Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Nouveaux sujets
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres Radieux EB10
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Dis-moi qui tu es, je te dirais peut-être qui je suis...

Oskar
Messages : 70
Date d'inscription : 07/03/2022
Région : France, Ile de France
Crédits : /

Univers fétiche : Pas de préférence, avatars réels par contre
Préférence de jeu : Homme
tea
Oskar
Lun 7 Mar - 15:36

Univers fantasy
les personnages récurents

Oskar Benedikt Jensen
"Ob" pour les intimes - Chauffeur de maître "atypique"
BIO - Oskar est le fils aîné d'un chauffeur de maître et d'une secrétaire, liés l'un comme l'autre à l'Ambassade de Norvège en Hongrie, du moins pendant son enfance. Il est suivi par une soeur et un frère, qu'il continue à fréquenter dès qu'il peut s'évader de son quotidien.

Par sa mère, il est aussi l'héritier d'un fantasque noble Russe, enfui en France pendant la révolution bolchévique, qui a convolé deux fois et semé de par le vaste monde de nombreux descendants...

Ces gens ont en commun de toujours parler russe, tous, où qu'ils soient dans le monde, et de former une tribu qui se retrouve tous les deux ans pour des fêtes de famille rocambolesques. Son père, bien que "pièce rapportée" participe de tout son coeur à l'organisation de ces fastueuses représentations et embauche ses trois enfants.

Pour ses employeurs ou ses "clients" de passage, c'est un homme blond, âgé d'une trentaine d'années, silencieux, serviable, fier mais déférent, une perle qu'on apprécie d'avoir à son service...

Si l'employeur joue le jeu, Oskar reste ce modèle de serviteur bien stylé, s'il passe les bornes, l'humour décapant du jeune homme le remet en place, et s'il exagère vraiment, il comprend à ses dépens que malgré le calme et la distance de son chauffeur, aucune de ses actions ou de ses paroles n'a été oubliée... Cela peut donner lieu à des négociations, courtoises mais âpres, où le chauffeur quittera son emploi -certes- mais ne perdra pas au change.

Oskar adolescent voulait participer aux Jeux Olympiques, en pentathlon. Il ne l'a pas fait, pour des raisons qui seront développées plus loin, mais il reste un excellent cavalier, un bon tireur, un escrimeur talentueux et d'une façon générale un sportif bien entraîné. Il a aussi conservé la volonté de vaincre et l'endurance nécessaire à la compétition de haut niveau.

Pourquoi pas ? S'entraîner de quatorze à dix-sept ans et renoncer ? C'est bête non ? Ses amis de l'époque croyaient bien l'encourager depuis leur canapé, et le voir rapporter quelques médailles !

Las... Son ambassadeur-sponsor a pris sa retraite, et le successeur n'a pas jugé opportun de financer un jeune sportif anonyme. Oskar a donc accepté un emploi, simple à première vue, participer à des expériences scientifiques, des recherches sur l'ADN, comme cobaye volontaire ! Enthousiaste, il a obtenu l'accord de ses parents, et a pris la route pour l'étranger... Rapidement, il s'est avéré que les expérimentations étaient à la fois différentes de ce qu'il avait pu penser, et probablement illégales ou secret défense.

Après des mois de souffrance et d'internement, Ob avait perdu sa volonté de concourir aux JO, mais gagné des ailes ! Il se transforme en aigle royal !

D'autres existent, il le sait, des gens qui comme lui ont cru en la science, et d'autres, plus vieux auxquels on n'avait à l'époque pas donné le choix... Mais c'est quand même une chose qu'on ne crie pas sur les toits !

Oskar évolue dans un univers "semi-réel" que l'un de mes comparses a détaillé ICI


PLUS EN DETAIL

Caractère

Le silence est d’or, la parole est d’argent… Ecouter et observer, beaucoup. Emmagasiner les informations, ne les restituer qu’en cas d’extrême nécessité et à la bonne personne. Se faire remarquer le moins possible, entretenir une aura de mystère et une distance suffisante tout en donnant l'impression de ne rien avoir à cacher.

La vie n’est en fait qu’une constante recherche d’équilibre, entre ce qui est nécessaire à un moment donné dans une situation donnée… et ce qui pourrait nuire, que ce soit à l’individu ou au groupe, et quelle qu'en soit la raison.

Exister suppose une bonne dose d’égoïsme, du sang-froid, de la retenue et des réflexes, l’art de s’affranchir des entraves, une bonne visibilité mais pas d’extrapolation sur ce qui dépasse la ligne d’horizon.

Bref, on pourrait définir le caractère du blond comme du « pragmatisme primaire » ?

Ses envies
Être libre, voler dans le ciel, chasser pour manger, copuler avec une femelle viable, et repartir ?
Un peu réducteur sous sa forme humaine, mais pas tant que cela.

En fait, vivre de son travail, le rendre intelligent quel qu’il soit, ne pas chercher d’embrouilles mais ne pas se laisser marcher sur les pieds, ne dépendre de rien ni de personne, respecter les lois respectables, apprécier les gens appréciables, garder ses distances avec tout et tous, ne pas se créer de besoins inassouvissables…  En bref, profiter de l’existence.

Ne pas se projeter à des années de distance, la vie lui a prouvé que rien n’est prévisible, et quoi qui t’arrive, en ressortir grandi !

Ses peurs
Perdre sa liberté. Toutes ses libertés ! De se mouvoir, d’agir, de voyager, de penser… Être dépendant, prisonnier, esclave… Il l'a connu l'enfermement, volontairement qui plus est !

Il n’était pas « esclave », le terme est à la fois exagéré et inapproprié… Mais de cette période, plus que la douleur, c’est l’impression d’avoir été entravé et contraint qu’il conserve.

Jamais plus il n'acceptera, quelle qu'en soit la raison. Cela a décidé de son mode de vie, sans attache, sans passion connue, nomade... Un homme empêtré dans la gestion de ses biens et de ses affections  est vulnérable, il fait en sorte de ne rien avoir de tout cela !

Dis-moi qui tu es, je te dirais peut-être qui je suis... Oskar511

Anecdotes

« Le silence est un ami qui ne trahit pas

Secret • Oskar parle peu, et surtout pas de lui, ses patrons successifs l'ont engagé au vu d’excellentes références, vérifiées, probablement parce qu’un chauffeur muet c’est parfait, ça reste à sa place, mais ça pourrait parfois aider de savoir d’où il sort…. Or mis à part ses références professionnelles, il ne dit rien de lui.
Pourtant, il aurait à dire ! Ne serait-ce que sur sa famille, sa mère, arrière-petite fille d’un russe blanc débarqué à Paris ajuste après la révolution bolchévique,  dans un monde dévasté par la guerre, et dont les innombrables parents -cinq à six enfants pour chaque membre de chaque génération- ont essaimé de par le monde mais continuent à se retrouver, tous les deux ans, et parlent français et russe pour se comprendre.
Son père, qui continue à plus de cinquante ans de célébrer le nouvel an en sautant nu comme un ver dans un trou de banquise tout là-haut si près du pôle, pour se réchauffer ensuite en se roulant dans la neige ! Conduit un attelage de huit malamutes, et chante à tue-tête sa joie de vivre, dans sa petite maison de bois face à un des fjords les plus au nord de la Norvége…<

Professionnel • impeccablement sanglé dans la livrée de la maison ou en costume sobre, le blond reste à sa place, distant mais respectueux, on ne lui demande rien d’autre… Et c’est parfait. Aucun de ces patrons si fiers de leur impeccable domestique ne l’a jamais vu devant un écran, manette en main hurlant et écumant, riant et rageant, parce que son tir virtuel est buggé et que « ces abrutis n’ont même pas été fichus de reproduire correctement le recul d’un gun » ! Ou draguant une cyber punk aux cheveux bleus et aux yeux parmes, dotée d’ailes et d’un pouvoir laser arcanique… Sa crédibilité en prendrait peut-être un coup ?

Stoïque • Ne discute pas un ordre, ne se mêle pas de ce qui ne le regarde pas, paraît même parfois ne pas entendre ce qu’il ne doit pas écouter… S’ils regardaient, ses employeurs verraient peut-être dans le rétroviseur un éclair d’intelligence dans son regard, mais regarde-t-on le chauffeur ! Il reçoit un salaire correct, obéit sans se faire prier, se permet juste, parfois, de murmurer une remarque judicieuse qui fait qu’on l’apprécie et qui prouve qu’il n’est pas débile ! Parfait, ce type est parfait.
Il pourrait sans doute écrire un roman à succès en racontant ce qu’il a pu voir et entendre depuis qu’il fait ce boulot, mais il comprend fort bien que certaines choses… sont mieux méconnues. Il lui arrive d’ailleurs de recevoir des … cadeaux… non sollicités pour que son silence soit bien plus pesant encore, et sa mémoire parfaitement défaillante.

Talentueux • La plupart de ses patrons ignorent qu’il a été classé en pentathlon, qu’il possède toujours une arme et s’en sert à merveille, continue à courir plus de vingt km par jour quel que soit le temps et l’endroit où il se trouve, nage comme un poisson éventuellement en apnée, possède un étalon dans un centre équestre proche d’Helsinki et pratique l’équitation dès qu’il a un moment de libre,  et est connu dans le milieu des escrimeurs comme excellent épéïste.

Respectueux • Il négocie ses contrats à l’embauche, les négocie de façon à en vivre bien, il connaît sa valeur. Ensuite, tout manquement de la part de l’employeur lui vaut sa démission, Oskar se respecte autant qu’il respecte les autres, chauffeur ou pas, il est humain et tout humain doit vivre libre et fier !
Il ne prendra pas ce qui ne lui appartient pas, ne dévoilera rien de préjudiciable, oubliera ce qui n’a pas à être connu. Ne cédera pas aux sirènes de la corruption. Mais son honnêteté n’est rien d’autre que la volonté d’être tranquille. De ses parents, il a reçu une excellente éducation, a eu la chance d’évoluer parmi des gens cultivés et ouverts. Evoluer parmi, pas être l’un des leurs, encore qu’il a bien profité de toutes les occasions qui s’offraient à lui de s’instruire et d’apprendre…

HISTOIRE:
Oskar
Messages : 70
Date d'inscription : 07/03/2022
Région : France, Ile de France
Crédits : /

Univers fétiche : Pas de préférence, avatars réels par contre
Préférence de jeu : Homme
tea
Oskar
Lun 18 Avr - 17:28

Univers réel / Univers fantasy
les personnages récurents

Volodya Avdeïev
Fut premier danseur du Bolchoï, depuis... erre...
FC : Denis Rodkin
BIO

Identité

Nom/prénom(s) : Volodya Avdeïev
Age/lieu de naissance: Mourmansk, capitale de l'oblast de Mourmansk (Russie) le 27 mars 1998
Origine(s) et nationalité(s) : Russe, transfuge, en quête perpétuelle d'un asile sûr.
Sexualité : Toi… quel(le) que tu sois, mais en fait, n'a que très peu de goût pour les hommes... Il faut bien le reconnaître. 
Etat civil : Officiellement, célibataire
Occupation(s) ou métier : Danseur classique

Crédits : Chiendelespace (Avatar)



Anecdotes :

Acharné : 
« Fils de pute ! Bâtard ! Pourriture ! Il est où ton père ! Hein ! il est où ton père Volodya ! » Je tape, je tape ! Il est plus gros que moi, plus fort, plus grand mais je tape ! Je lui colle des coups de pieds dans les jambes, des coups de genoux dans les couilles, je lui colle un coup de boule, il tombe, il saigne « Avdeïev ! Chez le directeur ! » Collé, puni, le grand-père qui me finit avec sa ceinture ! Je hurle, je m’en fous ! « Je t’en donnerai des bâtards ! Tu vas voir le bâtard ! Il sera riche ! puissant ! Que toi tu resteras une merde de gosse de commerçant friqué ! »
Prédateur :
Marre, j’en ai marre de mettre ce que le môme de Misha de deux ans mon aîné a déjà récupéré de je ne sais qui ! j’en ai marre de toujours être la dernière roue du carrosse ! Marre qu’on se foute de ma gueule parce que je ne suis jamais habillé comme il faut, que j’ai toujours du matos de premier prix, et que je ne peux jamais apporter de bonbons pour les fêtes d’anniv à l’école ! alors je me sers… Il y a des tas de façon de se servir, tu peux y aller direct, certains ont tant de choses qu’un truc ou deux en moins, ils ne s’en rendent pas compte, et puis il y a ceux qu’il faut effrayer, menacer… Et là, c’est encore plus jouissif… Du racket ? Ah ?

TW:

Volontaire :
J’ai mal, mes muscles me font mal à en vomir ! J’ai l’impression que mon corps entier est passé sous un broyeur, mes pieds sont en sang, mais je répète et répète, encore encore ! J’y arriverai, ce putain de pas j’y arriverai ! Je serai la perfection, d’abord parce que personne dans la classe n’y est encore arrivé, ensuite parce que s’ils partent, eux, savent où se réfugier, moi non…
Moi je retournerai chez ma mère, et à l’âge que j’ai désormais, je sais parfaitement ce qui m'y attend ! J’y arriverai ! Même si je dois m’évanouir de douleur et de fatigue ! en attendant, je persévère, parce qu'avec de la volonté, on arrive à tout...
Effrayé :
« Volodya... Rejoins-moi ! S'il te plaît ! J'ai froid et j'ai peur » Tu es morte ! Je t’ai vu mourir ! Tu comprends Elena ? tu es morte ! Je ne devrais même pas t’entendre, ni te sentir là !  Elena ! Les vivants saints d’esprit ne voient pas les esprits, ils ne discutent pas avec des visions ! Laisse-moi ! Je vais perdre ma vie entière si je n’arrive pas à te chasser !
Incrédule :
Burn-out, traumatisme, repos, hospitalisation…
Non !
J’ai une tournée à intégrer ! J’ai le premier rôle ! Non ! Je vais bien, j’y arriverai ! J’ai tellement travaillé ! Vous ne pouvez pas me faire ça ! ça ira ! Je surmonterai ça, j’ai tant surmonté déjà pour arriver là où je suis ! Je DOIS danser ! Enfin ! Etre vu !
Solitaire :
Elle n’est plus là, enfin son corps n’est plus là, sa chaleur, sa vivacité, son sourire, son rire, sa main dans la mienne… C’est risible non ? Moi qui ne pensais jamais aimer qui que ce soit, moi qui ai tant jeté les concurrents sur la touche, qui ai brisé des carrières et des rêves, sans le moindre remord, je suis à mon tour sur le banc des morts… Ils vont partir sans moi, avoir du succès sans moi… « Retourne à Murmansk Voldodya, chez toi, ça te détendra ? »

Son caractère :

Dans le monde, il y a les prédateurs et les proies, les tortionnaires et les victimes...
C'est en tout cas ce que la vie lui a appris, la vie, parce que l'école, à part danser, il n'a pas appris grand-chose, le minimum pour rester avec la future relève du Bolchoï...

Tu es fort ou tu ne l'es pas, et si tu ne l'es pas, tu te fais baiser. Donc que ton physique te permette de broyer les autres, ou qu'il te faille faire appel à ton intelligence pour y arriver, tu n'as de toute façon pas d'alternative, la ligne d'arrivée, tu dois être le premier à la franchir !

Si cela implique d'habilement décourager, salir, blesser voire tuer les autres, tant pis pour eux, ils n'avaient qu'à être prêts ! Volodya a toujours œuvré de façon à être le premier, la vie le lui devait, les obstacles étaient balayés, pas franchement ni visiblement, il n'a jamais eu ni les appuis ni la force physique pour cela, il a miné les terrains, sapé les volontés, sali les réputations, il a fait en sorte que courent des rumeurs, que surgissent des maladies, tout ce qui pouvait être fait pour diminuer le nombre de concurrents au but final, être la prochaine étoile masculine du ballet...

Et à sa façon, il continue, sa route doit être libérée de tous les gêneurs, s'ils ne dégagent pas d'eux-mêmes, il les fera tomber.



Ses envies :

Danser… Danser et faire danser, briller sur la scène, premier et meilleur de tous, mais être secondé par d’autres, bons aussi, pour que leur excellence mette en relief ma perfection ! Mon corps était mon outil, pas uniquement mes mains comme mon abruti d’aïeul, mon corps tout entier, je modelais mes muscles, les asservissais, pour devenir unique, parfait, inoubliable ! L’ambition me dévorait et me brûlait, elle continue et continuera jusqu’à ce que les ombres m’engloutissent.
Ce pouvoir, je l'ai reçu de la danse, mais je l'aurais trouvé en n'importe quoi, ne plus jamais être exploité, méprisé, oublié ! Faire partie de l'élite !

Ses peurs :

Être rejoint… Entendez-vous ces voix ? Ce sont les morts que j’ai poussés hors de ce monde ? Les malheureux trop faibles pour résister à ma volonté ? Les amours que j’ai utilisés et rejetés ? Autant de fantômes qui petit à petit prennent possession de mon être, de ma tête, qui s’imposent ! Je ne les laisserai pas faire ! Jamais je ne vivrais sous l’emprise d’un trip que je n’ai pas voulu ni provoqué !
L’hérédité est une malédiction, mais je ne suis même pas sûr que ce sont les substances ingurgitées tout au long de sa grossesse par ma putain de mère qui ont détruit ma vie ! En tout cas tout ! Tout, plutôt que de finir dans une cellule capitonnée ou sous médication ! Mourir plutôt que « soigner » ça !

Volodya est né dans un univers fantasy/semi-réel que l'un de mes comparses a détaillé ICI, toutefois, il peut évoluer ailleurs, dans la mesure où il est purement humain. Si le contexte s'y prête, il peut découvrir que sa "folie" est en fait un don de double-vue, mais pour l'instant, il suit ce qu'on lui a toujours dit : tu es fou Volodya ! Les morts ne parlent pas aux vivants.

HISTOIRE :
Oskar
Messages : 70
Date d'inscription : 07/03/2022
Région : France, Ile de France
Crédits : /

Univers fétiche : Pas de préférence, avatars réels par contre
Préférence de jeu : Homme
tea
Oskar
Mer 20 Avr - 14:21

Univers historique
les passants qui resteront peut-être

Felgild Payne of Northwood
Chevalier errant et solitaire, mercenaire
FC : Bradley James
BIO

Identité

Nom/prénom(s) : Felgild Payne of Northwood
Age/lieu de naissance: Northwood, castle perché sur une montagne boisée, là-haut, dans ce nord dont descendent les barbares vikings... Il y a un quart de siècle (*)
Origine(s) et nationalité(s) : Angle, paraît-il ? Sa mère était une esclave galloise et son père un de ces « Northmen » envahisseurs, doté d'un petit fief pour le faire tenir tranquille...
Sexualité : La question ne se pose pas, le fils aîné transmet le nom et agrandit son domaine par le mariage ! 
Etat civil : En quête d'une épouse
Occupation(s) ou métier : Chevalier ? Mercenaire ? Garde du corps ?

Crédits : Tumblr...


Anecdotes :


Payne le bâtard, Payne du Nord, Payne auquel on a tout juste donné un prénom chrétien parce qu'il le faut bien, il est déjà bien assez difficile à embrigader sans lui donner le sentiment de n'être pas chez lui dans ce pays. De mes ancêtres j'ai le cheveu blond et l’œil bleu, la haute stature aussi. Je dis mes ancêtres, mon père lui-même est descendu d'un drakkar, il y a quelques années, et s'est établi, intelligemment, parce que posséder une terre et des hommes est plus futé que mourir pour un autre ! D'eux, j'ai aussi le tempérament, on a beau tenter de faire de moi un clerc, je demeure farouche et guerroyeur, dur à la douleur et à la peine, peu sensible aux romances, et désireux de faire mon chemin.

Non Messire je ne serai pas moine ! Je sais qu'à la mort de mon père, et des deux femmes qu'il avait engrossées, l'une en couche et l'autre assassinée lors d'une razzia des Hommes du Nord dont il avait été, vous espériez bien me convertir en serviteur de Dieu... Coup double ! Gagner votre paradis en offrant une âme à Notre Seigneur, et par la même occasion récupérer le fief que le traître à son sang, Harald Payne le Païen vous avait soutiré pour vous laisser survivre ! Mais non, je n'ai gagné à ce stratagème que d'apprendre à lire et écrire, à prier aussi, mais je crains d'être vraiment son  fils et bien peu enclin à l'adoration divine... Désormais Mon Suzerain, j'ai l'âge de prendre les armes, pour vous, ou pour d'autres... Pour moi, ce n'est pas différent.

Découvrir que sorti de l'endroit de ma naissance, mon nom n'est rien et ma fortune bien maigre ? Qu'importe, je sais me battre, et j'en ai le goût, mon épée et ma cotte de maille sont presque mes seuls biens, avec le cheval qui me porte au gré des chemins. J'aurais pu finir brigand, ça n'aurait presque rien changé, sans la rencontre d'un soudard avide de reprendre les armes ! Un roi ? Ce roi ? Son roi ? God save the king ! Je lui donnerai un coup de main, je ne suis pas certain que Dieu protège grand monde, mais dire ce genre de chose vous vaut la corde ou le bûcher !

Son caractère :

Fedgild Payne est solitaire. Elevé sans père ni mère, dans une abbaye dont les moines espéraient bien le convertir à leur mode de vie, il a appris l'abstinence, la pauvreté, la pureté de l'âme et le musellement du corps... Il a été préparé à devenir copiste, ou cellérier, voire... Abbé ? Après tout, son père Harald a acquis une petite noblesse à la force de l'épée. C'était sans compter avec le caractère de l'enfant, puis de l'adolescent. Vite expulsé en raison de la violence qu'il faisait régner dans les lieux consacrés, joutes avec des serviteurs, entraînement à l'épée contre des cibles de bois ou de paille, colères, exigences, refus d'obtempérer ! Les braves frères l'ont remis rebelle et obstiné à son suzerain qui n'a eu d'autre choix que d'en faire un écuyer...

Un écuyer... Mais, un chevalier ? La fortune du païen n'est pas immense, et le seigneur l'aurait bien vue offerte à Dieu pour réparer les pillages et la guerre semée par celui qu'il continue à qualifier de traître ? Qu'est un Homme du Nord qui descend de son drakkar pour monnayer femme et terre ? Et qui l'une et l'autre obtenue sous la menace renie sa foi et les siens pour devenir vassal d'un Angle ? Le garçon lui ressemble, plutôt que de le voir contre lui, le noble personnage l'adoube, et lui souhaite bonne chance, loin, le plus loin possible au sud ou au nord de ses terres à lui, peu importe, du moment qu'il emmène vite la menace qu'il représente.


Ses envies :

A-t-il des envies Felgild of Northwood ? A part regarder du haut des falaises la mer sauvage dévorer la pierre et la terre en jetant vague après vague contre le rivage ? Il n'a pas réfléchi, à vrai dire, évite de le faire. Un jour, il lui faudra retourner dans son château perché en haut de la colline, face à la mer, nanti d'une jeune épouse qui enfantera sa descendance ? Mais il est trop jeune pour cela. Et peut-être sera-t-il trop vieux avant d'avoir cherché.

Ses peurs :

Faillir.

Il ne s'avoue ni Dieu ni maître, à l'exception de ceux qui ont accompagné l'accostage d'Harald... Peut-être ceux de sa mère aussi, moins sombres mais tout aussi païens ? En tout cas, s'il « loue » son épée et son art de la guerre, il ne reconnaît à personne le droit de disposer de sa vie. Tourner casaque, si le suzerain qu'il sert est un pleutre ou un incapable, c'est une option qu'il accepte et revendique. Sa vie est entre ses mains, il ne la donnera pour personne qui ne la mérite.

Cela fait de lui un électron libre qui n'est guère apprécié des autres hommes d'arme, une insécurité permanente, un élément dont on ne sait s'il est fiable ou s'il trahira, parce qu'il juge que son intérêt est de le faire... De ce fait, il n'a pas d'amis, quelques admirateurs, parce qu'il est âpre au combat et ne recule jamais mais aucun de ses compagnons ne mourra pour le secourir.

A-t-il peur de mourir ? Non... Ses peurs ne sont pas exprimées, pour la plupart, parce que vivre ne permet pas de craindre, si l'on commence à avoir peur, on n'en a plus le temps.

[/b]


(*) 25 ans, Bradley James est plus âgé mais les visuels sont tous issus de la série Merlin dont le dernier épisode est sorti en 2012.
Oskar
Messages : 70
Date d'inscription : 07/03/2022
Région : France, Ile de France
Crédits : /

Univers fétiche : Pas de préférence, avatars réels par contre
Préférence de jeu : Homme
tea
Oskar
Sam 7 Mai - 11:59

Univers réel
les passants qui resteront peut-être

Keld Møller
Officiellement ? Expert-comptable.
Officieusement ? Hacker, escroc, rat des égoûts du net... Dark web, web pas dark, tuyauteries en tout genre, un plombier de la fibre optique...
FC : Jordy Baan
BIO

Identité

Nom/prénom(s) : Keld Møller
Age/lieu de naissance: Né le 01/08/1995 à Højen (Danemark)
Origine(s) et nationalité(s) : Danois, arrivé aux Etats-Unis il y a trois ans, se verra bien naturalisé... mais...
Sexualité : Officiellement, hétéro bien sûr ! Dans le milieu où il a grandi, il valait nettement mieux. Alors pourquoi aime-t-il tant les hommes, et pourquoi en a-t-il aimé un à en mourir ?
Etat civil : Veuf de son unique et grand amour
Occupation(s) ou métier : Expert-comptable dans un cabinet renommé

Crédits :  Tumblr, visuels utilisés proposés par : lionheart-ress, mortispbf, whiskerson, dinspearle-ressources, Dannyboi2



Caractère de votre personnage .

Keld a toujours paru calme, en retrait, observateur plus que participant. Enfant, cela lui valait des reproches de son père qui aurait voulu un fonceur, un battant. Il l'aurait préféré irréfléchi et impulsif plutôt que de le voir prendre la mesure d'une situation, décider s'il devait et pouvait s'en mêler, puis comment il s'y prendrait...

A certains il semblait prétentieux, méprisant, distant, à d'autres au contraire, effrayé, sur la défensive, aux aguets...

Il est un peu un mélange des deux, un homme distant, sceptique, rarement en confiance mais qui offre une façade d'assurance, d'indifférence, et de maîtrise de soi.

Il peut être perçu comme très antipathique, est froid et calculateur avec les inconnus, volontiers manipulateur derrière un sourire de façade... autant qu'il peut être passionné avec ... les très rares personnes qui accèdent à son âme... Et, par son âme à son corps.

Ses envies :

En fait, il veut rattraper le handicap social accumulé au cours de son enfance puis de son adolescence. Etre quelqu'un. Vivre bien, s'affranchir des autres, quel qu'en soit le coût. De toute manière, il a déjà payé trop cher à l'existence ! En fait, faire comme s'il ne l'avait pas connu, LUI, et surtout pas perdu ? Toutefois, il n'est pas du style à pleurer sa vie durant, plutôt à faire payer... Faire payer ceux qui l'ont privé de son âme ? ça ne suffit pas comme but, mais c'est un puissant moteur existentiel.

Ses peurs :

Il a eu des peurs, avant. Que lui reste-t-il de ses peurs ? Hormis celle ridicule des nuées d'oiseaux en vol ? Il a aimé, et a perdu... Peut-être très pragmatiquement craint-il de perdre le peu qu'il a réussi à amasser, matériellement ? Se retrouver comme enfant,  à attendre les aides sociales, parce qu'il n'a pas de quoi manger et encore moins de quoi espérer ? Mais à peine, lui ne sombrera pas, s'il avait dû le faire, il serait au fond du gouffre déjà.

Rapidement ? Je suis venu, j'ai aimé, et il est mort.

Mon histoire. :



Anecdotes :


Anecdotes :

Oskar
Messages : 70
Date d'inscription : 07/03/2022
Région : France, Ile de France
Crédits : /

Univers fétiche : Pas de préférence, avatars réels par contre
Préférence de jeu : Homme
tea
Oskar
Ven 13 Mai - 22:08

Univers Fantasy
les passants qui resteront peut-être

Ben Jensen
Guide touristique
FC : Tom Payne
BIO

Identité

Nom/prénom(s) : Ben (Benedict) Jensen
Age/lieu de naissance: Né le 13/05/1987 dans le sud des Etats-Unis
Origine(s) et nationalité(s) : Américain
Sexualité : Officiellement, hétéro
Etat civil :Célibataire
Occupation(s) ou métier : Fils de fermiers, guide touristique
Particularités : Abrite en lui, en plus de son apparence humaine, un vautour moine... un grand charognard aux plumes brunes, qui vole en cercle au-dessus des proies éventuelles... Cela a-t-il un rapport avec son caractère tout particulièrement économe et récupérateur ? Va savoir !
Crédits :  /



Caractère de votre personnage .
Observateur, silencieux, à l'affut en bon prédateur, même si -sous sa forme humaine- ce n'est qu'en chasse d'informations et de connaissance. Calme au moins en apparence, distant voire méfiant, fidèle en amitié comme en amour, Volontiers nomade.
Bourru, râleur, protecteur avec ceux qu'il aime.

Que dire de plus ?

Issu d'un clan de marginaux, il reste à l'orée de la société des hommes. Ni contre, ni vraiment intégré. Il a d'ailleurs de l'honnêteté une compréhension personnelle, et la voit plus comme une obligation morale envers ceux auprès desquels il s'est engagé que comme un respect de la propriété... Peut-être parce qu'il nie cette dernière ? Est-on propriétaire du vent ou de l'air ? De la terre ou de l'eau ? C'est juste ridicule ! Il est souvent attiré par une retraite solitaire ou un voyage, avec lui-même, juste pour reposer les éléments qui le composent où il faut.

Il refuse les diktats de toute forme, que ce soit en matière d'apparence, de pensée, de comportement.
Il est suffisamment avisé pour ne jamais provoquer, et pour tenter de désamorcer une dispute ou une bagarre...  

C'est peut-être un sage ? Ou un fou ? Il croit -à la fois- en la force de la meute et en celle de l'individu. Il ne suit aveuglement personne, pas même ses proches, réfléchit avant de donner son accord ou d'agir.

Malgré tout cela, il peut être violent et impitoyable, en dernier recours... Mais s'envolera -au sens propre et figuré- si on lui en laisse la capacité !

Ses envies :

C'est simple, vivre, libre, avec ce qu'il faut non pour en imposer aux autres mais pour ne pas crever de faim. C'est le genre de type qui sera insensible à toute corruption, tentation, parce qu'il ne veut pas dépendre. Il cherche la personne avec laquelle il pourra construire son nid, pour la vie ! Et vivre comme les siens ont toujours vécu, sans emmerder personne mais en ne laissant personne empiéter sur son territoire -physique, et mental-.

Ses peurs :

Perdre ceux auxquels il tient. C'est un fidèle, un romantique qui s'ignore. Si on touche à son amour, on le tue pareil que si on lui tirait une balle dans l'aile ! Pour voler, il faut être en duo, il est dit que certains oiseaux meurent de veuvage.
Sinon ? C'est du même ordre d'idée, mais plus matériel, perdre ses rares biens, son home, ses petites économies ! Quelle horreur ! Il n'amasse pas le fric pour le fric mais pour assurer ses arrières, mais il lui est déjà arrivé plusieurs fois de repartir de zéro, plus ça va et plus c'est dur.



Rapidement ? mon histoire

Mon histoire. :

Oskar
Messages : 70
Date d'inscription : 07/03/2022
Région : France, Ile de France
Crédits : /

Univers fétiche : Pas de préférence, avatars réels par contre
Préférence de jeu : Homme
tea
Oskar
Dim 15 Mai - 19:55

Univers fantasy
les passants qui resteront peut-être

Louis-Marie Laveau
Ex médecin (légiste) en retraite
FC : Willem Dafoe
BIO

Identité

Nom/prénom(s) : Louis-Marie Laveau
Age/lieu de naissance: Né le 22 juillet 1955 dans les environs de New-Orleans, en Louisiane
Origine(s) et nationalité(s) : Américain
Sexualité : hétéro
Etat civil : Veuf et divorcé
Occupation(s) ou métier : Médecin légiste à la retraite, continue des recherches sur la génétique, l'ADN et la régénération cellulaire pour être précis.
Particularités : Issu d'une longue lignée de sorciers, mages noirs, prêtres vaudous... Dont la reine du vaudou : Marie Laveau
Crédits :  Skoloster



Caractère de votre personnage .
Talentueux, tenace, brillant, travailleur, à la fois extravagant et discret. Possessif, ambitieux, modérément obéissant, facilement méprisant, volontiers despote. Imbu de lui-même. Assez curieusement, fidèle en amour. Protecteur et même dominateur, avec les siens, et le terme « siens » englobe la famille, les rares amis, et les subordonnés !

Louis est un prince, sa famille remonte aux premières plantations, il est fier d'avoir dans le sang les gènes de la Reine du Vaudou : Marie Laveau ! Sa famille aurait été "maléficiée" il y a quelques décennies, et aurait perdu ses pouvoirs magiques. Mieux vaut qu'on le croit, ça lui laisse les mains libres pour ses recherches.

Il est célèbre pour ses colères, son sang chaud, sa propension à la violence physique et verbale, principalement à l'encontre des faibles et des pauvres gens qui lui doivent obéissance. Il a ainsi usé nombre d'assistants et de domestiques, pour lesquels le salaire offert ne suffisait plus à faire accepter les crises de rage de leur employeur.

Ses envies :

« Fou, il est tout simplement fou ! » diront les collègues qui ont plus ou moins perçu le but de ses recherches... Et encore, ils n'ont vu que la face « humaine » des choses. Louis-Marie cherche simplement à vaincre... la mort ! Donner à l'univers une caste de sorciers immortels, insensibles aux outrages de l'âge, capables de vivre indéfiniment, afin de pouvoir conserver ad vitam æternam leur pouvoir sur les créatures surnaturelles qu'ils engendrent ou combattent !
Bien sûr, dans ses publications dans les revues médicales et scientifiques, il ne parle que de régénération cellulaire repoussant les limites de la vie, mais déjà cela, le place en ligne de mire de bien des conseils de l'éthique...

Ses peurs :

Qu'il y ait réellement une malédiction ! Que comme Aimée son aïeule il se trouve un jour maléficié et incapable de faire usage de magie. Toute sa vie, il a dissimulé ses talents, il a attribué ceux de ses deux aînés à leur mère, sorcière de la vie, et cache soigneusement la parenté qui pourrait l'unir au jeune Kyril, son dernier assistant en date, Russe misérable « ramassé dans la rue » dit-il, mais dont les pouvoirs sont hors du commun, et le physique... assez proche de celui des Laveau.



L'histoire :

Mon histoire. :

Oskar
Messages : 70
Date d'inscription : 07/03/2022
Région : France, Ile de France
Crédits : /

Univers fétiche : Pas de préférence, avatars réels par contre
Préférence de jeu : Homme
tea
Oskar
Lun 16 Mai - 9:47

Univers réel
les passants qui resteront peut-être
Pharell O'Hara
Pharell est un personnage imaginé par @Val, je le joue quand il doit être confronté à d'autres de ses persos
feat. Valter Skarsgård
BIO

Identité

Nom et Prénom : Pharell (James Cooper) O'Hara
Âge et lieu de naissance : Né le 12/12/1995 à Murphy Village (Caroline du Sud)
Nationalité et origines : Américaine
État Civil : Marié, séparé
Orientation sexuelle : Hétéro ?
Avatar : Valter Skarsgård
Particularités :  Se dit Américain mais a un accent prononcé et pose parfois des mots d'une langue bizarre dans ses phrases...(Cant, dérivé du gaélique et propre aux Irish Travellers)
Conduit un gros pick-up et tracte une caravane à laquelle est attaché un van pour un cheval : un irish cob . Voyage avec un chat birman et un pitbull noir.
Crédits :  //



Caractère de votre personnage .

Indépendant, facilement provocateur, observateur, calme et assuré -du moins en apparence-, courageux, volontaire voire têtu, pose au mec blasé, joue sur son aspect, aime choquer. Pourtant, foncièrement honnête, travailleur, en fait malgré son jeu de dupes, respectueux des autres à défaut des lois.

Sait être passionné, donne son amour à ses animaux, a horreur de l'immobilité donc toujours en mouvement, volontiers asocial, peut être arrogant ou muet selon les circonstances, l'une et l'autre attitude ont vocation à dévoiler ses interlocuteurs.

Fidèle à ceux qui l'aident et reconnaissant. A son propre code de l'honneur mais s'y tient quoi qu'il arrive.

Fier, ombrageux, dissimule ce qu'il juge handicapant dans ses contacts avec la société, le fait par exemple qu'il est quasiment analphabète...

- Ses envies
Indépendance, envers et contre tous. Pourquoi Pharell est-il parti de chez lui, seul qui plus est, il ne le dira pas, si on le force dans ses retranchements, il parlera de liberté, de conflit familial, de divorce impossible mais souhaité.
En fait, il veut être accepté, tel qu'il est malgré le peu d'efforts qu'il fait pour « s'expliquer » aux autres.

-Ses peurs
Pas peur de grand chose le voyageur, peut-être d'être accusé d'un trafic quelconque, juste par délit de « sale gueule », mais ça, c'est presque un parcours obligé... Et puis, il faut choisir, se revendiquer à part ou la fermer et s'intégrer.




L'histoire :

Mon histoire. :

Contenu sponsorisé
Dis-moi qui tu es, je te dirais peut-être qui je suis...
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» je suis schizo.
» Je suis plusieurs dans ma tête...
» LIO(nel) ϟ je suis un électron bombardé de protons
» (f, et peut-être m) i just wanna hold your hand and be the one that you think of
» On est peut-être évolué, mais au fond on est toujours des animaux.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: L'entrée :: Vos envies de RP :: RP et personnages :: Personnages-
Sauter vers: