Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 3 EmptyAujourd'hui à 10:18 par Manhattan Redlish

» Vermines & Rage
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 3 EmptyAujourd'hui à 1:11 par Snardat

» Eyes contact (ft Clionestra)
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 3 EmptyHier à 23:45 par Clionestra

» Recherche lien H/H
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 3 EmptyHier à 23:11 par Raton

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 3 EmptyHier à 22:47 par Lulu

» Love isn't soft, like those poets say. ... (avec Gina)
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 3 EmptyHier à 20:24 par Clionestra

» La honte n'est pas là où elle devrait être ! [PV Lullaby] +18
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 3 EmptyHier à 18:02 par Elsy Lullaby

» Un Orque du Mordor
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 3 EmptyHier à 14:15 par Snardat

» Sugar in my teeth, demons in my dreams
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 3 EmptyHier à 11:20 par Senara

Le deal à ne pas rater :
Bon plan achat en duo : 2ème robot cuiseur Moulinex Companion ...
600 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

take me to church (ft. Mlle Vinca)

Anonymous
Invité
Jeu 23 Fév - 0:04

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis journaliste indépendant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Alors que la chanson ‘Love you like a love song’ de Selena Gomez retentissait dans le magasin. Que les clients les regardaient curieusement en passant. Ils étaient sur le point d’avoir une discussion très important. Ce n’était ni le lieu ni l’endroit idéal, au milieu des shampoings et des lubrifiants. Dorian se retenait de fondre sur lui. Cet homme faisait battre son cœur beaucoup trop vite pour qu’il continue à le considérer comme un ami. Non, vraiment. Il se rendait compte jours après jours qu’il ne pensait plus qu’à lui. Que son regard vert lui revenait à l’esprit au pire moment. Il aurait pu se sentir jugé. Mais ce n’était pas le cas. Il avait juste été le seul à réussir à briser sa carapace. Avec lui, il arrivait à se montrer vulnérable. Lui-même.

Alors que Joe s’ouvrait enfin à lui, il sentit son cœur battre davantage. C’était pas le moment de faire une crise cardiaque. Vraiment pas. Il n’avait qu’une envie : lui dire ce qu’il ressentait au plus profond de son être. Il ne pouvait plus garder tout cela pour lui. Sa cocotte minute interne était sur le point d’exploser.

« Je sais tout ça, Joe. Je sais que tu es inaccessible. Tu es marié avec quelqu’un de beaucoup trop fort pour moi. Je n’ai aucune chance de te faire craquer pour un malheureux pécheur comme moi. Je ne suis rien à côté de sa grandeur. Mais… Mais lui ne peut pas t’aimer. Pas comme je pourrais le faire si tu me laissais m’approcher de toi. »

Il se mordit la lèvre inférieure pour éviter d’en dire plus. Il s’était suffisamment dévoilé. Au beau milieu du rayon hygiène et beauté du supermarché. C’était plutôt paradoxale. La seule beauté qu’il voyait ici c’était Joe.
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Ven 24 Fév - 16:05

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 3 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Les clients du magasin qui passaient à côté d’eux avaient tendance à les regarder un peu bizarrement. Est-ce qu’ils n’étaient pas en train de se donner en spectacle, là ? L’interrogation de Joe le poussa à rougir légèrement. Certainement que si. Il n’était pas impossible qu’on le reconnaisse, pas impossible non plus que les gens commencent véritablement à se poser des questions sur lui. Et si quelqu’un avait vu leur manège à l’église l’autre fois ? Et si des rumeurs fusaient déjà… Le cerveau de Joe se faisait déjà mille scénarios, il fulminait. Il avait terriblement peur. Si ça se savait… alors il perdrait tout. A commencer par celui pour lequel il fait tout ça : Dieu. Rien que ça. Quand Dorian avait rouvert la bouche, Joe avait mis un peu de temps à comprendre ce qui lui arrivait. C’est comme s’il venait de se faire foudroyer. Dorian était vraiment là ? A lui parler de l’aimer ? L’AIMER ?! Amour. Dorian Sweetlove. Voilà, Joe avait disjoncté. Il avait cligné des yeux plusieurs fois, comme pour s’assurer qu’il ne rêvait pas. S’il était déjà un peu rouge avant, il était devenu écarlate maintenant. Il ne savait plus où se mettre, il ne savait plus quoi dire. Depuis le temps qu’il connaissait Dorian, jamais il ne lui avait parlé d’amour. Jamais. C’était bien la premières fois qu’il entendait vouloir aimer quelqu’un. Et ce quelqu’un, c’était Joe. Enfin. C’est ce qu’il disait. Joe préférait ne pas s’emballer. Et s’il lui disait ça dans le seul but de pouvoir le mettre dans son lit ? « Ça n’a rien à voir avec toi, tu sais… » Est-ce qu’il sous-entendait que dans une autre vie, ça aurait pu exister ? Peut-être. Mais dans celle-ci, ça paraissait être totalement fantasque. « C’est moi. Et les choix que j’ai fait dans la vie. Et… » Joe avait baissé les yeux, mal à l’aise de dire ça, avant de continuer : « Deux hommes ensemble, c’est pas… On peut pas faire ça. J’ignore pourquoi Dieu m’a affligé d’un tel fardeau mais… Je peux pas. Même si j’en ai envie… Surtout parce que j’en ai envie. » Il chuchotait presque de peur qu'on les entende. 
Anonymous
Invité
Ven 24 Fév - 18:30

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis journaliste indépendant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Dorian remarquait le moindre changement sur le visage de Joe. Il pouvait y lire la gêne d’avoir cette discussion ici. Dans un supermarché qui commençait à être de plus en plus bondé. Il pouvait aussi décerner de la crainte. Dans sa situation, le journaliste ne se sentirait pas très à l’aise non plus. Mais lui n’avait pas fait le choix d’offrir sa vie à Dieu. Il n’aurait jamais pu tenir plus d’une semaine enfermé dans cette vie sans goût et sans saveur. Il nota également de l’incompréhension dans son regard. Oui, il venait vraiment de dire ça. Lui-même n’en revenait pas. Cela ne lui ressemblait pas du tout. L’amour c’était pour les filles. Et jusqu’à preuve du contraire, il n’en était pas une.

En voyant les joues de Joe rougir à vue d’œil, il prit l’initiative de le  tourner tout doucement vers le rayon. De cette manière, moins de monde pouvait le remarquer. Par chance, il n’était pas en habit de cérémonie. En civil, il passait beaucoup plus inaperçu. Dorian comprit que Joe était très mal à l’aise. Il n’aimait pas le voir comme ça. Lui qui avait toujours le sourire, qui se montrait sur son meilleur jour pour ses fidèles… Lui aussi été différent. Il prit les choses en main. C’était sa faute si Joe subissait un tourbillon émotionnel. Il se devait de lui sauver la mise.

« Écoute, on ne peut pas parler de ça ici. C'est trop dangereux. Allons à mon bureau. On y sera seuls. On pourra discuter tranquillement… »

Quelques pensées impures lui traversèrent l’esprit. Il les refoula au plus vite avant de poursuivre. Pour Joe mais aussi pour lui-même.

« Et rassure-toi, j'ai pas de lit là-bas. »

Bon, cela ne l’empêchait pas d’avoir des relations sexuelles. C’était juste moins évident. Pour appuyer son commentaire, il reposa à nouveau la boîte de préservatifs dans le rayon. Mais cette fois, il le fit beaucoup plus calmement. Il voulait lui faire comprendre qu'il ne cherchait pas à coucher avec lui. Pas maintenant. Pas si vite. Il se montrerait patient avec lui. Autant qu'il le pourrait. Autant que son corps lui permettrait.

« On se rejoint à ma voiture dans dix minutes, d’accord ? »
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Sam 25 Fév - 19:16

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 3 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Joe ne savait plus où se mettre. Toute cette situation, ça faisait beaucoup pour lui. Personne ne l’avait jamais amené à sortir de sa coquille comme ça. Il n’aimait pas ça. Ou peut-être que si. Il n’était plus sûr de rien. Sa vie était si prévisible. Réglée comme du papier à musique. Pourquoi Dorian venait y mettre une telle zizanie ? Dans l’espoir de mettre le prêtre dans son lit ? Le trophée ultime, détourner un homme de Dieu ? Evidemment, le père Moore avait des soupçons. Comment croire sur paroles Dorian quand il disait qu’il voulait l’aimer ? Après toutes ces fois où il l’a entendu parler de ses multiples conquêtes ? Pourtant… Une petite partie de lui voulait y croire, l’espérer. Et voilà qu’il lui proposait de passer du temps en tête-à-tête… Pour discuter ? A d’autres. Dorian lui avait déjà montré qu’il ne voulait pas que discuter, il le lui avait même dit. Mais, encore une fois, un mince espoir en lui s’accrochait à l’idée qu’il disait la vérité. Pourquoi voir le mal ? Dieu ne lui avait-il pas appris à toujours faire confiance à son prochain ? Si ça le rassurait de savoir qu’il n’avait pas de lit là-bas ? Absolument pas. Il y avait pensé. Forcément. Et ça suffisait à Joe à cet instant pour savoir qu’il devait dire non. Il allait dire non. Hors de question qu’il monte dans sa voiture, hors de question qu’ils se rendent où que ce soit ensemble. « D’accord. » qu’il s’était entendu répondre malgré toutes ses bonnes résolutions. D’accord. Il n’en revenait pas. C’était sûr maintenant : il avait totalement perdu l’esprit. Joe l’avait quitté pour rejoindre une caisse tout en tentant péniblement de retrouver ses esprits. Il fallait qu’il soit fort pour affronter une discussion entre quatre yeux. Et, pour le moment, il fuyait le regard de tous les clients du supermarché. Il ne pensait plus qu’à payer, rentrer dans la voiture de Dorian et partir vite avant que qui ce soit ne les voit. C’est ce qu’il avait fait. Enfin, il n’avait pas tout de suite démarré, ça, c’était le boulot de Dorian. D’ailleurs, il n’hésite pas à le presser : « On devrait sans doute pas trainer sur le parking ici… » Ok, il l’avait pressé gentiment. Mais il l’avait pressé quand même. C’était étrange de se retrouver dans ce petit espace avec lui, Joe faisait tout son possible pour ne pas glisser de regard vers lui au risque de le trouver… incroyablement attirant.
Anonymous
Invité
Sam 25 Fév - 21:18

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis journaliste indépendant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Dorian était pendu aux lèvres de Joe. Il attendait avec impatience sa réponse. S’il refusait, il comprendrait. Il n’abandonnerait pas pour autant mais il n’insisterait pas. Pas aujourd’hui en tout cas. Pas ici, en public. S’il acceptait, il savait que son cœur allait se mettre à battre plus vite. Qu’il allait commencer à se faire des idées. Des idées qu’il devrait obligatoirement refouler. Des idées qui allaient probablement réveiller une partie de son corps qu’il ne voulait surtout pas réveiller. Pour une fois !

Alors, quand Joe lui dit simplement « d’accord », cela ne manqua pas. Son esprit malade s’était éveillé comme si on avait appuyé sur un bouton. Il laissa le prêtre se rendre aux caisses pour payer ses achats et reposa son panier à l’entrée avant de sortir. Il n’y avait rien dedans de toute façon. Il alla directement à sa voiture sans se retourner. Pour que Joe puisse le retrouver plus facilement, il resta à l’extérieur de son véhicule. Il s’alluma une cigarette pour contrôler ses pulsions. Fumer lui permettait parfois de se calmer, de penser à autre chose. Cela l’aidait à se vider la tête.

Lorsqu’il le vit au loin, il lui fit un signe de la main. D’un geste rapide, il jeta sa cigarette sans prendre la peine de l’éteindre et ouvrit la portière à Joe. Il se montrait galant pour la première fois de sa vie. Enfin, non ce n’était pas exact. Il avait déjà fait preuve de galanterie mais c’était toujours avec une idée derrière la tête. Ici, ce n’était pas le cas. Une fois tout deux installés dans la voiture, il se tourna un instant vers le père Moore. Il avait du mal à croire qu’il était vraiment là, avec lui. Il lui fit un sourire avant de hocher la tête. Joe avait raison. Il ne fallait pas s’éterniser ici. Sur le chemin jusqu’à son bureau, il le laissa se perdre dans ses pensées. Il était concentré sur la route. Il préférait ne pas avoir d’accident avec l’homme de sa vie à la place du mort. Après quelques minutes de route, il finit par garer sa voiture au pied de l’immeuble où il louait un bureau.

« On est arrivé. »

Il emmena Joe au première étage en empruntant l’escalier. Une fois à l’intérieur, il referma la porte sans la verrouiller. Il pouvait partir sans problème quand il le voulait. Ce n’était pas un piège.

« Je t’en prie, installe-toi où tu veux. Fais comme chez toi. »

Il y avait deux fauteuils disposés face à un bureau bien rangé où il n’y avait qu’un ordinateur portable et une lampe. Tout le reste était dissimulé dans les tiroirs. Comme le vice de Dorian qui était bien caché derrière son sourire de façade. Il déposa son manteau sur le dossier d’un des fauteuils, celui que Joe n’avait pas choisi bien sûr, puis il le regarda.

« Tu veux boire quelque chose ? J’ai de quoi faire du café ou j’ai des jus de fruits dans le frigo de la cuisine. »

Le journaliste se sentait plus mal à l’aise qu’il ne l’aurait cru. D’habitude, il n’était jamais gêné d’être seul avec quelqu’un. Mais toutes ces personnes n’avaient aucune importance. Contrairement à Joe qui lui comptait énormément à ses yeux.
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Dim 26 Fév - 13:40

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 3 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Joe l’avait vu fumer de loin et il s’était rappelé toutes les fois où il avait senti cette odeur de nicotine dans le confessionnal. Et comment ça ne l’avait jamais dérangé quand c’était lui. Et puis il lui avait ouvert la portière. Si Joe ne le connaissait pas si bien, il aurait vraiment eu l’impression que Dorian lui sortait le grand jeu. Le concept était bien trop étrange dans sa tête. Du plus loin qu’il se souvienne, il avait eu la réputation en ville d’être un tombeur. Pourquoi être aussi gentil avec lui alors ? Il y avait d’autres hommes qu’il pourrait courtiser, des hommes plus enclins à céder que l’était Joe. Pourquoi lui ? Joe s’était perdu dans ses pensées pendant le trajet. Pour autant, il ne s’était pas détendu du tout. Il était resté prostré sur la siège passager. Impossible de se détendre, impossible d’ignorer qu’il commettait une terrible bêtise. Encore une fois. Joe s’était presque effrayé quand Dorian lui avait dit qu’ils étaient arrivés. Le prêtre avait soupiré en sortant du véhicule. Il n’était plus vraiment certain de savoir ce qu’il faisait… S’il l’avait jamais su un jour. La boule au ventre, il avait suivi le journaliste dans son bureau. Il avait pensé à faire demi-tour un demi million de fois mais ses jambes ne répondaient pas. Faire comme chez lui ? Chez lui, c’était un presbytère qui ne ressemblait en rien à ce bureau impersonnel. L’attention de Joe s’était porté vers la fenêtre et la lumière qu’elle offrait à la pièce, il s’était qu’une plante aurait pu profiter de cette luminosité. Mais il n’en avait rien dit. Il n’avait pas l’habitude Joe, de livrer ses pensées, même les plus simples. « Ok. » qu’il avait acquiescé en prenant place sur l’un des deux fauteuils. Alors qu’il y avait de la place, il se sentait étrangement à l’étroit. « Euh oui… Un café. C’est bien. Merci. » Enfin, son regard se risqua à se poser sur Dorian. Le voir dans son environnement, ça lui faisait tout drôle. Il avait l’impression de faire un pas de plus dans son intimité et, malgré lui, il aimait ça. Il avait attendu que ce dernier revienne avec son café pour dire : « Merci. » Dans un premier temps avant de continuer : « Alors… Qu’est-ce qui n’est pas clair ? » Parce que Joe avait eu l’impression d’avoir largement expliqué le problème. Non ?
Anonymous
Invité
Dim 26 Fév - 14:32

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis journaliste indépendant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Du café ? Très bon choix. Il avait prévu de prendre la même chose. Il hocha la tête et se rendit dans la petite cuisine attenante au bureau pour le préparer. Il aimait bien son bureau. C’était calme ici. Il pouvait y écrire sans être dérangé par les nombreuses distractions qu’il y avait chez lui. Il avait essayé de s’imposer une règle : pas de sexe sur son lieu de travail. Il n’avait pas su résister à chaque fois mais… Il avait fortement essayé. Aujourd’hui, il s’y tiendrait. A moins que ce ne soit le jeune prêtre qui lui saute dessus. Mais là, faut pas trop rêver Dorian. Ça n’arrivera pas.

Une fois leur café préparait, il retourna dans la même pièce que Joe et lui tendit une tasse. Il s’installa sur le fauteuil libre et le regarda. Il était vraiment là, avec lui ? C’était impensable et pourtant, ce n’était pas un rêve. La question de Joe lui fit l’effet d’un coup de poignard dans le cœur. Pourtant, il ne laissa rien transparaître sur son visage. Il préféra goûter son café et se concentrer sur la délicieuse brûlure qu’il produisit sur sa langue. C’était moins douloureux que de se dire que Joe ne l’avait suivi que pour être gentil. Pas parce qu’il envisageait quelque chose entre eux.

« On est pas obligé de parler de ça tout de suite, hm ? Imagine que c’est un peu comme si tu étais au confessionnal et que moi j’étais le prêtre. Un prêtre sacrément sexy mais ça… C’est un détail. »

Il lui fit un clin d’œil avant de se mettre à rire à cette curieuse idée. Le sourire aux lèvres, il poursuivit.

« Allez, détends-toi. Je vais pas te sauter dessus. Je te le promets. Je resterai sagement sur mon fauteuil. »

Il réfléchit un instant à un sujet de conversation moins ciblé que leurs sentiments puis se rappela des fleurs.

« Mes fleurs t’ont fait plaisir ? J’étais pas sûr que les roses rouges étaient appropriées mais la vendeuse m’a dit que c’était idéal. Pour déclarer sa flamme. »

Eh merde, c’était loupé pour ne pas parler de ce sentiment étrange qui naissait en lui. Oui, il était en train de tomber amoureux. De Joe. Le prêtre de sa paroisse. C’était difficile à avaler mais c’était la vérité. Il soupira, résigné à être complètement honnête avec lui. Il laissa tomber le masque.

« Ouais, c’est ça. Je suis amoureux. De toi. »
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Dim 26 Fév - 15:04

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 3 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Joe avait attrapé sa tasse de café et l’avait gardé dans ses mains le temps qu’elle refroidisse. A travers la porcelaine, il pouvait sentir la chaleur du liquide réchauffer son épiderme. Ce sentiment était incroyablement réconfortant, Joe l’avait toujours apprécié. Sans qu’il s’en rende compte, il s’était détendu. Un peu. Juste assez pour avoir l’air moins crispé sur son fauteuil. Il était prêt à parler. Donc il avait posé LA question, à savoir de quoi Dorian voulait parler. Et il avait intelligemment éludé la question. En inversant les rôles. Dorian en prêtre, c’était pas très crédible. Bien qu’il soit sexy, Joe ne pouvait pas le lui enlever. Et Joe en Don Juan ? Encore moins crédible. Joe s’était mordu légèrement la lèvre alors que Dorian riait, il avait répondu ensuite : « Parce que tu attends de moi que je me confesse ? » Il avait porté son café à ses lèvres pour essayer de camoufler le trouble que sa propre question lui procurait. Le clin d’oeil que Dorian lui avait fait manqua de le foudroyer sur place. Pourquoi est-ce qu’il lui faisait ça ? C’était une forme de torture ? « Si tu le promets… Alors je te crois. » Et cette fois, Joe avait l’impression qu’un poids quittait ses épaules. Une promesse, ça comptait beaucoup à ses yeux. Il n’envisageait pas que quelqu’un puisse rompre une promesse. Il lui faisait confiance, donc. Juste au moment où il se détendait vraiment, la discussion devint à nouveau très sérieux. Dorian parla des fleurs qu’il avait fait venir au presbytère, à la raison pour laquelle il lui avait fait ce cadeau. Et c’est comme ça qu’il s’était dévoilé. Il était amoureux. Cette déclaration inattendue accéléra le rythme cardiaque du prêtre qui allait certainement claquer d’un arrêt cardiaque dans la minute s’il continuait comme ça. De peur de renverser son café, il le reposa sur le bureau de Dorian. Quelques secondes passèrent, puis quelques minutes, avant qu’il ne parvienne un dire un mot. « Oui. Elles m’ont plu. Elles sont… » Son coeur s’était accéléré de nouveau. Il avait du faire une pause, soufflé, pour reprendre : « … magnifiques. » Nerveux, il s’était gratté la nuque. Qu’est-ce qu’il pouvait répondre à ça ? Comment faire pour ne pas le blesser ? « T’es sûr de pas confondre deux émotions un peu similaires ? » Le désir et l’amour. Des fois, la frontière était mince. Enfin. C’est ce que Joe s’imaginait. Qu’est-ce qu’il en savait lui ? Il ne serait pas sûr de reconnaitre ni l’un ni l’autre s’il le ressentait. D’ailleurs, n’était-ce pas déjà le cas ?  
Anonymous
Invité
Dim 26 Fév - 15:27

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis journaliste indépendant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Dorian avait plongé son regard sombre dans celui de Joe. Il attendait impatiemment une réponse. Les minutes furent longues avant qu’il n’obtienne enfin ce qu’il voulait. Enfin, ce n’était pas exactement ça qu’il désirait mais il allait s’en contenter. Au moins, Joe ne s’était pas enfoui en courant. Il était resté. Tout espoir n’était pas complètement perdu !

Sans même réfléchir à la réponse, il lui répondit du tac au tac.

« Oui, je suis sûr de moi. Je t’aime, Joe. »

Il se mordit la lèvre et regarda ailleurs pour poursuivre sur le sujet qu’il évitait d’aborder. Celui qui le faisait se sentir honteux depuis qu’il s’était rendu compte de ses sentiments. Il regrettait de lui avoir raconté toutes ses aventures. Comment pourrait-il lui faire confiance sur ses sentiments après ça ?

« Je sais ce que ça fait de ressentir du désir. Je le ressens beaucoup trop souvent pour ne pas savoir que là c’est différent. »

Le désir c’est moins douloureux. Surtout quand il est assouvi. Il prit une nouvelle gorgée de son café et continua, bien décidé à être honnête jusqu’au bout, quitte à l’effrayer.

« Oh bien sûr, je te désire mais comme toute personne amoureuse désire l’élu(e) de son cœur. »

Il soupira. Son propre cœur lui faisait mal. Il fallait qu’il trouve une porte de sortie. Et vite. Retourner la situation était une bonne idée selon lui.

« Mais oui, je crois que j’aurais préféré que ce soit toi qui te confesse. Pour une fois. »
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Lun 27 Fév - 14:28

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 3 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Le regard sombre de Dorian dans le sien, Joe avait cru s’y noyer et mourir. Le courage qu’il fallait pour faire face à une telle situation commençait à lui manquer. Pour autant, il n’était pas parti en courant. Il écoutait ce que Dorian avait à lui dire, comme il l’avait toujours fait. Mais c’était différent maintenant. Il employait des mots comme « amour » et Joe tressaillait. Il était sûr de lui, d’ailleurs. Il l’aimait. Ça avait eu l’effet d’une bombe dans la cervelle déjà malmenée de Joe. Son coeur, lui, semblait complètement disjoncter. Par moment, il battait à tout rompre. A d’autres, il semblait totalement arrêté, comme privé d’oxygène pour continuer de fonctionner. Et il le désirait ? Cette fois, c’était au tour de ses joues de s’empourprer. S’il pouvait se cacher derrière sous le fauteuil et disparaitre, il le ferait. Mais, franchement, ce serait ridicule alors il était resté cloué sur place. Il l’invita ensuite à se confesser. Alors celle-là, elle était bonne ! Joe n’avait jamais rien caché à personne pour la bonne raison qu’il n’avait jamais eu de secret. Ce n’était plus vrai aujourd’hui, Joe était devenu son secret à lui. Et si ce n’était qu’un secret en façade, il cachait bien plus que ça. Des années à prétendre être quelqu’un qu’il n’est pas, une orientation sexuelle qui lui fait honte… Comment confesser ça ? Le prêtre était resté un moment interdit avant de réussir à reprendre à peu près ses moyens pour répondre : « J’ai décidé d’être prêtre pour lutter contre la pire facette de moi-même. » Lui qui voulait que Joe se confesse, il n’allait pas être déçu. Joe avait déglutit. « Et je… Je n’ai rien à offrir. Absolument rien. J’ai déjà tout donné au Seigneur. » Pourquoi ça sonnait si mal ? Joe se sentait pathétique. « Dieu a crée l’homme et la femme pour être un couple. Il n’y a pas… Il n’existe pas de place pour nous. » A part celle qui les attendrait en enfer s’ils continuaient. Pourtant, nous, ça sonnait comme un joli mot dans la bouche de Joe. « J’ignore pourquoi tu es affligé de tels sentiments… J’ignore pourquoi je le suis également mais… » Joe s’était arrêté car des larmes lui étaient montés aux yeux et menaçaient de passer la barrière de ses cils à tout moment. « Et puis franchement ? Je suis peut-être la personne la plus ennuyante que tu connaisses. Ça fait même pas sens ! » qu’il avait achevé en détournant tant bien que mal le regard.

 
Contenu sponsorisé
take me to church (ft. Mlle Vinca)
Page 3 sur 9
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Sujets similaires
-
» Mlle Vinca
» Fruit défendu... [ft. Mlle Vinca]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: