Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Funambule feat Manhattan Redlish
Monkeymama * I need you to chase away the voices in the night, when they call my name. - Page 2 EmptyAujourd'hui à 18:57 par Charly

» “La neige ne brise jamais la branche du saule.” avec Gäa
Monkeymama * I need you to chase away the voices in the night, when they call my name. - Page 2 EmptyAujourd'hui à 18:39 par Clionestra

» En attendant l'hiver
Monkeymama * I need you to chase away the voices in the night, when they call my name. - Page 2 EmptyAujourd'hui à 18:26 par Arthécate

» Destins croisés [Ft Clionestra] (TW+18)
Monkeymama * I need you to chase away the voices in the night, when they call my name. - Page 2 EmptyAujourd'hui à 18:21 par Clionestra

» Inspire-moi {+18}
Monkeymama * I need you to chase away the voices in the night, when they call my name. - Page 2 EmptyAujourd'hui à 17:03 par Elwin

» Elle attendait, comme on attend à la gare. Que quelqu'un arrive, que quelqu'un la répare… (ft Laecca)
Monkeymama * I need you to chase away the voices in the night, when they call my name. - Page 2 EmptyAujourd'hui à 15:11 par Laecca

» hope it gives you hell
Monkeymama * I need you to chase away the voices in the night, when they call my name. - Page 2 EmptyAujourd'hui à 15:04 par Lojzo

» a little bit of hell, but she got me in heaven (Clionestra)
Monkeymama * I need you to chase away the voices in the night, when they call my name. - Page 2 EmptyAujourd'hui à 14:29 par tillmidnight

» La Gaufre une fois!
Monkeymama * I need you to chase away the voices in the night, when they call my name. - Page 2 EmptyAujourd'hui à 13:49 par Nemo

Le Deal du moment :
Coffret Pokémon Bundle 6 Boosters EV05 Forces ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Monkeymama * I need you to chase away the voices in the night, when they call my name.

MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Lun 14 Nov - 15:34

Chase Rutherford
J'ai 31 ans et je vis à Philadelphie, USA. Dans la vie, je suis auteur-compositeur-interprète dans un groupe de rock appelé Juvenile Rumor et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien
D'une personnalité plutôt introvertie et discrète, Chase a eu énormément de mal à se faire à sa célébrité. Il déteste les paparazzis, il conjugue comme il le peut avec les médias, et les groupies lui font peur. Les seuls moments où il est désinhibé, c'est sur scène. Il est d'une grande modestie. Il est sujet aux crises d'angoisses et essaye de se soigner comme il le peut.

Do rock, not war, faisait un carton. S’il voulait être médisant, Chase pouvait dire qu’ils devaient ce succès à leur clash. Et peut-être que ça y avait participé. Comment prétendre le contraire ? Les fans eux-mêmes faisaient le rapprochement, la presse aussi. Et si c’était organisé ? Après tout, c’était tellement gros cette rivalité… Mais ça ne l’était pas, Chase était bien placé pour le savoir. Les Sapphire Sunset devait leur réussite à leur talent, même si ça lui arrachait la gueule de l’admettre. Le penser, c’était une chose. Le dire à voix haute, il ne le ferait jamais.
Les Juvenile Rumor avaient toujours tenu à s’intéresser le moins possible au média. Et pourtant, ils avaient passé ces derniers jours à épier la moindre riposte du clan rival. Tous concentrés sur la télé de leur bus de tournée, Chase et ses acolytes attendaient de voir les Sapphire Sunset à l’écran. Chase ne l’expliquait mais en voyant leurs têtes apparaitre, celle qui l’irritait le plus parmi toutes, c’était la tête de Rachel Everett. Cette blonde insipide qui jouait les demoiselles parfaites. Le début de l’interview n’avait été que banalités dont les Juvenile se moquaient bien mais quand il fut enfin question d’eux, Chase n’avait pas pu retenir un soupir d’agacement. Voilà que madame jouait les innocentes. Comme si c’était une question de hasard. Chase s’apprêtait à éteindre la télé quand la chanteuse lui apprit qu’elle était venue les voir. Elle était là ce soir-là. Dans leur public, au milieu de leurs fans. Mais pourquoi ?! Est-ce qu’elle cherchait à les espionner ? A ce moment-là, Chase sut qu’il devait faire pareil.
Se dégoter une place pour aller voir un groupe aux dates déjà complètes alors qu’il était lui-même en pleine tournée n’avait pas été simple mais Chase y était arrivé. Les deux groupes jouaient alors qu’à une centaine de kilomètres l’un de l’autre. Le plus dur, ça avait sûrement été de passer inaperçu au milieu de la foule. Chase avait interpellé bien des regards avec ses lunettes noires, sa casquette et son foulard remonté presque jusqu’au nez mais il était content de ne pas avoir été reconnu. Pas pour le moment en tout cas. Les fans étaient en délire, Chase s’impatientait. La vérité, c’est qu’il n’attendait que de la voir elle. Il voulait voir de ses propres yeux qui elle était, ce qu’elle dégageait… Le reste des Sapphire Sunset lui importait peu. Ce soir, Chase n’aurait d’yeux que pour Rachel Everett.  
Elsy Lullaby
Messages : 4173
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Mar 15 Nov - 3:20

Rachel Everett
J'ai 30 ans et je vis à Washington, USA. Dans la vie, je suis chanteuse et parolière et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle a un grand frère et une grande sœur. • Ses parents sont divorcés depuis qu'elle a 12 ans. • Elle ne se drogue pas et ne fume pas non plus. • En revanche elle aime bien l'alcool mais sait se montrer raisonnable. • Bisexuelle, elle en a conscience depuis ses quinze ans. • Chanteuse dans un groupe mixte. • Le groupe s'appelle Sapphire Sunset. • Elle est aussi la parolière principale du groupe.

Le groupe :

Rachel : Chanteuse & guitare acoustique
Lennie : Guitare électrique
Aleah : Batterie
Casey : Basse

A la suite de l’interview et de la sortie de leur nouveau titre, les Sapphire Sunset étaient sur des charbons ardents, conscients que la riposte des Juvenile Rumor ne tarderait probablement pas à se faire connaître. Le groupe étant, comme eux, en tournée, les occasions étaient nombreuses pour le connard blond et sa troupe de faire encore des ravages, à leur insu. Étant en pleine tournée, se dégager du temps pour aller espionner les concerts des Juvenile Rumor n’était tout simplement pas possible et Rachel n’était pas vraiment tranquille à cette idée. Pourtant, elle n’avait guère d’autre choix que de prendre son mal en patience et attendre la prochaine provocation de leurs adversaires, laquelle ne manquerait pas de toute façon de finir sur internet. Les réseaux sociaux, les médias, les émissions de télé… nombreux étaient ceux qui s’intéressaient de près à cette rivalité, lui donnant plus d’importance et de portée. Si elle détestait ça, la demoiselle n’avait pour autant pas le choix que de faire avec. Ce n’était de toute façon pas eux qui avaient commencé.

Ce soir-là, ils avaient en tout cas une représentation à donner et cette rivalité nouvelle avait permis d’écouler à une vitesse hallucinante les dernières places libres de cette date comme des suivantes. La salle serait comble et ils devaient assurer le show comme si de rien n’était, comme si une bande d'enfoirés n’essayait pas de les salir et les traîner dans la boue depuis des mois. Plus facile à dire qu’à faire, malgré qu’elle ait décidé qu’ils resteraient toujours dans la défense, jamais dans la provoc’.

En montant sur scène, Rachel adresse un grand sourire au public qu’elle salue, laissant tout ses problèmes au vestiaires. La scène était un endroit où elle oubliait tout. Où elle pouvait se révéler tant aux autres qu’à elle-même, être pleinement elle. La scène avait ce pouvoir de la vivifier. Pendant le concert, elle ne pense plus aux Juveniles Rumor, aux médias, à toute cette histoire. Elle se contente de chanter, de bouger, d’occuper sa scène, de charmer leur public.

”- Et ce soir pour la première fois en live, Do rock, not war !” annonce-t-elle à la fin du concert, son groupe entonnant les premières notes de la musique.

”They’re waiting for us,
I know they're waiting for us,
Who will walk in the footsteps
Of the ones that fell?”

”I didn’t know much about rock,
I could only move in rhythm,
But he said baby, I’ll teach you,
And he taught me everything about him
He said come, baby, do rock, not war
Do Rock, not war.”


Sur la scène, dans la salle, l’excitation est à son comble, emportée par ce nouveau tube que la demoiselle interprète de toute son âme, occupant tout l’espace de sa présence scénique, ayant abandonné sa guitare acoustique pour ce morceau.

”We're like fireworks,
Like the milky way,
But even if we have everything,
We can still rise.”


Le refrain, de nouveau. Le groupe s’amuse, profite du moment présent. Et la blonde sur scène a le sourire jusqu’aux oreilles, heureuse d’être là, de cette ambiance, de cette électricité survolant cette salle survoltée.

”Do Rock, not war
What have we done?
What have we done to the world?

We had good times
And dark nights
I know we had everything
And more.”


Elle se calme, amorçant la fin de la chanson, revenant au centre de la scène pour terminer cette prestation, les yeux clos sur les dernières notes.

”Do rock, not war, not lying
We have the voice,
The beat is the beginning”


Adressant un mouvement à la foule, la jeune femme se détourne, avançant vers le piano pour y récupérer sa bouteille d’eau. Un mouvement l’en empêche toutefois, comme un projectile atteint la scène. Une canette, qu’elle évite de justesse, lancée par un type depuis le premier rang, vociférant des paroles qu’elle comprend à peine. Au t-shirt à l’effigie des Juvenile Rumor qu’il arbore, elle n’a pas besoin de l’entendre, toutefois, pour comprendre ce qu’il leur crie ainsi.

”- Mais ça va pas la tête ?” hurle-t-elle dans son micro en ramassant la canette, alors que deux types de la sécurité interviennent pour faire sortir le type. ”Tu peux être fan de qui tu veux, mais pas être un danger public ! Le rock c’est la liberté mais ça te dispense pas du respect, putain !”

Échaudée, elle récupère sa bouteille avant de quitter la scène, tandis que la stupeur saisit la salle. Ils avaient même réussit à lui saccager un moment sur scène... Putain d'enfoirés et de connard blond.
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mar 15 Nov - 20:49

Chase Rutherford
J'ai 31 ans et je vis à Philadelphie, USA. Dans la vie, je suis auteur-compositeur-interprète dans un groupe de rock appelé Juvenile Rumor et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien
D'une personnalité plutôt introvertie et discrète, Chase a eu énormément de mal à se faire à sa célébrité. Il déteste les paparazzis, il conjugue comme il le peut avec les médias, et les groupies lui font peur. Les seuls moments où il est désinhibé, c'est sur scène. Il est d'une grande modestie. Il est sujet aux crises d'angoisses et essaye de se soigner comme il le peut.

Sans surprise, Chase n’avait plus vu qu’elle dès lors qu’elle avait fait son entrée sur scène. La fameuse Rachel Everett, cette blonde sans saveur. Elle rayonnait et il rongeait son frein en attendant le moment qui le mettrait en colère. Si ce moment allait arriver ? Plus le temps passait, plus Chase en doutait. Il avait presque envie d’être en colère, comme s’il serait déçu que leur petite guerre s’arrête là. Il lui avait finalement fallu attendre tout le concert pour enfin vibrer de colère : le moment où la chanteuse avait entamé les premières notes de leur tube. Tube qui était dédié aux Juvénile Rumor, à n’en pas douter, mais elle avait osé démentir. Chase avait serré les poings et pourtant.. une partie de lui s’était laissée emporter. Sans qu’il ne puisse le maitriser, il s’était vu dans ses mots. Pire encore, il s’était vu à ses côtés. A chanter. A se dandiner. Mais quel était ce sortilège que cette sorcière venait de lui lancer ? Petit à petit, la colère s’était dissipée mais n’avait pas manqué de réapparaitre d’un bloc sitôt que le rythme entêtant de la musique s’était arrêté. Autour de lui, les gens applaudissaient, criaient leur admiration. Pas lui. Il était là, debout, stoïque. Il serait resté figé sur place un long moment encore si un malheureux événement ne l’avait pas sorti de sa torpeur. Elle avait manqué de se prendre une cannette en pleine tronche. Qui lui en voulait comme ça ? Proche de l’assaillant, Chase n’avait pas tardé à reconnaitre son groupe sur le t-shirt du malotru. Mais qu’est-ce qu’ils avaient fait ? Les mots, la musique… Pourquoi pas. Mais ça ne pouvait pas devenir physique, Chase ne pouvait pas s’imaginer avoir des fans malintentionnés de la sorte. Alors, revigoré d’un coup, il s’était élancé à la suite des vigiles pour retrouver le fauteur de troubles. Une fois qu’il avait mis la main sur lui, à l’extérieur, il l’avait interpellé : « Eh mec ! C’était vraiment pas cool. Ça ne nous regarde pas leurs vies tu sais. Concentre-toi sur la mu… » Et il n’eut pas le temps de finir que l’homme en question s’exclama : « Chase ! CHASE ! C’est bien toi ! J’en crois pas mes yeux ! CHASE RUTHERFORD ! » Les gens sortaient doucement de la salle de spectacle et tous les regards s’étaient instantanément tournés vers yeux. Pour la discrétion, on repassera. Chase se sentait épié et ça n’avait rien à voir avec la sensation qu’il avait quand il était entouré de ses fans. Il sentait bien que, là, il n’était pas le bienvenu. D’ailleurs, ça commençait à chahuter autour de lui et Chase en avait déduit que c’était le bon moment pour prendre la poudre d’escampette. Le plus vite possible, il avait fuit la scène.
C’était déjà trop tard. Les photos avaient été prises, les preuves étaient là et ça faisait déjà le tour du pays.
Elsy Lullaby
Messages : 4173
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Mer 16 Nov - 9:40

Rachel Everett
J'ai 30 ans et je vis à Washington, USA. Dans la vie, je suis chanteuse et parolière et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle a un grand frère et une grande sœur. • Ses parents sont divorcés depuis qu'elle a 12 ans. • Elle ne se drogue pas et ne fume pas non plus. • En revanche elle aime bien l'alcool mais sait se montrer raisonnable. • Bisexuelle, elle en a conscience depuis ses quinze ans. • Chanteuse dans un groupe mixte. • Le groupe s'appelle Sapphire Sunset. • Elle est aussi la parolière principale du groupe.

Le groupe :

Rachel : Chanteuse & guitare acoustique
Lennie : Guitare électrique
Aleah : Batterie
Casey : Basse

”- Espèce de connard !”

En arrivant dans les loges, la blonde est en colère. Agacée, survoltée. Elle avait failli prendre une canette en pleine tête. Elle avait été à pas grand chose, qui sait, de finir la soirée aux urgences. Tout ça à cause du connard blond et de sa bande, qui ne savait pas tenir ses fans. Voire pire, qui sait. Qui les avait peut-être encouragés à le faire. Après tout, qu’est-ce qu’elle en sait ? Ils ne peuvent pas aller à leurs concerts tous les soirs, ils ne peuvent pas savoir ce qui se dit, ce qui se prépare, dans l’ombre de leur scène. Putain. Ils avaient réussi à lui gâcher un moment sur scène. Elle a l’impression de devenir folle, en recrachant dans l’évier la gorgée d’eau qu’elle vient de prendre. Agrippant le bord du lavabo, elle le serre fortement en contenant le cri qui lui démange la gorge, ne parvenant finalement qu’à le restreindre, sans l’empêcher tout à fait.

C’est profond. C’est puissant. Et ça la dévore de l’intérieur. Cette rage profonde. Ils ne pouvaient pas lui prendre la musique. Ils ne pouvaient pas lui saccager ça. Ils avaient le droit de ne pas les apprécier s’ils le voulaient. Mais ils n’avaient pas le droit, en revanche, de lui pourrir ses spectacles, de lui pourrir une scène, de mettre sa santé en danger. C’était allé trop loin. Ils étaient allés trop loin, ce soir. Et elle fulmine de se sentir impuissante, d’avoir été une cible si facile, de s’être montrée vulnérable.

”- Putain !”

Lorsqu’elle sort la salle de bain, rejoignant les autres, l’humeur est encore maussade, massacrante. Putain de connard blond. Mentalement, la demoiselle l’insulte, sans même savoir pourquoi lui en particulier. Peut-être parce qu’il est le seul qu’elle ait vraiment vu, quand elle avait été à leur concert. Peut-être parce que c’était lui qui était en avant sur scène, lui qui était le visage du groupe, finalement, comme le sont toujours les chanteurs. Alors elle lui attribue le marasme de ce soir, à défaut de pouvoir l’attribuer aux autres. C’était lui qui avait commencé. En tout cas, c’était lui qu’elle avait vu faire, ce soir-là. Lui qui avait craché sur eux dans son micro, avant de chanter. De reprendre sa chanson. C’était lui qui avait motivé ses fans à faire cette merde qu’ils avaient démontrés ce soir.

”- Hé vous savez quoi ?” Casey la tire de ses pensées. ”Y’a pleins d’images qui tournent, Rutherford était au concert ce soir !”
”- Connard blond ?” elle allume son téléphone. ”Il venait contempler le spectacle, ce connard ?” s’énerve-t-elle.

Cette présence confirme son hypothèse. C’était de sa faute. C’était lui qui avait motivé tout ça. Lui qui était responsable du comportement de ses fans. Et énervée, la demoiselle s’empare de ses réseaux sociaux, publiant une story sur son instagram pour évoquer l’incident de ce soir, identifiant bien le protagoniste comme un fan “dégénéré” des Juvenile Rumor.

"- Prochain concert, on doit frapper un grand coup." annonce-t-elle en reposant son téléphone.
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mar 27 Déc - 7:43

Chase Rutherford
J'ai 31 ans et je vis à Philadelphie, USA. Dans la vie, je suis auteur-compositeur-interprète dans un groupe de rock appelé Juvenile Rumor et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien
D'une personnalité plutôt introvertie et discrète, Chase a eu énormément de mal à se faire à sa célébrité. Il déteste les paparazzis, il conjugue comme il le peut avec les médias, et les groupies lui font peur. Les seuls moments où il est désinhibé, c'est sur scène. Il est d'une grande modestie. Il est sujet aux crises d'angoisses et essaye de se soigner comme il le peut.

C’était un véritable désastre. Chase détestait absolument tout ce qui découlait de cette situation grotesque avec les Sapphire Sunset. Ça n’arrêtait pas. Il n’y avait pas un magasine people qui ne parlait pas de leur débâcle, pas un réseau social où les commentaires sur l’histoire ne faisaient pas rage. Il était horripilé. C’était déjà compliqué pour lui de sortir et d’être tranquille. Mais maintenant ? Ils étaient tous épiés. On les attendait partout. Et les questions qu’on leur posait en criant à l’arrache avaient toutes le même sujet : les Sapphire Sunset. Ils en avaient parlé entre eux. Le reste du groupe en avait voulu à Chase d’avoir pris le risque de se rendre à l’un de leurs concerts. Déjà parce que les chances de passer incognito étaient minces, ensuite parce que ça remettait sévèrement de l’huile sur le feu médiatiquement mais surtout… Parce que ça devenait dangereux. Ils sentaient bien que quelque chose leur échappait. Certains fans prenaient ça trop à coeur et Chase ne doutait pas que ce soit le cas dans les deux sens. Alors le groupe avait décidé de renforcer leur sécurité. Juste au cas où. Ils auraient pu décider de faire profil bas et de s’abstenir de tout commentaire sur les Sapphire Sunset mais… Ils n’avaient pas su s’y résoudre. La colère les avait trop gagnés.
Et ça se ressentait même sur scène. Ce soir-là, sur les planches, on sentait très clairement que les Juvenile Rumor se produisaient avec une intensité dingue. Et, vu de là-haut, ils avaient tous la très nette sensation que le public aussi était différent. Bien malgré lui, Chase avait passé du temps à regarder ce qu’on disait d’eux sur les réseaux sociaux. Certains fans leur témoignaient leur soutien, parfois d’une manière bien étrange, et d’autres déploraient le temps où il n’y avait pas de scandale les concernant. Chase avait alors eu la pire des sensations : celle qu’il avait déçu une partie de son public et c’était absolument écoeurant.
Elsy Lullaby
Messages : 4173
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Mar 27 Déc - 18:20

Rachel Everett
J'ai 30 ans et je vis à Washington, USA. Dans la vie, je suis chanteuse et parolière et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle a un grand frère et une grande sœur. • Ses parents sont divorcés depuis qu'elle a 12 ans. • Elle ne se drogue pas et ne fume pas non plus. • En revanche elle aime bien l'alcool mais sait se montrer raisonnable. • Bisexuelle, elle en a conscience depuis ses quinze ans. • Chanteuse dans un groupe mixte. • Le groupe s'appelle Sapphire Sunset. • Elle est aussi la parolière principale du groupe.

Le groupe :

Rachel : Chanteuse & guitare acoustique
Lennie : Guitare électrique
Aleah : Batterie
Casey : Basse

Après les débordements pendant le concert des Sapphire Sunset, la situation était devenue tendue, tandis que les fans des deux groupes se divisaient, s'opposaient, s'en prenaient les uns aux autres sur les réseaux et parfois même dans les rues. Les médias, bien sûr, ne manquaient jamais une occasion de poser des questions sur la guerre avec les Juvenile Rumor, se désintéressant finalement du travail des deux groupes pour se soucier de leur rivalité uniquement, celle-ci faisant vraisemblablement bien plus d'argent que les recettes de leurs succès.

Pourtant, c'était bien la situation avec ses fans qui contrariait le plus Rachel, indépendamment de son agacement croissant à chaque nouvelle interview, qu'elle ne voulait presque plus donner, pour ne pas avoir à rabâcher encore et encore l'histoire avec le "groupe adverse". Le fait que ses fans puissent se faire agresser pour leurs goûts, ou qu'ils puissent agresser ceux des Juvenile, pesait sur sa conscience comme sur son moral. Ce n'était pas ce qu'elle avait imaginé de sa vie d'artiste. Loin de là. Et elle détestait cette situation, comme elle détestait ne pas se sentir tranquille, d'un point de vu de sa sécurité, comme de celui de la sécurité des membres de son groupe.

Elle ne peut pas dire qu'avec le groupe, ils n'aient pas jeté de l'huile sur le feu. Après l'incident de leur concert, les déclarations des deux groupes dans les médias n'étaient qu'une montée en épingle, chacun se répondant pour le plus grand bonheur des journalistes, heureux de voir que ni les Sapphire Sunset, ni les Juvenile Rumor, n'étaient prêts à enterrer la hache de guerre. Pas plus tard que le week-end dernier, d'ailleurs, Casey avait croisé l'un des membres des Juvenile Rumor dans un bar et le ton était monté entre les deux clans, par l'alcool éméchés. Une catastrophe aussi bien d'un côté que de l'autre, pour laquelle leur agent n'avait pas manqué d'enguirlander son poulain, bien que le mal soit fait.

Poussant un soupir, elle observe son reflet dans le miroir. Sa mine fatiguée l'observe en retour et elle sait qu'il lui faudra bien une heure pour ne serait-ce que cacher ses cernes, avant que le groupe ne monte sur scène. Dans quelques heures, en effet, ils doivent se produire, au profit d'une œuvre caritative. Une soirée à laquelle ils ne sont évidemment pas les seuls à participer et qui lui fait craindre le pire, alors qu'elle redoute la présence des Juvenile Rumor au programme, de même que, évidemment, nombre de leurs fans, lui faisant imaginer un nouveau débordement. Quand aux siens ? Auraient-ils la mauvaise idée de s'en prendre aux Juvenile Rumor, en crachant totalement sur l'importance de l'évènement ce soir ? Elle osait croire que non. Elle osait espérer qu'ils seraient plus intelligents. Mais elle n'en était même pas sûre, sans compter que certains pouvaient ne s'en prendre à d'autre que pour créer la zizanie.
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Dim 8 Jan - 14:32

Chase Rutherford
J'ai 31 ans et je vis à Philadelphie, USA. Dans la vie, je suis auteur-compositeur-interprète dans un groupe de rock appelé Juvenile Rumor et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien
D'une personnalité plutôt introvertie et discrète, Chase a eu énormément de mal à se faire à sa célébrité. Il déteste les paparazzis, il conjugue comme il le peut avec les médias, et les groupies lui font peur. Les seuls moments où il est désinhibé, c'est sur scène. Il est d'une grande modestie. Il est sujet aux crises d'angoisses et essaye de se soigner comme il le peut.

Chase n’avait jamais voulu en arriver là. Pourtant ils y étaient et il était hors de question de faire machine arrière. La colère avait gagné son coeur se mêlant très rapidement à une rancoeur tenace. Ils étaient un groupe sans histoire mais ça, c’était avant. Aujourd’hui, Chase avait l’impression de voir leurs noms partout dans la presse à scandales. Et ils étaient toujours accompagnés de ceux des Sapphire Sunset. Quelle horreur. Lui qui aimait être tant discret se retrouvait à laver son linge sale en public. Est-ce que le star system lui était monté à la tête finalement ? Pourquoi ne pas arrêter cette guerre, faire profil bas ? Curieusement, Chase n’en avait aucune envie. Il voulait le dernier mot. Pour ses fans. Pour lui. L’injustice était trop forte et il n’arrivait pas à se résoudre à l’accepter. C’était là que la célébrité était intéressante : elle permettait de faire passer des messages. Malheureusement, le message des Juvenile Rumor ne passait pas bien chez tout le monde. Certains prenaient cette rivalité beaucoup trop au sérieux, quitte à s’écharper sur les réseaux sociaux ou même à venir en mains. C’était pour cette raison que Chase redoutait tant le gala de charité auquel les deux groupes rivaux étaient invités. Ils étaient là pour faire le bien… et à tout moment il savait que ça pouvait déraper. Du côté du public déjà mais également du côté des membres du groupe. Rien que de savoir que les Sapphire Sunset étaient dans une loge pas loin en train de se préparer lui donnait envie de tout laisser en plan pour aller les confronter. « Putain, c’est pas vrai ! On passe juste après eux ! » que s’était exclamé le bassiste en découvrant l’ordre de passage. Chase soupira. Même l’organisation du gala allait surfer sur cette vague pour récolter un maximum de fonds. Comme quoi. La fin justifie peut-être bien les moyens. « Alors on écoutera jouer, on applaudira et on montera après eux… C’est un gala de bienfaisance, les gars. Faut pas déconner avec ça. » Les regards médusés de ses partenaires avaient fusé en direction de Chase après qu’il ait prononcé ces quelques mots. « Hors de question qu’on les applaudisse ! » qu’ils s’exclamèrent alors que Chase leva les yeux au ciel en soupirant une nouvelle fois. Ça n’allait pas être si simple. D’ailleurs, maintenant qu’il était dans les coulisses à écouter les Sapphire avant de lui-même monter sur scène, il se rendait compte qu’il était impossible qu’il applaudisse lui aussi. Il avait beaucoup trop envie d’en découdre avec eux. Après tout, ils avaient commencé tout ça non ?!
Elsy Lullaby
Messages : 4173
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Dim 8 Jan - 18:24

Rachel Everett
J'ai 30 ans et je vis à Washington, USA. Dans la vie, je suis chanteuse et parolière et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle a un grand frère et une grande sœur. • Ses parents sont divorcés depuis qu'elle a 12 ans. • Elle ne se drogue pas et ne fume pas non plus. • En revanche elle aime bien l'alcool mais sait se montrer raisonnable. • Bisexuelle, elle en a conscience depuis ses quinze ans. • Chanteuse dans un groupe mixte. • Le groupe s'appelle Sapphire Sunset. • Elle est aussi la parolière principale du groupe.

Le groupe :

Rachel : Chanteuse & guitare acoustique
Lennie : Guitare électrique
Aleah : Batterie
Casey : Basse

Pas de vague était le maître mot du groupe, au moins pour ce soir, et ce même si les deux groupes s'écharpaient régulièrement par médias interposés - la presse en rajoutant allègrement, du reste, montant l'affaire en épingle - comme dans la vraie vie, comme l'altercation de Casey avec un membre des Juvenile quelques jours plus tôt l'avait prouvé. Ce soir, pourtant, ils étaient là pour une œuvre caritative et l'idée même que tout ça puisse partir en vrille ce soir suffisait à donner la nausée à Rachel, refusant que la scène devienne le théâtre d'une pugilat que la fondation n'avait ni demandée, ni mérité. S'ils avaient invités les deux groupes, ce n'était pas tant pour l'affaire que parce qu'ils étaient tous deux très en vogues dans l'industrie musicale ces derniers temps et Rachel espérait bien qu'ils pourraient, sinon s'apprécier pour la soirée, au moins se respecter.

Les cernes sous ses yeux en disant plus long qu'elle ne le voudrait sur les pensées qui ne cessent de la ronger en ce moment, la blonde s'empresse de dissimuler tout ça sous les crèmes et les poudres diverses, se préparant soigneusement pour la scène avant d'attraper sa guitare pour gratter les cordes quelques minutes, le temps pour elle de s'apaiser un peu avant le grand saut, le grand moment. Depuis ce jour où elle a bien faillit recevoir un projectile en pleine tête sur la scène, elle a toujours besoin de ce petit moment avant un concert pour se glisser dans sa bulle, se recentrer sur elle-même et oublier ses tracas. Plus encore ce soir alors qu'elle sait parfaitement qu'au milieu de la foule se cacheront autant de fans que de haters.

"- On donne tout. Et surtout, surtout, on oublie pas pour quoi on est là, ok tout le monde ?" s'enquit la blonde en rejoignant le groupe, à quelques minutes de monter sur scène. "On est ici pour une noble cause, mais on sait très bien qu'on se fera insulter à la minute où on sortira des coulisses..." briefe-t-elle tout le monde, en soupirant. "On ne réplique pas. On s'installe, on fait notre show et on sort. Après, on assiste à la fin du spectacle et on fait bonne figure. Je ne veux en voir aucun avoir le moindre comportement discutable lorsque les Juvenile passeront, c'est compris ?"

Un grognement peu convaincue et peu convainquant lui répondant, Rachel pousse un long soupir sans avoir pour autant le temps de s'attarder sur la question, le présentateur les appelant sur scène. Le groupe s'installant, Rachel salue la salle, ignorant les quelques insultes qui parviennent à ses oreilles, essayant de se focaliser sur les cris d'amour qu'ils reçoivent d'une autre partie du public.

Entonnant les paroles de Do Rock, Not War, Rachel se focalise sur sa musique, concentrée sur le retour dans son oreillette, lui permettant d'ignorer les éventuelles provocations qui peuvent s'hurler dans la salle, malgré l'importance de l'évènement. Achevant sa musique, elle ne lâche pas le micro, recadrant toutefois le public d'une voix ferme à la fin de cette première prestation.

"- Ecoutez, on sait qu'il y a des dissensions..." commence-t-elle. "Mais ce soir n'est pas le soir pour ça. Alors par respect pour la cause que nous défendons, aussi bien les Juvenile Rumor que nous même, et par respect pour la fondation et les personnes qu'elle défend, essayez de mettre tout ça de côté ce soir."

Ou qu'ils se taisent, au minimum. Se tournant vers le groupe, Rachel hoche la tête, donnant le départ du deuxième morceau qu'ils ont prévu d'interpréter.

"When my hope falls
I remember you
Because I’ll love you forever;
You are the fire I need to feed my soul."


Un mouvement dans les coulisses captant son attention, elle jette un regard dans cette direction et son regard s'arrête un instant sur le visage de Chase Rutherford y attendant patiemment son tour d'entrer en scène. Le temps semble se suspendre et une seconde s'écoule, peut-être deux, avant que la blonde ne reporte son attention sur la foule en contrebas, poursuivant sa chanson avant que la mélodie ne s'adoucisse.

"- Merci !" lance-t-elle à la foule, la chanson terminée. "C'est tout pour nous ce soir, mais le spectacle n'est pas terminé ! Alors on espère que vous êtes prêts !!! Bonne soirée !" dit-elle encore dans le micro avant de quitter la scène pour s'installer en contrebas de la scène.

Puisque les Juveniles avaient assistés à leur représentation depuis les coulisses, ils ne verraient pas d'inconvénients à ce qu'ils assistent, eux aussi, à leur passage sur scène, n'est-ce pas ? Rachel les regarde donc s'installer, avant de se pencher vers le reste du groupe, à sa droite.

"- Et souvenez vous... Pas de vague !" prévient la demoiselle.
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Lun 9 Jan - 21:25

Chase Rutherford
J'ai 31 ans et je vis à Philadelphie, USA. Dans la vie, je suis auteur-compositeur-interprète dans un groupe de rock appelé Juvenile Rumor et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien
D'une personnalité plutôt introvertie et discrète, Chase a eu énormément de mal à se faire à sa célébrité. Il déteste les paparazzis, il conjugue comme il le peut avec les médias, et les groupies lui font peur. Les seuls moments où il est désinhibé, c'est sur scène. Il est d'une grande modestie. Il est sujet aux crises d'angoisses et essaye de se soigner comme il le peut.

Le moment paraissait irréel. Chase était là, son groupe autour de lui, à attendre patiemment son tour en coulisses. Tout en regardant les Sapphire Sunset. Et surtout Rachel. Chase ne savait pas vraiment pourquoi mais c’était elle qui attisait le plus son animosité. Il ne pouvait pas détacher son regard de la blonde. Il la détaillait. Sa façon de bouger, sa manière d’articuler les mots qu’elle chante. « Do rock, not war… » qu’il avait répété à voix basse, visiblement amer. Il ignorait totalement l’état d’esprit de ses acolytes tant il était absorbé par le spectacle d’Everett. Il n’entendait même pas leurs commentaires bougons. La chanson prit fin, Chase se figea alors que sa rivale parlait de dissensions. C’était peu dire. Il avait serré les dents, espérant que cette mascarade prendrait fin rapidement. Et puis ce fut le coup de massue. Un regard. Juste un. Quelques secondes les yeux accrochés dans les siens et il ne savait plus son nom. Bordel. Chase était submergé par un cocktail d’émotions qu’il n’arrivait pas à définir. Une tempête dans la tête, Chase décelait avec une certaine clarté de la colère. Et une forme de fascination. De fascination. Pour Rachel Everett. Putain. C’était comme se prendre un coup de poing en plein ventre. Le contact était rompu mais Chase se sentait encore totalement perturbé. Il avait eu du mal à se souvenir de ce qu’il était sensé faire, avait trainé la patte derrière les autres membres qui l’attendaient sur scène. Chanter, s’était souvenu son cerveau. Il devait chanter. Et oublier Rachel. Elle était sans importance. Aucune.
Chancelant, Chase s’était avancé vers le micro pour saluer le public et avant que le malaise ne soit palpable il s’était lancé :
« Rose like cheeks
You'll tell me I'm wrong and that's just because you don't like what you see
Just know I do and
All of the time, you're on my mind making me blind »

Et sitôt la musique en route, Chase avait retrouvé tous ses moyens. Il était lui de nouveau, oubliée Rachel Everett. Le temps de deux chansons, ça avait été le cas. Dès qu’il était sorti de scène, elle lui était revenue en pleine face. Sans doute parce qu’elle était physiquement là, dans les coulisses, accompagnée de toute sa clique. De mieux en mieux. Chase inspira en accrochant une nouvelle fois le regard de la blonde insipide. Ok. De la blonde qu’il voulait insipide. « C’était super. Hypocrite. Mais super. » Mon Dieu, il n’avait pas pu s’empêcher de dire ça alors même qu’il avait fait la morale à son groupe quelques minutes plus tard. De suite pris de remord, il avait repris : « Pardon. Je lève le drapeau blanc… et on s’en va. Pas vrai ? » Il semblait pressé. Et il l’était. Après ce faux pas, il avait bien envie de rejoindre le bar et de s’oublier dans un verre ou deux. Quelques regards hostiles plus tard, les Juvenile Rumor au complet s’était échappé et s’offraient maintenant un verre bien mérité tout en évitant le sujet qui leur brulait les lèvres : les Sapphire Sunset. Chase le ressentait encore. Le coup de poing dans le ventre, Rachel dans la tête. Quel enfer.
Elsy Lullaby
Messages : 4173
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Mar 10 Jan - 3:54

Rachel Everett
J'ai 30 ans et je vis à Washington, USA. Dans la vie, je suis chanteuse et parolière et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Elle a un grand frère et une grande sœur. • Ses parents sont divorcés depuis qu'elle a 12 ans. • Elle ne se drogue pas et ne fume pas non plus. • En revanche elle aime bien l'alcool mais sait se montrer raisonnable. • Bisexuelle, elle en a conscience depuis ses quinze ans. • Chanteuse dans un groupe mixte. • Le groupe s'appelle Sapphire Sunset. • Elle est aussi la parolière principale du groupe.

Le groupe :

Rachel : Chanteuse & guitare acoustique
Lennie : Guitare électrique
Aleah : Batterie
Casey : Basse

A bien y penser, elle n'était pas sûre d'avoir déjà vu Chase Rutherford avant aujourd'hui. Bien sûr, ce n'était pas la première fois qu'elle le voyait chanter, puisqu'elle avait assisté à un concert des Juvenile Rumor il y a quelques mois de ça, concert au cours duquel il avait eu la fausse bonne idée de reprendre un titre des Sapphire sur scène, accompagnant sa reprise de quelques mots qui avaient mit le feu aux poudres. Mais c'était la première fois que son regard lui faisait cet effet. C'était en tout cas la première fois que leurs regards se croisaient pour de bon, autrement que par médias interposés. Mais ça n'avait duré qu'un instant trop court avant qu'elle ne se reprenne, continuant le show, reportant son attention sur son public.

Ayant quitté la scène, elle assiste au spectacle donné par les Juvevile Rumor sans en perdre une miette, pas plus que Chase n'avait semblé le faire un peu plus tôt, se prenant même à fredonner les paroles par moment, se laissant entraîner dans l'ambiance et la musique. Elle déteste ça. Elle déteste devoir admettre qu'elle aime bien ce qu'il propose. Dans d'autres circonstances, si Rutherford n'avait pas décidé avec sa bande de leur mener une guerre ouverte, elle aurait même pu aimer sa musique et être au milieu de la foule pour se déchaîner dans tous les sens avec le reste des mélomanes. Au lieu de ça, elle conserve un air stoïque en se permettant seulement de murmurer quelques paroles qu'elle a mémorisées, tâchant de chasser ce sentiment de culpabilité qu'elle éprouve à ne pas détester le moindre son qui sort de cette bouche.

”- Qu'ils sont nuls.”

Elle pousse un soupir en jetant un coup d'œil à Lenny. Elle sait que c'est de la mauvaise foi. Ils ne sont pas nuls justement. Ce serait même insultant pour eux qu'ils le soient. S'ils étaient nuls et que la presse voyait une sorte de concurrence entre eux, cela voudrait dire que les Sapphire n'étaient pas bon non plus. Ce n'était guère gratifiant.

”- Tu sais que c'est pas vrai.” proteste-t-elle.

Les Juvenile Rumor quittant la scène à leur tour, Rachel fait bientôt face au chanteur de la bande, Connard Blond, lequel se permet une réflexion, sous couvert d'une politesse. Elle fronce les sourcils. Décidément elle lui a bien choisi son surnom, à celui-ci. Sa réponse, du reste, ne se fait pas attendre.

”- Il n'y a aucune hypocrisie à souhaiter qu'une soirée caritative se passe bien. Mais si c'est un critère de recrutement, chez vous, de bafouer les causes nobles au profit des affaires persos, c'est vous que ça regarde.”

Les sourcils toujours froncés, la blonde le dévisage. Bordel, il est insupportable. Mignon, mais insupportable. Heureusement qu'il affirme lever le drapeau blanc et proposer aux autres de s'en aller, ça lui évitera de lutter férocement contre l'envie de le claquer.

Comme ils se barrent, les Sapphire Sunset en font de même, retournant à la loge pour y déposer leurs affaires. Rachel y laisse sa guitare dans un coin avant de quitter rapidement les lieux, rejoignant le bar pour prendre un verre. Et voilà que Rutherford s'impose de nouveau à son esprit, comme elle fait bouger sa paille dans son verre. Ou plus exactement… voilà qu'il s'impose de nouveau dans son champ de vision, étant juste en face d'elle, de l'autre côté du bar. Elle en roule des yeux avant de détourner le regard, reportant son attention sur la scène.

Contenu sponsorisé
Monkeymama * I need you to chase away the voices in the night, when they call my name.
Page 2 sur 11
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
Sujets similaires
-
» Jusqu'à la fin de nos jours.. [PV MonkeyMama]
» Chase me around the space | ft ma Patate Douce
» The call of the mountains
» Texas's secret [Monkeymama]
» But i can't help falling in love with you • MonkeyMama

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: