Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 29 EmptyAujourd'hui à 10:18 par Manhattan Redlish

» Vermines & Rage
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 29 EmptyAujourd'hui à 1:11 par Snardat

» Eyes contact (ft Clionestra)
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 29 EmptyHier à 23:45 par Clionestra

» Recherche lien H/H
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 29 EmptyHier à 23:11 par Raton

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 29 EmptyHier à 22:47 par Lulu

» Love isn't soft, like those poets say. ... (avec Gina)
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 29 EmptyHier à 20:24 par Clionestra

» La honte n'est pas là où elle devrait être ! [PV Lullaby] +18
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 29 EmptyHier à 18:02 par Elsy Lullaby

» Un Orque du Mordor
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 29 EmptyHier à 14:15 par Snardat

» Sugar in my teeth, demons in my dreams
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 29 EmptyHier à 11:20 par Senara

Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : la prochaine extension Pokémon sera EV6.5 Fable ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra]

Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Sam 21 Oct - 0:04

Leatitia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, je ne travaille plus en ce moment pour rester auprès de James. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec un homme parfait et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 29 Za90

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.
Le dernier séjour à l’hôpital ! Elle vote pour. Elle était bien sur reconnaissante aux médecins, aux infirmières et à toutes les personnes qui avaient aidé James … mais si elle ne pouvait ne plus jamais les revoir de toute sa vie, ça ne la dérangerait pas. Elle essaie de se placer le mieux possible pour ne pas le déranger alors qu’elle écoutait. La voix de James vibrant à l’intérieur de sa cage thoracique comme une caisse de résonnance. Elle le regarde faire et sourit doucement. Oui. Ce n’était plus là. Et James allait reprendre un peu de tranquillité d’esprit, enfin. Elle rit alors que sa main rejoint son propre ventre pour le caresser doucement.

- Au moins, nous serons très clairement assorti, tu ne trouves pas ? fit-elle avec un sourire.

C’était la première fois que ses cicatrices lui donnaient envie de sourire… mais si c’était pour être lié à James d’une autre manière, ça ne la dérange pas. Depuis quelques temps, elle se dit que, de toute manière, ses cicatrices sont là. Elles ne pourront jamais s’effacer. Alors avoir les mêmes que James, c’était un hasard mais ça les rendait unique en terme de couple, et ça la faisait sourire. Et elle rit encore plus quand James promis de péter et de faire caca. Elle se relève et l’embrasse alors que son rire se trouvait encore sur ses lèvres.

- J’ai hâte mon amour. Même si tu as raison, ce n’est pas très sexy. Certainement pas une phrase que tu pourrais mettre dans une chanson.

Elle hausse les épaules pour dire « tant pis », que cette phrase ne sera qu’à elle. Elle ne voulait pas dire que l’homme devait refaire des chansons, simplement que cette phrase ne pourrait pas l’être. Pour elle, c’était innocent et un fait, en plus de cela. Elle finit par se relever un peu et le regarder à nouveau, passant ses mains sur son visage, sur ses lèvres, évitant tout ce qui était médicale avec douceur. Elle l’aimait tellement qu’en réalité, elle chanterait bien une chanson qui parle de sa promesse. Elle sourit. L’embrasse encore et se cale contre lui.

- Mais si tu dois péter, préviens-moi, que je me lève au moins. J’imagine que ça ne sera pas pour tout de suite.

Ils en étaient déjà, en terme de couple, à parler d’enfants et de maison ensemble… Il pourrait péter avec elle à côté … mais elle n’avait pas réellement envie de sentir la vibration de cette flatulence dans le corps de James. Elle sourit encore pour se cacher dans son cou. Elle aimait ça. Être un couple presque normal avec James. Pouvoir parler de tout et de rien, même de chose qu’on ne parle pas dans un couple normal. Elle entend à nouveau son téléphone vibrer et elle prend la décision de l’ignorer à nouveau. Elle était trop bien dans ses bras.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Sam 21 Oct - 12:59
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec une femme merveilleuse et je le vis plutôt bien, je n'ai jamais été aussi heureux de ma vie.


- J'éviterais de faire une chanson de ce genre oui. Je ferais en sorte que les paroles soient un peu plus poétique. Je ne pense pas que le monde soit prêt pour nos histoires de pets.

Je riais doucement en disant ça, me ravisant bien vite alors que le mouvement déclenchait une douleur dans mon ventre. Ca faisait mal, mais c'était si bon de se sentir vivant à nouveau.

Les jours suivants furent incroyablement longs. Elle passait autant que possible mais les heures de visites étaient limitées et elle avait son association à monter aussi. Ca me faisait toujours du bien de la voir. Je chérissais ces moments même s'ils étaient rares. En attendant je continuais ma kiné à l'hopital, sans trop forcer sur mon ventre. La cicatrisation se passait bien. Il faudrait du temps pour que l'ancien trou se referme mais il n'y avait plus de poche et c'était déjà beaucoup. Les choses finirent par se remettre en route d'elles même. J'étais désormais parfaitement autonome. Et même si je ne pouvais pas encore changer de fauteuil, je me sentais déjà beaucoup mieux.

J'avais tout un tas de projets en tête, la majeure partie d'entre eux concernaient Letty, les autres, c'était une surprise pour elle. J'avais eu largement le temps de bosser sur ces derniers pendant que j'étais cloué à mon lit d'hôpital.

Elle finit par venir me chercher le jour de ma sortie, jour que j'attendais avec une certaine impatience.

- Tu es venu me délivrer ma chérie?

Je la pris par la main et l'attirais à moi pour l'embrasser tendrement.

- Fuyons vite cet endroit.

Je partis avec elle, la suivant dans mon fauteuil. On discuta de tout et de rien pendant le trajet. Je la questionnais sur son association, sur l'avancée de la chose. J'avais vraiment hâte pour elle de les voir se lancer, de commencer à accueillir des enfants pour les aider. Je savais à quel point ça la rendrait heureuse. On s'arrêta dans un fast food pour prendre des hamburgers avec des frites à emporter. Après plus d'une semaine à manger la nourriture de l'hôpital, j'avais besoin de manger quelque chose de bien gras.

Le diner se passa à merveille. On discutait tranquillement elle et moi. J'adorais la voir comme ça, souriante, rayonnante. Elle était un véritable rayon de bonheur. Tout l'inverse de ce que j'avais été à l'époque où elle m'avait rencontré. Je terminais mon repas, la regardant en souriant.

- Je peux te demander un service? Est ce que tu peux aller me chercher ma guitare dans mon bureau?

Je lui souris doucement en disant ça. Je sentais à quel point elle était perplexe. Je la récupérais, ignorant les questions qu'elle pouvait me poser. Ca me faisait tout drôle de poser à nouveau mes mains dessus. Depuis mon accident, je n'avais plus jamais jouer. Je voulais que la première fois où j'allais jouer et chanter à nouveau, ça soit pour elle.

- Soit indulgente. Ca fait très longtemps que je n'ai pas fait ça. Je l'ai écrite pendant que j'étais à l'hôpital. Qui sait peut être qu'un jour je la chanterais sur scène.

Je m'éclaircis la voix alors que je me lançais dans la chanson. J'évitais de la regarder alors que je chantais. J'hésitais un peu au début avant de retrouver rapidement mes marques. Je me laissais emporter par la musique, par le plaisir de pouvoir jouer et chanter à nouveau. Je relâchais finalement ma guitare, un peu d'émotions encore dans la voix.

- Alors... tu en penses quoi?

Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Lun 23 Oct - 18:07

Leatitia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, je ne travaille plus en ce moment pour rester auprès de James. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec un homme parfait et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 29 Za90

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.
Elle était contente que l’homme n’ait pas mal pris qu’elle parle de musique. Elle ne sait pas encore ses pensées sur ça, sur la musique ou les concerts, mais elle est assez heureuse qu’il ne l’envoie pas balader comme à une époque. Et comme elle l’avait promis, d’ailleurs, elle n’avait jamais essayé de lui faire une musique ou quoi que ce soit qui se rapproche. Elle vient donc le chercher le jour J, et elle l’embrasse.

- Qui d’autre que ta princesse sur son cheval blanc, dit-elle en montrant sa voiture blanche, pour venir te sauver de tout ça.

Elle le ramène en parlant, elle s’amuse de tout, et surtout elle est heureuse. Alors elle s’amuse de la situation. Elle était simplement heureuse. Elle le regarde entre l’amour et la joie. Plus tard, il lui demande un service et elle le fait en attendant de voir ce qu’il comptait faire. Elle espérait un peu l’entendre chanter, mais elle se souvenait aussi du refus catégorique qui lui avait donné, des semaines auparavant. Elle n’avait pas plus parlé de cela que du reste. Elle le regarde et hoche à peine la tête pour lui répondre. Elle sera indulgente. Elle sera surtout fascinée. Les doigts de l’homme semblaient à l’aise sur la guitare. Elle était fascinée par ce geste. Elle aimait ses doigts. Elle l’écoute chanter. Elle le regarde, fasciné par cet homme. Elle devait être certainement sa plus grande fan, à James Baker. Elle le regardait avec fascination et l’écoutait. Elle restait silencieuse alors que des larmes coulaient silencieusement le long de ses joues. Elle le regarde. Elle se dit qu’elle l’aime. Elle ne sait pas quoi répondre quand il lui demande ce qu’elle en pense. Elle avait les yeux baigné de larmes … Elle ne savait pas comment répondre. Alors elle s’approche pour le coller, lui monte un peu dessus, met ses mains dans ses cheveux pour le prendre contre son cœur qui battait la chamade. Son cœur était en train d’exploser.

- Je pense qu’elle est vraiment très belle, dit-elle avec douceur pour éviter que sa voix ne tressaute sous le coup de l’émotion, je pense qu’elle sera certainement utilisé pour beaucoup de rendez-vous amoureux.

Elle ne sait pas comment exprimé autrement … Elle avait l’impression que sa voix allait dérailler. Elle se colle un peu plus à lui après avoir poussé la guitare. Elle le regarde et lui fait un doux baiser sur les lèvres avant de sourire. Elle lui caresse la joue avec douceur.

- Je pense, alors qu’elle s’approche pour lui caresser la joue de ses lèvres cette fois, que c’est ma nouvelle chanson préféré de tous les temps.

Puis qu’elle était qu’à elle. Il pouvait en faire un concert, la mettre partout, la faire entendre même sur la lune … mais en tout cas … Elle était à elle. Cette musique, elle la prenait pour elle. C’était sa musique, sa chanson. Non. Leur chanson.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Mar 24 Oct - 11:07
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec une femme merveilleuse et je le vis plutôt bien, je n'ai jamais été aussi heureux de ma vie.


Je souris alors que je reposais ma guitare pour la serrer dans mes bras. J'étais soulagé de voir qu'elle appréciait la chanson. C'était un test important pour moi. C'était toujours un peu stressant de chanter mes compositions pour la première fois. J'avais peur qu'elles ne plaisent, qu'elles ne fassent pas vibrer les gens comme elle m'avait fait vibrer en l'écrivant puis en la chantant. Mais surtout c'était la première fois depuis des années que j'avais vraiment composé quelque chose. J'avais bien travaillé quelques chansons pendant que j'étais coincé dans mon fauteuil mais rien qui ne m'est pleinement satisfait. Cette chanson, c'était la vraie première chanson que je sortais depuis longtemps. Et elle avait une signification tout particulière. Elle pouvait bien plaire à des couples d'amoureux, elle ne représenterait jamais autant pour eux que ce qu'elle représentait pour elle et moi.

- Je suis heureux qu'elle te plaise. J'ai pensé à nous en l'écrivant. A cet endroit des Maldives où j'aimerais retourner avec toi, quand je tiendrais davantage sur mes deux jambes. Que je puisse aller me baigner avec toi. Que l'on puisse marcher tous les deux, les pieds dans l'eau sur la plage aux lucioles. On y retournera je te le promets.

Je me penchais pour l'embrasser doucement alors que je la serrais dans mes bras. C'était mon projet sur le long terme mais je savais que ce but serait difficile à atteindre. Il me faudrait encore beaucoup de travail pour tenir correctement debout, mais cela viendrait. En attendant j'avais d'autres projets à beaucoup plus court terme.

- Je compte bien avoir un fauteuil plus léger et plus confortable d'ici la fin du mois. Je pourrais peut être même m'acheter une voiture pour paraplégique, avec les commandes au volant. Histoire d'être complètement autonome.

Que je n'ai plus besoin de personne pour m'emmener là où j'avais besoin d'aller. J'avais vraiment hâte de pouvoir retrouver mon autonomie, une vie quasiment normale.

- Mais en attendant je ne compte pas rester sans rien faire. J'aimerais qu'on aille visiter des maisons toi et moi. Qu'on puisse emménager ensemble quand je serais sorti de ce fauteuil. Et quand on sera dans notre nouveau chez nous, j'aimerais organiser un diner avec les membres du groupe. Il est temps qu'on essaie de reformer ce groupe, qu'on sorte un nouvel album, qu'on remonte sur scène...

Je pourrais monter sur scène avec un fauteuil plus standard, je n'aurais pas honte. Ca prouverait que j'avais affronté des difficultés mais que je les avais surmonté, que je m'en étais sorti, grâce à elle...

Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Mer 25 Oct - 21:53

Leatitia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, je ne travaille plus en ce moment pour rester auprès de James. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec un homme parfait et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 29 Za90

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.
Elle reste contre lui, son cœur battant au même rythme tranquille mais amoureux que celui de l’homme. Elle se recule un peu pour le regarder dans les yeux. Regarde ce visage qu’elle aime tant toucher de ses doigts pour en apprendre le contour par codeur.

- Et j’aurais le droit à ma photo devant les lucioles, dit-elle comme une affirmation et non la question qu’elle aurait posé avant. Je l’ai compris, dans ta chanson, je l’ai deviné.

Elle avait senti qu’il parlait de ce moment, de cet endroit, des idées et des promesses qu’ils avaient pu se faire là-bas, dans la réalité ou bien dans leurs rêves. Elle avait comprit parce que c’était l’endroit qu’elle préférait au monde. Les lucioles l’avaient sauvé. Les lucioles les avaient rapprochées. L’endroit qu’elle préfère, avec la chanson qu’elle préfère, et l’homme qu’elle préfère. Un combo qu’elle ne s’imaginait pas pouvoir avoir un jour. Elle réfléchit à cette histoire de voiture pour paraplégique.

- Tu es sûr de vouloir dépenser des sous pour quelque chose dont tu n’auras pas besoin longtemps ?

Parce que, pour elle, vue les avancées et comment s’annonce le futur, il était clair que sous peu, ils n’auraient plus besoin de tout ça pour vivre pleinement. Elle n’avait pas de doute. Et un an ou deux, ça n’était pas grave. D’ailleurs, ça faisait pratiquement un an qu’ils se connaissaient, non ? Ils en étaient là, maintenant. On disait parfois que doubler sa note en partant de 1 ou de 5 ce n’était pas la même chose. En effet. C’était plus. Elle se rappela, ensuite, que James n’était pas le genre de personne qui devait compter les sous. Elle ne l’aimait clairement pas pour son argent puisqu’elle oubliait constamment qu’il en avait. Oh, bien sûr elle se souvenait de son don pour l’association et des voyages, mais ça devenait presque quelque chose de naturel, de normal. Elle lui fit un petit sourire gêné pour lui dire d’oublier sa réflexion avant de faire un petit hochement de tête en parlant de maison, avant de le rendre plus grand.

- Oh ! Oui ! J’ai hâte de rencontrer tes amis ! et qu’ils me racontent pleiiiiin de choses sur toi, dit-elle avec un sourire malicieux, et je serais ravi de faire le tour des maisons avec toi ! Et de déjà commencer à imaginer la décoration, et d’emménager avec toi.

Elle n’était plus surprise quand il lui disait des choses comme cela. C’était enfin dans son esprit. James Baker voulait d’elle du début à la fin, sans la moindre hésitation. Ils voulaient qu’ils emménagent ensemble, avoir des enfants (elle ne pourrait pas mentir, c’était ce point qui lui faisait le plus battre le cœur, même à l’heure actuelle) et même se marier ? Il ne l’avait pas dit, mais elle était une petite fille cliché qui rêvait d’un mariage de princesse avec son prince charmant. Elle sourit en l’embrassant.

- Tu veux qu’on commencer à regarder les maisons sur internet ? Pour prendre des rendez-vous et faire des visites ? Je te préviens, s’il y a bien une chose qu’on n’aura pas chez nous c’est cette horrible porte toute moche qu’il y a chez toi. Je ne veux plus jamais la voir.

Surtout la voir fermé. Combien de fois elle avait attendu devant que James accepte de la laisser entrer ? Combien de fois l’avait-il claqué ? Elle aimerait même demander à la mère de l’homme de la foutre au feu. Cela serait une bonne idée selon elle. Mais en tout cas, cette porte, elle veut plus la voir. Oh, il peut avoir une porte, elle n’était pas comme ça à refuser que James possède son monde rien qu’à lui dans son bureau. Mais elle sera différente, un autre matériau ou une autre couleur, ou même dans un couloir qu’elle ne passe pas, c’est mieux pour son cœur. Sinon, c’est elle qui finirait par mettre dans la cheminée la porte.

- Et une cheminée, dit-elle, pour les périodes de Noël avec nos pieds au coin du feu emmitouflé dans un plaie avec des rennes aux nez rouges.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Ven 27 Oct - 16:06
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec une femme merveilleuse et je le vis plutôt bien, je n'ai jamais été aussi heureux de ma vie.


- Oh que oui je veux cette voiture. Tu n'imagines pas le bien que ça va me faire de pouvoir me déplacer seul, où je veux, quand je veux.

J'avais été totalement dépendant pendant des mois et des mois. Incapable de ne serait ce me gratter le nez tout seul. Mais là je commençais enfin à me retrouver un peu, à redevenir celui que j'étais avant. Je pouvais manger seul, me laver seul, me déplacer dans la maison seul. La prochaine étape c'était de pouvoir me déplacer partout seul. Je pourrais retrouver une vie normale, ne plus être obligé de passer par elle ou ma mère pour aller faire des courses. J'allais pouvoir lui faire des surprises, aller la surprendre à son travail... Et même si elle ne devait servir que quelques mois, c'était déjà quelques mois de gagner pour moi.

- Et puis quand je n'en aurais plus besoin, je pourrais en faire don à des personnes dans le besoin qui n'ont pas les moyens de se payer une voiture aménagée.

Ca ferait une bonne action. Cette voiture ne servirait pas complètement à rien ensuite. Elle ferait mon bonheur avant de faire celui de quelqu'un d'autre avant.

- Allons nous mettre au lit et regardons les maisons oui. Moi tout ce que je veux, c'est qu'elle soit adapté à un fauteuil roulant. Je ne sais pas combien de temps je vais être coincé là dedans alors je veux qu'elle puisse être accessible pour moi.

J'allais ranger ma guitare, récupérant au passage mon ordinateur portable avant d'aller dans la chambre. Je me changeais avec moins de honte devant elle. J'avais encore des pansements sur mon ventre, il faudrait du temps pour que la plaie se referme, mais c'était toujours moins gênant que la poche qui se trouvait là avant. C'était des blessures de guerre. Elles me rappelaient ce par quoi j'étais passé, ce que j'avais pu surmonter.

Je me mis en tee shirt et boxer avant d'aller m'installer dans le lit. Je pris mon ordinateur portable sur mes genoux, attendant qu'elle vienne s'installer contre moi.

- Bon alors... une maison... avec cheminée et accessible aux handicapés.... Il faut qu'il y ait une pièce pour que je puisse faire mon studio. Et au moins... trois chambres je dirais. Il faut penser à nos futurs enfants.

Je ne comptais pas m'arrêter à un seul enfant. J'en voulais plusieurs. Autant qu'il en faudrait pour qu'elle soit heureuse. Moi j'en voulais au moins deux mais le reste dépendrait d'elle.

Je parcourais le site des yeux, regardant un peu les maisons qu'ils présentaient.

- Tu préfères quoi comme style de maison? Le charme de l'ancien? Du moderne?



Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Ven 27 Oct - 22:40

Leatitia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, je ne travaille plus en ce moment pour rester auprès de James. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec un homme parfait et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 29 Za90

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.
Elle réfléchit sans réellement réfléchir, Letty. Si James voulait s’acheter une voiture, elle ne voyait pas pourquoi elle allait lui dire non. Il pouvait s’offrir ce genre de véhicule trop cher pour son propre compte …. Mais lui ce n’était pas la même chose. Il pouvait l’acheter et l’offrir… et en effet, l’idée qu’il puisse la donner ensuite à une personne dans le besoin diminuer l’impression d’un achat pour rien. Même si ce n’était pas ses sous. C’était simplement une preuve de plus que son petit chéri était l’homme parfait pour elle. L’homme qui méritait son amour. Ils avaient deux considérations différentes pour la maison. Bien qu’elle ait pensé à l’accessibilité pour les fauteuils roulant, ce n’était cependant pas la première chose qui lui venait à l’esprit. Elle finit par chercher dans les affaires de James, oui toujours, pour prendre un caleçon et un t-shirt. Même si elle avait une quantité d’habits rangés dans une armoire à James, qui avait pris lentement de la place, elle continuait à s’entêter à ne prendre aucun pyjama. Parfois, elle se dit qu’elle aimait bien faire plaisir à James en achetant une nuisette qui lui ferait plaisir, mais devant la quantité de possibilité, et la honte, elle n’arrivait jamais à choisir et abandonner. C’était sa surprise à elle qu’elle n’arrivait pas à terminer. Elle pose son téléphone sur le lit avant de se souvenir qu’elle devait prendre des nouvelles chaussettes qu’elle avait acheté au marché. Des gants de pieds. Des chaussettes où il fallait passer ses orteils. Elle partit alors que son téléphone vibra sur le lit. Il ne sonna pas. Elle avait désactivé la sonnerie pour Gordon, et se fut juste son nom qui apparu. Gordon avait appelé une trentaine de fois depuis environ un mois. Paul n’avait pas d’appel, lui. Letty ne répondait juste pas. Elle ne savait pas ce qu’il lui voulait… mais un jour elle lui ferait bouffer son téléphone dans la tronche. Elle revient comme une bienheureuse, inconsciente que son téléphone venait de sonner avant de se jeter sur le lit, les pieds en l’air pour montrer ses chaussettes trop cool. Avant de rire. Elle l’écoute et rit encore.

- Trois chambres ? Tu sais que si tu ne m’arrêtes pas, je voudrais au moins deux équipes de football.

Si ce n’est plus. Elle voulait tellement des enfants, et elle avait tellement d’amour à donner pour ses enfants qui n’avaient pas reçu l’amour qu’il faut, qu’elle adopterait le monde entier pour être leur maman. Une maman un peu folle. Une maman qui n’était pas réellement comme toutes les autres parce qu’elle garder les pieds en l’air pour faire bouger ses chaussettes. Une maman complètement accro à leur papa, pour qui elle tendit la tête en faisant un nouveau rire.

- Je t’aime, James, fit-elle en se relevant pour se coller à lui dans un câlin tendre mais sans le déranger alors qu’il regardait les maisons… Juste pour être dans ses bras quoi. Je pense que j’aime l’ancien. Le moderne c’est un peu trop linéaire pour moi, trois lignes droites. Regarde celle-là…

Elle allait commencer à montrer une des maisons avant de se stopper. Les prix des maisons étaient vraiment exhorbitante … et elle se sentit d’un coup comme une femme vénale. Oh, elle sait qu’elle n’aime pas James pour son argent … mais elle se sentait coupable de réagir avec son argent comme si ce n’était rien.

- James, je peux te demander un service ? Même si bien sûr tu m’aideras … est-ce que je pourrais payer la décoration de notre chambre moi ? J’ai de l’argent de côté, et en plus j’ai travaillé pour toi pendant un moment sans avoir de grosse dépense … J’aimerais … Je sais que tu me donnes tout avec plaisir mais j’aimerais pouvoir dire que j’ai mis aussi de la valeur dans ce qu’on s’apprête à construire ensemble … même si c’est seulement pour la tapisserie.

Elle sait que ça parait enfantin, voir stupide … mais elle se sentait vraiment mal. Elle avait envie de pouvoir offrir des choses à James avec « son » argent… Mais comme James était le mécène de l’association, et donc celui qui leur donne son salaire, elle avait dû mal à l’accepté … Elle voulait juste faire quelque chose, mettre quelque chose qui soit d’elle, pour lui. Et non lui qui lui donne tout. Elle finit le geste pour lui montrer la maison qu’elle parlait. Sur une pente, l’image de la maison avait un mur fait de pierre imbriqué de manière désordonnée donnant un style très nature.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Dim 29 Oct - 12:49
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec une femme merveilleuse et je le vis plutôt bien, je n'ai jamais été aussi heureux de ma vie.


- On a le temps de voir quel nombre d'enfants on va faire. J'ai déjà envie de profiter de toi avant de devoir te partager avec des enfants.

Mais c'était dans mes projets. J'avais toujours voulu être père. Et je savais à quel point ça comptait pour elle de devenir mère. Je l'aimais tellement. Je ne pouvais pas m'imaginer ne pas la rendre heureuse, ne pas lui donner ce qu'elle voulait. Elle avait tellement fait pour moi, j'étais prêt à tout pour elle. Mais avant ça, je voulais pouvoir vivre réellement avec elle, profiter et vivre comme je ne l'avais jamais fait jusqu'à présent.

Je regardais la maison, hochant doucement la tête alors que je faisais défiler les photos pour me donner une idée. J'avais un peu de mal à voir où je pourrais faire mon studio mais elle avait du potentiel. Il fallait aller la voir de toute façon pour pouvoir réellement se faire une idée. Je la mis de côté, cherchant d'autres maisons tandis que je l'écoutais parler.

- Hm? Oui bien sur. Tu peux payer pour tout ce que tu veux.

C'était un détail sans importance ça pour moi. J'avais de l'argent. J'avais les moyens de me payer ce que je voulais sans me prendre la tête là dessus. Je ne dépensais pas sans compter mais je ne me privais pas non plus. Je n'y pensais pas trop quand j'étais avec Letty. J'avais les moyens de payer alors je le faisais. Je ne voulais pas qu'il y avait des tensions entre nous à propos de l'argent. Je n'insisterais pas pour tout payer. Mais je ne voulais pas non plus qu'elle se prive parce qu'il s'agissait de mon argent et non du sien. Un jour viendrait où je l'épouserais, j'en étais certain. Pas de contrat de mariage à ce moment là. Nous aurions un seul compte, pour nous deux. Ce que je gagnais, ça serait pour elle autant que pour moi. Parce que si elle n'avait pas été là, je ne le serais plus non plus et cet argent n'existerait pas. Elle le méritait amplement. Je ne pourrais même jamais gagner assez d'argent pour lui rendre tout ce qu'elle m'avait donné.

- J'aime bien celle là aussi, tu en penses quoi? La vue de la terrasse a l'air splendide. J'aime bien l'idée d'avoir une piscine et de pouvoir m'y baigner avec toi. T'admirer en maillot de bain..


Clionestra
Messages : 3836
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Dim 29 Oct - 18:31

Leatitia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, je ne travaille plus en ce moment pour rester auprès de James. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec un homme parfait et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 29 Za90

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.
Cela lui allait, de prendre son temps pour les enfants. Pour la première fois de sa vie, elle pouvait prendre le temps… James avait ce pouvoir sur elle. Alors qu’elle caressait son torse, à travers le t-shirt qu’il avait mit, elle se faisait cette réflexion. Il avait un super pouvoir. Il avait un pouvoir super cool. James Baker arrivait à lui faire prendre son temps. James Baker arrivait à lui faire calmer ses ardeurs. James Baker lui donnait des rêves, des ambitions, un futur, et il arrivait à lui faire ressentir qu’elle en avait le temps. Alors elle caresse son torse en le pensant avec tendresse. James Baker était le pilier de son univers, maintenant. Il avait pris cette place quand elle avait entendu sa voix, puis plus tard … c’était son sourire, son intelligence, sa pureté qui avait pris la place. Elle sourit en caressant ce torse qu’elle aime, relève les yeux vers le jeune homme et sourit. Elle se tend pour embrasser son menton.

- Merci, mon amour.

C’était son amour. L’amour de sa vie. Le seul homme qu’elle aimerait à ce point, et comme ça. Il était unique en son genre. Elle caresse son buste à nouveau en mettant sa tête contre son cœur. Elle regarde la piscine avant de lever les yeux au ciel d’un petit sourire taquin.

- M’admirer, quel vil flatteur. Mais bon, je suis d’accord, moi aussi je compte bien pouvoir admirer la vue …, et elle caresse à nouveau son torse avant de faire une petite tape très douce là où se trouve son cœur.

Ils continuèrent de chercher des maisons, mais au bout d’un moment, elle se sentit partir dans les bras de Morphée. Pour une fois, elle s’endort sans avoir eu le temps de lui dire bonne nuit, bercé par les images des maisons dans son esprit et la respiration claire de James. Le lendemain, elle se réveille alors que son téléphone vibre encore. Elle l’attrape pour refuser l’appel avant de se retourner pour voir James. Elle n’avait même pas regardé qui l’appeler… mais à cette heure là, tout le monde pouvait aller se faire empailler. Elle sourit.

- Bonjour mon amour. Je t’ai réveillé ?

Elle se remet contre lui et se colle à lui avant de se pencher à nouveau pour l’embrasser. Elle rit un peu. Et se remet dans sa position. Elle adore être dans ses bras.

- J’ai fait des rêves de maisons et cheminée et toi tu as bien dormi ? On a quelque chose de prévu aujourd’hui ou je peux farniente dans tes bras encore trois ou quatre heures ?


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Mar 31 Oct - 18:08
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec une femme merveilleuse et je le vis plutôt bien, je n'ai jamais été aussi heureux de ma vie.


On chercha encore un moment des maisons avant que finalement elle ne s'endorme sur moi. Je la laissais s'installer confortablement tandis que je rangeais l'ordinateur. Je m'installais avec elle, la serrant dans ses bras avant de m'endormir. Je dormis bien avec elle, apaisé en la sentant dans mes bras. Je n'avais aucune envie de la voir retourner dans son appartement. Je préférais largement passer le plus du temps possible avec elle.

Je me réveillais en la sentant bouger. Je la vis regarder son téléphone avant de le couper pour venir tout contre moi.

- Non tu ne m'as pas réveillé ça va. Mais je t'en prie réponds à ton téléphone je peux attendre. Je ne bouge pas.

Je l'embrassais doucement avant de lui faire signe de prendre son téléphone. Je n'avais rien de prévu pour la journée, à part aller à ma séance de kiné. Je pouvais passer la journée avec elle et même toute la matinée au lit à juste la caliner.

Après j'avais bien un autre projet en tête, mais ça ne devrait pas nous prendre des heures. Je ne voulais pas attendre pour contacter les agences immobilières. J'avais envie d'organiser au plus vite les visites. Je ne voulais pas trainer et voir la maison de nos rêves nous passer sous le nez parce qu'on n'avait pas été assez réactif. J'avais hâte de pouvoir quitter cette maison, avoir une maison rien qu'à nous. Cette maison... même si c'était celle où je l'avais rencontré, c'était aussi celle où j'avais du emménager parce que j'étais trop handicapé pour vivre ailleurs. C'était la maison du handicap. Je voulais une maison rien qu'à nous, où je n'aurais aucun mauvais souvenirs.

- Je te propose quelque chose. Tu t'occupes de cet appel, puis tu reviens avec moi et on passe la matinée au lit. On peut faire ce que tu veux. Et cet aprem avant d'aller à ma séance de kiné, j'appelle les agences pour organiser les visites de maison. Ca te va?

Je ne pensais pas qu'elle refuserait. Elle semblait être d'humeur à passer la journée à trainer au lit rien que tous les deux.

Contenu sponsorisé
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra]
Page 29 sur 31
Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30, 31  Suivant
Sujets similaires
-
» Diana avant Dodge
» Never give up [ft. Clionestra]
» Une dernière romance avant le trépas.
» Avant j'étais schizo, maintenant nous allons mieux.
» (Vous devez préciser un titre avant de pouvoir envoyer votre message)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: