-20%
Le deal à ne pas rater :
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – 480Go – 2,5″
39.99 € 49.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Texas's secret [Monkeymama]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 21  Suivant
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 201
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

patrick

Texas's secret [Monkeymama] - Page 3 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 25 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis cowboy et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 3 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Le problème avec l’alcool fort, c’est que ça tapait vite sur le système. Le verre de Nate se vidait et se remplissait et, petit à petit, il se sentait différent. Plus léger. Moins conscient. La compagnie de Matt qu’il trouvait toujours extrêmement gênante l’était un peu moins ce soir-là. Pour la première fois depuis longtemps, il se détendait un peu. Ça faisait du bien. Il avait même réussi à faire rire Matt et, pour le coup, son rire fut contagieux. Il fut stoppé net dans cet élan d’allégresse quand Matt parla de lui comme étant… un beau-gosse ? Au sourire ravageur ? Ça aurait du être un simple compliment fait entre collègues de boulot mais Nate n’avait pas su le prendre aussi légèrement. Il avait rougit, bien malgré lui. A ce moment-là, il en avait le coeur net : quelque chose ne tournait pas rond chez lui. Ce n’était pas normal… Il n’était pas normal. Heureusement, la conversation dévia sur Matt et Nate put oublier momentanément ses troublantes révélations. Il sourit, le rouge encore bien présent sur les joues. « Oh, arrête ! » Nate leva les bras en l’air pour venir se taper la cuisse. Malgré sa gêne, il ne se défaisait pas de sa bonne humeur. « Je suis sûr que tu plais. Le côté mystérieux et écorché, tout ça… » Nate détourna le regard. Est-ce qu’il en disait trop ? « Et ce regard ? T’as du en déstabiliser plus d’une… » Nate se pinça les lèvres. Là, c’était sûrement de trop. Il était peut-être temps de se taire. Pourtant, il n’y arrivait pas. L’effet de l’alcool certainement. Il avait envie de continuer de parler. Il appréciait le moment et n’avait aucune envie qu’il s’arrête. « Oh, je vois. Ça se passe bien avec ton père ? » qu’il demanda, toujours un peu plus curieux. Pour une fois que Matt semblait disposé à parler, Nate n’allait pas se gêner. Il voulait des détails. Et puis la conversation revint sur Nate et le jeune homme se sentit rougir plus que jamais quand Matt lui demanda pourquoi il ne se casait pas. Pour pouvoir répondre à cette question, il lui fallait bien un verre de plus sur la conscience. Il avala d’une traite ce qu’il restait dans son verre et s’en servit un autre. Il voyait déjà arriver une bonne grosse gueule de bois au réveil demain matin. Tant pis. « C’est pas que je veux pas. » Il haussa les épaules. « Je vois des filles… Enfin j’en ai vu mais… » Mais quoi ? Nate était incapable de répondre à cette question. Il ne se passait jamais rien de bien transcendant. Jamais d’étincelle, jamais… rien. S’il fréquentait de manière régulière une fille, c’était juste le temps de se rendre compte qu’il n’éprouverait jamais rien pour elle et alors il la quittait. Il se racla la gorge, en proie à un malaise grandissant. « Je crois juste que c’est pas pour moi. » finit-il par conclure, plus pour dire quelque chose que par réelle conviction. La vérité, c’est qu’il en savait foutrement rien. « Te fous pas de moi, ok ? » s’amusa-t-il ensuite en reprenant un air plus enjoué. L’alcool commençait à engourdir ses membres, il décida de reposer son dos contre le sol. Il tenait sur l’un de ses avant bras, à moitié allongé. Nate se risqua à détailler du regard son collègue. Il laissa promener son regard le long de son corps puis sur les traits de son visage, beaucoup plus détendus que d’ordinaire. Cette vision déclenchait quelque chose chez Nate qu’il ne savait pas vraiment déchiffrer mais, c’était agréable, et pour une fois il ne chercha pas à s’en dérober. « Tu sais, on a tous besoin d’un peu d’amour. Même les plus sauvages d’entre nous… » Le regard de Nate s’était teinté de malice. Maintenant que la glace fondait un peu entre eux, il avait bien envie de le taquiner un peu, le Matt.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3625
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 3 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 29 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 3 Peaky-blinders-cillian-murphy

- Déstabiliser? Non faire peur plutôt. Elles me fuient comme la peste.

Aucune fille ne m'avait jamais vu comme un mec mystérieux et je ne sais quoi. On m'avait dit que j'étais renfrogné, pas aimable, un ours mal léché mais jamais quelque chose d'aussi positif que ce qu'il avait dit. A l'entendre j'avais presque l'air d'un mec sexy et terriblement séduisant, à peu près tout l'inverse de ce que j'étais. Je me sentais plutôt de la façon dont les filles m'avaient toujours décrit, un peu ours et absolument pas à l'aise avec les autres êtres humains, un mec loin d'être séduisant et qui n'avait aucune envie de l'être.

Je m'installais confortablement à mon tour. Je laissais tomber ma couverture. Le feu m'avait réchauffé et bon ok l'alcool aussi m'avait bien réchauffé. Je me mis sur le côté face à lui, ma tête reposant sur ma main pour rester à moitié redressé et pouvoir continuer à boire. Il restait encore un peu d'alcool dans cette bouteille et pour le moment je me foutais de ce que je devrais endurer le lendemain.

Je réfléchissais à ce qu'il venait de dire. Je ne comptais pas me foutre de lui. Au contraire je comprenais ce qu'il disait. J'avais le sentiment aussi que ce n'était pas pour moi. Les filles ne m'appréciaient pas et ça me convenait parfaitement. L'amour tout ça, les femmes en général, j'avais l'impression que ce n'était pas pour moi. Oui j'étais un sauvage mais je le vivais très bien. J'étais heureux comme ça, avec mes animaux.

- Je ne vais pas me foutre de toi. Je te comprends. Ca me va d'être un sauvage qui fait fuir les filles. Je... ce n'est pas pour moi non plus.

Qu'on me laisse seul dans mon coin à faire le sauvage, je ne m'en porterais pas plus mal.

- Moi ma petite ferme, des animaux à m'occuper et une bonne bouteille à partager c'est tout ce qu'il me faut.

Je terminais de remplir mon verre et m'occupais du sien. Je trinquais doucement avec lui.

- A nous! A deux mecs sans copine et très heureux comme ça!

Je vidais mon verre cul sec avant de le reposer en explosant de rire. Bon d'accord je commençais à être vraiment beaucoup trop bourré.


Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 201
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

patrick

Texas's secret [Monkeymama] - Page 3 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 25 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis cowboy et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 3 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Nate était un peu surpris par les confidences de Matt. C’est vrai qu’il n’était pas forcément commode mais… à ce point ? Il s’était mis à rire franchement, libéré de toute inhibition par l’alcool. Il n’aurait jamais pensé qu’il puisse être carrément repoussant. A ce niveau, ils étaient bien différents. Nate avait connu tout un florilège de soupirantes parce qu’en plus d’être un beau garçon, c’était une bonne pâte. A croire que la beauté de son collègue ne compensait pas son caractère solitaire. Pourtant… Pourtant Nate ne pouvait s’ôter de la tête qu’il était vraiment charmant, dans un sens, Matt. Et en temps normal, cette simple pensée l’aurait poussé à s’éloigner au plus vite de lui mais là, l’alcool aidant, il était resté. Et il profitait de la vue et du moment, sans se torturer les méninges à comprendre ce qu’il se passait. Matt avait repoussé sa couverture, s’installant plus confortablement aussi. A son plus grand étonnement, Matt ne s’était pas moqué de lui. Au contraire. Il avait compatis. Ça leur faisait donc leur premier point commun : ils n’étaient pas faits pour l’amour. Pour la première fois, Nate esquissa un sourire complice pour son camarade. « A nous deux ! » trinqua Nate à son tour alors que les mots de Matt résonnaient en lui. Aspirait-il à une vie solitaire comme lui ? Non. Dans le fond, Nate aurait bien aimé que ça se passe bien avec la gente féminine. Ça lui irait la compagnie d’une femme et peut-être même d’enfants. Ça ne marchait seulement jamais mais ça, il s’était bien gardé de le dire. Est-ce qu’il pourrait comprendre, Matt, les envies qu’il a de se ranger et d’être normal ? Probablement pas. La bouteille se vidait à une vitesse fort peu raisonnable. Matt avait avalé son verre cul sec, Nate l’avait suivi et avait donc entrepris de remplir leurs verres. Il ne restait déjà plus grand chose de la bouteille et ça avait le don de faire rire Nate. Il n’était pas vraiment concentré quand il s’était penché sur le verre de Matt pour le remplir et la bouteille cogna le verre dont le contenu se renversa au sol puis sur Matt. Nate se redressa d’un bond après avoir refermé la bouteille. « Merde, je suis désolé ! » Il chercha une des serviettes qu’il avait mis à sécher près du feu pour venir éponger ses bêtises sur le torse de Matt. Il avait commencé la manoeuvre avec toute la bienveillance dont il savait faire preuve mais, progressivement, un autre sentiment s’était emparé de lui. L’envie. C’était de l’envie. Emporté par l’alcool, il laissa tomber la serviette au sol pour venir toucher de sa main le torse de Matt. Il s’était figé en ressentant une décharge électrique dans tout son corps. Ce n’était jamais arrivé. Pas une fois. Il n’avait jamais ressenti ça au contact de personne. Il déglutit en relevant les yeux vers le cowboy. C’était le brouillard total dans son esprit, il n’écoutait plus que ce que l’envie lui dictait. Sa main passa derrière la nuque de Matt et ses lèvres s’étaient naturellement rapproché des siennes pour les embrasser. Au beau milieu de son baiser, il s’était interrompu. « Putain ! Je suis vraiment désolé. Pardon, je sais pas… » Et s’il commençait à se morfondre en excuse, il ne s’était pas écarté d’un centimètre de son collègue.  
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3625
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 3 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 29 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 3 Peaky-blinders-cillian-murphy

On était bien, à rire de blagues débiles comme seuls deux ivrognes étaient capables de le faire. Je me laissais davantage aller, je souriais et je riais sans retenu. Peut être que je devrais picoler davantage devant les filles. Non.. elles n'apprécieraient pas. Elles me prendraient pour un alcoolique. Et je n'étais vraiment pas certain de vouloir fréquenter davantage une fille. J'étais bien là avec Nate. Je passais vraiment une excellente soirée. J'avais eu raison de prendre cette bouteille. Il faudrait qu'on en achète une autre. J'avais un peu d'argent sur moi. Il ne voulait pas qu'on se paye des bouteilles à son compte mais il n'avait rien dit contre le fait qu'on se paye nous même notre alcool. Je n'aurais qu'à y aller pour que le vendeur ne reconnaisse pas Nate et c'était parti pour une autre soirée comme ça.

Je me redressais rapidement alors qu'il renversait de l'alcool sur moi. Je souris alors qu'il venait s'excuser et tenter de me sécher.

- C'est rien, ça va ne t'en fais pas.

Je finis par retirer mon tee shirt pour le balancer dans un coin de la pièce. Vu son état ça ne servait à rien de tenter de l'éponger. Et de toute façon j'avais chaud, beaucoup trop chaud. Et je riais, sans vraiment savoir pourquoi.

Puis le temps se figea... je sentis ses mains venir se poser sur mon torse nu, des frissons me parcourir doucement à ce contact. C'était... étrange... étrange mais agréable. Ce devait être l'alcool qui me faisait ressentir ça pour la première fois. Il n'y avait que cette explication. Et c'était encore à cause de l'alcool que je me laissais faire en sentant ses doigts passer sur ma nuque. Un nouveau frisson parcourut mon corps en cet instant... fichu alcool ouais. Puis je perdis complètement pied en sentant ses lèvres venir se poser sur les miennes. Ce fut bref. Un rapide instant de plaisir, juste une brève étincelle commençant à allumer un feu en moi, avant de disparaitre tout aussi rapidement.

Je retrouvais un semblant mes esprits en l'entendant parler. Mon cerveau était encore un peu trop embrumé pour réaliser complètement ce qu'il se passait. Je secouais la tête, mon front collé contre le sien. Je n'avais pas réussi à me décoller de lui. Une part de mon esprit me criait de le faire, que c'était contre nature ce qui était entrain de se passer. Mais l'autre partie, celle qui s'était libéré à cause de l'alcool n'aspirait qu'à ressentir ce frisson de plaisir à nouveau.

- C'est rien... c'est... je...

Je n'étais pas capable d'aligner deux mots cohérents. Je sentais mon être tout entier luttait entre ce qu'il savait être bien, à savoir fuir cette situation contre nature, et ce que je mourais d'envie de faire. Mais bien rapidement la raison perdit le combat. Je comblais les quelques centimètres qui nous séparaient pour venir l'embrasser avidement. Je me collais contre lui, dévorant ses lèvres avec envie et priant pour qu'il ne se recule pas une nouvelle fois. Je voulais juste continuer de sentir ça, sentir encore et encore ses frissons de plaisir qui m'envahissaient et que ça ne s'arrête jamais.




Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 201
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

patrick

Texas's secret [Monkeymama] - Page 3 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 25 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis cowboy et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 3 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
A la minute même où Nate s’était autorisé à ne plus réfléchir de trop, il s’était autorisé à avoir tout un tas de pensées d’un nouveau genre concernant Matt. Des pensées qu’il bridait en temps normal. Il pouvait le regarder, l’observer, sans être gêné par le rouge que cette vision lui mettait aux joues. Il était charmant. Pas si renfermé que ça, merci à l’alcool. Et Nate passait un bon moment où il avait presque l’impression qu’un début d’amitié naissait entre eux. Puis tout avait basculé quand la maladresse de Nate l’avait conduit à renverser le verre de Matt sur lui. Il avait ôté son t-shirt et Nate n’avait plus répondu de rien. Il était obnubilé par ce corps, profondément troublé par le contact de sa peau sous ses doigts. Alors il l’avait embrassé. C’était mal, il le savait. Il ne devrait pas. Mais alors pourquoi c’était si bon ? Mélangé entre l’appréhension de se faire rejeter et l’envie de continuer, Nate attendait la réaction de Matt. Front contre front, il pouvait sentir son souffle contre le sien qui s’était fait incroyablement court sous l’émotion du moment. C’est rien, qu’il avait répété alors. Il ne s’était pas dégagé comme l’avait attendu Nate. Il ne l’avait pas insulté, ni tapé pour se défaire de son étreinte. Rien de tout ça. L’espace d’un instant, Nate se demanda s’il était possible qu’il soit aussi troublé qu’il l’était lui-même. Et puis il eut sa réponse quand Matt récupéra ses lèvres dans un autre baiser passionnel. Il sentait son corps se presser contre le sien et des sensations nouvelles s’emparaient de lui. Il n’avait jamais eu envie de quelqu’un comme ça. Personne ne lui avait inspiré autant d’envie. Il se pressa à son tour contre lui, comme s’il était devenu urgent de combler le moindre vide qui existait entre eux deux. Ses mains parcouraient un peu maladroitement son torse nu. Tout était nouveau pour lui mais absolument enivrant. Ce que Nate ressentait depuis le départ n’était donc pas le fruit de son imagination. Alcool ou pas, il en avait au moins autant envie que lui. Interrompant momentanément leur baiser, Nate se débarrassa de son débardeur avant de fondre de nouveau sur ses lèvres. Tout s’accélérait, il en avait oublié sa pudeur. C’est comme s’il avait toujours besoin de plus. Ses mains glissèrent du torse de Matt à l’élastique de son pantalon. Il ne pouvait même plus envisager s’arrêter en si bon chemin. Il fit descendre le pantalon le long des hanches du cowboy et entreprit alors la plus audacieuse des caresses. Les battements de son coeur s’étaient accéléré, son envie s’était transformé en désir que son simple caleçon ne camouflait pas. 
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3625
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 3 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 29 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 3 Peaky-blinders-cillian-murphy

Je ressentis une vague de soulagement en voyant qu'il ne me repoussait pas. Ses lèvres se faisaient aussi avides que les miennes. Je posais ses mains sur son torse une fois nu. Je n'arrivais même pas à trouver ça bizarre, de sentir un torse musclé sous mes doigts et non une poitrine féminine. J'étais simplement emporté par le déferlement de sensations qu'il faisait naitre en moi.

Le premier gémissement franchit mes lèvres quand je le sentis poser sa main sur une partie intime de mon corps. J'étais déjà tendu par le désir, à un point où ça en était presque douloureux. Je frémis de plus belle en le sentant faire. Je n'arrivais plus à me contenir. Je le renversais sur l'amoncellement de couverture qui lui servait de lit. Mes mains continuaient de voyager sur son corps, enlevant les derniers vêtements qu'il pouvait nous rester. Je le devinais à la lueur du feu de cheminée, ce corps si ferme et musclé, si masculin... et pourtant en cet instant cette simple vue suffisait à me faire perdre encore plus la tête.

Je venais me coller davantage à lui. Mon corps dominait le sien alors que je me plaçais entre ses cuisses. Je bougeais contre lui, la fièvre grimpant de plus en plus. Je n'arrivais pas à me détacher de lui, de ses lèvres, de son corps sous le mien. Puis je ne parvins plus à résister. En quelques coups de rein j'étais en lui. Je l'emplissais tout entier. Je le sentais, si chaud et si serré. C'était trop, beaucoup trop bon, beaucoup plus excitant que ce que j'avais pu connaitre dans ma chienne. Elles me semblaient toutes tellement insipide comparé à lui, à ce moment où seul lui existait.

Je me laissais aller, le prenant sans ménagement. Je n'étais capable d'aucune douceur. Je ne l'avais jamais vraiment été de toute façon. Mais la passion m'emportait beaucoup trop pour que je puisse me contenir. J'en oubliais toute notion du temps, me perdant dans cet instant de plaisir. Puis la jouissance arriva, me laissant tremblant et confus.

Je me redressais pour me laisser tomber à côté de lui. Nos paillasses n'étaient plus qu'un amas confus de couvertures devant la cheminée. Je fermais les yeux, tentant de retrouver mon souffle. Je sentais l'ivresse me donner le tournis. Je ne savais plus vraiment où j'étais. Et au milieu de tout une seule pensée cohérente parvint à se frayer un chemin dans mon esprit. Qu'est ce que j'avais fait?


Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 201
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

patrick

Texas's secret [Monkeymama] - Page 3 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 25 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis cowboy et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 3 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Sans alcool dans le sang, Nate n’aurait jamais eu le courage de se lancer. Il aurait toujours envoyé balader l’idée au plus loin dans son esprit, refusant catégoriquement d’être aussi… différent. Parce que c’était bien ça, le problème : être différent. Lui qui rêvait d’une vie rangée, d’enfants, d’une maison confortable… A quoi ressemblerait sa vie s’il devait avoir de telles inclinaisons ? L’alcool avait réussi à faire disparaitre toutes tes ses pensées parasites. Il n’y avait que cette envie mutuelle de se découvrir et cette soif de gouter l’autre. Pour le moment, c’était absolument délicieux. Bien plus que ça ne l’avait jamais été avec n’importe quelle fille. C’était assurément tout à fait répréhensible mais, bizarrement, Nate trouvait ça juste. Il aimait ça. Chaque seconde qu’ils passaient à s’embrasser et à se caresser faisait monter la fièvre un peu plus. Nate avait totalement perdu la tête, aussi ivre par l’alcool que par les baisers du cowboy. Il se sentit basculer sur les couvertures où ils dormaient. Il n’opposait aucune résistance et Matt les débarrassa de leurs dernières vêtements. C’était, bien malgré lui, terriblement grisant. Pour rien au monde, Nate aurait voulu que ça s’arrête. Mais d’un coup, tout était devenu un peu trop rapide. Matt s’était introduit en lui et Nate lâcha un râle mi de surprise mi de douleur. Ses yeux s’étaient écarquillés, incapable de faire face à tous les sentiments contradictoires qui s’étaient emparés de lui alors que Matt le faisait sien. Ses coups de rein témoignaient une certaine brutalité que Nate n’avait pas su gérer dans les premiers instants. Et puis, plus le cowboy se mouvait en lui, plus il semblait trouver ça agréable. Doucement mais sûrement, le plaisir le regagnait. Il vibrait tout contre lui, à la merci de ses mouvements de bassin. Il avait du mal à respirer et, machinalement, il avait attrapé les épaules de son collègue pour l’attirer à lui un peu plus encore. Le temps s’était suspendu si bien que Nate aurait été incapable de dire combien de temps cela avait duré. Mais quand ça prit fin, il était certain d’une chose : il avait aimé ça. Allongé nu devant la cheminée, Matt à ses côtés, il reprenait son souffle. Il se sentait vidé, dans tous les sens du terme. Ses pensées étaient toujours embrouillées par l’alcool, encore plus par ce qui venait de se passer. Il ne savait pas quoi dire, ou s’il devait seulement dire quelque chose. Il garda le silence et, assommé par toutes ces émotions, il finit par s’endormir.
Au réveil, il avait oublié ce qui s’était passé l’espace d’un instant. Et puis c’était revenu d’un coup, il se releva en sursaut, complètement paniqué. Il ne trouva pas Matt à ses côtés. Par contre il était toujours entièrement nu ce qui ne voulait dire qu’une chose : ça s’était vraiment passé. Ce n’était pas un mauvais rêve d’ivrogne. Nate se frotta le front. Qu’est-ce qui lui avait pris ? Et qu’est-ce que ça faisait de lui ? Sans savoir si c’était à cause des souvenirs qu’il avait en tête ou à cause de l’alcool ingurgité le veille, Nate fut pris de nausée. Dans la confusion la plus totale, il se rhabilla et tenta de trouver Matt qui semblait s’être volatilisé.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3625
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 3 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 29 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 3 Peaky-blinders-cillian-murphy

Je dormis peu cette nuit là. L'alcool m'avait rapidement emporté mais ma conscience n'avait pas tardé à me rattraper. Je m'étais éveillé avec un beau mal de tête mais surtout des souvenirs beaucoup trop précis de ce qui s'était passé cette nuit là. Je me sentais mal... j'avais envie de vomir. Comment est ce que j'avais pu faire une chose pareille? Toucher un autre homme... Mais il n'y avait pas que les souvenirs, mais les sensations aussi. J'avais aimé ça. J'avais adoré chaque baiser, chaque caresse. J'avais aimé m'enfoncer en lui et le sentir se resserrer autour de moi. Je m'étais délecté de chacun de ses gémissements. J'avais couché avec un homme et j'avais aimé ça. J'étais bon pour l'enfer. Je me dégoutais.

Heureusement je m'étais réveillé avant lui. J'avais pu quitter rapidement le lit qu'on s'était fait en bougeant. Je m'étais habillé avant de fuir la petite maison. J'avais fait un petit tour au petit lac pour m'asperger un peu le visage et retrouver mes esprits. Ce n'était rien. Ce n'était pas une fois qui allait changer quelque chose. C'était l'alcool qui m'avait fait craquer ainsi. Je n'étais pas pédé. Ca ne se reproduirait jamais. Je n'étais même pas certain d'avoir aimer ça. C'était l'alcool qui m'avait brouillé les sens. Je ne boirais plus avec lui. Voilà. Je ferais comme si tout ça n'avait pas eu lieu. On ne parlerait pas de cette grossière erreur. On continuerait de bosser ensemble comme on l'avait fait jusqu'à présent. Dans deux mois j'aurais mon argent et je pourrais rentrer, réparer la camionnette et reprendre ma vie. Personne n'avait besoin de savoir ce qui s'était passé. Il ne s'était rien passé d'ailleurs. C'était l'alcool, juste l'alcool.

Fort de ces bonnes résolutions j'étais parti me mettre au travail. Je ne connaissais rien de mieux pour chasser une gueule de bois. Une bonne journée de travail, un travail honnête à s'occuper des animaux, sans pensées impures, sans penser à lui. Voilà, c'était tout ce qu'il me fallait. J'étais donc parti retrouver les chevaux. Ils étaient enfin apaisés maintenant que la tempête était partie. Je les avais libéré, qu'ils puissent aller se dégourdir un peu les pattes et pendant ce temps je m'occupais de vérifier l'état de leur grange et de la nettoyer.

J'étais bien là. Je me noyais dans le travail. Je commençais à avoir chaud mais je gardais ma chemise. C'était plus prudent oui. Je ne devais pas laisser ça se reproduire, surtout pas. C'était derrière moi.





Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 201
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

patrick

Texas's secret [Monkeymama] - Page 3 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 25 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis cowboy et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 3 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Nate se sentait horriblement mal. A chaque pas qu’il faisait sa tête lui rappelait ses abus de la veille. Il était vraiment dans le dur. Il avait mis son chapeau de cowboy sur sa tête pour empêcher le soleil de trop l’éblouir. Bizarrement, aujourd’hui, il avait l’impression qu’il faisait beaucoup trop jour pour le supporter. Il avait le ventre retourné, écoeuré par ce qu’il avait été capable de faire. Ce n’était pas possible, ça ne pouvait pas être lui. S’il devait être honnête envers lui-même, il avouerait qu’il avait ressenti quelque chose de spécial presque dès le départ mais… non, il était incapable de le voir en face. C’était de trop. Il s’était sans doute réveillé un peu trop tard pour commencer la journée aux horaires habituelles. En marchant pour sortir de la maisonnée, Nate s’était surpris à éprouver quelques douleurs et le rappel de ce qui les avait causé le fit rougir. Il avait envie de se faire tout petit, de disparaitre. Mais il devait parler à Matt avant… Ils avaient un lourd secret à partager et Nate devait s’assurer qu’ils seraient sur la même longueur d’ondes. Ça ne devait plus arriver. Jamais. Sous aucun prétexte. Nate était monsieur tout-le-monde, un gars sans histoire. C’était hors de question que ça change. Oubliant sa gêne quand il marchait, il parvint à trouver son collègue dans les écuries. Avec les chevaux, évidemment. Il était tout le temps fourré avec les chevaux. L’apercevoir était étrange, Nate revoyait par flash leur étreinte de la veille. C’était si troublant qu’il avait failli se dégonfler et faire demi-tour. Et puis il s’était ressaisi. Nate était quelqu’un de courageux. Sans jamais croiser une fois son regard, il s’approcha de son collègue et resta à quelques mètres de lui pour le saluer. « Euh, salut. » qu’il avait péniblement articulé après s’être raclé la gorge. Ce moment ne pouvait pas être plus gênant. « Je… » Comment est-ce qu’il pouvait dire ça ? Comment est-ce qu’il pouvait parler de ça sans revivre la scène encore et encore ? Nate avait l’impression qu’il était à deux doigts de dégobiller. « Je voulais te dire que c’était une erreur hier. Ça n’arrivera plus. Je suis pas… » Pédé. Mais le mot était resté coincé dans sa gorge, comme si c’était la pire des insultes. « Enfin tu vois. Je suis pas comme ça, quoi. » Il inspira fortement, croisant les bras sur son torse dans un mécanisme d’autodéfense. La veille, il aurait pu le dévorer de baisers. Aujourd’hui, c’est à peine s’il pouvait croiser son regard. « C’étai l’alcool. Ça fait faire n’importe quoi. Pas vrai ? » Voilà, ils allaient tous les deux blâmer l’alcool. C’est ce qu’il y avait de mieux à faire. Il chercha timidement son regard, comme pour s'assurer qu'ils étaient d'accord sur leur alibi. Pourtant, et tout au fond de lui, Nate aurait aimé entendre que ce n’était pas aussi insensé que ça en avait l’air.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3625
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 3 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 29 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 3 Peaky-blinders-cillian-murphy

Il était là... Je me retournais en l'entendant me parler. C'était décidément une mauvaise idée de croire que tout pourrait être à nouveau normal entre nous maintenant. Je ne cessais d'avoir des images de la nuit précédente à la tête en le voyant. Il n'était pas nu mais je n'avais aucun mal à me rappeler comment il était dans le plus simple appareil, la saveur de ses baisers, la douceur de sa peau...

Je me secouais mentalement, essayant de chasser tout ça de mon esprit. Je devais me concentrer sur ce qu'il disait. Et j'étais plutôt d'accord avec lui. Au moins il n'allait pas me tenter à recommencer. C'était bien. J'aurais résisté. Enfin je crois... Oui oui bien sur j'aurais résisté. Je n'étais pas pédé. Ca n'était arrivé que parce que j'étais bourré. Je me foutais bien de lui, nu ou non. Je ne referais jamais ça. Et lui non plus, alors c'était parfait. Tout était parfait. Tout allait très bien.

- Oui oui tout à fait. C'est l'alcool. Moi aussi je ne suis pas... enfin tu vois.

Oui bon il voyait très bien de quoi je parlais. Il n'y avait pas besoin de lui faire un dessin non plus.

Pour mon bien être mental, je décidais de changer de sujet. Je me concentrais sur ce que je savais faire de mieux, travailler. Je lui expliquais ce que j'avais fait le matin même, ce qui nous restait à faire. Voilà, peut être que si on se plongeait tous les deux dans le travail on arriverait à oublier cette énorme connerie qu'on avait fait.

Ca réussit plutôt bien. On était loin l'un de l'autre. On était concentré sur notre travail. On ne se parlait pas. De toute façon qu'est ce qu'on aurait pu avoir à se dire? Je n'avais aucune envie de reparler de cette nuit, il fallait qu'on l'oublie. Et je n'étais toujours pas quelqu'un de bavard. La veille ça avait été une erreur. J'avais trop bu et je m'étais mis à trop parler. Mais ça n'arriverait plus parce que je ne boirais plus. On allait rester comme là maintenant pendant deux mois. C'était parfait.

Je fini par laisser de côté mon matériel pour le regarder.

- Est ce que.. tu veux aller te laver avant d'aller préparer le diner. Je vais pouvoir finir moi aussi.

Puis je réalisais ce que je venais de dire. Je lui proposais d'aller se mettre nu... après ce qu'il venait de se passer.

- Je te laisse y aller seul hein bien sur... Je vais pas... Je te laisse te laver, seul, et quand tu auras fini j'irais me laver à mon tour. Toujours aussi seul.

Et j'allais surtout pas aller le regarder nu. Non. Pourquoi j'irais mater un mec de toute façon? Aucun intérêt. Ni de mater un mec ni même de mater une fille de toute façon.


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Texas's secret [Monkeymama] - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Texas's secret [Monkeymama]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 21Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UploadHero ] La Cuisine au beurre [DVDRiP]
» [UploadHero] Les Vieux de la vieille [DVDRiP]
» Sérénade au Texas [DVDRiP]Comédie musicale, Western

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers historique :: Contemporain-
Sauter vers: