveur à l’époque. Il savait que l’un de ses collègues avait quelques notions de finlandais et pourrait peut-être l’aider. Il s’est avéré que les deux jeunes hommes s’entendaient plutôt bien. Le jeune nordiste, Nillo de son prénom, ne prenait pas en compte les bizarreries de Charlie et avait l’air de l’accepter tel qu’il était. Charlie de son côté, n’avait pas à parler en pensant à ses mots, ni à se retenir de faire certaines choses que d’autres n’acceptaient pas. Nillo riait aux singeries de Charlie et ce dernier trouvait que son rire cristallin était la plus belle mélodie qu’il n’avait jamais entendue. Après quelques mois où les deux se voyait assez continuellement, Charlie lui proposa de le faire venir chez lui. Ils entamèrent ainsi une relation que Charlie finit par qualifier de relation amoureuse.
C’était la première fois qu’il ressentait ceci pour une personne.
Il apprit que Nillo était à la rue et n’avait pas de toit et lui en voulu de ne lui avoir rien dit. Nillo emménagea chez Charlie le jour même.
La vie de Charlie changea du tout au tout. Le calme et la sérénité de Nillo le rendait également calme et serein et il avait pour la première fois envie de se poser et de ne pas quitter son travail pour aller voir ailleurs.

Mais après deux belles années, Nillo disparu. Une lettre et quelques fautes d’anglais était posé sur la table.
Il avait retrouvé un ami qui allait le ramener chez lui. Il le remerciait pour ses deux années amusantes et surtout pour ses blagues qu’il n’avait jamais saisies. C’était sympa.

Le cœur brisé, Charlie se sentit plus seul et incompris que jamais. Il déménagea peu de temps après, ne supportant plus de rester là où Nillo avait vécu. Il quitta son travail et trouva un autre poste de serveur dans un autre quartier de Londres.
D’insupportable et colérique à calme et compréhensif, il devint invisible, triste et très… très… irritable avec les autres.

Sept mois plus tard, il croisa un chat gris dans les rues trempées de Londres.
rp associés
I wanna find myself without your expectations avec The Moon
ft. Karel Kings-Dixon (sous les traits de Haizaki Ryouhei)
Un soir comme les autres, Charlie rentre chez lui et s'empresse vers le coussin d'Hobo, son chat pour le câliner. Mais ce n'est pas un chat qui l'attend. C'est un homme.


Vous pouvez retrouver mes personnages ici, n'hésitez pas à m'envoyer un petit message si jamais l'un d'eux vous attire ~

Nemo
Messages : 86
Date d'inscription : 10/02/2022
Crédits : Re°

Univers fétiche : Réel - fantastique - futuriste
Préférence de jeu : Les deux
tea
https://www.letempsdunrp.com/t4994-le-monde-de-nemo
Nemo
Ven 8 Avr - 19:59
mirage
- divers OC -
Âge : plusieurs millénaires, 16 ans en apparence
Activité : flotter dans l'espace-temps
Statut marital : seule
AMBIANCE
mentalité
Mirage ne montre pas ses émotions. Ni par refus, ni par égo. Simplement, elle ne les ressent pas ou bien elle ne sait pas les ressentir. Seule la tristesse et la mélancolie sont présentes.

Jamais elle ne s’est montrée en colère, angoissée, ou agacée. Jamais elle ne s’est montrée heureuse. Elle ne sait pas comment tout cela fonctionne. Parfois, elle se demande si elle fait réellement partie de la même race que les humains. Parce qu’elle sait que les humains ne sont qu’une infime partie de l’univers. Comment sait-elle cela ? Elle n’en a aucune idée.

Quand elle prend la parole, les autres l’écoutent. Certains disent qu’ils se sentent forcés, que s’ils ne lui donnent pas de l’attention, une chose terrible leur arriverait. Elle ne comprend pas ; elle, n’a jamais ressenti cela.

Ses mots ont toujours un sens, mais peu de personnes le comprennent. Du moins, elle sait qu’ils ont un sens. Elle ne le saisi pas toujours. Elle ne sait pas d’où lui viennent les paroles qu’elle peut prononcer.

Elle dort très mal, voire pas du tout. Et quand elle trouve le sommeil, elle rêve les aventures d’une jeune fille rousse, souriante et pleine de vie. Chaque nuit, cette même fille revient. Et chaque nuit, elle se demande qui elle est.
anecdotes
Mirage est amnésique. Elle a une apparence de jeune fille, aux alentours des seize ans, mais se sent bien, bien plus âgée, étouffée par la lassitude et la fatigue. Son apparence est peut-être troublante mais ses yeux, eux, ne trompent pas.

Elle a une chevelure incroyablement longue, semblant pourtant flotter dans les airs. Ils sont blanc nacré mais ont l’air de prendre une teinte différente selon les situations.

Elle ne sourit pas, son visage semble ne jamais se mouvoir.

Elle n’a pas l’air humaine. Son apparence, encore une fois, laisse l’ampleur du doute, mais elle dégage une aura extrêmement troublante. Elle ne laisse pas indifférent les personnes qu’elle croise, les laissant désorientées et mal à l’aise. Certains diraient qu’ils ont l’impression de la voir flotter, qu’elle marche seulement par imitation, non par besoin.

Sa voix est très douce et aigue. Pourtant, parfois sa voix devient infiniment profonde, résonnant dans l’esprit de chaque personne l’écoutant.

Peu de personne la tolère, à cause de son étrangeté. La plupart sont même effrayées et redoutent sa présence.
biographie

Elle s’éveille, lentement, dans un endroit chaud et humide. Elle ne sait ni où elle est, ni quand, ni qui elle est. Seules trois informations persistent dans son esprit :
Un mot. Mirage. Son nom peut-être ? Quelle que soit la réponse, c’est ainsi qu’elle s’appellera désormais.
Une image. Des vagues, allant et venant au gré du courant sur un sable fin ; puis un éclat de lumière éblouissant.
Une émotion. La tristesse.

Voici les trois seules choses que chacun sait d’elle. Dont elle-même.
Rien de plus.

Mais, en elle, elle sent qu’elle est importante. Elle sait, qu’un jour, elle a été un tournant pour l’humanité.
rp associés
La fin du monde était pour demain avec Asma
ft. Nicholas et Maxwell Carter
Mirage était dans les rêves de Maxwell depuis longtemps maintenant. Jusqu'au jour où elle a finit par disparaître. Jusqu'au jour où ils se sont finalement rencontrés. Jusqu'au jour où elle a vécu, pour de bon.


Vous pouvez retrouver mes personnages ici, n'hésitez pas à m'envoyer un petit message si jamais l'un d'eux vous attire ~

Nemo
Messages : 86
Date d'inscription : 10/02/2022
Crédits : Re°

Univers fétiche : Réel - fantastique - futuriste
Préférence de jeu : Les deux
tea
https://www.letempsdunrp.com/t4994-le-monde-de-nemo
Nemo
Dim 29 Mai - 12:02
TW Allusion au suicide - Consommation de drogues explicites

river milligan
- Towa - Slow Damage -
Âge : 26 ans
Job : ancien chauffeur privé, désormais drogué vivant dans un squat
Statut marital : S.E.U.L
AMBIANCE
mentalité

Lumière vive

Jamais personne n’a compris pourquoi un homme aussi intelligent que River pouvait finir chauffeur privé. Il aurait pu devenir médecin, avocat, ou encore ingénieur. Non : ce qu’il souhaitait avant tout était de rencontrer des gens, de vivre sa vie comme il l’entendait. Il se foutait de la renommée, de l’argent, et tout ce que pouvait apporter un métier tel. Il avait toujours eu des facilités intellectuelles, toujours premier de sa classe, ayant toujours les notes maximales alors qu’il passait son temps à sortir et vivre sa meilleure vie. Conduire des limousines, des Tourbus, des taxis privés lui permettait de vivre la vie des stars par procuration, et il adorait ça plus que tout.
Il était joyeux et simple, bien qu’un peu colérique parfois. Il aimait la vie et la liberté que celle-ci lui offrait.

Douleur lancinante

Désormais il n’est plus que l’ombre de lui-même. Il se détruit à petit feu de l’intérieur et de l’extérieur. Troué par l’angoisse et la tristesse, déchiré par la douleur, tué par la peur de ne jamais revenir. Mais veut-il au moins revenir ?
Il est incapable d’en finir, s’obligeant à souffrir jusqu’au bout.
Il hait plus que tout au monde la vie et préfère plonger dans les rêves de la drogue. Du tout au tout, il a changé. Personne ne serait en capacité de le reconnaître.
D’eau paisible, River s’est transformé en cascade froide et destructrice.
anecdotes

Plus aucune envie

River est couvert de profondes cicatrices aux bras, cuisses et abdomen suite à ses nombreuses tentatives.
Son visage est de plus en plus marqué par les méfaits de la drogue : yeux rouges et cernés, joues creuses, teint blême.
Il ne prend plus soin de lui, il est sale, maigre, détruit.
Comme il vit dehors, dans des endroits froids et humides, il est constamment couvert de plusieurs couches de vêtements, cachant sa maigreur morbide.
Quand il a abandonné leur maison, il n’a emporté qu’une seule chose : la chevalière qu’Ash et lui avait en commun. Il la porte toujours autour de son index.
Il a toujours une clope à la bouche, que ce soit simplement du tabac ou des herbes.
Ses mains tremblent continuellement.
Son visage n’exprime plus rien d’autre qu’un dégoût monstrueux de la vie et une tristesse infinie.
Il vole ou fait l’aumône dans les rues pour se procurer de l’argent pour continuer à se payer ses doses.
Il marche de squat en squat, n’appréciant pas de rester en compagnie des mêmes personnes aussi détruites que lui.
Parfois sa lucidité revient, il se voit et se déteste au plus haut point. Il pense à ce qu’Ash pourrait penser de lui s’il le voyait comme ça, il est incapable de soutenir cette pensée ou son regard et comble sa tristesse dans une nouvelle dose.
biographie

La triste histoire d’un homme qui ne parvient pas à se relever.

L’enfance et l’adolescence de River importent peu. Ce qui importe, c’est la suite, c’est ce qui l’a transformé, ce qui l’a tué. Car de River, il ne reste rien, simplement une silhouette sombre, une marque frêle et malade.
River était chauffeur privé et c’est ce métier qui lui a permis de rencontrer l’amour de sa vie. Alors qu’il conduisait le Tourbus d’un groupe de rock, il l’a tout de suite su : Ash resterait gravé dans son esprit à tout jamais. Ils ont fini par vivre une belle vie, tous les deux. Ils s’étaient même installés dans une maison d’un quartier paisible. En somme, une vie parsemée d’amour, de tendresse et parfois de prises de têtes. Même si leurs disputes étaient parfois longues, ils finissaient toujours par se retrouver, amoureux comme au premier jour, dans les bras de l’autre.
Mais pas ce soir-là.

River avait accepté une course à la dernière minute pour arrondir ses fins de mois, oubliant qu’il s’agissait du dernier soir de la tournée d’Ash. L’incompréhension des deux parties était montée si rapidement qu’ils étaient tout deux partis chacun de leur côté. Ils s’en foutaient : ce n’était qu’une dispute à la con de plus, ils savaient qu’ils se retrouveraient plus tard.
Mais ils ne se retrouvèrent plus jamais.

L’enterrement fut tellement difficile à vivre pour River qu’il prit la fuite avant même que le discours ne commence. Il en était incapable. Les premiers jours furent les pires de sa vie. Il avait tout perdu, tout dans la maison lui rappelait Ash. Parfois il sentait qu’il allait revenir, que leur vie de bonheur allait continuer là où elle s’était stoppée. Quand il parvenait à dormir, il rêvait de lui et son cœur se déchirait quand il se réveillait dans son propre cauchemar.
La vraie vie était devenue son cauchemar, ses rêves étaient devenus sa réalité, abandonnant son corps pour voguer tranquillement dans son esprit en compagnie d’Ash.

Les mois qui suivirent ne furent pas plus faciles. Voyant que ça ne s’arrangeait pas, il perdit tout contrôle de son esprit et de son corps. Il quitta son travail, abandonna sa maison et marcha sans but durant de longues nuits jusqu’à l’épuisement. Il tenta souvent de mettre fin à ses jours mais une voix dans sa tête l’empêchait de terminer ce qu’il s’entêtait à commencer, si bien que ses bras, ses cuisses et ses hanches étaient parsemés de blessures beaucoup trop profondes pour cicatriser convenablement sans soin.

Et puis, une nuit, il sombra là où il s’était résolument décidé à ne pas tomber : l’héroïne. Au plus bas, il se fit convaincre par sa déprime : et si ce monstre qu’est la drogue pouvait l’aider ? Malheureusement, c’était le cas, du moins c’est ce qu’il pensait. Son angoisse partait, ses souvenirs s’envolait, sa douleur n’était plus qu’un faible murmure. Il n’était plus qu’un corps enveloppé dans un cocon de douceur et de plénitude. Cependant, les retours à la réalité étaient tous plus dur les uns que les autres, semblable à une descente aux Enfers.

Peut-on descendre encore plus bas ?

River revenait quelques fois à la porte de la maison qu’il avait quittée, sans réellement savoir pourquoi il agissait de la sorte. Le visage blême, le regard creux, il patientait là, attendant peut-être qu’un miracle se produise.
Puis il le vit. Un sans-abri ayant l’air aussi paumé que lui : il lui ressemblait étrangement. Il était sûr, il savait que ce n’était pas lui. Mais cet homme qui revenait sans cesse lui aussi devant leur ancienne maison, lui rappelait tant de souvenirs. Alors il se cachait derrière un tronc, l’épiait sous toutes ses coutures, persuadée de plus en plus qu’il s’agissait d’Ash. Puis il finissait par partir dans son squat, se piquer à l’héroïne pour oublier ce qu’il venait de se passer.
Jamais il n’avait osé allait lui parler, ni même s’approcher de lui. Que pouvait-il lui dire ? Comment pourrait-il l’affronter ? S’il avait été présent à son dernier concert, il aurait peut-être vu la folle qui pointait son arme vers la scène. S’il avait été là, peut-être aurait-il pu lui sauver la vie. Sauver leur vie.
Mais il l'avait laissé seul. Il avait préféré être ailleurs qu'avec lui.
Il ne pouvait pas se permettre de le regarder dans les yeux. Plus jamais. Alors il se contentait d’observer son clone de loin, avant d’aller voguer à nouveau dans les méandres de l’euphorie destructrice.
rp associés
Can you feel me waiting alone in the dark ? avec The Moon
ft. Ash Bell (sous les traits de Kenma Kozume)
Alors que cela fait un an qu'Ash est mort et enterré, River le recroise dans une ruelle en train de dévorer
un autre être humain.


Vous pouvez retrouver mes personnages ici, n'hésitez pas à m'envoyer un petit message si jamais l'un d'eux vous attire ~

Contenu sponsorisé
Le monde de Nemo
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La fin du monde était pour demain (ft. Nemo)
» wow il y a du monde par ici
» Le monde de THE MOON.
» i wanna find myself without your expectations (Nemo)
» can you feel me waiting alone in the dark ? (Nemo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: L'entrée :: Vos envies de RP :: RP et personnages :: Personnages-
Sauter vers: