Partagez
 
 
 

 On ne choisit pas son démon. [ft Beloved]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2836
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 4 Empty

pl0UInNc_o.png
Kelen
J'ai plusieurs milliers d'année et je vis en Enfer normalement, mais là à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis un démon et je m'en sors divinement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis enchainé à une sorcière et je le vis plutôt bien. Je profite de mes petites vacances sur terre.




Tom Ellis :copyright:️ praimfaya

Elle avait fini par entrer dans la pièce. Je m'étais figé en la voyant. Elle était ridicule à rougir et à être gêné comme ça. Ca c'était certain. Quand on portait aussi bien la petite nuissette que je lui avais acheté. J'avais vraiment bien choisi. Cette couleur lui allait vraiment à merveille. Et le tissu qui retombait sur elle en moulant légèrement son corps.... Divin. Elle était vraiment beaucoup plus belle ainsi que dans ses vieilles guenilles.

Je l'écoutais à peine alors qu'elle me demandait si j'étais encore faché. Je ne l'avais même pas été un seul instant. Je n'allais pas vraiment me fâcher pour quelque chose d'aussi futil que ça. Elle agissait comme une gamine capricieuse? Grand bien lui fasse. Je la punissais comme elle le méritait avant de passer à autre chose. Pourquoi ruminer et se pourir la vie pour des futilités humaines de ce genre?

Au moins elle reconnaissait qu'elle était odieuse avec moi. Et sans aucune raison!! Moi qui avait été si gentil et si patient avec elle. J'avais vraiment déployé des trésors de patience et de générosité avec elle. Et comment me remerciait elle? En étant odieuse, en me prenant pour son esclave. Qu'elle ne compte plus que je lui simplifie les choses. Sauf si elle acceptait de se donner à moi, de me laisser faire glisser cette si jolie nuissette de son corps délicat et...

MAIS PUTAIN POURQUOI CET ABRUTI DE GABRIEL DEVAIT IL ARRIVER JUSTE MAINTENANT?!! Ou même juste arriver tout court. Il ne pouvait pas nous laisser tranquille tous les deux? Il y avait tout un tas de choses que j'avais envie de faire là avec elle.

Je grognais quelque chose vaguement pour le saluer avant d'aller prendre une part des pizzas. J'attendais qu'ils reviennent, fronçant les sourcils en entendant leur conversation. Il était vraiment sérieux cette petite sous merde? Le petit Gabriel pas totalement gay, pas totalement honnête avec lui même non plus vu qu'il n'osait pas reconnaitre qu'il voulait se la sauter aussi la Maggie et surtout dans cette tenue. De quel droit se permettait il de l'insulter comme ça? Elle était magnifique ainsi et n'avait rien du tout d'une prostitué. C'était une femme pleine de charme, assumant enfin son corps. Ou plus ou moins assumé mais ça ce n'était pas grave.

Je les laissais revenir sans rien dire, allant piocher dans les pizzas et autres bonbons. Je lui jetais de temps en temps des petits regards noirs à cet abruti. Oh il allait m'entendre plus tard. Mais j'attendrais un peu. Je ne voulais pas le faire devant Maggie. Elle allait encore raler. Elle ralait tout le temps de toute façon et je ne comprenais pas trop pourquoi. Je laissais donc le dit connard mettre le film qu'il voulait, une vague histoire de maison hantée, avant de m'installer dans mon coin du canapé. Il se collait à elle et il voulait me faire croire qu'il ne la voulait pas. Mais bien sur...

Je passais donc la soirée à regarder ce film. Je ne savais pas que les humains étaient capables de réaliser de bonnes comédies de ce genre en caricaturant notre monde. En tout cas je ne cessais de rire pendant tout le film.

- Vraiment très drôle cette comédie.

Je souriais alors que le film se terminait.

- Mais je croyais qu'on devait mater des films d'horreur ce soir.

Sérieusement, elle était où l'horreur là dedans?


Revenir en haut Aller en bas
 
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 785
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - HP - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 4 Empty

tumblr_povfgcmvow1x1l0y5o5_500.png
Magdalena Adams
J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis libraire et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, j'ai fais la rencontre d'un démon et je le vis plutôt bien la plupart du temps. Non c'est faux..

Maggie est une jeune femme qui s'est pratiquement élevée toute seule. Quand elle avait 14 ans, sa mère est morte dans un accident de la route. C'est du moins ce que lui a dit la police. Sa mère était libraire, elle tenait une petite libraire dans un quartier mal famé de New-York. À sa mort, Maggie a continué à s'occuper de la librairie, seule source de revenue pour elle. Sa voisine, Bertha, l'aura bien aidé, elle aide Maggie depuis le décès de sa mère, elle s'est occupée d'elle quand elle était malade et lui faisait même à manger, bref, elle lui doit beaucoup. Maggie a vite arrêté l'école pour se consacrer à la librairie, elle voudrait lui apporter un petit coup de jeune pour attirer plus de clients histoire de mettre un peu de beurre dans ses épinards. En ce moment, la situation financière de Maggie n'est pas au beau fixe, bien au contraire, elle vit de pas grand chose et ne se plaint pas. Elle vole parfois à l'étalage, elle n'en est pas fière, mais elle ne va pas non plus se flageller cent sept ans pour avoir volé une pomme ou une barre de céréales.
Depuis que Kelen est dans sa vie, tout à changer. En mieux, en pire, ça dépend des jours. En tout cas, une chose est sûre, il la sortit de cette solitude qui la pèse depuis le décès de sa mère. Il parvient à combler un vide qui jusque-là ne cessait de grossir. Il la fait rire, pleurer, la conseille, la protège. Parfois, il se moque d'elle, l'embarque dans des situations saugrenues. Ils en voient des vertes et des pas mures et grâce à lui, Maggie fait la découverte d'un monde qui jusqu'à présent, pour elle, n'existait que dans ses livres ! Et chose la plus importante et la plus irritante, il est la seule personne à l’appeler : Magdalena.

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 4 D275aa41-27c5-4d9e-9e14-4272eb999c4c-Giorgia-Whigham


Giorgia Whigham :copyright:️ Doom Days - Google

Quand je fais mon entrée dans le salon, Kelen me remarque tout de suite et sous son regard, je ne peux m'empêcher de rougir. Je n'ai pas l'habitude que l'on me regarde de la sorte. M'avançant vers lui docilement dans le but de prendre un peu la température de son humeur, je constate qu'il ne dit pas un mot. Il se contente de m'observer de haut en bas, il détaille ma tenue, mes formes, tout les petits soins que j'ai fait. Je devrais me sentir flattée mais je me sens encore plus gênée, je sens qu'il me dévore du regard et si une fille normale aurait senti son égo gonfler, moi je suis en train de me demander si je ne suis pas ridicule dans cette tenue.... En plus avec Kelen qui ne dit rien, je ne sais pas ce que je dois en penser.

En tout cas, quand Gabe finit par arriver, l'humeur de Kelen change radicalement, il fronce les sourcils et grogne un bonjour à peine audible. Je souris, amusée et flattée, cette fois, de le voir réagir de la sorte.
Dans la cuisine, je salue mon meilleur ami avant que celui-ci ne me traite de pute en voyant le "pyjama" que j'avais décidé d'enfiler pour notre soirée. Il se rattrape en me disant que ma nuisette me va bien mais je vois bien qu'il est tendu mais je ne sais pas pourquoi. Je veux dire, je n'ai rien fais de mal à part changer de pyjama mais Gabe réagis comme si je l'avais trahis, je le sais, je le connais. Il est tendu comme un arc et quand nous allons nous asseoir sur le canapé pour visionner le film, il me garde jalousement blottis contre lui. Pour le coup, je ne fais pas attention, je regarde le film. On a décidé de visionner Amytiville, ça permettra à Kelen de se faire une idée des films de peur de l'époque.

J'ai beau l'avoir déjà vu, je me cache quand même le visage contre le torse de Gabe quand certaines scènes me font flipper. Mon démon, lui, se fend la poire à gorge déployée ce qui a le don de nous agacer. Parfois, pendant le film, je lui demande de se taire mais tu parles, on dirait qu'il visionne la comédie de l'année.
Nous mangeons tous de la pizza, du pop corn, des sodas et des bonbons puis le film se termine. Je me redresse et jette un regard noir à Kelen pour le réprimander sur son comportement.

"T'es insupportable Kelen, on voulait regarder un film tranquillement et t'as pas arrêté de rire comme un phoque ! En plus y'a rien de drôle ! Tu sais que la maison existe réellement !"

Subitement, je prends un air plus fascinée que fâchée.

"T'imagines ! Moi je suis sûre qu'elle est vraiment hantée ! Ça fait flipper !"

Gabe sourit à ma remarque en posant une de ses grandes mains sur mon épaule frêle et couverte d'une fine bretelle en soie.

"Tu tiendrais même pas cinq minutes dans cette maison !"

Je gonfle mes joues et fronce les sourcils en répondant à mon ami.

"Pffff tu peux parler ! Tu crois que tu pourrais y rester combien de temps ?!!"

Il bombe le torse fièrement et m'offre son plus joli sourire.

"Surement plus que toi, trouillarde !"

Gnagnagna, connard ! Je ne réponds rien et Gabe tourne son visage vers Kelen.

"Qu'est-ce qui vous fait peur dans ce cas ?!"

Je le regarde avec curiosité, je me demande bien ce qui effraie Kelen. Aussi, comme une petite fouine, je ne perds pas une miette de leur conversation.

Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2836
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 4 Empty

pl0UInNc_o.png
Kelen
J'ai plusieurs milliers d'année et je vis en Enfer normalement, mais là à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis un démon et je m'en sors divinement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis enchainé à une sorcière et je le vis plutôt bien. Je profite de mes petites vacances sur terre.




Tom Ellis :copyright:️ praimfaya

Sérieusement je ne comprenais pas vraiment le principe de leur soirée. Ils étaient sensé mettre un film qui faisait peur. Sauf que moi j'avais ri toute la soirée. Je comprenais tellement ce démon qui s'était amusé à faire peur à ces pauvres petits humains. Il y avait des moments où torturer toujours les même humains en enfer ça devenait lassant. Alors on s'échappait comme on pouvait. On répondait à l'appel d'une sorcière quand on avait de la chance. Ou alors parfois on allait "hanter" une maison comme le disaient les humains. C'était tellement facile de leur faire peur.... fermer quelques portes, faire des bruits bizarres, leur tirer les pieds... Vraiment il ne leur fallait pas grand chose aux humains pour avoir peur. Ca en devenait vraiment trop facile.

"T'es insupportable Kelen, on voulait regarder un film tranquillement et t'as pas arrêté de rire comme un phoque ! En plus y'a rien de drôle ! Tu sais que la maison existe réellement !"

- Je le sais oui!

Je connaissais même les démons qui avaient fait le coup. Ils s'en étaient vanté pendant des années alors qu'il n'y avait rien de si extraordinaire là dedans. Des amateurs...

- Mais franchement, les humains s'effraient pour peu de choses.

Et les voilà qui parlaient de leur peur d'y mettre un jour les pieds. Alors qu'il n'y avait pas grand chose à craindre là dedans. On ne pouvait pas tuer un humain depuis l'enfer. Pour ce qui était de posséder quelqu'un, c'était long et fatiguant et souvent ils finissaient blessé par un de ces abrutis d'exorcisseur. Ou alors le possédé finissait par mourir sans qu'on ait pu vraiment profiter. Non vraiment je ne comprenais pas les démons qui faisaient ça. Des petits démons mineurs en fait, sans beaucoup de pouvoirs, qui faisaient joujou comme ils pouvaient. Ils méritaient à peine le statut de démon alors avoir peur de ces incapables... c'était risible vraiment. S'il y en avait un qu'ils devraient craindre c'était moi plutôt que les démons s'amusant dans cette maison.

"Qu'est-ce qui vous fait peur dans ce cas ?!"

Je le regardais surpris alors que j'attaquais une nouvelle part de pizza.

- Moi? Peur?

J'éclatais de rire en entendant sa question. C'était tellement ridicule comme idée. Il savait à qui il parlait? Ah oui non certainement pas. Il ignorait que j'étais un des démons les plus puissants vivant en Enfer. Je ne cragnais rien ni personne. Alors avoir peur.

- Il y a des choses que je n'aime pas, qui me dégoutent. Je ne pourrais jamais coucher avec quelqu'un à l'hygiène douteuse.

Je grimaçais, pris d'un frisson de dégout. Je trouvais dans la beauté chez la plupart des êtres humains, à part quelques exceptions je n'étais pas difficile. Mais quelqu'un de sale ou de vraiment trop disgracieux, ça je ne pouvais pas.

- Je n'aime pas qu'on me donne des ordres, ou qu'on me prenne pour un con. Ca a le don de m'énerver. Et je n'ai aucune envie de rentrer chez moi pour le moment. Mais peur, non je ne pense pas avoir peur de quelque chose.

Je le fixais avec un petit sourire aux lèvres alors que je prenais une nouvelle part.

- Et vous jeune homme? A part les maisons hantés, qu'est ce qui vous effraie?

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
On ne choisit pas son démon. [ft Beloved]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: