Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» La Folie du Prince
{+18}À l'ombre de la malédiction [PV - Foxdream] - Page 6 EmptyAujourd'hui à 19:21 par Ezvana

» « Even on the darkest night, I will be your sword and shield, your camouflage. »
{+18}À l'ombre de la malédiction [PV - Foxdream] - Page 6 EmptyAujourd'hui à 19:03 par Touriste

» « Connais ton adversaire, connais-toi, et tu ne mettras pas ta victoire en danger. »
{+18}À l'ombre de la malédiction [PV - Foxdream] - Page 6 EmptyAujourd'hui à 18:59 par Stormy Dream

» Get out of my head !
{+18}À l'ombre de la malédiction [PV - Foxdream] - Page 6 EmptyAujourd'hui à 18:30 par Aloy

» Funambule feat Manhattan Redlish
{+18}À l'ombre de la malédiction [PV - Foxdream] - Page 6 EmptyAujourd'hui à 17:21 par Manhattan Redlish

» If these wings could fly
{+18}À l'ombre de la malédiction [PV - Foxdream] - Page 6 EmptyAujourd'hui à 16:24 par Aloy

» Recensement 2024
{+18}À l'ombre de la malédiction [PV - Foxdream] - Page 6 EmptyAujourd'hui à 16:10 par Scarlett Thompson

» Welcome to the Puppet Show - ☽ Rein ☾
{+18}À l'ombre de la malédiction [PV - Foxdream] - Page 6 EmptyAujourd'hui à 16:09 par Rein

» Un équilibre fragile (avec Nemo) [+18]
{+18}À l'ombre de la malédiction [PV - Foxdream] - Page 6 EmptyAujourd'hui à 16:03 par Scarlett Thompson

Le Deal du moment : -45%
SEB Batterie de cuisine 20 pieces compact inox ...
Voir le deal
119.99 €

LE TEMPS D'UN RP

{+18}À l'ombre de la malédiction [PV - Foxdream]

FoxDream
Messages : 222
Date d'inscription : 14/05/2022
Crédits : Unknow

Univers fétiche : Fantasy
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
FoxDream
Mer 27 Sep - 20:38

Edwin Til’Illan
J'ai 45 ans ans, mais mon corps est figé à ses 30 ans et je vis là où me mène mes pas. Dans la vie, je suis une vagabond, mercenaire, voleur, tout dépend ce que la vie m'offre. Je suis veuf et je le vis plutôt mal

Marque de la malédiction
Parler lentement. C’était une évidence, mais loin d’être si simple à appliquer, surtout en étant embarquer dans une conversation ou des explications. Certes il n’était pas très loquaces, mais réfréner des tics de langages ou seulement la façon dont il avait appris à communiquer n’avait rien de faciles et d’inné… Il lui promettait de faire des efforts et à lui-même une certaine patience. Une chose qu’il avait quelque peu perdu à force de côtoyer le moins de personnes possibles. « N’hésites pas, à poser des questions, ou me ralentir. » Lui dit-il en faisant l’effort de parler plus lentement pour être certain qu’elle saisisse mieux ses paroles.

Mais rapidement il reprit ses habitudes – pas mauvaise en soit – mais pas adapté à quelqu’un en apprentissage. Il n’avait pas besoin que Lyn lui dise pour le deviner. Ses grands yeux écarquillés et son expression lui suffirent. Edwin passa une main dans ses cheveux et croisa les bras, venant appuyer son dos contre la chaise. « Ca dépend, ce que tu veux en tirer. Il se força à parler plus lentement et plus distinctement cette fois si. L’alcool peut te faire oublier ta douleur et te rendre joyeuse. C’est ça euphorique. Il essayait de faire des phrases plus courtes, plus simples. Ca peut te rendre triste et agacé aussi. Te faire perdre le contrôle, en bien ou mal. Et si tu en bois trop, tu as très soif et mal de tête. » C’était une façon de décrire les effets de l’alcool, il l’espérait plus accessible pour elle. Maintenant, à moins d’expérimenter, il était compliqué de se rendre compte de ce que cela lui ferait.

Edwin étira le coin de ses lèvres en retour au sourire de Lyn. S’il lui parlait un peu plus aisément après leur longue journée, il restait encore dur de lui parler. Il remercia la serveuse qui revint, lui accordant une attention simplement polie, avant de revenir sur leur repas. « Je sais, que je lui plais. Dit-il, comme une simple constatation. Quand l’ambiance est détendue et joyeuse ou qu’ils veulent quelque chose, ils n’ont pas peur. Jusqu’au matin. Il détourna les yeux, observant les gens qui riaient et jouaient. Certains sont aussi attirés par ce que je dégage. » L’attrait du frisson, avant le rejet, ou simplement une âme plus attirée par les ténèbres.

Arthécate
Messages : 1321
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Jeu 28 Sep - 4:13

Ildilyntra {Lyn} Naëbàlar
J'ai 612 ans et je vis à Alendowë, au cœur de la forêt d'Arryn. Je fais partie du peuple d'Alèn, je suis guérisseuse et je m'en sors assez bien. Je suis veuve et je l'accepte.

Informations supplémentaires ici.


Je fus quelque peu étonnée de le voir se désintéresser de la jolie demoiselle. Elle-même semblait fort déçue, probablement parce qu'elle devait être habituée à plaire… Il suffisait de regarder les hommes présents dans la salle pour comprendre que nombre d'entre eux rêveraient de pouvoir bénéficier d'autant d'attention. Edwin, même s'il en avait tout à fait conscience, ne semblait pas s'en préoccuper le moins du monde.

Tu ne la trouves pas… jolie ?

J'écoutais ensuite ce qu'il me raconta au sujet des autres…De leur façon d'agir selon l'ambiance et le besoin.

"Certains sont aussi attirés par ce que je dégage."

Même si je comprenais les mots, certaines choses restaient encore très floues dans mon esprit. Comme pour sa description de l'alcool et surtout de ses effets, la relation qu'Edwin pouvait avoir avec ses congénères était empreinte de contradictions. Je me souvenais encore parfaitement de la réaction des marchands que nous avions croisés ce matin-là… Elle tranchait diamétralement avec celle de la jeune femme qui était venue nous apporter notre repas. J'observais donc Edwin avec attention, cherchant à comprendre ce qui pouvait expliquer cette différence…

Était-ce lié à son humeur ou plutôt à celle des autres ? Après tout, il paraissait bien plus détendu qu'au matin, même si ses expressions restaient fermées. Quant aux autres humains présents dans cette salle, je devinais que la plupart avaient bu beaucoup d'alcool.

Qu'est-ce que tu dégages ? lui demandais-je, sincèrement intriguée.

Je voyais les ombres, bien-sûr, il faudrait être aveugle pour ne point les remarquer. Je ressentais également leur présence… Mais ces dernières ne semblaient pas avoir le moindre effet sur moi… Enfin, jusqu'à ce que je me souvienne de l'inquiétude que j'avais ressenti lors de l'attaque des soldats. Une sensation qui m'avait étreinte au point de m'étouffer… Ce n'était pas une sensation très agréable. À l'inverse, je ne pouvais pas non plus oublier l'envie que j'avais pu sentir le matin même, celle de toucher sa peau…

Je secouais vivement la tête avant de prendre
une cuillère de ragoût… et grimaçais aussitôt. J'avais oublié que les humains aimaient utiliser des poudres colorées et parfumées pour aromatiser leurs plats. Si la senteur était plaisante, le goût s'avéra beaucoup trop fort pour moi… Sans parler de ce goût relevé et légèrement acidulé qu'ils qualifiaient de salé… Je préférais probablement la soupe, même si j'y retrouvais plus ou moins les mêmes parfums. Je n'en pris toutefois que quelques cuillerées.

Trop de goûts… Ça pique.

Peu habituées à ce genre de mets, mes papilles semblaient danser la gigue en s'entrechoquant les unes sur les autres… Les humains sont toujours si compliqués…

C'est, très différent de chez moi… soufflé-je en me perdant un instant dans la contemplation de la salle. Tout était si joyeux, si animé… Vivant, tout simplement… A l'inverse, mon peuple était…

Des cendres et du sang…

À cet instant, je pus ressentir une très vive douleur sur mon crâne. L'inscription sur ma peau me brûlait vivement… Puis, plus rien. Surprise, je relevais les yeux vers Edwin.

–[b] Je peux, avoir … alcool s'il te plaît ?[/i]

Moi aussi je voulais oublier ma douleur et retrouver ma joie… Je devais juste faire attention à ne pas trop en boire…


FoxDream
Messages : 222
Date d'inscription : 14/05/2022
Crédits : Unknow

Univers fétiche : Fantasy
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
FoxDream
Jeu 28 Sep - 12:51

Edwin Til’Illan
J'ai 45 ans ans, mais mon corps est figé à ses 30 ans et je vis là où me mène mes pas. Dans la vie, je suis une vagabond, mercenaire, voleur, tout dépend ce que la vie m'offre. Je suis veuf et je le vis plutôt mal

Marque de la malédiction
A la question de Lyn, Edwin s’intéressa un peu plus à la serveuse qui louvoyait entre les tables et servait d’autres clients. Plantureuse, le visage bien dessiné, des cheveux châtains. Sans être une beauté parfaite, elle était assez attirante. « Si, elle est plutôt jolie, mais bon, je ne suis pas d’humeur et en plus je ne crois pas que tu apprécierais que je parte pour aller avec elle, non ? » Même si Lyn semblait un peu plus rassuré par rapport à tout à l’heure et qu’elle explorait un peu plus l’endroit, il doutait qu’elle soit capable de bien saisir toutes les interactions pour le moment. La preuve pour l’homme qui l’avait abordé. Elle n’avait pas eu notion de ce qu’il sous-entendait pour la suite de leur soirée après un simple verre.

A la façon dont l’elfe l’observait, Edwin pouvait sentir que ses explications à propos des réactions des humains envers lui n’avaient pas été suffisamment claires. Il détourna les yeux, réfléchissant à la façon dont il pourrait expliciter les choses. En avait-il seulement envie ? Il n’était pas habitué de parler autant de sa malédiction. Pas dans ce sens. Certains se montraient plus curieux sur la façon dont il avait été maudit, comme s’il avait la moindre envie de raconter cette période. Lyn était différente de ce côté et il ne s’expliquait pas le fait qu’elle ne soit pas affecté.

Ses yeux aciers revinrent sur la jeune elfe. « Hm… Difficile à dire exactement, c’est plus des observations de ma part. Une espèce d’énergie sombre qui attire certains plus versés dans la violence et aux envies de puissance. » Au fil des années, c’est une chose qu’il avait pu noter à force de fréquenter des endroits plus ou moins bien. « Enfin, tu vois plus que moi ce que je dégage. Juste tu ne sembles pas affecté comme les autres. » Elle avait dit avoir être fasciné le matin… Etait-elle attiré par les ténèbres elle aussi ? Cette idée le dérangea un peu.

Edwin s’amusait de voir les expressions de Lyn, qui semblait découvrir tout du monde des humains. Il pouvait deviner qu’elle n’était sûrement jamais ou peu sorti de sa forêt. « J’imagine que tu n’as jamais vraiment côtoyé d’humains avant ça non ? » La questionna-t-il, bien qu’il se demandait comment elle maitrisait leur langue également. Edwin avait saisi le ragoût, prenant quelques cuillères avant de se figer sous la demande de Lyn. Il l’observa. Aurait-il à gérer une elfe soûle ? A quel point serait-elle résistante ou non si elle n’en avait jamais prit ? « Si tu veux, mais ne bois pas trop vite. » Lui conseilla-t-il. Il rappela la serveuse et lui commanda deux chopes de bière. Il pouvait bien se permettre un verre également. La serveuse ne tarda pas à ramener la nouvelle commande ?

Arthécate
Messages : 1321
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Jeu 28 Sep - 14:20

Ildilyntra {Lyn} Naëbàlar
J'ai 612 ans et je vis à Alendowë, au cœur de la forêt d'Arryn. Je fais partie du peuple d'Alèn, je suis guérisseuse et je m'en sors assez bien. Je suis veuve et je l'accepte.

Informations supplémentaires ici.


Face à ses explications à propos de la demoiselle qu'il trouvait pourtant jolie, je restais quelque peu… pantoise. Je ne voulais pas être un obstacle pour lui, une contrainte supplémentaire même si il fallait être stupide pour croire qu'il me supportait volontiers. Mais tout de même …

Je veux pas être… hm… comment expliquer ça dans sa langue…te gêner. Si elle te plaît, va. J'irai bien.

J'éviterais simplement de parler aux autres… Je pouvais tout aussi bien rejoindre Elros et me cacher dans un arbre. La nature m'effrayait beaucoup moins que cet endroit que je supportais uniquement grâce à sa présence.

Je l'écoutais ensuite m'expliquer ce qu'il avait pu constater dans sa relation avec les autres depuis ces quinze dernières années. Selon lui, il dégageait une énergie sombre qui semblait attirer certaines personnes…

Enfin, tu vois plus que moi ce que je dégage. Juste tu ne sembles pas affectée comme les autres.
Oui, je vois … Je sens pas, dis-je en désignant mes yeux puis ma poitrine. Deux lumières, deux couleurs… Les ombres et la tienne. Pas les mêmes, ajoutais-je en souriant.

Pour moi aussi, ce phénomène était difficile à expliquer. Seuls mes semblables pouvaient réellement le comprendre. Je les voyais forcément, ces fameuses ombres. Il était presque impossible de ne pas les voir rôder autour de lui en permanence. La seule différence tenait dans ma capacité à le voir, lui, caché derrière ce nuage sombre.

J’imagine que tu n’as jamais vraiment côtoyé d’humains avant ça non ?

Je secouais la tête.

Tu es le premier à qui je parle en six-cent ans, avouais-je. Mais j'ai beaucoup regardé les tiens… avant.

Avant qu'ils n'abandonnent leur village en emportant les pierres… Mais cela remontait à si loin, bien avant sa naissance… Sans doute ne savait-il pas, qu'autrefois, se dressait un village aux abords de la forêt.

Ton peuple est… intéressant.

Lorsque je lui demandais si je pouvais goûter à cette fameuse boisson magique, Edwin sembla hésiter un instant… N'en comprenant pas la raison, j'inclinais légèrement la tête sur le côté, attendant qu'il formule sa réponse. Il accepta finalement, me conseillant de ne pas boire trop vite, ce à quoi je répondis en agitant joyeusement la tête. J'étais curieuse après tout… Et puis, si cela pouvait me faire oublier, autant essayer.

La fameuse demoiselle revint quelques minutes plus tard avec deux énormes récipients remplis de liquide doré et recouvert de mousse blanche. Je restais un moment à observer celui qui se trouvait devant moi, attendant qu'Edwin y goûte en premier … Puis, ceci fait, je l'imitais tout en veillant à prendre mon temps… Le goût était… surprenant. Habituée à l'eau ou aux fruits pressés, je n'avais jamais rien goûté de pareil … L'amertume m'arracha une nouvelle grimace… Je regrettais aussitôt mon choix, même si je refusais de me montrer plus impolie encore en la repoussant. Je comptais bien la finir.

Merci, lui dis-je.


FoxDream
Messages : 222
Date d'inscription : 14/05/2022
Crédits : Unknow

Univers fétiche : Fantasy
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
FoxDream
Jeu 28 Sep - 15:33

Edwin Til’Illan
J'ai 45 ans ans, mais mon corps est figé à ses 30 ans et je vis là où me mène mes pas. Dans la vie, je suis une vagabond, mercenaire, voleur, tout dépend ce que la vie m'offre. Je suis veuf et je le vis plutôt mal

Marque de la malédiction
La réponse de l’elfe entra en complète opposition avec le comportement qu’elle avait eu envers lui avant qu’ils ne rentrent ici. Peut-être était-elle plus apaisée car elle s’habituait un peu à l’ambiance, mais elle ignorait encore trop de choses sur ce monde pour qu’il puisse la laisser seul sans inquiétude. « Tu ne me gêne pas et je ne suis pas spécialement d’humeur non plus. Et je préfère éviter de partir, certains ici pourraient vouloir t’aborder avec de mauvaises intentions. » Mauvaises ou non d’ailleurs, car après tout l’homme de tout à l’heure n’avait pas semblé mal intentionné… Seulement stupide et jugeant, mais après tout, c’était la même chose qu’ils étaient en train de discuter : aller ou non rejoindre la serveuse pour passer du bon temps. Mais, même s’il le dissimulait bien, Edwin sentait la fatigue des derniers jours, accentué par la douleur qu’il avait ressenti durant toute la nuit. Vraiment, il préférait une soirée tranquille.

Elle prit le temps d’essayer de lui expliquer la façon dont elle voyait le monde, dont elle le voyait lui. Les ombres et lui. Elle les dissociait, comme s’ils étaient deux entités distinctes, tandis que lui avait parfois du mal à se reconnaitre. « Si tu le dis. Ils ne sont pas nombreux à penser comme toi. » Lui-même avait du mal à penser ainsi. Mais ils n’étaient pas ici pour discuter de ses états d’âme, plus nombreux qu’il ne le laissait paraitre.

« Eh bien… Pour une première expérience avec un humain, je ne suis pas sûr d’être le meilleur. Il y a plus jovial que moi. » Il l’était plus avant, mais c’était une autre chose qu’il avait perdu, même avant l’arrivée des ombres. « Tu maitrises bien notre langue pour quelqu’un qui a seulement observé. » Lui dit-il, ce qui se rapprochait le plus d’un compliment actuellement. Il balaya lui aussi l’assemblée. « Quelqu’un me disait que c’était ce qu’il y avait d’intéressant chez nous. Nous sommes très différents en fonction des lieux où nous avons grandi et des valeurs qu’on nous a transmise. Même au sein d’un même endroit. » Lui répondit-il en se rappelant d’une vieille connaissance – plus qu’une connaissance à l’époque.

Les yeux de Lyn posés sur lui, suite à la demande qu’elle avait fait, éclairèrent légèrement ses pupilles orageuses. Il accepta. Après tout, qui était-il pour l’empêcher de boire ? Il pouvait voir la curiosité de l’elfe sur le liquide, les fixant tous deux avec intensité, semblant hésiter sur la marche à suivre. Edwin saisit la hanse, prenant une première gorgée. La bière était basique, mais elle se buvait et elle accompagnait plutôt bien le ragoût, qu’il continuait de manger à côté. En attendant, il avait les yeux posés sur celle qui prenait sa première gorgée. Son expression la trahit aussitôt malgré ses remerciements. Un sourire plus détendu et amusé étira un instant ses lèvres. Il reprit une gorgée. « Si tu n’aimes pas, tu n’es pas obligé de boire. » Elle n’avait rien d’une enfant, même s’il ignorait si 600 ans était considéré comme jeune ou pas pour les elfes, mais tout dans son comportement reflétait une innocence étrange mais rafraichissante. « Enfin, la plupart des gens n’aiment pas vraiment le goût au début, ça vient après. »

Arthécate
Messages : 1321
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Jeu 28 Sep - 15:54

Ildilyntra {Lyn} Naëbàlar
J'ai 612 ans et je vis à Alendowë, au cœur de la forêt d'Arryn. Je fais partie du peuple d'Alèn, je suis guérisseuse et je m'en sors assez bien. Je suis veuve et je l'accepte.

Informations supplémentaires ici.


Si tu le dis. Ils ne sont pas nombreux à penser comme toi, me dit-il avec la ferme intention de clore cette conversation.

Je me contentais donc de hausser les épaules. Je ne pouvais pas juger de ce que les autres voyaient ou non, pas avec mon seul point de vue. Néanmoins, je trouvais plutôt dommage de s'arrêter à une seule et unique image … Par exemple, là où ils se contentent de voir un arbre, moi je vois sa lumière, je ressens sa chaleur, j'entends sa voix… Plus encore lorsque la magie coule à travers lui. Les humains ne peuvent voir que son bois, des feuilles… Et bien, pour moi, Edwin était comme ces arbres dont on ignorait tout… Un arbre en hiver.

Sans toi, je serais morte, Edwin, rétorquais-je après l'avoir entendu affirmer qu'il n'était peut-être pas de bonne compagnie pour une première expérience.

Plutôt que de m'entendre sur le sujet, je préférais lui rappeler l'essentiel. Sans son intervention, ma première expérience avec les humains aurait été bien pire… Après tout, ces soldats dans les bois, ne semblaient pas avoir de très bonnes intentions à mon égard.

Quand il me félicita pour ma maîtrise de sa langue, je ne pus m'empêcher de pouffer.

Des siècles d'observation pour parler comme une attardée… Pas maîtrisé, non.

S'entraîner en parlant seule ne m'avait guère aidé à progresser… Personne n'était venu me corriger, personne ne m'avait rien enseigné.

Il m'expliqua ensuite que les humains différaient les uns des autres en fonction de l'endroit d'où ils venaient. Mais pas seulement. Il évoqua également des valeurs différentes. Je trouvais cela fort intéressant et me demandais si c'était également le cas pour les elfes. J'avais beau savoir qu'ils existaient, quelque part, je ne savais rien d'eux. Mon peuple étant… très isolé.

Où as-tu appris ma langue ? lui demandais-je après avoir essayé de boire une deuxième gorgée de sa boisson étrange…

Non, décidément, je ne saurais apprécier son goût.

Tu parles bien. Tu connais des elfes ? Comment sont-ils ?




FoxDream
Messages : 222
Date d'inscription : 14/05/2022
Crédits : Unknow

Univers fétiche : Fantasy
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
FoxDream
Jeu 28 Sep - 18:36

Edwin Til’Illan
J'ai 45 ans ans, mais mon corps est figé à ses 30 ans et je vis là où me mène mes pas. Dans la vie, je suis une vagabond, mercenaire, voleur, tout dépend ce que la vie m'offre. Je suis veuf et je le vis plutôt mal

Marque de la malédiction

Lyn ne le contredit pas sur son idée bien arrêté sur la façon dont les autres le percevaient et dont lui-même se percevait finalement. Il avait accepté sa malédiction, d’une certaine façon, ou plutôt sa faiblesse d’y avoir céder. L’idée que quelqu’un puisse voir autre chose venait le toucher bien trop, même s’il préférait ignorer cela. Si une inconnue voyait en lui de nouvelles bonnes choses même après toutes ces années au prise avec sa malédiction, comment pouvait-il accepter la façon dont d’autres, bien plus proche avait réagi ? Le pire ? C’est qu’il ne pensait pas qu’il aurait réagi d’une meilleure façon si cela avait touché quelqu’un d’autres. Toute cette conversation le ramenait à ça et la clore était le meilleur moyen pour ne plus y penser.

« Sûrement, ou bien pire encore, mais il préféra ne pas lui en dire plus pour le moment. Mais Murmure est sûrement un meilleur compagnon de voyage que moi. » Lui dit-il, essayant, par ce biais, de faire une pointe d’humour, son ton légèrement plus léger que ce qu’elle avait connu jusqu’ici.

Puis Edwin haussa légèrement les épaules. « Tu as du vocabulaire, tu formes des phrases et même si tu butes sur des prononciations tu es compréhensible. Cela est assez louable si tu n’as fait qu’observer de loin. » Lui dit-il avec sincérité. Le guerrier était avare en compliment – même si l’elfe l’ignorait certainement –, mais il savait reconnaitre les compétences et efforts d’autrui.

Edwin avait rapidement terminé son ragoût et c’était ensuite attaqué à la soupe, ne souhaitant pas gâcher de la nourriture. « J’ai l’impression d’être assez rouillé Il se rendit compte que son langage était peut-être trop imagé pour le moment. Enfin… que j’ai du mal à trouver mes mots et a articulé. Traduit-il plus ou moins l’expression. J’ai côtoyé un mi-elfe, qui venait des forêts du nord, pendant un moment, il m’a appris sa langue. J’ai pu entrer avec des représentants Faël, des elfes de l’Est également, mais ils sont assez différents physiquement je dirais. » Il ne s’était pas remémoré Eldaerenth depuis longtemps. Une tristesse menaça, qu’il repoussa en buvant une gorgée de bière. « Pourquoi tu me demandes comment ils sont ? Tu n’as jamais vu d’autres elfes ? »

Arthécate
Messages : 1321
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Jeu 28 Sep - 19:08

Ildilyntra {Lyn} Naëbàlar
J'ai 612 ans et je vis à Alendowë, au cœur de la forêt d'Arryn. Je fais partie du peuple d'Alèn, je suis guérisseuse et je m'en sors assez bien. Je suis veuve et je l'accepte.

Informations supplémentaires ici.



Murmure parle beaucoup et il est… drôle, rétorquais-je en souriant. Je peux t'apprendre, si tu veux.

Au fond, il s'agissait plus d'un apprentissage que d'un véritable don. Les elfes des bois y sont simplement familiarisés depuis l'enfance afin que cela devienne comme une sorte de seconde nature. Un moyen de communier totalement avec notre environnement.

Parfois, le silence est bien aussi, ajoutais-je pour le rassurer même si je doutais fort qu'il en ait besoin.

Lorsqu'il souligna mes "efforts" concernant l'apprentissage de sa langue, je me contentais de hausser les épaules. Après tout, si l'on devait comparer ses capacités et les miennes, cela reviendrait à dresser le portrait du soleil et de la lune. La forme est la même, le fond diffère totalement.

Il me parla ensuite de sa rencontre avec un mi-elfe et, instinctivement, je le dévisageais avec des yeux ronds. Les Alèns méprisaient tout métissage. Pour eux, les elfes se devaient de rester pur. Nous n'étions d'ailleurs pas tous autorisés à nous accoupler. Alors savoir que de tels êtres avaient le droit d'exister ailleurs me surprit énormément.

Ainsi, Edwin avait vraisemblablement beaucoup voyagé et, quelque part, je l'enviais pour ça. Même si, pour l'heure, je trouvais ce monde très impressionnant, je rêvais pourtant d'en apprendre plus. À mes yeux, il s'agissait-là d'une véritable chance… Apprendre de nouvelles choses, de nouvelles langues, rencontrer de nouvelles personnes, voir de nouveaux paysages …

Pourtant, en évoquant tout cela, la couleur d'Edwin commença à se troubler, se teintant de mauve… Il était triste. Ses ombres oscillaient joyeusement autour de lui, comme si … elles se nourrissaient de ses émotions.

Pourquoi, différents ? demandais-je lorsqu'il mentionna un peuple dont j'ignorais l'existence.

Pourquoi tu me demandes comment ils sont ? Tu n’as jamais vu d’autres elfes ?

Cela était si choquant que ça ? Je le dévisageais un instant, en silence, puis secouais la tête par la négative.

Les Alèns ne se… mélangent pas…Jamais.

C'est une chose que j'ai toujours déplorée. Nous vivions entre nous et n'échangions jamais rien avec personne. Pas même avec nos congénères venus d'ailleurs. La forêt était notre refuge sacré. Une terre que personne d'autre que nous n'avait le droit de fouler.

Juste les miens… et le petit peuple de la forêt.

Mon monde, mon univers était-il si petit ? A mon tour, je bus une nouvelle gorgée de bière, comme ça, juste pas mimétisme.

Pourquoi tu es… triste ? demandais-je d'une voix un peu plus faible. Je me sentais fatiguée à présent, mon esprit se troublant un peu.





FoxDream
Messages : 222
Date d'inscription : 14/05/2022
Crédits : Unknow

Univers fétiche : Fantasy
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
FoxDream
Jeu 28 Sep - 20:06

Edwin Til’Illan
J'ai 45 ans ans, mais mon corps est figé à ses 30 ans et je vis là où me mène mes pas. Dans la vie, je suis une vagabond, mercenaire, voleur, tout dépend ce que la vie m'offre. Je suis veuf et je le vis plutôt mal

Marque de la malédiction
« Apprendre à communiquer avec les animaux ? C’est une forme de magie non ? Je ne crois pas que ça me soit accessible. » Et il était déjà bien assez rabrouer par Elros, si maintenant Murmure s’amusait à lui faire la discussion, il n’allait plus avoir une minute de tranquillité. Puis il haussa légèrement les épaules à propos du silence. Il aimait le silence, ou, plus exactement, il appréciait entendre le bruit de la nature et s’y était plus encore habitué ces dernières années. Il appréciait aussi voyager avec des congénères fut un temps, sa vie n’ayant rien de silencieux à l’époque.

Lyn ne sembla pas sensible aux compliments qu’il lui fit. Peu importe. Il n’insista pas non plus, ayant déjà dit ce qu’il comptait. Puis il constata la surprise de l’elfe lorsqu’il exprima connaitre un être mi-elfe, mi-humain. Est-ce parce qu’elle pensait que les métissages étaient impossibles ? Ou pour d’autres raisons ? Edwin savait que les mi-elfes étaient des cas assez rare et vivaient plutôt en dehors des communautés elfiques, mais il avait beaucoup voyagé et vu beaucoup d’exceptions dans ce monde au final.

La voix de Lyn le sortit de ses pensées. Il chercha un instant comment lui décrire au mieux les Faëls. « Eh bien, ils sont généralement plutôt petit, la peau sombre, les yeux étirés un peu comme des chats. Ils sont assez individualistes et leur langue s’éloigne de la votre. Il avait apprécié sa rencontre avec les Faëls à l’époque. Peut-être des cousins des elfes plus que des elfes comme toi. » A dire vrai, la différence physique entre les elfes ne le surprenaient pas vraiment. Edwin y était habitué. Chez les humains, nombreuses étaient les différences, marquées par leur environnement sans aucun doute. Ce qui le surprenait plus, c’est qu’elle ne semblait pas connaitre les autres.

Lyn lui donna l’explication. Pour la première fois, elle nomma son peuple. Il savait que les elfes habitaient là-bas, mais n’avait pas connaissance de leur nom. Tout comme les Faëls, ils avaient donc une identité. « C’est pour cela que la forêt avait cette réputation d’être maudite j’imagine. » Il ne jugea pas leur isolement, après tout, c’était un choix. Pourtant, il pouvait détecter une forme de… Regret peut-être ? sur le visage de l’elfe. Etait-ce simplement car elle pensait à la perte de son peuple ou quelque chose de différent ? Il s’abstint de poser la question.

L’humain détourna le regard de son interlocutrice, ses yeux se posant sur le liquide de sa chope. « Eldaerenth était un proche, mais les choses se sont mal fini entre nous. Pour te dire, je ne sais pas même s’il est encore en vie. » Que s’était-il passé lors de leur dernière rencontre ? Quelque chose bloquait, l’empêchait de se souvenir. En lui, il pouvait sentir les ombres s’agiter, comme si elles attendaient ce moment pour fondre sur lui. Un simple moment de faiblesse. Edwin prit une gorgée de la boisson, essayant de détourner son attention de ses propres pensées pour ne pas y céder. Penser à Eld ne résoudrait rien.

Arthécate
Messages : 1321
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Jeu 28 Sep - 21:01

Ildilyntra {Lyn} Naëbàlar
J'ai 612 ans et je vis à Alendowë, au cœur de la forêt d'Arryn. Je fais partie du peuple d'Alèn, je suis guérisseuse et je m'en sors assez bien. Je suis veuve et je l'accepte.

Informations supplémentaires ici.



Apprendre à communiquer avec les animaux ? C’est une forme de magie non ? Je ne crois pas que ça me soit accessible.

Hm… Non. Tout le monde peut apprendre. Il faut … juste… s'ouvrir ?

Évidemment, il était plus difficile d'accéder à cette capacité passé un certain âge, plus particulièrement pour un humain. Je ne savais encore rien d'eux, mais il était aisé de comprendre qu'ils ne pensaient pas comme nous. Ils ne voyaient pas comme nous…

La magie… c'est autre chose. C'est… comme le sang, dis-je en lui montrant mon avant bras, là où mes veines étaient le plus visibles.

S'il y a une chose bien délicate à expliquer, c'est bien la nature même de la magie. J'essayais de me montrer clair, mais cela n'avait rien de bien évident. Pas avec des mots humains.

Le sang de la déesse…Celui de ses enfants.

Une déesse à l'agonie, certes… Mais ses enfants demeurent… En tout cas, pour certains d'entre eux. Certains sont, malheureusement, incapable de survivre sans elle, parce qu'ils sont étroitement liés à leur mère. C'était le cas des ents, des dryades et des nymphes.

Je l'écoutais alors me parler des Faëls, ces êtres étranges visiblement semblables aux elfes… Des enfants de la déesse, sans nul doute, même si je n'avais jamais entendu parler d'eux auparavant. Et je me rendais compte que je ne connaissais vraiment rien à ce monde… C'était triste.

C’est pour cela que la forêt avait cette réputation d’être maudite j’imagine.

Je hochais la tête.

Les Alèns sont… non étaient… Les gardiens du noyau… L'un des cœurs de la déesse. La forêt est sacrée, soufflais-je en baissant la tête. Quel échec.

Un noyau qui avait probablement disparu à en juger par l'état des bois. Sans doute était-ce ce que ces soldats étaient venus chercher … Une source de magie pareille, il n'y en avait plus beaucoup en ce monde.

Finalement, je compris que la tristesse ressenti par Edwin venait de la perte de son ami… Évoquer son souvenir l'avait ébranlé. Voyant ses ombres danser autour de lui, je décidais de clore le sujet… Peut-être arriverais-je à les tenir un peu à l'écart.

Besoin de repos ! m'écriais-je malgré moi, me surprenant moi-même…
– Bah va dormir !
– Je peux te prêter mon lit, ma jolie … Si tu veux le partager avec moi.
Ils sont gentils les gens ici, dis-je en souriant.






Contenu sponsorisé
{+18}À l'ombre de la malédiction [PV - Foxdream]
Page 6 sur 11
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
Sujets similaires
-
» (m/f) tmi avec malédiction à la once upon a time (en cours)
» FoxDream
» (m/f) malédiction - transformation animale - astrologie chinoise
» The Light I Shine On You. [ft. FoxDream]
» Belle de Nuit... {FoxDream & Nash}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy-
Sauter vers: