Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Never give up [ft. Clionestra] - Page 16 EmptyAujourd'hui à 10:18 par Manhattan Redlish

» Vermines & Rage
Never give up [ft. Clionestra] - Page 16 EmptyAujourd'hui à 1:11 par Snardat

» Eyes contact (ft Clionestra)
Never give up [ft. Clionestra] - Page 16 EmptyHier à 23:45 par Clionestra

» Recherche lien H/H
Never give up [ft. Clionestra] - Page 16 EmptyHier à 23:11 par Raton

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
Never give up [ft. Clionestra] - Page 16 EmptyHier à 22:47 par Lulu

» Love isn't soft, like those poets say. ... (avec Gina)
Never give up [ft. Clionestra] - Page 16 EmptyHier à 20:24 par Clionestra

» La honte n'est pas là où elle devrait être ! [PV Lullaby] +18
Never give up [ft. Clionestra] - Page 16 EmptyHier à 18:02 par Elsy Lullaby

» Un Orque du Mordor
Never give up [ft. Clionestra] - Page 16 EmptyHier à 14:15 par Snardat

» Sugar in my teeth, demons in my dreams
Never give up [ft. Clionestra] - Page 16 EmptyHier à 11:20 par Senara

-55%
Le deal à ne pas rater :
Coffret d’outils – STANLEY – STMT0-74101 – 38 pièces – ...
21.99 € 49.04 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Never give up [ft. Clionestra]

Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Mar 31 Oct - 0:32

Nathan
Moyes

J'ai 27 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis kinésithérapeute dans la rééducation et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi

Never give up [ft. Clionestra] - Page 16 Oyxo
Depuis la mort de son meilleur ami, Will, Nathan est en dépression. S'il arrive bien à le cacher à sa famille, il n'arrive cependant pas toujours à le ressentir. Il a été pendant deux ans le kiné de Will avant que celui-ci ne décide de mettre fin à ses jours en Suisse. Depuis, il n'arrive plus à voir les handicaps comme des obstacles à surmonter, mais comme une inévitable chute vers la mort.

Il a une petite soeur, Mary, qui a quatorze ans, et qui est né avec une malformation du dos. Depuis la mort de Will, il a peur qu'elle ne fasse pareil,  surtout qu'il sait qu'elle n'est pas heureuse. Ils vivent avec leur grand-père.

Nathan fait des combats sauvages quand sa colère dépasse sa tristesse et qu'il n'arrive plus à rien contrôler ...mais d'habitude personne ne le remarque.
Il avait besoin d’elle. Il avait besoin parce qu’il ne serait même pas rester debout sans son soutien à l’instant. Il avait l’impression d’avoir perdu de l’énergie. Toute son énergie. Parce qu’il était allé sur une tombe ? C’était si stupide. C’était rien. Ce n’était pas comme s’il avait fait réellement quelque chose de sa vie.. Il était allé sur une tombe pour parler à un mort qui ne l’entendrait pas… Et pourtant, il avait vraiment l’impression que quelque chose avait quitté son corps, qu’un poids en moins se faisait sur ses épaules et le laisser désorienté … alors vraiment, sans elle, il ne sait pas s’il aurait eu la force de sortir. Il sourit aux paroles de la jeune femme. Beaucoup plus sexy ? Il accepte le compliment, et les autres phrases qu’elle avait dit, avec gratitude. Cela lui faisait du bien de savoir qu’on l’avait choisi lui, parmi la montagne de personne meilleur que lui, Billie avait voulu être en couple avec lui. Construire quelque chose avec lui… alors il était heureux en sortant de ce cimetière, fatigué mais heureux. Elle avait raison.

- C’était parce qu’il ne supportait de voir la souffrance des autres. Il ne supportait pas voir ses parents souffrirent. C’était un accident, causé par le père de William, et chaque fois que son père posait les yeux sur lui, William savait que la vilaine culpabilité faisait grincer les dents de son père.

Le père de William avait, pour Nathan, une grande force. Il ne sait pas comment il aurait fait pour continuer à vivre à sa place. Déjà qu’il avait eu du mal avec un ami qui se donne la mort assisté par des médecins … mais alors si c’était son fils, qui se donne la mort à cause de lui … Il pense qu’il aurait rapidement suivi… mais sur la tombe du caveau, il n’y avait pas d’autres noms que celui de William et de ses grands-parents. Il finit par prendre la main de la jeune femme avec plus de douceur et prendre son téléphone de l’autre. Son sac à dos pour la randonnée à venir sur le dos, il se déplace dans des petits chemins qui remontent une montagne avec la forêt en son centre. Même si la forêt était très broussailleuse, on pouvait suivre le chemin marquer pour arriver jusqu’au panorama. Là, il y avait un plateau de verdure avec quelques tables de pique nique et une vue imprenable sur des montages, petites mais mignonnes qui permettaient un jolie paysage. Il observe le paysage avant de retourner ses yeux vers elle. C’était elle le plus jolie des paysages, il se penche et l’embrasse. Il avait l’impression, parfois quand il la regarde, de voir de la souffrance, de la maladie ou de la fatigue autre dans ses yeux … mais son subconscient le protège de la réalité et s’empêche de poser des questions qui fâchent.

- Alors comment ça avance pour ton expo ? La pièce maitresse est bientôt terminée ? Tu me l’a montrera en avant première ?  


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Mar 31 Oct - 16:09

Billie Hartings
J'ai 25 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon  inintérêt complet pour la chose et mon "handicap", je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Never give up [ft. Clionestra] - Page 16 777216627196b298ce668e3bb58e6b09

Ca expliquait un peu tout, le fait que William n'aimait pas voir les autres souffrir. Il devait tenir énormément à Nathan, comment ne pas l'aimer d'ailleurs? Il n'avait pas voulu voir son meilleur ami souffrir en lui apprenant qu'il partait pour se suicider. C'était peut être lâche et je pouvais comprendre pourquoi Nathan lui en voulait mais je pouvais aussi comprendre le choix de Will. La douleur resterait cependant bien présente. Il n'avait pas pu lui dire adieu correctement et ça resterait dur pour lui. Mais j'espérais qu'il puisse le surmonter. Je voulais être là pour l'aider à traverser tout ça.

Je le suivis, restant collé contre lui tandis que nous marchions hors du cimetière. Je le suivis jusqu'à des petites tables de pique nique avec une vue splendide sur les alentours. Nous étions peut être venus dans un cimetière mais l'endroit restait absolument splendide. C'était un bel endroit, calme et reposant. Il y avait pire comme emplacement pour reposer en paix.

Je m'installais à ses côtés, l'aidant à déballer les plats pour le pique nique. Je souris doucement alors qu'il venait me parler de l'avancée de mon expo.

- Ca avance bien oui. La pièce maitresse est presque terminée. Je pense que d'ici la fin de la semaine ça devrait être bon. J'ai juste une autre toile que j'aimerais peindre et j'aurais terminé. Et heureusement parce que l'expo doit commencer dans dix jours. Il me faudra quelques jours pour tout organiser avec la galériste, faire la mise en place,... Tu viendras avec moi?

Je ne me voyais pas faire une expo sans qu'il soit à mes côtés. Il était mon petit ami désormais. Il faisait partie de ma vie. J'avais besoin de lui dans les moments importants de ma vie et celui ci en était un.

Je commençais à manger tranquillement. Je prenais mon temps pour tester la sensibilité de mon estomac. J'avais un peu trop peur de me mettre à vomir à nouveau. Je ne voulais pas le faire maintenant, surtout pas devant lui. Je ne voulais pas qu'il s'inquiète. Il était déjà entrain de traverser un moment difficile. Il n'avait pas besoin que j'en rajoute une couche avec mes soucis de chimio.

- Tu as prévu quoi pour le reste de la journée? Tu crois que... que tu voudrais passer chez moi ce soir. Je pourrais te montrer mes toiles. Et... on pourrait passer la soirée ensemble...

Sous entendu, énorme sous entendu... j'avais envie qu'il passe la nuit avec moi.

Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Mer 1 Nov - 20:27

Nathan
Moyes

J'ai 27 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis kinésithérapeute dans la rééducation et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi

Never give up [ft. Clionestra] - Page 16 Oyxo
Depuis la mort de son meilleur ami, Will, Nathan est en dépression. S'il arrive bien à le cacher à sa famille, il n'arrive cependant pas toujours à le ressentir. Il a été pendant deux ans le kiné de Will avant que celui-ci ne décide de mettre fin à ses jours en Suisse. Depuis, il n'arrive plus à voir les handicaps comme des obstacles à surmonter, mais comme une inévitable chute vers la mort.

Il a une petite soeur, Mary, qui a quatorze ans, et qui est né avec une malformation du dos. Depuis la mort de Will, il a peur qu'elle ne fasse pareil,  surtout qu'il sait qu'elle n'est pas heureuse. Ils vivent avec leur grand-père.

Nathan fait des combats sauvages quand sa colère dépasse sa tristesse et qu'il n'arrive plus à rien contrôler ...mais d'habitude personne ne le remarque.
- Une autre toile ? dit-il en piquant une chips, tu veux m’en parler ? Et avec plaisir pour venir avec toi, et même t’aider si jamais je peux fournir mon aide pour quelque chose, tu le sais.

Il ne savait peut-être pas peindre, il avait essayé de faire une maison y a plusieurs jours, et clairement sa petite sœur à trois ans savait faire mieux que lui, mais il savait faire des choses de ses mains. Il était doué pour masser et faire disparaître les tensions, mais il savait aussi monter des meubles, percer des trous, faire des rangements, et avait assez de force pour porter des cartons. Il ne dit pas qu’il était superman, mais il pouvait donc aider. Billie était la pharaonne et le scribe qui faisait les plans de la pyramide, lui était l’esclave qui la monter. C’était assez imagé, et l’idée le fit sourire en croquant dans une autre chips. Il s’assoit à ses côtés et regarde l’horizon clair des petites montagnes. Pas besoin d’aller voir le mont blanc ou d’autres monts reconnus. Cette petite montagne très modeste était déjà un bonheur alors qu’il en respirait l’air frais.

- Pour le reste de la journée, j’ai simplement prévu de rester avec toi. Je pensais m’attarder plus sur …

La tombe de William. Mais il n’arrivait pas à le dire. Il pensait y aller, lui parler longuement, pleurer, parler encore puis profiter de sa copine. A la place de quoi il avait eu envie de partir. Parce qu’une fois qu’il eut fait la présentation, il n’avait pas l’impression d’être à sa place pour parler à son ami. Il faudrait qu’il réfléchisse à cela une fois qu’il serait plus reposer dans son esprit.

- Mais je n’ai rien prévu, et j’avais peur de fatigué si je faisais quoi que ce soit après.

La fatigue émotionnelle pouvait parfois faire des ravages. Il avait eu peur de perdre toute son énergie et de ne rien pouvoir faire. Il ne tenait que pour ne pas s’effondrer devant elle. Mais l’idée de se détacher d’elle, pour la laisser libre pendant qu’il se repose, ne lui avait même pas effleuré la surface de sa conscience.

- Et avec plaisir. Je serais ravi de passer chez toi, de voir tes toiles et de passer le reste de ma soirée avec toi, et plus encore si tu veux de moi.

Pas de sous-entendu pour lui. Si Billie veut qu’il reste toute la nuit, pour un câlin sportif ou simplement tendre et platonique, il dit oui. Il n’avait pas envie de la quitter de trop loin. Il n’avait aucune envie de la laisser aujourd’hui, ni demain, ni jamais. Ce genre d’attachement nouveau lui faisait du bien. Il s’approche et embrasse sa joue alors qu’ils finissent de manger en parlant de tout et de rien, mais surtout de comment il pourrait aider. Il fit bien comprendre qu’il avait envie d’être impliqué, si elle le souhaitait, et à hauteur de ses moyens, dans tous les projets artistiques de la jeune femme. Ils finissent de manger, donc, rangèrent avec attention pour ne rien laisser dans la nature et se promenèrent encore une petite demi-heure. Il y avait quelque chose dans les bois de reposant. Son bras sur sa nuque, il la tenait contre lui alors qu’il l’embrassait plusieurs fois sur le crâne, quand elle disait quelque chose d’adorable, sur la joue, quand elle disait quelque chose de mignon, ou même les lèvres, quand elle disait quelque chose de sexy. Ils rièrent aussi d’un peu tout. Nathan un peu moins qu’à son apogée, mais il ne s’excusa pas. Il faisait autant que possible l’impasse sur ses sentiments, sans les oubliés non plus. Billie voulait une personne avec elle qui soit stable. Et pour ça, Nathan devait accepter tout ce qui le traverse. Une fois devant la voiture, il lui ouvrit la portière.

- Le carrosse de Madame, dit-il en faisant une révérence avant de rejoindre la place conducteur. Tu veux que l’on prenne à emporter quelque part pour ce soir ? Tant qu’à être sur le route, on pourrait prendre en passant.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Jeu 2 Nov - 16:13

Billie Hartings
J'ai 25 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon  inintérêt complet pour la chose et mon "handicap", je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Never give up [ft. Clionestra] - Page 16 777216627196b298ce668e3bb58e6b09

- La dernière, je pense que je représenterais le visage d'un enfant. Un petit garçon ou une petite fille, je ne suis pas décidée encore. Mais je dois d'abord finir ma toile actuelle.

Ma plus belle toile. Elle avait une importance toute particulière. Elle représentait une personne à qui je tenais énormément. Je ne peindrais pas de portrait aussi important de toute ma vie. Et celui là, je ne le vendrais jamais.

Le reste du repas se déroula dans une bonne ambiance. On discutait tranquillement de tout et de rien. J'étais ravie de voir qu'il était d'accord pour passer la soirée avec moi. Il avait compris le sous entendu. En même temps, je n'avais pas été très discrète et je n'avais pas voulu l'être. Après le week end que nous avions passé tous les deux, nous avions largement dépassé le stade des petits sous entendus. Je voulais passer du temps avec lui et je n'allais pas m'en cacher.

Je l'aidais ensuite à tout remballer avant de retourner à la voiture avec lui. J'espérais que cette sortie lui avait fait du bien. J'en savais déjà un peu plus sur lui, sur ce qui lui était arrivé et pourquoi il était perturbé comme ça. Il s'était un peu ouvert et même si je doutais que tout aille mieux du jour au lendemain, je voulais me dire qu'il avait déjà fait un pas dans la bonne direction.

Je m'installais dans la voiture, lui souriant tranquillement. Je me sentais un peu plus en forme. J'avais réussi à manger sans tout vomir, c'était déjà un sacré progrès. Et en ayant mangé, j'avais pu reprendre un peu de forces. Je serais capable de tenir toute la nuit à ses côtés.

- Je suis d'accord pour le repas. J'ai envie d'un énorme cheeseburger. Avec tout un tas de frites. Et un soda!

Je lui souris comme une enfant en disant ça. Après plusieurs sans réussir à rien avaler, j'avais envie de manger quelque chose de bien consistant. Enfin de bien gras correspondrait plus. L'appétit revenait. Je ne savais pas combien de temps ça allait durer mais je voulais en profiter.

Je profitais de la route avec lui, discutant tranquillement de tout et de rien. Je le guidais vers un fast food et descendis avec lui pour aller commander le repas. Je le laissais commander avant d'aller payer. Ce n'était pas parce qu'on était en couple que j'allais le laisser tout payer. On avait évolué. C'était terminé l'époque où une femme se faisait complètement entretenir par un homme. Je gagnais bien ma vie. Je pouvais participer, lui offrir des choses aussi. Je n'allais pas rester à attendre qu'il paye pour tout.

Je le laissais conduire chez moi avant de l'inviter à monter. C'était la première fois que je faisais ça, que je le laissais entrer chez moi. Mon appartement avait un style industriel, avec des vieux murs en brique. La cuisine se trouvait sur la gauche en entrant et était ouverte sur une grande pièce à vivre. Tout un pan de mur était recouvert de grandes baies vitrées, illuminant la pièce. Un escalier en colimaçon, en fer noir se trouvait au fond et permettait d'accéder à la mezzanine où se trouvait ma chambre.

Il n'y avait pas vraiment de salon. Il y avait un grand canapé et des fauteuils mais pas de télé. A place il y avait un chevalet avec ma toile en cours et plusieurs toiles répandues un peu partout sur le sol.

- Désolée pour le bazar. Elles ne vont plus rester très longtemps ici. Installe toi, fais comme chez toi.


Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Jeu 4 Jan - 21:32

Nathan
Moyes

J'ai 27 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis kinésithérapeute dans la rééducation et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi

Never give up [ft. Clionestra] - Page 16 Oyxo
Depuis la mort de son meilleur ami, Will, Nathan est en dépression. S'il arrive bien à le cacher à sa famille, il n'arrive cependant pas toujours à le ressentir. Il a été pendant deux ans le kiné de Will avant que celui-ci ne décide de mettre fin à ses jours en Suisse. Depuis, il n'arrive plus à voir les handicaps comme des obstacles à surmonter, mais comme une inévitable chute vers la mort.

Il a une petite soeur, Mary, qui a quatorze ans, et qui est né avec une malformation du dos. Depuis la mort de Will, il a peur qu'elle ne fasse pareil,  surtout qu'il sait qu'elle n'est pas heureuse. Ils vivent avec leur grand-père.

Nathan fait des combats sauvages quand sa colère dépasse sa tristesse et qu'il n'arrive plus à rien contrôler ...mais d'habitude personne ne le remarque.
Il réfléchit à ses réflexions sur ses toiles. Comment fonctionne les gens artistiques ? Est-ce qu’elle avait une base d’image dans son esprit de ce qu’elle voulait faire, et se contenter de les faire à la suite avec sa file d’attente d’idée ? Lui, il n’était pas le genre imaginatif. Il ne pourrait rien faire sans un plan, une explication ou quoi que ce soit d’autres. Oh, il savait monter un meuble, oui, et il pouvait être fort joli ce meuble, mais il lui faudrait au moins un exemple d’un autre monter pour le « copier ». En cela, il trouvait que la jeune femme était bien plus imaginative, intelligente et réfléchis que lui. Alors même qu’on ne mettait rarement la partie « réfléchis » avec le reste des qualités des gens artistiques. Il fallait pouvoir réfléchir, visualiser quelque chose de terminé en voyant une toile vide, c’est tout. Copier les couleurs, comme il l’aurait fait en maternel avec les coloriages numérotés, il pouvait faire, inventé ? Jamais.

Ils commandèrent. Prenant leur commande en souriant à tout va. Il n’avait pas envie de ne pas sourire. Il n’avait pas envie d’être triste ou perturbé. Il le serait assez vite une fois qu’il devra se retrouver seul à nouveau dans son appartement froid. Là, il avait besoin de la joie de la jeune femme et de sa chaleur. Comme un vampire, il vampirisait un peu de son énergie… mais comme un vampire d’une romance, il comptait aussi lui donner beaucoup beaucoup de bonheur. Il arrive chez elle et laisse son nez trainé. Il pose rapidement le regard sur la toile, avant de l’éviter, comme pris en faute. Il n’était pas sûr de supporter ce qu’ils verraient dans la toile de lui-même. Il en verrait trop de chose positif alors qu’il ne l’était pas. Il passe derrière, observe les vitres d’un sourire franc, il aimait la lumière que ça apporte dans le studio. Il continue et regarde quelques toiles dont deux ou trois qu’il avait vue sur internet. Il devait avoué n’avoir jamais compris comment les artistes arrivaient à vivre de leur art, puisque l’image de leur œuvre se trouvait sur internet et qu’elle n’était vendu qu’une fois pour leur poche. Si l’œuvre prend de la valeur, c’est à son propriétaire que reviendra la vente et ainsi de suite. Il se penche sur l’image d’un vieillard alors qu’il l’entend. Il se retourne. Au milieu de la pièce, l’odeur de la peinture et d’autres solvants pour la peinture auraient pu l’agresser, mais non. Tout avait la même odeur qu’elle. Il revient vers le canapé et ose enfin regarder sa propre toile. Avant de détourner les yeux, rougissant et honteux.

Rougissant parce qu’il se trouvait beau, pour une fois. Il n’avait pas l’impression que le cancer de la colère avait pris le pas de son esprit. Honteux de ne pas pouvoir être plus comme l’image que la jeune femme avait fait. Il savait être moins bien. Il en était intimement persuadé en tout cas. Il se retourne pour aller l’aider à faire… qu’importe… Pour se donner de la place entre lui et la toile. Il revient, s’approche, embrasse dans un bisou tendre sa joue avant de l’aider à faire la place pour pouvoir se nourrir sur une table qu’il n’avait même pas vue sous tout le fouillis. Lui qui était normalement si rangé (pas en ce moment, il le conçoit) se retrouve avec une jeune femme dont le désordre n’avait d’égale que son talent.

- Tu es vraiment incroyable. J’adore ce que tu fais, s’exclama-t-il, je ne comprendrais peut-être jamais comment fonctionne ton esprit pour montrer de si belle chose, mais je sais que je suis heureux de pouvoir en faire parti.

Après cela, il piqua un frite et sourit de toutes ses dents. Ses yeux glissèrent vers des piles de papier. Il avait diablement envie d’en faire un tas propre mais réussi à se contenir. Il ne voulait pas donner l’impression d’être en train de fouiller, non plus. Mais il pourrait lui proposer... De toute façon, s'ils doivent vivre ensemble un jour, ce que ça peut devenir vu le sérieux de leur relation, alors elle le sera un peu.

- Si tu veux de l'aide un jour pour du rangement, n'hésite pas. Je ne dis pas ça pour te changer, mais j'aime bien ranger et ça pourrait t'enlever ça si tu le désires.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Dim 7 Jan - 11:14

Billie Hartings
J'ai 25 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon  inintérêt complet pour la chose et mon "handicap", je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Never give up [ft. Clionestra] - Page 16 777216627196b298ce668e3bb58e6b09

Je le laissais se balader dans le salon, regardant mes toiles, pendant que je tentais de libérer de la place sur la grande table en bois massif qui se trouvait dans la pièce. Je rangeais dans un coin les tubes de peinture, les palettes qui se trouvaient là. Je fis un petit pas avec quelques esquisses que j'avais en cours, mettant d'un autre côté la pile de courrier que j'avais encore à traiter.

Je souris doucement au compliment alors qu'il venait me rejoindre à table, m'aidant à déballer tous les plats.

- Je ne peux pas t'éclairer. Ca me vient naturellement. Je visualise l'oeuvre dans mon esprit puis je fais d'abord des esquisses sur papier, histoire de voir ce que ça pourrait donner. Je corrige et recorrige, jusqu'à arriver à une idée générale qui me plait. Mais quand je passe à la peinture... il y a une partie de l'idée de base et une autre qui se peint d'elle même. Je me laisse juste emporter...

Je secouais la tête et souris doucement en disant ça. Je pris une frite à mon tour, la mangeant doucement. Ca ne devait avoir aucun sens ce que je venais de lui raconter. Mais c'était pourtant ainsi. Je fonctionnais pas mal à l'instinct, au ressenti. Je peignais avec mes tripes, pas avec mon esprit. C'était compliqué d'expliquer ce genre de sensation.

Je l'arrêtais rapidement, secouant les mains alors qu'il venait se proposer de faire du rangement.

- Je t'arrête tout de suite, c'est hors de question. C'est rangé. Peut être pas aux yeux de tout le monde, mais moi je m'y retrouve comme ça. Tu me ferais perdre encore plus de temps en fait en venant le ranger. Je devrais perdre un temps fou à retrouver où tu as mis les choses. Non, non, non. Je ne veux pas de femme de ménage et je veux encore moins que mon petit ami vienne faire le ménage pour moi.

Hors de question qu'il me serve de femme de ménage. Il n'était pas là pour ça et je ne voulais pas qu'il le soit.

- Il y a tout un tas de choses que je préférerais faire avec toi plutôt que de te laisser faire le ménage chez toi. Des choses comme... des massages.

Je le regardais malicieusement en disant ça.

- Je peux te dire la même chose d'ailleurs. Je n'ai aucune idée de comment tu fais pour réussir à masser comme ça. Trouver les points douloureux, réussir à les apaiser rien qu'avec tes mains... c'est extraordinaire.
Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Mer 10 Jan - 18:42

Nathan
Moyes

J'ai 27 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis kinésithérapeute dans la rééducation et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi

Never give up [ft. Clionestra] - Page 16 Oyxo
Depuis la mort de son meilleur ami, Will, Nathan est en dépression. S'il arrive bien à le cacher à sa famille, il n'arrive cependant pas toujours à le ressentir. Il a été pendant deux ans le kiné de Will avant que celui-ci ne décide de mettre fin à ses jours en Suisse. Depuis, il n'arrive plus à voir les handicaps comme des obstacles à surmonter, mais comme une inévitable chute vers la mort.

Il a une petite soeur, Mary, qui a quatorze ans, et qui est né avec une malformation du dos. Depuis la mort de Will, il a peur qu'elle ne fasse pareil,  surtout qu'il sait qu'elle n'est pas heureuse. Ils vivent avec leur grand-père.

Nathan fait des combats sauvages quand sa colère dépasse sa tristesse et qu'il n'arrive plus à rien contrôler ...mais d'habitude personne ne le remarque.
Il se doute qu’un artiste ne peut expliquer son fonctionnement. Il avait déjà parlé avec des personnes imaginatives. C’était comme ça. Les histoires, les mots, les couleurs ou même les mélodies leur venaient comme lui il voyait les nœuds et les points de pression dans le dos des autres. C’était… Ainsi ? Il ne pourrait pas l’expliquer non plus ce qu’il se passait quand il massait quelqu’un. Ses mains prenaient une habitude, une routine dans le geste qui devenait la seule bonne chose à faire.

- Je te trouve incroyable. Je veux dire, je te trouvais déjà incroyable, mais je trouve ça d’autant plus que tu arrives à créer quelque chose de tes mains, de ce qu’il y a dans ta tête. Je suis admiratif, vraiment.

Et en plus, c’était beau. Ce qui n’était pas le cas tout le temps. Parfois, les choses étaient moches. Cela arrive. Il y avait des artistes qui mettaient des années à faire leurs œuvres et ce n’était pas beau. Il avait un exemple en tête, qui lui venait toujours quand il pensait à la dualité entre le travail et l’esthétique : Gernica de Picasso. Il n’était pas un homme d’art, mais il trouvait le tableau très peu jolie. Lui. Ce n’était que son avis, et ça n’enlève en rien le temps que l’artiste avait passé dessus et la renommé qu’il avait maintenant… mais il ne le trouvait pas beau. Alors que les œuvres de la jeune femme, en plus, il aimait l’esthétique et la couleur.

- Je voulais dire que, si un jour tu as besoin d’aide parce que tu n’as pas le temps, je peux être là pour toi. Je me doute qu’il y a une organisation qui n’appartient qu’à toi. C’est souvent cela, avec tout le monde.

Il n’aimerait pas qu’on vienne ranger son armoire à pharmacie pour lui… mais il ne proposait pas réellement ça. Il proposait si un jour elle avait besoin de se concentrer. Cela ne serait pas exactement comme elle le désirait, mais ça pourrait l’aider pour se concentrer. Se faire nourrir par un homme en tablier pendant que l’on peint, ça pouvait être le fantasme de pas mal de personne. Surtout quand l’homme derrière le tablier était Nathan. Il sourit à la proposition de la jeune femme. Il se lève et attrape ses épaules pour lui faire un petit massage très simple.

- Pour les massages, c’est quand tu veux. Je suis tout à ton service, commença-t-il en suivant un nœud dans son dos, mais en comparaison à toi, je n’invente rien. C’est de l’expérience, je sais comment les nerfs devraient être. Je les touche et les délie avec du frottement et des pressions. Je suis … assez doué, mais ce n’est rien que j’imagine…

Il s’approche, glisse ses mains le long des bras de la jeune femme avant d’arriver à ses mains pour les prendre doucement.

- En tout cas, je suis là autant que tu le désires.

Et heureusement pour la jeune femme, il ne remarqua pas les marques de chimio sur ses bras, bien trop occupé à la câliner et à vouloir la faire se sentir bien. Il piqua une frite dans la main de la jeune femme, pour le simple plaisir de l’enquiquiner.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Sam 13 Jan - 13:15

Billie Hartings
J'ai 25 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon  inintérêt complet pour la chose et mon "handicap", je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Never give up [ft. Clionestra] - Page 16 777216627196b298ce668e3bb58e6b09

Il était hors de question que je demande à Nathan de venir bosser chez moi pour me soulager. J'arrivais parfaitement à me gérer seule. J'avais une petite routine que j'arrivais plutôt bien à suivre. Quand je peignais, le ménage était le dernier de mes soucis. Je faisais l'essentiel pendant ma pause et c'était tout. Cette collection était bientôt terminée et j'allais pouvoir lever le pied pendant quelques temps sur la peinture. Je savais que de toute façon je n'y arriverais plus prochainement. La première chimio avait été assez difficile, mais je savais aussi que c'était la plus "simple" à gérer. Plus le temps passerait, plus mon corps s'épuiserait à devoir lutter contre le cancer, à tenter de surmonter les traitements. Là je ne serais plus capable de peindre et peut être que je n'arriverais plus à m'occuper de chez moi, à me préparer à manger correctement... Ca serait plus dans des moments comme ça que j'aurais besoin de quelqu'un à mes côtés pour m'aider, mais là aussi je refusais de faire appel à Nathan. Il n'avait pas à subir ça. Il n'avait pas à voir l'état dans lequel j'allais être. Je voulais uniquement passer les bons moments avec lui. Avec tout ce qu'il avait subi, il méritait bien ça.

- En comparaison avec toi je ne fais pas grand chose. Tu prend soin des autres, tu aides à les soulager. Tu leur permets d'aller mieux. Ce que tu fais est admirable. Moi je ne fais que peindre quelques tableaux que je vends à des personnes qui ont déjà beaucoup trop d'argent et qui ne savent pas comment le dépenser.

Je n'apportais pas grand chose au monde, pas comme lui. Je terminais mon repas, mangeant lentement pour ne pas trop surcharger mon estomac. J'arrivais à manger et c'était déjà un progrès énorme pour moi. Je savais que j'aurais quelque temps de répit désormais. J'allais pouvoir terminer mon exposition, être une petite amie convenable pour lui. J'allais profiter de ce répit, en évitant de penser au lendemain.

- Je suis heureuse que tu sois là...

Je lui souris, posant ma main sur son bras alors que je venais me mettre tout contre lui.

- Si tu veux, je peux te montrer ma chambre....

Il m'avait manqué, énormément pendant ces quelques jours. J'avais détesté devoir l'éviter comme ça. Mais ça aurait été encore plus dur de savoir qu'il me voyait dans cet état. C'était la meilleure solution, pas la plus facile pourtant mais la meilleure dans l'état actuel des choses.

Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Lun 15 Jan - 15:48

Nathan
Moyes

J'ai 27 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis kinésithérapeute dans la rééducation et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et c'est mieux ainsi

Never give up [ft. Clionestra] - Page 16 Oyxo
Depuis la mort de son meilleur ami, Will, Nathan est en dépression. S'il arrive bien à le cacher à sa famille, il n'arrive cependant pas toujours à le ressentir. Il a été pendant deux ans le kiné de Will avant que celui-ci ne décide de mettre fin à ses jours en Suisse. Depuis, il n'arrive plus à voir les handicaps comme des obstacles à surmonter, mais comme une inévitable chute vers la mort.

Il a une petite soeur, Mary, qui a quatorze ans, et qui est né avec une malformation du dos. Depuis la mort de Will, il a peur qu'elle ne fasse pareil,  surtout qu'il sait qu'elle n'est pas heureuse. Ils vivent avec leur grand-père.

Nathan fait des combats sauvages quand sa colère dépasse sa tristesse et qu'il n'arrive plus à rien contrôler ...mais d'habitude personne ne le remarque.
- Tu ne fais pas que peindre, ne penses pas ça. Si tes toiles plaisent c’est qu’elles parlent. Et ça fait se sentir bien, sans avoir besoin de rien de plus que nos yeux. Quand je vois ton art, ça me fait battre le cœur. Je me sens heureux.

Il avait fini de manger et la masser avec douceur pour lui laisser le temps de finir son repas. Il trouvait que l’art avait une dimension bien plus forte que tout le reste. L’art change les esprits. L’art est ce qui reste quand tout tombe. C’est ce moment où l’on regarde un couché de soleil et on pleure de toutes les émotions qui débordent. C’est une thérapie, l’art… et il était heureux d’être avec une personne qui arrive à faire ressentir des émotions à ceux qui ne savent pas les exprimer. Il l’enlace avant de faire glisser ses lèvres dans un baiser sur la joue.

- J’ai hâte de voir ta chambre, qu’il susurre avec envie.

Ouais. Parce qu’être avec elle, qu’importe la situation ou l’activité, ça lui faisait du bien. Alors, il était content de pouvoir le faire… et d’être là, avec elle. Ils finirent par s’aimer dans la chambre de la jeune femme. Ils finirent par passer une semaine de visite couper de moment où il devait rentrer chez lui. Ils finirent par passé une semaine avec lui qui la motive à finir ses peintures et qui ne comprend rien, et elle qui peint. Ils finirent par passer une semaine à se voir, jusqu’au jour du vernissage. Il avait préparé une tenue un peu décontracter mais classe tout de même pour l’occasion. C’était le genre de chose qui aller bien à un homme comme lui. Malgré ses larges épaules, il ne ressemblait pas à un rugbymen. Il prit sa voiture. Il ne sait pas si elle voulait conduire avec sa voiture, ou qu’il la conduise (son petit doigt lui dit qu’elle était le genre à ne pas aimer être trimballé, alors même que lui adorer ça, la servir comme une princesse). Lui ? Quand il viendra à savoir la vérité, et à l’accepter, il voudra être là pour elle. Parce qu’il veut être là pour elle, l’aider autant qu’il le peut. Il veut être un atout dans sa vie. Il se gare et lui envoie un message pour la prévenir qu’il attend dans le parking pour l’emmener. La reine du bal sera un peu en avance, mais il fallait bien qu’elle soit en avance pour mettre tout en place. Elle avait déjà dû passer la journée à tout mettre en place et revenir que pour prendre une douche et se changer. Il aurait voulu l’aider mais une fois qu’il avait aidé à mettre tout dans la voiture, parce qu’il en avait envie, il avait été envoyé se préparer, certainement pour en faire une surprise. Il l’attendait donc, impatient de découvrir l’univers mis bien en place de la jeune femme. Il regarde son téléphone et reçoit un appel de son collègue de travail. Il répond en attendant la jeune femme.

Il accepte trois clients. Aucun paraplégique, il n’avait pas encore la force d’aider une personne qui avait perdu l’usage de ses membres… mais il pouvait aider les gens à revenir, à marcher, et ça commencer par un contrat avec l’hôpital des vétérans. Il raccrocha quand il entendu la porte de l’immeuble de la jeune femme. Il avait apporté un bracelet de fleur discret mais jolie. Quelque chose de naturel. Il se disait que c’était une bonne idée. Il l’espère. Et sinon, elle ne le mettra pas. Il espérait avoir choisi la bonne couleur, il avait oublié de lui demander la couleur de son habit. C'était un bracelet sobre qui pouvait aller avec n'importe quelle tenue.
Dans le genre ;:


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Lun 15 Jan - 18:33

Billie Hartings
J'ai 25 ans et je vis à New York, Etats Unis. Dans la vie, je suis artiste peintre et je m'en sors bien. Sinon, par je ne sais quel miracle, je suis en couple et je le vis plutôt terriblement bien.

Never give up [ft. Clionestra] - Page 16 777216627196b298ce668e3bb58e6b09

La semaine était passée beaucoup trop vite. Quand je n'étais pas avec Nathan, je peignais. Un peu parce qu'il insistait pour que je ne prenne pas de retard dans ma peinture et que je puisse être prête à temps pour le vernissage. C'était la première fois de ma vie que la peinture avait si peu d'intérêt. Je préférais largement passer mon temps blottie dans ses bras ou simplement à me balader en ville avec lui. J'étais sur un petit nuage. Ma chimio était en pause, je me sentais en meilleure forme. Mon cancer n'était qu'un détail désagréable à l'arrière plan de mes pensées. Je ne pensais qu'à lui et au bonheur que c'était que de passer ces moments avec lui. Tout cela prendrait fin, bien trop vite je le savais, alors je voulais en savourer chaque instant.

Je ne l'avais quasiment pas vu de la journée. J'avais été trop prise par les derniers préparatifs de l'exposition. J'étais seulement rentrée chez moi, le temps de prendre une douche et de me préparer. J'avais laissé tomber l'idée de faire une coiffure sophistiquée, je n'avais pas le temps. J'avais simplement lissé mes cheveux blonds avant d'enfiler. Je voulais que le centre de l'attention se soient mes toiles. La plupart des personnes savaient pour mon amputation mais il y en aurait toujours pour découvrir la chose. Je n'avais aucune envie que ma prothèse soit le centre de l'attention. Je l'avais couverte, sous un ensemble coloré qui me plaisait bien.

Une fois l'heure arrivée, je descendis les escaliers pour aller rejoindre mon prince charmant qui m'attendait. J'eus un petit temps d'arrêt en le voyant. Qu'est ce qu'il pouvait être beau.... Il était habillé de manière sobre, sobre mais élégante. Il était tout à l'inverse de moi avec ma tenue floral et flashy. Mais c'était lui. Je ne l'aurais pas imaginé dans une autre tenue. Et je ne l'aurais pas trouvé plus beau autrement que comme il était. La teinte sombre et la couleur du vêtement soulignaient sa musculature. C'était impossible de penser que la plupart des regards féminins n'allaient pas se retourner sur lui.

Je m'approchais de lui, me hissant pour venir déposer un tendre baiser sur ses lèvres.

- Bonjour toi... tu es superbe tu sais?

Je n'avais pas d'autre mot et encore je trouvais celui ci un peu faible. Je pris son cadeau un peu surprise avant de sourire en le voyant.

- Tu es donc mon cavalier pour le bal?

Je lui tendis mon poignet droit et le laissais accrocher le bracelet en le remerciant et le complimentant sur la beauté de celui ci. Il était simple, sobre et élégant, un peu comme l'était Nathan ce soir. Tant pis si ça faisait un peu trop avec ma tenue, je ne l'aurais enlevé pour rien au monde.

Je m'installais dans sa voiture, côté passager, lui souriant un peu nerveuse.

- Bon... allons y.
Contenu sponsorisé
Never give up [ft. Clionestra]
Page 16 sur 17
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant
Sujets similaires
-
» nj - never give up
» (f ou m) I want it now, give me your heart and your soul
» Lisden ♔ And if you were drowned at sea, I'd give you my lungs so you could breathe
» rather than love, than money, than fame, give me truth.
» Kiss me just like the world is ending, give me one last perfect memory - Ft. Ed [/!\ -18]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: