Le Deal du moment : -71%
Plaque Induction Portable Amzchef
Voir le deal
49.99 €

Partagez
 
 
 

 On ne choisit pas son démon. [ft Beloved]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2699
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 2 Empty


Kelen
J'ai plusieurs milliers d'année et je vis en Enfer normalement, mais là à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis un démon et je m'en sors divinement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis enchainé à une sorcière et je le vis plutôt bien. Je profite de mes petites vacances sur terre.




Tom Ellis :copyright:️ praimfaya

"Si ! Hier soir, j'entendais du bruit chez moi. Des bruits de pas puis le bruit d'un objet qui serait tombé. Je suis allée voir dans mon grenier et j'ai trouvé un gros grimoire sur le sol. Un livre sur la magie.... j'ai...J'ai récité une formule puis....puis je suis retournée dans ma chambre...."

Ca y était, elle semblait enfin comprendre. J'avais raison, elle m'avait donc bien fait venir par accident. Merveilleux... elle n'avait même pas un semblant de base en magie. J'allais devoir reprendre tout depuis le début. Je n'étais pas un professeur patient. Je n'aimais même pas être professeur, ou même être patient. Je détestais la partie où elles me forçaient à leur apprendre tout ce que je savais pour être plus performantes en magie, parce que quand il s'agissait d'être performantes ailleurs je faisais un petit effort.

"Je...Mais je ne suis pas une vraie sorcière....Je veux dire....Je n'ai jamais fait de magie...et...Et je ne sais pas si je veux en faire....C'est....C'est un peu fou tout ce que tu me racontes !"

Oui, oui c'était fou, bla bla bla, je l'avais déjà entendu tout ça, c'était bon. Elle ne pouvait pas passer à autre chose? Moi qui croyais qu'on avait avancé? Et elle voulait vraiment me faire croire qu'elle ne voulait pas pratiquer la magie? Quel être humain normalement constitué pourrait refuser d'avoir accès à tout ça?

Je la regardais sans rien dire alors qu'elle cassait sa tasse préférée. Oh oui, mais quelle tragédie. J'allais pleurer si elle n'arrêtait pas là tout de suite. Si j'avais un coeur il serait certainement entrain de saigner là. Bouuuh la pauvre.

Je roulais des yeux en l'entendant dire qu'elle n'avait pas de fantasme. Tout le monde en avait! Les êtres humains avaient tous ce merveilleux petit côté pervers. A différents degrés, avec différentes envies, mais bien sur que tout le monde avait des fantasmes. Aucun être humain n'était un ange, pur modèle de perfection et de pureté. Sauf que la perfection était ennuyeuse et décevante. Je préférais la perversion des humains.

"Je....Tu...Tu as vraiment...couché avec toutes les sorcières que tu as eu sous ta tutelle ?"

Serait elle jalouse la petite? Que c'était mignon, serait elle déçu qu'elle ne soit pas ma première, dans une version pure et vide d'intérêt de la sexualité. J'allais vomir là...

- Alors pour commencer elles n'étaient pas sous ma tutelle, c'était plutôt l'inverse. C'est toi qui m'a fait venir. Je suis lié à toi et à ton bon vouloir. Je reste que parce que tu m'y autorises et je retournerais chez moi quand tu m'y forceras.

Ca faisait combien de fois déjà que je lui répétais tout ça?

- Deuxièmement... je suis le démon de la débauche. On ne me fait pas venir pour jouer aux échecs en général. Que ce soit intentionnel ou non, mes petites sorcières avaient tous ce désir enfoui en elles. C'est ainsi que la magie opére quand je viens. Elle sonde ce que tu es, tes envies secrètes et invoque le démon le plus à même de t'aider à les assouvir. Donc moi...

Nouveau petit sourire canaille. Elle pouvait la jouer petite religieuse, elle en mourait d'envie ça ne faisait aucun doute.

- Toutes n'ont pas assumé cette envie. Certaines se sont complètement abandonné à moi, d'autres sont resté dans des envies... basiques, et d'autres ont tout refusé. Cela dépend.

Je m'approchais d'elle, la rejoignant dans sa petite cuisine.

- Quant à ton apprentissage....

Je fis voleter les morceaux de sa tasse cassée avant de la reconstituer et de la lui tendre.

- Qui serait assez fou pour refuser cette opportunité?

Instant de flottement... je la laissais méditer mes paroles alors que je continuais de la fixer en souriant. Je la laissais réfléchir mais je savais déjà qu'elle accepterait. La proposition était beaucoup trop alléchante pour qu'elle la refuse.

Je me reculais ensuite pour taper dans mes mains, brisant l'instant.

- Bon et maintenant les choses sérieuses. Tu as de quoi noter? Il faut que je te donne ma liste de courses pour que tu remplisses à nouveau le placard. Tu peux reprendre de la crème glacée que tu ne m'as pas laissé manger hier soir, c'était pas mauvais. Pareil pour les cookies que j'ai trouvé dans le placard. Et les chips. Et...

Je continuais ainsi ma liste, citant le contenu de ces placards, rajoutant de l'alcool et des petites choses que j'avais vu à la télé et que j'avais hâte de pouvoir goûter.



Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 723
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - HP - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 2 Empty


Magdalena Adams
J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis libraire et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, j'ai fais la rencontre d'un démon et je le vis plutôt bien la plupart du temps. Non c'est faux..

Maggie est une jeune femme qui s'est pratiquement élevée toute seule. Quand elle avait 14 ans, sa mère est morte dans un accident de la route. C'est du moins ce que lui a dit la police. Sa mère était libraire, elle tenait une petite libraire dans un quartier mal famé de New-York. À sa mort, Maggie a continué à s'occuper de la librairie, seule source de revenue pour elle. Sa voisine, Bertha, l'aura bien aidé, elle aide Maggie depuis le décès de sa mère, elle s'est occupée d'elle quand elle était malade et lui faisait même à manger, bref, elle lui doit beaucoup. Maggie a vite arrêté l'école pour se consacrer à la librairie, elle voudrait lui apporter un petit coup de jeune pour attirer plus de clients histoire de mettre un peu de beurre dans ses épinards. En ce moment, la situation financière de Maggie n'est pas au beau fixe, bien au contraire, elle vit de pas grand chose et ne se plaint pas. Elle vole parfois à l'étalage, elle n'en est pas fière, mais elle ne va pas non plus se flageller cent sept ans pour avoir volé une pomme ou une barre de céréales.
Depuis que Kelen est dans sa vie, tout à changer. En mieux, en pire, ça dépend des jours. En tout cas, une chose est sûre, il la sortit de cette solitude qui la pèse depuis le décès de sa mère. Il parvient à combler un vide qui jusque-là ne cessait de grossir. Il la fait rire, pleurer, la conseille, la protège. Parfois, il se moque d'elle, l'embarque dans des situations saugrenues. Ils en voient des vertes et des pas mures et grâce à lui, Maggie fait la découverte d'un monde qui jusqu'à présent, pour elle, n'existait que dans ses livres ! Et chose la plus importante et la plus irritante, il est la seule personne à l’appeler : Magdalena.

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 2 Tumblr_inline_pm4xxfYlHp1vk63ra_400


Giorgia Whigham :copyright:️ Doom Days - Google

Je continue de nettoyer ma cuisine tout en écoutant attentivement ce qu'il me raconte. C'est vrai qu'il me l'avait déjà dit mais là, c'est bien la première fois que je l'écoute vraiment. Alors comme ça, il est sous ma tutelle, il reste seulement si j'en ai envie et il repart si je le veux... Intéressant.

"Et qu'est-ce que je dois faire pour te faire repartir ?"

C'est toujours utile de le savoir. Pour le coup, je marque une pause dans mon nettoyage pour lui faire face et croiser les bras sous ma poitrine. Mon chignon qui part d'un coté et ma part qui bascule de l'autre, j'attends sa réponse.

Je roule des yeux à son sourire assuré. Bah voyons, monsieur ne se prend pas pour n'importe qui. Je rougis malgré tout, je n'ai jamais vraiment parlé de ça.... de façon aussi.... banale... Alors bon, je suis quand même malgré tout un peu mal à l'aise. Je détourne le regard avant de me remettre à mon ménage.

"Je te le répète, je n'ai pas voulu de toi dans ma maison, je n'ai pas de fantasmes donc en soit.... Tu n'as aucune raison d'être ici."

J'hausse les épaules en évitant soigneusement son regard, mais j'entends ses pas qui se rapprochent. Je regarde le sol et vois ses chaussettes puis je remonte lentement le regard avant de constater qu'il avait réparé ma tasse en un tour de main ! Mon visage se transforme en joie pure et profonde ! Je récupère ma tasse et le serre dans mes bras dans l'euphorie du moment.

"Merci ! Merci beaucoup ! C'est fantastique ! Merci ! En vrai, t'es plutôt pratique !"

Dis-je en me reculant aussi rapidement que je lui ai bondi dans les bras, je reprends mes esprits et pose ma tasse dans le lavabo pour la laver plus tard. Malgré ma joie, je continue d'écouter Kelen. C'est vrai que ce serait une fabuleuse opportunité, mais..... Il faut que je me montre prudente, c'est la vraie vie là, je ne peux pas me permettre de jouer les bécasses naïves.

"C'est vrai que c'est alléchant. Malgré tout, je me doute que quand on use de la magie il y a un prix à payer. Alors c'est quoi le prix en échange de mon éducation ? Et quand je serais sorcière, est-ce que je pourrais utiliser ma magie comme bon me semble sans contrepartie ?"

Hey ! J'en ai pas l'air comme ça, mais plutôt futefute la petite ! Vaut mieux, car c'est un démon, il est pas là pour être mon ami ou celui qui me prêtera son épaule pour pleurer. Le démon de la débauche de surcroit donc lui il n'est clairement pas là pour jouer au scrabble..... Je préfère connaître toutes les clauses du contrat avant de le signer de mon sang. Parce que c'est bien comme ça qu'on fait, non ? J'en sais rien, j'ai peut-être trop regardé la télé et plongé le nez dans les bouquins !

Alors que je finis la vaisselle et le plan de travail, Kelen tape dans ses mains et commence à me sortir une liste de courses. Je fronce immédiatement les sourcils en revivant mentalement cet affreux souvenir de mes placards vides.... Je pointe un doigt menaçant du haut de mon mètre soixante.

"Déjà, je suis pas ta bonne, donc j'irai faire les courses si je veux ! Ensuite, je suis pas non plus une Kardashian, alors les courses, tu vas y aller molo parce que j'ai pas un rond en ce moment ! Parce que je ne sais pas depuis combien de temps t'es pas revenu à la surface, mais de base, une fille de mon âge est sensée être en train de s'éclater à l'université ! Sauf que j'ai pas fais d'études, j'ai pas un rond, je vis dans l'appartement qui m'a vu naitre car c'est le seul toit que j'ai et je m'occupe de la librairie de ma mère pour payer mes factures. Sauf que je suis une librairie.... T'imagines bien que je rivalise pas avec la Fnac de deux rues plus loin...."

Au début, j'étais en colère, mais maintenant, je suis dépitée, je soupire avant de passer une main sur mon front.

"J'avais pour idée de redonner un coup de jeune à librairie, mais encore une fois, j'ai pas un rond. Bertha, ma voisine, est bien gentille de m'aider comme elle peut, mais on pourra jamais se sortir la tête de l'eau comme ça.... Alors que si j'avais un peu plus de clients... tout irait un peu mieux."

Je soupire encore avant de secouer la tête pour chasser mes illusions futiles puis je regarde de nouveau Kelen.

"Tout ça pour dire, que tu vas apprendre ce que jeûner veut dire."

Je croise de nouveau les bras, mais cette fois, avec un sourire satisfait. Parce qu'à moins qu'il me fasse apparaître une liasse de billets de sa poche, on risque pas de se remplir le ventre ce soir et encore de crème glacée.

Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2699
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 2 Empty


Kelen
J'ai plusieurs milliers d'année et je vis en Enfer normalement, mais là à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis un démon et je m'en sors divinement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis enchainé à une sorcière et je le vis plutôt bien. Je profite de mes petites vacances sur terre.




Tom Ellis :copyright:️ praimfaya

"Et qu'est-ce que je dois faire pour te faire repartir ?"

Comme si j'allais lui dire, je n'étais pas stupide à ce point. Là, dans l'état dans lequel elle était, elle était bien capable de me faire repartir là tout de suite. Sauf que je ne voulais pas repartir. Je voulais profiter de mes petites vacances sur terre. J'appréciais un peu trop d'être ici pour me laisser renvoyer si facilement.

"Je te le répète, je n'ai pas voulu de toi dans ma maison, je n'ai pas de fantasmes donc en soit.... Tu n'as aucune raison d'être ici."

Sauf qu'elle m'avait appelé et bla bla bla... mais combien de temps à la fin j'allais être obligé de répéter sans cesse les même choses? Elle ne m'écoutait donc jamais?!! C'était la première fois que je faisais preuve d'autant de patience avec quelqu'un et je n'allais pas tarder à craquer si elle ne m'écoutait pas un petit peu.

Et la voilà qui se mettait à m'insulter et à me traiter de pratique parce que j'avais réparé sa stupide tasse. Je n'étais pas un appareil électroménager non plus. Et surtout je n'allais pas passer mon temps à réparer ses bêtises pour lui faire plaisir. J'avais fait ça pour qu'elle se calme, elle semblait être sur le point de pleurer à cause de sa stupide tasse. Déjà qu'elle ne m'écoutait pas vraiment si en plus elle se mettait à pleurer je n'allais jamais m'en sortir. Je n'aimais pas les gens qui pleuraient. Ni les faibles... et les idiots...

Une contrepartie? Encore une de ces conneries des biens pensants qui saoulaient les jeunes en leur disant que tout avait un coup. Une absurdité pour les empêcher de trop s'éclater, pour leur faire peur à leur faire croire que tous leurs actes avaient des conséquences. Une façon de les tenir pour éviter qu'ils n'enfreignent leurs lois. Ridicule... j'étais là parce qu'elle m'avait appelé et le prix à payer s'il y en avait un c'était de me contrôler pour que je ne fasse pas trop de conneries. Tant pis pour elle, cette tâche allait être particulièrement dure à remplir. La limite à ses pouvoirs? Celle qu'elle s'imposerait elle même selon sa définition de ce qui était bien ou mal.

Et la voilà qui se remettait à pleurnicher parce qu'elle n'avait pas de sous, et à me parler de je ne sais quoi. Je ne comprenais pas la moitié de ce qu'elle me racontait. Elle se rendait compte que justement je n'étais pas venu depuis longtemps? Je comprenais vaguement certains concepts grâce à ce que me racontaient mes petits humains en enfer ou grâce à la télé.

"Tout ça pour dire, que tu vas apprendre ce que jeûner veut dire."

Je roulais des yeux en l'entendant.

- Merci mais le jeûne je connais. Il n'y a pas de nourriture là en bas.

On ne mangeait pas. On n'avait pas besoin de manger donc on ne le faisait pas. Mais si je le faisais ici c'était uniquement par plaisir, parce que manger c'était quand même bien jouissif.

- Ce que tu peux être agaçante à la fin. Tu ne veux pas me donner à manger? Bien! Je me débrouillerais sans toi. Va t'occuper de ta petite librairie à la noix.

J'allais attraper ma veste pour l'enfiler.

- Mais tu peux toujours courir pour que je te dise comment me renvoyer. Je suis là, j'y reste!

Et je partais en claquant la porte. J'étais là qu'elle le veuille ou non et elle allait devoir faire avec.

Je passais une bonne journée en ville à me balader. J'avais fait un peu de tourisme. Cette ville était vraiment très sympa en fait. J'avais même trouvé quelques clubs plutôt sympa où je pourrais aller m'amuser certains soirs. J'avais fait des courses. C'était tellement facile de reproduire leurs petites cartes de crédit. J'avais fait des folies. J'avais rempli ces placards de tout un tas de nourritures différentes et surtout d'alcool. J'avais acheté des tonnes de crémes glacées aussi. Je lui avais même acheté quelques vêtements. De la lingerie en fait. J'avais trouvé pleins de petites choses absolument indécentes qui devraient lui aller à merveiller, et quelques petites robes aussi. Elle sera certainement merveilleuse là dedans.

Mais la journée avançait et elle n'était pas encore rentrer. Je m'arrêtais m'acheter une glace que je léchais bien consciencieusement quand j'entrais dans sa boutique. Je fis le tour, regardant un peu la déco, détaillant les livres qu'elle avait exposé, quand je la vis finalement. Je la regardais avec un petit sourire, ma glace toujours dans les mains.

- Alors c'est là que tu travailles? Tu as raison... il faudrait refaire la déco.

Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 723
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - HP - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 2 Empty


Magdalena Adams
J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis libraire et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, j'ai fais la rencontre d'un démon et je le vis plutôt bien la plupart du temps. Non c'est faux..

Maggie est une jeune femme qui s'est pratiquement élevée toute seule. Quand elle avait 14 ans, sa mère est morte dans un accident de la route. C'est du moins ce que lui a dit la police. Sa mère était libraire, elle tenait une petite libraire dans un quartier mal famé de New-York. À sa mort, Maggie a continué à s'occuper de la librairie, seule source de revenue pour elle. Sa voisine, Bertha, l'aura bien aidé, elle aide Maggie depuis le décès de sa mère, elle s'est occupée d'elle quand elle était malade et lui faisait même à manger, bref, elle lui doit beaucoup. Maggie a vite arrêté l'école pour se consacrer à la librairie, elle voudrait lui apporter un petit coup de jeune pour attirer plus de clients histoire de mettre un peu de beurre dans ses épinards. En ce moment, la situation financière de Maggie n'est pas au beau fixe, bien au contraire, elle vit de pas grand chose et ne se plaint pas. Elle vole parfois à l'étalage, elle n'en est pas fière, mais elle ne va pas non plus se flageller cent sept ans pour avoir volé une pomme ou une barre de céréales.
Depuis que Kelen est dans sa vie, tout à changer. En mieux, en pire, ça dépend des jours. En tout cas, une chose est sûre, il la sortit de cette solitude qui la pèse depuis le décès de sa mère. Il parvient à combler un vide qui jusque-là ne cessait de grossir. Il la fait rire, pleurer, la conseille, la protège. Parfois, il se moque d'elle, l'embarque dans des situations saugrenues. Ils en voient des vertes et des pas mures et grâce à lui, Maggie fait la découverte d'un monde qui jusqu'à présent, pour elle, n'existait que dans ses livres ! Et chose la plus importante et la plus irritante, il est la seule personne à l’appeler : Magdalena.

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 2 Tumblr_inline_pm4xxfYlHp1vk63ra_400


Giorgia Whigham :copyright:️ Doom Days - Google

Je le regarde avec des yeux incrédules quand il me dit ne pas avoir besoin de manger. En vérité, ça tombe sous le sens, c'est un démon, mais sur le coup, je suis vraiment surprise. C'est vraiment en l'écoutant parler de sa vie que je me rends compte qu'il existe pour de bon... C'est... Incroyable. Je ne sais vraiment pas ce que je vais faire de lui... C'est un démon ! Pas un animal de compagnie ! Je ne pourrais pas le cacher éternellement à mon entourage... Bien que mon entourage se résume à Gabe et Bertha, ce sont déjà deux curieux de trop qui cesseront de me questionner sur qui est cet étrange individu qui a élu domicile chez moi.

"C'est vrai, tu n'as pas besoin de manger ? Rien du tout ? Et ça te fait quoi quand tu manges, tu sens le goût des aliments ou tu sens rien du tout ? Et tu peux être bourré aussi ?"

Quoi ? Je découvre ok ! C'est pas tous les jours que l'on peut demander ce genre de chose à un démon ! Et pour avoir feuilleté tous les bouquins sur la magie de ma mère, y'a écrit nul part tout ce que l'on doit savoir sur les démons ! Ses livres ne sont noircis que de formules, d'incantations et autres recettes de potions ou onguents.
Je le regarde comme une enfant qui vient de découvrir un truc super cool, mais mon sourire ne fut que de courte durée, car le voilà qu'il perd patience. Il critique ma librairie ce qui me fait froncer les sourcils puis il enfile sa veste prêt à partir.

Il s'en va en claquant la porte, pestant qu'il ne me donnera pas la marche à suivre pour le renvoyer d'où il vient ! Super ! Je gonfle mes joues et croise les bras. Et c'est moi qui suis agaçante ?! Le voilà en vadrouille, je ne sais où, prêt à faire je ne sais quoi avec je ne sais qui ! Et si ça se trouve, il va s'attirer des ennuis ! Pire ! Il va m'attirer des ennuis ! Je passe une main sur mon front en soufflant. J'avais vraiment pas besoin d'un démon dans les pattes.

Je finis rapidement mon ménage avant de me préparer et de descendre dans la librairie pour ouvrir les portes et accueillir les clients. Ma clientèle se compose de quelques clients réguliers qui viennent chaque jour ou chaque semaine, heureusement qu'ils sont là sinon j'aurais déjà fermé boutique depuis longtemps. Ces braves personnes sont des clients de ma mère, ils l'ont bien connu et venaient uniquement pour sa douceur et sa bienveillance. Quand j'ai repris la boutique, les habitués ont continué de venir, car ils m'ont vu grandir entre les rayons de cette librairie. Malheureusement, je n'ameute pas assez de nouveaux clients et chaque fin de mois devient plus dure que la précédente..... Arrivera un moment où je serais prise à la gorge et je ne sais pas du tout ce que je devrais faire.... Je devrais sans doute me résoudre à vendre la librairie pour payer toutes mes dettes. Cette idée me donne toujours envie de pleurer.... Cette boutique est le deuxième bébé de ma mère, je ne pourrais pas me résoudre à bafouer sa mémoire en vendant le travail de toute une vie aux plus offrants...

Je soupire alors que la journée ne fait que commencer. Gabe est venu me rendre visite pour passer la journée avec moi et m'aider à ranger la librairie pour commencer les travaux. J'aimerais les commencer cet été, mais pour l'instant, il faut que je trie tous les livres, que j'en fasse un inventaire etc, rolala, ça va me prendre des jours !

" Wouah, ta mère avait pleins de livres sur les sorcières ! Je la voyais pas s'intéresser autant au coté obscure ! Ta mère était grave cool Maggie !"

Oui, je sais ! J'hausse les épaules, ça me fait encore un peu mal de parler d'elle, mais je sais que c'est ce que je dois faire pour réussir à tourner la page et pour que mon cœur arrête de pleurer à chaque fois qu'on évoque son nom.

"Et encore, tu te rappelles pas comment elle décorait l'appartement les soirs d'halloween ! Les enfants du quartier avaient trop peur de passer le pas de la porte ! Par contre, ils continuaient de venir, car ma mère faisait les meilleures pommes d'amour de toute la ville !"

Les yeux de mon meilleur ami se mettent à scintiller et c'est limite s'il ne se lèche pas les babines.

"Oh ouais ! C'est vrai que ta mère était une sacrée cuisinière ! C'est quand que tu t'y mets d'ailleurs ?! Parce que tes pâtes bouillies et cramées à la fois........ Voilà quoi."

Je lui balance un livre qu'il esquive de justesse.

"Taggle connard, en tout cas mes pâtes tu les bouffes à trois heures du matin !"

Il se met à rire puis traverse la pièce en grande enjambée pour venir me prendre dans ses bras et m'ébouriffer les cheveux. Je tente de le repousser, mais finalement, je profite de son étreinte. Heureusement que Gabe m'apporte de l'affection sinon je n'aurais plus qu'à me jeter par la fenêtre.

La journée passe tranquillement jusqu'à ce que Kelen fasse son entrée dans la librairie, je regarde Gabe puis Kelen. Je n'ai pas préparé de mensonges pour Gabe car je n'ai pas pour habitude de mentir à mon meilleur ami.

"Heu......... Gabe, je te présente Kelen, Kelen voici, Gabriel Manson mon meilleur ami. Gabe, Kelen est....heu....un.....Un....un ancien ami de ma mère."

Gabe salue le nouvel arrivant poliment puis me regarde, surpris.

"Ah oui ?! Je ne l'ai pas vu à l'enterrement...."

Gnagnagna, je ne l'ai pas vu à l'enterrement, tu peux arrêter d'être aussi observateur !

"Heu....Oui...C'est parce que.... Kelen était....Loin d'ici au moment de l'accident de maman, il....il a appris récemment le décès, tout ça.... Puis là, il est en ville pour quelques jours alors il est venu passer quelques jours avec moi pour faire son deuil et me présenter ses condoléances...."

Ok, c'est le mensonge le plus grotesque de toute l'histoire du mensonge ! C'était nul et pas du tout crédible ! Mais comme à chaque fois, quand il s'agit de ma mère, on évite de me poser trop de question. Surtout quand mes yeux deviennent humides et que je commence à remuer doucement le bout du nez, là, on change carrément de sujet, et ça n'a pas manqué. Gabe me caresse doucement le dos en guise de compassion puis il s'intéresse à Kelen.

"Alors, monsieur Kelen, vous.... Vous habitez loin de New-York ?"

Dit il pour se montrer gentil et poli, personnellement, je les laisse papoter entre eux pendant que je continue de m'affairer dans la boutique, m'occupant des quelques clients qui passent la porte. Au bout d'une heure, Gabe m'annonce qu'il s'en va car il doit s'occuper de sa petite soeur, il m'embrasse tendrement la joue, salue une nouvelle fois Kelen puis s'en va, me laissant seule avec le démon.

"Tu vois, ma boutique a besoin d'un bon coup de pinceaux, je te l'avais dit ! J'espère qu'après cet été, les affaires iront mieux, car sinon je ne sais pas combien de temps, je pourrais continuer à payer les charges de la librairie...."

Dis-je au-dessus de la caisse, rangeant tout mes reçus, mes tickets, mes factures.... Je regarde Kelen.

"Enfin bon, et toi, ta journée ? Tu t'es bien amusé ?"

Je ne suis pas encore remontée à l'appartement alors je n'ai pas encore eu l'occasion de voir les folies que le démon a fait cet après midi.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2699
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 2 Empty


Kelen
J'ai plusieurs milliers d'année et je vis en Enfer normalement, mais là à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis un démon et je m'en sors divinement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis enchainé à une sorcière et je le vis plutôt bien. Je profite de mes petites vacances sur terre.




Tom Ellis :copyright:️ praimfaya

J'avais ignoré les questions idiotes qu'elle avait posé en partant. Est ce que j'avais le gout des aliments en mangeant? Non mais elle était sérieuse? Bien sur que oui, pourquoi je me ferais chier à manger si je n'en avais pas besoin et que je ne ressentais rien? C'était bien parce que c'était délicieux que je me faisais plaisir comme ça. Mais je l'ignorais. Elle m'agaçait vraiment au plus haut point. J'avais besoin de sortir et de me changer un peu les idées.

Et j'avais passé une bonne journée à faire du shopping. Cette ville était vraiment fabuleuse. Je commençais à m'y plaire de plus en plus. J'allais rester là un petit moment c'était certain.

Puis j'avais fini par retrouver sa boutique. Quelle horreur... il n'y avait rien d'étonnant à ce que les gens ne rentrent pas dedans. C'était horrible. On la remarquait déjà à peine de l'extérieur et quand on entrait on avait envie de ressortir en suivant. Et elle espérait faire quelque chose de ce taudis. Je ne tardais pas à lui faire part de mon avis, continuant de saouvrer ma merveilleuse glace.

"Heu......... Gabe, je te présente Kelen, Kelen voici, Gabriel Manson mon meilleur ami. Gabe, Kelen est....heu....un.....Un....un ancien ami de ma mère."

Je me retournais avec un sourire vers le fameux Gabriel. Je ne l'avais même pas remarqué en entrant, trop aveuglé par la mocheté des lieux.

J'avais envie de rire en entendant son ami se poser des questions sur ma prétendue amitié avec sa mère. Je la laissais se débrouiller avec ça. Ce n'était pas mon problème mais le sien. Je l'avais prévenue après tout qu'elle devrait faire avec les mauvais côtés que je lui avais apporté. Et je trouvais ça beaucoup trop drôle de la voir tenter de se démener avec une histoire plausible pour expliquer ma présence.

"Alors, monsieur Kelen, vous.... Vous habitez loin de New-York ?"

- Oh oui... beaucoup, beaucoup plus au Sud. Mais j'ai eu envie de prendre un peu de vacances, de venir m'aérer l'esprit. Et d'en profiter également pour prendre des nouvelles de la fille de ma chère amie disparue.

Je lui racontais pendant un moment des histoires toutes plus inventées les unes que les autres sur ma prétendue amitié avec la mère de ma sorcière adorée, des histoires qui se passaient la plupart du temps dans des positions acrobatiques. A croire que c'était une tare qu'ils partageaient tous les deux d'être gêné dés qu'on parlait des plaisirs de la vie.

Je ne tardais pas à la rejoindre après que son ami ne soit parti.

"Tu vois, ma boutique a besoin d'un bon coup de pinceaux, je te l'avais dit ! J'espère qu'après cet été, les affaires iront mieux, car sinon je ne sais pas combien de temps, je pourrais continuer à payer les charges de la librairie...."

Je terminais ma glace et me retournais pour regarder un peu plus les lieux.

- Oui... c'est absolument horrible ici, pas étonnant que les clients ne viennent pas. Il faudrait refaire la devanture, mettre quelque chose de plus acceuillant et qui se remarque davantage. Puis refaire la déco à l'intérieur. Il faudrait que l'endroit soit plus lumineux, plus ouvert. On a l'impression de se promener dans une grotte là. Ca me rappelle la maison. Personne n'aime avoir la sensation de se promener en Enfer.

J'ignorais sa question sur ma journée. J'étais beaucoup trop occupé et excité par les idées que j'avais pour sa boutique misérable.

- Oh tu sais ce qui serait génial?!! De faire un site internet pour promouvoir cet endroit quand il sera refait. J'ai vu que pas mal de magasins faisaient ça en me baladant et ça a l'air de marcher. Tu pourrais organiser des petits événements ici, des trucs qui attireraient la foule.

Je la regardais en fronçant les sourcils.

- Pourquoi tu ne l'as pas fait encore? Et ne me dis pas que c'est une question d'argent c'est trop facile d'en avoir dans votre monde.

J'agitais la main, faisant apparaitre la jolie petite carte plaquée or que je m'étais fabriquée.

- J'ai passé ma journée à faire du shopping avec ça et personne n'a dit quoi que ce soit. Je tendais juste ça et c'était bon. Quand je pense qu'autrefois il fallait se balader avec des tonnes de pièces. Tu imagines le travail que c'était d'en fabriquer à chaque fois?

La modernité avait certains petits avantages.


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 723
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - HP - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 2 Empty


Magdalena Adams
J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis libraire et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, j'ai fais la rencontre d'un démon et je le vis plutôt bien la plupart du temps. Non c'est faux..

Maggie est une jeune femme qui s'est pratiquement élevée toute seule. Quand elle avait 14 ans, sa mère est morte dans un accident de la route. C'est du moins ce que lui a dit la police. Sa mère était libraire, elle tenait une petite libraire dans un quartier mal famé de New-York. À sa mort, Maggie a continué à s'occuper de la librairie, seule source de revenue pour elle. Sa voisine, Bertha, l'aura bien aidé, elle aide Maggie depuis le décès de sa mère, elle s'est occupée d'elle quand elle était malade et lui faisait même à manger, bref, elle lui doit beaucoup. Maggie a vite arrêté l'école pour se consacrer à la librairie, elle voudrait lui apporter un petit coup de jeune pour attirer plus de clients histoire de mettre un peu de beurre dans ses épinards. En ce moment, la situation financière de Maggie n'est pas au beau fixe, bien au contraire, elle vit de pas grand chose et ne se plaint pas. Elle vole parfois à l'étalage, elle n'en est pas fière, mais elle ne va pas non plus se flageller cent sept ans pour avoir volé une pomme ou une barre de céréales.
Depuis que Kelen est dans sa vie, tout à changer. En mieux, en pire, ça dépend des jours. En tout cas, une chose est sûre, il la sortit de cette solitude qui la pèse depuis le décès de sa mère. Il parvient à combler un vide qui jusque-là ne cessait de grossir. Il la fait rire, pleurer, la conseille, la protège. Parfois, il se moque d'elle, l'embarque dans des situations saugrenues. Ils en voient des vertes et des pas mures et grâce à lui, Maggie fait la découverte d'un monde qui jusqu'à présent, pour elle, n'existait que dans ses livres ! Et chose la plus importante et la plus irritante, il est la seule personne à l’appeler : Magdalena.

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 2 Tumblr_inline_pm4xxfYlHp1vk63ra_400


Giorgia Whigham :copyright:️ Doom Days - Google

Le moins qu'on puisse dire c'est que monsieur n'a pas bougé le petit doigt pour m'aider à me dépatouiller de mon mensonge ! Il s'est juste contenté de jubiler dans son coin en me regardant m'enfoncer encore et toujours dans un mensonge totalement absurde que mon meilleur ami a eu la politesse de croire pour ne pas me faire de peine mais je ne vais pas y échapper, il reviendra à la charge et me demandera pourquoi "cet ami" n'est toujours pas rentré chez lui.... Et là, je ne sais pas ce que je vais lui dire.... Mais chaque chose en son temps, j'ai des trucs bien plus important à gérer comme garder ma libraire et accessoirement me débarrasser d'un démon videur de frigo. Je soupire, j'imagine que les nuits tranquilles devant la télé en mangeant MA glace, c'est finit.

Une fois que Gabe est partis, j'en profite pour parler de la librairie avec Kelen. Enfin, il la critique plus qu'autre chose ce qui a le don de très vite m'agacer.

"Oui bon ça on a compris, oui il y a des travaux à faire ! Je le sais, mais comme je te l'ai déjà dit, je n'ai pas les moyens de tout refaire tout de suite. Je commence déjà par trier tous les livres, malheureusement, certains ont pris l'humidité et ne sont plus bon à la vente. Je les garde quand même, je ne jette rien. Mais quand même, il faut que je trie. Pour ce qui est de la devanture ça ne sera pas sur ma liste de priorité avant l'année prochaine ! Question de budget."

J'hausse les épaules, c'est pas rigolo d'être pauvre mais c'est la vie. Je me dis que je ne peux pas tout faire comme je le veux quand je le veux, certes, mais tout vient à point à qui sait attendre, je finirais par avoir la librairie de mes rêves.

Je compte la caisse pendant qu'il me parle de ses nouvelles idées, ignorant mes questions comme si ce que je lui raconte ne lui passe à deux mille au-dessus de la tête. C'est sans doute le cas. Je roule des yeux en continuant de compter. Petite recette du jour, je soupire. Je finis par arquer un sourcil quand il me parle de site internet.

"Quoi tu connais ce genre de technologie ?! T'as vécu genre au temps des dinosaures ?!"

Dis-je avec insolence et un sourire provocateur. Bah, on peut être deux à s'emmerder. Je suis surprise quand il se met à me demander pourquoi je n'ai pas encore fait de site internet. Je me mets à bégayer comme si j'avais des comptes à lui rendre.

"Je...Heu...Ma mère n'était pas très fan de technologie, regarde un peu l'état notre ordi, il doit être plus vieux que toi ! J'ai un ordinateur portable mais il n'est pas génial non plus."

Je le regarde me brandir une carte de crédit avec un air victorieux. Il me raconte sa journée et je fronce les sourcils.

"Comment as-tu eu cette carte ?! Je veux dire, cette carte ne peux pas apparaître et pleine à craquer d'argent et n'appartenir à personne.... C'est....C'est impossible !"

Les banques ne remarqueront pas l'arnaque ? Est-ce que c'est bien de faire ce genre de choses ?! Je suis une honnête citoyenne ok ! Ce genre de chose, je n'y avais jamais pensé ! En fait, c'est comme les faussaires, non ? J'en sais rien, je vais finir ma vie en prison à cause d'un démon ! Si je raconte ça au juge, je finirais dans un asile !

"Et en plus t'as vraiment fait du shopping avec cette....cette.... Je ne sais même pas ce que c'est tellement elle ne me parait pas réelle !"

Et pourtant elle l'est bel et bien puisque je la tiens entre mes mains et qu'elle est aussi resplendissante que n'importe qu'elle autre carte qui sentirait bon l'argent.... Cependant, je n'en veux pas, ça ne me parait pas honnête tout ça. Je la lui rends en faisant une mine de désapprobation.

Je rassemble mes affaires puis je ferme la librairie derrière nous en sortant. Je baisse la grille puis m'oriente vers la porte juste à côté de la librairie, j'insère la clef pour entrer dans le hall de ce petit immeuble de seulement un étage. En réalité, c'est le dessus de la boutique mais l'ancien propriétaire à trouver judicieux de se faire un peu plus d'argent. Il n'a eu tort, rien qu'à moi seule je lui paye le loyer de l'appartement et de la librairie et Bertha lui verse le loyer de l'appartement d'en face. Je pense que lui n'aura pas à se soucier de ses problèmes financiers jusqu'à la fin de sa vie. Ou jusqu'à ce que je me retrouve dans l'incapacité de lui donner ce que je lui dois. Croisons les doigts pour ne jamais en arriver là.

Je monte les quelques marches puis arrive sur le pas de ma porte d'entrée que j'ouvre rapidement. Et voilà, mon chez-moi. Ou devrais-je dire, notre chez-nous ?! Non, non ! Mon chez moi !

"Alors, qu'est-ce que tu as acheté pendant ton shopping ?"

Je pose mes clefs dans le vide-poche puis je me dirige vers la cuisine pour me prendre à boire. Quelle agréable surprise de voir le frigo rempli ! Je ne perds pas une seconde pour inspecter les placards qui eux aussi sont remplis à craquer !

"Oooooh tu as fait les courses ! Ça c'est super ! Merci beaucoup ! Bien que ça soit avec ton argent diabolique."

Dis-je pour l'embêter en souriant en coin. Je me sers à boire et lui demande ce qu'il veut histoire que je le serve aussi tant qu'on y est. Une fois servis, je vais m'écrouler sur le canapé.

Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2699
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 2 Empty


Kelen
J'ai plusieurs milliers d'année et je vis en Enfer normalement, mais là à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis un démon et je m'en sors divinement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis enchainé à une sorcière et je le vis plutôt bien. Je profite de mes petites vacances sur terre.




Tom Ellis :copyright:️ praimfaya

L'argent, l'argent encore l'argent. Elle ne faisait que parler de ça. Elle se mettait vraiment beaucoup trop de limites. Fichtre mais qu'est ce qu'elle pouvait être agaçante et ennuyante. J'étais probablement tombé sur une des pires sorcières que j'avais vu jusqu'à présent. Peut être pas la pire mais... je m'ennuyais déjà avec elle, elle était beaucoup trop rabat joie. Heureusement que la ville était si fantastique ça compensait largement ce désagrément à être coincé avec elle.

Je passais au dessus de sa blague nulle sur mon âge. Ce n'était pas parce que j'avais vécu de nombreux siècles derrière moi que je ne pouvais pas évoluer avec mon temps. J'étais même plus évolué que sa défunte mère qui refusait de faire un site internet et qui avait un ordinateur horrible. Non mais tout était horrible dans cette boutique. Et c'était moi qu'elle traitait de dinosaure alors qu'elle s'acharnait à vouloir vivre dans ce vieux taudis glauque.

Je la narguais avec ma petite carte. Bien sur que non ce n'était pas impossible. C'était seulement de la magie. Je créé de l'argent avec cette petite carte. Je ne volais pas ce que j'achetais. Je fabriquais juste autrement l'argent qu'elle. Elle gagnait son argent en se tuant à vendre des livres moisis dans une boutique tout aussi moisie. Moi je le gagnais par magie. Je préférais largement ma méthode. Je me fatiguais moins. J'avais plus de temps libre. Et j'avais un budget illimité. J'étais gagnant.

Je la suivais hors de sa boutique, la suivant dans son appartement. Je la laissais découvrir ce que j'avais acheté. Je m'étais fait plaisir avec les courses, prenant un peu tout ce qui me tentait et ce qui me passait sous la main. Et j'avais surtout acheté des glaces. J'adorais ce truc depuis que j'y avais gouté.

Je ne relevais pas la remarque sur mon argent diabolique. Elle était simplement jalouse parce que je savais le faire et pas elle.

J'allais me servir un verre de whisky quand elle me proposa à boire. Je m'étais acheté plusieurs bouteilles d'alcool. Sa réserve était beaucoup trop petite et je l'avais vidé pendant la nuit. Comment pouvait on survivre avec si peu d'alcool dans sa maison?

- J'ai acheté quelques petites choses pour toi aussi. Je les ai mis dans ta chambre.

Peut être qu'elle me ferait un défilé de lingerie pour me montrer. Même si elle ne faisait que me montrer les robes pour le moment ça me convenait aussi. Elles étaient assez courtes pour exciter mon imagination.

Je m'installais dans son canapé en poussant un soupir de satisfaction.

- Il est sympa ton ami. Ce Gabriel... un peu prude lui aussi mais c'est certainement pour ça que vous vous entendez si bien.

Je haussais les épaules, buvant une gorgée de mon verre de whisky. J'attendais qu'elle revienne de sa chambre pour avoir ses réactions face à mes achats.



Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 723
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - HP - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 2 Empty


Magdalena Adams
J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis libraire et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, j'ai fais la rencontre d'un démon et je le vis plutôt bien la plupart du temps. Non c'est faux..

Maggie est une jeune femme qui s'est pratiquement élevée toute seule. Quand elle avait 14 ans, sa mère est morte dans un accident de la route. C'est du moins ce que lui a dit la police. Sa mère était libraire, elle tenait une petite libraire dans un quartier mal famé de New-York. À sa mort, Maggie a continué à s'occuper de la librairie, seule source de revenue pour elle. Sa voisine, Bertha, l'aura bien aidé, elle aide Maggie depuis le décès de sa mère, elle s'est occupée d'elle quand elle était malade et lui faisait même à manger, bref, elle lui doit beaucoup. Maggie a vite arrêté l'école pour se consacrer à la librairie, elle voudrait lui apporter un petit coup de jeune pour attirer plus de clients histoire de mettre un peu de beurre dans ses épinards. En ce moment, la situation financière de Maggie n'est pas au beau fixe, bien au contraire, elle vit de pas grand chose et ne se plaint pas. Elle vole parfois à l'étalage, elle n'en est pas fière, mais elle ne va pas non plus se flageller cent sept ans pour avoir volé une pomme ou une barre de céréales.
Depuis que Kelen est dans sa vie, tout à changer. En mieux, en pire, ça dépend des jours. En tout cas, une chose est sûre, il la sortit de cette solitude qui la pèse depuis le décès de sa mère. Il parvient à combler un vide qui jusque-là ne cessait de grossir. Il la fait rire, pleurer, la conseille, la protège. Parfois, il se moque d'elle, l'embarque dans des situations saugrenues. Ils en voient des vertes et des pas mures et grâce à lui, Maggie fait la découverte d'un monde qui jusqu'à présent, pour elle, n'existait que dans ses livres ! Et chose la plus importante et la plus irritante, il est la seule personne à l’appeler : Magdalena.

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 2 Tumblr_inline_pm4xxfYlHp1vk63ra_400


Giorgia Whigham :copyright:️ Doom Days - Google

Je le laisse se servir son verre pendant que je commence à boire le mien, je l'écoute parler en le regardant du coin de l'œil.

"Ah oui ? Tu n'aurais pas dû ! Merci !"

Dis-je poliment mais aussi un peu touchée de l'attention. Comme quoi, les démons ne sont pas si mauvais qu'on le dit. Kelen a du bon en lui, j'en suis sûre.

Je me dirige rapidement vers ma chambre, hâte de voir ce qu'il m'a prit ! En plus, j'adore les surprises donc je suis vraiment enchantée de la tournure des événements. J'arrive dans la chambre et je vois sur le lit des paquets de magasins de vêtements. Dont l'un que je reconnais, c'est une boutique de lingerie. Ok. Mon sourire se fane, je me dirige lentement vers le lit et vide les paquets sur ma couverture, des robes courtes et des ensembles de sous vêtements.... Encore les robes.... Elles sont courtes, belles mais courtes, je ne mets pas de truc aussi court, en fait je mets rien d'autre que mes jeans et mes survets et je suis bien dedans. Quoi c'est un message ?! Je suis pas aussi canon que les sorcières qu'il s'envoyait ?!

Je reviens dans le salon comme une furie avec tout son bric-à-brac vulgaire.

"Connard ! Je t'ai déjà dit qu'on couchera pas ensemble ! Alors va offrir tes obscénités à quelqu'un que ça intéresse ! Jamais de la vie je porterais des trucs comme ça et encore moins pour toi !"

Je le fusille du regard avant de retourner dans ma chambre en claquant la porte. S'il me trouvait chiante jusqu'à présente, ça ne fait que commencer. J'ai perdu ma mère à 14 ans, j'ai pas vraiment eu de personne à qui faire ce genre de petite crise d'adolescence. C'est donc Kelen qui va s'y coller. Leçon d'une bonne crise d'ado n°1 : TOUJOURS claquer les portes pour signaler sa colère/tristesse.

Perso, je suis un peu les deux. Je sais déjà que j'ai pas le dernier look à la mode mais j'ai appris à m'accepter comme je suis car ma mère et Bertha m'ont toujours appris que c'était ce qu'il y avait de mieux à faire. Alors ok, mes culottes Harry Potter en coton font pas rêver mais moi je les aime bien. Et certes je pourrais arrêter d'acheter des t-shirt trop grand au rayon mec mais.... je les aime bien. Puis j'ai pas à lui plaire ! Il est personne pour me donner des conseils de mode, non mais je rêve !

J'oscille entre la colère et la tristesse, d'un côté je complexe, de l'autre je lui en veux. Saleté de démon fouteur de merde. Je fais les cents pas dans ma chambre quand je suis en colère puis je me jette sur mon lit quand je suis triste. Heureusement que ma peluche Simba est là pour encaisser ma colère.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2699
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 2 Empty


Kelen
J'ai plusieurs milliers d'année et je vis en Enfer normalement, mais là à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis un démon et je m'en sors divinement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis enchainé à une sorcière et je le vis plutôt bien. Je profite de mes petites vacances sur terre.




Tom Ellis :copyright:️ praimfaya

"Ah oui ? Tu n'aurais pas dû ! Merci !"

Oh ce n'était pas grand chose, juste quelques vêtements histoire qu'elle se mette un peu plus en valeur. Il était temps de faire quelque chose pour son style vestimentaire d'un goût plus que douteux. Après je m'occuperais aussi de la décoration de sa librairie, horrible. Je pouvais aussi me charger ensuite de son appartement. Et surtout de sa chambre. Comment pouvait on vivre avec autant de peluches autour de soi? Dans le genre tue l'amour entre les peluches et les sous vêtements... un vrai carnage.

"Connard ! Je t'ai déjà dit qu'on couchera pas ensemble ! Alors va offrir tes obscénités à quelqu'un que ça intéresse ! Jamais de la vie je porterais des trucs comme ça et encore moins pour toi !"

Je soupirais en levant les yeux au ciel en l'entendant faire sa petite crise, partant en claquant la porte. Non mais quelle ingratitude vraiment. Je remplissais ses placards. J'achetais de jolies affaires pour elle et voilà comment elle me remerciait. Quelle ingratitude vraiment! J'étais décidément très mal tombé avec cette sorcière.

Je lui laissais quelques minutes pour se calmer avant de tout simplement apparaitre dans sa chambre. C'était beaucoup plus drôle de jouer le coup de la surprise. Je m'installais sur son fauteuil, les jambes élégament croisées alors que je faisais lentement tourner le whisky dans mon verre avant de le savourer.

- Est ce donc ainsi que ta chère mère t'as appris à remercier les personnes qui te faisaient un présent? En les traitant de connard?

Je haussais un sourcil tout en la regardant.

- Ce ne sont pas des obscénités comme tu le dis si bien. C'est de la lingerie, de la lingerie fine et assez chère même. Il n'y a rien de vulgaire là dedans. Ce sont des sous vêtements tout à fait convenable. Je ne t'ai pas offert de tenue en latex ou en cuir, pas de fouet, de menottes ou tout autre objet sadomasochiste. Ce ne sont que des sous vêtements, de très beaux sous vêtements qui t'iront à ravir j'en suis certain.

Je lui fis un petit clin d'oeil avant de continuer.

- Je ne te demandais pas de coucher avec moi ou même de me faire un défilé, même si j'aurais apprécié l'attention.

Je soupirais alors que je sentais qu'elle était sur le point d'exploser à nouveau.

- Et par pitié arrête de hurler sans cesse. Tu commences à me donner mal à la tête. Tu ne devrais pas plutôt... faire à manger ou... non mieux, commander des pizzas!! J'en ai pas gouté encore mais ça a l'air super.

En tout cas Joey il semblait trouver ça vraiment délicieux et je commençais à me dire que son jugement en matière de nourriture était plutôt bon.


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Cheval de Troie
Cheval de Troie
Féminin MESSAGES : 723
INSCRIPTION : 08/02/2020
ÂGE : 25
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Disney - HP - Surnaturel - Mythologie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Narnia

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 2 Empty


Magdalena Adams
J'ai 19 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis libraire et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma malchance, j'ai fais la rencontre d'un démon et je le vis plutôt bien la plupart du temps. Non c'est faux..

Maggie est une jeune femme qui s'est pratiquement élevée toute seule. Quand elle avait 14 ans, sa mère est morte dans un accident de la route. C'est du moins ce que lui a dit la police. Sa mère était libraire, elle tenait une petite libraire dans un quartier mal famé de New-York. À sa mort, Maggie a continué à s'occuper de la librairie, seule source de revenue pour elle. Sa voisine, Bertha, l'aura bien aidé, elle aide Maggie depuis le décès de sa mère, elle s'est occupée d'elle quand elle était malade et lui faisait même à manger, bref, elle lui doit beaucoup. Maggie a vite arrêté l'école pour se consacrer à la librairie, elle voudrait lui apporter un petit coup de jeune pour attirer plus de clients histoire de mettre un peu de beurre dans ses épinards. En ce moment, la situation financière de Maggie n'est pas au beau fixe, bien au contraire, elle vit de pas grand chose et ne se plaint pas. Elle vole parfois à l'étalage, elle n'en est pas fière, mais elle ne va pas non plus se flageller cent sept ans pour avoir volé une pomme ou une barre de céréales.
Depuis que Kelen est dans sa vie, tout à changer. En mieux, en pire, ça dépend des jours. En tout cas, une chose est sûre, il la sortit de cette solitude qui la pèse depuis le décès de sa mère. Il parvient à combler un vide qui jusque-là ne cessait de grossir. Il la fait rire, pleurer, la conseille, la protège. Parfois, il se moque d'elle, l'embarque dans des situations saugrenues. Ils en voient des vertes et des pas mures et grâce à lui, Maggie fait la découverte d'un monde qui jusqu'à présent, pour elle, n'existait que dans ses livres ! Et chose la plus importante et la plus irritante, il est la seule personne à l’appeler : Magdalena.

On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 2 Tumblr_inline_pm4xxfYlHp1vk63ra_400


Giorgia Whigham :copyright:️ Doom Days - Google

Je continue de faire les cent pas dans ma chambre en fulminant. Je suis furieuse qu'il ose me faire ce genre de cadeaux totalement déplacés ! S...Si j'avais envie de m'acheter ce genre de sous vêtements, je me les serais achetés ! Avec quoi ?! C'est pas ça qui compte, c'est que j'ai choisi de porter ce genre de vêtement et je ne vois pas pourquoi je devrais en changer ! Amen ma fille, t'as bien raison ! Si tu veux être sapée comme une gargouille, c'est toi que ça regarde ! Ouais ! Et !?!!

Je sors de mes pensées quand subitement je vois Kelen assit dans ma chambre. Je ne suis même plus surprise. Il est là, assit confortablement à siroter son whisky tout en me reprochant à moi d'être ingrate !
Je pointe un doigt menaçant en le fusillant du regard et d'une voix tranchante je lui dis :

"Ne parle plus jamais de ma mère."

S'il y a bien quelque chose avec laquelle je ne plaisante pas, c'est bien ça, ma mère était un ange et son absence me fait souffrir chaque jour, aussi, je lui interdis de parler de ma mère en ces termes. Dans tout les termes. En fait, qu'il parle pas d'elle, c'est mieux !

Je croise les bras quand il tente de justifier ces achats en me disant qu'ils ne sont pas vulgaire puisqu'ils ne sont pas en latex ou en cuir. Je roule des yeux, exaspérée et pourtant je ne peux m'empêcher de rougir légèrement. Je vois pas pourquoi on est encore en train de parler de sous vêtements. De mes sous vêtements en plus !

"Je....Je me fiche pas mal qu'ils soient en soie, en cuir ou en polystyrène ! Je m'habille comme je l'entends et si ça ne te plait pas et bien tant mieux ! Ça me fera une raison de plus de continuer à porter mon sweat à capuche PanPan !"

J'aurais pu choisir ma culotte La Belle et Le Clochard comme exemple mais... J'ai pas envie qu'il sache à quoi ressemble mes culottes. Puis rien que d'y penser, je commence à rougir alors c'est bon, on peut clore le débat sur mes goûts vestimentaires ?!

Et là il me demande d'arrêter de hurler ! Je....Je rêve. Vraiment j'hallucine ! Le mec me fait péter les plombs puis il me demande d'arrêter de hurler ! Pire que ça, il me demande carrément d'aller lui faire à manger ! Mais je suis dans un film !

"Aller c'est bon, casse-toi !"

Dis-je en le tirant par le bras pour le lever du fauteuil, je renverse son whisky par la même occasion, bien fait pour lui.

"Je suis pas ta bonne, t'as qu'à te faire à manger tout seul !"

J'ouvre la porte de ma chambre, le fou à la porte et ensuite je la claque bien fort. On n'oublie pas la Leçon n°1 les enfants.

Puis je me jette sur mon lit en soupirant. Je sors une barre de chocolat de sous mon oreiller et la grignote pour chasser ma déprime. Manger pour oublier : Leçon n°2 de la parfaite crise d'ado. Je prends ensuite mon portable et appelle Gabe.

"Allo ?"
"Ouais, ça va ?"
"Ouaip et toi ?"

Je regarde vers la porte.

"Mouais, ça va."
"Qu'est-ce qu'il y a ?"

J'entends qu'il joue à la console.

"Baaah rien t'inquiète."

Silence.....

"Gabe, tu trouves que.... que je m'habille comme une gargouille ?"

Il met le jeu en pause pour être sûr de bien avoir entendu.

"Quoi ?! Mais non, qu'est-ce que tu racontes, tu t'habilles pas comme une gargouille, moi j'aime bien ta façon de t'habiller."

Je souris, attendrie, alors que je l'entends reprendre son jeu.

"Ouais mais ça compte pas, t'as aimé aussi mon déguisement de la Fée Clochette alors que c'était le pire déguisement de l'histoire du déguisement, il était complètement raté Gabe !"

Il rit légèrement à ce souvenir, on devait avoir huit ans.

"Tu vois, tu dis n'importe quoi encore, t'étais trop mignonne avec tes ailes tombantes, on aurait dit la Fée Clochette après qu'elle ait affrontée un super Big Boss !"

Maintenant c'est moi qui ris.

"T'es con !"
"Ouaip mais c'est pour ça que tu m'adores. Alors, ça va mieux ?"
"Oui....Merci."
"Pas de quoi. Bien que j'aurais préféré que tu m'appelles avant de commencer à bouffer comme la grosse que tu es. Tu devais pas faire un régime soi-disant ?!"

Je stoppe ma main à mi-chemin de ma bouche. Putain, il me connait trop bien ! Et c'est moi la sorcière dans l'histoire ?! Comment il sait que j'étais en train de manger !

"Putain mais t'es une sorcière wesh ! Comment tu savais que je mangeais ?!"
"Je te connais Maggie ! Au fait, l'ami de ta mère est toujours là ?"
"Ouais...."
"C'est à cause de lui que tu vas pas bien ? Il t'emmerde ?"

Le ton de sa voix a changé, il semble inquiet, protecteur. Je roule des yeux.

"Non, non, du tout. Coucher Rex ! T'inquiète."
"Ok. Bon. Et il va rester combien de temps ?"

J'hausse les épaules.

"Je...Je ne sais pas trop. Il... Il a du travail à faire dans la ville et c'est mieux pour lui d'être ici que de payer l'hotel...."
"MOUAIS !"
"Roooooh, tu sais bien que ma mère aurait dit la même chose."
".............Mouais, c'est vrai. Bon, ça marche, mais fait quand même attention à toi, tu le connais pas ce type."
"Oui, ne t'inquiète pas."
"Demain on se fait toujours notre soirée film d'horreur ?"
"Bhein oui ! En plus mes placards sont pleins, Kelen a fait des courses !"
"Cool ! On va se péter le bide ! Enfin moi, parce que toi, régime, régime !"
"Connard..."
"Haha je rigole ! Bon, je ramène des films et du pop corn alors !"
"Ouaip, comme d'hab."
"Demain je ramène toujours le petit dej ?"
"Gabe, c'est pas parce que Kelen est ici qu'on va changer nos habitudes."

Je l'entends hausser les épaules.

"J'en sais rien moi ! Bon bhein je passe demain avec les donnuts."
"Ça marche, on fait comme d'hab. C'est à ton tour de dire bonne nuit."
"Bonne nuit !"
"Dors bien !"
"Rêve de belles punaises cette nuit !"
"Haha, je t'aime trop !"

Puis je raccroche en souriant. Ça va déjà mieux. Je soupire encore puis je finis par sortir de ma chambre, je vois que Kelen a fait apparaître une pizza, je la regarde avec envie mais je préfère me faire une salade. Rien à voir avec la boutade de Gabe, c'est juste que j'ai envie de manger sainement ce soir. MAIS OUI BIEN SÛR. Au début j'ignore le démon puis finalement, je décide de ne pas rester en froid avec lui pour une histoire de culotte. N'y pense pas Maggie, sinon tu vas te remettre à rougir. Je ferme le frigo après avoir sortie ma salade et des tomates, je pose le tout sur le comptoir et regarde Kelen assit sur le canapé. J'hausse les épaules en repensant à ce qu'il m'a dit plus tôt.

"Gabe n'est pas prude, il est charmant, adorable, gentil, doux et respectueux. C'est tout. Des qualités qui t'échappent."

Dis-je en commençant à découper mes tomates pour les mettre dans un saladier avant de faire de même pour ma salade.


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


On ne choisit pas son démon. [ft Beloved] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
On ne choisit pas son démon. [ft Beloved]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: