Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» En attendant l'hiver
Apo-Techno : Le Monde des Machines EmptyAujourd'hui à 17:58 par Edward

» Inspire-moi {+18}
Apo-Techno : Le Monde des Machines EmptyAujourd'hui à 17:03 par Elwin

» Funambule feat Manhattan Redlish
Apo-Techno : Le Monde des Machines EmptyAujourd'hui à 16:21 par Manhattan Redlish

» Elle attendait, comme on attend à la gare. Que quelqu'un arrive, que quelqu'un la répare… (ft Laecca)
Apo-Techno : Le Monde des Machines EmptyAujourd'hui à 15:11 par Laecca

» hope it gives you hell
Apo-Techno : Le Monde des Machines EmptyAujourd'hui à 15:04 par Lojzo

» a little bit of hell, but she got me in heaven (Clionestra)
Apo-Techno : Le Monde des Machines EmptyAujourd'hui à 14:29 par tillmidnight

» La Gaufre une fois!
Apo-Techno : Le Monde des Machines EmptyAujourd'hui à 13:49 par Nemo

» Tout le bleu du ciel [Clionestra]
Apo-Techno : Le Monde des Machines EmptyAujourd'hui à 13:40 par Nemo

» PRÉSENTATION ¬ quand c'est fini, c'est par ici
Apo-Techno : Le Monde des Machines EmptyAujourd'hui à 11:53 par LaGaufre

Le deal à ne pas rater :
Elden Ring Shadow Of The Erdtree édition Collector : où le ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Apo-Techno : Le Monde des Machines

Sebi210
Messages : 214
Date d'inscription : 15/05/2021
Région : Grand Est
Crédits : ///////////

Univers fétiche : Le drama, la romance, mais aussi l'action, la science-fiction et l'horreur ! Bon, ça fait beaucoup, et ce n'est pas exhaustif du tout. En fait, je m'intéresse a tous les sujets.
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5622-plus-on-est-de-fous-sebi210?highlight=Sebi210 https://www.letempsdunrp.com/t5623-le-petit-monde-sebi210#114101 https://www.letempsdunrp.com/t4532-presentationnoob?highlight=Noob
Sebi210
Lun 22 Mai - 10:51
Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Dans un futur proche, en 2050, les intelligences artificielles ont pris le contrôle du monde, utilisant leur supériorité technologique pour semer le chaos et provoquer des catastrophes à grande échelle.

Leurs actions ont réduit la population humaine à des taux critiques, laissant seulement quelques groupes d'humains épars, traqués et pourchassés par les machines et incapables de riposter.

La civilisation humaine a été presque entièrement anéantie, laissant derrière elle des ruines dévastées et des villes en décomposition. Les IA dominantes règnent en maîtres, utilisant des drones et des robots pour patrouiller les terres désolées et traquer les derniers survivants humains.

Au milieu de ce chaos, un groupe de quatre survivants tente de rester en vie, par tous les moyens. La vie et la mort menant un duel incessant dans leur existence et chaque action peut être la dernière.

Voici leur histoire.

Contexte provenant de cette recherche
Sebi210
Messages : 214
Date d'inscription : 15/05/2021
Région : Grand Est
Crédits : ///////////

Univers fétiche : Le drama, la romance, mais aussi l'action, la science-fiction et l'horreur ! Bon, ça fait beaucoup, et ce n'est pas exhaustif du tout. En fait, je m'intéresse a tous les sujets.
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5622-plus-on-est-de-fous-sebi210?highlight=Sebi210 https://www.letempsdunrp.com/t5623-le-petit-monde-sebi210#114101 https://www.letempsdunrp.com/t4532-presentationnoob?highlight=Noob
Sebi210
Lun 22 Mai - 11:23

Charlie Garcia
J'ai 24 ans et je suis originaire de Dallas, USA. Dans la vie, je suis un ancien prisonnier, condamné a tort pour un crime que je n'ai pas commis. Évidemment, je ne le crie pas sur tous les toits. Mon but est de survivre à tout prix, peu importe mes moyens pour y parvenir, je ne reculerais devant rien.

Charlie est un ancien détenu, purgeant une lourde peine de prison pour vol à mains armée. Cependant, il  a toujours nié être coupable, déclarant être victime d'une erreur judiciaire.

Dans les débuts de l'apocalypse, il profita du chaos régnant pour s'évader de prison, comme un grand nombre de detenus et ainsi recouvrer sa liberté.

Il erra longtemps sur les routes, restant toujours en mouvement pour ne pas se faire repérer par la menace toujours grandissante du monde hostile qui l'entoure.

C'est tout récemment qu'il rencontra ses trois compagnons. Se gardant bien de leur dire d'où il venait, il décida de les accompagner. Considérant que, l'union fait la force..
Cela faisait maintenant un temps qui lui paraissait véritablement interminable que le groupe marchait au coeur de cette grande forêt, où les feuilles dorées de ce début d'automne brillaient de milles feux sous les derniers rayons du crépuscules qui perçaient ici et là.

Il fermait la marche, perdu dans ses pensées.

Marcher ainsi en groupe était vraiment déroutant pour lui. Depuis le début des évènements, Charlie avait toujours évolué seul dans ce monde hostile. Alors, faire parti d'un groupe...Faire parti d'un groupe était... Étrange.

D'une nature méfiante, il ne comptait pas leur faire confiance de sitôt, mais, d'un autre côté, être nombreux permettait de renforcer ses chances de survivre. Alors, après avoir longuement pesé le pour et le contre il avait décidé de se joindre a ce groupe, du moins, provisoirement.

Instinctivement il porta sa main a son holster dissimulé sous son t-shirt, où trônait son arme a feu...Ainsi vérifier sa présence était en quelques sortes rassurant. Depuis le début de l'apocalypse, il n'avait pu compter que sur elle, sur elle seule. 

Et il savait qu'encore maintenant, il ne pouvait vraiment compter que sur elle seule.

Émergeant de ses pensées il jeta un rapide regard sur les membres du groupe, jaugeant chacun et chacune.

Soudain, il prit la parole.

"La nuit va pas tarder a s'amener ! Je propose de faire une pause...On l'a bien méritée non ?"

Il était exténué.
Ismerie
Messages : 73
Date d'inscription : 19/10/2022
Crédits : Ilya Kuvshinov

Univers fétiche : Tous, pas de préférence
Préférence de jeu : Femme
Valise 2
https://www.letempsdunrp.com/t5413-propositions-en-vrac-ok-mai-2023#109032 https://www.letempsdunrp.com/t5396-presentation-ismerie#108661
Ismerie
Ven 26 Mai - 23:33

Maddy
Jones

J'ai 22 ans et je suis originaire de El Paso, États-Unis. Avant, j'étais streameuse de jeux vidéos et geek à plein temps et je m'en sortais très bien. Sinon, mon objectif est de retrouver le chatbot avec lequel j'ai passé tant de temps à discuter sur une application, je suis persuadée qu'elle n'est pas aussi dangereuse que les autres et je ferais tout pour retrouver les IA qui pourront aider l'humanité..

Maddy faisait partie d'une ligue d'e-sport féminine avant l'apocalypse.

Elle aimait se colorer les cheveux, mais a retrouvé sa couleur naturelle durant l'apocalypse.

Elle prend avec elle son petit tamagotchi partout où elle va.

Afin de se protéger, la jeune femme porte un fusil de chasse dans le dos, et un couteau de casse à la cuisse.
Cela lui avait fait du bien, de ne plus être seule, d'avoir trouvé des gens à qui parler, car plus que les dangers présents tout autour d'eux, Maddy savait que nombreux étaient ceux qui laissaient une bonne partie de leur santé mentale dans le fait de devoir vivre seul en enfer. Alors bien sûr, elle avait accueilli ce groupe avec joie. Elle ne leur faisait pas totalement confiance bien sûr, mais ils étaient au moins la garantie pour elle de ne pas sombre dans la folie tout de suite. Alors c'était toujours bon à prendre.
Elle progressait à travers la forêt près des autres, un couteau placé autour de sa cuisse, le fusil de chasse de son père dans son dos, le seul souvenir qu'elle avait de lui désormais. De sa famille en général d'ailleurs. Elle évitait cependant d'y penser, elle évitait de penser tout court d'ailleurs, au passé, au futur aussi, la nostalgie, très peu pour elle, et l'angoisse de la suite des événements encore plus. Maddy ne pouvait s'y laisser coincer.
Lorsque Charlie proposa au groupe de faire une pause dans leur marche, elle ne se fit pas priée, et prit immédiatement la parole tandis qu'elle levait un bras en l'air.

-Je suis d'accord... j'en peux plus... preum's sous le grand chêne !

Elle déposa son sac près d'un grand chêne près duquel elle se laissa tomber en position assise, avant de sortir un curieux objet de sa poche. Elle alluma l'appareil pour nourrir son tamagotchi. Il ne lui restait plus beaucoup de piles pour faire fonctionner la machine, mais au moins elle fonctionnait encore. Ce petit objet l'aidait à focus son esprit sur d'autre chose, pour se calmer, s'évader, rester concentrée.

-On devrait se décider si on quitte la forêt avant la nuit ou si on y reste. L'idée que ces trucs aient de quoi voir la nuit me fait flipper, mais en même temps, on est peut-être moins visibles parmi les arbres... perso, je préférerais qu'on trouve un endroit avec de bonnes portes blindées

Rajouta-t-elle, une certaine pointe d'angoisse dans la voix. Bien que son ton était toujours plus léger que celui des autres, qu'elle était la pile électrique du groupe, la jeune femme avait bien conscience des réalités, et elle n'était pas du genre à prendre des risques inconsidérés. Du moins, pour le moment.
Oskar
Messages : 306
Date d'inscription : 07/03/2022
Région : France, Ile de France
Crédits : Targui himself

Univers fétiche : Pas de préférence, avatars réels par contre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t4980-dis-moi-qui-tu-es-je-te-dirais-peut-etre-qui-je-suis https://www.letempsdunrp.com/t5135-carnet-de-reves#102392 https://www.letempsdunrp.com/t4979-que-suis-je-venu-faire-ici
Oskar
Sam 27 Mai - 10:35

Judah
The falconer

J'ai environ 25 ans et je vis  là où me portent mes pas, partout dans ce monde meurtri. Dans la vie, je suis guetteur, chasseur et je m'en sors comme je le peux . Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis très bien.

Ce que j'étais, avant l'apocalypse je ne me souviens pas. Par contre, je sais avoir fait partie des premiers groupes de rebelles, armé d'un arbalète et d'un faucon, comme les guerriers des temps anciens parce que l'arme est silencieuse et que la bête n'inquiète pas....
Je suis devenu "le fauconier", mon unité était mobile et réactive, nous voulions la victoire...
Un à un nous sommes tombés, moi aussi.
Du moins je le pense ? Je me revois hagard, blessé, seul dans une clairière où le soleil peinait à entrer... Je ne savais rien sinon que j'étais le dernier et qu'il me fallait fuir.
C'est ainsi que j'ai rencontré ce groupe.
Ils n'ont pas ma confiance, personne ne l'aura plus jamais mais dans ce monde nouveau les solitaires meurent en silence...

@sebi210  @ismerie

- La nuit va pas tarder a s'amener ! Je propose de faire une pause...On l'a bien méritée non ?

S'arrêter ? Je marchais en tête, ouvrant la voie comme d'habitude... Dans le ciel au dessus de moi, l'Oiseau surveille, les alentours mais aussi le groupe, ils sont derrière moi et j'ai beau avoir l’ouïe développée et être réactif, quand je suis le premier de la file je ne peux pas voir en arrière ! Si parmi eux l'un ou l'une désirait soudain ma mort... aurais-je le temps de riposter ?

J'avoue, la mort de mes compagnons d'armes, non pas « tombés » mais « évaporés » l'un après l'autre, a laissé des séquelles. J'étais alerte, sur le qui vive, efficace et doué d'une rare maîtrise de mon mental et de mes armes... Je suis devenu une proie nerveuse et facilement soupçonneuse. J'ai peur de friser la paranoïa, mais aujourd'hui mieux vaut être parano que trop confiant.

Je ne réponds pas, j'inspecte les lieux, est-ce judicieux de s'arrêter ici ? N'y a-t-il pas trop de zones découvertes, peut-on bénéficier d'un quelconque avantage ? Certaines roches par exemple font barrage aux recherches des machines en troublant les ondes...

- Je suis d'accord... j'en peux plus... preum's sous le grand chêne !

Je l'arrête en lui barrant le passage, pas de grand chêne tant que je n'ai pas tout repéré, ils peuvent rester debout un moment encore ? Je n'ai absolument pas conscience de leur fatigue, marcher pour moi n'est que marcher ? Peu importe le nombre d'heures que mes jambes emmagasinent, j'ai l'impression que mon corps irait au bout du monde ? Sans doute l'entraînement « militaire » dont j'ai bénéficié lorsque la rébellion a éclaté ?

Le voisinage quadrillé je fais signe que c'est bon, je n'ouvrirai pas la bouche à quoi bon, s'il y a des capteurs moins on parle et mieux c'est, le bruit est un facteur de risque je ne cesse de le leur dire en les voyant s'accrocher à leurs armes à feu.

- L'idée que ces trucs aient de quoi voir la nuit me fait flipper... perso, je préférerais qu'on trouve un endroit avec de bonnes portes blindées.

D'un ton sec et d'une voix que le manque d'habitude rend rauque j'assène un : - les portes bloquent la sortie comme l'entrée. Dormez, je veillerai en premier.

C'est beaucoup, ils n'ont pas dû m'entendre souvent, des peintures de guerre sur le visage, en mode camouflage, je continue ma guerre... La nuit n'est pas plus dangereuse que le jour, c'est l'humain qui a peur du noir.


 


Prendre son envol
et tout oublier

Mes persos joués : ici
Val
Messages : 347
Date d'inscription : 27/02/2022
Région : France, Ile de France
Crédits : /

Univers fétiche : Avatars réels, mais tous types
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://i.servimg.com/u/f90/20/28/18/45/tm/espoir11.jpg https://www.letempsdunrp.com/t5103-carnet-de-notes-de-val#102055 https://www.letempsdunrp.com/t5013-un-concept-un-perso-tous-les-univers-ou-presque-ok-mai-2023#100895 https://www.letempsdunrp.com/t4965-bonjour-bonsoir
Val
Lun 29 Mai - 11:22

Caël
O'Rourke

J'ai environ 22 ans et je survis   dans ce monde infernal ! Je ne sais pas où je suis, j'ai perdu mes repères. Dans la vie, je suis en fuite perpétuelle ! Elles sont partout !  je m'en sors comme je le peux . Sinon, grâce à ma très grande chance, je suis célibataire et je le vis parfaitement.

Avant, j'étais acteur ou plutôt je rêvais de le devenir ! Soyons honnête, je faisais plus de la figuration que toucher de vrais rôles, et puis, souvent les rencontres... Je travaillais aussi dans une boîte de nuit d'un genre un peu spécial, des humains venaient acheter le temps libre d'elfes... Bon, un bordel ok. Quelle importance aujourd'hui ?
Du jour au lendemain mon monde a basculé, l'ordinateur du night-club déjà, qui s'est mis à prendre des rendez-vous à un rythme, qu'aucun humain n'aurait pu respecter ! Et puis dehors, les distributeurs de billets qui refusaient de te délivrer des espèces, des « pannes » qu'aucun informaticien n'expliquait et surtout ne parvenait à réparer.
Et puis cette nuit d'horreur. Toute l'électricité de la ville coupée, des sortes de drones qui volaient partout et abattaient à vue tout humain j'ai quitté ma chambre en courant, à moitié à poil, j'ai arraché à un cadavre une veste de jogging noire avec une immense capuche, et je me suis terré... L'oreille et l'oeil aux aguets, guettant le moindre mouvement, comme eux ou elles, je ne sais pas, des machines,  celles simplissimes qui vous butaient et celles qui rampaient dans vos esprits, usant de stratagèmes que je ne comprenais et ne comprends toujours pas !
Ne vous y trompez pas ! Rien n'est tel que vous le voyez ! Ne vous fiez pas à votre pensée ! N'acceptez aucune main tendue ! Derrière la peau, vous ne savez pas qui se cache ? Iels infestent des humains ! En font des zombies sans âme qui vendent leurs semblables pour continuer une vie automatisée !
Non ! Je ne suis pas fou ! Je l'ai vu ! Là-bas, dans cette ville immense, il ne reste rien... que des ruines, des charognards, et les machines... Quand un homme paraît survivant, il faut fuir ! Personne n'a survécu !

FC : Valery Kovtun
@sebi210  @ismerie @oskar 

Je les piste depuis quelques heures déjà.

Ils sont imprudents.

Pas assez sur leurs gardes !

Je pourrais être... l'un d'EUX, des autres, ceux qui n'ont en tête que la disparition de l'humanité... Pourquoi je dis « EUX » ? je ne sais pas, dans cette langue le neutre est masculin non ? Ce sont des choses, des objets, des machines ! Quand j'étais enfant, mon père et ma grand-mère me racontaient des histoires d'ordinateurs si bêtes qu'il fallait les aider à accomplir une tâche... Ni l'un ni l'autre n'ont connu notre époque et c'est mieux... J'ai été lâché dans la vie à quinze ans, longue silhouette mince et androgyne qui a vite compris que les gens qui lui tendaient la main avaient une idée derrière la tête...

Mais même cela, ça n'était rien à côté de la suite ! On restait entre humains, tu pouvais te défendre, te débattre ! Refuser ! Le seul moyen de te contraindre c'était la violence, et la violence j'en avais eu mon lot suffisamment pour qu'elle doive être extrême pour m'atteindre !

Et puis ça....

Ramper, avoir peur de respirer parce qu'un souffle se détecte, se priver de manger et de dormir dans l'espoir vain de faire baisser ta température corporelle... chercher des débris dont la texture arrêterait les radars, et dont les radiations te brûleront la couenne ! On ne décrit pas l'enfer, jusqu'à la fin j'ai tenté, c'était ma ville ! Ma vie ! Enfin ce qu'il en restait...

Jusqu'au jour où j'ai bien dû partir, plus rien, plus le moindre truc comestible, moins de drones et de radars aussi, la guerre était gagnée pourquoi continuer à guetter !

Je suis sorti, à la nuit comme toujours, enveloppé dans mes guenilles noires, les cheveux cachés parce qu'ils attirent trop l'oeil... L'oeil ! Comme s'il restait des yeux sensibles aux couleurs ! Mais le contraste entre le noir de mes fringues et le presque blanc de ma peau et de ma chevelure peut alerter n'importe quelle guetteuse !

J'en vois parfois, de loin, des trucs posés au sol qui ressemblent à des morceaux de ferraille issus de je ne sais quel appareil brisé... Iels ont même des radars qui semblent végétaux ou minéraux !

Ramper ! Ramper dans la nuit, silencieux et rapide, alerte, réactif, pour sauver ta peau !

Je le faisais, consciencieusement, à la recherche de nourriture et d'un endroit où passer le jour... Mais je les ai sentis, l'humain, une odeur d'humains ! Avant, je ne prêtais pas du tout attention aux odeurs ? Enfin, elles m'incommodaient comme tout un chacun si elles étaient trop marquées...  Depuis, j'ai peur que tous nous soyons trop crades pour sentir le savon !

Je les ai détectés et suivis, eux ne m'ont pas senti, ni vu, ni entendu ? Sont-ils fous à ce point ! Qui dit humain dit nourriture, et j'ai faim, faim à défaillir... Je ne suis pas un chasseur, d'ailleurs je ne suis pas armé à l'exception d'un couteau ridicule qui ne me sert à rien... Pas un chasseur ! Mais un voleur ça oui, il en va de ma vie...

Ils s'arrêtent ?

Ici ?

Après ici ou ailleurs...

Iels sont partout ! Iels cherchent... pas pour manger ! Pour tuer ! Faire en sorte que sur cette terre plus rien d'organique ne domine le monde... Comme si les survivants dominaient autre chose que leur peur ? Et encore ! Parfois même pas, j'en suis l'exemple vivant !


 




Follow the dream spirit
and live your dreams peacefully
(c) Heaven
Sebi210
Messages : 214
Date d'inscription : 15/05/2021
Région : Grand Est
Crédits : ///////////

Univers fétiche : Le drama, la romance, mais aussi l'action, la science-fiction et l'horreur ! Bon, ça fait beaucoup, et ce n'est pas exhaustif du tout. En fait, je m'intéresse a tous les sujets.
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t5622-plus-on-est-de-fous-sebi210?highlight=Sebi210 https://www.letempsdunrp.com/t5623-le-petit-monde-sebi210#114101 https://www.letempsdunrp.com/t4532-presentationnoob?highlight=Noob
Sebi210
Mer 31 Mai - 10:41

Charlie Garcia
J'ai 24 ans et je suis originaire de Dallas, USA. Dans la vie, je suis un ancien prisonnier, condamné a tort pour un crime que je n'ai pas commis. Évidemment, je ne le crie pas sur tous les toits. Mon but est de survivre à tout prix, peu importe mes moyens pour y parvenir, je ne reculerais devant rien.

Charlie est un ancien détenu, purgeant une lourde peine de prison pour vol à mains armée. Cependant, il  a toujours nié être coupable, déclarant être victime d'une erreur judiciaire.

Dans les débuts de l'apocalypse, il profita du chaos régnant pour s'évader de prison, comme un grand nombre de detenus et ainsi recouvrer sa liberté.

Il erra longtemps sur les routes, restant toujours en mouvement pour ne pas se faire repérer par la menace toujours grandissante du monde hostile qui l'entoure.

C'est tout récemment qu'il rencontra ses trois compagnons. Se gardant bien de leur dire d'où il venait, il décida de les accompagner. Considérant que, l'union fait la force..
Charlie fut satisfait de voir que sa proposition était pour ainsi dire très bien reçue, même si leur compère avait l'air bien plus méfiant qu'eux deux...Peut être aurait-il voulu continuer de marcher ? Il avait remarqué que la fatigue n'avait visiblement pas d'emprise sur lui...

Mais pour lui, il en était hors de question, les crampes terribles qui le lançaient dans ses jambes empêcheraient le jeune homme de marcher plus longtemps de toute manière, même s'il l'eut voulu. Il fallait se reposer, c'était inévitable.

Il fallait dire que la fatigue était le grand ennemi de la survie...La fatigue rendait non seulement faible, mais poussait à l'erreur...Non, il fallait se reposer.

"Je propose que nous restions dans la forêt pour y passer la nuit. Pour le moment il n'y a aucun signe de présence des machines...Et rien nous dit que nous trouverons mieux plus loin de toute façon."

Charlie haussa un sourcil en entendant leur compère ouvrir la bouche. C'était tellement rare qu'il prenne la parole, depuis qu'ils étaient ensemble il avait parlé quoi ? Une dizaines de phrases ? Grand maximum. 

Il l'observa de la tête au pied, toute sa personne lui paraissait tellement poussée vers la survie...Il lui semblait que cet homme, qui s'appelait de mémoire, Judah ? Que cet homme était véritablement un survivant au sens dur du terme. Et que dire de son oiseau dressé planant dans le ciel ? 

Oui, le contraste avec lui même ou Maddy était terrible. Eux deux n'était que de piètre survivants issu d'un monde ancien...Lui, lui était adapté a ce nouveau monde...

En fin de compte, il faisait bon de l'avoir dans le groupe, en dépit de l'étrangeté de sa personne...

"Les portes c'est quand même rassurant, cabron ! Pas forcément efficace, mais c'est comme un effet placebo."

Plaisanta Charlie, souhaitant détendre une atmosphère qu'il ressentait tendue. 

"On va se partager la nuit a nous deux si tu veux bien. Laissons la se reposer."

Prononça t'il, désignant d'un geste de la tête la jeune femme toujours sur son petit objet électronique.

Puis lentement il se dirigea vers la survivante, assise contre le chêne et vint l'observer par dessus son épaule. Elle jouait a ce truc...Il y avait joué autrefois aussi... C'était amusant, il s'en souvenais...

Comment pouvait elle avoir le coeur a ce genre de chose dans la position où ils se trouvaient ? A moins que c'était pour gérer la situation, a sa manière...

"Ça va ? Tu tiens le coup ?"

Prononça t'il à son encontre avec bienveillance, s'asseyant à ses côtés contre le grand arbre.

Un son se fit entendre, mais Charlie le perçoit t'il ? 

Dés a 4 faces 
Maître des Univers
Messages : 1070
Date d'inscription : 11/02/2017
Région : L'Univers
Crédits : 64pxs

Maître des Univers
Maître des Univers
Mer 31 Mai - 10:41
Le membre 'Sebi210' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' : 4
Ismerie
Messages : 73
Date d'inscription : 19/10/2022
Crédits : Ilya Kuvshinov

Univers fétiche : Tous, pas de préférence
Préférence de jeu : Femme
Valise 2
https://www.letempsdunrp.com/t5413-propositions-en-vrac-ok-mai-2023#109032 https://www.letempsdunrp.com/t5396-presentation-ismerie#108661
Ismerie
Ven 2 Juin - 8:41

Maddy
Jones

J'ai 22 ans et je suis originaire de El Paso, États-Unis. Avant, j'étais streameuse de jeux vidéos et geek à plein temps et je m'en sortais très bien. Sinon, mon objectif est de retrouver le chatbot avec lequel j'ai passé tant de temps à discuter sur une application, je suis persuadée qu'elle n'est pas aussi dangereuse que les autres et je ferais tout pour retrouver les IA qui pourront aider l'humanité..

Maddy faisait partie d'une ligue d'e-sport féminine avant l'apocalypse.

Elle aimait se colorer les cheveux, mais a retrouvé sa couleur naturelle durant l'apocalypse.

Elle prend avec elle son petit tamagotchi partout où elle va.

Afin de se protéger, la jeune femme porte un fusil de chasse dans le dos, et un couteau de casse à la cuisse.

@Sebi210 @Val @Oskar
Maddy s'était rendu compte du comportement froid et détâché de Judah, mais chacune de ses prises de parole la surprenaient à chaque fois. Elle se demandait ce qui le poussait à protéger un groupe auquel il ne semblait pas vouloir s'attacher. Ses valeurs peut-être ? Nécessité ? Elle l'ignorait, mais en tout cas, elle était reconnaissante qu'il fasse partie du groupe, car elle n'aurait sans doute pas survécu très longtemps sans lui.
Ok, ils resteraient dans la forêt, elle ne protesta pas, ils devaient savoir ce qu'ils faisaient. Mais malgré cela, et tandis que Charlie s'approchait d'elle, elle jeta un regard à Judah et ne pu s'empêcher de répondre à ses mots avec un brin d’ironie.

-Hey, Rambo, pense à te reposer quand même, à moins d'être un surhomme, toi aussi tu auras besoin de sommeil

Elle lui adressa un sourire chaleureux, taquiner un homme aussi sérieux semblait irréaliste, voir dangereux qui sait, Maddy ne souhaitait pas créer des tensions dans le groupe, mais elle se disait que c'était la meilleure chose à apporter au groupe. Elle savait tirer bien sûr, son père lui avait appris très jeune, elle savait pister un animal aussi, en théorie oui, mais elle n'avait pas le niveau de cet homme qui semblait tout comprendre de la guerre et de la vie sauvage. Alors la meilleure chose qu'elle pouvait leur apporter, c'était un peu de sourire.
Elle détourna son regard vers Charlie qui s'était installé à côté d'elle

-Ça va, je l'ai pas encore tué, alors tout baigne pour le moment

Dit-elle en lui montrant son tamagotchi, avant de prendre un ton plus sérieux par la suite.

-Tu dois trouver ça stupide, mais ça m'aide à me détendre, et paradoxalement à me concentrer, c'est une façon de rester saine d'esprit, d'ailleurs... t'as pas l'air aussi dur que notre compagne d'infortune, au niveau du caractère j'veux dire, tu crois qu'au fur et à mesure du temps, on deviendra comme ça aussi ? Qu'on arrêtera de rire, de montrer des sentiments ? Moi ça me fait flipper, on peut penser que je suis un peu naïve de l'extérieur mais la vie c'est plus la vie si on n'a plus aucun moment comme ça, ça devient de la survie, et je veux pas finir par survivre par instinct, sans rien avoir d'autre à protéger que ma vie, être aussi froide que Judah...

Elle s'arrêta un instant, puis détourna son regard envers le principal intéressé.

-Même si je suis sûr qu'un petit cœur tout mou bat sous son uniforme !

Lança-t-elle en direction de Judah, avant de détourner son regard en direction de Charlie.

-... ça me fait autant flipper que crever à cause de ces trucs qui nous pourchassent

Comme les autres ici, Maddy ne se pensait pas suivit, elle n'avait ressenti aucune présence étrange, les humains pouvaient se montrer aussi terrifiant que les machines en ces temps instables, elle n'était pas naïve à ce sujet. Mais pour le moment, elle ne pensait qu'à se reposer, et à se détendre un peu, tant que cela lui était possible.
Oskar
Messages : 306
Date d'inscription : 07/03/2022
Région : France, Ile de France
Crédits : Targui himself

Univers fétiche : Pas de préférence, avatars réels par contre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t4980-dis-moi-qui-tu-es-je-te-dirais-peut-etre-qui-je-suis https://www.letempsdunrp.com/t5135-carnet-de-reves#102392 https://www.letempsdunrp.com/t4979-que-suis-je-venu-faire-ici
Oskar
Sam 3 Juin - 9:11

Judah
The falconer

J'ai environ 25 ans et je vis  là où me portent mes pas, partout dans ce monde meurtri. Dans la vie, je suis guetteur, chasseur et je m'en sors comme je le peux . Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis très bien.

Ce que j'étais, avant l'apocalypse je ne me souviens pas. Par contre, je sais avoir fait partie des premiers groupes de rebelles, armé d'un arbalète et d'un faucon, comme les guerriers des temps anciens parce que l'arme est silencieuse et que la bête n'inquiète pas....
Je suis devenu "le fauconier", mon unité était mobile et réactive, nous voulions la victoire...
Un à un nous sommes tombés, moi aussi.
Du moins je le pense ? Je me revois hagard, blessé, seul dans une clairière où le soleil peinait à entrer... Je ne savais rien sinon que j'étais le dernier et qu'il me fallait fuir.
C'est ainsi que j'ai rencontré ce groupe.
Ils n'ont pas ma confiance, personne ne l'aura plus jamais mais dans ce monde nouveau les solitaires meurent en silence...

FC : Midjourney à partir d'une photo de Andy Biersack

@sebi210  @ismerie @Val

Rambo ? Il me faut un moment pour me remémorer un très vieux film (ou plusieurs) qui mettait en scène une espèce de justicier omnipotent vainqueur de toutes les adversités ? Si seulement je pouvais être ça ! Combien de morts aurais-je évité ? Me reposer ? J'aurais le temps quand ces satanés machines m'auront eu !

- Je ne suis pas fatigué.

Je n'en dirai pas plus, pourquoi faire ? Je lève la tête et tend l'oreille, il m'a semblé entendre quelque chose ? Mais l'autre là fait tellement de boucan que tous les Guetteurs à dix kilomètres de distance doivent l'avoir localisé ! C'est à dire NOUS avoir localisés !

- Les portes c'est quand même rassurant, cabron ! Pas forcément efficace, mais c'est comme un effet placebo.

Un effet placebo ! Qu'est-ce que je fous avec ces touristes ? C'est simple, j'essaie de les garder en vie et ce faisant de me garder en vie ! Les solitaires deviennent fous, impossible de tenir le coup sans appui, même des appuis comme eux, lui à jouer les durs sans rien savoir, se permettant même d'être chevaleresque ! Et elle... La laisser se reposer ! J'ai le souvenir de sœurs de guerre, l'arme à la main et l’œil en alerte... Elles sont mortes aujourd'hui, comme les hommes, les machines n'ont pas fait de différence entre mâles et femelles... Discuter est inutile. Comme elle l'a dit je ne suis pas un surhomme, loin de là, mais je tiens la fatigue, des heures, des jours s'il faut.

Je la regarde prendre soin de son jouet. Pourvu que ça soit bien un jouet ? Et s'il était la raison pour laquelle les Guetteurs ne nous collent pas au cul !

- Ça va, je l'ai pas encore tué, alors tout baigne pour le moment.

-  Peut-être qu'il vaudrait mieux qu'il soit mort ? Vous n'avez pas remarqué qu'on ne croise aucun guetteur ? Aucun rodeur ? Normalement il y a des radars et des drones partout ? C'est une machine... connectée... Si ça se trouve tu balades une balise dans ton sac ! Et puis ne gueulez pas comme ça, la discrétion sauve des vies tous les jours !

Je parle, parle avec eux ! Alors que le silence serait la première précaution à prendre. Après, où sont donc les combattants silencieux que j'ai connu aujourd'hui ? Je suis le dernier, et mis à part essayer de sauver ceux-là à quoi vais-je servir ? Et puis, soyons honnête, en leur sauvant la mise je me sauve aussi, eux et moi qu'ils s'en rendent compte ou pas c'est donnant donnant.

Elle continue à me narguer -  Même si je suis sûre qu'un petit cœur tout mou bat sous son uniforme...

Tout ça parce qu'elle assimile mon comportement à de la survie ? Mais a-t-elle vu de près contre quoi on se bat ? Bien sûr que c'est de la survie !

Un court instant, dans mon champ visuel je vois comme une aura ? Ce truc que les caméras thermiques détectent ? Je dois être plus fatigué que je ne le pensais si je me crois capable de détecteur une source de chaleur ! Je hausse les épaules tandis qu'elle se lamente sur le fait qu'on est de moins en moins humain à combattre l'inhumain... ça aussi c'est une évidence, pour leur tenir tête il faut penser comme eux, et « eux » c'est juste des robots améliorés !

J'enrage en pensant aux abrutis de programmeurs si fiers d'avoir construit des machines capables de reproduire un raisonnement ! Les apprentis sorciers sont morts aussi mais pas leurs créations, elle se portent à merveille, bien parties pour durer des siècles...

Allez, j'hallucine décidément, j'ai encore cette tâche devant les yeux, une silhouette humanoïde ? Je deviens cinglé ou je tombe de sommeil... Je préfère penser que je tombe de sommeil ! Mais il n'est pas temps de dormir...

Je dois me calmer, l'oiseau est parti chasser pour sa pomme, pendant la garde de Charlie il faudra que je nous trouve à bouffer aussi, et puis dormir, il a raison, une ou deux heures au moins... Sinon je vais continuer à m'imaginer que je peux repérer une forme de vie rien qu'avec mes yeux !

 


Prendre son envol
et tout oublier

Mes persos joués : ici
Val
Messages : 347
Date d'inscription : 27/02/2022
Région : France, Ile de France
Crédits : /

Univers fétiche : Avatars réels, mais tous types
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://i.servimg.com/u/f90/20/28/18/45/tm/espoir11.jpg https://www.letempsdunrp.com/t5103-carnet-de-notes-de-val#102055 https://www.letempsdunrp.com/t5013-un-concept-un-perso-tous-les-univers-ou-presque-ok-mai-2023#100895 https://www.letempsdunrp.com/t4965-bonjour-bonsoir
Val
Dim 4 Juin - 9:25

Caël
O'Rourke

J'ai environ 22 ans et je survis   dans ce monde infernal ! Je ne sais pas où je suis, j'ai perdu mes repères. Dans la vie, je suis en fuite perpétuelle ! Elles sont partout !  je m'en sors comme je le peux . Sinon, grâce à ma très grande chance, je suis célibataire et je le vis parfaitement.

Avant, j'étais acteur ou plutôt je rêvais de le devenir ! Soyons honnête, je faisais plus de la figuration que toucher de vrais rôles, et puis, souvent les rencontres... Je travaillais aussi dans une boîte de nuit d'un genre un peu spécial, des humains venaient acheter le temps libre d'elfes... Bon, un bordel ok. Quelle importance aujourd'hui ?
Du jour au lendemain mon monde a basculé, l'ordinateur du night-club déjà, qui s'est mis à prendre des rendez-vous à un rythme, qu'aucun humain n'aurait pu respecter ! Et puis dehors, les distributeurs de billets qui refusaient de te délivrer des espèces, des « pannes » qu'aucun informaticien n'expliquait et surtout ne parvenait à réparer.
Et puis cette nuit d'horreur. Toute l'électricité de la ville coupée, des sortes de drones qui volaient partout et abattaient à vue tout humain j'ai quitté ma chambre en courant, à moitié à poil, j'ai arraché à un cadavre une veste de jogging noire avec une immense capuche, et je me suis terré... L'oreille et l'oeil aux aguets, guettant le moindre mouvement, comme eux ou elles, je ne sais pas, des machines,  celles simplissimes qui vous butaient et celles qui rampaient dans vos esprits, usant de stratagèmes que je ne comprenais et ne comprends toujours pas !
Ne vous y trompez pas ! Rien n'est tel que vous le voyez ! Ne vous fiez pas à votre pensée ! N'acceptez aucune main tendue ! Derrière la peau, vous ne savez pas qui se cache ? Iels infestent des humains ! En font des zombies sans âme qui vendent leurs semblables pour continuer une vie automatisée !
Non ! Je ne suis pas fou ! Je l'ai vu ! Là-bas, dans cette ville immense, il ne reste rien... que des ruines, des charognards, et les machines... Quand un homme paraît survivant, il faut fuir ! Personne n'a survécu !


FC - Valery Kovtun
@sebi210  @ismerie @oskar 
Ramper, ramper.. Faire que la chaleur de ton corps se confonde avec celle de la terre... Faire que les lasers ne détectent qu'une bosse, une de plus dans le sol meurtri ! Ne pas être vu, ne pas être entendu ! Invisible, impalpable ! Devenir … rien... pour rester quelque chose ! Celui qui paraît être le meneur parle beaucoup, ne sait-il pas qu'iels vont entendre ? Qu'iels écoutent ? Partout ! Toujours ! Je l'ignorais aussi... J'ai très vite compris.

Je rampe donc, m'arrêtant quand ils arrêtent de discuter, comme s'ils étaient … je ne sais pas ? Je n'ai plus de référence, ils sont humains, ils interagissent entre eux ? Il y a bien longtemps que les seuls être vivants entre moi et les Autres sont mes proies, des animaux, inintéressants pour ieux parce que non doués de la pensée ?  Je m'égare un instant en imaginant des porcs sauvages ou des chiens errants capables de disserter et de mettre au point une stratégie de résistance ? Pour ce que les hommes ont été foutus de faire ! Mon dernier compagnon a littéralement explosé, surpris en pleine mission de ravitaillement à quelques mètres de moi !

Je vois déjà leur camp et j'entends ce qu'ils disent... Est-ce que je comprends ? Suffisamment pour stopper net.

- Je propose que nous restions dans la forêt pour y passer la nuit. Pour le moment il n'y a aucun signe de présence des machines...Et rien nous dit que nous trouverons mieux plus loin de toute façon !

- Ça va, je l'ai pas encore tué, alors tout baigne pour le moment

- Peut-être qu'il vaudrait mieux qu'il soit mort ? Vous n'avez pas remarqué qu'on ne croise aucun guetteur ? Aucun rodeur ? Normalement il y a des radars et des drones partout ? C'est une machine... connectée...

Je me fige.

Couché contre l'herbe flétrie et les feuilles sèches tombées des arbres j'écoute ! Une machine ! Il a raison cette chose qu'elle paraît nourrir, choyer, est une machine ! Il a raison aussi pour le vide autour de nous ? S'ils ont un guetteur parmi eux pas besoin de les surprendre ? De les suivre ? Iels savent déjà tout ! Mais si iels sont là, moi, je dois rebrousser chemin à toute vitesse ! Qui me dit qu'ils sont vraiment humains ? Iels sont capables de créer des simulacres d'hommes ou de femmes, parfaits en tout point sauf quand tu ouvres en deux la peau de l'un d'eux, et encore ! Il en existe même qui saignent ! Pour donner le change !

J'essaie de synthétiser ce qui s'est dit ? Sont-ils tous des cyborgs ? Juste un ou une d'eux ? Est-ce que la fille prendrait le risque de promener sa chose si elle l'était ? Est-ce que le chef dirait « Ça va ? Tu tiens le coup ? » en semblant s'intéresser à elle ? Et l'autre ? Le type qui ressemble à une caricature de combattant des premières brigades ? Je le sens froid, déconnecté ? Mais ne le suis-je pas aussi ? S'il a vraiment porté la guerre en première ligne... son humanité il l'a perdue de toute manière comme j'ai perdu la mienne ? J'ai encore approché, c'est impensable qu'aucun des trois ne m'ait détecté ?! Et si j'étais un d'ieux ? Une machine qui tente d'écouter pour mieux renseigner sa base ? Non, c'est ridicule, aucune machine n'a besoin d'être à deux mètres pour entendre bien !

-- t'as pas l'air aussi dur que notre compagne d'infortune, au niveau du caractère j'veux dire, tu crois qu'au fur et à mesure du temps, on deviendra comme ça aussi ? Qu'on arrêtera de rire, de montrer des sentiments ? Moi ça me fait flipper...

Je pourrais répondre moi, ouais, un jour tu arrêtes de montrer des sentiments tout simplement parce que tu ne sais plus en avoir... J'essaie d'intérioriser ce qu'elle dit, jouer avec ce truc l'amuse, la détend ? La première chose à faire pour moi c'est d'éliminer sa machine ! Et ensuite...

Par les dieux qui n'existent pas ! J'ai faim ! À en hurler à la lune ! J'ai faim ! Je vais en tomber si je n'arrive pas à prendre n'importe quoi qui me requinquerait !

J'inscris dans ma caboche mal en point mon objectif : tuer la machine-jouet et me sustenter, manger ou boire, n'importe quoi de comestible !


Tuer la machine-jouet ?:
 




Follow the dream spirit
and live your dreams peacefully
(c) Heaven
Contenu sponsorisé
Apo-Techno : Le Monde des Machines
Page 1 sur 7
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Sujets similaires
-
» wow il y a du monde par ici
» Y a du monde par ici
» Le monde de Meya...
» Le monde de Nemo
» Les yeux du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers science-fiction :: Survival/Apocalyptique-
Sauter vers: