Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Le Temple Maudit [Val]

Nemo
Messages : 104
Date d'inscription : 10/02/2022
Crédits : Re°

Univers fétiche : Réel - fantastique - futuriste
Préférence de jeu : Les deux
tea
https://www.letempsdunrp.com/t4994-le-monde-de-nemo
Nemo
Dim 10 Juil - 11:52
Le Temple Maudit
Mise en situation

Le Temple Maudit [Val] DckTN81

Août 2020. Un temple ancien aux allures mystérieuses apparaît au beau milieu d’un champ de blé dans l’état de l’Ontario, au Canada. Après que le propriétaire du champ ait appelé la police, personne n’a plus jamais entendu parler de lui. La brigade s’étant rendue sur les lieux n’a, elle non plus, plus donné de signe de vie.
Cela fait désormais un mois que ce bâtiment de pierre est gardé nuit et jour. Des chercheurs et scientifiques y mènent des expériences et explorations, mais le temps commence à paraître long et plus aucun signe d’eux n’est donné. L’on dit que ce temple est maudit, que toute personne y entrant est perdue à jamais. Son entrée est strictement interdite le temps que des réponses fassent surface.

Ambriel Bladeheart est une jeune femme écossaise de 27 ans, récemment diplômée de communication et médias. Elle est prête à tout pour obtenir un sujet de reportage qui fera le buzz et lui permettra de grimper haut la main les étages de la célébrité.
Elle a pris l’avion vers l’Ontario dès que la découverte du temple est arrivée à ses oreilles.

Comment va-t-elle réussir à entrer dans le temple ? Que va-t-elle y découvrir ? Va-t-elle comprendre pourquoi les personnes y entrant ne ressortent jamais ? Va-t-elle les retrouver ? Et surtout… signera-t-elle son contrat de meilleure journaliste du moment en ressortant ?

Contexte provenant de l'animation La Lotterie


Vous pouvez retrouver mes personnages ici, n'hésitez pas à m'envoyer un petit message si jamais l'un d'eux vous attire ~

Nemo
Messages : 104
Date d'inscription : 10/02/2022
Crédits : Re°

Univers fétiche : Réel - fantastique - futuriste
Préférence de jeu : Les deux
tea
https://www.letempsdunrp.com/t4994-le-monde-de-nemo
Nemo
Dim 10 Juil - 12:46
j'ai toujours ce que je veux
fiche d'ambriel bladeheart
La route n’a pas été évidente. Quelle idée de vivre reclus à ce point ? J’avais beau chercher le moindre signe de vie, il n’y avait rien pendant une trentaine de minutes ! Jamais je ne pourrais vivre ici, jamais je ne le ferai. De toute manière, personne ne me le demande.
Je regarde le chauffeur via le rétroviseur, croisant son regard. Je lui souris comme un ange saurait le faire.

« Qu’y a-t-il ? J’ai pas de la salade entre les dents, rassurez-moi ! »

Il rit légèrement en regardant la route, puis son sourire s’éteint aussi rapidement qu’il était apparu.

« - Qu’allez-vous faire là-bas ? Une jolie jeune femme comme vous ne devrez pas aller dans un endroit aussi dangereux.
- Je m’en vais écrire l’article du siècle.
- Pff. Y’en a déjà des tas des articles sur ce temple. Ecrire dessus n’aide en rien.
- Peut-être, mais aucun n’a été écrit par Ambriel Bladeheart. Retenez bien mon nom, mon brave. »


Il lève les yeux au ciel et secoue la tête en signe de désapprobation.

« Je vous ferai dire, très cher, que j’en ai assez qu’on me juge à mon physique. Une "jolie jeune femme comme moi", comme vous dites, ne pourrait-elle pas être badass ? En quoi n’aurait-elle pas la force de se battre ? Je vais vous dire, moi. » Je m’approche de son siège, dans son dos en me raclant la gorge. « Je vais entrer dans ce temple, trouver les disparus, enquêter sur ce qui a bien pu leur arriver, et les faire sortir. Je serai acclamée haut et fort. Nan mais franchement, c’est pas si compliqué de trouver la sortie dans un temple aussi macabre. »

Nous arrivons enfin vers une ferme en bois rouge et blanc, où un attroupement de véhicules et de personnes s’accumulent. Sans demander mon reste, je laisse un billet au chauffeur et sort de la voiture pour me dégourdir les jambes. Je sors ma caméra et marche vers le groupe de personnes.

« - Où il est ce fameux temple maudit, dites ?
- Bah vous pouvez pas l’rater ma p’tite dame. R’gardez donc à vot’ gauche.
- Mais… Il a été recouvert par une tente ?
- Pour détourner l’attention d’la plèbe, qui disent. »


Soupirant, je me mets en route vers l’immense toit en tissu blanc, sans laisser à personne l’occasion de me stopper. Un jeune homme de mon âge, voire plus jeune, garde l’entrée, les autres étant occupés à arrêter le voisinage qui leur hurlent de faire quelque chose. C’est vrai que l’on parle de plusieurs dizaines de disparus ! Que font-ils ?

Je passe par l’entrée sous les yeux du garde atterré et tombe enfin devant le fameux temple. Il est immense, recouvert de mousse et de poussière. Alors il est vraiment sorti tel quel du sol ? Comment est-ce possible ? Je commence à en faire le tour quand une main se pose sur mon bras.

« - Mademoiselle, s’il vous plait, vous n’avez pas le droit d’être ici. Il faut que vous sortiez.
- Ça va pas être possible. Je tiens dans mes mains un lingot d’or, vous ne pouvez pas vous en rendre compte.
- L’entrée est formellement interdite aux citoyens !
- Je suis Ambriel Bladeheart, journaliste, pas encore de renom, mais croyez-moi que ça ne va pas tarder. Maintenant lâchez-moi s’il vous plait, j’ai du boulot. »


Je parviens à me dégagez de son emprise et continue mon observation. J’allume ma caméra et commence à filmer les murs.

« - Ces sculptures, ces dessins, on croirait vraiment voir l’œuvre de tribus anciennes. Mais elles sont si bien conservées, c’est incroyable ! Je me demande comment un tremblement de terre a pu faire sortir un aussi grand bâtiment sans l’égratigner où que ce soit.
- Mademoiselle… Vous ne pouvez pas faire ça, je vais devoir employer les grands moyens si vous ne faites pas ce que je dis. »


J’éteins ma caméra en soupirant et me tourne vers lui, renfrognée.

« Ah oui évidemment, je dois faire ce que tout homme me dit de faire. Eh bien regardez-moi faire tout l’inverse. »

Je m’empresse d’aller à l’entrée du temple, où les ténèbres sont reines. Le jeune garde tend sa matraque devant lui, m’intimant de reculer.

« - Vous n’allez tout de même pas frapper une jeune fille innocente… » Je laisse tomber ma caméra au sol, me décoiffe les cheveux autant que je peux et fais tomber les bretelles de mon tee-shirt. « Oh… Non, pourquoi faites-vous ça ! Vous ne pouvez pas ! C’est… C’est interdit par la loi ! » Je fais volontairement monter mes larmes aux yeux et griffe mes avant-bras. « Arrêtez… GARDES ! AIDEZ-MOI !
- Mais vous êtes complètement folle, cessez ce cinéma, je vais appeler des renforts !
- Oh… Mais… Mais qui vont-ils croire, d’après vous ? Une femme aussi belle que moi, beaucoup ne résistent pas à la tentation… »


Il recule, ébahi. Je lui lance un regard vainqueur et essuie mes larmes.

« Maintenant laissez-moi faire mon boulot. Une disparue de plus, qu’est-ce que ça peut vous foutre ? Une folle comme moi, personne me regrettera. Foutez-moi le camp et la paix, tant que vous y êtes. »

Il n’a à peine le temps de prononcer des ultimes mises en gardes inutiles que je m’enfonce dans la noirceur du temple.

Enfin, j’y suis.


Vous pouvez retrouver mes personnages ici, n'hésitez pas à m'envoyer un petit message si jamais l'un d'eux vous attire ~

Val
Messages : 135
Date d'inscription : 27/02/2022
Région : France, Ile de France
Crédits : /

Univers fétiche : Avatars réels, mais tous types
Préférence de jeu : Homme
tea
https://i.servimg.com/u/f90/20/28/18/45/tm/espoir11.jpg https://www.letempsdunrp.com/t5103-carnet-de-notes-de-val#102055 https://www.letempsdunrp.com/t4965-bonjour-bonsoir
Val
Dim 10 Juil - 20:19

Ange Asselin
J'ai vu le jour en 1886 mais j'ignore quel âge j'ai aujourd'hui. Je parais environ 25 ans et je vis actuellement je ne sais pas où. J'ai été vu pour la dernière fois le 8 juillet 1906, je venais d'entrer dans un temple jailli des profondeurs de la terre pour en dessiner de magnifiques peintures et sculptures. J'accompagnais mon père et une équipe d'archéologues sur le site.



Je suis perdu... Entre deux mondes, j'entends parfois des choses que je ne vois pas, j'en vois qui ne sont pas ! Non ! Je ne suis pas fou, on nous l'avait dit mais nous n'avons pas voulu croire les « indigènes ». Le temple est maudit, il avale les hommes disaient-ils ! Mon père partait d'un rire tonitruant, comme lorsqu'à de rares fêtes familiales il se laissait aller à boire un peu trop ! Maudit ! Allons donc !



Je suis entré. Et ne suis jamais ressorti, j'ai passé une heure, deux ? Peut-être plus à dessiner dans la salle principale tout près de l'entrée. Il m'a bien paru que la luminosité baissait, mais la nuit tombait. C'est quand les ténèbres m'ont empêché de continuer que j'ai voulu sortir... La porte n'existait plus ! Le lendemain, mon père est entré à son tour avec des hommes du chantier, ils ont appelé, crié, fait un tour rapide, moi, j'attendais sur leur passage « Père ! Vous avez pu ouvrir ! Sortons vite ! » mais il n'a rien vu ni entendu... Ils m'ont traversé pour ressortir, me laissant abasourdi et désespéré.

Depuis, la porte ne s'est plus jamais ouverte. A trois reprises, elle a pris une teinte claire et lumineuse comme si le soleil se ruait à l'intérieur, mais l'écran de lumière ne pouvait pas être franchi.

Il y a quelques heures ? Quelques jours ? Qu'en sais-je ? Elle a de nouveau surgi, béante de lumière, mais aussi infranchissable qu'une vitre opaque impossible à briser ! Derrière, j'ai vu des ombres, j'ai entendu des murmures, moi, je suis toujours là...

Prisonnier !

avatar : Adam Lundberg - copyright: Nino-Yap


JE NE SAIS PLUS QUI JE SUIS.

Ambriel Bladeheart  & Ange Asselin

2020– Août

Le plus ennuyant ici c'est cette impression que le temps ne s'écoule pas ! J'ai depuis longtemps cessé de me fier à mes sensations, la pénombre est toujours la même, écartant les notions de jour ou de nuit, le silence aussi, pas véritablement un silence complet, mais des bruissements, des murmures, des souffles... Au début, après avoir cherché je ne sais combien d'heures, de jours, voire de mois à trouver une sortie, j'ai fini par me dire que j'étais fou... Mon frère me racontait des histoires horrifiques de ses passages dans les services réservés aux déments, leurs cris, leurs errements, leur perte de repères. J'ai crié oui, hurlé même, pathétique...

«  Il y a quelqu'un ! Répondez-moi ! Quelqu'un ! Je suis enfermé ! Aidez-moi !  »

Non Ange, il n'y a personne...Personne... L'entité, créature, ou je ne sais quoi qui me retient ici m'a réservé une vaste cellule personnelle. Les quelques ombres que j'ai cru suivre se sont évaporées quand j'ai cru les toucher ! Personne...

Pourtant, ce matin me semble-t-il - ça peut aussi bien être hier ou il y a deux mois, ou deux heures ? - et puis pourquoi le « matin » ? Parce que je venais de me réveiller ! Mais qui m'assure que je dors la nuit ? Je continue à considérer que le matin suis mon réveil, que la nuit tombe quand je suis fatigué de ma « journée », bref, j'essaye de garder un semblant de raison et de civilisation, même si l'eau me renvoie l'image d'une sorte d'homme singe à demi-nu, des cheveux arrivant au milieu du dos, parfois un semblant de barbe qui disparaît sans que je lui fasse rien.

Donc « ce matin » j'ai senti dans l'ambiance alentour un imperceptible changement.

Ça d'est déjà produit, j'ai tendance à ne plus croire aux miracles, j'ai tellement espéré, tellement attendu ! La première fois que j'ai vu une porte de lumière se matérialiser, je me suis jeté dessus pour la franchir, et me suis presque assommé... Quand cela se produit, j'ai l'impression de « vieillir » mais en fait, c'est peut-être plus moral que physique, croire que je vais m'évader et n'y pas parvenir...

L'étang au fond de l'espèce de grotte sous le temple me permet de boire, de me laver, de retirer un peu de crasse de mes vêtements, et il me sert de miroir... Mais l'homme que je vois dans l'eau est bien difficile à cerner. Suis-je plus « vieux » parce que je suis sale et désormais privé des moindres soins que s'offrent un homme du monde ? Mes parents ne me reconnaîtraient pas dans cet espèce de vagabond hirsute et dépenaillé ! Ou bien le temps s'écoule-t-il quand même ? A un rythme lent et totalement impossible à quantifier ?

Je suis devant la « porte », comme les autres fois elle est presque translucide, mais je n'ose même pas m'en approcher... A chaque fois, elle m'a nargué et je suis resté dedans à pleurer de rage.

Mais tout à coup, elle s'ouvre ! Et une silhouette jaillit comme projetée à l'intérieur.

«  Non ! Il ne faut pas ! Sortez ! Ressortez vite !  »

Outfit : Elle n'a pas l'air décidé, c'est une femme, mais quel étrange accoutrement ? Elle porte un pantalon, ne paraît pas avoir de corset ? Ses cheveux sont au vent pourtant elle est propre et semble plus une "dame" qu'une pauvresse ? Elle ne porte pas de chapeau, a le teint hâlé ? Elle a l'assurance qu'on imaginerait à un jeune homme de la bonne société !

Je la dévore des yeux, moi, je la vois, elle me voit-elle ? Je me souviens encore mon père et ses collègues qui me sont passés à travers comme si je n'avais pas été là ?

Si elle est entrée, elle va être prisonnière ! Il ne faut pas ! Je n'ai même pas dans l'idée que je pourrais la suivre... Cet endroit a fait de moi son esclave, j'ai perdu ma volonté, j'ai pourtant tellement rêvé de ce moment ?!



@Nemo


Hum...:


Follow

the dream spirits
Nemo
Messages : 104
Date d'inscription : 10/02/2022
Crédits : Re°

Univers fétiche : Réel - fantastique - futuriste
Préférence de jeu : Les deux
tea
https://www.letempsdunrp.com/t4994-le-monde-de-nemo
Nemo
Sam 16 Juil - 16:56
perdue dans l'obscurité
fiche d'ambriel bladeheart
Étrangement, la lumière autour de moi, celle de l’extérieur, s’éteint brusquement. Je me retrouve d’une seconde à l’autre plongée dans l’obscurité la plus totale. Armée de ma lampe torche, je ne faiblis pas et continue mon périple. Les parois sont humides et froides et le sol rejette une impressionnante quantité de poussière, si bien que mon visage en est rapidement recouvert d’une fine couche. La mousse et la végétation affluent sur les parois en terre, donnant à l’atmosphère une odeur de forêt tropicale.
Suivant l’unique couloir, j’arrive à un endroit qui me glace le sang. Je ne sais trop quoi en penser : j’ai beau éclairer avec ma lampe le moindre recoin, il n’y a rien. Pas de bestiole, pas de courant d’air, pas de bruit. Alors pourquoi suis-je soudainement immobile et effrayée ?

Allons, Ambriel, ressaisis-toi. Ne laisse pas cette occasion filer !

J’inspire et expire pendant quelques secondes, puis coordonne mes mouvements pour me remettre en marche. Les frissons continuent à me parcourir le dos et je me demande si toute cette mascarade vaut vraiment le coup. Ne serait-ce pas préférable de rebrousser chemin ?
Puis soudainement je trébuche. C’est étrange, le sol était pourtant tout à fait droit et sans obstacle. Face contre terre, je tousse, asphyxiée par la poussière soulevée par ma chute. Je tente tant bien que mal de me taire, il me semble avoir entendu une voix crier. Ai-je déjà retrouvé les disparus ?

« Il… Il y a quelqu’un ? »

Je me relève en toussant à nouveau. Trop habituée à la lumière du jour, je ne vois rien du tout. Je tente d’allumer la lampe torche, sans succès. Elle s’est éteinte quand je suis tombée, elle a dû se casser. Quelles conneries, ces babioles…
Je reste immobile à la verticale, attendant que mes pupilles s’adaptent. Je n’aperçois pour le moment que des formes vagues, mais l’une d’entre elles accroche mon attention. Là-bas, dans le coin, avachie sur elle-même. Qu’est-ce ? Une pierre ? Non… Elle bouge ! Un animal ?? Un humain ?? S’en prendra-t-il à moi ? Tandis que mon cœur bat à tout rompre, je recule en tendant la lampe cassée devant moi.

« Je… Je suis armée ! Sachez que vous n’êtes pas le premier à me vouloir du mal ! N’approchez pas ! »

Puis, reprenant peu à peu mes émotions, je me remets les idées en place. Pourquoi me voudrait-il du mal ? Des dizaines de personnes sont entrées ici sans pouvoir en ressortir. C’est forcément l’une d’entre elles !

« Êtes-vous l’un de ceux qui ont disparu ? »

Mais la sortie est juste devant lui, comment a-t-il pu rester ici durant tout ce temps ? Peut-être est-il blessé ?


Vous pouvez retrouver mes personnages ici, n'hésitez pas à m'envoyer un petit message si jamais l'un d'eux vous attire ~

Val
Messages : 135
Date d'inscription : 27/02/2022
Région : France, Ile de France
Crédits : /

Univers fétiche : Avatars réels, mais tous types
Préférence de jeu : Homme
tea
https://i.servimg.com/u/f90/20/28/18/45/tm/espoir11.jpg https://www.letempsdunrp.com/t5103-carnet-de-notes-de-val#102055 https://www.letempsdunrp.com/t4965-bonjour-bonsoir
Val
Lun 18 Juil - 13:45

Ange Asselin
J'ai vu le jour en 1886 mais j'ignore quel âge j'ai aujourd'hui. Je parais environ 25 ans et je vis actuellement je ne sais pas où. J'ai été vu pour la dernière fois le 8 juillet 1906, je venais d'entrer dans un temple jailli des profondeurs de la terre pour en dessiner de magnifiques peintures et sculptures. J'accompagnais mon père et une équipe d'archéologues sur le site.



Je suis perdu... Entre deux mondes, j'entends parfois des choses que je ne vois pas, j'en vois qui ne sont pas ! Non ! Je ne suis pas fou, on nous l'avait dit mais nous n'avons pas voulu croire les « indigènes ». Le temple est maudit, il avale les hommes disaient-ils ! Mon père partait d'un rire tonitruant, comme lorsqu'à de rares fêtes familiales il se laissait aller à boire un peu trop ! Maudit ! Allons donc !



Je suis entré. Et ne suis jamais ressorti, j'ai passé une heure, deux ? Peut-être plus à dessiner dans la salle principale tout près de l'entrée. Il m'a bien paru que la luminosité baissait, mais la nuit tombait. C'est quand les ténèbres m'ont empêché de continuer que j'ai voulu sortir... La porte n'existait plus ! Le lendemain, mon père est entré à son tour avec des hommes du chantier, ils ont appelé, crié, fait un tour rapide, moi, j'attendais sur leur passage « Père ! Vous avez pu ouvrir ! Sortons vite ! » mais il n'a rien vu ni entendu... Ils m'ont traversé pour ressortir, me laissant abasourdi et désespéré.

Depuis, la porte ne s'est plus jamais ouverte. A trois reprises, elle a pris une teinte claire et lumineuse comme si le soleil se ruait à l'intérieur, mais l'écran de lumière ne pouvait pas être franchi.

Il y a quelques heures ? Quelques jours ? Qu'en sais-je ? Elle a de nouveau surgi, béante de lumière, mais aussi infranchissable qu'une vitre opaque impossible à briser ! Derrière, j'ai vu des ombres, j'ai entendu des murmures, moi, je suis toujours là...

Prisonnier !

avatar : Adam Lundberg - copyright: Nino-Yap


JE NE SAIS PLUS QUI JE SUIS.

Ambriel Bladeheart  & Ange Asselin

2020–  Août












«  Non ! Il ne faut pas ! Sortez ! Ressortez vite !  »

Elle ne paraît pas m'avoir entendu ? Ce cauchemar va recommencer ? Elle aussi va me passer à travers le corps, me laissant là ? Au moins si elle parvient à ressortir... Pourquoi moi n'ai-je pas pu ? Pourquoi certains entrent-ils et ressortent-ils et pas d'autres ? J'ai l'impression que l'environnement agit sur les solitaires, j'ai pu observer ces « ombres » qui semblent errer comme moi, elles sont toujours seules ? Après mon analyse n'est fondée sur rien, elle peut être totalement fausse.

Pourtant moi, je l'entends ? Elle parle, mais pas français ? Anglais ? Je me souviens vaguement de ces sonorités... J'ai appris l'anglais, j'ai appris tant de choses... Complètement inutiles.

« Is... Is anyone there ? » ( Il… Il y a quelqu’un ?)

J'essaie de répondre mais elle continue ? Elle ne m'entend pas ? L'angoisse doit se peindre sur mon visage, mais me voit-elle seulement ? Je n'en suis plus à son accoutrement étrange ni à son absence de chapeau, ni même à ces choses qu'elle trimballe et qui ne ressemblent en rien à ce qu'une jeune dame bien née porte pour sortir ? Que tient-elle en main qu'elle secoue avec frustration ? Une sorte du cylindre qui ressemblerait à une lampe de mineur de taille réduite et tenue comme une bâton, si c'est bien une lentille que je vois à son extrémité ?

« I...I'm armed!  Know that you are'nt the first to wish me harm! Do'nt approach ! »  (Je… Je suis armée ! Sachez que vous n’êtes pas le premier à me vouloir du mal ! N’approchez pas ! )

Je fronce les sourcils et ferme les yeux ? Ce que j'ai cru comprendre est aberrant ? Armée ? Elle a dit détenir une arme ? Que je n'approche pas ? Ai-je l'air menaçant ? J'essaie d'imaginer mon allure, je dois avoir l'air d'un vagabond, sale et dépenaillé, oui, il est logique qu'elle ait peur.

« Are you one of those who disappeared ? » ( Êtes-vous l’un de ceux qui ont disparu ?)

Elle me voit ! Mon visage s'orne d'un sourire, avant qu'il ne fasse place à l'inquiétude ! Si elle me voit, peut-elle ressortir ? Pourrais-je essayer de la suivre ? Ou bien cette maudite issue est-elle désormais fermée pour nous deux ?

Je fais appel à mes souvenirs, fragmentaires et douloureux... C'est de l'anglais ! Ange, rappelle-toi ? Ce que tu as à dire est basique, ton nom, demander  qui elle est, de quoi elle parle ?

« I'm Ange, Ange Asselin » M'a-t-elle compris ? Il y a si longtemps... Je revois mon professeur particulier « Ange ! Comment voulez-vous être compris par des gens de la bonne société britannique si vous ne perdez pas ce ridicule accent français ! Faites des efforts mon garçon, PENSEZ anglais ! Placez votre langue comme il se doit ! Ce n'est tout de même pas le mandarin que je vous enseigne ! »

Je ne suis pas certain que j'aimais les langues étrangères, le français me paraissait le plus belle langue du monde, et les gens bien-nés le parlaient ? Partout ? Mais mon père insistait, il travaillait avec des gens du monde entier et ses principaux commanditaires étaient américains... Peut-être ce que je vivais comme un diktat à peine supportable va-t-il enfin me servir ?

« I don't know if I "disappeared", the door closed, are you with my father? In the excavation team ? » (Je ne sais pas si je suis "disparu", la porte s'est refermée, êtes-vous avec mon père ? Dans l'équipe de fouilles ?)

Je n'ai pas eu connaissance d'une femme attendue, peut-être que mon absence les a poussés à chercher une personne capable de faire des croquis des ruines ?

Comme elle ne répond pas, la faute à mon exécrable maîtrise de sa langue natale sans doute ? J'ajoute pour essayer de comprendre en étant mieux compris. Instinctivement je suis repassé au français, au moins je suis sûr des mots que je prononce !

« J'étais entré pour dessiner, les sculptures de la salle principale, le 8 juillet 1906, j'ai perdu la notion du temps. Y a-t-il eu d'autres disparus depuis ? Il s'est passé beaucoup de temps ? J'ai paniqué je crois, cela m'a semblé une éternité ! »

L'expédition est-elle restée ? Attendent-ils mon retour ? Une énorme bouffée d'espoir me saisit. Je regarde la porte, nettement moins lumineuse depuis qu'elle l'a « avalée »

« we have to get out fast » (nous devons sortir vite)

Il ne manquerait plus qu'elle se referme à nouveau !


@Nemo


Follow

the dream spirits
Nemo
Messages : 104
Date d'inscription : 10/02/2022
Crédits : Re°

Univers fétiche : Réel - fantastique - futuriste
Préférence de jeu : Les deux
tea
https://www.letempsdunrp.com/t4994-le-monde-de-nemo
Nemo
Sam 23 Juil - 17:57
fuite
fiche d'ambriel bladeheart
Cette situation me rappelle les quelques soirées que j’ai pu vivre dans le noir, totalement apeurée au moindre bruit. Dans une ruelle sombre, un manoir hanté d’une fête foraine ou ce temple mystérieux, rien n’est différent : je m’apprête à vivre le pire.
Puis mon sang ne fait qu’un tour quand la masse sombre prend la parole. Les frissons me gèlent sur place et mon corps se tétanise. On croirait entendre un monstre… Sa voix est si rauque et grave qu’elle se répercute sur les parois de pierres. Je ne peux empêcher mes jambes de reculer, jusqu’à ce que mon dos percute un mur. Il a un accent à couper au couteau, et je n’ai aucun mal à reconnaitre sa nationalité. Cette chose est française. Qu’est-ce qu’elle fiche ici ?

Je respire de longues inspirations par le nez, tout en l’écoutant. Je ne comprends rien à ce qu’il raconte. Une équipe de fouilles ? De quoi parle-t-il ?
Mes sourcils se froncent quand je l’entends abandonner l’anglais pour repasser dans sa langue natale. À quand remontent mes derniers cours de français ? Quelques dizaines d’année ? Tout ce que je comprends est une date. 8 juillet 1960 ? 1906 ? 1916 ? Je ne sais plus comment il faut traduire… Mais dans tous les cas je ne vois pas du tout où il veut en venir.

« Je suis désolée… Je ne parle pas un mot de français. Mais vous avez l’air de plutôt bien maitriser l’anglais non ? »

Mon souffle se reprend légèrement, mais mon cœur bat toujours très rapidement. Je n’ai pas bougé d’un poil, le dos toujours collé au mur froid. En entendant sa dernière réplique, ma gorge échappe un rire nerveux.

« Sortir ? Bah oui, évidemment, vous n’y avez pas pensé plus tôt ? J’ai du mal à comprendre ce qui vous est arrivé… Une porte s’est fermée, vous dites ? Mais je ne suis passée par aucune porte… »

Mes yeux se font de plus en plus à l’obscurité et la forme de l’individu commence peu à peu à se détacher de la noirceur. Il s’agit d’un homme barbu, il semble vieux, a des cheveux très longs, en bataille. Une carrure squelettique. Il me fait peur.

« Depuis quand êtes-vous ici ? Avez-vous croisé les autres qui sont entrés ? »

Je commence à me remettre doucement en mouvement, naviguant contre le mur. Il faut que j’atteigne la sortie.

« Si vous voulez sortir, c’est juste par-là, vous… vous voulez me suivre ? »

Le pas chancelant, et ne lâchant pas le rescapé des yeux, je m’approche du couloir par lequel je suis arrivée.


Citation :
Lancer de dé :

Le temple s’est-il refermé ?
Réussi = Non
Echoué = Oui


Vous pouvez retrouver mes personnages ici, n'hésitez pas à m'envoyer un petit message si jamais l'un d'eux vous attire ~

Maître des Univers
Messages : 634
Date d'inscription : 11/02/2017
Région : L'Univers
Crédits : 64pxs

maître des univers
Maître des Univers
Sam 23 Juil - 17:57
Le membre 'Nemo' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'RÉUSSI / ÉCHOUÉ' :
Le Temple Maudit [Val] DdSQp2v

= Le temple est encore ouvert
Val
Messages : 135
Date d'inscription : 27/02/2022
Région : France, Ile de France
Crédits : /

Univers fétiche : Avatars réels, mais tous types
Préférence de jeu : Homme
tea
https://i.servimg.com/u/f90/20/28/18/45/tm/espoir11.jpg https://www.letempsdunrp.com/t5103-carnet-de-notes-de-val#102055 https://www.letempsdunrp.com/t4965-bonjour-bonsoir
Val
Lun 25 Juil - 9:09

Ange Asselin
J'ai vu le jour en 1886 mais j'ignore quel âge j'ai aujourd'hui. Je parais environ 25 ans et je vis actuellement je ne sais pas où. J'ai été vu pour la dernière fois le 8 juillet 1906, je venais d'entrer dans un temple jailli des profondeurs de la terre pour en dessiner de magnifiques peintures et sculptures. J'accompagnais mon père et une équipe d'archéologues sur le site.



Je suis perdu... Entre deux mondes, j'entends parfois des choses que je ne vois pas, j'en vois qui ne sont pas ! Non ! Je ne suis pas fou, on nous l'avait dit mais nous n'avons pas voulu croire les « indigènes ». Le temple est maudit, il avale les hommes disaient-ils ! Mon père partait d'un rire tonitruant, comme lorsqu'à de rares fêtes familiales il se laissait aller à boire un peu trop ! Maudit ! Allons donc !



Je suis entré. Et ne suis jamais ressorti, j'ai passé une heure, deux ? Peut-être plus à dessiner dans la salle principale tout près de l'entrée. Il m'a bien paru que la luminosité baissait, mais la nuit tombait. C'est quand les ténèbres m'ont empêché de continuer que j'ai voulu sortir... La porte n'existait plus ! Le lendemain, mon père est entré à son tour avec des hommes du chantier, ils ont appelé, crié, fait un tour rapide, moi, j'attendais sur leur passage « Père ! Vous avez pu ouvrir ! Sortons vite ! » mais il n'a rien vu ni entendu... Ils m'ont traversé pour ressortir, me laissant abasourdi et désespéré.

Depuis, la porte ne s'est plus jamais ouverte. A trois reprises, elle a pris une teinte claire et lumineuse comme si le soleil se ruait à l'intérieur, mais l'écran de lumière ne pouvait pas être franchi.

Il y a quelques heures ? Quelques jours ? Qu'en sais-je ? Elle a de nouveau surgi, béante de lumière, mais aussi infranchissable qu'une vitre opaque impossible à briser ! Derrière, j'ai vu des ombres, j'ai entendu des murmures, moi, je suis toujours là...

Prisonnier !

avatar : Adam Lundberg - copyright: Nino-Yap


JE NE SAIS PLUS QUI JE SUIS.

Ambriel Bladeheart  & Ange Asselin

2020–  Août












« Je suis désolée… Je ne parle pas un mot de français. Mais vous avez l’air de plutôt bien maîtriser l’anglais non ? »

Voila qui ferait plaisir à ce monstre que j'ai eu comme professeur particulier des années durant, comment s'appelait-il déjà ? Mr Harper ? Carter ? Je ne sais plus et c'est sans importance, il ressemblait à un majordome avec ses favoris et son bouc gris... De toute manière, si je veux être compris il ne me reste plus que cela ?

« Sortir ? Bah oui, évidemment, vous n’y avez pas pensé plus tôt ?»

Pas pensé plus tôt ? Elle a bien dit cela ? Bien sûr que j'y ai pensé, dés que j'ai constaté que je ne pouvais plus ! Et qu'est-ce qu'elle raconte ? Pas de porte ? Mais... je la vois moi ? Il y a un rectangle lumineux là-bas ? C'est ce qui m'a attiré ? Est-ce que cette fichue porte n'a pas la même apparence pour chacun ?

«  J'ai essayé, dès que j'ai vu que la porte s'était refermée ! Vous croyez que je fais une retraite spirituelle dans ce temple ? Je tourne en rond depuis... Je ne sais pas ? Quel jour sommes-nous ?   »

Je marque une pause, j'ai quand même du mal à comprendre ce qu'elle dit... Peut-être que si elle allait plus lentement. Mais elle utilise des locutions qui me semblent étranges ? Il y a probablement des « parlers » locaux chez les Anglais aussi... Entendre ma voix me fait bizarre, depuis combien de temps suis-je là ? Pourquoi est-elle si étrangement accoutrée ? Je subodore quelque chose d’innommable ! Dieu, faites que je me trompe !

« Avez-vous croisé les autres qui sont entrés ? »

Les autres ? Quels autres ? Ici on ne croise que des ombres ? Je regarde autour de moi, essayant je ne sais pas pourquoi de capter la présence « des autres » ? C'est stupide, je n'ai jamais vu personne, au début, je courais derrière des « choses » qui semblaient vaguement avoir une silhouette humaine, et me cassais le nez en arrivant dans du néant. Je m'empresse de la suivre, elle dit qu'elle est entrée, je la vois ! Nous sommes dans le même plan d'existence ! Parce qu'à force de penser, j'ai fini par me dire que c'était là l'énigme, nous sommes plusieurs, mais chacun dans une « cellule temporelle et spatiale » ? Heureusement que je suis un rêveur, mon père me dirait « Ange ! Mais cessez donc de déraisonner ! Le temps est le même pour tous ! » ! Si nous sommes ensemble elle et moi, là, tout de suite, peut-être qu'effectivement rien n'est clos ? Mon Dieu ! Faites que je sorte de là, par pitié !

Je répète, cela m'obsède...

«  Qui sont les autres ? Il n'y a que moi ici. J'ai l'impression que ça fait si longtemps, le 8 juillet 1906 ! Je suis entré pour dessiner les sculptures des bas-reliefs, mon père avait organisé une expédition de fouilles archéologiques ? Etes-vous avec eux ? Vous avez pris ma place pour les dessins ? Dites-moi ?  »

Je jette un coup d'oeil aux haillons qui me couvrent de plus en plus difficilement, j'ai comme le sentiment que sa réponse va me déplaire fortement... Je portais des vêtements de qualité, pas le genre de tissu qui s'effiloche en quelques semaines ni même mois...

Elle part dans le couloir, elle ne voit pas la porte ? Moi je vois ce rectangle, mais il n'est déjà plus blanc, la lumière est plus terne, comme si elle s'éteignait ? Une pensée horrible me vient ? Si moi je la vois, et pas elle ? Est-ce que ce maudit endroit va la retenir en me permettant de sortir ? Ou va-t-il nous garder tous les deux ? Ou nous éjecter ensemble ! J'ai peur, une boule se forme dans mon estomac, sortons ! Sortons de là !

«  S'il vous plait ? Donnez-moi la main, peut-être que comme ça je sortirais ? Si nous sommes liés ? ILS me laisseront quitter cet enfer ?  »

Dites oui Mademoiselle ! S'il vous plait ! J'espère que si nous sommes « liés » comme je dis, ça ne vous retiendra pas à l'intérieur !


@Nemo


Follow

the dream spirits
Nemo
Messages : 104
Date d'inscription : 10/02/2022
Crédits : Re°

Univers fétiche : Réel - fantastique - futuriste
Préférence de jeu : Les deux
tea
https://www.letempsdunrp.com/t4994-le-monde-de-nemo
Nemo
Sam 30 Juil - 17:53
la solitude rendrait n'importe quel homme fou
fiche d'ambriel bladeheart
Tout mon corps se fige en entendant la terrible vérité.

Vérité ? Laissez-moi rire. C’est du baratin, des conneries ! Personne ne me fera croire que ce gars est ici depuis 1906. Je veux dire, dix, vingt, trente ans même, je pourrais y croire. Mais plus de cent ans ? Pour qui me prend-il, ce débile ?
Je ne prends même pas la peine de répondre, secouant la tête de droite à gauche, les sourcils froncés. Il a dû sans doute virer complétement fou en restant assis là, perdu.
Quand il recommence à me parler de cette expédition et de ses dessins, je manque de l’assommer à coup de lampe torche. Tout ce que je voulais était de tomber sur LE scoop qui me rendrait célèbre, et voilà que je me retrouve à jouer les guides touristiques à un fou qui serait mieux à l’asile ? Sérieux !

Alors que je m’apprête à passer dans le couloir vers la sortie en l’intimant de me suivre, le voilà en pleine crise existentielle. Je fronce d’autant plus les sourcils en écoutant ses questions sans queue ni tête. Est-ce moi qui suis stupide, à ne comprendre aucun mot sortant de sa bouche ?
Comprenant qu’il n’allait pas bouger sans mon aide, je lui tends ma main gauche malgré moi.

« Vous m’avez l’air bien touché par la folie, quand même. C’est juste un couloir, avec des murs, un plafond et de la terre recouvrant le sol. Il n’y a RIEN qui puisse vous faire de mal. »

Peut-être qu’en agissant avec lui comme j’agirais avec un enfant… Peut-être est-il réellement atteint, ce pauvre homme. Alors je lui souris, l’encourageant à avancer pas à pas vers la sortie. Je prends les devants, lui prouvant qu’il n’y a aucun danger.

Plus la lumière du jour éclaire la sortie, plus je découvre son visage. Il est jeune, mais semble extrêmement vieux sous cette couche de crasse et cet amas de cheveux et de barbe. Depuis quand est-il ici ? Mon regard se fait de plus en plus doux et triste. Ce jeune homme doit avoir vécu des moments vraiment difficiles.

« Ne vous en faites pas, je vais vous sortir de là. Vous allez retrouver votre vie et votre famille, tout va bien se passer. »

À quelques dizaines de mètres, j’aperçois la sortie.
Dans peu de temps, une nouvelle vie s’offrira à nous deux.


Citation :
Lancer de dé

Parviennent-ils à passer la porte ?
1 = Ange ne peut pas sortir mais Ambriel oui
2 = Ange sort et Ambriel reste coincée à sa place
3 = Ange et Ambriel parviennent à sortir sans encombre
4 = Ange et Ambriel sont dans l'incapacité d'atteindre la sortie


Vous pouvez retrouver mes personnages ici, n'hésitez pas à m'envoyer un petit message si jamais l'un d'eux vous attire ~

Maître des Univers
Messages : 634
Date d'inscription : 11/02/2017
Région : L'Univers
Crédits : 64pxs

maître des univers
Maître des Univers
Sam 30 Juil - 17:53
Le membre 'Nemo' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' : 4

= Ange et Ambriel sont dans l'incapacité d'atteindre la sortie
Contenu sponsorisé
Le Temple Maudit [Val]
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» La clé du temple (ft. LarkoDim)
» Les dossiers Warren : le Manoir maudit !
» (m/f) scooby-doo à la recherche du temple perdu. (en cours)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: