Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Funambule feat Manhattan Redlish
take me to church (ft. Mlle Vinca) EmptyAujourd'hui à 19:50 par Charly

» La Folie du Prince
take me to church (ft. Mlle Vinca) EmptyAujourd'hui à 19:21 par Ezvana

» « Even on the darkest night, I will be your sword and shield, your camouflage. »
take me to church (ft. Mlle Vinca) EmptyAujourd'hui à 19:03 par Touriste

» « Connais ton adversaire, connais-toi, et tu ne mettras pas ta victoire en danger. »
take me to church (ft. Mlle Vinca) EmptyAujourd'hui à 18:59 par Stormy Dream

» Get out of my head !
take me to church (ft. Mlle Vinca) EmptyAujourd'hui à 18:30 par Aloy

» If these wings could fly
take me to church (ft. Mlle Vinca) EmptyAujourd'hui à 16:24 par Aloy

» Recensement 2024
take me to church (ft. Mlle Vinca) EmptyAujourd'hui à 16:10 par Scarlett Thompson

» Welcome to the Puppet Show - ☽ Rein ☾
take me to church (ft. Mlle Vinca) EmptyAujourd'hui à 16:09 par Rein

» Un équilibre fragile (avec Nemo) [+18]
take me to church (ft. Mlle Vinca) EmptyAujourd'hui à 16:03 par Scarlett Thompson

Le deal à ne pas rater :
Jeux, jouets et Lego : le deuxième à -50% (large sélection)
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

take me to church (ft. Mlle Vinca)

MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Jeu 16 Fév - 21:08
Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Un prêtre et un séducteur en série se rencontrent. Le prêtre devient le confident, le séducteur a besoin d'une oreille neutre. En apparences, ils n'ont rien en commun. Et pourtant, il y a bien quelque chose qui va les réunir...

MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Jeu 16 Fév - 22:44

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
La messe du jour prenait fin. Les fidèles étaient venus nombreux aujourd’hui, Joe se réjouissait toujours d’accueillir du monde. Il aimait ça. Ça lui rappelait les messes auxquelles il avait assisté petit avec toute sa famille avant de se réunir pour déjeuner. Des moments heureux, des moments où il pouvait se concentrer sur sa foi et la faire partager. « Amen. » fut le mot final qui clôtura définitivement la messe. La plupart des gens commençaient déjà à quitter l’église alors que le prêtre Moore remettait de l’ordre dans ses affaires. Joe était égal à lui-même. Il avait l’air éminemment sympathique, d’humeur toujours égale. Il arborait un sourire rassurant sur les lèvres et dégageait une humilité qui forçait le respect. C’était sans doute pour ça qu’il était une oreille appréciée pour certains de ses fidèles. Il ne jugeait pas, promettait toujours l’absolution et semblait toujours comprendre de quoi était affligé ses interlocuteurs. La vérité, c’était que Joe aimait écouter les autres. Ça lui évitait de devoir parler de lui. Il fuyait toute introspection le concernant. Mais concernant les autres… Ça avait au moins le mérite d’être distrayant et Joe accomplissait toujours cette tâche avec plaisir. Et, sans qu’il ne sache expliquer pourquoi, le plaisir était plus grand quand il s’agissait de l’écouter lui. Dorian Sweetlove. Pauvre Apollon qui ne sait à quelle femme se vouer. De toutes les histoires qu’il entendait, celles de Dorian étaient ses préférées. Son sourire s’était naturellement agrandi alors qu’il avait vu l’homme s’avancer vers lui. « Je peux vous aider, mon fils ? » Il avait ramené son exemplaire de la bible contre sa poitrine en couvant d’un regard bienveillant celui qu’il appelait son fils. A défaut d’avoir une famille un jour, Joe avait une multitude de gens qu’il pouvait appeler son fils et sa fille. Et ça lui allait bien comme ça. En tout cas, c’est ce qu’il s’efforçait de croire. Dans le fond, il aurait bien aimé avoir une femme et des enfants. Une vie normale. Une maison, une voiture familiale, un chien. Mais ce n’était pas pour lui. Heureusement, l’Eglise l’avait accueilli.
Anonymous
Invité
Mar 21 Fév - 0:02

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis journaliste indépendant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
La luxure. Voilà le péché capital qui collait parfaitement à la peau de Dorian. À partir du moment où il découvrit le plaisir charnel, plus rien ne comptait vraiment. Il ne pensait qu'à ça, en permanence. À l'adolescence, ce n'était pas rare que les garçons s'y intéressent beaucoup mais pas à ce stade. C'était devenu une réelle obsession pour lui. Dès qu'il pouvait s'atteler à la tâche, il le faisait. Sous la douche, aux toilettes pendant les pauses au lycée, sous ses draps dans la nuit... À croire qu'il ne vivait que pour ressentir encore et encore ce plaisir le submerger. Au début, il ne tenait pas plus de quelques secondes mais plus il le faisait, plus ses performances duraient. Puis, vient le moment de découvrir le plaisir à deux. Il avait quinze ans quand il toucha le corps d'une fille pour la première fois. Depuis ce jour de novembre, il n'avait jamais arrêté. Il s'était promis de faire mieux la prochaine fois et n'avait jamais cessé de vouloir s'améliorer. Aujourd'hui, du haut de ses quarante-et-un ans, il était fier de toutes ses expériences. Au moins, s'il mourait demain, il pourrait se dire qu'il avait bien profité des plaisirs que la vie lui offraient.

Pourtant, ses parents n'acceptaient pas cette facette de sa personnalité. La religion catholique avait bercé son enfance et se livrait à l'acte sexuel en dehors du mariage était un péché. Il savait que son comportement ne plaisait pas à son entourage mais cela ne l'empêchait pas de continuer. Il ne pouvait pas se contrôler, c'était plus fort que lui. Certaines personnes sont accros aux jeux, d'autres aux cigarettes, lui c'était au sexe. Le diagnostic était tombé, il souffrait d'une malade mais pour lui ce n'était pas un handicap. Il se servait de son désir pour séduire et obtenir des informations qu'il savait utile pour son travail. En tant que journaliste indépendant, il se devait de trouver des sujets inédits et croustillants. Comment pouvait-il les obtenir sans donner un peu de sa personne ? C'était autant pour son bien que celui de ses "victimes". Il se rassurait comme ça. Après tout, il n'était pas seul maître dans ces échanges. La demoiselle était d'accord pour coucher avec lui, elle était aussi en tort que lui.

Pour faire plaisir à sa famille et se libérer l’esprit, il se rendait à l’église tous les dimanches matin. Il se disait que c’était un petit sacrifice qu’il pouvait bien s’infliger. Et puis, il y trouvait un certain plaisir sans quoi il aurait vite abandonné. Le prêtre de sa paroisse était particulièrement gentil et agréable à regarder. Il adorait lui raconter ses péripéties. C’était un bon confident et il ne se permettait pas de juger. Dorian l’appréciait beaucoup. Peut-être un peu trop ? Ce jour-là, il se décida à en discuter avec lui lors de leur moment au confessionnal.

« Mon père, j’ai besoin de m’entretenir avec vous. Tout de suite. S’il vous plaît... »
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mar 21 Fév - 0:07

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Le week-end était toujours chargé pour Joe. C’est là que les gens le sollicitaient le plus. Et puis il y avait les mariages et les baptêmes à la belle saison… Il adorait ça mais c’était du boulot et il finissait souvent le week-end heureux de retrouver un peu de calme dès le lundi. Il n’était pas encore midi et l’église allait encore voir passer un bon nombre de fidèles encore. A commencer par Dorian Sweetlove, un habitué du confessionnal. Le quarantenaire était affligé d’une addiction au sexe incontrôlable. Voilà un maux qui n’était pas prêt de tourmenter Joe ! Lui qui n’avait jamais rien fait, ça ne risquait pas de lui manquer. Avant de rejoindre les rangs de Dieu, il avait bien pensé réussir à conclure une fois ou deux avec une fille… Mais l’enthousiasme nécessaire lui avait manqué et il n’avait jamais rien su faire. S’il y serait arrivé avec un garçon ? Assurément et c’est précisément pour ça qu’il avait fait voeu de chasteté et qu’il était devenu prêtre. Hors de question de tomber aussi bas. Connaitre quelqu’un d’aussi épanoui dans sa sexualité que Dorian, c’était assez étrange à comprendre quand on était aussi éloigné du péché originel… Mais le prêtre avait au moins le mérite de ne jamais juger et de faire très bien semblant de comprendre. Aussi, quand le fidèle lui avait exprimé avec consternation qu’il avait besoin de s’entretenir avec lui, Joe l’avait pris très au sérieux. Tout de suite, il disait. Qu’est-ce qu’il pouvait bien avoir fait pour avoir un besoin aussi irrépressible de se confesser ? « Bien sûr. » Il avait néanmoins rapidement balayé la salle du regard pour s’assurer qu’aucune autre âme en peine n’avait besoin de lui. En prêtre attentionné, il ne se voyait pas laisser quelqu’un d’autre sans même prévenir de son absence. « Allons dans le confessionnal. » qu’il lui avait indiqué avec un sourire se voulant rassurant. L’imagination du prêtre s’était déjà mise en route. Il était forcément question d’une femme… Il était toujours question d’une femme avec Dorian Sweetlove. Peut-être une maitresse enceinte ? Dans quel pétrin s’était-il mis et surtout… comment Joe pourrait l’aider ? Une fois tout deux installés dans le confessionnal, Joe énonça d’une voix claire : « Repentez-vous, mon fils. » Il commençait toutes ses confessions ainsi. Ça paraissait un peu cérémonieux mais quand on connaissait bien le prêtre Moore, on savait qu’il n’en était rien.
Anonymous
Invité
Mar 21 Fév - 0:18

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis journaliste indépendant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Chaque semaine, il attendait avec impatience son rendez-vous avec le prêtre. C'était leur moment à eux. Il se disait que c'était un peu comme aller chez le psychiatre sans obtenir une ordonnance par la suite. Il savait qu'il serait écouté et conseillé sans aucun jugement. Et en plus, c'était gratuit. Il n'y avait vraiment que des avantages à se rendre à l'église ! Et puis, il s'entendait bien avec le père Moore. Ils avaient presque le même âge même s'ils ne partageaient pas du tout le même style de vie. Le prêtre était comme un ami à ses yeux. Dorian lui souria sincèrement, chose rare le concernant, quand celui-ci accepta de le recevoir.

"Merci, mon père."

Une fois installés dans le confessionnal, il réfléchit en gardant le silence à la manière de lui énoncer son "problème". D'habitude, il arrivait toujours rapidement au cœur de l'histoire mais aujourd'hui, il se sentait moins à l'aise. Il n'avait jamais exposé son désir pour les hommes... À personne. Probablement parce qu'il n'en avait pas conscience jusqu'à dernièrement. Le seul homme qui lui plaisait vraiment c'était lui. Un homme inaccessible. Un homme d'église. Le père Joe Moore. Rien que de penser à lui, son entrejambe se réveillait déjà.

"Il faut vraiment que je vous dise quelque chose... Mais c'est gênant."

Il ne se reconnaissait pas. Il évitait même son regard ! En règle générale, Dorian n'avait aucun mal à lui parler. Il avait déjà abordé tous ses problèmes intimes avec Joe sans se sentir gêné mais aujourd'hui, c'était différent. Il était concerné. Et il allait perdre sa confiance s'il lui exposait son désir. Il savait que c'était risqué. C'était quitte ou double. Était-il prêt à perdre leur complicité pour une de ses lubies sexuelles ? Avait-il des sentiments pour lui ? Non était la réponse aux deux questions. C'était impensable. Il n'avait jamais de sentiments pour personne. Les femmes n'étaient que des jouets qu'il utilisait et jetait une fois agacé par leurs exigences et leur jalousie. Mais est-ce qu'avec un homme cela serait différent ? Il n'avait pas la réponse... Et cela l'ennuyait beaucoup.

Pourquoi fallait-il qu'il soit attiré par lui ? Il était exactement son opposé. Un homme bon, pieux et bienveillant. Jamais il ne pourrait plaire à une personne presque angélique comme lui alors qu'il était le pire démon. Il se doutait que tout allait changer après cette révélation. L'homme qui courrait après tous les jupons de la ville se trouvait finalement intéressé par les hommes... Enfin surtout l'un d'entre eux. Joe était différent. Son sourire lui faisait parfois manquer un battement de cœur. Ses yeux verts le rendaient presque sensible. Il avait du charme. Beaucoup trop pour rester insensible. Il se lança enfin, très impatient de découvrir sa réaction.

"Joe... Vous me plaisez."
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mar 21 Fév - 0:19

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Dorian l’avait remercié et ils s’étaient installés dans le confessionnal comme ils avaient toujours l’habitude de faire. Ces situations, c’était régulier. Si Joe était concerné, il ne se sentait pas du tout stressé. Il allait écouter ce que son serial lover avait à lui dire et il lui accorderait l’absolution. Aussi simple que ça. Une formalité. A vrai dire, il était surtout intrigué. Qu’est-ce qui pouvait bien se passer cette fois ? La confession avait l’air pressante. Le corps tout entier de Joe pointait vers la petite trappe par laquelle il entendrait bientôt la nouvelle confession de Dorian. Son intérêt avait redoublé quand il avait commencé par lui confier que ce qu’il avait à lui dire était gênant. Assurément. C’était bien là la base de toutes les confessions qu’il recueillait ici : elles étaient gênantes. Mais là… il devinait que c’était plus embarrassant que d’habitude. « C’est un espace sûr ici Dorian. Allez-y. » qu’il l’encouragea, conscient que Dorian devait déjà être au courant qu’il pouvait se confier sans craindre d’être jugé. Enfin, c’est ce qu’il croyait. La nouvelle tomba et elle lui fit l’effet d’une bombe. Il s’était senti foudroyé sur place. De quoi il parlait ? Comment ça il lui plaisait ? Ça paraissait tellement insensé qu’il avait du mal à complètement intégrer l’information. Ce n’était pas possible. Il s’était tapé la moitié des femmes de la ville et probablement une bonne partie de celles aux alentours… Et quoi, maintenant un homme lui plaisait ?! Et lui qui plus est ?! Comme s’il venait de lui dire qu’il avait la maladie la plus contagieuse du monde, Joe s’était reculé dans son box. « Je ne crois pas, non. » qu’il avait répondu d’un ton autoritaire qu’il ne se connaissait pas. « Ce n’est pas possible ça. » Voilà, ce n’était pas possible. Il le refusait purement et simplement. Et pourtant. Au fond de lui… Cette révélation le soulageait. Il n’était pas tout seul. Il ne s’était pas fait des films tout seul de son côté les fois où il avait un peu trop pensé à Dorian. Seulement, il préférait mourir crucifié que de le reconnaitre.
Anonymous
Invité
Mar 21 Fév - 0:24

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis journaliste indépendant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Alors qu’il sentait Joe proche de lui, juste derrière la paroi qui les séparait, il comprit rapidement qu’il avait reculé à son annonce. Ses paroles le surprirent plus qu’il ne l’aurait cru. Comment pouvait-il être aussi sec dans ses propos ? Où était son gentil agneau toujours agréable et inoffensif ? Il était blessé. Vexé. C’était bien pire que ce qu’il avait prévu. En fait, il était déçu aussi. Pas simplement parce qu’il ne pourrait pas le toucher. Faire de lui un jouet sexuel. Non, il était déçu d’avoir cru qu’ils étaient amis. Qu’un tel lien avait pu se créer entre eux. Il savait que la religion n’était qu’une grosse connerie mais il pensait sincèrement que Joe était différent. Qu’il pouvait le comprendre. Il s’était trompé et c’était plus douloureux que de se prendre un coup de poing en plein visage. Voilà ce qu’il recevait à vouloir être honnête. Le rejet.

« Très bien. »

Il ne trouva pas tout de suite quoi lui répondre. Le choc était encore trop présent. Il sentait simplement que la colère montait en lui. Il allait exploser. Il le savait et il n’allait rien faire pour empêcher sa rage de s’exprimer. Après tout, il le méritait.

« Tu te crois supérieur à moi parce que t’es prêtre ? T’es rien d’autre qu’un mec mal baisé qui se cache derrière la religion ! Tu sais quoi Joe ? Va te faire foutre ! Ça te fera du bien, espèce de connard. »

Il n’avait plus aucun mal à le regarder dans les yeux à travers l’interstice qui les séparait. Son regard était noir. Encore plus que d’habitude. Il s’en voulait d’avoir chercher à s’ouvrir aux autres. Il ne recevait que de la souffre à chaque fois qu’il essayait. Son cœur était peut-être aussi dur que de la pierre pour beaucoup de femmes de la région, mais il y avait une raison. Il se protégeait de toutes ces personnes soit disant gentilles mais qui cachaient bien leur jeu. Lui au moins, il était honnête.

« Je me casse. »
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mar 21 Fév - 0:25

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Du plus loin qu’il s’en souvienne, le clan Moore avait toujours condamné l’homosexualité. D’un mouvement catholique très conservateur, ils excluaient ce choix d’orientation. Parce qu’on l’était par choix. Ou par punition divine. Il fallait se soigner. Et ce n’étaient que des bribes de toute une doctrine que l’on avait répété encore et encore à un jeune Joe qui avait fini par arrêter de se chercher tellement il avait peur de se trouver. Il savait, bien au fond de lui, qu’il n’était pas attiré par le sexe féminin. L’église, c’était bien pratique pour dissimuler cette facette de lui. Il avait même fini par croire ses propres mensonges. Mieux encore, il n’avait pas cédé à la tentation. Jamais. Peut-être parce qu’il n’en avait jamais eu l’occasion ? Très bien, que Dorian semblait acquiescer dans un premier temps. S’était-il rendu compte qu’il avait dépassé les limites ? Qu’il s’adressait à un prêtre ? Qu’il blasphémait ? Si Joe avait eu le doute, toute trace d’incertitude l’avait quitté quand il avait entendu ses mots assassins. Et ce regard… il en frissonnait encore. Jamais personne ne lui avait parlé comme ça. A vrai dire, il n’avait jamais donné de raison à quelqu’un de lui tenir de tels propos. Il était choqué. Et en colère aussi. Un peu. Personne ne lui avait jamais fait ressentir de la colère. Il était bouche bée, complètement soufflé. Oui, c’était sans doute mieux qu’il s’en aille. Et qu’il ne croise plus jamais son chemin. Pourtant… Sans comprendre ce qui l’animait, Joe s’était levé d’un bond alors que Dorian quittait le confessionnal pour le rattraper par le bras. « Attends. » Brièvement, il avait sorti la tête de l’habitacle pour s’assurer que personne ne les voyait et, tout aussi rapidement, il avait attiré Joe à l’intérieur avec lui une fois certain qu’ils seraient discrets. Il avait ensuite passé quelques secondes à l’observer en silence, leurs regards respectifs encore empreints de colère, avant de fondre sur ses lèvres avec une ardeur qu’il ne s’était jamais permise. Et c’était bon. Si incroyablement bon que ça ne pouvait qu’être l’oeuvre de Dieu un tel plaisir… A moins que ce ne soit celui du Diable.
Anonymous
Invité
Mar 21 Fév - 0:49

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis journaliste indépendant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Sous le coup de la colère, il s’était mis à insulter le prêtre de sa paroisse. Un homme respectable et aimé de tous. Il n’avait pas encore eu le temps de s’en vouloir mais cela viendrait peut-être par la suite. Après tout, il avait raison. Dorian cherchait à s’attaquer à un poisson beaucoup trop gros pour lui. Dieu dirigeait tous les bancs de poissons. Ses dents acérées de requin ne lui permettraient pas de s’en prendre au roi de l’océan. Joe était trop bien protégé par ses copains… Il aurait dû s’en douter. Mais pourtant, il ne regrettait pas d’avoir essayé. Il regrettait de perdre une personne de confiance dans sa vie. L’une des seules qui composait son entourage. Le père Moore allait lui manquer. Il était tellement plus qu’un simple homme d’église à ses yeux. Il était son avenir. Même s’il n’en avait pas encore conscience.

Je suis désolé. Voilà ce qu’il aurait dû dire. J’ai été trop loin, je regrette ce que j’ai dit. Voilà encore une autre phrase qu’il aurait dû lui dire. Mais non. Il ne dirait rien de tout ça. Il était beaucoup trop enragé pour avoir envie de lui adresser la parole. La seule personne qui avait une valeur dans son cœur venait de le rejeter comme un malpropre. Il se sentait triste. Blessé. Il lui en voulait tellement d’avoir réagi ainsi. Pourquoi ne pouvait-il pas être le gentil et bienveillant père Moore comme à chaque fois ? Pourquoi il ne lui avait pas conseillé de renoncer à sa lubie comme il le faisait régulièrement ? Non, il n’avait rien fait de tout ça. Il lui avait simplement fermé la porte au nez en lui mettant un coup de pied aux fesses pour le faire partir plus vite. C’était douloureux. Bien plus que ce qu’il n’avait jamais ressenti. La douleur se répandait dans son corps comme le plus dangereux des poisons.

Alors qu’il repoussait avec rage la porte du confessionnal, il sentit les doigts de Joe sur son bras. Il ne l’avait que très rarement touché. Pourquoi il avait décidé de le retenir ? Ce n’était pas cohérent avec ses paroles… Dorian se laissa entraîner dans le petit espace réservé au prêtre. Il l’observa sans comprendre puis se surprit à accueillir les lèvres du prêtre contre les siennes. Pour être inattendu, ça l’était ! Joe était-il vraiment en train de l’embrasser ?? Oui, ce n’était pas un rêve. Il profita de ce moment coupé du temps que cet espace exigu lui offrait. C’était sans aucun doute l’un des meilleurs baisers de sa vie. La technique n’était pas parfaite, loin de là, mais tout le reste compensait. Parce que c’était lui. C’était tout ce que Dorian voulait. Mais c’était presque trop beau pour être vrai… Il referma ses bras sur lui dans une étreinte qu’il voulut tendre. Il refusait de le laisser partir si vite. Il voulait en profiter encore un peu. Avant que la réalité ne les rattrape tous les deux.
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mar 21 Fév - 12:24

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Se faire traiter de connard, c’était fort. Joe ne pensait pas que ce jour pouvait arriver. Comme quoi, Dorian Sweetlove était plein de surprises. Pourtant, Joe était bien loin d’être un connard. Il avait passé sa vie à faire le bien autour de lui. Il avait certes des idées un peu extrêmes sur certains sujets… Mais c’était sa foi qui le lui imposait. Les traditions pour lui, c’était important. Ça voulait vraiment dire quelque chose. Le prêtre apprenait que se faire insulter était curieusement douloureux. D’autant plus quand ça venait de quelqu’un qu’on estimait. Malgré toutes leurs différences, Joe s’était pris d’affection pour le journaliste. Il était ce qui se rapprochait le plus d’un ami pour lui bien qu’il ne lui ait jamais parlé que très peu de lui. Il pensait qu’il le connaissait bien, il pensait qu’il n’était pas comme ça. Pas lui. Et comme si la colère qu’il ressentait avait enfin alimenté le feu éteint en lui, Joe s’était senti poussé des ailes et avait empêché Dorian de partir. Pire, il l’avait fait rentrer de son côté. Pire encore, il avait commencé à l’embrasser avec une fièvre jusqu’alors inconnue. Il y a bien longtemps, à l’adolescence, il lui était arrivé de fricoter avec des filles. Et ça avait été incroyablement décevant. Là, c’était juste… parfait. Malgré les maladresses, malgré son manque d’expérience, malgré son empressement. Dorian avait refermé ses bras sur lui, Joe avait posé ses mains sur son torse. Il aurait pu s’y perdre. Ça aurait été tellement simple d’oublier tous ces beaux principes, ces promesses à Dieu. Seulement après quelques secondes, il prit conscience de ce qu’il était en train de faire et il s’écarta légèrement, les mains toujours sur "son fils". « Je… Pardon. » C’était bien la première fois que c’était lui qui s’excusait et pas Dorian. Il avait déglutit, incapable de croiser le regard de l’homme. Il était incroyablement gêné. Le moment qu’il avait essayé d’éviter toute sa vie était finalement arrivé. Il avait commis le pire des péchés et sous les yeux de Dieu en plus. « Je n’aurais pas du faire ça. Je ne dois pas faire ça. » qu’il expliqua en enlevant ses mains cette fois et se dégageant de son étreinte. L’étroitesse de l’endroit ne lui laissait que très peu de marge de manoeuvre. Ils n’avaient jamais été aussi proches. S’il pouvait creuser un trou et y disparaitre, il le ferait volontiers. « Ça n’aurait pas du arriver. Excuse-moi. » Comme si s’excuser encore et encore ferait disparaitre ce qu’il venait de faire. Impossible. Joe allait vivre avec cette culpabilité un bon moment, peut-être même toute sa vie.  
Contenu sponsorisé
take me to church (ft. Mlle Vinca)
Page 1 sur 9
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Sujets similaires
-
» Mlle Vinca
» Fruit défendu... [ft. Mlle Vinca]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: