Partagez
 
 
 

 On ne choisit pas son démon. [ft Beloved]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3154
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 4 Empty

pl0UInNc_o.png
Kelen
J'ai plusieurs milliers d'année et je vis en Enfer normalement, mais là à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis un démon et je m'en sors divinement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis enchainé à une sorcière et je le vis plutôt bien. Je profite de mes petites vacances sur terre.




Tom Ellis :copyright:️ praimfaya

Elle avait fini par entrer dans la pièce. Je m'étais figé en la voyant. Elle était ridicule à rougir et à être gêné comme ça. Ca c'était certain. Quand on portait aussi bien la petite nuissette que je lui avais acheté. J'avais vraiment bien choisi. Cette couleur lui allait vraiment à merveille. Et le tissu qui retombait sur elle en moulant légèrement son corps.... Divin. Elle était vraiment beaucoup plus belle ainsi que dans ses vieilles guenilles.

Je l'écoutais à peine alors qu'elle me demandait si j'étais encore faché. Je ne l'avais même pas été un seul instant. Je n'allais pas vraiment me fâcher pour quelque chose d'aussi futil que ça. Elle agissait comme une gamine capricieuse? Grand bien lui fasse. Je la punissais comme elle le méritait avant de passer à autre chose. Pourquoi ruminer et se pourir la vie pour des futilités humaines de ce genre?

Au moins elle reconnaissait qu'elle était odieuse avec moi. Et sans aucune raison!! Moi qui avait été si gentil et si patient avec elle. J'avais vraiment déployé des trésors de patience et de générosité avec elle. Et comment me remerciait elle? En étant odieuse, en me prenant pour son esclave. Qu'elle ne compte plus que je lui simplifie les choses. Sauf si elle acceptait de se donner à moi, de me laisser faire glisser cette si jolie nuissette de son corps délicat et...

MAIS PUTAIN POURQUOI CET ABRUTI DE GABRIEL DEVAIT IL ARRIVER JUSTE MAINTENANT?!! Ou même juste arriver tout court. Il ne pouvait pas nous laisser tranquille tous les deux? Il y avait tout un tas de choses que j'avais envie de faire là avec elle.

Je grognais quelque chose vaguement pour le saluer avant d'aller prendre une part des pizzas. J'attendais qu'ils reviennent, fronçant les sourcils en entendant leur conversation. Il était vraiment sérieux cette petite sous merde? Le petit Gabriel pas totalement gay, pas totalement honnête avec lui même non plus vu qu'il n'osait pas reconnaitre qu'il voulait se la sauter aussi la Maggie et surtout dans cette tenue. De quel droit se permettait il de l'insulter comme ça? Elle était magnifique ainsi et n'avait rien du tout d'une prostitué. C'était une femme pleine de charme, assumant enfin son corps. Ou plus ou moins assumé mais ça ce n'était pas grave.

Je les laissais revenir sans rien dire, allant piocher dans les pizzas et autres bonbons. Je lui jetais de temps en temps des petits regards noirs à cet abruti. Oh il allait m'entendre plus tard. Mais j'attendrais un peu. Je ne voulais pas le faire devant Maggie. Elle allait encore raler. Elle ralait tout le temps de toute façon et je ne comprenais pas trop pourquoi. Je laissais donc le dit connard mettre le film qu'il voulait, une vague histoire de maison hantée, avant de m'installer dans mon coin du canapé. Il se collait à elle et il voulait me faire croire qu'il ne la voulait pas. Mais bien sur...

Je passais donc la soirée à regarder ce film. Je ne savais pas que les humains étaient capables de réaliser de bonnes comédies de ce genre en caricaturant notre monde. En tout cas je ne cessais de rire pendant tout le film.

- Vraiment très drôle cette comédie.

Je souriais alors que le film se terminait.

- Mais je croyais qu'on devait mater des films d'horreur ce soir.

Sérieusement, elle était où l'horreur là dedans?


Revenir en haut Aller en bas
 
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 842
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - HP - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 4 Empty

tumblr_povfgcmvow1x1l0y5o5_500.png
Magdalena Adams
J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis libraire et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, j'ai fais la rencontre d'un démon et je le vis plutôt bien la plupart du temps. Non c'est faux..

Maggie est une jeune femme qui s'est pratiquement élevée toute seule. Quand elle avait 14 ans, sa mère est morte dans un accident de la route. C'est du moins ce que lui a dit la police. Sa mère était libraire, elle tenait une petite libraire dans un quartier mal famé de New-York. À sa mort, Maggie a continué à s'occuper de la librairie, seule source de revenue pour elle. Sa voisine, Bertha, l'aura bien aidé, elle aide Maggie depuis le décès de sa mère, elle s'est occupée d'elle quand elle était malade et lui faisait même à manger, bref, elle lui doit beaucoup. Maggie a vite arrêté l'école pour se consacrer à la librairie, elle voudrait lui apporter un petit coup de jeune pour attirer plus de clients histoire de mettre un peu de beurre dans ses épinards. En ce moment, la situation financière de Maggie n'est pas au beau fixe, bien au contraire, elle vit de pas grand chose et ne se plaint pas. Elle vole parfois à l'étalage, elle n'en est pas fière, mais elle ne va pas non plus se flageller cent sept ans pour avoir volé une pomme ou une barre de céréales.
Depuis que Kelen est dans sa vie, tout à changer. En mieux, en pire, ça dépend des jours. En tout cas, une chose est sûre, il la sortit de cette solitude qui la pèse depuis le décès de sa mère. Il parvient à combler un vide qui jusque-là ne cessait de grossir. Il la fait rire, pleurer, la conseille, la protège. Parfois, il se moque d'elle, l'embarque dans des situations saugrenues. Ils en voient des vertes et des pas mures et grâce à lui, Maggie fait la découverte d'un monde qui jusqu'à présent, pour elle, n'existait que dans ses livres ! Et chose la plus importante et la plus irritante, il est la seule personne à l’appeler : Magdalena.

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 4 D275aa41-27c5-4d9e-9e14-4272eb999c4c-Giorgia-Whigham


Giorgia Whigham :copyright:️ Doom Days - Google

Quand je fais mon entrée dans le salon, Kelen me remarque tout de suite et sous son regard, je ne peux m'empêcher de rougir. Je n'ai pas l'habitude que l'on me regarde de la sorte. M'avançant vers lui docilement dans le but de prendre un peu la température de son humeur, je constate qu'il ne dit pas un mot. Il se contente de m'observer de haut en bas, il détaille ma tenue, mes formes, tout les petits soins que j'ai fait. Je devrais me sentir flattée mais je me sens encore plus gênée, je sens qu'il me dévore du regard et si une fille normale aurait senti son égo gonfler, moi je suis en train de me demander si je ne suis pas ridicule dans cette tenue.... En plus avec Kelen qui ne dit rien, je ne sais pas ce que je dois en penser.

En tout cas, quand Gabe finit par arriver, l'humeur de Kelen change radicalement, il fronce les sourcils et grogne un bonjour à peine audible. Je souris, amusée et flattée, cette fois, de le voir réagir de la sorte.
Dans la cuisine, je salue mon meilleur ami avant que celui-ci ne me traite de pute en voyant le "pyjama" que j'avais décidé d'enfiler pour notre soirée. Il se rattrape en me disant que ma nuisette me va bien mais je vois bien qu'il est tendu mais je ne sais pas pourquoi. Je veux dire, je n'ai rien fais de mal à part changer de pyjama mais Gabe réagis comme si je l'avais trahis, je le sais, je le connais. Il est tendu comme un arc et quand nous allons nous asseoir sur le canapé pour visionner le film, il me garde jalousement blottis contre lui. Pour le coup, je ne fais pas attention, je regarde le film. On a décidé de visionner Amytiville, ça permettra à Kelen de se faire une idée des films de peur de l'époque.

J'ai beau l'avoir déjà vu, je me cache quand même le visage contre le torse de Gabe quand certaines scènes me font flipper. Mon démon, lui, se fend la poire à gorge déployée ce qui a le don de nous agacer. Parfois, pendant le film, je lui demande de se taire mais tu parles, on dirait qu'il visionne la comédie de l'année.
Nous mangeons tous de la pizza, du pop corn, des sodas et des bonbons puis le film se termine. Je me redresse et jette un regard noir à Kelen pour le réprimander sur son comportement.

"T'es insupportable Kelen, on voulait regarder un film tranquillement et t'as pas arrêté de rire comme un phoque ! En plus y'a rien de drôle ! Tu sais que la maison existe réellement !"

Subitement, je prends un air plus fascinée que fâchée.

"T'imagines ! Moi je suis sûre qu'elle est vraiment hantée ! Ça fait flipper !"

Gabe sourit à ma remarque en posant une de ses grandes mains sur mon épaule frêle et couverte d'une fine bretelle en soie.

"Tu tiendrais même pas cinq minutes dans cette maison !"

Je gonfle mes joues et fronce les sourcils en répondant à mon ami.

"Pffff tu peux parler ! Tu crois que tu pourrais y rester combien de temps ?!!"

Il bombe le torse fièrement et m'offre son plus joli sourire.

"Surement plus que toi, trouillarde !"

Gnagnagna, connard ! Je ne réponds rien et Gabe tourne son visage vers Kelen.

"Qu'est-ce qui vous fait peur dans ce cas ?!"

Je le regarde avec curiosité, je me demande bien ce qui effraie Kelen. Aussi, comme une petite fouine, je ne perds pas une miette de leur conversation.

Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3154
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 4 Empty

pl0UInNc_o.png
Kelen
J'ai plusieurs milliers d'année et je vis en Enfer normalement, mais là à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis un démon et je m'en sors divinement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis enchainé à une sorcière et je le vis plutôt bien. Je profite de mes petites vacances sur terre.




Tom Ellis :copyright:️ praimfaya

Sérieusement je ne comprenais pas vraiment le principe de leur soirée. Ils étaient sensé mettre un film qui faisait peur. Sauf que moi j'avais ri toute la soirée. Je comprenais tellement ce démon qui s'était amusé à faire peur à ces pauvres petits humains. Il y avait des moments où torturer toujours les même humains en enfer ça devenait lassant. Alors on s'échappait comme on pouvait. On répondait à l'appel d'une sorcière quand on avait de la chance. Ou alors parfois on allait "hanter" une maison comme le disaient les humains. C'était tellement facile de leur faire peur.... fermer quelques portes, faire des bruits bizarres, leur tirer les pieds... Vraiment il ne leur fallait pas grand chose aux humains pour avoir peur. Ca en devenait vraiment trop facile.

"T'es insupportable Kelen, on voulait regarder un film tranquillement et t'as pas arrêté de rire comme un phoque ! En plus y'a rien de drôle ! Tu sais que la maison existe réellement !"

- Je le sais oui!

Je connaissais même les démons qui avaient fait le coup. Ils s'en étaient vanté pendant des années alors qu'il n'y avait rien de si extraordinaire là dedans. Des amateurs...

- Mais franchement, les humains s'effraient pour peu de choses.

Et les voilà qui parlaient de leur peur d'y mettre un jour les pieds. Alors qu'il n'y avait pas grand chose à craindre là dedans. On ne pouvait pas tuer un humain depuis l'enfer. Pour ce qui était de posséder quelqu'un, c'était long et fatiguant et souvent ils finissaient blessé par un de ces abrutis d'exorcisseur. Ou alors le possédé finissait par mourir sans qu'on ait pu vraiment profiter. Non vraiment je ne comprenais pas les démons qui faisaient ça. Des petits démons mineurs en fait, sans beaucoup de pouvoirs, qui faisaient joujou comme ils pouvaient. Ils méritaient à peine le statut de démon alors avoir peur de ces incapables... c'était risible vraiment. S'il y en avait un qu'ils devraient craindre c'était moi plutôt que les démons s'amusant dans cette maison.

"Qu'est-ce qui vous fait peur dans ce cas ?!"

Je le regardais surpris alors que j'attaquais une nouvelle part de pizza.

- Moi? Peur?

J'éclatais de rire en entendant sa question. C'était tellement ridicule comme idée. Il savait à qui il parlait? Ah oui non certainement pas. Il ignorait que j'étais un des démons les plus puissants vivant en Enfer. Je ne cragnais rien ni personne. Alors avoir peur.

- Il y a des choses que je n'aime pas, qui me dégoutent. Je ne pourrais jamais coucher avec quelqu'un à l'hygiène douteuse.

Je grimaçais, pris d'un frisson de dégout. Je trouvais dans la beauté chez la plupart des êtres humains, à part quelques exceptions je n'étais pas difficile. Mais quelqu'un de sale ou de vraiment trop disgracieux, ça je ne pouvais pas.

- Je n'aime pas qu'on me donne des ordres, ou qu'on me prenne pour un con. Ca a le don de m'énerver. Et je n'ai aucune envie de rentrer chez moi pour le moment. Mais peur, non je ne pense pas avoir peur de quelque chose.

Je le fixais avec un petit sourire aux lèvres alors que je prenais une nouvelle part.

- Et vous jeune homme? A part les maisons hantés, qu'est ce qui vous effraie?

Revenir en haut Aller en bas
 
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 842
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - HP - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 4 Empty

tumblr_povfgcmvow1x1l0y5o5_500.png
Magdalena Adams
J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis libraire et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, j'ai fais la rencontre d'un démon et je le vis plutôt bien la plupart du temps. Non c'est faux..

Maggie est une jeune femme qui s'est pratiquement élevée toute seule. Quand elle avait 14 ans, sa mère est morte dans un accident de la route. C'est du moins ce que lui a dit la police. Sa mère était libraire, elle tenait une petite libraire dans un quartier mal famé de New-York. À sa mort, Maggie a continué à s'occuper de la librairie, seule source de revenue pour elle. Sa voisine, Bertha, l'aura bien aidé, elle aide Maggie depuis le décès de sa mère, elle s'est occupée d'elle quand elle était malade et lui faisait même à manger, bref, elle lui doit beaucoup. Maggie a vite arrêté l'école pour se consacrer à la librairie, elle voudrait lui apporter un petit coup de jeune pour attirer plus de clients histoire de mettre un peu de beurre dans ses épinards. En ce moment, la situation financière de Maggie n'est pas au beau fixe, bien au contraire, elle vit de pas grand chose et ne se plaint pas. Elle vole parfois à l'étalage, elle n'en est pas fière, mais elle ne va pas non plus se flageller cent sept ans pour avoir volé une pomme ou une barre de céréales.
Depuis que Kelen est dans sa vie, tout à changer. En mieux, en pire, ça dépend des jours. En tout cas, une chose est sûre, il la sortit de cette solitude qui la pèse depuis le décès de sa mère. Il parvient à combler un vide qui jusque-là ne cessait de grossir. Il la fait rire, pleurer, la conseille, la protège. Parfois, il se moque d'elle, l'embarque dans des situations saugrenues. Ils en voient des vertes et des pas mures et grâce à lui, Maggie fait la découverte d'un monde qui jusqu'à présent, pour elle, n'existait que dans ses livres ! Et chose la plus importante et la plus irritante, il est la seule personne à l’appeler : Magdalena.

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 4 D275aa41-27c5-4d9e-9e14-4272eb999c4c-Giorgia-Whigham


Giorgia Whigham :copyright:️ Doom Days - Google

Gabe pose la question à Kelen et ce rustre lui rit au nez comme si mon ami lui avait posé la question la plus stupide de tout les temps..... Forcément, ça me fait froncer les sourcils. Comment peut-on être aussi méchant ! Gabe fait des efforts pour accepter Kelen mais le démon s'en moque comme de sa première chaussette ! Grrrr ! Je me mordille la lèvre, n'ayant pas à intervenir. Si à chaque fois je vole à la rescousse de Gabe, Kelen va s'en servir contre moi et contre lui, le traitant sans doute de trouillard qui a besoin de se cacher derrière une fille. Je ne sais pas ce que les hommes peuvent inventer comme idioties dans leur cervelle de moineau, aussi, je préfère ne pas m'en mêler et attendre.

Gabe ne se laisse pas démonter et attend que Kelen lui réponde. Il mange une part de pizza et je profite de leur échange pour débarrasser la table de tout ce qui est vide. Je range, je nettoie, je vide, mais encore une fois, je reste bien à l'écoute de tout ce qu'ils se disent.

Gabriel rigole à la remarque de Kelen.

"Hahahaha, je pense que tout le monde est dans le même cas ! Mais qu'est-ce que vous entendez par hygiène douteuse ?! Par exemple, vous pourriez coucher avec quelqu'un qui ne s'est pas lavé depuis un jour ou deux ?"

Je roule des yeux, j'avoue que la question de Gabe est amusante, je veux connaitre les limites de Kelen, jusqu'où est-il prêt à aller pour assouvir en insatiable envie de sexe. Je le regarde, en retrait, en souriant, attendant. J'ai hâte de découvrir tout ses secrets !

"Donc, si je comprends bien, si vous vous retrouvez seul au monde avec une SDF, vous ne la toucheriez même pas avec un bâton ?! Quitte à vous satisfaire tout seul jusqu'à la fin des temps ?!"

Je rigole en attendant la réponse du démon, Gabe pouvait se montrer stupide parfois, mais le fait qu'il ne lâchera pas Kelen tant qu'il n'aura pas satisfait sa curiosité, m'amuse.
Ensuite, le démon dit qu'il ne supporte pas qu'on lui donne des ordres, qu'on le prenne pour un con ou, indirectement, qu'on lui dise de partir.... J'avoue que j'ai déjà fait toutes ces choses et honteusement, je baisse la tête en essayant de me faire toute petite.

"Ah ? Vous n'avez pas donc pas de date de retour pour.... D'où est-ce que vous venez déjà ?! N'avez-vous pas de famille qui vous attend chez vous ?"

Oh oh, terrain glissant. Je me demande comment Kelen va s'en sortir et je connais suffisamment Gabe pour savoir qu'il utilise le ton de "J'ai été ravi de vous rencontrer mais maintenant rentrez chez vous !"

"Quelqu'un veut de la glace ?"

Dis-je comme un cheveu dans la soupe en espérant les faire penser à autre chose. Dans ma nuisette, mon pot de glace à la main, je les regarde innocemment en attendant leur réponse. Gabe me regarde en souriant, rougissant légèrement, Kelen me regarde comme si j'étais le meilleur steak de sa vie. Cette fois c'est moi qui rougis. J'ignorais qu'un simple vêtement pouvait créer ce genre de réaction.

Après la réponse des garçons, je continue mes affaires pendant qu'ils se remettent à parler.

Gabe bombe le torse et la guerre des coqs reprend.

"Je n'ai peur de rien. D'aussi loin que je me souvienne. Bien au contraire, j'ai toujours été celui qui a toujours protégé Maggie de tout et ce n'est pas près de changer."

Vous savez ce qu'il manque à cette phrase ? Un lâcher de micro. Si, si. Je vous assure que s'il avait pu faire un lâcher de micro magistral devant Kelen, il l'aurait fait. L'air de dire "Et ouais ma gueule, tu vas faire quoi ?! Ici t'es sur mon terter, la petite que tu vois, c'est la mienne, la regarde pas, la touche pas, prends tes clics et tes clacs et casse-toi." Mais Gabe est trop bien élevé pour avoir ce genre de comportement, même s'il n'en pense pas moins.

Enfin, moi je connais Gabe comme si je l'avais fait et ce menteur a bien peur de quelque chose. Il a peur de perdre les gens qu'il aime. Ce qui est compréhensible après avoir perdu nos mères. La mienne est morte, la sienne l'a abandonné. J'apporte des boissons et pose un tendre baiser sur le front de Gabe car je sais que la question de Kelen a dû le faire penser à sa mère.
Je me rassois entre les hommes et les regarde.

"Alors, on se rematte un film ou vous voulez faire autre chose ?"

Gabe regarde sa montre.

"J'ai encore une heure devant moi, ensuite je devrais rentrer, demain j'ai un partiel, faut que je révise avant de me coucher et que je ne me couche pas trop tard."

"Je suis sûre que tu vas tout déchirer !"

Il me sourit et m'ébouriffe les cheveux.

"J'espère ! Vous avez une idée Kelen, de ce qu'on pourrait faire ?"
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3154
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 4 Empty

pl0UInNc_o.png
Kelen
J'ai plusieurs milliers d'année et je vis en Enfer normalement, mais là à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis un démon et je m'en sors divinement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis enchainé à une sorcière et je le vis plutôt bien. Je profite de mes petites vacances sur terre.




Tom Ellis :copyright:️ praimfaya

Je roulais des yeux en l'entendant parler de ce qu'il ne connaissait pas. Bien sur qu'un jour ou deux ça passait. Je parlais de quelqu'un de vraiment sale, qui sentirait à des kilomètres et dont l'odeur donnerait la nausée. Et si un jour il n'y avait plus personne sur terre, je retournerais simplement chez moi où tout un tas d'âmes attendaient que je les tourmente.

Mais je ne pouvais décemment par lui répondre ça. Alors je me contentais de lui faire un sourire charmeur avant de lui répondre.

- Elle peut toujours aller prendre une douche...

Il fallait quand même réfléchir un minimum. Une personne sale il suffisait tout simplement de la laver. Et dire que c'était avec ça qu'elle était amie. Vraiment pitoyable. Deux gamins, coincés et pas très fin, je pouvais pas tomber plus mal comme humaine. Heureusement que la ville était intéressante et la bouffe délicieuse, ça rattrapait les choses.

"Ah ? Vous n'avez pas donc pas de date de retour pour.... D'où est-ce que vous venez déjà ?! N'avez-vous pas de famille qui vous attend chez vous ?"

Je souris, prêt à répondre un joli mensonge. Il fallait bien que je sauvegarde les apparences. Puis je le traumatiserais le pauvre petit bichon si je lui disais qui j'étais réellement et ce que je venais faire ici. Mais Maggie, cette vicieuse, décida de nous interrompre avec sa glace. Pot de glace que je regardais avec une certaine envie d'ailleurs. C'était fou comme ce petit truc pouvait être vraiment délicieux. Bon l'autre abruti la regardait elle comme si c'était un pot de glace à déguster. Et après ça il voulait nous faire croire qu'il ne voulait pas se la faire, mais bien sur. Ces deux là étaient vraiment épuisants. Pourquoi avais je donc accepter de passer la soirée avec eux alors que j'aurais pu trouver une soirée beaucoup plus divertissante en ville?

"Je n'ai peur de rien. D'aussi loin que je me souvienne. Bien au contraire, j'ai toujours été celui qui a toujours protégé Maggie de tout et ce n'est pas près de changer."

Il me donnait vraiment trop envie de rire celui là. Voilà qu'il la jouait homme viril venant protéger la pauvre femme en nuisette à côté de nous. Déjà, j'étais certain que des deux c'était elle la plus capable de défendre les autres. Et de deux, si il voulait la défendre face à moi il perdait son temps. Je n'allais pas lui faire de mal, je n'en avais pas le droit. Une stupide règle comme quoi elle était ma sorcière et que je ne pouvais pas la blesser ou la tuer. Je n'allais rien lui faire à sa précieuse petite Maggie. Bon je n'aurais pas été contre l'idée de la déflorer mais elle se refusait à moi malheureusement.

Je finis par le regarder, penchant la tête sur le côté en souriant légèrement.

- Menteur... Tu avais peur du film tout à l'heure. Et tu as peur... des araignées, des serpents, du vide... de mourir mais bon ça c'est une peur récurrente chez la plupart des humains. L'inconnu, cette peur de disparaitre à tout jamais pour aller vous ne savez où, c'est effrayant. Ah et.. je dirais que tu as peur de perdre les gens que tu aimes. Pour ça que...

Je gonflais un peu mon torse, prenant une fausse voix de macho viril, oui oui c'était à ce qu'il avait ressemblé tout à l'heure.

- J'ai toujours protégé Maggie et ce n'est pas prêt de changer.

Je lui souris à nouveau avant de prendre une cuillère de glace. Après ça le reste de leur discours redevint pathétique. Et nia nia nia je dois réviser. Et oooooh Gabe je suis certaine que tu vas tout déchirer parce que tu es tellement fort!!! Et j'aimerais t'arracher ton tee shirt là tout de suite mais je ne l'avouerais jamais parce que je préfère jouer à la fausse prude. J'allais vomir...

"J'espère ! Vous avez une idée Kelen, de ce qu'on pourrait faire ?"

- Vous n'avez qu'à remettre un de vos films sensé faire peur. Promis cette fois je ne rigolerais pas.

Je leur jetais un dvd au hasard avant de me réinstaller dans mon coin, capturant au passage le saladier de pop corn pour moi tout seul. Il me fallait au moins ça pour réussir à survivre à cette soirée.


Revenir en haut Aller en bas
 
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 842
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - HP - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 4 Empty

tumblr_povfgcmvow1x1l0y5o5_500.png
Magdalena Adams
J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis libraire et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, j'ai fais la rencontre d'un démon et je le vis plutôt bien la plupart du temps. Non c'est faux..

Maggie est une jeune femme qui s'est pratiquement élevée toute seule. Quand elle avait 14 ans, sa mère est morte dans un accident de la route. C'est du moins ce que lui a dit la police. Sa mère était libraire, elle tenait une petite libraire dans un quartier mal famé de New-York. À sa mort, Maggie a continué à s'occuper de la librairie, seule source de revenue pour elle. Sa voisine, Bertha, l'aura bien aidé, elle aide Maggie depuis le décès de sa mère, elle s'est occupée d'elle quand elle était malade et lui faisait même à manger, bref, elle lui doit beaucoup. Maggie a vite arrêté l'école pour se consacrer à la librairie, elle voudrait lui apporter un petit coup de jeune pour attirer plus de clients histoire de mettre un peu de beurre dans ses épinards. En ce moment, la situation financière de Maggie n'est pas au beau fixe, bien au contraire, elle vit de pas grand chose et ne se plaint pas. Elle vole parfois à l'étalage, elle n'en est pas fière, mais elle ne va pas non plus se flageller cent sept ans pour avoir volé une pomme ou une barre de céréales.
Depuis que Kelen est dans sa vie, tout à changer. En mieux, en pire, ça dépend des jours. En tout cas, une chose est sûre, il la sortit de cette solitude qui la pèse depuis le décès de sa mère. Il parvient à combler un vide qui jusque-là ne cessait de grossir. Il la fait rire, pleurer, la conseille, la protège. Parfois, il se moque d'elle, l'embarque dans des situations saugrenues. Ils en voient des vertes et des pas mures et grâce à lui, Maggie fait la découverte d'un monde qui jusqu'à présent, pour elle, n'existait que dans ses livres ! Et chose la plus importante et la plus irritante, il est la seule personne à l’appeler : Magdalena.

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 4 D275aa41-27c5-4d9e-9e14-4272eb999c4c-Giorgia-Whigham


Giorgia Whigham :copyright:️ Doom Days - Google

Bon, je ne vais pas vous cacher que ce n'est pas du tout la soirée à laquelle je m'attendais. Soirée avec Kelen et Gabe ? Plus jamais ! Au moins je le sais maintenant ! Je soupire ma naïveté de croire qu'ils auraient pu bien s'entendre mais ces deux coqs ne cessent de jouer à qui mieux mieux alors on n’allait pas aller loin.
Gabe finit par dire à Kelen qu'il n'avait peur de rien, mais moi je sais qu'il ment, de toute façon je ne veux pas m'en mêler, leur histoire ne me regarde pas.

Et là, Kelen sort la liste détaillée de toutes les peurs de Gabe, j'en reste pantoise, la bouche ouverte. Mais comment diable pouvait-il le savoir ? Est-ce qu'il lit dans ses pensées ou un truc du genre ?! Il me tarde de lui demander quand mon ami sera parti !

Gabe reste encore plus choqué que moi, il écoute le démon parler puis quand il l'imite, son sang ne fait qu'un tour, je pense que c'était la goute d'eau de trop. Gabe se lève et choppe Kelen par le col avant que je n'ai pu faire quoique ce soit. L'action se déroula très vite, il le relâcha aussi vite qu'il l'avait attrapé. Gabe n'est pas violent et je l'ai rarement se mettre dans un tel état. Il finit par prendre son sac et se diriger vers la sortie.

"Je t'appelle demain Magdalena."

"Gabe..."

Clac ! La porte derrière lui. Et bhein.... Il devait être furieux pour qu'il m'appelle comme ça. Il ne m'a jamais appelé comme ça... Genre, jamais ! Il sait bien que je n'aime pas que l'on m'appelle comme ça... C'est le nom que mon père a choisi, ce même père qui a été inexistant toute ma vie. Il n'y a que ma mère qui pouvait m'appeler comme ça quand elle était en colère et que j'avais droit au bon vieux "Magdalena Adams, nous allons avoir une sérieuse discussion toi et moi !" C'était jamais bon signe !

Je me retourne vers Kelen.

"Comment tu as su ?"

Alors je sais que là, j'ai été un monstre. J'aurais dû incendier Kelen sur le fait qu'il n'aurait pas dû charrier Gabe à ce point. Il essaye seulement d'être poli et gentil et lui ne cesse de lui chercher la petite bête pour le pousser à bout. Quoi, c'est un truc de démon ?! Mais non, au contraire, je regardais Kelen avec admiration... Je veux dire.... Je voulais qu'il m'apprenne à faire comme lui, à tout savoir sur les gens, à faire bouger des trucs, j'ai envie d'apprendre à être cool !

"Tu...Tu pourrais m'apprendre ?"

Je replace innocemment une mèche de cheveux derrière mon oreille et me rapproche de lui sur le canapé.

"Tu pourrais m'apprendre à faire quelque chose ce soir ?"

Je chuchotais comme si j'avais peur que la CIA nous écoute ou que je lui disais quelque chose de monstrueux alors que je lui demande juste de m'apprendre à utiliser les fameux pouvoirs dont il n’arrête pas de me parler. Donc en soit.... Je lui demande simplement de faire son travail. Mais Kelen est impressionnant, même si je ne lui avouerais jamais. J'ai peur l'emmerder en gueulant à tout va, il m'impressionne quand même... Je ne voudrais pas le voir en colère... Si ça se trouve il m'enverrait valser d'un coup de main ou pire ?! Je me mordille la lèvre en essayant de ne pas penser à tout ce qui pourrait m'arriver si je n'étais pas de son côté.

J'ai quand même une petite pensée pour Gabe mais je la refoule en me disant qu'il va rentrer, faire du sport pour évacuer, réviser puis se coucher. Ce serait débile que je passe ma soirée à me morfondre pour lui... alors autant que j'utilise mon temps intelligemment et là tout de suite, ce que je veux, c'est apprendre !

Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3154
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 4 Empty

pl0UInNc_o.png
Kelen
J'ai plusieurs milliers d'année et je vis en Enfer normalement, mais là à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis un démon et je m'en sors divinement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis enchainé à une sorcière et je le vis plutôt bien. Je profite de mes petites vacances sur terre.




Tom Ellis :copyright:️ praimfaya

Et il s'était vexé. Je ne voyais même pas ce que j'avais fait de mal cette fois. J'avais essayé de rester sage. J'avais même accepté de regarder un de leurs films ridicules et en promettant de ne pas rire en plus. Ne se rendaient ils pas compte de l'effort que cela me demandait? Certainement que non puisqu'il partait en me jetant un regard noir. Ah les humains... je ne comprenais vraiment rien à la façon dont ils fonctionnaient. Et cet humain là était particulièrement exaspérant.

Je les laissais se saluer avec Maggie tout en reprenant de quoi manger. J'attendis qu'il parte, me préparant à ce qu'elle me crie dessus encore une fois. Ca devenait une habitude chez elle. Elle semblait tout le temps vouloir me hurler dessus, comme si j'étais un monstre ne faisant que faire souffrir les autres. C'était vrai, j'étais un démon, mais je n'étais quand même pas tout le temps méchant. Et je ne savais même pas pourquoi cet abruti s'était vexé là au juste!!

"Comment tu as su ?"

Je fronçais les sourcils, surpris par sa question. Déjà je m'attendais à ce qu'elle me crie dessus et pas à ce qu'elle me pose bien gentiment une question. Mais aussi parce que je ne comprenais pas sa question. Je terminais ma bouchée avant de l'interroger.

- Su quoi?

Mais elle ne me répondit pas, préférant enchainer sur autre chose. Et je ne voyais toujours pas le rapport avec sa première question.

"Tu...Tu pourrais m'apprendre ? Tu pourrais m'apprendre à faire quelque chose ce soir ?"

Je souris en l'entendant. Oh il y avait des tas de choses que je pouvais lui apprendre. Elle était encore si pure et innocente. Et il y en avait une en particulier que je me ferais un plaisir de lui apprendre. Surtout quand je voyais le petit air qu'elle avait, la façon dont ses seins tendaient le tissu de sa nuisette... Oh oui je me ferais un plaisir de lui apprendre des choses ce soir. C'était peut être pour ça qu'elle n'avait rien dit quand l'autre abruti était parti. Elle était ravie qu'il nous laisse enfin qu'on puisse passer aux choses sérieuses.

Je reposais le plat que j'avais pris avant de m'approcher d'elle. Je venais me placer au dessus d'elle, la poussant doucement pour qu'elle vienne s'allonger à même le tapis. Je lui souris, avec gourmandise alors que je sentais son corps si proche du mien.

- Je vais me faire un plaisir de t'apprendre... quelque chose ce soir.

Je passais ma main sur sa cuisse, la remontant doucement pour la glisser sous sa nuisette et la poser sur sa hanche.

- Et si on n'a pas assez de ce soir ce n'est pas grave. Je pourrais te donner autant de leçons que tu voudras.



Revenir en haut Aller en bas
 
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 842
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - HP - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 4 Empty

tumblr_povfgcmvow1x1l0y5o5_500.png
Magdalena Adams
J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis libraire et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, j'ai fais la rencontre d'un démon et je le vis plutôt bien la plupart du temps. Non c'est faux..

Maggie est une jeune femme qui s'est pratiquement élevée toute seule. Quand elle avait 14 ans, sa mère est morte dans un accident de la route. C'est du moins ce que lui a dit la police. Sa mère était libraire, elle tenait une petite libraire dans un quartier mal famé de New-York. À sa mort, Maggie a continué à s'occuper de la librairie, seule source de revenue pour elle. Sa voisine, Bertha, l'aura bien aidé, elle aide Maggie depuis le décès de sa mère, elle s'est occupée d'elle quand elle était malade et lui faisait même à manger, bref, elle lui doit beaucoup. Maggie a vite arrêté l'école pour se consacrer à la librairie, elle voudrait lui apporter un petit coup de jeune pour attirer plus de clients histoire de mettre un peu de beurre dans ses épinards. En ce moment, la situation financière de Maggie n'est pas au beau fixe, bien au contraire, elle vit de pas grand chose et ne se plaint pas. Elle vole parfois à l'étalage, elle n'en est pas fière, mais elle ne va pas non plus se flageller cent sept ans pour avoir volé une pomme ou une barre de céréales.
Depuis que Kelen est dans sa vie, tout à changer. En mieux, en pire, ça dépend des jours. En tout cas, une chose est sûre, il la sortit de cette solitude qui la pèse depuis le décès de sa mère. Il parvient à combler un vide qui jusque-là ne cessait de grossir. Il la fait rire, pleurer, la conseille, la protège. Parfois, il se moque d'elle, l'embarque dans des situations saugrenues. Ils en voient des vertes et des pas mures et grâce à lui, Maggie fait la découverte d'un monde qui jusqu'à présent, pour elle, n'existait que dans ses livres ! Et chose la plus importante et la plus irritante, il est la seule personne à l’appeler : Magdalena.

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 4 D275aa41-27c5-4d9e-9e14-4272eb999c4c-Giorgia-Whigham


Giorgia Whigham :copyright:️ Doom Days - Google

"Bhein comment tu as su pour toutes les peurs de Gabe ? Tu as lu dans ses pensées ou un truc du genre ?"

Encore une fois je le regarde avec admiration pendant que ce glouton ne pense qu'à manger. Ça se voit qu'il ne prend pas trois kilos rien qu'en regardant un pot de Nutella, ça se saurait !

En tout cas, j'insiste pour qu'il m'apprenne quelque chose et c'est là qu'il daigne enfin arrêter de s'empiffrer pour s'intéresser vraiment à moi ! Sauf que.... Je me retrouve rapidement allongée sur le tapis, la lumière de la télé est la seule chose qui nous éclaire. Ma nuisette me colle à la peau et dessine au mieux les courbes de mon corps. Kelen se dresse au-dessus de moi, il est tellement près que je sens presque son souffle sur le bout de mon nez. Mon dieu... Je ne comprends pas tout de suite ce qu'il se passe, mes yeux fixent les siens et naïvement, je me demande si c'est une technique pour ensorceler quelqu'un ? Une technique assez osée, mais une technique quand même....
Mais lorsqu'il glisse une main sous ma nuisette que je comprends que son apprentissage n'a rien de catholique. Je rougis comme une tomate, refoulant les petits picotements que ses doigts me procurent en étant sur ma peau nue.
Je ne tarde pas à repousser le démon pour me dégager de son étreinte, je m'assois en boule beaucoup plus loin et recouvre mes jambes du faible tissus pour cacher mon corps pudiquement. Je lui lance un regard farouche emplis de reproches.

"Non mais ça va pas ! Je....Je n'ai aucune envie d'apprendre c...ce genre de chose !"

J'ai beau être affreusement en colère contre son envie de me dévergonder comme si j'étais n'importe quelle fille facile qu'il pourrait séduire au coin d'une rue, j'ai quand même le visage tout rouge. Je veux dire... À part Gabe, je n'ai jamais été aussi proche d'un autre garçon... Et encore, quand Gabe me caresse le bras ça ne me procure pas tous ces picotements, c'est trop étrange ! J'ai peur que Kelen me jette un sort pour m'amener à.... .... Je fronce encore plus les sourcils à cette idée en lui lançant un regard noir !

Je commence à me dire que je n'aurais peut-être pas dû troquer mon bon vieux pyjama pour cette tenue ? J'ai peut-être envoyé de mauvais signaux, je voulais lui faire plaisir et lui prouver que je ne suis pas la gamine qu'il croit.... mais faut que je me rende à l'évidence que je suis très exactement la gamine qu'il croit. Je ne serai pour lui qu'une suite de déception....
Je soupire en posant mon menton sur mes genoux. Kelen ne pourrait jamais comprendre que j'ai envie que ma première fois se fasse avec quelqu'un de particulier. Je sais que c'est bête mais.... j'ai envie que ça soit avec un garçon que j'aime et qui m'aime de tout son cœur ! Je veux qu'il me connaisse par cœur et me sentir unique pour lui ! J'ai envie que sous ses yeux je me sente belle, je me sente femme et forte....
Je passe une main dans mes cheveux. Je suis ridicule.... Ce genre d'envie est bonne pour Walt Disney, je le sais mais que voulez-vous, tant que je n'aurai pas connu la dure réalité, je continuerai de croire en cette personne faite pour moi et qui n'attend que moi. Mais allez dire ça au démon du plaisir.... Kelen se foutrait de ma gueule pendant au moins deux mois ! J'ai pas envie de me sentir ridicule.... Je ne sais pas pourquoi mais ce que pense Kelen de moi a le don de... me toucher. Je ne devrai même pas m'attarder sur ce que pense un parfait inconnu de moi ! Mais je n'arrive pas à faire autrement ! Alors je préfère garder mes fantasmes romantiques et mielleux pour moi.
Je me mordille la lèvre nerveusement en étant perdu dans mes pensées.

Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 3154
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

allo

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 4 Empty

pl0UInNc_o.png
Kelen
J'ai plusieurs milliers d'année et je vis en Enfer normalement, mais là à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis un démon et je m'en sors divinement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis enchainé à une sorcière et je le vis plutôt bien. Je profite de mes petites vacances sur terre.




Tom Ellis :copyright:️ praimfaya

Son corps était si proche du mien... Je pouvais sentir ses petits tétons pointer sous sa nuisette. J'avais hâte de pouvoir lui retirer ce bout de tissu beaucoup trop aguicheur. Je pourrais assouvir mon envie, passer ma langue sur ces boutons de chairs, les taquiner doucement pour l'entendre gémir de plaisir. Je sentais la douceur de sa peau sous ma main. Je pouvais la sentir frissonner à ce contact. Je ne lui étais pas indifférent, son corps tout entier me le criait...

ALORS POURQUOI ME REPOUSSAIT ELLE COMME CA???

Gamine épuisante... je n'allais jamais pouvoir me défaire de ce mal de tête à ce rythme. Il faudrait peut être que je mette les voiles, que je me trouve un petit coin bien à moi pour m'y installer et prendre du bon temps. C'était tellement facile de falsifier leur système monétaire, je ne devrais avoir aucun mal à me procurer un appartement digne de ce nom, beaucoup mieux déjà que ce taudis où elle m'obligeait à vivre. Elle ne savait pas comment me renvoyer et il lui faudrait des années pour apprendre à le faire toute seule. En entendant je pouvais bien m'amuser un peu de mon côté.

"Non mais ça va pas ! Je....Je n'ai aucune envie d'apprendre c...ce genre de chose !"

Je me reculais aller la foudroyer du regard dans mon coin. Je décidais de me venger sur la nourriture à la place. Elle m'aguichait pour mieux me repousser ensuite, c'était de la cruauté pure et simple. Et je m'y connaissais en cruauté!!! Je ne pourrais pas tolérer ça bien longtemps d'une petite pucelle d'humain. Pas envie d'apprendre ce genre de choses... la plupart des gens auraient été ravis d'apprendre ce genre de choses avec moi justement. Il suffisait que je sorte pour qu'ils soient nombreux à venir tenter de me séduire. Ne se rendait elle donc pas compte de l'honneur que je lui cédais ainsi? Ingrate.

- Si tu ne veux pas apprendre... ce genre de choses...

Je grimaçais en imitant son ton de petite vierge effarouchée.

- Tu veux apprendre quoi au juste?

Parce que je ne lisais pas dans les pensées contrairement à ce qu'elle semblait croire et elle non plus. Alors si elle pensait pouvoir jouer à la voyeuse et aller espionner les pensées des gens elle se trompait lourdement. J'avais toujours trouvé ça tellement déplacé comme conduite, d'un mauvais goût sans nom. Il n'y avait aucune classe chez les démons qui s'amusaient à faire ça.


Revenir en haut Aller en bas
 
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 842
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - HP - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 4 Empty

tumblr_povfgcmvow1x1l0y5o5_500.png
Magdalena Adams
J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis libraire et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, j'ai fais la rencontre d'un démon et je le vis plutôt bien la plupart du temps. Non c'est faux..

Maggie est une jeune femme qui s'est pratiquement élevée toute seule. Quand elle avait 14 ans, sa mère est morte dans un accident de la route. C'est du moins ce que lui a dit la police. Sa mère était libraire, elle tenait une petite libraire dans un quartier mal famé de New-York. À sa mort, Maggie a continué à s'occuper de la librairie, seule source de revenue pour elle. Sa voisine, Bertha, l'aura bien aidé, elle aide Maggie depuis le décès de sa mère, elle s'est occupée d'elle quand elle était malade et lui faisait même à manger, bref, elle lui doit beaucoup. Maggie a vite arrêté l'école pour se consacrer à la librairie, elle voudrait lui apporter un petit coup de jeune pour attirer plus de clients histoire de mettre un peu de beurre dans ses épinards. En ce moment, la situation financière de Maggie n'est pas au beau fixe, bien au contraire, elle vit de pas grand chose et ne se plaint pas. Elle vole parfois à l'étalage, elle n'en est pas fière, mais elle ne va pas non plus se flageller cent sept ans pour avoir volé une pomme ou une barre de céréales.
Depuis que Kelen est dans sa vie, tout à changer. En mieux, en pire, ça dépend des jours. En tout cas, une chose est sûre, il la sortit de cette solitude qui la pèse depuis le décès de sa mère. Il parvient à combler un vide qui jusque-là ne cessait de grossir. Il la fait rire, pleurer, la conseille, la protège. Parfois, il se moque d'elle, l'embarque dans des situations saugrenues. Ils en voient des vertes et des pas mures et grâce à lui, Maggie fait la découverte d'un monde qui jusqu'à présent, pour elle, n'existait que dans ses livres ! Et chose la plus importante et la plus irritante, il est la seule personne à l’appeler : Magdalena.

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 4 D275aa41-27c5-4d9e-9e14-4272eb999c4c-Giorgia-Whigham


Giorgia Whigham :copyright:️ Doom Days - Google

Vexé de ne pas avoir réussi à souiller mon corps, Garfield retourne à sa nourriture en me fusillant du regard. Je m'en contre fou parce que je suis moi-même en train de le fusiller du regard ! C'est donc comme ça que va se terminer cette soirée ?! L'un et l'autre de chaque côté de la pièce, à se balancer des regards toujours plus noirs ?! C'est ridicule ! Mais c'est lui qui a commencé ! Kelen connait très bien ma position en matière de sexe, je n'en ai pas envie, ça ne me démange pas autant que lui.... J'ai attendu tout ce temps et je peux encore attendre, dans ma vie j'ai des priorités bien plus importante que m'envoyer en l'air. Pourtant, il tente de me corrompre, mais ça ne marchera pas ! Je veux que ma première fois soit magique et pas juste pour satisfaire l'envie d'un fichu démon qui s'en foutra comme de sa première chaussette de ma gueule et de mes états d'âme. Soupire.

Kelen me balance toujours son regard noir entre deux bouchées. On dirait qu'il est vexé que je me sois refusée à lui. Non mais je rêve ! Enfin bon, je n'ai pas envie de m'étaler sur le sujet, il me demande ce que je veux apprendre, aussi c'est toujours avec les sourcils froncés que je lui réponds.

"J'espérais apprendre... Je ne sais pas, de la magie. C'est bien toi qui a dit que tu allais faire de moi une sorcière, alors qu'est-ce que je suis censée apprendre ?!"

Dans le fond, je pense que mon cœur rêve de quelque chose de bien plus grand que de simple tour de magie. Je voudrais pouvoir revoir ma mère ou simplement lui parler.... Mon visage s'attriste et je serre mes genoux plus fort contre ma poitrine pour y trouver du réconfort.

"Kelen....t....Tu penses que je pourrais revoir ma mère ?"

C'est avec des yeux emplis de larmes et mon cœur mis à nu que je lui pose la question en espérant que sa réponse soit celle que j'ai envie d'entendre. Pour avoir grandis dans les livres et devant la télévision, je sais bien que rien ne peut faire revenir les morts.... Mais....Je ne sais pas, j'ai toujours l'espoir de voir la porte de la librairie s'ouvrir et d'y voir ma mère y passer le pas de la porte avec ses longs cheveux blonds, son sourire rassurant et son doux parfum. Elle me dirait de sa voix mélodieuse : "Maggie, qu'est-ce que tu as fait de mon petit bébé ?! Regarde-moi cette porcherie !" Seigneur, j'ai envie de pleurer maintenant..... J'essuie une larme qui coule le long de ma joue, je ne dois y penser. Ma mère est morte depuis cinq ans et c'est toujours aussi douloureux. Elle me manque à chaque seconde de ma vie..... Là, elle aurait sûrement su quoi faire de Kelen, elle m'aurait conseillé, aidé ! Elle m'aurait aussi appris les choses de la vie, comme toutes les mamans sont censées le faire.... On a peine eu le temps de parler brièvement des menstruations que la vie me l'a arraché, me laissant découvrir toutes ces atrocités toute seule.... Avec mon meilleur ami et ma voisine. Bertha doit plus avoir de règles depuis au moins mille ans ! C'est pas elle qui allait m'aider à choisir la bonne marque de tampon ! Soupire. Pourquoi est-ce que je repense à tout ça. Je devrais m'estimer heureuse d'avoir eu Gabe et Bertha dans ma vie, j'aurais pu être vraiment seule au monde....

Je me lève pour commencer à débarrasser les restes de notre soirée, je suis vide. Oui voilà, je marche comme un robot mais en réalité mon esprit est concentré sur toutes les pensées qui me traversent et de l'extérieur, je dois ressembler à un automate sans sentiments. Décidément, cette soirée est bien différente de ce à quoi je m'attendais. Depuis que Kelen est entré dans ma vie, celle-ci a pris un virage à 180 degrés et plus rien ne sera jamais plus comme avant.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
On ne choisit pas son démon. [ft Beloved]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: