Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Apo-Techno : Le Monde des Machines - Page 8 EmptyAujourd'hui à 9:38 par Charly

» Le ciel est un océan suspendu (Val & Dreamcatcher)
Apo-Techno : Le Monde des Machines - Page 8 EmptyAujourd'hui à 1:58 par Val

» Vermines & Rage
Apo-Techno : Le Monde des Machines - Page 8 EmptyAujourd'hui à 0:17 par Snardat

» Je ne suis pas seule dans ma tête (Recherche)
Apo-Techno : Le Monde des Machines - Page 8 EmptyAujourd'hui à 0:05 par Rein

» Ces esquisses qui trottent dans ma tête...
Apo-Techno : Le Monde des Machines - Page 8 EmptyHier à 23:57 par Rein

» Through hell, we thrive, and rebuild we will -feat Ananas
Apo-Techno : Le Monde des Machines - Page 8 EmptyHier à 17:26 par Mr.Wolf

» Dust And Shadows
Apo-Techno : Le Monde des Machines - Page 8 EmptyHier à 16:43 par Invité

» Recherche lien H/H
Apo-Techno : Le Monde des Machines - Page 8 EmptyHier à 15:59 par stitch

» De métal et de griffe. [PV Mandrin] [+18]
Apo-Techno : Le Monde des Machines - Page 8 EmptyHier à 9:47 par Mandrin

-39%
Le deal à ne pas rater :
Pack Home Cinéma Magnat Monitor : Ampli DENON AVR-X2800H, Enceinte ...
1190 € 1950 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Apo-Techno : Le Monde des Machines

Oskar
Messages : 331
Date d'inscription : 07/03/2022
Région : France, Ile de France
Crédits : Targui himself

Univers fétiche : Pas de préférence, avatars réels par contre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t4980-dis-moi-qui-tu-es-je-te-dirais-peut-etre-qui-je-suis https://www.letempsdunrp.com/t5135-carnet-de-reves#102392 https://www.letempsdunrp.com/t4979-que-suis-je-venu-faire-ici
Oskar
Sam 23 Mar - 21:33

Judah
The falconer

J'ai environ 25 ans et je vis  là où me portent mes pas, partout dans ce monde meurtri. Dans la vie, je suis guetteur, chasseur et je m'en sors comme je le peux . Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis très bien.

Ce que j'étais, avant l'apocalypse je ne me souviens pas. Par contre, je sais avoir fait partie des premiers groupes de rebelles, armé d'un arbalète et d'un faucon, comme les guerriers des temps anciens parce que l'arme est silencieuse et que la bête n'inquiète pas....
Je suis devenu "le fauconier", mon unité était mobile et réactive, nous voulions la victoire...
Un à un nous sommes tombés, moi aussi.
Du moins je le pense ? Je me revois hagard, blessé, seul dans une clairière où le soleil peinait à entrer... Je ne savais rien sinon que j'étais le dernier et qu'il me fallait fuir.
C'est ainsi que j'ai rencontré ce groupe.
Ils n'ont pas ma confiance, personne ne l'aura plus jamais mais dans ce monde nouveau les solitaires meurent en silence...

FC : Midjourney à partir d'une photo de Andy Biersack

@sebi210  @ismerie @Val @Nash

J'aime pas me sentir dépassé... Je pense que personne n'aime ça -dans aucune circonstance- mais dans l'état actuel des choses c'est pire ! D'abord, je suis un combattant, un des derniers encore en vie si l'on excepte les « anomalies » comme le dévoreur ou dieu sait ce qu'il est. Les autres sont des civils, et les civils devraient rester dans des zones « civilisées » à condition qu'il en reste et j'en doute. Depuis plusieurs jours je déconne, je m'en rends compte et pire -ils s'en rendent compte !- Je devrais être un soutien, pas un handicap. Ok, j'ai peut-être les chevilles qui enflent un peu, après tout cette guerre, combattants ou pas les humains l'ont déjà perdue ? Là aussi je fais fausse route ? Si l'on en croit Maddy il resterait de l'espoir ? Lequel ?

- Allez Judah, reprend le. Sinon j'en fais le repas de ce soir... Un poulet rôti ça fait une éternité !

Je regarde mon fier faucon. Vu son comportement ça pourrait être la solution idéale non ? Et puis ça changerait de ces merdes qu'on bouffe ? Une vraie volaille, rôtie ? J'en salive... Ça restera un fantasme, d'abord j'ai beau râler cette bête j'éprouve pour elle ce qui chez moi se rapproche le plus de l'amour, je l'ai eue « oeuf » on voyage ensemble depuis aussi longtemps que je me souvienne. Puis ensuite, pour  rôtir un poulet, il faut faire du feu, et le feu ça se voit et se sent de loin.

- Ton oiseau doit sentir ta nervosité, les animaux sont très sensibles à ça, tu devrais te relaxer avant qu'il se mette à tuer quelqu'un. »

Sensible ? On les a élevés pour qu'ils ne le soient pas ? Comment je sais ça ? Il y a quelques jours j'aurais juré ne me souvenir de rien. Non, décidément, ça ne tourne pas rond là dedans ! Je deviens juste timbré. Et puis moi, je ne le suis pas sensible ? Est-ce qu'ils se mettent à ma place ? D'abord je fais un relevé topographique à l'oeil nu, allant jusqu'à sentir la chaleur de chaque corps y compris les bestioles dans les arbres ou sous la terre à courte distance ? Ensuite je ne sais plus qui m'a foutu dans le ciboulot que j'étais un droïde ? Comment j'en suis venu à croire ça ? Et à m'ouvrir la couenne pour voir si je saigne ou si des circuits intégrés apparaissent ? Ensuite, l'oiseau qui débloque et me fonce dessus -pas que sur moi certes-, puis l'autre allumé de blondasse anthropophage androgyne qui nous traite tous de robots ! Pour rester zen il y a mieux.

Non, pas d'excuses Soldat, regarde la Brune ? Elle pète pas de câble elle ! Même plus on dévie autour d'elle et plus elle prend de l'assurance et du poids. C'est la seule qui reste dans la ligne de conduire, la seule qui panique pas... Avec la gosse, mais la gosse...

Je chasse de mes neurones l'alerte qui se déclenche à nouveau, j'y croit pas à cette découverte soudaine d'une gamine jolie comme un cœur perdue dans la forêt. Qu'est-ce qu'elle fiche là ? Comment elle y est arrivée ? Où sont ses compagnons  disparus et qui étaient-ils ? Enfin je suis vraiment fou à lier ? Il n'y a que moi qui trouve bizarre que cet ange soit tombé du ciel pile au bon moment ? Si elle avait été moche comme un pou, dégoûtante et agressive auraient-ils réagi pareil ? C'est un mirage la gamine... une vue de l'esprit ! J'ai l'idée d'aller toucher pour m'assurer de sa réalité et m'arrête aussitôt, ils vont se figurer des trucs tout autres. Manquerait plus qu'ils me prennent pour un obsédé, déjà que j'ai baissé de ouf dans leur estime et leur confiance.

« Module E84-C2 défectueux... »

-Vous avez entendu ?! Le dingue a raison ! Il y a quelqu'un !

A  leurs regards ébahis je comprends qu'en plus j'entends des voix.

Manquait plus que ça ! Comment il appelait ça le toubib ? Un machin en rapport avec les militaires en opex qui perdent la boule ? Faut que ça tombe sur moi, et maintenant.

- J'ai dû rêver. Faut vraiment qu'on prenne du repos... moi le premier.

- Ah tiens, c'est ta fameuse ferme ? Ça a l'air pas mal pour la nuit, allons-y. 

Je regarde l'endroit. C'est moi qui les y ai amené mais je ne reconnais rien. J'ai dit avoir grandi dans la région ? Comment je le sais ? Est-ce que la mémoire me reviendrait ? J'avais tout oublié d'avant la guerre ?  Maddy a dû m'entendre penser car elle continue.

- Par contre, on a beau tous être crevés, il va falloir qu'on alterne nos phases de sommeil avec des phases de garde. Je ne veux pas forcément croire à 100% les craintes de Caël, mais on ne sait jamais. On va devoir faire deux groupes.

Et comme de bien entendu, c'est à Charlie qu'elle s'adresse... J'avoue, difficile de prendre Caël comme bras-droit, et moi je donne suffisamment de signes de faiblesse pour qu'on m'écarte. Je regarde la môme... Pour une ado, je la trouve remarquablement calme et pragmatique. Ou bien c'est l'inverse ? Elle est tellement à côté de la plaque qu'elle ne saisit pas le danger et la précarité de la situation ? Sentant que je la fixe, l'oiseau revenu sur mon épaule s'agite...

« Module E84-C2 défectueux...  Intervention de maintenance requise d'urgence... »

Je tourne la tête subitement, cherchant autour de nous l'abruti qui cherche à me déstabiliser ! Caël me voyant agir recule de quelques pas, ce type a un sixième sens ou il est si atteint qu'il voit du danger y compris là où il n'y en a pas ?

« Module E84-C2 défectueux...  Intervention de maintenance requise d'urgence... Bio-synthése adaptative stoppée. Incarnation impossible. »

Je n'ai même pas le temps d'appeler, je tombe comme une masse, lâchant au passage l'arme qu'ils m'avaient retirée et que j'ai réussi à récupérer pendant que Charlie minaudait avec AJ.

Avant de disparaître dans le néant j'entends de nouveau Maddy, elle est sensée cette fille, vraiment ! Elle fait un très bon meneur...

- Ok, on va déjà faire un tour des lieux pour voir si personne n'y est déjà, ou histoire de voir si une de ces machines n'attend pas pour nous bouffer............

Je ne sais pas pourquoi c'est la petite blonde que je regarde en murmurant d'une voix que je ne reconnais pas...

- Assistance requise – bio-synthése interrompue... défectueux...

Je m'effondre, ma tête heurte une caillasse dressée dans le sol... c'est une fois à terre avant de perdre connaissance que je réalise que ce sont des tombes ! une enfilade de tombes posées les unes contre les autres, comme dans un cimetière militaire... des centaines ?


A vous !:

 


Prendre son envol
et tout oublier

Mes persos joués : ici
Val
Messages : 390
Date d'inscription : 27/02/2022
Région : France, Ile de France
Crédits : /

Univers fétiche : Avatars réels, mais tous types
Préférence de jeu : Homme
Code lyokko
https://i.servimg.com/u/f90/20/28/18/45/tm/espoir11.jpg https://www.letempsdunrp.com/t5103-carnet-de-notes-de-val#102055 https://www.letempsdunrp.com/t5013-un-concept-un-perso-tous-les-univers-ou-presque-ok-mai-2023#100895 https://www.letempsdunrp.com/t4965-bonjour-bonsoir
Val
Mar 2 Avr - 14:37

Caël
O'Rourke

J'ai environ 22 ans et je survis   dans ce monde infernal ! Je ne sais pas où je suis, j'ai perdu mes repères. Dans la vie, je suis en fuite perpétuelle ! Elles sont partout !  je m'en sors comme je le peux . Sinon, grâce à ma très grande chance, je suis célibataire et je le vis parfaitement.

Avant, j'étais acteur ou plutôt je rêvais de le devenir ! Soyons honnête, je faisais plus de la figuration que toucher de vrais rôles, et puis, souvent les rencontres... Je travaillais aussi dans une boîte de nuit d'un genre un peu spécial, des humains venaient acheter le temps libre d'elfes... Bon, un bordel ok. Quelle importance aujourd'hui ?
Du jour au lendemain mon monde a basculé, l'ordinateur du night-club déjà, qui s'est mis à prendre des rendez-vous à un rythme, qu'aucun humain n'aurait pu respecter ! Et puis dehors, les distributeurs de billets qui refusaient de te délivrer des espèces, des « pannes » qu'aucun informaticien n'expliquait et surtout ne parvenait à réparer.
Et puis cette nuit d'horreur. Toute l'électricité de la ville coupée, des sortes de drones qui volaient partout et abattaient à vue tout humain j'ai quitté ma chambre en courant, à moitié à poil, j'ai arraché à un cadavre une veste de jogging noire avec une immense capuche, et je me suis terré... L'oreille et l'oeil aux aguets, guettant le moindre mouvement, comme eux ou elles, je ne sais pas, des machines,  celles simplissimes qui vous butaient et celles qui rampaient dans vos esprits, usant de stratagèmes que je ne comprenais et ne comprends toujours pas !
Ne vous y trompez pas ! Rien n'est tel que vous le voyez ! Ne vous fiez pas à votre pensée ! N'acceptez aucune main tendue ! Derrière la peau, vous ne savez pas qui se cache ? Iels infestent des humains ! En font des zombies sans âme qui vendent leurs semblables pour continuer une vie automatisée !
Non ! Je ne suis pas fou ! Je l'ai vu ! Là-bas, dans cette ville immense, il ne reste rien... que des ruines, des charognards, et les machines... Quand un homme paraît survivant, il faut fuir ! Personne n'a survécu !


FC - Valery Kovtun
@sebi210  @ismerie @oskar  @Nash


- Ne t'inquiète pas, on a tous l'air bizarre comme ça, mais on te protégera, moi aussi j'ai perdu ceux que j'aimais, et c'est un peu bête à dire, mais tant qu'il y a des gens autour de nous, on a toujours une chance de se trouver une autre famille.  Sans évidemment oublier ceux qu'on a aimés, et qui continueront toujours de nous aimer. 

Je reste en arrêt, mes yeux doivent s'être écarquillé, elle y croit ? Elle ne peut pas croire au ramassis de … niaiseries qu'elle vient de débiter ? « Perdu ceux que j'aimais ? » Déjà c'est bien qu'elle ait eu à aimer, moi, je n'ai aucun souvenir de quiconque qui m'ait aimé pour autre chose que le fric que je pouvais rapporter ou le plaisir qu'on pouvait tirer de moi ! Et puis, de toute façon, on a tous TOUT perdu ? Et puis, bizarres ? En quoi on est plus bizarre que les autres, ceux qu'on pourrait croiser ? Et depuis combien de temps un groupe de malades collés les uns aux autres par la trouille et la solitude constitue-t-il une « nouvelle famille » ? Passons... Je crois que cette fille et moi n'avons jamais rien eu en commun, même avant que le monde nous saute à la gueule ! Aussi loin que je me rappelle, jamais je n'ai eu personne à mes côtés, à part des sangsues qui s'accrochaient à moi, parce que quoi qu'il arrive, j'avais décidé de survivre ! Mais aimer ?

Ça veut dire quoi : aimer ?

Je suis des yeux la gamine à laquelle le discours s'adressait. Elle marmonne un - Je l'espère... qui ne sonne pas franchement convaincu. Curieusement elle n'entre pas dans la catégorie de mes proies, je sais -d'instinct- que d'elle je ne tirerai rien ? Pourquoi ? Elle semble fraîche, charnue, dénuée de graisse inutile... Un jeune animal en pleine santé ? Son sang doit … J'écoute son cœur, quel goût a un sang dont la pompe est si régulière ? On dirait un métronome, je lève la tête légèrement, les sens en alerte, une régularité de... machine. Pas un écart, pas une extrasystole, pas un loupé ? Je me détourne en sentant les yeux des autres me suivre, désolé, tant que je mangerai à ma faim je l'ai dit : je ne suis pas un danger, mais je reste un prédateur et vous êtes de la viande !

Le fort en gueule fanfaronne, la situation semble s'être stabilisée alors il peut rejouer au chef ! Je me demande pourquoi je suis là, qu'est-ce qui m'a pris de leur emboîter le pas ? Ok, à vrai dire, je n'ai pas trop eu le choix, j'aurais dû attendre que la fille brune soit seule pour attaquer mais je n'ai pas pu, et une fois dévoilé je ne pouvais que paraître contrit et désireux de m'amender, sinon ils m'auraient tué. Le moustachu me colle aux basques, les femmes sont ensemble, le baroudeur à demi fou ouvre la route, ayant soudainement retrouvé le nord. Je me sens épié, sondé, je suis persuadé que malgré leurs démentis il y a quelqu'un ! Reste à savoir où il se planque ?

La marche n'est ni très rapide ni vraiment trop lente, chacun marque la fatigue, sont-ils épuisés au point de ne rien remarquer si le danger fondait sur nous ? Moi pas ! Et la blonde non plus apparemment. Ils diraient qu'elle est plus jeune, qu'elle tient mieux le coup ? Est-ce vrai ?

Ce qu'il y a d'embêtant chez moi depuis que j'erre de place en place sans autre compagnon que moi-même, c'est que je pense. Beaucoup trop. Je n'ai jamais été un intellectuel, pour cela il aurait fallu que j'ai la chance d'étudier, mais j'étais débrouillard, futé, observateur... Je restais en planque parfois des jours pour obtenir ce que j'avais décidé d'avoir, je pesais le pour et le contre, disséquais le mode de pensée et le caractère des adversaires pour trouver la parade idéale... C'est comme ça que je m'étais fait une réputation de brave gosse, séducteur mais raisonnable, sage, cupide mais pas jusqu'à la bêtise. En jetant de la poudre aux yeux de mon entourage. J'étais le gars sur qui on peut compter quand une réputation est en jeu, celui qui octroierait du plaisir sans risquer un chantage ou une gaffe  scandaleuse. Une pute intelligente quoi... Un instrument utile. Je le suis resté, mon corps n'a plus rien qui attire, j'ai assez joué avec, je le tiens au contraire le plus repoussant possible pour que personne n'ait idée de me toucher ! Mais je sais semer le doute et faire fleurir l'illusion. Ils me veulent inoffensif, je dois les convaincre que je le suis. Un tigre en cage peut être puissant, sans la liberté il n'est rien. Je laisse mes idées délirer et dériver, au passage je me dis qu'AJ pourrait bien être le tigre elle aussi, je surveille toutes ses réactions, elle a directement indiqué le nord-ouest tout à l'heure ! Suis-je le seul à voir ? Elle n'a pas eu besoin -elle- de recourir au coucher de soleil ou à la mousse -synthétique- des arbres ! De la main, j'effleure cette mousse, luxuriante sur un tronc pourri ? Ça ne frappe personne ? Elle est composée de relais, pour qu'iels sachent tout ce qui passe et se passe partout, la mousse, les insectes factices au milieu de quelques vrais... J'arrête, je vais perdre la boule aussi ! Ils ne voient rien, restent calibrés pour un monde humain, ne savent pas ce qu'il est devenu !

La fameuse ferme en vue, notre guide accuse la fatigue, moi je traduis que sa mission est terminée, nous sommes ou iels veulent ! Ma peau commence à me démanger, je me gratte furieusement ! Adopte une posture presque animale, me ramassant sur moi-même, me servant de mes bras et mains comme membres antérieurs... Mon échine se dresse, si mes vertèbres pouvaient jaillir pour faire une armure d'os dans mon dos elles le feraient !

- Faut vraiment qu'on prenne du repos... moi le premier.

-  par contre on a beau tous être crevés, il va falloir qu'on alterne nos phases de sommeil avec des phases de garde. Je ne veux pas forcément croire à 100% les craintes de Caël, mais on ne sait jamais. On va devoir faire deux groupes

Mes craintes ? Elles se sont amplifiées ! Et je sais ce qui est proche désormais.

Le baroudeur se met à bredouiller si bas qu'on ne comprend rien et tombe, le regard fixe en direction de la gosse ? Devant nous, des pierres alignées, nues, et des endroits où l'herbe est moins verte... si je plisse les yeux je vois une succession de rectangles où la boue retournée a permis la fertilisation du sol, l'odeur -pour moi en tout cas- est prenante, ça sent la charogne !

Apo-Techno : Le Monde des Machines - Page 8 Sans_t34

Et qui dit charogne, dit dévoreurs ! En bordure d'un petit bois, le plus loin possible de la maison, les tombes ont été fouillées, éventrées, vidées et dans la terre les restes de leur festin sont visibles. Pourtant si la présence de dévoreurs est certaine, ça n'explique pas qui a pris la peine d'enterrer les victimes ni pourquoi elles sont mortes, il y a plusieurs enfilades de pierres, de tombes... De quoi sont-ils morts ! Sommes-nous menacés ? Qui les a mis en terre ? Pourquoi ? Reste-t-il quelqu'un ?

J'avance en crabe, à quatre pattes, cherchant grâce à mon nez autant que mes yeux d'où va jaillir la horde de charognards !

Quand tout à coup...

Les dés ...:

 




Follow the dream spirit
and live your dreams peacefully
(c) Heaven
Apo-Techno : Le Monde des Machines
Page 8 sur 8
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
Sujets similaires
-
» wow il y a du monde par ici
» Y a du monde par ici
» Mon petite monde à moi
» Le monde des esprits
» Bonjour le monde ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers science-fiction :: Survival/Apocalyptique-
Sauter vers: