-26%
Le deal à ne pas rater :
DeLonghi Détartrant écologique pour machine à café 500ml
9.90 € 13.36 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Even when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
Chocohuète
Chocohuète
MESSAGES : 358
INSCRIPTION : 30/03/2017
CRÉDITS : L'icon vient de je ne sais pas trop où, désolée ! Signature de Cookie corns. Chanson " DARKNESS MY SORROW ", Chuya's character song.

UNIVERS FÉTICHE : Ca dépend de mes envies ^^"
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t852-j-erre-dans-lapocalypse-j-erre https://www.letempsdunrp.com/t4284-les-p-tites-envies-de-chocohuete#89526 https://www.letempsdunrp.com/t4306-les-cafouillis-de-chocohuete#89681 https://www.letempsdunrp.com/t4533-dans-la-valise-de-chocohuete-il-y-a#92945
cat

Even  when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice) Empty

Even when the dark comes crashing through, when you need a friend to carry you & when you're broken on the ground : you will be found!

Even  when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice) Fad3d392d17f97e3520b8ec136d67897--kyoto-ticket

ATTENTION : Ce sujet traitera de sujets difficiles, comme le harcèlement scolaire, le rejet à cause d'un handicap, des pensées suicidaires ainsi que de tentative(s) de suicide(s)....

Ishida Shôya & Nishimiya Shôko ont plus en commun que le simple fait d'avoir été camarades de classe, en CM2, durant quelques mois. Tous deux ont été victimes de brimades (même si à l'origine, Shôya a été celui qui s'en est pris à Shôko, et que ça lui a valu par la suite d'être le souffre-douleur de sa classe !). Tous deux portent également en eux une immense souffrance et un mal-être plus grand encore... Tous deux sont brisés par la vie (même si Shôya sait avoir une grande part de responsabilité dans les maux de la sourde !)... Et tous deux ont besoin d'une seule personne pour parvenir à aller de l'avant : simplement de l'autre... Mais ça, bien entendu, ils ne le savent pas encore. Lui projette d'aller la retrouver, pour lui demander de le pardonner (même s'il est convaincu de ne pas mériter son pardon !). Elle en sera surprise, bien entendu. Mais aucun d'eux ne s'attend à ce qui s'en suivra.

Venez découvrir comment ils s'aideront mutuellement à panser de vieilles plaies, et s'apprendre l'un l'autre à aller de l'avant... Et qui sait, peut-être qu'au bout du chemin, l'amour les réunira ?

Réécriture de "A Silent Voice"

@Noëline ~ Sû & @Chocohuète



y5soootz
No matter what kind of cliched game it's, I'll play until the end. I simply wanted a way to kill time. The world is a bird cage, faded in colour. 'In languor dreams of death' ... who was the one that said it? BUT NOW, DARKNESS MY SORROW, I have not yet fallen apart so, as I laugh off this imposed inconvenience. Even if I get tired of the night & tear off my shackles. Let's stop messing around already. I'll manipulate even the weight of this cut-short life. I'd rather just fall than go back to being alone. Staring at the destroyed cage of this self, (GRAVITY). Slowly, I sing, "Not bad at all." Even though it feels like I might be trapped, there is no room for sentiments. I'll push myself to the limit & dye everything jet-black.
Revenir en haut Aller en bas
 
Chocohuète
Chocohuète
MESSAGES : 358
INSCRIPTION : 30/03/2017
CRÉDITS : L'icon vient de je ne sais pas trop où, désolée ! Signature de Cookie corns. Chanson " DARKNESS MY SORROW ", Chuya's character song.

UNIVERS FÉTICHE : Ca dépend de mes envies ^^"
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t852-j-erre-dans-lapocalypse-j-erre https://www.letempsdunrp.com/t4284-les-p-tites-envies-de-chocohuete#89526 https://www.letempsdunrp.com/t4306-les-cafouillis-de-chocohuete#89681 https://www.letempsdunrp.com/t4533-dans-la-valise-de-chocohuete-il-y-a#92945
cat

Even  when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice) Empty

3285193712_1_5_S7vnLB4z.png
Ishida Shôya
J'ai 17 ans et je vis dans une petite bourgade nippone dont le nom ne vous dira strictement rien, car peu connue, depuis ma naissance. Dans la vie, je suis un  lycéen plutôt moyen, avec en prime, un petit job dans une supérette. Et je m'en sors moyennement bien, affrontant tant bien que mal mes remords au quotidien, ainsi que ce qui a tout l'air d'être une dépression ! Sinon, depuis toujours, je suis célibataire, et je le vis plutôt bien : de toute façon, qui voudrait de moi, après ce que j'ai fais, en primaire ? Est-ce que je mérite seulement d'être heureux, comme tout à chacun ? J'en doute !

a1a66c90e7884ebc43e8506234655df5.gif
Abandonné à tout juste 4 ans par son père - Élevé par sa mère, coiffeuse - A une grande soeur qui a environ 10 ans de plus que lui - Vivent tous ensemble, avec Pedro (mari de sa soeur) + Maria (fille du jeune couple, qui a 4 ans) - Surnommé depuis toujours par ses proches :  Shō-chan - Fut un enfant turbulent en primaire - A brimé, cruellement, Nishimiya Shôko, jeune élève sourde, nouvellement arrivée dans sa classe, en CM2 - Au bout de 5 mois environ, elle a changée d'école - La faute fut entièrement rejetée sur Shôya, tant par les adultes que par les enfants - Dès lors, il fut rejeté par tous, et ça continua au collège - Il s'isola progressivement des autres, suite à ça - Il fut aussi brimé - Il apprit durement de ses erreurs - Il s'est mis en tête d'aller présenter ses excuses à la sourde, puis de se donner la mort, estimant ne plus mériter de vivre ! - Mais rien ne va se passer comme prévu, et doucement, il arpentera la voie de la rédemption...
[Plus de détails ici]

EveryAggravatingKarakul-max-1mb.gif
Travailleur - Solitaire & renfermé sur lui - Fataliste - Tendre et protecteur envers ses proches - Déteste être observé, il ne regarde donc plus personne dans les yeux et est mal à l'aise quand il est entouré ! -

tumblr_otvufjBxNr1tty0zlo1_r1_500.gifv
"Have you ever felt forgotten in the middle of nowhere? Have you ever felt like you could disappear?" [CLIQUEZ]


Ishida Shôya :copyright: ??
Un pas. Un autre pas. Oublie la sensation de lourdeur qui accompagne tes moindres gestes, Shôya, et continue d’avancer… Encore un dernier effort… Et après, promis, ça ira mieux. Pour tout le monde… Voici ce que ne cesse de penser ce grand lycéen brun dégingandé, alors qu’il traverse le couloir. Voyez cet adolescent de 17 ans, qui semble porter tout le poids de ce monde qui ne tourne plus rond, sur ses épaules. Contemplez son regard désoeuvré. Si jeune. Déjà brisé. Et déjà coupable d’horreurs. Qui ne cessent de briser son âme, morceaux par morceaux, chaque jour un peu plus. N’y pense plus, Shôya, le mal est déjà fait. Tu ne peux qu’espérer lui faire comprendre à quel point tu regrettes d’avoir été si jeune et si con… Il a beau s’encourager à ne pas repenser à son comportement abject d’antan, ça le hante. A chacune de ses respirations laborieuses. Tous les jours. Chaque seconde. Figurez-vous que cette grande gigue a été coupable de harcèlement scolaire, sur une nouvelle venue dans sa classe, alors qu’il était en CM2. Nishimiya Shôko : ce nom est gravé à jamais dans sa mémoire. Tout comme les moindres horreurs qu’il a pu faire subir à cette jeune sourde, pendant de très longs mois. Il les revoit encore, bien souvent, quand il ferme les yeux.

Ne pense pas à ça. Pas maintenant. Ca n’est pas le moment. Concentre toi sur cette dernière étape qu’il te reste à faire, avant… Le jeune Ishida s’interrompt dans ses pensées. Suicidaires. Oui, il a en effet planifié de mettre un terme à sa vie, dans quelques heures. C’est pour partir l’esprit en paix – autant que possible en tout cas ! – qu’il s’est donné tant de mal, ces derniers mois. Il a rassemblé une belle somme d’argent, pour rembourser sa mère. Encore à cause de son attitude abjecte, en primaire, à l’encontre de Nishimiya : 8 prothèses auditives, qu’il a détruites… Petit con ! Ce matin, il a donc déposé une enveloppe dans la chambre de sa mère, encore endormie. Avec l’intégralité de la somme : 1,7 millions de yen. Et un mot d’excuse. Afin de réunir cette belle somme, il a travaillé d’arrache-pied dans la supérette du coin. Il a également vendu tous ces biens : mangas, jeux vidéos, vêtements et même son futon. Et depuis de longues années, il a appris la langue des signes. Qui aurait crû ça de moi, quand j’étais môme, hein ? Tout ça pour communiquer – correctement ! – avec la jeune sourde. Lui demander pardon en bonne et due forme. Je ne mérite pas son pardon. Je ne mérite plus grand-chose. Mais au moins aurais-je essayé de prouver que j’ai changé. Il souffle. Tant mentalement que « physiquement ». Le voilà arrivé devant la porte, derrière laquelle il sait que se trouve son ancien souffre-douleur. Il s’apprête à ouvrir doucement la porte. Voilà, le grand moment est venu ! Comme à son habitude, il ne prête pas la moindre attention au monde qui l’entoure. Aux gens qui peuvent croiser sa route. Il déteste être observé. Il a pris l’habitude de ne plus regarder quiconque dans les yeux, en dehors du cercle familial. Il soupire. Doucement, il ouvre la porte. Fouille la pièce du regard. Elle n’est pas là ? Déjà partie ?

Il se décale un peu, pour regarder dans le couloir. Tourne mieux la tête. Aperçoit finalement un profil qui lui semble un peu familier. C’est elle ? Afin d’en avoir le cœur net, il comble en quelques pas, la distance qui les sépare. Il l’interpelle, mais sans effet. Sa main se pose sur l’épaule de la jeune femme. « Nishimiya ? ». C’est bien elle !, constate-t-il alors qu’elle se retourne. Quelques rougeurs apparaissent sur les joues du lycéen. Mal à l’aise. Que lui dire réellement ? Il y a pourtant réfléchi de très longs mois, mais une fois le moment venu, cette tâche lui paraît bien insurmontable ! « Euh… Salut ?! Tu me reconnais ? C’est moi, Ishida Shôya… » Silence gêné de la part du brun, qui ajoute cependant, peu après : « On était… Ensemble, en primaire… En CM2…. ». Il enchaîne, en balbutiant, mal à l’aise. Sa main gratte son crâne, signe manifeste de sa gêne. Contrairement à son habitude, il s’efforce de la regarder dans les yeux. Ne perdant pas une miette des réactions gênées, de sa comparse. Et ne s’attend pas le moins du monde à la réaction qu’elle aura, peu après….



y5soootz
No matter what kind of cliched game it's, I'll play until the end. I simply wanted a way to kill time. The world is a bird cage, faded in colour. 'In languor dreams of death' ... who was the one that said it? BUT NOW, DARKNESS MY SORROW, I have not yet fallen apart so, as I laugh off this imposed inconvenience. Even if I get tired of the night & tear off my shackles. Let's stop messing around already. I'll manipulate even the weight of this cut-short life. I'd rather just fall than go back to being alone. Staring at the destroyed cage of this self, (GRAVITY). Slowly, I sing, "Not bad at all." Even though it feels like I might be trapped, there is no room for sentiments. I'll push myself to the limit & dye everything jet-black.
Revenir en haut Aller en bas
 
Noëline ~ Sû
Noëline ~ Sû
Autre / Ne pas divulguer MESSAGES : 15
INSCRIPTION : 12/08/2021
ÂGE : 21
RÉGION : Gironde
CRÉDITS : https://www.instagram.com/pastellantenna/

UNIVERS FÉTICHE : Romance - Libre de tout faires.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Noob

Even  when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice) Empty

040d.png
Shouko Nishimiya
J'ai 17 ans et je vis dans un appartement avec ma mère , ma petite soeur et ma grand mère suite au divorce de mes parents qui nous laissera que très peux de moyen de subsisté. Dans la vie, je suis étudiante à École élémentaire de Suimon et je m'en sors moyennement bien malgré que j'ai passer beaucoup d'étape pour arriver jusqu'ici j'ai beaucoup de regrets de mon passé qui en même temps me hante et me rattrape un peu chaque jour. Sinon,je suis célibataire et je le vis plutôt moyennement : Cela ne me dérange pas trop de ne pas avoir de petit amis pour le môment mais je me demande chaque jour si j'arriverais à trouver quelqu'un , qu'il me comprendra et me soutiendra pour se que je suis prêt à "m'écouter" et à me soutenir celons les besoins.

Shōko est née un 7 juin et est sourde depuis sa naissance, sa mère ayant été malade pendant sa grossesse. Sa famille paternelle ne l'a pas reconnue et son père a demandé le divorce avec sa mère. Au cours de ses premières années, Shōko est transférée d'école en école car elle subit sans cesse les brimades de ses camarades. Sa mère veut la rendre forte, cependant Shōko ne se sent pas capable de s'opposer aux autres.
malgré tout elle arrivera à se faire une amie qui malheureusement disparaitra la laissant seule dans dans cette école ou elle du subir et survivre à sa manière dans l'espoir de pouvoir un jour se faire un amis.
Cela n'arrivera pas à dans cette école vue que sa mère pris la décision de la changer d'établissement pour des raison de sécurité et monétaire à cause des nombreux appareil auditif cassé ou perdu durant les brimade de ses camarade.
Aujourd'hui encore elle garde espoir et a pour but d'avancer même si ce n'est pas entourer de plein de camarade...

Even  when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice) St,small,507x507-pad,600x600,f8f8f8

Courageuse,, empathique, senssible, émotionnel, peureuse, aidante.


Cela faisait longtemps... Si longtemps que je n'avais pas passer de journée agréable comme celle-ci, sans craindre le moindre jugement , le moindre regard emplie de pitié que certaine personne pouvait poser sur ma personne sans que je puisse y faire quelque chose mais heureusement pour moi depuis quelque temps tout cela c'est atténuer et avait presque disparu avec cette classe qui avait fait de ma vie un véritable calvaire. Je ne suis pas énervé contre eux... Je ne veux pas me venger ou quoi que cela car je sais que même peux eux cela à dû être difficile de me supporter, de devoir vivre avec le problème que je suis tout cela à cause de ma surdité que je hais le plus au monde, peut importe les appareil et que je comprend mieux ce que les gens tente de me communiquer , il m'est encore impossible de m'exprimé comme chacun le ferait, notre cerveau apprend mieux lors de notre enfance, là ou moi je l'est vécu dans le silence le plus total, de l'absence de sons enfermer dans une bulle qui m'éloigner de toute rencontre possible ou de toute discutions mais qui en même temps me protégé, m'empêchant d'entre toute les choses qui pouvait être dite à mon sujet.
Pourtant j'avais toujours u envie de comprendre, quand on ne comprend pas ont se pose des questions et ne pas avoir de réponses nous met dans des états pas possible et nous éloigne de plus en plus du monde mais aujourd'hui il est temps de tourner la page , je pense ...

J'avais passer une journée agréable, le matin même ma soeur et moi avions u le temps d'aller faire quelque  emplète  afin de m'acheter quelque vêtements afin de pouvoir renouveler ma garde robe qui datait un peu, en même temps ma mère n'avait pas souvent les moyens de nous laissé acheter tout ce que l'ont voulais, le nécessaire , toujours le strict nécessaire et je la comprendrais très bien, faisant toujours mon possible pour ne rien demandé, après tout elle nous nourris, nous loge moi, ma sœur et ma grand mère avec son seul revenu, elle était sans cesse un model surprenant mais elle avait elle aussi sa part d'obscurité que je ne préfère pas repenser car comme toute les mère elle aussi peut être sévère.
Une fois nos achats effectuer nous avions continuer notre chemin enssemble jusqu'à ce qu'il se sépare, nous avions tout deux chose à faire et moi je me devais d'aller  à mon club de Shuwa afin de me perfectionner dans cette langue qui était après tout la mienne, il y avait toujours des choses à apprendre, des mots, des expressions et en même temps j'aider les dames qui était en ma compagnie lors de ses moments très conviviaux que je pouvais passer en leurs présence et qui me calmer l'esprit.

Déjà la fin ? Le temps passe toujours trop rapidement lorsque l'on s'amuse et se concentre sur une tâche mais je me dit pour me consoler que je pourrais y retourner la semaine prochaine et que après j'allais nourrir les poissons qui doivent surement attendre ma venue avec hâte, vue le nombre de fois que je vais là bas, ils doivent me connaitre et  ils prononceraient presque mon prénoms un jour même si je ne les entendrais pas forcement ... En parlant d'entendre, j'ai cru que quelqu'un avait prononcer mon prénom à l'instant mais je n'en suis pas sûr, mon appareil bug par moment, du moins c'est l'idée que je me fais afin de ne pas penser que c'est moins ouïe qui perd de plus en plus en capacité.
Alors que j'était dans le doute, une mains viendra confirmer celui-ci en se posant sur mon épaule et doucement me tiré afin que je me retourne se que je fit mais je ne m'attendait pas à revoir ce visage ...

Que... Que fait-il ici ? Devant moi et .. pourquoi moi ? Quesqu'il me veux... Il va recommencer ? Il n'y a pas ses amis...

Je ne pu m'empêcher de déglutir à sa vue, pas de dégouts mais plutôt d'une peur intérieur qui rapidement me pris à la gorge, bloquer et qui ne cesse de croitre à l'idée que tout  les problème auquel j'avais pu échappé revienne me hanter mais tout ce passa, autrement que ce que j'avais pu imaginé sur le moment.
Pas de moquerie, pas de sourire rabaissant ou de geste brusque, une voix étrangement calme même si perturber par une balbutiassions qui ne lui ressemble pas... Bien sur que je me souvient, comment ne pas me souvenir mais quesque je doit faire maintenant ? Je doit répondre ? Comment je fait pour répondre alors qu'il ne connais pas le Shuwa, comment je peux lui faire comprendre sans qu'il entendre ma voix horrible et mes mots incompréhensible qui l'accompagne, j'ai honte et je réfléchis tellement fort que mon visage effectue de lui même quelque expressions facial comme pour le faire patienter , je souris dans un premier temps, difficilement à cause de la peur qui me fit légèrement trembler puis je gonfle mes joues montrant une certaine perplexité face à sa présence et tentant de lui faire comprendre qu'il n'avais pas réellement à être là... RRaaaahh Mon cerveau est à court d'idée.. je peux pas rester devant lui comme cela, j'ai tellement honte et je veux pas que sa recommence !

Dans une rotation rapide je me retourne et prend la fuite, courant sans me retourner afin de prendre mes distance avec lui, je n'arriver pas à supporter son regard alors que dans le temps je voulais tellement de fois qu'il le pose sur moi, mais pas celui qu'il avait étant plus jeune, non, celui actuel qui semblait si ... Amical ? Je ne saurais dire... Après quelque marche je ralentie la cadence, me tournant comme pour voir si j'avais réussis à lui échappé et l'espace d'une seconde j'avais bien cru réussir mais celui-ci m'avais suivis ! Il était rapide avec ses grandes jambes alors je dû tenter une nouvelle tentative mais comment contré sa vitesse ? Me cacher ! Oui mais où ? Je regarde à droite puis à gauche , je ne voie pas d'endroit adéquat et j'ai le souffle court, rapidement mes jambes m'emmène après  un virage  vers un passage un peu plus renfoncer par rapport à la sortie des escalier et je m'y baisser tout en fermant les yeux priant de tout mon coeur qu'il ne me trouve pas... Si seulement cela pouvait fonctionné..  
Revenir en haut Aller en bas
 
Chocohuète
Chocohuète
MESSAGES : 358
INSCRIPTION : 30/03/2017
CRÉDITS : L'icon vient de je ne sais pas trop où, désolée ! Signature de Cookie corns. Chanson " DARKNESS MY SORROW ", Chuya's character song.

UNIVERS FÉTICHE : Ca dépend de mes envies ^^"
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t852-j-erre-dans-lapocalypse-j-erre https://www.letempsdunrp.com/t4284-les-p-tites-envies-de-chocohuete#89526 https://www.letempsdunrp.com/t4306-les-cafouillis-de-chocohuete#89681 https://www.letempsdunrp.com/t4533-dans-la-valise-de-chocohuete-il-y-a#92945
cat

Even  when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice) Empty

3285193712_1_5_S7vnLB4z.png
Ishida Shôya
J'ai 17 ans et je vis dans une petite bourgade nippone dont le nom ne vous dira strictement rien, car peu connue, depuis ma naissance. Dans la vie, je suis un  lycéen plutôt moyen, avec en prime, un petit job dans une supérette. Et je m'en sors moyennement bien, affrontant tant bien que mal mes remords au quotidien, ainsi que ce qui a tout l'air d'être une dépression ! Sinon, depuis toujours, je suis célibataire, et je le vis plutôt bien : de toute façon, qui voudrait de moi, après ce que j'ai fais, en primaire ? Est-ce que je mérite seulement d'être heureux, comme tout à chacun ? J'en doute !

a1a66c90e7884ebc43e8506234655df5.gif
Abandonné à tout juste 4 ans par son père - Élevé par sa mère, coiffeuse - A une grande soeur qui a environ 10 ans de plus que lui - Vivent tous ensemble, avec Pedro (mari de sa soeur) + Maria (fille du jeune couple, qui a 4 ans) - Surnommé depuis toujours par ses proches :  Shō-chan - Fut un enfant turbulent en primaire - A brimé, cruellement, Nishimiya Shôko, jeune élève sourde, nouvellement arrivée dans sa classe, en CM2 - Au bout de 5 mois environ, elle a changée d'école - La faute fut entièrement rejetée sur Shôya, tant par les adultes que par les enfants - Dès lors, il fut rejeté par tous, et ça continua au collège - Il s'isola progressivement des autres, suite à ça - Il fut aussi brimé - Il apprit durement de ses erreurs - Il s'est mis en tête d'aller présenter ses excuses à la sourde, puis de se donner la mort, estimant ne plus mériter de vivre ! - Mais rien ne va se passer comme prévu, et doucement, il arpentera la voie de la rédemption...
[Plus de détails ici]

EveryAggravatingKarakul-max-1mb.gif
Travailleur - Solitaire & renfermé sur lui - Fataliste - Tendre et protecteur envers ses proches - Déteste être observé, il ne regarde donc plus personne dans les yeux et est mal à l'aise quand il est entouré ! -

tumblr_otvufjBxNr1tty0zlo1_r1_500.gifv
"Have you ever felt forgotten in the middle of nowhere? Have you ever felt like you could disappear?" [CLIQUEZ]


Ishida Shôya :copyright: ??
Trop obnubilé par ce qu’il tente de faire, Shôya ne remarque pas vraiment l’état dans lequel se trouve la sourde. Il n’est de toute façon que très peu observateur, ses années passées à l’écart des autres ne lui ayant appris qu’à s’en désintéresser… Hein ? Mais… !!! Que fait-elle ? Pendant un court laps de temps, le lycéen parait interdit, face à la réaction de son ancienne camarade de classe. Puis enfin… Ouais, j’aurai dû m’y attendre, à ce qu’elle s’enfuit en me voyant ! Elle doit me détester, ou quelque chose du genre ! Et c’est bien mérité, je l’avoue !, pense-t-il, en courant à la suite de l’adolescente. « Attends ! Nishimiya ! », s’écrit-il, en lui emboîtant le pas, dans une course-poursuite improvisée !

Au détour d’une allée, il se retrouve comme un con, ayant perdu la trace de son ancien souffre-douleur. Où est-elle passée ? Elle n’a pas pu aller très loin, je la talonnais ! Il regarde bien à droite, puis à gauche. Vide ! Puisque c’est un cul de sac à gauche, et qu’il doute qu’elle ait pu se réfugier dans une pièce, il tourne à droite, longeant un escalier. Elle les a sans doute descendu à toute vitesse ! L’ancien bourreau se presse, tant et si bien qu’il manque de passer à côté de sa « proie », sans même la voir. Il ne s’arrête qu’après l’avoir aperçu, du coin de l’œil, recroquevillée sur elle-même, derrière le petit muret des fameux escaliers. « Nishimiya ! », s’écrit-il, en pilant net. Après un rapide vole-face, il la fixe. Ne bouge pas, ne fait pas mine de s’approcher d’elle, redoutant de l’effrayer. « Je… ». Il déglutit. De nouveau gêné. De nouveau incapable de savoir quoi dire. « Je me doute bien que tu dois être… surprise de me voir… », ajoute-t-il, marquant un petit temps de silence en cherchant ses mots. Moi-même, alors que je savais que je te ferai face tôt ou tard, j’avoue être surpris d’être vraiment devant toi… !!, songe-t-il, en secouant la tête. Puis en se souvenant qu’il n’est pas venu les mains vides. « Tiens… », dit-il, levant sa main gauche doucement, pour que la jeune femme puisse voir qu’il détient un carnet qu’elle utilisait, en primaire, pour communiquer avec ses camarades de classe. Un des multiples biens que le jeune Shôko a balancé n’importe où (là, en l’occurrence, dans une petite fontaine !). Carnet qu’il a retrouvé par hasard, des semaines après que la jeune sourde ait quitté leur école, car lui-même subissait désormais, ce qu’il lui avait fait subir à elle autrefois… C’était donc en récupérant ses affaires scolaires à lui, qu’il avait retrouvé ce carnet… « C’est à toi ! Je me suis dit que ça te ferait plaisir de le récupérer ! », enchaîne le brun, accompagnant ses mots à l’oral, de quelques signes fait de sa main libre. Un autre pas vers la jeune femme, qu’elle comprenne qu’il a changé, et ne vient pas la voir en ennemi ! En espérant qu'elle le comprenne et l'accepte comme tel, sans croire à une entourloupe de la part du brun !




y5soootz
No matter what kind of cliched game it's, I'll play until the end. I simply wanted a way to kill time. The world is a bird cage, faded in colour. 'In languor dreams of death' ... who was the one that said it? BUT NOW, DARKNESS MY SORROW, I have not yet fallen apart so, as I laugh off this imposed inconvenience. Even if I get tired of the night & tear off my shackles. Let's stop messing around already. I'll manipulate even the weight of this cut-short life. I'd rather just fall than go back to being alone. Staring at the destroyed cage of this self, (GRAVITY). Slowly, I sing, "Not bad at all." Even though it feels like I might be trapped, there is no room for sentiments. I'll push myself to the limit & dye everything jet-black.
Revenir en haut Aller en bas
 
Noëline ~ Sû
Noëline ~ Sû
Autre / Ne pas divulguer MESSAGES : 15
INSCRIPTION : 12/08/2021
ÂGE : 21
RÉGION : Gironde
CRÉDITS : https://www.instagram.com/pastellantenna/

UNIVERS FÉTICHE : Romance - Libre de tout faires.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Noob

Even  when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice) Empty

040d.png
Shouko Nishimiya
J'ai 17 ans et je vis dans un appartement avec ma mère , ma petite soeur et ma grand mère suite au divorce de mes parents qui nous laissera que très peux de moyen de subsisté. Dans la vie, je suis étudiante à École élémentaire de Suimon et je m'en sors moyennement bien malgré que j'ai passer beaucoup d'étape pour arriver jusqu'ici j'ai beaucoup de regrets de mon passé qui en même temps me hante et me rattrape un peu chaque jour. Sinon,je suis célibataire et je le vis plutôt moyennement : Cela ne me dérange pas trop de ne pas avoir de petit amis pour le môment mais je me demande chaque jour si j'arriverais à trouver quelqu'un , qu'il me comprendra et me soutiendra pour se que je suis prêt à "m'écouter" et à me soutenir celons les besoins.

Shōko est née un 7 juin et est sourde depuis sa naissance, sa mère ayant été malade pendant sa grossesse. Sa famille paternelle ne l'a pas reconnue et son père a demandé le divorce avec sa mère. Au cours de ses premières années, Shōko est transférée d'école en école car elle subit sans cesse les brimades de ses camarades. Sa mère veut la rendre forte, cependant Shōko ne se sent pas capable de s'opposer aux autres.
malgré tout elle arrivera à se faire une amie qui malheureusement disparaitra la laissant seule dans dans cette école ou elle du subir et survivre à sa manière dans l'espoir de pouvoir un jour se faire un amis.
Cela n'arrivera pas à dans cette école vue que sa mère pris la décision de la changer d'établissement pour des raison de sécurité et monétaire à cause des nombreux appareil auditif cassé ou perdu durant les brimade de ses camarade.
Aujourd'hui encore elle garde espoir et a pour but d'avancer même si ce n'est pas entourer de plein de camarade...

Even  when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice) St,small,507x507-pad,600x600,f8f8f8

Courageuse,, empathique, senssible, émotionnel, peureuse, aidante.


Faite qu'il ne me trouve pas... Faite qu'il ne me trouve pas Je répété c'est mots dans ma tête  espérant que ce soit le cas mais malheureusement quelque vibration se font sentir au niveau de mes pieds et j'entend des pas quand ils furent assez proche, sa présence était assez oppressante , pas qu'il était un garçon bodybuilder de 2 Metre de haut mais rien que les actions du passé avec la persécution qu'il lui avait fait vivre le rendait plus imposant face à elle , bien qu'il reste tout de même grand il faut l'avouer et c'est une fois devant moi , son ombre me cachant un peu de la lumière que je dû ouvrir mes yeux et faire face à mon bourreau qui était de retour pour peut être me jouer quelque mauvais tour ce qui me surpris quand sa ne fut pas le cas.

Elle observe un moment le cahier qui n'était pas non plus dans un très bonne état, il en avait vue de toute les couleurs un peu comme elle, c'était à la fois son meilleur amis et la source de tout ses problème.
Voulait t'elle encore le voir ? Dans le temps elle aurait bien dit un grand non... Mais là maintenant devant lui, son cerveau ne savait pas quoi penser du geste, devait-elle avoir encore plus peur et le prendre pour un psychopathe harceleur ? Ou  bien devait-elle être touché par cette attention de l'avoir garder et de lui rendre de manière douce, comme si il avait.. grandis? Oui en taille il est grand mais comme si il avait compris que ses actions n'avait pas était des plus plaisante, n'y des plus empathique envers elle et qu'il lui rendait un peu comme pour tourner la page et en écrire une suite plus heureuse ? Raaaahhh ! Quesque je fait... il a air tout calme par rapport a autre fois ... après tout pour une fois ce n'est pas moi qui vais vers lui alors ... sa ne peux pas être pire qu'autre fois ? Pensa t'elle , ne sachant plus quoi penser de ce garçon  étrange...

Pendant un bon moment elle restera à le regarder, prenant le cahier qu'elle colla contre son torse, comment lui parler déjà , c'était ça le problème numéro un, comment lui faire comprendre se que je veux lui exprimer sans que celui-ci le prenne mal ... Si je refait du shuwa , il va surement rien comprendre et se moquer un peu plus de moi, je n'est qu'une seule idée et c'est ainsi que je me penche en avant afin de le remercier en bonne forme , accompagner un petit sourire
Revenir en haut Aller en bas
 
Chocohuète
Chocohuète
MESSAGES : 358
INSCRIPTION : 30/03/2017
CRÉDITS : L'icon vient de je ne sais pas trop où, désolée ! Signature de Cookie corns. Chanson " DARKNESS MY SORROW ", Chuya's character song.

UNIVERS FÉTICHE : Ca dépend de mes envies ^^"
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t852-j-erre-dans-lapocalypse-j-erre https://www.letempsdunrp.com/t4284-les-p-tites-envies-de-chocohuete#89526 https://www.letempsdunrp.com/t4306-les-cafouillis-de-chocohuete#89681 https://www.letempsdunrp.com/t4533-dans-la-valise-de-chocohuete-il-y-a#92945
cat

Even  when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice) Empty

3285193712_1_5_S7vnLB4z.png
Ishida Shôya
J'ai 17 ans et je vis dans une petite bourgade nippone dont le nom ne vous dira strictement rien, car peu connue, depuis ma naissance. Dans la vie, je suis un  lycéen plutôt moyen, avec en prime, un petit job dans une supérette. Et je m'en sors moyennement bien, affrontant tant bien que mal mes remords au quotidien, ainsi que ce qui a tout l'air d'être une dépression ! Sinon, depuis toujours, je suis célibataire, et je le vis plutôt bien : de toute façon, qui voudrait de moi, après ce que j'ai fais, en primaire ? Est-ce que je mérite seulement d'être heureux, comme tout à chacun ? J'en doute !

a1a66c90e7884ebc43e8506234655df5.gif
Abandonné à tout juste 4 ans par son père - Élevé par sa mère, coiffeuse - A une grande soeur qui a environ 10 ans de plus que lui - Vivent tous ensemble, avec Pedro (mari de sa soeur) + Maria (fille du jeune couple, qui a 4 ans) - Surnommé depuis toujours par ses proches :  Shō-chan - Fut un enfant turbulent en primaire - A brimé, cruellement, Nishimiya Shôko, jeune élève sourde, nouvellement arrivée dans sa classe, en CM2 - Au bout de 5 mois environ, elle a changée d'école - La faute fut entièrement rejetée sur Shôya, tant par les adultes que par les enfants - Dès lors, il fut rejeté par tous, et ça continua au collège - Il s'isola progressivement des autres, suite à ça - Il fut aussi brimé - Il apprit durement de ses erreurs - Il s'est mis en tête d'aller présenter ses excuses à la sourde, puis de se donner la mort, estimant ne plus mériter de vivre ! - Mais rien ne va se passer comme prévu, et doucement, il arpentera la voie de la rédemption...
[Plus de détails ici]

EveryAggravatingKarakul-max-1mb.gif
Travailleur - Solitaire & renfermé sur lui - Fataliste - Tendre et protecteur envers ses proches - Déteste être observé, il ne regarde donc plus personne dans les yeux et est mal à l'aise quand il est entouré ! -

tumblr_otvufjBxNr1tty0zlo1_r1_500.gifv
"Have you ever felt forgotten in the middle of nowhere? Have you ever felt like you could disappear?" [CLIQUEZ]


Ishida Shôya :copyright: ??
Il s’écoule un très long laps de temps – de l’avis du lycéen en tout cas ! – avant que la jeune sourde ne réagisse et n’attrape le cahier. Durant ce temps d’attente, le cœur de Shôya bat à 100 à l’heure, tant il est tendu ! Elle va encore partir en courant. Ou peut-être me mettre  une baffe ? Elle n’était pas du genre à faire ça avant, mais peut-être qu’avec l’âge, ça ne la gêne pas ! Et puis… Je mériterai bien une claque, au minimum, pour ce que je lui ai fait vivre, autrefois ! Les pensées du jeune Ishida s’éparpille dans tous les sens. Il n’est plus vraiment habitué à s’intéresser à quiconque, en dehors de sa famille, ça lui fait tout drôle. Un soupir de soulagement lui échappe, quand elle reprend son bien. Un fin sourire étire les lèvres du brun, qui secoue finalement ses mains devant lui, quand elle s’incline pour le remercier. « Oh non… Pas besoin d’être si formel, c’est…. ». Et voilà qu’il bafouille de nouveau. Respire, Shôya ! « C’est bien la moindre des choses ! », déclare-t-il doucement, signant de nouveau. C’est bien plus simple, avec ses 2 mains libres !

« Je tenais à…. », commence-t-il à bafouiller, encore gêné. La situation n’est pas facile, sans doute ni pour elle, ni pour lui, tous deux pour des raisons différentes. Il se mordille la lèvre, et se force à poursuivre. « Je voulais te vo…. ». De nouveau, il s’interrompt. Mais cette fois, c’est parce qu’il remarque qu’ils sont épiés, avec attention. Déjà qu’il n’est pas très à l’aise, autant dire que ça n’améliore pas la situation ! « Excuse-moi, mais.... ça te dérangerait qu’on aille juste dehors ? Ca sera.... plus pratique.... pour parler à l’abri des oreilles et des yeux indiscrets ! », dit-il, arquant de multiples temps de silence, toujours dans la gêne, tentant un petit trait d’humour, au moins pour montrer – de manière maladroite – qu’il n’exclu plus les personnes sourdes, comme il pouvait le faire autrefois. Une fois encore, il ponctue ses propos de quelques signes, sur les mots qu’il estime important, en tout cas. Et une fois de plus, sa gestuelle montre à quel point il est gêné, et par-dessus tout, très précautionneux à ne pas représenter la moindre menace pour la lycéenne. Il est important qu’elle réalise qu’il ne va pas lui jouer un mauvais tour. Il faut dire qu’à l’époque, il ne prenait pas des pincettes, pour la railler, il y allait cash… « Enfin... », enchaîne-t-il bien vite, « C'est comme tu préfères ! », ajoute-t-il, avec un léger sourire qui se veut amical. Il ne veut la forcer à rien, et rester ici, si elle le préfère. Il saura faire abstraction de ces présences gênantes, il occulte toujours être entouré de quiconque, bien qu'il sente sur eux leurs regards et leurs jugements pour ce qu'il a fait, il y a des années de cela ! Bref, c’est entre tes mains, Nishimiya-san ! Il espère néanmoins qu’elle lui donnera une chance, au moins pour qu’il puisse essayer de lui présenter ses excuses. Et après, je pourrais terminer mon programme de la journée…, songe-t-il doucement. Pour l’heure, il n’a pas renoncé à son macabre projet….



y5soootz
No matter what kind of cliched game it's, I'll play until the end. I simply wanted a way to kill time. The world is a bird cage, faded in colour. 'In languor dreams of death' ... who was the one that said it? BUT NOW, DARKNESS MY SORROW, I have not yet fallen apart so, as I laugh off this imposed inconvenience. Even if I get tired of the night & tear off my shackles. Let's stop messing around already. I'll manipulate even the weight of this cut-short life. I'd rather just fall than go back to being alone. Staring at the destroyed cage of this self, (GRAVITY). Slowly, I sing, "Not bad at all." Even though it feels like I might be trapped, there is no room for sentiments. I'll push myself to the limit & dye everything jet-black.
Revenir en haut Aller en bas
 
Noëline ~ Sû
Noëline ~ Sû
Autre / Ne pas divulguer MESSAGES : 15
INSCRIPTION : 12/08/2021
ÂGE : 21
RÉGION : Gironde
CRÉDITS : https://www.instagram.com/pastellantenna/

UNIVERS FÉTICHE : Romance - Libre de tout faires.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Noob

Even  when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice) Empty

040d.png
Shouko Nishimiya
J'ai 17 ans et je vis dans un appartement avec ma mère , ma petite soeur et ma grand mère suite au divorce de mes parents qui nous laissera que très peux de moyen de subsisté. Dans la vie, je suis étudiante à École élémentaire de Suimon et je m'en sors moyennement bien malgré que j'ai passer beaucoup d'étape pour arriver jusqu'ici j'ai beaucoup de regrets de mon passé qui en même temps me hante et me rattrape un peu chaque jour. Sinon,je suis célibataire et je le vis plutôt moyennement : Cela ne me dérange pas trop de ne pas avoir de petit amis pour le môment mais je me demande chaque jour si j'arriverais à trouver quelqu'un , qu'il me comprendra et me soutiendra pour se que je suis prêt à "m'écouter" et à me soutenir celons les besoins.

Shōko est née un 7 juin et est sourde depuis sa naissance, sa mère ayant été malade pendant sa grossesse. Sa famille paternelle ne l'a pas reconnue et son père a demandé le divorce avec sa mère. Au cours de ses premières années, Shōko est transférée d'école en école car elle subit sans cesse les brimades de ses camarades. Sa mère veut la rendre forte, cependant Shōko ne se sent pas capable de s'opposer aux autres.
malgré tout elle arrivera à se faire une amie qui malheureusement disparaitra la laissant seule dans dans cette école ou elle du subir et survivre à sa manière dans l'espoir de pouvoir un jour se faire un amis.
Cela n'arrivera pas à dans cette école vue que sa mère pris la décision de la changer d'établissement pour des raison de sécurité et monétaire à cause des nombreux appareil auditif cassé ou perdu durant les brimade de ses camarade.
Aujourd'hui encore elle garde espoir et a pour but d'avancer même si ce n'est pas entourer de plein de camarade...

Even  when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice) St,small,507x507-pad,600x600,f8f8f8

Courageuse,, empathique, senssible, émotionnel, peureuse, aidante.


Je venait tout juste de remarquer qu'il utiliser LE SHUWA ?! Comment c'est possible...? C'est une blague c'est sûr, il n'aurais pas appris cela simplement pour venir s'excuser, si ? Elle ne savais plus réellement quoi penser de ce jeune garçon qui autrefois avait était si méchant avec elle , si égoiste et qui maintenant était tout le contraire, mignon , gentil et presque tout effrayer de tout mais visiblement aussi des regards des gens vue sa demande...
Après tout , pourquoi lui refuser cela ? Peut être que je pourrais avoir un véritable amis et qu'il a changer, que cela m'aidera à tourner dos au passé qu'il m'avais lui même infliger ?

Toujours assez surprise , de grand yeux ouvert, je lui signe également afin de lui répondre, ne pouvant pas faire autrement pour ma part, l'excitation de cette nouvelle me fit peut être m'emporter et je signe assez rapidement, peut être trop vite pour lui «Tu sais signé ?! Mais...Appris ça ... penser pas...appren... avec toi » Je finis par essayer de me reconcentré un peu et souffler, réfléchissant à un endroit adéquat pour pouvoir discuter avec lui même si je n'était d'un côté pas très rassuré de rester seule avec lui au cas où cela repartirais dans le harcèlement mais je voulais lui laisser une chance... Alors finis par signé plus lentement tout en reculant un peu «Viens avec moi, tout les mardi je vais nourrir les poisson dans la rivière, c'est calme nous pourrions y discuter dans temps en temps si jamais .. tu veux revenir ?» Je suis propose déjà de se revoir alors que nous venions à peine de commencer une vrai discution..? Je vais pas bien parfois , moi aussi je devrais me faire soigner , les gens me prendrais moins pour une masochiste... Enfin je me prendrais moins pour une masochiste qui fait du mal au gens...sans même le vouloir, je suis née pour décevoir de toute manière et cela m'en tire un soupire tandis que j'ouvrais la marche vers la sortie de l'établissement.

Une fois sortie je lui adresse quelque regard par moment, faisant un petit détour vers la boulangerie du coin afin d'aller y acheter l'un de leurs meilleur pain, même si c'était pour des poissons, je voulais que cela soit de la meilleur qualité possible et puis rien ne nous empêcherais d'y grignoter quelque morceau également.
je ne pu m'empêcher d'avoir une envie... une curiosité assez dévorante envers lui afin d'en savoir plus mais je n'osais absolument pas trop aller loin dans mes question alors je tenta quand même une petite question au moins le temps du chemin «Pourquoi tu connais le Shuwa ? Enfin pourquoi l'as tu appris ?» Question qui me brûlait les lèvres mais que je ne pouvait exprimer de ma voix .
Revenir en haut Aller en bas
 
Chocohuète
Chocohuète
MESSAGES : 358
INSCRIPTION : 30/03/2017
CRÉDITS : L'icon vient de je ne sais pas trop où, désolée ! Signature de Cookie corns. Chanson " DARKNESS MY SORROW ", Chuya's character song.

UNIVERS FÉTICHE : Ca dépend de mes envies ^^"
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t852-j-erre-dans-lapocalypse-j-erre https://www.letempsdunrp.com/t4284-les-p-tites-envies-de-chocohuete#89526 https://www.letempsdunrp.com/t4306-les-cafouillis-de-chocohuete#89681 https://www.letempsdunrp.com/t4533-dans-la-valise-de-chocohuete-il-y-a#92945
cat

Even  when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice) Empty

3285193712_1_5_S7vnLB4z.png
Ishida Shôya
J'ai 17 ans et je vis dans une petite bourgade nippone dont le nom ne vous dira strictement rien, car peu connue, depuis ma naissance. Dans la vie, je suis un  lycéen plutôt moyen, avec en prime, un petit job dans une supérette. Et je m'en sors moyennement bien, affrontant tant bien que mal mes remords au quotidien, ainsi que ce qui a tout l'air d'être une dépression ! Sinon, depuis toujours, je suis célibataire, et je le vis plutôt bien : de toute façon, qui voudrait de moi, après ce que j'ai fais, en primaire ? Est-ce que je mérite seulement d'être heureux, comme tout à chacun ? J'en doute !

a1a66c90e7884ebc43e8506234655df5.gif
Abandonné à tout juste 4 ans par son père - Élevé par sa mère, coiffeuse - A une grande soeur qui a environ 10 ans de plus que lui - Vivent tous ensemble, avec Pedro (mari de sa soeur) + Maria (fille du jeune couple, qui a 4 ans) - Surnommé depuis toujours par ses proches :  Shō-chan - Fut un enfant turbulent en primaire - A brimé, cruellement, Nishimiya Shôko, jeune élève sourde, nouvellement arrivée dans sa classe, en CM2 - Au bout de 5 mois environ, elle a changée d'école - La faute fut entièrement rejetée sur Shôya, tant par les adultes que par les enfants - Dès lors, il fut rejeté par tous, et ça continua au collège - Il s'isola progressivement des autres, suite à ça - Il fut aussi brimé - Il apprit durement de ses erreurs - Il s'est mis en tête d'aller présenter ses excuses à la sourde, puis de se donner la mort, estimant ne plus mériter de vivre ! - Mais rien ne va se passer comme prévu, et doucement, il arpentera la voie de la rédemption...
[Plus de détails ici]

EveryAggravatingKarakul-max-1mb.gif
Travailleur - Solitaire & renfermé sur lui - Fataliste - Tendre et protecteur envers ses proches - Déteste être observé, il ne regarde donc plus personne dans les yeux et est mal à l'aise quand il est entouré ! -

tumblr_otvufjBxNr1tty0zlo1_r1_500.gifv
"Have you ever felt forgotten in the middle of nowhere? Have you ever felt like you could disappear?" [CLIQUEZ]


Ishida Shôya :copyright: ??
C’est presque un sourire amusé qui se dessine sur les lèvres du brun, face à la réaction de Shôko, quand elle réalise qu’il signe. Apparemment surprise – et possiblement contente de voir que des entendants fassent un tel effort pour communique avec elle – la lycéenne s’exprime à son tour, en signant. Beaucoup trop vite pour Shôya. Il a pourtant plusieurs années derrière lui, dans son apprentissage de cette langue, mais il l’utilise bien peu, dans les faits, en dehors des cours, qu’il continue à suivre à l’occasion, pour ne pas perdre son niveau. Alors il comprend en gros ce qu’elle lui dit à toute vitesse, mais elle a pour elle l’habitude et la rapidité des années, alors ça l’embrouille. Visiblement, elle s’en rend compte peu après, et ralentis le rythme, pour accepter sa demande de sortir. Ouf, je pensais qu’elle allait refuser !, songe-t-il, bien soulagé, avant que le soulagement ne cède la place à la surprise la plus franche. Attendez… Elle vient sérieusement de me proposer de revenir ici certains mardis, si je désirais parler avec elle ? Ca, par contre, il ne s’y attendait pas. Il se doutait qu’elle allait sans doute accepter de sortir : il se souvient bien qu’elle est très gentille, elle l’était déjà en primaire. Mais là, ça va au-delà de la gentillesse, qu’elle tende ainsi la main à celui qui l’a tant tourmenté en primaire, durant de très longs mois ! « Euh… », le jeune Ishida inspire profondément, avant de dire tant à l’oral qu’en signe : « D’accord…. ». Même s’il ne précise pas s’il accepte uniquement de rejoindre la rivière, ou de venir la voir les mardis, ou les deux ! Car pour être honnête, lui-même ne sait de quoi il s’agit !

C’est sans rien dire, qu’il suit la jeune femme, qui les fait d’abord s’arrêter dans une boulangerie, afin d’acheter du pain. Oh, elle leur prend du bon pain !, se fait-il la remarque, prenant inconsciemment note de cela. Il n’en a pas conscience, mais lentement, il met de côté son projet macabre d’aller sauter du pont, d’ici à quelques heures, comme prévu à l’origine ! Elle lui a tendu la main, en acceptant de lui parler et proposant de se revoir, quelques mardis. Ca n’a l’air de rien, mais pour Shôya, ça veut dire beaucoup. Ca veut dire qu’il mérite qu’on s’intéresse à lui, qu’on lui pardonne pour ses erreurs du passé, s’il montre qu’il s’est vraiment repenti. Sans le chercher, elle est un peu devenue sa lumière, dans ce tunnel obscur qu’il arpente depuis de trop longues années maintenant ! Chemin faisant jusqu’au pont, elle l’interroge, curieuse d’en savoir plus sur la nouvelle langue qu’il a appris, au cours des années écoulées. Shôya se mordille la lèvre, plutôt gêné de la question. Il inspire profondément, fixe la brunette dans les yeux, et répond, mélangeant une fois de plus, l’oral et le shuwa, comblant ainsi les éventuelles erreurs qu’il pourrait faire en signant, ou les quelques vocabulaires qui lui manquent ! « Je l’ai appris pour pouvoir parler avec toi… », admet-il d’une voix douce, avant d’enchaîner, bafouillant en quelques reprises. « Pour… Je tenais à… m’excuser vraiment… ». Gêné, il se stoppe, et se gratte le crâne, mettant encore plus de désordre dans sa tignasse qui part dans tous les sens. « Pour montrer que j’avais… fait des efforts… plus que je n’ai pu en faire… avant.. enfin… tu sais quoi… ? ». Son discours en toujours entrecoupé de temps de silence, et ponctué de quelques signes. Il cherche vraiment ses mots, afin de faire passer ce qu’il souhaite lui faire savoir. Autrefois, il n’avait pas estimé utile d’apprendre à communiquer avec la jeune sourde, comme si c’était à elle de faire des efforts pour s’intégrer dans un monde qui n’est que trop fait pour les entendants. De son point de vue d’enfant égoïste, elle n’avait qu’à utiliser ses cahiers, et s’efforcer à parler, comme tout le monde, pouvant en partie entendre les autres via ses prothèses, et lisant sans doute sur les lèvres pour le reste… Mais, depuis le temps, en grandissant et repensant à tout ça, le Ishida a commencé à voir les choses sous un autre angle. D’une certaine façon – très imagée bien entendu ! – il s’est retrouvé à la place de la brunette : personne ne faisait l’effort de l’entendre, quand il avait tenté de faire remarquer que de multiples camarades, et même des adultes, avaient contribué au harcèlement de la jeune sourde. On était resté sourd aux paroles de Shôya, par la suite, alors même qu’il avait « au moins », toujours assumé ses torts dans cette histoire, et plus encore, quand il avait commencé à le regretter réellement…

Il se mordille la lèvre. Inspire profondément. Ancre son regard dans celui de la jeune femme. « Nishimiya-san, est-ce que… tu crois qu’il est possible que… on devienne amis ? », propose-t-il, sous le coup d’une impulsion soudaine, même si, une fois encore, ses mots ont du mal à sortir. Je ne suis plus habitué à parler, hormis pour répondre à des questions en cours, ou pour échanger des banalités avec ma famille ! Les yeux du brun s’écarquillent, alors qu’il vient de signer sa demande d’amitié avec Shôko. Il pose sa main sur sa bouche, rougit légèrement, et détourne le visage, plus que gêné. « Oh mon dieu… Je viens de réaliser que… c’est ce que tu m’avais demandé, à l’époque ! ». Sa main quitte sa bouche pour lui permettre de cacher son regard honteux. Il lui a fallu signer lui-même cela, afin de comprendre ce qu’elle avait essayé de lui proposer, à l’école. Je suis vraiment le roi des crétins ! Je mériterais qu’elle me balance le pain qu’elle vient d’acheter, au visage, avant qu’elle ne parte en me maudissant de tous les noms !



y5soootz
No matter what kind of cliched game it's, I'll play until the end. I simply wanted a way to kill time. The world is a bird cage, faded in colour. 'In languor dreams of death' ... who was the one that said it? BUT NOW, DARKNESS MY SORROW, I have not yet fallen apart so, as I laugh off this imposed inconvenience. Even if I get tired of the night & tear off my shackles. Let's stop messing around already. I'll manipulate even the weight of this cut-short life. I'd rather just fall than go back to being alone. Staring at the destroyed cage of this self, (GRAVITY). Slowly, I sing, "Not bad at all." Even though it feels like I might be trapped, there is no room for sentiments. I'll push myself to the limit & dye everything jet-black.
Revenir en haut Aller en bas
 
Noëline ~ Sû
Noëline ~ Sû
Autre / Ne pas divulguer MESSAGES : 15
INSCRIPTION : 12/08/2021
ÂGE : 21
RÉGION : Gironde
CRÉDITS : https://www.instagram.com/pastellantenna/

UNIVERS FÉTICHE : Romance - Libre de tout faires.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Noob

Even  when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice) Empty

040d.png
Shouko Nishimiya
J'ai 17 ans et je vis dans un appartement avec ma mère , ma petite soeur et ma grand mère suite au divorce de mes parents qui nous laissera que très peux de moyen de subsisté. Dans la vie, je suis étudiante à École élémentaire de Suimon et je m'en sors moyennement bien malgré que j'ai passer beaucoup d'étape pour arriver jusqu'ici j'ai beaucoup de regrets de mon passé qui en même temps me hante et me rattrape un peu chaque jour. Sinon,je suis célibataire et je le vis plutôt moyennement : Cela ne me dérange pas trop de ne pas avoir de petit amis pour le môment mais je me demande chaque jour si j'arriverais à trouver quelqu'un , qu'il me comprendra et me soutiendra pour se que je suis prêt à "m'écouter" et à me soutenir celons les besoins.

Shōko est née un 7 juin et est sourde depuis sa naissance, sa mère ayant été malade pendant sa grossesse. Sa famille paternelle ne l'a pas reconnue et son père a demandé le divorce avec sa mère. Au cours de ses premières années, Shōko est transférée d'école en école car elle subit sans cesse les brimades de ses camarades. Sa mère veut la rendre forte, cependant Shōko ne se sent pas capable de s'opposer aux autres.
malgré tout elle arrivera à se faire une amie qui malheureusement disparaitra la laissant seule dans dans cette école ou elle du subir et survivre à sa manière dans l'espoir de pouvoir un jour se faire un amis.
Cela n'arrivera pas à dans cette école vue que sa mère pris la décision de la changer d'établissement pour des raison de sécurité et monétaire à cause des nombreux appareil auditif cassé ou perdu durant les brimade de ses camarade.
Aujourd'hui encore elle garde espoir et a pour but d'avancer même si ce n'est pas entourer de plein de camarade...

Even  when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice) St,small,507x507-pad,600x600,f8f8f8

Courageuse,, empathique, senssible, émotionnel, peureuse, aidante.


Comment je doit réagir à cela au juste ? Il a appris le Shuwa .. pour moi ? Juste pour pouvoir communiquer, s'excuser et tout cela pour moi ? Appart Sahara dont je n'est plus jamais u de nouvelle et quelque dame ainsi que mon professeur personne de mon âge était intéresser par le Shuwa et encore moins par... Moi ? Il était vraiment très perturbant , trop même mais pas dans un mauvais sens étrangement, tout ceci éveilla en moi un certain plaisir, un curiosité et une amie de continuer vif qui me piqua l'esprit de le cotoyer encore un peu plus et je ne pu mettre de mot sur cette sensation envahissante qui faisait frissonner mon corps, même de mes mains je ne pu lui répondre , restant muette comme une carpe à regarder un peu le sol par gêne et ne sachant pas quoi rajouter à ce moment qui était assez mignon et touchant.

Le pont n'était plus très loin et il u le temps de me demander une dernière chose alors que mon regard c'était retourner vers lui à cette instant et il en avait profiter pour me demander si l'ont pouvait être... Amis ?  Je crois avoir buguer un instant , j'en tremble un petit peu des mains, serrant le papier ou il y avait le pains pour essayer de faire en sorte que cela ne se voie pas du tout.
Avoir un amis... un vrai .. avec lui qui avait changer ... Sa lui faisait très plaisir tellement qu'elle ne  pu refuser se mettant à signer à son tour en faisant attention au pain «Je veux bien , que l'on devienne amis enfin nous pouvons essayer, oui voir si ... Se que tu dit est vrai mais je tes a l'oeil quand même ... hein ?» Elle n'avais en rien un air menaçant c'était même plutôt mignon quand elle gonfla les joues en pointant ses yeux vers les siens afin de lui montrer qu'elle l'observerais attentivement pour voir si il avait réellement changer ou non.

Arriver au niveau du pont , elle arrachera doucement le pains en deux afin de lui tendre une moitié et se mettre à jeter quelque petit morceau , la mie de préférence, au poisson afin qu'il puisse se nourrir mais elle ne le fit pas seule aujourd'hui , elle était accompagné d'un.. nouvelle amis... un vrai... Cette idée n'arrêtait pas de la faire sourire bêtement à côté de lui et par moment du en rire nerveusement , détournant vite le regard gêner de rire toute seule, sa la rendait encore plus bizarre pourquoi elle faisait saaaaa !  Pour essayer de détourner l'attention de cette réaction gênante elle reviendra signé devant lui «Tu fait quoi maintenant ? Tu est toujours lycéen..? Quesque tu veux faire plus tard ?»  Elle posa tellement de question, pourquoi ce veux t'elle si curieuse encore une fois , laisse le un peu respiré !
Revenir en haut Aller en bas
 
Chocohuète
Chocohuète
MESSAGES : 358
INSCRIPTION : 30/03/2017
CRÉDITS : L'icon vient de je ne sais pas trop où, désolée ! Signature de Cookie corns. Chanson " DARKNESS MY SORROW ", Chuya's character song.

UNIVERS FÉTICHE : Ca dépend de mes envies ^^"
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t852-j-erre-dans-lapocalypse-j-erre https://www.letempsdunrp.com/t4284-les-p-tites-envies-de-chocohuete#89526 https://www.letempsdunrp.com/t4306-les-cafouillis-de-chocohuete#89681 https://www.letempsdunrp.com/t4533-dans-la-valise-de-chocohuete-il-y-a#92945
cat

Even  when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice) Empty

3285193712_1_5_S7vnLB4z.png
Ishida Shôya
J'ai 17 ans et je vis dans une petite bourgade nippone dont le nom ne vous dira strictement rien, car peu connue, depuis ma naissance. Dans la vie, je suis un  lycéen plutôt moyen, avec en prime, un petit job dans une supérette. Et je m'en sors moyennement bien, affrontant tant bien que mal mes remords au quotidien, ainsi que ce qui a tout l'air d'être une dépression ! Sinon, depuis toujours, je suis célibataire, et je le vis plutôt bien : de toute façon, qui voudrait de moi, après ce que j'ai fais, en primaire ? Est-ce que je mérite seulement d'être heureux, comme tout à chacun ? J'en doute !

a1a66c90e7884ebc43e8506234655df5.gif
Abandonné à tout juste 4 ans par son père - Élevé par sa mère, coiffeuse - A une grande soeur qui a environ 10 ans de plus que lui - Vivent tous ensemble, avec Pedro (mari de sa soeur) + Maria (fille du jeune couple, qui a 4 ans) - Surnommé depuis toujours par ses proches :  Shō-chan - Fut un enfant turbulent en primaire - A brimé, cruellement, Nishimiya Shôko, jeune élève sourde, nouvellement arrivée dans sa classe, en CM2 - Au bout de 5 mois environ, elle a changée d'école - La faute fut entièrement rejetée sur Shôya, tant par les adultes que par les enfants - Dès lors, il fut rejeté par tous, et ça continua au collège - Il s'isola progressivement des autres, suite à ça - Il fut aussi brimé - Il apprit durement de ses erreurs - Il s'est mis en tête d'aller présenter ses excuses à la sourde, puis de se donner la mort, estimant ne plus mériter de vivre ! - Mais rien ne va se passer comme prévu, et doucement, il arpentera la voie de la rédemption...
[Plus de détails ici]

EveryAggravatingKarakul-max-1mb.gif
Travailleur - Solitaire & renfermé sur lui - Fataliste - Tendre et protecteur envers ses proches - Déteste être observé, il ne regarde donc plus personne dans les yeux et est mal à l'aise quand il est entouré ! -

tumblr_otvufjBxNr1tty0zlo1_r1_500.gifv
"Have you ever felt forgotten in the middle of nowhere? Have you ever felt like you could disappear?" [CLIQUEZ]


Ishida Shôya :copyright: ??
En déglutissant de l’audace dont il vient de faire preuve, à demander à son ancienne victime de devenir son ami, le lycéen ôte sa main de ses yeux. C’est plus pratique, pour marcher. Et pour voir si Nishimiya-san veut me parler ! Quelques traces de rougeur subsistent sur ses joues, quand il la fixe de nouveau. Un sourire – presque vraiment amusé et presque sincèrement détendu – étire les lèvres de Shôya, quand la jeune sourde lui répond, feignant un air menaçant que le Ishimira lui-même qualifie plutôt de mignon. (Et oui, de mignon… Shôya….). Il bafouille toutefois un : « Promis… pas d’entourloupes ! ». Et s’il blesse la jeune femme, ça sera bien involontaire. Car c’est vrai ça, je lui propose mon amitié, mais… Comment on se comporte, avec un ami ? Ca fait tellement longtemps qu’il n’en a pas eu, qu’il a oublié… Et par-dessus tout : Elle vient d’accepter ma proposition d’amitié, alors que j’ai encore en tête de sauter du pont, tout à l’heure… Il se mordille la joue, se sentant malhonnête, alors qu’il ne pensait pas à mal. Il a parlé en se laissant porter par les événements, et ce qu’il pensait, sur l’instant. Mais maintenant qu’elle a accepté, que va-t-elle penser, quand elle apprendra qu’il s’est suicidé quelques heures seulement après lui avoir parlé ? Croira-t-elle qu’il lui a fait là un ultime coup foireux ? En lui demandant pardon et en laissant à croire à une amitié possible entre eux, pour tout détruire en se suicidant ? Le lycéen soupire doucement. Je verrai ça tout l’heure !, préfère-t-il fuir pour le moment, par facilité. Quitte à ne vivre que quelques minutes « d’amitié » avec Shôko, autant les vivre réellement, en étant véritablement concentré sur leur échange. Et peut-être qu’avec un peu de chance, quand elle apprendra ce qu’il a fait, elle réfléchira, et comprendra qu’il n’a pas fait ça contre elle, mais contre lui. Qu’il a été sincère avec elle, lors de cette calme après-midi passé à ses côtés, mais que son mal-être était trop intense, depuis trop d’années, pour qu’il se permette de continuer à avancer trop douloureusement….

Le duo arrive enfin sur le pont, le lycéen se voyant tendre un peu de pains pour nourrir les poissons. « Merci ! », dit-il simplement, avant de l’émietter lentement, afin de le jeter dans l’eau. Il tente de se concentrer sur la quiétude du moment partagé, mais aperçoit, du coin de l’œil, la jeune femme, qui.. agit bizarrement. Il ne peut toutefois pas voir ce qu’elle a, car elle détourne le visage dès qu’il tente de la fixer. Il fini alors par observer les carpes qui montent à la surface pour manger, quand il aperçoit la jeune femme signer, à côté de lui. Il la regarde alors franchement, pour pouvoir déchiffrer ce qu’elle signe. De nouveau, il soupire. Les questions de la jeune sourde sont légitimes, surtout après toutes ces années. Mais ça le met mal à l’aise… « Oui, je suis toujours lycéen. Je suis d’ailleurs dans la même classe que Kawai-san ! », indique-t-il , cessant de nourrir les carpes pour signer plus facilement. S’il est dans la même classe que leur ancienne camarade, on ne peut dire qu’ils sont amis pour autant, au contraire même. Miki ne lui adresse la parole que rarement, et ça convient à Shôya ! « Pour ce qui est d’après…. », et c’est bien ce point précis des questions de la brunette, qui le gêne. Il n’a jamais réfléchi à son avenir, seulement à quoi faire pour que son esprit soit le plus apaisé possible, quand il perdra la vie, du haut du pont. « Je ne sais pas encore… », admet-t-il, s’accoudant au rebord du pont, bien gêné. Voilà qui n’est pas du tout bizarre, pour un mec de 17 ans, bientôt diplômé, de ne pas savoir quoi faire par la suite…. « Et toi ? », préfère-t-il retourner les questions à son interlocutrice, afin de détourner le sujet de lui, qui n’a en rien réfléchi à ses projets d’avenir.



y5soootz
No matter what kind of cliched game it's, I'll play until the end. I simply wanted a way to kill time. The world is a bird cage, faded in colour. 'In languor dreams of death' ... who was the one that said it? BUT NOW, DARKNESS MY SORROW, I have not yet fallen apart so, as I laugh off this imposed inconvenience. Even if I get tired of the night & tear off my shackles. Let's stop messing around already. I'll manipulate even the weight of this cut-short life. I'd rather just fall than go back to being alone. Staring at the destroyed cage of this self, (GRAVITY). Slowly, I sing, "Not bad at all." Even though it feels like I might be trapped, there is no room for sentiments. I'll push myself to the limit & dye everything jet-black.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Even  when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Even when you're broken on the ground : you will be found! (Shôya & Shôko - A Silent Voice)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers autres :: Univers anime :: Mangas-
Sauter vers: