Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Riveria * But how am I supposed to love you when I don't love who I am ? EmptyAujourd'hui à 10:18 par Manhattan Redlish

» Vermines & Rage
Riveria * But how am I supposed to love you when I don't love who I am ? EmptyAujourd'hui à 1:11 par Snardat

» Eyes contact (ft Clionestra)
Riveria * But how am I supposed to love you when I don't love who I am ? EmptyHier à 23:45 par Clionestra

» Recherche lien H/H
Riveria * But how am I supposed to love you when I don't love who I am ? EmptyHier à 23:11 par Raton

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
Riveria * But how am I supposed to love you when I don't love who I am ? EmptyHier à 22:47 par Lulu

» Love isn't soft, like those poets say. ... (avec Gina)
Riveria * But how am I supposed to love you when I don't love who I am ? EmptyHier à 20:24 par Clionestra

» La honte n'est pas là où elle devrait être ! [PV Lullaby] +18
Riveria * But how am I supposed to love you when I don't love who I am ? EmptyHier à 18:02 par Elsy Lullaby

» Un Orque du Mordor
Riveria * But how am I supposed to love you when I don't love who I am ? EmptyHier à 14:15 par Snardat

» Sugar in my teeth, demons in my dreams
Riveria * But how am I supposed to love you when I don't love who I am ? EmptyHier à 11:20 par Senara

-45%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go /1 To
1099.99 € 1999.99 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Riveria * But how am I supposed to love you when I don't love who I am ?

Elsy Lullaby
Messages : 4249
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Lun 23 Oct - 22:14
Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Lui, le patineur énergique, séparé de son jumeau depuis des années par une absurde guerre parentale.
Elle, la petite patineuse qui avait la vie devant elle, la promesse d'une brillante carrière et qu'un accident cloue aujourd'hui au sol, provisoirement... Ou non.
He teaches her how to live. She teaches him how to love.

Contexte provenant de nos cerveaux, again
Elsy Lullaby
Messages : 4249
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Lun 23 Oct - 22:19

Arya Wallace
J'ai 18 ans et je vis à Toronto, Canada. Dans la vie, je suis patineuse et je m'en sors bien. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Carrière en stand-bye, la faute à une blessure en début de saison. • Ne sait pas si elle pourra remonter sur des patins un jour, encore moins si elle pourra reprendre la compétition. • Déprimée depuis l'accident, probablement dépressive, n'a pas voulu le confirmer.
Arya ouvrit les yeux sous la lumière pâle de la fenêtre de sa chambre, dans la maison familiale, laissant son regard se perdre dans le gris matinal de Toronto et ses doigts dans la fourrure de Luna. Depuis un mois, chaque matin commençait de la même manière, la faisant sombrer dans une routine monotone bien loin de l'excitation de sa vie d'avant. Une vie de paillettes et de performance, de grâce et d’accomplissements.

Du haut de ses dix-huit ans, Arya a toujours été la patineuse la plus prometteuse de son groupe d'entraînement, mais un accident malheureux en début de saison avait tout changé. Une chute brutale sur la glace avait laissé sa jambe droite meurtrie, nécessitant une période de repos dont elle ignorait encore la durée et qui la contraignait à passer le plus clair de ses journées dans un fauteuil pour reposer au maximum son corps encore fragile.

Ce matin-là, une boule d'anxiété tenace serrait son estomac. Elle savait qu'elle devait accepter sa situation, mais c'était plus facile à dire qu'à faire. Chaque fois qu'elle fermait les yeux, elle pouvait encore ressentir la glace sous ses patins, le vent lui fouettant le visage alors qu'elle exécutait des pirouettes gracieuses et des sauts parfaitement synchronisés. Elle pouvait entendre la musique et les encouragement de la foule, les directives de ses entraîneurs… Mais tout ça était derrière elle. Pour l’instant. Et le poids de l'incertitude pesait sur ses épaules. Allait-elle retrouver la force nécessaire pour revenir à la compétition ? Serait-elle capable de danser à nouveau sur la glace comme avant ? Elle l’ignorait.

Luna quittant son lit, la jeune femme se hissa dans son fauteuil roulant, sentant la faiblesse dans sa jambe tout en l'élevant précautionneusement et gagna la cuisine, vide,  dans l’appartement désert, ses parents étant déjà tous deux partis pour le travail.

Après un petit déjeuner silencieux, elle s'habilla avec soin, choisissant un sweat à capuche et un pantalon de sport, une tenue confortable au vu de la situation. Et puis c'était aussi sa manière de rester connectée à son ancienne vie, même si elle ne pouvait pas encore y retourner. De survivre au froid du centre d’entraînement, elle qui ne pouvait plus patiner pour y faire face.

Lorsqu'elle arriva au centre d'entraînement, les souvenirs d'entraînements la submergèrent. Le long corridor menant à la patinoire était ponctué de miroirs, et Arya ralentit devant l'un d'eux. Elle regarda son reflet, sa peau pâlie, son air abattu, ses yeux noisettes devenus plus sombres, plus incertains, quand il y brillait autrefois l’éclat de sa détermination... Elle n'était pas prête à abandonner pour autant, mais garder le moral n’était pas tous les jours aisé. Quand bien même, peu importait les doutes, les cicatrices physiques ou mentales, elle était déterminée à se battre pour retrouver son ancienne vie sur la glace.

Enfin, elle atteignit la porte de la patinoire. Les sons familiers du grincement des lames sur la glace, du rire de ses camarades et des entraîneurs l'envahirent. Elle ferma les yeux un instant, le temps de reprendre le contrôle de ses émotions puis ouvrit la porte, comme elle pouvait, sentant immédiatement une bouffée d'air froid caresser son visage et le doux parfum de la glace titiller son nez. Un frisson la parcouru.
LarkoDim
Messages : 2242
Date d'inscription : 14/06/2022
Région : Occitanie
Crédits : LarkoDim (Av.)

Univers fétiche : City/Surnaturel/Fantasy
Préférence de jeu : Homme
Super Nana
https://www.letempsdunrp.com/t5186-la-colocation-des-enfers https://www.letempsdunrp.com/t5197-listing-d-un-anxieux https://www.letempsdunrp.com/t5271-cerveau-mono-cellule-et-idee-en-vracs https://www.letempsdunrp.com/t5185-larkodim-une-plume-fragile-au-service-d-un-esprit-etrange
LarkoDim
Jeu 26 Oct - 16:12

River Carter
J'ai 19 ans et je vis à Toronto, Canada. Dans la vie, je suis patineur et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas mal pour le moment.

Connu pour être la coqueluche du club, il est aussi réputé pour être insupportable, un fils à papa. ¤ Porte toujours sur lui un pendentif en forme de cercle avec les lettres "RC" ¤ Sait qu’il a plus de rivaux que d’amis ¤ N’a pas froid aux yeux, téméraire et un peu bagarreur ¤

Ft. Marco Ilsø
King à BabyBro : T’es pas sérieux ?! C’est officiel ?!

BabyBro à King : Oui c’est officiel. Mon transfert a été accepté. Je vais pouvoir revenir à Toronto pour la prochaine saison. Pas sur la même patinoire que toi, du coup, mais oui.

King à BabyBro : OMG ! Dit moi que tu pourras venir vivre avec moi ! J’ai de la place à l’appartement !!

BabyBro à King : Je ne sais pas ce qu’à prévu maman… Je verrais.

King à BabyBro : NNNNNNNNNNNNNNNNNNOOOOOOOOOOOOOONNNNNN !!! Me fais pas ça petit frère !!! :TT:

BabyBro à King : …. Tu sais que je ne suis né qu’à trente minutes d’intervalles hein ?

King à BabyBro : Sssshhh… Je suis ET RESTERAIS ton grand frère et TU viendras vivre avec moi. J'attendrai ta date de retour. Je file ! La coach va me tuer si je lâche pas le tel !

BabyBro à King : Courage. Je vais tenter de faire rentrer tout mon équipement dans mes sacs. Bisous.

Tu lâches ton téléphone en sautillant presque, patins aux pieds, pour rejoindre la patinoire. Comme un enfant à Noël, tu abordes un sourire éclatant. Tes collègues et rivaux te regardent un instant avant de se dire que tu as dû encore avoir un message d’une de tes admiratrices alors que… Non. Tu avais juste eu la meilleure nouvelle de l’année. Ton petit frère, ton jumeau, la moitié de ta vie, allait ENFIN revenir à Toronto pour jouer avec l’équipe locale de hockey. Tu y penses, pas du tout concentré pour la journée, mais qu’importe. Tu peux te permettre de t’échauffer sans trop prendre du retard.

Tu patines tranquillement, heureux, rigolant un peu avec tes camarades avant de faire quelques tours, quelques sauts et ton regard se pose un peu sur les gradins. Tu te figes un peu, voyant une jeune femme en fauteuil roulant. Tu refais le tour de la patinoire avant de passer devant elle, arrivant à la barrière et lèves un sourcil.

- Hey… Mais c’est la miss Wallace.

Que tu dis en souriant, reconnaissant bien sûr la vedette montante des solistes féminine. Bon ok, pas au meilleur de sa forme apparemment, mais tu l’avais reconnu. Tu souris un peu et fais signe, regardant l’engin sur lequel elle est. Tu bascules la tête sur le côté.

- Tu nous as fait quoi ? Ça fait un bail qu’on t’as pas vu. Ça va ?


Recherches sans idées fixes ¤ Jusqu'à ce que la mort nous sépare

~
:heart1:  :heart1:
We can get high, we can get high, touching the sky
Never gonna come back down
We can run wild, shooting stars now, faster than sound
Build a kingdom in the clouds
~
Elsy Lullaby
Messages : 4249
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Jeu 26 Oct - 16:33

Arya Wallace
J'ai 18 ans et je vis à Toronto, Canada. Dans la vie, je suis patineuse et je m'en sors bien. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Carrière en stand-bye, la faute à une blessure en début de saison. • Ne sait pas si elle pourra remonter sur des patins un jour, encore moins si elle pourra reprendre la compétition. • Déprimée depuis l'accident, probablement dépressive, n'a pas voulu le confirmer.
Elle atteint le bord de la glace, tant bien que mal, avec son fauteuil qu’elle fait rouler jusqu’au maximum qu’elle peut atteindre et s’arrête là, promenant son regard sur la glace, sur laquelle évoluent ses camarades continuant de s’entraîner pour la saison qui vient tout juste de débuter et qu’elle va complètement manquer. En réalité, elle aura bien de la chance si elle ne manque que celle-ci, si elle ne manque pas aussi la suivante et… toutes celles qui suivront.

Elle pousse un profond soupir, une petite buée blanche s’éclipsant d’entre ses lèvres comme il fait froid dans les patinoires du centre d’entraînement, et continue d’observer, les un après les autres, ces autres patineurs qu’elle connaît plus ou moins. Certains qu’elle connaît depuis des années, avec qui elle a plus ou moins grandi, entre rivalité et camaraderie. Ceux à qui elle n’a pas toujours fait attention, aussi, focalisée sur ses entraînements, sur sa carrière, sur ses désirs de victoires, de médailles, de spectacles.

Dans un coin de la glace, elle repère Alexander et Diana qui répètent un saut vrillé, l’homme jetant sa partenaire plus loin, laquelle entre en rotation, alors, pour retomber sur la glace avec légèreté. Cette saison, ils sont les grands favoris dans l’équipe nationale, attendus dans les grandes compétitions. Plus loin, Karen, une bonne soliste, appelée à briller cette saison, puisque Arya n’est pas là pour lui faire de l’ombre. Elle est sa rivale directe depuis deux ans. Cette blessure, c’est comme la chance de sa vie, pour Karen. Faut croire que le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Elle pousse un soupir, ferme les yeux, se masse les temps, quand une voix l’interpelle, l’appelant par son nom de famille. Elle rouvre les yeux, alors, reconnaissant ainsi River Carter, le grand favoris des solistes hommes, la coqueluche de ces dames, son pendant masculin. Il avait bien plus fière allure qu’elle cette saison, cependant, et gagnerait probablement la plupart des prix sur les scènes de la saison, qu’elles soient nationales ou internationales.

"- Bah il m’semble assez évident que j’ai essayé d’faire un soleil sur la glace, mais c’tait pas une franche réussite…." répond la brune, sarcastique, piquée par ses questions qui remuent le couteau dans la plaie.
LarkoDim
Messages : 2242
Date d'inscription : 14/06/2022
Région : Occitanie
Crédits : LarkoDim (Av.)

Univers fétiche : City/Surnaturel/Fantasy
Préférence de jeu : Homme
Super Nana
https://www.letempsdunrp.com/t5186-la-colocation-des-enfers https://www.letempsdunrp.com/t5197-listing-d-un-anxieux https://www.letempsdunrp.com/t5271-cerveau-mono-cellule-et-idee-en-vracs https://www.letempsdunrp.com/t5185-larkodim-une-plume-fragile-au-service-d-un-esprit-etrange
LarkoDim
Jeu 26 Oct - 17:04

River Carter
J'ai 19 ans et je vis à Toronto, Canada. Dans la vie, je suis patineur et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas mal pour le moment.

Connu pour être la coqueluche du club, il est aussi réputé pour être insupportable, un fils à papa. ¤ Porte toujours sur lui un pendentif en forme de cercle avec les lettres "RC" ¤ Sait qu’il a plus de rivaux que d’amis ¤ N’a pas froid aux yeux, téméraire et un peu bagarreur ¤

Ft. Marco Ilsø
Tu pouffes un peu à la réflexion de la brune avant de baisser la tête pour rigoler en silence. C’est vrai que tu avais eu vent de sa chute et sa blessure qui l’avait empêché de vous rejoindre pendant un temps. Karen s’en était un peu vanté d’ailleurs en disant qu’elle ferait la parfaite remplaçante favorite de la saison, même si, personnellement, tu pensais qu’elle manquait encore un peu de fluidité de mouvement et de grâce. Mais c’était à titre personnel, bien sûr. Les coachs trouvaient qu’elle n'était pas mauvaise et la seule possible de rivaliser avec Wallace, donc...

Tu te redresses un peu et fais un signe de la tête en montrant la glace. Après tout, pourquoi elle serait venue ici ? Malgré son fauteuil, il y avait bien une raison à sa présence. Son envie, était-elle plus forte que sa forme physique actuelle ? Possible. Tu sais à quel point la frustration de ne pouvoir sentir la glace sous les pieds et le vent sur le visage pouvait être à la fois un frein et un puissant moteur pour se remettre en selle. Mais elle ? De quel côté elle se positionnait ?

- Blague à part. Tu reviens quand avec nous ?

Bien sûr, tu ne sais pas ce qui se trame dans la tête de la brune, tu vois juste son regard fuyant, son envie, malgré une espèce d’ombre qui semble la surplomber. Comme une peur certaine que tu connais bien. La peur de ne pas y arriver, la peur de décevoir. Tu ne sais pas qui de ses parents ou elle-même, mais tu connais ça. Tu t’approches un peu plus, te penchant presque sur la barrière. Tu lui souris, sincère. Peut-être plus qu’avec les autres, toi le beau parleur, le pavaneur. Tu ne sais même pas pourquoi tu optes pour ce visage avec elle.

- C’est qu’Karen s’pense la nouvelle Reine de la glace qu’elle dandine plus comme une oie avec les pattes décalée, si tu vois c’qu’j’veux dire.


Recherches sans idées fixes ¤ Jusqu'à ce que la mort nous sépare

~
:heart1:  :heart1:
We can get high, we can get high, touching the sky
Never gonna come back down
We can run wild, shooting stars now, faster than sound
Build a kingdom in the clouds
~
Elsy Lullaby
Messages : 4249
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Jeu 26 Oct - 17:05

Arya Wallace
J'ai 18 ans et je vis à Toronto, Canada. Dans la vie, je suis patineuse et je m'en sors bien. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Carrière en stand-bye, la faute à une blessure en début de saison. • Ne sait pas si elle pourra remonter sur des patins un jour, encore moins si elle pourra reprendre la compétition. • Déprimée depuis l'accident, probablement dépressive, n'a pas voulu le confirmer.
Quand est-ce qu’elle revient ? La question à un million, la question qui tue, qui fait mal, qui brise son cœur. Quand est-ce qu’elle revient ? Elle ne sait même pas si elle pourra remettre le pied dans la compétition, un jour. Elle est dans ce fauteuil, pour le moment. Non pas qu’elle ne puisse pas marcher un peu, mais elle a besoin de reposer sa jambe. La droite est flinguée. La gauche, fragilisée. Sans ça, elle aurait encore pu prétendre à des béquilles mais non. ll a fallu que ce soit cette espèce de charrette à roues qu’elle déteste. Enfin, pas que les béquilles auraient été foncièrement une meilleure option. Dans un cas comme dans l’autre, de toute façon, elle ne peut plus patiner, alors…

Il cherche à se rapprocher d’elle, se penchant par-dessus la barrière tout en lui adressant un grand sourire et elle lève un sourcil. River Carter a la réputation d’être plutôt froid et distant, concentré sur son travail, pas franchement préoccupé par les affaires de la patinoire et des autres patineurs. Elle ne peut pas le lui reprocher, ils se ressemblent beaucoup là-dessus, restant focus sur leur entraînement. Une attitude de champions, diraient les coachs. Ils ne se laissent pas facilement distraire et ils ont la volonté de travailler, beaucoup. C’est ce qui joue en leur faveur, ce qui les aide énormément dans leur art.

Karen se croit la nouvelle Reine de la glace, un titre qu’avant l’accident, Arya détenait elle-même. Karen peut se vanter de l’avoir récupéré, puisque c’est vrai. Elles ne savent juste pas pour combien de temps. Peut-être seulement pour cette saison. Peut-être pour toutes les autres. Ça va dépendre de certaines choses. Du retour sur la glace d’Arya, pour commencer. De sa capacité à retrouver son niveau d’autrefois, aussi, quand elle n’aura plus de pratique dans les jambes depuis des mois. C’est une réponse qu’elle n’aura pas tout de suite. Que personne n’aura dans l’immédiat. Une inconnue qui pèse au-dessus de sa tête comme une épée de Damoclès.

"- Elle peut s’en vanter, elle l’est."

Elle pince les lèvres. Il lui en coûte de l’admettre, d’autant plus qu’elle est d’accord avec River sur les soucis techniques de sa rivale, tout en appréciant le côté pêchu de ses propositions, quand les siennes ne dégagent pas la même énergie. Karen est une sauterelle, débordante d’énergie. Arya est une libellule, légère et poétique.

"- J’crois qu'ils font toujours pas de patins pour chaise roulante, alors ça va devoir attendre encore un peu pour que j’revienne." déclare-t-elle, les lèvres pincées l’une contre l’autre, le regard fuyant regagnant pourtant cette si belle glace qui lui fait face.

LarkoDim
Messages : 2242
Date d'inscription : 14/06/2022
Région : Occitanie
Crédits : LarkoDim (Av.)

Univers fétiche : City/Surnaturel/Fantasy
Préférence de jeu : Homme
Super Nana
https://www.letempsdunrp.com/t5186-la-colocation-des-enfers https://www.letempsdunrp.com/t5197-listing-d-un-anxieux https://www.letempsdunrp.com/t5271-cerveau-mono-cellule-et-idee-en-vracs https://www.letempsdunrp.com/t5185-larkodim-une-plume-fragile-au-service-d-un-esprit-etrange
LarkoDim
Jeu 26 Oct - 17:05

River Carter
J'ai 19 ans et je vis à Toronto, Canada. Dans la vie, je suis patineur et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas mal pour le moment.

Connu pour être la coqueluche du club, il est aussi réputé pour être insupportable, un fils à papa. ¤ Porte toujours sur lui un pendentif en forme de cercle avec les lettres "RC" ¤ Sait qu’il a plus de rivaux que d’amis ¤ N’a pas froid aux yeux, téméraire et un peu bagarreur ¤ Possède deux chats ¤

Ft. Marco Ilsø
Pardon ? Comment ça, “elle l’est” ? Comment ça Arya pense que Karen a la capacité de dominer la glace à sa place ? Tu fronces les sourcils en regardant la patineuse devant toi, ne comprenant pas pourquoi ce revirement. Tu sais qu’elle est comme toi, déterminée, prête à beaucoup de sacrifices pour atteindre son but. Tu aurais pensé qu’une blessure comme ça ne l’aurait pas arrêté, mais… Elle détourne le regard, dit que les fauteuils roulant en patins n'existent pas. Tu lèves un sourcil et sautes la barrière façon hockeyeur pour atterrir devant elle. Une très mauvaise habitude que tu as gardée de ton enfance, on dira.

Tu grimaces alors un peu alors que la coach râle en venant vers vous pour te donner tes protège-lames et repart pour s’occuper des autres. Tu pouffes en les mettant et fait signe à tes camarades alors que tu vas derrière la patineuse pour attraper les poignets de son fauteuil. Tu siffles un peu, commençant à la balader autour de la patinoire avant de retirer complétement tes patins pour les ranger sous son siège, t’en foutant un peu de balader en chaussettes.

- Ok ! On va aller faire un tour hein ? Hors des oreilles chiantes genre les rivaux et tout.

Que tu clames, faisant des coucous à moitié hypocrite à Adrian et Bennett, commençant à t’éloigner avec la brune du reste du club. Ils t’observent faire, sans vraiment comprendre pourquoi tu quittais prématurément l’entraînement, mais bon… Tu rattraperas plus tard, tu le sais, tu restes souvent plus longtemps que les autres.

- Commence pas à gueuler au kidnapping ou à te lever, tu vas te casser la gueule.

Que tu murmures avant de commencer à accélérer doucement en sifflotant, saluant les gens que vous croisez. Tu fais de grands sourire avant de commencer à courir en poussant la jeune femme et rigoles doucement.

- GERONIMO !!


Recherches sans idées fixes ¤ Jusqu'à ce que la mort nous sépare

~
:heart1:  :heart1:
We can get high, we can get high, touching the sky
Never gonna come back down
We can run wild, shooting stars now, faster than sound
Build a kingdom in the clouds
~
Elsy Lullaby
Messages : 4249
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Jeu 26 Oct - 17:06

Arya Wallace
J'ai 18 ans et je vis à Toronto, Canada. Dans la vie, je suis patineuse et je m'en sors bien. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Carrière en stand-bye, la faute à une blessure en début de saison. • Ne sait pas si elle pourra remonter sur des patins un jour, encore moins si elle pourra reprendre la compétition. • Déprimée depuis l'accident, probablement dépressive, n'a pas voulu le confirmer.
Il dit qu’ils vont aller faire un tour et la jeune femme ne comprend pas vraiment. D’abord, River Carter est du genre bourreau de travail, qui ne quitte certainement pas un entraînement plus tôt que les autres, peu importe les raisons. Un peu comme elle, il est toujours l’une des dernières personnes sur la piste et l’une des premières à arriver le matin, aussi. Et pourtant, malgré les similitudes qui existent entre eux, ils ne se sont tout simplement jamais vraiment calculés. Suffisamment pour savoir qui est l’autre, bien sûr. Mais ils n’ont pas non plus beaucoup échangé ensemble au cours des années, chacun restant très focus sur ses objectifs. Alors pourquoi voudrait-il commencer maintenant ? Pourquoi se souciait-il d’un coup du fait qu’elle existe ? Pourquoi voudrait-il quitter son sacro-saint entraînement pour l’accompagner faire un tour ? Cela ne ressemblait pas à l’allure froide et hautaine qu’il avait quand il mettait un pied sur la glace, laissant croire que rien d’autre ne comptait. Parce qu’elle était à peu près sûre qu’effectivement, une fois ses patins aux pieds, il n’y avait plus que son art et son entraînement, ses désirs de médailles, qui avaient de l’importance, exactement comme c’était le cas pour elle.

Il attrape donc les poignées de son fauteuil, ayant mis ses protèges-lames, et commence à faire un tour de la patinoire avant d’enlever ses patins pour les placer dans le panier de son fauteuil, prenant la direction de la sortie du centre d’entraînement, lui recommandant de ne pas gueuler au kidnapping ou de se lever, au risque de se casser la gueule. Arya agrippe les accoudoirs, sans comprendre, stressée. Pourquoi voulait-il l’emmener dehors comme ça ?

"- Qu’est-ce que tu fais !?" qu'elle lui demande, perdant au moins deux teintes sur sa carnation. "River ?"

Il se met à courir, d’un coup, et elle hurle sous l’effet de surprise comme de la peur qui s'empare d’elle, de tout son être. Si River Carter se foire, pour quelque raisons que ce soit, s’il tombe et fait tomber son fauteuil avec lui, il se pourrait que la situation de la brune s’aggrave encore un peu plus et que ses chances de chausser de nouveau des patins un jour diminuent drastiquement. S’il faisait une seule erreur, il pouvait réduire à néant tous ses espoirs de retour sur la glace. Alors elle panique, ne pouvant sereinement affronter une situation à risque, son cœur s’affolant dans sa poitrine alors qu’elle s'agrippe aux accoudoirs, encore, paniquée.

"- Arrête, arrête, arrête !!!" qu'elle réclame, sans qu’il ne semble l’entendre. "River ! RIVER ARRÊTE !!!!"
LarkoDim
Messages : 2242
Date d'inscription : 14/06/2022
Région : Occitanie
Crédits : LarkoDim (Av.)

Univers fétiche : City/Surnaturel/Fantasy
Préférence de jeu : Homme
Super Nana
https://www.letempsdunrp.com/t5186-la-colocation-des-enfers https://www.letempsdunrp.com/t5197-listing-d-un-anxieux https://www.letempsdunrp.com/t5271-cerveau-mono-cellule-et-idee-en-vracs https://www.letempsdunrp.com/t5185-larkodim-une-plume-fragile-au-service-d-un-esprit-etrange
LarkoDim
Sam 11 Nov - 19:03

River Carter
J'ai 19 ans et je vis à Toronto, Canada. Dans la vie, je suis patineur et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance/malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas mal pour le moment.

Connu pour être la coqueluche du club, il est aussi réputé pour être insupportable, un fils à papa. ¤ Porte toujours sur lui un pendentif en forme de cercle avec les lettres "RC" ¤ Sait qu’il a plus de rivaux que d’amis ¤ N’a pas froid aux yeux, téméraire et un peu bagarreur ¤ Possède deux chats ¤

Ft. Marco Ilsø
- Qu’est-ce que tu fais !?
Tu ne lui réponds même pas, sachant très bien qu’elle aurait refusé que tu le fasses, que tu prennes l’initiative de l’emmener ailleurs pour éviter les regards. Alors, oui, tu t’élances dans le couloir, à pleine vitesse, la poussant comme un demeuré avant de l’entendre hurler que de t’arrêter. Mais non, hors de question, sinon, elle est bonne pour faire un nouveau soleil et ce n’était pas ton but pour le moment. Tu prends le couloir dans un dérapage contrôlé sur une roue avant de reprendre ta course en rigolant. On dirait que tu as fait ça toute ta vie.

- POUSSEZ-VOUS !

Que tu cries à ceux qui sont devant, les obligeant à se décaler au dernier moment en vous voyant foncer droit sur eux. Tu te doutes bien qu’ils doivent se poser des questions, vous regardant, médusés de vous voir ensemble, surtout dans cette situation. Toi, patin protégé, elle en fauteuil, pas censée être ici. Tu fais un nouveau dérapage pour arriver aux tribunes spéciales pour voir la patinoire. Tu ralentis pour éviter le freinage brutal et la place devant une des baie vitrée en souriant.

- Et voilà, le taxi de madame est avancé.

Que tu clames en te mettant face à elle, un genou à terre pour être à son niveau. Cela te permet de reprendre ton souffle. Tu attends l’engueulade et la gifle, bien sûr. Tu continues de garder ton sourire en coin, fier et impertinent, ramenant tes cheveux en arrière en soufflant de joie. Cela t’avait fait du bien de courir, il n’y a pas à dire. Tu mériterais des claques, c’est sûr. Tu attends qu’elle se calme, du moins un peu les émotions qu’elle venait d’avoir en l’espace de quelques minutes par ta faute et pouffes.

- Avoue, l’effet de vitesse t’avait manqué. Dit pas non.


Recherches sans idées fixes ¤ Jusqu'à ce que la mort nous sépare

~
:heart1:  :heart1:
We can get high, we can get high, touching the sky
Never gonna come back down
We can run wild, shooting stars now, faster than sound
Build a kingdom in the clouds
~
Elsy Lullaby
Messages : 4249
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Sam 11 Nov - 19:04

Arya Wallace
J'ai 18 ans et je vis à Toronto, Canada. Dans la vie, je suis patineuse et je m'en sors bien. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Carrière en stand-bye, la faute à une blessure en début de saison. • Ne sait pas si elle pourra remonter sur des patins un jour, encore moins si elle pourra reprendre la compétition. • Déprimée depuis l'accident, probablement dépressive, n'a pas voulu le confirmer.
"- Mais arrête !!!"

Elle crie alors qu’il continue malgré ses demandes, ses suppliques. Ils vont finir par percuter quelqu’un à ce rythme, ou pire. Elle va finir dans un mur. Ou par faire un soleil. Ou… Elle en sait pas trop, quelque chose qui l’empêchera définitivement de patiner et cette possibilité lui glace le sang dans les veines. A quoi joue-t-il ? Pourquoi faut-il que River Carter, dont on sait qu’il se fout de tout le monde et ne se préoccupe que de lui, de sa réussite, déroge à ses règles et ses habitudes ? Pourquoi ne pouvait-il pas simplement continuer son entraînement et ne pas se soucier d’elle dans ses pauvres gradins, sur son pauvre bord de piste ?

"- J’veux pas voir ça…"

Elle se couvre les yeux avec les deux mains comme il continue de courir dans le couloir, sur ses protèges-lames, hurlant à tout le monde de se pousser pour les laisser passer. Si avec tout ça ils arrivent entiers à destination, quelle que soit celle-ci, ils auront de la chance. Elle préfère donc fermer les yeux, ne pas voir ça. Ne pas visualiser l’impact qu'elle redoute, qu’elle suspecte.

La sensation en fermant les yeux est… indescriptible. Comme la sensation de quelque chose que l’on retrouve après une longue absence, un long manque. C’est presque comme glisser sur la patinoire, sauf que ce ne sont évidemment pas ses pieds qui glissent, ni ses patins, mais les roues de son fauteuil. Peu importe, car sur son visage, le courant est presque comparable à ce qu’elle ressentait sur la glace et ce constat fait monter les larmes à ses yeux. Tout ça lui manque. Terriblement. Plus qu’elle ne peut l’exprimer.

"- Mais…."

Ils s’arrêtent enfin et, en rouvrant les yeux, elle peut voir la patinoire qu’elle surplombe depuis la tribune d’honneur. Cette patinoire dont elle rêve chaque nuit et qui lui semble si loin encore, quand tout ce qu’elle désire n’est ni plus ni moins que de pouvoir la retrouver le plus rapidement possible, que de pouvoir évoluer à nouveau sur sa surface. Elle a manqué cette saison, elle ne pourra pas la terminer, mais les prochaines… Si seulement…

"- T’es parfaitement inconscient…" qu’elle annonce en bougeant la tête pour porter son regard sur River, croiser le sien et pincer ses lèvres en même temps.

Mais il a raison. La sensation lui a manqué. Elle lui manque toujours. Comme la glace. Comme les sauts. Comme les patins. Et elle baisse la tête en la hochant, venant écraser l’humidité qui gagne ses yeux, avant qu’une larme puisse couler.
Contenu sponsorisé
Riveria * But how am I supposed to love you when I don't love who I am ?
Page 1 sur 3
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Love doesn’t make the world go round. Love is what makes the ride worthwhile. (némésis)
» Love sucks, dont try it. [EvieLeigh]
» We're not supposed to fail, to die.
» Ma vie est une énigme dont ton nom est le mot ♠ Haimai
» Un pirate dont le pseudonyme est Noxeus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: