Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Inspire-moi {+18}
Love isn't soft, like those poets say. ... (avec Gina) EmptyAujourd'hui à 17:03 par Elwin

» En attendant l'hiver
Love isn't soft, like those poets say. ... (avec Gina) EmptyAujourd'hui à 16:46 par Arthécate

» Funambule feat Manhattan Redlish
Love isn't soft, like those poets say. ... (avec Gina) EmptyAujourd'hui à 16:21 par Manhattan Redlish

» Elle attendait, comme on attend à la gare. Que quelqu'un arrive, que quelqu'un la répare… (ft Laecca)
Love isn't soft, like those poets say. ... (avec Gina) EmptyAujourd'hui à 15:11 par Laecca

» hope it gives you hell
Love isn't soft, like those poets say. ... (avec Gina) EmptyAujourd'hui à 15:04 par Lojzo

» a little bit of hell, but she got me in heaven (Clionestra)
Love isn't soft, like those poets say. ... (avec Gina) EmptyAujourd'hui à 14:29 par tillmidnight

» La Gaufre une fois!
Love isn't soft, like those poets say. ... (avec Gina) EmptyAujourd'hui à 13:49 par Nemo

» Tout le bleu du ciel [Clionestra]
Love isn't soft, like those poets say. ... (avec Gina) EmptyAujourd'hui à 13:40 par Nemo

» PRÉSENTATION ¬ quand c'est fini, c'est par ici
Love isn't soft, like those poets say. ... (avec Gina) EmptyAujourd'hui à 11:53 par LaGaufre

Le deal à ne pas rater :
Disney Lorcana Chapitre 3 : où acheter le Coffret Cadeau Les Terres ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Love isn't soft, like those poets say. ... (avec Gina)

Clionestra
Messages : 3741
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Mer 19 Avr - 23:10
Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Poem.

Le tueur en série le plus prolifique de ses ... depuis toujours. Tueur en série, tueur à gage, tueur en masse. Il tue sans distinction, femmes, hommes, enfants. Parfois, il les étrangle, parfois il les massacre à coup de poing, parfois il les éviscère, parfois il joue avec eux, parfois c'est rapide.

Il n'y a jamais d'acte sexuel, même si certaines personnes pensent qu'il expulse une pulsion sexuelle dans ses meurtres. Il tue. C'est tout. Cependant, il laisse toujours derrière lui un poème. Imprimer sur du papier artisanal où le même sang est analysé chaque fois.

Un tueur tellement effrayant que la plupart des gens refusent d'en avoir le dossier. Tout le monde le craint. Il a, en dix, mis le monde de la police sans dessous dessus. Il a créé un carnage.

L'état a décidé de mettre en place une nouvelle loi. On dit que personne ne connait plus un tueur qu'un autre tueur. Alors toutes les enquêtes sans rapport à Poem sont mises en page. Une trêve entre la police et les criminels. De plus, si un criminel accepte d'aider à l'enquête et apporte une aide significative alors tous ses crimes passés seront effacés.

Love isn't soft, like those poets say. ... (avec Gina) 661245005-tumblr_mywjk9uzDw1smvkgoo1_500

Contexte provenant de cette recherche


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Clionestra
Messages : 3741
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Mer 19 Avr - 23:32

Hunter
Walace

J'ai 35 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis agent du FBI et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et ça évite bien des emmerdes.

→ Orphelin depuis une dizaine d'années.
→ Connait trois langues couramment, l'anglais, le français et le russe
→ Parles aussi un peu d'espagnol et d'italien
→ Agent de police depuis 15 ans. Il a commencé au SWAT
→ Workaholic
→ Froid, distant, incapable de montrer des sentiments sur son jolie visage, ne ressent pas d'attirance sexuelle pour les gens en qui il n'a pas confiance.
→ Attentif, doux, il sait comprendre les gens même s'il ne sait pas comment les aider émotionnellement
- Pitié… PITIE HUNTER, je te le rembourserais en … amour.

Hunter releva un sourcil. De l’amour ? Son partenaire de bureau se rejeta sur sa chaise de bureau en faisant un soupir de mufle.

- Il faudrait vraiment que tu trouves quelqu’un pour t’apprendre l’amour.
- Non.

Non. Il avait dit cette phrase combien de fois depuis quelques jours ? La nouvelle trêve entre les tueurs et la police avait été présenté il y a deux jours … et il avait dit « non » à une trentaine de personne. Toutes les personnes autour de lui voulaient qu’il fasse équipe avec un tueur pour l’enquête. Il prit un dossier au-dessus de sa pile. Une fillette, écartelé, et Demain dès l’aube, de Victor Hugo en preuve de meurtre.  Qui était le tordu qui oser mettre ce genre de poème en tuer une gamine de six ans ? Hunter referma le dossier.

- Tu sais, on y arrivera peut-être avec la trêve …
- En prenant des tueurs pour chercher un tueur ? demanda Hunter en relevant un sourcil dubitatif.

Il avait peu d’expression Hunter. Il avait oublié comment on faisait pour sourire. Il n’aimait pas rire. Il n’y avait rien pour rire. Il n’aimait pas non plus soupirer, il n’aimait pas plus froncer le nez quand cela n’avait pas une raison réelle, comme l’odeur de décomposition d’un corps … Mais le lever de sourcil ? Il était devenu un expert. Le regard noir aussi. Et l’impassibilité quand il regardait les meurtres. On le surnommait le robot. Bien. Qu’on continue de l’appeler ainsi.

- S’il te plait Hunter. Ma femme me tuera si j’accepte d’être le partenaire d’une tueuse, et tu sais comme moi que je suis le second meilleur policier de cette agence….

Willy MacBest. Le second meilleur agent … et Hunter, le premier. Il avait coincé plus de tueur que n’importe qui … il avait attrapé, tué aussi. Il n’aimait pas les tueurs. Il prit le dossier de son collègue et observa la photo mal prise d’une femme. Pour que les tueurs soient « acceptés » dans la trêve, ils devaient avoir absolument un agent référent. L’agent référent sera le seul à connaître … et bien l’identité, le visage, le nom de scène et tout le reste du tueur partenaire. En soi, si ça se passe mal, le tueur tue le policier et ça sera une aide de plus pour la criminalité dans ce pays, se disait Hunter avant de regarder son collègue le regard noir.

- Tu me payeras mon café, jusqu’à la fin de ma vie.

Qui, avec l’impression qui courrait sous sa peau, allait devoir être écourter par une tueuse à gage à la peau noire qui risque de lui faire à l’envers. Il se tourna et prit ses affaires pour rejoindre le lieu de rendez-vous. Willy avait une femme, et un bébé qui arrive, bien sûr qu’il ne pouvait pas être le partenaire d’une tueuse qui lui planterait un couteau dans le dos à la moindre occasion. L’espoir de pouvoir supprimer son casier plus fort que l’envie d’arrêter un monstre …

Il rejoignit le lieu de rendez-vous. Bien une heure avant l’heure du rendez-vous. Il sauta et monta dans l’arbre, juste en-dessous de la table à pique-nique désigner comme LE lieu de la rencontre. Quand l’heure du rendez-vous arriva, une femme débarqua. Il le devina à son ombre alors qu’il se jeta devant elle en pointant son arme sous son nez.

- Donnez-moi une bonne raison de croire en votre bonne foi.

Parce que même s’il était un agent et qu’il devait suivre la loi … Il n’était pas non plus un abruti qui ne pouvait pas voir les mauvais côtés de chaque chose … Et cette trêve était une plaie pour leur société. Cela allait amener un précédent et laisser des tueurs en liberté. Prendre un million de tueur pour essayer d’en tuer un … avec le risque que ce million continue de courir les rues impunément ensuite. Cela le dégouté.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Gina
Messages : 58
Date d'inscription : 18/04/2023
Crédits : .

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Femme
Valise
https://www.letempsdunrp.com/t5585-presentation-de-gina#113105
Gina
Jeu 20 Avr - 0:36
Une occasion en Or

Quand Rafaela se réveille ce matin-là, elle est particulièrement de bonne humeur.
Cependant, ce n'est ni grâce à la vue sur la mer, ni même à cause d'un nouveau potin de son club de pilates, ni même du fait d'un nouveau contrat... Enfin, du moins, c'est un "contrat" un peu particulier qui fait sa joie.
Pour elle, le récent pacte entre la police et les criminels constitue une opportunité de prendre son envol.

Si elle voyait la fiche interpol à son nom ainsi que son casier purement et simplement disparaître, elle pourrait enfin prendre cette retraite dorée dont elle a toujours rêvé, celle que Mikhaïl lui a appris à désirer, plus que tout.

Quand elle y pense, son mentor est sûrement la seule personne à qui elle ait jamais tenu. Sa mort est une des seules qui l'a touchée.

Rafaela est ramenée à la réalité par l'alarme de son téléphone.
Après sa routine habituelle, elle entame sa mise en beauté. En appliquant soigneusement les innombrables principes de stylisme et de maquillage qu'elle maîtrise sur le bout des doigts.

La coquetterie est une de ses rares échappatoires, dans son monde fait de violence et de sexe.

Arrivée à la table du parc, elle est d'abord frappée par l'harmonie et le sérieux des traits de l'homme qui l'attend. Elle se met aussitôt sur le qui-vive. Et si ce n'était qu'un traquenard ? Et si elle finissait bêtement prisonnière ? Non, elle préfère définitivement la mort à la perte de sa liberté, son bien le plus précieux.

L'arme que l'inspecteur pointe sur elle ne l'aide pas à se détendre, et elle se maudit de ne pas avoir sorti son petit revolver plus tôt.

- Donnez-moi une bonne raison de croire en votre bonne foi.

D'abord étonnée de ne pas avoir été menacée, la Brésilienne réfléchit un peu, puis, plantant son regard dans celui de l'agent, puis lui explique :
- Croyez-le ou non, sans être une grande religieuse, j'ai affreusement peur de l'enfer. Mais pas à cause du diable. À cause des gens que j'y ai envoyé.
Clionestra
Messages : 3741
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Jeu 20 Avr - 11:56

Hunter
Walace

J'ai 35 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis agent du FBI et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et ça évite bien des emmerdes.

→ Orphelin depuis une dizaine d'années. Agent de police depuis 15 ans. Il a commencé au SWAT. Workaholic
Hunter l’observait. L’arme à la main. Il n’avait aucune confiance à la jeune femme. Toute cette histoire puait … Poem, ce foutu tueur en série connard, avait fait un précédent qu’Hunter n’aimait pas. Donner l’occasion à des criminels de s’en sortir. Il fallait être vraiment désespéré. Ce qui était le cas. Poem avait tué tellement de personne, massacré, torturé… et il fallait l’arrêter puisque personne n’arrivait à se protéger de lui. Il observa l’inconnu, relevant un sourcil pour essayer de comprendre ce qu’elle était.

Ami ou ennemie ? Hunter pariait pour l’ennemie. Une meurtrière serait toujours une ennemie. Surtout lui, qui avait perdu ses parents pendant qu’un homme voulait voler des bijoux en toque de sa mère. La réponse de la jeune femme lui fit baisser le bras. Fronçant les sourcils un peu plus.

- Pourquoi avoir un métier comme le votre si vous avez peur de l’enfer ? Même si la loi vous pardonne, je doute que Dieu pardonne aussi simplement.

« Tu ne tueras point ». Hunter connaissait le refrain mais pouvait voir que la jeune femme était sérieuse et il remit son arme dans son dos pour s’assoir sur la table à pique-nique.

- Donc, Rafaela, avez-vous compris les règles et obligations qui vous lierons à moi une fois l’acceptation de votre participation à la trêve validé ?

Non… parce qu’il valait mieux vérifier qu’elle aie bien compris que ça voulait dire plus de meurtre la petite dame…


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Gina
Messages : 58
Date d'inscription : 18/04/2023
Crédits : .

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Femme
Valise
https://www.letempsdunrp.com/t5585-presentation-de-gina#113105
Gina
Jeu 20 Avr - 12:48
<Love isn't soft, like those poets say. ... (avec Gina) Pexels14
>
Rafaela
Dos Santos

J'ai 31 ans et je vis à Miami en ce moment, . Dans la vie, je suis tueuse à gages et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance professionnelle, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien.

-> Légèrement misandre
-> Ancienne prostituée
-> Parle anglais, portugais, et russe
- > adepte de fitness, de mode et de maquillage

Quand l'agent Walace a prononcé sa première réponse, Rafaela a dû se mordre la langue. Pour ne pas répondre. Pour ne pas lui hurler qu'il ne comprendrait jamais, et qu'elle n'en avait que faire de l'avis des hommes comme lui, ceux qui aiment se parer de vertu, mais n'ont pas hésité à lui voler son enfance, lorsqu'elle était au bordel. Ils sont et resteront tous les mêmes.

Si elle tue, ce n'est pas juste pour l'argent, ou par plaisir. Même si c'est pour le compte de salauds, elle nettoie le monde d'autres salauds.
Dieu ne peut pas lui en vouloir pour ça, elle en est sûre. Dieu ne peut pas souhaiter que des assassins, ou pire encore des violeurs ne restent en vie et poursuivent leurs crimes. Toutes ces histoires de rédemption de grands criminels ne sont que foutaises.

Mais ça, elle en est sûre, ce flic ne le comprendra jamais, trop engoncé dans ses petites idées.

Néanmoins, l'important est qu'elle ait su se taire.
D'ailleurs, c'était sa plus grande faiblesse lorsque Mikhaïl a commencé à la "former". Elle parlait trop, trop vite, et inutilement. Il lui a appris à se canaliser, faire l'économie des mots, et surtout, bien choisir ceux qu'elle utilise

Aujourd'hui, ces enseignements lui sont d'autant plus précieux lorsque, prudemment, elle s'aventure à remettre en question lesdites conditions.
- Oui, j'ai bien lu la charte, mais... La légitime défense aussi est prohibée ?
Clionestra
Messages : 3741
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Jeu 20 Avr - 20:26

Hunter
Walace

J'ai 35 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis agent du FBI et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et ça évite bien des emmerdes.

→ Orphelin depuis une dizaine d'années. Agent de police depuis 15 ans. Il a commencé au SWAT. Workaholic
Oh. Elle ne le connait pas bien. Hunter était pour tuer les salauds au lieu de les mettre en prison. Simplement, il considérait qu’une personne préférant tuer pour l’argent que tuer pour sauver n’avait pas voix aux chapitres… C’était aussi simple que ça. Hunter assit regardait la jeune femme avec intérêt. Pas sexuel. Non. Merci. Mais juste un intérêt analytique pour savoir ce qu’il était censé voir d’elle.

- La légitime défense est autorisée, tant qu’elle est validée par votre représentant … Moi. En l’occurrence puisque je me retrouve à devoir être votre partenaire.

Il soupira et leva la main pour récupérer un sac à dos qu’il avait coincé dans l’arbre.

- La loi autorise une personne criminelle, vous, de faire équipe avec une personne dit « clean » durant tout le temps de la trêve. Ce partenariat commença à partir de maintenant et prendre fin quand Poem sera sous les barreaux ou mort. Ce partenariat n’aura pas pour valeur de faire de vous un indic ou inversement. A partir du moment où Poem est en prison, selon votre implication dans l’affaire, votre dossier sera effacé et votre vie civile restitué.

Il avait eu besoin de le répéter comme un robot, puis il tendit sa main vers elle. Il n’y avait pas besoin de signature. Officiellement, dans les bureaux de la police, le fichier liant Hunter à la jeune femme avait déjà été validé et accepté.

- Avez-vous déjà lu les dossiers sur les meurtres de Poem ?


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Gina
Messages : 58
Date d'inscription : 18/04/2023
Crédits : .

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Femme
Valise
https://www.letempsdunrp.com/t5585-presentation-de-gina#113105
Gina
Jeu 20 Avr - 22:08

Rafaela
Dos Santos

J'ai 31 ans et je vis un peu partout, mais à Miami en ce moment, Etats-Unis. Dans la vie, je suis tueuse à gages et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien.

-> Orpheline depuis ses 8 ans

Tout en recevant les précisions d'Hunter, Rafaela tente de percer son regard.

Que pense-t-il d'elle ? A-t-il des informations sur tous ses crimes ? Sait-il qu'elle a déjà empoisonné, après l'avoir séduit, un yakuza fétichiste des pieds en recouvrant les siens de cyanure ? Sait-il que, dans le milieu, on la surnomme "beleza louca", la belle folle ? Sûrement.
Il doit la prendre pour une femme vénale, violente et sans pitié, ce qui, d'ailleurs, expliquerait sa première réaction.

Mais finalement, il y a une perspective bien plus inquiétante pour la Brésilienne.
Celle qu'Hunter connaisse son passé. S'il sait qu'elle a assisté au meurtre de son père par sa mère, ou que c'est son premier amour qui l'a mise sur le trottoir, il doit la prendre pour une pauvre fille, et même avoir pitié d'elle. Cette idée est intolérable à la jeune femme.

Rafaela déteste être vulnérable.
Elle déteste être celle pour qui on verse des larmes de crocodile, comme à l'époque de l'orphelinat. L'époque où elle, Fernando, Mara et le reste de la bande erraient dans les rues de la favelas, alternant entre mendicité et menus larcins. L'époque de la misère totale, du dénuement et des privations.

Encore le genre de trucs que l'agent Walace ne comprendra probablement jamais.
Lui, elle n'imagine pas une seconde qu'il ait connu cette affreuse sensation de la faim qui tord les entrailles, ni même qu'il puisse imaginer ce que ça peut être.
Pour elle, tous les flics sont des petits bourgeois qui, dès que leur service est terminé, retrouvent leur petit pavillon avec jardin, leur gentille petite femme, et leurs adorables bambins. Des gens privilégiés, qui ne la comprendront jamais.

Elle décide de reprendre la main.
- Oui j'accepte toutes les conditions de la trêve, et oui, j'ai déjà réfléchi à propos de Poem.
D'ailleurs, sans vouloir vous vexer, je trouve que la police a un peu manqué d'imagination. Vous êtes directement partis sur la piste d'un homme, à cause de la brutalité de certains crimes. En plus, vous n'avez pas l'air d'avoir envisagé la possibilité qu'il y ait plus d'une personne impliquée, parce que le sang utilisé pour écrire est toujours le même.
Je pense que ces hypothèses méritent d'être explorées.
Clionestra
Messages : 3741
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Sam 22 Avr - 1:35

Hunter
Walace

J'ai 35 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis agent du FBI et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et ça évite bien des emmerdes.

→ Orphelin depuis une dizaine d'années. Agent de police depuis 15 ans. Il a commencé au SWAT. Workaholic
Hunter n’était pas comme tout le monde. Il avait de l’empathie. Il savait comprendre les gens, mais il n’avait pas le temps de se faire du soucis avec les autres. Il devait attraper les monstres. Il n’avait pas le temps pour les gens qui ne voulaient pas s’en sortir. Pour lui, on avait toujours le choix. Et ceux qui disent que c’est faux ne mérite pas son intérêt. Il y avait plein de manière. Lui même faisait parti d’une quantité d’association pour aider les gens qui voulaient en sortir. Chaque cas était vu, géré, aidé. Il y avait toujours le choix.

La main dans la sienne, il la regarda à peine avant de la lâcher et de soupirer une nouvelle fois. Il ne voulait pas être ici et la femme lui tapait sur le système.

- On y a pensé. Nous gérons les dossiers de Poem depuis plus de dix ans. Il avait commencé avant mon arrivé officielle dans la police. Il est possible qu’ils soient plusieurs mais le profil dirait surtout qu’il aime faire des études. Chaque meurtre est une manière de tuer pour apprendre, il s’entraine. Et les profilers sont formelles. De plus, toutes les scènes de crimes font un chemin et sont fait de tels sort et dans tels lieux que cela corrobore cette idée d’une personne.

Franchement, il ne manquerait plus qu’ils soient plusieurs. Comme des jumeaux maléfiques ? Ou un groupe de personne ? Ou … non. S’il était ils alors tous devait se déplacer en même temps.

- Et vous n’avez pas encore vue les théories les plus improbables sur lui. Certaines personnes sont certains qu’il n’est pas de ce monde, mais un Alien qui tue dans son vaisseau furtif au-dessus de notre Terre et qui s’amuse.

Cela valait bien une autre explication … puisqu’il n’y avait rien sur Poem de plus que les scènes de crime et le profil psychologique.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Gina
Messages : 58
Date d'inscription : 18/04/2023
Crédits : .

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Femme
Valise
https://www.letempsdunrp.com/t5585-presentation-de-gina#113105
Gina
Sam 22 Avr - 4:47
<Love isn't soft, like those poets say. ... (avec Gina) Pexels18
>
Rafaela
Dos Santos

J'ai 31 ans et je vis un peu partout, mais en ce moment à Miami, . Dans la vie, je suis tueuse à gages et je m'en sors . Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis très bien.

-> Spécialisée dans les empoisonnements et les attaques à la bombe
"Quand on veut, on peut".
Cette phrase et cette idée ont toujours irrité Rafaela.  Cette idée cultivée pas les saintes-Nitouches de tous bords, qui veut que même à la rue et la violence, on puisse échapper par la simple volonté, l'agace profondément. C'est encore un truc de gens privilégiés, de ceux qui n'ont pas vu une amie de faire battre à mort par son maque, parce qu'elle avait voulu s'enfuir. La jeune femme n'est pas devenue violente par plaisir ; elle s'est seulement adaptée à la rudesse et la brutalité qui faisaient son quotidien.

Ce n'est pas elle qui a choisi le crime, c'est le crime qui l'a choisie.

De toute façon, elle ne peut déjà plus se le voir, ce flic.
Avec son ton et son regard, elle se demande bien ce qu'il fait là. S'il n'avait pas envie de participer, il pouvait toujours refuser. Ceci dit, elle regrette encore d'avoir été aussi cavalière. Mais certains crimes de Poem ressemblent tellement aux "meurtres pédagogiques" qu'elle a commis avec Mikhaïl en début de formation qu'elle n'a pas pu s'empêcher de faire le rapprochement.

Elle se calme en se réarrangeant ; elle renoue la ceinture de son pantalon fluide et fuschia, remet en place son trench beige, puis ajuste les manches de son haut vert forêt.
Rafaela adore porter des couleurs vives.

Puis, elle annonce la suite de ses idées :
- Je poursuis ma réflexion sur le genre de poem ; il y a des enfants parmi ses victimes, et, d'après ce qu'il se dit dans le milieu, il est beaucoup plus simple pour une femme de s'en prendre à eux, car personne ne se pose de questions, devant une école, dans un jardin d'enfants, ou même dans la rue. Je précise que je ne l'ai jamais fait personnellement, donc je ne suis pas complètement sûre. J'ai pensé à un couple à la Ian Bradey et Myra Huntley à un moment.
Par ailleurs, je vous rejoins. Je pense que Poem n'est pas un ancien du crime organisé. Comme vous l'avez dit, il est en apprentissage, donc c'est sûrement plus un amateur qu'un pro. Même s'il réussit à ne pas se faire choper, les techniques montrent encore certaines lacunes dans la réalisation, qui montrent qu'il n'a pas été formé.


Cela fait, elle décide de soutenir le regard de l'agent Wallace.
Il faut qu'il sache qu'elle n'est aucunement touchée par ses paroles, ni intimidée par sa stature. Car, pour Rafaela, les relations humaines ne sont structurées que par les rapports de force. Il faut s'imposer et ne jamais baisser la garde. Jamais.

Avant qu'elle ne puisse recevoir une réponse, son téléphone vibre. Bingo. En lisant le message reçu, elle se dit qu'elle est sauvée de cette entrevue qui s'étale trop à son goût. Le tout en se permettant d'afficher une désinvolture qui ne lui va que trop bien.
- Désolé, j'ai un contre-temps personnel, je dois vous laisser. Bonne journée. Vous me laissez votre numéro pro ou c'est moi qui vous laisse le mien ?

Sur ce, elle commence à ramasser son sac et les affaires qu'elle avait posées sur la table à pique-nique.
Clionestra
Messages : 3741
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Sam 22 Avr - 19:01

Hunter
Walace

J'ai 35 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis agent du FBI et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et ça évite bien des emmerdes.

→ Orphelin depuis une dizaine d'années. Agent de police depuis 15 ans. Il a commencé au SWAT. Workaholic
- Je t’écoute, fit-il poliment en se penchant pour trouver une meilleur position.

Il observa la jeune femme et fronça les sourcils. Une femme. Oui. Il y avait pensé aussi. Mais alors cette femme devrait se faire remarquer. Certaines meurtres étaient si violent, si compliqués, qu’il fallait une grande force. La jeune femme ne pourrait pas faire les meurtres, elle, qu’avait pu faire Poem. Il lui manquerait les muscles et ça, même si elle semblait bien en muscle. Même lui, il ne pourrait pas les faire alors qu’il fait toujours attention à rester au top de sa forme.

- Il s’amuse aussi, soupira-t-il aussi, ça l’amuse de faire souffrir et de faire du mal. Il trouve cela plus drôle, certainement. Les profilers ont remarqués que plus le crime est violent et long à donner la mort, plus il prends son pieds. Pareil pour les poèmes qu’il laisse. Bien que personne ne puisse comprendre pourquoi il prends le temps de faire des feuilles avec du sang.

Son sang ? Même ça, ce n’était pas sûr. Il y avait du sang, humain, masculin, mais rien ne disait que c’était son sang ou non. Il se releva doucement et reporta son attention sur la jeune femme alors qu’il observa le temps décliner. Il avait aucune envie de choper la grève pour parler.

- Ou logez-vous ? Chez moi, j’ai une chambre d’amis ainsi que tous les dossiers de ce tordu.

Et une carte, et beaucoup beaucoup de café, et des dossiers pas forcément trouver légalement sur chaque théorie et …. En gros, la quintessence de son savoir sur l’affaire se trouver dans son appartement. Il n’avait pas forcément envie d’inviter la jeune femme dans sa demeure. Poem y était déjà … mais cela serait plus facile de la surveiller si elle était à proximité. Il lâcha un regard vers elle. Ouais. Mais loin de lui.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Contenu sponsorisé
Love isn't soft, like those poets say. ... (avec Gina)
Page 1 sur 11
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
Sujets similaires
-
» “Please. I love her.” (avec Leolyne)
» Présentation de Gina
» Love doesn’t make the world go round. Love is what makes the ride worthwhile. (némésis)
» (m) True love, made love. - DC Comics (en cours)
» Riveria * But how am I supposed to love you when I don't love who I am ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: