Le Deal du moment : -40%
– 40% sur la Table basse rectangle TIME – ...
Voir le deal
59.99 €

Partagez
 
 
 

 On ne choisit pas son démon. [ft Beloved]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2654
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 3 Empty

pl0UInNc_o.png
Kelen
J'ai plusieurs milliers d'année et je vis en Enfer normalement, mais là à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis un démon et je m'en sors divinement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis enchainé à une sorcière et je le vis plutôt bien. Je profite de mes petites vacances sur terre.




Tom Ellis :copyright:️ praimfaya

"Ne parle plus jamais de ma mère. Je....Je me fiche pas mal qu'ils soient en soie, en cuir ou en polystyrène ! Je m'habille comme je l'entends et si ça ne te plait pas et bien tant mieux ! Ça me fera une raison de plus de continuer à porter mon sweat à capuche PanPan !"

Et voilà mon mal de tête qui revenait... il me semblait pourtant lui avoir demandé d'arrêter de me hurler dessus. Elle ne pouvait donc pas cesser quelques minutes? Je lui faisais un cadeau et elle n'était pas contente.

Je me levais en soupirant alors qu'elle me demandait de dégager de sa chambre. Et qu'elle refusait de s'occuper du repas, ou même de m'aider à commander un pizza. Et voilà la porte qui claquait à nouveau. Bordel ma tête... que c'était agaçant. D'habitude j'avais affaire à des sorcières confirmées, pas à des gamines écervelées ne comprenant rien et passant leu temps à hurler.

Je la laissais se calmer seule dans sa chambre pendant que je partais à la recherche d'un téléphone pour commander ma pizza. Après plusieurs minutes de lutte je parvins à joindre une pizzeria qui me livra ce qui me faisait tant envie.

J'étais installé devant la télé, entrain de la manger quand elle se décida à sortir. Je lui aurais bien proposé de ma pizza mais vu comme elle me faisait la gueule, refusant de m'adresser la parole ou même de me regarder, je préférais ne rien dire. Elle serait encore capable de me hurler dessus.

"Gabe n'est pas prude, il est charmant, adorable, gentil, doux et respectueux. C'est tout. Des qualités qui t'échappent."

Je haussais vaguement les épaules tout en mangeant.

- Si tu le dis... c'est vrai que toi qui est tellement douce, gentille, charmante, adorable et respectueuse tu es bien placé pour savoir qui l'est et qui ne l'est pas Maggie. Oups, pardon, Stacy.

Je lui fis un petit sourire ironique avant de reprendre la dégustation de ma pizza. Ce n'était pas comme si elle avait été autre chose que chiante, énervante, capricieuse, raleuse depuis qu'elle m'avait fait venir ici dans sa vie. Ah et menteuse aussi. Moi au moins j'avais joué franc jeu. Je lui avais dit toute la vérité, en omettant juste ce qu'elle n'avait pas besoin de savoir. J'avais même rempli ses placards et lui avaient acheté des vêtements. Mais ça ne semblait pas être "gentil" pour elle, plutôt digne d'un connard. Allez comprendre l'espèce humaine...


Revenir en haut Aller en bas
 
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 682
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - HP - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 3 Empty

tumblr_povfipZO4W1x1l0y5o1_500.png
Magdalena Adams
J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis libraire et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, j'ai fais la rencontre d'un démon et je le vis plutôt bien la plupart du temps. Non c'est faux..

Maggie est une jeune femme qui s'est pratiquement élevée toute seule. Quand elle avait 14 ans, sa mère est morte dans un accident de la route. C'est du moins ce que lui a dit la police. Sa mère était libraire, elle tenait une petite libraire dans un quartier mal famé de New-York. À sa mort, Maggie a continué à s'occuper de la librairie, seule source de revenue pour elle. Sa voisine, Bertha, l'aura bien aidé, elle aide Maggie depuis le décès de sa mère, elle s'est occupée d'elle quand elle était malade et lui faisait même à manger, bref, elle lui doit beaucoup. Maggie a vite arrêté l'école pour se consacrer à la librairie, elle voudrait lui apporter un petit coup de jeune pour attirer plus de clients histoire de mettre un peu de beurre dans ses épinards. En ce moment, la situation financière de Maggie n'est pas au beau fixe, bien au contraire, elle vit de pas grand chose et ne se plaint pas. Elle vole parfois à l'étalage, elle n'en est pas fière, mais elle ne va pas non plus se flageller cent sept ans pour avoir volé une pomme ou une barre de céréales.
Depuis que Kelen est dans sa vie, tout à changer. En mieux, en pire, ça dépend des jours. En tout cas, une chose est sûre, il la sortit de cette solitude qui la pèse depuis le décès de sa mère. Il parvient à combler un vide qui jusque-là ne cessait de grossir. Il la fait rire, pleurer, la conseille, la protège. Parfois, il se moque d'elle, l'embarque dans des situations saugrenues. Ils en voient des vertes et des pas mures et grâce à lui, Maggie fait la découverte d'un monde qui jusqu'à présent, pour elle, n'existait que dans ses livres ! Et chose la plus importante et la plus irritante, il est la seule personne à l’appeler : Magdalena.

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 3 Tumblr_inline_pm4xxfYlHp1vk63ra_400


Giorgia Whigham :copyright:️ Doom Days - Google

Je le regarde par-dessus le comptoir et j'ai l'impression qu'il fait un peu la gueule. Je reste bouche bée quand il m'appelle par mon prénom.

"Comment tu sais comment je m'appelle ?!"

Je finis de préparer ma salade puis je vais la déposer sur ma table basse. Je me prends également une assiette ainsi que des couverts et un verre. Je sors du frigo une bouteille de rosé. Je ne bois que rarement mais un petit verre frais de temps en temps ça ne fait de mal à personne.

Au son de sa voix, j'entends qu'il est contrarié. Bhein tiens, ça me fait de belles jambes. Cela dit, il a raison sur un point, je lui fais beaucoup de reproches que je ne respecte pas moi-même.
Je soupire avant d'aller m'asseoir à côté de lui sur le canapé. Je le pousse avec mon épaule en lui souriant.

"Bon, disons qu'on a été de parfaits trous du cul, tout les deux aujourd'hui, on peut finir la journée sur une note meilleure ?"

Je le regarde de mes yeux olive avec un petit sourire. Je ne suis pas méchante dans le fond et savoir que je l'ai peut-être vexé me fait de la peine. Aller savoir. J'ai pas envie que quelqu'un se sente mal à cause de moi. Surtout si je suis amenée à vivre avec cette personne jusqu'à Dieu sait quand.

"Alors, tu as aimé la pizza ? De toute façon, les meilleures du monde sont celles de Bertha ! Je lui demanderais de nous en préparer si tu veux."

Dis-je en me servant de la salade. J'allume ensuite la télé et met Netflix, c'est le compte de Gabe, seul petit plaisir gratuit que je possède.

"Tu veux regarder Friends ? Ou tu veux découvrir autre chose ?"

J'avoue n'avoir jamais été aussi gentille avec lui. Ça doit lui faire bizarre. Ma foi, je veux lui montrer que je ne suis pas qu'une gamine hystérique et bruyante.

Je m'enfonce dans le canapé en commençant à manger quand il me vient à l'esprit que je devrais prévenir Kelen de l'arrivée sans doute matinale de Gabe.

"Au fait, Gabe passera demain matin avant d'aller en cours, il apporte toujours le petit dej, ne t'inquiète pas, il a les clefs. Et demain soir, on se fera une soirée film d'horreur."

Je réfléchis quelques instants à ce que je viens de dire.

"Je...Heu...Tu veux te joindre à nous ?"

Dis-je en haussant les épaules et en le regardant, je ne pense pas que ça soit son délire mais qui sait, au moins je lui aurais proposé, mais je ne serais pas surprise qu'il décide d'aller plutôt chasser de la chaire dans les rues alcoolisée de la Grande Pomme.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2654
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 3 Empty

pl0UInNc_o.png
Kelen
J'ai plusieurs milliers d'année et je vis en Enfer normalement, mais là à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis un démon et je m'en sors divinement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis enchainé à une sorcière et je le vis plutôt bien. Je profite de mes petites vacances sur terre.




Tom Ellis :copyright:️ praimfaya

"Comment tu sais comment je m'appelle ?!"

J'ignorais sa question. Elle m'avait vraiment cru stupide au point de croire que j'allais tomber dans le panneau? J'avais su dés l'instant où elle me l'avait dit qu'elle mentait. Après ça avait été facile. Quelques factures qui trainaient dans son appartement, le nom sur sa boite aux lettres, son meilleur ami qui avait parlé d'elle en l'appelant Maggie. Il ne fallait pas non plus être un grand détective pour trouver son prénom.

"Bon, disons qu'on a été de parfaits trous du cul, tout les deux aujourd'hui, on peut finir la journée sur une note meilleure ?"

Je haussais les épaules continuant de savourer ma pizza. C'était elle qui avait surtout été odieuse depuis que j'étais arrivé. Je ne considérais pas avoir été un trou de cul de mon côté. Il était extrêmement rare que je fasse des présents à mes sorcières, encore plus que je leur fasse leurs courses. Elle aurait pu s'estimer heureuse que je le fasse. Elle se plaignait depuis que j'étais là de ne pas avoir d'argent. Je réglais son problème, je lui faisais un cadeau avec et encore elle se plaignait.

"Alors, tu as aimé la pizza ? De toute façon, les meilleures du monde sont celles de Bertha ! Je lui demanderais de nous en préparer si tu veux."

Nouvel haussement d'épaules. Je regardais la télé alors qu'elle l'allumait. De toute façon je ne comptais pas rester bien longtemps ce soir. Il y avait beaucoup plus intéressant à faire dans cette ville le soir que de rester planté devant la télé.


"Au fait, Gabe passera demain matin avant d'aller en cours, il apporte toujours le petit dej, ne t'inquiète pas, il a les clefs. Et demain soir, on se fera une soirée film d'horreur. Je...Heu...Tu veux te joindre à nous ?"


Je laissais échapper un petit rire avant de me lever du fauteuil.

- Ma foi pourquoi pas. Cela pourrait être... divertissant.

Je réajustais mon costume, m'assurant que tout était impeccable.

- Regarde ce que tu veux, de toute façon je sors ce soir. Tu me préviendras quand tu seras décidé à vouloir apprendre ce que j'ai à t'enseigner. En attendant, tu permets mais j'aimerais profiter de mes vacances en sortant m'amuser.

Non parce que rester devant la télé j'avais testé et je préférais largement me retrouver au lit avec quelques humains pour m'amuser.

Je la laissais là pour sortir en ville. Je n'étais pas vraiment d'humeur à supporter ses petites crises de nerf ce soir. La dernière avait été la goutte de trop, celle qui avait mis à mal ma patience quasiment inexistante.

Je passais une bonne soirée. Je m'enivrais, dansant dans une de ces boites de nuit que j'adorais littéralement. On se retrouva à plusieurs chez l'un de mes amants de ce soir et la nuit fut vraiment des plus agréables. Exactement comme je les aimais.

Il était tôt quand je rentrais chez Maggie. J'allais dans sa salle de bain, sans la réveiller. J'avais besoin de profiter de ce petit confort humain après la nuit que j'avais passé. Je venais de sortir. J'étais au milieu du salon, le corps encore dégoulinant d'eau, une serviette rose ( berk ) ceinturé autour de mes hanches quand le dénommé Gabe entra dans l'appartement. Je le saluais avec un grand sourire et tout le naturel du monde.

- Bonjour jeune homme.

Revenir en haut Aller en bas
 
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 682
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - HP - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 3 Empty

tumblr_povfgcmvow1x1l0y5o5_500.png
Magdalena Adams
J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis libraire et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, j'ai fais la rencontre d'un démon et je le vis plutôt bien la plupart du temps. Non c'est faux..

Maggie est une jeune femme qui s'est pratiquement élevée toute seule. Quand elle avait 14 ans, sa mère est morte dans un accident de la route. C'est du moins ce que lui a dit la police. Sa mère était libraire, elle tenait une petite libraire dans un quartier mal famé de New-York. À sa mort, Maggie a continué à s'occuper de la librairie, seule source de revenue pour elle. Sa voisine, Bertha, l'aura bien aidé, elle aide Maggie depuis le décès de sa mère, elle s'est occupée d'elle quand elle était malade et lui faisait même à manger, bref, elle lui doit beaucoup. Maggie a vite arrêté l'école pour se consacrer à la librairie, elle voudrait lui apporter un petit coup de jeune pour attirer plus de clients histoire de mettre un peu de beurre dans ses épinards. En ce moment, la situation financière de Maggie n'est pas au beau fixe, bien au contraire, elle vit de pas grand chose et ne se plaint pas. Elle vole parfois à l'étalage, elle n'en est pas fière, mais elle ne va pas non plus se flageller cent sept ans pour avoir volé une pomme ou une barre de céréales.
Depuis que Kelen est dans sa vie, tout à changer. En mieux, en pire, ça dépend des jours. En tout cas, une chose est sûre, il la sortit de cette solitude qui la pèse depuis le décès de sa mère. Il parvient à combler un vide qui jusque-là ne cessait de grossir. Il la fait rire, pleurer, la conseille, la protège. Parfois, il se moque d'elle, l'embarque dans des situations saugrenues. Ils en voient des vertes et des pas mures et grâce à lui, Maggie fait la découverte d'un monde qui jusqu'à présent, pour elle, n'existait que dans ses livres ! Et chose la plus importante et la plus irritante, il est la seule personne à l’appeler : Magdalena.

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 3 D275aa41-27c5-4d9e-9e14-4272eb999c4c-Giorgia-Whigham


Giorgia Whigham :copyright:️ Doom Days - Google

Bon et bien de toute évidence il est encore vexé. J'ai beau essayé de détendre l'atmosphère, visiblement il n'a pas envie que ça se passe comme ça. Monsieur daigne à peine hausser les épaules en guise de seule réponse.

Au moins a-t-il accepté de la soirée avec Gabe et moi, j'imagine qu'il va s'ennuyer. Je ne passe pas le même genre de soirée que Kelen, d'ailleurs, je ne suis pas surprise d'apprendre qu'il ne veut pas regarder la télé avec moi mais qu'il a plutôt envie de sortir et de profiter de la vie dehors. Mouais bof. Ça fait tellement longtemps que ma vie ressemble à une éternelle routine que j'ai appris à me complaire dans celle-ci. Pourquoi devrais-je changer de mode de vie si celui-ci me convient ? Pour la même raison que t'as poussé à remettre ton dressing de gargouille en question : parce que tu as besoin de changement.

Bien entendu, ma soirée fut exactement la même d'habitude. J'ai regardé la télé en mangeant de la glace jusqu'à tomber de fatigue puis je suis allée me coucher. Bien sûr, j'ai textoté avec Gabe toute la soirée puis je me suis endormie comme une merde devant mon téléphone.


***


Le lendemain matin Gabriel entre dans l'immeuble de Maggie grâce au double des clefs qu'il possède depuis des années. Gabe a même eu un double avant elle, la mère de Maggie estimait qu'elle n'était pas encore assez mature pour pouvoir aller et venir à la maison quand elle voulait. Maggie était bien différente du temps où sa mère vivait encore, elle profitait plus de la vie et de sa jeunesse. Gabe pense à tout ça en montant les marches quand la porte de Bertha s'ouvre soudainement.

"Tiens, Gabriel, comment vas-tu ?"

Lui dit-elle avec son accent allemand.

"Bien et vous Bertha ?"

Demanda-t-il poliment en tenant la boite de donnuts ainsi que deux cappuccinos.

"Ça va merci, je t'ai entendu arriver. Tu vas réveiller Maggie ?"

Il hoche la tête.

"Ouaip ! Si je ne la réveille pas, elle serait capable de dormir jusqu'à Noël ! J'espère juste ne pas réveiller monsieur Kelen."

Bertha fronce les sourcils comme le simple fait de parler de lui l'agacer.

"Ne t'inquiète pas va, il sera réveillé."

Dit-elle sans la moindre hésitation, si bien que Gabe en fut légèrement déconcerté.

"Ah oui ? Comment vous le savez ?"

Bertha repris une expression plus joviale.

"Oh, juste que je l'ai entendu rentrer, il n'est pas là depuis longtemps. J'imagine qu'il est parti consoler son chagrin toute la nuit."

Malgré le sourire qu'elle affiche, on sent le venin dans ses paroles. Gabriel décide de ne pas s'en mêler, c'est bien plus prudent.

"Sûrement. Ma foi, je me languis juste le jour où il partira."

Cette fois c'est Bertha qui hoche la tête.

"Oui, vivement qu'il reparte d'où il vient."

Sur ces belles paroles, ils se dirent à plus tard et Gabe continua sa montée des marches jusqu'à ce qu'il soit devant la porte de sa meilleure amie. Il insère la clef et entre à l'intérieur de l'appartement qui donne directement sur une entrée/salon avec vu sur le couloir.
Il s'arrête sur le pas de la porte quand il voit Kelen à poils, uniquement recouvert de la serviette rose de Maggie, sur le coup, il ne sait pas quoi dire. C'est presque traumatisant de voir un homme comme lui dans une des serviettes roses de son amie.

"Heu.... bonjour."

Dit-il simplement. Son éducation veut qu'il reste poli même s'il n'a qu'une envie c'est de lui dire "Vous partez quand ?! Parce que je trouve que votre deuil se prolonge un peu trop. Maggie va mieux grâce à MOI alors merci et au revoir." mais bien sûr, il n'en fait rien.

"Je vais aller réveiller Maggie."

Gabe laisse le démon planté dans le salon et se précipite vers la chambre de la propriétaire des lieux. Elle dort à point fermés et il ne peut s'empêcher de l'admirer un instant avant de se pencher au-dessus d'elle et de la réveiller.

"Maggie lève-toi...."

Grognement puis elle se tourne sur le côté, alors il insiste.

"Maggie.... L'ami de ta mère est en serviette dans le salon, je dois faire quoi moi ?!"

Grognement.

"J'arrive."

Qu'elle lui dit. Il soupire se doutant bien que c'était un mensonge. Pas le choix, il va devoir rester dans le salon avec Kelen le temps que Maggie sorte de son coma. Au moins, il va pouvoir continuer de se renseigner sur lui, c'est pas plus mal, car on ne lui enlèvera pas de la tête que toute cette histoire n'est pas net. Même Bertha a l'air de le détester et elle n'est pas du genre à se tromper sur les gens.

Gabe regagne donc le salon en soupirant et s'assoit sur le canapé. Il sort un donnut à la fraise de sa boite et commence à le manger avant de prendre son téléphone pour surfer dessus. Il répond aux messages de nombreuses filles qui lui courent après mais pour qui il ne semble pas s'intéresser plus que ça. Il fricote par ci par là, par moment, mais il n'arrive jamais à s'attacher réellement à une fille. Et puis s'occuper de Maggie prend du temps alors il n'en a pas à perdre avec une petite amie. D'aussi loin qu'il se souvienne, Magdalena Adams est la seule femme à être restée aussi longtemps dans sa vie.  
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2654
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 3 Empty

pl0UInNc_o.png
Kelen
J'ai plusieurs milliers d'année et je vis en Enfer normalement, mais là à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis un démon et je m'en sors divinement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis enchainé à une sorcière et je le vis plutôt bien. Je profite de mes petites vacances sur terre.




Tom Ellis :copyright:️ praimfaya

Je continuais de sourire alors que le jeune homme me regardait l'air mal à l'aise. Quand je le disais qu'il était complètement prude. Ils faisaient bien la paire ces deux là quand même. Je le laissais fuir dans la chambre de Maggie, soit disant pour la réveiller. Elle était là oui la vérité. Il fuyait comme un lâche, comme le garçon pudibond qu'il était.

Je prenais quelques affaires avant de retourner dans la salle de bain pour me changer. J'enfilais un nouveau costume, comment pourrais je porter autre chose de toute façon, gris anthracite ouvert sur une chemise blanche, sans cravate je voulais la jouer décontracté.

Je regagnais le salon pour retrouver le jeune homme. J'avais gouté il y a peu à leur café dont ils parlaient tous sans cesse et ce n'était pas si mauvais que ça. Je revenais avec ma tasse et m'installais à côté de lui, attrapant un des donuts que je goutais avec plaisir.

- Hmm... il va falloir que j'en achète de ça. Tu les as trouvé où? C'est vraiment très très bon.

Je n'hésitais pas avant d'en reprendre un. Puis un autre... Bon allez soyons fou encore un peu plus.

- Donc toi et Maggie... ne me dis pas que tu n'as jamais pensé à te la taper?

Je me mettais au niveau. J'avais commencé à en apprendre un peu plus sur le langage.

- A moins que tu préfères que les mecs. Je sais qu'il y en a qui sont comme ça. Que filles ou que mecs. Je comprends pas ce délire d'ailleurs. Les deux sont biens. Les deux sont bons. Un cul ça reste un cul. Moi je me tape les deux, du moment que la personne est sexy... D'ailleurs quand on parle de cul... Maggie!

J'avalais mon.. je ne sais plus à combien j'étais, je n'avais pas compté, quand elle entra dans la pièce avec une de ses chemises de nuit horrible, et la petite nuisette que je lui avais offerte... Je lui fis mon plus beau sourire avant de pousser la boite de donuts vers elle.

- Tiens je t'en ai gardé un.

Ou plutôt elle avait de la chance d'être arrivé à ce moment là parce qu'elle n'en aurait pas eu sinon. Elle n'avait qu'à se lever plus tôt aussi cette feignasse.

Je me retournais innocement vers le Gabriel, changeant de sujet pour éviter qu'elle ne me hurle dessus, encore.

- Alors que fais tu dans la vie cher Gabriel?


Revenir en haut Aller en bas
 
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 682
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - HP - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 3 Empty

tumblr_povfgcmvow1x1l0y5o5_500.png
Magdalena Adams
J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis libraire et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, j'ai fais la rencontre d'un démon et je le vis plutôt bien la plupart du temps. Non c'est faux..

Maggie est une jeune femme qui s'est pratiquement élevée toute seule. Quand elle avait 14 ans, sa mère est morte dans un accident de la route. C'est du moins ce que lui a dit la police. Sa mère était libraire, elle tenait une petite libraire dans un quartier mal famé de New-York. À sa mort, Maggie a continué à s'occuper de la librairie, seule source de revenue pour elle. Sa voisine, Bertha, l'aura bien aidé, elle aide Maggie depuis le décès de sa mère, elle s'est occupée d'elle quand elle était malade et lui faisait même à manger, bref, elle lui doit beaucoup. Maggie a vite arrêté l'école pour se consacrer à la librairie, elle voudrait lui apporter un petit coup de jeune pour attirer plus de clients histoire de mettre un peu de beurre dans ses épinards. En ce moment, la situation financière de Maggie n'est pas au beau fixe, bien au contraire, elle vit de pas grand chose et ne se plaint pas. Elle vole parfois à l'étalage, elle n'en est pas fière, mais elle ne va pas non plus se flageller cent sept ans pour avoir volé une pomme ou une barre de céréales.
Depuis que Kelen est dans sa vie, tout à changer. En mieux, en pire, ça dépend des jours. En tout cas, une chose est sûre, il la sortit de cette solitude qui la pèse depuis le décès de sa mère. Il parvient à combler un vide qui jusque-là ne cessait de grossir. Il la fait rire, pleurer, la conseille, la protège. Parfois, il se moque d'elle, l'embarque dans des situations saugrenues. Ils en voient des vertes et des pas mures et grâce à lui, Maggie fait la découverte d'un monde qui jusqu'à présent, pour elle, n'existait que dans ses livres ! Et chose la plus importante et la plus irritante, il est la seule personne à l’appeler : Magdalena.

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 3 D275aa41-27c5-4d9e-9e14-4272eb999c4c-Giorgia-Whigham


Giorgia Whigham :copyright:️ Doom Days - Google

Après avoir essayé de réveiller son amie, en vain, Gabe décide de retourner dans le salon pour s'asseoir sur le canapé et attendre. La situation le mettait mal à l'aise. Après tout, il ne le connait pas et n'a pas envie de le voir à moitié nu. M'enfin, ce sera vite oublié quand Maggie sera parmi eux. D'ailleurs cette marmotte n'est pas prête de se lever. Dépité, il décide de croquer dans un donnut tout en surfant sur son téléphone. C'est là que Kelen décide de refaire son entrée et cette fois, il est habillé. Tant mieux. Il s'assoit à côté de Gabe et goûte également aux pâtisseries, il a l'air plutôt ravi et le jeune homme arque un sourcil perplexe. On dirait que c'est la première fois que l'invité de Maggie mange un donnut.... pourtant... Y'en a de partout. Je veux dire, qui peut vivre dans une ville où il n'y a pas un seul donnuts ?! Des mormons sans doute.

"Heu.... bhein vous pouvez en trouver partout, mais ceux-là viennent du Palais du Donnut, de l'autre côté de la rue."

Gabriel regarde l'homme à côté de lui s'empiffrer de donnut et il fronce les sourcils en le voyant prendre son troisième. Le jeune homme finit à peine son premier donnut mais manque de s'étouffer par la question de Kelen. Il devient tout rouge, aussi bien de gêne que d'étouffement. Il se tape sur la poitrine en toussant avant de reprendre une grande bouffée d'air.

"Q....quoi ?! N...non ! Je....Non ! Maggie et moi sommes amis depuis qu'on est gosse ! Y'a pas de ça entre nous !"

Après avoir dit ça, Gabe c'est dit qu'il aurait dû lui dire "C'est pas tes oignons et parle pas de Maggie comme si c'était ce genre de fille !" mais bien qu'il soit le fils d'un flic, il est aussi le fils d'une mère douce et aimante qui n'aurait pas hésité à lui laver la bouche avec du savon s'il manquait de respect à quelqu'un de plus vieux que lui. Fichue éducation féminine. S'il avait grandi avec son père, il lui aurait sûrement balancé son poing dans la figure avant même de lui répondre. Soupire. Allez savoir quelle solution est la mieux.

Puis Kelen demanda à Gabe s'il n'était pas gay avant de livrer à une ode à la gloire de la bisexualité. Pauvre Gabe qui devient de plus en plus rouge mais cette fois, de gêne et de colère.

"Ferme la !"

Hurla-t-il avant de taper du poing sur la table. Son poing est serré au point que ses phalanges blanchissent. Sourcils froncés, il dévisage Kelen comme s'il lui lançait un air de menace. C'est bien la première fois que Gabriel se laisse aller à la colère depuis qu'il a quitté les bancs du collège. En même temps, c'est bien la première fois qu'il se retrouve dans cette situation. Maggie et lui n'ont pas vraiment beaucoup d'amis, ils ne sortent pas beaucoup ou autre, alors elle n'a jamais fait l'objet de convoitise ou de discutions salaces qui auraient pu le faire sortir de ses gonds. Et pour tout dire, il n'a pas envie que ça change.

***

Quand je fais mon entrée dans le salon, j'ai beau être encore un peu endormie, je vois bien que Gabe est contrarié, alors forcément, ça me contrarie. Je m'approche de lui et lui embrasse tendrement la joue.

"Ça ne va pas ?"

Je le regarde dans les yeux car je peux lire en lui comme dans un livre ouvert puis je lance un regard assassin à Kelen parce que c'est forcément de sa faute ! Ensuite, je prends le seul et unique donnut avant de le manger, au moins, c'est mon préféré, au chocolat, recouvert de chocolat avec des paillettes de toutes les couleurs. Je croque dedans avec gourmandise en m'asseyant entre les garçons.

J'entends Gabe répondre sèchement :

"Je suis dans une fac de sport."

Cette fois c'est sûr qu'il y a quelque chose. Je regarde de nouveau Kelen.

"Qu'est-ce que tu lui as fait ou dit ?! De bon matin faut que tu mines le moral des gens ?!"

Ça doit être un truc de démon, ils doivent pas se sentir bien sinon. Mon ami se lève et embrasse mon crâne.

"Laisse tomber, Maggie, je vais y aller de toute façon sinon je vais être en retard en cours. On se retrouve ce soir pour notre soirée film d'horreur !"

Il jette un regard à Kelen avant de me regarder de nouveau.

"En tête à tête."

Je deviens toute rouge.

"Heu...Je...Kelen voulait rester avec nous ce soir."

La mâchoire de Gabe se crispe et l'éducation de sa mère revient lui taper l'arrière du crâne.

"Ah. Ok. Bon. Bhein d'accord. À ce soir. Ramenez les pizzas."

Dit-il à Kelen avant de prendre son sac à dos et de partir.

"Je ne sais pas pourquoi tu l'emmerdes mais tu vas arrêter ça tout de suite ! Gabe est un gentil garçon alors si tu le pousses à bout tu risques de le regretter et si tu touches à un seul de ses cheveux, je jure de vendre mon âme au Diable pour trouver le moyen de te tuer."

Dis-je avant de croquer dans mon donnut pour le finir, me mettant du chocolat sur le bout du nez.
La journée risque d'être longue et la soirée encore plus. Aujourd'hui, j'ai décidé de commencer le ménage de la boutique pour qu'on puisse rapidement commencer les travaux.

"On a beaucoup de chose à faire aujourd'hui, aussi, si tu peux m'apprendre un sort pour faire le ménage plus vite, là tu commencerais peut-être à te faire pardonner !"

Dis-je avec un petit sourire malicieux.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2654
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 3 Empty

pl0UInNc_o.png
Kelen
J'ai plusieurs milliers d'année et je vis en Enfer normalement, mais là à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis un démon et je m'en sors divinement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis enchainé à une sorcière et je le vis plutôt bien. Je profite de mes petites vacances sur terre.




Tom Ellis :copyright:️ praimfaya

"Q....quoi ?! N...non ! Je....Non ! Maggie et moi sommes amis depuis qu'on est gosse ! Y'a pas de ça entre nous !"

Je me retenais de rire en l'entendant me sortir ça. Mais bien sur. Il croyait que je ne voyais pas les regards qu'il lui lançait. Je n'étais pas aveugle et je n'étais pas le démon de la luxure pour rien. J'étais bien placé pour savoir quand un humain brûlait de désir pour un autre. Et lui... lui il voulait se la faire. Par contre je ne comprenais pas pourquoi il n'avait pas tenté sa chance. Maggie n'avait peut être pas l'air intéressée comme ça mais peut être qu'en la poussant un peu elle lui dirait oui. Elle passait déjà tellement de temps à le défendre, elle se laisserait surement faire.

Et le voilà qui piquait une petite crise de colère, non vraiment c'était beaucoup trop mignon comme attitude. A moins qu'il ne tentait rien parce que ses sentiments étaient chastes et purs.... Quelle horreur... j'étais bloqué avec les deux new yorkais les plus coincés de la ville. Ce n'était pas avec eux que j'allais pouvoir m'éclater tous les soirs.

Maggie ne tarda pas à arriver. Elle sentit l'ambiance électrique, enfin plutôt du côté de son petit copain parce que moi je me marrais vraiment. Et je m'étais régalé avec ses donuts. Il faudrait que j'aille faire un tour dans la boutique dont il m'avait parlé. Vraiment cette époque était pleine de bonnes surprise pour mon estomac. Les pizzas, les glaces, les chips et maintenant ces donuts... au moins ça compensait leur frigidité aux deux.


"Qu'est-ce que tu lui as fait ou dit ?! De bon matin faut que tu mines le moral des gens ?!"


Non mais de suite il fallait que ça soit de ma faute. Je posais simplement une question, curieux de connaitre les raisons de son abstinence et de son manque d'initiative vis à vis de Maggie et il fallait qu'il s'emporte.

Il sembla sincèrement déçu en apprenant que je restais pour leur petite soirée film. Il s'imaginait peut être conclure ce soir là? C'était un truc que j'avais vu dans les films. La fille avait peur devant les films d'horreur, elle allait se planquer dans les bras du mec et il en profitait pour tenter sa chance. Un peu tiré par les cheveux comme méthode mais après tout pourquoi pas? Il me l'aurait demandé gentiment au lieu de me demander de la fermer j'aurais certainement accepté d'aller m'envoyer en l'air ailleurs. Mais puisqu'il avait été si désagréable... tant pis pour lui.

"Je ne sais pas pourquoi tu l'emmerdes mais tu vas arrêter ça tout de suite ! Gabe est un gentil garçon alors si tu le pousses à bout tu risques de le regretter et si tu touches à un seul de ses cheveux, je jure de vendre mon âme au Diable pour trouver le moyen de te tuer."

Elle était mignonne et ridicule. Vendre son âme au diable... comme si il existait. Il n'y avait pas un diable mais des démons. Et on s'en foutait royalement de son âme, on en avait déjà tellement à torturer là bas qu'on allait pas se rabaisser à venir en réclamer sur terre. Quant à me tuer... elle pouvait toujours rêvé. On ne pouvait pas me tuer. Elle ne pouvait que me renvoyer et ça je n'étais pas prêt de lui dire comment faire.

Je tendais la main pour aller ébouriffer ses cheveux.

- Tu es drôle... et ridicule en même temps. Me tuer... mais bien sur.

Elle avait plus de chance de réussir à me faire devenir un ange que de me tuer, c'était pour dire.


"On a beaucoup de chose à faire aujourd'hui, aussi, si tu peux m'apprendre un sort pour faire le ménage plus vite, là tu commencerais peut-être à te faire pardonner !"


Je haussais un sourcil en la regardant.

- Tu m'as bien pour ta femme de ménage ou quoi?

Et puis de toute façon les sorts de ce type ça n'existait pas.

- Quand tu te décideras à apprendre, tu commenceras par t'entrainer à déplacer des objets. La base avant de faire des choses plus compliquées. Et tu as de la chance...

Je lui fis un grand sourire.

- Je suis d'humeur altruiste aujourd'hui alors je vais t'aider un peu avec ce que tu appelles ta boutique. A condition que tu me montres où on peut acheter des beignets.

Une demi heure plus tard et un énorme plateau de donuts posé sur une table je me décidais à l'aider un petit peu. Enfin aider... j'étais installé sur ma chaise, savourant mon donuts pendant que j'enchantais un aspirateur pour qu'il se passe tout seul.



Revenir en haut Aller en bas
 
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 682
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - HP - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 3 Empty

tumblr_povfgcmvow1x1l0y5o5_500.png
Magdalena Adams
J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis libraire et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, j'ai fais la rencontre d'un démon et je le vis plutôt bien la plupart du temps. Non c'est faux..

Maggie est une jeune femme qui s'est pratiquement élevée toute seule. Quand elle avait 14 ans, sa mère est morte dans un accident de la route. C'est du moins ce que lui a dit la police. Sa mère était libraire, elle tenait une petite libraire dans un quartier mal famé de New-York. À sa mort, Maggie a continué à s'occuper de la librairie, seule source de revenue pour elle. Sa voisine, Bertha, l'aura bien aidé, elle aide Maggie depuis le décès de sa mère, elle s'est occupée d'elle quand elle était malade et lui faisait même à manger, bref, elle lui doit beaucoup. Maggie a vite arrêté l'école pour se consacrer à la librairie, elle voudrait lui apporter un petit coup de jeune pour attirer plus de clients histoire de mettre un peu de beurre dans ses épinards. En ce moment, la situation financière de Maggie n'est pas au beau fixe, bien au contraire, elle vit de pas grand chose et ne se plaint pas. Elle vole parfois à l'étalage, elle n'en est pas fière, mais elle ne va pas non plus se flageller cent sept ans pour avoir volé une pomme ou une barre de céréales.
Depuis que Kelen est dans sa vie, tout à changer. En mieux, en pire, ça dépend des jours. En tout cas, une chose est sûre, il la sortit de cette solitude qui la pèse depuis le décès de sa mère. Il parvient à combler un vide qui jusque-là ne cessait de grossir. Il la fait rire, pleurer, la conseille, la protège. Parfois, il se moque d'elle, l'embarque dans des situations saugrenues. Ils en voient des vertes et des pas mures et grâce à lui, Maggie fait la découverte d'un monde qui jusqu'à présent, pour elle, n'existait que dans ses livres ! Et chose la plus importante et la plus irritante, il est la seule personne à l’appeler : Magdalena.

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 3 D275aa41-27c5-4d9e-9e14-4272eb999c4c-Giorgia-Whigham


Giorgia Whigham :copyright:️ Doom Days - Google

Kelen ébouriffe mes cheveux et je fronce les sourcils en pensant à "Gnagnagna !" mais ce n'est décemment pas une réponse que je peux lui balancer, il me prendrait encore plus pour une gamine. Je lui annonce le programme de la journée en remettant mes cheveux en ordre puis quand il me demande s'il je le prends pour une femme de ménage, je le regarde surprise avant de rire franchement.

"Bhein Conchita, au travail ! Hop hop hop ! Tu bosses pour moi que je sache, non ?!"

Je lui tire la langue en lui faisant une grimace, bon ok je suis une gamine. Je suis désespérante. Cela dit, si Kelen arrive à avoir des cheveux blancs, ce sera grâce à moi et je me sentirais tellement fière que je ne marcherai plus, je volerai !

Plus sérieusement il m'explique que je dois d'abord apprendre à déplacer des objets. Moi, Magdalena Adams, je vais faire bouger des choses par le simple fait de ma volonté ! Mais.... C'est incroyable !

"Vraiment ? Tu crois que je pourrais faire ça ?"

Je le regarde avec admiration, qu'il profite, je ne lui offrirais pas ce regard souvent... Mais... Je dois admettre qu'il me met un peu de paillettes aux yeux avec ses promesses de magie et de pouvoir faire tout ce que je veux. C'est tentant. Et puis, pourquoi pas. Ça ne me coute rien d'essayer et de voir si Kelen est vraiment ce qu'il prétend être et s'il va vraiment faire de moi une sorcière puissante. Qui sait, je pourrais peut-être.... Enfin.... Je pourrais essayer de.... Oh et puis merde, c'est pas le moment d'y penser.

Après l'avoir emmené dans une boutique de donnuts, nous voilà dans la librairie. Je continue mon tri des ouvrages pendant que Kelen s'empiffre et qu'un aspirateur enchanté se passe tout seul dans le magasin. Vivre avec un démon revient à vivre avec un vampire, plus jamais vous ne laisserez les rideaux ouverts. Pour qu'un passant voit l'aspirateur enchanté et ramène ses pelles et ses fourches ?! Non merci, le bûcher ne me va pas au teint !

Au bout de quarante-cinq minutes, je me tourne vers mon mentor pour lui lancer un regard assassin et avec une voix d'enfant trahis et déçue je lui dis.

"T'avais dit que tu m'apprendrais à faire bouger des objets...."

Hors la seule chose que j'ai fait bouger c'est l'édition française d'Autant en emporte le vent de 1976, ainsi que d'autres ouvrages d'édition française donc bon. Kelen n'a pas l'air disposé à m'enseigner quoi que ce soit tant qu'il n'aura pas bouffé tout les beignets du plateau ! Mais c'est affolant, c'est Garfield qu'il aurait dû s'appeler !

"Kelen, arrête de manger et apprends-moi ! S'il te plait !"

Dis-je d'une voix mielleuse et délicate en me postant en face de lui droite comme un pic, prête à avoir ma première leçon.

Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2654
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 3 Empty

pl0UInNc_o.png
Kelen
J'ai plusieurs milliers d'année et je vis en Enfer normalement, mais là à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis un démon et je m'en sors divinement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis enchainé à une sorcière et je le vis plutôt bien. Je profite de mes petites vacances sur terre.




Tom Ellis :copyright:️ praimfaya

C'était vraiment bon ces trucs. Je commençais à me plaire dans cette époque. C'était tellement facile de trouver de la nourriture succulente. Sans parler des gens. Si on oubliait ma petite sorcière complètement coincée, j'avais rencontré des personnes vraiment formidables avec qui j'avais passé de délicieuses soirées. Je n'avais aucune envie de partir de là. Surtout quand je pouvais savourer ces délicieux beignets à longueur de journée. Miam...

Je relevais les yeux de mon beignet en la voyant arriver, d'une humeur pas franchement agréable. Non mais elle savait faire autre chose que la gueule? Quand est ce qu'elle n'était pas entrain de me crier dessus? Jamais! C'était une telle rabat joie...

"T'avais dit que tu m'apprendrais à faire bouger des objets...."

Et c'était une raison pour venir me faire la gueule comme ça? Alors d'abord madame se plaignait qu'elle n'était pas une sorcière et je ne sais quoi. Et voilà que maintenant elle venait me harceler pour que je lui donne des cours. Elle me prenait vraiment pour son esclave ma parole.


"Kelen, arrête de manger et apprends-moi ! S'il te plait !"


Et elle pensait vraiment m'avoir avec son petit air tout mielleux là? Elle pensait vraiment que j'étais stupide à ce point? Que j'allais céder aussi facilement? Elle n'allait pas tarder à comprendre que je n'étais pas un petit nounours gentil qui pouvait accomplir le moindre de ses caprices. Ce n'était pas pour rien que j'étais un démon.

Je me penchais vers elle, la regardant avec un léger sourire.

- Oh mais demandé comme ça je suis obligé de dire oui n'est ce pas?

Je lui souris un peu plus alors qu'elle s'agitait. Elle pensait vraiment que j'allais accepter de l'aider.

J'agitais rapidement la main, mettant un terme au charme que j'avais placé sur l'aspirateur. Je me levais, emportant avec moi mes délicieux beignets.

- Je crois surtout que tu as oublié que je n'étais pas ton larbin. Nettoie ce qui te sert de boutique toute seule. Et pour les cours...

Je lui souris malicieusement.

- Je préfère faire ça la nuit, dans l'intimité de ton appartement... Bonne journée ma chérie, on se voit à la petite soirée film.

Je lui fis un petit signe de main avant de partir me promener. Je passais une journée délicieuse à nouveau. Je fis les boutiques, achetant des vêtements pour moi cette fois. Vu comme elle avait été désagréable face à mes cadeaux, je n'étais pas prêt à lui en refaire. J'avais aussi gouté tout un tas de plats différents dans la journée. Il y avait vraiment quantité de restaurants dans cette ville, tous vraiment délicieux.

Je rentrais le soir dans son appartement. Je m'étais changé pour mettre un jean et un tee shirt blanc I love New York. J'avais ramené avec moi une dizaine de pizzas. Je n'avais pas réussi à me décider alors j'avais pris une bonne partie de la carte.

J'entrais donc chez elle, ainsi chargé.

- Bonsoir princesse râleuse. Es tu prête pour notre petite soirée?

Moi j'étais plus que prêt!


Revenir en haut Aller en bas
 
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 682
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - HP - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 3 Empty

tumblr_povfgcmvow1x1l0y5o5_500.png
Magdalena Adams
J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis libraire et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, j'ai fais la rencontre d'un démon et je le vis plutôt bien la plupart du temps. Non c'est faux..

Maggie est une jeune femme qui s'est pratiquement élevée toute seule. Quand elle avait 14 ans, sa mère est morte dans un accident de la route. C'est du moins ce que lui a dit la police. Sa mère était libraire, elle tenait une petite libraire dans un quartier mal famé de New-York. À sa mort, Maggie a continué à s'occuper de la librairie, seule source de revenue pour elle. Sa voisine, Bertha, l'aura bien aidé, elle aide Maggie depuis le décès de sa mère, elle s'est occupée d'elle quand elle était malade et lui faisait même à manger, bref, elle lui doit beaucoup. Maggie a vite arrêté l'école pour se consacrer à la librairie, elle voudrait lui apporter un petit coup de jeune pour attirer plus de clients histoire de mettre un peu de beurre dans ses épinards. En ce moment, la situation financière de Maggie n'est pas au beau fixe, bien au contraire, elle vit de pas grand chose et ne se plaint pas. Elle vole parfois à l'étalage, elle n'en est pas fière, mais elle ne va pas non plus se flageller cent sept ans pour avoir volé une pomme ou une barre de céréales.
Depuis que Kelen est dans sa vie, tout à changer. En mieux, en pire, ça dépend des jours. En tout cas, une chose est sûre, il la sortit de cette solitude qui la pèse depuis le décès de sa mère. Il parvient à combler un vide qui jusque-là ne cessait de grossir. Il la fait rire, pleurer, la conseille, la protège. Parfois, il se moque d'elle, l'embarque dans des situations saugrenues. Ils en voient des vertes et des pas mures et grâce à lui, Maggie fait la découverte d'un monde qui jusqu'à présent, pour elle, n'existait que dans ses livres ! Et chose la plus importante et la plus irritante, il est la seule personne à l’appeler : Magdalena.

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 3 D275aa41-27c5-4d9e-9e14-4272eb999c4c-Giorgia-Whigham


Giorgia Whigham :copyright:️ Doom Days - Google

Je dois admettre que je pensais que mon plan fonctionnerai ! C'était parfait ! Ma petite voix mielleuse, mes yeux de biche, ma bouille toute mignonne ! Mais non.... Kelen ne s'est pas laissé attendrir ! Mais alors pas un brin ! Pfff, démon de pacotille ! Je lui tire la langue au moment où il s'en va et me laisse en plan comme ça. Je soupire en le regardant s'en aller, je me gratte la tête avant de reprendre mon ménage. J'y ai passé toute la journée ! J'ai trié les livres, j'ai passé l'aspirateur et j'ai fait la poussière ! Donc déjà c'est une grosse partie du travail. Demain je devrais nettoyer les vitres, faire le tri des meubles que je vais devoir remplacer pour donner un autre aspect à la boutique. Bien que je sois très attachée à l'ambiance que ma mère a voulu lui donner, elle ne s'accorde pas avec les tendances de maintenant et si je veux pouvoir continuer à payer les factures de cet établissement, je vais devoir répondre aux demandes de mes clients. Il faut que ma librairie donne envie de venir y acheter des libres, et pas qu'elle donne l'impression d'être un antre de sorcières.... Bien qu'ironiquement, c'est exactement ce que c'est.

Une fois ma journée finie, je remonte à l'appartement juste avant le coucher du soleil. Gabe et moi n'avons cessé de nous appelé dans le courant de la journée, aussi, je sais qu'il est actuellement en train de se préparer et qu'il attend mon feu vert pour décoller de chez lui. Nos soirées films se font toujours en pyjama, on aime être à l'aise et puis c'est pas comme si c'était un rencart ! C'est Gabe ! Du coup, je rentre à la maison et range rapidement, ce que je ne dois reconnaître à Kelen, c'est qu'il n'est pas bordélique, c'est déjà un bon point. En même temps, il est rarement à l'appartement. Une fois que ça me parait vraiment propre, je file à la douche. Je prends une vraie bonne douche qui me détend. J'en profite pour me brosser les cheveux sous l'eau, par me raser, vraiment je m'offre un brin de toilette qui me fait du bien. Je chante même sous la douche, si ça c'est pas une preuve de ma bonne humeur.

Pourquoi de bonne humeur me direz-vous ? Eh bien tout simplement parce que j'ai passé toute la journée à ruminer au sujet de mon fichu démon. Il est vrai que je suis constamment odieuse avec lui, je ne le fais pas exprès et je ne sais même pas pourquoi je m'en prends à lui. Il a de la patience et je ne le lui ai jamais dis. Après avoir passé la journée à ruminer sur mon comportement vis-à-vis de Kelen, j'ai décidé de faire un pas vers lui, de lui faire plaisir ce soir pour qu'il accepte mes excuses.
C'est pour cela que je suis de bonne humeur, faire une bonne action, c'est toujours gratifiant, par bonne action j'entends de reconnaître que j'ai peut-être abusé et présenter mes excuses.

Je sors de la douche, envoie un message à Gabe pour lui dire qu'il peut commencer à partir de chez lui, puis je passe de la crème hydratante sur tout mon corps, surtout les zones que j'ai rasées, puis je sèche mes cheveux, y mets des soins capillaires puis j'enfile une des culottes que Kelen m'a achetées, toute en dentelle noire, elle moule mes fesses à la perfection ! Si bien qu'on dirait qu'elle a été faite sur mesure pour moi ! Devant le miroir, j'en reste baba.

"Wouah ! C'est mon cul ça ?! Et bhein dis donc ! Je savais pas qu'il pouvait être si beau !"

La culotte est douce au contact de ma peau et me rentre dans les fesses juste ce qu'il faut. Par-dessus, je mets une nuisette, aussi un cadeau de Kelen, elle est rose bonbon, en soie. Il n'a pas vu à la dépense en tout cas, c'est gentil.... ou bien est-ce juste parce qu'il n'a pas la valeur de l'argent en tant que démon ?! Peu importe, cette nuisette est magnifique. Aucunement vulgaire, elle est pourtant diablement sexy. Elle épouse chaque courbe de mon corps, son décolleté ne laisse voir que la naissance de ma poitrine et mes tétons se voit à peine sous le tissus, tels deux petits bourgeons qui attendent d'éclore. Deux gouttes de parfum dans le creux de mon cou puis je sors de la salle de bain pile au moment où Kelen dépose des pizzas sur la table de la salle à manger.

"B...bonsoir."

Dis-je en rougissant comme une tomate. J'aurais préféré que Gabe soit le premier à me voir comme ça, il est comme mon frère, son regard m'aurait moins gêné que celui de Kelen. Kelen me regarde comme un homme.... Et c'est bizarre comme sensation, je n'ai pas l'habitude à ce qu'on me regarde comme une femme potentiellement désirable. Je suis juste Maggie, c'est tout. La fille qu'on connait, qu'est gentille et serviable, mignonne mais sans plus, voilà, ça c'est moi.

"Tu es encore fâché ?"

Je m'approche de lui en rougissant toujours autant, je n'ose même pas le regarder. Cette fois, ma voix a beau être enfantine, ce n'est nullement en tentative de manipulation. Je veux simplement savoir si sa journée lui a permis de se détendre et si le fait de me voir comme ça lui fait plaisir ou non. Histoire que je ne me sente pas dévergondée pour rien. J'aime bien cette tenue, même si je n'ai nullement envie de le reconnaître maintenant, chaque chose en son temps.

"J'ai voulu te faire plaisir en portant tes cadeaux, alors j'espère avoir réussi mon coup. Je suis désolée si je t'ai fâché tout à l'heure. C'est vrai que je suis odieuse avec toi. Attention, je dis pas que ça va changer, mais je vais essayer de faire plus d'excuses pour que ça passe mieux !"

Dis-je en plaisantant, voulant détendre l'atmosphère. Je m'approche encore de lui juste pour qu'il puisse voir que je me suis lavée, parfumée et rasée, donc s'il n’accepte pas mes excuses, c'est un malade ! Je me suis presque transformée en pute pour lui !
Enfin, je veux dire....On....On va pas coucher ensemble ou quoi que ce soit....je....Je voulais juste lui faire le plaisir des yeux.....
Arrête d'y penser Maggie, tu vas finir par saigner du nez sinon.
Pas faux. Je passe une main dans mes cheveux en détournant le regard de Kelen, faisant mine de m'intéresser à ses pizzas.

"Tu as pris beaucoup trop de pizzas ! Enfin moi je ne vais pas en manger autant en tout cas !"

J'ouvre les boites et remarque qu'il a pris un peu de tout. Je secoue la tête en souriant, il est fou, me dis-je. Je me dirige ensuite dans la cuisine pour faire du pop-corn est c'est à ce moment là que Gabe frappe à la porte. Je lui dis d'entrer et il salue une nouvelle fois Kelen en fermant la porte derrière lui. Sourcils froncés, il se radoucit en voyant la montagne de pizzas.

"Wouah ! Vous rigolez pas vous pour les soirées films !"

Dit-il pour plaisanter. Gabe n'est pas rancunier et en bon garçon qu'il est, il essayera toujours de faire le premier pas. C'est une crème. La crème de la crème ! Mon meilleur ami me cherche du regard puis me rejoint dans la cuisine. Il embrasse mon front puis fronce les sourcils quand il me voit habillée comme ça. Lui est venu avec son vieux survêtement qui lui sert de pyjama et le vieux t-shirt Winnie l'ourson que je lui avais offert quand on était au collège.

"C'est quoi cette tenue ?!"

Me dit-il avec un ton plus sévère qu'il ne le voudrait. Je rougis tout de suite en le regardant.

"Bhein quoi, t'aime pas ?!"

"T'es habillée comme une pute."

Il lache ça comme ça. Il ne m'a JAMAIS parlé comme ça. Je le regarde surprise, bouche bée ! Il se reprend en passant une main sur sa nuque.

"Excuse-moi. C'est pas ce que j'ai voulu dire ! Vraiment.... C'est juste. Que j'ai pas l'habitude de te voir habillée comme ça. Pourquoi t'as pas mis ton survêt ?!"

Je baisse la tête tristement.

"Je....Je voulais changer de tenue, être un peu plus... jolie....."

Il soupire, sentant qu'il m'a blessé.

"Tu es très jolie, trop même. Tu es très sexy dans cette tenue. Excuse-moi Maggie."

J'hausse les épaules, son compliment me fait plaisir et je n'ai pas envie de rester fâchée avec lui. Ce que je ne savais pas, c'est que ce n'est pas la tenue qui le dérangeait, mais l'idée que je me sois habillée comme ça pour Kelen et non pour lui. Car jamais, durant nos dernières soirées, j'ai eu l'envie de changer de tenue.... Et c'est ça qui l'énerve plus qu'autre chose. Ce Kelen est en train d'apporter des changements dans leur vie et Gabe n'est pas prêt à le laisser faire.

"Ce n'est rien, n'en parlons plus. Je suis contente si ma tenue est bien au final. C'est peut-être un petit peu trop, non ?"

Il hausse les épaules, plonge son regard dans mon décolleté une fraction de seconde puis tourne le regard en se caressant toujours la nuque.

"Non, non. C'est parfait."

Je souris puis Gabe va se servir une bière dans le frigo avant d'aller s'asseoir sur le canapé. Il sort de son sac à dos divers bonbons et paquets de galettes tandis que moi je termine le pop-corn. Un saladier sucré et un autre salé pour satisfaire tout les palais !

"Alors, qu'est-ce que vous avez envie de regarder comme film de peur ?"

Dis-je en apportant des boissons et de la pizzas aux deux hommes de ma maison.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
On ne choisit pas son démon. [ft Beloved]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: