Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Funambule feat Manhattan Redlish
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 7 EmptyAujourd'hui à 12:32 par Charly

» Lire entre tes lignes
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 7 EmptyAujourd'hui à 9:09 par Dinamite

» Délit de fuite [Ft Lo] (TW+18)
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 7 EmptyAujourd'hui à 5:34 par Lobscure

» The Hour of Joy [ Ft. Pyramid Rouge]
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 7 EmptyAujourd'hui à 4:30 par Lobscure

» Death upon us [ Ft. Pyramid Rouge]
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 7 EmptyAujourd'hui à 0:26 par Lobscure

» TOPS-SITES ¬ votez pour ltdr
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 7 EmptyHier à 23:55 par Gäa

» « Connais ton adversaire, connais-toi, et tu ne mettras pas ta victoire en danger. »
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 7 EmptyHier à 19:36 par Stormy Dream

» Mes personnalités (en cours)
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 7 EmptyHier à 19:29 par Lexis

» Carnets d'écriture de Lexis&Co.
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 7 EmptyHier à 19:06 par Lexis

Le Deal du moment :
WD Green SN350 – Disque SSD interne NVMe M.2 ...
Voir le deal
99.99 €

LE TEMPS D'UN RP

take me to church (ft. Mlle Vinca)

Mlle Vinca
Messages : 77
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Normandie
Crédits : .

Univers fétiche : Romance dans les univers réel (city), fantastic (Marvel), historique - dérivés de films & séries
Préférence de jeu : Homme
Valise 2
Mlle Vinca
Mar 14 Mar - 22:50

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis à la cherche d’un emploi et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Joe l'avait prévenu mais il ne comptait pas s'arrêter. Il voulait lui offrir la totale. Qu'il puisse se souvenir de ce moment lorsqu'il serait à nouveau seul dans sa chambre au presbytère. Lui même prenait du plaisir à en donner. Lorsque la délivrance fut atteinte, il reste quelques secondes assis par terre à le regarder. Puis, il se releva.

« Je... Je vais aller prendre une douche. Je fais vite. Et si tu veux, on pourra prendre un petit déjeuner ensemble ensuite. »

Il se sauva bien vite dans la salle de bain, se délesta de ses vêtements et entra dans la cabine de douche. Comme promis, il se dépêcha pour ne pas faire attendre Joe trop longtemps. Il savait que ce n'était pas agréable de rester seul dans une maison que l'on ne connait pas. Il s'habilla tout aussi rapidement pour le rejoindre dans le salon. Mais il n'était plus là. Il chercha du regard mais il n'avais pas laissé de mot. Il était parti comme un voleur. Son cœur se serra. Il ressentait enfin ce qu'il avait fait subir à de nombreuses femmes. Ce sentiment de trahison. Cette colère de s'être fait avoir. Se sentir utilisé. Mais il ne voulait pas y croire. Peut être que Joe était simplement sorti acheter de quoi manger. Il allait probablement revenir dans quelques minutes avec un sac de la supérette du coin. Il ne fallait pas qu'il panique. Pas encore. Pourtant, plus les minutes passèrent et plus il réalisait. Il chercha son téléphone, espérant y lire un message de Joe s'excusant d'être parti. Lui expliquant qu'il avait une urgence. Mais il n'y avait rien. Il était à nouveau seul. Comme la veille. Son regard s'arrêta sur la bouteille de vodka. Il n'avait plus faim. Il avait juste très soif.

Le lendemain était un dimanche. Il avait passé la journée du samedi à boire, à fumer et à pleurer. Aujourd'hui, il n'avait plus de larmes mais la douleur était toujours aussi forte au fond de son cœur. Il décida de sortir de chez lui. D'aller à l'église comme il l'aurait fait un autre jour, avant de tomber amoureux de Joe. Il savait qu'il allait le voir. Il ne sentait pas prêt à ça mais il le devait. Peut être que Dieu le punissait. Il aurait eu bien raison... C'est pourquoi Dorian entra discrètement dans l'église alors que la messe commençait et qu'il s'installa au fond, sur le dernier banc. Caché derrière les nombreux fidèles du jour, il espérait que le prêtre ne le remarque pas. Il voulait demander pardon à Dieu pour son comportement, le supplier d'arrêter de le torturer.

Il se concentra du mieux qu'il pût sur les versés de la Bible que Joe énoncés. C'était une torture. Il garda la tête baissée tout le long de la cérémonie religieuse puis quitta l'église aussi discrètement qu'il y était entré. Il n'allait pas mieux mais il se disait que les guérisons ne se font pas en un jour. Au moins, il avait essayé.
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mar 14 Mar - 22:54

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 7 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
C’était incroyable, mieux que ce qu’il avait jamais connu dans sa vie. Joe s’était laissé aller dans un râlement rauque de plaisir. Et il était bouleversé, complètement chamboulé. Il avait encore des étoiles plein la tête quand Dorian lui avait dit qu’il allait se doucher et qu’ils pourraient petit-déjeuner ensemble après. Et il n’avait suffit que de ce mot pour faire paniquer Joe. Ensemble. Ensemble ? Il avait de nouveau perdu les pédales et l’idée de ne plus avoir le contrôle de sa vie l’effrayait au plus haut point. Il avait eu du mal à respirer. Comment on pouvait passer d’un moment si délicieux à quelque chose d’aussi douloureux ? Il avait porté une main à sa gorge qui s’était nouée et qui lui procurait à peine le minimum vital pour ne pas s’évanouir, l’autre lui avait servi à se rhabiller. Il avait vraiment fait ça. Ou plutôt Dorian lui avait fait ça. Il n’en revenait pas. Le pire, c’était sans doute qu’il avait aimé chaque seconde de ce moment. Tellement qu’il ne pourrait pas dire qu’il regrette au risque de mentir. Mais il avait peur. Il savait que ça ne ramènerait que le chaos dans sa vie réglée comme du papier à musique jusqu’à ce jour où Dorian lui avait avoué ses sentiments. Jusqu’au jour où il avait lui-même développé des sentiments pour lui ? C’était peut-être le plus dérangeant dans tout ça. Ce n’était pas qu’une histoire de sexe, celle d’un prêtre frustré qui enfin se libère un peu. C’était plus que ça. Existait-il un jour sans que Joe ne pense à Dorian ? Probablement pas. C’était vertigineux. La réalisation était sans doute trop forte sur le coup. Joe avait prit ses jambes à son cou. Sans un mot, sans un sms, pas une explication. Il était juste parti.
Joe n’avait pas le courage d’assumer cette idylle. Pas tant qu’il était engagé avec Dieu, ce n’était pas faute de l’avoir plusieurs fois expliqué. Il avait besoin de faire de l’ordre dans sa vie, de se poser de vraies questions. Il commençait à se dire qu’il ne pouvait plus continuer comme ça. En quelques semaines, il était un autre homme. Il avait goûté au bonheur et il était dur de s’imaginer faire sans maintenant. Pourtant, il n’avait pas donné de signe de vie. Sa surprise fut grande quand il avait aperçu Dorian parmi les fidèles à la messe du dimanche. La culpabilité lui avait automatiquement rongé les entrailles. Il s’en voulait tellement. Par rapport à ses engagements religieux dans un premier temps. Mais surtout par rapport à Dorian. Il devait le prendre pour le dernier des connards. Est-ce qu’il avait tort ? Joe n’en était plus sûr. Sa valeur en tant qu’homme avait largement chutée. Alors, comme s’il cherchait à se rattraper un peu, il avait perturbé le début de sa messe pour réciter un des nombreux versets qu’il connaissait par cœur : «… L’amour est patient, l’amour est bon. Il n’envie pas, il ne se glorifie pas, il n’est pas orgueilleux. Il ne déshonore pas les autres, il n’est pas égoïste, il n’est pas facilement fâché, il ne garde pas trace des torts » Et avant que ça ne devienne trop étrange de parler si subitement d’amour, Joe avait rembrayé sur autre chose. Et alors qu’il craignait une confrontation à la fin de la messe, Dorian quitta simplement l’église.

 
Mlle Vinca
Messages : 77
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Normandie
Crédits : .

Univers fétiche : Romance dans les univers réel (city), fantastic (Marvel), historique - dérivés de films & séries
Préférence de jeu : Homme
Valise 2
Mlle Vinca
Mar 14 Mar - 22:57

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis à la cherche d’un emploi et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Il n'attendait rien de cette visite à l'église et pourtant il était quand même déçu. Son cœur n'était pas apaisé. Son esprit non plus. La seule chose qu'il avait retenu était l'hypocrisie impressionnante dont Joe pouvait faire preuve. Il osait parler d'amour comme s'il savait de quoi il parlait. Il lui en voulait. De ne pas lui avoir laissé la moindre chance. Il savait qu'il aurait pu l'aimer, comme jamais il n'avait aimé quelqu'un auparavant. Et pourtant, il n'avait même pas essayé de l'envisager. Dorian ne cessait de se remémorer la veille. Il ne comprenait pas ce qu'il avait fait de mal. Il ne lui avait pas parlé de sentiments. Il n'avait pas réclamé d'attention alors que lui aussi été excité. Il pensait avoir bien fait de lui montrer ce qu'était le plaisir sexuel. Il avait eu tord. Et aujourd'hui, il s'en mordait les doigts. Sa vie était foutue. Merci Joe. Merci.

Quelques jours plus tard, alors qu'il se pensait déjà au fond du trou, son patron lui réclama sans douceur les clés de son bureau. Il voulait le louer pour quelqu'un d'autre. Quelqu'un de brillant qu'il disait. Sympa pour lui. Le lendemain, il se présenta dans ses anciens locaux professionnels pour récupérer ses affaires. Encore un rêve sur lequel il devait faire une croix. Il resta digne au moment de rendre son double de clés et il quitta les lieux la tête haute. Ils étaient tous beaucoup trop con pour se rendre compte de sa valeur. Tant pis pour eux.

Une semaine passa. Le vendredi, alors qu'il était au plus mal, il se décida à envoyer un message à sa petite sœur. Elle n'avait pas été très présente dans sa vie ces derniers temps mais à vrai dire, lui non plus. Elle venait de se séparer de son petit ami et Dorian n'avait pas su trouver les mots. Elle était encore jeune. Elle finirait bien par trouver la bonne personne... Tant qu'elle ne craquait pas sur un homme comme lui. Mais même sur cet aspect de sa vie, il avait changé. Il n'avait rien fait de sexuel avec quelqu'un depuis Joe. Il en était incapable. Les images lui revenaient en tête à chaque fois qu'il envisageait une quelconque relation. De toute façon, il ne pourrait pas, même s'il aurait voulu. Stella avait élu domicile dans son appartement. Elle ne le quittait plus depuis qu'il l'avait appelé, dans un dernier cri de détresse. Soit elle l'aidait, soit il allait se foutre en l'air.

La seule chose qui n'avait pas changé de sa vie d'avant Joe, c'était ses visites régulières à l'église. Tous les dimanches, il s'y rendait, l'âme en peine. Il savait qu'il allait le voir. Qu'il allait devoir l'écouter raconter des conneries mais il n'arrivait pas à se résoudre à manquer la messe. C'était leur dernier moment à eux. Même si le prêtre ne s'adressait pas à lui directement, il avait l'impression de rester proche de lui. D'avoir toujours un lien avec lui. Il avait espéré à chaque fois que Joe l'empêche de partir. Qu'il le retient pour s'excuser... Ou tout simplement pour discuter. Mais il ne l'avait pas fait. Cet homme n'était que déception. Comment pouvait-il continuer à l'aimer si fort ? Il n'en avait aucune idée.

Cela faisait un mois qu'il n'avait eu aucun contact avec Joe. Pas un SMS. Pas un appel. Rien. Il l'avait visiblement rayé de sa vie. La douleur était toujours bien présente. Elle ne le lâchait pas d'une semelle. Tout comme Stella. Heureusement qu'elle était là. Même si parfois il aurait préféré être seul, il savait que sans elle, il ne surmonterait pas cette épreuve. C'était comme un deuil mais la personne en question n'était pas morte. Il pouvait toujours la voir. L'entendre. Mais il ne pouvait plus l'approcher. Dieu avait réussi à récupérer son petit soldat. Félicitations Joe, tu es un parfait imposteur. Personne ne sait qui tu es vraiment à par Dorian. Mais qui va croire un Don Juan ? Sa parole n'est rien face à celle du prêtre de la ville.

Ce soir-là, il regardait un film avec sa sœur. Un film d'horreur bien sanglant. Ils avaient refusé en cœur de regarder un de ces navets dégoulinant de romantisme. Comme c'est bizarre. Pile pendant un scène pleine de tension, quelqu'un sonna à la porte. Stella, la plus courageuse des deux, se décida à aller ouvrir.

« Ouep, c'est pourquoi ? »

Elle ne savait pas qu'il s'agissait de Joe. Ils ne s'étaient jamais rencontrés. Maintenant, c'était chose faite.
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mar 14 Mar - 23:01

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 7 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Revoir Dorian tous les dimanches était particulièrement douloureux. Alors que son coeur souffrait le martyr, il avait l’impression que tous les fidèles pouvaient voir sa douleur. Il n’y avait plus de tête-à-tête dans le confessionnal, plus de confidence. Dorian venait pour la messe et repartait à la fin de celle-ci. Joe n’avait même pas pris son téléphone pour l’appeler ou même lui envoyer un sms. Il y a pensé. Plusieurs fois. Il savait pourtant qu’au moindre contact il retomberait dans ses bras. Aussi simplement que ça. Et il ne pouvait pas risquer d’utiliser une nouvelle fois Dorian de cette fois. S’ils devaient se revoir… Alors Joe serait sûr de lui. Et pour être sûr de lui, il avait eu besoin de temps.
Dorian ne l’avait jamais vraiment quitté pour autant. Le prêtre y pensait tout le temps. Joe devait le voir en face : s’il n’était pas amoureux alors il était en train de le devenir. Cet amour, il ne pouvait pas s’y soustraire. Tout comme il ne lui semblait pas possible de renoncer à son amour pour Dieu. L’idée faisait pourtant du chemin dans son esprit. Les deux grands amours de sa vie ne pouvaient pas cohabiter. Lors d’une grande réunion de famille, Joe en avait profité pour tâter le terrain. « Vous avez entendu l’histoire de ce prêtre qui a quitté l’église… par amour ? » S’ils étaient trop nombreux pour tous entendre, les membres de sa famille à proximité s’étaient tous arrêté de respirer pour le regarder. Ses parents, notamment, dont son père qui avait fini par briser le silence : « Ce sont des choses qui arrivent, Joe. L’amour… C’est le plan de Dieu. » Le plan de Dieu. Bien sûr. Joe préféra se focaliser sur la première partie de la réponse de son père. Ça voulait dire qu’il comprenait, non ? Qu’il tolérait un changement de carrière s’il était question d’amour ? « Cet amour… C’était un autre homme. » Ok, ça n’avait rien à voir avec un fait divers que Joe avait lu. Il inventait. Il ne s’agissait que d’une manière détournée de savoir ce que sa famille en pensait et il n’était à vrai dire pas certain qu’ils ne se questionnent pas à son sujet maintenant. Si la réponse à sa première question avait tardé à venir, sa mère avait réagit sur l’instant cette fois. « Alors il nous faut prier pour ce prêtre ! Grand Ciel. Pourvu qu’il retrouve le chemin de Dieu ! » Et l’espoir que Joe avait nourri s’était effondré : il n’aurait pas la validation de ses proches. Cette réalisation lui laissait un gout amer : faire rentrer Dorian dans sa vie, ce ne serait pas seulement perdre Dieu mais ce serait également perdre sa famille.
Les semaines étaient passées. Une, deux, trois… Et puis un mois. Ça faisait un mois que Joe n’avait pas eu de contact avec Dorian. Il l’avait aperçu à l’église mais ça s’était arrêté là. Il se sentait de moins en moins à sa place au travail et, en même temps, Dorian lui manquait de plus en plus. Ce soir-là, il s’était senti prêt. Il allait s’excuser d’être parti comme un voleur et si Dorian acceptait ses excuses alors il lui dirait qu’il l’aimait. Pour la première fois de sa vie, Joe allait être courageux. Ça ne l’avait pas empêché d’être incroyablement stressé. Dorian pourrait très bien refuser ses excuses. Ou être passé à autre chose. Et s’il refusait même de lui parler ? Beaucoup de scénarios lui avaient traversé l’esprit mais aucun ne l’avait préparé à ça. Quand il avait sonné chez Dorian, ce n’était pas lui qu’il lui avait ouvert… mais une femme. Une femme qui lui demandait pourquoi il était là. Joe s’était figé. C’était parfaitement logique ce qui arrivait. Derrière elle, il pouvait entendre la télé. Elle avait de la chance, cette femme. Elle pouvait profiter d’un moment comme ça, de regarder la télé avec Dorian sans questionner sa vie entière. « Euh… Bonsoir. » qu’il avait soufflé après un certain temps. « Je… Je ne vais pas vous déranger longtemps. Dites juste à Dorian que Joe est passé… et qu’il est désolé. Merci. » Et malgré son air déconfit, Joe avait tenté un sourire. Elle n’y pouvait rien. Tout ce qu’il avait à faire maintenant c’était rentrer chez lui et les laisser tranquille.
 
Mlle Vinca
Messages : 77
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Normandie
Crédits : .

Univers fétiche : Romance dans les univers réel (city), fantastic (Marvel), historique - dérivés de films & séries
Préférence de jeu : Homme
Valise 2
Mlle Vinca
Mar 14 Mar - 23:03

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis à la cherche d’un emploi et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Le film continuait de tourner. Quelqu'un se faisait découper à la scie sauteuse sous ses yeux mais il n'était plus du tout intéressé par le sort des personnages. La seule chose qui l'intéressait présentement c'était de savoir qui était à sa porte. Sa sœur ne semblait pas connaître cette personne au vu de son accueil. Dorian tendait l'oreille pour essayer d'entendre la conversation. À la minute où il reconnut sa voix, il se précipita à la porte. Il avait envie de lui crier dessus. De l'insulter. De le jeter dehors à coup de pied aux fesses. Mais il ne fit rien de tout ça. Il dégagea gentiment sa sœur de l'entrée et attira Joe contre lui, le forçant à pénétrer dans l'appartement. Il le serra aussi fort qu'il le pouvait. Il ne voulait plus qu'il parte. C'était impensable pour lui de le laisser s'en aller. Alors que Dorian restait parfaitement silencieux, immobile, sa sœur faisait tout l'inverse. Après la surprise passée, elle avait fermé la porte puis elle avait fait le tour des deux hommes pour tenter de voir le visage de son frère. Elle n'avait aucune chance d'y parvenir, il était caché entre le cou et l'épaule de Joe et il comptait bien rester dans cette position un moment.

« Dorian ! Qu'est-ce qui te prend ?! On en avait discuté ! Tu devais le jeter dehors en insultant l'intégralité de son arbre généalogique ! »

Pas de réponse. Elle insista, sait-on jamais...

« Doriaaan ! Tu m'écoutes ?! »

Absolument pas. Il était beaucoup trop occupé à respirer Joe. Cette odeur de lessive mélangée au savon. C'était divin. Elle était ancrée en lui à présent. Il pourrait la reconnaître entre mille. Ses mains s'étaient accrochées à sa veste comme à une bouée de sauvetage. En laissant de côté la métaphore, c'était le cas. Joe était son oxygène et il en avait manqué pendant beaucoup trop longtemps. Il avait essayé de tirer un trait sur lui, sur cette histoire sans issue. Mais il n'y était pas parvenu. Il vivait uniquement dans l'espoir de pouvoir l'aimer un jour. Sans ça, il ne voyait pas l'intérêt de vivre.

Stella soupira. Il était désespérant. Encore pire que ce qu'elle avait imaginé.

« Bon... Je vois que je dérange. Je vais vous laisser vous retrouver. Toi. Joe. Je t'assure que si tu fais encore du mal à mon frère, tu le regretteras ! »

Elle enfila en quatrième vitesse son manteau et sa paire de baskets avant de claquer la porte derrière elle.
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mar 14 Mar - 23:04

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 7 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Persuadé d’avoir manqué sa chance, Joe était prêt à partir. S’il en avait l’occasion, il s’excuserait directement auprès de Dorian un jour. Pour le moment, il allait simplement le laisser vivre sa vie. Il parait que de laisser partir quelqu’un, c’était une véritable preuve d’amour. Le prêtre attendait simplement une réaction de le part de la femme en face de lui et s’il ne lui avait pas arraché un mot, il ne tarda pas à apercevoir la silhouette de Dorian derrière elle. L’espace d’un instant, Joe avait eu peur. Et puis Dorian l’avait attrapé pour le faire rentrer à l’intérieur et s’était à son cou. Littéralement. Sous le coup de la surprise, Joe s’était laissé faire sans bouger. Il avait ensuite fermer les yeux pour se concentrer sur toutes les sensations que lui procuraient cette étreinte. Ses bras s’étaient naturellement refermé sur Dorian, il entendait vaguement la femme qui lui avait ouvert protester. Ça ne devait pas avoir d’importance puisque c’était dans ses bras qu’il était, non ? Joe ne s’était pas laissé perturber, savourant ce moment qui terrassait presque toutes ses inquiétudes. Le seul moment où Joe avait relevé la tête, c’était quand la femme avait repris la parole pour le mettre en garde. C’était sa soeur. Bon sang. Comment est-ce qu’il n’y avait pas pensé après avoir lui-même été sujet à une confusion avec sa nièce ? Mais donc sa soeur savait pour eux ? Joe n’avait pas articulé un mot que la soeur de Dorian était déjà partie. Son coeur s’était mis à battre plus vite. Délicatement, il avait dégagé d’un mouvement d’épaules la tête de Dorian. De ses deux mains, il avait ensuite redresser son visage pour lui faire face. Les yeux de l’homme d’église brillaient d’émotion. « Je suis tellement désolé… J’aurais du rester. Ou t’expliquer… J’ai paniqué, je… J’ai fait n’importe quoi mais j’avais besoin de temps pour savoir ce que je ressentais et près de toi, j’ai… J’ai un peu de mal à réfléchir. Mais je sais maintenant. Ce que je ressens. Alors si tu arrives à me pardonner… Je ferai pas tout foirer cette fois. » Et c’était une promesse. Le visage de Dorian toujours dans les mains, Joe se risqua à caresser ses joues du bout des pouces.
 
Mlle Vinca
Messages : 77
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Normandie
Crédits : .

Univers fétiche : Romance dans les univers réel (city), fantastic (Marvel), historique - dérivés de films & séries
Préférence de jeu : Homme
Valise 2
Mlle Vinca
Mar 14 Mar - 23:06

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis à la cherche d’un emploi et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Après le départ de sa sœur, Joe lui fit redresser la tête. Il râla un instant dans un son presque enfantin. Il ne voulait pas se séparer de lui. Pas déjà. Il avait besoin de plus de temps dans ses bras. Et pourtant, il ne résista pas, plongeant son regard dans celui du prêtre. Il y voyait des larmes. Il n'aimait pas ça. Jusqu'à ce qu'il comprenne que c'était des larmes de joie. Enfin, il les interprétait comme ça. Sans un mot, il l'écouta s'excuser. Il lui expliqua ce qui c'était passé. Pourquoi il avait fui. Pourquoi il l'avait évité aussi longtemps. Et c'était logique. Tout ce qu'il disait semblait sincère. Et plus il parlait, plus son cœur s'accélérait. Tout chez lui lui avait manqué. Sa manière de s'exprimer, ses moments d'hésitations, son regard vert remplit de bienveillance, ses petites fossettes qui se dessinaient quand il souriait... Il aimait vraiment tout chez lui.

Il finit par aborder la notion de pardon. Il en avait beaucoup parlé lors de ses messes. C'était un sujet récurrent dans la Bible. Quelque chose de très important. Que tout chrétien devait accorder ou cherchait à obtenir des autres. Mais est-ce qu'il était prêt à le pardonner ? Stella aurait été là, elle aurait refusé qu'il lui accorde aussi facilement. Pas après ce mois de souffrance. Toutes les larmes qu'il avait versées. Mais elle n'était pas là. Alors, dans un geste timide, il hocha la tête. Au moment où il l'avait vu à sa porte, il l'avait déjà pardonné. Il ne pouvait pas rester fâché contre lui. C'était impossible.

Tendrement, il déposa ses lèvres contre les siennes, dans un baiser presque chaste. C'était bien différent des précédents. La passion n'était pas là. Elle avait laissé place à davantage de douceur. Ses mains étaient remontées du bas de son dos jusqu'à ses omoplates. Il avait besoin de le garder contre lui. D'un contact rapproché avec lui. C'était une nécessité.

« Tu m'as manqué, Joe. Sans toi je ne suis rien. »

En effet, sans lui il s'était montré incapable. Il avait essayé de retrouver un job mais tous ses entretiens s'étaient soldés par un échec. Il finirait bien par se faire embaucher quelque part. Ce n'était qu'une question de temps. Et Joe lui avait montré qu'il était capable de faire preuve de patience pour ce qui comptait vraiment.
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mar 14 Mar - 23:13

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 7 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Joe avait pu s’excuser. A travers ces messes, il avait tenté de faire passer des messages à Dorian… Sur le pardon. Sur l’amour. Les avait-il compris ? S’était-il senti visé ? Ou bien l’avait-il pris pour le pire des imposteurs ? Peu importe. Ça n’avait plus tellement d’importance maintenant puisqu’il était là pour s’expliquer. Il espérait qu’il comprendrait. Joe n’avait pas prévu ça. Tomber amoureux, c’était bien la dernière chose dont il avait envie… parce qu’au fond de lui, il avait toujours su qu’il ne tomberait jamais amoureux d’une femme. Et ça posait problème. A lui, dans une moindre mesure, puisque son Dieu le lui interdisait. A sa famille, sans aucun doute. Joe le savait. C’était le début des problèmes mais, paradoxalement, ce serait aussi le début du bonheur. Dorian devait juste lui pardonner. Juste. Ce dernier hocha d’ailleurs la tête. Il lui pardonnait, donc. Il avait sa chance. Avec une infinie douceur, il était venu l’embrasser ensuite et Joe avait répondu tout aussi chastement. Quand il s’était écarté, une larme de bonheur glissait silencieusement sur sa joue. Une chaleur réconfortante se diffusa dans ses entrailles quand Dorian lui avait affirmé qu’il lui avait manqué. C’était bon d’être aimé. « Je n’étais rien avant toi. » Et il n’exagérait pas. Joe avait l’impression d’avoir vécu en apnée pendant toutes ses années et Dorian lui avait enfin sorti la tête de l’eau. « Je crois… Non. Je sais. Je suis amoureux de toi, Dorian. Je t’aime. » L’aplomb dont il avait usé pour exprimer ses sentiments l’étonnait lui-même. Quelle volonté ! C’était la toute première fois qu’il déclarait son amour à quelqu’un. Il l’embrassa à nouveau, il se sentait poussé des ailes. Il avait pensé à quelque chose si Dorian acceptait ses excuses et puisque c’était le cas, il se lança : « Tu crois que tu pourrais avoir quelques jours de congés ? Bientôt ? » Et sa question n’avait rien d’innocent, il avait bien quelque chose derrière la tête.
 
Mlle Vinca
Messages : 77
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Normandie
Crédits : .

Univers fétiche : Romance dans les univers réel (city), fantastic (Marvel), historique - dérivés de films & séries
Préférence de jeu : Homme
Valise 2
Mlle Vinca
Mar 14 Mar - 23:16

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis à la cherche d’un emploi et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Dorian espérait garder ce moment gravé dans son esprit. Aussi longtemps qu'il le pourrait, il le chérirait. D'un geste doux, il lui essuya la larme qui coulait sur sa joue. Jamais il ne s'était montré aussi romantique avec qui que ce soit. Il n'avait pas eu besoin mais il n'avait pas non plus eu envie. Aujourd'hui, il était prêt à tous les efforts pour faire le bonheur de Joe. Quand ce dernier lui dit qu'il n'était rien avant lui, il ne put se résoudre à le croire. Il était un prêtre accompli. Il semblait heureux dans ce rôle. Mais peut-être que ce n'était qu'en apparence.

La suite lui serra le cœur. Il l'avait dit. Il lui avait dit qu'il l'aimait ! Dorian avait souvent entendu ces mots. Plusieurs de ses conquêtes avaient déjà prononcé cette phrase pour tenter de le retenir. C'était peine perdue mais à force de l'entendre à tord et à travers, il avait fini par ne plus y croire. Sur le moment, il ne dit rien. Il ne voulait pas tout gâcher. Après tout, Joe était le seul homme à lui avoir dit. Et la situation était différente. Lui aussi était amoureux. Il répondit tendrement à son baiser en continuant à le serrer contre lui. Ses doutes ne l'empêcheraient pas de profiter de ce moment joyeux.

Puis, il observa Joe quand il lui demanda s'il pouvait prendre des jours de congés. C'est vrai qu'il n'était pas au courant. Il avait été viré quelques jours après leur dernier tête à tête. Depuis, il ne s'était pas reparlé. Un peu gêné, il essaya de trouver la meilleure manière de lui annoncer.

« Euh... Je... J'ai été viré. Il y a un mois. Alors, j'ai autant de jours de repos que je veux. Pourquoi ? »
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mer 15 Mar - 14:06

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 7 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Dorian n’avait pas répondu à sa déclaration d’amour mais Joe ne s’en était pas formalisé. Après tout, il avait été le premier à ne pas savoir quoi répondre et ce plus d’une fois. C’était dit. C’était sorti de son cœur à sa bouche, Dorian l’avait entendu. C’était le plus important. Ce mois de réflexion n’avait pas été vain finalement : il leur avait amené ça. Il y avait une question que Joe espérait que Dorian n’élude pas, c’était celle sur ses congés. Quand il l’avait entendu dire qu’il avait été viré, Joe avait froncé les sourcils. Comment ça, virer ? Il était inquiet tout à coup. « T’as plus de travail ? » qu’il avait reformulé, comme si l’information avait du mal à être parfaitement intégrée. Il ne comprenait pas. « Pourquoi ? » qu’il s’était risqué à demander ensuite. S’ils devaient s’aimer alors Joe avait envie de partager sa peine. La comprendre pour mieux la soulager. Le soutenir tout simplement. Il s’était légèrement pincé les lèvres. Est-ce que c’était le bon moment pour proposer un voyage à deux ? Joe doutait. Pour autant, il avait envie de le découvrir. Sans pression. A l’abri du regard des gens qui pourraient les reconnaître. Alors il avait quand même continué : « J’aimerais, si c’est possible pour toi, qu’on… voyage. » Joe s’était raclé la gorge. Joe s’était raclé la gorge. Il n’avait aucune idée de ce qu’il faisait. Si Joe avait voyagé, c’était d’abord avec sa famille et ensuite seul. Jamais avec quelqu’un pour la simple et bonne raison qu’il n’avait jamais rien construit avec quelqu’un. Là, c’était différent. Il avait envie de construire. « J’ai pensé à l’Italie… Rome. Une semaine c’est beaucoup tu crois ? » Vu la distance, un simple week-end serait difficilement envisageable. « Je me suis dit que ce serait bien qu’on commence cette histoire… Loin de tout. Mais c’est pas obligé. C’était juste une idée comme ça. C’est pas obligatoire. » Ok, là, il était carrément tout rouge. Ce n’était pas une idée comme ça. Ça paraissait un peu dingue mais c’était réfléchi. Ça lui semblait être le meilleur moyen pour s’éloigner de tout ce qui les sépare. Joe minimisait pour permettre à Dorian de refuser s’il le souhaitait. Pour autant, il commençait à ressentir la pression à l’idée qu’il puisse décliner l’invitation.
 
Contenu sponsorisé
take me to church (ft. Mlle Vinca)
Page 7 sur 9
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Sujets similaires
-
» Mlle Vinca
» Fruit défendu... [ft. Mlle Vinca]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: