-19%
Le deal à ne pas rater :
SSD interne M.2 NVMe Crucial P2 (CT1000P2SSD) – 1 To
87.54 € 107.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 16  Suivant
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3287
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 5 Empty

174125032.jpg
Dagnir
J'ai 29 ans et je vis à Melehtë. Dans la vie, je suis roi et je m'en sors bien, vraiment bien même. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, libre de ma vie et je le vis plutôt bien, trouver une épouse n'est vraiment pas ma priorité.

.


Alexander Skarsgard :copyright:️ shadows

- Elle est devenue quoi cette esclave ? Elle vient toujours dans votre lit ?

- Elle est morte.

Il n'avait pas besoin de connaitre les détails. Le connaissant, comme je commençais à le connaitre, il n'apprécierait pas vraiment de savoir que je m'étais baigné dans le sang de ma première maitresse. Il me regarderait dégouté ou quelque chose dans le genre. Ca couperait ses envies et j'aimais beaucoup trop le sentir se tortiller comme ça contre moi, réclamant silencieusement plus d'attention, plus de caresses. J'aimais beaucoup trop jouer avec lui comme ça. Moi aussi j'avais terriblement envie de le prendre là tout de suite. Mais je tiendrais le coup. J'attendrais que l'on soit rentré tout deux dans ma tente et notre nuit n'en sera que plus délicieuse je le savais.

- Et à quel âge, êtes-vous dirigé vers les hommes ? Cela s’est fait naturellement ? Vous n'avez aucune préférence entre les deux genres ?

- Ca s'est fait tout seul oui. Les années passant j'ai multiplié les expériences. D'abord une femme puis deux... puis j'ai commencé à fréquenter les bordels, à me joindre des orgies. C'est là que j'ai commencé à gouter aux plaisirs masculins. J'aime varier les plaisirs. Je prends le plaisir là où il est, sans m'attarder sur le sexe de la personne. Je trouve une personne belle, qu'elle ait un corps d'homme ou de femme n'a rien à voir là dedans.

J'appuyais un peu plus mes caresses, effleurant doucement son membre sans plus m'y attarder. Je venais mordiller la peau de son cou, dans le petit creux juste en dessous de son oreille.

- Je sais que tu en as envie... mais je veux te l'entendre dire. Je veux que tu me dises ce que tu meurs d'envie que je te fasse.

Il luttait contre ses envies, se sermonnant en se disant que c'était mal, que ses dieux lui en voudraient. Moi tout ce que je voulais c'était qu'il s'y abandonne, qu'il se laisse complètement aller. Je voulais le voir admettre qu'il avait envie de moi, de mon corps, de mon membre en lui le pilonnant sans ménagement. Je voulais qu'il se rende, qu'il soit totalement à moi. Ca n'en serait que plus délicieux encore, de savoir qu'il me désirait autant que je le désirais.



Revenir en haut Aller en bas
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 436
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
cat

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 5 Empty

https://images2.imgbox.com/dd/3e/8oKxK8Lh_o.gif

Calion

J'ai 25 ans ans et je vis à Rainë, la Paisible. Dans la vie, je suistout le monde dans la Vie du royaumeet je m'en sors moyennement. Je ne sais pas quoi de ma vie. Sinon, grâce à ma chance, je crois que je suis célibataire au desespoir de mes parents et je le vis plutôt bien.

Je ne sais comment me présenter. Mais mon destin n'était promis qu'à ma moitié et non, l'être craint de nos royaumes. Laisse-moi te conter cette histoire.


Gijs Blom by Blimey! on Bazzart

Penser à des obscénités est une chose. Le dire en est une autre. Et savoir qu’il tuait ses conquêtes devrait me calmer. Mais non, il me découvrir des points sensibles de mon être et provoque un gémissement contenu.

Je suis anormal.

Ce n’est pas normal de désirer son geôlier. Ce n’est pas normal de vouloir des caresses d’un dictateur.

Je suis fou.

Je ne vois pas d’autres explications. Pourtant, je suis toujours aussi haletant, dépendant d’une nouvelle substance que, lui seul, peut provoquer. Comment ai-je pu me laisser avoir aussi facilement ? Chaleur qui se diffuse en moi, qui ne cesse de me rendre perverti. Je cherche contact avec sa main. Mais il refuse de m’offrir ce répit que je cherche. L’avoué, devant tout le monde ? Je ne peux pas. C’est trop dur. Les mots bloquent. Ça me gêne. Je ferme les yeux, et je vois tout le campement m’observer. Je ne sais pas quoi faire. Je suis tétanisé. Le Roi continue, m’encourage, se répète. J’ouvre la bouche une première fois, ce qui me rend bien plus sonore. Ma honte grime d’un niveau. Je souffle et tente de me reprendre.

- Je .. Je … Je n’y arrive pas. Y’a trop de monde. Pardon Roi.

Je serre les dents, alors qu’il ne cesse de m’infliger son expérience, sans pour autant, effectuer l’interdit. Cette délivrance. Les larmes commencent à monter. Mon entrejambe surchauffait. Je me frotte contre la selle. J’ai perdu la tête.




Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 5 Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3287
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 5 Empty

174125032.jpg
Dagnir
J'ai 29 ans et je vis à Melehtë. Dans la vie, je suis roi et je m'en sors bien, vraiment bien même. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, libre de ma vie et je le vis plutôt bien, trouver une épouse n'est vraiment pas ma priorité.

.


Alexander Skarsgard :copyright:️ shadows

- Je .. Je … Je n’y arrive pas. Y’a trop de monde. Pardon Roi.

Je laissais échapper un petit rire en l'entendant. Je retirais mes mains ne le touchant plus et m'occupant uniquement de mes rennes.

- Dommage pour toi. Tu vas devoir rester comme ça jusqu'à ce que j'ai le temps de m'occuper de toi en privé. Je t'aurais bien proposé de le faire là sur le cheval. C'est faisable, je l'ai fait une fois. Mais je pense que... il y a trop de monde pour que tu acceptes de te mettre les fesses à l'air sur mon cheval.

Je l'avais fait mais ce n'était pas vraiment pratique en fait. On aurait mieux fait de s'arrêter pour s'envoyer en l'air mais nous étions tout deux pressés par le temps et surtout jeunes et imbéciles. Un défi qu'on s'était lancé tous les deux de le faire de façon toujours plus extravagante.

Je ne le touchais plus, laissant le reste de la journée se passer tranquillement. Aegnor avait fini par me rejoindre. Il n'avait fait aucun commentaire sur la position du gamin. Il avait appris depuis bien longtemps à tenir sa langue. Je lui donnais quelques ordres sur comment dresser le camp avant de le laisser partir. On arriva quelques heures plus tard. La tente de commandement avait été montée avant que j'arrive. Je laissais le gamin là.

- Ils ne vont pas tarder à monter ma tente. Je te laisse m'y attendre et je te ferais porter le repas aussi. Et... je te promets que je réglerais ton petit problème ensuite même si tu ne m'as pas supplié de le faire.

Je lui souris avant d'aller rejoindre mes généraux dans la tente de commandement. J'avais donné rapidement un ordre à un des soldats pour qu'il surveille le gamin et s'occupe de lui et de le nourrir avant que je ne le rejoigne.

Je restais un moment sous la tente de commandement. On n'avait pas fait autant de route que j'espérais. Il nous faudrait presser le pas le lendemain ou choisir de prendre un peu plus de temps pour faire le tour du pays. J'avais envie d'aller vite. Je ne supportais plus cette inaction à laquelle me contraignait l'hiver. Mais je savais aussi que la voix de la sagesse me poussait à être patient. On avancerait à notre allure, peu importe le temps qu'on prendrait. J'espérais simplement que l'inactivité ne ferait pas dérayer les hommes. Je n'avais pas envie de devoir punir certains d'entre eux. Le faire serait drôle mais je n'aimais pas perdre des hommes.

Je rejoignis le gamin dans ma tente plus tard. J'entrais avec un léger sourire en le voyant là à m'attendre.

- Alors... je t'ai manqué mon joli?

Je retirais ma chemise tout en le regardant.

- Est ce que maintenant qu'on est seuls... tu vas accepter de me dire ce dont tu avais envie sur le cheval... ce que tu voulais que je te fasse...?

Je le pris par la taille et venais le plaquais contre moi. Mon érection se faisait déjà sentir à travers mon pantalon et j'étais certain qu'il pouvait le sentir. Je me penchais sur lui, allant dévorer et mordiller le petit coin de son cou que j'avais découvert alors qu'on montait tous les deux.

Revenir en haut Aller en bas
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 436
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
cat

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 5 Empty

https://images2.imgbox.com/dd/3e/8oKxK8Lh_o.gif

Calion

J'ai 25 ans ans et je vis à Rainë, la Paisible. Dans la vie, je suistout le monde dans la Vie du royaumeet je m'en sors moyennement. Je ne sais pas quoi de ma vie. Sinon, grâce à ma chance, je crois que je suis célibataire au desespoir de mes parents et je le vis plutôt bien.

Je ne sais comment me présenter. Mais mon destin n'était promis qu'à ma moitié et non, l'être craint de nos royaumes. Laisse-moi te conter cette histoire.


Gijs Blom by Blimey! on Bazzart

Frustration. C’est ce qui m’accompagne tout le long du voyage. Je ne dis rien. J’avais toujours mon problème d’entrejambe qui se calmait mais revenait vite au galop, au moindre geste de la part du Roi. Alors qu’il avait bel et bien decidé de ne pas me soulager. C’est affreux d’offrir une friandise mais une seconde.

Qu’est-ce que je raconte ?

Je soupire longuement. Je finis par somnoler par moment, me nichant contre son torse. A défaut d’avoir pitié de moi, autant qu’il serve autrement mais je me gardais bien de le lui dire. Je suppose que vu tous nos échanges, je n’allais pas avoir à une autre discussion. Ça serait un miracle.

Une halte bien trop sonore à mon gout me réveille. Je sursaute, me frottant les yeux, pour m’éveiller pour rapidement. Les consignes sont données. Et ça me calme aussitôt. Je ne cessais de penser que tout le campement m’avait vu et entendu alors je fais tout pour ne croiser le regarde de quiconque.

C’est un soldat pas plus grand que moi et probablement le même âge que moi qui m’accompagne. C’est donc naïvement que j’ai eu espoir qu’il me laisse me promener dans tout le campement pour, au moins, me dégourdir les jambes. Mais il est parfaitement formé tant il est incorruptible. Je râle dans ma langue natale, à deux doigts de l’insulter. Mais je ne dis rien, observant comment les autres font naitre de leur main, les appartements du Roi. Le retour de la couleur sang. Ennuyé et épuisé, que je rentre.

La première chose que je fais, c’est demander à me laver. Je ne sais pas combien de temps, j’ai devant mais je veux être propre et sentir bon. Pour soigner mon mental mis à mal. Du lait et des fleurs, pour ravir mon humeur, je fais trempette jusqu’à que le soldat m’apporte à manger. Il m’ordonne de sortir. Et je le toise. J’écoute une seule personne ici et ce n’était clairement pas lui. Il se répète et je l’ignore. Jusqu’à qu’il me menace de révéler mon insolence au Roi. Mufle ! Je quitte mon bain d’un bond – chose que je regrette – je pensais qu’il allait se tourner mais non. Ça aussi, je pouvais le dire au Roi mais il se contente d’hausser les épaules. Il avait de la chance que je sois humain – contrairement à eux – parce que je ne voulais pas avoir sa mort sur la conscience si le Roi apprenait qu’un autre m’avait vu nu. Et j’espère qu’il ne le saura jamais. Je me sèche et enfile une tunique ainsi qu’une fourrure pour me réchauffer. Je m’installe pour manger. Mais ça me déplait d’être seul sur les regard ardent de mon geôlier temporaire. Je l’invite à manger mais ne se donne même pas la peine de me répondre. J’ai envie de lui jeter de l’eau à la figure pour son manque de politesse. Mais entre un vaillant soldat et moi, je doute que je fasse le poids. Je n’oublie pas ce que m’avait dit le Roi. Je n’ai aucune influence sur lui.

C’est dans l’animation du campement qui se fait sans moi que je termine mon repas. Refus d’aller porter ma gamelle aux ravitaillements. Je ne suis pas fait en sucre, pardi ! Je décide de l’ignorer. Lui et moi ne deviendrons jamais amis. Je retourne dans les livres que j’avais trouvé avant de tomber malade. Je m’allonge sur le ventre pour entamer ma lecture. Et ce n’est qu’au bout d’une heure que le Roi apparait et mon ennemi disparait, non sans un regard sur moi, quand le Roi est dos à lui. Je me lève d’un bond, surpris et me radoucit en voyant son sourire. Je ne m’y ferais jamais. Je suppose qu’il en faisait chavirer plus d’un. Once de jalousie qui ronfle gentiment mais je ne l’interprète pas ainsi.

Il vient se coller à moi, et il réveille tous mes instincts que j’avais - enfin - réussi à endormir. Mon bassin se frotte contre le sien machinalement, tandis qu’un couinement trahit mon excitation. Je ne comprenais toujours pourquoi une partie du cops pouvait impulser un tel désir. Mais je doute que le Roi me réponde maintenant que nous étions loin des regards.

- Je suppose que je voulais dire que j’aimerais bien que vous me montriez comment on apprécie les plaisirs de la chair. Mais ma requête m'a été odieusement refusé. Est-ce qu'il existe des châtiments dans ce cas la ?

Mais je n’avais pas oublié qu’il m’avait laissé dans un état indécent et avec un soldat détestable, alors, je me détache de lui pour nous servir un verre. J’avais compris que j’étais plus apte à oublier mes Dieux dans l’ivresse et à m’exprimer plus facilement.

- Vous n’êtes pas éreinté par le voyage ?




Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 5 Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3287
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 5 Empty

174125032.jpg
Dagnir
J'ai 29 ans et je vis à Melehtë. Dans la vie, je suis roi et je m'en sors bien, vraiment bien même. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, libre de ma vie et je le vis plutôt bien, trouver une épouse n'est vraiment pas ma priorité.

.


Alexander Skarsgard :copyright:️ shadows

Je ne prêtais pas attention au soldat qui quittait la tente alors que j'arrivais. Je lui avais simplement dis de le surveiller jusqu'à ce que la tente soit prête, de l'installer dedans et de lui fournir un repas. Il avait pris son travail un peu trop au sérieux. J'espérais simplement qu'il n'ait pas touché à mon bien. Il risquait de le regretter amèrement si ça avait été le cas.

Je me concentrais plutôt sur le gamin. Il était là, juste devant moi, beaucoup trop tentant pour que je puisse y résister. Je n'avais cessé de penser à lui pendant le temps qu'avait duré notre réunion. J'avais attendu avec impatience le moment où je pourrais le rejoindre dans ma tente, me glisser dans les draps, le faire mien...

Je sentais l'envie monter alors que je le serrais contre moi. Je fus récompensé en entendant ses gémissements de plaisir, son propre bassin bouger contre le mien. Il en avait envie lui aussi je le voyais bien et cette idée m'excitait encore un peu davantage.

- Je suppose que je voulais dire que j’aimerais bien que vous me montriez comment on apprécie les plaisirs de la chair. Mais ma requête m'a été odieusement refusé. Est-ce qu'il existe des châtiments dans ce cas la ?

Je grognais alors qu'il se détachait de moi. Un châtiment? Pensait il vraiment qu'il pourrait jouer à ce petit jeu là avec moi? Je n'avais que peu de patience et je n'en aurais aucune si il tentait de me frustrer ainsi. Mes nerfs avaient été mis beaucoup trop à rude épreuve pendant notre chevauchée. J'avais besoin de lui, de son corps, maintenant.

- Vous n’êtes pas éreinté par le voyage ?

- Il en faut beaucoup plus pour me fatiguer.

Je venais le rejoindre à la table à laquelle il était se servant du vin. Je venais me plaquer contre son dos, le laissant face à la table.

- Je suis surtout frustré. J'ai passé la journée comme ça, à avoir ma queue contre tes fesses, sans pouvoir les prendre.

J'agrippais ses hanches et venais presser mon membre contre ses fesses pour lui faire sentir à quel point la situation avait été... tendue pour moi. Je laissais mes mains parcourir son corps à nouveau, me retenant beaucoup moins que lorsque nous étions à cheval. Je les passais sous sa tunique, défis son pantalon et le fis glisser de ses hanches. J'attrapais son membre et commençais à le caresser lentement.

- Et ne me fais pas croire que tu n'es pas frustré toi aussi. Tu voulais que je te montre à quel point je peux te donner du plaisir. Maintenant que nous sommes seuls, je te promets que je ne refuserais plus de te le montrer. Et ça toute la nuit.

Je glissais un doigt dans son intimité alors que mon autre main continuait ses aller et venues sur son membre. Je le préparais rapidement ainsi avant de venir le prendre d'un coup, m'enfonçant en lui dans un gémissement de plaisir. Je le gardais plaqué contre moi, ma main s'activant sur son membre pendant que je commençais mes va et vient en lui.

Revenir en haut Aller en bas
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 436
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
cat

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 5 Empty

https://images2.imgbox.com/dd/3e/8oKxK8Lh_o.gif

Calion

J'ai 25 ans ans et je vis à Rainë, la Paisible. Dans la vie, je suistout le monde dans la Vie du royaumeet je m'en sors moyennement. Je ne sais pas quoi de ma vie. Sinon, grâce à ma chance, je crois que je suis célibataire au desespoir de mes parents et je le vis plutôt bien.

Je ne sais comment me présenter. Mais mon destin n'était promis qu'à ma moitié et non, l'être craint de nos royaumes. Laisse-moi te conter cette histoire.


Gijs Blom by Blimey! on Bazzart

Ses propos raisonnent en moi, beaucoup trop fort. Sensation électrique qui parcourt mon être. Le sentir si vigoureux dans mon dos. Je n’arrivais toujours pas à croire que c’était de mon fait. Je ris doucement, malgré tout. Nous avions été dans le même état durant notre trajet, bien qu’il ait pu me soulager un temps.

Impatient, il me met à nu, je le laisse faire. De toute façon, je n’allais pas pouvoir le faire attendre plus longtemps, il m’aurait déjà jeté sur le lit, ou sur cette table. Et c’est visiblement le support de notre crime.

Bouche entrouverte, exprimant, la faiblesse qu’il provoque, je couine et me mords les lèvres pour tenter – le mot le plus important – d'être silencieux. Mais chacun de ses gestes, de ses mots me retournent l’estomac, réveille ce fugace sentiment qui m’emporte sans jamais l’attraper.

Mes yeux vrillent quand il me possède. Ma voix chevrote, perd en crédibilité. Je ferme les yeux, myocarde qui s’envole, je ne suis qu’une poupée de chiffon entre ses cajoleries. Vague après vague, il m’honore de sa masculinité, j’accueille avec délectation ses efforts. Ma raison s’enfuit, laissant place à son jumeau, le désir.

Je sens mon entrejambe tressauter, signe d’imminente explosion que je n’arrivais toujours pas à contrôler. Mes mains agrippent la table. Ses à-coups, sont puissants, impérieux, royales. Et je me laisse aller, mes râles plus aigus que les siens. Son nom au bord des lèvres quand l’orgasme me fauche. Je m’accroche à la table pour ne pas tomber, il me faut quelques minutes pour reprendre mes esprits et rouvrir les yeux.

Intimidé, je n’ose le regard et je serre enfin ces fameux verres de vin. Je me retourne enfin face à lui, visage rougie par notre ébat et je lui tends le verre. Mon regard le fuit. Je déteste ce moment, où je culpabilise. Quand la réalité me rattrape. Je déteste bafouer mon éducation. Ambivalence dans mon attitude. Je le nierais de ne pas apprécier ce qu’il m’offre mais je trahis tout mon peuple. Avais-je au moins, une quelconque influence sur ses décisions ? Je l’espérais véritablement.  



Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 5 Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3287
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 5 Empty

174125032.jpg
Dagnir
J'ai 29 ans et je vis à Melehtë. Dans la vie, je suis roi et je m'en sors bien, vraiment bien même. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, libre de ma vie et je le vis plutôt bien, trouver une épouse n'est vraiment pas ma priorité.

.


Alexander Skarsgard :copyright:️ shadows

Mon membre allait et venait en lui, m'arrachant des gémissements de plaisir. Mais ce que j'adorais par dessus c'était le voir perdre la tête. Il laissait tomber ses préceptes de petit puceau frigide à cause de moi. Je le dominais, faisant tomber toutes ses barrières l'entrainant avec moi dans ma luxure et c'était terriblement jouissif. Parce qu'il était entrain de devenir totalement mien. Ce n'était pas juste un trou dans lequel je me vidais, un corps avec lequel je prenais du plaisir. C'était un esclave, mon esclave et je comptais bien le rendre totalement dépendant de moi, faire de lui mon bien à tous les égards.

Je le sentis se libérer avant que quelques instants plus tard je ne vienne à mon tour, déversant ma semence en lui. Je me retirais et le lachais avec un petit sourire aux lèvres. Je savourais ma victoire. J'avais réussi à le rendre fou toute la journée, à ce qu'il finisse par mourir d'envie d'avoir ma queue en lui.

Il se retourna et je pus voir son regard, me fuyant, essayant de dissimuler ce qu'il ressentait, le dégout qu'il était entrain d'éprouver. C'était encore plus risible. Il ne pouvait s'empêcher d'avoir envie de moi. Et il aimait ça, en même temps qu'il se détestait pour ça.

J'attrapais son visage dans ma main, le serrant sans ménagement et le forçant à me regarder. Je plongeais mon regard dans le sien, essayant de sonder son âme.

- Tu as honte n'est ce pas? Je peux le voir. Tu te dégoutes en cet instant. D'avoir couché avec moi, mais surtout d'avoir aimé ça, d'avoir espéré toute la journée ce moment où je te baiserais sauvagement, où je te ferais crier de plaisir...

Je le relâchais avec un petit rire. J'attrapais mon verre de vin avant de partir m'installer sur le lit, le sirotant tranquillement.

- Tu es ridicule gamin, tu le sais ça? Tu te prends beaucoup trop la tête. Où est le mal? On ne fait que se faire du bien. Je ne suis pas d'accord avec le fait qu'on soit tous fait pour souffrir sur terre ou d'autres conneries du genre.

Je repris une gorgée de mon verre, secouant doucement la tête.

- Si nos corps sont capables d'éprouver du plaisir, c'est bien pour une raison. Ce serait ça, la vraie honte, que de ne pas profiter de ce que la nature nous a offert.

Je tapotais le lit, montrant la place juste à côté de moi.

- Allez... viens par là. Et cesse de bouder. Profite simplement de ce que je t'offre. Tu pourrais être entrain de te tuer au travail dans les champs. Tu pourrais être serré autour d'un feu de camp à te geler les couilles. Tu pourrais même être mort. Mais tu es là. Dans une tente confortable, avec de bons repas, un vin délicieux et tu prends ton pied nuit après nuit. Il y a pire comme sort tu ne crois pas?


Revenir en haut Aller en bas
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 436
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
cat

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 5 Empty

https://images2.imgbox.com/dd/3e/8oKxK8Lh_o.gif

Calion

J'ai 25 ans ans et je vis à Rainë, la Paisible. Dans la vie, je suistout le monde dans la Vie du royaumeet je m'en sors moyennement. Je ne sais pas quoi de ma vie. Sinon, grâce à ma chance, je crois que je suis célibataire au desespoir de mes parents et je le vis plutôt bien.

Je ne sais comment me présenter. Mais mon destin n'était promis qu'à ma moitié et non, l'être craint de nos royaumes. Laisse-moi te conter cette histoire.


Gijs Blom by Blimey! on Bazzart

On ne peut rien cacher au Roi. Ce sanguinaire qui croque la Vie à pleine dent. Attrape le plaisir là où il est, sans se poser de questions. Au fond, je suppose qu’il avait raison. Pourquoi se restreindre ? Mais je n’avais pas été éduqué ainsi. On devait travailler pour mériter. L’oisiveté n’était pas permise, ou alors, après un dur labeur. Nous n’étions pas rabat-joie mais nous avions nos célébrations pour se féliciter. Pour autant, le Roi ébranle mes convictions. Il s’amuse, et fait la guerre en même temps. Pire, il envahissait les terres de ses alliés sans jamais se priver. Alors pourquoi, on ne nous a pas appris la même chose ? Et pour la première fois, j’en veux de ne pas être un guerrier. Son armée semblait si libre, contrairement à nous, bercés dans des préceptes qui comme il l’avait dit, aurait pu me faire tuer. Et mon sort est d’être la pute du Roi. Adhérer à sa vision serait si simple. Pourquoi résistait ? Je bois une gorgée pour m’étourdir et je finis par aller le rejoindre.

- Apprenez-moi à me battre au lieu de me laisser grossir ici. Je meurs d’ennui et cette tente me rend malade. Je veux être utile, et non uniquement votre récipient à foutre.

Je parle, je quémande, mais je n’ose pas le regarder franchement. Mais c’était vraiment mon ressenti, je n’en pouvais plus d’être coincé ici. Je voulais me mêler aux autres. Les étudier. Me lier avec eux, sans arrière-pensée ! Juste être utile.

Et enfin, je le regarde, j’arbore un visage sérieux malgré l’ivresse qui me happait lentement mais sûrement. Au point de délier ma langue.

- Je ne sais pas moi, vous n’avez pas besoin d’un écuyer ? Ou d’un porteur de je ne sais quoi ? Pourquoi, je dois rester enfermé ici ? Je ne suis pas si fragile que cela, vous savez. Je peux faire des choses qui n’incluent pas ma bouche et mes fesses. Je sais me servir de mes mains... Bon, pas dans le sens que vous pensez … Mais je suis capable... Je n’aime pas votre regard … On dirait que vous allez me manger... C’est assez … Excitant … Non … ça m’agace … Arrêtez, ça me déstabilise … Bon d’accord, je me tais.

Je termine ma coupe avant de me faire tuer. Je crois que je suis fou de jouer autant avec ma Vie. Alors que je n’avais pas encore quitté mon royaume.



Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 5 Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3287
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 5 Empty

174125032.jpg
Dagnir
J'ai 29 ans et je vis à Melehtë. Dans la vie, je suis roi et je m'en sors bien, vraiment bien même. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire, libre de ma vie et je le vis plutôt bien, trouver une épouse n'est vraiment pas ma priorité.

.


Alexander Skarsgard :copyright:️ shadows

Il voulait apprendre à se battre, c'était la meilleure celle là. Se battre... et puis quoi encore? Il n'avait pas l'allure d'un soldat. Et de toute façon je ne l'avais pas pris pour ça. Des soldats j'en avais pleins, des bons et des moins bons. Mais des petits culs à foutre, je ne voulais que lui pour le moment. Alors non il n'allait pas aller se faire taper dessus par mes hommes pour apprendre à se battre. Après il allait avoir des bleus et il n'y avait rien d'excitant dans les bleus.

Je souriais alors qu'il continuait de parler. Il s'embrouillait dans ses paroles, probablement l'alcool qui lui montait à la tête. Il parlait de sa bouche, de ses fesses, de ses mains... Je souris encore plus alors qu'il se plaignait de mon regard. Comme si j'allais le dévorer... oh mais c'était bien mon envie pour le moment. Je n'allais pas le cacher. Je ris légèrement alors qu'il ralait avant d'arrêter de parler. Je le laissais terminer sa coupe de vin avant de venir sur lui, le renversant sur le lit. Je me glissais entre ses cuisses sans perdre mon sourire gourmand.

- J'ai déjà des hommes prêts à se battre pour moi. J'en ai des tas même. J'ai également un écuyer, deux même, et tout un tas qui se bousculent pour l'être. Mais des jolis petits culs comme le tien, je n'en ai qu'un seul. Tu es la seule personne que je veux dans mon lit en ce moment. Alors je ne vais pas te laisser aller te fatiguer ou te faire mal à me servir alors que j'ai déjà du monde pour s'occuper de ses basses besognes. Toi je te garde rien que pour moi.

Je me penchais pour aller mordiller son cou, juste à l'endroit qui l'avait rendu fou un peu plus tôt dans la journée.

- Et tu m'es très utile comme ça. Tu n'imagines pas à quel point...

J'écartais un peu plus ses cuisses avant de le pénétrer d'un coup de rein.

- Sais tu à quel point j'ai besoin de ça? De m'enfoncer ainsi en toi, de sentir tes chairs se contracter autour de mon membre.

Je caressais doucement son torse, le griffant légèrement alors que mes coups de rein allaient pilonner sa prostate.

- C'est tellement jouissif... j'y pense toute la journée... j'ai attendu ce moment depuis ce matin... à chaque fois que je sentais tes fesses frotter contre mon membre, je rêvais de pouvoir l'enfoncer en toi...

Je me retirais presque complètement avant de le pénétrer à nouveau, reprenant avec force mes coups de rein.

- Pourquoi te ferais je faire autre chose? Pourquoi te mettrais je en danger? Quand tout ce que je veux c'est de t'avoir dans mon lit.



Revenir en haut Aller en bas
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 436
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
cat

Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 5 Empty

https://images2.imgbox.com/dd/3e/8oKxK8Lh_o.gif

Calion

J'ai 25 ans ans et je vis à Rainë, la Paisible. Dans la vie, je suistout le monde dans la Vie du royaumeet je m'en sors moyennement. Je ne sais pas quoi de ma vie. Sinon, grâce à ma chance, je crois que je suis célibataire au desespoir de mes parents et je le vis plutôt bien.

Je ne sais comment me présenter. Mais mon destin n'était promis qu'à ma moitié et non, l'être craint de nos royaumes. Laisse-moi te conter cette histoire.


Gijs Blom by Blimey! on Bazzart

Comment veux-tu que je réfléchisse quand il tisse cette bulle de luxure ? Je couine quand il attrape ma peau entre ses dents, je gémis quand il me pilonne. Je me cambre, pour m’offrir totalement à lui. Son refus glisse sur mon corps, en sueur, je m’accroche à lui, passant mes bras dans son dos, le griffant, quand ses coups deviennent trop intenses. Je sais que je ne laisserais pas tomber aussi facilement. J’arriverais à sortir, un moment donné. Mais tout de suite, je voulais surtout qu’il m'étourdisse. Qu'il continue de m’enivrer.

C’était mon rôle.
Le soulager.

J’espérais au moins que mon corps le mettait véritablement de bonne humeur. Que ses soldats me remercieraient un jour. Ce n’était plus douloureux. Juste mon amour-propre qui en prenait un coup, à chaque fois que  j’exprime ma satisfaction. C’était triste d’avouer qu’il me comblait. Mais pour le moment, j’étais muselé. Je devais battre en retraite. Je resserre mes cuisses, l’encourage à aller plus profondément. Je tremble, ma tête tourne. Et je le mords à l’épaule quand la petite mort me fauche, sans prévenir. Ce doux phénomène qui m’échappe tellement mais je me délecte chaque fois qu’il me possède. Il m’empêche de réfléchir, de retrouver mes valeurs. Je ne le repousse pas, même quand il se libère bien après moi. Hagard, je l’observe et ramène une mèche de cheveux derrière son oreille. C’était .. Etrange. Il était si beau, je ne pouvais le nier. Main tremblante caressant sa joue. Faut vraiment que j’arrête de boire.

La nuit avance, et se partage entre nourriture et ébat jusqu’au matin. Et je me lève, difficilement, empli de culpabilité. J’e me rhabille, grimace de douleur. Roi insatiable, je ne comprends pas comment il faisait pour tenir ainsi. J’ai mal partout. Je m’étire, je frissonne et j’enfile ma cape. Je hèle un soldat afin d’avoir le plateau du matin. J’ose me mettre dehors, pour avoir un aperçu de la Vie du camp. Je soupire longuement. J’étais encore loin de mon objectif. Mais je profite de l’air frais, respirant plusieurs fois de suite. Et mon moment de répit s’arrête quand on m’apporte le repas. Je le dépose, sur le bord du lit, et j’ose réveiller le Roi. Je lui aurais bien tiré les joues. Je m’approche tout doucement. Et une paire d’yeux me laisse transi. J’oublie de respirer.  

- Bonjour Roi, bien dormi ?





Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 5 Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Hold me, Thrill me, Kiss me, Kill me ft. Patate Douce
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 16Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy-
Sauter vers: