Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EB12.5 Zénith Suprême : où trouver les coffrets ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Monkeymama * I need you to chase away the voices in the night, when they call my name.

MonkeyMama
Messages : 750
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Jeu 19 Jan - 23:03

Chase Rutherford
J'ai 31 ans et je vis à Philadelphie, USA. Dans la vie, je suis auteur-compositeur-interprète dans un groupe de rock appelé Juvenile Rumor et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien
D'une personnalité plutôt introvertie et discrète, Chase a eu énormément de mal à se faire à sa célébrité. Il déteste les paparazzis, il conjugue comme il le peut avec les médias, et les groupies lui font peur. Les seuls moments où il est désinhibé, c'est sur scène. Il est d'une grande modestie. Il est sujet aux crises d'angoisses et essaye de se soigner comme il le peut.

Quand il avait bu son premier verre, Chase s’était dit que ce serait un bon moyen d’éviter de trop penser à ce truc très étrange qu’il avait ressenti en regardant Rachel Everett sur scène. Alors ils étaient tous là, les Juvenile Rumor au complet, au bar, à boire leur verre dans un silence de mort. Pourtant, le visage de Rachel ne quittait pas ses pensées. Ses mots non plus. Comment est-ce qu’elle pouvait oser lui répondre sur ce ton alors que son groupe avait tout commencé ? Ça le dépassait totalement. Au bout du deuxième verre, Chase commença à se dire que mêler de l’alcool à tout ça n’était peut-être pas une bonne idée. Mais c’était déjà un peu trop tard et le troisième verre avait suivit, le rendant assez alcoolisé pour se sentir pousser des ailes mais pas assez pour ne plus être lucide. L’ambiance au sein même de son groupe semblait se dérider. Ils avaient même réussi à parler d’autre chose que des Sapphire Sunset en écoutant le reste du concert de charité. Pourtant, Chase n’avait pensé qu’à eux. Ou qu’à elle ? Il fallait dire que de l’avoir à portée de vue n’aidait pas vraiment. Il était difficile de ne pas chercher à accrocher le regard de sa rivale une nouvelle fois. Il se l’était pourtant juré : il ne croiserait plus les yeux de Rachel Everett.
Quand il était arrivé devant les toilettes entre deux groupes pour faire une pause dans son début de beuverie, Chase avait cru voir double. C’était bien deux bonhommes en jupe qu’ils voyaient sur chacune des deux portes des toilettes ? S’il avait été moins attaqué par l’alcool, il aurait sans doute vu que sur l’une des portes, la jupe avait été dessinée au marqueur. Ce détail échappa complètement à Chase qui se retrouva sans même le savoir dans les toilettes des femmes. Et il s’était non seulement égaré dans les toilettes des femmes, il en avait également percuté une en rentrant. Oh, il ne lui avait pas fallu longtemps pour la reconnaitre, cette femme. Ses yeux, Chase ne pourrait sans doute jamais les oublier. « Mais c’est pas vrai… » qu’il avait pesté, un peu confus malgré tout, en reconnaissant le visage si bizarrement familier de Rachel Everett. « Rachel Everett. Goddamnit. » Comme s’il venait de se bruler à son contact, il s’était reculé d’un bond. « C’est quoi ça, un piège ?! » qu’il avait demandé avec véhémence ensuite alors que son envie de se soulager avait subitement disparu, remplacé par une drôle de sensation électrique dans tout le corps.
Lullaby
Messages : 2107
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
flower
Lullaby En ligne
Jeu 19 Jan - 23:27

Rachel Everett
J'ai 30 ans et je vis à Washington, USA. Dans la vie, je suis chanteuse et parolière et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle a un grand frère et une grande sœur. • Ses parents sont divorcés depuis qu'elle a 12 ans. • Elle ne se drogue pas et ne fume pas non plus. • En revanche elle aime bien l'alcool mais sait se montrer raisonnable. • Bisexuelle, elle en a conscience depuis ses quinze ans. • Chanteuse dans un groupe mixte. • Le groupe s'appelle Sapphire Sunset. • Elle est aussi la parolière principale du groupe.

Le groupe :

Rachel : Chanteuse & guitare acoustique
Lennie : Guitare électrique
Aleah : Batterie
Casey : Basse

Pourquoi fallait-il qu'ils soient pile en face ? Peut-être parce que le comptoir n'était pas immense et que, peu importe où ils se seraient installés, ils auraient eu une vue sur les Juvenile. Sûrement. La demoiselle s'en serait toutefois bien passé. Enfin, elle se serait surtout bien passé d'avoir Rutherford en plein milieu de son champ de vision, lui et ses putains de yeux bleus qui l'avaient presque paralysée, un peu plus tôt sur scène. Reportant donc son attention sur la scène, elle fait son possible pour l'oublier, ne pas penser à lui ni à son groupe, soucieuse de ne pas réexpérimenter cette sensation désagréable qu'elle avait ressenti un peu plus tôt lorsque leurs regards s'étaient croisés. Désagréable n'était toutefois pas vraiment le mot mais ça avait été suffisamment étrange pour quelle le qualifie comme tel, un peu à court d'adjectif pour exprimer correctement ses pensées. Elle préférerait assurément se faire arracher la langue que d'avouer que ça ne l'avait pas été, qu'au contraire, elle avait plutôt apprécié cette sensation étrange, cette vague, de laquelle elle avait fait tout son possible pour émerger rapidement.

Le spectacle se poursuivant, le groupe commande une deuxième tournée, puis une troisième et finalement, la blonde se redresse lorsqu'on lui sert son quatrième cocktail, le dernier, s'est-elle promit. Avant de le boire, elle doit toutefois absolument se rendre aux toilettes. S'éclipsant donc, elle pousse la porte des sanitaires sans avoir même remarqué qu'une jupe est dessinée sur les deux portes, l'une étant au marqueur. Entrant dans la première cabine libre qu'elle trouve, elle en sort rapidement, lave ses mains en jetant un regard dans le miroir, arrange une mèche de cheveux et va pour sortir, manquant de percuter de plein fouet le buste large et viril d'une silhouette qui n'a rien à faire ici et qu'elle aimerait, du reste, ne croiser nulle part. Une silhouette dont elle croire trop rapidement le regard bleu qu'elle souhaitait, pourtant, ne plus croiser.

"- Rutherford." lâche-t-elle.

La jeune femme s'éloigne d'un bond elle aussi, le regardant de haut en bas alors qu'il affirme que c'est une blague, un piège. Elle lève un sourcil. Qu'est-ce qu'il raconte, qu'est-ce qu'il brâme ? Qui piège qui, ici ? Elle a tout l'impression que c'est lui. Qu'est-ce qu'il fou dans les toilettes des filles ? Elle n'a aucune explication à ça, aucune réponse à cette question, et fronce les sourcils.

"- Quel piège ? T'as pas vu que t'entrais chez les nanas ?" demande-t-elle en s'appuyant au lavabo parce que, bordel, que le sol semble instable sous ses talons. "Ou tu culpabilises tellement de votre comportement qu'tu t'sens obligé d'me suivre jusqu'aux chiottes pour t'excuser ?"
MonkeyMama
Messages : 750
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Ven 20 Jan - 0:39

Chase Rutherford
J'ai 31 ans et je vis à Philadelphie, USA. Dans la vie, je suis auteur-compositeur-interprète dans un groupe de rock appelé Juvenile Rumor et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien
D'une personnalité plutôt introvertie et discrète, Chase a eu énormément de mal à se faire à sa célébrité. Il déteste les paparazzis, il conjugue comme il le peut avec les médias, et les groupies lui font peur. Les seuls moments où il est désinhibé, c'est sur scène. Il est d'une grande modestie. Il est sujet aux crises d'angoisses et essaye de se soigner comme il le peut.

Quand Chase avait la politesse de dire son nom entier, Rachel Everett ne faisait que dire son patronyme. Chase n’avait jamais aussi peu aimé son nom de famille que depuis qu’il l’avait entendu sortir de la bouche de Rachel. Et cette façon de sauter d’un bond loin de lui ? Détestable. Quand bien même il venait de faire précisément la même chose. Franchement. Il détestait tout chez elle. A moins que… A moins que ce ne soit l’inverse. Chase n’était plus si sûr. A cette distance, il avait quand l’impression d’apprécier la finesse même s’ils étaient tordus par la colère. Et cette sensation électrique dans tout son corps ? Elle ne faisait que s’intensifier. Plus les secondes passaient et plus cette sensation se renforçait. C’était presque palpable. La demoiselle avait froncé les sourcils quand Chase l’avait accusé de lui avoir tendu un piège et ce qui avait suivit n’avait pas manqué de décevoir le chanteur. « JE culpabilise… M’excuser ?! » Le ton était monté d’un cran. Rachel s’était éloignée jusqu’au lavabo auquel elle se tenait, Chase venait de s’avancer vers elle. La lueur de défi qu’il avait dans les yeux n’augurait rien de bon. En temps normal, il n’était pas vindicatif. Mais là… Il voyait rouge devant tant de mauvaise foi. Il pourra toujours accuser l’alcool. « VOUS avez tout commencé ! C’est entièrement votre faute si ça a viré au mélodrame ! Bordel, vous avez carrément écrit une chanson. Une chanson ! » Sous le coup de l’énervement, Chase avait de nouveau fait un pas en avant. « Et tu oses jouer les grandes dames en m’expliquant que vous n’êtes pas hypocrites ? Sans déconner. Vous êtes les PIRES des hypocrites. » Mon Dieu, il ne se serait jamais cru capable de ça. Une scène. Il était en train de faire une scène dans les chiottes pour femmes d’un gala de charité. Il était tombé bien bas. La faute à Rachel Everett, évidemment. Jamais de sa vie Chase n’avait eu un échange aussi musclé avec quelqu’un. Il était plutôt du genre à fuir les conflits d’habitude. Il les évitait, incapable de supporter trop d’émotions d'un coup. Rachel Everett le rendait étrangement invincible et pas dans le bon sens du terme.
Lullaby
Messages : 2107
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
flower
Lullaby En ligne
Ven 20 Jan - 16:06

Rachel Everett
J'ai 30 ans et je vis à Washington, USA. Dans la vie, je suis chanteuse et parolière et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle a un grand frère et une grande sœur. • Ses parents sont divorcés depuis qu'elle a 12 ans. • Elle ne se drogue pas et ne fume pas non plus. • En revanche elle aime bien l'alcool mais sait se montrer raisonnable. • Bisexuelle, elle en a conscience depuis ses quinze ans. • Chanteuse dans un groupe mixte. • Le groupe s'appelle Sapphire Sunset. • Elle est aussi la parolière principale du groupe.

Le groupe :

Rachel : Chanteuse & guitare acoustique
Lennie : Guitare électrique
Aleah : Batterie
Casey : Basse

Le ton monte, d'un coup. L'ambiance est électrique, survoltée. Entre les deux stars de la chanson, le point de non-retour semble atteint alors qu'ils peuvent enfin se dire leurs quatre vérités. Ce qu'ils ont sur le cœur, ce qu'ils gardent l'un pour l'autre depuis trop longtemps, depuis le début de toute cette histoire. Et quand il commence à dire que c'est les Sapphire qui ont commencé, la demoiselle voit rouge. Comment ose-t-il prétendre cela ? Comment ose-t-il le dire alors qu'ils n'ont fait que se défendre, après avoir été attaqués dans la presse et sur scène ?

"- Tu pourrais être heureux de m'avoir inspiré autre chose qu'une énorme envie de t'en coller une ! Ecrire des chansons c'est notre boulot, t'es pas au courant ?!" elle s'énerve elle aussi, emportée par l'alcool comme par le ton de son adversaire. "Si une chanson qui parle de rock et de paix est perçue comme une attaque, faut peut-être se poser des questions !" continu-t-elle en lui jetant un regard furieux.

Putain mais il est sérieux ? Il ose les traiter d'hypocrites en plus ? Il ose lui mettre toute cette affaire dans la gueule et s'en prendre aux Sapphire, alors qu'ils se font mousser depuis des semaines avec ce battage médiatique ? Mais c'est une blague, une caméra cachée ? Rachel sent l'agacement prendre possession de tout son être au fur et à mesure qu'il parle et elle rêverait de lui lancer un tonitruant ta gueule pour le stopper dans son élan.

"- Dixit le mec qui prend la chanson la plus douloureuse de mon répertoire, pour l'interpréter sur scène alors que je ne la chante plus moi-même ? En balançant qu'il va me montrer ce que c'est le rock ? Désolé chéri mais si ta vision du rock c'est de faire des histoires dans la presse à la Nirvana, c'est pas ma came !" cri-t-elle, ayant haussé d'un ton elle aussi. "Alors remballe tes grands airs parce qu'on a juste sorti une putain de chanson sans même vous citer, avant que TES fans dégénérés m'attaquent sur scène ! Si c'est pas la preuve de la haine que vous avez cultivé, généré, j'sais pas c'que c'est !"
MonkeyMama
Messages : 750
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Sam 21 Jan - 15:09

Chase Rutherford
J'ai 31 ans et je vis à Philadelphie, USA. Dans la vie, je suis auteur-compositeur-interprète dans un groupe de rock appelé Juvenile Rumor et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien
D'une personnalité plutôt introvertie et discrète, Chase a eu énormément de mal à se faire à sa célébrité. Il déteste les paparazzis, il conjugue comme il le peut avec les médias, et les groupies lui font peur. Les seuls moments où il est désinhibé, c'est sur scène. Il est d'une grande modestie. Il est sujet aux crises d'angoisses et essaye de se soigner comme il le peut.

Elle était là. Juste en face de lui. Ils étaient là. Ensemble. Dans une petite pièce exiguë. Chase rêvait de la secouer comme un prunier ce qu’il n’avait évidemment pas fait. A la place, il l’écoutait, la colère faisant bientôt bouillonner le sang dans ses veines. « Mais oui ! Et pourquoi tu me remercierais pas de t’avoir inspiré le hit de l’année ?! » Chase avait fait un autre pas en avant. Quelque chose d’irrépressible -bien que non réfléchi- semblait l’attirer vers sa rivale. « Evidemment que je me pose des questions ! UN TAS ! J’aimerais bien que tu m’expliques pourquoi tu joues les innocentes alors que tu sais très bien que vous avez été les premiers à alimenter cette guerre grotesque. » Parce que Chase en était persuadé : c’est les Sapphire Sunset qui avaient tout commencé. Ce n’était évidemment pas eux et il n’avait jamais pensé que les médias puissent avoir tout monté en épingle. « Je suis sensé prendre en compte tes sentiments maintenant ?! Et même si je le voulais, comment j’étais sensé le savoir ? C’est pas comme si vous aviez instauré un climat de confiance et de dialogue entre nous ! » Et l’énorme quiproquo qui se jouait entre eux, Chase n’en avait aucune conscience. « Oh, crois-moi, j’ai JAMAIS demandé à qui conque de se mêler de cette histoire. Au contraire. Je suis bien content d’être ici. En face de toi. Pour… » Sans s’en rendre compte, Chase s’était encore sensiblement rapproché de Rachel. Cette fois, il n’était plus qu’à quelques centimètres de son visage et son regard furibond se heurtait au sien. Ce qu’elle pouvait l’énerver… Mais pas que. Il y avait quelque chose d’autre, quelque chose que sa conscience voulait taire mais que l’alcool dans son système avait envie de laisser transparaitre. Toujours aussi en colère, Chase chuchota presque pour reprendre : « … Pour régler ça avec toi maintenant. Excuse-toi et on enterrera tous la hache de guerre. » Des excuses que Chase croyait légitimes, des excuses qu’il pensait mériter.  
Lullaby
Messages : 2107
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
flower
Lullaby En ligne
Sam 21 Jan - 17:16

Rachel Everett
J'ai 30 ans et je vis à Washington, USA. Dans la vie, je suis chanteuse et parolière et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle a un grand frère et une grande sœur. • Ses parents sont divorcés depuis qu'elle a 12 ans. • Elle ne se drogue pas et ne fume pas non plus. • En revanche elle aime bien l'alcool mais sait se montrer raisonnable. • Bisexuelle, elle en a conscience depuis ses quinze ans. • Chanteuse dans un groupe mixte. • Le groupe s'appelle Sapphire Sunset. • Elle est aussi la parolière principale du groupe.

Le groupe :

Rachel : Chanteuse & guitare acoustique
Lennie : Guitare électrique
Aleah : Batterie
Casey : Basse

Un point pour lui. C'est vrai, Do Rock, Not War est le titre de l'année. Il passe sur toutes les ondes depuis sa sortie et c'est peut-être leur plus grand succès. Meilleur que Thank you for nothing à l'époque. Meilleur aussi que Thoughts of power ou encore Love Tales. Oui, c'est bel et bien à lui qu'elle doit un de ses meilleurs titres et si elle en a parfaitement conscience, l'entendre le lui rappeler est agaçant. Follement agaçant. Elle ne sait que trop bien ce qu'elle lui doit sans qu'il n'ait besoin d'ouvrir sa bouche. Enfoiré.

"- Sûrement parce que je SUIS innocente et que nous n'avons rien commencé du tout ?" lance-t-elle d'un ton plein d'ironie, faisant un pas dans sa direction elle aussi tandis qu'elle darde sur lui un regard noir. "TU balances des saloperies sur nous dans la presse, TU reprends ma chanson, TU lance des piques et TU viens dire que J'ai commencé ? Mais c'est la meilleure ça ! Et l'awards de la mauvaise foie est attribuée à... Chase Rutherford mesdames et messieurs ! Félicitation, tu as donné tellement dur pour ce prix !"

Oh bon sang qu'il l'énerve. Comment peut-on même être énervant, hautain, pédant à ce point ? Comment peut-on être aussi désagréable, aussi détestable ? Bordel, elle le déteste. Pourquoi a-t-il fallut qu'il choisisse SON groupe pour son manège ? Il ne pouvait pas s'en prendre à quelqu'un d'autre non ? Epargner ses nerfs ? Bien sûr que non. Mais quelque part c'est gratifiant, c'est qu'ils devaient les avoir vu comme une menace.

"- Comment t'étais censé savoir ? T'as bien su trouver les paroles pourtant !" Ses yeux lancent des éclairs. "Dit le mec qui préfère utiliser ses concerts pour nous lancer des piques ! T'as raison, en privé ça t'aurais fait moins de pub !"

Un pas de plus en avant, sous le coup de l'énervement. L'envie de lui en coller une qu'elle contient probablement autant que son envie à lui de la secouer... Une envie presque aussi furieuse que... Bordel pourquoi elle frissonne en l'écoutant parler ? Elle déglutit. Son regard rivé dans les deux orbites bleus qui la fixent, elle a besoin d'un effort surhumain pour trouver ses mots.

"- J'vais sûrement pas m'excuser d'un truc que nous n'avons PAS fait !" souffle-t-elle sur le même ton que lui.
MonkeyMama
Messages : 750
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Dim 22 Jan - 15:02

Chase Rutherford
J'ai 31 ans et je vis à Philadelphie, USA. Dans la vie, je suis auteur-compositeur-interprète dans un groupe de rock appelé Juvenile Rumor et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien
D'une personnalité plutôt introvertie et discrète, Chase a eu énormément de mal à se faire à sa célébrité. Il déteste les paparazzis, il conjugue comme il le peut avec les médias, et les groupies lui font peur. Les seuls moments où il est désinhibé, c'est sur scène. Il est d'une grande modestie. Il est sujet aux crises d'angoisses et essaye de se soigner comme il le peut.

A cette distance, il lui suffirait d’avancer la main pour la toucher. La toucher. Bordel. Pourquoi est-ce que cette pensée lui traversait l’esprit, là, tout de suite ? Si ça avait été l’envie de l’étrangler, à la rigueur… Mais ce n’était pas ça. Aux yeux de Chase c’était bien pire que ça. A cette simple pensée parasite, la colère de Chase avait redoublé. Elle lui avait jeté un sort ou quoi ? Rachel Everett la sorcière, ça ne pouvait être que ça. « Mais c’est quoi ce numéro de sainte ?! Pourquoi s’entêter à essayer de me faire croire que t’es innocente ?! On sait tous les deux qu’on a fait que répondre à vos attaques ! » Le pire, c’est que plus elle affirmait son innocence, plus Chase avait envie de la croire. Une petite voix lui disait qu’elle était sincère, que son indignation face à cette injustice était sincère. Mais, dans les faits, ça ne tenait pas debout. Il savait de source sûre qu’il n’avait pas commencé cette guérilla donc c’était forcément eux qui l’avaient fait. Les éclairs que lancent les jeunes femmes avec ses yeux le transpercent. Il n’avait jamais été si en colère auparavant. « La prochaine fois, si tu trouves une chanson trop douloureuse… Ne la sors pas ! » qu’il avait dit en haussant les épaules, feignant l’indifférence alors que ton son corps exultait la colère. « Oh, je t’en prie, fais-moi croire que vous n’avez pas aussi bénéficié de cette couverture médiatique… Mais oui ! Je comprends bien ! C’est pour ça que vous avez tout commencé. Je comprends, ça allait bien votre groupe avant nous, non ? » Des mots que Rachel aurait pu avoir pour Chase mais dont le chanteur n’avait aucune conscience. Ils étaient tous les deux tellement persuadés d’être dans la vérité… qu’ils n’avaient même pas encore remarqué l’énorme quiproquo qui les divisait. « Très bien, ne t’excuse pas. J’en attendais pas moins de quelqu’un comme… » Le dernier mot était resté totalement en suspend alors qu’il peinait à déglutir. Son odeur, sa proximité, Chase venait d’en prendre connaissance à renfort d’une décharge électrique dans tout son corps. Ce qui s’était passé ensuite, Chase ne saurait jamais le comprendre. Et pourtant. C’était bien lui qui avait franchit les derniers centimètres qui les séparaient pour lui offrir un baiser enflammé. C’était encore lui qui s’y était perdu, l’espace de quelques secondes hors du temps, avant de se rendre compte de son erreur. Le souffle court, le cerveau retourné et le coeur en crise de panique, Chase s’était ensuite écarté. Mais qu’est-ce qu’il avait fait ? Qu’est-ce qu’il lui avait pris ?! Sans tourner le dos à sa rivale, il s’était reculé jusqu’à sentir la poignée de la porte des toilettes dans son dos. « Je… Désolé. C’était… » Etrangement génial ? Non, hors de question de dire ça. « J’aurais jamais du faire ça. Pardon. » Et il n’avait attendu aucune réponse pour s’éclipser d’ici le plus rapidement possible.  
Lullaby
Messages : 2107
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
flower
Lullaby En ligne
Dim 22 Jan - 15:45

Rachel Everett
J'ai 30 ans et je vis à Washington, USA. Dans la vie, je suis chanteuse et parolière et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle a un grand frère et une grande sœur. • Ses parents sont divorcés depuis qu'elle a 12 ans. • Elle ne se drogue pas et ne fume pas non plus. • En revanche elle aime bien l'alcool mais sait se montrer raisonnable. • Bisexuelle, elle en a conscience depuis ses quinze ans. • Chanteuse dans un groupe mixte. • Le groupe s'appelle Sapphire Sunset. • Elle est aussi la parolière principale du groupe.

Le groupe :

Rachel : Chanteuse & guitare acoustique
Lennie : Guitare électrique
Aleah : Batterie
Casey : Basse

Un numéro de sainte. Un numéro de sainte ?! Elle ne sait pas ce qui la retient de le frapper. La presse à scandale, sûrement, qui s’emparerait de l’information rapidement et jetterait sur elle le discrédit. Il ne manquerait pas, évidemment, de raconter à tout le monde qu’elle l’avait agressé, perdant son sang froid. Il n’était pas question que cela arrive. Pas question que la jeune femme lui laisse une telle possibilité, une telle opportunité. Elle devait absolument conserver un certain calme, une certaine retenue, si elle ne voulait pas que ça se retourne contre elle. Qui sait ce qu’il pourrait faire alors, quand on voit ce qu’il a déjà fait jusqu’ici. Mais elle ne décolère pas, c’est certain.

”- On sait tous les deux qu’on a répondu à VOS attaques.” répète-t-elle en rejetant la faute sur eux, insistant bien là-dessus.

C’est petit. C’est tellement petit de lui renvoyer sur la figure cette chanson qu’elle a sorti à une époque, comme une thérapie, et qu’elle ne chante plus aujourd’hui. C’est petit de dire qu’il suffisait de ne pas la sortir, de ne pas considérer qu’il puisse être devenue douloureux de la chanter. Mais dans le fond, ça ne la surprend pas vraiment de la part de Chase Rutherford. Pas du tout, pour être honnête. Quand à l’accuser du fait qu’ils aient pu faire ça pour les retombées médiatiques… Elle lève les yeux au ciel, même si c’est exactement ce dont elle l’a accusé, elle aussi. Mais ça l’énerve, a l’énerve qu’il prétende une chose pareille, alors que c’est lui, c’est sa bande, qui a commencé. Que c’est de sa faute s’ils en sont là, à se déchirer dans les toilettes des dames.

”- Ouai, ça allait TRES bien, avant VOUS !” insiste la demoiselle, furibonde.

Non, elle ne s’excusera pas, c’est absolument hors de question. En fait, elle n’a aucune raison de s’excuser puisqu'elle n'a rien fait, rien commencé. Et lui n’en attendait pas moins de quelqu’un comme elle. Mais il ne termine pas sa phrase, la laissant en suspens.

”- Quelqu’un comme ? Ben allez vas-y, dit-le ! Crache le morceau !” s’agace-t-elle comme il reste muet, son regard rivé dans le sien.

Mais il ne le dit pas. Il ne termine pas sa phrase. Au lieu de ça, il fait exactement ce contre quoi elle était en train de lutter elle-même, répondant à l’attraction qu’il y a entre eux, qu’elle ne saurait expliquer. Il se penche et vient chercher ses lèvres dans un baiser auquel elle répond, animée d’un besoin urgent qui la fait se presser contre lui, agripper ses cheveux. Bordel de merde. Elle était vraiment en train d’embrasser Chase Rutherford. Connard blond. Et le pire, c’est qu’elle n’arrivait même pas à détester ça. Au contraire.

Quand leurs lèvres se séparent et qu’il se recule loin d’elle, en même temps qu’elle rencontre le lavabo dans son dos, elle le regarde d’un air incrédule, comme il recule en la fixant, s’excusant pour tout ça. Son cœur bat la chamade dans sa cage thoracique, prêt à sortir de sa poitrine et son souffle est court, extatique. Qu’est-ce qu’il vient de se passer ? Elle le regarde sortir sans rien ajouter, restant quelques secondes dans cet état avant de se remuer, comme deux intruses s’immiscent dans la pièce. Pour masquer son trouble, elle se tourne vers les lavabos, fait couler l’eau, s’en passe un peu sur le visage. Elle a besoin de se rafraîchir. Non, bordel, elle a surtout besoin de se barrer d’ici.

”- J’me casse.” annonce-t-elle au groupe en rejoignant le bar, boudant le verre qui lui a été servi plus tôt et qu’elle n’a pas bu. Elle doit mettre le plus rapidement possible de la distance entre elle et… tout ça.

***

Après ce baiser, Rachel n’avait tout simplement pas répliqué. Elle aurait pu balancer dans la presse que le chanteur des Juvenile Rumor l’avait sexuellement agressé dans les toilettes de l’établissement et les caméras de surveillances aurait probablement confirmé qu’il était bel et bien sorti des sanitaires pour dames, mais elle ne l’avait pas fait. A vrai dire, même si cette accusation aurait probablement enterré le groupe adverse et la réputation de connard blond, surtout, elle n’en avait même pas eu l’idée, trop préoccupée par les émotions que ce moment lui avait fait ressentir. Trop animée par toutes les questions qui se bousculaient dans son esprit. Alors elle avait simplement pris la décision de faire comme s’il ne s’était rien passé. C’est ce qui lui semblait le plus judicieux et même les Sapphire n’en savaient rien. Elle n’avait confié tout ça qu’à son précieux carnet de chanson, y inscrivant quelques mots dont elle ferait peut-être un son un jour. Tes lèvres avaient le goût du paradis, et ton parfum hante encore mes nuits.
MonkeyMama
Messages : 750
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Narnia
MonkeyMama
Lun 23 Jan - 21:57

Chase Rutherford
J'ai 31 ans et je vis à Philadelphie, USA. Dans la vie, je suis auteur-compositeur-interprète dans un groupe de rock appelé Juvenile Rumor et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien
D'une personnalité plutôt introvertie et discrète, Chase a eu énormément de mal à se faire à sa célébrité. Il déteste les paparazzis, il conjugue comme il le peut avec les médias, et les groupies lui font peur. Les seuls moments où il est désinhibé, c'est sur scène. Il est d'une grande modestie. Il est sujet aux crises d'angoisses et essaye de se soigner comme il le peut.

Chase ne comprenait pas l’entêtement de Rachel à lui dire qu’elle et son groupe étaient innocents. Ça n’avait pas de sens. Devant les caméras, pour la presse, dans leur chanson… Ok. Mais là ? Alors qu’il était le seul témoin ? C’était absolument ridicule de continuer à vouloir lui faire porter le chapeau. Le plus troublant, c’était bien que Chase avait l’impression qu’elle était sincère. Elle était forte, Rachel. Plus forte qu’il ne l’aurait pensé. Mais il s’était bien gardé de lui dire. D’ailleurs, il s’était bien gardé de lui dire quoi que ce soit d’autre. A la place, il l’avait embrassé. Embrassé, putain. Et il n’avait pas rêvé. Elle s’était pressée contre lui en retour, elle avait passé ses mains dans ses cheveux. Et puis il avait disparu. Tant bien que mal, Chase avait retrouvé le reste de son groupe. « Wow, t’as fait quoi avec tes cheveux ? » qu’on lui avait demandé alors que d’autres s’interrogeaient clairement sur l’air totalement bouleversé du chanteur. Ce dernier s’était rapidement recoiffé et était resté totalement silencieux tout le reste de la soirée. Il n’avait plus vu Rachel Everett. Tant mieux. Quoi que…

***

Elle aurait pu l’achever. Elle aurait pu raconter que Chase avait abusé d’elle et à l’ère du MeToo ça aurait fait des ravages. Mais elle n’en avait rien fait. Chase n’en revenait pas. Il avait passé les premiers jours suivant le gala de charité la boule au ventre à l’idée d’être exposé tel un affreux pervers. Mais plus les jours passaient, plus il s’était dit que ça n’arriverait pas. Elle ne dirait rien. Ou peut-être que c’est ce qu’il avait envie de croire. Elle pouvait tout aussi bien garder ça sous le coude pour le ressortir plus tard. Quoi qu’il en soit, la manière qu’avait Chase de penser à elle avait changé. L’animosité était étrangement brouillé à quelque chose d’autre. Le souvenir de leur baiser le hantait. Ça revenait. Encore et encore. Il ne pensait presque qu’à ça si bien qu’une chanson n’avait pas tardé à naitre.

« Are you the fishy wine who will give me a headache in the morning
Or just a dark blue land mine that will explode without a decent warning
Give me all your true hate and I'll translate it in our bed
Into never seen passion, never seen passion
That's why I am so mad about you 
Mad about you »


Et elle avait tellement plu au reste du groupe qu’ils avaient absolument tenu à la sortir rapidement. Quelques semaines après, c’était sur un plateau télé qu’ils lançaient en exclusivité leur EP. Ils étaient si fiers. Oh, s’ils avaient seulement su de qui il s’agissait, ils n’auraient pas été si emballés. Mais qui pouvait savoir ? A part Chase. A part elle…  
Lullaby
Messages : 2107
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
flower
Lullaby En ligne
Mar 24 Jan - 0:38

Rachel Everett
J'ai 30 ans et je vis à Washington, USA. Dans la vie, je suis chanteuse et parolière et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle a un grand frère et une grande sœur. • Ses parents sont divorcés depuis qu'elle a 12 ans. • Elle ne se drogue pas et ne fume pas non plus. • En revanche elle aime bien l'alcool mais sait se montrer raisonnable. • Bisexuelle, elle en a conscience depuis ses quinze ans. • Chanteuse dans un groupe mixte. • Le groupe s'appelle Sapphire Sunset. • Elle est aussi la parolière principale du groupe.

Le groupe :

Rachel : Chanteuse & guitare acoustique
Lennie : Guitare électrique
Aleah : Batterie
Casey : Basse

Il serait si facile de terminer cette bataille stupide. Si facile d'enterrer définitivement les Juvenile Rumor pour mettre un terme à tout ça, qu'ils ne puissent plus jamais s'en prendre aux Sapphire et qu'ils les laissent tranquille. Elle n'avait qu'à dire quelque chose, parler de ce qui était arrivé, pour mettre un terme à la carrière de Chase Rutherford ou, au moins, écorner sérieusement son image. Ce qui ne règlerait pas tous leurs problèmes car certains fans n'y croiraient pas ou lui en voudraient pour tout ça, quand d'autres l'accuseraient sûrement d'avoir cherché ça, dans une société où la culture du viol est encore bien trop présente. Mais ça n'était pas dans les plans de Rachel. Cette hypothèse n'avait même pas frappé son esprit, que ce soit immédiatement après la soirée ou dans les semaines qui avaient suivis. Même si elle l'avait eu, toutefois, elle ne l'aurait peut-être pas fait. Probablement pas fait. Comment prétendre avoir été agressé, alors qu'elle avait apprécié ça ? Qu'elle avait largement répondu à ce baiser, à ses lèvres, sans y avoir été contrainte ? Peut-être même avait-elle voulu que ça arrive.

Mettre des mots sur tout ça était difficile, pour ne pas dire impossible, alors qu'elle ne comprenait tout simplement pas ce qui avait put lui prendre, leur prendre, pour en arriver là. Pour quelle raison obscure, alors qu'ils étaient en train de se dire leurs quatre vérités, ce qu'ils avaient sur le cœur, Rutherford l'avait-il embrassé ? Cela n'avait aucun sens. Aucun. La seconde d'avant il était remonté contre elle, l'accusant de tous les maux dans cette histoire - injustement - et puis il avait comme... simplement perdu les pédales, dérobant ses lèvres tandis qu'elle se sentais prise d'un sentiment d'urgence à lui répondre, à se presser contre lui, à ancrer le moment avant qu'ils ne retrouvent... La normalité. Si tant est qu'il y ait quoi que ce soit de normal dans son existence depuis tout ça. Ce n'était pas le cas. Et elle avait beaucoup de mal à digérer ou comprendre tout ça.

"- Rachel tu viens ? Les Juvenile sortent un nouveau titre !"

La voix de Lennie la tire de sa rêverie, comme elle gratte quelques accords de guitare en pensant à une prochaine chanson. Hochant la tête, elle pose l'instrument dans un coin de sa chambre pour rejoindre le reste du groupe. C'est devenu comme un rituel. Se rassembler tous ensemble devant chaque intervention télé ou radio de leurs adversaires. Et cette fois ne fait pas exception, surtout s'il est question d'une nouvelle chanson.

"- On pourrait la chanter sur scène peut-être. La moduler à notre façon..."
"- Non." répond posément Rachel en s'installant dans le canapé. "Je les ai accusé de ne pas avoir demandé les droits sur notre chanson, on ne va pas faire la même chose. Et puis on serait ridicule à faire quelque chose qu'ils ont déjà fait." remarque la demoiselle. "La dernière chose dont on a besoin c'est de décevoir notre public avec du réchauffé."
"- T'as pas tord."

Sur l'écran de télévision, le visage de Chase apparait. Son petit sourire en coin, ses yeux bleus... Rachel attrape un verre de vin que Lennie vient de servir sur la table basse et le porte à ses lèvres, cherchant à s'y raccrocher. Ce sourire... Lui rappelle bien trop qu'il n'y a pas si longtemps, il avait ses lèvres sur les siennes. Bon sang. Elle ferme les yeux, essayant d'oublier ça, prenant une gorgée de vin. Mais la voix suave de Chase la cueille au vol, sans plus lui laisser l'occasion de penser à autre chose.

Can someone tell me if it's wrong to be so mad about you. Elle frissonne et prend une nouvelle gorgée de vin. Give me all your true hate and I'll translate it in our bed. Elle s'enfonce dans le canapé un peu plus encore, parcourue d'une étrange sensation qu'elle ne sait définir. Comme une intuition qui lui souffle que ces mots sont pour elle, même si c'est une pensée stupide. Peut-être pas tant que ça, toutefois. Elle manque de lâcher son verre en entendant, d'un coup, la musique du lac des cygnes s'élever au milieu de la musique. Cette fois, ça ne peut pas être juste elle qui se fait des films. Parce que ce soir là, elle portait justement aux oreilles une paire de boucles représentant des cygnes, que sa grande sœur lui avait offert.

Devenue livide dans le canapé, Rachel participe peu à la discussion, écoutant plus qu'elle ne parle, avant de finalement se lever, un peu sonnée. Elle réfléchit à tout ça, dit-elle, laissant penser à la bataille musicale qui les oppose quand seul Chase occupe ses pensées. Elle doit trouver le moyen d'entrer en contact avec lui, de lui parler, sans passer par son manager ni... qui que ce soit d'autre. Cela ne les regarde qu'eux.

Il lui faut plusieurs jours pour réussi, toutefois, à obtenir le contact de Chase et quelques heures à peser le pour et le contre, avant d'envoyer un message, la boule au ventre, demandant à ce qu'ils se rencontrent en privé. Juste elle et lui.
Contenu sponsorisé
Monkeymama * I need you to chase away the voices in the night, when they call my name.
Page 3 sur 4
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Sujets similaires
-
» Devel • I need you to chase away the voices in the night, when they call my name.
» But i can't help falling in love with you • MonkeyMama
» Jusqu'à la fin de nos jours.. [PV MonkeyMama]
» Chase me around the space | ft ma Patate Douce
» MonkeyMama

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: