Le Deal du moment :
Légendes Pokémon: Arceus Nintendo Switch ...
Voir le deal
49.99 €

Partagez
 
 
 

 On ne choisit pas son démon. [ft Beloved]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3431
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 6 Empty

pl0UInNc_o.png
Kelen
J'ai plusieurs milliers d'année et je vis en Enfer normalement, mais là à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis un démon et je m'en sors divinement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis enchainé à une sorcière et je le vis plutôt bien. Je profite de mes petites vacances sur terre.




Tom Ellis :copyright:️ praimfaya

Je la laissais s'occuper des clientes avant de m'éclipser. Après tout c'était son boulot non? Je n'allais quand même pas le faire à sa place. J'étais déjà bien trop gentil de lui avoir ramener des clientes. Il ne fallait pas abuser non plus. Je la laissais donc faire, retourner me balader dans les rayons et notant mentalement tout ce qu'on allait devoir jeter pour faire de la place à ce que j'avais commandé. Ca serait vraiment beaucoup mieux j'en étais certain. De toute façon n'importe quoi serait mieux que ce taudis.

J'étais entrain d'étudier un tableau, me demandant si je devais le jeter ou le brûler quand elle arriva, plutôt énervée. Mais quand cesserait elle de s'énerver contre moi à la fin? J'amenais des clients à mademoiselle et elle était encore énervée!! Elle devrait plutôt me dire merci. Ces jeunes filles ne seraient jamais entrées et n'auraient rien acheté si je n'avait pas été là. Quel ingratitude vraiment chez cette gamine.

- Je voulais trier en effet. Mais je ne peux pas le faire sans toi. Tu tiens peut être à cette croûte... comment pourrais je savoir?

Je lui montrais d'un geste désinvolte le tableau qui était affiché au mur. J'espérais vraiment qu'elle ne voudrait pas conserver cette horreur. Ca n'irait pas du tout avec ce que j'avais prévu pour moderniser cet endroit. C'était un comble quand même quand on y pensait. C'était moi le démon vieux de plusieurs siècles, qui ne connaissait rien à cette époque, et c'était moi qui allait lui donner des cours pour moderniser sa... boutique...

- Alors après avoir fait quelques emplettes, et comme tu n'étais toujours pas là, je suis parti me détendre un peu sur le trottoir avec un de tes livres. Ces charmantes jeunes femmes sont venues m'aborder et de fil en aiguille j'en suis venu à leur vendre des livres. Où est le mal? Je t'ai fait gagner de l'argent!

Je ne voyais absolument pas ce qui méritait qu'elle se mette dans des états de fureur pareil. C'était donc ainsi qu'agissaient les humains? On leur rendait service et ils se mettaient en colère? C'était quand même plus simple chez moi, je me contentais de les torturer, les faire souffrir et fin de l'histoire. Ou alors c'était juste elle qui était compliquée et qui n'appréciait pas tous les efforts que je faisais pour elle. Se rendait elle seulement compte de la patience qu'il me fallait pour la supporter au quotidien? Et je n'avais rien pour me distraire à ses côtés. A part une chose peut être...

- Et le Magdalena c'était pour te chercher un petit peu j'avoue.

Je souris malicieusement en lui expliquant ça. J'adorais la faire chier comme ils le disaient si bien.


Revenir en haut Aller en bas
 
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 1007
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 27
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 6 Empty

tumblr_povfgcmvow1x1l0y5o5_500.png
Magdalena Adams
J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis libraire et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, j'ai fais la rencontre d'un démon et je le vis plutôt bien la plupart du temps. Non c'est faux..

Maggie est une jeune femme qui s'est pratiquement élevée toute seule. Quand elle avait 14 ans, sa mère est morte dans un accident de la route. C'est du moins ce que lui a dit la police. Sa mère était libraire, elle tenait une petite libraire dans un quartier mal famé de New-York. À sa mort, Maggie a continué à s'occuper de la librairie, seule source de revenue pour elle. Sa voisine, Bertha, l'aura bien aidé, elle aide Maggie depuis le décès de sa mère, elle s'est occupée d'elle quand elle était malade et lui faisait même à manger, bref, elle lui doit beaucoup. Maggie a vite arrêté l'école pour se consacrer à la librairie, elle voudrait lui apporter un petit coup de jeune pour attirer plus de clients histoire de mettre un peu de beurre dans ses épinards. En ce moment, la situation financière de Maggie n'est pas au beau fixe, bien au contraire, elle vit de pas grand chose et ne se plaint pas. Elle vole parfois à l'étalage, elle n'en est pas fière, mais elle ne va pas non plus se flageller cent sept ans pour avoir volé une pomme ou une barre de céréales.
Depuis que Kelen est dans sa vie, tout à changer. En mieux, en pire, ça dépend des jours. En tout cas, une chose est sûre, il la sortit de cette solitude qui la pèse depuis le décès de sa mère. Il parvient à combler un vide qui jusque-là ne cessait de grossir. Il la fait rire, pleurer, la conseille, la protège. Parfois, il se moque d'elle, l'embarque dans des situations saugrenues. Ils en voient des vertes et des pas mures et grâce à lui, Maggie fait la découverte d'un monde qui jusqu'à présent, pour elle, n'existait que dans ses livres ! Et chose la plus importante et la plus irritante, il est la seule personne à l’appeler : Magdalena.

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 6 D275aa41-27c5-4d9e-9e14-4272eb999c4c-Giorgia-Whigham


Giorgia Whigham :copyright:️ Doom Days - Google

Alors que je m'occupe des quelques clients qu'il y a dans la boutique. Je garde tout de même un œil sur Kelen. Il se balade dans la boutique, il regarde autour de lui. Je suppose qu'il doit se faire une liste mentale de tout ce qu’il va vouloir remplacer. Rien que d'y penser, j'ai le coeur lourd. Mais.... Je dois reconnaitre que pour l'instant, ses idées marchent..... Je sais que je dois lui faire confiance sur ce coup, mais si c'est extrêmement difficile pour moi de devoir me résoudre à dire au revoir à ce décor qui a bercé mon enfance. C'est ma mère qui est à l'origine de cette boutique, c’est son deuxième enfant. Elle voulait que chacun voie en cet endroit un lieu pour se détendre, se recueillir, s'instruire... Et.... Avant que Kelen n'entre dans ma vie, j'avais l'impression d’avoir failli à ma tâche de succession....
Mais maintenant que je vois du monde aller et venir, je me dis qu’il reste encore un espoir pour que le rêve de ma mère devienne une réalité.

Quand je trouve le temps de le rejoindre, je lui demande des explications, mais bien sûr, Kelen se contente de répondre à ce qui l’arrange le plus. Je regarde le tableau qu'il contemple. Moi aussi je le trouve affreux, mais ma mère l'a trouvé beau à un moment donné.... enfin j'espère... Alors je n’ai pas envie de le jeter.

"Je....Je n'aime pas ce tableau, mais je n'ai pas envie de m’en débarrasser...."

Je réfléchis à une solution.

"Si je vais présenter mes excuses à Bertha, elle me laissera sûrement utiliser sa cave pour stocker mes affaires ?"

Oui, mais l'idée ne m'enchante pas. Soupire. Pour l'instant, je les laisserais dans le salon en attendant de trouver une meilleure idée. Je penche la tête sur le côté en fronçant les sourcils quand Kelen me raconte comment il a réussi à faire venir des clients. Ce vil diablotin a l'art de tourner les mots à son avantage. Je ne peux pas me mettre en colère pour ce qu’il me raconte, c'est vrai que dans sa version il n'y a aucun mal. Mais je suis sûre que ce fripon a dû leur faire les yeux doux ou user de ses charmes !
Je.... Non pas que ça me dérange, c'est....c'est juste que c'est du racolage ! Je.... Je me fiche pas mal qu'il fasse du charme à tout ce qui bouge. Kelen est un démon, la luxure doit être le seul liquide qui coule dans ses veines.

Quand il avoue ne m’avoir appelé par mon nom que pour m’embêter.... je pince les lèvres et ne réponds pas tout de suite. En fait.... je crois que je suis déçue. D’ordinaire, avoir entendu ce nom m’aurait mise dans une colère noire ! Mais là non, j'ai plus été perturbée qu'autre chose.... puis au final, pour apprendre que ce n'était rien de plus qu'une plaisanterie. Comme si le nom et les souvenirs des autres étaient une source d’amusement.

"Ne recommence plus jamais."

Lui dis-je d'un ton froid et menaçant, les sourcils froncés. Je serre ma mâchoire pour paraitre plus en colère que déçue puis je m'éloigne de lui pour commencer à trier de mon côté. Cette fois, je dois arrêter de faire semblant et vraiment trier..... Si....Si je me dis que je ne jetterais pas les affaires, mais que je les déplacerais ailleurs, le tri m'est déjà plus supportable. Mon cœur est moins lourd. Mais au fond de moi, j'ai quand même hâte de voir le résultat final. Kelen a dit avoir fait quelques emplettes, c'est qu'il a déjà des idées de ce qu’il voudrait faire. Pour ma part, il n'y a qu'à regarder ma garde robe pour savoir que la mode et moi ça fait deux ! S’il s'y connait en décoration d'intérieur et en harmonie des couleurs, je veux bien lui laisser carte blanche.

Je retire les tableaux dont je ne voudrais pas dans la nouvelle boutique. Je laisse au mur les exemplaires de cartes anciennes que nous avons. Certaines sont des exemplaires vraiment rares. Je crois... que c'était mon père qui aimait les cartes... Je n'en sais rien, je ne sais rien de lui. Je ne sais même pas comment il s'appelle. Ma mère ne m’en parlait jamais.
Je soupire en mettant tout ce qui n'est plus en état d'être gardé dans un sac-poubelle. La clientèle sort petit à petit et une vague de creux s’installe pour le moment.

"On a eu des clients, je n'arrive pas à y croire !"

Je regarde les derniers clients par la fenêtre, un sourire béat aux lèvres. J'ai l'impression qu'il y a une éternité que je n'avais pas entendu la sonnette de la porte. Kelen n'aura pas apporté que du mauvais. Plus de mauvais que de bon, mais pas que du mauvais, alors c'est déjà ça.

Revenir en haut Aller en bas
 
 
On ne choisit pas son démon. [ft Beloved]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: