Le Deal du moment :
PC Portable ACER Swift 3 (14″ FHD – Core ...
Voir le deal
679.99 €

Partagez
 
 
 

 Texas's secret [Monkeymama]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 18  Suivant
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 177
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

tea

Texas's secret [Monkeymama] - Page 5 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 25 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis cowboy et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 5 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Plus la scène était violente, plus la tristesse abyssale que ressentait Nate était grande. Au fond de lui, il avait mal. Mal à crever, mal à le crever. Ces émotions pleuvaient sur Matt, traduits par une colère terrible. Il avait le dessus, Nate. Et il aurait pu le garder. Mais le flot de paroles qu’il avait vomi sur Matt l’avait rendu inattentif l’espace de quelques instants et tout avait basculé. Matt en avait profité pour lui balancer un méchant coup dans l’entrejambe que Nate accueillit avec un grognement de douleur. Privé de souffle et de toute réaction tant la douleur le terrassait, Nate n’avait pas pu empêcher Matt de prendre le dessus et de se retrouver à califourchon sur lui. Il l’avait immobilisé et même si Nate tentait de se débattre, il ne parvenait pas à se dégager de son emprise. C’était à son tour. Tant pis, qu’il avait pensé. S’ils ne pouvaient pas être des collègues courtois l’un pour l’autre alors ils feraient de bons ennemis. Il vit le poing de Matt s’élever à son tour dans les airs et il grimaça dans l’attente du choc. Choc qui ne vint pas. Le poing de Matt siffla à côté de l’oreille de Nate en s’écrasant contre le sol. A quoi il jouait ? Nate n’eut pas vraiment le temps d’être surpris qu’il sentit ses lèvres s’écraser sur les siennes brutalement. Il ne se débattait plus. Sous l’effet d’un tel rapprochement, tout son corps s’était détendu, comme s’il avait enfin relâché la pression. Sa tête, elle… Sa tête lui rappelait à quel point il était furieux et, profitant d’avoir récupéré la mobilité de ses bras, il écarta de quelques centimètres Matt de ses lèvres. « C’est pas vrai, t’es complètement taré. » Et il aurait aimé le dire avec véhémence mais sa voix s’était assombrie bien malgré lui, transformée par le même désir qu’il avait ressenti hier soir pour Matt. Putain. Il avait envie de lui. Encore. Sans alcool. Dans le fond, son cowboy de collègue avait sans doute raison à son sujet. Dans un dernier effort pour s’extraire de cette situation, Nate redonna une impulsion dans ses bras pour écarter Matt de lui… avant de le ramener brusquement contre lui, dévorant à son tour ses lèvres comme si c’était devenu urgent. Et peut-être que ça l’était. Il pressa son corps contre le sien, palpa les muscles qu’il sentait à travers la peau de son dos du bout des doigts. Il le voulait, lui, tout entier et malgré tout. Maintenant qu’il avait totalement succombé à son désir pour Matt, Nate n’eut aucun scrupule à attraper la boucle de la ceinture du cowboy pour l’en défaire. Il fit de même pour la sienne avant de se retourner sur le sol pour s’offrir, languissant de retrouver le contact de leurs deux corps assemblés.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3607
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 5 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 29 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 5 Peaky-blinders-cillian-murphy

Je le laissais me repousser, reprenant doucement mes esprits. Il avait raison. J'étais complètement taré. Je me demandais encore ce qui avait pu me passer par la tête pour que je l'embrasse ainsi. J'étais en colère, furieux même. Je voulais le frapper. J'étais prêt à le faire. Et j'avais regardé son visage... Les souvenirs de la nuit précédente m'étaient revenus en tête. J'avais pensé au fait que ça avait été terriblement agréable de sentir ses lèvres contre les miennes. Je m'étais laissé aller, laissant ma colère ressortir dans mon baiser. Je me détestais d'avoir désiré ça, d'avoir eu envie de lui. C'était peut être moi la plus grosse pédale de nous deux. J'étais sobre et je l'avais pourtant fait. C'était lui qui m'avait repoussé, moi j'avais cédé...

Puis je me sentis attirer à nouveau vers lui. Ses lèvres vinrent s'écraser à nouveau sur les miennes. Cette fois, c'était lui qui avait pris les devants. C'était lui qui était taré. Nous avions peut être perdu la raison tous les deux. Mais tant pis... A cet instant plus rien ne comptait. Je sentais son corps contre le mien, ses mains venir parcourir la peau nue de mon dos, réveillant à nouveau ses frissons qui avaient de m'effrayer et de me faire perdre la tête en même temps. Il s'attaqua à mon pantalon et je me sentais durcir de le sentir agir ainsi. Il se recula, pour m'offrir un spectacle ô combien tentant. Il était allongé, son pantalon baissé. Je voyais dans son regard qu'il m'attendait, qu'il me voulait à nouveau, pleinement sobre et conscient cette fois.

Je ne me fis pas prier. Je venais le prendre, lâchant un grognement de pur plaisir. C'était si bon.... Je lui enlevais maladroitement sa chemise, arrachant les boutons en tirant dessus. Je voulais sentir sa peau contre la mienne. J'allais même mordre doucement son épaule alors que mes coups de rein se faisaient plus fort, plus violent presque. Je m'enfonçais en lui, plus fort et plus profondément à chaque coup de rein. Puis la jouissance arriva, m'emportant sur son passage, me laissant encore un peu tremblant.

Après quelques instants je finis par me redresser. Je me retirais et allais me rhabiller à gestes un peu tremblants. J'évitais son regard à nouveau. Cette fois je ne pouvais plus le nier. J'étais pleinement conscient de ce que je faisais. Je ne pouvais plus rejeter la faute sur l'alcool. Je l'avais embrassé. Je l'avais baisé et j'avais aimé ça...

Je ne lui laissais pas le temps de parler que je me redressais pour fuir vers le lac. J'avais besoin de me remettre les idées en place. J'espérais qu'il ne me suive pas. J'avais besoin d'un peu de temps pour digérer tout ça. Je retirais à gestes vifs ma chemise, la jetant loin de moi dans un cri de rage. Je laissais mes larmes couler librement sur mes joues. J'étais foutu. Mon père avait raison... je n'étais qu'une merde, un bon à rien. J'avais beau tenter de vouloir lui prouver le contraire, il avait raison. Je ne valais rien. J'étais condamné à pourrir en enfer pour ce que je venais de faire.

Je séchais mes larmes d'un mouvement rageur, mon poing serré frottant durement mon visage. Je grimaçais en sentant le bleu sur ma joue entrain de se former. Il ne m'avait pas raté ce con en frappant. Je ne pouvais même pas l'en blâmer. Je l'avais cherché. Comme je l'avais embrassé ensuite...

Je finis par retourner dans la maison au bout d'un moment. Je n'avais pas les idées plus claires pour autant. Je me sentais toujours aussi mal, toujours aussi sale. J'évitais son regard en entrant dans la maison. J'attrapais la trousse de secours et m'installais devant la cheminée. J'attrapais une bande et tentais maladroitement de l'enrouler autour de ma main.



Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 177
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

tea

Texas's secret [Monkeymama] - Page 5 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 25 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis cowboy et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 5 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Rien n’altérait les sens de Nate sur ce coup-là, à part peut-être une colère foudroyante mêlée à une tristesse qu’il n’avait jusque-là jamais connue. Faut dire qu’il n’avait jamais été malheureux, Nate. Pas vraiment heureux non plus, mais pas malheureux. Et puis il y avait ce désir… Personne n’avait jamais éveillé ça en lui. De toutes les filles qu’il avait fréquenté, pas une ne l’avait fait autant vibrer que cet enfoiré de Matt. Que pouvait-il faire à part céder encore une fois ? S’enivrer de ses baisers, se délecter de ses caresses ? Nate se sentait prisonnier d’un désir qu’il ne contrôlait pas, qu’il aurait préféré ne jamais éprouver. Mais ce n’était pas une erreur. Il ne s’agissait plus de deux mecs bourrés qui s’égaraient. A la manière dont les choses s’accéléraient entre eux, il aurait été impensable de s’imaginer qu’ils n’en avaient pas envie tous les deux. Quand Matt prit possession de Nate, toute la colère que le jeune homme avait accumulé s’envola. Plus rien ne comptait plus que le plaisir qu’il ressentait, ce semblant de plénitude exquis. Perdu dans la cadence des coups de rein du cowboy, Nate ne remarqua même pas que sa chemise avait fini au sol. Mais il avait senti ses dents s’enfoncer doucement dans sa peau et il eut l’impression à ce moment précis que ce qu’ils faisaient était un peu plus qu’une simple expérience. C’était quelque chose. Il ne savait pas quoi… mais ils avaient quelque chose, il en était désormais certain. Les doigts de Nate s’enfonçaient dans la paille dans laquelle ils avaient atterri. Quand leurs corps s’étaient séparés après avoir atteint l’extase, Nate aurait aimé gardé Matt près de lui un peu plus longtemps. Le prendre dans ses bras, pourquoi pas ? Discuter ? Echanger sur leurs doutes respectifs, leurs craintes ? Mais rien de tout ça arriva. Matt s’était éloigné pour se rhabiller. Pas un regard en direction de Nate et le gentil cowboy sentait son coeur se serrer. Il aurait tout donné pour savoir ce qui se passait dans sa tête mais il s’était déjà volatilisé loin. Nate reprenait seulement son souffle, il ne l’avait pas suivi. Il était lui-même bien trop bouleversé par ce qui venait de se produire à nouveau. Il soupira, rassemblant son courage pour se rhabiller à son tour. C’est là qu’il remarqua les boutons arrachés de sa chemise. Comment il expliquera ça à sa mère ? Est-ce qu’il pourrait seulement lui parler de ce qui s’était passé ici ? Non. Sûrement pas. Il n’en parlerait d’ailleurs à personne. Trop dangereux. Le coeur lourd mais la colère oubliée, Nate retourna dans la maisonnée pour enfiler une chemise qui se fermait. La tête totalement ailleurs, il avait repris la préparation du repas. Il était morose. Un brin angoissé, aussi. Nate ne savait même pas pourquoi il s’embêtait à cuisiner. Il n’avait pas faim et Matt… Dieu sait s’il avait prévu de revenir ici un jour. Nate avait l’impression qu’il s’était absenté une éternité. Quand il était enfin revenu, il ne lui avait toujours pas adressé un seul regard. Il s’était installé près de la cheminée sous le regard gêné de Nate, tentant de se faire un bandage. Nate hésita mais il ne pouvait décemment par le laisser comme ça. Il s’était alors approché, s’agenouillant devant son collègue sans rien faire dans un premier temps. Il avait attendu quelques secondes, juste pour savoir si Matt comptait le repousser ou pas. Ne voyant aucune réaction de sa part, il avait alors délicatement attrapé sa main pour regarder les dégâts. « Tu vas avoir une belle cicatrice, je crois. » Il prit des mains de Matt la trousse de secours et avait recommencé son bandage. De temps à autre, il relevait le regard sur Matt et déglutissait à chaque fois qu’il voyait le bleu qu’il lui avait causé. C’est lui qui avait fait ça… Il regrettait. Il n’avait aucune intention de l’avouer parce qu’il l’avait mérité mais il regrettait. Quand il eut terminé son ouvrage, Nate inspira, cherchant à rassembler ce qu’il restait de son courage. « Tu sais… » Il n’avait pas lâché sa main et, machinalement, il avait commencé à caresser du bout des doigts ce qui dépassait du bandage. « Ça regarde que nous et personne d’autre. » Est-ce qu’ils auraient les épaules pour supporter un tel secret ? Nate n’en savait rien mais, à défaut de pouvoir résister, il lui fallait bien une solution pour pouvoir concilier qui il aimerait être avec ce qu’il est vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3607
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 5 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 29 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 5 Peaky-blinders-cillian-murphy

On n'allait pas se mentir, je n'y arrivais pas tout seul. Je n'arrivais pas à faire tenir cette putain de bande pour pouvoir la serrer correctement autour de la plaie. Mais j'étais trop fier ou trop honteux pour oser lui demander son aide. Je l'avais envoyé chier quand il avait voulu m'aider. J'avais fini par lui dire des choses horribles, on en avait fini aux mains puis... Enfin, je l'avais repoussé quand il m'avait proposé son aide, je me voyais mal la lui réclamer maintenant.

Mais il était beaucoup trop gentil, le parfait petit boy scout. Il finit par me rejoindre pour venir me soigner. Et cette fois je me laissais faire sans rien dire. J'étais mal placé pour lui dire quoi que ce soit maintenant...

Je haussais vaguement les épaules alors qu'il me parlait de la cicatrice que j'aurais. Une de plus ou une de moins, je n'étais plus à ça près. J'avais eu mon compte dans ma vie de blessures qui avaient mal cicatrisés parce que je n'avais pas pu les soigner correctement. Ce n'était pas bien méchant. Je me foutais même d'avoir mal. Non ce qui me faisait souffrir c'était toute cette putain de situation entre nous.

Je n'osais pas affronter son regard. Je restais les yeux baissés sur ma main qu'il soignait. Je me concentrais sur ça. Je continuais de les fixer alors qu'il terminait. Il ne semblait pas décidé à lâcher ma main et je n'étais pas décidé non plus à la retirer. Je l'écoutais parler, trouvant une trace de vérité dans ce qu'il disait. Dans le fond il n'avait pas tord. Ca ne regardait que nous ce qu'on avait fait. Personne n'était obligé de savoir. On pouvait garder ça, ne jamais le dire et personne n'en saurait rien. Ca ne serait qu'à nous... Mais j'avais toujours cette petite voix dans ma tête qui ne voulait pas me laisser tranquille. Impossible de la faire taire celle là.

- Mais ce n'est pas bien... ce n'est pas normal... deux hommes ensemble qui...

Je retirais ma main de la sienne, pour venir croiser mes bras contre ma poitrine. Je n'osais toujours pas le regarder. Mon regard fuyait un peu partout. Oui ça ne regardait que nous, mais le cacher ne rendait pas la chose plus acceptable pour autant.

- Merci pour... pour ma main.



Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 177
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

tea

Texas's secret [Monkeymama] - Page 5 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 25 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis cowboy et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 5 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Nate aurait aimé avoir un regard de Matt. Si ce n’est qu’un. Peut-être qu’il aurait pu y lire qu’il n’était pas dingue, qu’il n’était pas seul à ne plus savoir lutter contre ce qui les réunissait contre toute attente. Mais ça n’arriva. Tout le long de son soin, Matt ne croisa pas une seule fois le regard de Nate. Son coeur battait au ralenti. Il était doux, Nate. Attentionné malgré toutes les horreurs qu’il avait entendu à son sujet. La raison aurait voulu qu’il envoie chier Matt quand il l’avait embrassé. Il aurait même du le cogner à nouveau, l’éloigner une bonne fois pour toutes de lui. Il n’avait pas su s’y résoudre. Finalement, ce qui était arrivé était inévitable. Il était prêt à l’accepter, Nate. Il était prêt à faire avec. Ce serait compliqué mais pour une fois qu’il ressentait vraiment quelque chose, il n’avait pas plus envie d’y résister. Matt, quant à lui, exprimait ses premières réserves. Nate acquiesça avec un signe de tête compréhensif. Matt avait retiré sa main et croisé les bras sur son torse, Nate s’était relevé. « J’imagine que ça ne l’est pas… Normal. » Le gentil cowboy savait pertinemment à quel point c’était répréhensible. Il avait déjà de gros doutes quant à son futur, ils n’avaient fait que se renforcer. Son avenir avec femme et enfants paraissait bien loin désormais. Tout avait pris son sens. C’était pour ça qu’il n’arrivait jamais à rien avec une fille… Ça pouvait le dégouter, lui donner envie de vomir, l’empêcher de dormir, que ça ne changerait jamais rien. Il était attiré par les hommes ou, au moins, il était attiré par Matt. « Mais c’était bien. » qu’il avait rajouté avec un aplomb qu’il ne se connaissait pas, brutalement honnête. Et cette fois, Matt ne pourrait pas lui faire croire qu’il n’en avait pas eu envie, comme il ne pouvait pas lui faire croire qu’il n’avait pas aimé ça. Nate soupira. La situation était tellement délicate qu’il ne savait pas par où commencer. Matt était prostré et Dieu sait qu’il pouvait le rester encore longtemps. « C’est rien. » qu’il avait articulé quand Matt l’avait remercié pour son aide. Il ne savait plus quoi faire, Nate. Il aurait aimé prendre Matt dans ses bras, le rassurer mais… Mais il lui avait semblé beaucoup trop renfermé pour faire quelque chose de ce genre. Alors il allait lui laisser du temps, de l’espace… autant que possible en tout cas. « Je… Tu as faim ? » qu’il avait demandé en retournant en cuisine. Prétendre que tout était normal, Nate savait bien le faire avec ses sourires et sa gentillesse à toute épreuve. C’était sa stratégie pour faire face à la situation. Il ferait semblant. Il avait pour ainsi dire toujours fait semblant d’être normal, ça ne changeait pas grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3607
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 5 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 29 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 5 Peaky-blinders-cillian-murphy

Non, non ça n'était vraiment pas normal. Deux hommes n'étaient pas sensés faire ce genre de choses. On était sensé se marier avec une femme, fonder une famille et avoir des enfants. Mais ce genre de relation... c'était contre nature. Pourtant oui, c'était bien... Comment une chose qui m'avais fait autant de bien pouvait être aussi mauvaise? Je savais que je n'étais pas fait pour la vie de famille ordinaire. Je n'arrivais pas à m'entendre avec les femmes. Elles me fatiguaient assez souvent. Même mes soeurs avaient tendance à m'épuiser quand j'allais les voir. Je n'aimais pas vraiment le sexe avec elles. J'avais toujours cru que c'était ainsi le sexe, pas la chose la plus extraordinaire au monde, bon mais sans plus. Je ne comprenais pas pourquoi tout le monde aimait tellement ça quand je n'y trouvais que peu de plaisir. Mais je devais me rendre à l'évidence, le sexe avec Nate c'était vraiment autre chose. Non... je n'étais vraiment pas normal. Je n'aimais pas les femmes, je n'aimais pas le sexe avec les femmes. Bordel je n'avais même pas envie d'avoir de gamins, j'avais du mal à tolérer mes neveux et nièces. Mais depuis qu'on était là avec Nate.. je me sentais bien.

J'étais foutu...

Je finis par hocher la tête alors qu'il me parlait de manger. Je me levais avant d'aller m'installer à table. Je mangeais en silence, le regard baissé, plus par nécessité que par réelle envie de manger. Mes pensées ne cessaient de tourbillonner dans tous les sens. J'étais complètement paumé, tiraillé entre ce que je savais être juste et normal, et ce que mon corps me faisait ressentir. J'aurais voulu pouvoir disparaitre et oublier que tout ça s'était produit, oublier ce qu'il m'avait fait vivre.

Je terminais mon repas en silence avant de me lever pour aller ranger et faire la vaisselle. Je le sentais tout près de moi. On travaillait tous les deux sans un mot. J'évitais toujours de croiser son regard et de le toucher. J'avais peur de ce qui pourrait arriver si je le sentais davantage contre moi, peur de voir toutes mes barrières flancher en contemplant ses beaux yeux bleus.

Je finis par rejoindre mes couvertures devant la cheminée. Je tentais d'y mettre un peu d'ordre et de faire pareil dans les siennes. Je fis deux lits bien distincts, éloigné l'un de l'autre, mais moins qu'ils n'avaient pu l'être à notre arrivée. Puis je m'installais sur mon lit. Je sortis une cigarette, espérant que fumer arriverait un peu à calmer le bordel qu'il y avait en ce moment dans ma tête.



Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 177
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

tea

Texas's secret [Monkeymama] - Page 5 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 25 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis cowboy et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 5 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Le silence était pesant. En temps normal, Nate aurait très certainement cherché à détendre l’atmosphère avec une question sur le temps de demain ou une blague sympathique mais il devait bien avouer qu’il se sentait à court de ressources. Pour lui aussi, c’était nouveau. Pour lui aussi, c’était déstabilisant. A sa manière, il digérait ce qui se passait. Quelque part, ils avaient de la chance de vivre ça ici. Ils étaient à l’abri des regards, en autarcie totale. A moins que ce soit d’être coincés ici ensemble qu’ils les avaient poussé à agir comme ça… Nate se demandait si ça se serait déclaré ailleurs. Est-ce qu’il avait déjà regardé un homme comme il regardait Matt ? Il lui semblait que non mais toutes ses certitudes disparaissaient et même ses souvenirs les plus ancrés se transformaient sous le poids de cette nouvelle réalité. Plus rien ne serait comme avant.
Le repas s’était déroulé dans le silence le plus total. Le reste de la soirée également. Le mal-être de Matt était omniprésent, présent dans chaque silence. Nate se sentait démuni. Comment le réconforter ? Etait-ce seulement possible ? Le gentil cowboy en avait tellement envie mais il ne savait pas comment s’y prendre. Nate resta un moment de plus dans la cuisine, réfléchissant au comportement qu’il allait adopter quand il retournerait près de Matt. Il avait inspiré, mobilisant tout son courage pour retourner dans le salon dans lequel Matt était allongé. Il l’avait observé un instant sans rien dire, un nuage de fumée volait au dessus de lui. Il avait préparé leurs couvertures respectives. C’était donc ça qu’ils allaient faire ? Dormir côte à côté ? Sans se parler ? Sans se toucher ? Nate secoua la tête. Il n’en avait pas envie. Ce petit manège avait assez duré. Sans prévenir, il déplaça son lit pour le coller à côté de celui de Matt. Toujours sans prononcer un mot, il avait retiré sa chemise et son pantalon pour s’enrouler à son tour dans ses couvertures. Il observa Matt et son regard si bleu qui respirait la tristesse. Sa main se risqua à trouver le contact du bras de Matt, il voulait capter son attention. « Matt ? » l’appela-t-il dans un murmure, ses yeux le suppliant de s’ouvrir à lui. Et s’il ne parlait pas, c’était pas grave… Mais qu’il le regarde seulement, c’était tout ce que Nate demandait. « Matt, viens. » Il avait retiré sa main pour ouvrir ses bras, l’invitant à venir s’y loger. « S’il te plait, viens. » qu’il avait répété, pas certain qu’il se laisserait aller à une telle tendresse. Nate n’avait envie que de ça. Pas de bagarre ou de discussion interminable, juste d’un câlin. Connaissait-il seulement ça, les câlins, Matt ? Il avait l’air tellement écorché par la vie que Nate en doutait.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3607
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 5 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 29 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 5 Peaky-blinders-cillian-murphy

J'avais le regard perdu dans les flammes, tirant sans cesse sur cette cigarette. Je n'arrivais pas à arrêter de penser à tout ça. Je sentais que j'allais passer une nuit très difficile et des semaines très difficiles aussi. Je n'avais pas énormément d'options qui s'ouvraient à moi. Je pouvais le fuir pour les deux mois à venir. Ca serait tendu et difficile mais dans un sens ça serait la meilleure chose à faire. Il faudrait que je chasse ces idées de mon esprit, que je me concentre sur mon boulot et que j'oublie tout ça, tout ce qui s'était passé. Ne pas trop m'approcher de lui aussi pour ne pas céder à la tentation.

Ou je pouvais céder...

Je tournais la tête, le regardant enfin alors qu'il m'appelait. J'avais senti sa main se poser sur mon bras. J'avais relevé les yeux pour tomber sur son regard suppliant. J'avais raison, je n'aurais jamais du le regarder à nouveau dans les yeux. Il avait le don de me faire craquer. Il était là... allongé sur les couvertures, le bras écarté comme pour m'inviter à venir me blottir contre lui. Un câlin... je ne me souvenais même pas en avoir déjà fait dans ma vie. Ma mère n'était pas du genre câlin. Elle n'avait pas le temps, toujours trop de boulot. Mon père, il ne fallait même pas en parler. Mes soeurs étaient toutes plus âgées que moi et étaient plus préoccupés à l'idée de faire des câlins aux garçons qu'à leur petit frère trop bizarre. J'étais resté avec les animaux, les seuls à qui j'en avais jamais fait. Mais ça ne comptait pas. Même mes les filles avec qui j'avais flirté ou couché, je n'avais jamais été jusque là.

Alors est ce que j'allais céder pour lui? Pour un homme...

Je finis par baisser les bras. Ce combat était perdu d'avance. J'étais foutu, complètement irrécupérable.

Je jetais mon mégot dans la cheminée avant d'aller m'installer contre lui. Je fermais les yeux, essayant de profiter de cet instant. C'était étrange, très étrange mais aussi agréable. Il sentait bon. Je respirais pleinement son odeur, écoutant son coeur battre contre mon oreille. C'était peut être mal mais c'était aussi une des meilleures choses que j'avais pu vivre dans ma vie. Je posais doucement, timidement presque ma main sur sa poitrine. Je voulais juste sentir sa peau nue sous ma main.

Je restais un moment silencieux comme ça, à juste profiter de cette étreinte. Puis je parlais, vidant un peu de ce que j'avais sur le coeur.

- Je suis désolé... pour ce que je t'ai dit tout à l'heure, dans la grange.


Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 177
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

tea

Texas's secret [Monkeymama] - Page 5 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 25 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis cowboy et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 5 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Nate ne supportait plus cette ambiance. Il n’était pas fait pour ça. Le premier mois passé ici avait déjà été tellement compliqué… Il ne pouvait pas imaginer passer les deux prochains mois dans une ambiance plus terrible encore. Il ne savait pas précisément ce qu’il ressentait pour Matt mais il savait qu’il n’avait pas envie de rester en froid avec lui éternellement. En essayant de ne pas commettre de maladresse, il avait alors offert ses bras à Matt. Il attendait sa réponse, tout à fait conscient qu’il risquait de prendre un refus. S’ils s’étaient envoyés en l’air deux fois, il n’avait jamais été question de câlin et de tendresse. Pourtant, il était venu se blottir contre lui. Nate avait refermé ses bras sur lui, sa main était venue se perdre dans la chevelure de son collègue. Il soupirait. De soulagement, cette fois. Son coeur s’était légèrement emballé et puis, sous l’effet de la plénitude de ce moment, sa cadence s’était ralentie. Sa respiration, elle aussi, s’était faite plus longue et plus profonde. Il était bien. L’espace d’un instant, son cerveau avait arrêté de réfléchir. Il avait senti Matt poser sa main sur ton torse, un contact étonnamment doux qui lui avait fait fermer les yeux. Ce n’était pas normal de se sentir aussi bien mais… Tant pis. A ce moment précis, Nate n’en avait absolument rien à faire. Ils restaient tous les deux silencieux, savourant ce moment à deux. Nate rouvrit les yeux quand il comprit que Matt s’excusait. C’était inespéré. Un large sourire s’était dessiné sur ses lèvres. Ça le réchauffait de l’intérieur. Et comme s’ils étaient enfin devenus familiers, Nate déposa un baiser chaste sur le sommet du crâne de Matt. Le gentil cowboy ne réfrénait plus ses envies. Il se laissait aller, qui sait où ça les mènera et peu importe pour le moment. « C’est pas grave. » L’avantage, c’est que Nate n’était pas rancunier pour un sou. Il appréciait tellement ses excuses que toutes les mauvaises choses qu’il avait dites étaient déjà oubliées. « Désolé pour le bleu. » Nate n’était pas vraiment fier d’avoir cédé à ce genre de pulsions et il en aurait le rappel pendants quelques jours encore, imprimé sur la joue de Matt. « Quoi que c’est plutôt sexy, si tu veux mon avis… » qu’il s’était amusé, profitant de l’allégresse que lui inspirait les excuses de Matt pour faire un peu d’humour. Est-ce qu’ils pouvaient en rire ? Ou est-ce que c’était trop tôt ? Nate n’en savait plus rien mais il était certain d’une chose : il n’avait plus envie de se brider. C’était fini de résister à quelque chose de plus fort que lui de toute façon : il capitulait.  
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3607
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 5 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 29 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 5 Peaky-blinders-cillian-murphy

Je n'avais pas envie de bouger. C'était bizarre mais j'étais tellement bien installé comme ça. Je le sentais se détendre lui aussi. Son coeur qui s'était emballé au début avait fini par prendre un rythme plus lent. J'avais savouré le léger baiser sur mon front. Là encore c'était étrange mais pas désagréable non plus. Je n'étais pas habitué aux gestes tendres et affectueux comme ça. Et même si j'avais eu envie de ce genre de choses, j'aurais plutôt été celui qui les faisait que celui qui les recevait. C'était plus... un truc de filles de se faire câliner et tout ça... C'était pas... enfin... Il valait mieux que je laisse tomber. C'était beaucoup trop compliqué que de penser à tout ça.

Je haussais vaguement les épaules en l'entendant me parler du bleu.

- C'est rien. Je l'avais bien cherché aussi.

Je ne lui en voulais même pas pour ça. Je l'avais provoqué. J'avais fait exprès d'aller aussi loin avec lui, tellement j'étais en colère. Si je ne l'avais pas poussé à bout il ne m'aurait jamais frappé. Ce n'était vraiment pas son genre. Il était beaucoup trop gentil pour ça.

Je poussais un grognement en l'entendant parler du bleu.

- Rassures moi... tu ne comptes quand même pas me taper à nouveau quand je ne l'aurais plus pour que je reste sexy?

Il plaisantait alors je tentais de faire de même. Si je choisissais de capituler, de me laisser aller et de profiter des moments qu'on passait ensemble, il valait mieux que j'arrête de réfléchir. Je devais juste... apprécier ce qui se passait, ce qu'il me faisait sentir sans penser au fait que c'était incroyablement mal.

Je tournais la tête pour venir me redresser. Je le fixais un instant dans les yeux avant d'aller l'embrasser doucement. C'était un baiser qui n'avait rien à voir avec les précédents. Il n'avait rien du baiser ivre de la veille. Ce n'était pas le baiser rempli de colère qu'on avait échangé un peu plus tôt. C'était un baiser doux et tendre comme l'étreinte dans laquelle je m'étais laissé aller.


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Texas's secret [Monkeymama] - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Texas's secret [Monkeymama]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 18Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UploadHero ] La Cuisine au beurre [DVDRiP]
» [UploadHero] Les Vieux de la vieille [DVDRiP]
» Sérénade au Texas [DVDRiP]Comédie musicale, Western

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers historique :: Contemporain-
Sauter vers: