Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved]

Beloved
Messages : 3869
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
allo
Beloved
Mer 22 Sep - 11:13
pl0UInNc_o.png
Kelen
J'ai plusieurs milliers d'année et je vis en Enfer normalement, mais là à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis un démon et je m'en sors divinement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis enchainé à une sorcière et je le vis plutôt bien. Je profite de mes petites vacances sur terre.




Tom Ellis :copyright:️ praimfaya

Je la laissais s'occuper des clientes avant de m'éclipser. Après tout c'était son boulot non? Je n'allais quand même pas le faire à sa place. J'étais déjà bien trop gentil de lui avoir ramener des clientes. Il ne fallait pas abuser non plus. Je la laissais donc faire, retourner me balader dans les rayons et notant mentalement tout ce qu'on allait devoir jeter pour faire de la place à ce que j'avais commandé. Ca serait vraiment beaucoup mieux j'en étais certain. De toute façon n'importe quoi serait mieux que ce taudis.

J'étais entrain d'étudier un tableau, me demandant si je devais le jeter ou le brûler quand elle arriva, plutôt énervée. Mais quand cesserait elle de s'énerver contre moi à la fin? J'amenais des clients à mademoiselle et elle était encore énervée!! Elle devrait plutôt me dire merci. Ces jeunes filles ne seraient jamais entrées et n'auraient rien acheté si je n'avait pas été là. Quel ingratitude vraiment chez cette gamine.

- Je voulais trier en effet. Mais je ne peux pas le faire sans toi. Tu tiens peut être à cette croûte... comment pourrais je savoir?

Je lui montrais d'un geste désinvolte le tableau qui était affiché au mur. J'espérais vraiment qu'elle ne voudrait pas conserver cette horreur. Ca n'irait pas du tout avec ce que j'avais prévu pour moderniser cet endroit. C'était un comble quand même quand on y pensait. C'était moi le démon vieux de plusieurs siècles, qui ne connaissait rien à cette époque, et c'était moi qui allait lui donner des cours pour moderniser sa... boutique...

- Alors après avoir fait quelques emplettes, et comme tu n'étais toujours pas là, je suis parti me détendre un peu sur le trottoir avec un de tes livres. Ces charmantes jeunes femmes sont venues m'aborder et de fil en aiguille j'en suis venu à leur vendre des livres. Où est le mal? Je t'ai fait gagner de l'argent!

Je ne voyais absolument pas ce qui méritait qu'elle se mette dans des états de fureur pareil. C'était donc ainsi qu'agissaient les humains? On leur rendait service et ils se mettaient en colère? C'était quand même plus simple chez moi, je me contentais de les torturer, les faire souffrir et fin de l'histoire. Ou alors c'était juste elle qui était compliquée et qui n'appréciait pas tous les efforts que je faisais pour elle. Se rendait elle seulement compte de la patience qu'il me fallait pour la supporter au quotidien? Et je n'avais rien pour me distraire à ses côtés. A part une chose peut être...

- Et le Magdalena c'était pour te chercher un petit peu j'avoue.

Je souris malicieusement en lui expliquant ça. J'adorais la faire chier comme ils le disaient si bien.


Cheval de Troie
Messages : 1224
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Cheval de Troie
Dim 10 Oct - 11:47
tumblr_povfgcmvow1x1l0y5o5_500.png
Magdalena Adams
J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis libraire et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, j'ai fais la rencontre d'un démon et je le vis plutôt bien la plupart du temps. Non c'est faux..

Maggie est une jeune femme qui s'est pratiquement élevée toute seule. Quand elle avait 14 ans, sa mère est morte dans un accident de la route. C'est du moins ce que lui a dit la police. Sa mère était libraire, elle tenait une petite libraire dans un quartier mal famé de New-York. À sa mort, Maggie a continué à s'occuper de la librairie, seule source de revenue pour elle. Sa voisine, Bertha, l'aura bien aidé, elle aide Maggie depuis le décès de sa mère, elle s'est occupée d'elle quand elle était malade et lui faisait même à manger, bref, elle lui doit beaucoup. Maggie a vite arrêté l'école pour se consacrer à la librairie, elle voudrait lui apporter un petit coup de jeune pour attirer plus de clients histoire de mettre un peu de beurre dans ses épinards. En ce moment, la situation financière de Maggie n'est pas au beau fixe, bien au contraire, elle vit de pas grand chose et ne se plaint pas. Elle vole parfois à l'étalage, elle n'en est pas fière, mais elle ne va pas non plus se flageller cent sept ans pour avoir volé une pomme ou une barre de céréales.
Depuis que Kelen est dans sa vie, tout à changer. En mieux, en pire, ça dépend des jours. En tout cas, une chose est sûre, il la sortit de cette solitude qui la pèse depuis le décès de sa mère. Il parvient à combler un vide qui jusque-là ne cessait de grossir. Il la fait rire, pleurer, la conseille, la protège. Parfois, il se moque d'elle, l'embarque dans des situations saugrenues. Ils en voient des vertes et des pas mures et grâce à lui, Maggie fait la découverte d'un monde qui jusqu'à présent, pour elle, n'existait que dans ses livres ! Et chose la plus importante et la plus irritante, il est la seule personne à l’appeler : Magdalena.

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 6 D275aa41-27c5-4d9e-9e14-4272eb999c4c-Giorgia-Whigham


Giorgia Whigham :copyright:️ Doom Days - Google

Alors que je m'occupe des quelques clients qu'il y a dans la boutique. Je garde tout de même un œil sur Kelen. Il se balade dans la boutique, il regarde autour de lui. Je suppose qu'il doit se faire une liste mentale de tout ce qu’il va vouloir remplacer. Rien que d'y penser, j'ai le coeur lourd. Mais.... Je dois reconnaitre que pour l'instant, ses idées marchent..... Je sais que je dois lui faire confiance sur ce coup, mais si c'est extrêmement difficile pour moi de devoir me résoudre à dire au revoir à ce décor qui a bercé mon enfance. C'est ma mère qui est à l'origine de cette boutique, c’est son deuxième enfant. Elle voulait que chacun voie en cet endroit un lieu pour se détendre, se recueillir, s'instruire... Et.... Avant que Kelen n'entre dans ma vie, j'avais l'impression d’avoir failli à ma tâche de succession....
Mais maintenant que je vois du monde aller et venir, je me dis qu’il reste encore un espoir pour que le rêve de ma mère devienne une réalité.

Quand je trouve le temps de le rejoindre, je lui demande des explications, mais bien sûr, Kelen se contente de répondre à ce qui l’arrange le plus. Je regarde le tableau qu'il contemple. Moi aussi je le trouve affreux, mais ma mère l'a trouvé beau à un moment donné.... enfin j'espère... Alors je n’ai pas envie de le jeter.

"Je....Je n'aime pas ce tableau, mais je n'ai pas envie de m’en débarrasser...."

Je réfléchis à une solution.

"Si je vais présenter mes excuses à Bertha, elle me laissera sûrement utiliser sa cave pour stocker mes affaires ?"

Oui, mais l'idée ne m'enchante pas. Soupire. Pour l'instant, je les laisserais dans le salon en attendant de trouver une meilleure idée. Je penche la tête sur le côté en fronçant les sourcils quand Kelen me raconte comment il a réussi à faire venir des clients. Ce vil diablotin a l'art de tourner les mots à son avantage. Je ne peux pas me mettre en colère pour ce qu’il me raconte, c'est vrai que dans sa version il n'y a aucun mal. Mais je suis sûre que ce fripon a dû leur faire les yeux doux ou user de ses charmes !
Je.... Non pas que ça me dérange, c'est....c'est juste que c'est du racolage ! Je.... Je me fiche pas mal qu'il fasse du charme à tout ce qui bouge. Kelen est un démon, la luxure doit être le seul liquide qui coule dans ses veines.

Quand il avoue ne m’avoir appelé par mon nom que pour m’embêter.... je pince les lèvres et ne réponds pas tout de suite. En fait.... je crois que je suis déçue. D’ordinaire, avoir entendu ce nom m’aurait mise dans une colère noire ! Mais là non, j'ai plus été perturbée qu'autre chose.... puis au final, pour apprendre que ce n'était rien de plus qu'une plaisanterie. Comme si le nom et les souvenirs des autres étaient une source d’amusement.

"Ne recommence plus jamais."

Lui dis-je d'un ton froid et menaçant, les sourcils froncés. Je serre ma mâchoire pour paraitre plus en colère que déçue puis je m'éloigne de lui pour commencer à trier de mon côté. Cette fois, je dois arrêter de faire semblant et vraiment trier..... Si....Si je me dis que je ne jetterais pas les affaires, mais que je les déplacerais ailleurs, le tri m'est déjà plus supportable. Mon cœur est moins lourd. Mais au fond de moi, j'ai quand même hâte de voir le résultat final. Kelen a dit avoir fait quelques emplettes, c'est qu'il a déjà des idées de ce qu’il voudrait faire. Pour ma part, il n'y a qu'à regarder ma garde robe pour savoir que la mode et moi ça fait deux ! S’il s'y connait en décoration d'intérieur et en harmonie des couleurs, je veux bien lui laisser carte blanche.

Je retire les tableaux dont je ne voudrais pas dans la nouvelle boutique. Je laisse au mur les exemplaires de cartes anciennes que nous avons. Certaines sont des exemplaires vraiment rares. Je crois... que c'était mon père qui aimait les cartes... Je n'en sais rien, je ne sais rien de lui. Je ne sais même pas comment il s'appelle. Ma mère ne m’en parlait jamais.
Je soupire en mettant tout ce qui n'est plus en état d'être gardé dans un sac-poubelle. La clientèle sort petit à petit et une vague de creux s’installe pour le moment.

"On a eu des clients, je n'arrive pas à y croire !"

Je regarde les derniers clients par la fenêtre, un sourire béat aux lèvres. J'ai l'impression qu'il y a une éternité que je n'avais pas entendu la sonnette de la porte. Kelen n'aura pas apporté que du mauvais. Plus de mauvais que de bon, mais pas que du mauvais, alors c'est déjà ça.

Beloved
Messages : 3869
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
allo
Beloved
Lun 1 Nov - 11:19
pl0UInNc_o.png
Kelen
J'ai plusieurs milliers d'année et je vis en Enfer normalement, mais là à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis un démon et je m'en sors divinement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis enchainé à une sorcière et je le vis plutôt bien. Je profite de mes petites vacances sur terre.




Tom Ellis :copyright:️ praimfaya

Elle n'allait pas le jeter, j'aurais du m'en douter. Ca allait être un calvaire que de lui faire accepter de jeter toutes les vieilleries qui peuplaient cette boutique. Mais bon déjà elle acceptait de les mettre à la cave, c'était un vrai progrès. Bon bien sur elle voulait demander à l'autre vieille mégère de lui prêter sa cave. Une idée absolument déplorable selon moi. Elle allait devoir lui faire tout un tas d'excuses pour que la vieille accepte de lui venir en aide. Elle devrait ensuite supporter ses discours moralisateurs sur ma présence et le fait que je l'entrainais dans la mauvaise voie selon elle. Sans parler du fait le plus grave, j'allais devoir la supporter à elle et supporter ses critiques. Non vraiment c'était une idée des plus détestables.

- On pourrait aussi louer un garde meuble. Comme ça pas besoin d'aller la voir.

Je m'impressionnais vraiment. J'avais réussi à rester poli et à ne pas l'insulter en parlant. Attendez... impressionnant? Non c'était plutôt effrayant. Voilà que je devenais un petit démon tout gentil tout mignon. Non non ça ne pouvait pas arriver. Je devais me reprendre. Là je l'aidais et c'était déjà beaucoup trop. Ce soir je sortirais me changer un peu les idées, m'amuser un peu. Ca me ferait du bien. Je pourrais peut être même tenter de l'emmener avec moi pour la décoincer un petit peu. Ca ne lui ferait pas de mal de découvrir le vrai monde.

Je la laissais retourner à son tri tandis que j'allais faire de même de mon côté. Je lui montrais un peu tout ce que je voulais trier avant de le faire. Si ça n'avait tenu qu'à moi de toute façon j'aurais foutu le feu à tout ça, mais ce n'était pas moi qui décidait.

Je levais les yeux au ciel alors qu'elle était toute excitée à l'idée d'avoir eu des clients.

- Et bien crois le. Tu en auras même encore plus quand on aura rendu cet endroit présentable. Un simple merci Kelen me suffira pour cette fois.

Je lui souris, essayant de lui faire comprendre que j'étais sérieux. La charité ça allait bien cinq minutes mais je ne comptais pas faire ça gratuitement tout le temps. J'allais me ramollir si je continuais comme ça.

Je finis par la laisser au milieu de son tri au bout d'un moment. J'en avais marre et je commençais à avoir vraiment faim. Je me baladais un peu avant de m'arrêter dans un restaurant qui semblait abritait pas mal de monde. Ca devait être bon si c'était plein à ce point. Il me fallut quelques temps pour réussir à dompter la borne de commande mais je finis par y arriver. Je pris un peu de tout avant de revenir avec mes sacs à la boutique.

Je brandis pas loin de quatre sacs remplis d'hamburgers devant elle.

- Je suis parti dans un... mac donald. Je sais pas si c'est bon mais j'ai pris un peu de tout si tu veux bien prendre une pause et venir manger.

Cheval de Troie
Messages : 1224
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Cheval de Troie
Lun 1 Nov - 14:01
tumblr_povfgcmvow1x1l0y5o5_500.png
Magdalena Adams
J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis libraire et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, j'ai fais la rencontre d'un démon et je le vis plutôt bien la plupart du temps. Non c'est faux..

Maggie est une jeune femme qui s'est pratiquement élevée toute seule. Quand elle avait 14 ans, sa mère est morte dans un accident de la route. C'est du moins ce que lui a dit la police. Sa mère était libraire, elle tenait une petite libraire dans un quartier mal famé de New-York. À sa mort, Maggie a continué à s'occuper de la librairie, seule source de revenue pour elle. Sa voisine, Bertha, l'aura bien aidé, elle aide Maggie depuis le décès de sa mère, elle s'est occupée d'elle quand elle était malade et lui faisait même à manger, bref, elle lui doit beaucoup. Maggie a vite arrêté l'école pour se consacrer à la librairie, elle voudrait lui apporter un petit coup de jeune pour attirer plus de clients histoire de mettre un peu de beurre dans ses épinards. En ce moment, la situation financière de Maggie n'est pas au beau fixe, bien au contraire, elle vit de pas grand chose et ne se plaint pas. Elle vole parfois à l'étalage, elle n'en est pas fière, mais elle ne va pas non plus se flageller cent sept ans pour avoir volé une pomme ou une barre de céréales.
Depuis que Kelen est dans sa vie, tout à changer. En mieux, en pire, ça dépend des jours. En tout cas, une chose est sûre, il la sortit de cette solitude qui la pèse depuis le décès de sa mère. Il parvient à combler un vide qui jusque-là ne cessait de grossir. Il la fait rire, pleurer, la conseille, la protège. Parfois, il se moque d'elle, l'embarque dans des situations saugrenues. Ils en voient des vertes et des pas mures et grâce à lui, Maggie fait la découverte d'un monde qui jusqu'à présent, pour elle, n'existait que dans ses livres ! Et chose la plus importante et la plus irritante, il est la seule personne à l’appeler : Magdalena.

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 6 D275aa41-27c5-4d9e-9e14-4272eb999c4c-Giorgia-Whigham


Giorgia Whigham :copyright:️ Doom Days - Google

Ok... Alors où est passé le démon insupportable que j'aurais voulu tuer de mes propres mains ?! Non parce que là... C'est pas du tout celui que j'ai en face de moi !

J'arque un sourcil quand Kelen propose de prendre un garde-meuble. Non pas que je trouve l'idée étrange, je trouve juste.... Bizarre qu'il décide de se montrer presque compatissant envers moi en préférant m'éviter d'avoir à aller m'aplatir en excuses devant Bertha. Même si je serai bien obligée de le faire à un moment donné. Elle m'a élevée, je ne peux pas la remercier en lui tournant le dos comme ça... Je m'en voudrais profondément, elle est comme ma deuxième mère, autrement dit la seule qu'il me reste...

Enfin bref, je papillonne des cils pour me reconnecter au présent et hoche la tête machinalement.

"Heu ouais, ouais, carrément. C'est une super idée."

Dis-je simplement, encore troublée par ce changement soudain de comportement. Pas un seul pic, pas une insulte, une provocation. Rien ! Je vous jure ! Kelen a simplement trié de son côté et moi du mien ! Et.... Il est venu me demander mon avis sur ce qu'on devrait garder ou pas.... Je crois bien que c'est à ce moment que j'ai senti un vertige et ce qui ressemblait légèrement à une crise cardiaque tellement je n'en revenais pas !

J'avais bien envie de le lui faire remarquer, mais ne voulant pas que ma remarque soit prise pour de la provocation, j'ai préféré me taire et ne pas gâcher ce moment de grâce où il a juste été tout bonnement adorable. Et je dois avouer que.... bizarrement, ça fait du bien.

Je penche la tête sur le côté quand il me dit que la prochaine fois qu'il sera d'aussi bonne humeur, un simple merci ne suffira pas. Je ne sais pas si cette phrase se veut salace ou si c'est simplement une plaisanterie... Alors pour ne pas gâcher ce moment, j'ai décidé de faire comme si c'était une plaisanterie. J'ai souris en agitant la tête puis je me suis remise à mon tri. Et puis.... J'ai comme l'impression que ce ne sera pas la dernière fois qu'il me viendra en aide sans rien en retour. Est-ce que Kelen ne serait pas le connard sans coeur que je m'imaginais ?! J'ai du mal à y croire et pourtant une petite part de moi se que peut être... Un petit sourire se dessine sur mes lèvres à cette idée.

Dans la journée, je me suis même surprise à l'observer pour être sûre de voir si on ne l'avait pas remplacé par un autre quand j'avais le dos tourné. Mais tout ce que j'ai pu voir c'est lui, le nez dans quelques bouquins qui avait l'air de l'intéresser. D'autres à qui il n'a même pas accordé plus qu'un regard. Sa façon de froncer les sourcils, ou de plisser le nez sous la poussière... J'en souris, attendrie. Ok... Alors je vous arrête tout de suite, je ne le regardais pas de façon amoureuse ou quoi que ce soit ! C'est juste.... que je crois que c'est la première fois que je ne le regarde pas avec colère, ou dégout ou avec des envies de meurtres. Là je le regarde vraiment comme s'il était quelqu'un qui compte pour moi.
Enfin bref, c'est ridicule. Je me reconcentre sur mon tri quand finalement il vient me dire qu'il sort pour s'aérer l'esprit.

Je lui offre mon plus beau sourire en le regardant partir puis je continue mon tri. Plus j'avance, plus je parviens à jeter de plus en plus d'affaire véritablement inutile. Je me dis qu'il faut que je fasse de la place pour les nouvelles affaires que Kelen va installer et puis il sera content de voir que j'ai réussi à jeter pas mal de chose.

Je passe une main sur mon front en sueur quand je finis de fermer le dernier sachet poubelle. J'allais pour les sortir dans la rue quand Kelen finit par rentrer avec des sacs McDo. Mon ventre se met tout de suite à grogner.

"Bhein si t'es pas regardant sur la composition des ingrédients, le chimique et les OGM, alors ouais, c'est grave bon ! Tout le monde aime McDo, faut pas en abuser c'est tout."

Je hausse les épaules en me rendant compte que je parle comme une vieille. Je rougis en espérant que Kelen ne me le fasse pas remarquer. Mais je suis sûre que ça sera plus fort que lui. Enfin bon. Je m'assois près de lui et prends un 280 Original avec des frites et du Coca. Je commence à manger avant de regarder la librairie qui est vachement plus vide que ce matin. Il est dix-huit heures passées, aussi j'ai fermé la boutique. Nous sommes maintenant tout seuls.

Je hausse de nouveau les épaules avant d'essayer d'entamer une conversation.

"En tout cas, je te remercie encore de m'avoir aidé pour..." Je montre la boutique avec mon burger. "....tout ça. Je ne l'aurais jamais fait toute seule... Je pense que grâce à toi, les affaires vont reprendre et c'est le plus beau cadeau je puisse faire à ma mère." Je baisse la tête avant de me reprendre, je sais bien que Kelen n'est pas du genre sentimental alors mes histoires de famille, il s'en cogne un peu. "Enfin bref. Merci." Je lui souris avant de croquer dans mon burger et de le regarder. "Sinon, tu vas faire quoi ce soir ?"

Je lui demande par curiosité. Pour ma part, je pensais prendre une bonne douche, me blottir dans un pyjama bien chaud et regarder des dessins animés avec mes peluches tout en essayant désespérément de faire la paix avec Gabe. La routine quoi.
Beloved
Messages : 3869
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
allo
Beloved
Jeu 2 Déc - 18:01
pl0UInNc_o.png
Kelen
J'ai plusieurs milliers d'année et je vis en Enfer normalement, mais là à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis un démon et je m'en sors divinement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis enchainé à une sorcière et je le vis plutôt bien. Je profite de mes petites vacances sur terre.




Tom Ellis :copyright:️ praimfaya

Je m'installais avec elle et commençais à manger avec bon appétit. Je ne savais pas ce que c'était mais c'était plutôt bon. Il y avait décidément des choses étonnamment délicieuses dans cette époque. J'allais vraiment y rester le plus longtemps possible. Et c'était bien parti pour parce que vu son niveau en sorcellerie elle n'était pas prête de découvrir comment me renvoyer en enfer. Ahah, cette petite gamine coincée était pas si mal que ça en fin de compte.

- Je ne sais pas ce que c'était tout ça mais je doute que ça puisse réussir à tuer un démon.

Je ne répondis rien quand elle me remercia pour la boutique mais intérieurement je jubilais. Ca me changeait agréablement de toute les fois où elle m'avait critiqué ou hurler dessus. Mais surtout, il ne fallait pas qu'elle s'imagine que je faisais ça pour une quelconque raison de bonté d'âme. Je n'étais PAS quelqu'un de gentil. Ce n'était pas dans ma nature d'être comme ça ou d'aider les gens. Il n'y avait que mon intérêt personnel et mon plaisir qui importaient pour moi. Je n'aimais pas le fait de l'avoir aider. Je jubilais à l'idée que miss je gueule tout le temps se taise un peu pour admettre ses tords et s'aplatissent devant moi. Il n'y avait rien de plus agréable que de voir les humains ramper à mes pieds.

Je terminais d'engloutir mon troisième... hamburger il me semblait quand elle me questionna sur ma soirée. Quelle question voyons! J'allais sortir, profiter de cette ville et de tous les plaisir qu'elle pouvait m'offrir. Il ne pouvait pas en être autrement. Je ne m'infligerais plus jamais une soirée comme celle qu'elle m'avait obligé à passer avec son abruti d'ami. Mais quelle perte de temps que de la passer à ne rien faire alors qu'il y avait tant de fêtes où aller, tant d'alcool à boire, tant de corps à caresser et embrasser.

- Je vais sortir bien sur! Et toi... laisse moi deviner...

Je plissais les yeux, faisant semblant de réfléchir. La réponse était pourtant évidente. Elle était beaucoup trop prévisible.

- Tu vas passer la soirée à regarder des films avec ton meilleur ami. Ou pire, tu vas faire ça toute seule dans un pyjama confortable comme tu dis mais absolument horrible et tue l'amour. Et tu engloutiras surement un pot de glace ou un paquet de chips tout en faisant ça.

Je n'avais même pas besoin qu'elle me réponde je savais que j'avais raison. L'avantage avec elle c'était que je ne risquais pas de retourner en enfer trop vite. Le désavantage, c'était qu'elle était surement l'humaine la plus inintéressante au possible.

- Et si tu venais plutôt avec moi? Une virée en ville, à faire la fête, boire un petit peu. Aller s'encanailler avec quelques inconnus.

Je lui souris en jouant malicieusement de mes sourcils.

- Ca sera tellement plus excitant que tout ce que tu as pu prévoir.


Cheval de Troie
Messages : 1224
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
vol de nez
Cheval de Troie
Mar 18 Jan - 16:36
tumblr_povfgcmvow1x1l0y5o5_500.png
Magdalena Adams
J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis libraire et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, j'ai fais la rencontre d'un démon et je le vis plutôt bien la plupart du temps. Non c'est faux..

Maggie est une jeune femme qui s'est pratiquement élevée toute seule. Quand elle avait 14 ans, sa mère est morte dans un accident de la route. C'est du moins ce que lui a dit la police. Sa mère était libraire, elle tenait une petite libraire dans un quartier mal famé de New-York. À sa mort, Maggie a continué à s'occuper de la librairie, seule source de revenue pour elle. Sa voisine, Bertha, l'aura bien aidé, elle aide Maggie depuis le décès de sa mère, elle s'est occupée d'elle quand elle était malade et lui faisait même à manger, bref, elle lui doit beaucoup. Maggie a vite arrêté l'école pour se consacrer à la librairie, elle voudrait lui apporter un petit coup de jeune pour attirer plus de clients histoire de mettre un peu de beurre dans ses épinards. En ce moment, la situation financière de Maggie n'est pas au beau fixe, bien au contraire, elle vit de pas grand chose et ne se plaint pas. Elle vole parfois à l'étalage, elle n'en est pas fière, mais elle ne va pas non plus se flageller cent sept ans pour avoir volé une pomme ou une barre de céréales.
Depuis que Kelen est dans sa vie, tout à changer. En mieux, en pire, ça dépend des jours. En tout cas, une chose est sûre, il la sortit de cette solitude qui la pèse depuis le décès de sa mère. Il parvient à combler un vide qui jusque-là ne cessait de grossir. Il la fait rire, pleurer, la conseille, la protège. Parfois, il se moque d'elle, l'embarque dans des situations saugrenues. Ils en voient des vertes et des pas mures et grâce à lui, Maggie fait la découverte d'un monde qui jusqu'à présent, pour elle, n'existait que dans ses livres ! Et chose la plus importante et la plus irritante, il est la seule personne à l’appeler : Magdalena.

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 6 D275aa41-27c5-4d9e-9e14-4272eb999c4c-Giorgia-Whigham


Giorgia Whigham :copyright:️ Doom Days - Google

Kelen garde le silence quand je le remercie pour la boutique et je dois dire que c'est agréable de passer un repas avec lui sans qu'on se prenne la tête ou qu'on s'envoie des piques. Mais bien sûr, c'était de courte durée. Nous mangeons tranquillement puis je lui demande ce qu'il va faire ce soir et la provocation finit par arriver.

Je finis mon burger puis je fronce les sourcils. Et bhein voilà.... Satan.... Il faut toujours qu'il me provoque ! Je ne vois pas pourquoi il trouve ma petite routine si ennuyante... Bon ok, c'est clair qu'il y a mieux dans la vie que végéter devant Netflix, mais quand même, à l'écouter c'est comme si je n'avais aucune raison de vivre. Et encore même là.... Il n'aurait pas tout à fait tort. Je soupire avant de rouler des yeux.


"Pourquoi faut que tu gâches ce moment ? Et alors, si moi ça me plait de passer mes soirées dans mon pyjama ?!..."

Je hausse les épaules baissant la tête. Hors de question que j'aille.... Comment il a dit ça ? M'encanailler ? Avec des inconnus… Je rougis instantanément. Ce n'est pas mon genre d'aller faire des trucs avec des gens que je ne connais pas.... Déjà que je ne fais pas grand-chose avec des gens que je connais...

"Je ne suis pas comme ça..."

Dis-je en pensant à voix haute. Je grignote mes frittes en réfléchissant à sa proposition. C'est vrai que j'ai bien envie de voir ce que c'est qu'une soirée en ville… Et puis, rien ne m'oblige à faire tout ce que Kelen veut que je fasse ! Je soupire… Je ne sais pas si c'est une bonne idée… Mais en même temps, jusqu'à présent, les idées de Kelen n'ont pas totalement été mauvaises alors...Je devrais sans doute lui faire confiance...

Je continue de manger mes frites puis avec désinvolture, je hausse les épaules et lui dis.

"Ok ça va, je veux bien venir avec toi mais… Sous deux conditions : 1 - Tu devras veiller sur moi en toutes circonstances, tu ne devras jamais me laisser seule. Et deuxièmement - Tu ne m'obligeras pas à faire quelque chose que je ne veux vraiment pas. On est d'accord ?"

Je lui tends la main en souriant en attendant qu'il me serre la main s'il est d'accord avec cet arrangement. En réalité, si je veux qu'il veille sur moi, c'est parce que j'ai peur de la foule… Je....Je ne sors que très rarement d'ici, mine de rien, je n'ai pas pour habitude de me retrouver dans la foule, la nuit avec de la musique et des gens alcoolisés..... C'est parce que je n'ose pas admettre que j'ai peur que je lui fais cette demande. Mais aussi puisque je crois Kelen susceptible de m'abandonner pour se jeter dans les bras d'une femme et....je ne sais pas comment je pourrais réagir si je me retrouvais sans lui. Je ferais sans doute une crise d'angoisse !
Et je ne veux pas qu'il me force à quoi que ce soit aussi par peur… Peur de perdre toute inhibition, de trop m'amuser et de perdre pied... Je....Je ne suis pas encore prête à me retrouver dans cet état. Je préfère y aller en douceur. On verra bien comment cette soirée se passera, mais je ne veux pas me sentir forcée. Je pense que même Kelen peut le comprendre.
Contenu sponsorisé
On ne choisit pas son démon. [ft Beloved]
Page 6 sur 6
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
Sujets similaires
-
» (m) Une princesse, un elfe et un démon entrent dans un bar (sans réponse)
» AkuShin - Quand le démon sort avec l'ange, mais qui est qui ? (avec Creamy)
» healing | Beloved
» Someone told me that I want more (ft. Beloved)
» ❝ You're just like an angel. [PV Beloved]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: