Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Apocalypse technologique: Échange de Groupe
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 8 EmptyAujourd'hui à 20:14 par Nash

» Funambule feat Manhattan Redlish
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 8 EmptyAujourd'hui à 19:50 par Charly

» La Folie du Prince
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 8 EmptyAujourd'hui à 19:21 par Ezvana

» « Even on the darkest night, I will be your sword and shield, your camouflage. »
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 8 EmptyAujourd'hui à 19:03 par Touriste

» « Connais ton adversaire, connais-toi, et tu ne mettras pas ta victoire en danger. »
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 8 EmptyAujourd'hui à 18:59 par Stormy Dream

» Get out of my head !
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 8 EmptyAujourd'hui à 18:30 par Aloy

» If these wings could fly
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 8 EmptyAujourd'hui à 16:24 par Aloy

» Recensement 2024
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 8 EmptyAujourd'hui à 16:10 par Scarlett Thompson

» Welcome to the Puppet Show - ☽ Rein ☾
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 8 EmptyAujourd'hui à 16:09 par Rein

Le Deal du moment : -40%
Tefal Ingenio Emotion – Batterie de cuisine 10 ...
Voir le deal
59.99 €

LE TEMPS D'UN RP

take me to church (ft. Mlle Vinca)

Anonymous
Invité
Mer 15 Mar - 19:10

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis à la cherche d’un emploi et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Ok, c'était la panique. Dorian aurait voulu éviter le plus longtemps possible le sujet du travail mais c'était raté. Il savait qu'une personne sans emploi, c'est tout de suite moins vendeur. Peut-être qu'il n'allait pas vouloir partager la vie de quelqu'un au chômage de peur de devoir tout payer. Lui même aurait du mal à sortir avec une personne dans cette situation. Il baissa la tête, honteux. La raison de son renvoi était stupide mais c'était justifié. Il ne voulait pas qu'il culpabilise. C'était uniquement sa faute. Pas celle de Joe. Il ne pouvait pas être tenu pour responsable.

« Eh bien... J'ai tardé pour envoyer ma contribution au journal. J'ai mis mon patron en difficulté. Il a eu raison de me renvoyer. »

Ça lui faisait mal de le reconnaître mais, en effet, à sa place il aurait agi de la même façon. On ne peut pas garder un élément qui n'est plus productif. C'est une perte de temps et d'argent. Sur cet aspect, il chercha comment lui dire qu'il n'avait pas à s'inquiéter, sans passer pour un gosse de riche.

« Mais ne t'en fait pas, je vais vite retrouver un autre job. Et j'ai de l'argent de côté. »

Il se rattrapa à la proposition de voyage de Joe pour changer de sujet. Rome ? Parfait. Il n'avait jamais été en Italie. C'était l'occasion de découvrir une autre culture mais surtout d'être loin de Louisville. De ses nombreuses conquêtes. De leur famille respective.

« Eh, panique pas. Je suis partant. C'est une très bonne idée. »

Puis, il réfléchit un instant. En lui caressant la joue, il poursuivit :

« T'es sûr que tu arriveras à me supporter toute une semaine ? »
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mar 21 Mar - 14:48

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 8 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Joe voyait bien qu’il avait abordé un sujet sensible. Dorian avait baissé la tête, le prêtre s’en voulait presque d’avoir posé des questions. Il n’aurait peut-être pas du ? C’est vrai quoi, étaient-ils assez intimes pour ça ? Parce qu’ils étaient intimes, non ? Des gens qui ne l’étaient ne se toucheraient pas de cette façon. Joe se sentait perdu. Il n’avait pas l’habitude de tout ça. Comment faisaient les gens pour gérer une relation ? Il y avait à peine mis un pied qu’il trouvait déjà ça totalement déroutant. Il allait s’y faire. Il avait envie de faire tous ces efforts pour lui. « Oh… Je suis désolé pour toi. » S’il s’était fait virer il y a un mois, ça coïncidait avec la dernière fois qu’ils s’étaient vu, non ? Cette pensée l’avait fait frissonner. L’idée qu’il puisse avoir autant bouleversé sa vie l’horripilait. « Bien sûr que tu vas vite retrouver un job. Je n’en doute pas. » qu’il avait articulé dans un sourire rassurant sans trop comprendre la remarque sur l’argent. Joe n’avait jamais été regardant sur le matériel. Il n’y avait que l’âme de quelqu’un qui comptait à ses yeux et celle de Dorian lui plaisait de plus en plus, malgré tout. Et puis Joe avait osé lui faire la proposition folle d’un voyage à deux… Mais Dorian était partant. C’était même, selon lui, une très bonne idée. Son coeur avait loupé un battement quand il avait posé sa main sur sa joue pour la caresser. Sans s’en rendre compte, Joe s’était mis à sourire. « Pas vraiment à vrai dire… » Le prêtre s’était mordu la lèvre avant de rire doucement. « Mais ce sera le moyen de vérifier… à quel point on est compatibles. » Parce que pour ce qui était de leur comptabilité, Joe avait déjà sa petite idée sur plusieurs points. D’ailleurs, comme pour lui prouver, il était venu voler un baiser à Dorian du bout des lèvres. « Ok alors, j’ai juste besoin de la permission de mon frère et on pourra organiser ça. »



 
Anonymous
Invité
Mar 21 Mar - 22:07

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis à la cherche d’un emploi et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Le sujet sensible passé, Dorian pouvait se détendre à nouveau. Il détestait aborder des thèmes comme le travail ou sa vie amoureuse. En général, il n’avait pas à le faire avec les personnes qu’il fréquentait. Il savait que ces relations n’étaient pas faites pour durer mais pour combler un désir de passage. Aujourd’hui, c’était très différent. Il avait envie de construire quelque chose avec Joe. C’était bien la première fois que cela lui arrivait. C’était à la fois plaisant mais aussi stressant. La nouveauté avait tendance à le rendre nerveux. La plupart du temps, il arrivait à cacher ses émotions mais face à Joe, il n’y parvenait pas. Au moins, il ne pourrait pas lui mentir. C’était une bonne chose pour le futur de leur relation.

Ce mois de séparation avait eu des effets bénéfiques tant sur lui que sur Joe. Dorian avait vu sa libido se réduire drastiquement. Sa peine et le fait que sa sœur ait décidé de s’installer chez lui n’avaient pas aidé. Il avait l’impression que son corps avait fini par comprendre qu’il voulait uniquement Joe. Peut-être qu’au final, il n’avait juste pas trouvé la personne capable de le canaliser jusqu’à maintenant. Pourtant, il n’avait pas eu envie immédiatement en retrouvant l’homme qu’il aime. Il s’était maîtrisé jusque-là et l’idée ne lui avait pas encore traversé l’esprit. Il aimait lire le trouble sur son visage mais le voir sourire était encore plus jouissif.

Afin de poursuivre la discussion dans de meilleures conditions, il l’attira vers le canapé et s’y installa. Dorian avait un peu de mal à comprendre pourquoi Joe devait demander l’accord de son frère pour partir en vacances. Il savait que cette famille était très grande mais de là à avoir une hiérarchie entre les membres de la fratrie… Ou alors, il était complètement à côté de la plaque. Pour s’assurer de bien comprendre la situation, il se risqua à lui poser la question.

« Pourquoi tu dois demander la permission à ton frère pour partir en vacances ? T’es adulte. Depuis quand on doit rendre des comptes à un membre de sa famille ? Moi, quand je voulais prendre des jours de congés, je demandais juste à mon chef. C’est tout. »
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Dim 26 Mar - 20:15

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 8 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Joe aurait eu des questions à poser à Dorian sur son changement brutal de carrière. A commencer par savoir comme il le vivait. Mais il n’osait pas. A vrai dire, ils sortaient tout juste d’une période très compliquée aussi bien pour l’un que pour l’autre… Il préférait éviter les sujets sensibles pour le moment. Ils méritaient bien un peu de quiétude. Ça s’annonçait d’ailleurs bien. Dorian était partant pour une petite escapade à deux et Joe était rassuré. Ce serait plus simple pour eux d’apprendre à se connaitre ailleurs sans la pression familiale et toutes les autres choses qui les séparaient ici à Louisville. La discussion allant bon train, Dorian prit l’initiative de les installer sur le canapé ce à quoi Joe n’opposa aucune résistance. Au contraire. C’était même un peu étrange de ne pas se toucher après la longue étreinte qu’ils avaient eu quand Joe était arrivé. Néanmoins, Joe garda ses mains pour lui. Ce n’était pas qu’il était trop frileux pour le toucher, c’était simplement qu’il craignait de réveiller des sensations chez Dorian. « Oui, justement, tu l’as dit… » Une vague de panique submergea momentanément Joe en pensant à son grand frère, l’évêque. Qu’est-ce qu’il penserait de lui s’il le voyait en ce moment même en train de discuter voyage avec son amant ? Du plus loin qu’il se souvienne, il avait toujours cherché sa validation. Il souffla, comme pour chasser cette mauvaise pensée. « C’est mon frère, le chef. Enfin… En quelque sorte… Isaac, c’est l’évêque d’ici. C’est pour ça, Rome… Il pensera que je fais un pèlerinage. Ça t’ennuie ? Je suis désolé. La vérité, ça ferait exploser ma famille et euh… Je pense même que je serais excommunié alors… » A nouveau, Joe était gêné et s’était senti rougir. C’était la plus simple vérité : si cette relation devait être exposée au grand jour, elle lui causerait bien des problèmes. Détournant le regard, le prêtre s’était massé la nuque trahissant une certaine nervosité. Joe n'était pas certain qu'une relation puisse s’épanouir dans le secret.

 
Anonymous
Invité
Dim 26 Mar - 20:47

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis à la cherche d’un emploi et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Dorian ne se sentait pas très à l’aise. La joie de retrouver Joe avait vite laissé place au stress. Ce sentiment ne l’avait plus quitté depuis son départ, il y a un mois. Il avait beaucoup réfléchi. Il souhaitait savoir ce qu’il n’avait pas fait correctement. Au début, il s’était dit qu’il regrettait l’acte sexuel. Qu’il ne l’avait pas voulu au fond et qu’il n’avait pas su lui dire. Puis, il avait imaginé qu’il ne voulait pas avoir une histoire d’amour avec lui. Après tout, qui aurait envie de sortir avec un Don Juan ? Il avait également pensé que Joe lui en voulait pour avoir couché avec sa nièce. L’ex-journaliste n’avait pas pu lui expliquer que c’était il a des mois, peut-être même des années, et qu’il ne savait même pas que c’était un membre de sa famille. C’est d’ailleurs pour ça, qu’il n’avait pas connaissance non plus que l’un de ses frères était évêque. La surprise se lisait sur son visage. Il était tous religieux dans cette famille ? Il comprenait un peu mieux pourquoi il était aussi réticent à s’engager avec un homme. Ce n’était pas qu’une question de profession. C’était lié à son éducation. Il prit doucement sa main et en caressa le dessus avec son pouce. C’était le seul contact physique qu’il s’autorisait. Il ne voulait pas le faire fuir à nouveau. Ça le détruirait de se faire rejeter une seconde fois.

« J’irai où tu voudras. Tant que je suis avec toi… Et que tu restes avec moi. »

Il se sentait vulnérable et cela ne lui plaisait pas. Il soupira. Comme sa mère disait : "cœur qui soupire n’a pas ce qu’il désire". C’était le cas. Il aurait tant voulu que ce soit plus simple entre eux. Qu’ils puissent s’aimer sans que le monde autour d’eux ne s’effondre. Il tourna les yeux vers le film et remarqua que c’était la fin. Le générique commençait avec la chanson Roxanne du groupe Police. Comme par hasard. Est-ce que ce n’était pas un signe de Dieu ? Le destin le poussait donc à s’expliquer. Il prit son courage à deux mains et finit par plonger son regard dans le sien.

« Je sais pas si c’est lié à Roxane, ton départ de la dernière fois mais je crois qu’il vaut mieux que je t’explique. C’est vrai, je suis un coureur. J’ai couché avec un tas de filles. Mais j’ai toujours été honnête avec elles. C’était pour une nuit. Rien de plus. Je leur ai jamais promis quoi que ce soit. Je sais pas ce que ta nièce t’as raconté mais je t’assure que j’ai pas tous les tords. C’est elle qui est venu me draguer ce soir-là et elle connaissait très bien ma réputation. »
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Dim 26 Mar - 20:52

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 8 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Le problème de conscience de Joe grandissait. Il était coincé entre sa foi et son amour naissant pour Dorian. Il avait l’impression de ne pouvoir se passer ni de l’un, ni de l’autre. S’il restait dans la foi, il devrait se défaire de Dorian. S’il restait avec Dorian, il devrait se défaire de sa foi. Il ne voulait aucune de ces choses. Et pourtant. Il commençait doucement à se dire qu’il ne pouvait pas vivre cette vie-là. Le mensonge, les secrets… Joe n’avait pas envie d’une double vie. Il avait toujours été simple et honnête jusque-là. Pourquoi ça changerait ? Si Dorian avait été une femme, il ne se poserait même pas la question. Il aurait tout plaqué et il aurait sans doute eu la validation de toute sa famille. Il aurait pu continuer d’aller à l’église. Sans son titre, certes, mais sa foi n’aurait pas été questionnée. Quelque part, Joe enviait Dorian. Il avait aimé la compagnie des femmes. Joe, lui, n’avait jamais été capable de leur trouver quoi que ce soit. Le sortant de ses pensées, son amant avait attrapé sa main pour la caresser doucement. Joe avait sourit, ce simple contact l’apaisait. Et ses mots l’avaient réchauffé de l’intérieur. Oh, comme il aimerait que ce soit vrai… Il ne doutait pas de la sincérité de Dorian mais il n’était pas certain qu’il soit capable de porter une relation. Encore moins sur la durée. « Merci. » qu’il avait dit spontanément, le remerciant pour sa compréhension et son soutien. Et puis les premières notes de la chanson mythique de Police lui étaient arrivées aux oreilles. Roxane. Joe n’avait pas su s’empêcher que Dieu avait de curieuses manières de le torturer. En proie à une vive douleur, il retira sa main de celle de Dorian. Il n’était pas parti pour autant. Il avait écouté. Réfléchi ensuite. Chaque mot de Dorian ravivait un peu plus la plaie. Il était jaloux. Purement et simplement. Qu’il n’ait pas l’exclusivité de Dorian passe encore… mais qu’il partage ça avec sa nièce ? C’était, à ses yeux, affreux. Joe soupira.« Tu es un coureur ? Ou tu étais ? C’est peut-être un détail pour toi mais pour moi ça change tout… » Il avait presque murmuré, comme s’il avait peur de ses propres mots. « Et… J’ai pas envie de savoir ce qu’il s’est passé entre vous. J’aurais juste aimé que ça n’arrive pas. C’était déjà assez compliqué comme ça et… Je vais lui dire quoi, moi, si on avance ensemble ? J’ai ce sentiment… écœurant, quand je pense à vous. Je sais pas quoi en faire, j’ai jamais ressenti ça. Ni la colère, ni la jalousie… » Et il avouait. Il était jaloux. Joe s’était mordu la lèvre avant de poser une question : « Est-ce que ça passe seulement un jour ? » Dieu sait qu’il était patient, il saurait attendre. Doucement, il avait repris la main de Dorian dans la sienne. « Mais ça n’a rien à voir avec elle si je suis partie… Enfin peut-être que si. J’en sais trop rien. J’ai paniqué. Je… suis désolé et ça n’arrivera plus. » qu’il avait malgré tout affirmé en resserrant sa main dans la sienne.


 
Anonymous
Invité
Dim 26 Mar - 20:59

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis à la cherche d’un emploi et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Apparemment, Dorian n’avait pas la bonne technique pour s’expliquer. Joe avait repris sa main et il semblait ne pas apprécier ce qu’il lui disait. Il chercha comment rattraper les choses. S’il continuait, il allait tout gâcher. Encore une fois. Il comprit que Joe n’avait pas envie d’entendre ça. Mais comment lui faire comprendre qu’il avait changé ? Depuis qu’il s’était rendu compte de ses sentiments pour lui, il n’avait plus eu d’aventures. Cela ne l’intéressait plus. Il essaya une autre approche, toujours aussi sincère mais en apportant moins de détails.

« J’étais un coureur. Ça fait deux mois que je suis sage. Enfin… Autant que je peux l’être. Tu es le seul avec qui j’ai eu des rapports intimes depuis que j’ai découvert mon amour pour toi. »

Il prit une inspiration avant de poursuivre.

« C’est peut-être pas beaucoup pour toi mais pour moi, si. Tu sais bien comment je suis... »

Il faisait référence à ses nombreuses confessions. Aujourd’hui, il regrettait de lui avoir raconté tout cela. Il comprenait totalement pourquoi Joe était jaloux. Il ressentait là même chose quand il voyait des gens tourner autour du jeune prêtre. Il l’avait été en voyant Roxane à son bras, avant d’apprendre que c’était sa nièce.

« Je comprends ce que tu ressens. Moi aussi je suis jaloux quand je te vois proche d’autres personnes. Quand tu leur souris alors que moi… Tu m’ignores. Et non, je ne crois pas que ça va changer. Ça va probablement s’atténuer mais ça ne partira pas complètement. »

Ces dernières semaines avaient vraiment été difficiles. Joe et lui ne s’étaient pas parlé une seule fois et le voir continuer sa vie sans lui lui faisait mal. Les dimanches après la messe étaient les moments les plus douloureux de la semaine. Joe était toujours bienveillant et gentil mais il n’avait rien fait pour l’approcher. Maintenant qu’il était à côté de lui, il avait l’impression de pouvoir être enfin proche de lui. Mais ce n’était pas si simple. Rien n’était simple depuis qu’il était entré dans son cœur.

« Promets moi que tu resteras avec moi quoiqu’il arrive et moi, je te promets que si on s’engage l’un avec l’autre, je serai l’homme le plus fidèle qui soit. »

Il s’était risqué à attirer Joe plus près de lui. Les doigts de sa main libre retournèrent caresser sa joue alors qu’il ne le quittait pas des yeux.

« Je refuse de te rendre malheureux. Ça me ferait trop de mal de savoir que c’est de ma faute si tu pleures ou si tu es triste. J’ai juste envie de te voir sourire. Ou prendre du plaisir. »

Oups. Non, Dorian. Ne t’engages pas sur ce terrain ! Ce n’était pas le moment de réveiller cette partie de son anatomie. Il se mordit la lèvre en baissant les yeux. Trop tard.

« Désolé, je… Je vais devoir m’absenter quelques minutes. »
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Dim 26 Mar - 21:04

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 8 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Joe avait eu le temps de réfléchir. Il était bien conscient de tout ce qui l’opposait à Dorian. Il y avait pensé et s’il ne digérait pas tout, il savait qu’il ne partirait pas. Pas cette fois. Il ferait face pour la simple bonne raison qu’il n’était plus capable de vivre sans Dorian. Tout était devenu fade et insipide sans lui. La discussion était difficile mais nécessaire. Ce n’était que comme ça qu’ils pouvaient espérer avancer. Il était prêt à toutes les explications si ça pouvait faire marcher leur relation. Le prêtre s’était senti transpercé en plein cœur en entendant Dorian lui expliquer qu’il n’avait connu que lui ces deux derniers mois. Que lui. Connaissant un certain nombre de ses frasques, Joe comprenait bien ce que ça voulait signifier. Bien sûr que ça ne valait pas sa vie d’abstinence mais c’était énorme et il l’avait de suite intégré. Un sourire timide était apparu sur ses lèvres. « Oh… » Mais pour le coup ça lui coupait totalement la chique. Il ne savait absolument pas quoi dire. Est-ce qu’il était en train de rougir ? Rougir de plaisir, probable oui. Un tel aveu, c’était totalement inattendu. Mais si agréable. Joe se sentait special. Aux yeux de Dorian en tout cas et C’est bien tout ce qui comptait. « Jaloux ? Par rapport à moi ? Si tu savais… » Mais il ne savait pas. Et, à vrai dire, Joe n’avait pas vraiment envie de lui avouer pour le moment. Une chose à la fois. Mais ça n’allait pas changer, que lui avait confié Dorian. Alors quoi ? C’était ça le prix de l’amour ? Joe s’était mordu la lèvre. Le prêtre avait retrouvé la main de son amant. C’était bon. Simplement bon. Dorian demandait une promesse maintenant. En échange d’une autre promesse de sa part. Le cœur de Joe s’était mis à battre plus vite. C’était si sérieux pour lui, un engagement. Il s’était raclé la gorge, nerveux bien malgré lui. Ce n’est pas qu’il n’en avait pas envie ou qu’il ne s’en sentait pas capable… C’était simplement que c’était la première fois qu’il allait consentir à une relation, un engagement autre que celui qu’il a pris auprès de Dieu. « Compte sur moi. Quoi qu’il arrive. Je te le promets. » qu’il avait fini par dire du bout des lèvres dans un sourire. Et, à nouveau, son cœur s’était emballé. Dorian l’avait ensuite attiré à lui pour pouvoir caresser sa joue. Et ça aurait pu être très mignon. Et dans un sens, ça l’était. Dans l’autre, Dorian était rattrapé par ses démons. Joe avait mis un peu de temps à comprendre pourquoi il souhaitait s’absenter mais quand il avait remarqué l’agitation dans son pantalon, il avait inspiré avant de dire : « Alors prends-moi avec toi. Je peux peut-être t’aider. » Et il n’était sûr de rien mais il ne venait pas de lui promettre qu’il pourrait toujours compter sur lui ?

 
Anonymous
Invité
Dim 26 Mar - 21:07

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis à la cherche d’un emploi et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Joe venait vraiment de lui proposer de l’accompagner avec lui dans la chambre ? Ce n’était pas une hallucination auditive ? Il l’observa un moment pour s’assurer qu’il avait bien entendu. Mais est-ce que c’était vraiment une bonne idée ? Joe n’était pas au courant de tout à son sujet. Dans ces moments-là, Dorian n’était pas dans son état normal. Ce n’était pas lui qui contrôlait son corps ni son esprit. Il était presque comme possédé. Il ne voulait pas infliger ça à l’homme qu’il aime. Si jusque-là, il ne s’était pas enfui, le voir dans un tel état serait un motif valable de rupture. C’était pour ça également qu’il ne revoyait pratiquement jamais ses conquêtes. Il allait vraiment devoir se faire soigner. Maintenant que son confident était son amant, il ne pouvait plus se permettre de tout lui raconter. Pas comme il le faisait auparavant. Un professionnel pourrait lui apporter de l’aide et des conseils avisés. Joe était un homme religieux. Il ne devait pas y savoir grand-chose en matière de sexe. À la rigueur, il aurait peut-être pu l’aider avec une femme mais pas pour une telle addiction. Dorian se rappela que son médecin traitant lui avait donné le contact d’un de ses confrères. Un psychiatre spécialité dans les addictions. Il lui avait également indiqué qu’il pouvait l’appeler quand il en ressentait le besoin. C’était le moment idéal. Il se recula sur le canapé pour éviter tout contact physique entre eux.

« Je… Je crois pas que ce soit une bonne idée. Je suis désolé. »

Il tira son téléphone de sa poche et composa le numéro du thérapeute. Il avait honte de devoir faire ça mais il n’avait plus le choix. Sa relation avec le jeune prêtre était beaucoup plus importante que sa fierté. Ça avait assez duré. Il se leva pour se placer devant la fenêtre, dos à Joe. Il n’avait pas changé de pièce, il allait assumer.

« Docteur Marchal ? Bonsoir. Je suis désolé de vous appeler aussi tard mais, le docteur Chilton m’a dit de vous joindre si… Comment dire ? Je me sentais à nouveau au bord du précipice. Si vous voyez ce que je veux dire. »

Oui, il voyait tout à fait ce qu’il voulait dire. C’était un code entre patient et médecin. Le docteur lui parla quelques minutes que Dorian passa à hocher la tête. Il lui donna des conseils pour se calmer puis, il passa à une série de questions. Avant ça, l’ex-journaliste indiqua à son interlocuteur qu’il allumait le haut parleur. Il voulait se montrer transparent avec Joe. Il avait le droit de savoir.

« Depuis combien de temps êtes-vous inactif ?
- Un mois.
- Avec qui avez-vous pratiqué votre dernier rapport ?
- Avec mon petit ami… Qui est actuellement dans la même pièce que moi.
- Qu’est-ce qui vous stresse autant ?
- Je… J’ai jamais été avec un homme avant lui. J’ai peur de le décevoir. De lui faire du mal.
- Écoutez, je vous conseille de vous découvrir autrement. D’abord, apprenez à vous connaître et vous verrez pour la suite. Construisez déjà votre relation sur des bases solides puis, les rapports sexuels viendront naturellement. Ne pressez pas les choses.
- D'accord, merci docteur. »

Il lui proposa ensuite un rendez-vous le lendemain pour approfondir leur conversation avant de raccrocher. Joe n’était pas obligé de tout savoir tout de suite. Il en savait déjà bien assez.
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Dim 26 Mar - 21:13

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 8 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Joe était tombé des nues quand Dorian lui avait dit que ce n'était pas une bonne idée qu'il le suive pour l'aider. Il ne comprenait pas. Est-ce qu'il y avait quelque chose qu'il n'avait pas compris ? Ou mal compris ? Dorian s'était reculé, accentuant l'incompréhension de Joe. Il était totalement paumé. Il le regardait, la mort dans l'âme, sans comprendre ce qui lui arrivait. Peut-être qu'il n'avait pas envie de lui finalement ? Joe cherchait quelque chose à dire quand Dorian avait sorti de sa poche son portable. Cette fois, le prêtre avait carrément froncé les sourcils. A quoi il jouait ? Il l'avait observé attentivement se lever puis commencer une conversation avec un docteur. Au bord du précipice ? C'est l'effet qu'il lui faisait ? Joe comprenait tout de travers et un sentiment de panique l'avait envahi. Il avait pourtant eu l'impression qu'ils étaient tous les deux prêts à se donner une chance. Son coeur se serra mais, bien vite, la conversation mise sur haut parleur le rassura dans un sens. Mais l'inquieta de l'autre. Il n'avait pas pris la juste mesure du mal qui affligeait Dorian. Il aurait du. Ils en avaient parlé. Pourquoi ne l'avait-il pas pris au sérieux ? Il se sentait coupable. Quand Dorian avait raccroché, il était resté un moment abasourdi. Les secondes étaient passées, les minutes ensuite. Joe réfléchissait. Et puis, après un certain temps, il s'était levé pour se placer derrière Dorian et le prendre dans ses bras. Ses mains, chastes, étaient posées sur son buste. Sa tête quant à elle reposait sur son épaule. "Je suis très fier de toi." Et il pouvait. Dorian prenait ses problèmes en mains d'une manière qui exigeait de mettre son égo de côté. Il n'y a encore pas si longtemps, ça n'aurait pas été envisageable. "Et... Je suis désolé. J'aurais pas du te proposer ça."


 
Contenu sponsorisé
take me to church (ft. Mlle Vinca)
Page 8 sur 9
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Sujets similaires
-
» Mlle Vinca
» Fruit défendu... [ft. Mlle Vinca]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: