Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment : -50%
-50% Nike React Live – Chaussure pour Homme
Voir le deal
57.47 €

LE TEMPS D'UN RP

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra]

Clionestra
Messages : 668
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : moi

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Narnia
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Lun 4 Juil - 14:20
zooey_deschanel_avatar_by_rbkk_d2vkeo1-fullview.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9MzIwIiwicGF0aCI6IlwvZlwvYjMxYzhmYjYtYjc3Ni00NTU5LTg1OTQtYTM4MTM2N2M0ZmMwXC9kMnZrZW8xLWI0NDQyYzgzLTYwZGItNDI4Ni1hMWI5LWIwYTFjMmIyNDhlYS5wbmciLCJ3aWR0aCI6Ijw9MjAwIn1dXSwiYXVkIjpbInVybjpzZXJ2aWNlOmltYWdlLm9wZXJhdGlvbnMiXX0.OPezqJ83ziUucKv3hbLDHMPC1Dji9AMmnL9bsK_I_Vs
Leaticia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, le temps de me retourner, j'ai trouvé un travail en tant que Dame de compagnie. Sinon, grâce à ma malchance (selon ma soeur), je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 4 3rA5

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.


OK. Elle ne comprenait vraiment pas. Une donnée pouvait lui manquer dans tout cela. Sa donnée manquante venait dans ses habitudes d’écoute de la musique. Elle aimait une musique, elle l’écoutait souvent, elle l’avait sur son téléphone, mais elle ne connaissait pas qui ou comment elle s’appelait la plupart du temps. Elle donnait à ses musiques favorites le nom de la phrase qui était le plus souvent répété. Ainsi, la discussion avec des fans de musique finissait rapidement par des incompréhensions. Elle n’avait pas besoin de savoir la tête d’un chanteur pour aimer sa voix. Elle n’avait pas besoin d’en voir le clip pour en aimer le sens. Et en plus, elle n’avait pas le temps. Elle, elle appréciait les musiques pour ce qu’elles sont. Elle se fichait complètement de savoir qui était le groupe. Et ça, même si tout le monde la prenait pour une conne avec cela. C’était la musique qu’elle aimait, pas la personne qui chantait.

Elle l’observa un instant, quand il dit qu’elle le fatiguait… Ce n’était pas elle qui s’énerver tout le temps pour un rien. Parce qu’elle lui fait une soupe, parce qu’elle a oublié de mettre en vibreur. Elle, elle essayait toujours d’être tranquille et calme. La personne qui fatigué James, c’était lui-même…mais elle se garda bien de lui dire. Elle pencha la tête et soupira un instant.

- Je vous souhaite de réussir votre travail. Je ne compte pas vous déranger. Je n’oublierais pas.

Elle ne savait pas que c’était sa sonnerie qui le déranger. Elle vérifie qu’elle avait bien mis en vibreur et James avait déjà disparu. Elle ne le comprenait pas. Elle se remit à ses cours, observant les SMS que lui envoyé Paul. Il était tellement en colère. Elle n’avait pas le droit de parler et continuer de lui répondre par messages. Elle ne pouvait pas non plus raconter à son meilleur ami ce qui venait de se passer, lui il comprendrait… Certainement. Il comprenait facilement les adultes.

Plongé dans ses cours, elle se mit à fredonnait, comme l’avait craint l’homme. Cependant, elle était loin d’avoir une mauvaise voix. Sa voix était clairement douce, comme elle pouvait l’être. Chanter était une des choses qu’elle pouvait faire pour calmer des enfants. Elle fredonnait, malgré elle, sa sonnerie. L’heure de manger approchait … elle observa la cuisine… Devait-elle proposer un repas à James ? Elle ne savait pas. S’approchant de la porte elle réfléchit… Donna une petite tape, elle se racla la gorge.

- Est-ce que … est ce que vous avez faim ?

Dit-elle en essayant de paraître assuré, alors qu’elle sentait bien qu’elle marchait sur des œufs avec lui…



May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4117
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Dim 10 Juil - 16:35
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, mais de toute façon toute ma vie est désastreuse.


Il m'avait fallu un moment pour me calmer et réussir à me concentrer sur ce que je faisais. J'y étais à peu près parvenu quand elle frappa à nouveau à ma porte. Mais putain de merde qu'est ce qu'elle ne comprenait pas quand je lui disais de ne pas venir m'emmerder? Cette fille était une vraie plaie... je devrais peut être dire ce que j'avais découvert à ma mère, que c'était une groupie déguisée qui s'était trahie avec sa sonnerie de téléphone. Puis je pourrais peut être lui faire admettre l'évidence, qu'aucune des filles qu'elle embaucherait ne pourraient faire l'affaire. Qu'il y en aurait toujours pour être distraites par mon ancienne célébrité. Qu'il était temps qu'elle se rende à l'évidence, ça ne servait à rien de prolonger ainsi mon existence. Je ne faisais rien de bien. Je n'arrivais pas à composer quelque chose dont je puisse être satisfait, même quand l'idiote ne venait pas me déranger. S'occuper de moi était entrain de devenir un fardeau qu'elle n'arrivait plus à assumer. Il fallait mettre fin à tout ça. J'allais perdre le peu de santé mentale qu'il me restait et allait y laisser ses dernières forces.

Je soupirais alors que je l'entendais parler derrière la porte. Je rangeais ce que j'étais entrain de faire pour aller lui ouvrir la porte, furieux à nouveau.

- Non je n'ai pas faim. Encore moins si c'est pour déguster l'une de vos infectes soupe. Je vous avais demandé de ne pas venir me déranger. Dans quelle façon est ce que je dois vous dire les choses pour que vous les compreniez à la fin?

Ne pas me déranger, c'était pourtant simple comme concept. A quel moment est ce qu'elle avait cru qu'en venant frapper à ma porte elle ne me dérangerait pas? Je n'avais aucune envie de me forcer à manger, de m'imposer cette épreuve insupportable de me faire donner à manger par une personne que je ne supportais pas. Je devrais peut être faire ça au final, refuser de m'alimenter tout simplement. Ils ne pouvaient pas me nourrir de force. Si elle ne me laissait plus aucune option, je prendrais celle là. Et au moins je m'éviterais l'humiliation de me faire donner de la soupe par cette fille.

- Alors je vais tenter de vous le redire une dernière fois. Ca c'est mon bureau. Vous... vous ne vous approchez pas de la porte quand je suis à l'intérieur, pour aucune raison. Vous allez où vous voulez, faire ce que vous voulez en attendant le retour de ma mère sans jamais venir toucher, frapper ou parler à travers cette porte. C'est clair cette fois ou je dois encore répéter?



Clionestra
Messages : 668
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : moi

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Narnia
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Mar 12 Juil - 18:42
zooey_deschanel_avatar_by_rbkk_d2vkeo1-fullview.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9MzIwIiwicGF0aCI6IlwvZlwvYjMxYzhmYjYtYjc3Ni00NTU5LTg1OTQtYTM4MTM2N2M0ZmMwXC9kMnZrZW8xLWI0NDQyYzgzLTYwZGItNDI4Ni1hMWI5LWIwYTFjMmIyNDhlYS5wbmciLCJ3aWR0aCI6Ijw9MjAwIn1dXSwiYXVkIjpbInVybjpzZXJ2aWNlOmltYWdlLm9wZXJhdGlvbnMiXX0.OPezqJ83ziUucKv3hbLDHMPC1Dji9AMmnL9bsK_I_Vs
Leaticia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, le temps de me retourner, j'ai trouvé un travail en tant que Dame de compagnie. Sinon, grâce à ma malchance (selon ma soeur), je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 4 3rA5

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.


Il commençait à être évident qu’elle n’allait pas pouvoir réussir ainsi. Elle se mit mentalement une gommette rouge sur le front. Elle passait devant James pour une imbécile sans cervelle, cruche de première catégorie … Et même pas car elle l’était … mais parce qu’elle ne savait pas comment réagir. Il était toujours sur la défensive, toujours contre elle, et nul doute que s’il avait pu la virer comme un poisson pas frais sur un étalage au marché, elle aurait fini dans la poubelle. Pourtant, elle n’était pas stupide, non. Elle ne savait juste pas comment gérer un adulte en colère. Elle avait besoin de ce travail pour se défaire de sa sœur et son inlassable question « quand est-ce que tu trouves un mari et a un enfant ? ». Jamais. Elle ne pourrait jamais avoir d’enfants, et chercher un mari acceptant d’adopter un petit pays ça ne se trouvait simplement pas.

Laetitia ne cherchait même pas. Elle était donc, là, en train d’effectuer un travail pour lequel elle n’avait aucune qualification, à se faire considérer comme la pire des moins que rien. Si James voulait la voir intelligente, qu’il lui pose une question sur le droit des enfants, sur la psychologie des enfants. Et qu’est-ce qu’il avait avec les soupes ? Elle adorait ça, mais il semblait que c’était devenu pour l’homme une raison de la haïr. Elle aime les soupes, il ne les aime pas. Fini, elle ne serait plus gentille. Qu’il meurt dans son bureau. Rideau. Elle était une bonne poire mais ça allait bien cinq minutes ! Elle ne serait plus gentille, c’était fini.

Qu’elle dit.

Mais non, après une semaine d’une ignorance sans nom, bien qu’elle eût continué à utiliser sa bonne humeur pour aider son meilleur ami, apprendre des nouvelles lois et chantonner à voix basse des chansons qui la faisait vibrer en ce moment, elle avait encore du mal avec cette situation. Laetitia était le genre de personne douce, pourtant. Elle ne voulait pas enquiquiner l’homme. Elle ne voulait pas être un poids. Sans le comparer à un enfant, elle voulait être le soutien qu’elle espérait pouvoir donner un jour. Elle soupira en rentrant à l’intérieur de l’appartement. Pitié, qu’il soit de bonne humeur, aller hop, une gommette verte aujourd’hui.

Et là, elle le vit sur le lit. Il ne semblait pas l’avoir quitté depuis la veille. Il était transpirant et semblait souffrir. Elle ne tient pas une seconde et lâcha toutes ses affaires pour arriver à ses côtés. Devait-elle appeler sa mère ? Il voulait être indépendant et pas soumis à sa mère. L’infirmière, elle devait appeler l’infirmière. Que devait-elle faire ? C’était le répondeur ! Ok. Elle appela la mère en cherchant à avoir une réponse. Répondeur aussi. Elle laissa un message.

Elle s’approcha de lui, il était brûlant, elle réfléchit, respira un instant alors qu’elle ne supportait pas de le voir ainsi. Il était peut-être vraiment méchant avec elle, mais elle ne pouvait pas le laisser ainsi. Que ferait-elle pour un enfant ? Là, elle ne parlait pas de la psychologie mais de la maladie, et si ça ne faisait pas de mal à un enfant, ça ne pouvait pas faire de mal à un adulte ! Déjà, ne pas céder à la panique en le mettant dans le bain. James la tuerait certainement une fois guérit, et ce n’était pas ce qu’il fallait. Elle commença à chercher le thermostat. Il fallait qu’il soit entre 18° et 20°. C’est bon.

Puis, elle devait lui enlever la transpiration, le sécher, lui mettre un gant sur la tête et le faire boire. Aucune idée de comment elle pourrait le faire boire alors qu’il ne semblait même pas comprendre qui était là. Elle enleva le drap. Si elle le déshabillait, il allait la tuer. Merde. Elle prit une serviette et elle essuya déjà ses bras, sa clavicule, son cou et son visage. Elle alla dans la cuisine, trouva des serviettes et remplit une bassine d’eau froide. Elle paniquait, un peu, et quand elle posa la serviette froide sur son front elle pouvait voir ses mains tremblaient.

Ne plus être gentil, de qui se moque-t-on. Pour elle, elle n’était même pas gentille, c’était normal. Elle observa son téléphone et essaya de rappeler l’infirmière, dans les bouchons, et la mère … à un rendez-vous peut-être ? Elle attrapa une chaise et se mit à côté de lui… Chaque fois qu’il semblait souffrir, elle essuyait son corps, de manière tout à fait respectueuse. Elle trempait la serviette dans l’eau froide. Que devait-elle faire maintenant ? Comme les enfants ?

Elle se mit à chanter malgré elle, les mains toujours vibrant sous son émotion indécise, elle chanta des berceuses qui éloigne le mal, la douleur et la tristesse. Une en russe qu'elle aimait particulièrement. Elle alternait plusieurs à voix basse mais c'était souvent celle là qui revenait. C’était sa prière à elle. James pourrait la détester demain, aujourd’hui, elle ne le quittait pas d’un millimètre, menace de la virer ou pas !

( la berceuse russe -



May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4117
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Mer 13 Juil - 9:43
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, mais de toute façon toute ma vie est désastreuse.


Je n'avais tenu que quelques jours avec ma grève de la faim. Ma mère m'avait fait une scène, me hurlant dessus alors qu'elle voyait que je m'affamais volontairement. J'avais beau lui répéter pourquoi je le faisais, pourquoi je cherchais à me laisser mourir, elle continua. Puis elle craqua, finissant en pleurs dans mes bras. J'avais fini par laisser tomber l'idée, du moins pour le moment. Je n'aimais pas la voir souffrir ainsi. Je n'aimais pas l'idée de devoir lui causer plus de souffrance encore que ce que je faisais déjà. J'aurais aimé mourir sur le coup, nous épargner tout ça, mais la vie était vraiment trop cruelle...

Alors je repris mon semblant de vie pour lui faire plaisir. La fan de soupe s'était un peu calmé au moins. Elle semblait avoir compris ce que j'attendais d'elle quand je lui demandais de ne pas m'emmerder. Elle me préparait les repas insipide commandés par ma mère. Je n'aimais pas ça mais ça me gardait en vie, et c'était bien ce qu'ils voulaient tous non?

Puis mon corps décida de me lâcher à nouveau... Ca arrivait un peu trop souvent. Mon corps brisé n'était plus capable de ne rien faire correctement, pas même de se défendre contre des petits microbes de bien du tout. Je tombais malade pour un rien, moi qui autrefois ne tombait jamais malade. Là c'était tout l'inverse. Plus rien ne marchait dans ma vie.

L'infirmière était passé rapidement. Ils avaient discuté avec ma mère en voyant que la fièvre commençait à monter. Elle m'avait donné un médicament et m'avait laissé au lit, lui promettant de revenir en fin de matinée pour réévaluer mon état. Ma mère ne pouvait pas rester, elle avait un rendez vous. Mais la folle de soupes n'allait pas tarder, elle comptait sur elle pour veiller sur moi. Moi je ne comptais pas autant sur elle. Si seulement la fièvre avait pu me tuer... mais je savais que ça ne le ferait pas. Et même si ma vie commençait à être en danger, on m'emmènerait à l'hopital et on ne me laisserait pas mourir.

Je ne tardais pas à sombrer après leur départ, la fatigue et la fièvre m'emportant. Je me réveillais au bout d'un moment en entendant une voix fredonner. Je tournais la tête cherchant l'origine du bruit. J'esquissais un petit sourire en la voyant à mon chevet entrain de chanter.

- Vous avez une jolie voix...

Je grognais en la voyant se précipiter tout d'un coup vers moi. Trop de bruit, trop de mouvements d'un coup. J'avais un affreux mal de tête qui semblait décider à me vriller les tympans.

- Quelle heure est il?

J'attendis sa réponse avant de hocher doucement la tête. Je lui donnais quelques consignes pour qu'elle aille me chercher un médicament et de quoi boire pour l'avaler. Je le pris docilement, la laissant ensuite me réinstaller au milieu de mes coussins. Je fermais les yeux, attendant qu'il agisse pour que ma fièvre baisse et que je me sente un peu mieux.

- Vous... vous pouvez chanter encore?








Clionestra
Messages : 668
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : moi

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Narnia
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Mer 13 Juil - 20:03
zooey_deschanel_avatar_by_rbkk_d2vkeo1-fullview.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9MzIwIiwicGF0aCI6IlwvZlwvYjMxYzhmYjYtYjc3Ni00NTU5LTg1OTQtYTM4MTM2N2M0ZmMwXC9kMnZrZW8xLWI0NDQyYzgzLTYwZGItNDI4Ni1hMWI5LWIwYTFjMmIyNDhlYS5wbmciLCJ3aWR0aCI6Ijw9MjAwIn1dXSwiYXVkIjpbInVybjpzZXJ2aWNlOmltYWdlLm9wZXJhdGlvbnMiXX0.OPezqJ83ziUucKv3hbLDHMPC1Dji9AMmnL9bsK_I_Vs
Leaticia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, le temps de me retourner, j'ai trouvé un travail en tant que Dame de compagnie. Sinon, grâce à ma malchance (selon ma soeur), je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 4 3rA5

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.


Laeticia espérait que tout aille bien. Elle utilisait les prières à des dieux qui n’existaient plus depuis longtemps pour faire quelque chose. Elle ne pouvait pas juste marcher dans la chambre de l’homme en long et large pour extérioriser sa panique … n’est-ce pas ? Elle risquerait de faire un trou dans le sol, ou du moins une marque. Elle chantait alors cette berceuse sur le monstre venant des cieux et sauvant les âmes. Elle aimait cette musique. C’était le genre de chant qu’elle avait appris, une fois, et dont elle se souvenait encore. L’émotion de cette musique, elle ne le trouvait rarement d’en d’autres. Quand elle aimait une chanson, c’était que la musique la faisait vibrait, à l’intérieur même de son être.

Quand elle entendit la voix de l’homme, elle sursauta. Simplement et purement. Elle se précipita vers lui et essaya de voir s’il allait bien. Elle comprenait qu’il ne voulait pas de bruit, elle se tut… Elle ne savait pas quoi faire pour l’aider un peu plus ! Elle lui donna l’heure, sans lui demander comment il se sentait. C’était le genre de question avec une réponse évidente. Elle se laissait dicter tout ce dont il avait besoin. Il pourrait lui demander de faire un marathon sur les mains qu’elle arriverait la première tant elle avait eu peur ! Loin d’être dans l’excès, à peine, elle faisait son maximum pour l’aider. Devait-elle reprendre la serviette mouillée sur le front de l’homme ? Elle lui enleva doucement et le mit dans le seau d’eau froide pour lui mettre à nouveau.

Elle eu alors un arrêt sur image quand IL lui demanda de chanter. LUI. Celui qui ne supportait pas quand elle chantonne, demander qu’elle, elle chante. ELLE ? Puis, elle se souvient de son compliment, qui était passé à la trappe dans sa panique. « Vous avez une jolie voix... ». Elle ne chantait que rarement devant des adultes. Les enfants avaient le droit à toutes les berceuses du monde, à toutes les chansons du monde, mais les adultes ? Jamais. Les enfants lui disaient souvent qu’elle chantait bien, mais ce n’était que des paroles d’enfants. Là, un adulte, un homme en plus, lui disait qu’elle chantait bien, et cela la fit rougir.

- Avec plaisir, je vous préviens simplement si vous aviez une demande particulière, je connais rarement le titre ou le groupe d’une chanson que j’apprécie. Dit-il doucement en finissant son geste avec douceur.

Tout comme les berceuses, qu’elle aimait chanter, les chansons n’avaient que rarement un titre dans son téléphone, ou son esprit. C’était plus « la chanson du réveil de 9h », « la chanson d’attente de telle agence », « la chanson de la pub pour donuts ». Elle se promit simplement d’éviter la chanson de son téléphone… La dernière fois, l’homme avait semblé devenir fou en entendant son téléphone sonnait alors elle n’allait pas commencer à tenter le diable.

Elle se rassit à ses côtés et réfléchit un instant. D’un coup, elle eu une illumination. Elle se mit à chanter une chanson, si ce n’était sa chanson favorite, pour le moment. De plus, les chansons avec une actrice femme originalement était plus simple à reprendre pour Laeticia, bien qu’elle chante aussi les autres. Elle commença par celle-là.

HRP - j'avais pensé à cette musique que j'aime bien (ou à Arcane mais je me suis dis qu'il le prendrait peut être pour un message alors que pas du tout)



May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4117
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Mar 19 Juil - 15:48
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, mais de toute façon toute ma vie est désastreuse.


J'esquissais un petit sourire en entendant sa remarque sur la musique.

- J'avais cru remarquer oui. Vous n'êtes pas vraiment fan de musique.

C'était donc réellement possible qu'elle n'ait pas fait le rapprochement entre la sonnerie de son téléphone et moi. C'était quand même fou d'écouter une chanson, de l'apprécier au point de l'avoir en sonnerie de téléphone mais de ne même pas savoir qui la chantait. Si elle savait qu'elle s'occupait chaque jour du mec qui avait écrit, composé et chanté sa sonnerie, elle le prendrait comment? J'espérais qu'elle ne vire pas hystérique, qu'elle ne l'apprenne jamais même. C'était plus simple comme ça, si il ignorait complètement pour qui elle travaillait. Si je n'étais qu'un type désagréable en fauteuil roulant.

Je fermais les yeux, me reposant un peu pendant que le médicament faisait effet. Je me laissais bercer par sa voix tandis qu'elle chantait. J'attendais qu'elle ait terminé pour faire ma critique.

- J'aime bien Sia, même si ce n'est pas ma préférée d'elle. Et je ne pense pas que ce soit celle qui vous convienne le mieux. Il y a eu quelques petites erreurs.

Je me lançais dans quelques explications sur ce qui n'allais pas, lui donnant des conseils pour gérer son souffle et placer sa voix. Je parlais doucement, encore fatigué par la fièvre. Je me sentais un peu mieux mais ce n'était pas encore la grande forme. Je détestais ça. Je me sentais encore plus diminué qu'habituellement. Et je n'étais même pas capable de me soigner seul, j'étais dépendant des autres pour les moindre gestes. Ca m'épuisait un peu plus chaque jour...

- Attrapez la tablette par là s'il vous plait. Ouvrez la, il n'y a pas de code. Allez dans le ficher là en haut à droite. Descendez... voilà sélectionnez le fichier "High hopes". Essayez de la chanter s'il vous plait. La musique va défiler et le curseur vous montrera à quel moment chanter. S'il vous plait...

Je n'avais personne pour tester les chansons pour moi et je me refusais toujours à chanter. Cette personne là était bel et bien morte. Je ne tenais pas à me faire souffrir inutilement en me persuadant qu'il était encore un peu là. Je n'étais plus cet homme. Je doutais même d'avoir le souffle nécessaire pour réussir à chanter. Et je préférais ne pas tenter l'expérience pour constater à quel point j'étais devenu pitoyable.

Mais elle n'avait pas trop une mauvaise voix et elle pourrait certainement se débrouiller plus ou moins bien en chantant.

Spoiler:




Clionestra
Messages : 668
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : moi

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Narnia
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Ven 22 Juil - 21:01
zooey_deschanel_avatar_by_rbkk_d2vkeo1-fullview.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9MzIwIiwicGF0aCI6IlwvZlwvYjMxYzhmYjYtYjc3Ni00NTU5LTg1OTQtYTM4MTM2N2M0ZmMwXC9kMnZrZW8xLWI0NDQyYzgzLTYwZGItNDI4Ni1hMWI5LWIwYTFjMmIyNDhlYS5wbmciLCJ3aWR0aCI6Ijw9MjAwIn1dXSwiYXVkIjpbInVybjpzZXJ2aWNlOmltYWdlLm9wZXJhdGlvbnMiXX0.OPezqJ83ziUucKv3hbLDHMPC1Dji9AMmnL9bsK_I_Vs
Leaticia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, le temps de me retourner, j'ai trouvé un travail en tant que Dame de compagnie. Sinon, grâce à ma malchance (selon ma soeur), je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 4 3rA5

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.


Laeticia réfléchit à comment répondre à cette phrase un instant. Pas vraiment fan de musique, oui et non… elle n’était pas fan, mais elle ne détestait pas non plus la musique. Elle avait avec le son et les chants une relation un peu particulière. Elle savait qu’en cela, elle désarçonnait énormément de personnes, donc son meilleur ami, Paul. Paul avait déjà essayé de lui mettre dans la tête qu’elle devait apprendre, au moins, le nom des groupes … mais rien à faire, ça ne l’intéresse pas. Et quand ça ne l’intéresse pas, ça ne s’imprime pas dans son esprit efficacement.

Elle prit la décision de tout simplement rien dire de plus. Oui. C’était simplement un fait. Elle ne pourrait pas faire autrement, et elle avait pris la décision de chanter au lieu de parler. Meilleure idée du monde. Si elle pouvait chanter au lieu d’essayer de comprendre la réflexion de l’homme alors ça serait la belle vie. Elle avait choisi Original de Sia parce qu’elle aimait ce que la chanson véhiculait comme message… et qu’elle avait aimé le film. Elle l’observa sans comprendre un instant sa nouvelle phrase. Malade devenait-il un maître Yoda parlant par énigme ?

- Laquelle me conviendrais le mieux alors ? Pensant qu’il parlait du message de la chanson et non du timbre de sa voix.

Elle comprit son erreur quand il lui parla du reste. Elle l’écouta attentivement sans le couper, mais sans comprendre non plus pourquoi il lui disait tout ça. Elle papillonnait plusieurs fois des yeux en se demandait si elle ne rêvait pas. L’homme désagréable de la semaine passé lui avait-il refiler sa fièvre ? Pouvait-elle être en train de délirer ? Si elle le pensait, elle ne le transcrit pas sur son visage et fit ce qu’il lui demandait. Chanter. C’était dans ses cordes. Elle suivit ses ordres. Sa voix.

D’un coup sa voix lui disait quelque chose. Posé et un peu fatigué, il avait un ton dans la voix qu’il n’avait jamais utilisé avec elle, et elle avait l’impression que ça lui était familier. Elle ne cherchait pas longtemps, décidant que l’entente qui s’était placé entre eux était plus importante que tout le reste.

- Je … je vais essayer, dit-elle encore en observant la tablette comme si un diable en boîte aller lui sauter dessus.

Arriverait-elle à chanter avec un maître du chant à côté ? Elle ne savait pas du tout que James savait faire ce genre de chose. Ni l’application, ni pourquoi il avait ça, ni pourquoi ça semblait être plus important que de la virer comme il aimait si bien le faire … Alors elle essayait. D’abord un peu timide sur ce qu’on lui demandait de faire, essayant de jeter un regard parfois vers James.

Elle cherchait l’approbation ou son opposé dans son regard et essayait de gérer ce nouvel exercice de voix. Si elle avait l’habitude de crier, contre des enfants qui faisaient des bêtises, elle n’avait pas l’habitude de chanter. Elle finit la chanson en ayant l’impression d’avoir suer. Elle avait un peu peur.

- Vous êtes professeur de chant ? laissa-t-elle échapper alors qu’elle observait encore la tablette, je suis désolée si je n’ai pas trop réussi, c’est la première fois que je fais ce genre de choses.

Même le karaoké elle n’en avait fait qu’une seule fois dans sa vie .. et elle avait quinze ans. C’était pour l’anniversaire d’une amie et elle se souvient être parti très vite… Après deux chansons les autres commençaient à ne plus être apte et elle n’avait pas voulu rester.



May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4117
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Dim 24 Juil - 19:46
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, mais de toute façon toute ma vie est désastreuse.


- J'ai la tête d'un prof de chant? Tu as vu beaucoup d'élèves venir par ici?

Je lâchais un petit rire en m'imaginant dans ce rôle là. C'était absolument ridicule. Jamais je n'aurais la patience pour m'occuper de gamins ne sachant pas aligner plus de deux notes correctement. Il m'était arrivé de travailler avec d'autres artistes. Je ne composais pas seulement pour mon groupe mais pour d'autres artistes aussi. Mais c'était tous des artistes confirmés. Je n'étais pas obligé de leur faire un cours de chant. Rien que de penser à cette idée ça m'arrachait des frissons de dégout.

- Ce n'était pas parfait c'est certain. Mais ce n'était pas si mal.

Je lui donnais quelques conseils pour qu'elle place un peu mieux sa voix. J'essayais de la guider sans avoir besoin de chanter pour lui montrer l'exemple. Je ne pouvais toujours pas me résoudre à ça.

Je la fis recommencer plusieurs fois avant que l'infirmière n'arrive pour prendre de mes nouvelles. Je la laissais faire sortir Laetitia puis s'occuper de moi. J'aurais limite préféré être encore tremblant de fièvre et à moitié dans le cirage pour ne pas avoir à subir ça. Mais j'allais mieux. Les médicaments commençaient à faire effet. Elle me rafraichit avant de me laisser dans le lit. J'allais passer ma journée là en espérant que demain je puisse être suffisamment en forme pour sortir de ce maudit lit.

Elle termina ses soins avant de la laisser revenir dans la chambre. Je jetais un rapide coup d'oeil à l'horloge. Il était midi passé de peu. Je me tournais vers elle, essayant de lui sourire doucement.

- Et si on se contentait d'un petit sandwich au beurre de cacahuète? Vous pourriez rester avec moi ici pendant que je tente de faire un peu votre culture musicale. Il serait peut être bien que vous commenciez à connaitre les classiques et surtout à connaitre les noms des chansons.

Je lui souris, la taquinant doucement. Ca me ferait peut être du bien de parler musique un petit peu. Je passais trop de temps à juste en écouter enfermé dans mon bureau, à me concentrer sur ce que je voulais composer. Mais jamais rien de bon ne venait. Cette chanson que je lui avais fait chanter ça faisait un peu trop longtemps que je butais dessus. Je n'étais pas certain du tempo que je lui avais donné. J'allais la travailler et la retravailler encore un certain nombre de fois avant d'être satisfait. Je ne savais même pas si je le serais un jour, si j'arriverais à composer à nouveau...



Clionestra
Messages : 668
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : moi

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Narnia
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Ven 29 Juil - 18:53
zooey_deschanel_avatar_by_rbkk_d2vkeo1-fullview.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9MzIwIiwicGF0aCI6IlwvZlwvYjMxYzhmYjYtYjc3Ni00NTU5LTg1OTQtYTM4MTM2N2M0ZmMwXC9kMnZrZW8xLWI0NDQyYzgzLTYwZGItNDI4Ni1hMWI5LWIwYTFjMmIyNDhlYS5wbmciLCJ3aWR0aCI6Ijw9MjAwIn1dXSwiYXVkIjpbInVybjpzZXJ2aWNlOmltYWdlLm9wZXJhdGlvbnMiXX0.OPezqJ83ziUucKv3hbLDHMPC1Dji9AMmnL9bsK_I_Vs
Leaticia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, le temps de me retourner, j'ai trouvé un travail en tant que Dame de compagnie. Sinon, grâce à ma malchance (selon ma soeur), je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 4 3rA5

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.


Laeticia sourit, le regarda, puis laissa échapper un petit rire. Bref mais franc. Il était vrai qu’il n’avait pas du tout la tête d’un professeur de chant. Il mangerait peut-être ses élèves, ou les tuerais à la tâche. Un peu comme le cliché des papas quand ils font les devoirs à leur enfant. Ils veulent bien faire, Laeticia le savait. Mais certaines personnes ne pourraient pas être pédagogue, même si c’était la seule manière de sauver le monde.

- Pardon, il est vrai que tu n’as pas la tête d’un professeur de chant. Il manque la coupe pour ça, dit-elle en espérant que la réflexion serait bien prise.

Elle avait eu, comme beaucoup de monde, des cours de musique et d’art plastique … et les professeurs dans ces deux matières, comme pour la philosophie ou l’histoire du livre, avaient un « type ». Elle ne mettait pas tout le monde dans le même panier, bien sûr, mais elle avait elle-même observé cette ressemblance par la matière enseignée.

- Merci,
dit-elle pour le compliment. Un pas si mal de la part d’un homme qui ne l’appréciait à peine dans ses bons jours étaient beaucoup plus que ce dont elle avait espéré.

Elle écouta les conseils attentivement. Elle n’était toujours pas sûr de tout comprendre, mais elle savait qu’elle fournissait un effort, certain et sincère, pour réussir. Elle n’avait jamais eu la prétention de penser que sa voix était jolie. Passable, à la limite. Ecoutable, certainement… mais les enfants étaient heureux tant qu’une personne prenait le temps de leur chanter quelque chose. Elle recommença, essaya, voyant une différence légère et essayant de se souvenir de tout. Elle allait y arriver. L’infirmière arriva et elle continua à penser à ses conseils, elle prit même le temps de les noter sur une feuille de son carnet, pour ne rien oublier. Lorsqu’elle revient dans la chambre, elle tapotait son stylo contre son menton en réfléchissant toujours si elle avait oublié une information. Elle remonta les yeux vers son professeur actuel et lui fit un sourire.

- Avec plaisir ! Je vais vous faire ça sur le champ, reprit-elle en laissant son carnet et en disparaissant dans la cuisine en toute hâte.

Elle revient rapidement, alors que la chanson du début du dessin animé Lilo et Stitch sonnait dans sa tête. Après tout, ce n’était pas dans ce film que Lilo allait donner un sandwich au beurre de cacahuète à Doudou le poisson ? L’homme n’aimerait pas savoir la relation de cause à effet qu’il avait créé malgré lui, ainsi, ne disait-elle rien en préparant le sandwich avec lui dans la pièce. Elle avait mis des gants, bien qu’elle se fût lavé les mains.

- Je connais les musiques par là où je les ai découvert. Souvent, je les considère ainsi et les télécharge de la même manière. Je sais par exemple qu’une de mes musiques favorites se trouve à la fin des Âmes vagabondes, mais je ne connais pas l’origine.

Son meilleur ami l’a jugé sur ça. Beaucoup de monde l’a jugé sur ça … et l’homme aussi l’avait jugé sur ça… Cependant, il était bien le premier à vouloir l’aider à rattraper cette manière de penser, à vouloir l’aider.

- Je serais ravi d’apprendre avec vous !

Ils étaient repassés au vouvoiement, elle n’en voyait pas d’inconvénient et ne fit pas de commentaire. Elle avait juste envie de profiter avant que le James grincheux ne revienne. En profiter pour le connaître un peu mieux derrière la colère, légitime bien que mal positionné, qu’il ressentait.


May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4117
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
stitch
Beloved
Dim 31 Juil - 17:14
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, mais de toute façon toute ma vie est désastreuse.


J'attendis sagement qu'elle revienne. Ce n'était pas comme si je pouvais faire grand chose d'autre de toute façon. Je me sentais un peu mieux, pas complètement rétabli mais je me sentais moins K.O que ce que j'avais pu être. Je me sentais faible, ce qui était quand même un comble quand on pensait au fait que je n'étais même pas capable de remuer un doigt. Mais la fatigue était pourtant bien là et relever la tête ou même parler représentait déjà pour moi un effort important.

Elle finit par revenir et je soupirais en entendant sa façon d'appréhender la musique.

- C'est bien de découvrir des musiques comme ça. C'est la première étape, de rester ouvert, attentif à ce qui a pu être créer. Mais c'est bien de passer à l'étape supérieure, de s'intéresser à ce qu'on a entendu, à celui ou celle qui chante. Ca nous permet d'aller un peu plus loin dans la recherche, de découvrir d'autres sons de cette artiste et pourquoi pas de tomber sur de belles surprises qu'on aurait pas découvert simplement en laissant trainer l'oreille à droite à gauche.

J'ouvris la bouche, lui faisant un petit signe de tête pour lui montrer que je souhaitais manger. Prendre cette bouchée fut compliqué, un peu épuisant, mais le plaisir de sentir le beurre de cacahuète envahir ma bouche valait le coup. Je savais aussi qu'il fallait que je mange un minimum pour reprendre des forces. Il fallait manger et boire pour réussir à combattre la fièvre.

- La chanson c'est Radioactive d'Imagine Dragons, tirée de leur premier album Night Visions. Le groupe a commencé par sortir un premier EP en 2009 intitulé Imagine Dragons. Ils en sortiront ensuite un autre, Hell and Silence, puis It's Time dont justement la chanson It's time les fera connaitre en 2012. Vas y mets là.

Je fermais les yeux alors que les premières notes de la musique commençaient. Je me laissais emporter par le rythme, par la voix du chanteur...

- J'aime beaucoup ce groupe... radioactive est une très bonne chanson mais j'ai une petite préférence pour celle là. Ils ont sorti d'autres excellentes chansons aussi par la suite. Tu devrais prendre le temps de les chercher. Ne t'arrête pas à une chanson, tu rates trop de choses.

Je gardais pour moi mes autres remarques, que Dan était un ami, que nous avions eu notre lot de soirées ensemble. Mais je l'avais perdu de vu. Il était beaucoup trop pris entre ses tournées, la préparation d'album et autres. Tout ce qui avait été ma vie autrefois. Il était pris et moi je refusais que quiconque vienne me rendre visite. Je ne voulais pas voir le regard de pitié qu'ils me lanceraient en voyant mon état. Je ne voulais pas que cette vision là efface celles qu'ils avaient de moi, du James qui vivait à cent à l'heure, qui s'éclatait littéralement sur scène. Celui avec qui on s'éclatait en improvisant des soirées "karaokés". Je ne dis rien... superposant à la mélodie mes souvenirs de Dan chantant la même chanson en version acoustique dans son salon, les bras de son épouse passés autour de sa taille, cette dernière lui souriant avec tendresse.


Contenu sponsorisé
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra]
Page 4 sur 6
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Sujets similaires
-
» Clionestra
» Avant, j'étais schyzo
» Diana avant Dodge
» Avant la tempête (Ok fév 2022)
» Le calme avant la tempête [Kate/Luci]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: