Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 23 EmptyAujourd'hui à 9:20 par Manhattan Redlish

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 23 EmptyHier à 20:54 par Ezvana

» TOPS-SITES ¬ votez pour ltdr
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 23 EmptyHier à 8:55 par Senara

» Raven and Bones
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 23 EmptyJeu 18 Juil - 23:49 par Lobscure

» Apocalypse Rouge [PV Opale Or]
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 23 EmptyJeu 18 Juil - 17:54 par Opale Or

» Silicon Heart ft. Lexis
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 23 EmptyJeu 18 Juil - 13:00 par Lexis

» Le sang des rois
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 23 EmptyJeu 18 Juil - 8:57 par Telanie

» Activité réduite
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 23 EmptyJeu 18 Juil - 4:22 par Raton

» Can't Get You Out of My Head (avec Rein)
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 23 EmptyJeu 18 Juil - 0:56 par Clionestra

Le deal à ne pas rater :
Carte mémoire Micro SDXC Sandisk Extreme Plus 256Go / 200Mo/s
19.99 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra]

Clionestra
Messages : 4007
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Lun 4 Sep - 15:50

Leatitia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, je ne travaille plus en ce moment pour rester auprès de James. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec un homme parfait et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 23 E2mm

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.
- Ok. On le cachera alors, le temps que tu le décides. Je vais envoyer la demande à Paul. Qu’il ne lâche pas le morceau non plus, et elle le fit en même temps de parler.

Elle trouvait cela dommage. Mais elle pouvait le faire pour lui. Elle, elle l’aimait tellement qu’elle avait envie que le monde entier accepte qu’il était le meilleur. Elle n’imaginait même pas qu’il puisse exister des haters. Elle ne pouvait même pas imaginer l’existence de ce genre de personne. Jamais. Elle l’écoute parler de sa « discussion » avec Paul, avant qu’un rire honnête n’échappe à ses lèvres.

- Oh, le pauvre. Je comprends. Je suis désolée, je n’y ai pas pensé avant, mais son sourire était toujours sur son visage, j’imagine tellement bien la conversation.

Avec un Paul choqué et un James préoccupé à autre chose. Bon. Elle préférait se rappeler de ça que du reste. Elle penche encore la tête sur sa main avant de sourire doucement.

- Je préparerais ça alors. Il faut juste quelques jours selon ton avocat, mais la semaine prochaine ça sera bon. Et avec plaisir pour tes amis. J’ai hâte qu’ils me racontent des anecdotes sur toi !

Et comme toujours, elle ne pense pas une seule petite seconde au fait que les amis de James sont des gens connus. Si James ne lui parle pas de ses amis en termes de groupe et de musique, elle allait les considérer comme tout le monde sans comprendre. Même s’ils sont connus, ou qu’elle a écouté une musique. Elle se demande si elle ne devrait pas justement prévoir une grande fête … mais James ne semblait pas vouloir faire une grande fête pour annoncer son retour parmi ses amis. Elle penche la tête un peu plus.

- Tu penses qu’ils ne vont pas …. Me haïr ? Ou croire que je suis là pour … autre chose ? Pour ton argent ?

Elle mord ses lèvres. Elle avoue… Elle a peur que l’on croit ça. Parce qu’elle a profité de lui. Comme une affreuse femme vénale. Il l’a amené aux Maldives, plusieurs fois, et il lui offre une association pour aider les autres. Il lui faisait son salaire. Alors peut-être qu’elle serait mal vue. Elle se déplace, sa chaise aussi pour réussir à mettre sa tête sur son épaule et d’enrouler ses doigts autour de ceux de l’homme. Elle n’était pas riche, pas particulièrement belle, ni intelligente. Elle n’était pas le genre à être avec un homme comme James.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Lun 4 Sep - 16:08
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec une femme merveilleuse et je le vis plutôt bien, je n'ai jamais été aussi heureux de ma vie.


- Ne sois pas trop pressée de les rencontrer. Je ne sais pas si ça se fera.

Il y avait tout un tas de choses à voir avant qu'elle ne puisse les voir. Je la laissais venir s'installer contre moi. J'avais terminé mon assiette. Je la repoussais doucement loin de moi. Je tournais légèrement la tête pour déposer un baiser sur son front.

- J'ai coupé les ponts avec eux après mon accident. C'était trop dur de les voir. Ils me rappelaient mon ancienne vie, tout ce que j'avais perdu. Je ne voulais plus voir personne à ce moment là. Je voulais juste... mourir...

J'évitais de m'attarder sur le sujet. Elle savait comment j'étais à l'époque, à quel point je me sentais mal. Elle avait été là pendant les moments sombres, quand je préparais ma mort future. C'était du passé mais je savais que c'était une période qui l'avait fait énormément souffrir.

- Peut être qu'ils ne voudront même pas me revoir.

Je laissais échapper un petit rire triste en disant ça.

- Ils vont me dire que j'ai été un salaud avec eux, que je les ai repoussé alors qu'ils voulaient simplement m'aider et que je ne mérite pas leur pardon.

Ca pouvait arriver. Je ne leur en tiendrais pas rigueur si c'était le cas. Je le méritais amplement. Mais je devrais quand même essayer.

- Mais si par chance ils reviennent, je ne vois pas comment ils pourraient te détester. Ils savent que je ne suis pas du genre à me laisser manipuler par une femme. Un certain nombre ont essayé et ça sans succès. Je les voyais venir de loin. Et si ils reviennent, je leur dirais ce que tu as fait pour moi. Je leur dirais que si je suis en vie aujourd'hui, si je peux espérer un jour quitter ce fauteuil, c'est grâce à toi. Je ne vois pas comment ils pourraient te détester.

Je déposais un dernier baiser sur son front avant de me reculer. Je bougeais un peu pour aller débarrasser la table.

- J'ai pris des petites verrines pour le dessert. Il y a un mélange de crème, de chocolat et je ne sais plus trop quoi.

Je sortis les petits verrines et les brandis pour lui montrer les desserts qu'il y avait dedans.

- Je devais te parler d'autre chose aussi.

Je m'éclaircis un peu la gorge alors que je commençais à manger. Je baissais le regard sur la verrine pour éviter de croiser le sien.

- J'ai pris un rendez vous avec un chirurgien pour dans quelques jours. Je veux voir avec lui si on peut programmer une intervention pour... pour m'enlever ça...

J'agitais vaguement la main vers la zone où se trouvait la poche pour essayer de lui faire comprendre là où je voulais en venir. J'espérais que ce serait assez clair d'ailleurs.


Clionestra
Messages : 4007
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Lun 4 Sep - 17:01

Leatitia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, je ne travaille plus en ce moment pour rester auprès de James. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec un homme parfait et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 23 E2mm

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.
Elle l’écoute et doucement met un peu plus de pression dans sa main pour qu’il sente qu’elle était là. Maintenant qu’il pouvait sentir sa main, elle en profitait pour lui transmettre toute la force qu’elle pouvait posséder. Elle ne voulait pas que les amis de James lui en veuille. James avait été un affreux jojo, même avec elle. Il avait été un petit con, pour les intimes … alors … Il ne fallait pas qu’ils en veuillent à James.

- Ils te pardonneront. Les meilleurs en tout cas. Et ceux qui ne le feront pas, j’irais leur expliquer ma façon de penser !

Ils pouvaient être les maîtres du monde, plus riche encore qu’Elon Musk, elle s’en fou, elle. Elle part du principe que les gens qui comptent pour James devraient comprendre, pardonner et être heureux pour lui. Elle part aussi du principe qu’ils auraient dû ne jamais l’abandonner de leur côté, mais c’était encore autre chose. Elle savait le cœur James, elle savait sa souffrance, sa douleur, sa tristesse et sa colère. Il n’aurait pas eu besoin d’elle avait un peu d’aide … donc. Bref. Comme ça, on ne dirait pas, mais Letty savait être une véritable petite furie quand quelque chose lui tenait à cœur. Et rien ne lui tenait plus à cœur que James. Et bon, si James dit qu’on ne la détestera pas alors il lui fait confiance. Il lui fait clairement confiance. Mais elle a tout de même un peu peur. Elle profite de sa proximité avant de le regarder à nouveau et de faire un nouveau large sourire. Elle prend les verrines et essaie de définir ce que s’est. Peut-être du spéculos. Cela avait l’air très bon. Elle continue à l’écouter en disposant les cuillers autour de leur dessert avant de se surprendre et tourner la tête.

- Oh ! Mais c’est une super nouvelle ça ! Tu penses que ça va prendre du temps ?

Elle se lève et enroule ses bras autour de lui pour lui faire un câlin. Elle souriait comme une bien heureuse, comme à chaque fois qu’elle réalisait l’avancé dans sa pleine remise en forme. James Baker était un survivant, et il était fort, et incroyable, et elle en était raide amoureuse alors tout ce qui le touchait lui faisait tellement plaisir. Elle lui fait un bisou sur la joue avant de se mettre un peu contre lui.

- Tu voudras que je vienne avec toi. Pour le rendez-vous et pour l’opération. Même si je doute que je puisse venir avec toi, avec toi… mais être au plus souvent avec toi. Cela me ferait plaisir si tu veux de moi, mais ne te sent pas obligé.

Elle aussi, elle avait appris de ses erreurs. Plus jamais elle ne considèrera que James ne veut pas d’elle avant de lui avoir demandé. Elle avait fait l’erreur la dernière fois, croire que James serait plus à l’aise sans elle, et maintenant, elle comptait proposer à tous les coups. Parce que.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Lun 4 Sep - 18:39
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec une femme merveilleuse et je le vis plutôt bien, je n'ai jamais été aussi heureux de ma vie.


- Je ne sais pas quand ni même si ça pourra se faire. Je dois d'abord voir le chirurgien pour ça. Mais j'ai l'impression que mon... que la zone qui était endormie et qui nous a obligé à mettre en place la poche se réveille petit à petit. Alors je pense que je devrais pouvoir me débrouiller seul comme un grand.

Je faisais pipi tout seul désormais, il ne restait plus qu'à régler l'autre problème et je serais encore plus autonome. J'envisageais déjà de ne plus faire appel aux infirmières pour m'aider à me laver le matin. J'arrivais à me coucher seul le soir désormais et à sortir de mon lit le matin. Mais je n'arrivais pas à m'occuper de ma poche. Ca me dégoutait beaucoup trop. Alors quand l'opération serait passée, elles viendraient juste faire les pansements avant de ne plus venir du tout. Je me l'étais promis.

- Et bien sur que je veux que tu viennes avec moi. Si tu as le temps bien sur. Je ne veux pas que tu te mettes en retard par rapport à ton travail pour l'association.

Le plus important ça restait son boulot. Je savais qu'elle était heureuse de pouvoir faire ça, je ne voulais pas l'en priver. Elle méritait d'être heureuse et épanouie, elle avait assez galéré jusqu'à présent. Il était temps qu'elle profite.

Je terminais de manger mon dessert avant d'aller tout ranger dans la cuisine. Je galérais encore un peu mais j'arrivais à me débrouiller seul la plupart du temps. C'était important que je fasse le plus possible de choses seul. Ca me permettait de faire travailler mes muscles, de me réhabituer petit à petit à fonctionner normalement. C'était comme ça que je pourrais sortir le plus rapidement possible de ce fauteuil roulant.

- Tu passes la nuit avec moi? Je te préviens, j'ai mis tout autant de bougies dans ma chambre. Ce serait catastrophique si tu devais me dire non.

Je voulais vraiment passer la soirée avec elle. J'avais encore des projets pour celle ci. Je voulais aussi rattraper le temps qu'elle avait passé loin de moi cette semaine. J'avais besoin de profiter du reste de la soirée avec elle.




Clionestra
Messages : 4007
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Lun 4 Sep - 20:07

Leatitia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, je ne travaille plus en ce moment pour rester auprès de James. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec un homme parfait et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 23 E2mm

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.
- C’est une super nouvelle, James. Je suis contente, dit-elle en se penchant pour l’embrasser sur la joue.

Elle savait que ça le rendait heureux de pouvoir reprendre de l’indépendance. Elle savait que chaque fois qu’il y avait quelque chose « en plus » vers l’indépendance totale, il se sentait plus heureux, plus joyeux, plus … Libéré. Bien sûr, c’était déjà super les avancés, mais s’il pouvait reprendre sa forme d’avant, s’il pouvait pouvoir tout refaire, comme avant … alors il sera encore plus heureux. Et ça la rendra elle, heureuse. Son bonheur était clairement proportionnel à celui de l’homme. Elle sourit bêtement à ça. A l'amour qu'elle lui porte et ressent pour lui.

- Pour le moment, le travail pour l’association n’est pas des « dossiers enfants » donc on peut très bien repousser, ou changer. Il faut encore du temps pour être en activité, alors je suis. Tout. A. toi. Dit-elle en faisant un bisou par mot à la fin sur sa joue.

Elle se remit à manger doucement, souriante du goût de la nourriture sous sa langue. C’était vraiment bon cette merde. Elle qui doit faire attention à son poids. En théorie. Selon sa sœur. Bon, plus tard. Elle le laisse ranger, l’aide à peine le minimum syndical. Elle l’aide pour faire comprendre qu’elle ne l’aide pas parce qu’elle ne pense pas qu’il ne pouvait pas le faire… mais simplement parce qu’elle a envie de l’aider. Quand il lui fait la proposition de dormir avec lui, elle fait un large sourire, teinté d’amusement. Elle met ses deux mains sur ses hanches.

- Tu aurais pu prévenir avant, fit-elle en claquant ses doigts dans les airs, je n’ai pas prévu de pyjama. C’est dommage, je vais encore devoir te prendre un t-shirt …

Et elle fit un sourire de canaille qui voulait clairement dire qu’il n’y avait aucuuuuuuun souci sur ça. Elle adorait piquer ses t-shirts pour dormir. Elle aimait lui piquer ses caleçons, si on l’écoute, chaque fois qu’elle se mettait en coocooning, elle serait dans l’odeur de James. Elle avait peut-être même piqué une veste à lui, pour le plaisir de l’avoir chez elle et de pouvoir la mettre quand elle devait dormir seule… parce qu’il lui manquait toujours quelque chose dans son lit maintenant. Lui. Bref. Elle n’était pas dérangée à l’idée de lui piquer son t-shirt.

- On ne va pas laisser les bougies allumés pour rien, il faut leur faire honneur, dit-elle en se penchant pour lui faire un léger baiser amoureux sur ses lèvres, j’adore dormir avec toi. Et ça depuis toujours. Sauf la première fois. Mais c’est parce que j’avais vraiment eu peur pour toi.

Il était fiévreux et avait failli mourir à côté de lui. Alors elle avait mal dormi pour rester à ses côtés et clairement, elle n’aimerait jamais revivre ça. Elle ne se souvient pas avoir dormi, mais elle avait somnolé donc… Sinon, tous les autres moments avec lui étaient parfaits. Même les plus douloureux. C’était le bonheur d’être à ses côtés. Bref.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Mer 6 Sep - 8:05
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec une femme merveilleuse et je le vis plutôt bien, je n'ai jamais été aussi heureux de ma vie.


- Rien n'est fait encore. Il faut voir ce qu'en dit le chirurgien. Je te donnerais la date du rendez vous, que tu puisses t'organiser.

J'étais plutôt heureux de voir qu'elle acceptait de venir avec moi. Ca serait gênant bien entendu. Ce n'était jamais facile de parler de ces choses là, encore plus devant elle. Même si nous avions traversé pas mal de choses, notre couple était encore récent. Il n'existait pas encore cette intimité entre nous. Alors parler de ce genre de choses me rendait encore terriblement mal à l'aise. Sans parler du fait que j'étais lassé de parler sans cesse de mes problèmes de santé. Ils avaient toujours été là entre nous, depuis le premier jour. Je rêvais du jour où il n'en serait plus question entre nous, où je pourrais être une personne ordinaire.

- Je sais que tu adores me piquer mes tee shirts.

Je souris tout en allant dans la chambre avec elle. J'ouvris le placard et lui tendit un tee shirt noir basique, la laissant aller se changer dans la salle de bain. J'attendis qu'elle soit sortie pour me mettre moi même en tee shirt et boxer. J'arrivais à me mettre au lit seul. Ce n'était rien mais j'étais plutôt fier de moi. Je n'avais pas besoin d'attendre que l'infirmière vienne. Je n'étais pas non plus obligé de demander à Letty de le faire à sa place. J'avais récupéré ça de plus. Le reste viendrait en son temps.

Je lui tendis la main alors qu'elle revenait dans la chambre.

- Viens par là...

Je pris sa main et l'attirais sur mes genoux. Je la laissais se mettre à califourchon sur mes jambes face à moi. Je passais mes mains sur elle, caressant doucement son dos, sa taille... Je n'osais pas encore aller sur ses hanches, pas tout de suite. Une chose à la fois...

Je laissais mes mains sur sa taille et me rapprochais d'elle pour venir l'embrasser tendrement. J'en avais envie. J'avais besoin de plus que des calins innocents et des baisers sur la joue. J'espérais juste ne pas l'effrayer comme ça.



Clionestra
Messages : 4007
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Mer 6 Sep - 11:47

Leatitia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, je ne travaille plus en ce moment pour rester auprès de James. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec un homme parfait et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 23 E2mm

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.
Rien n’est fait, mais elle sait que tout ira bien, alors elle a dû mal à ne pas sourire comme une bienheureuse. La ravie de la crèche, ça serait elle à chaque fois qu’elle voit James, lui parle, le touche, apprends qu’il va de mieux en mieux. Elle sourit et se prépare rapidement. Ouais. Elle adorait lui piquer ses t-shirts. C’était une passion. Et ses vestes aussi, surtout quand elles avaient leur odeur. Elle aimait avoir « les choses à James » comme un petit pied de nez à l’humanité. Elle était amoureuse, elle le savait parce qu’elle était heureuse de pouvoir faire passer le t-shirt sur elle dans un frisson de joie. Elle avait gardé sa culotte en dessous, une culotte sache, un peu de mamie mais terriblement agréable à porter sous tous les habits du monde. Elle se regarda dans la glace. Elle n’aura pas été mignonne longtemps, mais tant pis. Elle défait ses cheveux, les laisse lâcher alors qu’elle revient pour prendre la main de James et se laisser guider.

C’est étrange, elle était souvent assise sur lui, mais cette position l’intimidait un peu. Elle vérifiait de ne pas trop l’écraser, mais son attention était plus focalisé sur le regard de James. Il y avait quelque chose de différent ? Elle ne sait pas le dire. C’était comme s’il pensait à quelque chose sans lui partager. Des malheurs ? Elle n’espère pas ! Elle eut un frisson doux et agréable quand il caressa son dos et elle ferma même un instant les yeux pour profiter. Elle accueillit le baiser avec joie. Elle avait envie de l’embrasser d’ailleurs, mais elle avait toujours trop peur de faire trop, trop vite, trop bizarre. Elle se rapproche de lui machinalement. Sa poitrine se colle à son torse pendant qu’elle enroule ses bras autour de son cou, relève un peu les fesses et l’embrasse avec plus de force qu’elle n’en avait jamais mit. James Baker était l’homme qui lui avait retourné la tête. Elle veut danser avec la langue de l’homme, elle veut toucher l’intérieur de sa bouche et laisser leurs lèvres se déplaçaient comment elles en avaient envie. Elle quitte ses lèvres pour poser son nez contre sa joue, son front contre son front, et elle l’observe.

- James …, souffla-t-elle, j’ai l’impression qu’il se passe quelque chose dans ta tête mais j’ignore quoi, tout va bien, n’est-ce pas ?

Elle se rassoit, puisqu’elle s’était tendu pour l’embrasser et avait relevé ses fesses pour donner plus de pulsion, et le regarde alors que sa main caresse la joue de James, son nez, ses lèvres. Elle avait appris quelque chose avec James. Embrasser passionnément, avec « la langue » comme on pourrait dire … C’était agréable. Pas du tout dégeulasse comme elle avait l’habitude de dire. Non. Embrasser James Baker, avec la langue, c’était vraiment bon, doux, puissant et … tendre ? Elle aimait ça.

- Je crois que j’aime t’embrasser, avoua-t-elle en caressant la lèvre inférieure de James avant de le regarder dans les yeux, je ne me rappelle pas avoir aimé ça avant.

Non. Ce n’est pas « je crois », c’était sûr. Elle aimait l’embrasser, et elle n’avait simplement jamais été embrassée comme ça. Comme si elle était précieuse, importante, la seule qui compte. Aussi n’avait-elle jamais embrassé quiconque avec ce retour. Elle n’avait jamais embrassé quiconque en pensant qu’il était l’homme de sa vie, le seul et l’unique. Avant James. C'était encourageant pour le reste, déjà. Elle avait un peu moins peur. Être avec James, c'était une première fois, et elle allait voir tous les rapprochements suivant comme des premières fois.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Mer 6 Sep - 19:17
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec une femme merveilleuse et je le vis plutôt bien, je n'ai jamais été aussi heureux de ma vie.


Je lui souris alors qu'elle semblait s'inquiéter, qu'elle me demandait si tout allait bien.

- Je vais merveilleusement bien.

Elle était sur moi, m'embrassant avec plus de passion. C'était elle qui avait rendu le baiser plus fougueux et je ne m'étais pas fait prier pour la suivre. Mes mains restaient sagement sur ses hanches et je devais me faire violence pour qu'elles restent là. Je ne voulais pas la brusquer, je ne voulais pas tout voir s'arrêter soudainement parce que j'avais été trop vite.

- J'aime ça aussi. Alors ne t'arrête surtout pas.

Je me penchais pour venir reprendre ses lèvres. Je suivais son rythme, l'embrassant avec envie. J'avais toutes les peines du monde à me contrôler. Je ne voulais pas me mettre à bander là maintenant. Vu comme elle était placée sur moi, elle le sentirait forcément. Je ne savais pas comment elle réagirait en sentant ça. Je n'avais pas envie qu'elle se sente mal à l'aise en se rendant compte qu'elle me faisait de l'effet. Et je ne voulais pas qu'elle soit gênée par ça. Elle n'avait pas à le prendre mal. Elle était belle, elle me faisait envie, c'était normal que mon corps réagisse ainsi. Mais je savais à quel point cela pouvait être compliqué pour elle. Alors j'y allais en douceur. Je me retenais...

Je me décidais quand même à bouger. Je laissais une de mes mains sur sa taille avant de bouger l'autre. J'allais la déposer sur sa cuisse nue. Je la caressais doucement, juste au dessus du genou. Je la posais ensuite sur l'extérieur de sa cuisse et je la remontais doucement, caressant celle ci avant de m'arrêter sur sa hanche et de redescendre lentement vers son genou. Je continuais de l'embrasser, restant attentif à ses réactions. J'avais peur que cette caresse un peu plus poussée ne l'effraie.



Clionestra
Messages : 4007
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : La grinch de mon coeur !

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
CLIONESTRA RANG GAGNE
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t5961-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche https://www.letempsdunrp.com/t5706-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-libres-ou-en-pause
Clionestra
Mer 6 Sep - 20:04

Leatitia
Parker

J'ai 31 ans et je vis dans un trou paumé, en Amérique. Dans la vie, je suis pédopsychiatre et je m'en sors pas bien du tout, je ne travaille plus en ce moment pour rester auprès de James. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec un homme parfait et je le vis plutôt bien.

Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra] - Page 23 E2mm

Laetitia, du latin laeta qui signifie la joie. Letty est une femme douce mais forte, joyeuse mais pas idiote, altruiste mais pas soumise. Elle a fait des études de pédopsychiatre et s'est employé à aider le maximum d'enfants qu'elle pouvait... que cela soit à partir de ses stages, qu'à partir de son travail qu'elle adore... qu'elle adorait.

Elle s'est retrouvé sans travail. Et un ami lui a trouver celui d'aide à la personne pour James.

Sa grande-soeur la bassine pour qu'elle trouve un homme, se mari et fonde une famille. Cependant, sa soeur ne connait pas le plus gros secret de Letty, qu'elle n'a dit à personne.
Ne pas s’arrêter. Ne pas s’arrêter. Ok. Ouais. Elle pouvait faire ça. Rougissant de plus belle, elle laisse James revenir sur ses lèvres. Elle remonte à nouveau son corps pour se plaquer contre lui. Elle avait mis, cette fois, ses deux mains sur son torse. Elle ne savait pas si c’était pour se rapprocher encore de lui, ou pour qu’il ne puisse pas s’échapper. Elle rougit, mais elle joue avec sa langue. Elle aime bien cette sensation. Elle se sentait aimé. Il ne disait rien. Il ne faisait pas de bruit sauf le son de leur échange, mais pourtant elle sentait un « je t’aime » flotté dans l’air qui faisait naître des frissons en elle. Elle espérait qu’il l’entendait aussi. Elle, lui dire qu’elle l’aime alors que ses doigts se serrent contre son t-shirt pour ne pas le quitter. Elle l’embrasse et elle se demande pourquoi elle se sent ainsi. Elle ne s’était jamais sentie ainsi. De sa vie. Elle le sait. Avec James, tout était nouveau. C’était étrange. Elle frisonne alors qu’elle sent la main de James. Elle sent cette caresse. Elle sent quelque chose remonter dans sa gorge, comme un gémissement. Elle se fige un peu. Elle arrête de l’embrasser et elle ferme les yeux alors qu'elle se sent trembler. Elle avait failli faire un bruit réellement dérangeant là, non ? Elle posa un instant son front contre celui de James. Elle ne sait pas ce qu’elle doit sentir… elle ne sait pas ce qu’elle ressent. Son cœur se met à battre la chamade alors que le parcours de la main de James contre sa peau avait laissé un sillon de feu. C’était … quoi ? Elle ne sait pas. Elle se sent un peu mal à l’aise dans sa peau. Elle se demande ce qu’elle doit faire pour arrêter ça. D’ordinaire, elle se serait simplement reculer, mais elle n’avait pas envie. Doucement, elle posa sa main sur celle de James.

- Je …, elle déglutit, je me sens bizarre. Je ... je ne voulais pas faire un bruit bizarre.

Elle avoue cela et elle rougit. Elle garde sa main sur celle de James, caresse la peau de l’homme avec douceur. Elle ne sait pas ce qu’elle doit faire de cette sensation. Elle rougit encore plus. On lui avait dit que le désir sexuel était quelque chose de … fort et intense. C’était ce qui oblige un homme et une femme à coucher dans les fourrées, incapable d’attendre la maison. Elle ne voyait pas comment ce qu’elle ressentait pouvait être violent. Elle ne sait pas. Elle ne comprend pas. Elle regarde James.

- ça … ça … ça va aller … si … si… Si je te … Je … je te demande de continuer ? demanda-t-elle en bégayant clairement.

Parce qu’elle sait que James peut avoir mal parfois, surtout cette zone. Elle sait qu’il ne peut pas … il peut ? Elle ne sait pas … mais elle n’avait pas envie de lui faire mal en l’excitant. Est-ce qu’elle pouvait l’exciter ? Elle ? Elle ne sait pas. Son corps était un peu cassé. Elle avait des petits seins, fermes mais rien qui fassent fantasmer. Elle se colla à nouveau contre James et le regarde. Elle était toujours rougi, mais la lueur dans ses yeux était celle de la curiosité et de l’envie. L’envie de découvrir. Elle ne sait pas ce que ça peut être. Elle n’avait toujours aucun attrait pour le sexe, puisque pour elle le sexe était le moment de la « semence », mais ça … C’était bon. Elle aimait qu’il la touche… et elle avait envie qu’il la touche plus encore.

- Tu …., elle s’humidifia les lèvres avant de le regarder toujours avec ce mélange de petite gêne, de grande curiosité et d’envie mélangés, ton t-shirt … tu veux me toucher ? Dessous ?

Elle allait lui proposer de l’enlever carrément …mais elle s’était dit qu’il ne voulait peut-être pas voir ça ? Elle n’était pas belle, et puis il y avait ses cicatrices qui enlaidissaient son ventre. Il risquerait de ne plus du tout vouloir continuer à la toucher. Et pourtant, elle aimerait bien qu’il la touche. Pas forcément sa poitrine, elle n’en était pas là…. Mais la sensation de sa main sur sa cuisse était toujours présente… et elle avait envie de sentir cela aussi sur son flanc, par exemple. Elle se mordit les lèvres. Elle en demandait peut-être trop ? Elle avait peur. Peur de son corps, de ses réactions, de ce gémissement qu'elle avait failli laisser échapper .... mais c'était James... avec James, elle avait moins peur. Elle voulait tout.


I'm born again.
I'm on the mend
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
because living well,
is the best revenge
ANAPHORE

Mes recherches
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Jeu 7 Sep - 19:45
3yo88.png
James Baker
J'ai 34 ans et je vis dans un trou paumé, quelques part aux Etats Unis. Dans la vie, je suis auteur/compositeur et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec une femme merveilleuse et je le vis plutôt bien, je n'ai jamais été aussi heureux de ma vie.


Je la regardais un peu intrigué alors qu'elle semblait gênée et qu'elle m'avouait se sentir bizarre. Je le savais, j'avais été trop loin avec mes caresses. Je n'aurais pas du la caresser comme ça. J'étais allé trop vite. Je retirais mes mains pour les poser loin d'elle. J'avais cru l'entendre gémir. Je trouvais ça plutôt bien. Elle qui avait toujours pensé ne pas être capable de ressentir le moindre plaisir, j'avais réussi à la faire gémir. J'en étais plutôt heureux. Enfin, j'aurais du l'être, si elle n'avait pas avoué être bizarre.

Je souris en entendant ce qu'elle me demanda ensuite. Je ne m'étais pas vraiment attendu à ça. Elle qui se trouvait bizarre, la voilà qui tout d'un coup me demandait de continuer et même que je passe mes mains sous mon tee shirt. Je le ferais mais il était clair que je n'irais pas sur ses seins. C'était terriblement tentant bien entendu. Mais je ne devais pas le faire, encore moins y penser. Je n'arriverais absolument pas à me contrôler si je faisais ça. Et si elle s'était trouvé bizarre quand j'avais caressé ses hanches, qu'est ce que serait quand je toucherais ses seins.

- Je veux bien oui mais....

Je passais une de mes mains sur sa joue.

- Ne soit pas gênée d'aimer ça. C'est un peu mon but tu sais.

C'était pour ça que je l'avais invité à rester ce soir, que je lui avais demandé de venir au lit, sur moi comme ça. Je voulais la voir se rapprocher de moi, qu'on partage un peu plus que de simples calins et de petits baisers innocents. Je retrouvais petit à petit mes forces et je ne pouvais plus supporter de rester à ne rien faire. J'avais passé trop de temps à simplement rêver de ce que je pourrais lui faire. Maintenant que je pouvais le faire réellement, je ne comptais pas me frustrer en restant chaste et innocent.

Je passais mes mains sous son tee shirt tandis que je retournais l'embrasser. Je caressais doucement son dos, mes doigts remontant le long de sa colonne vertébrale avant de redescendre sur ses hanches. J'avais beau tenté de résister, c'était beaucoup trop pour moi. Des mois et des mois d'abstinence, forcément j'étais en manque. Je tentais de me reculer un peu, essayant de ne pas lui faire sentir mon érection naissante. J'avais tellement peur qu'elle se mette à flipper en la sentant...


Contenu sponsorisé
Je n'avais plus de vie... avant toi [ft Clionestra]
Page 23 sur 31
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24 ... 27 ... 31  Suivant
Sujets similaires
-
» Diana avant Dodge
» Avant, j'étais schyzo
» Never give up [ft. Clionestra]
» Avant j'étais schizo, maintenant nous allons mieux.
» (Vous devez préciser un titre avant de pouvoir envoyer votre message)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: