Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Nouveaux sujets
» Restons simple.
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 EmptyAujourd'hui à 21:52 par Argawaen

» Rêve Jaune
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 EmptyAujourd'hui à 15:26 par Val

» (padfoot&eternals.) you're the habit that i can't break.
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 EmptyAujourd'hui à 12:53 par padfoot.

» Un grain de folie.
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 EmptyAujourd'hui à 2:23 par Argawaen

»  Le crime rend égaux tous les êtres qu’il souille.
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 EmptyHier à 0:55 par Cheshire-

» VERSION 10
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 EmptyDim 22 Mai - 20:09 par Maître des Univers

» Les badges
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 EmptyDim 22 Mai - 19:56 par Pyramid Rouge

» Pool party at Stark's House • Sujet commun • Flood
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 EmptyDim 22 Mai - 19:16 par Maître des Univers

» Pool party at Stark's House • Sujet commun
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 EmptyDim 22 Mai - 19:15 par Maître des Univers

Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal
-38%
Le deal à ne pas rater :
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
27.99 € 44.99 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly]

Manhattan Redlish
Messages : 2062
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish
Jeu 24 Mar - 13:41
6pyh.gif
Elijah Roberts
J'ai 43 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis à la tête du département People de mon magazine et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt très bien



Elijah est né dans les quartiers populaires de Londres et n’a pas quitté la capitale britannique jusqu’à la fin de ses études supérieures en journalisme. Ce ne fut que par la suite qu’il décida de franchir l’Atlantique pour rejoindre un emploi de pigiste au New York Times tout en faisant sauter des steaks pour un fast-food du centre-ville. Lassé de faire des articles sur l’invasion des rats dans certains quartiers New-Yorkais ou encore sur l’incroyable vie de Betty Sanders, 80 ans et vivant avec 56 chats, il décida d’opter pour une carrière dans un magazine féminin. Il fit rapidement ses preuves et de fil en aiguille, il monta les échelons au sein dudit magazine, jusqu’à rejoindre la presse People. Toutefois, son poste actuel de gérant du département People n’est dû qu’à sa rencontre inopinée avec une jolie inconnue, journaliste elle-aussi, et qui est aussi habile avec sa langue pour parler que pour le faire crier de plaisir. Néanmoins, il ne pensait pas que leurs chemins se recroiseraient à l’avenir et qu'il allait tomber amoureux d'elle. Et alors qu'il a l'impression de vivre sur un petit nuage, la vie a décidé de compliquer les choses en mêlant son passé à son présent …

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 6x5u
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 7p6u
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 9n39

crédit : :copyright: moi-même / Tumblr


Bora Bora était le rêve de voyage de Madison, alors le journaliste souhaitait l’y emmener. Il avait envie de lui faire plaisir, et de pouvoir profiter d’un endroit paradisiaque avec la jeune femme. Rien que tous les deux. Une nouvelle qui semblait surprendre la belle brune qui avait du mal à réaliser. Il se mit alors à rire alors qu’elle évoqua les congés que son patron allait devoir lui octroyer « Je pourrais lui parler si tu veux. Lui et moi, on se connait plutôt bien ». Il ne souriait rien qu’à la voir sourire. Son idée de vacances semblait réellement la ravir au plus haut point. Elijah la couva ensuite tendrement du regard à la réponse qu’elle lui donna. Il l’était l’homme qui lui fallait…Ça signifiait beaucoup pour le journaliste qui se pencha pour l’embrasser pour seule réponse. Quoi répondre à cela ?! Il fut touché et n’avait pas les mots pour lui rétorquer quoi que ce soit. Finalement, elle savait aussi faire dans le sentimental lorsqu’elle le désirait.

Quand ils furent tous les deux dans la chambre à coucher, le journaliste lui avoua avoir commencé à chercher les maisons, mais aussi à programmer une première visite. Il avait craint que ça ne donne envie à Madison de fuir au plus vite. Finalement, ce fut quand il évoqua Amber, qu’il crut qu’elle avait de prendre ses jambes à son cou… La belle brune n’était pas encore prête à assumer son rôle de maman à temps plein. Un choix qu’Elijah respectait. Il fronça ensuite les sourcils en la voyant évoquer Roy et son avis « Roy n’a rien à dire sur notre relation ou nos projets ». Au moins ça, c’était clair pour le journaliste qui reprit « Pour Amber, je ne veux pas qu’elle ait l’impression que je l’évince. Je veux juste qu’elle sache qu’elle a sa place dans notre relation. Que je ne lui vole pas sa maman. Pour la garde, tu gères cela avec Roy. Là, il a son mot à dire et moi non » puis déposa ses lèvres sur sa peau « Maintenant, détends-toi » et lui proposa d’aller plus loin qu’un massage parce qu’il avait envie d’elle, et que c’était sûrement réciproque.

En préparant le petit-déjeuner, Elijah n’aurait pas pensé recevoir un appel de l’agent immobilier aussi rapidement pour programmer la visite de la maison. Il en fit part à la belle brune avant que cette dernière ne lui demande des pancakes en forme de cœur. Ce n’était pas à cette forme qu’il avait pensé, et il fut interdit devant la curiosité de l’enfant, ouvrant la bouche sans parvenir à trouver de parade. Ce fut Madison qui fut plus rapide, et il se mit à sourire en échangeant un regard entendu avec cette dernière « Oui, un avion… mais un cœur, c’est bien aussi ». Ils se rendirent ensuite, en début d’après-midi, visiter ladite maison qu’Elijah avait repéré. Il avait eu un coup de cœur pour la résidence et les environs calmes. Toutefois, en rencontrant l’agent immobilier, le journaliste n’aurait pas pensé que la visite tournerait ainsi… Ses yeux… ses fossettes… Cela faisait écho au commentaire de Madison à l’hôpital… Il ne prononça pas le moindre mot de toute la visite, ainsi que durant le retour à l’appartement de la belle brune. Il ne lui avait à peine adressé un regard aussi. Est-ce qu’elle lui avait caché que la petite était sa fille ?! Est-ce que c’était SA fille surtout ? Et si c’était sa fille ?! Des questions en voit tu en voilà qui ne faisait qu’angoisser le quadragénaire qui suivit du regard Amber qui se rendit dans sa chambre. Il hocha de la tête lorsque cette dernière confirma qu’ils devaient parler.

Néanmoins, ils ne semblaient pas avoir les mêmes préoccupations en l’instant. Il posa ses mains sur ses hanches, à la hauteur de sa ceinture de jean, regardant fixement Madison qui évoquait la maison et l’argent comme si de rien n’était, et il l’écouta avec attention avant de demander « Est-ce qu’Amber est ma fille ? ». Ce qui était probable. Après tout, il avait passé plus d’une heure à se souvenir de cette nuit, et le préservatif n’avait été au rendez-vous que la première fois. Peut-être la seconde. Mais pas tout le temps. Puis il y avait eu cette grossesse peu de temps après sa rencontre avec Roy… « J’ai besoin de savoir ».

Charly
Messages : 1994
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Charly
Jeu 24 Mar - 14:52
tumblr_inline_p7l2tfmpLT1s6wnlr_250.png
Madison Carter
J'ai 37 ans. Je vis à Los Angeles, États-Unis. Dans la vie, je suis journaliste people et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance , je suis séparée et je le vis plutôt bof.

Très bonne menteuse, manipulatrice lorsqu’elle le veut, certain la dise aussi égoïste. C’est le cas de Roy, son ex conjoint. Maddy avait toutes les cartes en main pour réussir sa carrière. La presse people c’est son truc ! Elle adore ça ! Les scandales, les dramas, les scoops qui peuvent détruire une image. Elle a toujours adoré ça, depuis le lycée. Elle était la reine des potins. Elle était de celle qui pouvait faire de vous quelqu’un de populaire ou non. Mais un soir, elle a croisé la route d’Elijah. Et cette nuit, mémorable point de vu sexe, lui à coûté sa réussite et son job. Aujourd’hui, après une pause de deux ans, et trois années à ramer en écrivant pour les autres, elle décroche enfin le job qui pourrait relancer tout ça. Oui, mais le destin en a décidé autrement…

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 Mila-kunis-bullshit
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 262t
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 283b418d13fa4048353ffa5f229ad807
crédit : tumblr, TAG

« -non, non, je dis pas ça vis à vis du projet d’habiter ensemble. Plus par rapport à Amber. Ta place dans sa vie… Mais je... » elle ferma les yeux en posant le front contre le matelas. Elle avait la sensation de toujours tout compliquer. « -je comprends… » souffla t elle lorsqu’Elijah lui parla de son point de vu. Elle sourit tendrement en l’écoutant. Et à nouveau, elle se demanda ce qu’elle avait fait pour avoir droit à un homme tel que lui dans sa vie. Il n’était pas parfait et pourtant il l’était sur bien des points. Il acceptait sa fille sans le moindre souci, et prenait même en compte ce qu’elle pouvait ressentir. « -merci... » souffla t elle alors en tournant la tête comme si elle pouvait le voir ainsi installée. Un nouveau sourire lorsqu’il lui demanda de se détendre. Quelques mots qui lui suffirent pour avoir envie de faire l’amour avec lui.

Le petit déjeuné fut à l’image de celui d’une famille parfaite. Des pancakes, des rires, des sourires complices. La ressemblance entre sa fille et Elijah l’avait à nouveau frappé et l’idée de perte de temps dans leur vie fit à nouveau son apparition. Si c’était lui le père… comment lui dire ? Comment allait il le prendre ?! Est ce que cela allait changer les choses ? La réponse était évidente pour Madison. Oui ! Oui bien sur que ça allait changé bien des choses ! Est ce qu’il allait lui en vouloir ? Est ce qu’il allait croire qu’elle lui avait caché cela délibérément ?! Rien qu’en pensant à ça, une boule se créa dans son estomac. Elle ne voulait pas le perdre.

Elle fit un effort pour se concentrer sur la conversation, sur cette maison qu’ils devaient visiter dans l’après midi. Visite qui ne se passa pas comme prévue. Lorsqu’ils furent de retour à l’appartement, Madison fut soulagée que sa fille aille dans sa chambre. Elle savait que le sujet devait être abordé, et pourtant elle opté pour celui du financement de la maison. Mais la question tomba. Maddy eut la sensation de recevoir une balle ou une gifle en plein visage. Elle soupira en fermant les paupières. Hé merde… Pourquoi mentir ?! « -je ne sais pas... » souffla t elle en relevant lentement les yeux sur Elijah. Elle se sentait comme une gamine prise en faute. « -ça fait quelques temps que j’y pense… enfin que je me pose la même question. Mais je… je savais pas comment t’en parler. » l’ironie prit sa place et elle ajouta : « -avoues que c’est un peu compliqué. Hé tu te souviens notre nuit de folie y’a six ans, et ba… et ba on a merdé et surprise ! C’est ta fille ! » elle enchaîna en se dirigeant vers la cuisine, mettant l’îlot central entre eux, comme à chaque fois qu’il y avait une conversation merdique. « -j’ai pensé à ta réaction, enfin à tes réactions possibles. Et puis j’ai pensé à nous. A elle. A Roy aussi. Et je… j’ai paniqué, j’ai eu peur et je… » elle garda la bouche ouverte un court instant, son regard sur Elijah, le visage défait. « -mets toi à ma place trois secondes s’il te plais… » demanda t elle alors en espérant que cela éviterait qu’il ne s’énerve ou lui en veuille. Puis elle ajouta pour se justifier et surtout devancer ce qui pouvait se passer dans l’esprit d’Elijah : « -je te l’ai pas caché. J’en savais rien. Enfin j’en sais toujours rien. C’est… y’a des détails qui ont commencé à me faire que penser que oui c’était possible. Mais seulement depuis que vous passez du temps ensemble. Avant je me suis jamais dis que... » même le dire à voix haute c’était compliqué. Madison se passa les deux mains sur le visage. « -c’était pas comme ça que je voulais t’en parler... » ajouta t elle avec une voix désolée.

Manhattan Redlish
Messages : 2062
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish
Jeu 24 Mar - 20:57
6pyh.gif
Elijah Roberts
J'ai 43 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis à la tête du département People de mon magazine et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt très bien



Elijah est né dans les quartiers populaires de Londres et n’a pas quitté la capitale britannique jusqu’à la fin de ses études supérieures en journalisme. Ce ne fut que par la suite qu’il décida de franchir l’Atlantique pour rejoindre un emploi de pigiste au New York Times tout en faisant sauter des steaks pour un fast-food du centre-ville. Lassé de faire des articles sur l’invasion des rats dans certains quartiers New-Yorkais ou encore sur l’incroyable vie de Betty Sanders, 80 ans et vivant avec 56 chats, il décida d’opter pour une carrière dans un magazine féminin. Il fit rapidement ses preuves et de fil en aiguille, il monta les échelons au sein dudit magazine, jusqu’à rejoindre la presse People. Toutefois, son poste actuel de gérant du département People n’est dû qu’à sa rencontre inopinée avec une jolie inconnue, journaliste elle-aussi, et qui est aussi habile avec sa langue pour parler que pour le faire crier de plaisir. Néanmoins, il ne pensait pas que leurs chemins se recroiseraient à l’avenir et qu'il allait tomber amoureux d'elle. Et alors qu'il a l'impression de vivre sur un petit nuage, la vie a décidé de compliquer les choses en mêlant son passé à son présent …

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 Ss9l
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 Gskj
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 Dfji

crédit : :copyright: moi-même / Tumblr


En quittant leur chambre d’hôtel six ans auparavant, jamais ô grand jamais Elijah n’aurait pensé qu’il s’interrogeait sur sa paternité quelques années plus tard. Que cette enfant qu’il apprenait à connaître un peu plus chaque jour qu’il passait à ses côtés pourrait être finalement sa propre fille ne lui avait jamais traversé l’esprit jusqu’à aujourd’hui. Et voilà qu’en cet instant, il se retrouvait à poser clairement la question. Était-elle sa fille ?! Sans savoir s’il avait envie d’entendre la réponse, et surtout quelle réponse… Il avait toujours pensé qu’être père était une contraire au regard de son train de vie. Mais il avait pensé similairement au sujet des relations amoureuses, et pourtant, il était plus qu’heureux avec Madison. Il la chérissait plus que tout et ne voyait plus sa vie sans elle. Mais était-il prêt à apprendre que c’était lui le père de cette petite-fille qui avait grandi sans lui, auprès d’un autre homme qu’elle appelait « papa » ?! Puis la réponse tomba. La belle brune ne savait pas s’il était le père. Pas le moindre soulagement l’envahi en cet instant. Parce qu’il n’avait obtenu aucune réponse finalement. Il continua de fixer cette dernière qui reprit la parole. Madison avait des doutes depuis quelques temps et n’avait pas su le lui en faire part. Elijah se passa une main lasse sur le visage avant de la reposer à hauteur de sa ceinture, continuant d’écouter Madison sans la quitter des yeux. Il la vit s’éloigner de lui, comme elle le faisait souvent lorsque leur conversation avait des relents de dispute à venir. Le journaliste ne disait rien. Il ne savait pas vraiment quoi dire. Il était partagé entre l’angoisse qui l’accablait, ne sachant pas s’il avait envie d’apprendre qu’il était réellement le père d’Amber, puis il y avait aussi un certain mélange de colère à l’égard de Madison qui n’avait pas su trouver les mots plus tôt, et il y avait aussi cette envie de la serrer dans ses bras pour la rassurer…

Elijah resta donc là, au milieu de la pièce, pendant que la belle brune continuait de parler sans qu’il n’ait besoin de prononcer le moindre mot. Renfermé dans son mutisme, il laissa un silence les envahir quelques instants alors qu’elle lui avoua qu’elle n’avait pas su comment aborder le sujet. Finalement, l’agent immobilier les avait aidés. Il se passa une main lasse sur le visage, une fois encore, puis laissa échapper un bref soupir tout en gardant ses mains à hauteur de sa ceinture « Je ne sais pas quoi dire… ». Ce n’était sûrement pas ce que Madison voulait entendre alors qu’elle était perdue. Il baissa un instant le regard sur le sol, son esprit bouillonnant sous un flot de questions et de ressentiments différents, puis releva lentement ses yeux clairs sur elle « On va faire un test ADN. J’ai besoin de savoir. Je sais que ça ne changera rien, mais je n’ai pas envie de me poser cette question à chaque fois que je vais passer du temps avec elle ». Et sur ce point, il serait intransigeant. Sans rien ajouter de plus, il marcha jusqu’à Madison, lui saisit la main et l’attira à lui pour la blottir aux creux de ses bras, embrassant sa chevelure brune avant de poser sa tête contre la sienne « Je préférerais qu’Amber soit la fille de Roy… Parce que ça me ferait mal de me dire que cette vie à trois, celle qu’on a rêvé encore ce soir-là à l’hôpital, que cette vie aurait pu exister si je n’étais pas partie comme un salopard de première… » et ajouta d’une voix calme, mais qui trahissait notamment ce qu’il éprouvait « Et je ne sais pas si je pourrais rester à tes côtés en me disant qu’elle ne saura jamais que je suis son père… Parce qu’il est hors de question qu’on le lui dise… Roy a toujours été là pour elle alors que moi… » et sa gorge se noua. Cela signifiait qu’il perdrait son enfant et la femme qu’il aimait si jamais le test s’avérait positif. Il resserra son étreinte autour du corps de Madison et se tut, ravalant ses émotions parce qu’ils n’en savaient encore rien.

Charly
Messages : 1994
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Charly
Jeu 24 Mar - 21:44
tumblr_inline_p7l2tfmpLT1s6wnlr_250.png
Madison Carter
J'ai 37 ans. Je vis à Los Angeles, États-Unis. Dans la vie, je suis journaliste people et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance , je suis séparée et je le vis plutôt bof.

Très bonne menteuse, manipulatrice lorsqu’elle le veut, certain la dise aussi égoïste. C’est le cas de Roy, son ex conjoint. Maddy avait toutes les cartes en main pour réussir sa carrière. La presse people c’est son truc ! Elle adore ça ! Les scandales, les dramas, les scoops qui peuvent détruire une image. Elle a toujours adoré ça, depuis le lycée. Elle était la reine des potins. Elle était de celle qui pouvait faire de vous quelqu’un de populaire ou non. Mais un soir, elle a croisé la route d’Elijah. Et cette nuit, mémorable point de vu sexe, lui à coûté sa réussite et son job. Aujourd’hui, après une pause de deux ans, et trois années à ramer en écrivant pour les autres, elle décroche enfin le job qui pourrait relancer tout ça. Oui, mais le destin en a décidé autrement…

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 Mila-kunis-bullshit
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 262t
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 283b418d13fa4048353ffa5f229ad807
crédit : tumblr, TAG

Oh comme elle aurait préféré parlé d’argent et se prendre la tête sur qui devait payer ou ne pas payer ! Vraiment Madison était convaincue que cette conversation aurait été bien moins merdique que celle qu’Elijah venait d’amorcer avec sa question. Qui était légitime ! Bien sur ! Cette conne de l’agence immo lui avait fait ouvrir les yeux ! C’était limite si elle n’avait pas brandit un panneau clignotant qui criait en gros lettres fluo : c’est ta fille !

Madison fut sincère. Elle n’avait pas d’affirmation à lui donner. Elle n’en savait rien ! Elle avait de plus en plus de doute ! C’était évident ! Mais de là à affirmer que oui le père biologique de sa fille c’était lui. Tant qu’un test n’avait pas été fait, il restait un doute. Puis elle tenta de lui faire comprendre pourquoi elle n’en avait pas parlé, bien lui mettre dans le crâne que ça n’était pas une manigance de la part et qu’elle ignorait parfaitement à l’ époque qu’ils avaient merdé en beauté cette nuit là. A ce moment là, elle le détestait tellement que jamais cette idée ne lui serait venu à l’esprit. C’était bien plus logique que ça soit Roy le père. Roy le gentil, pas Elijah le connard qui avait ruiné sa vie ! Elle tenta de trouver les mots au mieux, sans trop s’embrouiller, sans trop s’enfoncer aussi.

« -je te demande pas de répondre quoi que soit... »
souffla t elle en comprenant tout à fait qu’il soit pommé. Comme elle venait de le dire, ça n’était pas de cette façon qu’elle voulait abordé le sujet. Vraiment pas. Elle hocha la tête en se mordant les lèvres. « -ok... » après tout c’était ce qu’elle voulait lui demandé de faire, donc comme ça ils seraient fixé. Elle avait croisé ses bras sous sa poitrine, comme pour se protéger de ce qui pouvait arriver, comme si elle avait peur qu’il ne s’emporte et ne la blesse sans le vouloir ou en le voulant justement. Elle releva le visage en l’entendant bouger, et fut surprise de son geste. Jamais elle n’aurait pensé qu’il vienne la prendre dans ses bras. Son coeur se gonfla d’amour pour lui, avant qu’il ne se sert en l’écoutant parler. « -je suis tellement désolée... » souffla la jolie brune aux bord des larmes.

Mais elle releva la tête en écoutant la suite. « -attends quoi ? Non ! » elle se détacha légèrement de lui pour poursuivre : « -je veux pas que… » mais elle se pinça les lèvres. Elle comprenait pourtant ce qu’il venait de dire. « -on est pas obligé de lui dire ! Toi tu sera au courant, moi aussi mais pour le moment elle est trop petite pour qu’on lui parle de ça ! » et puis qu’est ce qu’elle allait pouvoir dire à Roy. Elle ferma les yeux. Elle se sentait vraiment comme une merde à cet instant. Elle se sentait vulnérable et elle détestait ça ! « -je sais pas… je… je peux pas dire à Roy que c’est pas sa fille. C’est… c’est lui qui s’en occupe, il a choisi de rester pour elle et je... » et en même temps ! « -c’est pas obligé que ça change quoi que se soit si ? » demanda t elle comme si elle avait besoin qu’il lui confirme cela alors qu’elle savait pourtant que c’était totalement faux. « -on sera jamais heureux. C’est pas possible. Y’aura toujours une emmerde pour nous séparer ! » elle s’en voulait tellement !

Manhattan Redlish
Messages : 2062
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish
Jeu 24 Mar - 22:17
6pyh.gif
Elijah Roberts
J'ai 43 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis à la tête du département People de mon magazine et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt très bien



Elijah est né dans les quartiers populaires de Londres et n’a pas quitté la capitale britannique jusqu’à la fin de ses études supérieures en journalisme. Ce ne fut que par la suite qu’il décida de franchir l’Atlantique pour rejoindre un emploi de pigiste au New York Times tout en faisant sauter des steaks pour un fast-food du centre-ville. Lassé de faire des articles sur l’invasion des rats dans certains quartiers New-Yorkais ou encore sur l’incroyable vie de Betty Sanders, 80 ans et vivant avec 56 chats, il décida d’opter pour une carrière dans un magazine féminin. Il fit rapidement ses preuves et de fil en aiguille, il monta les échelons au sein dudit magazine, jusqu’à rejoindre la presse People. Toutefois, son poste actuel de gérant du département People n’est dû qu’à sa rencontre inopinée avec une jolie inconnue, journaliste elle-aussi, et qui est aussi habile avec sa langue pour parler que pour le faire crier de plaisir. Néanmoins, il ne pensait pas que leurs chemins se recroiseraient à l’avenir et qu'il allait tomber amoureux d'elle. Et alors qu'il a l'impression de vivre sur un petit nuage, la vie a décidé de compliquer les choses en mêlant son passé à son présent …

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 Ss9l
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 Gskj
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 Dfji

crédit : :copyright: moi-même / Tumblr


Madison était complètement perdue face à sa question. Quant à lui, il l’était complètement face à sa réponse. Elle n’en savait rien, et lui craignait de savoir. Pourtant, il avait besoin de le savoir. Maintenant que la question était soulevée, Elijah ne pouvait pas faire disparaître ses interrogations d’un revers de main, comme si de rien n’était. Il ne pouvait pas regarder l’enfant en se disant que ça lui importait peu, finalement, de savoir si elle était sa fille ou non. Si finalement, en partant si brusquement six ans auparavant, il n’avait pas raté l’opportunité de vivre cette vie qu’ils s’étaient imaginés tous les deux. Il savait aussi que ça le détruirait de l’intérieur d’apprendre qu’Amber était son enfant, parce que ça ne ferait que croître cette culpabilité dont il ne parvenait pas à se défaire depuis ce fameux soir où Madison lui avait confié les conséquences de ses actes sur sa vie professionnelle et personnelle… Madison… Il ne pouvait pas la laisser ainsi, de l’autre côté de l’établi de la cuisine, seule avec ses craintes et ses doutes. Elijah s’avança donc jusqu’à elle et l’attira à lui, la serra dans ses bras tout en continuant de lui parler d’une voix posée, mais brisée par toutes ces révélations « Tu n’y es pour rien Maddy » finit-il par souffler alors qu’elle s’excusait d’une chose qu’elle ne contrôlait pas. Elle n’avait pas choisi de tomber enceinte de lui. Elle n’avait pas choisi qu’il parte ainsi au petit matin avec son article sous la main. Elle n’avait pas choisi de rencontrer Roy peu de temps après et de s’enfermer dans une relation sans amour.

En sentant Madison se reculer de ses bras, il sentit son cœur se serrer parce qu’il savait que c’était maintenant que la conversation la plus difficile allait avoir lieu… Plus elle parlait, plus elle le convainquait de son choix de s’éloigner d’elle si jamais il était réellement le père. Roy avait été présent dès les premiers jours de sa fille, alors que lui, de son côté, cumulait les plans cul et les promotions au sein du magazine. « Tout va changer Madison… À chaque fois que je verrais Roy avec Amber, je me dirais que si je n’étais pas partie ce jour-là, ça serait moi qui l’emmènerait à l’école le matin, qui lui apprendrais à faire du vélo... Que tu aurais sûrement eu envie d’être plus présente pour ta fille. Que tu aurais vécue ta maternité autrement parce qu’aucun salaud ne t’aurait détruit de l’intérieur en disparaissant six ans auparavant avec ta carrière et ta confiance en toi… » et baissa les yeux tout en poursuivant « Roy est son père et restera toujours son père. Je ne suis personne pour elle à part le petit-ami de sa mère. Un test ADN ne doit pas tout remettre en question… Mais je sais aussi que ça sera difficile pour moi de passer du temps avec elle en me disant que c’est mon enfant, et qu’elle ne le saura jamais… ». Il posa son front contre le sien en entendant les derniers mots de Madison, fermant les paupières avec force, parce qu’il avait mal et souffla un « On a réussi à l’être un tout petit peu ces derniers mois ». Il déposa un baiser sur son front et ajouta en se reculant légèrement pour croiser ses yeux foncés « On va faire ce test, on prendra le temps de la réflexion et on avisera ensuite. Pour le moment, je veux juste profiter des moments avec toi, et ne pas penser à la suite… ». Il déposa ses lèvres sur les siennes avec douceur avant d’entendre un « Beurk ! » d’une voix enfantine qui venait de se pointer dans la cuisine. Elijah se mit à rire doucement, caressa la joue de la belle brune avant d’échanger un dernier baiser avec elle, puis se tourna vers Amber qu’il souleva du sol pour la faire assoir sur l’établi « Qu’est-ce que tu es venue faire ici ? » « Je veux goûter » « Hum… On pourrait peut-être prendre le goûter dehors. Tu vas chercher tes chaussures princesse ? » et la fit descendre au sol, avant de se retourner vers la belle brune « Peu importe ce qu’il va arriver, tu es et resteras la femme de ma vie » et ajouta « On va prendre l’air, ça nous fera le plus grand bien », puis aida Amber à se vêtir pour sortir « On attends maman » rétorqua-t-il avant de repenser à ce test de paternité, à cette vie qu’ils auraient pu avoir, et son cœur se serra un peu plus fort. La vie était cruelle parfois…

Charly
Messages : 1994
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Charly
Ven 25 Mar - 12:13
tumblr_inline_p7l2tfmpLT1s6wnlr_250.png
Madison Carter
J'ai 37 ans. Je vis à Los Angeles, États-Unis. Dans la vie, je suis journaliste people et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance , je suis séparée et je le vis plutôt bof.

Très bonne menteuse, manipulatrice lorsqu’elle le veut, certain la dise aussi égoïste. C’est le cas de Roy, son ex conjoint. Maddy avait toutes les cartes en main pour réussir sa carrière. La presse people c’est son truc ! Elle adore ça ! Les scandales, les dramas, les scoops qui peuvent détruire une image. Elle a toujours adoré ça, depuis le lycée. Elle était la reine des potins. Elle était de celle qui pouvait faire de vous quelqu’un de populaire ou non. Mais un soir, elle a croisé la route d’Elijah. Et cette nuit, mémorable point de vu sexe, lui à coûté sa réussite et son job. Aujourd’hui, après une pause de deux ans, et trois années à ramer en écrivant pour les autres, elle décroche enfin le job qui pourrait relancer tout ça. Oui, mais le destin en a décidé autrement…

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 Mila-kunis-bullshit
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 262t
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 283b418d13fa4048353ffa5f229ad807
crédit : tumblr, TAG

Pour rien ? Bien sur que si ! Cette nuit là, elle aurait dû faire plus attention ! Est ce qu’elle avait oublié de prendre sa pilule ? Ça elle n’en avait pas le moindre souvenir. Et puis elle aurait aussi pu faire le rapprochement non ?! Mais en même temps, est ce qu’elle l’aurait contacté pour lui dire qu’elle était enceinte ?! A l’époque elle avait seulement envie de le voir crever la gueule ouverte ! Alors le retrouver pour lui annoncer qu’il allait devenir le père de son enfant ?! Est ce qu’elle aurait gardé le bébé ? Sûrement pas. Parce qu’à ce moment là, ils n’avaient rien à faire ensemble. « -si seulement on pouvait remonter le temps... » murmura t elle tout contre lui.

« -je sais... » souffla t elle la voix pleine de larmes, le coeur serré. Bien sur qu’elle savait que tout allait changer ! Et c’était ce qui l’angoissait, la raison pour laquelle jusqu’à présent elle ne s’était pas confié à lui face à ces doutes sur cette paternité. « -si je l’avais compris à ce moment là, les choses n’auraient peut être pas été différente. Je me pose des questions. Est ce que j’aurai retrouvé ta trace ? Comment tu aurais pris la nouvelle ? Est ce que j’aurai gardé cet enfant ? Est ce que je te l’aurais dis ?! » elle savait parfaitement qu’elle n’arrangeait pas la culpabilité d’Elijah en disant tout ça. « -si si elle l’apprendra mais pas tout de suite. Je sais pas quand et je sais pas comment mais on finira par lui dire. Et puis le fait qu’elle sache ou non est ce que ça changerait quelque chose pour l’affection que tu lui portes ? Elle t’adore ! Que tu sois son père ou non ! Tu es l’homme que j’aime et je... » bon elle venait de le dire. Ça n’était pas je t’aime à proprement parlé mais c’était tout comme. Elle n’avait pas envie de le voir partir, de le voir s’éloigner et la quitter à cause de ça.

Ils ne seraient jamais heureux. C’était la conclusion qu’elle faisait de tout ça. Son front contre le sien, ses larmes décidèrent de couler sur ses joues et elle eut bien du mal à le regarder et à l’écouter. « -ok... » souffla t elle avec lenteur en hochant la tête. Elle eut la sensation qu’elle devait savourer chaque baiser échangé, chaque minutes passé avec lui. Parce que ça n’allait pas durer. En entendant la voix de sa fille, Madison tourna la visage pour qu’elle ne voit pas ses larmes. Elle les chassa rapidement et se força à lui sourire. Maddy se pinça les lèvres entre elle, c’était presque douloureux maintenant de les voir ensemble. Les mots d’Elijah la firent suffoquer et elle se tourna vers la cuisinière en portant une main devant ses lèvres. « -j’arrive... » souffla t elle en tentant de retenir toutes les émotions qui déferlaient en elle, de dos, incapable de le regarder.

Elle prit deux minutes pour se rendre dans la salle de bain, se passer un peu d’eau sur le visage et lorsqu’elle se regarda dans le miroir, son coeur se serra de plus belle. Elle avait à nouveau la sensation d’être débordé par tout ce qui lui arrivait. De revenir cinq ans en arrière. Non ! Elle ne voulait pas revivre ça ! Ça avait été bien trop douloureux et compliqué à vivre. Elle prit une grande inspiration, puis expira lentement par la bouche, trois fois de suite avant de rejoindre Elijah et Amber qui l’attendait. Elle enfila une paire de chaussure et les laissa sortir pour refermer à clé derrière elle.

Les jours suivants, Elijah passa seulement quelques heures, le temps de manger ensemble. Il n’était pas resté dormir. Maddy de son côté avait bien du mal à retrouver le sourire. Et elle fut d’ailleurs soulagé que Roy vienne chercher Amber, juste histoire de se retrouver seule avec elle même. Ce soir là, elle envoya un message à Eli : je crois qu’on devrait reporté l’idée d’habituer ensemble. Elle avait peur que tout éclate. Que leur relation prenne fin et d’à nouveau se retrouver seule et incapable de gérer sa vie. Finalement travailler de chez elle, cela lui allait parfaitement actuellement. Ça lui évitait de croiser Elijah. De croiser son regard surtout. Elle avait cette sensation de le faire souffrir rien qu’en sa présence.

Manhattan Redlish
Messages : 2062
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish
Ven 25 Mar - 13:08
6pyh.gif
Elijah Roberts
J'ai 43 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis à la tête du département People de mon magazine et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt très bien



Elijah est né dans les quartiers populaires de Londres et n’a pas quitté la capitale britannique jusqu’à la fin de ses études supérieures en journalisme. Ce ne fut que par la suite qu’il décida de franchir l’Atlantique pour rejoindre un emploi de pigiste au New York Times tout en faisant sauter des steaks pour un fast-food du centre-ville. Lassé de faire des articles sur l’invasion des rats dans certains quartiers New-Yorkais ou encore sur l’incroyable vie de Betty Sanders, 80 ans et vivant avec 56 chats, il décida d’opter pour une carrière dans un magazine féminin. Il fit rapidement ses preuves et de fil en aiguille, il monta les échelons au sein dudit magazine, jusqu’à rejoindre la presse People. Toutefois, son poste actuel de gérant du département People n’est dû qu’à sa rencontre inopinée avec une jolie inconnue, journaliste elle-aussi, et qui est aussi habile avec sa langue pour parler que pour le faire crier de plaisir. Néanmoins, il ne pensait pas que leurs chemins se recroiseraient à l’avenir et qu'il allait tomber amoureux d'elle. Et alors qu'il a l'impression de vivre sur un petit nuage, la vie a décidé de compliquer les choses en mêlant son passé à son présent …

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 Ss9l
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 Gskj
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 Dfji

crédit : :copyright: moi-même / Tumblr


Pourquoi ne pouvaient-ils pas être heureux tout simplement ? Ils n’avaient pas de grandes exigences. Ils voulaient juste être ensemble, sans menace extérieure qui viendrait troubler leur vie à deux. Madison aurait aimé revenir en arrière, remonter le temps, et malgré les circonstances, cela tira un sourire à Elijah qui avait évoqué ce même souhait quelques mois auparavant et lui répondit donc « Sauf que je n’étais pas le même homme à cette époque-là. C’est toi qui m’as changé ». Ainsi, Elijah aurait sûrement commis la même erreur ce matin-là, et Madison aurait été détruite de la même manière. Tout ce qu’ils pouvaient changer dorénavant, c’était la destination. Mais le journaliste ne la voyait pas sous son meilleur jour. Il savait que leur avenir n’était aussi radieux qu’ils l’auraient souhaités. Ce test de paternité allait changer beaucoup de choses, parce que le journaliste serait incapable de passer du temps avec Amber sans que jamais elle ne sache que son père, c’était lui. Il resterait dans l’ombre, et cela, sûrement durant des années, et ça lui faisait mal. Comme ça lui faisait mal de voir Madison si perdue au creux de ses bras, prit entre deux feux : Protéger sa fille en continuant de lui dire que Roy est son père, et risquer de le perdre lui, parce qu’il n’avait pas la force de continuer avec ce secret sur les épaules… Et plus elle parlait, plus le quadragénaire sentait sa culpabilité s’accentuer… « Tu ne m’aurais rien dit parce que tu me détestais Maddy… Et l’idée même que cette enfant soit le mien t’aurais sûrement poussé à commettre l’irréparable ». Après tout, Amber lui ressemblait. Ainsi, durant des années, elle aurait vu en la petite fille, le portrait de l’homme qui avait détruit sa carrière et son estime d’elle.

Sa main caressant le dos de la belle brune, il n’avait pas envie de reculer ou de s’éloigner d’elle, alors ils poursuivaient cette conversation blottis l’un à l’autre, comme s’ils avaient besoin de ce contact pour se livrer. Et sûrement parce qu’ils savaient, l’un comme l’autre, que c’étaient les derniers gestes de tendresse qu’ils auront. Il ferma les yeux en entendant les mots de Madison, et alors que l’entendre lui dire qu’elle l’aimait aurait dû le remplir de joie, cela ne faisait que croître la douleur qu’il éprouvait « Je t’aime aussi. J’aime Amber et… Je n’ai pas envie de tout quitter… Mais à chaque fois qu’elle verra son père, ça me ramènera à la réalité. On ne peut pas lui dire que Roy n’est pas son père. Parce qu’il l’est, d’une certaine manière… » et c’était ce qui rendait tout cela difficile. Parce qu’il était son géniteur, il n’avait pas pour autant le droit d’ôter à la petite-fille, celui qui avait été plus un père que lui. Elle l’aimait, elle avait créé des souvenirs avec lui, il avait toujours été présent pour son enfant. Et lui ?! Lui, il venait tout juste d’arriver dans sa vie. Il n’était pas prêt à tout chambouler pour un test de paternité. Alors la meilleure décision était de s’éloigner, de partir… Et cette décision le tuait de l’intérieur.

Elijah déposa ses lèvres contre les siennes avant qu’ils ne soient interrompus par la petite-fille qui n’avait pas conscience de ce qui se tramait tout autour d’elle. Il remarqua que la belle brune cachait ses larmes, et ça rendait ce moment encore plus difficile alors que, de son côté, il tentait de faire bonne figure. Il se retourna ensuite vers la femme qu’il aimait en lui confiant qu’elle était la femme de sa vie, peu importe ce qui adviendrait d’eux. Il passa sa main dans son dos avant de s’occuper d’Amber, laissant du temps à Madison pour reprendre contenance, distrayant l’enfant en attendant.

Les jours qui suivirent furent difficile pour Elijah qui se limitait qu’à quelques heures auprès de Madison et d’Amber. Quelques heures de tortures alors qu’il savait que l’échéance approchait. Le test de paternité ne serait plus pour longtemps, et ça allait impacter leurs vies définitivement. Il remercia intérieurement la belle brune de restait effectuer son travail chez elle, à distance. Ce n’était pas pour autant qu’il était plus jovial au travail. Bien au contraire. Il entendait les murmures à son passage. Il ne souriait plus, n’était plus habité par cette décontraction naturelle, au point que Jeffrey avait tenté de le confronter. Il avait répondu que ce n’était rien. Évidemment, l’absence de Madison ne laissait guère de doute sur ce qui chamboulait autant le journaliste, mais en voyant la mine triste de son supérieur, il ne s’était pas montré davantage curieux. Il l’avait laissé. Le message de Madison n’arrangea rien à l’humeur du quadragénaire qui avait répondu un : Oui…
Plus de maison. Plus de barbecue. Plus de balançoire. Plus de dressing. Plus de couple. Il avait fini le reste de la soirée en compagnie de son ami Jack Daniels, et la nuit sur le canapé. Ce fut son portable qui le réveilla aux premières lueurs du jour. Un regard pour l’écran : Teresa. Il décrocha d’une voix endormie, et ils en vinrent à parler de son mariage, du fait qu’elle attendait son premier enfant aussi. Puis le sujet dévia sur lui qui se montra honnête pour une fois et mit des mots sur sa situation. Un silence avait suivi, puis un désolé Eli’, et enfin un mais pourquoi, puis il lui avait expliqué. Elle lui demanda de prendre le temps de la réflexion le moment venu. Il avait accepté, puis ils s’étaient dit au revoir. Il regarda ensuite son portable quelques minutes avant d’envoyer un message à Madison : Tu me manques.

Charly
Messages : 1994
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Charly
Ven 25 Mar - 14:04
tumblr_inline_p7l2tfmpLT1s6wnlr_250.png
Madison Carter
J'ai 37 ans. Je vis à Los Angeles, États-Unis. Dans la vie, je suis journaliste people et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance , je suis séparée et je le vis plutôt bof.

Très bonne menteuse, manipulatrice lorsqu’elle le veut, certain la dise aussi égoïste. C’est le cas de Roy, son ex conjoint. Maddy avait toutes les cartes en main pour réussir sa carrière. La presse people c’est son truc ! Elle adore ça ! Les scandales, les dramas, les scoops qui peuvent détruire une image. Elle a toujours adoré ça, depuis le lycée. Elle était la reine des potins. Elle était de celle qui pouvait faire de vous quelqu’un de populaire ou non. Mais un soir, elle a croisé la route d’Elijah. Et cette nuit, mémorable point de vu sexe, lui à coûté sa réussite et son job. Aujourd’hui, après une pause de deux ans, et trois années à ramer en écrivant pour les autres, elle décroche enfin le job qui pourrait relancer tout ça. Oui, mais le destin en a décidé autrement…

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 Mila-kunis-bullshit
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 262t
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 283b418d13fa4048353ffa5f229ad807
crédit : tumblr, TAG

« -tu parles ! » comme si elle avait droit à une médaille pour ça ! Elle n’était pas d’accord avec ce qu’il venait de dire. C’était les années qui l’avait fait changer, pas elle. C’était le succès de l’article et la place qu’il occupait au sein du magazine qui avait comblé ses rêves de carrière. Elle avait débarqué à nouveau dans sa vie et avait mis un sacré bordel ! Si seulement elle avait postulé à un autre job ! Ils ne se seraient pas revu, n’auraient pas vu naître ses sentiments. Peut être que tout serait plus facile. Moins douloureux. Et en même temps… elle ne regrettait pas tout ce qui s’était passé cette année. De l’avoir revu, d’avoir pu crever l’abcès, d’être tombée amoureuse et de leur avoir donné une chance de vivre quelque chose de sympa… Comme elle l’avait qualifié depuis le départ. « -on est d’accord... » souffla t elle avec un petit rire nerveux. Elle aurait avortée. Simplement parce qu’elle ne voulait pas d’enfant. Devenir mère célibataire et avoir l’enfant du mec qu’on déteste le plus au monde, il y avait tout de même mieux comme choix de vie. De toute façon aucun retour en arrière n’était possible. Ils devaient assumer cela, et faire avec. Même si c’était difficile.

« -alors on fait en sorte que tu ne croises pas Roy et on reste ensemble. On se construit nos souvenirs comme on l’avait prévu. » elle savait parfaitement que c’était insensé. La suite la ramena sur terre. Bien sur que Roy était le père d’Amber. Ça n’était pas qu’une histoire de génétique. Et ça, elle ne pouvait pas lui enlevé. Jamais. Voir sa fille débarqué dans la cuisine fut difficile pour Madison. Elle était tellement jeune. Elle ne voulait pas la faire souffrir. Mais s’ils ne lui disaient pas, est ce que plus tard elle comprendrait ?! Est ce qu’elle lui en voudrait ? Tant de question sans réponse. Tant de complication qui laissèrent Madison dans un silence pesant le reste de l’après midi. Et les jours suivant.

Elle n’en parla à personne. Pas même à Kim qui était pourtant sa principale confidente. Non, elle garda tout pour elle, et cela lui dévorait le moral. La réponse par sms d’Elijah n’arrangea rien. Voilà… envolé les rêves de vies à deux. Elle eut bien du mal à se mettre au travail, effaçant sans cesse ce qu’elle écrivait. Rien n’était assez bien.

Elle était en train de se brosser les dents lorsqu’elle reçu un message. « -hé merde... » souffla t elle la bouche pleine de dentifrice. Madison avait un entretien avec un psychologue de couple, pour un sujet. Elle se posait d’ailleurs la question. Et si elle lui demandait conseil ? Pourquoi pas après tout ! Elle sortait de chez elle lorsque son téléphone sonna. Un sourire tendre et elle pianota : toi aussi avant de monter dans l’ascenseur. En se regardant dans le miroir de la cage, elle se dit qu’elle devait lui parler. Alors elle envoya à nouveau : on mange ensemble à midi ? Dans ton resto japonais ? Ils devaient discuter. Et puis elle avait envie de le voir.
Manhattan Redlish
Messages : 2062
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish
Ven 25 Mar - 17:00
6pyh.gif
Elijah Roberts
J'ai 43 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis à la tête du département People de mon magazine et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt très bien



Elijah est né dans les quartiers populaires de Londres et n’a pas quitté la capitale britannique jusqu’à la fin de ses études supérieures en journalisme. Ce ne fut que par la suite qu’il décida de franchir l’Atlantique pour rejoindre un emploi de pigiste au New York Times tout en faisant sauter des steaks pour un fast-food du centre-ville. Lassé de faire des articles sur l’invasion des rats dans certains quartiers New-Yorkais ou encore sur l’incroyable vie de Betty Sanders, 80 ans et vivant avec 56 chats, il décida d’opter pour une carrière dans un magazine féminin. Il fit rapidement ses preuves et de fil en aiguille, il monta les échelons au sein dudit magazine, jusqu’à rejoindre la presse People. Toutefois, son poste actuel de gérant du département People n’est dû qu’à sa rencontre inopinée avec une jolie inconnue, journaliste elle-aussi, et qui est aussi habile avec sa langue pour parler que pour le faire crier de plaisir. Néanmoins, il ne pensait pas que leurs chemins se recroiseraient à l’avenir et qu'il allait tomber amoureux d'elle. Et alors qu'il a l'impression de vivre sur un petit nuage, la vie a décidé de compliquer les choses en mêlant son passé à son présent …

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 Ss9l
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 Gskj
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 Dfji

crédit : :copyright: moi-même / Tumblr


Ne pas croiser Roy. Ne pas se quitter. Se créer ses propres souvenirs. Des paroles désespérées qui furent douloureuses pour Elijah qui voulait croire que c’était possible. Il n’avait pas envie de quitter ce quotidien qu’ils avaient construit tous les deux. Pourtant, une petite voix dans sa tête lui martelait que c’était utopique, et ils le savaient tout autant l’un que l’autre. Alors il espérait qu’ils trouveraient une solution pour pouvoir continuer d’écrire cette histoire à deux. Il resserra donc son étreinte autour de Madison tout en lui soufflant « Je suis là pour le moment »… Des paroles qui ne furent juste qu’à l’instant même où il les prononça car Elijah s’éloigna ensuite. Il ne passait les voir que le temps d’un dîner avant de rentrer dans son propre appartement, la mort dans l’âme, le cœur en lambeau, et seul avec ses pensées et ses interrogations. C’était devenu un quotidien durant quelques jours, et le coup de grâce fut donné lorsque même Jeffrey respecta sa vie privée en le voyant si mal… Lui qui était d’une nature curieuse parfois malaisante venait de laisser tomber les armes face au désespoir de son patron et son ami… Il avait donc bu quelques verres, puis s’était endormi sur ce canapé qui l’avait fait sourire en repensant à ces moments qu’il avait passé avec Madison dessus à la fin d’une longue journée de travail.

Au petit matin, sa conversation avec Teresa n’apaisa pas pour autant son esprit et son cœur. Elle n’était pas parvenue à trouver une solution au problème qui se posait pour le couple. Elle qui pourtant avait toujours le mot pour le faire réagir, elle n’avait laissé qu’un silence et des paroles désolées à la suite de ses explications. Elijah avait ensuite raccroché et avait envoyé un message à Madison. Elle lui manquait. C’était terrible et douloureux. Il la voyait pourtant quelques heures par jour, mais au fond de lui, il savait que ce n’était que le début d’une séparation déchirante, et c’était de là que provenait le manque. Un manque à venir, qu’il anticipait. Il avait ensuite posé son portable, s’était laissé choir contre le canapé et avait fixé le plafond de son bureau avant d’entendre une brève sonnerie. Il se pencha pour récupérer son portable et se mit à sourire avec douceur : Avec plaisir. Puis il s’était servi un café, puis un deuxième, et ainsi de suite jusqu’au moment du déjeuner.

Elijah avait attendu Madison devant l’enseigne de son restaurant japonais préféré, presque aussi anxieux que si c’était un premier rendez-vous avec la femme sur laquelle il craquait. En la voyant arriver, il lui sourit avec douceur en la trouvant un peu plus belle chaque jour, et lui saisit la main, entrelaçant ses doigts au sien, et déposa ses lèvres sur les siennes. Un bref baiser qui s’éternisa. Il avait un goût de retrouvailles après une longue absence, ou peut-être le goût d’un futur départ. Il se recula lentement et la couva du regard avec tendresse « J’ai l’impression que ça fait une éternité que je ne t’ai pas touché » et se mit à rire doucement « Enfin je veux dire embrassé. Tu m’as compris » et lui ouvrit la porte sans retirer sa main de la sienne, et la conduisit jusqu’à une table en retrait, pour qu’ils soient seuls. Ils commandèrent tour à tour un verre, et ce fut de l’eau gazeuse pour le journaliste qui devait travailler ensuite, et reporta son attention sur Madison « Comment tu vas ? ».


Charly
Messages : 1994
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Charly
Ven 25 Mar - 17:38
tumblr_inline_p7l2tfmpLT1s6wnlr_250.png
Madison Carter
J'ai 37 ans. Je vis à Los Angeles, États-Unis. Dans la vie, je suis journaliste people et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance , je suis séparée et je le vis plutôt bof.

Très bonne menteuse, manipulatrice lorsqu’elle le veut, certain la dise aussi égoïste. C’est le cas de Roy, son ex conjoint. Maddy avait toutes les cartes en main pour réussir sa carrière. La presse people c’est son truc ! Elle adore ça ! Les scandales, les dramas, les scoops qui peuvent détruire une image. Elle a toujours adoré ça, depuis le lycée. Elle était la reine des potins. Elle était de celle qui pouvait faire de vous quelqu’un de populaire ou non. Mais un soir, elle a croisé la route d’Elijah. Et cette nuit, mémorable point de vu sexe, lui à coûté sa réussite et son job. Aujourd’hui, après une pause de deux ans, et trois années à ramer en écrivant pour les autres, elle décroche enfin le job qui pourrait relancer tout ça. Oui, mais le destin en a décidé autrement…

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 Mila-kunis-bullshit
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 262t
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 5 283b418d13fa4048353ffa5f229ad807
crédit : tumblr, TAG

Il était là pour le moment… Ces résonnaient dans la tête de Madison lorsqu’elle se sentait terriblement seule depuis que Roy avait récupéré Amber. Parce non ! Non il n’était pas là ! Ils étaient en train de prendre de la distance, comme si c’était inévitable. Sauf que ça n’était pas ce qu’elle voulait ! Ce qu’elle voulait c’était lui dans sa vie. Même si c’était la merde et que c’était compliqué. Elle le voulait lui et personne d’autre. Et surtout elle ne voulait pas que ça s’arrête ! Voilà c’était claire ! Elle savait ce qu’elle voulait et ce qu’elle ne voulait pas. Finalement les conseils du psy de couple étaient plutôt pas mal ! En sortant du taxi devant le restaurant de sushi, Madison était bien déterminée à expliquer tout ça à Elijah. Et ne pas le perde !

Elle sourit directement en le voyant au loin, et se pressa pour le rejoindre. Il avait l’air fatigué et pas aussi nickel que d’ordinaire. Elle était prête à pariée qu’il avait dormi au bureau. Elle l’embrassa avec envie, ravie de le retrouver. Ravie également qu’il ne se contente pas d’un rapide baiser. « -ça fait une éternité... » lui répondit la jeune femme avec un trait d’humour, souriant à ce maladresse. Voilà, c’était ça qu’elle voulait retrouver. Et rien d’autre. Elle resserra ses doigts autour des siens et le suivit à l’intérieur du restaurant. Assise à l’autre angle dans la table, ils étaient ainsi plus proche qu’en tête à tête. « -oh non s’te plais, j’ai pas envie de jouer ça de façon conventionnelle. D’accord ? En plus tu connais déjà la réponse. C’est pas la super forme mais je fais avec. Tu me manques horriblement et rien qu’à te voir là j’ai terriblement envie de toi. » voilà elle se retrouvait peu à peu ! Ça c’était Madison. Ne pas se laisser abattre.

Elle lui prit la main et commença alors : « -toi par contre, tu devrais soit rentrer dormir chez toi, soit venir chez moi. » comme si elle n’était pas dupe et qu’elle avait parfaitement compris qu’il avait dormi au bureau. Elle ajouta alors : « -j’ai eu un rendez vous très intéressant aujourd’hui avec le psy de couple, tu sais je t’en avais parlé. Pour un article, histoire de faire plus sérieux. Et ba c’était très intéressant. Et j’en ai profité pour lui poser quelques questions vis à vis de nous. Enfin sans lui dire que c’était pour nous. » elle leva les yeux comme si c’était à nouveau une évidence et ajouta : « -et il m’a proposé de faire la liste de ce que je voulais, et ce que je ne voulais pas. » elle releva les yeux sur Elijah et ajouta avec bien plus de sérieux : « -ce que je veux c’est toi. C’est nous. C’est le nous que j’aime et auquel je suis devenue accro. J’aime bien l’appeler CCS, ça fait bien dans les articles les truc comme ça. Alors pourquoi pas dans la vraie vie ! Complicité – Cul – Sentiments. » elle prit une gorgée de vin et reprit : « -on a pas encore fait le test, ça prends du temps, et ce que je ne veux pas c’est qu’on s’éloigne avant d’avoir la réponse. Je veux qu’on profite de tout le temps qu’on a avant de réfléchir à l’avenir après ce test. » elle prit une nouvelle gorgée de vin et ajouta : « -voilà… voilà donc maintenant ba c’est à toi de parler et de me dire ce que tu veux et ne veux pas. » elle lui sourit soulagée d’avoir énoncé tout cela.
Contenu sponsorisé
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly]
Page 5 sur 11
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
Sujets similaires
-
» “Journaliste. D'abord, il lèche, puis il lâche et il lynche.” [Ft. Charly]
» MALTAZAR ! — Laisser volontairement la biscotte tomber côté beurre.
» (m/f) Triangle amoureux
» Trio amoureux
» Week-end en amoureux w/ art3mis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: