Partagez
 
 
 

 Texas's secret [Monkeymama]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 21  Suivant
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 201
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

patrick

Texas's secret [Monkeymama] - Page 6 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 25 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis cowboy et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 6 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Après les derniers évènements, Matt et Nate avaient mérité un peu de quiétude. Matt dans les bras, Nate semblait avoir oublié l’interdit qu’une telle étreinte représentait. Il savait bien, pourtant, ce qu’on dirait d’eux si on les voyait comme ça. Des pédales, des femmes… Ils attiseraient haine et dégout. Alors, pour l’instant, c’était très bien que ça se passe à l’abri des regards. D’autant plus qu’ils avaient besoin eux-mêmes de comprendre ce qui se passait. Mais pas maintenant. Nate n’avait pas envie d’y réfléchir. Il se laissait porter, tout simplement, et il n’opposait plus aucune résistance. Nate hocha la tête quand Matt lui dit qu’il l’avait mérité. C’était indéniable. Il n’empêche que Nate n’avait pas aimé ça et c’était bien la première fois qu’il avait agit de manière aussi impulsive et violente. Le sourire de Nate ne le quittait plus et, pour une fois, ce n’était pas un sourire factice de jeune homme de bonne famille. C’était un vrai sourire, comme un avant goût d’un bonheur qu’il n’avait alors jamais connu. « Je ne sais pas… » commença Nate, une lueur de malice qui brillait dans ses iris. « Et toi, tu prévois de te comporter encore comme un parfait connard ? » Il avait gloussé mais sa blague n’était pas si innocente. Il savait bien que le petit jeu auquel ils jouaient tous les deux était dangereux et qu’à tout moment, un homme comme Matt pouvait lui faire du mal. Pour l’heure, il préférait ignorer ce fait. Il aurait le temps de voir, il aurait temps de souffrir… Plus tard. Pour l’instant, il ne souffrait pas du tout. Matt avait capturé ses lèvres dans un baiser doux et tendre, une grande première pour eux qui n’avaient connu qu’un désir brutal jusqu’alors. Nate avait prolongé ce baiser, attirant le corps du cowboy contre lui, ses mains sur ses joues. Les émotions que faisaient naitre ce baiser étaient nouvelles, si bien que Nate ne sut pas les identifier clairement. Il appréciait Matt. Plus que l’on apprécie un simple collègue de travail. Euphorique, il perdait toute notion du temps. Il aurait pu faire ça pendant des heures. Détachant ses lèvres des siennes et sans se défaire de son sourire, Nate murmura : « Je crois que je n’aurais pas assez de ces deux mois pour me lasser de ça… » Et c’était quelque part une invitation silencieuse à ne pas arrêter ce genre de gestes avant qu’ils ne soient contraint de se quitter. A son tour, Nate avait besoin de se rassurer. Au moins un peu.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3625
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 6 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 29 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 6 Peaky-blinders-cillian-murphy

Je préférais ne pas répondre à sa question sur mon possible futur comportement de connard. Déjà parce que je ne savais pas quoi répondre. J'avais décidé pour le moment de mettre de côté tout ce que je pensais, tout ce que je croyais savoir pour uniquement profiter de ces moments à deux. Mais je ne savais pas si je n'allais pas à nouveau me mettre à paniquer, cette situation étant beaucoup trop étrange pour que j'arrive à oublier tout ça sereinement. Mais surtout, je ne répondis pas parce que j'étais beaucoup trop occupé à l'embrasser. Et c'était la meilleure des raisons pour ne pas parler.

Je me laissais aller dans ses bras, appréciant ce baiser, cette douceur qu'on y mettait tous les deux. C'était encore plus enivrant que les baisers presque furieux qu'on avait échangé jusqu'à présent. Je me sentais fondre complètement dans ses bras. Il finit par s'arrêter, parlant et me ramenant brusquement à la réalité.

Deux mois ça allait vite passer. Ca serait beaucoup et trop peu de temps aussi pour profiter de ce qu'on était entrain de vivre. Mais je savais que ça ne se prolongerait pas après ces deux mois. On ne pouvait pas. Ici on était bien. On était à l'abri de tous, des regards des autres. Personne ne venait jamais dans cette ferme isolée. Nous étions seuls au monde et on pouvait se laisser aller à nos mauvais penchants. Mais ça ne durerait pas. On devrait se séparer, retrouver nos vies respectives. Lui il devait aller avec sa mère. Et moi je devais retrouver ma ferme et mon père. Je ne pouvais pas le laisser seul. Il ne serait pas capable de s'en sortir. Ces trois mois allaient déjà être compliqué alors si je le laissais définitivement... non je ne pourrais pas faire ça. Et je ne pourrais pas continuer avec Nate dans ses conditions là.

Je lâchais ses lèvres pour revenir me blottir contre sa poitrine. Je détournais à nouveau le regard, la joue posée contre sa poitrine.

- Mon père me tuerait si il savait...

Je soupirais doucement. Je reposais ma main sur sa poitrine, le caressant doucement du bout des doigts.

- Et je peux pas le laisser. Avec sa mauvaise jambe il serait incapable de se débrouiller seul.

Ah ben ça n'avait pas durer longtemps. J'avais déjà l'impression d'agir à nouveau comme un connard.



Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 201
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

patrick

Texas's secret [Monkeymama] - Page 6 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 25 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis cowboy et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 6 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Tout était nouveau. Délicieux, oui, mais pas que. Si Nate semblait pour le moment accepter son sort, c’en était pas moins étourdissant. Et, même en admettant qu’il n’ait un jour aucun scrupule à être aussi différent, il serait le seul. Nate sait comment sont traités les hommes qui font ce genre de choses. Au mieux, ce sont des pestiférés. Au pire… Il préférait ne pas y penser. Ça ne comptait pas pour l’instant de toute façon. Il était trop bien, là, dans la douceur des baisers de Matt et la chaleur de son corps contre le sien. Il aurait du se sentir totalement repoussé par cette scène mais il ne l’était pas du tout. Ça semblait si… naturel. Nate ne pensait pas à l’après, il essayait en tout cas. Evidemment, il appréhendait la date de son retour chez lui. Arriverait-il à croiser le regard de sa mère après tout ce qu’il s’était déjà passé ici ? Il avait eu l’habitude de tout lui dire mais ça… Il ne pourrait pas. Jamais. Nate n’en avait pas le coeur net parce qu’ils n’en avaient jamais discuté ensemble, mais il imaginait que trop bien la déception qu’il inspirerait à sa mère si son seul et unique fils devait avoir de tels penchants. Ça la tuerait. Elle lui parle tellement des gentilles et jolies filles qu’elle rencontrait et qui seraient parfaites pour lui… Elle parlait d’avoir des petits enfants aussi. Il ne pouvait pas lui faire ça. Et puis, quelque part, l’idée de faire plaisir à sa mère en faisant un joli mariage et de beaux enfants n’était pas encore totalement sortie de la tête de Nate. Peut-être qu’il y arriverait malgré tout ? Il avait envie d’essayé au moins, rien que pour elle. Elle le valait bien. Alors Matt ne pouvait être qu’une folie passagère. Et il venait le confirmer à Matt en lui confiant qu’il ne pouvait pas quitter son père. Tout comme Nate ne pouvait pas quitter sa mère. Evidemment. Aurait-il seulement été sensé de penser vivre quoi que ce soit avec Matt à l’extérieur ? A la vue de tous ? Si, en son for intérieur, Nate en avait envie, il savait à quel point c’était impossible. « Bien sûr. » que Nate avait murmuré, sans aucun sarcasme mais avec un sourire amer sur les lèvres. « Bien sûr. » qu’il avait répété en fermant les yeux, ignorant les propos de Matt pour savourer sa caresse sur son torse. Peu importe, Nate était bien décidé à profiter de tout ce que ses deux mois pourraient lui faire vivre encore. Les yeux fermés et les caresses de Matt aidant, Nate se sentit petit à petit gagner par le sommeil. La journée avait été longue et bien trop pleine de rebondissement pour qu’il ne se laisse pas emporter par le sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3625
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 6 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 29 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 6 Peaky-blinders-cillian-murphy

Bien sur... ce ne serait que pour deux mois. Après je pourrais retrouver ma vie et faire comme si tout ça n'avait jamais eu lieu. Ce serait la meilleure chose à faire, considérer tout ceci comme une grossière erreur. J'enterrerais ça au plus profond de moi, je l'oublierais et je continuerais ma vie.

Mais en entendant je m'endormais, blotti dans ses bras, bercé par le son de sa respiration. Quand on y réfléchissait c'était encore pire que de s'être juste envoyé en l'air. Il y avait plus qu'un désir qu'on avait du mal à contrôler. On avait échangé un vrai moment de tendresse lui et moi. Et j'avais adoré ça...

J'avais passé un moment à me torturer l'esprit avant de finir par succomber au sommeil comme lui. Je me demandais ce qu'on allait faire après ça, est ce qu'on allait continuer à... faire des calins et plus? Ou faire comme si rien ne s'était passé. Non ça j'en doutais. Il avait parlé du fait qu'il aurait du mal à s'arrêter après ces deux mois. Il n'allait pas s'arrêter à une simple soirée de calins. Il voudrait surement qu'on continue ces petits moments à deux, qu'on couche à nouveau ensemble. La grande question, c'était est ce que j'en avais envie moi aussi? Et même si ça ne me plaisait pas, la réponse était oui. Est ce que je serais à l'aise pour autant avec tout ça? J'en doutais fortement. Je n'avais jamais été à l'aise dans les relations avec les femmes ou même les autres êtres humains tout court, je doutais de réussir à l'être avec lui. Mais je ne voulais pas me planter. Je ne voulais pas agir à nouveau comme un connard. Je ne voulais pas voir à nouveau la colère et la douleur se dessiner sur son visage. Je préférais largement y voir apparaitre des sourires. Alors j'essaierais... Je tenterais de profiter de ces deux mois avant que tout ne s'arrête.

Le lendemain, j'étais le premier réveillé. Les rayons du soleil avaient pénétrés la maison. Ils étaient venu s'échouer sur son visage endormi. Il semblait si paisible, si serein, tellement loin de la tempête qui ne cessait de se déchainer sous mon crâne. C'était encore pire en le voyant ainsi. J'avais une furieuse envie de l'embrasser là maintenant. Mais je préférais éviter de le réveiller.

Je finis par quitter la chaleur de ses bras pour me lever. J'allais mettre du café à faire avant de me préparer. Je rangeais un petit peu avant de tomber sur sa chemise. Je constatais non sans une certaine gêne qu'il y manquait plusieurs boutons. Je m'étais vraiment un peu trop emporté. Je profitais qu'il dorme encore pour aller chercher les boutons dans la grange. L'expression disait "chercher une aiguille dans une botte de foin", ça aurait très bien pu marcher avec des boutons dans une botte de foin. Il me fallut plusieurs minutes pour tous les retrouver.

La marmotte toujours endormie, j'allais m'installer à table avec mon café et mon nécessaire à couture. J'attendais qu'il se réveille. Je ne voulais pas qu'il pense que j'avais fui pour éviter de le voir. Je voulais qu'il sente que j'étais d'accord pour mettre les questions de côté et profiter. Alors pendant ce temps, je recousais les boutons.





Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 201
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

patrick

Texas's secret [Monkeymama] - Page 6 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 25 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis cowboy et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 6 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Nate avait dormi d’un sommeil paisible. D’une traite, sans réveil, ni rêve, dans la plus grande décontraction. Le sommeil d’un homme heureux ? Sûrement. Il n’en avait jamais été aussi proche. Il avait décidé de penser le moins possible au futur pour se focaliser sur l’instant présent. C’était quelque chose qu’il n’avait jamais eu l’occasion de vivre avec qui que ce soit. Oh, il y avait bien eu quelques filles avec qui il avait vaguement fait semblant mais… cette fois, c’était différent. Cette fois, il n’avait pas envie d’en rester là. Oh si seulement il avait pu ressentir tout ça avec quelqu’un d’autre. Avec une femme, en fait. Et n’importe laquelle ! Ça aurait été toujours mieux que Matt… mais c’était comme ça. C’était lui. Et quand Nate ouvrit les yeux le lendemain matin, c’était à lui qu’il avait tout de suite pensé. Il n’était plus là, dans ses bras. Le coeur de Nate manqua un battement. Avait-il changé d’avis ? Souhaitait-il changer de direction finalement ? Nate ne pouvait pas ignorer à quel point ce début de romance était fragile. A tout moment, Matt était capable de tout envoyer balader. En tout cas, c’était comme ça que Nate le ressentait. Alors, forcément, l’idée qu’il puisse le laisser tomber l’avait traversé. Et puis il avait suffit d’un regard aux alentours pour l’apercevoir dans la pièce d’à côté. Nate s’était senti immédiatement soulagé. Il n’avait pas fuit. Nate s’était assis dans sa couchette, frottant son torse nu d’une main et s’étirant de l’autre. Après avoir enfilé ses vêtements, il allait rejoindre la cafetière pour se faire lui aussi couler un café. Le précieux breuvage dans les mains, il s’approcha de Matt. « Bonjour. » avait-il dit dans un demi-sourire et un air vague qui laissaient penser qu’il n’était pas encore tout à fait réveillé. Sa tasse toujours à la main, il passa ses deux bras autour des épaules de Matt pour le serrer contre lui. La tête posée sur son épaule, il découvrait ainsi ce que le cowboy trafiquait. « Qu’est-ce que tu… » Il s’était interrompu en comprenant qu’il recousait les boutons de sa chemise, si agréablement surpris qu’un vaste sourire s’était dessiné sur son visage. Comment avait-il fait pour cacher cette gentillesse jusque-là ? Nate ressentait de drôles de palpitations dans sa poitrine, une étrange chaleur qu’il n’avait alors jamais ressenti. « Oh. » avait-il dit après avoir accusé le coup, un rire un brin gêné s’échappant de ses lèvres. Il s’était redressé pour avaler une gorgée de son café mais une de ses mains était restée sur l’épaule du cowboy. Il ne s’était posé aucune question concernant le comportement qu’il devait adopter avec Matt. Il se laissait guider uniquement par ses envies et ce que son instinct lui dictait. Son cerveau, lui, avait été mis en pause la veille. « T’es pas obligé, je… » Nate avait l’habitude de rendre des services, de s’occuper des autres. Mais il n’avait pas l’habitude qu’on le fasse en retour pour lui et, sur le coup, il avait été tenter d’empêcher Matt de le faire. Et finalement… c’était plutôt agréable que quelqu’un prenne soin de lui. Alors il avait fini par dire, non sans être un peu embarrassé : « Merci. » Il s’était installé en face de lui, terminant son café. « Tu veux qu’on s’organise comment aujourd’hui ? » Parce qu’ils étaient là pour travailler… Au départ.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3625
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 6 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 29 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 6 Peaky-blinders-cillian-murphy

Je le vis se réveiller du coin de l'oeil. Je le laissais se réveiller tranquillement et venir vers moi s'il le voulait ou non. Je ne voulais pas le forcer dés le matin. Après tout, hier soir il avait eu l'air décidé à profiter de ces deux mois, mais la nuit portait conseil et il avait peut être changé d'avis ce matin. Je le saluais à mon tour, toujours penché sur mon travail. Puis je le sentis arriver derrière moi, passant ses bras sur mes épaules et je me sentis mieux. C'était le genre de geste que je n'aurais jamais osé faire mais que j'adorais recevoir. Nate... l'adorable Nate.

Je haussais vaguement les épaules alors qu'il parlait de ce que j'étais entrain de faire.

- C'est normal. C'est moi qui l'ai abîmé après tout.

C'était bien la moindre des choses, que je répare mes erreurs. Je ne pouvais pas effacer ce que j'avais dit mais je pouvais au moins réparer sa chemise. Je terminais de coudre le dernier bouton avant de la lui tendre. Je me relevais, m'éloignant de lui un peu à contre coeur. Je rangeais mon nécessaire de couture avant de le remettre dans mes affaires.

- On fait comme d'habitude si tu veux? Ou alors on s'occupe d'un peu de tout ensemble.

La veille j'avais fait mon boulot de mon côté, essayant de l'éviter le plus possible. Aujourd'hui, je voulais bien qu'on passe la journée ensemble, travaillant côte à côte.

On finit par choisir cette option. La journée se passa tranquillement. On travaillait ensemble, ne parlant que très peu, principalement pour se poser des questions sur le travail. On avança plus vite comme ça, j'en avais l'impression. A la fin de la journée je m'attardais un peu plus aux côtés des cheveux. J'étais installé avec l'un d'entre eux, le caressant doucement. Mon regard s'égarait par moment sur Nate, comme je l'avais fait toute la journée. Je le détaillais par moment, gravant les détails de son profil dans ma mémoire. Je le trouvais beau, séduisant et cette pensée m'effrayait. Il était le seul homme que je n'ai jamais regardé ainsi et le seul que j'ai envie de regarder. Est ce que ça faisait vraiment de moi un pédé? Nate était le seul, l'exception. Je n'avais aucune envie d'avoir un autre homme dans mon lit, juste lui...

Je laissais partir le cheval alors qu'il venait s'approcher de moi, son éternel sourire accroché sur son visage. Je ne tentais même pas de lui sourire en retour, je savais que j'aurais l'air ridicule si je le faisais. Mon sourire avait tout du rictus quand je tentais d'en faire un.

- On a bien bossé aujourd'hui. Tu veux aller te laver? Ou... ou on pourrait y aller ensemble...

Je détournais le regard, un peu gêné par ma demande. Alors oui on s'était déjà vu nu. On avait même fait davantage que de simplement se voir nu. Mais je ne savais pas si ma demande ne paraitrait pas un peu trop... un peu trop bizarre en fait.


Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 201
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

patrick

Texas's secret [Monkeymama] - Page 6 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 25 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis cowboy et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 6 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
Et même si ça se passait naturellement et sans effort, Nate avait encore du mal à croire que les choses puissent avoir tournées aussi bien entre eux. Il n’y avait pas l’ombre d’un orage entre eux, en tout cas pas pour l’instant. Tous les voyants étaient au vert et Nate en profitait allègrement pour témoigner son affection à Matt. Parce que c’était bien de ça dont il s’agissait… Chaque geste tendre, chaque regard, faisaient grandir un peu plus encore l’affection qu’il lui portait. C’était le début, c’était encore timide, mais c’était terriblement prometteur. Dans cette configuration, Nate se sentait bien. C’était beaucoup mieux que de faire semblant de ne rien ressentir. Nate souriait. Comme il le faisait toujours. Mais ses sourires avaient une autre saveur maintenant. « Tu n’as pas fait exprès. » l’excusa-t-il, sans trop savoir s’il disait la vérité ou s’il cherchait juste à le rassurer. En se remémorant le moment, ses joues s’étaient légèrement rosies. Peut-être bien qu’il avait fait exprès, tout compte fait. Nate secoua la tête et attrapa la chemise raccommodée que lui tendait Matt. Il hocha la tête en signe de remerciement, touché de l’attention mais incapable de le formuler tout haut. Il y avait des choses qui étaient plus faciles à dire avec un regard qu’avec des mots et Nate comptait sur ses yeux pour exprimer sa gratitude. Et puis il avait été question de travailler, Matt proposant qu’ils continuent à se diviser les tâches… ou bien qu’ils travaillent ensemble. Les deux cowboys devenus soudainement inséparables décidèrent de prendre la deuxième option. A aucun moment de la journée, Nate ne s’était débarrassé de son sourire. Peu importe où il mettait les mains, peu importe combien la tâche était pénible. L’effort était devenu totalement secondaire car plus il en faisait plus il se rapprochait du moment où il retrouverait Matt. La fin de la journée arriva rapidement et c’est toujours tout sourire que Nate avait rejoint Matt pour la suite du programme. Se laver ensemble ? Il y a encore quelques jours il était tout à fait impensable qu’ils le fassent. C’était différent maintenant. Une drôle de lueur se reflétait dans les iris de Nate, il était aussi excité qu’un gosse la veille de Noël. Attendri autant par la proposition de Matt que par sa gêne, Nate l’attrapa par la taille pour l’entrainer vers le point d’eau. « Si tu veux me voir à poil, tu peux juste demander tu sais… » qu’il s’était amusé, comme pour renforcer sa gêne avant de lâcher le cowboy. Il avait accéléré le pas pour rejoindre le point d’eau en premier et au moment de se déshabiller, il avait eu un moment d’hésitation. Tous les moments gênants et durs qu’ils avaient vécu jusque-là étaient encore frais dans sa mémoire. Après quelques secondes de réflexion, il les envoya balader en retirant un à un tous ses vêtements.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3625
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 6 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 29 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 6 Peaky-blinders-cillian-murphy

Mais pourquoi, pourquoi je lui avais dit ça? Ce n'était pas parce qu'on avait couché ensemble ou qu'on avait passé la nuit dans les bras l'un de l'autre que d'un coup on allait faire des trucs aussi intimes que d'aller se laver ensemble... Je regrettais ma proposition aussitôt que je l'avais dit. Ok on avait passé une nuit ensemble mais ça ne faisait pas de nous soudainement un couple. Ce matin il m'avait peut être enlacé rapidement mais ça n'avait pas été plus loin. On ne s'était plus touché de la journée. On ne s'était pas embrassé à nouveau. J'aurais du le laisser aller se laver seul.

Mais il me surprit, avec toujours son éternel sourire qui ne l'avait pas quitté de la journée. Je le laissais m'entrainer par la taille, le suivant vers le lac. Puis le malaise nous rattrapa au galop. On se regarda un instant, n'osant ni l'un ni l'autre se déshabiller. On était cons dans un sens. On s'était déjà vu à poil et plus encore. On avait quand même coucher ensemble... Il se décida le premier, commençant à enlever ses vêtements. Je me détournais rapidement gêné. J'inspirais avant de me décider à faire de même. On avait déjà été nu ensemble, en pleine nuit et seulement éclairé par un feu de cheminée. Là on était en plein jour et dehors et.... Ok, je m'en foutais ce n'était rien. Il m'avait même déjà vu nu bien avant qu'on couche ensemble et ça ne m'avait jamais gêné. Alors pourquoi maintenant? Oui bon parce qu'on avait couché ensemble.

Je me déshabillais à mon tour, toujours dos à lui, évitant de le regarder. J'allais ensuite me mettre à l'eau. L'eau froide me fit frissonner alors que je m'enfonçais dedans. J'attrapais le savon avant d'aller me laver rapidement. C'était mon idée à la base mais je n'étais pourtant pas très à l'aise. Je détournais le regard, essayant d'éviter de le regarder. Ca serait un peu trop gênant de le regarder nu... là... juste à côté de moi...





Revenir en haut Aller en bas
 
MonkeyMama
MonkeyMama
MESSAGES : 201
INSCRIPTION : 17/06/2021
RÉGION : Alsace
CRÉDITS : vocivus

UNIVERS FÉTICHE : réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

patrick

Texas's secret [Monkeymama] - Page 6 Empty

HenryCavill320-038.jpg
Nate
Carmichael

J'ai 25 ans et je vis au Texas, USA. Dans la vie, je suis cowboy et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.


You're a cowboy like me, perched in the dark, telling all the rich folks anything they wanna hear like it could be love, I could be the way forward only if they pay for it, you're a bandit like me, eyes full of stars, hustling for the good life, never thought I'd meet you here, it could be love, we could be the way forward and I know I'll pay for it.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 6 Giphy

Nate, le gendre idéal. Souriant, agréable, serviable, toujours poli et surtout d'une gentilesse à toute épreuve. Il vit seul avec sa mère depuis que son père est mort et s'en occupe du mieux qu'il peut. C'est quelqu'un sur qui on peut compter qui n'a pas peur de se salir les mains pour gagner quelques sous ou rendre service. Dans le petit village où il habite, tout le monde l'apprécie et nombreux sont les pères de famille qui tentent d'arranger des rendez-vous galants avec leurs filles. Faut croire qu'il est vraiment difficile car malgré des rendez-vous presque toutes les semaines et quelques petites amies, le jeune homme n'est toujours pas marié...
C’était logique dans un sens, d’avoir encore quelques réserves concernant Matt. Pas plus tard que hier Nate lui avait collé son poing dans la figure et il en portait encore les marques sur le visage. Il lui avait dit des choses horribles, totalement insoutenable. Si c’était pardonné, ce n’était pas encore oublié. Mais Nate savait que le temps était compté. Ses deux mois allaient passer bien vite qu’ils ne le pensaient et il ne voulait pas repartir d’ici en ayant l’impression d’avoir perdu du temps. Il fallait donc qu’il se dépasse, qu’il se libère d’une certaine timidité qu’on ressent naturellement dans tout début d’une relation. Si on pouvait dire que c’était une relation… Nate ne savait pas vraiment quelle étiquette mettre sur ce qu’il vivait. Tant pis. Il n’en avait pas vraiment besoin. Pas pour l’instant, en tout cas. Il restait focalisé sur l’instant présent et, dans l’instant présent, Matt était encore bien plus gêné. Il avait détourné le regard quand Nate s’était retrouvé nu. Nate gardait le sourire. Il était compréhensif avant tout, patient aussi. Il le regardait faire, curieux, depuis l’eau dans laquelle il se baignait. Mais une fois que Matt était lui aussi nu et qu’il était entré dans l’eau, Nate comprit qu’il n’allait pas se détendre tout seul. Il avait besoin d’aide. Matt de dos, Nate s’approcha de lui. Comme plus tôt dans la journée, il avait passé ses bras autour de lui et posé sa tête sur son épaule. Il soupirait, satisfait de retrouver le contact si particulier de leurs deux corps nus. « Ça va, tu vois… » qu’il avait murmuré dans son oreille avant de déposer un baiser sur sa tempe. Une de ses mains était légèrement descendu le long de son torse, puis de son ventre, avant de retrouver sa place initiale. Il voulait juste le rassurer, le mettre en confiance. Guidé par les plus belles intentions, il s’écarta de Matt et commença à masser le haut de son dos. « Détends-toi. » qu’il l’invita à faire en cherchant les points de tension qui étaient, sans surprise, nombreux.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3625
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Texas's secret [Monkeymama] - Page 6 Empty

XpORiKr.png
Matthew Jansen
J'ai 29 ans et je vis au Texas, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors pas trop bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Je m'en fous en fait.

Texas's secret [Monkeymama] - Page 6 Peaky-blinders-cillian-murphy

Je fermais les yeux alors qu'il venait passer derrière moi. J'étais encore un peu tendu, davantage même de le sentir venir m'enlacer comme ça. C'était quand même un peu gênant, surtout que là, on était nus tous les deux. Je hochais doucement la tête en le sentant venir m'embrasser doucement. Ca allait oui. Je me détendais petit à petit. Il savait vraiment y faire ce coin. Je sentais ses mains sur mes épaules, dénouant mes muscles douloureux.

- Ouais.... putain tu sais y faire. Ou est ce tu as appris à faire ça?

Je ris légèrement, avant de me laisser un peu plus aller sous ses massages. Il n'y avait pas de doute c'était vraiment le mec parfait, celui que toutes les filles rêveraient d'avoir. Il était doux, gentil, charmant. Il était beau, avait un sourire à tomber par terre. Il savait cuisiner et surtout faire des maquillages absolument divins. Et pourtant il ne voulait pas de fille. Il était là, avec moi... C'était encore moins normal. Un gars comme lui ça devait avoir une femme. Je l'imaginais parfaitement dans une jolie petite maison, une femme entrain de lui préparer un diner et lui jouant avec ses enfants dans le salon. C'était pour ça qu'il était fait. Moi je n'étais pas normal. Je ne me voyais absolument pas avec une fille. Le charmant petit tableau de famille je n'avais pas ma place dedans, pas comme lui. Alors que je finisse comme... comme ça, c'était normal. Mais pas lui.

Je fini par me retourner, mettant fin à la douce pression de ses mains sur mes épaules. Je le fixais dans les yeux. Non ce n'était pas normal qu'il soit là avec moi. Et pourtant... j'en étais heureux.

Je passais doucement une main sur sa joue avant de venir l'attirer à moi pour l'embrasser. J'allais coller mon corps contre le sien, lâchant un gémissement de plaisir. Oui, il était sublime et pour deux mois encore il était juste à moi.

- Ok j'avoue je voulais te voir nu. Et... et peut être remettre ça...

Je lui souris un peu mal à l'aise avant de reprendre ses lèvres avec envie.

Il accepta plutôt bien mon programme. On n'était jamais arrivé jusqu'à la maison. On s'était allongé sur les bords du lac, nos corps collés l'un contre l'autre. J'avais terriblement envie de lui. Je pris mon temps cette fois. On ne s'était pas jeté l'un sur l'autre complètement bourré. Je ne lui avais pas non plus sauté dessus après qu'on se soit battu. Je me collais contre lui, mes mains allant caresser son torse alors que je ne quittais pas ses lèvres. On devrait peut être aller dans la maison...


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Texas's secret [Monkeymama] - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Texas's secret [Monkeymama]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UploadHero ] La Cuisine au beurre [DVDRiP]
» [UploadHero] Les Vieux de la vieille [DVDRiP]
» Sérénade au Texas [DVDRiP]Comédie musicale, Western

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers historique :: Contemporain-
Sauter vers: