Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Madness or reality ?
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 15 EmptyAujourd'hui à 22:02 par Senara

» Death upon us [ Ft. Pyramid Rouge]
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 15 EmptyAujourd'hui à 21:09 par Lobscure

» il est bizarre ce sol il est palpable
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 15 EmptyAujourd'hui à 20:01 par Ananas

» Le vent nous portera...
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 15 EmptyAujourd'hui à 19:30 par Dreamcatcher

» PRÉSENTATION ¬ quand c'est fini, c'est par ici
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 15 EmptyAujourd'hui à 19:25 par Lord Xan

» Saut de l’ange - Cheryl & Nemo
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 15 EmptyAujourd'hui à 18:02 par Nemo

» On s'immerge dans la musique, comme dans un rêve mélodieux, pour s'évader d'une réalité assourdissante [Feat Houmous]
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 15 EmptyAujourd'hui à 17:57 par Houmous

» De pluie et de sang • Dinamite
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 15 EmptyAujourd'hui à 17:04 par Dinamite

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 15 EmptyAujourd'hui à 16:19 par Ezvana

Le Deal du moment :
PC Portable Gamer 16” ASUS ROG Zephyrus G16
Voir le deal
1639.99 €

LE TEMPS D'UN RP

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra]

Clionestra
Messages : 3755
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Lun 19 Juin - 21:10
zooey_deschanel_avatar_by_rbkk_d2vkeo1-fullview.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9MzIwIiwicGF0aCI6IlwvZlwvYjMxYzhmYjYtYjc3Ni00NTU5LTg1OTQtYTM4MTM2N2M0ZmMwXC9kMnZrZW8xLWI0NDQyYzgzLTYwZGItNDI4Ni1hMWI5LWIwYTFjMmIyNDhlYS5wbmciLCJ3aWR0aCI6Ijw9MjAwIn1dXSwiYXVkIjpbInVybjpzZXJ2aWNlOmltYWdlLm9wZXJhdGlvbnMiXX0.OPezqJ83ziUucKv3hbLDHMPC1Dji9AMmnL9bsK_I_Vs
Leatitia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, le temps de me retourner, j'ai trouvé un travail en tant que Dame de compagnie. Sinon, grâce à ma malchance (selon ma soeur), je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 15 3rA5

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.
- J’immortaliserais tout ça, accepta-t-elle avec un sourire, mais pas beaucoup. Je suis plus le genre qualité que quantité.

Une photo de la plage. Une photo du spectacle. Et le reste pour les yeux. Elle n’aurait clairement pas été le genre à aller à un concert pour prendre en photo le chanteur. Elle l’aurait juste regardé. Lui. Simplement lui. Elle ne connaissait pas James avant. Elle aimait simplement l’homme qu’elle avait rencontré, maintenant. Malgré ce que pouvait penser James, l’homme sur les photos de concert, ou sur les albums de CDs, ce n’était pas lui qui faisait battre son cœur… Ce n’était pas lui qui le motive. Pas celui qu’elle n’avait jamais connu, même s’il chantait bien et une musique qui lui avait sauvé la vie. C’était celui-ci. Il fallait vraiment qu’elle lui fasse comprendre, mais comment ? Dans le bateau, même si elle s’extasiait comme une enfant sur l’horizon, elle pouvait réfléchir en même temps.  Elle le regarda et l’écouta sur cette histoire de mensonge. Elle fit une petite moue mignonne avant de sourire.

- Super, j’ai le droit à un joker mensonge sans que tu m’en veuilles alors. Ce n’est que justice, elle sourit et embrasse sa joue avant de lui laisser le temps de refuser.

Elle se lève, fait un tour sur elle-même et le regarde avec amour. Elle ne le laissera pas mourir et son petit sourire pouvait le décrire parfaitement. Elle comptait bien profiter des dauphins, elle aussi. Elle comptait profiter de la vie, et de ce que James lui apporte. Mais pas sans panser à lui. Parce que ce qu’elle aimait, c’était être avec lui. Elle ? Pas une seconde elle ne remarqua les regards des autres. Pas une seconde elle n’en fit cas si elle le remarqua. Elle sourit plusieurs fois, à des enfants surtout parce qu’elle était toujours attirée par les enfants et leurs existences… mais elle ne remarqua pas du tout les regards autres. Elle sourit, fait des tours sur elle-même pour parler à l’envers à James avec joie.

- Oh oui ! Quand je suis contre toi, je suis toujours bien James. C’est plutôt toi qui devrais me dire si ça te va. Cela ne tiendrait qu’à moi, je serais un véritable koala.

Elle savait qu’il ne pouvait pas sentir son corps contre lui. Elle savait que ça le faisait souffrir. Elle savait qu’il n’appréciait pas forcément, lui, cette proximité. Elle savait tout ça. Tout comme les baisers, tout comme plein de choses qui pour Letty était si incroyablement reposante. Elle aimait être à ses côtés. Si elle pouvait ne plus bouger, elle se mettrait contre lui et elle refuserait qu’on la déplace. Elle se mit à chercher une place et trouva une bonne idée en se déplaçant pour trouver une bonne place. Elle n’avait pas envie d’être loin de lui. Mais elle avait bien envie d’être loin des gens. Juste pour avoir le plaisir d’être avec James si souriant. Il était toujours moins souriant avec la foule. Une fois la place trouvée, elle dit qu’elle va chercher des boissons. Elle revient avec deux canettes et deux pailles qu’elle met à proximité avant de se mettre contre lui sur ses genoux.

- James, dit-moi quelque chose que personne ne sait sur toi, n’importe quoi. Quelque chose que même ta mère ignore.  


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Mar 20 Juin - 12:27
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, mais de toute façon toute ma vie est désastreuse.


Je fis un peu la moue quand elle me dit qu'elle avait droit à un joker mensonge. Je ne savais pas pourquoi, mais je me méfiais de cette idée.

- Je ne sais pas... Ce n'était pas vraiment un mensonge, je ne t'ai simplement pas raconté la fin de l'histoire. Et le but était louable, c'était pour t'aider à vaincre ta peur de l'avion. Je ne t'en voudrais pas si ton mensonge ne me fait pas de mal, qu'il est là pour m'aider. Pas besoin de joker pour ce genre de choses.

Bon par contre si le mensonge en question me faisait souffrir ce n'était pas la même chose. Mais je doutais qu'elle fasse quelque chose comme ça. J'avais même du mal à l'imaginer me mentir. Elle avait certainement du dire ça pour me taquiner. Je m'inquiétais certainement pour rien.

Je m'installais dans un coin de la plage avec elle. Le soleil commençait à se coucher à l'horizon. On pouvait voir ses rayons teinter de reflets dorés et orangés les eaux autrefois turquoise. Le spectacle était magnifique. Rien que pour ça cette plage valait le coup. Mais je savais que le spectacle allait être bientôt tout aussi magnifique. Une fois les derniers rayons de soleil éteints, les eaux se mettraient à scintiller, comme si les étoiles étaient venues s'y loger.

Je réfléchis à sa question. Qu'est ce que je pouvais lui dire que personne d'autre ne savait?

- Je sais, un truc que même ma mère ne sait pas. Elle me tuerait je crois si elle le savait.

Je ris doucement avant de me lancer.

- Je n'ai pas un élève très concentré sur mes études. Je rêvais depuis tout gosse d'être chanteur, pas de faire de grandes études. Alors j'ai... j'ai imité la signature de ma mère plusieurs fois pour sécher les cours. Je prenais ma guitare et j'allais jouer dans le parc pour me faire un peu d'argent.

Je n'en avais pas vraiment honte mais je doutais que ma mère apprécie de savoir que j'avais fait ça pour sécher les cours et me faire de l'argent en douce. C'était mes débuts de chanteur. Avant que je ne joue petit à petit dans des bars miteux, puis des salles un peu plus importantes avant de remplir finalement des salles de concert.

- A toi maintenant. Je t'ai avoué un secret, à ton tour d'en faire autant.
Clionestra
Messages : 3755
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Mar 20 Juin - 23:25
zooey_deschanel_avatar_by_rbkk_d2vkeo1-fullview.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9MzIwIiwicGF0aCI6IlwvZlwvYjMxYzhmYjYtYjc3Ni00NTU5LTg1OTQtYTM4MTM2N2M0ZmMwXC9kMnZrZW8xLWI0NDQyYzgzLTYwZGItNDI4Ni1hMWI5LWIwYTFjMmIyNDhlYS5wbmciLCJ3aWR0aCI6Ijw9MjAwIn1dXSwiYXVkIjpbInVybjpzZXJ2aWNlOmltYWdlLm9wZXJhdGlvbnMiXX0.OPezqJ83ziUucKv3hbLDHMPC1Dji9AMmnL9bsK_I_Vs
Leatitia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, le temps de me retourner, j'ai trouvé un travail en tant que Dame de compagnie. Sinon, grâce à ma malchance (selon ma soeur), je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 15 3rA5

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.
Elle préfère ne plus y penser, elle, à cette histoire de mensonge. Elle fait comme si. Elle sourit. Parce que son mensonge était pour lui faire du bien. Parce que le mensonge était pour lui donner l’espoir qu’il puisse bouger à nouveau. Donc le mensonge était là pour l’aider… Mais est-ce que pouvait dire que ça n’allait pas lui faire du mal ? Cela elle ne pouvait pas l’affirmer. Peut-être qu’il allait lui en vouloir. Le détester. Il allait la détester pour ce qu’elle fait ? Mais il lui avait donné l’autorisation alors … Elle ne savait pas. Elle préfère donc oublier pour le moment. Elle avait le droit à son joker, point. Un joker qu’elle essayera de se faire pardonner avec tout ce qu’elle possède. La moindre parcelle de son corps voudra qu’il lui pardonne, enfin. Elle préfère qu’il vive à ce qu’il lui pardonne mais … BREF. Elle a dit elle oublie. Elle trouve un endroit et c’est tout. Elle profite de cette couleur bleuté qui se voit dans la mer, de l’air frais, de la présence de l’homme qu’elle aime. Cela lui suffit largement, en réalité. Alors elle profite de la mer qui se gorge de papillon, de cette incroyable phosphorescente, presque irréel, surnaturel. Elle l’écoute et sourit. Puis rit un peu plus.

- Tu étais un petit rebelle alors ? Le genre à ne rien dire à ta famille ?

Elle avait eu la chance d’avoir un grand-père qui écoute. Si elle avait voulu sécher les cours, ce qui n’était pas arrivé si souvent, son grand-père écoutait pourquoi, comment, et avec quoi comme résultat. Le but était de définir les meilleures méthodes pour arriver à son but. Il n’y avait pas de pression avec lui. Et Letty se trouvait tout de suite mieux à y penser. Elle réfléchit à un secret. Elle penche la tête et sourit en réalisant ce qu’elle n’avait jamais dit à personne. Personne ne savait.

- Quand j’étais petite, et ça jusqu’à l’âge de six ans, je pensais que pour avoir un enfant, il suffisait d’embrasser les gens sur la bouche. Alors j’embrassais le maximum de personne sur la bouche, femmes, hommes, enfants, qu’importe. Et puis j’attendais à la fenêtre de ma chambre, là où j’avais mis un pot de fleur à bébé, que mon bébé puisse pousser.

A neuf ans, elle aurait dû savoir que ce n’était pas comme ça… mais son but était d’avoir un enfant, et elle avait accepté, dans son esprit, que c’était comme ça que l’on faisait les bébés. Bien sûr, elle n’avait pas dit qu’elle embrassait tout le monde pour ça. C’était son petit secret. Elle ne se souvient plus trop quand elle a appris la réalité sur les bébés. Mais elle se souvient de son impatience chaque fois qu’elle avait smacké quelqu’un.

- Je trouvais ça merveilleux, il suffisait d’un baiser, et elle se pensa vers James pour faire un baiser sur ses lèvres, et pouf un bébé poussait dans les pots de fleurs. C’était incroyable … et j’étais intimement convaincu que si je n’avais pas de bébé dans ma terre c’est que je n’avais pas encore trouvé la seconde personne de mon « couple » pour avoir mon bébé. Mon « papa ». Même si à l’époque, que le papa soit une femme ou un homme, ça ne me choquer pas plus.

Elle rit un peu et se rapproche.

- J’étais si naïve. Mais ça aurait été si bien.

Elle regardait la mer et posa son nez dans le cou de James. Parce que ça aurait été si bien d’avoir un bébé. Un bébé de quelqu’un qu’elle aime. De James. D’avoir un être aimé par eux deux. Elle se sentit triste d’un coup et se mit à gratter son ventre. En réalité, elle avait commencé à gratter quand elle avait commencé à raconter l’histoire.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Mer 21 Juin - 19:47
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, mais de toute façon toute ma vie est désastreuse.


Je ris en l'entendant me traiter de rebelle.

- Peut être un peu. J'étais surtout déterminé à réussir dans la musique.

Et on pouvait dire que j'avais réussi. J'avais fait une belle carrière. Elle aurait du durer quelques années encore. Je n'avais aucune envie de raccrocher à ce moment là. Nous étions en plein succès. Ce n'était pas le moment de nous arrêter. Et pourtant... la vie en avait décidé autrement. Je n'arrivais plus à composer comme je le voulais. Vu les nouvelles que m'avait donné ma mère, ils n'étaient pas non plus décidé à chercher un chanteur pour me remplacer. Notre groupe allait mourir avec moi alors que nous aurions pu créer tant de belles choses encore.

Je souris en l'entendant me raconter son histoire de baiser pour tomber enceinte. C'était adorable. Et douloureux en même temps. Je savais à quel point c'était important pour elle de devenir mère. Ca semblait même être un désir qu'elle trainait depuis l'enfance. Je pouvais difficilement le comprendre. J'avais toujours voulu être père bien entendu mais ça n'avait jamais été une priorité dans ma vie. La musique passait avant tout. Et si j'avais du choisir entre ma carrière et avoir un enfant, je n'aurais pas hésité un instant à faire un croix sur mon désir de paternité.

- Arrête de te gratter le ventre Letty...

Je la voyais faire. Je savais qu'elle le faisait parce que parler de ça ravivait sa douleur. Elle le faisait sans en avoir conscience. Et ça me faisait mal au coeur de la voir se faire du mal ainsi. Alors je tentais de changer de sujet. Le soleil continuait sa lente descente derrière l'horizon. Il n'avait pas encore terminé sa course qu'on pouvait déjà commencer à apercevoir le scintillement des organismes dans les vagues.

- Moi je dirais heureusement que ce n'est pas comme ça qu'on fait les bébés. Le sexe c'est quand même beaucoup trop agréable pour qu'on puisse s'en passer.

J'aimais ça. Et j'aurais aimé pouvoir partager ce genre de moment avec elle. Mais je devais faire taire ma douleur. J'avais décidé de profiter de ces vacances avec elle, de lui faire vivre de bons moments, des souvenirs heureux qu'elle pourrait garder de moi. Alors je ne me fermerais pas parce que je pensais à tout ce que je ne pourrais pas faire pour elle.

- Mais si tu veux continuer de m'embrasser en espérant que la cigogne ou je ne sais qui vienne t'apporter un bébé je ne suis pas contre l'idée.

Je lui fis un petit sourire malicieux avant de tendre mes lèvres vers elle dans une grimace grotesque.

Je savais que la seule chose qui bloquait pour qu'elle puisse adopter c'était l'argent. Problème qui serait réglé à ma mort. Je comptais bien lui léguer une partie de mon argent, qu'elle puisse reprendre son association pour aider les enfants, qu'elle ait les moyens d'adopter, que ma mort lui permette de réaliser ses rêves.


Clionestra
Messages : 3755
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Mer 21 Juin - 21:38
zooey_deschanel_avatar_by_rbkk_d2vkeo1-fullview.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9MzIwIiwicGF0aCI6IlwvZlwvYjMxYzhmYjYtYjc3Ni00NTU5LTg1OTQtYTM4MTM2N2M0ZmMwXC9kMnZrZW8xLWI0NDQyYzgzLTYwZGItNDI4Ni1hMWI5LWIwYTFjMmIyNDhlYS5wbmciLCJ3aWR0aCI6Ijw9MjAwIn1dXSwiYXVkIjpbInVybjpzZXJ2aWNlOmltYWdlLm9wZXJhdGlvbnMiXX0.OPezqJ83ziUucKv3hbLDHMPC1Dji9AMmnL9bsK_I_Vs
Leatitia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, le temps de me retourner, j'ai trouvé un travail en tant que Dame de compagnie. Sinon, grâce à ma malchance (selon ma soeur), je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 15 3rA5

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.
Pour Letty, elle voulait être maman depuis qu’elle avait 2 ans. Elle trimballait son poupon. Sa mère, qui à l’époque était encore en vie, lui avait dit que sa poupée était pour prendre de l’expérience avant d’avoir un vrai bébé. Et elle s’était appliquée, Letty. Une vraie petite fille motivée. Elle avait appris à changer des couches le plus vite possible, faisant comme les maitresses ou les animatrices. Elle aimait aider les adultes. Elle avait grandit. Et si une adulte, surtout les femmes, lui disait quelque chose était dangereux … Letty bébé était clairement le genre à accepter et à ne pas faire la bêtise. Presque trop mature pour son âge. Elle remonta la tête vers James, puis vers sa main qui se grattait, elle lâche son ventre.

- Pardon.

Elle ne sait pas comment faire pour arrêter. Se gratter était rassurant, jusqu’à s’en faire mal. Parce qu’elle savait au moins qu’elle pouvait sentir, ici, ce qui lui manquait, ici. Elle se grattait pour ça. Elle observa l’horizon. Elle observait ça et elle réfléchit à la question.

- Je n’ai jamais aimé le sexe, avoua-t-il, pour moi, le sexe c’était clairement seulement pour avoir des enfants. Je n’aimais pas qu’on … Je n’ai jamais trouvé cela agréable. Je m’en passe avec plaisir.

Elle faisait parti de ses femmes qui n’avaient jamais connu l’extase dans l’intimité. Elle se faisait plus de bien toute seule, comme une grande dirons-nous, qu’avec ses partenaires. Elle n’avait pas eu beaucoup de partenaire dans sa vie. Le premier, c’était pour faire « comme tout le monde ». Aussi pour ne pas avoir trop mal. La première fois, ça fait mal. Puis, elle avait essayé d’avoir des partenaires qui voulaient des enfants. Puisqu’elle n’avait jamais été mère… tout s’explique. Pour elle, ne pas avoir de sexe, ça ne dérange pas du tout. Elle sourit et se penche avant de lui faire un nouveau baiser sur ses lèvres tendus.

- Avec plaisir pour le baiser ! Je garde espoir, tu sais. Avec tes baisers, j’ai foi en l’avenir.

Et pouf, lui rappeler qu’elle voyait son futur avec lui avec un peu de subtilité. Lui. Elle et lui. Même si elle n’était jamais maman, ou qu’ils ne couchaient jamais ensemble, ou que … qu’importe. Elle se fichait de tout. Elle le voulait lui. Elle regarde la plage et d’un coup elle fait un hoquet de surprise. Elle se tourne vers la plage et regarde la phosphorescence. Elle regarde les millions de papillons.

- James ! Regarde ! C'est magnifique !

Elle se relève un peu, avant de se mettre un peu plus contre James. Son dos contre son buste avant de se retourner avec délicatesse.

- Je suis heureuse d'être avec toi, James. J'aime ta présence avec moi. Merci.

Elle l'aimait. Elle l'aimait plus que les papillons bleus dans la mer. Plus qu'elle n'a aimé quiconque sur Terre. James. Elle ne voulait rien de lui, financièrement ... et elle avait conscience qu'elle lui demandait plus. Elle demandait pas simplement de l'argent ou une faveur. Elle demandait son coeur et sa vie. Elle demandait tout. Elle laissa le temps coulé en observant la mer, touchant le pouce de l'homme de sa main sans même sans rendre compte. Ce geste la rassurait, bien plus que le fait de se gratter.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Jeu 22 Juin - 19:11
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, mais de toute façon toute ma vie est désastreuse.


Comment est ce qu'elle pouvait ne pas aimer le sexe? C'était une des meilleures choses qui existait, avec la nourriture, la musique et le frisson que je ressentais chaque fois que je montais sur scène. Je n'arrivais pas à comprendre comment elle pouvait trouver ça nul. Ce n'était pas possible elle avait du tomber sur des amants à chier pour croire ça. Ce n'était pas toujours évident pour une femme d'atteindre l'orgasme et si en plus elle était tombé sur un de ceux qui s'en foutait de ce que pouvait ressentir leur partenaire. Elle n'avait certainement jamais vraiment pris son pied. Il n'y avait que ça comme explication. Quand on avait connu le plaisir, le vrai, au lit on ne pouvait pas dire que c'était nul.

Mais je préférais me taire. Je ne voulais pas risquer de partir en dispute. Elle pouvait mal le prendre. Et je pouvais difficilement lui faire voir à quel point le sexe pouvait être bon quand on était avec la bonne personne. Je ne pouvais rien faire. C'était terriblement frustrant de ne pas pouvoir la toucher. Ca rendait les choses un peu plus difficile de me dire qu'elle garderait certainement cette idée détestable du sexe.

Je me mordis la langue à nouveau en l'entendant parler, dire qu'elle avait foi en l'avenir. Elle ne voulait pas comprendre. Il n'y avait pas d'avenir possible avec moi. Je l'avais laissé essayé mais je savais très bien qu'elle n'y arriverait pas. Ma décision était prise. Il n'y avait aucun espoir pour moi. Et je n'avais aucune envie de continuer à souffrir ainsi. A parler comme ça tout ce qu'elle arrivait à faire c'était à me faire du mal. C'était une torture de l'entendre parler comme ça. Elle s'imaginait peut être qu'elle me faisait changer d'avis ainsi, qu'elle me montrait que ça valait le coup de me battre, mais ça faisait juste mal.

Je regardais la vue avec elle, essayant de me détendre tout en profitant de la vue. C'était magnifique oui. Ca valait le coup de voir ça au moins une fois dans sa vie. J'aimais l'idée qu'elle ait pu voir ça, qu'elle ait pu passer une soirée magique. Moi ça n'avait plus d'importance. La rendre heureuse était la seule chose qui avait encore un quelconque intérêt pour moi.

Je finis par parler, brisant un peu la magie du moment.

- Je crois qu'on peut aller s'installer pour le diner. Le spectacle et tout ça. On repassera faire un tour sur la plage avant de partir.

Les gens quittaient petit à petit la plage pour se rendre dans la partie restaurant qui avait été installée. Un repas entier à me faire nourrir devant tout le monde, j'avais hâte...



Clionestra
Messages : 3755
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Ven 23 Juin - 0:08
zooey_deschanel_avatar_by_rbkk_d2vkeo1-fullview.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9MzIwIiwicGF0aCI6IlwvZlwvYjMxYzhmYjYtYjc3Ni00NTU5LTg1OTQtYTM4MTM2N2M0ZmMwXC9kMnZrZW8xLWI0NDQyYzgzLTYwZGItNDI4Ni1hMWI5LWIwYTFjMmIyNDhlYS5wbmciLCJ3aWR0aCI6Ijw9MjAwIn1dXSwiYXVkIjpbInVybjpzZXJ2aWNlOmltYWdlLm9wZXJhdGlvbnMiXX0.OPezqJ83ziUucKv3hbLDHMPC1Dji9AMmnL9bsK_I_Vs
Leatitia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, le temps de me retourner, j'ai trouvé un travail en tant que Dame de compagnie. Sinon, grâce à ma malchance (selon ma soeur), je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 15 3rA5

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.
Elle ne peut pas imaginer ses pensées sur le sexe, elle. Pas une seconde elle se dit que ça peut être « dommage ». Elle se sent tout à fait bien sans avoir besoin de contact charnel. Elle ne se pose pas de question. Ni si elle aimerait le sexe avec James. La réponse serait non. En plus, avec son incapacité à faire des enfants, elle trouverait ça inutile. C’était simple dans sa tête, et loin d’être une souffrance. Alors elle n’imagine même pas la souffrance qu’elle fait naître en lui en disant ça. Pas une seconde. Elle ne déteste pas le sexe. Elle s’en fiche tout simplement. Sa vie était très bien sans. Et très bien qu’avec James. Elle caressait sa main et se reposer contre son corps. Elle aimait la chaleur qu’il dégage malgré tout. Elle aimerait, elle aussi, qu’il la prenne dans ses bras, dans cette chaleur et cet amour … parce qu’elle n’avait jamais connu pareil amour. C’était une vérité aussi. Jamais elle n’avait eu envie d’être avec quelqu’un à ce point.

- Allons nous installer, approuva-t-elle avec un sourire de canaille bien heureuse, je sais déjà où on va aller !

Parce qu’elle avait vraiment bien parlé avec la réceptionniste, et la femme qui les avait mené ici, et le chauffeur et … Bref, elle parlait à tout le monde parce qu’elle était un petit rayon de soleil et qu’elle aimait ça. Si on la prenait en pitié pour son petit ami, elle arrivait à le faire oublier avec le bonheur que l’on pouvait lire sur ses traits. Bon. Allons y. Elle guide James jusqu’à une table, surélevé par rapport aux spectacles et un peu « sur le côté ». Mais c’était parfait. Le spectacle serait tout aussi beau sur les côtés, et ils étaient un peu protégés de la vue des autres. Letty savait qu’il n’avait pas envie d’être vu en situation de faiblesse et avait trouvé que c’était une bonne idée. Elle fit un « TADAM » devant la table apprêtée comme pour un diner aux chandelles pour une saint valentin. Elle avait aussi fait préparer le repas préféré de James, elle posait beaucoup de question et gardait une partie des réponses pour plus tard. Elle s’assoit en face de lui avec un large sourire.

- Et, tu ne devineras jamais ce que j’ai pris comme repas …, fit-elle alors que l’entrée arriva en même temps que le plat et le dessert dans un charriot.

Comme c’était une demande exceptionnelle, elle avait eu le droit à la question, et elle avait préféré tout prendre tout de suite pour n’être qu’avec James. Elle espérait qu’il comprenne que c’était son désir un peu égoïste que de ne le partager qu’avec le minimum syndical de gens. Sur le charriot, sous une cloche en verre, il y avait un saladier qui contenait de la soupe orange et marron. Une soupe spéciale des Maldives. Elle, vivante, elle n’aurait jamais pu supporter l’idée de ne pas essayer une soupe du pays. Elle fait une tête d’ange, penche son visage vers lui et lui fait un bisou sur la joue. Puis elle ricane un peu.

- Si tu me le demande, je te ferais peut-être goûter, ou peut-être pas, qu’est-ce que tu en dis ?


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Dim 25 Juin - 16:42
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, mais de toute façon toute ma vie est désastreuse.


Elle était adorable... Elle avait du comprendre que je redoutais de manger comme ça en public et elle avait fait réserver cette petite table à l'écart pour nous. De là on pouvait voir facilement la scène où auraient lieu les différents spectacle, en tournant légèrement la tête elle pourrait continuer de contempler la plage qui ne cessait de scintiller sous les étoiles et de là on était difficile à voir. C'était l'emplacement parfait pour moi.

- Hmm... laisse moi deviner de la soupe?

Je regardais son plat arriver avant de prendre un faux air surpris.

- Haaan!!! Je n'y crois pas!!! J'avais raison!! Tu as pris de la soupe, mais c'est tellement choquant. Je ne me serais jamais attendu à ça.

J'éclatais de rire en disant ça. Son obsession pour la soupe était plutôt adorable en fait. On imaginait difficilement quelqu'un être obsédé à ce point par un plat de ce genre. Il y avait tellement d'autres plats qui auraient mérité toute son attention. Mais c'était la soupe pour elle. Et moi tant qu'elle ne me demandait pas d'en manger, ça me convenait. Je ne les détestais pas autant que je le disais. Je n'aimais pas ça tout simplement. Et tant qu'elle ne me forçait pas à en manger moi ça me convenait parfaitement.

- Tu ferais mieux de ne pas me forcer à manger ça si tu ne veux pas dormir sur le canapé ce soir. Fais moi goûter ça plutôt, ça l'air trop bon.

Tout le repas avait été vraiment délicieux. Les danseurs et acrobates s'étaient enchainé pendant celui ci. Le spectacle avait été vraiment magnifique, le repas délicieux. J'avais passé un bon moment, oubliant un peu pour la soirée tout ce qui n'allait pas dans ma vie.

On termina de manger et je retournais me balader un peu sur la plage avec elle. Je profitais de la vue, admirant la beauté de la nature. Les vagues emportaient avec elle comme des millions de petites étoiles. C'était sublime.

Je tournais le regard vers elle au bout d'un moment, l'admirant dans ce décor enchanteur.

- La sortie te plait? Tu... tu es heureuse?

Je l'étais pour le moment, autant qu'il me l'était possible. Mais je ne pourrais jamais être complètement heureux, ça ne serait pas assez. Il me manquait quelque chose pour que ce soit le cas.



Clionestra
Messages : 3755
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706p10-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Lun 26 Juin - 20:27
zooey_deschanel_avatar_by_rbkk_d2vkeo1-fullview.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9MzIwIiwicGF0aCI6IlwvZlwvYjMxYzhmYjYtYjc3Ni00NTU5LTg1OTQtYTM4MTM2N2M0ZmMwXC9kMnZrZW8xLWI0NDQyYzgzLTYwZGItNDI4Ni1hMWI5LWIwYTFjMmIyNDhlYS5wbmciLCJ3aWR0aCI6Ijw9MjAwIn1dXSwiYXVkIjpbInVybjpzZXJ2aWNlOmltYWdlLm9wZXJhdGlvbnMiXX0.OPezqJ83ziUucKv3hbLDHMPC1Dji9AMmnL9bsK_I_Vs
Leatitia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, le temps de me retourner, j'ai trouvé un travail en tant que Dame de compagnie. Sinon, grâce à ma malchance (selon ma soeur), je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 15 3rA5

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.
Elle fit une moue adorable, aussi, en mettant sa bouche sur le côté quand il se moque de sa soupe. Non. Mais. Quel toupet. Elle lui tire la langue. Voilà. Et elle ne lui en propose pas, pff. Elle l’aide à manger tout en continuant de parler, surtout du spectacle, et parfois de sa soupe qui est trop bonne, et des étoiles. Elle parle de tout, doucement, avec lui. Elle ne se sent pas mal, elle, de le nourrir. Elle n’en voit absolument aucun problème. C’était aussi naturel que respirer d’être avec James. Et s’il avait besoin de manger, et bien elle l’aidait. Normal. Elle n’avait pas fait de blague sur le fait de dormir sur le canapé. Il faudrait la payer cher pour ne pas rester dans le lit avec James. Non. Mais. Quel toupet. Seconde édition. Elle suivit le mouvement avec plaisir. Letty savait organiser les choses mais elle se sentait tout à fait légère de suivre ce qu’on lui avait prévu. C’était tellement reposant. Elle tourne la tête vers James avant de se pencher pour se mettre à la même hauteur que lui.

Elle le regarde droit dans les yeux. Si les yeux sont la fenêtre de l’âme, alors Letty savait voir la force et la flamme de la passion dans les yeux de James. Il avait envie de mourir ? Comment pouvait-on vouloir mourir alors qu’on était aussi incroyable ? Elle le regarde aussi

- Je suis heureuse James. Je le suis vraiment, et elle penche la tête avant d’étirer ses lèvres, je suis heureuse d’être là, avec toi, de t’avoir rencontré. Et si tu me fais encore ce regard qui veut dire que tu doutes de mon bonheur, je jure de … de … de te mordre le nez !

Ouais, elle avait cherché quelque chose à faire pour se venger, et elle avait décidé que c’était la meilleure chose. Alors elle se met à s’approcher et mit son nez contre celui de l’homme. Toujours en le regardant droit dans les yeux.

- Je t’aime, James. Et je te demande rien, mais ne minimise pas mon bonheur. Je suis plus heureuse en ce moment que jamais durant toute ma vie.

Elle n’avait pas besoin de voyage, être avec lui suffirait…mais il était là. Elle l’aime. Elle l’aime tellement. Elle l’aime plus que tout au monde. Et elle était  heureuse. Alors il avait plutôt intérêt d’arrêter de penser le contraire. Parce qu’hier soit lui avait suffit pour avoir envie de le secouer comme un prunier. Elle avait envie de lui faire toucher son cœur qui palpite dans sa poitrine pour qu’il puisse comprendre. Non, mais oh ! Quel toupet, troisième édition ! Mais elle savait ce qu’elle avait prévu pour demain midi. Demain, après leur repos méritait, un homme viendrait manger à leur table, après le repas pour éviter que James ne soit encore plus en colère contre elle. Elle allait fait quelque chose d’affreux en le laissant. Mais il le fallait. Elle lui en parlerait juste avant. Mais d’abord, elle allait lui prouver que son amour n’était pas rien. Que leur amour était suffisant.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Mar 27 Juin - 17:05
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal, mais de toute façon toute ma vie est désastreuse.


Je préférais ne rien répondre. Je n'avais pas envie de me disputer avec elle, pas dans un moment comme ça. Mais je n'aimais pas quand elle parlait comme ça, ça me mettait mal à l'aise. J'avais le sentiment qu'elle vivait dans une bulle, dans un rêve, qu'elle s'imaginait réellement pouvoir avoir un avenir avec moi, qu'on pourrait vivre ainsi pour toujours. Je n'aimais pas l'idée qu'elle soit heureuse avec moi, heureuse d'être avec moi, alors que moi je n'arrivais pas à l'être. Nos deux ressentis étaient tellement éloignés l'un de l'autre... Ca me faisait souffrir de l'entendre parler ainsi, de me rendre compte qu'elle gâchait sa vie en s'accrochant ainsi à moi, alors que tout était voué à l'échec entre nous, qu'elle finirait par souffrir.

Je ne pouvais pas m'empêcher de rester avec elle, de la voir sourire, être heureuse. Mais je savais que le jour où je partirais, ce serait trop dur à encaisser pour elle.

- On ferait mieux de rentrer au bateau. Il ne va pas tarder à partir.

Je me détournais d'elle pour m'éloigner de la plage. J'allais retrouver le bateau et m'installer à son bord. Je restais silencieux le reste du trajet, enfermé dans ma bulle. J'aurais du arrêter tout ça et je m'en voulais de ne pas le faire.

Je rentrais dans notre villa sans m'être défait de mon silence. Je rejoignis l'infirmier dans ma chambre et le laissais s'occuper de moi. Je répondais à peine à ses questions sur la soirée que nous venions de passer. Il n'insista pas, me laissant m'enfermer dans ma morosité. Il gagnait un point de plus cet infirmier. Je l'aurais bien ramené avec moi aux Etats Unis si j'avais pu.

Il partit finalement me laissant seul dans mon lit. Je me décidais enfin à l'appeler. J'attendis qu'elle entre dans la chambre pour parler.

- Tu peux venir te coucher avec moi? Juste... juste rester avec moi... dormir un peu... il se fait tard..

Je ne voulais plus parler ce soir. Je ne voulais pas l'entendre me dire qu'elle m'aimait et qu'elle était heureuse avec moi. J'aurais voulu qu'elle soit heureuse d'être là, de vivre ces expériences, pas heureuse parce que j'étais là. Parce que je ne le serais plus bientôt... Alors je ne voulais plus parler de tout ça. Je voulais juste profiter de sa présence. Et j'espérais qu'elle le comprendrait.


Contenu sponsorisé
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra]
Page 15 sur 31
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 23 ... 31  Suivant
Sujets similaires
-
» Diana avant Dodge
» Never give up [ft. Clionestra]
» Une dernière romance avant le trépas.
» Avant j'étais schizo, maintenant nous allons mieux.
» (Vous devez préciser un titre avant de pouvoir envoyer votre message)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: