-38%
Le deal à ne pas rater :
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
27.99 € 44.99 €
Voir le deal
-23%
Le deal à ne pas rater :
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD à 929€ (Via ODR)
929 € 1199 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 2056
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
flower

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 Empty

6pyh.gif
Elijah Roberts
J'ai 43 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis à la tête du département People de mon magazine et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt très bien



Elijah est né dans les quartiers populaires de Londres et n’a pas quitté la capitale britannique jusqu’à la fin de ses études supérieures en journalisme. Ce ne fut que par la suite qu’il décida de franchir l’Atlantique pour rejoindre un emploi de pigiste au New York Times tout en faisant sauter des steaks pour un fast-food du centre-ville. Lassé de faire des articles sur l’invasion des rats dans certains quartiers New-Yorkais ou encore sur l’incroyable vie de Betty Sanders, 80 ans et vivant avec 56 chats, il décida d’opter pour une carrière dans un magazine féminin. Il fit rapidement ses preuves et de fil en aiguille, il monta les échelons au sein dudit magazine, jusqu’à rejoindre la presse People. Toutefois, son poste actuel de gérant du département People n’est dû qu’à sa rencontre inopinée avec une jolie inconnue, journaliste elle-aussi, et qui est aussi habile avec sa langue pour parler que pour le faire crier de plaisir. Néanmoins, il ne pensait pas que leurs chemins se recroiseraient à l’avenir et qu'il allait tomber amoureux d'elle. Et alors qu'il a l'impression de vivre sur un petit nuage, la vie a décidé de compliquer les choses en mêlant son passé à son présent …

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 6x5u
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 7p6u
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 9n39

crédit : :copyright: moi-même / Tumblr


Un sourire se dessina lentement sur le visage d’Elijah au fur et à mesure que Madison tentait de trouver les mots pour désamorcer une situation qui n’avait pas lieu, et décida donc d’apaiser tout conflit intérieur chez la belle brune aussitôt qu’elle eut finit de se justifier « Maddy… Maddy… Je ne le prends pas mal. Et je sais tout ça » tout en concluant avec un petit sourire attendri. Elijah savait que la belle brune n’était pas à l’aise dans cet exercice. Il avait donc rapidement appris à lire entre les lignes avec la jeune femme. C’était une manière de communiquer comme une autre. Tout ce qui lui importait, c’était qu’elle accepte sa présence à ses côtés pour pouvoir être présent pour elle et l’enfant. Il voulait qu’elle comprenne qu’il pouvait être présent, notamment, pour les moments difficiles, ainsi que pour sa fille, et que leur relation n’était pas que physique ou superficielle. Un sourire tout aussi tendre se dessina sur ses lèvres quand elle caressa sa joue et posa brièvement sa main sur la sienne en sentant bien qu’elle n’allait pas bien en cet instant. Le changement de sujet était une manière comme une autre d’oublier momentanément qu’Amber allait se faire opérer le lendemain matin. En entendant sa légère exclamation, il se mit à pencher la tête sur le côté, rétorquant avec amusement « Quoi ?! ». Il se mit ensuite à rire au constat de Madison « Teresa est une femme difficilement détestable, je te l’accorde ». Puis il lui avoua que cette dernière avait évoqué le mariage et les enfants, et en entendant Madison, il éprouva un long soulagement. Il avait craint que cette dernière ne soit pas sur la même longueur d’ondes que lui à ce sujet « Je vois qu’on envisage la vie de la même manière » et évoqua ensuite ses parties intimes et pencha légèrement la tête « On ne te remercie pas, moi et mes parties ».

Cette parenthèse plus légère fut rapidement balayée lorsqu’il la serra dans ses bras. Elijah resserra son étreinte en l’entendant pleurer contre lui et embrassa sa chevelure en entendant ses mots « D’accord… » et ajouta ensuite « Tu n’es pas nulle. Tu es là, à ses côtés, et c’est tout ce qui importe. Tu m’entends ?! C’est tout ce qui importe » et la laissa déverser ces larmes bien trop longtemps contenues, puis se recula, souriant avec tendresse avec son remerciement, sans mot dire. Il glissa ensuite sa main dans celle de Madison pour la conduire auprès de son enfant. Roy était présent. Il le salua rapidement et prit place sur le rebord du lit de l’enfant, tentant de la rassurer avant de la distraire un peu. Il laissa le père lui dire au revoir et il en fit de même d’un signe de tête, puis se reconcentra momentanément sur la petite fille avant de se lever du lit pour s’approcher de Madison, et sourit « C’est normal » fut sa réponse, puis l’observa prendre place aux côtés d’Amber avant de prendre place de l’autre côté du lit, sur le rebord, sa main sur la jambe de Madison, observant tour à tour les deux femmes. Lorsqu’Amber fut endormie, il murmura à Madison « Je vais te chercher quelque chose à manger, je reviens vite » et se pencha pour l’embrasser et s’éclipsa momentanément de la chambre, pour revenir quelques minutes ensuite avec de quoi dîner sur le pouce « Allez viens manger ma puce » tout en caressant son dos en arrivant auprès du lit. Il sorti les deux sandwich du sac ainsi que deux bouteilles d’eau « Je me suis dit que de la bière ferait assez mauvais genre dans un hôpital » et sorti des muffins « Je ne sais pas si tu aimes » et après un regard pour l’enfant endormie, il reporta son attention sur Madison « Tu devrais en faire de même ensuite. Dormir un peu ».

Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1988
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 Empty

tumblr_inline_p7l2tfmpLT1s6wnlr_250.png
Madison Carter
J'ai 37 ans. Je vis à Los Angeles, États-Unis. Dans la vie, je suis journaliste people et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance , je suis séparée et je le vis plutôt bof.

Très bonne menteuse, manipulatrice lorsqu’elle le veut, certain la dise aussi égoïste. C’est le cas de Roy, son ex conjoint. Maddy avait toutes les cartes en main pour réussir sa carrière. La presse people c’est son truc ! Elle adore ça ! Les scandales, les dramas, les scoops qui peuvent détruire une image. Elle a toujours adoré ça, depuis le lycée. Elle était la reine des potins. Elle était de celle qui pouvait faire de vous quelqu’un de populaire ou non. Mais un soir, elle a croisé la route d’Elijah. Et cette nuit, mémorable point de vu sexe, lui à coûté sa réussite et son job. Aujourd’hui, après une pause de deux ans, et trois années à ramer en écrivant pour les autres, elle décroche enfin le job qui pourrait relancer tout ça. Oui, mais le destin en a décidé autrement…

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 Mila-kunis-bullshit
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 262t
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 283b418d13fa4048353ffa5f229ad807
crédit : tumblr, TAG

« -merci. » souffla t elle avant de détourner le regard. Visiblement elle était un peu à cran et voyait des embrouilles pointer le bout de leur nez partout, alors qu’il n’y en avait pas. Et elle fut heureuse de voir que de son côté Elijah avait encore une lucidité d’esprit. Elle se sentait prise en faute, et un peu plus nulle encore. C’était la première fois qu’elle avait besoin de lui dans un contexte hors boulot. Là ils étaient dans sa vie privée, sa vie de famille. Il s’agissait de sa fille. Et c’était toujours un peu délicat même s’il s’entendait plus que bien avec la petite. C’était sa fille et c’était son échec parentale ! Ses problèmes en soit, et il n’était en rien obligé d’être ici. Mais il ne semblait pas le voir du même œil. Et à nouveau elle réalisa qu’il était un peu plus avancé qu’elle dans leur relation, qu’il avait une longueur d’avance. Qu’il avait bien moins peur aussi. Elle préférait donc axer la conversation sur l’histoire de divorce et parler de Teresa.

« -oui je sais pas quand je l’ai vu sortir de l’ascenseur je me suis tout de suite dit qu’elle devait être sympa et c’est d’ailleurs pour ça que je suis allée lui demandé si elle avait besoin d’aide. Et puis après ba… enfin tu sais... » oui, elle n’allait à nouveau en reparler. « -pourquoi tu en doutais ? » demanda la jolie brune avec un froncement de sourcils. « -on a pas parlé de mariage mais les enfants si. Et en fait si ! Ce soir là on a parlé mariage aussi non ? Dans ton délire de toi et moi à la tête d’un super journal tout ça tout ça. Enfin de toute manière c’est pas d’actualité. » il faudrait déjà qu’elle parvienne à lui dire qu’elle l’aimait avant d’être capable de dire oui à une demande !

Mais les angoisses et les vraies émotions du moment de Madison refirent bien vite surface lorsqu’Eli lui demanda comment elle allait. Forcement… non elle n’allait pas hyper bien. « -comment tu fais pour trouver les mots qu’il faut à chaque fois ?! » s’amusa Madison entre ses larmes, vraiment heureuse qu’il soit là pour l’aider et la rassurer. Grâce à cela elle sécha ses larmes et ils se rendirent jusque dans la chambre. Elle proposa à Roy de rentrer chez lui, de se reposer, elle le préviendrait si quelque chose n’allait pas. Elle fut également assez contente qu’il ne dise rien au sujet d’Elijah.

Une fois la petite endormie, elle hocha la tête pour la proposition d’Elijah, et se leva le plus lentement possible pour ne pas réveiller sa fille. Elle ne trouva même pas la force de le taquiner avec le surnom qu’il venait de lui donner. Un sourire pour la bière, puis un regard des plus tendre, son poing contre sa joue, soutenant sa tête. Parfois lorsqu’il agissait ainsi, elle s’imaginait ce que la vie aurait pu être si il n’y avait pas eut cet article entre eux. Ils avaient perdu du temps… ils se seraient épargnés des mauvaises années. Enfin en tout cas pour elle… Elle hocha la tête. « -ouais… je vais essayer... » en mordant dans le sandwich sans grand appétit, Madison s’imagina ce qu’aurait pu être sa grossesse et sa maternité si Elijah avait été le peur d’Amber. Bien sur si c’était le cas, la petite serait arrivé très tôt dans leur relation. Tout comme avec Roy. Mais… Mais peut être que tout aurait été différent. « -tu t ‘imagines jamais ce qu’on serait aujourd’hui si on s’était mis ensemble y’a six ans ? Quand on s’est rencontré ? » en soit c’était une question comme une autre.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 2056
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
flower

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 Empty

6pyh.gif
Elijah Roberts
J'ai 43 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis à la tête du département People de mon magazine et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt très bien



Elijah est né dans les quartiers populaires de Londres et n’a pas quitté la capitale britannique jusqu’à la fin de ses études supérieures en journalisme. Ce ne fut que par la suite qu’il décida de franchir l’Atlantique pour rejoindre un emploi de pigiste au New York Times tout en faisant sauter des steaks pour un fast-food du centre-ville. Lassé de faire des articles sur l’invasion des rats dans certains quartiers New-Yorkais ou encore sur l’incroyable vie de Betty Sanders, 80 ans et vivant avec 56 chats, il décida d’opter pour une carrière dans un magazine féminin. Il fit rapidement ses preuves et de fil en aiguille, il monta les échelons au sein dudit magazine, jusqu’à rejoindre la presse People. Toutefois, son poste actuel de gérant du département People n’est dû qu’à sa rencontre inopinée avec une jolie inconnue, journaliste elle-aussi, et qui est aussi habile avec sa langue pour parler que pour le faire crier de plaisir. Néanmoins, il ne pensait pas que leurs chemins se recroiseraient à l’avenir et qu'il allait tomber amoureux d'elle. Et alors qu'il a l'impression de vivre sur un petit nuage, la vie a décidé de compliquer les choses en mêlant son passé à son présent …

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 6x5u
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 7p6u
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 9n39

crédit : :copyright: moi-même / Tumblr


Elijah comprit rapidement que sa belle brune était à cran, et se décida à désamorcer la situation rapidement pour ne pas déclencher une dispute qui n’avait pas lieu d’être. Il était là pour la jeune femme et son enfant, et de savoir qu’elle était agréablement surprise lui suffisait. Il se concentra donc rapidement sur la suite de la conversation qui concernait Teresa et qui permettait d’oublier, momentanément la situation actuelle dans laquelle Madison se trouvait. Il apprécia que cette dernière se souvienne du prénom de son actuelle ex-épouse et baissa le regard, se sentant soudainement coupable, lorsqu’elle laissa la fin de sa phrase en suspens. Il n’imagina pas le choc qu’elle avait dû avoir en se rendant compte que cette femme qu’elle souhaitait aider, n’avait été nulle autre que l’épouse de son petit-ami… Il rétorqua alors dans un murmure « Je sais », et releva ensuite ses yeux clairs sur elle en voyant qu’elle ne l’accablait pas davantage pour son erreur. Un haussement d’épaule et un petit rire « Non » puis pencha légèrement la tête en fronçant les sourcils lorsqu’il entendit les premiers mots de la jeune femme. Ils avaient déjà parlé mariage et enfants ?! Au fur et à mesure qu’elle parlait, il fut frappé par ses souvenirs. Oui, ils en avaient parlé. Il hocha de la tête « Oui. On a parlé de mariage aussi. Qu’on serait marié et parents. Mais on ne sortait pas ensemble. C’était juste une idée comme ça. Maintenant qu’on est ensemble, je n’ai pas envie de me projeter de la sorte ». Elijah voulait juste profiter et voir ce que ça donnait.

Et puis il se rendait compte qu’un enfant apportait bien des soucis chez les parents. La voir ainsi pleurer dans ses bras lui fit mal. Il n’aimait pas la voir ainsi. Il tenta donc de trouver les mots pour apaiser sa peine au mieux et se mit à rire doucement en l’entendant entre deux sanglots « Je ne sais pas, c’est un don ». En tout cas, il parvint à faire sécher ses larmes et se rendirent ensuite auprès de l’enfant, allongée dans son lit d’hôpital. Roy fut renvoyé chez lui afin qu’il se repose pendant qu’il distrayait la petite-fille quelques temps. Lorsque cette dernière s’endormit, Elijah en profita pour s’éclipser et ramener le dîner. Si l’on pouvait appeler cela ainsi. Il sentit son regard sur lui, ce qui le fit sourire, mais pas taire pour autant alors qu’il tentait de lui extorquer un petit sourire. Ce qu’il parvint à faire. Il commença à manger en même temps que Madison et alors qu’il prenait une gorgée d’eau, il reposa lentement la bouteille sur la table, déglutissant tout aussi lentement alors qu’il réfléchissait à la réponse « J’y ai déjà pensé, si… ». Il posa son sandwich sur la table d’appoint et posa son dos contre le dossier du siège « On ferait encore fougueusement l’amour comme au premier jour » puis se mit à rire doucement pour ne pas réveiller Amber « Je plaisante » et s’essuya la bouche avant de reprendre plus sérieusement, son regard posé sur elle « On aurait peut-être eu une jolie maison avec un jardin à l’arrière pour notre enfant » en désignant Amber « Parce que si c’est arrivé avec Roy aussi rapidement, ça aurait pu nous arriver aussi. On aurait sûrement eu un chien aussi. Un labrador. Et tu serais peut-être enceinte de notre second enfant parce que j’aurais appris à aimer la parentalité. On bosserait comme des dingues au sein de notre boite, et on continuerait à faire fougueusement l’amour » conclut-il en esquissant un sourire amusé, puis ajouta « Et toi ? ».


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1988
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 Empty

tumblr_inline_p7l2tfmpLT1s6wnlr_250.png
Madison Carter
J'ai 37 ans. Je vis à Los Angeles, États-Unis. Dans la vie, je suis journaliste people et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance , je suis séparée et je le vis plutôt bof.

Très bonne menteuse, manipulatrice lorsqu’elle le veut, certain la dise aussi égoïste. C’est le cas de Roy, son ex conjoint. Maddy avait toutes les cartes en main pour réussir sa carrière. La presse people c’est son truc ! Elle adore ça ! Les scandales, les dramas, les scoops qui peuvent détruire une image. Elle a toujours adoré ça, depuis le lycée. Elle était la reine des potins. Elle était de celle qui pouvait faire de vous quelqu’un de populaire ou non. Mais un soir, elle a croisé la route d’Elijah. Et cette nuit, mémorable point de vu sexe, lui à coûté sa réussite et son job. Aujourd’hui, après une pause de deux ans, et trois années à ramer en écrivant pour les autres, elle décroche enfin le job qui pourrait relancer tout ça. Oui, mais le destin en a décidé autrement…

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 Mila-kunis-bullshit
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 262t
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 283b418d13fa4048353ffa5f229ad807
crédit : tumblr, TAG

Allongée sur le lit, dans cette pièce toute blanche, sa fille au creux de ses bras qui peu à peu s’endormait, Maddy ferma les yeux et profita de ce moment de tendresse. C’était rare qu’elles partagent un instant câlin. Peut être simplement parce qu’elles se voyaient peu. Ou bien parce que Amber savait que sa mère était nulle pour tout ça… Quoi qu’il en soit, Madison était heureuse d’être ici avec elle et qu’Elijah se soit proposé de rester avec elles cette nuit. Sa présence lui évitait de trop penser au lendemain, de trop se faire de mauvais films. C’était une opération simple, qui ne serait pas longue et Amber serait vite remise. Il faudrait qu’elle voit avec Roy comment est ce qu’ils pouvaient faire pour la semaine suivante. Elle n’était pas certaine qu’il puisse prendre un congé pour garder la petite.

Un hochement de tête et elle laissa Eli s’absenter rapidement pour aller chercher quelque chose à manger. Puis elle s’extirpa du lit sans réveiller sa fille, afin de le rejoindre et de manger un peu, même si elle n’avait pas faim. A force d’avoir dans la tête qu’il était potentiellement le père biologique de sa fille, elle s’imaginait parfois comme l’histoire aurait pu tourné, si ils avaient eut cet enfant ensemble, si elle n’avait pas aussi mal vécu cette grossesse et cette naissance. Pas de dépression, une parentalité assumée. Peut être qu’elle aurait été une meilleure mère. Qu’ils auraient pu offrir une vraie vie de famille à sa fille. Sans vraiment savoir pourquoi, elle lui posa la question. Et il prit le temps de répondre. Il avait déjà pensé à ce probable passé commun qu’ils avaient foiré en beauté.

« -ça veut dire quoi ça ? Que ça n’est plus comme au premier jour ? » demanda Madison avec un petit sourire en coin, plus histoire de se détendre que pour vraiment avoir une réponse. Elle prit la bouteille d’eau, et la porta à ses lèvres tout en écoutant la suite. Lorsqu’il employa les mots : notre enfant, elle s’étrangla à moitié avec l’eau qu’elle venait d’avaler. Toussa quelque peu tout en reposant la bouteille. « -oui c’est possible... » souffla Maddy avant de froncer les sourcils : « -un chien ? Alors autant que ça soit clair, si jamais on décide ce genre de chose, c’est toi qui sort te geler le matin et le soir. Je mets trop de temps dans la salle de bain pour pouvoir perdre du temps pour ça. » un léger sourire avant d’écouter la suite. « -moi aussi par conséquent... » marmonna t elle avant d’afficher une petite moue du bout des lèvres. « -plutôt sympa... » ouais, plus que ce qu’elle avait aujourd’hui à offrir à sa fille.

« -j’y pense régulièrement… surtout lorsque je vois la complicité que vous avez. Elle t’adore. » un sourire tendre en regardant sa fille. « -peut être parce que tu es le papa cool. » elle mis des guillemets autour de ces mots avant d’ajouter : « -je me dis que… au vu de ce qu’on partage maintenant toi et moi, on aurait pu offrir quelque chose de mieux à Amber. Je serais probablement une meilleure mère, je n’aurai pas fais de dépression après sa naissance parce que tu aurai été présent pour trouver ces mots que tu trouves si facilement pour me rassurer. » elle releva les yeux sur lui et ajouta : « -tu aurai été mon point d’ancrage plutôt que celui que j’ai tant détesté. » puis elle se pinça les lèvres et ajouta en venant poser sa main sur celle d’Elijah. « -je ne dis pas tout ça pour que tu culpabilises. Pas du tout. C’est juste que j’y pense de temps en temps, quand je vous entends rire ou que je vois comme tu es attentionné avec elle. C’est tout. » Amber soupira dans son sommeil et Maddy sourit en disant sans réfléchir : « -tu fais la même chose quand tu dors... » elle reprit un peu d’eau avant de demander : « -tu penses que tu pourrais m’accorder quelques jours pour que je puisse m’occuper d’Amber après l’opération ? Roy a commencé un nouveau job depuis quelques semaines, il bosse sur le port, il décharge les cargos de marchandises. Enfin bref, je ne pense pas qu’il puisse prendre des congés. » elle était en train de parler à son patron, pas à l’homme qui partageait sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 2056
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
flower

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 Empty

6pyh.gif
Elijah Roberts
J'ai 43 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis à la tête du département People de mon magazine et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt très bien



Elijah est né dans les quartiers populaires de Londres et n’a pas quitté la capitale britannique jusqu’à la fin de ses études supérieures en journalisme. Ce ne fut que par la suite qu’il décida de franchir l’Atlantique pour rejoindre un emploi de pigiste au New York Times tout en faisant sauter des steaks pour un fast-food du centre-ville. Lassé de faire des articles sur l’invasion des rats dans certains quartiers New-Yorkais ou encore sur l’incroyable vie de Betty Sanders, 80 ans et vivant avec 56 chats, il décida d’opter pour une carrière dans un magazine féminin. Il fit rapidement ses preuves et de fil en aiguille, il monta les échelons au sein dudit magazine, jusqu’à rejoindre la presse People. Toutefois, son poste actuel de gérant du département People n’est dû qu’à sa rencontre inopinée avec une jolie inconnue, journaliste elle-aussi, et qui est aussi habile avec sa langue pour parler que pour le faire crier de plaisir. Néanmoins, il ne pensait pas que leurs chemins se recroiseraient à l’avenir et qu'il allait tomber amoureux d'elle. Et alors qu'il a l'impression de vivre sur un petit nuage, la vie a décidé de compliquer les choses en mêlant son passé à son présent …

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 6x5u
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 7p6u
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 9n39

crédit : :copyright: moi-même / Tumblr


Comment aurait été leur vie s’il avait décidé de laisser son numéro de téléphone sur la table du petit-déjeuner au lieu de disparaître avec son article, foutant ainsi en l’air quelques années de sa vie ?! S’il avait dit qu’il n’y avait jamais pensé depuis leurs retrouvailles, et plus particulièrement ces derniers mois, ça serait mentir. Toutefois, il s’autorisa un trait d’humour tout en rendant son sourire à Madison lorsqu’elle lui répondit par une question plus rhétorique qu’autre chose, mais à laquelle il répondit « Je ne m’en souviens plus. Il faudrait qu’on recommence pour que je suis puisse te répondre ». Enfin pas ce soir, pas dans les prochains jours. La belle brune avait bien plus préoccupant à s’occuper que de s’envoyer en l’air avec lui. Il s’essuya les lèvres avec sa serviette et décida, cette fois-ci, de répondre sérieusement à son interrogation. Il fronça légèrement les sourcils lorsqu’elle s’étrangla avec son eau, mais poursuivit tout de même sa perception de leur vie à deux s’il n’était pas parti de la sorte six ans auparavant. Une jolie maison, un enfant, un autre à naître et un chien. Un petit rire alors que la belle brune envisageait la possibilité, dans le futur, d’adopter un chien avec lui « Pas besoin de le préciser, je l’avais bien remarqué » en parlant du temps qu’elle passait dans la salle de bain « Je n’aurais qu’à ouvrir la porte pour le faire sortir. D’où l’intérêt d’une maison en banlieue avec jardin ». Et puis il trouvait que le labrador finissait parfaitement l’image de la petite famille parfaite qu’il s’était plu à imaginer. Un léger sourire se dessina sur les lèvres d’Elijah « Tu es une bonne mère. Elle t’aime » souffla-t-il avec tendresse pour la rassurer. Madison n’était pas une mère indigne.

Le quadragénaire en profita pour mordre dans son sandwich alors qu’il lui retournait la question. Il laissa son regard dévier sur l’enfant endormie et se mit à sourire avec douceur, rétorquant lorsqu’il eut avalé « Je l’adore aussi ». Peu à peu, il la considérait un peu comme un membre de sa famille. Pas sa fille, parce qu’elle ne l’était pas, mais davantage comme une nièce ou … ou sa belle-fille selon la tournure que prendrait sa relation avec la belle brune. Un petit rire alors qu’elle le désignait comme un papa cool « J’ai un rôle facile. Je n’ai que les bons côtés ». Après tout, il n’avait pas à la disputer. Il était donc son complice dans certains moments, celui qui avait le bon rôle. Un peu comme un oncle. Il prit une gorgée d’eau tout en la laissant poursuivre, et finit par baisser les yeux au fur et à mesure de son discours, déglutissant avec difficulté. À chaque fois qu’il repensait à ce qu’il lui avait fait vivre, un poids se formait sur sa poitrine. Le poids de la culpabilité. Il posa son regard, dans un premier temps, sur la main qu’elle venait de poser sur la sienne puis, dans un second temps, vint croiser ses prunelles sombres « J’aurais aimé, vraiment aimé que tout soit différent, que j’agisse différent et que cette vie-là nous appartienne… » alors qu’il entrelaça ses doigts à ceux de la belle brune. Un regard pour Amber, puis un autre pour Madison « Elle a dû prendre certaines de mes habitudes à force de me voir ». Il savait que ça pouvait arriver chez certains enfants. Une sorte de mimétisme. Les adultes le faisaient aussi. Il acquiesça ensuite à la demande de la jeune femme « Oui, bien sûr. Je n’aurais qu’à dire que tu es à distance pour la semaine. Ils n’iront pas vérifier, je suis le patron » et ajouta « Je pourrais passer ? Pour m’assurer que vous alliez bien, que vous ne manquiez de rien… Et parce que tu vas me manquer » rétorqua-t-il en esquissant un petit sourire. Il jeta ensuite un regard à Amber et ajouta « Je ne savais pas que je soupirais comme ça dans mon sommeil ».



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1988
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 Empty

tumblr_inline_p7l2tfmpLT1s6wnlr_250.png
Madison Carter
J'ai 37 ans. Je vis à Los Angeles, États-Unis. Dans la vie, je suis journaliste people et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance , je suis séparée et je le vis plutôt bof.

Très bonne menteuse, manipulatrice lorsqu’elle le veut, certain la dise aussi égoïste. C’est le cas de Roy, son ex conjoint. Maddy avait toutes les cartes en main pour réussir sa carrière. La presse people c’est son truc ! Elle adore ça ! Les scandales, les dramas, les scoops qui peuvent détruire une image. Elle a toujours adoré ça, depuis le lycée. Elle était la reine des potins. Elle était de celle qui pouvait faire de vous quelqu’un de populaire ou non. Mais un soir, elle a croisé la route d’Elijah. Et cette nuit, mémorable point de vu sexe, lui à coûté sa réussite et son job. Aujourd’hui, après une pause de deux ans, et trois années à ramer en écrivant pour les autres, elle décroche enfin le job qui pourrait relancer tout ça. Oui, mais le destin en a décidé autrement…

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 Mila-kunis-bullshit
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 262t
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 283b418d13fa4048353ffa5f229ad807
crédit : tumblr, TAG

« -c’est une idée oui... » souffla Maddy avec un petit sourire en coin. Enfin là tout de suite, elle était bien loin d’avoir envie de ça. C’était sa tendresse et sa présence qui lui faisait du bien. Vraiment, elle était heureuse qu’il soit là. « -je commence à avoir quelques rides qui demandent à être camouflées. » répondit la jolie brune pour justifier son temps dans la salle de bain. « -jardin ou pas, ça prends du temps et ça dépose des trucs pas sympa qu’il faut ramasser. » oui d’accord, elle n’était pas vraiment pour avoir un chien. Mais de toute manière la décision n’était pas à prendre maintenant. Elle eut bien du mal ensuite à cacher l’émotion qui montait en elle face aux mots qu’il venait de prononcer. Une bonne mère… Elle ne s’était jamais considérée de cette façon. Et personne autour ne lui avait fait ressentir cela non plus. Roy lui reprochait toujours un tas de trucs, et sa belle mère son absence et son manque d’investissement dans l’éducation de sa fille. Elle était la mère, elle se devait d’être là, d’être disponible et aimante. Elle se devait de se sacrifier pour cette petite fille. De s’oublier pour ne penser qu’à elle. Société de merde. « -j’ai tellement peur de l’abîmer… en dedans... » si ça n’était pas déjà chose faite.

« -je sais... » souffla Maddy, ça se voyait. Et ça lui remplissait le coeur de gratitude. Ça confirmait aussi d’une certaine façon cet amour qu’elle avait pour lui. Il n’était pas parfait, mais sur bien des points il l’était tout de même. Ce qui la bloquait et lui faisait peur, c’était qu’elle avait toujours cette sensation de ne pas mériter tout ça. De ne pas être à la hauteur de son côté. « -non ne dis pas ça, tu sais très bien lui imposer des limites lorsqu’il le faut. Bien mieux que moi d’ailleurs. » elle ne voulait jamais aller au conflit. La plus part du temps, elle disait oui à tout. Simplement parce qu’elle culpabilisait de passer si peu de temps avec Amber. D’être justement cette mauvaise mère.

En lui exposant sa vision imaginaire d’eux, elle prit conscience qu’elle allait le faire culpabiliser. Et ce fut pour cela qu’elle posa sa main sur la sienne et précisa que ça n’était pas son intention. « -c’est du passé… on est ensemble maintenant. On s’est retrouvé. On avait sans doute besoin d’en passer par là. C’est ce que je me dis en tout cas. » cette culpabilité chez Elijah restait une faille. Un point faible qui pouvait le pousser à toujours faire plus pour compenser le passé. Maddy ne voulait pas que ça soit le cas. Le passé était le passé. « -et ça ne veut pas dire qu’on n’a pas une belle vie actuellement. » ils portaient les conséquences de leurs actes. Point final.

Elle n’avait pas réfléchit en disant cela au sujet du soupir d’Amber dans son sommeil. « -sûrement... » souffla t elle en retour avec un sourire doux sur les lèvres. Mais elle préféra évoquer un autre sujet, histoire d’éviter de semer le doute dans l’esprit d’Elijah. « -super merci… » après tout elle faisait des heures à gogo, alors quelques jours off n’allait pas ruiner la boite ni son statut. « -oui oui bien sur. » répondit Madison avant de regarder à nouveau sa fille. « -c’est peut être parce qu’aucune femme de ton passé n’a prit le temps de te regarder dormir... » répondit Maddy d’un ton neutre et détaché, avant de sourire à Elijah. « -oui, ça m’arrive des fois... » ajouta t elle alors qu’elle savait parfaitement qu’il allait rebondir sur l’info qu’elle venait de donner. Quelques minutes plus tard, elle déplaçait sa chaise pour venir s’installer juste à côté de lui, poser sa tête sur son épaule et tenter de dormir un peu.

Elle sursauta au matin, alors que Roy venait d’entrer dans la chambre. Elle s’étira et se leva en se tenant les reins. Qu’est ce qu’ils étaient mal installé sur ces chaises ! « -salut… ça va ? Tu as réussis à dormir ? » demanda t elle à son ex. « -ouais ça va… il est resté toute la nuit ? Vous avez l’air bien ensemble... » un regard pour Elijah qui dormait encore. Un sourire presque gêné et elle répondit : « -oui... » « -je suis content pour toi Maddy. Ça se sent que tu vas mieux. Et si c’est grâce à lui, tant mieux. » Roy ne savait pas qui était Elijah. Enfin il ne savait pas que c’était l’homme qui l’avait détruite par le passé. Et elle ne comptait pas lui en parler. Ça ne le concernait pas. Une bonne demi heure plus tard, les infirmières vinrent préparer Amber pour l’intervention. Madison la serra dans ses bras et lui souffla des je t’aime, des on t’attends ici, des ça va bien se passer. Avant de regarder le lit partir la gorge nouée. « -j’ai besoin d’un café... » souffla t elle alors en regardant Elijah.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 2056
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
flower

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 Empty

6pyh.gif
Elijah Roberts
J'ai 43 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis à la tête du département People de mon magazine et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt très bien



Elijah est né dans les quartiers populaires de Londres et n’a pas quitté la capitale britannique jusqu’à la fin de ses études supérieures en journalisme. Ce ne fut que par la suite qu’il décida de franchir l’Atlantique pour rejoindre un emploi de pigiste au New York Times tout en faisant sauter des steaks pour un fast-food du centre-ville. Lassé de faire des articles sur l’invasion des rats dans certains quartiers New-Yorkais ou encore sur l’incroyable vie de Betty Sanders, 80 ans et vivant avec 56 chats, il décida d’opter pour une carrière dans un magazine féminin. Il fit rapidement ses preuves et de fil en aiguille, il monta les échelons au sein dudit magazine, jusqu’à rejoindre la presse People. Toutefois, son poste actuel de gérant du département People n’est dû qu’à sa rencontre inopinée avec une jolie inconnue, journaliste elle-aussi, et qui est aussi habile avec sa langue pour parler que pour le faire crier de plaisir. Néanmoins, il ne pensait pas que leurs chemins se recroiseraient à l’avenir et qu'il allait tomber amoureux d'elle. Et alors qu'il a l'impression de vivre sur un petit nuage, la vie a décidé de compliquer les choses en mêlant son passé à son présent …

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 6x5u
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 7p6u
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 9n39

crédit : :copyright: moi-même / Tumblr


Pour le moment, aucun d’eux n’avait l’esprit taquin, à faire davantage de sous-entendus qui pourraient les mener à s’envoyer en l’air dans un débarras de l’hôpital. Alors Elijah ne renchérit pas à la réponse de la belle brune et à son sourire en coin. Ils verraient ça plus tard, lorsqu’Amber irait mieux. Il pencha légèrement la tête pour lui signifier qu’elle racontait n’importe quoi et rétorqua « Arrête, tu es superbe » et il le pensait sincèrement. Le journaliste ne voyait pas ses rides apparaître. Il voyait seulement une femme belle et souriante, et qui le rendait heureux chaque jour depuis plusieurs mois. Elijah se mit à rire doucement en faisant attention de ne pas réveiller Amber et acquiesça « Bon… Eh bien on ne prendra pas de chien, mais on installera un barbecue et une balançoire » rétorqua-t-il comme si elle n’avait pas le choix d’accepter, alors qu’ils n’avaient pas de maisons, pas d’enfants, et que tout cela n’existait que dans leur esprit. C’était ce qui aurait pu se passer s’il n’avait pas fui plusieurs années auparavant. Il posa son regard sur l’enfant alors qu’elle était devenue le sujet de conversation et reporta ensuite son attention sur Madison « Tu te mets trop la pression Maddy… Ta fille va très bien. Elle est épanouie et a toujours le sourire » puis se pencha légèrement en avant, comme pour lui murmurer un secret « Ce qui est bon signe » avant de se reculer.

Un nouveau regard pour la petite fille qui l’adorait et c’était réciproque. Un sourire pour la belle brune qui l’avait remarqué, et rétorqua que c’était aussi parce qu’il n’avait que les bons côtés. Il pencha la tête de droite à gauche, pesant le pour et le contre avant de répondre « C’est parce que je ne crains pas qu’elle me déteste. Si je lui dis « non », elle va m’en vouloir un bref instant et ensuite, elle aura oublié ». Elijah n’avait jamais été un adepte du : Oui tout le temps. Un enfant aimait ses parents aussi parce qu’ils savaient dire non, qu’ils savaient imposer des limites. Un point sur lequel Madison devait travailler, et pour lequel, il serait présent afin de l’aider.

Enfin, pour le moment, Elijah avait aussi des points sur lesquels travailler, et c’était sa culpabilité. Madison le rassura alors qu’il avait baissé les yeux comme un enfant prit en faute, et les releva lentement sur elle au fur et à mesure de ses mots « J’ai envie de le croire aussi… ». Parce que ça rendait cela un peu moins douloureux. Un sourire tendre se dessina ensuite sur ses lèvres et ajouta « Oui et ce n’est que le début. Je tiens à ma maison avec barbecue et balançoire » rétorqua-t-il sur un ton plus léger avant de poser son regard sur l’enfant qui, apparemment, soupirait de la même manière que lui dans son sommeil. Il redevint soudainement son supérieur et rétorqua un « C’est normal » avant de reprendre son rôle de petit-ami « Bien… Bien » avec un petit sourire heureux. Il revint ensuite sur ce point en commun qu’il partageait avec Amber et se mit à rire doucement « Elles ne venaient pas pour me voir dormir… ». Ces femmes-là étaient de passage et ça se résumait uniquement au sexe. Il posa son coude sur la table et son menton dans sa main, la couvant du regard « Moi aussi… » lui confia-t-il, avant de reprendre son dîner.

Lorsque Madison s’installa auprès de lui, Elijah passa son bras autour de ses épaules, la blottissant tout contre lui et tomba dans les bras de Morphée peu à peu. Il entendit Roy arriver dans la chambre, mais garda les paupières closes pour leur laisser une certaine intimité. Il sentit son cœur se gonfler en entendant les paroles de Madison. Il la rendait apparemment heureuse et ça lui fit chaud au cœur de voir que ça se remarquait… Il se rendormit ensuite, et ne rouvrit les yeux qu’un peu plus tard, peu de temps avant le départ d’Amber pour le bloc opératoire. Il serra l’enfant dans ses bras avant de se reculer de la petite famille, et cela, jusqu’à ce que les médecins ne viennent la chercher. Il posa ensuite sa main dans le dos de la belle brune et acquiesça « Viens » et l’entraîna près de la machine à café, lui offrant une boisson chaude avant de s’en servir une. Le gobelet dans une main, Elijah se pencha pour embrasser la tempe de Madison, puis posa son front contre le sien « On va prendre un peu l’air, viens avec moi » et posa sa main dans son dos, la conduisant lentement jusqu’à la sortie « J’ai entendu ta conversation avec Roy… Apparemment je te rends heureuse » demanda-t-il avec un sourire en coin, dans l’espoir de lui changer les idées.





Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1988
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 Empty

tumblr_inline_p7l2tfmpLT1s6wnlr_250.png
Madison Carter
J'ai 37 ans. Je vis à Los Angeles, États-Unis. Dans la vie, je suis journaliste people et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance , je suis séparée et je le vis plutôt bof.

Très bonne menteuse, manipulatrice lorsqu’elle le veut, certain la dise aussi égoïste. C’est le cas de Roy, son ex conjoint. Maddy avait toutes les cartes en main pour réussir sa carrière. La presse people c’est son truc ! Elle adore ça ! Les scandales, les dramas, les scoops qui peuvent détruire une image. Elle a toujours adoré ça, depuis le lycée. Elle était la reine des potins. Elle était de celle qui pouvait faire de vous quelqu’un de populaire ou non. Mais un soir, elle a croisé la route d’Elijah. Et cette nuit, mémorable point de vu sexe, lui à coûté sa réussite et son job. Aujourd’hui, après une pause de deux ans, et trois années à ramer en écrivant pour les autres, elle décroche enfin le job qui pourrait relancer tout ça. Oui, mais le destin en a décidé autrement…

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 Mila-kunis-bullshit
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 262t
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 283b418d13fa4048353ffa5f229ad807
crédit : tumblr, TAG

Elle baissa les yeux à son compliment, avant de rire doucement pour les idées que donnaient Elijah. « -et un immense dressing. Je sais rien avoir avec le chien mais j’ai une tonne de paires de chaussures. » ça lui faisait de bien de rire un peu et d’imaginer tout ça. Après tout, maintenant ils pouvaient l’avoir cette maison en banlieue, ainsi que la balançoire et le barbecue. Non ?! Et pourquoi pas ? Elle y réfléchit une minute, avant d’évoquer sa propre vision des choses. « -j’espère... » elle avait envie de le croire. De se dire que plus tard, Amber ne lui reprochera pas de ne pas avoir été assez présente durant son enfance. C’était peut être idiot ou utopiste mais Maddy se disait qu’elle serait meilleure lorsque la petite serait ado. Les fringues, la mode, les mecs… Oui, peut être qu’elle serait plus à l’aise avec cette période là que maintenant. L’avenir le lui dirait.

« -si elle devait te détester ça serait déjà fait. Le nouveau mec de sa mère… ça n’est pas une place facile. Et elle t’a accepté les bras ouverts. » elle se rendait peut être compte que sa mère allait mieux, qu’elle était heureuse. Chose qu’elle n’avait jamais vraiment montré à sa fille… C’était d’ailleurs un soulagement pour Maddy que sa fille est accepté si facilement Elijah. Ils n’avaient pas besoin de ça pour compliquer leur relation.

Madison sourit en l’écoutant. Qu’un début ? Est ce qu’il serait prêt à ce qu’ils vivent ensemble ? Elle se posa à nouveau cette question. Et elle ? Est ce qu’elle l’était ? Rentrer ensemble chez eux, vivre dans la même maison. Eli était quelqu’un de très indépendant et qui aimait son chez lui. Alors… il faudrait qu’elle trouve le moment et le courage aussi de lui poser la question. Plus tard. Ça n’était pas le moment. « -certes mais je ne fais pas que ça non plus quand je suis dans ton lit... » un sourire en coin avant de hausser les sourcils. Lui aussi ?

La nuit fut courte, et lorsqu’elle se leva, Maddy était cassée en deux. Elle avait hâte que la journée se termine. Que l’opération soit faite et qu’ils puissent rentrer chez eux. Elle n’était pas naïve, elle savait bien que la semaine suivante ne serait pas non plus de tout repos. Mais l’angoisse serait passée. Et Amber bien vite sur pieds. Elle fut heureuse des mots de Roy. Il n’était pas jaloux, pas haineux vis à vis de ce nouveau bonheur qu’il n’avait pas su lui apporter. Le départ de la petite fut un moment douloureux pour Madison qui déclara bien vite avoir besoin d’un café pour fuir cette chambre trop vide. Un sourire pour son ex et elle quitta la pièce avec Elijah pour se retrouver avec un gobelet de café chaud. « -d’accord... » souffla t elle heureuse de sortir du bâtiment. « -hé ! Depuis quand tu es si bon acteur ?! Je pensais vraiment que tu dormais ! » elle faisait mine de râler tout en la taquinant. « -tu en doutais ? » demanda t elle ensuite avec douceur. Elle baissa les yeux sur son café et commença : « -je suis désolée, je sais que je ne suis pas très démonstrative de mes sentiments. Mais oui… je suis bien avec toi. » elle avait presque oublié l’embrouille de la veille. « -ce que tu disais hier soir… au sujet de la maison et de la balançoire… est ce que tu… tu serais prêt pour qu’on habite ensemble ? » tourné comme ça, c’était un peu comme une question piège. Alors elle prit les devant : « -parce que moi oui. Enfin je pense… Enfin si tu es ok… il est dégueu le café comment tu peux boire ça sérieux ? » elle venait de prendre une gorgée, n’ayant pas touché celui de la veille. Pour une amatrice de café, ce qu’elle tenait dans les mains n’en était pas.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 2056
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
flower

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 Empty

6pyh.gif
Elijah Roberts
J'ai 43 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis à la tête du département People de mon magazine et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt très bien



Elijah est né dans les quartiers populaires de Londres et n’a pas quitté la capitale britannique jusqu’à la fin de ses études supérieures en journalisme. Ce ne fut que par la suite qu’il décida de franchir l’Atlantique pour rejoindre un emploi de pigiste au New York Times tout en faisant sauter des steaks pour un fast-food du centre-ville. Lassé de faire des articles sur l’invasion des rats dans certains quartiers New-Yorkais ou encore sur l’incroyable vie de Betty Sanders, 80 ans et vivant avec 56 chats, il décida d’opter pour une carrière dans un magazine féminin. Il fit rapidement ses preuves et de fil en aiguille, il monta les échelons au sein dudit magazine, jusqu’à rejoindre la presse People. Toutefois, son poste actuel de gérant du département People n’est dû qu’à sa rencontre inopinée avec une jolie inconnue, journaliste elle-aussi, et qui est aussi habile avec sa langue pour parler que pour le faire crier de plaisir. Néanmoins, il ne pensait pas que leurs chemins se recroiseraient à l’avenir et qu'il allait tomber amoureux d'elle. Et alors qu'il a l'impression de vivre sur un petit nuage, la vie a décidé de compliquer les choses en mêlant son passé à son présent …

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 6x5u
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 7p6u
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 9n39

crédit : :copyright: moi-même / Tumblr


Elijah se mit à rire doucement avant de rétorquer sur un ton léger qui contrastait avec l’endroit où ils se trouvaient « Non ?! C’est vrai ?! Toi ? » en se moquant un peu d’elle et ajouta « Je suppose qu’il faudrait un dressing de la taille d’une chambre ? » parce qu’il doutait que cela ne se résume qu’aux chaussures. Le journaliste avait l’impression d’assister régulièrement à un défilé de mode avec Madison, ce qui était très agréable, mais qui laissait aussi deviner que toute sa garde-robe ne tenait pas uniquement dans une armoire. Il se plaisait à imaginer cette maison plein de vie dont ils dessinaient les contours autour de cette petite table d’appoint. Un sourire doux se glissa sur les lèvres du journaliste en entendant les mots de Madison « Fais-moi confiance ». La jolie brune doutait de ses talents en tant que mère, mais Elijah se rendait bien compte que l’enfant savourait chaque moment passé avec sa mère. Cette petite aimait ses parents tout autant l’un que l’autre. Il fallait juste que la jeune femme s’en rende compte à son tour. Un regard pour l’enfant alors qu’elle était devenue leur sujet de conversation. Enfant qui, comme le souligna la belle brune, l’avait accepté les bras ouverts, et sourit avec tendresse à la petite fille endormit avant de reporter son attention sur Madison « C’est parce que les filles Carter ne peuvent pas me résister » en lançant un regard taquin à cette dernière, puis ajouta avec plus de sérieux « Je suis content qu’elle l’ait fait ». Oui, il n’aurait pas aimé devoir rester à distance de cette petite famille qu’il chérissait plus que tout maintenant.

Elijah se passa ensuite la langue sur les lèvres alors que son regard changea quand elle évoqua les autres activités auxquelles ils se livraient dans un lit et souffla un « Ne me dis pas des choses comme ça » avant de reprendre contenance et de lui avouer que lui aussi, il se plaisait à la regarder dormir, ce qui la surprit « Quoi ?! Je n’ai pas le droit de te regarder dormir ? » rétorqua-t-il avec amusement. Et en parlant dormir, ils finirent par tomber dans les bras de Morphée pendant quelques heures, mais le réveil fut douloureux pour le dos. Elijah aspirait à une nuit dans un bon lit, et peut-être même un massage. Lorsqu’Amber fut emmenée au bloc opératoire, Elijah comprit le besoin de la jeune femme de s’éloigner un moment et l’accompagna jusqu’à la machine à café avant de rire alors qu’il était parvenu à lui changer brièvement les idées pour qu’elle oublie l’endroit et le moment où ils étaient « Il faut alimenter le mystère et ne pas dévoiler tous ses talents tout de suite » et haussa les épaules tout en baissant son regard brièvement sur son café « Je n’en étais pas certain » et releva ses prunelles claires sur elle, alors que ce fut à son tour de baisser son regard sur son gobelet de café « Tu es comme tu es. J’apprends à lire entre les lignes. Mais j’avoue que ça fait du bien d’en avoir la certitude de temps en temps » répondit-il en lui souriant avec tendresse. Oui, il avait aimé entendre qu’elle était bien avec lui. Qu’il la rendait heureuse. Il prit une gorgée de café et pencha la tête alors qu’elle évoqua la maison. Il ne s’était pas attendu à cette question, et encore moins à ce que Madison lui confie qu’elle était prête à vivre avec lui… Il fut tellement interdit face aux paroles de la belle brune qu’il réalisa quelques secondes plus tard qu’il était resté silencieux. Il cligna des yeux, posa son regard tour à tour sur leurs deux gobelets et rétorqua d’une voix perturbée « Euh… Je n’y prête pas vraiment attention… » puis regarda Madison fixement, secouant légèrement la tête comme pour se remettre les idées en ordre « Tu es prête à vivre avec moi ?! » et ajouta « Et euh… Oui… Enfin je ne sais pas… Oui, si… » et se rendit compte qu’il bafouillait, ce qui le fit rire nerveusement « Un journaliste qui perd ses mots. C’est un comble, non ?! » et se racla la gorge avant de reprendre avec conviction « Oui, j’aimerais qu’on emménage ensemble… J’aimerais que notre vie ressemble un tant soit peu à celle qu’on a imaginé tous les deux… Un dressing, un barbecue, une balançoire, une chambre pour Amber, et à voir par la suite… ». Elijah posa ses doigts sur son menton et attira son visage à lui et l’embrassa avant de se reculer « Je t’aime et c’est sûr cette fois-ci » en esquissant un sourire en coin.


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1988
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 Empty

tumblr_inline_p7l2tfmpLT1s6wnlr_250.png
Madison Carter
J'ai 37 ans. Je vis à Los Angeles, États-Unis. Dans la vie, je suis journaliste people et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance , je suis séparée et je le vis plutôt bof.

Très bonne menteuse, manipulatrice lorsqu’elle le veut, certain la dise aussi égoïste. C’est le cas de Roy, son ex conjoint. Maddy avait toutes les cartes en main pour réussir sa carrière. La presse people c’est son truc ! Elle adore ça ! Les scandales, les dramas, les scoops qui peuvent détruire une image. Elle a toujours adoré ça, depuis le lycée. Elle était la reine des potins. Elle était de celle qui pouvait faire de vous quelqu’un de populaire ou non. Mais un soir, elle a croisé la route d’Elijah. Et cette nuit, mémorable point de vu sexe, lui à coûté sa réussite et son job. Aujourd’hui, après une pause de deux ans, et trois années à ramer en écrivant pour les autres, elle décroche enfin le job qui pourrait relancer tout ça. Oui, mais le destin en a décidé autrement…

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 Mila-kunis-bullshit
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 262t
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 283b418d13fa4048353ffa5f229ad807
crédit : tumblr, TAG

De base elle n’avait pas passé la meilleure nuit de sa vie. Mais elle était convaincue qu’il dormait encore lorsqu’elle avait eut cette conversation brève avec Roy. Heureusement qu’il ne lui avait pas demandé si elle l’aimait ! C’était fou ça qu’elle ne parvienne pas à faire sortir ces mots de gorge ! Pourtant ils étaient là ! Elle le savait qu’elle l’aimait ! Qu’est ce qu’elle risquait à lui dire ? Rien ! Puisqu’elle savait que de son côté c’était le cas ! Elijah avait eut le courage de lui dire ! Et cela depuis des mois ! Il y avait vraiment un truc qui ne tournait pas rond chez elle. « -je suis désolée... » souffla Madison en baissant les yeux comme prise en faute. Il avait sans doute besoin d’être rassuré aussi ! A la base c’était donnant donnant dans une relation. Et elle n’était pas capable de le faire. Étrangement ça avait été plus simple de ce côté avant qu’ils soient ensemble. Elle glissa une main dans ses cheveux pour la ramener sur sa nuque et lui dit en penchant la tête : « -si ça n’était pas le cas, je serais déjà partie. Tu te rappelles, la fuite c’est ma meilleure tactique... » un peu d’ironie avant d’ajouter : « -c’est en partie parce que tu me rends heureuse que je ne voulais pas qu’on se sépare pour… enfin vis à vis de ton mariage blanc. » elle sourit et ajouta avec un peu plus de malice : « -bon l’autre partie c’est pour le sexe. J’avoue. » un léger rire qui lui fit du bien, éloignant ainsi le stress de son esprit, avant de l’embrasser dans le cou.

Elle était sur sa lancée et se décida à lui poser la question. Comme ça elle serait fixée. Mais il y eut un blanc, un peu trop long à son goût d’ailleurs… « -ok non tu sais... » mais elle réalisa qu’elle allait lui dire de laisser tomber. Et c’était des mots interdits ! Elle ne voulait pas les entendre, alors elle s’interdisait de les employer également. Et voilà qu’il parlait du café ! Elle ferma les yeux avec force. Merde ! C’était pas le bon moment. « -t’es pas obligé de répondre maintenant. Et c’est pas grave si tu dis non. » commença Madison en même temps que lui. « -et oui c’était la question piège ! » renchérit la jolie brune avec autodérision. « -attends t’es sur ? Enfin je veux dire… je veux pas que tu… c’est vrai ? » oui forcement elle parlait en même temps que lui. Mais elle finit par sourire, et se taire aussi. Elle lui rendit son baiser, un de ces baisers tendre dont on se détache avec lenteur. Puis elle colla son front à celui d’Elijah et souffla : « -moi aussi... » c’était pas tout à fait les mots dans leur globalité, mais l’idée était là. Elle le regarda à nouveau et souriante elle dit : « -je suis désolée, je t’ai un peu pris au dépourvu. Mais c’est ta façon d’en parler hier soir… je me suis dis et pourquoi pas et puis ça m’évite de penser à l’opération aussi... »
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» “Journaliste. D'abord, il lèche, puis il lâche et il lynche.” [Ft. Charly]
» MALTAZAR ! — Laisser volontairement la biscotte tomber côté beurre.
» (m/f) Triangle amoureux
» Trio amoureux
» Week-end en amoureux w/ art3mis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: