Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» De l'amour à la haine, il n'y a qu'un pas (avec Rein)
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 5 EmptyAujourd'hui à 19:10 par Clionestra

» Deux duchés et une duchesse (avec Rein)
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 5 EmptyAujourd'hui à 18:27 par Clionestra

» Une Famille de Loups et de Rats
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 5 EmptyAujourd'hui à 13:03 par Snardat

» « Connais ton adversaire, connais-toi, et tu ne mettras pas ta victoire en danger. »
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 5 EmptyAujourd'hui à 11:47 par Stormy Dream

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 5 EmptyAujourd'hui à 11:17 par Manhattan Redlish

» La Cour des Miracles (ft. Apothesis)
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 5 EmptyAujourd'hui à 0:40 par Raton

» Pause plus ou moins longue - Nemo
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 5 EmptyHier à 17:24 par Clionestra

» Le ciel est un océan suspendu (Val & Dreamcatcher)
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 5 EmptyHier à 1:58 par Val

» Vermines & Rage
take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 5 EmptyHier à 0:17 par Snardat

-39%
Le deal à ne pas rater :
Pack Home Cinéma Magnat Monitor : Ampli DENON AVR-X2800H, Enceinte ...
1190 € 1950 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

take me to church (ft. Mlle Vinca)

Anonymous
Invité
Lun 6 Mar - 20:47

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis journaliste indépendant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Alors là, si on lui avait dit que ce moment arriverait un jour, il n’aurait jamais réussi à y croire. Et pourtant, Joe avait bien posé sa main sur son jean, au niveau de son entrejambe. Lui aussi était excité ! Et pas qu’un peu apparemment. Dorian était surpris de son comportement. Agréablement surpris. Il n’avait pas eu envie, au début, quand son érection avait pointé le bout de son nez… Mais là c’était très différent. Il n’avait probablement jamais été aussi excité de sa vie. Il resta interdit quelques instants, les yeux plongés dans ceux beaucoup plus clairs de Joe. Wow. C’était extrêmement plaisant de le voir prendre des couleurs. Il était encore plus adorable que d’habitude.

Dorian avait du mal à croire que c’était vraiment en train d’arriver. Il ne dormait pas. Il en était sûr. C’est trop beau pour être vrai. Mais, il comptait bien en profiter. Une fois son trouble passé, il se mit à bouger légèrement sa main pour malaxer tout doucement son sexe à travers son jean. Le regard toujours encré dans le sien, il cherchait le moindre signe de doute ou de désaccord. S’il sentait que Joe voulait arrêter, il cesserait immédiatement. Plus rien ne comptait à part le plaisir qu’il pouvait lui offrir. Bien que ce soit le premier homme avec lequel il était intime, il savait exactement quoi faire. En ne lisant rien d’inquiétant dans ses yeux, il s’autorisa à continuer. Il appuya un peu plus ses caresses, toujours très attentif au moindre de ses réactions.

De son autre main, il attira Joe pour l’embrasser passionnément. Ses doigts se perdaient dans ses courtes mèches de cheveux châtains clairs, presque blondes. C’était le premier baiser qu’il engendrait avec lui. Et c’était toujours aussi agréable de retrouver la douceur de ses lèvres. Rien que cette sensation aurait déjà pu le faire s’assouvir dans son pantalon. Il avait tant espéré que Joe cède à ses avances. Son rêve était devenu réalité. Sa respiration commençait à s’accélérer, au rythme des battements de son cœur. Il finit par craquer, passant sa main dans son jean, directement dans le sous-vêtement du prêtre. Toucher le sexe d’un homme était nouveau mais pas désagréable. Il continua de le caresser en accélérant légèrement le rythme. Il avait quitté ses lèvres pour embrasser tendrement son cou. C’était encore mieux que dans ses fantasmes les plus fous.
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Lun 6 Mar - 21:26

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 5 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Joe n’allait pas tarder à apprendre que son audace avait des conséquences. Il ne se serait jamais cru capable de faire ça, de montrer son excitation à peine dissimulée à travers son jeans à Dorian. Pire encore. Il lui avait fait toucher et personne ne l’avait encore jamais touché à cet endroit-là. C’était énorme. Et contraire à toute son éthique. Joe n’aurait jamais dû faire ça. Mais, sous l’emprise de son beau brun aux yeux sombres, il avait tout oublié de ce qui le retenait jusqu’alors. Il lui donnait envie de vivre. De vibrer. Et vibrer, sous ses caresses, ce n’était pas compliqué. Une chaleur intense était née dans ses entrailles pour remonter jusqu’à sa tête. Il n’avait jamais fait ça. Jamais. Et le plaisir était si intense qu’il avait presque peur d’y succomber. Ils ne s’étaient jamais quitté des yeux et la seule chose qu’on pouvait lire dans le regard de Joe, c’était la surprise. Le désir aussi. Par moment un peu d’appréhension. Et s’il n’était pas à la hauteur ? Il n’eut bientôt plus le loisir de penser du tout puisque Dorian l’occupa de ses lèvres d’un baiser d’une toute nouvelle saveur. Ses doigts dans ses cheveux, les autres sur son pantalon, son odeur dans les narines… Joe allait venir dans la seconde s’il restait totalement passif. Alors il s’était laissé emporter par la vague, se pressant un peu plus contre Dorian. Ses mains s’étaient faufilées sous son t-shirt pour caresser son torse, il avait passé une jambe de chaque côté des hanches de Dorian pour se presser un peu plus encore contre lui. Oh, il aurait pu faire ça des heures mais, soyons réalistes, il ne tiendrait jamais des heures. D’autant plus que Dorian s’était désormais introduit dans son caleçon et que le plaisir engendré était devenu quasiment intenable. Tout contre les lèvres du brun ténébreux, Joe avait gémit. Avec une infinie maladresse, il avait débarrassé Dorian de son t-shirt pour ensuite passer plusieurs secondes à défaire sa braguette. Ok, il manquait cruellement d’expérience… Mais pas d’envie et c’était fort de cette envie qu’il avait commencé à rendre ses caresses à Dorian. C’était ce qui lui avait paru naturel de faire à ce moment-là mais il se rendait bien compte qu’il n’était pas très assuré dans ses gestes. Tout était nouveau pour lui et il s’estimait encore heureux de ne pas avoir cédé après dix malheureuses pauvres secondes.
 
Anonymous
Invité
Lun 6 Mar - 21:49

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis journaliste indépendant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Les gémissements de Joe étaient le son le plus agréable qu’il ait entendu. Il ne se lasserait jamais de l’entendre. Encore et encore. Le voir dans un tel état d’excitation n’était pas donné à tout le monde. Le spectacle valait le coup. Il n’était pas prêt à partager son Joe avec une autre personne. Il sentait qu’il était proche de la délivrance. Il s’y connaissait largement sur le sujet. Ce n’était pas une surprise. Il lui avait confié être abstinent depuis presque vingt ans. Il ne pouvait pas lui demander une endurance exceptionnelle. C’était déjà très bien d’avoir tenir jusqu’à maintenant. A sa place, il n’aurait probablement pas tenu plus longtemps. Pour le faire craquer, il murmura à son oreiller quelques mots qui fonctionnaient bien sur lui.

« Vas-y Joe. Jouit pour moi. Laisse toi aller. »

Il avait à peine réagi quand il lui avait retiré son tee-shirt, le laissant faire avec plaisir. Seul un frisson avait parcouru son corps tout entier. Apparemment, le message qui y été inscrit avait été assimilé. Joe avait choisi l’amour. Ou plutôt, il avait succombé au désir. La main du jeune prêtre avait suivi le même chemin que la sienne. Il avait beau être maladroit, ce qu’il faisait été très agréable. Pourtant, Dorian se retenait de gémir. Il avait pris cette mauvaise habitude il y a quelques années. La raison ne lui venait pas à l’esprit et il n’avait clairement pas envie d’y réfléchir. Il préférait se laisser aller à son plaisir qui le submergeait complètement. Il fondit sur ses lèvres pour l’embrasser langoureusement. Il ne devrait peut-être pas se montrer aussi entreprenant. Il oubliait un peu vite qu’il s’agissait de son Joe. Son adorable et tendre Joe. A cette pensée, il rompit le baiser et ne pue retenir son dernier gémissement. Il s’assouvit dans l’espace confiné de son boxer. D’habitude, il n’aimait pas ça mais ici, c’était très différent. Il finit par lui sourire en reprenant son souffle. Il était vraiment merveilleux.
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Lun 6 Mar - 22:19

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 5 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Jouir pour lui ? Se laisser aller ? Oh oui, c’était tentant. Mais un peu flippant aussi. Joe savait qu’après ça, il n’y aurait plus moyen de faire marche arrière. Y avoir gouté, c’était forcément y revenir. Et il comprenait pourquoi maintenant. Comment il avait fait pour se passer de ça tout ce temps ? Son excitation grandissait toujours plus et Joe se demandait quand elle allait atteindre son apogée. Dorian avait capturé ses lèvres d’un baiser langoureux et le rythme cardiaque du prêtre s’était totalement emballé. Soit il était proche d’un AVC, soit il était à deux doigts de venir. Dans tous les cas, la sensation lui paraissait totalement nouvelle. Tout comme c’était nouveau de sentir quelqu’un venir sous l’effet de ses caresses. Le gémissement, ses traits déformés par l’orgasme… Dorian n’avait jamais été aussi sexy. Et désirable. Joe crevait de désir pour lui. C’était finalement ça, la goutte de trop. Celle qui l’avait poussé à rejeter sa tête en arrière pour, à son tour, jouir. Avec le temps, Joe s’était figuré qu’il n’en était même plus capable mais quelques minutes au contact de Dorian lui prouvait que tout était fonctionnel encore. Il avait mis un temps fou à récupérer ses esprits ensuite. Les effets de l’orgasme avaient du mal à se dissiper, Joe avait l’impression de planer. Sans y réfléchir, il avait posé sa tête sur l’épaule de Dorian, reprenant alors son souffle tout contre son cou. Petit à petit, son cerveau se remit en marche. Une énorme culpabilité était venue poignarder son coeur. Il avait presque l’impression de sentir les flammes de l’enfer lui dévorer les pieds. Il était foutu. A cette pensée, il s’était légèrement redressé pour contempler la raison d’une telle faute. Dorian Sweetlove. Un sourire s’était dessiné sur ses lèvres sans qu’il ne s’en rende compte. A ce moment précis et malgré un cocktail d’émotions qui lui vrillait les entrailles, il pourrait jurer que ça en valait la peine. « C’est fascinant cette manière que j’ai de faire tout l’inverse de ce que j’ai dit que je ferai chaque fois que je me retrouve avec toi. » Fascinant, oui, c’était le mot. Après une vie toujours parfaitement raisonnable, Dorian était sa première folie. « Et… Et maintenant ? » qu’il avait demandé, pendant bien malgré lui à la suite. La peur l’avait déjà pris à la gorge, il était à mi chemin entre l’angoisse et l’envie de vivre.


 
Anonymous
Invité
Lun 6 Mar - 23:05

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis journaliste indépendant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Wow. Alors là, il n’aurait jamais cru qu’il jouirait avant lui. Il était censé avoir plus d’expériences, de retenues. Face à Joe c’était raté. Il avait perdu l’ensemble de ses moyens en se retrouvant aussi intime avec l’homme qu’il aimait. Il s’était presque senti comme un adolescent en manque. Il ne se sentait pas fier de sa performance même s’il se doutait que Joe ne jugerait pas. Ce serait méchant de sa part et ça ne lui ressemblait pas du tout. Lui qui était la gentillesse incarnée. Une fois tout deux en phase post-orgasmique, il se rendait compte que quelque chose d’inhabituelle lui était arrivée. Ce n’était pas tous les jours qu’il allait pouvoir caresser un prêtre jusqu’à le faire toucher des doigts les portes du paradis. Il accueillit son amant dans ses bras et le serra tendrement. Il aurait aimé que ce moment dur des heures. Il se sentait heureux. Comblé. A tous les niveaux. Joseph Moore était vraiment la personne qui lui apporterait tout ce qu’il désirait dans la vie. Il en était convaincu. Cela le soulageait d’avoir enfin trouvé son âme sœur. Il avait un peu perdu espoir depuis le temps qu’il le cherchait.

Quand Joe se recula légèrement, il comprit que c’était la fin de ce moment coupé du temps. La réalité allait les rattraper. Mais Dorian n’était pas prêt. Il ne voulait pas retourner à sa vie d’avant. Le sourire qu’il lui adressa le rassura un temps sur la suite des événements. Il ne l’avait pas repoussé. Pas encore. Il semblait même content de ce qu’il venait de se passer. En tout cas, c’était ainsi qu’il prenait ses paroles. En caressant tendrement sa joue, il lui répondit :

« Je suis ravie de t’aider à te débrider un peu. On remet ça quand tu veux. »

Puis, il se rendit compte qu’il ne parlait que de l’aspect sexuel de la chose. Il essaya de se rattraper aux branches comme il le pouvait.

« Enfin, on est pas obligé de se voir uniquement pour ça ! Bien au contraire. J’aimerai t’inviter à sortir. Au restaurant. Au cinéma. Voir une pièce de théâtre. Ce que tu veux en fait. »

Hm, ce n’était pas forcément mieux. Il n’avait vraiment pas l’habitude de se montrer romantique. Les us et coutumes des couples n’étaient clairement pas acquises. Il allait devoir se trouver un bon professeur pour lui apprendre…

« Je suis ouvert à toutes propositions. Tant que toi et moi on se revoit pour partager des moments ensemble. Comme un couple… ? »

Il réfléchit un instant puis poursuivit.

« Je peux te passer mon numéro si tu veux. Tu pourras m’appeler quand tu voudras qu’on se voit. Ou même simplement pour discuter. »
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mar 7 Mar - 21:43

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 5 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
A ce moment précis, Joe aurait aimé n’avoir aucune attache. Il aurait pu profiter de ce moment sans entendre cette petite voix dans sa tête qui lui rappelait qu’il faisait quelque chose de mal. Mais Joe ne comprenait pas. Comment quelque chose de si bon pouvait être si mal ? Pourquoi ? Dorian caressait sa joue, Joe réalisait que trop bien qu’on ne l’avait jamais touché comme ça non plus. Tout était rare. Précieux. Est-ce que Dorian en avait seulement conscience, lui ? Évidemment pas. Il avait connu tellement d’aventures. Ce geste devait lui paraître totalement banal. Le débrider un peu ? Joe s’était un peu tortillé sur ses genoux pour contenir sa gêne. Et il n’avait pas été moins gêné quand il lui avait annoncé vouloir l’emmener dans tout un tas de lieux publics dans lesquels ils étaient hors de question qu’ils soient vus ensemble. Ça jaserait. Et puis ils diraient quoi s’ils croisaient un de membres du clan Moore ? Ils étaient tellement nombreux, Dieu sait à quel point il était probable que ça arrive. Comme un couple. Cette fois c’est son rythme cardiaque qui s’était emballé. Il était sensé avoir renoncer à être en couple à vie. C’était… beaucoup trop soudain et il avait l’impression de perdre tous ses moyens. Il avait mis un peu de temps à répondre, le temps de rassembler ses idées. « J’ai envie de te revoir aussi. » qu’il avait assuré dans un premier temps, sa voix déjà hésitante sur le chemin sinueux qu’il s’apprêtait à prendre. « Mais… en public… Ça sera pas possible. Je… Je suis sensé être le prêtre de cette ville. Enfin… Je suis. Alors… Tu vois, c’est pas compatible. » Soutenir le regard noir de Dorian, c’était dur. Joe était fuyant mais il guettait sa réaction quand même. « Et euh… Avant de m’engager d’une quelconque façon avec toi, j’aimerais… Je pense… Être libre des engagements que j’ai déjà pris… ailleurs. A l’Eglise. Je sais que pour toi ça veut peut-être pas dire grand chose… Mais c’est toute ma vie, tu sais. » Avait-il déjà été aussi rouge un jour ? Probablement pas. Il était cramoisi. Littéralement. « Alors… On va échanger nos numéros. Si tu veux toujours. Et on apprendra à mieux se connaître… Comme des prétendants ? » Et pas en public. Franchement, Joe était pas fier de demander ça mais est-ce qu’il avait vraiment le choix ? 
Anonymous
Invité
Mar 7 Mar - 21:47

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis journaliste indépendant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Son cœur se brisa au moment où il comprit que son rêve d’être en couple avec Joe ne se réaliserait pas. Il voyait bien qu’il cherchait à être gentil, comme à son habitude. Il prenait toutes les pincettes possibles pour ne pas lui faire mal. Mais au fond, le message était le même. Il ne voulait pas qu’on les voit ensemble. Pas même comme des amis. Ce n’était pas envisageable. Comment avait-il pu croire un seul instant que l’ensemble de ses pêchés auraient pu être effacés d’un simple geste de la main ? Bien sûr que le prêtre ne pouvait pas fréquenter un homme comme lui. C’était douloureux. Vraiment très douloureux. Mais contrairement aux fois précédentes, il sut retenir ses larmes. Seul un voile de tristesse qu’il n’avait pas pu contrôler avait balayé son regard. Il espérait que Joe ne l’ait pas vu. Après tout, ce n’était pas sa faute. Lui n’y était pour rien. Il n’avait pas à culpabiliser de refuser quelque chose d’immorale. C’était ce qu’on lui demandait. D’être irréprochable et d’appliquer les préceptes de La Bible. Dorian hocha la tête et détourna les yeux, pas très sûr de prononcer les bonnes paroles.

« Bien sûr. Je comprends. Désolé. J’ai tendance à dire des conneries après un orgasme. Quand je ne m’endors pas immédiatement. »

Il se gratta la tête, gêné. De garder Joe sur ses genoux étaient une épreuve. Il ne voulait pas l’y enlever mais il le devait. Ce n’était pas approprié de serrer contre lui un homme d’église. Pas de cette façon. Pas aussi intimement.

« Eh ouais, évidemment qu’on peut échanger nos numéros. Le mien est sur ma carte. Je peux t’en donner une si tu veux bien… Descendre ? »

C’était vraiment une torture de faire semblant que tout allait bien. Il en voulait à Dieu de lui infliger une telle épreuve. Oui, il le méritait. Après tout le mal qu’il avait fait, c’était un juste retour du karma. Il aurait juste aimé ne pas craquer pour un de ses fervents défenseurs. C’était une vengeance bien cruelle. Et pourtant, Dieu n’était pas censé n’être qu’amour ?
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Jeu 9 Mar - 14:10

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 5 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
C’était délicat. Joe détestait avoir l’impression de marcher sur un fil avec lui. Il ne voulait pas le blesser. Mais il ne pouvait pas lui tomber dans les bras non plus. Comme il le lui avait expliqué, il n’était pas libre. Il était aussi plein de principes directement inculqués par sa famille et ceux-ci n’admettaient pas l’homosexualité. C’était compliqué. Mais il n’allait pas faire semblant que ça n’était pas arrivé. Il se laissera juste un peu de temps pour savoir quoi faire. En entendant Dorian s’excusait, Joe s’était mordu nerveusement la lèvre. Le faire culpabiliser, c’était bien la dernière chose qu’il voulait. Et l’entendre décrédibiliser les souhaits qu’il faisait pour eux deux n’avait pas été particulièrement agréable non plus. Avait-il vraiment dit ça sous l’effet de l’orgasme ? Joe était tout embrouillé d’un coup et il ne savait même pas quoi dire. Le mieux qu’il ait trouvé à faire finalement, c’était de garder le silence. Il était gêné d’être encore sur ses genoux maintenant mais il ne se voyait pas s’en enlever sans risquer de blesser Dorian. Finalement quand ce dernier lui demanda de descendre pour récupérer une carte de visite, le prêtre ne se fit pas prier. Comment ça avait pu devenir si bizarre d’un coup ? Joe n’en savait rien mais il avait presque hâte que ça se termine. Dorian lui avait donné sa carte et Joe avait noté son numéro sur un post-it. « Bon… Eh bien… Merci. » Merci de quoi ? Joe se sentait complètement abruti. « Et à bientôt. » qu’il avait soufflé dans un sourire gêné en quittant le bureau de Dorian. La première chose qu’il avait fait en sortant de là, c’était soupirer à s’en fendre l’âme.
Plus les jours passaient, plus la culpabilité de Joe s’était renforcée. Pour la première fois de sa vie, il était stressé. Plusieurs fois, il avait eu envie de contacter Dorian. Combien de fois est-ce qu’il avait eu sa carte de visite en mains ? Pour autant il n’avait jamais eu le courage de faire le premier pas. La situation n’avait pas changée. Il était toujours prêtre et il n’était pas plus sûr de ce qu’il pourrait avoir à lui offrir. Et puis il avait reçu des fleurs. Ses fleurs. Pas de mot, pas de nom. Mais il savait que c’était lui. Il avait alors rassemblé tout son courage pour lui envoyer :
SMS:
 

Joe se sentait lamentable. C’était quoi cette conversation en bois ? Il aurait aimé lui dire tellement de choses. Quelque part, il était le seul à qui pouvoir se confier sur ce qui le tourmentait. Mais il n’en avait rien fait et il le regrettait. Quoi qu’il en soit, c’était trop tard maintenant. Il ne se voyait pas lui renvoyer un sms pour lui confier ce qu’il pensait vraiment. Et puis ce qu’il pensait vraiment, c’était beaucoup trop confus pour lui encore. Il avait besoin de réconfort et pour ça, il ne pouvait compter que sur sa famille. C’est à Roxane, la plus âgée de ses nièces qu’il avait proposé une soirée en tête à tête vendredi soir. Ils étaient proches tous les deux. Avec six ans d’écart, ils avaient été élevés presque comme des frères et sœurs. Joe avait beaucoup attendu ce moment avec elle. Il savait qu’il riait toujours avec elle. Elle vivait toujours tout un tas de trucs trépidants et Joe les vivait avec elle par procuration. Quand vendredi soir était enfin arrivé, ils s’étaient retrouvés en ville pour dîner ensemble. C’était bras dessus bras dessous qu’ils marchaient dans la rue à la recherche du restaurant dans lequel il avait réservé. « … Eh oh, Joe, t’es là ?! J’étais en train de t’expliquer comment le voisin de papa et maman m’a fait du rentre dedans au mariage de la tante Elise. T’es sérieux tu m’écoutes même pas ?! » Oops. Grillé. Joe était totalement perdu dans ses pensées. Comme quoi, même avec Roxane, il avait décroché. « Pardon. Je suis désolé. Mais tu sais ce que j’en pense… » La blonde a ses côtés soupira en posant sa tête sur son épaule. « Oui, je sais. Je devrais me trouver un gentil garçon, me marier et faire des enfants. Franchement, Joe, tu pourrais être un peu plus moderne ! » Elle avait rigolé. Joe avait sourit. Oui, c’était bien ce qu’il pensait et c’était tout ce qu’il lui souhaitait. Pour lui, ça se passait comme ça… Et pas autrement. « Excuse ton vieil oncle Joe d’être si rétrograde… Mais je veux que ton bien. » Sa nièce avait redressé la tête. « Oui, je sais mais… OH BORDEL ! » C’était quoi ce changement de ton tout à coup ?! Joe avait observé sa nièce, interloqué. Puis il avait suivit son regard… qui l’avait mené à Dorian Sweetlove. Il avait blêmit. Alors quoi ? Ils se connaissaient ? Il était encore loin, sa nièce en profita pour lui glisser à l’oreille : « On a couché ensemble. Une fois. Il m’a jamais rappelé ensuite. J’arrive pas à croire que je le recroise ce salaud ! » Ah non, Joe n’arrivait ps à y croire non plus. Le sol se dérobait sous ses pieds en même temps qu’un colère noire l’envahissait. Il continuait à marcher dans la direction l’un de l’autre. Joe ne décrochait plus le regard de Dorian, il l’avait dans le viseur.
Anonymous
Invité
Jeu 9 Mar - 17:58

Dorian Sweetlove
J'ai 41 ans et je vis à Louisville, USA. Dans la vie, je suis journaliste indépendant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.
Dorian est accro au sexe. Il pourrait passer sa vie à ça sans problème. Malheureusement, ça ne paye pas les factures alors, il travaille de temps en temps. Il va à l'église tous les dimanches, plus pour pouvoir mater le prêtre de la paroisse que par réel intérêt pour la religion... Mais ça, il ne s'en rendait pas compte jusqu'à récemment.
Joe venait de quitter son bureau. La minute suivante, Dorian s'effondrait en larmes. Comme à son habitude, il avait tout gâché. Pour une fois qu'il avait des sentiments, il fallait que ce soit impossible entre eux. Ce soir-là, il était rentré chez lui très tard. Il avait essayé de travailler mais à chaque fois qu'il posait les yeux sur les fauteuils qui faisaient face à son bureau, il repensait à Joe et à ce qu'ils avaient fait. Il n'était même pas excité par cette idée. Il était abattu. Il s'en voulait d'avoir ouvert son cœur. Il se dégoûtait encore plus que d'habitude. Il n'avait même plus envie de manger. Les seules choses qu'il arrivait à faire étaient de fumer et de pleurer.

Lundi arriva bien vite. Il n'avait pratiquement pas écrit. S'il continuait comme ça, il allait finir par avoir des ennuis avec son patron. Il avait beau travaillé en indépendant, il devait rendre quelques articles par semaine pour toucher son salaire. Mais il n’y arrivait pas. Dès qu'il essayait d'aligner deux mots à la suite, il craquait. Tout lui rappelait Joe. C’était une réelle torture.

Cela faisait deux semaines de suite qu’il ne s’était pas rendu à l’église. Deux semaines qu’il n’avait pas écrit une ligne. L’ultimatum était tombé. Soit il écrivait un article avant la fin de cette semaine, soit il perdait son emploi. Il avait essayé à de nombreuses reprises mais sans succès. Le visage de Joe le hantait chaque minute de ses journées. Il espérait encore que les choses changent entre eux. Même si l’espoir était de plus en plus mince.

Pour tenter de déclencher un signe de sa part, il lui fit livrer un bouquet de fleurs. Il n’avait pas signé la carte. Il savait qu’il ferait le rapprochement. Alors qu’il n’y croyait plus, le SMS tomba. Malheureusement, leur conversation ne menait à rien. Ils échangeaient des banalités. Dorian lui avait même menti pour ne pas le faire culpabiliser. Il était vraiment tombé bien bas. Il regrettait sa vie d’avant. Elle était beaucoup moins compliqué.

« Vendredi à 18h dans mon bureau ». Voilà les seuls mots qu’il avait reçu de son boss. Il savait qu’ils annonçaient la fin de son avenir professionnel. Il n’avait pas le choix de se rendre au rendez-vous, la boule au ventre. Une demi-heure plus tard, il se retrouvait sans emploi encore plus malheureux. Il l’aimait ce boulot. C’était toute sa vie… Avant Joe. Maintenant, il se retrouvait avec ni l’un, ni l’autre. Ça ne pouvait pas être pire. Enfin c’est ce qu’il croyait avant de voir l’homme qu’il aimait au bras d’une charmante jeune femme. Ok, il avait vraiment touché le fond. En s’approchant d’eux, il ravala du mieux qu’il put sa peine. Seul ses yeux exprimaient ses réelles émotions.

« Bonsoir, mon père. Madame. Je vous souhaite une agréable soirée... »

Il s’était vite détourné. Son cœur allait exploser. Il avait vraiment tout perdu. Quelle vie de merde.
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Dim 12 Mar - 19:28

Joseph Moore
J'ai 36 ans et je vis à Lousville, USA. Dans la vie, je suis prêtre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

take me to church (ft. Mlle Vinca) - Page 5 UnsteadyBoringHarvestmen-size_restricted

Joe est quelqu'un de dévoué et serviable. De l'extérieur, les gens pensent que c'est pour ça qu'il a rejoint les ordres de Dieu. Mais c'est loin d'être la raison principale. Il y a un secret que Joe cache de tous -lui compris- : son homosexualité. De croyances et de valeurs trop radicales, il rejette  cette facette de lui et s'est parfaitement bien planqué dans son église.
Ce que Joe venait d’apprendre le révoltait. Il ne savait pas vraiment ce qu’il ressentait. De la jalousie ? De la colère ? De la honte ? De l’envie ? De la déception ? C’était compliqué. Pour autant, ça n’avait rien d’agréable. Au contraire. Il était furieux comme jamais il ne l’avait été. La révélation de sa nièce le rendait malade. Sans jamais le quitter des yeux, le prêtre avait fixé Dorian qui s’avançait vers eux. Quand il était enfin arrivé à leur niveau, Joe s’était attendu à tout sauf à ce qui s’était passé. Il les avait salué. Comme ça. Mon père. Madame. C’était pas du foutage de gueule ça ?! « Bonsoir. » qu’il avait simplement à son tour en serrant les dents. Sa nièce à ses côtés était restée complètement interdite. Ce n’était qu’une fois Dorian partie qu’elle avait demandé : « Non mais attends tu le connais ?! » Joe avait haussé les épaules, feignant tant bien que mal l’indifférence. « Pas vraiment. » Il espérait être convaincant. Heureusement, Roxane était bien plus choquée par le fait qu’il l’avait traitée comme une vulgaire inconnue pour remarquer que son oncle n’en menait pas large. « Madame ! Madame ?! C’est une blague j’espère ! » Et Joe avait seulement tiré sur son bras pour qu’ils continuent leur chemin. Plus vite ils seraient arrivés au restaurant, plus vite il pourrait penser à autre chose. Pourtant, une fois attablés, Joe était incapable de détourner ses pensées. Alors il n’avait même pas commandé leurs boissons qu’il avait demandé : « Dis… Il t’a courtisée, Dorian ? Il t’a offert des fleurs, peut-être ? Ou dit qu’il t’aimait ? » La trentenaire en face de lui l’avait regardé en écarquillant les yeux. « Wow, Joe… » Eh merde, il venait de se griller ? Joe s’apprêtait à se justifier mais Roxane fut la plus rapide : « Depuis quand ça t’intéresse ? Tu cherches à séduire une femme ? Parce que je suis pas sûre qu’il soit judicieux de s’inspirer de Dorian Sweetlove… » La serveuse était arrivé, les interrompant momentanément. Elle leur donna les cartes après avoir pris la commande leur boisson. Ce soir, Joe restait à l’eau. « Je me demandais juste… comme ça. » Roxane avait sondé son oncle du regard, comme si elle savait que quelque chose ne tournait pas rond et puis elle avait dit : « Bien sûr qu’il m’a pas offert des fleurs. Et il m’a certainement pas dit qu’il m’aimait. Enfin, franchement, ce gars s’est tapé presque la moitié de la ville ! J’ai été assez conne pour croire que ce serait différent avec moi… Ma foi. Il est sacrément sexy. Tant pis. J’aimais bien son appart en plus, il était à deux pas de mon boulot. » Sacrément sexy. Joe s’était retenu de grimacer. Il avait carrément envie de vomir. Quelle horreur. « A deux pas, ah bon ? » qu’il avait pourtant demandé sans savoir d’où lui venait ce sang froid. Et, jackpot, Roxane lui avait donné l’adresse exacte. Il n’avait plus qu’à faire passer ce diner le plus rapidement possible et se pointer chez lui pour demander des comptes.
Le diner passé, Roxane déposée, Joe avait pris la route pour l’appartement de Dorian. Dans sa tête, c’était du tout vu. Il allait venir chez lui et lui faire la scène qu’il méritait. C’était dans cet optique qu’il avait sonné, se moquant bien de le réveiller ou de le déranger avec Dieu sait qui.
Contenu sponsorisé
take me to church (ft. Mlle Vinca)
Page 5 sur 9
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Sujets similaires
-
» Mlle Vinca
» Fruit défendu... [ft. Mlle Vinca]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: