Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Inspire-moi {+18}
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 17:03 par Elwin

» En attendant l'hiver
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 16:46 par Arthécate

» Funambule feat Manhattan Redlish
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 16:21 par Manhattan Redlish

» Elle attendait, comme on attend à la gare. Que quelqu'un arrive, que quelqu'un la répare… (ft Laecca)
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 15:11 par Laecca

» hope it gives you hell
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 15:04 par Lojzo

» a little bit of hell, but she got me in heaven (Clionestra)
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 14:29 par tillmidnight

» La Gaufre une fois!
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 13:49 par Nemo

» Tout le bleu du ciel [Clionestra]
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 13:40 par Nemo

» PRÉSENTATION ¬ quand c'est fini, c'est par ici
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 11:53 par LaGaufre

Le deal à ne pas rater :
PC portable MEDION AKOYA E15423 15,6″ FHD ( i3-1115G4 – RAM 8 Go ...
249.99 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

take me to church (ft. Mlle Vinca)

Mlle Vinca
Messages : 77
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Normandie
Crédits : .

Univers fétiche : Romance dans les univers réel (city), fantastic (Marvel), historique - dérivés de films & séries
Préférence de jeu : Homme
Valise 2
Mlle Vinca
Mar 21 Fév - 14:26

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis journaliste indépendant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Il aurait voulu que le moment dur une éternité. C’était si doux. Si tendre. Tellement différent de ce dont il était habitué. Il se sentait bien. Comblé avec Joe contre lui. Il comprit à cet instant qu’il ne pourrait jamais se passer de lui. Il possédait tout ce qu’il désirait chez quelqu’un. Tout ce qu’il n’était pas. Profondément gentil… Adorable même. A l’écoute et attentionné. Mais il voulait être tout ça ! Il le pourrait si on le laissait s’approcher un peu plus de lui. A son contact, il pourrait changer. Il le sentait au plus profond de son être. Il ne demandait que ça. De changer.

« Non… Attends... »

Mais ce qu’il s’apprêtait à faire était tout le contraire de ce qu’il aurait dû faire. Son comportement allait être déplorable. Aussi abjecte que son langage quelques minutes plus tôt. Il refusait qu’on lui retire ce bonheur naissant. Que ce satané Dieu se mêle encore une fois de sa vie. Joe est à lui. Il le voulait trop pour le laisser partir. Jamais plus il ne voulait le partager. Avec qui que ce soit. C’était son devenir. Le seul qui pourrait l’aider à s’aimer. Le seul qui pourrait le comprendre… Il ne voulait pas le voir culpabiliser. C’était pour les faibles. Lui, il était fort. C’était probablement le plus fort des hommes qu’il connaissait.

« Non, Joe. Ce n’est pas ta faute… C’est moi. C’est moi le problème. Je suis désolé. »

Malgré les apparences, il ne s’excusait pas pour ses paroles. Il s’excusait pour ce qu’il s’apprêtait à faire. Sans lui laisser le temps de réagir, il attrape les mains de Joe et les mis de force au dessus de sa tête. Il s’avança vers lui jusqu’à le plaquer contre le mur. Son excitation était beaucoup trop forte pour qu’il puisse s’en défaire. C’était trop tard. Ce baiser avait réveillé la mauvaise partie de son corps. Sa perversion le dominait complètement quand son entrejambe s’éveillait. Joe allait lui en vouloir. C’était évident. Mais il ne s’en souciait pas pour le moment. Il ne pouvait pas. Il se colla à lui davantage pour sentir que le jeune prêtre était aussi excité par la situation. Il était donc bien humain.

« Je sais que ça te plaît. Je le sens… Tu ne peux pas me mentir. Je la sens frétiller contre ma jambe. »

Il était détestable quand la bête qui sommeille en lui se réveillait. Il se dégoûtait. Et il allait dégoûter le pauvre Joe à son tour. Sans aucun doute.
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mar 21 Fév - 15:49

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 2 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Mais qu’est-ce qu’il avait fait ? L’erreur était monumentale. Il ne lui avait fallu que quelques mots pour céder à la tentation. Toutes ses années à se persuader que ce n’était pas ce qu’il voulait, tout ce temps à se brimer… Pour ça. C’était lamentable. Joe se sentait être la pire des impostures. Ça lui donnait la nausée. Il avait juste envie de partir maintenant qu’il s’était excusé mais c’était au tour de Dorian de le retenir. Non ? Attends ? Mais attendre quoi au juste ? Qu’est-ce qu’il croyait qu’ils allaient faire dans le confessionnal qui était à peine assez grands pour qu’ils tiennent tous les deux dedans. Et il s’excusait maintenant. Joe s’apprêtait à lui dire que c’était rien, qu’ils feraient mieux de s’en tenir à ça, mais Dorian lui coupa la chique. Il avait attrapé ses mains, les avait passé derrière sa tête, pour le presser ensuite contre la paroi du confessionnal. A cette distance, le prêtre avait du mal à respirer convenablement. A quoi il jouait ? Fermant les yeux un instant, il inspira pour se concentrer sur le moment et calmer ses inclinaisons. Il avait l’habitude. Il ne s’était certes jamais retrouvé dans cette situation mais il avait déjà du maitriser ses pulsions une centaine de fois. Il pouvait le faire. Il devait le faire. En rouvrant les yeux, il était déjà plus calme mais le trouble était toujours bien présent. Sans chercher à se dérober de son emprise, il avait murmuré : « Je ne peux pas être une autre de tes expériences, Dorian. C’est… C’est toute ma vie qui est en jeu là. » Et quelle vie ! L’épanouissement total, bien sûr. « S’il te plait. J’aurais pas du faire ça, je me suis excusé. On peut s’arrêter là. » qu’il tentait de le raisonner, sans doute vainement.
Mlle Vinca
Messages : 77
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Normandie
Crédits : .

Univers fétiche : Romance dans les univers réel (city), fantastic (Marvel), historique - dérivés de films & séries
Préférence de jeu : Homme
Valise 2
Mlle Vinca
Mar 21 Fév - 20:20

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis journaliste indépendant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Voilà qu'il sentait son cœur s'accélérer. L'homme qu'il voulait été plus proche que jamais, contre lui. Cette idée de promiscuité lui plaisait encore plus. Ils pourraient être surpris par n'importe qui. C'était à la fois excitant et complètement stupide. Si quelqu'un les découverts ici, ils auraient des problèmes tous les deux. Joe bien plus que lui. Il pourrait perdre son travail. Être rejeté par ses frères d'armes. Sa famille... À cette réflexion et en observant le visage de Joe, il se décida à le lâcher. Il ne méritait pas ça. C'était quelqu'un de bien. Un bon chrétien. Pas comme lui.

Il sentit les larmes lui monter aux yeux. Il n'était plus question de désir. De plaisir. Il se sentait minable. Il l'était. Quelle personne saine d'esprit s'en prendre verbalement et physiquement à un prêtre. Qui plus est un homme aussi gentil que Joe. Personne ne pourrait lui pardonner s'il continuait. S'il ne retrouvait pas la raison. Il murmura, quelques sanglots dans la voix :

"Je t'intéresse pas. J'ai compris... Je suis désolé. Vraiment. J'ai complétement déconné. Je suppose que... Tu ne voudras plus jamais me revoir. Je comprendrai si c'était le cas."

Il soupira. Il était tombé bien bas. Désirez un homme assez fort pour lui faire du mal. Être près à briser sa vie. Son bonheur. Pour une partie de jambe en l'air. Quelle foutue maladie. Il n'avait pas besoin de ça pour se détester. Il était déjà suffisant ignoble comme ça. Elle n'avait juste pas arrangé les choses. Ne lui facilitait pas la vie. Mais c'était ainsi. Il devait vivre avec. Il n'avait pas le choix.

Avant de se mettre à pleurer devant lui, il se tourna vers la porte, prêt à partir.
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mar 21 Fév - 21:44

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 2 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Plus les minutes passaient, plus Joe était susceptible d’être demandé ailleurs. Ok, on ne viendrait jamais le déranger pendant un confessionnal… Mais il se mettait à avoir peur quand même. Il ne savait pas encore que, bientôt, il aurait l’impression que c’était écrit sur son front et que ça le rendrait extrêmement nerveux. Ce qu’il n’avait pas vu venir non plus, c’était le changement d’humeur de Dorian. C’était brutal. Il avait l’impression que le sol s’ouvrait sous ses pieds. Est-ce que c’étaient des larmes qu’il voyait briller dans ses yeux ? Les sanglots qu’il entendait dans sa voix lui avaient déchiré le coeur. Il était d’un naturel emphatique mais là, il sentait bien que c’était différent. Que c’était plus profond. Il était sincèrement touché. Sans savoir quoi dire dans un premier temps, il avait ouvert la bouche pour la refermer quelques secondes après. Les mots lui manquaient, son esprit embrouillé ne savait pas comment consoler cette âme en peine. Sans doute parce qu’il était la raison de cette peine et qu’il avait encore un peu du mal à le concevoir. « On mérite tous le pardon. » Enfin, il l’espérait. Est-ce qu’il pourrait être un jour pardonné par le Seigneur pour ce qu’il venait de faire ? Il n’en était pas sûr. Et, en tout cas, il ne risquait pas de se pardonner lui-même. Néanmoins, ça restait un fondement chrétien : tout pêcheur méritait le pardon. « Et puisqu’il n’est jamais trop tard pour bien faire… Peut-être que tu veux retourner à ta place… et qu’on parlerait vraiment cette fois. Je… J’essayerais de mieux écouter. » Il venait tout juste de se rendre compte qu’ils se tutoyaient maintenant. Ca lui faisait drôle et, en même temps, ça paraissait totalement logique désormais. Est-ce qu’il devrait retourner au vouvoiement ? Il allait sûrement le vouvoyer devant le reste de la communauté. Mais, ici, dans le secret du confessionnal, il pouvait bien se le permettre.
Mlle Vinca
Messages : 77
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Normandie
Crédits : .

Univers fétiche : Romance dans les univers réel (city), fantastic (Marvel), historique - dérivés de films & séries
Préférence de jeu : Homme
Valise 2
Mlle Vinca
Mar 21 Fév - 22:22

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis journaliste indépendant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Encore une fois, Dorian ne comprenait pas comment un être humain pouvait être aussi gentil. Il l’avait pratiquement violé et il se montrait encore bienveillant envers lui. Cet homme ne pouvait pas être autre chose qu’un ange. Et après il se demandait pourquoi Joe lui plaisait ? C’était plutôt évident ! Tout le monde pouvait craquer sur lui. C’était une personne adorable. Il méritait juste tellement mieux que lui. La luxure personnifiée. La perversion à l’état pur. Non. Il ne voulait plus lui faire du mal. Il ne pouvait plus. C’était au dessus de ses forces.

Au bord de la crise de nerf, Dorian resta dos à lui. Ne serait-ce que de voir son visage allait le faire craquer. Il le savait. Il le sentait. Déjà, que le simple son de sa voix ne l’aidait pas vraiment à garder son calme alors le voir… Il ne pourrait pas se contenir. Il était partagé entre ses larmes et la passion qui le dévorait de l’intérieur. Elle l’avait quitté trop peu de temps à son goût. Il ne voulait pas tomber à nouveau dans son piège. Il secoua la tête. Il venait de louper une inspiration. La crise d’angoisse était très proche. Trop proche. Son cœur s’emballa. Il devait partir. Ses émotions le submergeaient et il s’était promis de ne jamais craquer devant personne. Pas même devant lui. Surtout pas devant lui… La voix tremblante, il tenta de s’excuser de fuir ainsi.

« Je… Je suis désolé. Je dois y aller. Il le faut. »

Ses larmes coulaient déjà sur ses joues. Il se mordit profondément la lèvre inférieure pour ne pas sangloter davantage.

« Au revoir, Joe. »

Il avait atteint ses limites. Dorian quitta précipitamment le confessionnal. Il courut jusqu’à sa voiture sans se retourner. Heureusement, à cette heure la plupart des fidèles étaient rentrés chez eux pour déjeuner. Une fois dans sa voiture, il laissa son chagrin s’exprimer. Il en avait bien besoin...
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mar 21 Fév - 23:31

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 2 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Joe ne voyait pas Dorian de face mais il le sentait se décomposer là, juste à côté de lui, sans qu’il ne puisse rien faire. Il aurait bien aimé. D’ailleurs, il n’avait pas tardé à lui proposer de reprendre leur discussion là où elle en était. Mais il avait décliné et Joe pouvait entendre le poids de ses sanglots dans sa voix. Joe ne comprenait pas. Il pouvait littéralement avoir qui il voulait, quand il voulait. Pourquoi lui ? Ça n’avait pas de sens. Qu’il change simplement de cible, pourquoi se mettre dans un état pareil ? Dorian enchainait les conquêtes. Il n’avait jamais l’air d’en avoir souffert. Qu’est-ce qui avait changé subitement chez lui ? Joe ne parvenait pas à saisir.
Et puis il était parti, laissant Joe avec un drôle de pincement au coeur. Il n’avait pas pu s’empêcher de sortir du confessionnal lui aussi pour regarder l’homme quitter l’église. Il avait attendu quelques secondes après sa sortie avant de passer la tête au delà des larges portes de la vieille bâtisse. Et il l’avait vu dans sa voiture à pleurer à chaudes larmes. Ce n’était plus un pincement au coeur qu’il avait mais bel et bien un poignard planté en plein dedans. Un crève coeur au sens littéral. L’idée de le rejoindre pour tenter de l’apaiser lui avait traversé l’esprit… Mais il ne pouvait pas. Dans une voiture, il y avait des vitres. Hors de question de se donner en spectacle devant l’église comme ça. Alors, avec une infinie douleur, il s’était détourné de cette vision pour retourner dans l’église. Profitant du calme de la pause déjeuner, Joe s’était directement mis à genoux devant l’autel pour demander pardon. Il avait pêché. Pour la première fois de sa vie. Il avait passé deux bonnes heures à prier avant d’être interrompu par des fidèles.
Le souvenir de ce baiser avec Dorian l’avait hanté. Joe s’était surpris à y penser tout le temps. Il avait passé quelques jours sans nouvelle. Rien d’inhabituel, ils avaient l’habitude de se voir plus ou moins une fois par semaine le dimanche et dans le cadre de la fonction de Joe uniquement. Mais, d’un coup, ça faisait beaucoup. Joe avait peur qu’il n’aille vraiment pas bien mais il n’avait aucun moyen de savoir comment il allait. Et puis, un jour, quelqu’un avait sonné au presbytère et lui avait tendu un énorme bouquet de roses rouges. Joe avait tout de suite su. C’était lui. Qui d’autre ? Néanmoins, la carte n’indiquait rien. Le doute était encore permis. A partir de ce moment-là, le souvenir de Dorian lui revenait chaque seconde de chaque heure en continu. Joe s’était tenu bien occupé pourtant… Le travail, le sport, les plantes… Mais rien n’y avait fait. Dorian était incrusté dans chacune de ses pensées. Alors quand il était tombé nez-à-nez avec lui au travers des allées du supermarché où il avait ses habitudes, il avait d’abord cru à un mirage. Mais non. C’était bien lui. Un sourire était apparu sur ces lèvres juste le temps qu’il aperçoive ce qu’il tenait dans les mains. Des préservatifs ? Sérieux ? Joe se sentait bête. Il avait presque fini par croire que l’intérêt que Dorian ressentait pour lui n’était pas uniquement sexuel. Visiblement, si. Il devait faire ça avec tout le monde, le coup des fleurs. « Bonjour Dorian ! Vous avez l’air de vous sentir mieux ? » Ne vous y méprenez pas, ce n’était pas une mesquinerie de la part de Joe. Ok, ça faisait mal mais dans le fond… Si Dorian courait d’autres lapins, c’était tant mieux pour lui, non ? Joe n’en était plus si sûr. Quoi qu’il en soit, il avait retrouvé son vouvoiement et son ton chaleureux et égal. Un vrai petit robot au service de Dieu.  
Mlle Vinca
Messages : 77
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Normandie
Crédits : .

Univers fétiche : Romance dans les univers réel (city), fantastic (Marvel), historique - dérivés de films & séries
Préférence de jeu : Homme
Valise 2
Mlle Vinca
Mer 22 Fév - 12:45

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis journaliste indépendant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Dorian avait mis vingt bonnes minutes à retrouver son calme après sa crise de larmes. Cela faisait des années qu’il n’avait pas pleuré autant. Son père lui avait toujours dit que les mecs, ça pleure pas. Il se refusait donc la plupart du temps à laisser son chagrin le submerger pour ne pas paraître faible. Par moment, c’était plus dur que d’autre. Il n’avait pas su retenir ses larmes face à la réaction de Joe. A sa place, il aurait probablement réagi pareil mais alors, pourquoi l’avait-il embrassé ? C’était le plus grand mystère de cette histoire et il comptait bien le résoudre.

Une fois remit de ses émotions, Dorian avait repris le volant. Il avait conduit jusqu’à son domicile sans trop réfléchir à la route. Il connaissait le chemin par cœur. Il voulait se vider la tête. Oublier ses mésaventures. Mais à chaque fois qu’il essayait de penser à autre chose, le visage de Joe revenait le hanter. C’était donc ça, sa punition ? Ne plus pouvoir reprendre le court de sa vie ? Devoir vivre avec la culpabilité de l’avoir blessé ? Sa vie était pourrie. Mais malheureusement, il n’avait pas le courage d’en finir. Il aurait pu déclencher un accident pour ça mais non, il n’y arrivait pas.

Quelques jours plus tard, après avoir passé la majeure partie de ses journées au fond de son lit, il s’était décidé à agir. Ce baiser ne pouvait pas être une simple erreur. Il voulait forcément dire quelque chose. Il se disait que le père Moore était peut-être un romantique. Il fallait le courtiser avant de l’obtenir comme récompense ! Très bien, il allait se mettre en mode prince charmant pour séduire sa princesse… Hm non. Son roi plutôt. Le roi de son cœur. Il chercha sur internet une idée de cadeau romantique et le bouquet de roses rouges lui parut idéal. Il ne voulait pas l’amener directement au presbytère, craignant que cela n’apporte des problèmes à Joe. Il décida alors de le faire livrer sans aucun mot sur la carte. On ne sait jamais, si quelqu’un d’autre réceptionnait le bouquet.

Vendredi, Dorian eut l’obligation de sortir faire les courses. Son frigo était complètement vide et son ventre criait famine. Il aurait pu se faire livrer quelque chose mais… Non. Sortir lui ferait le plus grand bien. Il enfila un jean noir et un tee-shirt prit au pif dans son armoire. L’inscription  ‘choose love’ y était apposé en larges lettres noires. Il n’y avait pas vraiment fait attention mais cela ferait l’affaire. Ce n’était que pour maximum une heure. Il ne comptait pas s’éterniser.

Au supermarché de son quartier, il déambulait dans les rayons toujours dans le même ordre. L’alcool, les préservatifs puis la nourriture. C’était donc machinalement qu’il avait emprunté le même itinéraire. Alors qu’il venait de prendre sa boîte de capotes préférée, il tourna pour quitter le rayon des produits d’hygiène et se retrouva face à lui. Joe Moore. Il était encore plus beau que d’habitude. Le voir en civil était à la fois étonnant et particulièrement plaisant.

« Bonjour Joe. »

Il allait poursuivre quand il comprit le sens de sa remarque. Il baissa les yeux sur sa main où se trouvait la boîte de préservatifs et se dit ‘eh merde’. Il la lança rapidement sur l’étagère et dit, mal à l’aise.

« C’est pas ce que tu crois ! J’ai… Je. »

Il ne savait pas quoi dire. Il n’avait pas pris cette boîte en pensant à quelqu’un en particulier ni pour l’utiliser dans l’immédiat ! Il savait juste que pour subvenir à ses grands besoins sexuelles dû à sa maladie, il devait toujours en avoir en réserve. Allez faire comprendre ça un prêtre à qui on impose l’abstinence…

« Euh… Je… »

Il soupira. C’était peine perdue. 
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mer 22 Fév - 22:02

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 2 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
C'était quelque chose d’avoir quelqu’un aussi sévèrement ancré dans ses pensées. Ce n’était jamais arrivé à Joe. En même temps, il n’avait jamais embrassé quelqu’un comme ça… Par envie. Et ce n’était pas raisonnable, ni bien, ni même acceptable… Mais c’était comme ça. C’était comme si une partie de Dorian l’avait accompagné partout où il allait depuis. C’était perturbant. D’autant plus que Joe était également submergé par la culpabilité. Le dégout, presque même. S’il se regardait en face, il admettrait qu’il avait toujours su qu’il était attiré par les hommes. Mais c’était bien le problème : il ne s’était jamais regardé en face. Toute sa vie, il avait fait l’autruche. Comment faire semblant de ne pas savoir maintenant ? Comment faire taire cette petite voix en lui qui lui criait qu’il était différent ? Il n’en savait foutrement rien. Il était perdu. Il priait. Encore et encore. Dieu devait l’aider sur ce coup-là. Mais il ne l’avait pas fait. Pire, il semblait carrément se jouer de lui. Essayait-il de le mettre à l’épreuve ? C’est ce qu’il avait fini par penser après avoir reçu ce magnifique bouquet de roses rouges. Bien sûr, ça l’avait trouvé. Mais pas que. Ça lui avait  fait horriblement plaisir. Joe adorait les plantes. Toutes. Les fleurs ne faisaient pas exception et il en raffolait. Personne ne lui en avait jamais offert pourtant. A lui tout seul, Dorian lui offrait déjà quelques premières fois… A condition que ce soit bien lui. Mais qui d’autre ?
En tombant sur lui au supermarché, Joe s’était senti un peu stupide. Il avait presque cru qu’il était spécial pour lui. Mais il ne l’était sans aucun doute pas. Il ferait mieux de s’en réjouir, ça écartait beaucoup de problèmes pour lui. Pour autant, une petite partie de lui ne pouvait s’empêcher d’être… amer. Ce n’était pas ce qu’il croyait ? Ça avait tout l’air d’être exactement ce qu’il croyait. La fameuse boite de préservatifs avait finie éjectée sur l’étagère, comme si elle venait de lui bruler les doigts. La scène était assez comique, Joe n’avait pas su s’empêcher d’esquisser un sourire amusé. Sourire qu’il réprima en se mordant la lèvre inférieure. « C’est rien. » Oh, bien sûr que c’était quelque chose. Ça piquait un peu, Joe était obligé de constater que ça l’affectait. Mais il avait des années et des années de mensonges derrière lui. Il savait quasiment toujours camoufler ses véritables émotions derrière un masque de bonne humeur. « Je suis content de voir que ça va mieux, c’est le principal. » Et sans trop réfléchir à ce qu’il s’apprêtait à faire, il avait repris la boite de la honte pour la remettre dans le panier de Dorian. Joe hallucinait. Il venait vraiment de faire ça ? Il déraillait complètement en ce moment.  
Mlle Vinca
Messages : 77
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Normandie
Crédits : .

Univers fétiche : Romance dans les univers réel (city), fantastic (Marvel), historique - dérivés de films & séries
Préférence de jeu : Homme
Valise 2
Mlle Vinca
Mer 22 Fév - 22:47

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis journaliste indépendant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Alors là, Dorian ne se reconnaissait pas. Remettre une boîte de préservatifs. Ne pas réussir à aligner deux mots à la suite. Il y avait vraiment quelque chose qui clochait. Il n’avait pas eu de relations sexuelles depuis bientôt cinq jours et cela ne lui posait pas de problème ! Lui qui avait un minimum d’activité sexuelle chaque jour, il ne se comprenait plus. Il savait d’où venait le blocage. Il avait pratiquement agressé sexuellement le père Moore dans le confessionnal. Qui fait ça sans ensuite regretter son geste ? Personne ! Personne ne devrait faire ça déjà. Pas touche à Joe.

Il observa son visage un moment sans trouver quoi dire. Il était vraiment trop beau pour gâcher son potentiel en restant à la botte de l’église. Cet homme-là méritait de goûter à tous les plaisirs de la vie. Tomber amoureux. Se marier. Devenir père. Il ne pouvait pas rester toute sa vie enfermée dans une église. C’était vraiment du gâchis. Et c’était injuste de lui infliger un tel supplice. Mais qu’est-ce que Dorian pouvait faire ? Le père Moore l’avait rejeté. Il ne voulait pas changer de vie. C’était ainsi qu’il était heureux. Apparemment.

Quand le jeune prêtre reprit la boîte de capotes pour la déposer à nouveau dans son panier, Dorian se surprit à rougir légèrement. C’était sexy de voir un homme d’église agir ainsi. Le pousser au péché… Mais si seulement il pouvait être son partenaire. Juste pour cette fois. S’il te plaît Joe. Non. Ce n’était pas raisonnable. C’était immoral. Mais c’était si tentant.

« Je t’assure que je n’en ai pas besoin. Tu es le seul avec qui j’ai envie d’en utiliser. »

Ok, ça dérapait complètement. Heureusement, ou malheureusement, tout dépend du point de vue, ils étaient dans un lieu public. Dorian ne pouvait pas arracher ses vêtements. Pas encore.
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mer 22 Fév - 23:37

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 2 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Le souvenir de leur baiser revenait par bribes à Joe alors qu’il observait Dorian, visiblement gêné. Tout avait changé entre eux. Il ne s’était jamais caché de son activité sexuelle débordante auparavant. Au contraire. Il comptait sur son aide et sa bienveillance. Là, il était prêt à effacer toute trace du crime. Quelque chose échappait à Joe sans qu’il ne sache quoi. Ou plutôt, sans qu’il ne veuille savoir quoi. Et voilà qu’il… rougissait ? Joe n’arrivait pas à croire que c’était lui qui lui faisait un effet pareil. Il paraissait toujours si confiant. Il l’avait été dans le confessionnal en réclamant ses faveurs. Avant d’être complètement vulnérable face à son rejet. Joe avait toujours eu l’impression de lire en Dorian comme dans un livre ouvert mais, subitement, il avait l’impression de ne plus rien comprendre de sa lecture. Bientôt, c’était à son tour de rougir alors que le journaliste lui apprenait qu’il ne voulait pas des préservatifs puisqu’il était la seule personne avec qui il voulait les utiliser. L’idée lui donnait le tournis. Et pas que. Incapable de dissimuler ses émotions cette fois, Joe baissa les yeux sur le t-shirt de Dorian. Choose love. Non mais vraiment ? Il les releva aussitôt vers l’intéressé en secouant la tête. « T’es sûr de ça ? » Mais c’était quoi cette question ?! Joe soupira. N’importe quoi. Et le tutoiement de nouveau ? Vite, il devait nuancer ça. Quand bien même Dorian lui promettait l’exclusivité, il ne pouvait pas y croire. Il n’allait quand même pas oublier toutes les histoires qu’il lui avait déjà racontées dans le confessionnal ?! C’était sa manière d’obtenir ce qu’il voulait. Joe essayait de se persuader que Dorian le voyait comme un espèce de trophée à soulever. « Peu importe, je… On en a parlé. J’ai déjà promis l’exclusivité à quelqu’un d’autre. » A Dieu plus précisément, rien que ça. Il avait déjà fait un faux pas, ça ne pouvait pas recommencer. Et puis ça voudrait dire quoi de lui ? Joe refusait d’être cet homme-là. « Pourquoi tu fais ça ? Les roses, me faire croire que tu veux que moi… » Oh malheur, il venait vraiment de mentionner les roses là ? Joe avait lancé un regard suspicieux aux alentours. Si déjà ils parlaient alors ils allaient vraiment parler.  
Contenu sponsorisé
take me to church (ft. Mlle Vinca)
Page 2 sur 9
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Sujets similaires
-
» Mlle Vinca
» Fruit défendu... [ft. Mlle Vinca]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: