Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment : -40%
-40% Nike Crater Impact SE
Voir le deal
68.97 €
Le Deal du moment : -50%
-50% Nike Jordan Air 200E
Voir le deal
67.47 €

LE TEMPS D'UN RP

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly]

Manhattan Redlish
Messages : 2362
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish
Jeu 17 Mar - 14:36
6pyh.gif
Elijah Roberts
J'ai 43 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis à la tête du département People de mon magazine et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt très bien



Elijah est né dans les quartiers populaires de Londres et n’a pas quitté la capitale britannique jusqu’à la fin de ses études supérieures en journalisme. Ce ne fut que par la suite qu’il décida de franchir l’Atlantique pour rejoindre un emploi de pigiste au New York Times tout en faisant sauter des steaks pour un fast-food du centre-ville. Lassé de faire des articles sur l’invasion des rats dans certains quartiers New-Yorkais ou encore sur l’incroyable vie de Betty Sanders, 80 ans et vivant avec 56 chats, il décida d’opter pour une carrière dans un magazine féminin. Il fit rapidement ses preuves et de fil en aiguille, il monta les échelons au sein dudit magazine, jusqu’à rejoindre la presse People. Toutefois, son poste actuel de gérant du département People n’est dû qu’à sa rencontre inopinée avec une jolie inconnue, journaliste elle-aussi, et qui est aussi habile avec sa langue pour parler que pour le faire crier de plaisir. Néanmoins, il ne pensait pas que leurs chemins se recroiseraient à l’avenir et qu'il allait tomber amoureux d'elle. Et alors qu'il a l'impression de vivre sur un petit nuage, la vie a décidé de compliquer les choses en mêlant son passé à son présent …

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 6x5u
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 7p6u
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 9n39

crédit : :copyright: moi-même / Tumblr


Madison n’avait pas envie qu’il quitte sa vie. Elle ne voulait pas qu’ils se quittent. Alors le quadragénaire prit sa voiture au beau milieu de la nuit, pas vraiment surpris de recevoir un message de sa part à cette heure-ci, et frappa à la porte de son appartement. Il souffla un « Désolé » alors qu’elle lui confia avoir eu peur en l’entendant frapper à la porte. Désolé. Il avait l’impression d’avoir tellement prononcé ce mot ces dernières heures qu’il n’était même plus certain que ce dernier ait encore un sens… Il se lança ensuite dans un monologue, comme bien souvent lorsqu’il était mal à l’aise ou coupable. Il fut presque surpris en entendant Madison l’inviter à entrer chez elle et obéit sans répondre quoi que ce soit, prenant soin de refermer la porte derrière lui. Pas vraiment à l’aise, il ne fit que quelques pas pour s’éloigner de l’entrée, et s’arrêta ensuite au milieu de la pièce. Il n’eut le temps de répondre à son invitation à prendre un verre de vin qu’il se retrouva avec ledit verre dans la main. Elijah la remercia simplement et la laissa prendre la parole. C’était ce qu’elle voulait. Lui parler. Le journaliste esquissa un maigre sourire « Ce n’est pas ma femme. Elle s’appelle Teresa » rétorqua-t-il juste après elle. Elijah ne considérait pas la latine comme son épouse. Ils avaient signé un bout de papier vingt ans auparavant, mais elle n’avait eu la place de femme dans sa vie.

Le quadragénaire émit un maigre rire devant sa tentative de plaisanterie « C’est pour ça qu’on est resté marié aussi longtemps » répondit-il avec, lui aussi, une tentative d’humour. Même si ce n’était pas faux pour autant. Il n’avait pas eu l’occasion de gâcher leur mariage en étant absent. Contrairement à ce qu’il avait fait avec Madison… Un nouveau petit sourire et hocha lentement de la tête « Je n’ai pas dit le contraire Maddy… Je n’aurais pas apprécié non plus si tu m’avais appris que tu étais mariée ». Sa réaction était légitime, et même plutôt contrôlée pour une femme qui savait se montrer parfois impulsive et rapidement effrayée. Il nota que Madison aurait pu fuir cette fois-ci. Elle aurait pu le quitter définitivement. Il n’aurait eu que ce qu’il méritait. Et pourtant, elle était encore devant lui. Elle tenait à lui et voulait le garder à ses côtés. Pour Elijah, ça signifiait bien plus que les trois petits mots qu’elle ne lui avait pas encore dit. Il pencha légèrement la tête sur le côté, non sans un petit sourire « Solutionner les choses… C’est une manière de voir ». Il s’avança vers elle, posant le verre de vin sur l’établi en chemin et ajouta « Tu as raison de me croire » et s’arrêta en face d’elle « Je n’ai pas envie de te perdre non plus, et… » puis se mit à rire doucement « Je ne sais plus vraiment quoi dire pour apaiser tes craintes, à part peut-être que je te promets de ne plus te faire éprouver cela à l’avenir ». Il fit un pas vers elle, et ajouta « Je peux t’embrasser ou mon entre-jambe va prendre un coup ? Et est-ce que je peux emprunter ton canapé pour la nuit ? ».

Charly
Messages : 2284
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
flower
Charly
Jeu 17 Mar - 21:18
tumblr_inline_p7l2tfmpLT1s6wnlr_250.png
Madison Carter
J'ai 37 ans. Je vis à Los Angeles, États-Unis. Dans la vie, je suis journaliste people et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance , je suis séparée et je le vis plutôt bof.

Très bonne menteuse, manipulatrice lorsqu’elle le veut, certain la dise aussi égoïste. C’est le cas de Roy, son ex conjoint. Maddy avait toutes les cartes en main pour réussir sa carrière. La presse people c’est son truc ! Elle adore ça ! Les scandales, les dramas, les scoops qui peuvent détruire une image. Elle a toujours adoré ça, depuis le lycée. Elle était la reine des potins. Elle était de celle qui pouvait faire de vous quelqu’un de populaire ou non. Mais un soir, elle a croisé la route d’Elijah. Et cette nuit, mémorable point de vu sexe, lui à coûté sa réussite et son job. Aujourd’hui, après une pause de deux ans, et trois années à ramer en écrivant pour les autres, elle décroche enfin le job qui pourrait relancer tout ça. Oui, mais le destin en a décidé autrement…

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 Mila-kunis-bullshit
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 262t
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 283b418d13fa4048353ffa5f229ad807
crédit : tumblr, TAG

« -je m’attendais pas à ce que tu débarques... » ajouta Madison sur un ton qui n’était pas des plus tendre, il fallait bien le reconnaître. Elle lui parlait comme à un ami qui avait fait une belle connerie. Pas comme à l’homme pour qui elle avait des sentiments. Elle avait pensé qu’il répondrait à son message. Ou qu’il ne répondrait pas d’ailleurs. Mais le voir ici, sur le pas de la porte… Elle le laissa faire son monologue, avant de le laisser entrer. Hors question qu’elle discute la porte ouverte, en petite tenue. « -tu sais très bien que je ne retiens pas les noms. » souffla Madison en avec un sourire forcé et triste à la fois. Un nouveau petit sourire à la réplique d’Elijah. Oui, quand on était loin, qu’on ne se voyait pas, il était assez difficile de faire souffrir l’autre.

« -et pour info et que les choses soient claire, je ne le suis pas. »
elle faisait vraiment des efforts pour passer au dessus de sa colère. Pour écouter son coeur plutôt que son cerveau. Pour écouter les je l’aime plutôt que les pauvre type. « -ba oui, elle pouvait très bien débarqué et demandé à vivre avec toi ou venir te voir pour du fric ou je ne sais pas, quelque chose de moins arrangeant justement ! » là c’était totalement différent. Teresa voulait divorcer. Rien de plus facile lorsque les deux parties étaient d’accord non ?! Une signature et le tour était joué.

Madison fit non de la tête : « -promets rien. Je préfère pas. » ouais c’était mieux qu’il ne le fasse pas. Parce que la vie avait parfois de drôles d’idées bien merdiques. « -qu’est ce qu’il a de si plaisant mon canapé ? » demanda la jeune femme avant de remonter son genou dans les parties intimes d’Elijah, certes sans trop de violence mais tout de même. « -tu m’as bien mérité. Et t’as pas le droit de dire le contraire. » sur ses mots elle termina son verre et le déposa dans l’évier. « -viens te coucher. » elle était vraiment fatiguée et n’avait pas envie qu’ils s’éternisent sur tout cela. En soit le souci était réglé. Il allait divorcer. Pour ce qui était de la rancune de Maddy, elle allait passer. Elle s’installa dans le lit, et dos à lui, chercha son bras pour le passer autour de sa taille. Et elle s’endormit assez rapidement. Le lendemain matin, elle bloqua une fois de plus sur la façon qu’il avait de boire son café. Elle cligna des paupières comme pour sortir d’un rêve, se reconnectant à la réalité. Il faisait une fixette alors que ça n’était rien.
Manhattan Redlish
Messages : 2362
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish
Jeu 17 Mar - 21:41
6pyh.gif
Elijah Roberts
J'ai 43 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis à la tête du département People de mon magazine et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt très bien



Elijah est né dans les quartiers populaires de Londres et n’a pas quitté la capitale britannique jusqu’à la fin de ses études supérieures en journalisme. Ce ne fut que par la suite qu’il décida de franchir l’Atlantique pour rejoindre un emploi de pigiste au New York Times tout en faisant sauter des steaks pour un fast-food du centre-ville. Lassé de faire des articles sur l’invasion des rats dans certains quartiers New-Yorkais ou encore sur l’incroyable vie de Betty Sanders, 80 ans et vivant avec 56 chats, il décida d’opter pour une carrière dans un magazine féminin. Il fit rapidement ses preuves et de fil en aiguille, il monta les échelons au sein dudit magazine, jusqu’à rejoindre la presse People. Toutefois, son poste actuel de gérant du département People n’est dû qu’à sa rencontre inopinée avec une jolie inconnue, journaliste elle-aussi, et qui est aussi habile avec sa langue pour parler que pour le faire crier de plaisir. Néanmoins, il ne pensait pas que leurs chemins se recroiseraient à l’avenir et qu'il allait tomber amoureux d'elle. Et alors qu'il a l'impression de vivre sur un petit nuage, la vie a décidé de compliquer les choses en mêlant son passé à son présent …

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 6x5u
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 7p6u
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 9n39

crédit : :copyright: moi-même / Tumblr


Tout en glissant momentanément ses mains dans les poches de son pantalon de costume, Elijah hocha lentement de la tête avant de répondre « J’ai pris la décision sur un coup de tête ». C’était à cause de ce genre de décisions prisent sur le fil du rasoir, soudainement, sans prendre le temps de la réflexion, qu’ils en étaient là tous les deux. À la différence que celle-ci n’avait fait que sursauter Madison. Elle ne remettait pas en question toute sa relation amoureuse. Il fit ensuite quelques pas dans l’appartement de la jeune femme, tout en restant à distance raisonnable de cette dernière, et se mit à sourire timidement « Je sais ». Il tenta, tour à tour, d’user de l’humour pour alléger la tension qui régnait entre eux. Il releva ses yeux sur la jeune femme qui trouva utile de préciser qu’elle n’était pas mariée. Contrairement à lui. Il ne répondit rien à ces mots. Quoi dire ?! Que oui, il avait merdé ?! Elle le savait déjà et lui aussi. Il aurait pu répondre qu’elle lui avait bien caché l’existence de sa fille, mais ça serait être de mauvaise foi. Après tout, il l’avait poussé à protéger son enfant de sa personne en fuyant six ans auparavant. Un nouvel hochement de tête et rétorqua « Teresa a toujours su mener sa barque sans moi… » en signifiant qu’elle n’avait ni besoin de lui, ni besoin de son argent pour vivre sa vie « On signe les papiers du divorce demain ». Ainsi, il allait devenir un homme divorcé et libre aux yeux de la loi.

Elijah s’approcha ensuite de la belle brune et tout en la regarda fixement, il répondit « Dans ta bouche, ça sonne comme un : Ne t’avances pas trop, tu pourrais encore tout gâcher », et elle n’avait peut-être pas tort finalement. Ne rien promettre, ça éviter de décevoir. Toutefois, au fond de lui, il se promit de faire en sorte de ne plus la faire souffrir à nouveau. Il lui demanda ensuite s’il pouvait l’embrasser et si elle était d’accord pour lui passer son canapé. Elle ignora sa première question et il n’eut le temps de répondre à la seconde qu’il senti son genou frapper ses parties intimes. Il se plia légèrement, ses mains sur sa virilité « Maddy… » rétorqua-t-il, la douleur perçant dans sa voix. Il releva son regard sur elle et acquiesça. Elle n’avait pas tort. Il l’avait mérité « Tu aurais pu me gifler aussi, tu sais ». Ça aurait été bien moins douloureux. Il massa ses parties intimes tout en rétorquant un « J’arrive » et la talonna, sentant encore son anatomie douloureuse. Il ôta ses vêtements de ville et se glissa dans le lit de la jeune femme, venant se blottir dans son dos et sourit en la voyant chercher son bras. Elijah déposa alors un baiser dans son cou et se laissa tomber dans les bras de Morphée bien longtemps après Madison qu’il avait regardé dormir paisiblement à ses côtés.

Installé à table, les deux mains autour de sa tasse de café, comme à chaque fois, Elijah buvait quelques gorgées de son breuvage brun tout en parcourant, du regard, les nouvelles du jour sur son portable. Il releva son regard sur Madison en se sentant observée et fronça les sourcils « Tout va bien Maddy ? » et posa sa tasse sur la table et tendit l’une de ses mains jusqu’à son poignet qu’il caressa brièvement avant de reprendre sa lecture et son café. Il se leva ensuite de table pour déposer sa tasse dans l’évier et revint vers Madison, passant ses bras autour d’elle « Est-ce que ça va nous deux ? ».


Charly
Messages : 2284
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
flower
Charly
Jeu 17 Mar - 22:15
tumblr_inline_p7l2tfmpLT1s6wnlr_250.png
Madison Carter
J'ai 37 ans. Je vis à Los Angeles, États-Unis. Dans la vie, je suis journaliste people et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance , je suis séparée et je le vis plutôt bof.

Très bonne menteuse, manipulatrice lorsqu’elle le veut, certain la dise aussi égoïste. C’est le cas de Roy, son ex conjoint. Maddy avait toutes les cartes en main pour réussir sa carrière. La presse people c’est son truc ! Elle adore ça ! Les scandales, les dramas, les scoops qui peuvent détruire une image. Elle a toujours adoré ça, depuis le lycée. Elle était la reine des potins. Elle était de celle qui pouvait faire de vous quelqu’un de populaire ou non. Mais un soir, elle a croisé la route d’Elijah. Et cette nuit, mémorable point de vu sexe, lui à coûté sa réussite et son job. Aujourd’hui, après une pause de deux ans, et trois années à ramer en écrivant pour les autres, elle décroche enfin le job qui pourrait relancer tout ça. Oui, mais le destin en a décidé autrement…

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 Mila-kunis-bullshit
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 262t
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 283b418d13fa4048353ffa5f229ad807
crédit : tumblr, TAG

Un regard appuyé confirma ce qu’il venait d’avancer. Elle voulait qu’il arrête de parler, qu’il arrête de se justifier, qu’il arrête de vouloir rattraper le coup. C’était fait. Point final. Ils s’étaient expliqués, et cela sans se hurler dessus. Maintenant ils allaient de l’avant et ça irait. Elle n’avait pas besoin de promesse ou de discours mielleux. Elle ne se gêna pas pour autant de lui mettre un coup de genou dans les parties, et s’éloigna souriant, alors qu’il marmonnait son nom. « -c’est pas trop mon truc. » répondit la jeune femme sur un ton taquin avant de l’inviter à la rejoindre pour enfin aller se coucher.

Le lendemain matin, elle avait tout de même gardé un peu de distance entre eux. Elle l’avait embrassé rapidement, du bout des lèvres, en se levant. Pas de câlin ou autres sous la couette. D’ici quelques jours, ça irait mieux. Elle était certaine qu’il comprenait sans avoir besoin de poser la question. Silencieuse, elle avait fait le café et maintenant, elle bloquait sur Elijah et sa manière de tenir sa tasse. « -hum ? Oh oui, j’étais ailleurs. » même pas en rêve elle lui balancerait l’info là comme ça. T’as une femme et ba tu sais quoi, je crois bien que t’es le père de ma gamine! Surprise ! Ça n’était pas du tout le bon moment. Et puis ça n’était que des suppositions. Enfin pour les affirmer il fallait un test. Et pour un test, il fallait lui dire. Donc ça allait attendre. En même temps ça changerait quoi de savoir ? Même si c’était lui le géniteur, c’était Roy son père. Le savoir ne ferait que foutre le bordel ! Ouais non c’était un très mauvaise idée.

Maddy pencha légèrement la tête sur le côté lorsqu’il la serra dans ses bras. « -oui… oui oui ça va. » répondit la jolie brune. « -vas signer tes papiers et tout ira bien. » ajouta t elle en posant ses mains sur les siennes. Un rapide baiser et elle le regarda quitter son appartement. Comment lui dire ? Lui dire ? Est ce que ça valait le coup ? Roh et puis merde ! Pourquoi ça ne lui sortait pas de la tête ! Elle décida de bosser de chez elle pour la journée. Ça lui éviterait de tomber nez à nez à nouveau avec la parfaite Teresa ! Elle rédigea tout un article de j’ai tester pour vous la soirée déprime comme dans les films ! Le bain, le vin, le drama queen avec le vase casé, la malchance avec le doigt coupé, la glissade en sortant du bain, le vin sur le nuisette. Ça l’amusa de la faire et elle trouvait que ça changeait ! Peut être plus vivant, plus réaliste, plus authentique. Et puis en début d’après midi elle avait reçu un appel de Roy. Amber se sentait ma depuis quelques jours. Une douleur dans le ventre, côté droit. Il était aux urgences, il voulait savoir si elle pouvait venir. Sa réponse ne se fit pas attendre, le téléphone toujours à l’oreille, elle avait enfilé sa veste et une paire de chaussures avant de conduire jusqu’à l’hôpital. Une heure plus tard, elle envoyait un sms à Elijah pour lui expliquer la situation. Appendicite. L’opération venait d’être programmée pour le lendemain matin.
Manhattan Redlish
Messages : 2362
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish
Jeu 17 Mar - 22:40
6pyh.gif
Elijah Roberts
J'ai 43 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis à la tête du département People de mon magazine et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt très bien



Elijah est né dans les quartiers populaires de Londres et n’a pas quitté la capitale britannique jusqu’à la fin de ses études supérieures en journalisme. Ce ne fut que par la suite qu’il décida de franchir l’Atlantique pour rejoindre un emploi de pigiste au New York Times tout en faisant sauter des steaks pour un fast-food du centre-ville. Lassé de faire des articles sur l’invasion des rats dans certains quartiers New-Yorkais ou encore sur l’incroyable vie de Betty Sanders, 80 ans et vivant avec 56 chats, il décida d’opter pour une carrière dans un magazine féminin. Il fit rapidement ses preuves et de fil en aiguille, il monta les échelons au sein dudit magazine, jusqu’à rejoindre la presse People. Toutefois, son poste actuel de gérant du département People n’est dû qu’à sa rencontre inopinée avec une jolie inconnue, journaliste elle-aussi, et qui est aussi habile avec sa langue pour parler que pour le faire crier de plaisir. Néanmoins, il ne pensait pas que leurs chemins se recroiseraient à l’avenir et qu'il allait tomber amoureux d'elle. Et alors qu'il a l'impression de vivre sur un petit nuage, la vie a décidé de compliquer les choses en mêlant son passé à son présent …

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 6x5u
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 7p6u
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 9n39

crédit : :copyright: moi-même / Tumblr


Elijah était conscient que seul le temps ferait son œuvre sur Madison. Qu’un coup à l’entrejambe ne suffirait pas à apaiser sa colère et sa peine à l’égard de la situation qu’il lui avait fait endurer malgré lui. Il en prit davantage conscience lorsqu’au petit matin, elle ne déposa qu’un bref baiser sur ses lèvres. Pour lui, cela sonnait comme un baiser de convenance, et l’accepta. Du temps. Il allait leur falloir du temps. Voilà ce qu’il s’était martelé en attendant que son café ne coule, puis il s’était rapidement mis dans son rituel matinal en buvant son café tout en lisant rapidement l’actualité du jour et de ce que faisait ses concurrents directs. Et lorsqu’il leva son regard sur la jeune femme, il sourit timidement à sa réponse et souffla un « D’accord… » peu convaincue et peu convaincant. Le journaliste se leva ensuite pour déposer sa tasse dans l’évier et passa ensuite ses bras autour de son cou et lui demanda si eux deux, ça allait. Soupçonnant que c’était ce qui lui tiraillait l’esprit de bon matin. Sa réponse ne le convainc pas davantage, mais accepta tout de même les mots de Madison alors qu’elle posa ses mains sur les siennes « Bien. On se voit tout à l’heure alors » et déposa un rapide baiser, avant de se rendre au petit café où il avait donné rendez-vous à Teresa.

« Voici les papiers. Tout est déjà rempli, tu n’as qu’à signer ici » précisa la belle latine en posant son doigt manucuré sur le papier. Elijah se mit à sourire avec une certaine nostalgie tout en apposant sa signature sur la feuille « Tu te souviens de ton stress ce jour-là ?! » « J’étais toute juste majeure et tu venais de me proposer de m’épouser pour que je puisse rester dans le pays. Bien sûr que j’étais angoissée ! Et toi, tu semblais si serein, si détaché par rapport à tout ça ». Le journaliste referma la pochette et la fit glisser jusqu’à Teresa tout en lui répondant « C’était l’unique chose à faire et je n’avais pas envie que tu quittes Londres ». Teresa posa sa main sur la joue du journaliste et souffla, avec bienveillance « Je ne te remercierais jamais assez pour ce que tu as fait pour moi ». Elijah déposa sa main sur la sienne et se pencha pour embrasser sa joue « Tu es de la famille ». Ils se mirent ensuite à parler du bon vieux temps, de ce mariage improvisé au dernier moment, puis, inéluctablement, ils vinrent à parler du futur mari de Teresa et de Madison. Et cela, jusqu’à ce que ton téléphone ne vibre sur la table. Le quadragénaire se saisit donc, après plus d’un quart d’heure, du petit appareil et son humeur changea du tout au tout « Je vais devoir te laisser, Madison a besoin de moi et je n’ai plus vraiment le droit de merder » et se leva tout en déposant les billets pour payer le café « Ton vol est quand ? » « Demain soir » « On essaie de se revoir avant que tu rentres à Londres » « Évidemment. Allez, vas-y maintenant » tout en agitant les mains pour le faire partir.

Le journaliste prit ensuite un taxi en direction de l’hôpital et demanda la chambre d’Amber. Malheureusement, seule la famille était autorisée à voir l’enfant. Il n’était personne pour la petite fille. Elijah se résigna et appela donc la belle brune « Maddy ?! Je suis à l’accueil de l’hôpital. Je voulais voir Amber, mais l’infirmière ne laisse entrer que la famille… Et apparemment, le mec de sa mère, ça ne fonctionne pas ici. Est-ce que tu pourrais venir ? », puis raccrocha en attendant la jeune femme à qui il sourit en la voyant arriver « Comment va-t-elle ? Et toi, ça va ? ». Après tout, Madison n’avait pas été épargnée par les mauvaises nouvelles ces dernières vingt-quatre heures.


Charly
Messages : 2284
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
flower
Charly
Ven 18 Mar - 21:49
tumblr_inline_p7l2tfmpLT1s6wnlr_250.png
Madison Carter
J'ai 37 ans. Je vis à Los Angeles, États-Unis. Dans la vie, je suis journaliste people et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance , je suis séparée et je le vis plutôt bof.

Très bonne menteuse, manipulatrice lorsqu’elle le veut, certain la dise aussi égoïste. C’est le cas de Roy, son ex conjoint. Maddy avait toutes les cartes en main pour réussir sa carrière. La presse people c’est son truc ! Elle adore ça ! Les scandales, les dramas, les scoops qui peuvent détruire une image. Elle a toujours adoré ça, depuis le lycée. Elle était la reine des potins. Elle était de celle qui pouvait faire de vous quelqu’un de populaire ou non. Mais un soir, elle a croisé la route d’Elijah. Et cette nuit, mémorable point de vu sexe, lui à coûté sa réussite et son job. Aujourd’hui, après une pause de deux ans, et trois années à ramer en écrivant pour les autres, elle décroche enfin le job qui pourrait relancer tout ça. Oui, mais le destin en a décidé autrement…

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 Mila-kunis-bullshit
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 262t
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 283b418d13fa4048353ffa5f229ad807
crédit : tumblr, TAG

Non, ce matin n’était pas comme les autres. Il n’y avait pas eu de câlin plein de tendresse à peine réveillé, pas non plus de partie de jambe en l’air sous la douche. Même si Madison avait décidé de pardonner à Elijah pour son impair au sujet de son mariage, il lui fallait un peu de temps pour digérer tout ça. C’était normal ! Ça n’était pas comme s’il lui avait annoncé que oui, c’était bien lui qui avait finit le pot de pâte à tartiner et qu’il l’avait remis à sa place dans le placard ! D’accord, elle voulait bien le croire sur le fait qu’il n’avait pas penser une seule seconde à lui donner ce minuscule détail de mariage arrangé ou blanc. Oui parce que c’était ça, un mariage blanc. Dans le fond c’était rassurant, qu’il n’ai pas aimé cette femme à en crever. Parce qu’il n’avait cessé de lui dire qu’il n’était jamais tombé amoureux, que l’amour pour lui c’était totalement nouveau et qu’elle était la première à qui il disait je t’aime. Donc oui, au final c’était pardonnable. Mais avec un peu de temps pour avaler la pilule. Rien de plus. Dans quelques jours, la complicité reprendrait le dessus.

Pas la moindre envie d’aller au bureau. Encore moins celle de tomber sur Jeffrey et de subir ses interrogations ou ses sous entendus à la con. Elle était bien mieux à bosser de chez elle. A mettre en avant cette expérience de chagrin d’amour à l’eau de rose qu’elle avait fait la veille. La conclusion était que les films mentaient. Déjà on mettait trois plombe à allumer les bougies, le verre de vin dans l’eau c’était pas non plus des plus pratique. Ensuite, ça ne résolvait rien ! Non, ça ne l’avait pas aidé. Mais ça faisait un bon article selon elle.

La fin de journée prit une tournure totalement différente après l’appel de Roy. Quelle question débile ! Bien sur qu’elle venait ! C’était sa fille ! Aussi… et elle n’avait beau pas être une maman modèle, elle aimait sa gamine et le fait de la savoir à l’hôpital avec son père en panique ça ne la rassurait pas. Maddy avait fait au plus vite, et lorsqu’elle débarqua là bas, elle se concentra uniquement sur sa fille. Elle eut le temps de se prendre la tête avec Roy et se fut Amber elle même qui leur demanda d’arrêter. La petite s’était endormie grâce au anti douleur, et Roy n’en était pas loin en train de piquer du nez dans le fauteuil juste à côté. Madison regarda son téléphone qui s’était mis à vibrer. « -oui… tu t’es présenté comme ça ? Non, oui, bien sur j’arrive. » quelques minutes plus tard elle avançait dans le couloir dans sa direction.

« -pour le moment elle dors. Ils lui ont donné un truc pour la douleur. Ça évitera que la nuit soit trop pourrie. Ils ne peuvent opéré que demain parce qu’elle a mangé il y a moins de six heures. » elle évita de répondre à l’autre question et ajouta : « -tu n’étais pas obligé de venir tu sais... » mais elle sourit et ajouta avec douceur : « -mais je suis contente que tu sois là. » elle lui prit la main et demanda : « -on peut aller boire un truc chaud ? J’ai froid... » et une fois devant la machine à café : « -je vais passer la nuit ici. Roy est épuisé parce que ça fait déjà deux nuits qu’elle ne va pas bien et qu’elle vomit. Donc je vais l’envoyé dormir et prendre le relais. » elle touilla ensuite son café et demanda : « -ça c’est bien passé avec ta… avec Tesersa ? » oui pour le coup il fallait qu’elle fasse un petit effort pour retenir le prénom.
Manhattan Redlish
Messages : 2362
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish
Ven 18 Mar - 22:06
6pyh.gif
Elijah Roberts
J'ai 43 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis à la tête du département People de mon magazine et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt très bien



Elijah est né dans les quartiers populaires de Londres et n’a pas quitté la capitale britannique jusqu’à la fin de ses études supérieures en journalisme. Ce ne fut que par la suite qu’il décida de franchir l’Atlantique pour rejoindre un emploi de pigiste au New York Times tout en faisant sauter des steaks pour un fast-food du centre-ville. Lassé de faire des articles sur l’invasion des rats dans certains quartiers New-Yorkais ou encore sur l’incroyable vie de Betty Sanders, 80 ans et vivant avec 56 chats, il décida d’opter pour une carrière dans un magazine féminin. Il fit rapidement ses preuves et de fil en aiguille, il monta les échelons au sein dudit magazine, jusqu’à rejoindre la presse People. Toutefois, son poste actuel de gérant du département People n’est dû qu’à sa rencontre inopinée avec une jolie inconnue, journaliste elle-aussi, et qui est aussi habile avec sa langue pour parler que pour le faire crier de plaisir. Néanmoins, il ne pensait pas que leurs chemins se recroiseraient à l’avenir et qu'il allait tomber amoureux d'elle. Et alors qu'il a l'impression de vivre sur un petit nuage, la vie a décidé de compliquer les choses en mêlant son passé à son présent …

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 6x5u
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 7p6u
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 9n39

crédit : :copyright: moi-même / Tumblr


Amber n’était pas son enfant, pas même sa belle-fille, parce qu’après tout, ils n’en étaient qu’aux prémices de leur relation avec Madison. Pour autant, il souhaitait être présent pour l’enfant, ainsi que pour sa mère pour qui, ces dernières vingt-quatre heures n’avaient pas été de tout repos. Toutefois, son envie d’être auprès de la petite famille se retrouva brusquement arrêtée dans son élan alors que l’infirmière présente à l’accueil lui refusa l’accès de la chambre de la petite-fille. Seule la famille était autorisée. Il prit donc son portable pour appeler Madison à la rescousse et rétorqua à sa question « Non, je ne l’ai pas formulé comme ça Maddy. Tu peux venir me chercher ? » et lorsqu’elle accepta, il raccrocha, patientant dans le couloir jusqu’à l’arrivée de la belle brune. Un sourire à l’attention de la jeune femme à son arrivée et lui demanda immédiatement comment allait la petite-fille, ainsi qu’elle-même. Il acquiesça lentement de la tête en entendant les informations que lui communiqua la belle brune « C’est une opération de routine. Tout devrait bien se passer » tenta-t-il pour rassurer Madison et pencha légèrement la tête sur le côté, ne sachant pas comment prendre les premiers mots de cette dernière, mais dont l’issue le fit sourire avec douceur « Je n’étais pas obligé, mais j’avais envie d’être présent pour vous deux ». Ce qui était sincère.

Elijah baissa ensuite son regard sur la main que sa petite-amie venait de sa saisir et qui lui fit du bien. Ça signifiait qu’elle lui en voulait un peu moins que la veille pour cette histoire de mariage. Enfin… Il espérait tout du moins. Il lui sourit avec douceur « Bien sûr » et la laissa le conduire devant la machine à café, récupérant les pièces dans sa poche pour les mettre dans la machine et la laissa leur servir une boisson chaude. Il tendit le premier café à la jolie brune, puis en fit de même pour lui. Il tourna ensuite la tête vers Madison après avoir appuyé sur le bouton « Est-ce que je peux rester avec toi ? » et glissa sa main dans ses cheveux bruns « Je n’ai pas envie que tu traverses tout cela toute seule » et embrassa son front avant de récupérer son gobelet de café fumant dont il prit une gorgée avant de sourire avec amusement « Eh ! Tu as retenu son prénom ! ». Une nouvelle gorgée du bout des lèvres avant de répondre « Très bien. On a parlé du bon vieux temps, on a signé les papiers aussi. Tu sors donc avec un mec divorcé. Puis on a parlé de son futur époux, et de toi… » et termina la phrase en baissant son regard sur son gobelet « Elle m’a demandé si on comptait se marier un jour, et si on comptait avoir des enfants. Elle m’a aussi demandé si j’avais encore mal à mes parties intimes » et se mit à rire « Je plaisante pour ça ! Et pour information, ça va bien mieux ». Il laissa son sourire disparaître, son regard se baisser sur sa boisson chaude, puis après un bref silence, releva son regard sur elle « Tu ne m’as pas répondu. Comment tu vas toi ? » tout en caressant sa joue brièvement.


Charly
Messages : 2284
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
flower
Charly
Sam 19 Mar - 20:57
tumblr_inline_p7l2tfmpLT1s6wnlr_250.png
Madison Carter
J'ai 37 ans. Je vis à Los Angeles, États-Unis. Dans la vie, je suis journaliste people et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance , je suis séparée et je le vis plutôt bof.

Très bonne menteuse, manipulatrice lorsqu’elle le veut, certain la dise aussi égoïste. C’est le cas de Roy, son ex conjoint. Maddy avait toutes les cartes en main pour réussir sa carrière. La presse people c’est son truc ! Elle adore ça ! Les scandales, les dramas, les scoops qui peuvent détruire une image. Elle a toujours adoré ça, depuis le lycée. Elle était la reine des potins. Elle était de celle qui pouvait faire de vous quelqu’un de populaire ou non. Mais un soir, elle a croisé la route d’Elijah. Et cette nuit, mémorable point de vu sexe, lui à coûté sa réussite et son job. Aujourd’hui, après une pause de deux ans, et trois années à ramer en écrivant pour les autres, elle décroche enfin le job qui pourrait relancer tout ça. Oui, mais le destin en a décidé autrement…

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 Mila-kunis-bullshit
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 262t
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 283b418d13fa4048353ffa5f229ad807
crédit : tumblr, TAG

Il n’avait pas formuler ça ainsi. Elle avait sourit. Puis elle était venue le chercher, heureuse de le voir là dans le couloir à l’attendre. Maddy lui donna les explications dans les grandes lignes avant de le remercier d’être venue. Comme elle venait de le dire, il n’était pas obligé d’être ici. Amber n’était pas sa fille. Enfin… jusqu’à preuve du contraire en tout cas. Elle avait hoché la tête, oui c’était une opération banale et courante. Il n’y avait pas vraiment lieu de s’inquiéter. Même si ça restait une opération qui allait être pratiquée sur sa fille.

Une fois devant la machine à café qui devait servir un truc pas vraiment terrible, mais qui lui ferait du bien tout de même, Madison expliqua qu’elle allait prendre la relève de la garde parentale et passer la nuit ici avec sa fille. Roy était épuisé et en vérité moins ils se trouvaient dans la même pièce, mieux c’était. Pas la peine qu’il reste ici surtout dans un état de fatigue avancé. Il serait de retour pour l’opération le lendemain. « -heu… oui. » elle avait été surprise de la demande. « -oui bien sur aucun souci. » et elle savait que la réponse qu’elle venait de donnée n’était pas la meilleure. « -excuses moi… je ne m’attendais pas à… à ça... » oui, malgré les mois qui passaient, elle avait toujours du mal avec les preuves d’amour qu’il pouvait lui témoigner. Et d’ailleurs ça la renvoyait rapidement au fait qu’elle était un peu avare de ce côté là. Et du coup, généralement elle se mettait à culpabiliser. Mais au vu de ce qui s’était passé la veille, et de sa froideur du matin, non, vraiment elle ne pensait pas qu’il voulait rester avec elle ce soir.

« -je me suis dis qu’il fallait que je fasse un petit effort là dessus oui... »
répondit la jolie brune avec un mince sourire. « -génial. » ajouta t elle avec un sourire un peu plus enjoué, ravie d’entendre que les papiers étaient signés et qu’ainsi il était libre comme l’air. « -de moi ? Pourquoi ? » demanda t elle en fronçant les sourcils. « -oh mon dieu elle sais déjà que je suis une chieuse... » reprit Maddy en détournant les yeux, tenant son café du bout des doigts parce que c’était super chaud à travers le gobelet. « -ah ok… » ajouta t elle surprise des questions de Teresa. « -elle se projette facilement hein... » en tout cas beaucoup plus facilement quelle. « -tu lui as... » mais elle sourit en entendant la suite. « -j’ai pas tapé fort. » ajouta t elle avec un poil de cynisme.

Maddy inspira lentement montant ses épaules au passage avant de répondre : « -ça va. » avec un hochement de tête. « -je serais un peu plus zen demain voir après demain, quand ça sera passé. » oui, elle avait hâte que ça soit fait. « -j’ai jamais trop aimé les hôpitaux. Enfin comme beaucoup de monde j’imagine. Mais la voir dans sa chemise de nuit, dans ses draps tout blanc… elle est toute pâle et elle a mal et je me sens impuissante et j’ai horreur de ça ! » elle se mordit les lèvres parce qu’elle se sentait soudainement submergée par ses émotions de maman. Ce sentiment d’impuissance qu’elle détestait et qu’elle n’avait que trop ressentit durant les deux premières années de la vie de sa fille. « -je peux rien faire à par attendre et faire confiance aux médecins. Je sais même pas comment la rassurer. » elle avait baissé les yeux sur son café, sa respiration s’était légèrement accéléré. Elle tentait de tout retenir à l’intérieur mais c’était compliqué.
Manhattan Redlish
Messages : 2362
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish
Sam 19 Mar - 21:26
6pyh.gif
Elijah Roberts
J'ai 43 ans et je vis à Los Angeles, Californie. Dans la vie, je suis à la tête du département People de mon magazine et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt très bien



Elijah est né dans les quartiers populaires de Londres et n’a pas quitté la capitale britannique jusqu’à la fin de ses études supérieures en journalisme. Ce ne fut que par la suite qu’il décida de franchir l’Atlantique pour rejoindre un emploi de pigiste au New York Times tout en faisant sauter des steaks pour un fast-food du centre-ville. Lassé de faire des articles sur l’invasion des rats dans certains quartiers New-Yorkais ou encore sur l’incroyable vie de Betty Sanders, 80 ans et vivant avec 56 chats, il décida d’opter pour une carrière dans un magazine féminin. Il fit rapidement ses preuves et de fil en aiguille, il monta les échelons au sein dudit magazine, jusqu’à rejoindre la presse People. Toutefois, son poste actuel de gérant du département People n’est dû qu’à sa rencontre inopinée avec une jolie inconnue, journaliste elle-aussi, et qui est aussi habile avec sa langue pour parler que pour le faire crier de plaisir. Néanmoins, il ne pensait pas que leurs chemins se recroiseraient à l’avenir et qu'il allait tomber amoureux d'elle. Et alors qu'il a l'impression de vivre sur un petit nuage, la vie a décidé de compliquer les choses en mêlant son passé à son présent …

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 6x5u
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 7p6u
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 9n39

crédit : :copyright: moi-même / Tumblr


Elijah n’avait pas d’enfant, mais il était assez lucide pour savoir que ça n’était pas une épreuve facile pour un parent que de voir son enfant dans un lit d’hôpital. Lui-même était impacté d’apprendre que la petite-fille allait être opérée au petit matin, alors oui, il avait une petite idée de ce que devait ressentir Madison en cet instant. Et en apprenant que Roy ne serait pas à ses côtés cette nuit, il proposa de rester auprès d’elles deux. Il lui avait parlé, une fois, au détour d’une conversation, qu’il pouvait être un point d’ancrage pour elle si besoin. Aujourd’hui était sûrement le moment où Madison en avait le plus besoin. Toutefois, sa demande sembla perturber cette dernière, et le quadragénaire ne sut pas quoi en penser en cet instant et rétorqua « Tu peux refuser si tu veux » avec un maigre sourire plus de convenance d’autre chose. Il pencha légèrement la tête lorsqu’elle se justifia « Pourquoi ça ? Tu pensais que j’allais te souhaiter bon courage et de me tenir au courant pour ta fille ? » et se mit à sourire avec un certain amusement. Ça aurait été sa réaction plus d’un an auparavant, sûrement. Mais ce soir, tout était différent. Ils n’étaient pas seulement des collègues de travail ou encore même des amis. Ils étaient bien plus et Elijah n’avait pas envie d’être ailleurs qu’ici-même.

Quand elle lui demanda des nouvelles de Teresa, le journaliste fut étonné que cette dernière se souvienne du prénom de son actuelle ex-épouse et sourit avec douceur avant de souffler un « Merci » parce qu’il n’avait pas envie d’entendre parler d’épouse ou de femme. Parce que Teresa n’était pas cela à ses yeux. Il lui expliqua donc que c’était fait. Les papiers du divorce étaient officiellement signés et il ne put se retenir de rire doucement en voyant son enthousiasme soudain. Elle fut ensuite étonnée qu’ils aient pu parler d’elle et répondit avec une pointe de tendresse dans la voix « Parce que tu es ma petite-amie et que j’aime parler de toi » et fit un signe négatif de la tête non sans rire un peu « Elle a comprit ta réaction face à tout cela, au mariage, au fait que j’avais omis de t’en parler. Solidarité féminine » conclut-il avec une pointe d’humour. Puis il lui fit part des questions qu’elle avait posé à leur sujet et haussa les épaules « C’était le thème de nos retrouvailles. Un divorce pour un remariage. J’ai répondu qu’on n’y avait jamais pensé, ni parler. Enfin c’est mon cas en tout cas ». Le mariage n’avait jamais traversé l’esprit d’Elijah, que ça soit avec Madison ou par le passé. Elle allait sûrement mal le prendre, mais ils n’en étaient qu’au début de leur relation. Ils avaient le temps de voir venir avant d’envisager un tel projet. Il pencha ensuite la tête de droite à gauche « Et pour ton information, j’ai quand même eu mal. Moi qui pensais que tu aimais beaucoup cette partie-là de mon anatomie » tout en plissant légèrement les yeux, juste pour la taquiner un peu.

Puis Elijah reprit un ton un peu plus sérieux pour lui demander comment elle allait. Sa réponse ne trompait personne. Elle ne pouvait pas aller bien au vu des circonstances. Il termina son gobelet de café tout en l’écoutant avec attention et sentit que plus elle parlait, plus elle se confiait à lui, plus les émotions voulaient jaillir. Il jeta son gobelet de café vide dans la poubelle aux côtés de la machine, puis se saisit de celui de Madison qu’il déposa sur le dessus de ladite machine, et la serra ensuite dans ses bras, embrassant sa chevelure brune en passant « Je suis là… repose-toi sur moi… Tout ira bien. La petite ira bien. D’accord » et se recula, entoura le visage de la belle brune de ses mains « Laisse-toi aller, tu en as besoin » et la serra de nouveau dans ses bras. Il fallait que les larmes coulent ici, avec lui, que devant sa fille. Il embrassa sa tempe chaude en se reculant lentement, puis glissa sa main dans celle de Madison « Viens, on va voir Amber » et lui rendit son gobelet de café, puis se rendirent dans la chambre de l’enfant. Il lâcha la main de la belle brune pour serrer la petite fille dans ses bras « Salut princesse » et prit place sur le rebord du lit « J’ai quelque chose pour toi. J’ai appris un nouveau tour de magie. Tu es prête ? » et cacha une pièce de monnaie dans sa main pour la faire sortir de l’oreille de l’enfant « Oh bah ! Tu sais que ce n’est pas un endroit pour cacher ta monnaie ?! » et donna la pièce à l’enfant « Tu achèteras des bonbons quand tu seras sortie de l’hôpital ». Un regard pour Madison, puis un nouveau pour Amber « Tu sais ce que vont faire les médecins demain ? Ils vont te réparer. Tu ne sentiras rien, et tu retrouveras vite papa et maman à ton réveil. Ensuite, quand tu iras mieux, on ira avec maman dans un endroit spécial tous les trois, ça te va ? » et passa sa main dans les cheveux de la petite fille « Faut faire dodo maintenant. On reste là, avec toi, pour veiller sur toi toute la nuit, d’accord ? » et embrassa le front de l’enfant avant de la border et s’approcha de Madison « Repose-toi aussi ».

Charly
Messages : 2284
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
flower
Charly
Sam 19 Mar - 22:07
tumblr_inline_p7l2tfmpLT1s6wnlr_250.png
Madison Carter
J'ai 37 ans. Je vis à Los Angeles, États-Unis. Dans la vie, je suis journaliste people et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance , je suis séparée et je le vis plutôt bof.

Très bonne menteuse, manipulatrice lorsqu’elle le veut, certain la dise aussi égoïste. C’est le cas de Roy, son ex conjoint. Maddy avait toutes les cartes en main pour réussir sa carrière. La presse people c’est son truc ! Elle adore ça ! Les scandales, les dramas, les scoops qui peuvent détruire une image. Elle a toujours adoré ça, depuis le lycée. Elle était la reine des potins. Elle était de celle qui pouvait faire de vous quelqu’un de populaire ou non. Mais un soir, elle a croisé la route d’Elijah. Et cette nuit, mémorable point de vu sexe, lui à coûté sa réussite et son job. Aujourd’hui, après une pause de deux ans, et trois années à ramer en écrivant pour les autres, elle décroche enfin le job qui pourrait relancer tout ça. Oui, mais le destin en a décidé autrement…

Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 Mila-kunis-bullshit
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 262t
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly] - Page 2 283b418d13fa4048353ffa5f229ad807
crédit : tumblr, TAG

« -non je sais pas… je pense pas. Je ne m’attendais déjà pas à te voir là. Donc... » clairement là elle n’avait pas envie de se battre avec lui. Et elle n’avait pas non plus la force de lui montrer qu’elle tenait à lui plus que tout. Alors elle inspira et ajouta : « -écoutes s’il te plais ne le prends pas mal. Je suis vraiment contente et… soulagée que tu sois là. Ça me fait vraiment plaisir. Et je suis nulle pour ça tu le sais… » non, elle n’allait pas lui faire une déclaration mielleuse. Oui, elle était heureuse qu’il soit là, présent pour elle et pour sa fille. Oui, ça la touchait qu’il se fasse du souci pour cette dernière. Mais quoi qu’il en soit, jusqu’à présent, elle n’avait pas vraiment évalué l’importance qu’elles avaient prise, l’une comme l’autre aux yeux d’Elijah. Pour lui témoigner son affection, elle caressa sa joue quelques secondes, lui adressant un sourire angoissée et tendre à la fois.

Ils en vinrent à parler de Teresa et des papiers signés. Tout comme du fait qu’il ait parlé d’elle. « -oh... » souffla t elle comme si elle venait de réaliser que c’était plutôt logique. Cela la fit prendre conscience que de son côté, elle ne parlait pas de lui. Pas par honte mais parce qu’elle avait sans doute toujours cette pointe de peur, que le bonheur se casse la gueule. D’avoir affiché trop de sourire et trop de joie, trop d’amour pour lui aussi, et que finalement ça soit un échec. Il y avait vraiment quelque chose qui ne tournait pas rond chez elle. « -roh j’étais certaine que j’allais pas pouvoir la détester... » râla Madison avec une petite grimace. Oui, elle avait ressentit une sorte d’élan de sympathie pour Teresa en la rencontrant. Puis elle avait annoncé être la femme d’Elijah et là… et bien les choses s’étaient compliquées. « -c’est un peu tôt encore pour parler de ça je trouve. Et puis qui dit relation et sentiments ne rime pas forcement avec bague au doigt et gamin. » enfin ça c’était vision des choses en tout cas. « -oui ba c’était le but, sinon j’aurai pas utilisé mon genou. » renchérit Madison.

Lorsqu’il la prit dans ses bras, forcement elle ne mis pas bien longtemps à pleurer. « -me dis pas ça… parce que si c’est pas le cas je vais t’en vouloir de l’avoir dis… et je veux pas t’en vouloir… je veux plus t’en vouloir pour quoi que se soit... » et voilà elle avait les yeux qui dégoulinaient, les jouent trempées, la voix cassée par la tristesse. Tout contre lui elle murmura : « -je me sens tellement nulle, tellement impuissante… » et elle se remis à pleurer pendant encore cinq bonnes minutes. Puis elle se détacha lentement et elle souffla avec lenteur, avant de chasser ses larmes et de se forcer à sourire. « -merci... » merci pour ça, merci d’être là. Un hochement de tête en récupérant son café. Puis en entrant dans la chambre, elle fit rapidement les présentation entre son ex et son présent. Elle laissa Elijah s’approcher d’Amber et s’adressa à Roy. « -rentres te reposer. Je reste pour la nuit. » il hocha la tête non sans un regard pour Elijah qui faisait rire leur fille. Il s’approcha alors qu’Eli parlait de bonbons, serra sa fille dans ses bras et lui disant qu’il serait là demain, et qu’il l’aimait.

Madison croisa les bras, et écouta Elijah rassurer sa fille alors qu’elle était incapable de trouver ces mots pour le faire. A nouveau elle pensa à ses soupçons sur la véritable identité du père de son enfant. Et si c’était vraiment lui ? Est ce qu’elle devait lui dire ? Quel merdier cela allait il encore engendrer ?! Et Roy dans tout ça ? C’était lui son père, lui qui l’avait bercé, changé, consolé, aimé… Lui qui s’en occupait tous les jours. Maddy cligna des yeux lorsqu’Elijah s’adressa à elle et hocha la tête. « -merci… d’être là... » souffla la jolie brune, avant d’approcher du lit et de demander à sa fille de lui faire une petite place. Elle la serra dans ses bras et caressa ses cheveux jusqu’à ce qu’Amber s’endorme. Elle sourit tendrement en l’entendant soupirer dans son sommeil. Elijah faisait exactement la même chose…
Contenu sponsorisé
Tomber amoureux est un véritable parcours du combattant [ft Charly]
Page 2 sur 11
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
Sujets similaires
-
» "Il n'y a pas de hasards, que des rendez-vous" [ft Charly]
» MALTAZAR ! — Laisser volontairement la biscotte tomber côté beurre.
» “Journaliste. D'abord, il lèche, puis il lâche et il lynche.” [Ft. Charly]
» (m/f) Triangle amoureux
» Trio amoureux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: