Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» De métal et de griffe. [PV Mandrin] [+18]
“Even after all this time, I keep forgetting that heroes can be found in unlikely places and persons -- like Database Administrator"  - Page 20 EmptyAujourd'hui à 9:38 par Mandrin

» TOPS-SITES ¬ votez pour ltdr
“Even after all this time, I keep forgetting that heroes can be found in unlikely places and persons -- like Database Administrator"  - Page 20 EmptyAujourd'hui à 9:02 par Senara

» Fire and Immortality (avec Léolyne)
“Even after all this time, I keep forgetting that heroes can be found in unlikely places and persons -- like Database Administrator"  - Page 20 EmptyAujourd'hui à 1:04 par Léolyne

» If these wings could fly
“Even after all this time, I keep forgetting that heroes can be found in unlikely places and persons -- like Database Administrator"  - Page 20 EmptyHier à 23:27 par Jay'

» CADMOS - mille empereurs sans aucune terreur
“Even after all this time, I keep forgetting that heroes can be found in unlikely places and persons -- like Database Administrator"  - Page 20 EmptyHier à 23:23 par Jay'

» the tortured poets department
“Even after all this time, I keep forgetting that heroes can be found in unlikely places and persons -- like Database Administrator"  - Page 20 EmptyHier à 23:18 par Jay'

» Hi Everyone
“Even after all this time, I keep forgetting that heroes can be found in unlikely places and persons -- like Database Administrator"  - Page 20 EmptyHier à 23:08 par Frida K.

» Funambule feat Manhattan Redlish
“Even after all this time, I keep forgetting that heroes can be found in unlikely places and persons -- like Database Administrator"  - Page 20 EmptyHier à 22:21 par Charly

» PRÉSENTATION ¬ quand c'est fini, c'est par ici
“Even after all this time, I keep forgetting that heroes can be found in unlikely places and persons -- like Database Administrator"  - Page 20 EmptyHier à 21:39 par yellamo

Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon 151 : où trouver le coffret Collection Alakazam-ex ?
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

“Even after all this time, I keep forgetting that heroes can be found in unlikely places and persons -- like Database Administrator"

Clionestra
Messages : 3777
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Lun 9 Oct - 23:28

Ben
Shaw

J'ai un âge certain ans et je vis dans les tri-cities, Amérique. Dans la vie, je suis Administrateur de base de donné et Loup bêta. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis merveilleusement bien.

“Even after all this time, I keep forgetting that heroes can be found in unlikely places and persons -- like Database Administrator"  - Page 20 Ben11
► originaire de Londres, qu'il a été obligé de quitter car accusé (à tort) d viol sur plusieurs femmes.
► Possède encore son accent mignon
► Supporte mal tous les êtres vivants
► Son loup est roux tirant vers le marron avec des yeux jaunes.

Notes:

Il hoche la tête et accepte. Elle ira voir Honey et Mercy, seule. Son loup grogne et il le musèle d’une pensée forte mais définitive… Si Nabi voulait faire quelque chose toute seule, elle en avait le droit. Et elle se retrouverait avec Honey, qui avait besoin d’elle. Et Mercy, qui pourrait la protéger. Et si Paul débarque dans ce schéma ? Son loup grogna et il le fit taire à nouveau. Depuis hier, Ben avait beaucoup de mal à ne pas penser à Paul comme à un ennemi. Pour lui, il était, pour le moment, plus une menace que son propre père. Il y avait un océan entre son géniteur et lui. Il y avait que quelques kilomètres, voir moins parfois, entre Paul et Nabi. C’était donc une menace. Et il avait bien envie de lui refaire le portrait. Ben se calma avant de ne faire quelque chose de très mauvais pour sa place dans la meute. Pas qu’il y tienne particulièrement. C’était juste l’idée que sa compagne, et son loup jappa de bonheur sans se faire museler cette fois, puisse être courtisé par un autre qui le dérange. Il sait qu’elle était assez forte pour se défendre de Paul. Et qu’assez étrangement, elle le voulait, lui, pour compagnon … Mais ça le dérange tout de même. Il avait envie de l’attraper dans ses bras, entourer son corps de sa chaleur et laisser une trainée d’odeur.

- Tu porteras mon pull. Il fait froid.

Au cas où. Juste au cas où. Certes, il y avait peu de chance que l’on loupe l’information qu’elle était sa compagne. Mais … Au cas où. Puis. Ils n’étaient pas réellement compagnons, encore. Son loup releva les yeux au ciel en rappelant la nuit dernière à l’esprit de Ben. Il repoussa ce souvenir. Il avait vocalisé pour la première fois de sa vie son passé. Et ça le dérange. Il avait envie d’effacer la mémoire de Nabi. De lui dire d’oublier. Et de s’enterrer. En même temps de l’amener avec lui. Et cette pensée lui rappela tout ce qu’il n’était pas. Dominant. Protecteur. Une bonne personne. Tout ça, il n’était pas. Il regarde la jeune femme à sa question pour s’approcher d’inquiétude quand il comprend ce qu’elle fait. Il cligne des yeux, plusieurs fois. Son loup hurlant à l’intérieur de lui de faire quelque chose pour la souffrance de sa compagne.

Il s’assit en tailleur devant le canapé et remonte sa main dans ses cheveux. Il réfléchit à comment lui répondre le temps qu’elle se calme un peu. Il écoute son cœur. Il écoute son propre cœur. Il attend que les deux battent un peu au même rythme, trop rapide pour ne pas trahir de forte émotion, avant de soupirer un peu.

- J’ai vécu toute ma vie, même ici dans la meute d’Adam, à croire que si je venais à mourir, personne ne s’en soucierais réellement. Oh. Bien sûr la meute serait affectée, mais ça ne serait que « moi ». Alors, savoir que je compte pour toi, ça me rappelle que je peux tout te donner. Que ce qui compte pour moi, et il montre ses étagères de classeur, ça peut te revenir. Cela ne sera pas jeter pour se débarrasser, ou juste oublier.

Il s’approche doucement d’elle, vérifie son état avant de la prendre dans ses bras. Clairement, tant pis si elle décide de le mordre. Il préférait souffrir physiquement qu’elle souffre un peu, même un tout petit peu, dans sa tête. Doucement, il prend son col et caresse sa fourrure.

- Je ne compte pas mourir. Je compte passer le plus de temps possible, jusqu’à trouver un moyen d’être avec toi sans avoir mal… sans faire mal pendant … Bref. Pardonne-moi. Je ne voulais pas te rendre ni triste, ni en colère.

Son loup souffla dans son esprit pour qu’il puisse dire aussi ce qu’il pense. Et le loup transmis à la louve toute l’absolue dévotion et l’amour qu’il ressent. Il la protègerait de la souffrance. Même si ça voulait dire vivre des années et des années. Surtout, si ça veut dire vivre des années.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Léolyne
Messages : 287
Date d'inscription : 28/09/2022
Crédits : @laetitialacombe [instagram - commission]

Univers fétiche : Fantastique/Fantasy
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t6253-la-bibliotheque-du-loup https://www.letempsdunrp.com/t5370-leolyne-mamie-d-internet-is-entering-the-tchat
Léolyne En ligne
Jeu 21 Déc - 3:29
Lovée contre son bout de canapé, la louve s'agitait sans savoir exactement comment réagir. La panique de Nabi la prenait aux tripes, un sentiment si féroce qu'elle ne se rappelait pas l'avoir déjà expérimenté auparavant. Il y avait déjà eu des crises par le passé mais aucune n'avait été aussi forte que celle-ci. Le contact entre les deux êtres était saccadé, haché, presque rompu. Jamais la distinction entre la Bête et la Déesse n'avait été si forte ; chacune, à sa façon, avait conscience de tout ce qui les séparait. Nabi, dans les ténèbres de son esprit, tombait à l'infini au point d'en perdre tout repère, tandis que Nabia piaffait, grognait et pleurait. La voix de Ben finit par lui donner une ancre, la louve se contraint à lever la tête vers lui, posant un regard beaucoup trop jaune sur le londonien qui tentait de la rassurer. Elle sentit son coeur, toujours fébrile, ralentir suffisamment pour se caler sur le rythme de son compagnon et lui permettre de reprendre ses esprits. Le fil entre les deux moitiés restait tendu, mais se stabilisait. L'écossaise ouvrit les yeux dans l'abysse de son monde intérieur et, en se concentrant, parvint à repérer la lueur violette qu'elle avait déjà entraperçu la dernière fois. Elle réussit à suivre l'étrange lumière jusqu'à retrouver son chemin ; dans les bras de Ben, l'animal se mit à Changer une nouvelle fois, délivrant une Nabi déboussolée mais maîtresse d'elle-même. La métamorphose avait été bien plus lente que d'ordinaire et si elle n'était pas douloureuse, elle l'avait épuisée. Elle s'effondra dans les bras de son compagnon en haletant, roulée en boule sur elle-même pour dissimuler sa nudité tout en se rassurant d'une manière ou d'une autre.

Il fallut une bonne dizaine de minutes de repos pour qu'elle se sente enfin de répondre. La jeune femme releva doucement la tête, ses yeux d'améthystes, humidifiés par des larmes qui n'avaient pas coulé, se plongèrent dans le regard de Ben tandis qu'elle ressentait leurs loups se connecter entre eux, se rassurer par le lien. Elle acquiesça en silence, incapable de répondre quoique ce soit après ces mots. Oui, elle comprenait. Elle avait bien conscience qu'il n'avait eu aucune mauvaise intention et elle ne lui en voulait pas de toute manière, mais elle en souffrait tout de même. Elle finit par se relever pour se rendre à la salle de bain dans laquelle elle prit le temps de se rafraîchir, puis elle alla récupérer une tenue de rechange dans la chambre. Elle enfila un pantalon simple et confortable avant d'enfiler un t-shirt piqué à Ben sans lui demander la permission, et même l'une de ses vestes. Porter quelque chose lui appartenant la rassurait, elle savait qu'il serait plus content que dérangé de toute façon. Un poil mal à l'aise une fois de retour au salon, elle esquissa tout de même un sourire à l'attention du loup et vint machinalement lui prendre la main pour lui montrer qu'elle allait bien et qu'elle se sentait mieux.

Désolée pour tout ça... J'ai toujours envie de sortir, mais je n'ai plus très envie d'être apprêtée, j'espère que ça ne te dérange pas ?
Clionestra
Messages : 3777
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Sam 6 Jan - 18:12

Ben
Shaw

J'ai un âge certain ans et je vis dans les tri-cities, Amérique. Dans la vie, je suis Administrateur de base de donné et Loup bêta. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis merveilleusement bien.

“Even after all this time, I keep forgetting that heroes can be found in unlikely places and persons -- like Database Administrator"  - Page 20 Ben11
► originaire de Londres, qu'il a été obligé de quitter car accusé (à tort) d viol sur plusieurs femmes.
► Possède encore son accent mignon
► Supporte mal tous les êtres vivants
► Son loup est roux tirant vers le marron avec des yeux jaunes.

Notes:

Ben était un peu désorienté face à la relation de sa compagne avec sa louve. Ou plus exactement, à cette différence qu’il pouvait sentir en elle, en rapport à tout ce qu’il connaissait. Son expérience en terme de lycanthropie se comptait en année. Pourtant, il ne savait pas quoi faire pour l’aider quand son corps semblait s’arrêter pour se transformer. Et surtout, quand c’était à cause de mots qu’il avait lui-même prononcé. Il ne s’attendait pas à ce que son envie de tout lui offrir de lui, même après sa mort, se transforme en peur de sa mort. La semaine dernière, oui. La semaine dernière, il aurait pu parler de sa mort prochaine et imminente sans même s’émouvoir le moins du monde. La semaine dernière, cette idée de mourir en laissant à quelqu’un quelque chose aurait été simplement une démarche administrative. Là, il avait simplement voulu dire qu’il voulait lui offrir une partie de lui, si jamais. Ou plus exactement, qu’elle le possédait déjà entièrement, et que tout était à elle. Son appartement aussi, ses travaux, ses affaires, tout. Il ne voyait personne à qui il voulait les donner. Mais il ne voulait clairement pas mourir. Il ne comptait pas mourir, ni demain, ni jamais… en tout cas, pas tant que la jeune femme était en vie à ses côtés, ça c’est sûr. Si elle disparaît, il en reparlerait.

Le temps qu’elle revienne à elle, il utilisa le plaid pour la couvrir. Parce qu’il savait ce qu’elle pensait de la pudeur et de l’impudeur (même s’il ne sait pas si ce mot existe réellement). Il se dit simplement que la jeune femme apprécierait le geste. Il laisse le temps calmer la situation et son loup ronronnait (un loup ne ronronne pas, mais le loup faisait des choses étranges pour essayer de faire plaisir à sa louve, dont essayer un espèce de grognement / vrombissement de sa cage thoracique qui n’était clairement pas naturel pour une telle bête). Il la laisse se préparer, tout en se déplaçant pour être toujours pas loin, dans un silence qui aurait pu être gênant mais ça va. Il s’approche et presse lui aussi sa main dans la sienne.

- Cela ne me dérange pas du tout, toutes mes affaires t’appartiennent aussi désormais. Tu peux tout me prendre, et si en plus ça permet à tout le monde de sentir mon odeur, je ne vais clairement pas pleurer.

Doucement, et par une pulsion étrange mais mignonne, il se penche vers elle et caresse son nez dans un bisou esquimau tout doux avant de se reculer. Il se sent toujours étrangement attirer par elle. Par son corps. Et rien de sexuel là-dedans. C’était sa peau qui l’attire. Il voulait la toucher, la caresser, l’embrasser, et la sentir contre lui. Il sourit doucement, heureux et désolé encore un peu.

- Je t’emmène chez Honey, et tu m’enverras un message quand tu as fini, que je vienne te chercher.

Il se recule et finit par prendre toutes ses affaires pour partir en voiture. Il la dépose comme promis devant chez Honey. Il pouvait voir la voiture de Mercy, donc même si Paul était quelque part, Mercy ne laissera pas Nabi se faire blesser. Alors qu’elle allait sortir, il sort de voiture et la rattrape. Devant elle, il ne sait plus trop ce qu’il voulait faire. Puis il se rappelle. Un baiser n’était pas du sexe. Cela ne faisait réellement pas mal. Alors, il se penche à nouveau, et au lieu de lui faire un bisou mignon comme tout à l’heure, il pose ses lèvres sur les siennes dans un smack à la fois doux et rapide. Il se recule avant de lui faire un geste de la main.

- Je vais continuer à faire des papiers pour toi… et faire quelques courses.

D’ailleurs, si elle était marié à un américain, elle aurait le droit à un visa et il ne serait pas trop compliqué pour une meute de loup de faire une fausse identité (mais donc plus besoin de mariage, mais le process ne se fait pas en entier dans son esprit). Il la laisse après une nouvelle pression sur les mains et il rejoint un magasin d’électronique qu’il aime bien. On ne le dérange jamais et il n’était pas très loin de la jeune femme, on ne sait jamais. Il avait le temps pour faire les papiers d’ailleurs.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Léolyne
Messages : 287
Date d'inscription : 28/09/2022
Crédits : @laetitialacombe [instagram - commission]

Univers fétiche : Fantastique/Fantasy
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t6253-la-bibliotheque-du-loup https://www.letempsdunrp.com/t5370-leolyne-mamie-d-internet-is-entering-the-tchat
Léolyne En ligne
Dim 14 Avr - 2:44
Bien qu'elle ait réussi à se ressaisir et à outrepasser sa crise d'angoisse, Nabi était loin de se sentir bien. Ben n'avait pas besoin de dire ce qui lui passait par la tête, elle avait compris à son regard qu'il était dépassé par les évènements. Il ne comprenait pas ce qui lui arrivait car ce qui lui arrivait n'avait rien de normal pour un loup. Pour elle, qui n'avait jamais rencontré de congénères auparavant et escomptait enfin avoir les réponses à toutes ses questions, il était difficile d'admettre qu'elle était un cas à part parmi une population déjà relativement improbable. La douceur de son compagnon lui fit du bien, lui offrant même une agréable façon de penser à autre chose. Elle n'était pas que louve, elle le ressentait de plus en plus, mais elle ne comprenait pas ce qu'elle pouvait être d'autre. Pouvait-elle être deux choses différentes ? Nul ne le saurait. Son premier réflexe lorsque le londonien lui prit la main avant de frotter son nez contre le sien fut de se blottir contre son torse, nichant naturellement son visage au creux de son cou avant de s'imprégner de son odeur qui la rassurait.

"Même la Mort ne pourra m'empêcher de te garder auprès de moi. Pour toujours."

À l'instant où elle marmonnait ces mots ses yeux se mirent à scintiller, comme s'il s'agissait d'une sorte de promesse magique qu'elle avait formulé sans le vouloir. Nabi n'avait aucune idée de ce qui avait motivé ses paroles, d'autant qu'elle n'était pas de nature possessive et encore moins capable de le dire à voix haute sans en rougir alors évidemment... Elle piqua un terrible fard en réalisant les choses et se recula vivement en prétextant avoir besoin d'un verre d'eau, ravie que le loup enchaîne sur un autre sujet.

"Oui... Ça prendra sans doute un peu de temps, mais elle en a besoin. Il faut que je pense à lui amener quelques plats d'avance."

Il était difficile de s'occuper de soi après une perte aussi intense, les êtres humains -car les loups étaient humains à l'origine quoiqu'ils en pensent- avaient la fâcheuse tendance à se laisser engloutir dans leur tristesse, incapables de s'occuper d'eux comme si vivre était une insulte aux défunts. L'oméga ne pouvait laisser cela arriver. Elle prit quelques plats préparés d'avance, des biscuits dans un sachet et quelques affaires avant d'emboîter le pas au loup qui la mena à destination. L'élan de tendresse de Ben la surprit de plaisir, elle retrouva un large sourire alors qu'il lui volait un baiser sans même le réaliser, et elle se permit de le retenir un peu plus contre elle, nouant ses mains avec les siennes en profitant un peu de son étreinte.

"J'aimerais que tout le monde sache que je suis à toi. Et que tu es à moi."

Les joues rougies par la gêne, elle s'efforça tout de même de soutenir le regard du loup. La crise de panique qu'il lui avait provoqué en évoquant sa mort avait au moins réveillé quelque chose en elle, une volonté bien plus prenante d'être revendiquée par son compagnon. Et d'en faire de même, bien sûr. Elle ne lui forcerait jamais la main et avait bien conscience qu'il avait besoin de temps, mais Nabi pensait qu'il devait savoir, quitte à ce qu'elle le lui répète régulièrement, qu'il était en droit de la faire sienne et qu'elle n'attendait que ça. Elle le regarda partir en souriant puis tourna les talons dès qu'il fut hors de sa vue afin de rejoindre la maison de la louve.

Sur place elle trouva une Mercy en train de réviser la voiture d'Honey qui l'observait sans émotion, louve dissimulée sous un buisson pour ne pas attirer les regards. La rouquine savait reprendre contenance très vite, aussi salua-t-elle la coyote d'un ton joyeux en effaçant toutes les dernières traces d'émotion négative, puis distribua quelques sucreries à la ronde. Si la louve n'y toucha pas au début, quelques heures plus tard les biscuits abandonnés devant son museau avaient disparu. Mercy rentra la première après avoir longuement discuté avec l'oméga, et Honey finit par reprendre forme humaine dans son salon après que Nabi se soit installée pour jouer sur son téléphone, prenant une longue douche avant de revenir vers la demoiselle. Elle ne savait pas bien quoi penser d'elle, mais sa présence restait apaisante et bienvenue malgré elle. La sentait calme, presque rassurée, l'écossaise considéra qu'il était temps de partir -non sans avoir affirmé qu'elle reviendrait-. Elle envoya un message à Ben pour qu'il la récupère au plus vite, lui demandant au passage s'il acceptait de passer la soirée avec elle -de préférence dans le canapé, à regarder un film tout en grignotant tout et n'importe quoi, avec un coyote -qui était apparu à ses pieds à un moment donné- en train de somnoler sur le tapis.

Contenu sponsorisé
“Even after all this time, I keep forgetting that heroes can be found in unlikely places and persons -- like Database Administrator"
Page 20 sur 20
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20
Sujets similaires
-
» We were heroes.
» Error 404 not found
» (m) marvel - everyday heroes (en cours)
» King / Time after time
» Even when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: