Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment :
Smartphone Xiaomi POCO M4 5G – 6.43″ -FHD ...
Voir le deal
127.92 €

LE TEMPS D'UN RP

Monkeymama * I need you to chase away the voices in the night, when they call my name.

Lullaby
Messages : 2072
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
flower
Lullaby
Ven 30 Sep - 1:07
Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Ils sont tous les deux dans le domaine musical, appartenant chacun à un groupe de rock différent, que les médias présentent régulièrement comme des concurrents, en quelques sortes. Une rivalité qu'en réalité, ces mêmes médiats sont les seuls à avoir créé, généré et nourrit, au point que les deux bandes "ennemis" aient finis par croire que l'autre groupe crachait sur eux en douce...

Contexte provenant de cette recherche
Lullaby
Messages : 2072
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
flower
Lullaby
Ven 30 Sep - 1:08

Rachel Everett
J'ai 30 ans et je vis à Washington, USA. Dans la vie, je suis chanteuse et parolière et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle a un grand frère et une grande sœur. • Ses parents sont divorcés depuis qu'elle a 12 ans. • Elle ne se drogue pas et ne fume pas non plus. • En revanche elle aime bien l'alcool mais sait se montrer raisonnable. • Bisexuelle, elle en a conscience depuis ses quinze ans. • Chanteuse dans un groupe mixte. • Le groupe s'appelle Sapphire Sunset. • Elle est aussi la parolière principale du groupe.
”- Rachel bon sang, tu es où encore ?” fustille la voix de l’agent au bout du fil. ”Le groupe te cherche partout, vous partez dans quelques heures, tu n’as pas oublié ?”
”- Bien sûr que non, comment pourrais-je oublier une tournée ?”

Elle lève les yeux au ciel. Tournée est un bien grand mot, ils ne partent en réalité qu’une vingtaine de jours en direction de la côte est du pays, pour y donner une série de concerts de villes en villes. Rien qui ne puisse s’assimiler à une vraie tournée, d’autant plus qu’ils ne proposeraient au public rien de nouveau et joueraient uniquement d’anciens morceaux. Peu importe, la petite bande était contente de partir sur les routes pour faire ce qu’ils aimaient le plus au monde. De la musique. Et se faire connaître en espérant être un jour vraiment reconnus dans l’industrie de la musique. Ils ne pouvaient pas se plaindre des contrats qui sont les leurs, mais ce n’était pas encore assez au goût de leurs ambitions. Et pourtant. Pourtant, la presse commençait à vraiment s’intéresser à eux de plus en plus, au point que des rumeurs commençaient à circuler. Une, notamment, qui avait finalement fait tiquer Rachel. Le chanteur d’un autre groupe de musique serait son ennemi. C’est ce que disaient les journaux, en tout cas. Et si elle n’avait elle-même jamais craché sur le groupe en question, la jeune femme commençait à penser que, dans l’autre camp, ça s’en donnait à coeur joie sur les saloperies à leur encontre. C’était ce qui lui avait fait quitter son hôtel ce soir, alors qu’elle avait appris que cette bande se produisait ce soir sur une scène d’une ville toute proche. Ni une ni deux, elle avait acheté un billet pour l’événement et sauté dans sa voiture pour se rendre sur le lieu des festivités. Dans un premier temps, elle pourrait voir ce que ce groupe valait. Et dans un second, elle serait aux premières loges pour les entendre, s’ils venaient à balancer des atrocités sur les Sapphire Sunset. Dans ce cas, ils seraient fixés et pourraient répliquer. Si ce groupe en avait après eux et risquait de menacer leur popularité grandissante, alors la guerre était déclarée.

Pour l’heure, cependant, s’étant garée sur le parking de la salle de spectacle, la demoiselle se glisse rapidement dans celle-ci après avoir présenté son billet, perruque en place et lunettes opaques sur le nez, sait-on jamais, pour garantir son anonymat. Elle aurait l’air étrange ? Peut-être. Mais elle ne pouvait tout simplement pas se dévoiler à l’équipe ennemie, sous peine de peut-être porter préjudice à ses plans pour ce soir. S’ils savaient qu’elle était ici, ils pourraient ne rien dire de compromettant, exprès. Ou tout au contraire ? Elle hésite, un instant, à retirer son matériel. Puis, avisant le public, elle repousse cette idée. Elle n’avait aucune envie, définitivement, d’être repérée par quiconque.

MonkeyMama
Messages : 724
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Ven 30 Sep - 16:01

Chase Rutherford
J'ai 31 ans et je vis à Philadelphie, USA. Dans la vie, je suis auteur-compositeur-interprète dans un groupe de rock appelé Juvenile Rumor et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien
D'une personnalité plutôt introvertie et discrète, Chase a eu énormément de mal à se faire à sa célébrité. Il déteste les paparazzis, il conjugue comme il le peut avec les médias, et les groupies lui font peur. Les seuls moments où il est désinhibé, c'est sur scène. Il est d'une grande modestie. Il est sujet aux crises d'angoisses et essaye de se soigner comme il le peut.

Depuis les coulisses de la scène, Chase trépignait sur place. Un mélange d’angoisse et d’excitation qu’il ne ressentait que dans ces moments-là alors qu’il s’apprêtait à fouler la scène pour saluer un public venu les voir. Un regard aux autres membres du groupe lui indique qu’il n’était pas seul à se sentir comme ça. Il pouvait entendre le brouhaha de la salle, leurs noms scandés. Ça avait quelque chose de grisant et d’extrêmement intimidant à la fois. Ils étaient tous venus spécialement les entendre jouer leur musique. Qui l’aurait cru ? Il y a dix ans, ils n’étaient que quatre rêveurs qui jouaient dans un garage. Jamais ils n’auraient pu imaginer exploser comme ça, c’était comme si leur popularité ne faisait que s’accroitre. « Allez les gars, c’est parti ! » qu’un membre du staff avait crié au dessus du boucan du public, donnant officiellement le coup d’envoi. Un dernier regard à ses camarades et Chase avait fait ses premiers pas sur la scène en compagnie de ses amis de toujours. Les bras en l’air, il saluait le public. L’adrénaline martelait ses veines, il ressentait les palpitations de son coeur jusque dans sa gorge. Il se sentait vivant et qu’est-ce que c’était bon ! Après avoir remercié chaudement les gens présents dans la salle, le groupe avait commencé leur concert alternant rythmes endiablés et balades rock. C’était le feu. Chase se sentait dégouliner de partout. Comme à chaque fois, l’alchimie prenait. C’était comme s’il était quelqu’un d’autre, une rockstar qu’il n’avait jamais soupçonné être même dans ses rêves les plus fous. Il se laissait porter, guider, transporter… Sans réfléchir. Ou pas trop. Après plus d’une heure et demi, ils avaient tiré leur révérence. Ou pas tout à fait. Le public en réclamait encore, le fameux rappel. Les Juvenil Rumor s’étaient mis d’accord : ce soir, ils allaient reprendre un titre des Sapphire Sunset qui se faisait un plaisir de leur faire mauvaise presse. Juste pour les narguer. De retour sur scène sous les applaudissements du public, Chase avait pris la parole : « Je suis sûr que vous avez entendu parler de ce groupe qui aime déblatérer à notre sujet… » Le public avait commençait à huer l’autre groupe, à savoir les Sapphire Sunset. Chase avait pris un air faussement offusqué mais ne les avait pas arrêté pour autant. « Bon, j’imagine qu’ils l’avaient mérité. » qu’il s’amusa, provoquant l’hilarité de tout le public. Ou de presque tout le public. « Oui, je sais ce que vous vous dites... Pathétique ! » Il avait levé les yeux au ciel. Une fois rentré dans son personnage, Chase était difficilement arrêtable. « Mais vous savez ce qu’on dit… Il faut tendre l’autre joue. Alors, spécialement pour vous ce soir, une reprise des Sapphire Sunset ! Montrons-leur ce que c’est du rock ! » Parce qu’ils avaient évidemment apporté leur touche à la chanson qu’ils avaient remaniée à leur goût.
Lullaby
Messages : 2072
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
flower
Lullaby
Ven 30 Sep - 16:51

Rachel Everett
J'ai 30 ans et je vis à Washington, USA. Dans la vie, je suis chanteuse et parolière et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle a un grand frère et une grande sœur. • Ses parents sont divorcés depuis qu'elle a 12 ans. • Elle ne se drogue pas et ne fume pas non plus. • En revanche elle aime bien l'alcool mais sait se montrer raisonnable. • Bisexuelle, elle en a conscience depuis ses quinze ans. • Chanteuse dans un groupe mixte. • Le groupe s'appelle Sapphire Sunset. • Elle est aussi la parolière principale du groupe.
En venant ici ce soir, Rachel ne savait pas trop ce qu’elle voulait vraiment. Elle ne savait pas trop si elle voulait entendre les Juvenil Rumor s’en prendre à eux, confirmant ainsi ce qu’ils avaient pu lire dans la presse, ou si elle préférait qu’ils ne disent rien du tout à leur sujet. Si tel était le cas, ça ne voudrait pas forcément infirmer les rumeurs qui circulaient, mais peut-être que… ça prouverait qu’ils n’en avaient pas tant que ça après eux ? Elle n’en savait trop rien, à vrai dire. Elle ne savait pas vraiment ce qu’elle attendait non plus de cette soirée. Être enfin fixée sur ce que ce groupe pouvait dire sur eux ? Ouai, sûrement. Mais ce n’était à priori pas au programme de la soirée. Lorsque le groupe était arrivé sur scène, ils avaient commencé leur show et, Rachel devait bien l’admettre, ils étaient plutôt bons dans ce qu’ils faisaient. Dans le rock, eux aussi, ils dégageaient beaucoup de pêches et d’énergie. Elle avait beau ne pas connaître les paroles de leurs chansons, ça ne l’avait pas empêché de commencer à se trémousser en rythme. Pas besoin de connaître, à vrai dire, pour se laisser porter par l’envie de danser, pour être emporté par les rythmes et la voix du chanteur, Chase à priori, à en croire les hurlements hystériques des filles tout autour d’elle.

Elle devait bien l’avouer, Rachel passait plutôt un bon moment, un bon concert. Si elle ne connaissait pas vraiment le groupe avant ce soir, hormis de nom, elle ne regrettait pas de s’être déplacée, même si ça n’avait pas été pour ça à la base et qu’elle devait partir en tournée elle-même d’ici quelques heures. Même si elle n’avait pas obtenu ce qu’elle était venue chercher, la soirée n’était ainsi pas tout à fait perdue pour elle. S’il n’y avait pas cette ombre dans l’équation, ces propos que ce groupe semblaient tenir sur eux, elle aurait pu creuser un peu plus ce qu’ils faisaient, s’intéresser un peu plus aux morceaux qu’ils avaient pu produire… Mais, malgré tout, dans un coin de son esprit, elle ne parvient pas à oublier que, probablement, ces quatre loustics sur scène sont de sacrés connards jaloux, ne reculant pas à faire de la mauvaise pub à la concurrence, pour se glorifier. Ce n’était pas parce qu’ils ne disaient rien ce soir qu’ils ne le faisaient pas à d’autres moments.

Comme le groupe quitte la scène, Rachel s’apprête à partir. Il est déjà tard et si elle n’est pas rentrée rapidement, son groupe risque de ne pas apprécier. Elle commence donc à s’extirper de son emplacement pour gagner une sortie lorsque le groupe revient sur scène sous les acclamations de la foule, le chanteur ouvrant alors sa bouche pour… parler d’eux. Elle s’arrête immédiatement, entendant la huée de la foule. Bordel. Est-ce que ces quatre-là avaient vraiment monté autant de gens contre eux ? Rachel se retourne, observant le chanteur sur sa scène, n’osant pas croire ce qu’elle peut voir là, ce qu’elle peut entendre. Bordel. Qu’est-ce qu’ils leur voulaient ? Les Sapphire Sunset ne leur avaient rien fait. Mais les fans les huaient comme s’ils étaient l'incarnation du mal. Rachel en a presque le souffle coupé, réalisant le désamour ambiant à leur encontre, injustifié. Et l’autre imbécile qui assure qu’ils l’ont probablement mérité, avant d’annoncer qu’ils allaient chanter un titre des Sapphire pour leur montrer ce que c’est, du rock.

”- Connard.” souffle-t-elle entre ses dents, agacée par la pique.

Connard prétentieux, voilà qui, tout à coup, représentait bien Chase Rutherford dans son esprit. Craquant à n’en pas douter mais détestable par sa manière d’être. Un tocard. Ce n’était pas tant qu’ils reprennent sa chanson, qui l’agaçait. Les covers, c’était même plutôt cool. Elle aimait bien en écouter, à l’occasion. Certains jeunes talents se faisaient découvrir ainsi. Mais ça… Cette pique, ces affirmations calomnieuses, c’était gratuit. Et entendre thank you for nothing, un titre écrit après une rupture particulièrement difficile, repris à la sauce de ce groupe n’avait rien de particulièrement agréable en de telles circonstances.

MonkeyMama
Messages : 724
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Ven 7 Oct - 14:01

Chase Rutherford
J'ai 31 ans et je vis à Philadelphie, USA. Dans la vie, je suis auteur-compositeur-interprète dans un groupe de rock appelé Juvenile Rumor et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien
D'une personnalité plutôt introvertie et discrète, Chase a eu énormément de mal à se faire à sa célébrité. Il déteste les paparazzis, il conjugue comme il le peut avec les médias, et les groupies lui font peur. Les seuls moments où il est désinhibé, c'est sur scène. Il est d'une grande modestie. Il est sujet aux crises d'angoisses et essaye de se soigner comme il le peut.

Enfant, Chase avait toujours rêvé de faire de la musique, d’en vivre. Du plus loin qu’il s’en souvienne, il avait toujours vu la musique comme la plus grande de ses priorités. L’école avait été difficile à suivre pour lui, comme s’il y perdait son temps. Heureusement que la littérature l’avait toujours intéressé. La poésie, surtout. Combien d’heures avait-il passé le nez fourré dans un livre ? Ce n’était pas un élève populaire, ce n’était pas un tombeur. Pas au lycée en tout cas. Ce n’était pas qu’il était dégoutant, au contraire. Il était juste… Trop timide. Trop dans son monde. Les seuls amis qu’il s’était fait au lycée étaient encore ses seuls amis aujourd’hui. Les amis avec qui il avait fondé un groupe de rock, un groupe qui les aura mené du garage familial aux scènes internationales. Vivre de sa musique, c’était inespéré et Chase adorait l’idée de ne pas avoir besoin d’un travail alimentaire. En revanche, la célébrité, c’était un peu plus compliqué à gérer. Pas sur scène, bien sûr. Après. La vie de tous les jours. Les paparazzis. Tout avait changé et aucun de ces changements ne lui plaisaient vraiment. Les interviews étaient une véritable torture où Chase avait bien du mal à parler de lui. Heureusement, les autres membres du groupe étaient un peu plus extravertis que lui. Quand on le voit sur scène, on a du mal à croire que Chase puisse être quelqu’un de si secret. Il dégage une telle confiance en lui… Mais elle n’est qu’éphémère et s’il avait le courage de reprendre une chanson d’un groupe rival, là tout de suite, il n’aurait probablement jamais eu le courage de les confronter en dehors d’une scène. Les reprises, c’était un exercice qu’il affectionnait tout particulièrement. Amener la touche des Juvenil Rumor sur n’importe quelle chanson, c’était toujours une expérience. Et amener leur touche sur une chanson des Sapphire Sunset, ça avait quelque chose d’étrangement amer. Mais doux quand même. Chase s’était laissé transporter. Dans son monde, il ne remarquait même plus la manière langoureuse qu’il avait de chanter ou de se mouvoir sur scène. Il n’entendait pas les cris affolés que certains de ces gestes provoquaient chez leurs groupies et le concert avait pris fin sous un tonnerre d’applaudissements. Le coeur battant la chamade, les Juvenil Rumor avaient tiré leur dernière révérence et avaient rejoint leurs loges. Il n’avait fallu qu’une trentaine de minutes pour que le téléphone de Chase se mette à sonner dans tous les sens. Le jeune chanteur avait à peine eu le temps d’atterrir qu’il lisait déjà tout un tas de choses absurdes sur son smartphone. La guerre est déclarée. Le clash Sapphire Sunset vs Juvenil Rumor. Ça avait suffit pour que le chanteur décide de couper son téléphone et d’aller rejoindre le reste du groupe pour se détendre et débrieffer.
Lullaby
Messages : 2072
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
flower
Lullaby
Ven 7 Oct - 18:40

Rachel Everett
J'ai 30 ans et je vis à Washington, USA. Dans la vie, je suis chanteuse et parolière et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle a un grand frère et une grande sœur. • Ses parents sont divorcés depuis qu'elle a 12 ans. • Elle ne se drogue pas et ne fume pas non plus. • En revanche elle aime bien l'alcool mais sait se montrer raisonnable. • Bisexuelle, elle en a conscience depuis ses quinze ans. • Chanteuse dans un groupe mixte. • Le groupe s'appelle Sapphire Sunset. • Elle est aussi la parolière principale du groupe.

Le groupe :

Rachel : Chanteuse & guitare acoustique
Lennie : Guitare électrique
Aleah : Batterie
Casey : Basse

Dans le public, noyée parmi la foule qui assiste au spectacle, qui hurle tout autour d’elle, Rachel serre les poings, la mâchoire tout aussi verrouillée. Si l’ensemble de la pièce est surexcité par l’annonce du chanteur, il en est une dans cette salle qui a bien du mal à digérer la pique que ce dernier leur adresse, fanfaronnant devant son public. C’était gratuit. C’était… Ils n’avaient rien fait pour mériter ça. Ce n’était rien de reprendre une de leurs musiques. Après tout, de la part de n’importe qui d’autre, ça aurait même été gratifiant. Mais de leur part, accompagné de la petite remarque sur le fait de leur faire une vraie démonstration de rock… Tout ça pour finalement se dandiner lascivement sur la scène… C’était bien la peine de faire un tel sketch, pour finalement proposer ce qu’elle aurait pu faire elle-même et faisait, du reste, pour ses propres concerts.

Ruminer ne pourrait, toutefois, pas changer grand chose à ce qui se passait, ni à l’impertinence de ce type et la demoiselle, lui jetant un nouveau regard par-dessus son épaule avant de lever les yeux au ciel comme une groupie lui défonce l’oreille, décide de quitter les lieux, se frayant tant bien que mal un chemin dans la foule, fulminant encore des évènements de la soirée. Il était peut-être bon chanteur, cet abruti blond, mais il était aussi et surtout un gros con, selon elle. Elle ne manquerait pas de le rapporter aux membres de son groupe, quoiqu’elle n’en aurait peut-être pas besoin, pas le temps. Son téléphone vibrant en même temps qu’elle quitte les lieux, la demoiselle commence à recevoir quelques messages comme des directs du concert et des stories commencent à envahir les réseaux sociaux.

***

”- T’es au courant !?”
”- Tout le monde est au courant, Lennie !” maugrès la demoiselle en claquant la portière de sa voiture comme le guitariste du groupe lui fonce dessus.
”- Rutherford a…”
”- C’est un connard.” affirme la demoiselle en levant les yeux au ciel, avant de singer son adversaire.  ”Montrons leur ce que c’est du rock ! Gnagnagna” Elle grimace.
”- Bordel Rachel, t’y étais ?” demande Aleah, la batteuse, les rejoignant.
”- Aux premières loges.”
”- Qu’est-ce que t’es allé foutre là-bas ? On part dans une heure !!!”
”- J’voulais voir par moi même. Et c’est confirmé. Ils s’en prennent bien à nous. On s’est fait huer par leurs fans.” annonce-t-elle, amère.
”- Ils ne vont pas s’en sortir comme ça !? Qu’est-ce qu’on va faire ?”
”- Pour l’instant… Rien. On va y réfléchir. Mais on va d’abord partir en tournée. Et faire du bruit ! Où es Lance ?”
”- Au van, il règle les derniers trucs, pourquoi ?”
”- T'occupes.”

Et la blonde quitte ses amis, partant à la recherche de leur agent, passablement agacée, désireuse de le tenir au courant de ce qu'elle avait vu, d'obtenir ses conseils quand à tout cela. Sans savoir si elle en voulait à Chase Rutherford d'avoir reprit une chanson particulièrement difficile pour elle, ou parce qu'au fond, tout au fond d'elle, elle avait apprécié ce qu'il en avait fait, malgré la douleur que ces mots qu'elle ne chantait plus ravivaient en elle.

MonkeyMama
Messages : 724
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Mar 11 Oct - 22:41

Chase Rutherford
J'ai 31 ans et je vis à Philadelphie, USA. Dans la vie, je suis auteur-compositeur-interprète dans un groupe de rock appelé Juvenile Rumor et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien
D'une personnalité plutôt introvertie et discrète, Chase a eu énormément de mal à se faire à sa célébrité. Il déteste les paparazzis, il conjugue comme il le peut avec les médias, et les groupies lui font peur. Les seuls moments où il est désinhibé, c'est sur scène. Il est d'une grande modestie. Il est sujet aux crises d'angoisses et essaye de se soigner comme il le peut.

Si Chase avait su que la chanteuse des Sapphire Sunset faisait partie du public, il n’aurait sans doute pas osé cet affront. Ou peut-être que si. Sur scène, il était si différent. L’homme simple et effacé laissait place à la bête de scène, à l’homme jamais à court d’audace. Alors, oui, peut-être qu’il aurait osé. Peut-être qu’il l’aurait regardé droit dans les yeux, peut-être même qu’il l’aurait invité sur scène. Mais on ne le saura pas car, pour l’heure, cette éventualité ne traversait même pas l’esprit de Chase. Oh, indirectement, il pensait à la blonde… Après tout, c’étaient ses mots qu’il chantait. Ils n’auront jamais été aussi connectés.
De retour dans les loges, Chase avait rapidement consulté son portable pour constater que celui-ci était à deux doigts d’exploser. Seigneur. Qu’est-ce qu’il avait fait ? Il regrettait déjà. Pas pour les Sapphire Sunset. Non. Eux, ils l’avaient bien cherché. Ce qu’il regrettait, c’est ce qui en découlait… Les gros titres, ce déferlement de violence et de haine… Il n’aime pas ça. Mais ce qui était fait ne pouvait plus être changé alors, légèrement dépassé, le musicien avait décidé de couper son téléphone. Et il avait rejoint ses acolytes qui étaient encore happés par leurs téléphones. « Putain Chase, t’as vu ?! » que l’un d’eux s’était exclamé en voyant le chanteur arriver. Il avait haussé les épaules. « Ouais. » qu’il s’était contenté de souffler pour toute réponse. Il avait observé sa petite bande en silence avant de reprendre : « Ça va se tasser. A part s’ils répondent. » Chase attrapa une bière qu’il s’ouvrit sans un mot de plus. Il était redevenu lui-même. Calme et pondéré. « C’est eux qui ont commencé tout ça, Chase… Bien sûr qu’ils vont répondre. On va faire la presse à scandales, ça me dégoute. » Et il n’avait pas tort. Ils allaient certainement riposter tout comme ils allaient certainement faire les gros titres pendant un moment à cause de ça. Tout ce qu’ils avaient réussi à faire, c’était se salir. « Super. » ponctua Chase en avalant une longue gorgée de sa bière.
Lullaby
Messages : 2072
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
flower
Lullaby
Mar 11 Oct - 23:04

Rachel Everett
J'ai 30 ans et je vis à Washington, USA. Dans la vie, je suis chanteuse et parolière et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle a un grand frère et une grande sœur. • Ses parents sont divorcés depuis qu'elle a 12 ans. • Elle ne se drogue pas et ne fume pas non plus. • En revanche elle aime bien l'alcool mais sait se montrer raisonnable. • Bisexuelle, elle en a conscience depuis ses quinze ans. • Chanteuse dans un groupe mixte. • Le groupe s'appelle Sapphire Sunset. • Elle est aussi la parolière principale du groupe.

Le groupe :

Rachel : Chanteuse & guitare acoustique
Lennie : Guitare électrique
Aleah : Batterie
Casey : Basse

La réponse des Sapphire Sunset, évidemment, ne s'était pas fait attendre, mais peut-être pas de la manière que Chase Rutherford et sa bande l'avaient imaginés ou redoutés. À l'attaque, le groupe avait préféré la défense. Puisqu'ils n'avaient rien à se reprocher ils continueraient ainsi, prenant leurs adversaires à leur propre piège. Le public finirait bien par voir quels sales types pouvaient être les membres de ce groupe à la mentalité douteuse. Rachel était persuadée que c'était le mieux à faire et en une nuit seulement, sur la route vers la côte pour y donner une série de concerts, elle avait composé une toute nouvelle musique directement adressée à leurs opposants, au titre suffisamment évocateur pour qu'on en soupçonne la pique, sans pour autant en avoir la certitude.

En quelques jours seulement le groupe avait procédé à l'enregistrement du morceau pour que finalement, tout juste trois semaines après la provocation de leurs adversaires, Do rock, not War emplisse les ondes. De ce titre, Rachel était particulièrement fière. Elle l'avait écrit avec ses tripes, avec sa rage, pour en faire toutefois une ode à la musique, une dénonciation de la violence sous toutes ses formes. Suffisant pour titiller le Connard Blond et sa blonde, mais suffisamment discret pour que ça ne se retourne pas contre les Sapphire Sunset, c'était tout ce que la jeune femme demandait.

Bien sûr la presse s'en était tout de suite mêlée, affirmant y voir une phrase directement adressée à Chase Rutherford et les autres, relançant ainsi les rumeurs d'une guerre entre eux, affirmant que les Sapphire adressaient directement une réponse à leurs opposants. Ils ne faisaient que dire la vérité, mais Rachel avait été particulièrement agacée qu'ils le fassent malgré tout. Les titres n'étaient pas en sa défaveur mais elle aurait préféré que les journaux n'en fassent pas leurs choux gras

MonkeyMama
Messages : 724
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Lun 17 Oct - 14:51

Chase Rutherford
J'ai 31 ans et je vis à Philadelphie, USA. Dans la vie, je suis auteur-compositeur-interprète dans un groupe de rock appelé Juvenile Rumor et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien
D'une personnalité plutôt introvertie et discrète, Chase a eu énormément de mal à se faire à sa célébrité. Il déteste les paparazzis, il conjugue comme il le peut avec les médias, et les groupies lui font peur. Les seuls moments où il est désinhibé, c'est sur scène. Il est d'une grande modestie. Il est sujet aux crises d'angoisses et essaye de se soigner comme il le peut.

Le star-système, c’était tout ce que Chase détestait. Mais comment lutter contre ? Il était totalement pris dedans et c’était si contradictoire. Par amour de la scène et de la musique, il supportait. Mais il était si nerveux en interviews, bien loin de son personnage sur scène. Les paparazzis ? Il les fuyait littéralement. Quand il n’était pas en tournée, il préférait largement le confort de chez lui que de l’extérieur. Être reconnu, ça pouvait être gratifiant et en même temps… Chase était gêné par ses marques d’affection et d’admiration. Pour les fans, il jouait le jeu mais il aurait bien aimé souvent être… invisible. Pour seulement réapparaitre sur scène, un micro en mains.
Pour cette raison, il regrettait d’avoir interprété une chanson des Sapphire Sunset. Il aurait du s’en douter mais aucun magazine, aucun média people, n’avait pas relayé l’affaire. Les deux groupes désormais officiellement rivaux faisaient couler de l’encre comme jamais. Sapphire Sunset vs Juvenile Rumor. Et, quand l’ignoble chanson de leurs rivaux était sortie, c’était devenu une attaque personnelle. Chase Rutherford vs Rachel Everett. « Ils ont fait une chanson… Une putain de chanson. » Chase avait haussé les épaules en entendant le bassiste soupirer. « Ouais. Une putain de chanson qui va faire un carton. » que Chase avait évalué, légèrement amer, alors que les dernières notes de la dite chanson emplissait le bus du groupe toujours en tournée. Ils s’étaient tous réunis pour l’écouter mais savaient déjà plus ou moins de quoi ça parlait grâce à la presse.
C’était sur les nerfs qu’ils s’étaient arrêté au siège d’une radio qui les accueillait sur le chemin de leur tournée à l’occasion d’une interview. Et quelle interview ! Chase le voyait déjà venir. Ils devraient parler des Sapphire Sunset. Et ça ne loupa pas. Au bout de la trentième secondes seulement, il était déjà question d’eux. Les visages agacés des Juvenile Rumor ne transparaissaient pas en radio mais on pouvait entendre à leur ton qu’ils avaient aucune envie de s’étendre sur le sujet. Chase glissa pourtant : « Ils ont commencé, on a fait que répondre. » Un peu nerveusement, il avait replacé son casque sur ses oreilles. « En fait, vous avez tout organisé ensemble pour vous faire un énorme coup de pub ! » Et l’animateur radio avait beau rigolé, Chase sentait bien qu’il était sérieux dans le fond. Du buzz organisé. Voilà ce que les gens allaient penser. Piqué au vif, il répliqua : « Il n’y aura jamais aucun collaboration possible entre les Sapphire Sunset et nous. » Et il fallait croire que son ton implacable avait convaincu l’animateur de changer de sujet puisqu’ils n’en avaient plus parlé jusqu’à la fin de l’interview.
Lullaby
Messages : 2072
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
flower
Lullaby
Mer 19 Oct - 22:55

Rachel Everett
J'ai 30 ans et je vis à Washington, USA. Dans la vie, je suis chanteuse et parolière et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle a un grand frère et une grande sœur. • Ses parents sont divorcés depuis qu'elle a 12 ans. • Elle ne se drogue pas et ne fume pas non plus. • En revanche elle aime bien l'alcool mais sait se montrer raisonnable. • Bisexuelle, elle en a conscience depuis ses quinze ans. • Chanteuse dans un groupe mixte. • Le groupe s'appelle Sapphire Sunset. • Elle est aussi la parolière principale du groupe.

Le groupe :

Rachel : Chanteuse & guitare acoustique
Lennie : Guitare électrique
Aleah : Batterie
Casey : Basse

Ils avaient parfaitement réussi leur coup et pouvaient être fiers d'eux. Do rock, not War était sur toutes les ondes et sur toutes les lèvres. Ils avaient réussi le pari de la réponse classe, élégante et discrète. Enfin, presque discrète, puisque la presse n'avait pas manqué de faire le rapprochement entre ce tube et la provocation des Juveniles Rumor pendant leur concert, donnant de l'ampleur à cette affaire en faisant couler de l'encre. Même s'ils ne l'avaient pas souhaité, le coup de com était indéniable. Paraît-il que les plus grands étaient passés par la case de la franche rivalité avec un rival. Les clashs faisaient vendre et l'industrie de la musique l'avait prouvé plus d'une fois. Rachel aurait juste aimé ne pas en arriver là. Mais soit. Ce n'était pas eux qui avaient commencés. Eux, ils n'avaient même rien fait. Ils avaient seulement chanté. Rien de plus. Au pire ils n'avaient fait que répondre à une attaque.

Rachel adresse un sourire à l'interviewer qui lui fait face, un rien crispée comme elle sait qu'à ce point de l'interview, l'homme va évoquer cette rivalité que les Sapphire auraient avec les Juvenile. Elle le devine au sourire qu'il lui adresse, essayant de se rendre sympathique. Et comme elle l'avait deviné, l'homme ne tarde pas à demander si le titre Do rock, not War s'adresse aux Juvenile Rumor. Bien sûr. Elle le sentait venir.

"- Le titre parle seulement de l'amour de la musique et du rock." affirme-t-elle avec assurance, tout en lui adressant un sourire. "Pourquoi devrions nous leur avoir écrit cette chanson, après tout ?" questionne la jeune femme, laissant le journaliste perplexe.

Touché. La demoiselle élargit son sourire, laissant l'homme méditer quant à ses propos. Jouer la carte de l'innocence, voilà ce que Rachel était résolue à faire. Telle était la carte qu'elle avait décidé de jouer. Et de toute évidence ce n'était pas ce à quoi le journaliste s'attendait. Pas non plus ce qu'il avait espéré, peut-être.

"- Saviez-vous que les Juvenile Rumor allaient interpréter l'un de vos titres en spectacle ?"
"- Pas du tout ! J'étais venue profiter de la soirée par hasard et j'ai été aussi surprise que tous, je pense, par cette initiative." affirme la jeune femme. C'était la vérité. "Notre manager n'était pas au courant non plus. Ils n'ont même pas payé les droits." révèle-t-elle en riant. "Mais ce n'est rien. Et c'était une très bonne interprétation. C'est toujours un plaisir pour un chanteur et un parolier de voir ce que d'autres peuvent faire avec ses mots…" affirme-t-elle. Classe. Élégante. Il voulait lui apprendre le rock. Elle lui apprendrait le respect.

Contenu sponsorisé
Monkeymama * I need you to chase away the voices in the night, when they call my name.
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Devel • I need you to chase away the voices in the night, when they call my name.
» But i can't help falling in love with you • MonkeyMama
» Jusqu'à la fin de nos jours.. [PV MonkeyMama]
» Chase me around the space | ft ma Patate Douce
» i'd give you my soul, but i already sold it (MonkeyMama)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: