Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» De métal et de griffe. [PV Mandrin] [+18]
Jour après jour, c'est la même déprime, je n'éprouve plus rien en commentant des crimes. [ft. Clio] EmptyAujourd'hui à 9:38 par Mandrin

» TOPS-SITES ¬ votez pour ltdr
Jour après jour, c'est la même déprime, je n'éprouve plus rien en commentant des crimes. [ft. Clio] EmptyAujourd'hui à 9:02 par Senara

» Fire and Immortality (avec Léolyne)
Jour après jour, c'est la même déprime, je n'éprouve plus rien en commentant des crimes. [ft. Clio] EmptyAujourd'hui à 1:04 par Léolyne

» If these wings could fly
Jour après jour, c'est la même déprime, je n'éprouve plus rien en commentant des crimes. [ft. Clio] EmptyHier à 23:27 par Jay'

» CADMOS - mille empereurs sans aucune terreur
Jour après jour, c'est la même déprime, je n'éprouve plus rien en commentant des crimes. [ft. Clio] EmptyHier à 23:23 par Jay'

» the tortured poets department
Jour après jour, c'est la même déprime, je n'éprouve plus rien en commentant des crimes. [ft. Clio] EmptyHier à 23:18 par Jay'

» Hi Everyone
Jour après jour, c'est la même déprime, je n'éprouve plus rien en commentant des crimes. [ft. Clio] EmptyHier à 23:08 par Frida K.

» Funambule feat Manhattan Redlish
Jour après jour, c'est la même déprime, je n'éprouve plus rien en commentant des crimes. [ft. Clio] EmptyHier à 22:21 par Charly

» PRÉSENTATION ¬ quand c'est fini, c'est par ici
Jour après jour, c'est la même déprime, je n'éprouve plus rien en commentant des crimes. [ft. Clio] EmptyHier à 21:39 par yellamo

Le Deal du moment : -20%
Ecran PC GIGABYTE 28″ LED M28U 4K ( IPS, 1 ms, ...
Voir le deal
399 €

LE TEMPS D'UN RP

Jour après jour, c'est la même déprime, je n'éprouve plus rien en commentant des crimes. [ft. Clio]

Cheval de Troie
Messages : 1391
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t3582-ton-amie-c-est-moi-je-suis-ton-amie
Cheval de Troie
Ven 10 Juin - 22:34
Le contexte du RP
Mise en situation

Que vois-je ? Que vois-je ?
Hally est jeune femme étrange. Ni vraiment gentille, ni vraiment méchante, elle ne se laisse guider que par ses envies. Pourquoi ? Parce qu'avec son pouvoir, elle a le sentiment que rien ne peut lui arriver. Ce qui fait qu'Hally n'est pas forcément une personne aimée ou détestée dans son école. Elle est Hally, certaines la voit comme une marginale, d'autres comme une personne cool. Elle est toutefois dans l'équipe des cheers même si elle n'est que remplaçante. Fricotant aussi avec les gothiques, elle se moque bien de la hiérarchie de l'école puisqu'elle fait ce qu'elle veut. Mais un jour, la rencontre entre un petit groupe de lycéen et elle, risquerait de lui changer la vie. Pour une fois, Hally sera peut-être obligée de faire passer les besoins des autres avant les siens.
Pourtant, la jolie brune ne sera pas la bienvenue pour tout le monde dans ce petit groupe, pour sûr, elle risque de créer pas mal d'histoires, malgré elle ! Ou pas.

Contexte provenant de Magic In The Air
Cheval de Troie
Messages : 1391
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t3582-ton-amie-c-est-moi-je-suis-ton-amie
Cheval de Troie
Ven 10 Juin - 22:34
JZuLWIOY_o.png
Halloween Skellington

J'ai 18 ans et je vis à Winterfell. Dans la vie, je suis en dernière année au lycée et je m'en sors comme je peux. Sinon, à cause du fait que je sois obligée d'avoir une activité extrascolaire, je suis remplaçante dans l'équipe des cheers et je m'occupe aussi de l'organisation des fêtes de l'école. Coté cœur, je suis pas le genre de personne dont on s'amourache quand on sait que je peux prendre vos pires craintes et les retourner contre vous.


Jour après jour, c'est la même déprime, je n'éprouve plus rien en commentant des crimes. [ft. Clio] Original


- Hally est née le jour d'halloween à Halloween Town, un pays où le soleil ne brille pas beaucoup, la criminalité est en hausse constante et son père en est le maire de la ville depuis la retraite anticipée de son prédécesseur. C'est parce qu'elle est étroitement liée à cette fête que tout le monde aime dans ce pays, qu'elle porte le nom d'Halloween, une façon pour ses parents de rendre hommage au pays qu'ils affectionnent tant.

- Comme tout les Skellington, Hally a le pouvoir de faire peur. La peur étant un concept assez large, je vais tenter de vous expliquer clairement. D'un simple contact, elle peut connaitre toutes vos peurs les plus intimes. Votre peur du noir, celle qu'on sache que vous avez fait pipi au lit jusqu'à onze ans ? La peur qu'Untel sache que vous l'aimez ? Toutes peurs, de la plus minime à la plus monstrueuse, aucune n'aura de secret pour elle. Elle a aussi le don de pouvoir faire vivre ces peurs. Si vous avez peur des araignées, sa magie vous fera croire que des centaines d'araignées vous grimpes dessus. C'est faux, bien sûr, mais l'illusion est si puissante que beaucoup de gens sont morts de peur sous l'influence de cette magie.

- Hally ne se gêne pas pour utiliser ses pouvoirs allégrement, quitte à causer des crises de paniques, des traumas et autres mots bien moches pour dire que des gens ont peur, véritablement, peur....

- Elle a été envoyée à Winterfell car son pays était menacé et qu'une guerre aurait pu éclater, pour la protéger, ses parents l'ont éloignés. Hally ne sait pas vraiment ce que c'est que d'avoir des vrais amis qui ne tentent pas de te poignarder dans le dos, de te voler tes affaires et/ou d'utiliser leur magie sur toi. Hally n'a vraiment aucune idée de la nature de certaine valeur comme la loyauté, l'amitié, le respect des choses, la propriété etc.... Elle vole, chipe, casse, détruit, se bagarre… Beaucoup de gens l'évitent, même si elle est très jolie, beaucoup trop bizarre, elle a donc été classée dans la même boite que les gens bizarres de cette école : les gothiques.

- Sa meilleure "amie" si tant est qu'elle ait une vague idée de ce qu'est l'amitié, s'appelle Jeanne et est aussi une gothique, ensemble elle forme un beau duo de meufs complètement perchées.

Jour après jour, c'est la même déprime, je n'éprouve plus rien en commentant des crimes. [ft. Clio] Ebc0207acf5b79d2356f65360d0330900b66ecf3


Camila Mendes :copyright:️ saaya - Google

"Tu comptes aller en cours cet aprèm ?"
"J'en sais rien et toi ?"
"Boarf, je sais pas, on est bien là, non ?"
"Ouaip, mais mes parents vont encore faire une crise s'ils apprennent que je ne suis pas allée en cours..."

Jeanne fume quelques taffes sur le pétard puis me le tend. Je le prends en souriant et tire quelques taffes dessus. Toutes deux allongées sur la pelouse d'un parc près de l'école, on se demande comment on va occuper notre journée.

"C'est nul que tes parents soient venus emménager ici..."
"Ouaip.... J'étais plus tranquille quand ils vivaient à Londres.... Maintenant, ils sont sans cesse sur mon dos, surtout ma mère."

Je peux comprendre… ma mère aussi a tendance à être sur mon dos. Mon père lui, il s'en fiche, la vie que je mène lui convient. Il m'a toujours dit qu'il est arrivé où il en est grâce au fait qu'il a toujours fait ce que les gens voulaient qu'ils fassent… et que par conséquent, je devais toujours faire les choses pour moi-même. Bien sûr, ma mère n'est pas vraiment de cet avis, mais que voulez-vous, j'ai tendance à écouter le parent qui ira le plus dans mon sens et je dois admettre que mon père et moi avons toujours eu une bonne entente. Ma mère est différente de nous, profondément douce et gentille, on dirait que c'est facile pour elle de prendre toujours les bonnes décisions et... du coup.... j'ai toujours l'impression qu'elle me juge, qu'elle me voit comme un monstre, moi sa propre fille, parce que j'aide pas les petites vieilles à monter leurs courses, pire que ça, que je leur demande même de l'argent en échange. Est-ce que je suis gentille ?! Pas vraiment. Méchante ? Baaaaha ça dépend du point de vue. En tout cas, j'ai jamais tué personne, enfin, pas volontairement. Je hausse les épaules. Merde, voilà que la drogue commence à faire effet. Je commence à me poser tout un tas de question sur ma vie et mes choix personnels... c'est que ça doit être de la bonne.

"Jeanne, est-ce que tu me trouves...méchante ?"
"Bheiiiiiin t'as demandé à un SDF s'il avait pas de l'argent pour que tu puisses t'acheter à manger…"

Je me redresse et la regarde en souriant.

"Et alors ?! Il me l'a passé de bon cœur cet argent !"
"Ouais et le pire, c'est que tu l'as pris !"
"Bhein ouais ! Dans le sens inverse, t'aurais pas été choquée de le voir prendre mon argent sans hésiter !"
"Il en a quand même plus besoin que toi...."
"Ah bon ?! Parce que tu me vois rouler sur l'or ?! Je crois pas. Je dirais même que si mon vieux m'envoie pas l'argent pour le prochain semestre, je finirais peut-être même par m'asseoir à côté de lui."

Je me rallonge sur la pelouse en haussant les épaules. Les gens pensent que parce que mon père est maire d'un petit pays, ça fait de moi une espèce de princesse ou je ne sais quoi et que je roule sur l'or. Sauf que les gens n'ont aucune idée de ce qu'est Halloween Town.... Ça a la taille d'une principauté, donc à vélo, on en a vite fait le tour. C'est une zone enclavée par d'autre territoire, c'est désertique, la pluie ne passe pas souvent, le soleil non plus. C'est comme si on était dans un éternel automne... Puis le taux de criminalité crève le plafond, les gens qui ne sont pas des criminels se plaignent du climat qui règne à HT. Mon père n'a pas véritablement l'air de s'en soucier, pourtant, les pays autour voudraient qu'ils s'en soucient sous menace de venir s'en soucier eux-mêmes… Fin bref, chez moi, c'est juste un gros bordel. C'est genre Gotham, mais sans Batman.... ce qui fait que c'est juste un endroit bien pourri.

"Hally....T'as des problèmes de fric ?!"

J'arque un sourcil face à sa compassion qui ressemble presque à de la pitié.

"Pourquoi, pas toi ?!"

Je sais que c'est méchant, mais la pitié, je ne supporte pas. Mon amie se renfrogne et s'allonge sur l'herbe. Ses parents aussi ne roulent pas sur l'or que je sache, encore moins depuis qu'ils ont fait ce déménagement de dernière minute et qu'ils aient décidé d'inscrire leurs enfants dans des écoles privés. Jeanne a un petit frère.

"Le fric, c'est de la merde."
"Ouaip, c'est un poison. Et pourtant, on en a besoin...."
"Ouaip.... Saleté de capitalisme de merde...."
"Amen ma soeur."

Puis on se remet à fumer en rêvant d'un monde idyllique dans lequel on serait tous heureux, bla, bla, bla, délire de fumeur. Mais en tout cas, c'est fou comme ça fait du bien, l'espace d'un instant, de croire qu'un jour, il existera un endroit où chacun se sentira à sa place. Ça fait rêver...

***

La fin de la journée pointe le bout de son nez et on aura finalement passé tout notre après midi à fumer dans le parc. Jeanne a dû partir pour récupérer son frère à l'école et moi je suis retournée au lycée, car je vis à l'internat. Les joies de ne pas avoir sa famille à proximité.

En entrant dans l'établissement, je contourne le bâtiment principal pour me rendre vers celui de l'internat et c'est là que Gaston, un gars de l'équipe de Handball, me voit au loin.

"Alors Halloween, t'es partie dans la forêt pour déterrer des cadavres ?!"

Dit-il avant de pouffer de rire. Je soupire avant de rouler.

"Ouaip, j'ai plus de chance d'en trouver un que ton cerveau, alors pour pas perdre mon temps, je préfère chercher des cadavres."

Le temps que ça monte au cerveau, je le contourne et c'est là qu'il m'attrape le bras.

"Hey ! T'insinue quoi là, que je suis stupide ?!"
"Wouah, bravo Gaston, t'as réussi à trouver ça tout seul ?! Bon garçon !"
"T'arrêtes ça tout de suite !"
"Sinon quoi ?"

Mon regard transperce le sien et je sens nos esprits se connecter à cet instant. Il est si bas de plafond que je n'ai même pas besoin de forcer sur la puissance.

"Hein, Gaston ? J'imagine que t'as pas envie que tout le monde sache que t'as une toute petite bite, pas vrai ?!"

Là, le garçon se met à regarder autour de lui, car il entend des rires de moquerie. Tout à coup, il regarde son pantalon et constate qu'il n'en a plus. Il est tout nu, face à l'école, tout le monde se moque de la taille de son pénis.

"Arrêtez ! Ce n'est pas vrai !"

Il tente de se cacher et je continue.

"Mooooooh pauvre petit vers de terre..."
"Arrête ! Arrête !"

Je le vois qu'il respire de façon de plus en plus saccadée, il fait une crise d'angoisse et hyperventile. Je le vois tourner de l'œil et s'évanouir.

"Tsss. Abrutis."

Je l'enjambe, vérifie autour de moi, il me semble que personne ne m'a vue, puis je m'en vais, le laissant comme ça. Il ne va pas mourir, mais il aura l'air bien con. Bien sûr qu'il n'y avait personne autour de nous et qu'il n'était pas tout nu, il s'est créé sa propre illusion en fonction de sa propre peur. C'est un peu ça mon pouvoir. En tout cas, il risque pas de venir m'emmerder de nouveau. Je sais que je n'ai pas le droit d'utiliser la magie, mais je m'en fiche. Personne m'interdira de me défendre contre ce genre de cloporte.

En marchant vers le hall du bâtiment, je remarque que Vidia et Bunny en sortent. Je fais mine de rien, mais je trouve de plus en plus bizarre de les voir trainer ensemble ces deux là. D'ailleurs, une cheer me croise et me demande :

"Tu sais ce que fait Vidia avec ce ringard ?!"
"Heu........Nop ?! C'est pas mon problème ?! Je m'en fous ?! Choisi ce que tu veux !"

Je lui fais un large sourire, mais elle ne veut pas en rester là.

"Je te rappelle que tu fais partie de l'équipe, même si tu n'es... qu'une remplaçante." J'ai l'impression que si elle m'avait traité de pute, ç'aurait sonné moins méchant. "Alors fais preuve d'esprit d'équipe !"
"Et qu'est-ce que ça veut dire, faire preuve d'esprit d'équipe ?! Tu veux quoi, que je la suive ?"
"...."
"Non mais ça va pas la tête ! J'ai pas que ça à faire ! Si elle veut trainer avec ce type un peu bizarre, bhein grand bien lui fasse ! Regarde, tu traines bien avec moi !"

Dis-je en passant mon bras sur son épaule, mais elle me regarde comme si j'étais un rampant sur sa peau. Moi je lui offre un grand sourire qui lui fait froncer les sourcils puis je m'en vais. Dans le hall, je croise Cristal qui est sur son téléphone et attend l'ascenseur. Joie qui colle des affiches partout pour l'annonce du prochain bal.

"Hey, c'est pas mon rôle de faire ça ?!"
"Oui, mais comme tu avais disparu toute la journée....... j'ai préféré commencer à le faire."
"Ah ouais, désolée !"
"Non tu ne l'es pas."
"Non je le suis pas."

Grand sourire. Soupire de sa part.

"Ça ne fait rien, tu veux quand même t'occuper de ce bal ? Sinon, je le refile à..."
"Non non ! C'est bon, t'inquiète, je vais m'en occuper !"
"Tu es sûre ? Tu sais, c'est la fête de Pâques donc.... ça doit être coloré, festif... etc..."

Je fronce les sourcils.

"Quoi parce que je m'appelle Halloween alors je ne saurais pas organiser des fêtes joyeuses ?!"

Elle roule des yeux.

"Ça n'a rien à voir avec ton nom, enfin ! C'est plutôt que....que je ne t'ai jamais vu porter autre chose que du noir alors...."
"Alors tu te demandes si ma fête de Pâques ne sonnera pas plutôt enterrement ?!"
"Oui...."

Je passe mon bras sur ses épaules et lui ébouriffe les cheveux.

"Vous en faites pas, madame la présidente, cette fête sera grandiose ! Colorée et pailleté à l'image des cheers !"

Elle hoche la tête, tentant de se convaincre.

"Bien, je compte sur toi dans ce cas..."

Elle s'en va et cette fois, c'est moi qui attend l'ascenseur. Quand les portes s'ouvrent, une fille en sort et quand elle me voit, elle fronce les sourcils. Je ne connais pas son nom, mais je sais que c'est une meuf qui est toujours avec la Givrée. Je la regarde en souriant :

"Heu....Je te dois de l'argent pour que tu me regardes comme ça ?!"
"Tss..."

C'est tout ce à quoi j'ai eu droit, puis elle est partie. Je me suis contentée de hausser les épaules puis je suis entrée dans l'ascenseur et je suis montée jusque dans ma chambre. À l'intérieur, j'en ai profité pour me laver et me changer. En guise de pyjama, j'ai opté pour un vieux short de sport et un t-shirt trop large. J'ai enfilé une paire de basket puis je suis sortie en douce. J'aime bien me promener la nuit dans les jardins de l'école. Généralement, je me pose sur un banc, je fume en regardant la lune et les étoiles et encore une fois, je me laisse aller à des rêves utopistes. Sauf que cette fois, quelqu'un a eu l'audace de s'asseoir sur mon banc.

"Hey....C'est mon banc....En tout cas" Je regarde ma montre "de minuit jusqu'à deux heures. Tu pourras le récupérer plus tard si tu veux."

Franchement, c'est chiant, pourquoi avec toute la place du bon dieu, il fallait que quelqu'un se pose juste sur mon banc ! Merde quoi, plus personne respecte le reglèment ici ?!

Clionestra
Messages : 3777
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Sam 11 Juin - 14:06

Seth Ach
Lyban

J'ai 19 ans et je vis à Winterfall, même si mon âme, elle, est bien plus vielle. J'étais un scribe en Egypte antique assassiné par le pharaon et réanimé par Osiris. Dans la vie, je suis tout juste sorti de prison et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire (bien que j'ai été marié dans mon ancienne vie) et je le vis plutôt mal.(c'est contradictoire c'est normal)

→ Il est la réincarnation d'un scribe egyptien que l'on a tué pour sa découverte sur la terre (qui est ronde) et réanimé par Osiris pour se venger. Il a été enterré vivant pendant des millénaires avant de se réincarné dans un bébé
→ Il est immortel, on pourrait le coupé en deux qu'il se reconstituerait par magie un peu dégeulasse
→ Il ne ressent pas la douleur, même si on le coupe en deux donc. Et il essaie pourtant.
→ Il peut réanimé des cadavres, mais ne l'a fait que sur des animaux qui ont été momifié. Il n'a jamais essayé sur des humains, ou sur des cadavres frais.
→ Il a une malédiction qui fait qu'on l'oublie rapidement si on ne lui parle pas un moment.
→ Son meilleur ami c'est Steven, qu'il aime comme un frère.
→ Il a fait un an de prison pour accident de voiture ayant entrainé une blessure grave et délit de fuite, bien qu'il n'ai rien fait de tout cela.
Seth était en train de regarder le temps passé. Après avoir eu la charmante visite de son officier de probation, lui il l’appelait sa baby-sitter, il avait eu besoin de se dégourdir les jambes. Il n’avait pas le droit d’aller à plus de 10 kilomètres de chez lui. Sauf pour les matchs de l’équipe de football. Le coach avait expliqué à son officier de probation que s’il ne trouvait pas un moyen pour qu’Ach assiste et participe aux matchs il allait faire un malheur … et comme le coach avait ce don pour se faire écouter par tout le monde … la baby-sitter avait accepté.

Ach n’avait jamais compris pourquoi l’équipe avait accepté son retour. Oh. Il savait que cela avait un rapport avec la tête de con qui lui servait de meilleur ami. Steven était peut-être le plus frivole des élèves, mais il avait des principes. On l’oubliait souvent. Surtout cette bécasse de Becca qu’il ne supportait que pendant ses bons jours.

Ach n’avait pas beaucoup de bons jours. Entre ses souvenirs de son autre vie, qu’il prenait comme sa vie et non pas juste des souvenirs, sa vie maintenant, et ses pouvoirs qui étaient tout droit sortie des enfers … ressuscité des cadavres ce n’était pas donné à tout le monde, il avait bien besoin qu’on lui lâche la grappe de temps en temps. Il était donc parti marcher.

Il avait passé le temps à l’école à faire comme si de rien n’était. Il se faisait assez simplement oublier. Tellement qu’il n’y avait pas de rumeur sur lui. Un véritable fantôme dans la vraie vie. On pouvait le voir, mais on oubliait vite son visage. Il n’avait rien de remarquable. Même quand il faisait une connerie ça passait à la trappe. C’était assez pratique que tout le monde l’oublie au fur et à mesure du temps. Ach pensait que c’était une malédiction. Il fallait entrer durablement dans la vie des gens pour que son souvenir s’ancre. Par exemple dans l’équipe de football.

Au début, il pensait que Bunny l’oubliait… avant de comprendre qu’il était comme ça avec tout le monde. Au début, il avait cru que Steven allait l’oublier, avant de comprendre que c’était son frère de cœur et que rien ne pourrait lui faire oublier la flamme de la vérité. Steven était le seul à demander souvent à connaître ce qui s’était réellement passé, un an auparavant. Il était revenu que depuis deux mois, mais la question était déjà ressortie au moins 4888667 fois. Il marchait donc, et ses pieds l’avaient amené dans les jardins de l’école. Et il l’a vu.

Seth était fou, tout le monde le pensait. On avait peur de lui avant de l’oublier… mais elle… Il l’avait déjà vu plusieurs fois. Elle l’avait oublié aussi vite que les autres. Malédiction oblige. Mais elle, elle n’avait jamais eu ce moment de réflexion dans ses yeux… le genre qui se demandait s’il allait lui faire du mal ou pas. Elle n’avait jamais eu cette aura de « m’approche pas »… Fin si, mais car elle était ainsi, par à cause de la peur que lui inspirer les yeux noirs profonds, et sans âme, de Seth. Et quand elle oubliait, il n’arrivait même pas à lui en vouloir. Il s’assit à ses côtés. Il connaissait le phénomène, et ça le fit sourire de l’entendre répondre tout de suite. Pendant ce temps, il prenait une cigarette dans son bec et s’affala un peu plus.

Puis, sans crier gare, sans même attendre sa réponse, il posa sa tête sur ses cuisses et observa la jeune femme.

- De toute façon, tu m’auras oublié d’ici demain, alors pourquoi ne pas parler et s’amuser ensemble ?

Il l’observait. Il la connaissait aussi sur le terrain. Il avait pensé à Bunny plus tôt, mais lui était pareil sur le terrain. On l’oubliait et avec Bunny ils étaient devenus des pros pour les passes traîtresses entre les membres de l’équipe. Il sourit la cigarette à la bouche.

- Est-ce que ça t’intéresserait de venir avec moi ? Oh, ne t’en fais pas je ne risque pas de te faire quoi que ce soit. Je sais que tu pourrais me faire regretter d’être né si tu en avais l’envie. Tes pouvoirs sont exceptionnels, mais bref, ce n’était pas le propos. J’ai envie d’aller me baigner au lac, après avoir piquer une barque, tu m’accompagnes ? Fin … sauf si tu as trop peur. Bien sûr.

Dit-il en tirant sur sa cigarette alors qu’il avait préparer sa seconde main pour amortir sa chute au cas où la jeune femme décide de l’envoyer sur les roses en se levant. Il s’ennuyait. Il avait besoin d’action, d’illégalité, et de compagnie. La jeune femme à ses côtés était exactement la personne qui lui fallait pour faire les trois. Et quand demain elle se souviendrait vaguement d’avoir fait la connaissance de quelqu’un étrange qui voulait faire des choses illégales pour se sentir en vie … elle ne pourrait pas savoir que c’était Seth. Le même qui était pourtant là aux entrainements pour le football… qui se passait en même temps que les entrainements des cheers… pour la plus grande joie de Kristoff.


HRP -  Ce que je disais pour il faudra que tu acceptes c'est la malédiction qui fait que si on lui parle pas souvent on l'oublie ;) je me dis que ça peut être mignon. Et le lendemain ou elle l'a oublié mais garde un bon sentiment ce qui est étrange (surtout qu'elle pourrait le revoir plusieurs fois et ça lui reviendrait en fait ;) ) , ou elle l'a pas oublié du tout (à voir pourquoi selon toi) et Ach va peut être la demander en mariage :o


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Cheval de Troie
Messages : 1391
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t3582-ton-amie-c-est-moi-je-suis-ton-amie
Cheval de Troie
Lun 13 Juin - 12:01
JZuLWIOY_o.png
Halloween Skellington

J'ai 18 ans et je vis à Winterfell. Dans la vie, je suis en dernière année au lycée et je m'en sors comme je peux. Sinon, à cause du fait que je sois obligée d'avoir une activité extrascolaire, je suis remplaçante dans l'équipe des cheers et je m'occupe aussi de l'organisation des fêtes de l'école. Coté cœur, je suis pas le genre de personne dont on s'amourache quand on sait que je peux prendre vos pires craintes et les retourner contre vous.


Jour après jour, c'est la même déprime, je n'éprouve plus rien en commentant des crimes. [ft. Clio] Original


- Hally est née le jour d'halloween à Halloween Town, un pays où le soleil ne brille pas beaucoup, la criminalité est en hausse constante et son père en est le maire de la ville depuis la retraite anticipée de son prédécesseur. C'est parce qu'elle est étroitement liée à cette fête que tout le monde aime dans ce pays, qu'elle porte le nom d'Halloween, une façon pour ses parents de rendre hommage au pays qu'ils affectionnent tant.

- Comme tout les Skellington, Hally a le pouvoir de faire peur. La peur étant un concept assez large, je vais tenter de vous expliquer clairement. D'un simple contact, elle peut connaitre toutes vos peurs les plus intimes. Votre peur du noir, celle qu'on sache que vous avez fait pipi au lit jusqu'à onze ans ? La peur qu'Untel sache que vous l'aimez ? Toutes peurs, de la plus minime à la plus monstrueuse, aucune n'aura de secret pour elle. Elle a aussi le don de pouvoir faire vivre ces peurs. Si vous avez peur des araignées, sa magie vous fera croire que des centaines d'araignées vous grimpes dessus. C'est faux, bien sûr, mais l'illusion est si puissante que beaucoup de gens sont morts de peur sous l'influence de cette magie.

- Hally ne se gêne pas pour utiliser ses pouvoirs allégrement, quitte à causer des crises de paniques, des traumas et autres mots bien moches pour dire que des gens ont peur, véritablement, peur....

- Elle a été envoyée à Winterfell car son pays était menacé et qu'une guerre aurait pu éclater, pour la protéger, ses parents l'ont éloignés. Hally ne sait pas vraiment ce que c'est que d'avoir des vrais amis qui ne tentent pas de te poignarder dans le dos, de te voler tes affaires et/ou d'utiliser leur magie sur toi. Hally n'a vraiment aucune idée de la nature de certaine valeur comme la loyauté, l'amitié, le respect des choses, la propriété etc.... Elle vole, chipe, casse, détruit, se bagarre… Beaucoup de gens l'évitent, même si elle est très jolie, beaucoup trop bizarre, elle a donc été classée dans la même boite que les gens bizarres de cette école : les gothiques.

- Sa meilleure "amie" si tant est qu'elle ait une vague idée de ce qu'est l'amitié, s'appelle Jeanne et est aussi une gothique, ensemble elle forme un beau duo de meufs complètement perchées.

Jour après jour, c'est la même déprime, je n'éprouve plus rien en commentant des crimes. [ft. Clio] Ebc0207acf5b79d2356f65360d0330900b66ecf3


Camila Mendes :copyright:️ saaya - Google

Je m'assois sur le banc en soupirant tous mes poumons pour lui faire comprendre que sa simple présence me casse bien les couilles. Je commence à allumer mon joint sans lui prêter la moindre attention, je préfère sortir mon téléphone. C'est pas contre lui, mais… déjà je le connais pas, ensuite il est trop tard pour les nouvelles rencontres. Je voulais juste me poser et fumer, j'ai pas du tout prévu de devoir faire la conversation toussa toussa, c'est chiant.

Je fume tranquillement jusqu'à ce que monsieur Personne pose sa tête sur mes genoux. Mon sang ne fait qu'un tour et instantanément je le pousse de toutes mes forces sur le sol. Je le fusille du regard !

"Wow ! Non mais ça va pas, espèce de taré ?! Fous le camp !"


Brrrrrrrh j'en ai encore des frissons !!!! Il m'a touché ce fou ! Non mais je rêve… sérieux.... ça marche comme ça ici ?! On se pose sur les genoux des inconnues ?! Décidément, on m'aura tout fait ! Mais je reste quand même sur le cul de cette intrusion de mon espace vital ! Wouah..... je vous jure que je suis encore choquée du culot qu'il a eu !

Je fume une taffe en jetant ma cendre non loin de là où je l'avais poussé y'a quelques minutes. Je fronce les sourcils quand monsieur Culotté ne prends même pas la peine de s'excuser, mais plutôt de me proposer un truc complètement fou. Enfin pas vraiment fou pour une personne comme moi, mais c'est fou parce que je ne le connais pas, même s'il me dit vaguement quelque chose. Il ne me connaît pas non plus et pourtant il agit comme si on était pote........... alors que pas du tout........ je fronce les sourcils à sa proposition avant d'en arquer un.

Franchement, est-ce qu'il lui manque une case ? Ou il a peut-être des soucis psychologiques ?!

"Wouah. Tu croyais m'avoir avec le vieux coup du "à moins que tu aies peur" ?! T'as cru que j'avais genre cinq ans pour plonger dans ce genre de bail ?! En plus, je veux pas dire, mais c'est le genre d'approche des gens bizarres qui finissent par mettre les filles comme moi dans des caves. Donc tes propositions de psychopathes, merci, mais non merci. Déjà que tu t'installes sur moi oklm, tu croyais que j'allais te suivre dans l'eau, solo ?! Mort de rire. T'es plus taré que je le pensais."


Je continue de fumer tranquillement. Ce qui est sûr, c'est que même si ce mec se trouve être dangereux, il ne m'effraie pas le moins du monde. Vous m'avez bien regardé ?! Il en faudrait plus que ça. Puis chez moi, j'ai plus d'une fois faillit me faire kidnapper alors bon, les tarés je m'y connais un peu.

Je soupire en fumant tranquillement, recrachant ma fumée vers le ciel étoilés. L'espace d'une seconde, je pense à mes parents. Je me demande s'ils vont bien... si mon père fait encore des siennes, si ma mère est heureuse...... soupire. Puis je chasse cette pensée, je suis grande et libre maintenant, je peux pas me mettre à chialer en pensant à mes vieux comme une enfant… surtout pas devant monsieur Je parle aux inconnues…

Soudain, je pense à quelque chose et je souris avant de tirer une taffe, le goût de la drogue se répand dans ma bouche et jusqu'à mon cerveau, j'adore.

"Tu sais quoi, je pense que tu aurais eu plus de chance de m'avoir en me proposant des bonbons dans ta camionnette."


Je hausse les épaules l'air de dire "mais bon, maintenant, c'est trop tard" tout en continuant de fumer tranquillement.
Clionestra
Messages : 3777
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Dim 19 Juin - 20:32

Seth Ach
Lyban

J'ai 19 ans et je vis à Winterfall, même si mon âme, elle, est bien plus vielle. J'étais un scribe en Egypte antique assassiné par le pharaon et réanimé par Osiris. Dans la vie, je suis tout juste sorti de prison et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire (bien que j'ai été marié dans mon ancienne vie) et je le vis plutôt mal.(c'est contradictoire c'est normal)

→ Il est la réincarnation d'un scribe egyptien que l'on a tué pour sa découverte sur la terre (qui est ronde) et réanimé par Osiris pour se venger. Il a été enterré vivant pendant des millénaires avant de se réincarné dans un bébé
→ Il est immortel, on pourrait le coupé en deux qu'il se reconstituerait par magie un peu dégeulasse
→ Il ne ressent pas la douleur, même si on le coupe en deux donc. Et il essaie pourtant.
→ Il peut réanimé des cadavres, mais ne l'a fait que sur des animaux qui ont été momifié. Il n'a jamais essayé sur des humains, ou sur des cadavres frais.
→ Il a une malédiction qui fait qu'on l'oublie rapidement si on ne lui parle pas un moment.
→ Son meilleur ami c'est Steven, qu'il aime comme un frère.
→ Il a fait un an de prison pour accident de voiture ayant entrainé une blessure grave et délit de fuite, bien qu'il n'ai rien fait de tout cela.
Il n’était même pas surpris quand elle le poussa sur le sol. Au contraire, un sourire de « j’en étais sûr » était marqué sur son visage alors qu’il se mit par terre, en tailleur, devant elle. Il observait cette femme avec son sourire. Oh, il était taré, et elle le savait. Ce n’était pas non plus la première fois qu’elle lui disait cela. Cela ne serait certainement pas la dernière fois non plus. Mais il aimait l’intonation qu’elle prenait quand elle le disait. Un peu masochiste sur les bords non ? Pas réellement, car cette réflexion ne lui faisait pas mal. Il aimait bien ça juste. Il sourit donc en la regardant.

- Je crois simplement que tu aimes bien prouver que tu ne crains rien, ni personne… et que de demander si tu as peur, ça veut dire que si tu refuses c’est la conclusion que je vais en tirer, et ça tu n’aimes pas.

Il se releva et s’assit à nouveau à côté d’elle sans lui demander, encore. La cigarette dans la bouche, il lui fit ce large sourire qu’on trouvait aussi flippant d’habitude. Il avait le corps d’un homme, mais il était une momie avec des millions d’années… parfois, certains jours, ses yeux semblaient plus enfoncés, ses dents plus pointues, son corps plus maigre, donnant l’impression qu’il avait été justement momifié.

- Et arrête, tu sais très bien que tu ne finirais pas dans une cave. Tu es bien plus puissante que ça. Je suis sûr que c’est moi qui risque plus d’être à tes côtés que l’inverse. Alors sur un banc ou dans l’eau … la seule différence c’est que dans un cas on s’amuse, dans l’autre je continue de t’emmerder jusqu’à ce que tu dises oui.

Ok… il était peut-être un peu plus dangereux que ce qu’il disait … pouvoir se prendre un bus et ne pas mourir ça aider pour ça… il pouvait se couper la main, et faire que son corps se régénère là où sa main se trouve s’il le voulait … il pouvait partir en fumer, et revenir comme si de rien était … et il pouvait commander des cadavres … Son père avait une agence de taxidermie … et le lion était son cadavre favori à manier. Oh… et bien sûr il se souvenait de comment tuer de l’époque « Ach ». Il n’avait pas survécu un an en prison sans donner des coups et casser quelques os… mais il préférait ne pas le dire. Personne ne le savait ça. Sauf Steven. Il sourit encore après sa réflexion.

- Dans une camionnette, j’aurais peut-être eu envie de faire autre chose. Je préfère aller me baigner avec toi, tout en volant cette barque. Mais si tu veux vraiment un bonbon … je peux aller t’acheter ça, si tu viens avec moi.

Il se tourna pour être proche d’elle. Assez pour qu’il la touche s’il se déplace à peine. Quoi ? Il l’avait dit non ? Il avait envie de jouer avec elle. Elle n’avait pas peur et ça lui plaisait assez. Alors il la regardait pendant qu’il releva sa main pour lui tendre. Attendant qu’elle accepte le deal.

- Allez, le pire qui peut arriver, ça serait que tu t’amuses avec moi, ou que tu tombes amoureuse. Promis, ça sera réciproque. Mais je pense que tu m’oublieras vite, alors tu n’as pas à t’en faire.

Seth n’aimait personne. Mais il l’appréciait déjà elle. Elle était la curiosité qu’il aimait bien observer. La femme qui le faisait sourire quand il n’en avait pas envie. Si Steven savait les sentiments que Seth avait pour Hally, il lui avait fallu plus d’une discussion pour comprendre. Il était curieux, elle le fascinait, elle l’intriguait, et ça c’était assez proche d’un sentiment amoureux pour que Steven le met en garde. Mais comme ce trou duc était pareil pour Becca, il n’avait rien à dire !

La fin de sa phrase était la plus honnête cependant. Il ne pensait pas qu’elle puisse tomber amoureuse de lui, mais l’oublier c’était une certitude. Il faudrait beaucoup plus longtemps que ça pour qu’elle puisse se souvenir de lui durablement, normalement … Et Seth n’était pas sûr de retrouver le courage plusieurs fois pour s’amuser avec elle. Il aurait peur de la casser, comme il casse souvent tout le monde.



I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Cheval de Troie
Messages : 1391
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t3582-ton-amie-c-est-moi-je-suis-ton-amie
Cheval de Troie
Lun 29 Aoû - 17:36
JZuLWIOY_o.png
Halloween Skellington

J'ai 18 ans et je vis à Winterfell. Dans la vie, je suis en dernière année au lycée et je m'en sors comme je peux. Sinon, à cause du fait que je sois obligée d'avoir une activité extrascolaire, je suis remplaçante dans l'équipe des cheers et je m'occupe aussi de l'organisation des fêtes de l'école. Coté cœur, je suis pas le genre de personne dont on s'amourache quand on sait que je peux prendre vos pires craintes et les retourner contre vous.


Jour après jour, c'est la même déprime, je n'éprouve plus rien en commentant des crimes. [ft. Clio] Original


- Hally est née le jour d'halloween à Halloween Town, un pays où le soleil ne brille pas beaucoup, la criminalité est en hausse constante et son père en est le maire de la ville depuis la retraite anticipée de son prédécesseur. C'est parce qu'elle est étroitement liée à cette fête que tout le monde aime dans ce pays, qu'elle porte le nom d'Halloween, une façon pour ses parents de rendre hommage au pays qu'ils affectionnent tant.

- Comme tout les Skellington, Hally a le pouvoir de faire peur. La peur étant un concept assez large, je vais tenter de vous expliquer clairement. D'un simple contact, elle peut connaitre toutes vos peurs les plus intimes. Votre peur du noir, celle qu'on sache que vous avez fait pipi au lit jusqu'à onze ans ? La peur qu'Untel sache que vous l'aimez ? Toutes peurs, de la plus minime à la plus monstrueuse, aucune n'aura de secret pour elle. Elle a aussi le don de pouvoir faire vivre ces peurs. Si vous avez peur des araignées, sa magie vous fera croire que des centaines d'araignées vous grimpes dessus. C'est faux, bien sûr, mais l'illusion est si puissante que beaucoup de gens sont morts de peur sous l'influence de cette magie.

- Hally ne se gêne pas pour utiliser ses pouvoirs allégrement, quitte à causer des crises de paniques, des traumas et autres mots bien moches pour dire que des gens ont peur, véritablement, peur....

- Elle a été envoyée à Winterfell car son pays était menacé et qu'une guerre aurait pu éclater, pour la protéger, ses parents l'ont éloignés. Hally ne sait pas vraiment ce que c'est que d'avoir des vrais amis qui ne tentent pas de te poignarder dans le dos, de te voler tes affaires et/ou d'utiliser leur magie sur toi. Hally n'a vraiment aucune idée de la nature de certaine valeur comme la loyauté, l'amitié, le respect des choses, la propriété etc.... Elle vole, chipe, casse, détruit, se bagarre… Beaucoup de gens l'évitent, même si elle est très jolie, beaucoup trop bizarre, elle a donc été classée dans la même boite que les gens bizarres de cette école : les gothiques.

- Sa meilleure "amie" si tant est qu'elle ait une vague idée de ce qu'est l'amitié, s'appelle Jeanne et est aussi une gothique, ensemble elle forme un beau duo de meufs complètement perchées.

Jour après jour, c'est la même déprime, je n'éprouve plus rien en commentant des crimes. [ft. Clio] Ebc0207acf5b79d2356f65360d0330900b66ecf3


Maggie Lindemann :copyright:️ Google

Ce mec est complètement taré ! Et c'est moi qui vous le dis, c'est que vraiment, il doit avoir une araignée au plafond ! Pourtant, je ne peux m'empêcher d'être intriguée par lui. Je veux dire, la plupart des gars de cette école, si je les avais traités de la même façon, soit ils auraient tenté vainement de me le faire payer, soit ils auraient pris leurs jambes à leur cou… Mais pas lui. Lui, on dirait que cette situation l'amuse... Ce qui m'énerve encore plus, car je ne suis pas d'humeur à jouer les clowns de service !

Je roule des yeux en fumant alors qu'il me sort son analyse à deux balles.

"Super, docteur Freud, je vous dois combien pour cette séance, qu'on en finisse ?!"

De nouveau, il se lève et s'assoit à côté de moi... Non mais vraiment, où est-ce qu'il a été élevé celui-là ?! Je soupire en m'écartant le plus loin possible de lui, je ne veux pas prendre le risque qu'il me touche, car sinon, là, c'est sûr, je me casse !

Je le regarde du coin de l'œil avec mes yeux de chat, ne pouvant pas résister à l'envie de lui renvoyer la balle. C'est vrai que je dois admettre qu'il me distrait autant qu'il m'énerve, c'est bizarre, non ?

"Je dirais plutôt que dans les deux cas, je risque de royalement m'emmerder."

Je fronce les sourcils quand il dit que dans une camionnette, il aurait eu envie de me faire autre chose. Je savais bien que c'était un taré. Il en profite pour se rapprocher encore de moi et cette fois, je perds patience. Je me lève comme une furie et me dresse fièrement devant lui.

"Écoute, je ne sais pas trop à quoi tu joues ni pour qui tu me prends. Quoi, sous prétexte que je suis une cheer, tu pensais que j'allais te tomber dans les bras comme ces grosses..." Je pince mes lèvres entre elles pour ne pas défouler ma colère sur mes coéquipières qui ne sont pas toutes des grosses bip... "... Fous moi la paix, ok ?! J'irais pas à l'eau avec toi, ni nulle part ailleurs, t'as bien compris ?! Et si tu continues de m'emmerder, alors ouais, je te ferais regretter d'être né !"

Mon regard se noircit tellement qu'on ne fait plus de distinction entre prunelles et pupilles. Tss. Finalement, je considère qu'il n'en vaut pas la peine. Je lui tourne le dos comme une star. Enfin, comme une cheer.

"Oh, mais t'inquiète pas, je ne sais déjà plus qui tu es."

Dis-je avant de commencer à marcher en direction du bâtiment de l'école tout en continuant de fumer. Putain, il m'aura bien pourri la soirée ce taré ! C'est vrai quoi, je ne supporte pas que les gens me touchent… Je limite mes contacts même avec les gens que j'aime et lui, ce fou, il arrive comme une fleur et brise toutes les barrières de mon espace vital ! Il le fait avec une telle aisance que ça en est révoltant ! Sale petit con ! Mais en même temps, je n'ai pas vraiment l'impression qu'il soit le même genre de con que Gaston. Non lui... je ne sais pas… à sa façon, il est bien plus intéressant que les autres. Alors pourquoi est-il si taré ?
Ouais ouais, je sais, je ne devrais pas juger les gens, surtout que je suis pas forcément la mieux placée pour ça. Mais j'en ai rien à battre, je le juge et plutôt deux fois qu'une ! Pourquoi ?! Parce que je sélectionne avec autant de soin que les disciples du Christ, les gens qui ont le droit de s'approcher autant de moi ! Hors lui, il n'attend pas que je lui offre la chance exceptionnelle de respirer le même air que moi, il prend ce droit, il s'en amuse et tente de faire en sorte que je m'en amuse aussi. Est-ce que vous voyez à quel point c'est un fou furieux, ou pas ?!

Je...Je ne sais pas ce qui me dérange vraiment chez ce gars… pourtant, je ne suis pas du genre à respecter les règles ou les lois… c'est juste que... grrrrrrh, il m'énerve tellement ! Oui, c'est ça, il m'énerve ! Je ne le supporte pas !
Clionestra
Messages : 3777
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Lun 7 Aoû - 22:55

Seth Ach
Lyban

J'ai 19 ans et je vis à Winterfall, même si mon âme, elle, est bien plus vielle. J'étais un scribe en Egypte antique assassiné par le pharaon et réanimé par Osiris. Dans la vie, je suis tout juste sorti de prison et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire (bien que j'ai été marié dans mon ancienne vie) et je le vis plutôt mal.(c'est contradictoire c'est normal)

→ Il est la réincarnation d'un scribe egyptien que l'on a tué pour sa découverte sur la terre (qui est ronde) et réanimé par Osiris pour se venger. Il a été enterré vivant pendant des millénaires avant de se réincarné dans un bébé
→ Il est immortel, on pourrait le coupé en deux qu'il se reconstituerait par magie un peu dégeulasse
→ Il ne ressent pas la douleur, même si on le coupe en deux donc. Et il essaie pourtant.
→ Il peut réanimé des cadavres, mais ne l'a fait que sur des animaux qui ont été momifié. Il n'a jamais essayé sur des humains, ou sur des cadavres frais.
→ Il a une malédiction qui fait qu'on l'oublie rapidement si on ne lui parle pas un moment.
→ Son meilleur ami c'est Steven, qu'il aime comme un frère.
→ Il a fait un an de prison pour accident de voiture ayant entrainé une blessure grave et délit de fuite, bien qu'il n'ai rien fait de tout cela.
C’est qu’il s’amusait comme un petit fou le monsieur. Il observait la jeune femme et ses réactions … et s’il avait été un peu plus normal … ouais, il l’aurait laissé, ou il aurait pris peur. Mais en réalité, il la connaissait déjà pour l’avoir longuement observé. Il avait regardé la jeune femme remettre en place des plus coriaces que lui… et étrangement ça lui faisait du bien de se faire remettre en place … il avait un certain plaisir, un peu masochiste oui, à ce qu’elle le repousse. Il se doute que la jeune femme n’apprécierait pas son entrée en matière. Il essayerait différemment la prochaine fois, peut-être.

- Tu peux me payer en m’embrassant, ça permettra de rajouter des informations dans mes rêves de toi, dit-il en élargissant son sourire encore plus.

Ce n’était pas sa faute s’il ne pensait qu’à elle, qu’importe l’heure de la journée. Il pensait continuellement à elle et à sa manière si revancharde de faire tout ce qu’elle faisait. Elle avait ce visage si incroyablement mignon quand elle s’énervait …

Ouais, il était taré, ok ? Cela ne changeait en rien ce qu’il disait … Cette fille attirerait toutes les momies de l’Egypte antique… et c’était une momie qui le disait, alors on pouvait le croire sur parole. Il fit un nouveau sourire. Il le savait qu’elle aimait ses coéquipières. Une autre raison qu’il faisait qu’elle l’avait attiré. Cette fille, gothique jusqu’à l’âme, se pavanant et tortillant ses fesses pour leur équipe. De quoi l’attirer par cette étrange association. Il se releva d’un bond et se déplaça, pratiquement en faisant déplacer son corps sous forme de sable, se planta devant elle.

- Je n’en doute pas que tu vas oublier, ça ne m’empêche pas d’avoir envie de toi, dit-il en l’attrapa par la manche pour essayer de l’embrasser.

Sans surprise, elle lui mit un grand coup dans le thorax et le faisant tomber à la renverse. Il resta au sol en attendant d’autres coups mais cela ne vient pas. Il observa son petit déhanché s’éloigner de lui doucement. Il avait envie d’elle dans sa vie c’était étrange.

- Je n’abandonnerais pas aussi facilement Halloween Skellington, tu es bien trop parfaite pour abandonner aux moindres obstacles.

*

Il était trempé. De la tête au pied. Aussi avait-il été nagé totalement habiller dans le lac, mais sans voler la barque. Cela, il le garderait pour la prochaine fois où sa chère et tendre accepterait de s’amuser avec lui. Nageant sur le dos, il observait la lune pleine et ronde au-dessus de sa tête. Il pensait aux années passées loin des siens. Il pensait à la vie qu’il avait quitté. Il rit. Il n’était pas si mal loti pour le moment. AchLyban n’était plus. Il n’existait même plus dans les pensées. Personne ne savait qu’il était la réincarnation de ce scribe déchu. Ne restait que Seth Lyban. Et il avait bien le droit de s’amuser, de draguer, de faire le pitre… Sa malédiction lui permettait, et il le méritait. Il avait assez été tenu enfermé dans son sarcophage pour mériter de vivre un peu.

Il était simplement dommage que celle qui possédait ses pensées l’oublie toujours. Ce n’était pas la première fois qu’il lui parlait … Oh, c’était la première fois aussi longtemps cependant, et avec autant de contact. Il en avait eu besoin. D’ordinaire c’est juste un sourire dans les couloirs, il apporte de l’eau aux cheerleaders, et à elle… Il faisait les choses si simplement avec elle. Il se jeta au fond de l’eau, vidant ses poumons et atterrit au fond sans effort. Il allait dormir ici cette nuit, tiens. Il n’avait aucune envie de repartir chez lui.

*

Elle était là, dans le couloir. Il pouvait la voir sans même à avoir tourner la tête. Il observa l’heure. Normalement, elle n’allait pas l’avoir oublié aussi rapidement. Elle ne pouvait pas l’oublier aussi vite, n’est-ce pas ? Lui n’aurait pas pu… mais lui, il a été décidé qu’il avait un grave pet au casque, n’est-ce pas ? Il s’approcha d’elle doucement, mettant sa main à côté de sa tête et s’approcha pour l’embrasser. Sans surprise, elle le repoussa et il s’étala au sol. Steven arrive à ce moment-là pour l’aider à se relever alors que la brune était déjà en train de partir.

- Cette fille me plait trop, dit-il bien que sa voix pût très facilement porter jusqu’à Hally.
- Tu es grave, répondit Steven.

Seth lui lança un regard, puis trouva Becca plus loin dans le couloir. Il pouvait parler. Steven se mit à rire très fort. Moins de six heures étaient passé, elle se souvenait de lui, mais bientôt elle allait oublier sa première tentative… Il lui suffisait d’attendre ce soir pour essayer à nouveau et qu’elle aura oublié la seconde. Il avait hâte. Steven et lui partirent en cours et comme d’habitude on l’oublia souvent. Steven était celui dont on se souvenait et être avec lui était reposant. Au moins, il n’était pas le taulard sorti de taule pour la plupart … juste le « c’est qui lui ? ».

*

Le soir même, il était sur les marches de l’école. Il savait bien que bientôt les élèves allaient sortir, marcherait un peu sur lui et que les retardataires arriveront. Il savait aussi qu’il allait à nouveau croiser la jeune femme qui aurait oublié leurs deux précédentes entrevues. Cette fois-ci, il allait avoir son baiser. Quand elle apparut, il se mit au milieu et lui tendit un bonbon qu’il était allé acheter exprès pour elle, et il s’approcha encore pour l’embrasser.

Bien qu’il crèverait d’avoir un baiser passionné et enflammé, le genre qui amène à des histoires classés X, il savait qu’il ne pourrait avoir qu’un smack. Plus que ce qu’il pouvait avoir normalement. Il fit un sourire en pensant à cela et s’approchant pour l’embrasser.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Cheval de Troie
Messages : 1391
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t3582-ton-amie-c-est-moi-je-suis-ton-amie
Cheval de Troie
Jeu 10 Aoû - 15:35
JZuLWIOY_o.png
Halloween Skellington

J'ai 18 ans et je vis à Winterfell. Dans la vie, je suis en dernière année au lycée et je m'en sors comme je peux. Sinon, à cause du fait que je sois obligée d'avoir une activité extrascolaire, je suis remplaçante dans l'équipe des cheers et je m'occupe aussi de l'organisation des fêtes de l'école. Coté cœur, je suis pas le genre de personne dont on s'amourache quand on sait que je peux prendre vos pires craintes et les retourner contre vous.


Jour après jour, c'est la même déprime, je n'éprouve plus rien en commentant des crimes. [ft. Clio] Original


- Hally est née le jour d'halloween à Halloween Town, un pays où le soleil ne brille pas beaucoup, la criminalité est en hausse constante et son père en est le maire de la ville depuis la retraite anticipée de son prédécesseur. C'est parce qu'elle est étroitement liée à cette fête que tout le monde aime dans ce pays, qu'elle porte le nom d'Halloween, une façon pour ses parents de rendre hommage au pays qu'ils affectionnent tant.

- Comme tout les Skellington, Hally a le pouvoir de faire peur. La peur étant un concept assez large, je vais tenter de vous expliquer clairement. D'un simple contact, elle peut connaitre toutes vos peurs les plus intimes. Votre peur du noir, celle qu'on sache que vous avez fait pipi au lit jusqu'à onze ans ? La peur qu'Untel sache que vous l'aimez ? Toutes peurs, de la plus minime à la plus monstrueuse, aucune n'aura de secret pour elle. Elle a aussi le don de pouvoir faire vivre ces peurs. Si vous avez peur des araignées, sa magie vous fera croire que des centaines d'araignées vous grimpes dessus. C'est faux, bien sûr, mais l'illusion est si puissante que beaucoup de gens sont morts de peur sous l'influence de cette magie.

- Hally ne se gêne pas pour utiliser ses pouvoirs allégrement, quitte à causer des crises de paniques, des traumas et autres mots bien moches pour dire que des gens ont peur, véritablement, peur....

- Elle a été envoyée à Winterfell car son pays était menacé et qu'une guerre aurait pu éclater, pour la protéger, ses parents l'ont éloignés. Hally ne sait pas vraiment ce que c'est que d'avoir des vrais amis qui ne tentent pas de te poignarder dans le dos, de te voler tes affaires et/ou d'utiliser leur magie sur toi. Hally n'a vraiment aucune idée de la nature de certaine valeur comme la loyauté, l'amitié, le respect des choses, la propriété etc.... Elle vole, chipe, casse, détruit, se bagarre… Beaucoup de gens l'évitent, même si elle est très jolie, beaucoup trop bizarre, elle a donc été classée dans la même boite que les gens bizarres de cette école : les gothiques.

- Sa meilleure "amie" si tant est qu'elle ait une vague idée de ce qu'est l'amitié, s'appelle Jeanne et est aussi une gothique, ensemble elle forme un beau duo de meufs complètement perchées.

Jour après jour, c'est la même déprime, je n'éprouve plus rien en commentant des crimes. [ft. Clio] Ebc0207acf5b79d2356f65360d0330900b66ecf3


Camila Mendes :copyright:️ saaya - Google

Je le regarde en arquant un sourcil. C'est vraiment un taré, il pourrait presque me faire peur. Presque. Dans le sens où j'en ai côtoyé des tarés, des tueurs, pyromanes, fétichiste, obsessionnel etc... mais lui c'est comme s'il était accro à moi alors qu'on vient de se rencontrer. C'est pas normal ?! Il se comporte avec moi comme si on se connaissait vraiment... Il a un pet au casque je vous dis !

"Tu sais que t'es grave flippant et que si tu continues de parler comme ça aux meufs que tu rencontres, tu vas finir en taule."

Cette fois s'en est trop ! Quand il s'approche de moi et m'attrape par la manche pour me dire qu'il a envie de moi, ça me donne juste envie de vomir. Sans qu'il s'y attende, je lui envoie mon plus beau crochet du droit en plein dans la mâchoire. J'ai pas suffisamment de force pour le faire s'évanouir, mais ça va quand même le sonner suffisamment longtemps pour que je me barre d'ici.

"Va mourir, enfoiré !"

Tss... c'est vraiment un taré. Et vicieux en plus. Si ça se trouve ce malade doit avoir des photos de moi.... Non mais cette école est vraiment pas nette. Comme quoi, elle a beau être fréquenté par des gosses de riches, ils ont décidément tous un truc qui tourne pas rond chez eux. Et dire que c'est moi qu'on juge... Je rêve.

***

Une fois dans ma chambre que je partage avec.... Je ne sais toujours pas son nom en fait. Aucune idée de qui c'est. C'est une fée, je crois. Ou une sorcière ? Une humaine ? Peu importe. Elle n'est pas là en tout cas. Bref ! Tout ça pour dire que je vais en profiter pour laver mes tenues de cheer pour la semaine. Je suis la seule cheer à porter un costume tout noir. Normalement, les couleurs de notre maillot sont les mêmes que les couleurs des maillots des sportifs de l'école. Cette année, ils ont optés pour le bleu ciel et le blanc. Pour ma part, il aurait pu être pivoine et indigo, que je l'aurais quand même teinté en noir. Du coup, je vous raconte pas la crise de nerfs que m'a faite Becca Donovan quand elle m'a vu arriver avec ma tenue noire la première fois.

"J'espère que tu plaisantes, Morticia ?!"

J'avais affiché un grand sourire tandis qu'elle fulminait !

"Bhein quoi ?! Je suis qu'une remplaçante de toute façon."
"Peu importe, tu dois porter le même uniforme que nous ! Tu ne mesures pas la chance que tu as de faire partie des Cheerleaders de cette école ! Sans nous, tu serais sans doute en train de sacrifier un écureuil dans la cour avec les autres gothiques !"
"Bénie soit Sainte-Rebecca de m'avoir remise sur le droit chemin et de m'avoir tendue la main. Gloire à elle !"
"Hey ! Où vas-tu ?!!"
"Ça se voit pas, je cours ériger un temple à ta gloire, bla bla bla."

Je me rappelle lui avoir fait un doigt et m'être barrée sans avoir fait la moindre répétition ! Ça ne m'a pas empêché d'y retourner avec mon costume noir. Becca ne voulait pas que je participe aux entrainements dans cette tenue, mais Vidia, la cocapitaine, avait fini par enterrer la hache de guerre.

"Franchement Becca, elle pourrait venir avec une plume au cul que j'en aurais rien à faire ! L'équipe de foot et de handball disputent des matchs importants dans deux semaines, si l'une de nous se blesse, on n'aura pas le choix de la faire entrer, donc il vaut mieux qu'elle connaisse la choré sinon c'est nous toutes qui serons ridiculisées..."

Brave Vidia, elle est bien plus réfléchie que sa conne de copine. Je me demande d'ailleurs comment Vidia fait pour la supporter !
Je repense à ça en préparant mes affaires pour demain et en fumant une cigarette. J'en profite pendant que ma colloc n'est pas là, elle n'est pas du genre à tolérer la fumer de cigarette, puis elle dit que c'est contre le règlement de fumer à l'intérieur, puis le tabagisme passif...... Olalala ! Je crois que c'est pour ça que je sais toujours pas comment elle s'appelle !

***

D'habitude, je fais pas partie des meufs qui portent leur uniforme de cheer été comme hiver. Perso, je préfère porter mes fringues. Mais exceptionnellement, j'allais passer plus de temps dans ma tenue que dans mes vrais vêtements alors pour ne pas avoir à me changer toute la journée, j'ai décidé de garder ma tenue toute la journée. Je porte donc ma tenue de cheer avec une paire de baskets noires. J'ai attaché mes cheveux en deux queues de cheval assez hautes. J'ai opté pour mon habituel maquillage de chat, celui qui allonge mon regard et mon rouge à lèvre noir. Parfait.

Dans les couloirs, je discute avec quelques personnes. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, tout le monde me salue même si je ne suis l'amie de personne. Enfin, sauf de Jeanne. Tout le monde m'apprécie, mais ne veut pas vraiment être mon ami... et je les comprends. Pour ma part, je les apprécie, mais je ne veux pas qu'ils m'approchent de trop près, alors tout le monde est content, je suppose.

Alors que je parle avec un gars du journal et qu'il me pose des questions sur les photos que je voudrais voir publier dans l'album. Un gars qui me dit vaguement quelque chose s'approche de nous et tente de m'embrasser !

"Mais t'es toujours vivant ?! Casse-toi, pauvre mec !"

Système de défense enclenché ! Comme papa m'a appris ! Direct dans les couilles ! Le gars s'écroule au sol et je le regarde avec mépris avant de l'enjamber pour me barrer. Tout le monde dans le couloir nous regarde et ça m'énerve encore plus. À tous les coups, je risque de me prendre une heure de colle pour avoir frappé ce taré !

***

Ma journée s'est passée relativement bien. La Pleine Lune soit Louée, je n'ai plus recroisé ce fou ! J'ai tout fait pour tenter de le chasser de mon esprit et je dois dire que j'y suis quasiment parvenue. Les évènements de ce matin me paraissent déjà flous et lointain dans mes souvenirs.
Je papote avec Jeanne dans les couloirs jusqu'à la sortie. On a décidé d'aller passer la soirée dans un cimetière pour y être tranquille, faire un peu de magie sans être vu et surtout, fumer à donf !

Devant l'école, je ne suis pas surprise de voir qu'un taré m'attendait. Je ne sais pas d'où je le connais, mais je le connais. Je ne pourrais pas vous dire ce que j'aurais pu lui dire la première fois qu'on s'est vu. C'était ce matin, il me semble ? Non, tout me parait si flou. Mais je le connais. Bon. Puisque la manière douce ne marche pas, je vais donc utiliser la manière forte. Et on dit que c'est moi la méchante ! Ce sont juste les gens qui sont stupides.

Je pousse violemment ce mec qui tombe des escaliers. Le temps déroule maintenant au ralenti. J'ai fait exprès de le toucher pour essayer d'en savoir plus sur ses peurs. Mais, j'ai eu une drôle de sensation… Je vois sa peur très clairement dans ma tête !

La scène : Je me vois debout au milieu de nulle part, cet inconnu me voit et son visage s'illumine. Il court vers moi comme s'il n'avait jamais été aussi heureux. Mais alors qu'il est à quelques mètres de moi, mon corps commence à se désagréger. Comme si j'étais faite de poussière et que je commençais à m'envoler. Le visage de l'inconnu se change alors en horreur et en désespoir total ! Il accélère, mais c'est trop tard, quand il arrive devant moi, je ne suis plus qu'un tas de poussière. Je le vois s'effondrer, pleurer en hurlant à la mort.

Dans la vraie vie, ma tête me fait atrocement mal et cette peur que j'ai ressentie était si intense… Je ne m'y attendais pas ! Pendant ce temps, l'autre vient à peine de finir de dévaler les escaliers. J'ai l'impression que le temps reprend son court normal.

"Hally ?! Hally, tu vas bien, réponds-moi !"

J'entends Jeanne qui s'inquiète, je ressens sa peur.

"Jeanne...J'...J'ai mal à la tête…C'est horrible..."
"Et toi, t'approche plus d'elle où j'appelle les flics, t'as compris ?! Je vais prévenir le directeur que t'es un pervers qui s'en prend aux filles !"

Jeanne m'aide à me redresser et elle me conduit à l'extérieur de l'école. Plus je m'éloigne de ce type et moins ma tête me fait mal. Je recommence à penser normalement. On finit par arriver au cimetière et Jeanne m'aide à me poser sur une pierre tombale.

"Mais c'est qui ce type ?!"
"J'en sais rien.... Mais c'est pas la première fois que je le vois."
"Ah bon ?! Tu m'en as jamais parlé !"
"Ouais, je sais mais.... on dirait que je ne m'en souvenais pas.... mais si, je l'ai déjà croisé ce matin et hier !"
"Mais il te suit, ma parole !"
"Je crois ouais...."
"Hally, il a l'air dangereux..... on devrait prévenir la police..."
"Et tu crois qu'une bande d'humains armés de pistolet vont pouvoir faire quelque chose."

Jeanne fait la moue, car elle est à moitié humaine. Si ce n'est même à 3/4 humaine.

"Je suis désolée..."
"Non tu ne l'es pas..."
"Non je le suis pas. Mais pour eux ! Pas pour toi, pour toi, je suis vraiment désolée, je n'aime pas te faire de la peine."
"Ce n'est rien, passons. Alors si tu veux pas en parler aux flics, tu veux faire quoi ?"
"J'en sais rien, je devrais peut-être en parler au directeur ? S'il le vire, problème réglé."
"Et s'il te suit chez toi, ou n'importe où ailleurs."
"C'est ici chez moi maintenant, donc je risque rien. Puis j'aimerais bien le voir me suivre à Halloween Town, il ferait pas long feu. Et s'il arrivera à tenir plus de cinq minutes en ville, alors mon père le tuera et on n'en parlera plus jamais."

Je hausse les épaules comme si tout était aussi simple que ça. Mon amie sort de quoi se faire des joints et on commence à fumer en essayant de ne plus penser à cette journée de merde et des gens qui en ont fait partie, mais plutôt à ce qu'on aurait fait de cette journée dans notre monde de rêve.
Clionestra
Messages : 3777
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Lun 14 Aoû - 14:42

Seth Ach
Lyban

J'ai 19 ans et je vis à Winterfall, même si mon âme, elle, est bien plus vielle. J'étais un scribe en Egypte antique assassiné par le pharaon et réanimé par Osiris. Dans la vie, je suis tout juste sorti de prison et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire (bien que j'ai été marié dans mon ancienne vie) et je le vis plutôt mal.(c'est contradictoire c'est normal)

→ Il est la réincarnation d'un scribe egyptien que l'on a tué pour sa découverte sur la terre (qui est ronde) et réanimé par Osiris pour se venger. Il a été enterré vivant pendant des millénaires avant de se réincarné dans un bébé
→ Il est immortel, on pourrait le coupé en deux qu'il se reconstituerait par magie un peu dégeulasse
→ Il ne ressent pas la douleur, même si on le coupe en deux donc. Et il essaie pourtant.
→ Il peut réanimé des cadavres, mais ne l'a fait que sur des animaux qui ont été momifié. Il n'a jamais essayé sur des humains, ou sur des cadavres frais.
→ Il a une malédiction qui fait qu'on l'oublie rapidement si on ne lui parle pas un moment.
→ Son meilleur ami c'est Steven, qu'il aime comme un frère.
→ Il a fait un an de prison pour accident de voiture ayant entrainé une blessure grave et délit de fuite, bien qu'il n'ai rien fait de tout cela.
Bon. C’était logique qu’il se fasse frapper … et Seth n’en ressentit pas le moindre petit minuscule petit élan de culpabilité à l’harcèlement qu’il était en train de faire. Parce qu’elle allait l’oublier, comme tous les autres, et que le peu de contact qu’il avait avec elle, ça lui faisait plaisir. Chaque moment avec elle, c’était un moment de plus dont il se souviendrait, qu’il pourrait chérir. Il ne sait même pas pourquoi il était amoureux d’Hally. Il ne se souvient pas. Il le sait. Elle. Toujours elle. Qu’importe s’il est au milieu d’une foule en délire, perdu dans les montagnes, en prison en isolement, il sait qu’elle est là. Il la connait. Il l’attend. Alors quand elle le pousse, il sait qu’il a peur de la perdre. Il le sait parce que sa peur est connue. Il a une conscience simple de sa peur. La perdre. Perdre ceux qui comptent pour lui. Sa famille. Il la laisse partir en la regardant au loin. Steven vint l’aider, non sans lui rappeler qu’il a un pet au casque.

Qu’importe. Il ne ressent pas la douleur. Ce n’était pas un petit sauf dans les escaliers qui allaient le tuer. Loin de là, même. Il était immortel, et invincible. Il n’avait pas peur de se faire mal. Et surtout, Hally pouvait lui faire tout le mal qu’elle voulait. Elle pouvait s’amuser avec son corps, elle pouvait le lacérer, le battre, vouloir le torturer. Il accepte. La seule douleur qu’il ressent, c’est le fait qu’elle le prenne pour un espèce de taré qui lui veut du mal. Alors qu’il considère la jeune femme comme la huitième merveille du monde, rien de moins. Steven l’aide à se relever et le pousse pour partir à l’entrainement en lui rappelant comment il est con. Arrivé, les joueurs l’attendent et personne ne fait aucun commentaire sur sa venue. Ils se souviennent tous de lui, et ça fait du bien.

*

L’entrainement, avec un Jack remonté à bloc comme jamais avant, avait été exténuant. La conversation avec les garçons aussi. Il y avait d’un côté le célèbre et si pragmatique Klow, qui lui disait d’arrêter d’harceler Hally. Jack, qui dit qu’il faudrait qu’elle se souvienne, déjà, pour espérer quoi que ce soit, le jovial Steven, qui dit qu’il oublie la plupart (donc pas Becca) des raisons qui l’ont poussé à couché avec quelqu’un. Même Tic et tac, les jumeaux y sont allés de son commentaire. L’un, père, plus mature que l’autre. Cela arrive. Les triplets, eux, ont juste dit qu’ils ne trouvaient pas du touuuuuuut Hally sexy, ce qui avait valu un regard noir de la part de Seth. Elle était la plus sexy du groupe.

- D’ailleurs, finit par dire Bunny qui n’avait pas encore parlé depuis, demain on a un entrainement en commun avec les cheerleaders.

Autant dire, même terrain, moins de place pour faire les cons … Bunny fit un grincement de lèvres quand il posa les yeux sur Steven. Il ne voulait clairement pas entendre Steven faire des commentaires sexuels à Becca, même si elle est consentante. Parce que… Voilà. Il y avait Vidia, qui avait eu une situation sexuelle compliqué, et il n’avait aucune envie que ça lui fasse mal au cœur, alors.

*

Le jour de l’entrainement, Seth regardait Hally. Depuis le temps, une petite semaine, elle avait dû totalement l’oublié. Comme toutes les personnes de l’école qui ne le côtoyait pas … on l’oubliait. Il ignore, lui, que ce n’est pas le cas, et il soupire simplement alors qu’il meurt d’envie d’aller la voir. Steven sort un thermos de son sac pendant la pause et le temps à Seth.

- Va le donner à Becca ste plait, je dois aller me faire vérifier la jambe par Bunny.
- Vas-y toi-même, lança Seth avant que Bunny n’arrive pour forcé Steven à s’assoir.
- Seth, va donner sa boisson de princesse à Becca, et, dit-il avec un regard menaçant, tu me montres ta cheville avant que je te force.

Bunny n’était pas le genre violent, sauf quand il y a une bonne raison. Steven grommelle et s’assoit, pendant que Seth grommelle et se rends vers les cheerleaders et le dragon de capitaine.

- Hé, Becca, dit-il en s’approchant et en évitant avec autant de soin que possible de regarder vers Hally … Cadeau de Steven

Bien que cela fut impossible alors qu’il posa un regard amoureux, clairement, sur la jeune femme tout de sombre vêtu… Il était vraiment amoureux d’elle. Merde alors. Il ne sait pas comment il va faire pour survivre à cette simple vérité. Il donne la boisson de Becca, de la part de Steven, et part avant que le dragon se mets à cracher des flammes. Parce que… Bon, même s’il comprends l’amour de Steven pour Becca, pour avoir le même pour Hally, ça reste un dragon pas sympas.

- C’est qui lui, dit une cheerleader dont il ne connait pas le nom, il est sexy …

Ouais… Elle avait déjà dit ça… trente six fois déjà. Et à chaque fois, elle l’oublie. Il rit un peu en imaginant cette pauvre Becca devoir entendre les mêmes questions sur le meilleur ami de son amoureux, parce qu’il ne doute pas de la réciprocité lui, à longueur de temps. Il était un peu outil de sa torture et ça lui plaisait bien.

*

A la fin de l’entrainement, il devait repartir chez lui, mais il n’en avait aucune envie. Il approche de l’entrée de l’école et prends une cigarette qu’il allume avant de se mettre à fumer. Et s’il tuait tout le monde ? Maintenant ? S’il venait à prendre le temps de découper la peau de la chaire pour pouvoir en faire un manteau chauffant pour le parcours. Il sait qu’il ne doit pas penser ainsi … mais ça ferait tellement du bien de pouvoir faire un peu de mal. Surtout qu’il n’avait pas vue Hally. Fin si, mais pas assez. Quand tout le monde sort, il l’attend et lui tends un bonbon. Lui jette plutôt. Il sourit et se présente, à nouveau, parce que nulle doute qu’elle avait oublié tout de lui déjà.

- Salut, je suis Seth. Un bonbon pour faire connaissance ?


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Cheval de Troie
Messages : 1391
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t3582-ton-amie-c-est-moi-je-suis-ton-amie
Cheval de Troie
Sam 23 Sep - 16:26
JZuLWIOY_o.png
Halloween Skellington

J'ai 18 ans et je vis à Winterfell. Dans la vie, je suis en dernière année au lycée et je m'en sors comme je peux. Sinon, à cause du fait que je sois obligée d'avoir une activité extrascolaire, je suis remplaçante dans l'équipe des cheers et je m'occupe aussi de l'organisation des fêtes de l'école. Coté cœur, je suis pas le genre de personne dont on s'amourache quand on sait que je peux prendre vos pires craintes et les retourner contre vous.


Jour après jour, c'est la même déprime, je n'éprouve plus rien en commentant des crimes. [ft. Clio] Original


- Hally est née le jour d'halloween à Halloween Town, un pays où le soleil ne brille pas beaucoup, la criminalité est en hausse constante et son père en est le maire de la ville depuis la retraite anticipée de son prédécesseur. C'est parce qu'elle est étroitement liée à cette fête que tout le monde aime dans ce pays, qu'elle porte le nom d'Halloween, une façon pour ses parents de rendre hommage au pays qu'ils affectionnent tant.

- Comme tout les Skellington, Hally a le pouvoir de faire peur. La peur étant un concept assez large, je vais tenter de vous expliquer clairement. D'un simple contact, elle peut connaitre toutes vos peurs les plus intimes. Votre peur du noir, celle qu'on sache que vous avez fait pipi au lit jusqu'à onze ans ? La peur qu'Untel sache que vous l'aimez ? Toutes peurs, de la plus minime à la plus monstrueuse, aucune n'aura de secret pour elle. Elle a aussi le don de pouvoir faire vivre ces peurs. Si vous avez peur des araignées, sa magie vous fera croire que des centaines d'araignées vous grimpes dessus. C'est faux, bien sûr, mais l'illusion est si puissante que beaucoup de gens sont morts de peur sous l'influence de cette magie.

- Hally ne se gêne pas pour utiliser ses pouvoirs allégrement, quitte à causer des crises de paniques, des traumas et autres mots bien moches pour dire que des gens ont peur, véritablement, peur....

- Elle a été envoyée à Winterfell car son pays était menacé et qu'une guerre aurait pu éclater, pour la protéger, ses parents l'ont éloignés. Hally ne sait pas vraiment ce que c'est que d'avoir des vrais amis qui ne tentent pas de te poignarder dans le dos, de te voler tes affaires et/ou d'utiliser leur magie sur toi. Hally n'a vraiment aucune idée de la nature de certaine valeur comme la loyauté, l'amitié, le respect des choses, la propriété etc.... Elle vole, chipe, casse, détruit, se bagarre… Beaucoup de gens l'évitent, même si elle est très jolie, beaucoup trop bizarre, elle a donc été classée dans la même boite que les gens bizarres de cette école : les gothiques.

- Sa meilleure "amie" si tant est qu'elle ait une vague idée de ce qu'est l'amitié, s'appelle Jeanne et est aussi une gothique, ensemble elle forme un beau duo de meufs complètement perchées.

Jour après jour, c'est la même déprime, je n'éprouve plus rien en commentant des crimes. [ft. Clio] Ebc0207acf5b79d2356f65360d0330900b66ecf3


Camila Mendes :copyright:️ saaya - Google

Ma soirée avec Jeanne avait été géniale, il n'y a qu'elle pour me détendre et me redonner gout à la vie. Sans elle, j'aurais l'impression de vivre dans un monde en noir et blanc ; fade et triste. Elle ajoute de la couleur, de l'espoir et de la gentillesse là où j'en manque cruellement. Elle est un peu la sœur que je n'ai jamais eue. Elle et moi, on se comprend en un regard, en un sourire, ça fait du bien d'avoir une personne comme cela dans sa vie. En un sens, je comprends mieux pourquoi Vidia reste avec Becca. Peut-être qu'elle aussi ressent la même chose ?.... Oh.... Par toutes les sorcières de Salem, je... je suis la Becca de Jeanne ! Euuuuuuuuurk ! J'ai envie de vomir ! Euuuuuuurk ! Rien que de penser que Princesse Becca et moi puissions avoir des points communs me donne envie de me lacérer la peau ! EUUUUUUUUURK ! Je chasse rapidement cette idée absurde en fumant longuement sur un joint avant de recracher la fumée vers les étoiles.

Nous avons passé toute la soirée à parler de tout et de rien, à rire et à nous raconter les secrets que l'on ne savait pas encore l'une sur l'autre. Enfin... Pour être honnête, Jeanne se confie davantage que moi... au début, elle me demandait toujours pourquoi je ne lui disais jamais rien, si c'était par manque de confiance ou autre..... Et je répondais que non. Car c'est vrai, j'ai une confiance aveugle en elle.. mais… malgré tout, je viens d'un monde dans lequel ton frère peut te planter dans le dos, faire confiance à personne, c'est un peu la devise de chez nous. Alors..... Ouais, j'ai grandi en apprenant à ne jamais m'ouvrir totalement à quelqu'un car on pourrait toujours s'en servir contre moi. C'est dur de renier ma nature, tout ce que j'ai appris... Mais.... Je voudrais le faire, ne serait ce que pour Jeanne, alors parfois, sans doute, quand les planètes sont parfaitement alignées, je me laisse aller à quelques confidences. Et ce soir en fait partie.

"Tu sais… Pour le taré qui me suit partout… Tu...Tu trouves pas bizarre que sa pire peur soit de me perdre ?! Je veux dire..... on ne se connait pas…"

Jeanne réfléchit sérieusement à la question avant de fumer puis de me répondre.

"Peut-être qu'il est encore plus taré qu'on ne le pense ?"
"Non, je t'assure, c'était....trop intense. J'ai vu pas mal de peur dans ma vie et rare sont celles qui m'ont fait mal physiquement."
"Ah ? Ça t'étais déjà arrivée ?..."
"Oui, ma mère a peur de nous perdre mon père et moi. Et sa peur est vraiment viscérale, marqué au fer rouge au plus profond d'elle. La première fois que je l'ai ressenti, j'ai été malade pendant une semaine, avec de la fièvre et tout et tout ! Quant à mon père, son pouvoir m'empêche de lire sa peur. Il m'a toujours dit que "1- Tu n'as pas à connaitre ma plus grande peur, tu n'es qu'une enfant. Deuzio - On pourrait tenter de te soutirer cette information par la force et il en est hors de question ! Troisièmement - Je ne suis pas sûre que tu sois suffisamment forte pour la voir.... Quand je vois comment t'as rendu celle de ta mère, je crois que tu as encore besoin d'entrainement." Depuis ce jour, je n'ai toujours pas eu le droit de voir la peur de mon père."
"Je ne savais pas que ton pouvoir pouvait te faire du mal…"
"La peur est un sentiment très puissant. On parle sans cesse de l'amour, l'amitié ou la haine et la tristesse. Mais la peur… C'est sans doute un des sentiments les plus vieux au monde, bien avant l'amitié et la haine ou la tristesse ! On l'oublie trop souvent, on la méprise, on la craint. Pourtant, la peur fait partie de nous, du plus profond de nous. On a tous peur de quelque chose. Tous. Mais à différent niveau. Plus la peur de quelqu'un va être encrée en lui et plus le fait de la ressentir peut me faire du mal. En vérité, il suffirait que je m'endurcisse, que je m'entraine à encaisser ce genre de peur pour que ça ait moins d'impact sur moi."
"Wouah. J'ai l'impression d'apprendre à te connaitre comme si t'était une autre personne !"

Je rigole franchement avant de la pousser un peu.

"C'est parce que tu ne t'étais jamais autant renseignée sur mon pouvoir !"
"C'est vrai."
"Bah, je peux comprendre, quand on est une moldue....."

Elle affiche un visage outré avant de me taper la cuisse.

"Mais t'es vraiment une connasse ! Tu sais bien que je rêverai d'avoir des pouvoirs !"

Je lui ébouriffe les cheveux avant de hausser les épaules.

"Tu sais, on ne les choisit pas, hein. Ils pourraient être super cool, tout comme être une malédiction pour toi… Au moins, en tant que presque totalement humaine, tu es libre de tes choix et de tout ce que tu veux faire. Regarde-moi, je ne peux toucher personne sans connaitre leur plus intime secret..... Ce n'est pas toujours facile."
"Oui, c'est vrai. Tu crois que Becca a des pouvoirs ?!"
"Non pas que je sache…"

Jeanne hausse les épaules.

"Ou peut-être qu'elle se transforme en ogresse à la tombée de la nuit ?"

Nous partons de nouveau dans un fou rire incontrôlable avant de finalement se dire qu'on ferait mieux de rentrer avant de se faire chopper par les surveillants dans mon cas et par ses parents, dans le cas de Jeanne.

***

Quelques jours plus tard, la vie avait repris son cours pour la plupart des gens, mais pas pour moi. Je...Je ne cessais de repenser à la peur de ce taré. Bizarrement, je n'arrivais pas à l'oublier. C'était trop intense pour que mon esprit puisse l'oublier, car je l'ai ressenti jusqu'au plus profond de mon corps… Pourtant, quand je regarde la foule de l'école, je n'ai pas le sentiment d'y voir son visage.....

Tant pis, après tout, je ne vais pas me mettre à chercher un taré qui me veut potentiellement du mal. La fin de la journée arriva à grands pas et il fallait que je me rende à mon entrainement de cheer avant que Becca ne fasse une attaque ! On allait bientôt avoir des matchs importants à animés, sans doute les plus importants de la saison, alors les cheers allaient devoir tout donner. Sans compter qu'elles seront en compétition avec les cheers de l'autre école. Apparemment, elles sont essentiellement composées de fées et de sirènes en face. Elles ont la réputation d'être encore plus belles, plus riches et encore plus détestables que les nôtres..... Aussi, il n'en fallait pas plus à Becca pour vouloir les éradiquer de la surface de la terre ! Je dois avouer qu'elle et Vidia ont concocté des chorégraphies plutôt spectaculaires ! Si tout se passe comme prévu, je pense que notre école à de grande chance de gagner le concours de popularité auprès du public. Et je ne serais pas surprise que Becca décide de raccourcir les jupes des filles… histoire de mettre toutes les chances de son côté. Décidément cette fille… Effrayante. Si elle était un monstre marin, elle serait le Kraken ! Le genre de monstre dont tu ne peux pas t'échapper une fois qu'elle aura décidé d'avoir ta peau !

Quand je finis enfin par arriver sur le terrain, Becca était en train d'essayer de motiver les filles à donner le meilleur d'elles-mêmes. Enfin, elle devait surtout être en train de les menacer de détruire leur réputation si jamais l'une d'entre elles se blesse avant les matchs, tombe enceinte, arrive avec un bouton ou pire que tout, se ramasse en plein spectacle ! J'arque un sourcil, cette meuf est horrible ! Mais...Mais...Je voudrais voir sa mère pour voir quel genre de personne ou de créature mythique a pu enfanter Rebecca Donovan ! En comparaison, son père est un ange tombé du ciel, comment est-ce possible ?! La prochaine fois que je le verrais, je lui demanderais s'il est retenu dans cette famille contre sa volonté ! Le pauvre, si ça se trouve, il vit un calvaire dans une maison de l'horreur depuis des années et tout le monde s'en fiche !

Becca me jette un regard noir, car je suis encore en retard, mais heureusement, Vidia arrive à la rescousse en parlant aux filles. Même si elle est cocapitaine, Becca aime être le centre d'attention, aussi, quand Vidia commence à parler, elle l'interrompt tout de suite, oubliant ainsi mon existence. Je me place dans les rangs tranquillement pour éviter de réveiller le dragon. Après tout, moi, je ne suis qu'une remplaçante alors, je n'ai pas vraiment besoin de tout écouter, le plus important, c'est que je connaisse la choré, au cas où. Depuis le début de l'année, je crois que je suis entrée une seule fois sur le terrain et ça me va très bien. De toute façon, je ne suis pas la seule remplaçante, nous sommes trois et bien sûr, à chaque fois, Becca préfèrerait s'arracher le petit orteil avec ses dents que de me laisser entrer sur le terrain dans ma tenue...... DONC tout le monde est content. Je n'entre pas sur le terrain et pourtant j'ai quand même une bonne moyenne, car je fais partie d'un club sportif, si c'est ça, c'est pas la vie d'artiste ! Et comme je suis clairement une thug, je fume même des cigarettes pendant les matchs, envoyant mes encouragements à travers un nuage toxique de nicotine.

L'entrainement se termine pendant que je joue sur mon téléphone. Becca explique à certaines filles ce qui ne va pas et leur fait comprendre qu'il vaudrait mieux qu'elles aient réglé le problème d'ici le prochain entrainement. C'est là que j'entends la voix d'un homme qui se fait entendre. Je relève rapidement les yeux pour voir qui c'est. J'arque un sourcil. Au fond de moi, je sais que je le connais pourtant, son souvenir ne me vient pas directement à l'esprit. Il me faut quelques secondes pour me rendre compte que c'est lui ! Le gars que je ne connais pas et qui a profondément peur de me perdre !

Malgré moi, j'écarquille un peu les yeux. Il est dans l'équipe de foot ?! Mais....C'est impossible… comment est-ce que j'aurais pu le rater ?!

"Et pourquoi Steven n'est pas venu me l'apporter lui-même ?!" Dit Becca avec mépris, comme si parler à ce mec lui coutait un effort surhumain. Elle penche la tête sur le côté et voit que son plan cul est en train de se faire chouchouter par Bunny. Je vous jure que l'espace d'une seconde, j'ai vu de l'inquiétude dans ses yeux. "Oh, je vois toujours en train de faire le feignant. Tu diras à Steven qu'il ferait mieux d'être guéri d'ici demain. Il doit m'amener dans le plus chic resto de la ville, s'il ne le fait pas, c'est même plus la peine qu'il m'adresse la parole."

Puis telle la princesse prétentieuse qu'elle est, elle s'en alla dans un mouvement de cheveux qui sentait bon la fraise, suivit de sa cour royale. J'entends l'une de ses suivantes lui demander qui est ce mec et je me sens rassurée de voir que je ne suis pas la seule à avoir l'impression que ce mec vient d'arriver dans le décor !

Après tout ça, la journée était enfin terminée. Je sors de l'école en m'étirant. Je voudrais pouvoir rejoindre Jeanne, mais je dois réviser pour des contrôles qu'on a cette semaine. La barbe..... Si je veux continuer à étudier ici, je dois avoir la moyenne dans la plupart des matières, sinon c'est l'expulsion illico. Fais chier ! Soupire.

Je m'apprête à descendre les escaliers de la terrasse de dehors quand je reçois un bonbon. J'arque un sourcil puis quand je vois qui me l'envoie, je ne peux m'empêcher de me sentir… contente ? J'en sais rien…

"Là d'où je viens, personne n'accepte les bonbons d'un inconnu."

Parce qu'ils sont toujours empoisonnés. Je lui renvoie donc son bonbon et commence à marcher, mais je vois qu'il reste sur mes talons.

"Pourquoi tu veux qu'on fasse connaissance ?...."

Personne n'a envie de me connaitre. Enfin, me connaitre vraiment. Tout le monde sait qui je suis, la plupart m'apprécient de loin, mais personne veut s'approcher de la gothique qui fait peur… alors pourquoi, lui, serait une exception ?
Contenu sponsorisé
Jour après jour, c'est la même déprime, je n'éprouve plus rien en commentant des crimes. [ft. Clio]
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Scarias ♔ Et même après je t'aimerai
» Confinement, jour 4 -
» Ce jour-là ce n'est pas une étoile qui est né, c'est carrément une planète !
» partir un jour sans retour
» Belle de Jour ! {FoxDream & Nash}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers animes-
Sauter vers: