Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Death upon us [ Ft. Pyramid Rouge]
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 7 EmptyHier à 23:01 par Pyramid Rouge

» Madness or reality ?
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 7 EmptyHier à 22:02 par Senara

» il est bizarre ce sol il est palpable
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 7 EmptyHier à 20:01 par Ananas

» Le vent nous portera...
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 7 EmptyHier à 19:30 par Dreamcatcher

» PRÉSENTATION ¬ quand c'est fini, c'est par ici
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 7 EmptyHier à 19:25 par Lord Xan

» Saut de l’ange - Cheryl & Nemo
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 7 EmptyHier à 18:02 par Nemo

» On s'immerge dans la musique, comme dans un rêve mélodieux, pour s'évader d'une réalité assourdissante [Feat Houmous]
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 7 EmptyHier à 17:57 par Houmous

» De pluie et de sang • Dinamite
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 7 EmptyHier à 17:04 par Dinamite

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 7 EmptyHier à 16:19 par Ezvana

Le Deal du moment : -46%
Oceanic OCEAB120W Batteur électrique – ...
Voir le deal
7.51 €

LE TEMPS D'UN RP

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra]

Clionestra
Messages : 3755
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Dim 2 Oct - 14:15
zooey_deschanel_avatar_by_rbkk_d2vkeo1-fullview.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9MzIwIiwicGF0aCI6IlwvZlwvYjMxYzhmYjYtYjc3Ni00NTU5LTg1OTQtYTM4MTM2N2M0ZmMwXC9kMnZrZW8xLWI0NDQyYzgzLTYwZGItNDI4Ni1hMWI5LWIwYTFjMmIyNDhlYS5wbmciLCJ3aWR0aCI6Ijw9MjAwIn1dXSwiYXVkIjpbInVybjpzZXJ2aWNlOmltYWdlLm9wZXJhdGlvbnMiXX0.OPezqJ83ziUucKv3hbLDHMPC1Dji9AMmnL9bsK_I_Vs
Leaticia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, le temps de me retourner, j'ai trouvé un travail en tant que Dame de compagnie. Sinon, grâce à ma malchance (selon ma soeur), je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 7 3rA5

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.
Letty ne le forçait pas. Elle ne forçait jamais personne. Les enfants comme les adultes avaient besoin de pouvoir sentir qu’ils pouvaient se confier avant de le faire. Forcer quelqu’un à parler n’arrangeait souvent rien. Elle se doutait que leur situation n’était pas comparable, mais parler ça faisait toujours du bien. C’était la certitude qu’elle avait à force de côtoyer des gens qui ne parle pas et intériorise absolument tout. Les enfants avaient cette faculté, inné mais dérangeante, de garder à l’intérieur leur peur, de peur justement de ne plus être accepter ensuite. Les adultes normalement avaient plus de facilité à se confier, puisqu’il avait la sagesse et l’expérience de leur vie pour comprendre que tout garder pour soi n’était pas une bonne idée. Mais il y avait un monde entre ce qu’on sait (manger des bonbons en trop grande quantité c’est mal) et ce qu’on fait (acheter beaucoup trop de bonbon à Halloween dans l’espoir d’en garder pour soi). Les conséquences étaient soit la crise de foie, soit d’avoir réussi à trouver l’équilibre entre le savoir et ce qu’il faut faire. Les traumatismes c’était la même chose. Il fallait trouver l’équilibre.

- Je pense que si. Si la chanson passe à un mariage, cela sous-entend que c’est le passé. Ce n’était pas aujourd’hui quand la chanson a été chanté, mais c’est aujourd’hui quand elle est écoutée. En tout cas, je pense que je le prendrais ainsi.

La musique qu’elle aime. Celle que l’homme ne voulait pas entendre … Elle était pareil. Elle pouvait s’entendre de deux manières. Celle qui exprime la mort, qu’ils vont mourir malgré tout, et celle qui veut dire qu’ils ne sont pas morts. Ils sont encore en vie, et tant que Letty était en vie, cette musique lui donnerait envie de vivre. Parce qu’elle est encore présente sur terre pour l’écouter, et qu’elle avait été bien trop jeune pour mourir à l’époque. Et bien évidemment, elle n’était pas vexée le moins du monde, au contraire. Elle aimait débattre autant que parler, c’était dire.

Puis, elle réfléchit à la question. Qu’est-ce qu’elle allait faire pour Noël ? Normalement, elle devait le passer avec sa sœur qui allait encore la rendre folle pour qu’elle se trouve un mari et fasse des enfants. Elle sourit.

- Je ne sais pas encore. Je trouverais un moyen d’être utile, la veille de Noël, ils font la distribution de repas chaud pour les sans-abris, alors j’irais donner un coup de main, j’irais certainement chanter aussi la veille pour les orphelinats, parce que ça leur fait toujours plaisir même si je n’ai pas un rond pour faire un don, et ainsi de suite. Normalement, pour Noël, je devrais être avec ma famille, le jour J, mais je serais seule, alors je comptais me gaver de glace à la fraise devant un visionnage intensif de film de Noël de la comédie, à la romance, en évitant bien soigneusement l’historique et l’horreur.

Elle avait plein d’idée mais pour avant. Elle aimait aider avant. Elle passait son temps à faire ce qu’elle pouvait. Quand elle avait son association, ils faisaient même une vente de charité avec des cartes dessinés par des enfants, des objets qu’on leur donne et qu’eux vendent etc. C’était mieux. Maintenant, elle était sans rien à faire.

- Si tu veux, je peux t’inviter dans ma soirée glace et films. Promis, je ne décorerais pas, mais ça risque de me démangeait d’ici que la période commence… Si je ne suis pas virée d’ici là, et même si d’ailleurs, l’invitation reste active.



I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Ven 7 Oct - 18:31
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, mais de toute façon toute ma vie est désastreuse.


- Pourquoi tu ne seras pas avec ta famille pour Noel?

Je fronçais un peu les sourcils, ne comprenant pas pourquoi elle ne pouvait pas faire ça. En général la grande majorité des gens passaient noel en famille. C'était le principe même de cette fête parait il. C'était ce que j'avais fait moi aussi à une époque et c'était ce que je continuais de faire. Je ne me voyais pas ne pas passer noel avec ma mère, surtout que ce serait certainement la dernier que je passerais avec elle. Je l'espérais en tout cas.

Mais pour Laetitia je n'arrivais pas à comprendre. Avait elle perdu sa famille? Etait elle brouillé avec eux? J'avais du mal à imaginer la seconde option. Elle pouvait être agaçante c'était vrai mais pas de là à se disputer complètement avec ses proches et à couper les ponts avec eux. Je penchais donc pour la première option.

- Désolé si ma question est déplacée. Tu n'as pas à y répondre. Et si tu veux, tu n'auras qu'à venir ici manger avec nous. Le repas serait fait par un excellent chef, tu devrais te régaler. Et j'accepterais de regarder des films de noel beaucoup trop romantiques avec toi.

Personne ne devrait passer noel seul à déprimer chez soi. C'était aussi pour ça que je faisais l'effort pour ma mère. Je ne voulais pas qu'elle soit seule de son côté, à se ronger les sangs parce que je serais aussi seul chez moi de mon côté. Alors je supportais cet étalage de bonne humeur écoeurant, juste pour lui faire plaisir. C'était uniquement pour ça que j'étais encore là, parce que j'avais du mal à me dire que j'allais la faire souffrir et la laisser seul. C'était la seule chose qui me retenait encore.

- Et tu ne seras pas virée d'ici là. Je ne compte pas partir avant noel.

Et je ne voulais pas embaucher une autre fille entre temps. J'avais commencé à m'habituer à elle, à l'apprécier même. Je n'avais pas envie de la renvoyer, de devoir m'habituer à une autre fille qui ne serait certainement pas aussi supportable qu'elle l'était. Alors elle resterait là, jusqu'à ce que je m'en aille définitivement.



Clionestra
Messages : 3755
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Mer 12 Oct - 19:29
zooey_deschanel_avatar_by_rbkk_d2vkeo1-fullview.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9MzIwIiwicGF0aCI6IlwvZlwvYjMxYzhmYjYtYjc3Ni00NTU5LTg1OTQtYTM4MTM2N2M0ZmMwXC9kMnZrZW8xLWI0NDQyYzgzLTYwZGItNDI4Ni1hMWI5LWIwYTFjMmIyNDhlYS5wbmciLCJ3aWR0aCI6Ijw9MjAwIn1dXSwiYXVkIjpbInVybjpzZXJ2aWNlOmltYWdlLm9wZXJhdGlvbnMiXX0.OPezqJ83ziUucKv3hbLDHMPC1Dji9AMmnL9bsK_I_Vs
Leaticia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, le temps de me retourner, j'ai trouvé un travail en tant que Dame de compagnie. Sinon, grâce à ma malchance (selon ma soeur), je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 7 3rA5

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.
Letty réfléchit un peu à la réponse à offrir à l’homme. Comment lui dire qu’après un accident qui lui avait donné envie de mourir sa relation avec sa sœur, unique personne encore en vie dans sa famille, était devenu un poison ? Il ne pourrait pas comprendre sans tout lui avouer et ça serait difficile à écouter si elle se mettait à pleurer. Elle posa un regard un brin triste sur l’homme.

- Je n’ai pas vraiment une bonne relation avec ma sœur. Si j’y vais, passer Noël avec elle, ça sera un calvaire que je subirais sans pouvoir me rebeller. Et il ne reste qu’elle…

L’année dernière sa sœur avait fait en sorte d’inviter cinq CINQ célibataires parmi ses amis … et elle lui avait présenté comme des « bons parties » apte à se marier et à avoir des enfants. Letty n’avait pas voulu leur faire mal au cœur et avait dû supporter toute la soirée des commentaires et des questions qu’elle ne pouvait plus supporter. A la fin, quand sa sœur avait cru avoir réussi une bonne soirée de Noël, Letty, elle, avait passé sa nuit à pleurer. Plus jamais. En plus, sa sœur avait sa famille à elle, et Noël se passait en famille. Elle toucha doucement son ventre comme pour y chasser la douleur fantôme qu’elle y ressentait encore parfois.

- Ta question est légitime. C’est normal. Je ne vais pas venir m’imposer entre ta mère et toi pendant le repas. Juste si tu es seul par la suite, je serais ravi de venir.

Elle pensait à se refaire la saga de Princesse de Chicago, ainsi que The Christmas prince et … elle avait prévenu que des films bien romantique ou l’amour se fait aux premiers regards et que tout fini bien dans le meilleur des mondes.

- Tu comptes partir ? Où ça ? dit-elle curieuse sans voir la cause à effet avec la chanson écouté plutôt dans la journée. Il parait que prendre des vacances après les fêtes c’est le mieux ! Personnellement j’irais à la neige, voir les aurores boréales, si on devait m’écouter.

Elle avait vu bien trop de film, romantique donc, où les aurores boréales étaient l’endroit exacte pour une scène amoureuse pour ne pas rêver d’y aller à son tour. Elle arrêta de rêver pour se reconnecter à la réalité.

- Ma sœur, elle pense que la seule manière d’être heureuse pour moi c’est de rencontrer un homme qui me fera des enfants. Elle ne conçoit pas que je puisse être heureuse sans un homme dans ma vie, ou un enfant, dit-elle en lâchant son ventre en remarquant qu’elle le caressait encore. Alors Noël avec elle c’est surtout pour me présenter des gens que je ne connais pas et espérait que j’en tombe folle amoureuse… Quand mon grand-père était encore en vie, Noël était THE époque de l’année. On mettait des décorations partout jusqu’à ne plus voir les murs, on faisait des sablés et on chantait les chansons de Noël toute la journée. On partait aussi chanter dehors pour exprimer son bonheur… C’est … Une époque que j’aimais vraiment.

Mais tout ça était perdu désormais, et cela ne pourrait jamais plus revenir. Boouuh pensa-t-elle en ressentant un frisson dans sa colonne vertébrale, elle venait de plomber l’ambiance.



I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Ven 14 Oct - 17:13
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, mais de toute façon toute ma vie est désastreuse.


Je comprenais un peu mieux pourquoi elle passerait les fêtes de noel seule. Si les passer avec sa soeur relèverait du calvaire il valait mieux l'éviter. Je partageais son avis, je préférais encore rester seul qu'avec une personne que j'aurais détesté. Mais ça restait triste. Si bien que j'insistais quand elle déclina mon invitation pour passer noel avec nous.

- On ne sera que tous les deux et tu ne nous dérangeras pas. Si ma mère apprenait que tu passais noel seule elle insisterait encore plus moi. Alors viens partager notre dinde, s'il te plait. Je suis même prêt à faire une exception et à te laisser décorer la maison la veille, pour que tu ai un joli noel avec des personnes qui ne te font pas vivre un calvaire dans un beau décor. Enfin... si je ne te fais plus vivre un calvaire bien sur.

Je lui souris malicieusement, espérant la détendre un peu, la faire flancher peut être aussi un peu comme ça, rester sur une note plus joyeuse et moins triste que celle qu'était entrain de prendre notre conversation. C'était pour ça aussi que je n'avais rien dit quand elle n'avait pas compris le seul du mot "partir" quand je l'avais employé. Je ne savais pas pourquoi mais je ne voulais pas lui dire que je comptais en finir. Elle ne comprendrait certainement pas. Elle m'en voudrait aussi certainement d'en arriver à une telle extrémité. Personne ne comprendrait. Il fallait être dans ma situation pour comprendre et ça je leur souhaitais de ne jamais l'être.

Je l'écoutais attentivement alors qu'elle m'expliquait en détail pourquoi c'était un tel calvaire d'être avec sa soeur. Et je ne pouvais que la comprendre. Sa soeur avait l'air d'être le cliché même de la mère de famille s'occupant de ses enfants, de son mari, de la maison et qui ne comprenait pas pourquoi ce n'était pas le rêve de tout le monde, qui ne s'imaginait pas qu'on puisse se réaliser et s'épanouir autrement que dans ce rôle là.

Je soupirais tristement alors que je la voyais se fermer en parlant de son grand père et de l'époque heureuse. Je n'aimais pas la voir comme ça.

- Je maintiens d'autant plus mon invitation. Et je suis désolé mais ta soeur est une conne. Ce n'est pas parce qu'elle est heureuse ainsi que tout le monde doit vivre comme ça. Tout le monde ne le fait pas et heureusement. Le monde serait bien triste et bien fade si il n'était rempli que de petits clichés de la famille parfaite.

Que des gens chiants peuplant cette terre... quel gâchis!

- Je n'étais pas en couple, avant... avant l'accident.

Traduction, je n'étais pas en couple quand j'avais encore une vie.

- Je vivais très bien comme ça, sans femme et sans enfants. J'avais une vie que j'adorais, passionnante, tellement riche, tellement pleine de belles rencontres et de bons moments. Tu vaux beaucoup plus qu'elle Laetitia. Je ne sais pas ce qu'elle fait dans la vie, si elle se contente d'être la parfaite petite mère au foyer, mais tu as au moins le mérite d'avoir décidé d'aider les autres et ça c'est admirable. Ne te laisse pas rabaisser par elle. Et pitié n'épouse pas un petit employé de banque qui finira bedonnant et le crâne dégarni ça serait tellement horrible.

Je lui fis une grimace mélodramatique avant d'éclater de rire. J'espérais faire disparaitre son air triste avec mes blagues...



Clionestra
Messages : 3755
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Sam 22 Oct - 14:19
zooey_deschanel_avatar_by_rbkk_d2vkeo1-fullview.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9MzIwIiwicGF0aCI6IlwvZlwvYjMxYzhmYjYtYjc3Ni00NTU5LTg1OTQtYTM4MTM2N2M0ZmMwXC9kMnZrZW8xLWI0NDQyYzgzLTYwZGItNDI4Ni1hMWI5LWIwYTFjMmIyNDhlYS5wbmciLCJ3aWR0aCI6Ijw9MjAwIn1dXSwiYXVkIjpbInVybjpzZXJ2aWNlOmltYWdlLm9wZXJhdGlvbnMiXX0.OPezqJ83ziUucKv3hbLDHMPC1Dji9AMmnL9bsK_I_Vs
Leaticia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, le temps de me retourner, j'ai trouvé un travail en tant que Dame de compagnie. Sinon, grâce à ma malchance (selon ma soeur), je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 7 3rA5

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.
Elle observait James doucement, sa lèvre mordillait sur le côté pour remettre la discussion en ordre. Elle n’avait pas réellement parler des fêtes de Noël pour se faire inviter avec l’homme. Elle n’avait pas envie d’être un boulet, ou du moins la pauvre fille fan de Noël qui se retrouve seule. Elle écouta l’homme insister et sa petite retenue se brisa. James ne lui faisait plus vivre un calvaire depuis longtemps… un moment … en tout cas tout le calvaire qu’elle avait pu vivre avec lui avait été soufflé par son intelligence et sa patience envers elle.

- Tu ne me fais pas vivre un calvaire, dit-elle en faisant un sourire alors qu’elle se demandait comment pourrait se passer un Noël avec James, et j’accepte l’invitation alors, avec plaisir ! Surtout si j’ai le droit de décorer la maison…

Elle fit un petit sourire puis releva les sourcils pour lui faire comprendre qu’il avait peut-être proposé le pire pour sa décoration intérieure. Bon, elle n’avait pas trop de sous pour décorer, mais elle pouvait bien faire une exception et manger des pâtes plus longtemps pour économiser pour un sapin, des guirlandes et autres décorations. Elle devait avouer que le « s’il te plait » avait eu raison d’elle aussi. Il voulait qu’elle soit là, elle, la casse-couille qu’il ne supportait pas avant, alors ça lui faisait plaisir.

- Ma sœur est … oui, un peu conne, avoua-t-elle alors, mais aussi très têtue. Oh, mais son mari ne l’est pas du tout hein ! Je veux dire, lui il est le genre à vouloir aider à la maison, à vouloir être aussi impliqué dans la vie des enfants et tout, c’est juste que sa femme, ma sœur, est … souvent focalisé sur ce qu’elle veut, elle.

Elle fit un nouveau sourire. Ce qu’elle ne disait pas, c’était que sa grande sœur avait vécu avec elle pendant des années. Sa sœur savait que le rêve ultime de Letty était d’avoir des enfants. Toutes personnes ayant rencontré la version petite de Letty le savaient. Elle voulait être maman. Pas femme au foyer, pas marier, mais maman. Elle ne le pouvait pas et ça personne ne le savait, pas même sa sœur qui ne comprenait pas ce changement radical dans le rêve de sa petite sœur. Quand il finit par parler de lui, elle fit un sourire pour lui donner le courage. C’était la première fois qu’il parlait de l’accident, même si juste énoncé, alors elle ne comptait pas le couper. Quand il reparti sur elle, Letty se doutait qu’elle ne pouvait rebondir sur son « lui d’avant », que cela lui ferait du mal. Il était trop tôt dans leur relation pour lui dire qu’elle aimait le lui de maintenant, qu’elle le trouvait triste mais toujours aussi malin. Il ne valait mieux pas, elle garda cette pensée en elle.

- Je ne sais pas ce que je vaux, mais je sais que je suis heureuse de t’entendre me défendre, avoua-t-elle, merci. Et ne t’en fais pas, je n’épouserais pas un petit employé de banque… sauf si j’en suis incroyablement amoureuse.

Elle pouvait tomber amoureuse de n’importe qui. Letty n’avait jamais vraiment eu de type de personne qu’elle aime. Elle aime tout le monde. Si un petit employé de banque est gentil, sympas, drôle et fait battre son cœur, qui serait-elle pour lutter ? Elle finit par sourire à l’homme.

- Je pense que mon seul Redflag comme on dit de nos jours, ça serait un homme qui n’aime pas les soupes, dit-elle en mettant une main sur son front et en rejetant la tête en arrière en mimant le désespoir. Si tu veux candidater pour être mon futur mari, n’oublie pas de mentir sur ton C.V.

Bien sûr, elle rigolait, et cela pouvait se voir à la lueur espiègle dans ses yeux taquins. Elle pouvait aussi aimer un homme qui n’aime pas les soupes … mais il était certain qu’elle ferait en sorte de lui faire changer d’avis …


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Mer 7 Déc - 14:51
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, mais de toute façon toute ma vie est désastreuse.


- Oh non... moi qui comptait postuler pour être ton futur mari. Je suis blessé. Dire que mon aversion pour les soupes me prive de la chance de pouvoir te courtiser.

Je lui fis une petite moue triste, jouant un peu le jeu avec elle. Je ne tenterais pas de la draguer et pas parce qu'elle ne me plaisait pas, ni pour cette histoire ridicule de soupe. Je ne le ferais pas parce que je n'étais pas en état de draguer qui que ce soit. Il fallait être réaliste, je ne pouvais rien apporter à une femme dans l'état où j'étais. Je refusais de faire souffrir quelqu'un en ayant une relation frustrante avec un handicapé. Et je ne voulais pas m'engager avec quelqu'un sachant que je comptais partir à plus ou moins brève échéance. Mais malgré tout ça je tentais de jouer le jeu quand même. L'ambiance était légère, détendue et je ne voulais pas tout gâcher en nous ramenant brusquement à la réalité.

Je la laissais aller chercher le plat et nous servir tous les deux. Je la laissais me faire manger, prenant sur moi une fois de plus. Je tentais de ne pas y penser, reprenant notre conversation sur noel.

- Je dirais à ma mère de te donner de quoi acheter les décorations. Je sais pas trop... cinq cent dollars ça irait tu crois pour acheter le sapin, les guirlandes et tout? Je peux te donner plus aussi si tu veux. C'est juste pour te dire que tu peux te lâcher. Je veux que tu te fasses plaisir.

Si il n'y avait que ça pour lui faire plaisir, je pouvais bien le faire. Je pouvais bien souffrir une petite soirée pour le réveillon sur ça pouvait leur faire plaisir à elle et ma mère. Je savais que ma mère souffrait de me voir ainsi. J'allais au moins pouvoir lui offrir un beau dernier noel avec l'aide de Laetitia et en prime je faisais plaisir à la jeune femme.

- Il faudra que je te trouve un cadeau aussi... peut être une de ces machines qui permet de faire des soupes facilement? Un livre de recettes de soupe?

Je la regardais, souriant malicieusement alors que je recommençais à la taquiner.

- Oh je sais! Une soupière!

Bon je ne lui ferais pas ça. Peut être un des cadeaux pour la blague, même si j'étais presque certain qu'elle serait heureuse avec une machine pour faire des soupes. Mais je comptais bien lui faire un cadeau un peu plus spécial. Quelque chose de particulier, qu'elle pourrait garder en souvenir de moi.


Clionestra
Messages : 3755
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Ven 16 Déc - 16:46
zooey_deschanel_avatar_by_rbkk_d2vkeo1-fullview.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9MzIwIiwicGF0aCI6IlwvZlwvYjMxYzhmYjYtYjc3Ni00NTU5LTg1OTQtYTM4MTM2N2M0ZmMwXC9kMnZrZW8xLWI0NDQyYzgzLTYwZGItNDI4Ni1hMWI5LWIwYTFjMmIyNDhlYS5wbmciLCJ3aWR0aCI6Ijw9MjAwIn1dXSwiYXVkIjpbInVybjpzZXJ2aWNlOmltYWdlLm9wZXJhdGlvbnMiXX0.OPezqJ83ziUucKv3hbLDHMPC1Dji9AMmnL9bsK_I_Vs
Leaticia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, le temps de me retourner, j'ai trouvé un travail en tant que Dame de compagnie. Sinon, grâce à ma malchance (selon ma soeur), je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 7 3rA5

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.
Elle lui fit un sourire éclate face à sa fausse moue de tristesse. Elle trouvait cela bien plus agréable de se faire taquiner ainsi, même si elle venait officiellement de se prendre un rateau, que de se faire envoyer balader pour son amour des soupes. Ainsi, son sourire dévoilait ses dents parfaites dans une expression douce et agréable, sincère. Elle savait qu’il fournissait un effort pour jouer avec elle, et ça aussi ça lui faisait plaisir au fond. Il fournissait des efforts pour elle, et c’était agréable. Toujours ce sourire coincé sur ses lèvres, elle faisait son travail, puisqu’elle était là pour ça, mais n’avait plus cette impression. Elle avait l’impression d’être devenu une amie qui prenait soin de son ami, et cette relation lui plaisait bien plus. Alors qu’elle l’écoutait, elle écarquilla les yeux.

- Cinq cents dollars ? Mais … tu ne voulais même pas que je décore, je ne vais pas vous faire dépenser autant ! Je veux dire … elle pinça ses lèvres doucement…

Une partie d’elle luttait pour refuser tout simplement en bloque … elle n’avait pas l’argent pour tout se permettre mais prendre autant la déranger. Elle ne pouvait pas se permettre de cracher sur l’argent qu’on lui prêterait, puisqu’elle rembourserait elle s’en faisait la promesse. Elle finit par reposer les yeux sur lui et souffla un « merci » avant de reprendre une tonalité plus audible.

- Je te rembourserais, et je ne dépenserais pas plus que nécessaire, je rendrais tout l’argent non utilisé !

Elle savait déjà où acheter le sapin, et les décorations, et elle voyait bien une décoration typiquement Noël, en vert et rouge, dans la pièce. Elle était déjà en train de réfléchir à ce qu’elle allait acheter. Elle ne ferait pas de crèche. Bien qu’elle aime l’idée de faire un petit village, il n’y avait rien de chrétien dans sa démarche, et il fallait plus d’une année pour mettre une crèche en place. Quand l’homme lui proposa aussi de lui offrir quelque chose, elle fit un grand sourire. Rigolant de ses idées, elle finit par répondre.

- Ton amitié me suffit amplement. Considère la soirée que tu m’offres comme le plus beau des cadeaux que j’ai reçus depuis … des années.

Se faire planter, la veille de Noël, et perdre la capacité de faire des enfants, ça avait suffit à la rendre plus timide pour les fêtes. Rajoutant à cela sa sœur … Noël n’avait pas été à la hauteur de ses attentes depuis des années alors James lui offrait un cadeau inestimable.  

*

La vieille de Noël, elle avait eu l’autorisation de venir et elle n’avait pas hésiter à faire milles allers retours entre son appartement et la maison pour apporter tout ce qu’elle avait apporté. Elle avait chanté à tue-tête des chansons de Noël, dont la célèbre chanson de Mariah Carey qui avait été usé jusqu’à la moelle avec toutes ses variantes et ses remix. Bien sûr, elle avait évité de trop déranger James, les chantonnant à voix basse et les écoutant à l’intérieur de ses souvenirs. Cela en restait un bon moment. Elle avait mis des guirlandes électriques le long des murs et le sapin, avec un énorme pot pour pouvoir le replanter dans le jardin ensuite, trônait au milieu d’un mur. Il était vert et les décors étaient blancs et rouge pour la plupart. Elle n’avait pas essayé de revenir sur le groupe que James détestait, mais ils avaient continué à parler de musique. Elle était toujours fascinée quand il parlait de musique. Elle s’imaginait assez bien l’écouter pendant des heures, alors qu’il modulait sa voix pour parler de ce qui l’énervait, de ce qu’il aimait, de ce qu’il n’aimait pas. Elle avait appris à reconnaître certains de ses sentiments dans la manière qu’il avait de dire quelque chose. Elle ne savait pas pourquoi, parfois, alors qu’il parlait d’un groupe, sa voix se voilait d’une nostalgie ou d’une tristesse qu’elle avait envie d’effacer. Elle secoua la tête alors qu’elle remonta sur son escabeau bancal pour mettre de nouvelle décoration sur le sapin. Elle n’avait pas dépensé tout l’argent prêté, loin de la d’ailleurs, mais le sapin avait été la plus grande dépense. Sur son escabeau, elle regardait son travail en se posant dessus, les fesses sur l’escabeau froid. Elle avait acheté, aves ses sous, une robe de Noël, rouge et avec des moumoutes blanches, elle la trouvait jolie la faisant ressemblait à la mère Noël. Elle mettait en valeur ses formes sans non plus en devenir trop sexy. Le motif imprimé était un renne avec le nez rouge et les bois décorés de boules de noël coloré. Exactement le même motif sur le pull de Noël qu’elle avait acheté pour James. Elle avait acheté aussi la même robe pour la mère de James. Elle lissa sa robe. Peut-être qu’elle allait trouver cela affreusement laid et n’aimerait pas un pareil cadeau d’une inconnue. Elle se mordit les lèvres à nouveau en proie à la panique.

Elle aimerait tellement que ce Noël, James et sa mère s’amusent. Elle aimerait pouvoir rendre leur journée, leur soirée, leur nuit, leur vie plus douce. Elle avait compris depuis le temps que l’accident de James avait changé la dynamique de la famille drastiquement. Elle avait compris que le voile de tristesse et de colère n’appartenait pas seulement à James mais aussi à sa mère. Elle aimerait pouvoir rendre leur monde plus beau, à son niveau. Elle descendit de l’escabeau et faillit trébucher en avant. Elle reprit l’équilibre alors que la porte était ouverte sur James et sa mère, la voyant ainsi à moitié tenu contre l’escabeau et un pied en l’air pour reprendre son équilibre, elle leur fit un sourire joyeux.

- TADAM ! dit-elle avec le plus de fierté dans la voix que ce qu’elle aurait voulu.

Elle ne voulait pas se vanter, mais c’était vraiment bien décorer. Elle avait essayé au maximum de garder le tout harmonieux et épuré. Elle aurait pu faire bien pire … Son bonnet de Noël dont des bois sortaient et ses grosses chaussettes de Noël en moumoute blanche comme sa robe l’attestaient. Elle aurait pu faire biiiiiien pire. Et elle avait fait à manger aussi. Elle avait tout prévu pour que cette soirée soit au moins bien.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Dim 18 Déc - 15:07
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, mais de toute façon toute ma vie est désastreuse.


Il était bien entendu hors de question qu'elle me rembourse. Ca faisait partie des frais professionnel, liés à son travail. Elle allait faire une décoration destinée à mon appartement, c'était normal que ça soit moi qui paye. Elle pouvait bien dire ce qu'elle voudrait, je refuserais qu'elle me rembourse. Et puis, ça me faisait vraiment plaisir de la voir heureuse comme ça.

Je ne regrettais pas ma décision, même quand arriva le fameux moment de fêter noel. J'avais passé la journée enfermé dans mon bureau, à tenter de travailler. Ma mère était sortie, elle ne nous rejoindrait que le soir. Mon infirmière du jour avait insisté pour "bien" m'habiller. J'avais beau lui soutenir que rien ne m'allait, que coincé dans ce fauteuil sans pouvoir bouger, tout tombait mal sur moi. Mais elle avait insisté et j'avais fini par céder, me disant que cela ferait plaisir à ma mère et à Laetitia de me voir assez bien apprêté. J'étais donc avec un pantalon noir et une chemise blanche faisant des plis un peu partout sur mon torse. J'étais ridicule mais tant pis.

L'heure de "faire la fête", arriva finalement. Ma mère frappa doucement à ma porte, venant me couper dans mon travail. J'avais eu raison de céder à l'infirmière quand je la vis me sourire et me complimenter. Je me contentais de lui dire que je la trouvais magnifique, ne relevant pas son compliment. Il y avait bien longtemps que je ne me trouvais plus beau. Je ne l'étais plus. Je n'étais qu'un handicapé.

Je lui souris et allais rejoindre Laetitia qui avait l'air particulièrement fière d'elle.

- C'est très beau.

Je laissais ma mère allait la serrer doucement dans ses bras, la remerciant, un peu ému. Ce n'était pas que la déco qui la faisait réagir ainsi, je le savais. C'était le premier noel que nous fêtions réellement depuis mon accident et c'était ça qui la touchait, de voir qu'elle avait réussi le petit miracle de me faire participer à un vrai noel.

"J'ai apporté le dessert, une bûche du meilleur pâtissier de la ville. J'espère qu'elle sera bonne. Et j'ai pris du champagne aussi."

Ouiiii fêtons joyeusement cette année écoulée, j'avais tellement de choses dont j'étais reconnaissant. C'était génial.

Mais je ne dis rien, décidant de faire taire ma mauvaise humeur pour cette soirée. Je ne voulais pas la leur gâcher. J'allais m'installer à table, les laissant discuter joyeusement de la décoration que la jeune femme avait faite.

- On peut passer à l'apéro? Je prendrais bien un verre.

J'avais au moins besoin de ça pour supporter la soirée sans rien dire.


Clionestra
Messages : 3755
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Ven 20 Jan - 15:20
zooey_deschanel_avatar_by_rbkk_d2vkeo1-fullview.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9MzIwIiwicGF0aCI6IlwvZlwvYjMxYzhmYjYtYjc3Ni00NTU5LTg1OTQtYTM4MTM2N2M0ZmMwXC9kMnZrZW8xLWI0NDQyYzgzLTYwZGItNDI4Ni1hMWI5LWIwYTFjMmIyNDhlYS5wbmciLCJ3aWR0aCI6Ijw9MjAwIn1dXSwiYXVkIjpbInVybjpzZXJ2aWNlOmltYWdlLm9wZXJhdGlvbnMiXX0.OPezqJ83ziUucKv3hbLDHMPC1Dji9AMmnL9bsK_I_Vs
Leaticia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, le temps de me retourner, j'ai trouvé un travail en tant que Dame de compagnie. Sinon, grâce à ma malchance (selon ma soeur), je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 7 3rA5

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.
Leaticia observait l’homme puis la femme et se sentit godiche dans sa robe trop Noël… heureusement pour elle, elle avait préparé plusieurs cadeaux -parce qu’elle était comme ça- et pourrait offrir le pull et la robe à ses deux employeurs… jamais ? Elle fit un large sourire vers les deux.

- Je vous trouve très beau ainsi, ça vous va bien, dit-elle pour les deux, bien qu’elle eût un petit rougissement quand elle passa son regard sur James.

Le fait qu’il s’était habillé lui faisait plaisir et le pull pouvait bien pourrir dans les cadeaux oubliés, elle ne ferait jamais l’affront de lui offrir pour se couvrir alors qu’il s’était bien mis. Depuis le temps qu’elle travaillait pour lui, elle avait compris que l’homme se fichait de son apparence et ne faisait que subir ce qu’on choisissait pour lui… Mais ça reste un bel homme, se dit Leaticia. Letty accueillit le câlin avec gratitude et se demanda si elle devait aussi enlacer James. Roh, elle aurait la soirée pour se prendre la tête là-dessus. Commençant la soirée en mangeant des cacahuètes, elle se leva quand l’homme demanda un verre. Elle sortit des bouteilles qu’elle avait trouvé et les posa toute sur la table pour qu’il fasse son choix.

Quand la mère de l’homme eut le dos tourner, la jeune femme s’approcha de James pour lui parler doucement.

- Tu sais, j’ai acheté une robe et un pull en cadeau. Mais je trouve vraiment que ça te va bien, dit-elle en éclairant son sourire, alors je te l’offrirais qu’à la fin de la soirée.

Elle avait envie de lui proposer les autres cadeaux qu’elle avait trouvé, mais n’oser lui proposer. Paul, son meilleur -stupide- ami, lui avait dit qu’elle pourrait lui faire un massage du crâne, comme elle savait si bien le faire. Letty n’osait même pas proposer. Peut-être plus tard, dans la soirée. Elle se demandait si les cheveux de l’homme était doux… C’était stupide, non ? Elle lui fit un sourire.

- N’hésite pas, dans la soirée, si je peux faire quoi que ce soit pour te la rendre plus agréable, pour que tu sois heureux, n’hésite pas. Je suis tellement heureuse de passer la soirée avec toi alors …

Elle s’arrêta alors qu’elle allait rajouter un « n’hésite pas » et se repoussa simplement en prenant trois verres, dont un où elle servit de l’ice tea pour elle. Elle n’avait pas de raison de faire attention à son corps depuis qu’elle ne pouvait plus avoir d’enfants, mais elle avait pris des habitudes et les garder. Elle lui fit un grand sourire.

- J’ai pris le grinch en DVD si cela vous tente, dit-elle pour tout le monde.

Parce que Love Actually ou Die hard, c’était bien comme film de Noël, mais le Grinch, c’était mieux.



I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Ven 27 Jan - 11:44
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, mais de toute façon toute ma vie est désastreuse.


Je l'écoutais parler, tandis que ma mère s'occupait de mettre la bûche au frais. Elle serait d'ailleurs très certainement ravie du cadeau de Laetitia. Elle allait être touché par l'attention je n'en doutais pas. Pourtant elle même avait fait un cadeau à la jeune femme pour la remercier d'avoir réussi à me faire "fêter" noel. C'était un vêtement aussi, décidément les grands esprits se rencontraient comme on disait. Et moi j'allais certainement devoir me coltiner le pull dés le lendemain. Je n'allais pas le mettre ce soir. Je préférais ne pas endurer en plus du reste l'humiliation de devoir me faire habiller ce soir. Déjà que j'allais passer la soirée à me faire donner à manger et à boire, ça allait être génial...

Je secouais doucement la tête alors qu'elle me proposait de faire quelque chose pour m'aider. A part faire en sorte que cette soirée se termine au plus vite et que je puisse me plonger dans un sommeil dont je ne me réveillerais pas. Mais je ne pouvais pas lui dire ça. Je ne pouvais pas gâcher le noel de tout le monde avec mes idées noires.

- Tout va bien ne t'en fais pas.

Ma mère nous rejoignit et regarda les verres que Laeti nous avait préparé. Elle me retira le mien et le remplaça par du thé glacé. Elle expliqua à la jeune femme que je ne pouvais pas boire, pas avec les traitements que je prenais. On ferait juste un petit écart pour une coupe de champagne plus tard dans la soirée mais pas plus. Elle me posa mon verre sur une petite tablette en hauteur avec une paille, histoire que je puisse boire seul. Je m'épargnais au moins cette humiliation là.

Je l'écoutais alors qu'elle nous parlait du film qu'elle avait pris. Je lui souris, cherchant à la taquiner.

- Le Grinch... est ce que je dois voir ça comme un message?

C'était un choix plutôt surprenant. Je m'étais attendu à ce qu'elle nous prenne une comédie romantique de noel par excellence, du genre de Love Actually. Je ne l'avais vu qu'une fois mais je devais reconnaitre que ce n'était pas le pire film de noel que j'avais vu. Ca correspondait nettement plus à Laeti en tout cas que le film qu'elle avait choisi.

Je me sentais pas mal comme le Grinch en ce moment. Le personnage un peu antipathique qui détestait noel et ne voulait absolument pas le fêter. Je n'allais pas jusqu'à vouloir pourrir celui des autres mais à part ça je lui ressemblais pas mal.

Ma mère ignora ma remarque pour venir discuter avec Laeti. Elle chercha à la connaitre, à savoir ce qu'elle faisait avant de venir bosser pour moi. Non non pas pour moi maman, pour toi, moi j'étais juste le boulet dont tu lui avais confié la charge. Je n'étais le patron de personne, pas même de mon propre corps.

Je les écoutais parler, sirotant mon verre de thé glacé et maudissant ma mère de m'avoir privé d'alcool. Si j'avais eu ne serait ce que mes bras... j'aurais pu me le servir moi même ce putain de verre!!







Contenu sponsorisé
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra]
Page 7 sur 31
Aller à la page : Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 19 ... 31  Suivant
Sujets similaires
-
» Diana avant Dodge
» Never give up [ft. Clionestra]
» Une dernière romance avant le trépas.
» Avant j'étais schizo, maintenant nous allons mieux.
» (Vous devez préciser un titre avant de pouvoir envoyer votre message)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: