Le Deal du moment : -40%
Grosse promo sur la Caméra de surveillance ...
Voir le deal
29.99 €

Partagez
 
 
 

 Texas's secret [Monkeymama]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3481
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Mai 1961, Texas... deux cowboys, deux jeunes inconnus, que tout sépare mis à part leur métier et une nuit qui changera tout...

Contexte provenant de cette [url=LIEN]recherche[/url]
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3481
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 29 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] Peaky-blinders-cillian-murphy

Une demi heure, une putain de demi heure que je marchais dans cette foutue route et toujours aucune trace de la ferme de ce Chapman. Le chauffeur de bus m'avait planté là, m'assurant que la ferme n'était pas loin, qu'il me suffisait de marcher un peu en direction du nord et que je la trouverais. On ne devait pas avoir la même définition de "pas très loin".

Je regrettais déjà d'avoir accepté ce poste. Il faisait chaud. Le soleil tapait durement sur ma nuque. Ma sueur avait collé ma chemise dans mon dos. Je partais pour trois mois de boulot, perdu en pleine campagne avec un type que je ne connaissais pas. Le boulot en lui même ne me dérangeait pas. J'aurais même pu passer les trois mois seul dans cette ferme que ça ne m'aurait pas gêné. Mais le propriétaire de la ferme préférait qu'on soit deux, pour qu'on ait l'oeil l'un sur l'autre parait il. Mais je n'aimais pas ça. J'avais peur de me retrouver avec un con, un abruti qui ne ferait que parler pour raconter de la merde. J'aurais préféré être seul...

Mais je n'avais pas le choix. Je devais bosser. Notre pick up était tombé en rade et on en avait besoin de cette merde pour continuer de bosser à la ferme. Et ce n'était pas sur le vieux que je pouvais compter pour aller gagner le fric nécessaire pour le réparer. Il ne savait que râler dans son coin et se plaindre que je ne travaillais pas assez ou pas assez bien. J'étais donc parti, le laissant avec assez de bouffe pour tenir pendant mon absence et de quoi nourrir les quelques bêtes qu'il nous restait. Il avait gueulé, m'avait insulté, menacé même. Selon lui je ne trouverais plus que son cadavre quand je reviendrais. Si seulement ça pouvait être vrai...

J'arrivais finalement à la ferme. Un plutôt bel endroit avec une petite maison dans un coin, une grande de l'autre côté de la cour et sur le côté un immense enclos dont on ne voyait pas la fin mais dans lequel je pouvais apercevoir la vingtaine de chevaux dont on aurait la charge. J'apercevais un peu plus loin un étang. Je rêvais d'aller y plonger pour me débarrasser de la sueur que j'avais accumulé en arrivant. Je me retenais encore un peu, allant frapper à la porte de la petite maison.

Personne... génial...

J'allais m'adosser contre un mur, cherchant un peu d'ombre pour me protéger de cette chaleur infernale. Je sortis mon paquet de cigarette de ma poche et m'en allumais une pour passer le temps. Ils étaient en retard, aussi bien le proprio que le mec avec qui j'étais sensé passer les trois prochains mois. C'était du bon foutage de gueule de la part des deux. Bon le proprio encore... c'était clair qu'il en avait rien à battre de deux pauvres cow boys qui venaient s'occuper de la ferme pendant qu'il serait parti pendant trois mois, probablement occupé à aller sauter une fille pas loin. Trois petits mois de vacances qu'il allait s'offrir. Mais l'autre gars, il aurait du être en avance. Je m'étais attendu à ce qu'on soit deux à descendre du bus. Sauf que j'étais seul à me faire chier dans cette ferme.

Je vis finalement arriver une voiture, dans un nuage de poussière. J'avais cru pendant un instant que c'était le proprio qui arrivait mais j'eus la surprise de voir un taxi arriver. Un taxi... le mec ne se refusait vraiment rien. Je secouais légèrement la tête en le voyant descendre avec son sac. Le mien avait échoué dans la terre à côté de moi. Mon épaule était encore blessé par la lanière qui m'avait meurtri la peau pendant que je marchais.

Je lui jetais un bref coup d'oeil avant de détourner le regard. Plutôt jeune, musclé, bel homme, pas vraiment le genre de mec qu'on s'attendait à trouver dans une ferme. Je me demandais ce que tout ça allait donner...



Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 45
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Noob

Texas's secret [Monkeymama] Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 25 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis cowboy et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.


Texas's secret [Monkeymama] Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
La mère de Nate avait l’air si soucieuse. Faut dire que son fils unique ne s’était jamais absenté aussi longtemps. Elle appréhendait. Qui allait l’aider s’il n’était pas là ? Elle avait bien quelques voisins qui la dépanneraient sûrement en cas de pépins mais, quand même, rien ne valait les bras de son fils. « Je sais, maman. » Le jeune homme avait posé une main tendre sur l’épaule de sa mère. Dans cette position, ils faisaient tous les deux face au portrait en tenue militaire du père de Nate. Le seul portrait qu’il existait de lui dans cette petite maison de banlieue de classe moyenne, accroché au seul mur vide de la cuisine. « Ça va aller, tu sais. Ce ne sont que trois mois. Tu veux que je demande aux Matters du bout de la rue s’ils peuvent passer te voir de temps en temps ? » La matriarche s’était relevée, quittant la chaise sur laquelle elle était assise pour faire face à son fils. Elle secouait la tête. Elle l’avait jaugé du regard, passant ses mains sur sa chemise pour tenter d’y enlever quelques plis. « Non mais regarde-toi, tout chiffonné pour aller à ton premier jour de travail… » qu’elle avait rouspété, arrachant un rire à Nate. « Je vais travailler dans une ferme, maman. Je suis pas sûr qu’une chemise bien repassée soit nécessaire pour ramasser le purin. » Il avait enlevé les mains de sa mère de son torse. Nate vouait une affection énorme à sa mère. Elle était son seul parent, son seul repère. Elle était douce bien qu’exigeante, elle l’avait toujours poussé à être une meilleur version de lui-même. Elle admirait son défunt mari, un héros qu’elle avait toujours raconté à tout le monde. Mort pour son pays. Rien d’étonnant à ce que Nate fasse tout son possible pour être un héros à son tour lui aussi, au moins aux yeux de sa mère. Elle le lui rendait si bien. « Je t’écrirais. » Elle avait relevé ses yeux plein de larmes sur le visage de Nate. Il était tout ce qui lui restait. Le taxi klaxonnait dehors. Pour l’occasion, Nate s’était offert ce luxe. « Man’… On se revoit vite, ok ? » Et après un sourire qui se voulait rassurant, il avait attrapé son sac pour rejoindre son taxi. Tout du long, il avait fait la conversation au chauffeur. Ils avaient parlé boulot, ils avaient parlé de la pluie et du beau temps, des femmes aussi. Nate ne laissait pas de petite amie derrière lui. Une ou deux soupirantes peut-être, mais rien de sérieux. Quoi qu’il en soit, il était d’excellente humeur en arrivant à la ferme. Il était sorti du véhicule en remerciant chaleureusement le chauffeur, malgré une erreur d’itinéraire qui lui avait valu d’être en retard, et avait réglé sa dette en laissant un pourboire. Maigre pourboire, mais pourboire quand même. Nate avait le coeur sur la main. Il avait tout de suite remarqué la présence d’un autre type, sûrement le mec avec qui il allait bosser ces trois prochains mois. Le jeune homme sentit directement à quel point ils étaient différents tous les deux. Oh, physiquement, ils étaient tous les deux de beaux garçons. Bruns aux yeux bleus. Mais cette attitude ? Nate était loin d’avoir l’air aussi écorché par la vie. Peu importe, le cowboy ne s’en formalisa pas et approcha l’homme avec un sourire digne d’une pub pour dentifrice. « Salut ! » qu’il avait chaleureusement lancé à l’adresse de l’inconnu en arrivant à son niveau. Il avait tendu sa main vers lui, autant pour l’aider à sa relever que pour le saluer en bonnes et dues formes. « Il fait une chaleur à crever, hein ! » C’en était étouffant et il se voyait à l’état de l’autre gars qu’il en avait déjà souffert.  
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3481
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 29 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] Peaky-blinders-cillian-murphy

Mais d'où est ce qu'il sortait ce mec? Il venait bosser en taxi déjà. Je ne savais pas d'où il venait mais j'espérais que ce n'était pas trop loin pour lui. Le prix de la course serait quasiment aussi cher qu'un mois passé ici. Quel genre de mec pouvait claquer des sommes folles pour venir faire un boulot de fermier? Et ce n'était que le taxi ça. Je ne parlais même pas de sa tenue. Tiré à quatre épingles, la chemise fraichement repassée. La mienne était froissée. Elle était pleine de sueur et il manquait un bouton. C'était la chemise d'un mec qui travaillait à la ferme. Elle en avait vu des choses cette chemise, beaucoup plus que la sienne. La sienne elle brillait presque sous le soleil.

Je regardais un instant sa main, hésitant à la serrer. Je coinçais ma cigarette entre mes lèvres avant d'aller la serrer d'un coup sec. Je détournais ensuite la tête, lâchant un simple "ouais" alors qu'il commentait le temps qu'il faisait. Je sentais que j'allais m'éclater moi pendant les mois à venir.

Heureusement le pick up du proprio ne tarda pas à apparaitre à l'horizon, m'évitant d'avoir à me forcer à faire la conversation avec ce type, monsieur sourire extra blanc. Il serait plus à sa place dans une pub pour dentifrice qu'ici. J'écrasais ma cigarette sous ma chaussure avant d'aller accueillir le propriétaire.

Il détonnait à côté du play boy à côté de moi. Il avait tout du vieux fermier, le crâne dégarni, la chemise et le jean plein de terre. On aurait dit mon vieux. Et il était au moins aussi agréable que lui.

"C'est vous les deux gamins qui doivent s'occuper de ma ferme."

Je me contentais de hocher la tête, ne trouvant pas grand chose à répondre à ça. A son avis qui d'autre pourrait avoir envie de venir mettre les pieds dans cet endroit à part ses employés?

"Venez là et perdons pas de temps."

Il nous fit faire le tour de sa grange, nous expliquant en détail comment il voulait qu'on prenne soin de ses cheveux, agrémentant le tout de quelques menaces. On avait pas intérêt à les négliger. Il ne voulait pas en trouver un seul malade ou blessé à son retour. Il partait à un congrès d'éleveurs et il comptait bien en vendre quelques uns alors on avait intérêt à les soigner sinon on pouvait dire adieu à notre paye. Les menaces classiques...

Je le suivis ensuite dans la petite habitation. Il nous montra rapidement l'endroit. Le tour était vite fait. Une chambre, la sienne, dans laquelle on avait pas intérêt à mettre les pieds.

"Je n'ai pas envie de retrouver mes draps pleins de punaises de lit ou de puces alors bas les pattes."

Le reste de la maison se composait surtout d'une grande pièce qui faisait office de salon, cuisine, salle à manger. Pas de salle de bain ou de toilettes. Il gagnait peut être de l'argent avec ses chevaux mais il n'avait jamais utilisé cet argent pour doter sa maison d'un minimum de confort. On devrait se faire chauffer de l'eau pour se laver dans le bac qu'il gardait dans la remise.

"Il y a une épicerie dans la ville à cinq miles d'ici au sud. Vous pouvez mettre vos provisions sur mon compte. Mais attention. Ne vous avisez pas de vous payer une bouteille de whisky à mon compte sinon..."

Ouais ouais on pourrait dire au revoir à notre paye. Je commençais à connaitre la chanson.

Je le raccompagnais, avec l'autre, l'écoutant continuer de radoter. Il en était à sa troisième série d'explications et de menaces quand il se décida à partir. Je poussais un soupir de soulagement. On allait être un peu plus tranquille maintenant. J'attrapais mon sac et allais l'apporter dans le salon pour le poser dans un coin de la pièce. Je me retournais ensuite vers le gars qui avait fait de même.

- Tu veux peut être que je te laisse te changer avant qu'on aille se mettre au boulot?

Non parce que dans cette tenue... sa chemise n'allait pas survivre longtemps.



Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 45
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Noob

Texas's secret [Monkeymama] Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 25 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis cowboy et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.


Texas's secret [Monkeymama] Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Il n’y avait pas une once de cynisme chez Nate. Il était jeune et volontaire, toujours optimiste. Ça transpirait jusque dans son apparence de jeune premier. L’opposé du type qui se trouvait à côté de lui, à fumer une cigarette quoi. Il sentait le sarcasme et le cynisme jusqu’ici. Des phénomènes de ce genre, Nate en avait rarement croisé. Il ne savait pas trop comment réagir alors il se comportait naturellement, comme il l’aurait fait avec quiconque. Et c’était un échec. Sa bonhommie qui attirait d’habitude la sympathie de tous ne fit pas du tout l’effet escompté sur son coéquipier. Super, s’était-il dit, ces trois mois promettaient d’être longs… Il était en train de se demander s’il devait tenter d’enchainer sur un autre sujet de conversation quand une voiture s’engagea dans le chemin qui menait à la ferme. Sans un mot donc, il la regarda avancer et finalement s’arrêter devant eux. Le proprio. Un vieux monsieur qui n’avait pas l’air d’avoir une hygiène très recommandable. Et qui était au passage aussi agréable que le nouveau coéquipier de Nate. Décidément, il était bien tombé. Il se força à sourire quand même à son arrivée, le saluant poliment. Perdons pas de temps. C’était l’heure de la visite des lieux. Avec un air concerné, Nate s’était laissé guider par le vieux croulant. Consigne. Menace. Visite. Tout était là et Nate écoutait ce que le propriétaire des lieux avait à dire avec un sérieux religieux. Hors de question qu’il reparte sans salaire. C’était trop important. C’est ce qui leur permettait de vivre une existence correcte avec sa mère. Quelques petits plaisirs, comme aller au restaurant ou venir en taxi à son premier jour de boulot, et payer les factures. Pas de toilettes, pas de salle de bain. Nate était un gentil garçon, oui, mais il n’avait pas froid aux yeux pour autant. Ce manque de confort ne l’effrayait pas. Il saurait parfaitement s’y adapter, sans jamais râler une fois. Un bon petit soldat, un type qui fait et qui ne discute pas. Et dans une ultime menace, le propriétaire des lieux était parti. Nate se retrouvait de nouveau seul avec son coéquipier dont il ne savait toujours si ce n’est qu’il ne rigolerait probablement pas beaucoup avec. Il lui demanda s’il voulait se changer avant d’aller bosser et le jeune homme fronça les sourcils, interloqué. Pourquoi se changer ? Elle était très bien sa tenue. La sienne par contre portait déjà les marques d’un travail pénible et salissant. Nate garda ce commentaire pour lui et répondit simplement : « Je suis prêt. » Il ne s’était toujours pas présenté et, soucieux de remédier à ça, il enchaina : « Au fait, je m’appelle Nate. » Il attendait de l’autre gars qu’il se présente aussi. Ok, il avait pas l’air d’être du genre très causant, mais connaitre le prénom l’un de l’autre pouvait s’avérer être utile s’ils devaient bosser ensemble. Il avait abandonné son sac quelque part dans le salon et jaugeait du regard l’homme qui partagerait ses trois prochains mois avec lui. Quelque chose l’intriguait, quelque chose qu’il n’arrivait pas à nommer mais qui le poussait à le regarder un peu plus longtemps que la bienséance l’aurait voulu. Un peu honteux en se regardant compte de l’insistance de son regard, Nate secoua la tête et avança vers la porte qui menait aux exploitations de la ferme. « On y va ? » suggéra-t-il, pressé d’oublier la gêne qu’il ressentait désormais. Le jeune cowboy avait un drôle de pressentiment, une petite voix qui lui disait que quelque chose ne tournait pas rond ici. Mais quoi ? Sans doute le découvrirait-il à un moment pendant ces trois mois...  
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3481
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 29 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] Peaky-blinders-cillian-murphy

Je le regardais un peu surpris quand il refusa de changer sa chemise. Bon et bien, il pouvait lui dire adieu. Elle risquait d'être foutu assez rapidement vu le travail qui nous attendait. A moins qu'il ait tellement de fric qu'il pouvait se permettre de les bousiller en travaillant. On ne venait décidément pas du même monde.

Je détaillais un instant le fameux Nate avant de répondre simplement.

- Matt.

Je le laissais s'occuper de ses affaires pendant que je m'occupais des miennes. Je finis par relever les yeux pour tomber nez à nez avec lui. Je fronçais un instant les sourcils, me demandant ce qu'il avait à me mater comme ça. Je commençais vraiment à me dire que ce mec il n'était pas normal. On ne venait pas bosser dans une ferme avec des vêtements impeccables et cette manie de me dévisager alors qu'on ne se connaissait pas était vraiment dérangeante.

Je décidais de le laisser pour cette fois. Peut être que quand on aurait commencé à bosser ensemble il se détendra et agira moins bizarrement. Ou sinon j'allais être coincé pendant trois mois avec un taré.

- Ouais on y va.

Je quittais la petite cabane qui allait nous servir de maison pendant les mois à venir. Je me retroussais les manches tout en allant vers le champ où se trouvaient les chevaux. Je les regardais un instant, détaillant un peu autour de moi, faisant mentalement la liste des choses que nous avions à faire.

- Si tu veux, je te laisse t'occuper de leur remettre du foin dans les box pendant que je vais les nettoyer.

Je m'en voudrais d'abimer sa si jolie chemise dés son premier jour de travail. J'allais attraper une fourche et me mis au travail. Ce fainéant de patron avait décidé de ne pas laver les box depuis plusieurs jours pour nous laisser tout le travail à faire quand on serait arrivé. Je râlais dans mon coin alors que je passais des heures à nettoyer les box. La nuit commençait à tomber quand je parvins au bout de ma tâche. Je puais, j'étais encore plus en sueurs mais au moins les bêtes pourraient se reposer dans un endroit propre cette nuit.

Je ne tardais pas à aller retrouver mon compagnon d'infortune, me tenant quand même à une distance prudente de lui vu l'odeur que je dégageais.

- Je pense qu'on a bien bosser pour ce soir. Je vais aller me nettoyer un peu. Je te laisse t'occuper du diner. Ou je peux aller m'en charger si tu veux.

Sachant que mes compétences se limitaient à ouvrir une boîte et à la faire réchauffer. Je n'avais jamais été un grand cuisiner. C'était notre mère qui s'occupait de ça d'ordinaire. Elle avait toujours été un vrai cordon bleu. Mais depuis qu'elle nous avait quitté on devait se contenter de ma médiocre cuisine. Le vieux ne levait jamais le petit doigt pour quoi que ce soit de toute façon dans la maison.

J'allais attraper quelques affaires de rechange avant de me diriger vers l'étang. Vu l'odeur que je dégageais me laver au gant avec de l'eau chauffée sur le poele ça n'allait pas suffire. Je m'installais au bord de l'eau et me déshabillais avant d'aller me tremper dans l'eau. Bon l'eau était glacé mais je savais que je me sentirais mieux une fois sorti de l'eau.



Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 45
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Noob

Texas's secret [Monkeymama] Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 25 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis cowboy et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.


Texas's secret [Monkeymama] Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Nate ne savait pas vraiment sur quel pied danser avec son tout nouveau collègue. Et pour cause, il n’inspirait pas vraiment la sympathie. Et pourtant, il l’intriguait. Quelque chose lui donnait envie de comprendre pourquoi il avait l’air si écorché par la vie. Mais ça se fait pas de demander ça, Nate en était bien conscient. C’étaient des préoccupations de bonne femme que de se soucier des états d’âmes des autres. Sûrement qu’il avait passé trop de temps avec sa tendre maman. Il débloquait. Son coéquipier s’était enfin présenté. Matt. S’il était content de mettre un nom sur son visage, Nate ne l’exprima pas. Quelque chose le retenait d’envahir le cowboy de sa sympathie légendaire. Il avait ravalé ses bons mots et ses formules de politesse. Ça ne marcherait pas ici, pas avec lui. Alors ils étaient sortis et le dénommé Matt s’était porté volontaire pour s’occuper de la partie la plus ingrate de leurs tâches du jour. Peut-être pas si antipathique, le Matt ? Nate acquiesça. « Ça me va, on fait comme ça. » Nate passa de box en box, les réapprovisionnant un par un. Ils aimaient bien les animaux. Plus tard, il ira très certainement faire connaissance avec quelques équidés présents dans les près. Ils seraient sûrement de meilleure compagnie que le gars avec qui il était coincé ici. Qui sait. Le soleil frappait sur l’écurie et, très vite, Nate étouffa dans sa chemise. Il décida donc de la retirer et il l’avait suspendu rapidement à la poignée d’un des box. La chaleur n’était pas plus supportable mais ça lui donnait au moins l’illusion d’avoir moins chaud. De temps en temps, il pouvait entendre Matt râler tout seul. Un condensé de bonne humeur ce gars-là, tout le contraire de ce brave Nate qui n’avait pas rouspété une seule fois depuis qu’ils avaient commencé à travailler. Les heures défilaient péniblement et, à la fin de la journée, Matt était venu retrouver Nate. « Pas de problème, je prépare le repas. » Nate avait passé assez de temps à observer sa mère pour savoir correctement se débrouiller en cuisine. Il était même plutôt content de s’y coller, ça avait des vertus apaisantes sur lui d’être en cuisine. Après avoir récupéré sa chemise qu’il avait jeté négligemment sur une de ses épaules, Nate regagna l’intérieur de l’habitation. Il fouilla quelques placards à la recherche de quelque chose à préparer. Il trouva des patates qu’il entreprit d’éplucher au couteau en s’installant sur le seul plan de travail de la cuisine. Plan de travail qui donnait sur une fenêtre. Fenêtre qui donnait sur l’étang où, bientôt, Nate put apercevoir Matt se déshabiller. Cette vision n’aurait pas du l’émouvoir. Pour autant, il n’avait pas réussi à regarder ailleurs et, sans s’en rendre compte, il s’entailla la paume de la main avec le couteau. « Merde, putain, quel con ! » qu’il avait pesté en se détournant enfin du spectacle que lui offrait Matt. Qu’est-ce qui lui prenait bon sang ?! C’était juste un mec à poil, pas de quoi fouetter un chat ! Il avait parcouru la cuisine du regard, à la recherche d’un bout de tissu qu’il pourrait utiliser pour faire un garrot et interrompre l’hémorragie. Quand la plaie arrêta de saigner, Nate se remit à fouiller les lieux à la recherche d’une trousse de secours. Une fois trouvée, il en sortit de quoi bander sa plaie. « Fais chier… » qu’il murmura après deux essais infructueux. Avec sa main gauche, il n’arrivait à rien.   
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3481
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 29 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] Peaky-blinders-cillian-murphy

Je quittais l'étang complètement gelé mais au moins je me sentais propre à nouveau et je sentais le savon ce qui était quand même beaucoup plus agréable que de sentir le crottin de cheval. J'enfilais des vêtements propres avant de laver ceux que j'avais porté toute la journée. Je les mettrais à sécher devant la cheminée de la petite maison, en espérant qu'il ait pensé à allumer un feu pour ce soir. Bon je n'allais pas raler si il ne l'avait pas fait. Il était déjà entrain de préparer le diner c'était beaucoup. Si on avait été obligé de compter sur moi on aurait pas bouffer grand chose. Et il aurait surtout fallu espérer que le proprio ait gardé des boites de conserve pour nous sinon on aurait rien mangé. On aurait au moins pu boire la bouteille de whisky que j'avais planqué dans mon sac. Il ne voulait pas nous payer de l'alcool mais je ne comptais pas passer trois mois à vivre comme un moine sans toucher à une goutte.

Je terminais ma lessive avant de retourner dans la petite maison. J'avais trouvé une corde pour aller éteindre mon linge. Ce vieux n'avait même pas une machine à laver et un sèche linge chez lui pour s'occuper de ses affaires. Il vivait vraiment comme dans un autre temps. J'entrais dans la maison, prêt à retrouver mon camarade pour partager un repas. J'espérais vraiment qu'il était bon en cuisine parce que j'avais une faim de loup. De toute façon même si il était nul j'allais très certainement me jeter sur le repas vu comme j'avais faim.

Je me figeais un instant en le voyant dans la cuisine, du sang un peu partout et essayant de se faire un pansement. Je me précipitais vers lui pour lui prendre le bandage des mains. Il espérait faire quoi avec une seule main et surtout la gauche.

- Laisse je vais faire.

Je lui retirais le bandage, qu'il avait mal fait de toute façon, pour aller inspecter la plaie.

- Tu ne t'es pas raté mais je ne pense pas qu'il y ait besoin de points.

Je repris la bande et entreprit de lui refaire son bandage, correctement cette fois. Je m'appliquais, essayant de le faire le plus doucement possible sans lui faire mal. J'avais l'habitude, malheureusement, de faire ce genre de choses.

- Comment tu t'es débrouillé?

Et surtout la question la plus importante, est ce qu'il avait réussi à terminé le repas? Parce que s'il était parti dans un truc trop compliqué pour moi je n'étais pas certain de pouvoir réussir à le terminer.

- Tu veux un coup de main? Enfin.. sans mauvais jeu de mot bien sur.



Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 45
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Noob

Texas's secret [Monkeymama] Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 25 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis cowboy et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
La douleur que lui avait infligé sa blessure à la main était déjà oubliée face au grand trouble qu’il y avait dans l’esprit de Nate. Il ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Ça ne lui était jamais arrivé. Etait-ce juste de la curiosité ? Nate n’avait pas le souvenir d’avoir déjà vu un autre homme nu. Certainement pas son père. Peut-être rapidement quelques camarades de classe à l’époque où il n’était qu’un garçon. Alors ça devait forcément être ça, non ? De la curiosité mal placée. Nate avait envie d’y croire mais il n’était plus sûr de rien. Ce trouble le dérangeait pour autant au plus haut point. Il se repassait la scène en boucle, au ralenti, l’image de Matt dénudé en train d’entrer dans l’étant en boucle. Ça lui donnait la nausée. A moins que ce ne soit la vue du sang. Les mains, ça saignait toujours beaucoup. Il essayait tant bien que mal de bidouiller un truc qui tiendrait mais ça ne ressemblait à rien. Ça ne tiendrait jamais la soirée. C’est là que Matt était revenu. Quand il s’est proposé pour l’aider avec son bandage, Nate avait manqué de rougir. L’idée de sentir ses mains sur la sienne le gênait et, pourtant, il n’avait pas su refuser son aide. Matt avait rapidement inspecté la plaie après avoir enlevé le premier bandage. A vue d’oeil c’était pas joli mais pas bien grave non plus. Tant mieux. Nate s’était figé, incapable de comprendre pourquoi il ressentait toutes ces choses au contact de Matt. Il était si mal à l’aise qu’il aurait préféré disparaitre. Il ne savait pas expliquer pourquoi il était comme ça mais il était forcé de constater que le cowboy le déstabilisait au plus haut point. Ça promettait. Il était prévenant. Il s’appliquait tellement que ça semblait bien plus long que ça ne l’était réellement pour Nate. Le jeune premier retenait son souffle, pressé de voir cette situation gênante prendre fin. « Merci. » qu’il l’avait remercié en bougeant doucement le bout de ses doigts qui étaient jusque-là engourdis. Sans jamais croiser le regard de son camarade une seule fois, il retourna auprès des pommes de terre qui l’attendaient. « J’épluchais les patates, j’ai du regarder ailleurs et… voilà. » Il était resté vague, ce n’est pas comme s’il avait vraiment envie de détailler l’événement. « Non ! » qu’il s’était empressé de dire, sûrement un peu trop vite pour que ce ne soit pas suspect, quand Matt lui avait demandé s’il avait besoin d’aide. Hors de question qu’il se retrouve tous les deux aussi proches de nouveau. « Je veux dire… Non, merci. C’est prêt dans quinze minutes. » Et, un peu moins rapidement que s’il ne s’était pas blessé, Nate reprit la préparation du repas là où elle en était. Il n’y avait pas grand chose sur place et la moitié des pommes de terre étaient gâtées mais ça ferait l’affaire. Comme promis, quinze minutes plus tard, le repas était prêt. Des oeufs brouillés et des pommes de terre sautées. « Y’a pas grand chose sur place, j’ai fait avec ce qu’il y avait. » Nate commençait à retrouver ses esprits. Il tendit son assiette à Matt. « Bon appétit. » qu’il   articula avec sa bonne humeur habituelle.    
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3481
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 29 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] Peaky-blinders-cillian-murphy

Je le regardais un peu surpris alors qu'il me rembarrait énergiquement. Son non était plutôt sorti du coeur. Je m'étais reculé un peu gêné, le laissant aller s'occuper du repas. J'étais parti vers la cheminée pour allumer un bon feu. Il faisait encore chaud dehors mais il faisait plutôt frais dans la maison et je savais qu'il ferait encore plus froid dans la nuit. J'en profitais aussi pour nous préparer deux petites paillasses devant la cheminée. Vu que nous n'avions pas le droit de dormir dans son lit... De toute façon je n'y aurais pas mis un pied quand même. Allez savoir ce que ce vieux là aussi avait pu foutre comme bestioles dans ce lit.

J'avais trouvé des couvertures à peu près propres dans un placard ainsi que des oreillers. Ce n'était pas du grand art ce que j'avais bricolé mais on devrait pouvoir dormir assez confortablement et ne pas avoir froid non plus. Je me relevais finalement alors qu'il venait m'inviter pour le diner. Je m'installais à table et commençais à manger. Il prétendait peut être avoir fait un truc simple mais c'était plutôt bon. En tout cas j'étais incapable de faire un truc pareil. C'était clair, ce serait lui qui s'occuperait de faire la cuisine.

- C'est déjà très bien tu sais...

Je mangeais encore un peu en silence, perdu dans mes pensées. Je me décidais finalement à parler un petit peu. Il allait finir par me prendre pour un vrai connard, pas que j'en ai quelque chose à foutre de son avis mais bon... On allait devoir vivre ensemble les trois prochains mois, il faudrait peut être que je fasse un effort.

- Je peux gérer seul la ferme si tu veux aller faire des courses demain. Je pense que c'est plus simple que ce soit toi vu que tu vas gérer les repas.

Non parce que moi... enfin bref oui on le savait j'étais une merde pour faire la cuisine. Et puis il me mettait un peu mal à l'aise. Il était bizarre ce mec. Il n'arrêtait pas de sourire tout le temps. Le seul moment où il s'était arrêté c'était pendant que je le soignais. Bon en même temps il devait avoir un peu mal donc si il avait souri à ce moment ça aurait fait complètement taré. Mais ça lui était rapidement passé et il s'était remis à sourire bizarrement. Non mais ce mec n'arrêtait vraiment jamais une minute?

- J'ai.. j'ai bricolé des trucs pour qu'on puisse dormir.

Voilà, là j'en étais au maximum de ce que je pouvais faire niveau discussion. Il allait falloir s'en contenter. Je baissais mon visage sur mon assiette, continuant de manger et lâchant un petit "c'est bon".

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Texas's secret [Monkeymama] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Texas's secret [Monkeymama]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UploadHero ] La Cuisine au beurre [DVDRiP]
» [UploadHero] Les Vieux de la vieille [DVDRiP]
» Sérénade au Texas [DVDRiP]Comédie musicale, Western

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers historique :: Contemporain-
Sauter vers: